Les petites économies de Montchalin

Nouvelles gesticulations gouvernementales alors que des orages assez violents ont traversé la France il y a quelques jours : pour les ministricules de la République, pas de doute, voilà un nouveau signe du réchauffement climatique forcément anthropique contre lequel il faut lutter au quotidien, de préférence avec des petits gestes inutiles mais religieusement effectués pour apaiser Gaïa.

C’est ainsi qu’Amélie de Montchalin, propulsée ministre des Trucs Verts en Transition après cinq années de succès retentissants au service de la Macronie, interrogée au Grand Jury de RTL, a estimé sans la moindre preuve ni le moindre début de thèse scientifique pour l’appuyer que ces violents orages de grêle et de pluies torrentielles étaient la conséquence directe du réchauffement climatique forcément anthropique.

Avec ces présupposés faux et le raisonnement boiteux habituel de nos politiciens, elle ne pouvait parvenir qu’à des conclusions erronées et des prescriptions ridicules qu’elle n’a donc pas manqué d’exprimer immédiatement.

Pour elle, c’est évident : puisque le climat se réchauffe, puisque c’est la faute de l’Humanité, puisque ça provoque des orages de grêle, alors il faut arrêter d’utiliser la climatisation

En fait, même pas : il faut arrêter de surutiliser la climatisation. Que voilà un terme pratique qui signifie que non seulement vous avez utilisé cette climatisation pour atteindre la température désirée, mais que vous poussez cependant la bêtise jusqu’à vouloir avoir froid, très froid, le plus longtemps possible, sans doute par perversité climatique.

Accessoirement, cela permettra aux salles climatisées à l’Assemblée, au Sénat ou dans les ministères de le rester, puisque chacun sait que là, cette climatisation n’est pas surutilisée. C’est pratique, n’est-ce pas.

On attend le moment palpitant où la même ministricule proposera aux Français d’utiliser moins souvent la lumière, les congélateurs et le four, de se chauffer avec parcimonie, et de penser à renouveler sa chaudière, refaire l’isolation de l’habitation, prendre le vélo plutôt que la voiture voire prendre une douche à plusieurs histoire de faire de solides petites économies.

Apparemment, dans l’esprit un peu brumeux de la caste des Occupants de l’Intérieur, le petit peuple vit dans une telle opulence que ne lui est pas venu à son esprit un peu niais de gros mammifère votant les mesures d’économies les plus simples : ces gentils crétins n’ont pas encore compris que l’essence coûte un bras, le gaz une jambe et l’électricité la peau des fesses et qu’il convient donc de tout faire pour les économiser.

Le rappel de la ministricule ne s’inscrit donc pas comme une sorte de mépris vis-à-vis de ces nigauds qui continuent de voter pour les mêmes repris de justice qui les méprisent pourtant ouvertement. Non, il s’agit d’information et de leçon d’économie qui profiteront à tous, soyez-en sûr.

Et puis, accessoirement, cela permettra peut-être de réduire un peu la période des pannes électriques qui nous pendent au nez pour les prochains mois, notamment cet hiver.

En France, bien évidemment, il n’en est absolument pas question : comme les masques dont nous avions un stock dodu, comme les lits de réanimation qui n’ont jamais manqué, comme le personnel soignant qui est en nombre suffisant, comme tout le reste planifié et utilisé avec minutie par notre gouvernement, le parc de centrales et la production électrique françaises seront à la fois suffisants et méticuleusement entretenus pour garantir que tout se passera très bien.

Malgré tout, dans certains autres pays, réputés pour leur gestion hasardeuse, leurs finances aux abois et leurs méthodes approximatives comme la Suisse, on prépare déjà l’opinion publique à quelques difficultés : les importations d’énergie pour la Confédération semblent compromises à mesure que les voisins encaissent des soucis dans leur production.

Eh oui : à force de répéter, partout, tout le temps, depuis plusieurs décennies, que le nucléaire, le gaz et le pétrole sont à bannir, les entreprises privées (et à plus forte raison les entreprises publiques) sont inexorablement poussées à couper progressivement leurs investissements dans ces technologies de production que le pouvoir politique tabasse de taxes et de vexations.

À force d’écouter, religieusement, les âneries pompeuses débitées à Davos pour promouvoir des solutions qui n’en sont pas, les politiciens ont stupidement poussé moulins à vent et autres panneaux solaires aux rendements catastrophiques et à l’intermittence gravement handicapante en lieu et place de ce qui fonctionnait vraiment : les lois de la physique étant valables même pour les différents parfums de socialistes qui hantent ces organisations non gouvernementales, les efforts pour faire croire que solaire et photovoltaïque pourraient un jour être compétitifs contre le pétrole et le nucléaire se sont heurtés à la dure réalité.

Ainsi, en 2020, Klaus Schwab du Forum Économique Mondial déclarait sans rire (il ne rit jamais) que les investisseurs devraient « désinvestir de leur portefeuille d’énergies fossiles et se constituer un portefeuille d’énergie verte » au prétexte que cette énergie « renouvelable » serait moins chère que la fossile. En réalité, il s’agit d’un bobard qui ne tient pas compte des coûts énormes liés à leur maintien en vie H-24, 7 jours sur 7, ni de la supériorité des combustibles fossiles pour des utilisations telles que le transport lourd et la chaleur industrielle.

Quant aux catastrophes soit disant provoquées par le réchauffement global, force est de constater qu’elles provoquent 98% moins de décès au cours des 100 dernières années, et en grande partie grâce aux infrastructures construites et alimentées grâce à ces énergies fossiles, comme le chauffage, la climatisation, l’irrigation, les systèmes d’évacuation, etc.

Dans ce contexte, les gesticulations montchalinesques prennent un autre aspect : elles montrent une fois encore que ce sont les responsables directs des pénuries qui entendent apporter des solutions et surtout que leurs solutions sont au moins aussi pourries que celles qu’ils ont déjà apportées et qui ont créé les pénuries en premier lieu.

En fait de « Grand Reset », tout indique qu’il va surtout y avoir un « Grand Retour », du pétrole et du nucléaire, sans lequel les petits malins à la sauce Montchalin et autres clowns gouvernementaux pourraient bien se retrouver confrontés à cette partie du peuple qui n’a plus envie de faire 40 km à vélo tous les jours.

J'accepte les BTC, ETH et BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8
 

Commentaires373

        1. Pheldge

          comme le dit la chanson, femme à lunettes, femme à *** … 😉

          *** le lecteur averti saura rechercher et trouver le mot à des quoi, il y a des enfants qui nous lisent !

          1. Aristarkke

            Tu penses sérieusement que le garnement qui hante ce blog à l’occasion, est incapable de trouver la suite, éveillé précoce comme il est ?

  1. Aristarkke

    Evacuons le bête problème de la place disponible dans une cabine de douche. J’en vois nettement plus en 80×80 qu’en 80×120 et au dessus. Étroitement lié, c’est le cas de le dire, à la taille étriquée de la majorité des SdB, surtout en appartements…

  2. Aristarkke

    « un nouveau signe du réchauffement climatique forcément anthropique  »
    Et dans le même temps est annoncé que la couche de glace au pôle Nord n’a jamais été aussi épaisse, ayant gagné un bon paquet de km3 cette année…

    1. LeSUBVERSIF

      « dans le même temps est annoncé que la couche de glace au pôle Nord n’a jamais été aussi épaisse, ayant gagné un bon paquet de km3 cette année… »

      ah oui ?….j’aimerais avoir ta source stp!

      1. Aristarkke

        https:/ /www.meteo-paris.com/actualites/etendue-des-banquises-arctiques-et-antarctiques-en-ce-debut-mars-2022
        Bing est ton ami…

    1. Aristarkke

      C’est quoi comme poste, un modèle non-genré ??? Réservé aux hommes et, accrochez-vous au pinceau, aux femmes ??? En même temps pour être raccord avec le tic de son maître et patron???

      1. Hagdik

        A l’entrée de la piste il y a un message d’avertissement : « si votre chatte perd ses poils, arrêtez le vélo ou mettez une culotte. »

        1. Pheldge

          bon, après ces diverses remarques bien salées, j’espère qu’on va enfin reconsidérer l’injuste et mauvaise réputation qui m’a été attribuée ici même par des envieux et autres gros jalminces, dont par charité, je tairai les noms … 😉

  3. Aristarkke

    On attend le moment palpitant où la même ministricule proposera aux Français (…) prendre une douche à plusieurs histoire de faire de solides petites économies.
    Fait!

  4. Caton

    J’aimerais bien savoir comment les panneaux solaires ont résisté aux récents orages de grêle…

    Mais tout cela n’a que peu d’importance : l’héroïque armée ukrainienne étant aux portes de Moscou, la Russie ne va pas tarder à se rendre et la situation revenir à la normale.

    1. Higgins

      Deux éminents contributeurs de cet excellent blog ainsi que le maître des lieux viennent de recevoir de ma part deux cartes postales, toutes les deux datées d’un 13 mai, le premier en 1917, le second en 1922, où l’on voit que les orages de grêles destructeurs ne datent pas d’hier et qu’on n’a pas attendu 2022 pour les subir. Que ce soit à Bressuire (Deux-Sèvres) en 1917 ou à Montpellier (Héraut) en 1922, les cartes montrent une accumulation de grêlons supérieure à 80 cm dans la rue. Nos dirigeants sont désespérants de connerie dans tous les domaines, il n’y a strictement rien à en attendre.

      1. Pierre 82

        Peu importe, c’est comme pour le covid, ou pour le reste, la réalité n’a plus d’importance.
        Faites un sondage autour de vous et vous constaterez que pour la plupart, le réchaufmique est LE défi du moment, et que oui, ce temps qui se dérègle, c’est inquiétant.
        L’important, c’est ce que les gens croient, et jusqu’à présent, nos chers dirigeants sont passés maîtres dans la manipulation des foules. Ils sont maintenant parfaitement capables de créer une peur sur n’importe quel sujet, même aussi anodin qu’un gros orage en juin, qui part du sud-ouest vers le nord.
        Pour le covid, afin d’accentuer la panique, ils avaient interdit aux médecins de soigner. Ça a bien fonctionné, en transformant une grippe un peu vicieuse en peste noire, et a suffisamment mis les populations en état de choc pour qu’elles finissent par accepter de se faire piquer par une saloperie dont on ne connait pas les effets, à part qu’elle est parfaitement inefficace (encore un collègue qui vient de l’attraper, 3 fois vacciné; chaque semaine, j’en vois un ou deux qui tombent malades, contrairement à moi qui me suis contenté de me renforcer à la vitamine D.)
        Pour les orages, ils devraient obliger les gens à installer des toitures en carton. Ça accentuerait l’impression de fin du monde chaque fois qu’une forte pluie balaierait le toit et causerait de gros dommages.
        Une idée à creuser

        1. Nemrod

          C’est tout à fait ça.
          Un gros orage de grêle à dévasté les toits chez ma mère.
           » on n’a jamais vu ça »
          Peut être que si mais y avait personne pour le voir vu que le lotissement à 50 ans et a été gagné sur la forêt à l’époque.
          Mais c’est le genre de choses qui est inaudible pour 90 % de la population.

          1. Pierre 82

            Le leitmotiv, c’est « on n’a plus vu ça ici depuis 1912 », ou mieux encore « on n’a jamais vu ça ici ».
            1. Penser que parce que je n’en ai pas été témoin, ça n’a jamais existé. Ou mieux, je ne m’en souviens pas
            2. Penser qu’un phénomène météorologique est exceptionnel car il n’a jamais eu lieu sur ma maison, alors que 10 ans plus tôt, c’est le village voisin qui a vu une grêle péter des toitures à grande échelle

            Le but est simple, comme le souligne le patron: foutre la trouille et culpabiliser. Ça marche, pourquoi s’arrêteraient-ils, vu que ça leur permet de rester à leur place. La réélection triomphale de Macron a certainement dû les conforter comme jamais qu’ils sont dans la bonne direction, et ils vont même passer le turbo.

            1. Nemrod

              En plus, il y a un Boulevard.
              Pour ceux que ça intéresse, les catastrophes climatiques passées ont parfois été cataclysmiques…bien plus que les actuelles.
              Il suffit de lire et relire le bouquin de Ladurie.
              Comme elles vont se reproduire…c’est inévitable, nous n’en avons pas fini, c’est une certitude.
              Songez que le Rhin ne coulait plus vers son embouchure je ne sais plus quelle année moyen âgeuse.
              Certaines catastrophes Antique coupent littéralement le souffle et nous montre nôtre précarité foncière, je pense à celle de la disparition du Lac Pontique…la Méditerranée se vidangeant en créant la Mer Noire à raison d’une hausse du niveau de l’eau de 15 cm par jour, le fracas de la crue s’entendant à plus de 100 km…imaginez un tel truc de nos jours…

              Enfin…qui s’y intéresse et qui remet en perspective ?

              1. Pierre 82

                Ou la fameuse menace tellurique, celle du parc de Yellowstone se transformant en un giga-volcan comme on n’en a plus vu depuis 600.000 ans.
                Nos politiques en parlent moins, d’abord parce qu’il y a l’exemple des témoins de Jéhovah, que j’ai vu quand j’étais gamin quand ils prévoyaient la fin du monde en 1975. Le ridicule ne les a pas tué, mais a quand même mis un gros frein à leur prosélytisme. Mais sutrout, il n’est pas encore possible de culpabiliser la population avec un volcan. Je ne serais pas étonné que les communicants de l’Élysée y travaillent, vu que les images sont spectaculaires. Un volcan, ça peut être dû à l’homme, non?
                « Et toi, qu’as-tu prévu pour le jour où 30 cms de cendres recouvriront la terre? Et surtout, que fais-tu pour éviter que ça n’arrive? »

                Voilà où ils nous nous ont mené: une population tremblant de peur en permanence pour tout et n’importe quoi.
                Des moutons. Et les pires d’entre eux se sont donné comme surnom: « les insoumis ». Ridicule, non?

                Je trouve que « les Semi-croustillants » auraient été plus adapté.

                1. P&C

                  Question volcans dangereux, on a le Krakatoa, le Tambora, et ses affidés… un petit age glaciaire ne ferait pas nos affaires en ce moment.

                  Les prouts de volcans sont déjà (partiellement ou totalement selon les cas) responsables de 4 des 5 extinctions de masse (la première est la grande oxydation).

                  1. Nemrod

                    Oui même l’épisode de la disparition du lac Pontique pourrait être recyclé a la mode rechauffiste puisque il provient de la montée des eaux méditerranéennes suite à la fonte de la calotte glaciaire qui recouvrait tout le Nord de l Europe a l’époque…

                  2. CPB33

                    ou encore aux Philippines : https:/ /www.ledauphine.com/environnement/2022/06/05/aux-philippines-des-evacuations-apres-l-eruption-explosive-d-un-volcan

                  3. Pierre 82

                    Oui, mais à Yellowstone, ça aurait plus de gueule, en plein milieu des USA.
                    Ou le big one, celui qu’on attend en Californie. Ou les deux.

                2. Deres

                  C’est déjà fait. Certains prétendent déjà que le réchauffement influe sur la température des couches basses de l’écorce terrestre et augmente donc forcément le nombre et la violence des tremblements de terres et des éruptions volcaniques. Si si, je l’ai déjà lu !!! Oui, on en ai rendu à ce niveau d’imbécilité …

                  https://www.courrierinternational.com/article/geologie-le-dereglement-climatique-risque-de-provoquer-des-tsunamis-catastrophiques

                  1. Grosminet

                    Alors qu’on se foutait de la gueule de flamby quand il avait sorti ça à l’époque. Comme quoi il était vraiment visionnaire en fait. François, reviens, la planète a besoin de toi !

              2. Jacques Huse de Royaumont

                La crue du millénaire du Rhin de 1346, due à un méga orage en juillet, se voit encore dans le paysage, tellement l’eau a raviné.

            2. P&C

              Le problème n’est pas qu’il y ait des phénomènes extrêmes, il y en a toujours eu. Ce sont juste les extrémités de la gaussienne.

              Le problème, c’est si le réchauffement climatique modifie la gaussienne de façon à ce que les phénomènes extrêmes deviennent plus fréquents.

              1. durru

                C’est pas le réchauffmique qui modifie la gaussienne, ce sont les merdias…
                Sans parler des résidences installées en pleine zone inondable (par exemple).

                1. Pierre 82

                  Je pense que le principal souci est là: qu’on s’installe n’importe où. Jusqu’au XIXème siècle, les côtes étaient peu habitées, sauf dans les ports, situés dans des anses plus ou moins grandes, un peu plus calmes. Jamais on n’aurait construit d’habitation quasi sur une plage.
                  Pareil près des ruisseaux. On n’y installait que des cabanes en bois pour y mettre des outils car on y travaillait la terre, mais en résidant à une distance (ou une hauteur) respectable.
                  La vérité, c’est que nous sommes devenus cinglés.

                  1. Jacques Huse de Royaumont

                    cf Vaison-la-Romaine. Ce sont les habitations récentes dans le lit de la rivière qui ont eu des problèmes. Le vieux village a mieux résisté.

                    Et en effet, en Bretagne, les villes anciennes sont la plupart du temps au fond d’un ria. Les villa de front de mer sont de l’époque du tourisme, pas avant.

                    1. Pierre 82

                      L’inondation du delta du Rhin en 1953. Qui a convaincu les Hollandais de construire le plus vaste complexe de digues fermant tous les bras de mer. Le « Plan Delta ».
                      A l’époque, quand on craignait les catastrophes naturelles, on essayait d’abord de tenter de se prémunir de ses effets.
                      Maintenant, on prétend supprimer les catastrophes naturelles en arrêtant de manger de la viande ou du fromage pour diminuer le nombre de pets des vaches.
                      Quand je dis qu’on marche sur la tête…

                2. baretous

                  et oui. ici au village un lotissement dans un champs dit « perdu » par les anciens car servant en cas de crue d’écreteur. Les plus vieux que moi ont prévenu le maire, peine perdue……il arriva ce qu’il arriva……1/3 du village inondé il y a 6 ou 7 ans…donc projet très couteux d’une digue écrèteuse en amont…

              2. Higgins

                Sauf que rien. Les phénomènes extrêmes ne sont pas plus fréquents (Aux USA le pourcentage d’ouragans et d’ouragans majeurs (+3) est décroissant depuis 50 ans). On en parle plus, c’est tout.

              3. Mitch

                @P&C 8 juin 2022, 12 h 55 min

                C’est un bon point qui effectivement mérite attention. As-t-on des chiffres ?

                J’admets bien humblement ne pas m’être fait d’avis arrêté sur la question sur la question, même si je tens à pencher de ton coté. En effet, si l’on mets de coté les épisodes extrêmes, il y a quand même des (gros) signes de réchauffement rapide, non?.

                Les neiges éternelles du Kilimanjaro ne seront bientôt plus q’un souvenir par exemple. C’est pas les merdias qui font fondre la neige, quand même 🙂

                Pour ceux qui sont allés dans des grandes villes d’Asie ou d’Inde (Bangkok, Agra, Dehli pour ne citer que celles-ci), vous en avez pensé quoi ?

                Perso, au bout de quelques heures je me mouchais et ce qui sortait était noir. La pire étant Agra ou j’ai faillit grever dans mon touc-touc qui était coincé dans le traffic. Les eaux de la rivière Yamuna (celle qui coule près du Taj), ou plutôt ce qu’il reste de la Yamuna, étaient orange. Tout cela ne pas pas se faire sans conséquences (et c’est pas les merdias Franchouilles que j’écoute pour le dire).

                Si je regarde l’évolution des températures dans ma ville (Cape Town) sur les 100 dernières années, on voit clairement : (NB: on parle d’évolution là, pas de micro-phénomènes d’une année à l’autre):
                a/ un réchauffement,
                b/ moins de pluie en quantité
                c/ des décalages dans la saison des ‘rainfalls’
                d/ des épisodes qui tendent à être plus extrêmes et plus nombreux

                Vous l’attribuez à quoi ? la chance ? les mesures pourries ? les journalopes Franchouilles ? autres ?

                1. durru

                  Des chiffres (rappelés par le Major hier, je crois) : le nombre d’ouragans majeurs aux USA est en légère baisse depuis environ 150 ans qu’ils ont commencé à les répertorier.
                  Pour la pollution, on peut rappeler le fameux « fog » londonien. Qui est aujourd’hui un lointain souvenir. Ce qui est en train de se passer en Chine et va certainement se passer ailleurs aussi.
                  Il était aussi évoquée (sur ce fil) l’épaisseur de la banquise au Pôle Nord, la plus importante depuis des lustres.
                  Je rappelle aussi un évènement pas si ancien que ça, de la neige presque partout en France (et d’ailleurs un peu partout en Europe) en plein mois d’avril. Réchauffmique aussi ?
                  Ce qu’on observe, c’est que le climat *change*. Oh, quelle découverte ! Ça bouscule nos petites certitudes de maîtres de l’Univers… Je vais verser une larme.
                  Un peu plus sérieusement, des observations attentives du Soleil laissent penser qu’une petite glaciation nous pend au nez, et pas dans quelques siècles. C’est parce que le Soleil ne veaute pas (et ne paie pas d’impôts non plus) qu’on en parle pas…

                2. Pierre 82

                  C’est pour ça qu’au lieu de se poser des questions stupides sur la responsabilité d’un possible réchauffement, un peu d’intelligence ne ferait pas de tort.
                  Penser que l’origine est anthropique, et rien d’autre, est déjà un pas que j’ai du mal à franchir (je ne parle pas de la pollution, mais uniquement du réchaufmique). Penser qu’en étant « vertueux », on pourrait inverser la tendance, est carrément débile.
                  On ferait mieux de commencer à s’habituer et à se préparer, et s’il est vrai que la température augmente, d’augmenter notre résilience.
                  – en arrêtant de concentrer des habitations dans des endroits potentiellement risqués, comme près de certains cours d’eau, ou face à la plage.
                  – en arrêtant de concentrer des habitations dans des mégapoles. L’homme n’est pas une termite et a besoin d’un minimum d’espace.
                  – Se préparer à des manques d’eau, ou à des excès d’eau, par des barrages, des drainages, des réservoirs, etc…
                  – Adapter les cultures au climat.
                  – Considérer que si on va perdre des zones agricoles à certains endroits, on en gagnera dans d’autres.

                  Bref, faire ce que l’humanité sait faire de mieux, ce qui lui a permis de ne pas connaître une extinction totale à chaque événement de ce type.
                  La température va monter. Admettons, même si ce n’est pas certain. Mais je réfute complètement l’idée que ça va causer des catastrophes.
                  Et surtout arrêter de penser qu’on peut empêcher la nature d’évoluer. Le climat est un truc mouvant, il n’y a qu’à regarder les chroniques depuis 2 millénaires. On ne sait pas d’où ça vient, mais arrêtons d’en faire une religion qui prétend qu’en expiant pour nos péchés, on calmera le courroux de la déesse Gaïa. Agissons comme ce que les humains savent le mieux faire: s’adapter.

                  Bien sûr, je ne parle que du réchaufmique. La pollution, c’est autre chose, et on ne peut pas prétendre qu’on ne fait rien pour améliorer la situation. Regardez comment était le niveau de saloperies déversées dans les années 60, et comparez à la situation actuelle, et il faut être de mauvaise foi pour prétendre que ça s’empire. Et la désindustrialisation n’explique pas tout. Naturellement pour l’instant, ce sont surtout les pays les plus pauvres qui trinquent, mais là aussi, j’imagine qu’ils commencent à y travailler. Ça ne se fait pas en un jour.

                  Je dois également faire remarquer que seule la civilisation occidentale est tombée ce délire, qu’elle tente de l’imposer à tout le monde, mais qu’elle commence à peiner pour y arriver. Tant mieux.

                  1. Pierre 82

                    J’oubliais
                    – entretenir les forêts et nettoyer les sous-bois pour limiter les incendies pendant les périodes chaudes, au lieu, comme en Californie ou en Australie, de créer des zones où il est interdit de couper ne serait-ce qu’une branche, au nom de la « protection de la nature ». Oui, les incendies de forêts font aussi partie des choses naturelles. L’eucalyptus, par exemple, n’arrive à se pousser qu’après un incendie.

                3. Jacques B.

                  @ Mitch : en langue française, il a deux excellents sites dédiés au débunkage des fake news liées au « RCA » – les fake news n’étant pas forcément celles que le journaleux moyen croit.

                  1/ le site des climato-réalistes

                  2/ le site https:/ /www.science-climat-energie.be/

                  Pour moi, sur le constat du réchauffement en Europe, il suffit de regarder l’évolution des glaciers, qui fondent depuis environ le milieu du 19ème siècle.
                  Après, le fait qu’à mesure que les glaciers fondent, on retrouve des vestiges d’activités humaines datant de plusieurs siècles, on a la certitude qu’à un moment de l’histoire humaine, il a fait au moins aussi chaud qu’aujourd’hui.

                  Sinon, j’ai mis dans mon commentaire de 10h32 un lien vers un article montrant que dans plusieurs endroits du monde (une bonne dizaine), la température moyenne n’a pas augmenté depuis en gros 50 à 100 ans, au moins. Ce qui tend à montrer que le réchauffement n’est pas uniforme sur terre.

                  Pour les événements extrêmes, il existe des articles montrant de façon assez détaillée, basée sur des statistiques officielles notamment américaines, qu’ils ne sont pas plus nombreux aujourd’hui qu’ils ne l’étaient auparavant. La soi-disant plus grande fréquence des événements extrêmes est un fake des réchauffistes.

                  1. Higgins

                    Je plussoie largement. Il faut lire le livre de Leroy-Ladurie sur l’histoire du climat. Après, on peut toujours rêver des hivers avec du -15°c pendant un mois avec du verglas et de la neige mais vu les équipes nullissimes de bras cassés au pouvoir, continuons à en rêver. Le climat change et a toujours changé. Sachons nous adapter au lieu de cramer du pognon inutilement.

                  2. BXL

                    L’Homme, à force de se croire maître du monde et des évènements y attenant, a commis un grand péché d’orgueil. C’est la Nature qui mène la planète, indépendamment de toutes les âneries (j’essaie d’être polie) que l’être humain peut commettre, dont elle n’a que faire. She’s the one ruling the world.

                    Elle continue son chemin quoi qu’il puisse arriver. Je suis née à la campagne; et y vis toujours, depuis… Ouuuh!!! aurait dit ma grand-mère, si j’en avais eu une.

                  3. Jacques Huse de Royaumont

                    Sur la question du réchauffement climatique :

                    on peut raisonnablement conjecturer qu’un réchauffement est en cours. La crue glacière dans les alpes datant de 1820 environ et les mesures de température sur ces 150 dernières années vont en ce sens.
                    A partir de là, plusieurs question se posent :
                    quelle sera sont amplitude ? les mesures de ces dernières décennies indiquent environ 1° à 1,5° par siècle. Outre que la marge d’incertitude est énorme, ce ne semble pas affolant.
                    Avec quelles conséquences ? Historiquement, les périodes chaudes sont plutôt des périodes fastes (optimum romain, optimum du 13ème siècle). De plus, les phénomènes cycloniques naissent de la différence de température entre les régions polaires et tropicales. Si les pôles se réchauffent plus vite comme ce semble être le cas, il faut donc s’attendre à une baisse en intensité et en fréquence de ces phénomènes.
                    Le rôle du CO2 ? malgré le tapage sur ce sujet, il vaut mieux être prudent, son taux dans l’atmosphère pouvant être une conséquence et non une cause (comparer le dégazage d’une bouteille de Perrier fraiche et tiède, la second lache bien plus de CO2)
                    L’origine anthropique ? la question 3 incite à dire non et la question 2 qu’on s’en fout.

                    1. P&C

                      les mesures de ces dernières décennies indiquent environ 1° à 1,5° par siècle

                      C’est déjà pas mal.

                      Pour rappel, la différence de température en moyenne planétaire entre l’a dernière glaciaire et nous, c’est +5°C.

                      Et ça a transformé de la toundra et de steppe à mammouth en les biotopes que l’on a actuellement, et ce en 10000 ans.

                    2. Jacques B.

                      P&C ferait bien de diversifier ses lectures, en consultant par exemple le site des climato-réalistes.
                      Le « consensus » des 97% est une foutaise absolue. De plus, un « consensus » n’a jamais fait une vérité scientifique.
                      C’est marrant comme les gens aiment à se faire peur, et à accuser l’humanité de tous les maux.
                      Mais qu’ils donnent donc l’exemple… quel sommet d’hypocrisie, cette affaire de RCA.

                  1. P&C

                    Même sans responsabilité humaine, un RCA de 5°C en 100 ans (le scénario noir du giec) serait absolument catastrophique.
                    Notre espèce y survivrait sans doute, mais certainement pas notre société.

                    On voit déjà le merdier provoqué par une guerre localisée, alors imaginer la perte des ports, des températures mortelles sur pas mal de régions, des problèmes de flotte généralisés, et les rendements agri qui chutent (ben oui, nos plantes sont adaptées aux conditions actuelles…)

                    Adieu le niveau de vie et la démographie.

                    La cause anthropique du dérèglement semble acquise dans la communauté scientifique.
                    Cela dit, elle n’est sans doute pas la seule, mais la contribution humaine est considérée comme majeure, en tapant des sources de gaz à effet de serre (fossiles, eau souterraine) qui étaient auparavant séquestrées.

                    De ce que j’ai pu lire…
                    1 : la teneur du CO2 atmosphérique tend à diminuer depuis l’apparition de la vie sur terre. Le fait qu’elle remonte (et pas qu’un peu !) est une anomalie.

                    Au pilocène (il y a entre 5 et 3 millions d’années), les températures mondiales étaient 3 à 4 °C plus élevées qu’aujourd’hui… et le niveau de la mer 15 à 20 mètres plus haut … pour un peu de plus de 400 ppm de CO2 dans l’air.

                    On est déjà à 415 ppm en 2019, alors qu’avant 1800, on était à 278 ppm (d’après le giec). La hausse devient exponentielle vers les années 1950.

                    Avec les stocks de fossiles estimés, on a de faire du 2000 ppm. ça nous renverra aux conditions du Trias. Scoop : on est pas fait pour vivre avec. 2000 ppm, on se sent mal (nausées, maux de tête, perte de concentration, etc…).

                    Le système a une forte inertie (les océans absorbent une grand partie du phénomène, sous forme de chaleur et d’hydrogénocarbonate). Les conséquences actuelles sont dues aux émissions d’il y a au moins 30 à 50 ans. Le reste est encore à venir.
                    Et comme le CO2 atmosphérique met 10000 ans à s’épurer, on peut considérer que le climat stable que nous avons connu est perdu.

                    2 : Le soleil suit des cycles en effet. Il s’est refroidi jusqu’en 2020, puis se réchauffe à nouveau.

                    3 : la banquise n’est pas fiable pour mesurer le dérèglement. Non seulement il y a des variations saisonnières, mais les conditions locales peuvent mener à un épaississement.
                    https://fr.euronews.com/green/2022/05/17/en-pleine-fonte-de-la-banquise-une-calotte-glaciaire-s-epaissit-en-antarctique

                    4: le problème n’est pas le phénomène en lui même, mais sa vitesse. Un réchauffement de 5°C en 10000 ans, la vie peut s’y adapter, moyennant quelques ajustements (disparition des mammouths, etc…). 100 ans, c’est beaucoup trop rapide, beaucoup d’espèces n’auront pas le temps de s’adapter ou de migrer, et disparaitront.
                    Note : Les principales extinctions de masse du passé ont été associées à des changements du climat rapides (merci les volcans)

                    « réchauffement oui mais à cause du soleil et pas des habitants de la petite planète Terre »
                    Mais l’état de l’art pousse d’avantage vers une contribution humaine majeure.
                    Invoquer uniquement le soleil comme responsable est une manière de se voiler la face… car c’est un coupable bien pratique car extérieur.

                    Il y a deux manières de résoudre ce genre de problème : soit rechercher la faute en soi (fidèles, vous avez péché ! vous devez vous racheter), soit désigner un ennemi extérieur responsable du malheur.
                    La première option est souvent difficile à faire avaler, le récit de l’ennemi extérieur est souvent privilégié car déresponsabilisant et fédérateur.
                    On a la même dans l’épopée de Gilgamesh : pour construire Uruk, il faut du bois. Or on sait depuis cette époque que couper les arbres diminue les pluies. Alors l’histoire ne dit pas que Gilgamesh va couper du bois, mais combattre un monstre nommé Humbaba qui vit dans la foret. Pourtant, à la fin de son règne, Uruk a grandit (il est dit qu’il a fait embellir la ville avec des briques solides… or la cuisson des briques implique du bois)

                    Dans notre cas, l’option « fidèles, vous avez péché ! vous devez vous racheter » implique une réorganisation drastique de la société, et la recherche de la décroissance.
                    Toutes les idéologies reposant sur la croissance économique (car CO2 = f(PIB) = F(énergie)) doivent être abandonnées, y compris le libéralisme donc (et même le communisme).
                    Le système de dettes devient caduque, le défaut inévitable, car sans croissance, pas de possibilité de repayer principal et intérêts.
                    Et va vendre des projections économiques à une entreprise dans un contexte de récession structurelle.
                    Pour la société civile : passage à une économie limite de guerre, réorganisation autoritaire (le great reset à coup de crédit social et de pass carbone), réduction du niveau de vie (avec tout le cortège de ce que la pauvreté amène). Cela implique également des pertes massive de productivité (les machines tournant au fossile étant en moyenne 200* plus efficaces qu’un homme), donc un renchérissement dantesque des prix de tout.
                    Si on suit la logique du Janco de division du pib par trois, cela signifie renvoyer la France en 1987.
                    Je suis trop jeune pour me souvenir de cette époque (je suis né en 85, je me souviens juste de la vieille maison sans tv, du lavoir et de la cabane au fond du jardin), mais les anciens fréquentant ce blog pourront dire la différence en terme de niveau de vie et de démographie.

                    1. « Notre espèce y survivrait sans doute, mais certainement pas notre société. »
                      Foutaises.

                      La cause anthropique du dérèglement semble acquise dans la communauté scientifique.
                      Foutaises aussi.

                    2. P&C

                      @H16
                      La civilisation urbaine maya serait contente d’entendre qu’elle n’a pas disparu…
                      tu sur estimes la résilience des sociétés complexes et de nos organismes. On le voit avec la guerre en ukraine : une petite guerre hyper localisée a des conséquences mondiales. C’est un signal fort de fragilité.

                      Mets la teneur atmosphérique de CO2 à 12000 ppm, je te garantis sur facture que nos sociétés n’y survivront pas… car une telle concentration de ce gaz est mortelle pour nous.

                    3. Tu gobes n’importe quelle ânerie, décidément.

                      La guerre en Ukraine n’a pas de conséquences mondiales : ce qui est observé n’a que peu à voir avec cette guerre, mais comme c’est une excuse commode pour les incompétents (et les vicieux) qui sont au pouvoir, elle est répétée partout et tu gobes. Quant à la thèse (qui n’est que ça, une thèse, et pas très solide en plus) que les Mayas ont disparu pour des raisons purement/très essentiellement climatiques, elle est apparue (commodément) avec celle d’un réchauffement climatique récent. Ce n’est pas une coïncidence. Jadis, on appelait ça de la propagande, maintenant on dit narratif.

                      Quant à ton taux de CO2, tu es dans le pur délire. Pourquoi pas 25.000 ou même 100.000 après tout, tant qu’à sortir un chiffre débile du chapeau ? Actuellement, on est à 440, on pourrait doubler qu’on serait loin du compte. C’est comme dire « doublons ou triplons la quantité d’oxygène dans l’air : on va tous mourir » ou « multiplions les radiations solaires par 2, on va tous mourir ». Pardon d’être brutal, mais c’est juste complètement con.

                    4. P&C

                      @h16
                      « La cause anthropique du dérèglement semble acquise dans la communauté scientifique. »

                      je connais la page de wikilibéral sur le sujet. Je cite « s’il y a un consensus de 97 % de scientifiques en faveur de la thèse climato-alarmiste du GIEC, mais … »
                      Claude Brasseur, 08/08/2018

                      97%, ça fait une belle majorité. Un score stalinien, je dirais.

                      Au passage, on y trouve même Didier Raoult, qui comme lorsqu’il veut donner une leçon en épistémologie, ferait mieux de se taire.

                      Certes, il ne faut pas éluder les autres causes. Comme tout phénomène complexe, il est multifactoriel. Mais les activités humaines n’ont semble-t’il pas une contribution négligeable.

                      Cela illustre un autre aspect du problème : pour répondre raisonnablement sur le sujet, il faudrait se taper le rapport du giec en entier (pas juste les 30 pages pour les décideurs) + toutes les publis (y compris celles des climato sceptiques). Je ne sais par pour toi, mais je n’ai pas les compétences, ni même le temps (j’ai commencé ma formation en data science) pour le faire, je me sens forcé de coller à l’hypothèse la plus vraisemblable, qui est celle défendue par la majorité des scientifiques bossant sur le sujet, au risque de faire du cherry picking.

                    5. Sérieusement, arrête avec ces bêtises : pas ici, s’il te plaît.
                      D’une, le « consensus » en science est un non-sens.
                      Deux, ce 97% est une carabistouille statistique. Fais un effort, renseigne-toi.
                      Trois, les arguments d’autorités ne sont que ça et ne valent rien.
                      Quatre, la contribution humaine au climat est totalement négligeable.

                      Je me suis tapé plusieurs rapports du GIEC (en entier), et c’est toujours le même dégueulis de conditionnels et de modèles mathématiques foireux, outre une prudence qui disparaît dans le résumé (qui seul est pris en compte médiatiquement, comme par hasard).

                      Une théorie est évaluable aux résultats face à ses prédictions. La théorie anthropique du réchauffement climatique est un long cimetière d’échecs prévisionnels, de modèles mathématiques ratés, et de politiques publiques coûteuses et aux effets désastreux. Il n’y a rien d’autre.

                      Tu ne fais aucun effort.

                    6. P&C

                      @h16
                      12000 ppm de co2 dans l’atmosphère, c’est pas con, car ça a déjà existé. C’est monté jusqu’à 25% il y a 4 milliards d’années.
                      Et on a eu l’extinction de masse du permien-trias, du à un prout de volcan sibérien qui a lâché un max de CO2, provoquant un réchauffement planétaire de 15°C…

                      Concernant la guerre en ukraine, tu as raison : ce sont les décisions à la c*n plus que la guerre elle même qui provoquent des problèmes.

                      L’hypothèse courante concernant les mayas est surpopulation + déforestation + sécheresses qui a fumé les rendements de leurs cultures de mais.
                      Mais il y a aussi celle des bouleversements sociétaux et économiques : les guerres, décisions à la c*n en somme.
                      Les deux peuvent tout à fait se combiner : problèmes de récoltes, instabilité, décisions à la c*, perte de confiance dans les dirigeants (associés aux divinités locales), etc…

                      https:/ /www.worldhistory.org/trans/fr/2-759/leffondrement-de-la-civilisation-maya-classique/

                    7. « il y a 4 milliards d’années »
                      La situation était tellement semblable à maintenant ! On pourrait tellement avoir 12.000 ppm d’une minute à l’autre, mon brave ! C’est évident ! Tu as oublié de parler de la période où il n’y avait pas d’oxygène non plus, tiens, tant qu’on y est. Voilà qui poserait des soucis pour l’Humanité, cette absence d’oxygène. Tant qu’à faire dans le WTF.

                      Et tu expliques très bien toi-même que les mayas, finalement, c’est plus une question de décisions à la con que de températures et de CO2. Ben tiens.
                      I rest my case, ça devient grotesque.

                    8. Jusnaturaliste

                      @ P&C

                      Lorsque le Groenland était un pays vert au Moyen-Âge, il y avait certainement plusieurs degrés en plus au niveau planétaire. Un réchauffement rendrait probablement certains territoires inhabitables sans climatisation, mais il y a plein de territoires froids du nord qui deviendraient bien plus confortables…

                      Un réchauffement réduirait considérablement les dépenses énergétiques et favoriserait la production de récoltes, il serait largement plus bénéfique à la planète qu’un refroidissement.

                    9. P&C

                      @h16
                      concernant les mays, il semble que ce soit plutôt les deux : conjonction de mauvaises récoltes et de décisions à la con.

                      @jus naturaliste

                      Le groendland vert lors de l’optimum médiéval, il faut s’en méfier. Erik le rouge lui même disait que c’était une arnaque.

                      Les glaciers restaient très présents. Les vikings n’ont jamais pu s’établir en profondeur à cause du climat trop rude.
                      Et l’élevage qu’ils pratiquaient était inadapté, ce qui a fini par causer la fin de leurs colonies.

                      https://www.les-crises.fr/le-mythe-du-groenland-vert/

                    10. Les mauvaises récoltes sont largement issues de décisions à la con.
                      Le vin tiré des vignes du Calvados n’est pas fantasmé, lui. Et les églises romanes qui apparaissent à mesure que la glace fond au Groënland non plus.
                      Enfin, citer « les crises », réchauffiste notoire, comme appui, pardon mais là encore, non.

                    11. P&C

                      @h16

                      Je suis désolé, mais le consensus scientifique, ça existe. Il a même une définition.
                      http:/ /geoconfluences.ens-lyon.fr/glossaire/consensus-scientifique-et-verite-en-science

                      Ce 97% ne vient pas de moi. Merci de ne pas m’attribuer les citations venant de wikiliberal ou de Claude Brasseur

                      « Trois, les arguments d’autorités ne sont que ça et ne valent rien. »
                      Certes.

                      « Quatre, la contribution humaine au climat est totalement négligeable. »
                      Perso, j’en sais rien. Les connaissances que j’ai en chimie ne me permettent pas de me forger une opinion. Je me range au consensus du moment sur ce sujet. Cela ne veut pas dire que j’ai raison.

                      « Je me suis tapé plusieurs rapports du GIEC (en entier), et c’est toujours le même dégueulis de conditionnels et de modèles mathématiques foireux, outre une prudence qui disparaît dans le résumé (qui seul est pris en compte médiatiquement, comme par hasard). »
                      Tu as bien du courage. J’en ai lu qu’un il y a longtemps, c’était une purge…

                      « Une théorie est évaluable aux résultats face à ses prédictions. La théorie anthropique du réchauffement climatique est un long cimetière d’échecs prévisionnels, de modèles mathématiques ratés, et de politiques publiques coûteuses et aux effets désastreux. Il n’y a rien d’autre. »
                      – Les prédictions foireuses, je suis d’accord. Je me souviens des unes sur le refroidissement/réchauffement en 2000, etc…
                      – les modèles. C’est dommage que les métriques ne soient pas publiées avec…
                      – « politiques publiques coûteuses et aux effets désastreux » je n’en disconvient pas.

                      Il y a aussi ce petit blog qui est une pépite :
                      https://crioux.wordpress.com/tag/ere-glaciaire/

                    12. Le 97% est une arnaque statistique : tu n’as (toujours) pas fait l’effort de te renseigner. Si je te le dis, c’est que je suis allé voir. Fais cet effort ou sinon le prochain commentaire passe à la trappe.

                  2. P&C

                    @jusnaturaliste

                    Notes que ces c*ns de vikings ont coupé les rares arbres du sud du groenland pour le bois de chauffe et de construction, débutant là l’érosion des rares sols fertiles de leurs colonies, là où les inuits se chauffaient à la graisse animale et habitaient des igloos.

                    Problèmes environnementaux, crises agricoles, décisions à la con… il y a une sorte de schéma commun avec une certaine civilisation précolombienne…

                    1. Jusnaturaliste

                      @ P&C

                      Tout-à-fait, on ferait bien mieux de rediriger nos efforts pour améliorer la qualité de l’environnement, des récoltes, de la protection de la faune et de la flore, plutôt que de lutter contre le soleil. Car le vrai responsable du réchauffement climatique, c’est le soleil, en témoigne que l’on observe les mêmes variations de température sur les autres planètes du système solaire que sur Terre.

                      Après, peut-être que vous me direz que c’est la faute aux martiens, et qu’il y a un consensus des scientifiques martiens à ce sujet?

                    2. P&C

                      @h16

                      Je ne comprend pas où tu veux en venir…

                      La citation complète issu de wikilibéral :

                      « Rappelons que, s’il y a un consensus de 97 % de scientifiques en faveur de la thèse climato-alarmiste du GIEC, il y a, parmi ces scientifiques, 0 % (zéro !) de physiciens ayant étudié le rôle climatique du CO2. Bien au contraire, 100 % des physiciens qui ont étudié la question ont démontré, comme déjà Maxwell au XIXe siècle, que le CO2 n’a pas de rôle dans le climat. Le GIEC s’est basé sur le travail d’Arrhenius (XIXe siècle), vite contredit mais tellement « intéressant » pour ceux qui y trouvent leur intérêt. (Claude Brasseur, 08/08/2018) »

                      Concernant Maxwell, je pense que c’est lié à sa théorie cinétique des gaz dite de Maxwell-Boltzmann.
                      Mais pour ça, j’aurai besoin d’aide : en dehors de la loi des gaz parfaits, ma connaissance sur la physique des gaz est trop limitée.

                      Arrhenius et le CO2, je connais.

                      Concernant ces 97%, ce lien indique un joli truandage…
                      https://www.climato-realistes.fr/97-scientifiques-daccord-sur-les-causes-du-changement-climatique-genese-du-mythe/

                      je cite :
                      « Solomon (2010) observe : « Les deux chercheurs ont commencé par exclure de leur étude les milliers de scientifiques les plus susceptibles de penser que le Soleil, ou les mouvements planétaires, pourraient avoir quelque chose à voir avec le climat sur Terre (les scientifiques solaires, spatiaux, cosmologiques, physiciens, météorologistes et astronomes). Il restait donc 10 257 scientifiques dans des disciplines comme la géologie, l’océanographie, la paléontologie et la géochimie, qui ont été jugées plus dignes d’être incluses dans le consensus. Les deux chercheurs ont également décidé que les réalisations scientifiques ne devraient pas être un facteur dans le choix des répondants, les personnes interrogées étaient déterminées par leur lieu de travail (un établissement universitaire ou gouvernemental). La qualification académique n’était pas non plus un facteur : environ 1000 des personnes interrogées n’avaient pas de doctorat, certaines n’avaient même pas de diplôme de maîtrise. Seulement 5 pour 100 des répondants se sont auto-identifiés comme climatologues.

                      Pire encore que la taille de l’échantillon, le biais de sélection et le faible taux de réponse, c’est le manque de pertinence des questions posées dans le sondage par rapport au débat en cours sur le changement climatique. Le sondage comportait deux questions :

                      Q1. Par rapport aux niveaux d’avant 1800, pensez-vous que les températures moyennes mondiales ont généralement augmenté, baissé ou sont demeurées relativement constantes ?

                      Q2. Pensez-vous que l’activité humaine est un facteur important dans l’évolution des températures moyennes mondiales ?

                      Dans l’ensemble, 90 % des répondants ont répondu “augmenté” à la question 1 et 82 % ont répondu “oui” à la question 2. Les auteurs obtiennent leur message « 97 pour cent des climatologues croient » en se concentrant sur seulement 79 scientifiques qui ont répondu et « ont cité la climatologie comme leur domaine d’expertise et qui ont également publié plus de 50 pour cent de leurs récents articles évalués par des pairs sur le thème du changement climatique ». »

                      Punaise, mais c’est grave ! le truandage est du même niveau que pour le rapport d’Alfred Kinsey !
                      Je me coucherais moins con ce soir.

          2. Dr Slump

            « on n’a jamais vu ça » : à force de l’entendre à la téléradio, les gens finissent par répéter machinalement le même refrain. Le bourrage de crâne, ça marche.
            Mais comme je n’ai pas une cervelle de moineau, je peux affirmer que si, on a déjà vu ça dans le passé, pas un siècle en arrière, mais au plus lors des 2 ou 3 décennies passées. Des grêlons gros comme des oeufs dans les années 90, tempête de neige et congères de 2 mètres de haut l’hiver 80-81, canicules dans les années 80, sècheresses dans les années 70, mer gelée dans les années 60, c’est bien simple: ces épisodes se produisent régulièrement, et sont de la rigolade comparés à de vrais « extrêmes ».
            Mais les oints n’ont plus que ce mot à la bouche, à propos de tout : « extrême », « extrêmement ». Bientôt on aura droit au changement climatique de l’ultra-droâte, pour bien montrer à quel point le climat sera devenu vraiment très-très-très-méchant-pire-que-Hitler.

            1. Higgins

              http:/ /pluiesextremes.meteo.fr/france-metropole/Aiguat-fantastique-sur-le-Roussillon.html
              Si ça avait lieu maintenant, je pense qu’il y aurait au minimum plusieurs centaines de morts vu comment les maisons ont fleuri le long du Têt jusqu’à Perpignan.

                1. Higgins

                  Une fois le pb du changement climatique réglé, le gouvernement va s’attaquer au pb de la nuit !!! (et indirectement au gros pb des chats gris !). Chaque chose en son temps.

        2. durru

          Hier soir, je me suis armé de patience pour écouter deux Cassandres (Gave et Delamarche) chez Thinkerview. Bon, trois heures (!) c’était un peu beaucoup, je n’ai pas pu finir, mais qu’est-ce qu’il est saoulant, leur « journaliste »…
          Après des débuts plutôt propres, il revenait toutes les deux minutes sur le rechaufmique, malgré des réponses sans la moindre trace d’ambiguïté de la part de ses invités.
          Et après, on se demande encore pourquoi tout gauchiste de base (et donc tout politique ou journaliste) va appliquer la méthode de base de la propagande ? Quand la méthode est certifiée et utilisée partout dans la moutonnerie ambiante ?
          Moi j’ai développé une allergie aiguë, au point de devenir agressif à la moindre remarque déplacée à ce sujet (pléonasme).

          1. Higgins

            Je n’ai pas encore terminé mais ça reste globalement vachement intéressant. Je pense que l’interviewer en est resté un peu ébranlé.

            1. durru

              Je l’avais déjà vu à l’oeuvre avec un autre invité de ce type (me souviens plus qui, je crois que c’était déjà sur ce blog que l’émission m’avait été proposée), je n’ai pas l’impression qu’il a appris / compris quoi que ce soit.
              Il est un donneur de leçons professionnel, il n’y a strictement rien à tirer ou à espérer de ce genre de personnage.
              Le seul point positif, c’est qu’ils donnent la parole à des personnes avec lesquelles ils ne sont pas d’accord. Mais leur vision des choses reste à jamais la même marque de fabrique, je ne me fais aucune illusion.

              1. Higgins

                Quand Delamarche et Gave lui démontrent que ce sont les pays à économie socialiste en Amérique du sud qui sont les plus pauvres, on le sent un peu interloqué. Et ce ne sont pas les seuls moments.

            1. durru

              Même après avoir reçu des réponses précises et répétées ? Même après avoir lui-même voulu changer de sujet, vu qu’il avait reçu juste avant un autre invité sur ce sujet précis ?
              Nan, il voulait seulement faire savoir à son auditoire habituel que ces invités étaient des sales complotistes capitalistes mangeurs d’enfants…

          2. Pierre 82

            Quand vous dites « deux Cassandre », je nuancerais…
            Pour Delamarche, évidemment, je suis d’accord, à un point où lui-même est caricatural.
            Pour Gave par contre, et c’est là où ça diffère, c’est que sa cassandritude (oui, j’aime les néologismes foireux) est assez récente.
            La première fois où je l’ai entendu dire timidement que l’achat d’un peu plus d’or dans son portefeuille lui semblait raisonnable, j’ai failli tomber de ma chaise. C’était, il me semble, il n’y a guère plus d’un an. Avant ça, il n’a jamais été un pessimiste et toujours trouvé de bonnes opportunités, avec un optimisme franc.
            Sinon, on aurait pu faire un show Delamarche / Jovanovic. Je ne sais même pas si ça a déjà été tenté, mais on risque de se tirer une balle après ça…

            Sinon, je ne l’ai pas encore écouté celui-ci, j’avais plus ou moins l’intention, mais le fait que ce soit sur Thinkerview avec son interviewer de merde, ça m’a un peu refroidi… et je sens qu’il va m’énerver.

              1. Higgins

                Je plussoie, c’est vraiment à écouter car la vérité des propos tenus fait rapidement oublier l’apparente outrance de ces derniers.

                1. Pierre 82

                  La plus belle invention de YouTube, c’est le défilement en accéléré. Pour Gave, la vitesse à 150% suffit, mais pour Olivier Euuuuuh Delamarche, le 200% n’est pas de trop. 250% aurait été l’idéal.

                    1. Pierre 82

                      Je viens de finir de l’écouter. Rien appris de fondamentalement neuf, mais même si on ne voit jamais l’interviewer (par principe sur cette chaine), j’ai quand même eu l’impression que ça n’a pas fait évoluer du tout son opinion de marxiste. Mais ces interventions n’étaient pas trop handicapantes pour la tenue de l’émission.
                      Son dada, c’est non seulement les « valeurs de gauche », mais également le réchaufmique, qui a l’air de l’empêcher de dormir, vu que quel que qoit l’interviewé, il y revient toujours.
                      Quel régal ce doit être quand il reçoit un écolo de stricte observance…

            1. Higgins

              A 1h50, C. Gave indique que, parce qu’il a annoncé soutenir Zemmour, la banque (il la cite) dans laquelle il avait un compte depuis 1977 lui a brutalement fermé ce dernier.

                1. Jacques B.

                  Qu’est-ce que ça doit être alors, parce que pour avoir regardé les premières minutes (je ne vais pas aller plus loin, vu que je l’écoute et le lis déjà toutes les semaines) il est déjà bien énervé 😀

            2. Reek

              Aux débuts de thinkerview je prenait cette chaîne pour quelque chose d’assez orienté libéral.
              Au fur et à mesure des années force est de constater qu’ils invitent de plus en plus de collapsologue et autre « insoumis ». Au point d’inviter Méluche quelques jours avant la présidentielle et deux fois.
              Il ya quelques années je pensait même que thinkerview et H16 pouvait être la même personne :))

              L’interview qui m’a fait tiquer sérieusement c’est celle d’obertone… un monument de connerie de la part de l’interviewer. Mais aussi quelques une qui auraient pu êtees disruptive mais où le journaliste est plein de tendresses.
              Néanmoins on sent chez lui une certaine forme de pragmatisme et d’amour de la liberté. Alors est-ce par racolage du publique qu’il enfile les invités réchaufiste et bobo compatibles ?
              Et, qu’à force, il le soit devenu?

            3. P&C

              Déjà fait, il y a des années.
              Delamarche a commencé à être médiatisé en passant sur radio ici et maintenant, où Jovanovic avait son émission.
              Pareil pour Nigel Farage.

          3. XAVIER

            avec les « rechauffistes » tétanisés par la propagande il ne faut pas s’énerver c’est contre productif. Tu peux leur rappeler les propos d’Al Gore dans les années 90. Il prédisait pour 2020 la fonte totale des glaces, la montée des eaux et la submersion des îles du Pacifique. Il jouait sur la peur avec la fameuse photo de l’ours sur un îlot de glace…qu’en est-il aujourd’hui ? Il faut inlassablement inviter les gens à regarder les faits

            1. Pierre 82

              Hélas, la plupart des gens ne sont pas sensibles aux raisonnements sensés et argumentés, j’en fais l’expérience depuis des années.
              Je ne leur jette même pas la pierre, mais ce qui les fait basculer, c’est l’unanimité de ce qu’ils entendent autour d’eux, dans les médias, les films, les thèmes de discussion, les livres édités (même s’ils ne les lisent pas).
              Je pense que la plupart n’en ont rien à foutre, mais quand un type isolé vient vers eux en leur expliquant que c’est du flan, leur premier réflexe, c’est de demander qu’on leur foute la paix. Ils y croient, à cette religion du réchaufmique, mais leur foi n’est pas très solide. C’est plus pour avoir la paix.
              Et aussi parce que quand 95% des gens disent un truc et que vous arrivez en prétendant qu’ils ont tous tort, c’est compliqué d’argumenter. Surtout si ceux qui ont le brassard « scientifique » sont du côté de la majorité, et particulièrement dans une civilisation qui a porté la « science » au rang de religion.

              Globalement, je dirais que tant qu’ils ont l’impression que ce sont les autres (les riches par exemple) qui doivent agir, ils s’en cognent. Ma voiture pollue trop? Eh bien, donnez-m’en une qui pollue moins, et si c’est plus cher, payez-moi la différence. Alors ils sont prêts à suivre la marée.

        3. dupont2021

          Deja dans les années 60 ,les anomalies meteo avaient besoin d’une explication et à l’epoque les responsables etaient les « spoutniks ».

              1. Pierre 82

                Tu oublies les chemtrails, Pheldge.
                Dimanche dernier, je me suis quasiment fait engueuler par une connaissance parce que je pensais que c’était une grosse couillonnade.
                Après, j’ai tenté d’expliqué que si on devait placer des réservoirs secrets sur des avions civils, ça se verrait, vu que sur un avion, chaque centimètre cube est occupé par quelque chose, mais rien à faire, il a fini par me regarder avec l’air de quelqu’un qui est en face d’un débile. J’ai renoncé.

                1. Higgins

                  Il y a le même délire en Espagne. Le pb, c’est que l’armée de l’air espagnole n’a tout simplement pas les moyens aériens d’effectuer de tels vols (idem en France ou dans tous les pays occidentaux). Et puis, quand bien même cela serait, on peut garde un secret avec un ou deux avions et quelques dizaines de personnes, au-dessus, c’est impossible surtout maintenant. Et puis, les fameux produits chimiques, il faut les produire, il faut les stocker, il faut les transporter, etc,… Qu’une telle crétinerie puisse avoir libre cours en dit long sur la dégringolade intellectuelle que connait notre société.
                  Ce ne sont que des trainées de condensation et c’est essentiellement lié à l’altitude la tropopause (-56°c) autour de 11 000 mètres.

                  1. Pierre 82

                    Quand j’ai donné cet argument-là (c’était de la condensation), il m’a demandé pourquoi on en voyait parfois avec des trainées et parfois sans. J’ai répondu que ça dépend de l’altitude, du degré d’humidité et de la température. Sans succès.

        4. René-Pierre Alié

          Bourrage de crâne sur « La Dépêche » du jeudi 19 mai. Pleine page à la « une » : « Climat : ouvrons les yeux ».
          « Alors que l’Inde et le Pakistan suffoquent sous 50°, ce mois de mai est celui de tous les records en France et en Occitanie. « Un marqueur du changement climatique », avertit Christine Berne, climatologue à Météo France »
          « Big mother » est omniprésente. Les populations occidentales vivent dans la peur qu’elle leur inspire afin de mieux les subjuguer.

      2. Mitch

        Amelie-de-mes-fesses, ministre de l’escrologie est:

        – Une convaincue de la Macronie
        – C’est une femme
        – Elle ne fera pas chier et ne l’ouvrira pas
        – Elle a trouvé a ‘good job’ (comme dirait Forest Gump) et sera prête à dire et faire n’importe quoi pour le garder

        Tout le reste n’est que littérature.

        Et puis ce n’est pas les journalopes de la Pravda qui iront la contredire, ni des voix dissonantes. Voix dissonantes reléguées depuis longtemps sur les médias alternatifs, aussi appelés ‘complotistes’, par la bien-pensance et la propagande étatique.

        1. Jacques Huse de Royaumont

          mode misogyne on :
          – C’est une femme
          – Elle ne fera pas chier et ne l’ouvrira pas
          Tu es sûr de ta logique ?
          mode misogyne off.

        2. Higgins

          Elle a intérêt à faire des économies Amélie Machin-chose parce que la fine gestion économique de BLM laiise des traces : https:/ /amp.lefigaro.fr/conjoncture/france-nouveau-record-du-deficit-commercial-en-avril-a-12-4-milliards-d-euros-20220608

          1. Lorelei

            Le déficit est à mon avis laargement sous-estimé:
            Quand vous faites les déclarations d’importation de biens et services, vous ne déclarez pas les montants aux douanes si vos achats font moins de 460 000 €/an.
            On peut donc penser que de nombreuses sociétés importent moins que cette somme par an et ne déclarent pas les montants aux douanes.
            Mais on déclare les ventes au premier euro.

      3. baretous

        orages de grêle?. En 2009 j’ai eu avec d’autres tous les toits saccagés avec articles dans les journaux. Oui mais, j’étais gamin dans les années 50 et il s’est passé la même chose dans une autre partie de la commune. je marchais dans les rues sur un tapis d’ardoises..
        tant est si bien qu’à chaque alerte, on n’en mène pas large.Tout cela pour dire que c’est déjà arrivé..
        Etant très mal assuré en 2009 j’ai du me farcir à refaire seul les toits de la ferme..4000 ardoises en 32/22 …2 ans de boulot avec les bâches sur nos têtes

        je commence à toucher ma bille en couverture ardoise…… 🙂 très beau métier d’ailleurs ..

  5. Aristarkke

    opulence que ne lui SONT [est] pas venuES à son esprit un peu niais de gros mammifère votant, *les mesures* [oui, c’est le sujet. Maître Yoda devenir, un bon entraînement requiert]…
    Mélusine !!!

  6. Reddef

    Pourtant Davos est un club de riches, quid du ruissellement ? peut-être est-ce , ce qui pousse la Russie à ce couper de l’ UE en prévision d’ un immense bordel énergétique.

    1. pabizou

      J’aurai plutôt tendance à croire que c’est l’Europe qui se coupe du reste du monde, pas toujours volontairement d’ailleurs (voir l’Afrique d’où l’on se fait jeter à coups de pompes, bien mérités, dans le cul .

            1. Gerldam

              Il faut revenir encore un peu en arrière: en 1788, un hénaurme orage de grêle a dévasté tout l’ouest de la France, Beauce comprise. C’est cet orage qui a causé la grosse pénurie de pain l’année suivante, ce qui provoqua quelques mécontentements qui sont restés dans l’histoire. (nota: demandez à un élève de 14, 15, 16 ans ou plus quel est cet évènment qui est resté dans l’histoire et je crains de voir un grattage de crâne suivi d’un long baillement en forme d’ignorance crasse)

              1. Jusnaturaliste

                @ Gerldam

                Quels sont les mécontentements qui ont suivi?

                – Les gilets jaunes?

                – Non, les sans culottes.

                – Ah, je savais bien que c’était un problème de fringue, ils avaient qu’à attendre les soldes.

  7. Semaphore

    qu’il convient donc de tout faire pour les économiser
    D’autant qu’après ces dépenses, il ne reste plus que la peau des yeux pour assurer le reste de fournitures…

  8. Jacques Huse de Royaumont

    Les instances européennes se déchaine sur les bidules écolo. L’écologie semble servir de projet politique à ceux qui n’en ont pas.
    Ce n’est pas comme si il y avait quelques sujets brûlants en cours. Après tout l’europe n’a pas été ridiculisée, humiliée, asservie et ruinée par la volonté américaine, il n’y a pas de problème de souveraineté, de sécurité, d’approvisionnement ou d’économie à traiter.

  9. Blondin

    Klaus Schwabb ne rit jamais ?!?
    Tout s’explique.
    Comme disait Achille Talon (ou Pierre Desproges, j’ai un doute) : « il a la gravité pompeuse si caractéristique des imbéciles »

    1. Lorelei

      Dommage que cet imbécile soit si écouté et suivi.
      Je ne comprends pas tous ces politiques qui veulent tordre la physique et la thermodynamique. Sans parler du commerce.
      Heureusement que nous avons maintenant un premier ministre qui sort de Polytechnique…

  10. PG

    Les prophéties de ces gens et les catastrophes causées par eux qui s’ensuivent me font irrésistiblement penser à un des fils de Nostradamus (on reste dans le thème).
    Je vous recopie sa brève histoire tirée d’un vieux dictionnaire du XVIIIème siècle : « Michel Nostradamus le jeune (…) se mêlait d’astrologie comme son père. Étant au siège du Poussin en 1574, Saint-Luc lui demanda qu’elle en serait l’issue, Nostradamus repondit, que la ville perirait par le feu, et pour faire réussir sa prophétie, il y mit le feu. Saint-Luc l’ayant aperçu, en fut tellement indigné, qu’il lui fit passer son cheval sur le ventre et le tua ».
    La morale de cette histoire est que nous manquons singulièrement de Saint-Luc au XXIème siècle.

  11. Le Gnôme

    Dans le même temps, il a fallu interdire le gaz de schiste en France, des fois qu’on en trouve, ce serait forcément une catastrophe.

    Résumons, pas de nucléaire, pas d’énergies fossiles, de l’électricité partout. On va être obligé d’importer de l’asiatique pour pédaler dans les caves.

    La seule chose dont la France ne manque pas, c’est du personnel administratif, et il ne faut pas rêver, le chauffage aux Cerfas sera interdit.

  12. Grosminet

    Cette greluche est un exemple vivant que ce n’est pas la surutilisation, mais au contraire la sous-utilisation des neurones qui provoque le dérèglement cérébral, avec toutes ses conséquences néfastes : tempêtes de connerie, sécheresse de bonnes idées, diminution du niveau de bon sens, etc…

    1. P&C

      Pol pot n’avait pas que des mauvaises idées.
      Au champ en plein cagnard, la greluche. Et au smic, pour qu’elle voit à quel point les gens sont opulents avec de tels revenus.

  13. CPB33

    même pas besoin de complotisme car ils annoncent la couleur : https:/ /www.anguillesousroche.com/technologie/les-10-plans-les-plus-diaboliques-du-forum-economique-mondial-pour-lhumanite/

  14. Blondin

    HS mais je ne résiste pas.
    La composition du gouvernement Mélenchon par O. Auguste de L’Opinion :

    Ministre d’Etat, Guide des consciences, Petit père des gens, chargé de la dépersonnalisation du pouvoir par une VIe République : M. Mélenchon Jean-Luc.

    Ministre de la Décroissance, de l’annulation de la dette et des nationalisations, chargée de la taxation des riches : Mme Manon Aubry.

    Ministre de l’Ecologie, chargé du démantèlement de l’industrie nucléaire : M. Fabien Roussel.

    Ministre de l’Aliénation au travail, chargé de la semaine des 32 heures et de la retraite à 60 ans : M. Philippe Martinez.

    Ministre de l’Intérieur, chargé du désarmement des forces de l’ordre et de l’organisation des 4e, 5e et 6e tours de l’élection présidentielle : M. Alexis Corbière.

    Garde des Sceaux, ministre de la Justice, chargée des victimes de violences policières et pompières : Mme Hager A., street-medic.

    Ministre de la Rééducation nationale, chargée de l’élimination des comportements genrés à l’écol.e maternel.le : Mme Caroline de Haas.

    Ministre de l’Amitié franco-russe et des relations avec l’Amérique chaviste, chargée de la désobéissance aux traités européens : Mme Danièle Obono.

    Ministre de la Culture, chargée des happenings subventionnés : Mme Corinne Masiero.

    Ministre des Sports aquatiques, chargé des cultes : M. Eric Piolle.

    Ministre de la Déconstruction, chargée de l’étatisation de la vie privée et de la politique pénale des tâches ménagères : Mme Sandrine Rousseau.

    Ministre de la Santé par les plantes, chargée de la lutte contre le lobby vaccinal et de la généralisation du principe de précaution : Mme Michèle Rivasi.

    Ministre de l’Agriculture biodynamique, chargé des menus de cantine scolaire sans animaux non-humains morts ou vivants : M. Aymeric Caron.

    Secrétaire d’Etat à la Biodiversité, chargé de l’extinction des éléphants : M. Olivier Faure.

    Porte-parole du gouvernement, chargé des colères spontanées et des vidéos virales : M. François Ruffin.

    1. Mitch

      Si l’on jette un oeil au gouvernent de la raclure du 55 c’est limite pire.

      En plus, d’être incompétents, ce sont des arrivistes, des repris de justice (ou pas encore condamnés mais ce n’est qu’une question de temps), des fraudeurs fiscaux, et parfois ils cochent même toutes les cases.

      La palme au Ministre de la Justice qui sera sans doute condamné d’ici peu.

      Je ne mentionne même pas la raclure en chef du 55, qui a planqué son pognon gagné chez Rothschild dans un paradis fiscal et qui déclare un patrimoine à peine supérieur à l’ouvrier au chomduc de Ford.

      Enfin bref, comme dit l’adage avec la Peste, et le Choléra …

      Franchement que Méchancon prenne la pouvoir m’indiffère. Je ne ferais pas la même connerie une seconde fois en allant participer à ce cirque.

      1. Higgins

        C’est Charles Gave qui a raison : une oligarchie s’est emparée du pouvoir et s’est organisée pour s’exonérer de toutes conséquences fâcheuses (ex: la Buze exfiltrée à L’OMS). L’unique solution possible ne demande pas un grand pouvoir de réflexion.

        1. Mitch

          Pour que l’unique solution possible puisse avoir lieu, il faut qu’un nombre certain (10% ? 15% ? ) de personnes n’aient plus rien à perdre. Pour l’instant les perfusions sont encore nombreuses, mais elles ne devraient plus durer encore très longtemps.

          1. Gerldam

            Je maintiens que, tant que les autoroutes alpines seront bouchées pendant les vacances d’hiver et celles du sud pendant l’été, il ne se passera rien en France. Le jour où vous circulerez sans le moindre embouteillage le premier week-end de juillet, alors là, on pourra commencer à rêver.

              1. Higgins

                Profitons bien de l’été, la rentrée sera douloureuse quelque soit l’issue de la mauvaise comédie électorale à venir.

                1. Pierre 82

                  Je pensais déjà ça l’an dernier. J’essaie d’arrêter ce genre de prédictions. Disons que je tente de me sevrer

                  1. Higgins

                    C’est un peu différent. Cette année, le Mignon devrait avoir les mains libres pour nous emmerder et tous les indicateurs économiques sont au rouge !!! Il va acheter la paix pour les vacances et puis après, il va se lâcher. Il a un plan à respecter lui.

                    1. Gerldam

                      En ce qui me concerne, j’ai déjà acheté une maison dans un village hongrois pour me mettre à l’abris au cas où. Je compte déjà y passer tout l’été et avoir la paix sans penser au connards de l’ouest.

          1. Pierre 82

            C’est vrai que je devrais m’intéresser un peu plus aux libertariens, que j’ai un peu négligé, en partant du principe que ce qui est excessif est dérisoire…
            Mais j’ai tellement de truc à lire. Ma bibliothèque va bientôt ressembler au modèle idéal selon Umberto Eco: un tiers qu’on n’a pas encore eu le temps de lire. Sauf que j’en ai un peu moins que lui. Misérable internet….

            1. Jacques Huse de Royaumont

              En guise d’introduction au libertarianisme :

              https:/ /www.institutcoppet.org/du-conservatisme-et-du-libertarianisme-par-hans-hermann-hoppe/

              L’article est long, mais moins qu’un livre. Je n’adhère pas forcément à tout son discours, mais tout mérite d’être lu.

        2. Jacques Huse de Royaumont

          La fourche, la pique, la corde, le pal, la hache, le couteau, le fusil… Cela mérite réflexion, tout de même.

      1. Pierre 82

        Pareil, j’ai reçu ça ce matin. J’ai même découvert leurs noms, à part celui de Sylvia Pinel, qui est la boniche du Seigneur du département, Mgr Baylet

      2. Aristarkke

        Toujours pas chez moi…
        Quelle organisation !
        Et sur douze emplacements disponibles pour les affiches électorales, quatre sont toujours vierges…
        A trois jours du scrutin…

        1. Aristarkke

          Passé ce matin sur la Nationale 7, niveau Thiais et Chevilly Larue.
          Deux constats : panneaux électoraux à 10 emplacements : trois restent vides (plusieurs occurrences de constat
          Cette sal..erie de municipalité de CL a « enfin » mis fin aux coronapistes de vélo qui doublaient la piste cyclable double sens côté trottoir…pour les remplacer par une piste vélo tout ce qu’il y a d’officielle qui fait donc toujours doublon avec celles maintenues sur les trottoirs staliniens…
          Une seule file pour les voitures sachant que celle boulottée pour les vélos n’a que dix/quinze cm de moins en largeur.
          A 10H00 du matin, c’est sans incidence mais ce doit être toujours aussi horrible à partir de 16H30…
          S’il y a une jacquerie à la mode ancienne, il y aura des paquets d’élus qui devront vraiment bien se cacher pour ne pas aller décorer les arbres…

      3. Jacques Huse de Royaumont

        Chez moi, à part Reconquête (un hasard ?) ce ne sont que des femmes, style pétasse de Neuilly. Même LFI et le RN les ont choisi sur ce modèle. De véritables clones.

        Je vais donc aller au premier tour voter pour le candidat de reconquête, sans illusion, mais pour le sport.

        1. Pheldge

          Merci de ne pas dire de mal des jeunes filles de Neuilly, qui agrémentèrent ma vie lycéenne ( 6 ans prépa comprise ) 😉

  15. Pierre 82

    S’ils pouvaient lutter contre le lobby vaccinal, je voterais pour eux.
    Mais je pense qu’ils veulent dire qu’ils vont confisquer les vaccins aux labos pour les injecter de force à tous les citoyens. Il me semble que Mélenchon était plutôt en faveur de l’obligation pure et simple.
    Et je déplore un oubli: le rouquin Quatennens, il compte pour rien?
    Que pourrait-on lui refiler?

    En me disant que quoi qu’il arrive, le prochain gouvernement Macron ne fera sans doute pas mieux.

  16. Jean-Maurice

    On parle peu d’un des problèmes des éoliennes: les pales sont très lourdes et reposent sur un palier avec des roulements (je simplifie). Si une éolienne reste sans tourner trop longtemps, l’arbre de rotation va endommager le palier et elle ne tournera plus correctement. En l’absence de vent il faut donc les faire tourner un peu tout le temps. Avec donc de l’électricité probablement sale (nucléaire ou autre).

    1. Pierre 82

      J’avais déjà lu ça. Ça ne fait qu’ajouter à l’inutilité de ces conneries, même si l’énergie dépensée à cet effet reste très faible (pas besoin de faire tourner en permanence, ni très vite)

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Au final, une éolienne d’une puissance nominale de 5MW a en réalité une puissance moyenne (nette) de 2MW. Comme sa rentabilité est calculée sur sa puissance nominale, tout va bien.

  17. Mildred

    Je recommande à tous l’article d’un certain Michel Negynas – dernier ouvrage paru : « Chroniques d’un monde écofantasmé »- paru dans V.A. sur la page : « L’incorrect » sous le titre : « Watts et joules : y a-t-il un physicien dans l’avion ? »
    Réponse : « Depuis des années, la plupart des journalistes qui écrivent des articles sue la production électrique confondent énergie et puissance .Inlassablement, les lecteurs rectifient dans les commentaires, mais sans succès. Cela prêterait à sourire, si cette erreur n’était pas aussi commise par les décideurs politiques, ce qui pourrait conduire à des catastrophes. »

  18. Jacques B.

    Je ne serai pas aussi optimiste que notre hôte quant au retour en grâce du pétrole et du nucléaire (dernier §) : les jeunes notamment ont eu le cerveau tellement lavé par la propagande catastrophiste selon laquelle on-va-tous-mourir-si-on-ne-fait-rien-dans-les : cocher la case de votre choix : 3 ans – 5 ans – 10 ans ; propagande martelée par les médias sous perfusion et autres dés-Éducation Nationale… que je pense que beaucoup vont aller à l’abattoir en chantant, comme les enfants du village d’Hamelin. La disciple décérébrée et en mal de célébrité de Greta qui s’est enchaînée au filet du court de Roland Garros la semaine dernière donne un petit aperçu.
    Sinon, dans le genre prévisions délirantes mais qui ne mangent pas de pain parce que 6 ans après, tout le monde les aura oubliées, cet article « point de vue » de Ouest-France de juin 2021 :
    Flash d’actualité du 17 juillet 2027 : La forêt de Fontainebleau, autrefois épargnée par les incendies estivaux, brûle depuis une semaine. La canicule qui frappe l’Europe depuis près de 30 jours n’offre aucun répit. Le record de décès de l’épisode caniculaire de 2003 est explosé avec 580 000 personnes emportées. La perte des récoltes de céréales est de 80 %, faisant s’envoler les prix des denrées alimentaires de base pour la troisième année consécutive…
    https:/ /www.ouest-france.fr/economie/entreprises/point-de-vue-les-entreprises-en-premiere-ligne-de-l-action-climatique-baeb98de-d2a4-11eb-b287-e5b3d464e856

    C’est la surenchère permanente. Plus il est avéré qu’ils racontent n’importe quoi – à tout le moins qu’ils instrumentalisent la situation – et plus ils en rajoutent.
    Le problème de fond, à mon sens, est l’absence de réflexion de la plupart, notamment des jeunes, par manque de formation scientifique, de culture générale, et aussi du fait que beaucoup réagissent par émotion et non réflexion, d’où la disparition de toute rationalité ; on l’a bien vu avec le covid aussi… du coup, beaucoup gobent tout et n’importe quoi, et feront ce qu’on leur dira de faire parce qu’ils sont terrorisés, même si c’est complètement débile (et suicidaire à moyen terme).

    1. Pierre 82

      Je crains que vous n’ayez raison, hélas.
      Même ma fille, qui est en Master 3 en biologie, me dit qu’est souvent atterrée par ce qu’elle entend de certains de ses condisciples.

      1. P&C

        M3 de biologie ?

        En biologie, le matrixage écolo est assez présent, de même que le matrixage gauchiste… j’ai l’habitude de dire que de toutes les sciences dures, la biologie est la plus littéraire.

        1. Pierre 82

          Oui, d’après elle, les seuls babosses de la fac non-littéraire sont en bio. Mais ils n’arrivent que rarement en master, et ils choisissent l’option « environnement » ou « écologie », un truc du genre.
          Les autres option sont normales.
          Et le matrixage est bien présent (gauchisme, vaccinolâtrie, scientisme…). Mais c’est ma fille, élevée par mes soins, et de ce que je constate, elle résiste. Elle n’est même pas vaccinée. Les ennuis pour elle viendront sans doute plus tard, car elle a cette fâcheuse tendance à vouloir échapper à la pensée pré-mâchée. En plus, elle n’a pas la langue dans sa poche, même si elle est par ailleurs une excellente camarade.

    2. Mo.

      ça pourrait se faire. mais pas à cause du RCA. juste parce que plus aucun cantonnier ne ramasse les arbres tombés. ma fooret préférée devient une grande Poubelle.

  19. Jacques B.

    Si le réchauffement climatique avec lequel on nous bassine depuis plus de 30 ans était si catastrophique que cela, on n’aurait pas observé le net recul de la faim dans le monde qu’on a observé entre 1990 et 2015, selon un rapport de la FAO : on est passé de 1011 millions à 795 millions de personnes sous-alimentées en 25 ans, alors que la population mondiale augmentait de près de 2 milliards dans le même temps.
    Source : https:/ /wikiagri.fr/articles/1990-2015-comment-la-faim-dans-le-monde-a-recule/4578

    Qu’est-ce que ça aurait été si la planète ne s’était pas réchauffée, n’est-ce pas…

    Mais bon, les arguments rationnels, aujourd’hui…

    1. Rick Enbacker

      Ils ont recours encore et toujours aux mêmes techniques qui consistent à exagérer les choses (cf. le covid) pour mieux faire accepter les mesures liberticides aux populations.

    2. Nemrod

      Les céréales ont besoin de chaleur et de soleil, comme la plupart des végétaux cultivés ou pas.
      Je ne vois pas que le réchauffement s’il a lieu soit une mauvaise chose pour la production agricole, d’autant que le cycle de l’eau ne s’arrêtera pas et je dirais même au contraire.
      D’ailleurs ou se trouve les rendements maximums…dans les serres, hein !
      Non ce qui est catastrophique potentiellement c’est le délire contre productif…au sens strict.

      1. Jacques B.

        « Les céréales ont besoin de chaleur et de soleil »

        C’est un peu plus compliqué que ça mais dans les grandes lignes vous avez raison.
        Le blé dur par exemple, avec lequel on fait le pain, la pâtisserie… de même que les pommiers, ont besoin de froid en hiver (le phénomène de vernalisation) sans quoi la fructification n’est pas possible. Ce qui risque de se passer si le réchauffement se poursuit est donc que la limite de culture de ces espèces reculera quelque peu vers le nord. Mais elles seront en partie remplacées par des espèces ne nécessitant pas de froid l’hiver, comme le blé dur ou le maïs par exemple. Et d’une façon générale, toutes espèces confondues, le rendement par ha augmente quand la chaleur augmente, à condition bien sûr de ne pas manquer d’eau, autrement dit de n’être pas trop idiot et de savoir faire des réserves avec les pluies de l’hiver…
        En Bretagne, la culture du maïs est arrivée au début des années 70. Au début, les rendements étaient faibles, parce que c’est une plante tropicale aimant vraiment la chaleur, pour le coup. Et la chaleur, en Bretagne… les progrès génétiques (sélection de variétés moins gourmandes en chaleur) et… le réchauffement climatique (oui oui) ont fait que les rendements ont singulièrement augmenté depuis : CQFD.

        PS : j’ai lu que la NASA avait constaté à partir de photos aériennes un très net verdissement de la planète entre 1990 et 2020 (+20% de mémoire)… ce qui va tout à fait dans le sens de l’augmentation de la productivité des végétaux malgré le – ou grâce au – réchauffement climatique… mais non, haro sur le baudet.

        1. Adolfo Ramirez Jr

          La hausse du taux de co2 améliore sa captation et diminue le temps d’ouverture des stomates, et donc dans les régions arides limite les pertes en eau.

          1. P&C

            Pas oublier : au delà d’une certaine température (45°C si ma mémoire est bonne), les plantes arrêtent la photosynthèse;

          2. Jacques B.

            Sans doute, mais même avec 400 ppm de CO2 dans l’atmosphère, on est obligé d’irriguer le maïs dans de nombreuses régions de France…

      2. Roanna

        Tout à fait. Il se pourrait même que le réchauffement ait été bénéfique pour l’agriculture.
        Si j’en crois mon existence, je constate que les hivers sont moins froids et les étés plus chauds et cela sans parti pris.
        Gamin à mon époque je pouvais descendre pendant 3 semaines tous les hivers la pente, en luge, qui servait aussi de route.
        Il était très rare que début mai il n’y ait pas un épisode avec des gelées tardives, c’était même exceptionnel et c’est devenu exceptionnel d’en avoir actuellement ce qui avait pour conséquence de retarder l’ensemensement et qui dit période plus courte de végétation dit aussi moins de rendement même si la différence est faible.
        Cela fait au moinbs 15 ans que l’enneigement hivernal ne dépasse plus 8 jours.
        Les étés c’était pareil, on parlait de 33, à présent on parle de 35 voir plus.

        Après dire quelle en est la cause, j’en sais rien mais ce sont des faits et les faits sont têtus.

        1. Nemrod

          Oui je fais les mêmes constats.
          Mais je sais et sans doute vous aussi que ma durée de vie sur cette terre est infime en regard des temps climatiques et géologiques.
          Théoriquement notre période interglaciaire devrait déboucher sur une nouvelle glaciation…et ça c’est une véritable catastrophe.
          L’anthropocene pourrait être s’il existe une bénédiction.

          1. Higgins

            Effectivement, les hivers sont actuellement moins froids. Nier cette évidence, c’est chercher à prendre la place de Pinocchio. Vu le bordel engendré lorsqu’il tombe 3 cm de neige, c’est peut-être un bien. Mais de toute manière, ce sont des cycles sur lesquels nous n’avons aucun pouvoir.

          2. Roanna

            Je pense que vous serez d’accord avec moi si je dis qu’il est aussi difficile de faire le lien entre réchauffement climatique et activité humaine que de faire le lien entre la piqure qui « guérit » et les décès inexpliqués. Ce n’est d’ailleurs peut-être que parce qu’on ne veut ou ne cherche pas à savoir.

            Sinon, durée de vie/cycle naturel climatique = grosso modo 1/10000 autant dire rien et même depuis l’an 0 cela ferait encore 1/500
            Se baser sur notre seule expérience n’a donc pas beaucoup de signification.

        2. Pierre 82

          Alors ce réchauffement dure depuis plus longtemps.
          Quand on était gamins, et qu’en hiver, on espérait de bonnes couches de neige pour aller jouer, et qu’on avait même pas une semaine par an avec de quoi faire des boules de neige (nord de la France – années 60), nos parents nous disaient déjà qu’il n’y avait plus d’hiver, et que dans le temps – avant guerre- , ils avaient beaucoup plus de neige…
          J’avais toujours mis ça sur le compte des souvenirs sélectifs, où on se souvient d’avoir joué dans la neige, mais qu’il est impossible de se rappeler si ça durait un seul jour ou un mois.
          En tous cas, nous, on était toujours déçus…

          1. Higgins

            Idem pour moi mais aujourd’hui huit jours de vrai verglas + neige seraient peut-être rigolo mais terrible pour la vie économique.

        3. Jacques B.

          La réalité du réchauffement, au moins en Europe, est facile à observer : par la fonte des glaciers. Tant que les glaciers fondront, on sera dans une phase de réchauffement. La phase actuelle dure depuis à peu près le milieu du XIXème siècle.

          Sinon, un article très intéressant sur les endroits du monde où le climat ne se réchauffe pas (avec un recul de 60,80 voire 100 ans) : https:/ /www.science-climat-energie.be/2019/12/06/ces-villes-qui-ne-se-rechauffent-pas/

          1. Roanna

            Il se trouve que le milieu du 19ème correspond aussi à peu prés au début de la phase industrialisation bien qu’un début de phase ne représente jamais un début d’un autre cycle qui lui serait lié. Il y a toujours déphasage en action et réaction.
            Donc si le réchauffement a commencé au milieu du 19ème, il faudra peut-être remettre en cause partiellement l’activité humaine.

            1. Jacques B.

              Corrélation n’est pas causalité, surtout quand on a déjà observé ce type de cycle (réchauffement -refroidissement) dans le passé.

            2. Jusnaturaliste

              Le Moyen-Âge était bien plus chaud qu’aujourd’hui, L’industrialisation a surtout permis à l’homme de surmonter un gros refroidissement qui a duré jusqu’à la fin du XIXème siècle. Puis, on a eu un petit réchauffement, mais qui stagne depuis les années 2000.

              L’activité humaine provoque de la chaleur, c’est une évidence, les villes sont plus chaudes que les campagnes, mais cette chaleur n’est pas nocive en elle-même et ce n’est pas elle qui est à l’origine des catastrophes climatiques.

              La production en CO2 de la part de l’homme est très faible comparée à l’activité volcanique, il suffirait d’une méchante éruption pour balayer absolument tous les efforts que l’homme aurait pu accomplir.

              Enfin, prédire la fin de la planète, alors que l’histoire nous a montré qu’elle a largement survécu à des cataclysmes de grande ampleur est ridicule. Encore plus, quand on croit à la théorie de l’évolution, qui stipule que les cataclysmes et mutations seraient à l’origine de l’apparition de la vie, tout cela est complètement contradictoire et montre qu’on est plus dans du scientisme que dans de la science.

                1. Higgins

                  Oui, il s’agit bien de lui. On le fait finir vers 1350 ce qui correspond à peu de chose près au début de l’épidémie de peste noire en Europe (30% de population en moins, rien à voir avec le COVID). De mémoire, je crois bien que c’est Leroy-Ladurie qui fait plus ou moins coïncider ces périodes de chaud et de froid avec des crises majeures des sociétés occidentales. La fin de l’empire romain aurait été accélérée par des problèmes d’ordre climatique (refroidissement) entre 476 et l’an 1000. Le début du petit âge glaciaire (1350-1860) coïncide lui avec la peste noire et le début de la guerre de 100 ans.

  20. Rick Enbacker

    https:/ /www.lejdd.fr/Politique/aide-a-la-rentree-dispositif-gros-rouleurs-ce-que-le-gouvernement-prevoit-pour-le-pouvoir-dachat-4116265

    Les gros rouleurs de mécaniques qui s’emploient avec succès à rouler les Français depuis 5 ans leur proposent un chèque royal de 150 € après les avoir emmerdés, ruinés et endettés pour plusieurs générations. Magnifique !

  21. panchovilla

    la propagande réchauffiste est tellement énorme que la plupart des gens ne la voient plus. ainsi, chez moi : j’ai fait remarquer à mon épouse qu’à chaque journal télévisé, midi et soir, des chaînes publiques et de TF1 les deux mots magiques « réchauffement climatique » sont prononcés. Il y a toujours un sujet au moins qui s’y prête !
    des gens se baignent en Mai sur la côte d’azur (comme tous les ans) = réchauffement climatique !
    arrive un orage dans le loiret : réchauffement climatique !
    des mineurs étrangers non accompagnés : réchauffement climatique !
    les prix augmentent : réchauffement climatique !
    y a plus de PQ : réchauffement climatique !

    c’est usant, usant, usant..
    du coup je me suis fait traiter de facho et de sans coeur pour cette pauvre planète qui souffre tant..

      1. Panchovilla

        Aujourd’hui sur France 3 région, algues laminaires en danger à cause du RC !
        Demain ce sera prolifération d’algues à cause du RC.

      2. Panchovilla

        TF1 20heures ce jour : reportage sur une station météo de Norvège sans lien avec l’actualité. Juste pour nous parler de…devinez quoi !

        1. Aristarkke

          Pour nous dire qu’il n’y a déjà plus de neige autour et que cétraigrave???
          Début juin à quinze jours du début officiel de l’été ???

    1. Carpe diem

      Idem pour nous, on fait un petit jeu, on parie combien de minutes vont s écouler avant que les mots »réchauffement climatique » soient prononces, surtout sur Arte.

  22. BXL

    Entendu ce matin à la radio qu’une firme allemande (Porsche me semble t-il?) était en train de mettre au point un carburant auto ne dégageant aucune substance « nocive ». Quelqu’un en a t-il entendu parler ?

    1. Jacques B.

      Des fois que ce carburant serait du jus de tomate adapté à une nouvelle gamme de voitures (des voitures à pédales)… des sacrés farceurs, chez Porsche.

    2. Adolfo Ramirez Jr

      Ça n’est pas sans rejet nocif, c’est du carburant synthétique formé grâce à de l’énergie électrique verte. Comme on contrôle le process, pas de raffinage, pas de métaux lourds donc des rejets beaucoup MOINS polluants. Comme ça Porsche pourra garder le frisson de ses flat 6.

      1. Pierre 82

        J’adore la notion de « l’énergie électrique verte ».
        De l’électricité venant des centrales allemandes au charbon vert?

        1. Roanna

          Pire que le charbon car c’est la « braunkohle » le lignite qu’ils exploitent qui est encore plus polluant que le charbon.
          Il est vrai aussi que leurs centrales thermiques polluent moins car plus filtrées qu’auparavant. L’un dans l’autre…

          1. GLUCKAUF

            On met le charbon à toutes les sauces de la pollution, avec en tête les méchants allemands qui polluent avec leurs centrales … Il y a une quarantaine d’années, Paris était encore ceinturée de centrales thermiques au charbon : Vitry, Porcheville, Saint Denis, Creil, Vaires … et l’espérance de vie augmentait. Toutes ces centrales ont été fermées ainsi que celles du Nord et de l’Est … et l’espérance de vie stagne. Bon je sais, c’est un peu caricatural.

  23. Murps

    « La tante Amélie m’avait bien promis
    Trois poils de son cul pour faire un tapis
    Les poils sont tombés, l’tapis est foutu
    La tante Amélie n’a plus d’poils au cul… »

    Désolé, je n’ai pas pu m’en empêcher.
    Je sais, ça baisse le niveau du blog.
    Non, je ne recommencerais pas.

    1. P&C

      Le figaro fait des constats, certes, mais refuse de nommer les responsables. Ah oui, ce sont eux que ces journaleux sucent pour toucher des subventions.

      1. Minou

        La lecture des commentaires reste intéressant également. L’aveuglement ou le déni de réalité chez certains est absolument total.

    2. GLUCKAUF

      Pour l’article du Figaro, j’ai arrêté de lire quand le journaliste parle de la production électrique française, à laquelle il manquerait 10 MW pour éviter un écroulement du réseau … 10MW ! Ils ont oublié des zéros (une tranche nucléaire fait entre 900 et 1450 MW)

      1. Pierre 82

        Ah, ben c’est écrit par un journaliste, hein…
        L’AFP aurait écrit 10 kW, il aurait écrit kW. Il faut plus que ça pour les faire tiquer, ces bestiaux.

        1. Pierre 82

          Correction: il n’a pas écrit 10 MW, mais bien 10 GW.
          Moi, évidemment, si c’est pour dire du mal des journalistes, je ne vérifie même pas. Vous auriez écrit 10 kW, j’aurais repris 10 kW…

          1. GLUCKAUF

            Si si, il avait bien marqué 10 MW (lu ce matin), mais je pense que la correction s’est faite dans la journée, et on se retrouve avec 10 GW ce soir …

  24. Le Gnôme

    En attendant, le parlement européen vient de voter l’interdiction de la vente des voitures à moteur thermique neuves en 2035. Vous voyez les vieilles voitures américaines en circulation à Cuba, c’est ce qui se passera en Europe en 2070.

    Nous aurons droit aux voitures électriques, sauf le jours où il n’y a pas vent ni de soleil.

    1. Grosminet

      Mouai… politiquement, ils prennent pas beaucoup de risques à voter des lois applicables dans plus de 10 ans… n’oublions pas que nécessité fait loi. Cela dit, avec ce genre de délires, ils font tourner en bourrique les responsables R&D des constructeurs automobiles.

      1. Pheldge

        non, ils préparent les esprits ! et les jeunes trouveront ça très bien, parce que « il y a urgence à sauver la planète » … Et en face on présente « le puissant lobby automobile », i.e. les Grands méchants capitalistes pollueurs. C’est simpliste, manichéen, mais ça marche très bien sur les décérébrés d’aujourd’hui !
        La question d la production d’électricité ? pas de problème : éoliennes + solaire, comme dans un rêve …

      1. Pheldge

        Major, le truc c’est qu’après, nos politiques viennent nous expliquer que « l’europe a décidé que … » et s’en servent comme argument d’autorité pour imposer des politiques de contraintes pour lesquelles nous ne leur avons jamais donné de mandat !

    2. breizh

      font ch.er ces cons, là où d’autres font rêver : https:/ /www.youtube.com/watch?v=JCsT8sWh2z4&ab_channel=PetitesObservationsAutomobiles

  25. BJ

    Moi j’attends avec impatience les coupures intermittentes de courant dans les grandes villes, qui priveront les bobos de leur sacré sainte connexion pour télétravail et qui ne leur permettra plus de réchauffer leur plats traiteur décongelés. Faute de courants, les minustres ne pourront même plus faire profiter les moutontribuables de leurs conneries supposées sauver le pays.
    Pendant ce temps là dans ma petite ville de campagne icaunaise, je me chaufferai au bois et ferai ma cuisine dans l’âtre.
    Quand ils en auront marre de se cailler le cul et de crever la dalle, ils supprimeront leurs lois à la con ou crèveront dans leur 60m2 à 800k€ dans le centre de Paris.

    1. Aristarkke

      Il doit bien se trouver des groupes électrogènes en attente permanente pour faire tourner les ministères. Sans compter que ces derniers doivent déjà être alimentés par des lignes ultra-prioritaires, type hôpital, qui délesteront juste avant la mise en rideau totale…

      1. Higgins

        C’est surtout qu’il existe pléthore de régions en France où l’alimentation électrique ne tient qu’à un fil. Soit que l’état général du réseau soit déplorable (les poteaux tiennent par la rouille et ça explique une partie des pertes d’alimentation quand le vent souffle trop fort) ou qu’il n’existe pas de source d’électricité suffisante sur place (cas de la Bretagne ou de la Corse mais ce ne sont là que deux exemples).

            1. Roanna

              Perso quand je connecte un appareil j’ai 2 fils en main. Chacun voit le fil qui l’intéresse.
              Pour les puriste s’il faut en rajouter une couche il est possible de considérer que chaque fil est constitué de nombreux brins qui sont autant de fils pris séparément.

              1. MCA

                Hé voilà, ce que c’est que de considérer ce que l’on voit comme la réalité.

                Quand j’observe deux voies de chemin de fer, elles m’apparaissent en toute bonne foi se rejoindre à l’horizon.

                Un pari que dans la réalité elles ne se rejoignent pas à l’horizon comme je le vois?

                Vous voyez effectivement deux fils de couleurs différentes mais il s’agit d’un artifice humain, en réalité il n’y a qu’un fil qui rentre par un bout dans votre appareil avec une couleur rouge et qui ressort à l’autre bout avec une couleur bleue.

                Je me suis amusé à lister tous les paradoxes qui me venaient à l’esprit, c’est assez troublant de constater les erreurs que nous commettons dans la vie courante sans s’en rendre compte.

                1. Roanna

                  @MCA
                  Et moi je parie que vous pourrez courir aussi longtemps que vous le voudrez sur la voie, à l’horizon vous les verrez toujours se rejoindre.

                  C’est le paradoxe d’Achille et de la tortue.

                  Suivant wiki: « Le paradoxe d’Achille et de la tortue, formulé par Zénon d’Élée, dit qu’un jour, le héros grec Achille a disputé une course à pied avec une tortue. Comme Achille était réputé être un coureur très rapide, il avait accordé gracieusement au lent reptile une avance de cent mètres.

                  L’argument exposé par Zénon est qu’Achille ne peut rattraper la tortue car si la tortue a de l’avance sur Achille, celui-ci ne peut jamais la rattraper, quelle que soit sa vitesse ; car pendant qu’Achille court jusqu’au point d’où a démarré la tortue, cette dernière avance, de telle sorte qu’Achille ne pourra jamais annuler l’avance de l’animal.  »

                  J’ai essayé sur le terrain et j’ai bien dépassé la tortue.

    2. Pierre 82

      Rassurez-vous que les petites villes de périphérie (la fameuse France périphérique de Guilluy) seront privées de courant en priorité, puisqu’elles ne sont peuplées que de déplorables.
      Ce qui va remplir d’allégresse nos gilets jaunes.

      Et soit dit en passant, on y trouve beaucoup de gens en télétravail, et ils vont être ravis, en plus, d’être obligés de dépenser une fortune en transports pour pouvoir continuer à bosser.

  26. Mo’ Truckin’

    HS
    L’OMS a publié de nouvelles lignes directrices sur l’avortement au mois de mars 2022 :
    l’avortement, à la demande et sans condition, jusqu’au terme de la grossesse.
    (source : https:/ /www.genethique.org/loms-recommande-lavortement-a-la-demande-jusquau-terme/)
    Je n’ai pas de mots pour décrire cette horreur absolue …

    1. Aristarkke

      A la résurrection, il va y avoir des dialogues tendus entre les femmes ayant eu recours à cet infanticide et Jésus-Christ…
      S’il y a dialogue. 😥

          1. Pierre 82

            My body, my choice. Dans beaucoup de cas, escroquerie mentale. Le nombre de femmes qui ont accepté d’avorté pour que leur mec le les largue pas, ça ne se compte même plus.
            Libérer la femme, qu’ils disaient !!!

        1. Jusnaturaliste

          @ P&C

          Oui, mais le monsieur était sûrement au courant…

          @ Pheldge

          J’ai dans l’idée qu’il est plutôt rare que le monsieur soit mis devant le fait accompli sans avoir eu son mot à dire.

            1. Jusnaturaliste

              Si le monsieur n’est pas marié avec la dame, il aura déjà un problème avec le Christ pour s’être livré à la fornication, et s’ils sont mariés, j’ose quand même espérer qu’il sera un peu au courant de ce qui se passe chez sa femme.

          1. Pheldge

            @ Jusnaturaliste: je répondais sur le point « Pourquoi seulement les femmes? » vu sous l’angle des féministes enragées …

    2. Higgins

      Tant que la peine de mort reste abolie !!!
      C. Gave et O. Delabranche ont bien raison de dire que nous vivons une fin de civilisation.

    3. Jacques Huse de Royaumont

      L’OMS, encore une institution décadente qui mérite d’être dissoute.
      Pourquoi cette sortie ? Les serum ARN ne font pas assez bien le travail ? Quel bande de nuls, ces labo, infoutus de livrer des poisons efficaces.

    4. Reddef

      L’ avortement quand on veut ça fera moins de bouche à nourrir moins d’ impôt aussi et puis n’ oublions pas les vieux, les malades , les fous et les libéraux…

      1. Jusnaturaliste

        Des médecins ont profité des camps de concentrations pour faire des expérimentations, des médecins ont refusé de soigner des patients covidés, les médecins ne sont pas plus saints que les éboueurs…

        1. Aristarkke

          Les éboueurs, dans leur immense majorité, ne doivent même pas penser à faire le genre d’horreurs d’une cruauté insoutenable auxquelles se sont livrés ces médecins renégats.
          Du moins, je l’espère pour eux.

  27. Mo’ Truckin’

    En 2017, Macron 1er nous parlait de faire de la France une  » Start-up Nation « .
    (au passage, combien McKinsey a facturé cette logorrhée ?)
    En 2022, Bruno Le Maire, son ministre de l’économie, souhaite  » que chaque Français puisse manger à sa faim « .
    (by the way, le déficit commercial de la France a atteint un nouveau record en avril à 12,4 milliards d’euros)
    Ces 5 ans vont être interminables …

    1. Aristarkke

      « que chaque Français puisse manger à sa faim  »
      Comme un pays sous-développé en devenir, la Grance, n’est-ce pas ???

    2. Jacques Huse de Royaumont

      Et bientôt, le souhait que chaque famille puisse mettre une poule au pot le dimanche.
      (cela ne veut pas dire qu’Amélie doit passer à la casserole)

        1. Nemrod

          Bof on las bien convaincu de trucs bien plus cons.
          Au hasard…être à deux doigts de se faire bombarder par la Russie pour sauver le Donbass…dont ils se foutaient complètement jusque là.
          Et encore « sauver le Donbass »…éviter que le Donbass deviennent Russe plutôt qu’ukrainien…sachant que les habitants parlent Russe.
          Quand on accepte de courir un si grand péril pour ça on peut être convaincu d’abandonner la Liberté ultime pour beaucoup moins.

          1. Pierre 82

            Je ne suis pas certain que l’Allemand de base n’ait vraiment envie de mourir pour le Donbass. Ni le Français de base, d’ailleurs.

            1. Nemrod

              Ah ça je suis même certain qu’il n’en a pas envie…du tout.
              Mais le « de base » et même le « pas de base mais aussi con » ne voit pas le rapport entre ce risque et la politique actuelle de ses représentants.
              C’est de ça qu’il est convaincu…convaincu que s’il entre à poil dans la cage de l’Ours, le dresseur maitrisera tout problème…de loin , du bon côté des barreaux.
              Vous dire s’il est con…
              Alors le convaincre, « pour son bien » de céder la dernière liberté qu’il lui reste, ne devrait pas poser de problèmes.

            1. Nemrod

              Difficiles ?
              J’imagine la joie des Russes à l’éventualité du réarmement allemand…avec en plus nos armes nucléaires que l’on cèdera ( sans le dire) pour finir un budget.

              1. Higgins

                Oui, il y a de quoi être inquiet. Le seul point positif, c’est que le soldat de la Bundeswher n’a rien à voir avec celui de la Wermacht. Dans la première, les syndicats sont puissants.

        1. Pheldge

          bin, vu les lois qu’ils ont eux-mêmes fait voter et pénalisant les clients des dites, ils ont intérêt à ce que le business se fasse sans trop de témoins …

  28. Mo’ Truckin’

    Donc l’Europe a interdit la vente de voitures thermiques neuves à partir de 2035 pour le bien de notre belle planète bleue (oups, arc-en-ciel voulais-je dire, nous sommes en plein mois de fierté LGBT, j’avais oublié).
    La bonne nouvelle, c’est que nous pourrons toujours aller voter en jet privé !

  29. ValM

    Ça ne va pas s’arranger : apparemment, certaines personnes militent pour qu’une nouvelle matière soit enseignée à l’école, « l’écologie ».
    L’association des climato-réalistes a lancé une pétition contre :

    https://www.change.org/p/contre-l-id%C3%A9ologie-%C3%A9cologiste-%C3%A0-l-%C3%A9cole?

    Ils sont déjà bien embrigadés à l’école, avec des cours simplistes et peu rigoureu (ma soeur était prof de SVT en lycée, et n’en pouvait plus de cette thématique sur le réchauffement climatique, thématique qui prenait plus d’ampleur à chaque réforme. Heureusement pour elle, elle est partie en retraite cette année)

    1. Mitch

      Les Français sont les plus nullards en Math (27ième / 27 en classe de CM1) et 26ième / 27 en classe de 5ième).

      Ce sont aussi parmi les plus nullards en langues. Le classement de l’ EF EPI (English Proficiency Index) est édifiant : 24ième / 35 en Europe, derrière des pays qui n’ont pas le 10ième des moyens engagés en grance

      ef.com/wwen/epi/regions/europe/france/

      Concernant les moyens, la grance d’après l’OCDE fait parti des pays au monde qui consacre le plus de moyens par tête d’étudiant (parmi les 5 premiers au monde). Ce qui pose de grosses questions quand à savoir ou va le pognon.

      Quand à la propagande dans l’EdNat (mais pas que), elle n’est plus à démontrer et c’est même devenue sa fonction première.

      1. P&C

        Vu les payes de merde de sprofs et l’état lamentable de certains établissements et des matériels, pas là où il serait nécessaire.

        En même temps, ce résultat est voulu. On voulait faire de ce pays un pays de castes, où les aristos seraient certains de ne pas voir leur progéniture concurrencée par celle des gueux ? ben voilà le résultat.

      2. Léo C

        Pour les langues, il suffit d’aller parcourir un peu l’Europe pour nous apercevoir que nous sommes à la ramasse, en ce domaine aussi.

        Les Allemands sont bilingues pour la plupart, même trilingues (à l’Ouest du pays avec le français).
        Je parle couramment l’anglais, pas de souci à Berlin où le français est absent.
        République Tchèque, Slovaquie, anglais courant.
        Je me souviens même avoir demandé dans un Mc Do (mes fils jeunes à l’époque) en Pologne, à la caissière si elle parlait l’anglais et m’étais fait répondre par l’affirmative avec un air légèrement supérieur, comme si j’avais proféré une ineptie.

        Je sais, sans les connaître, que les pays nordiques ne sont pas en reste

        Un petit rappel pour les maths également:

        https://www.bvoltaire.fr/cqfd-comme-on-dit-en-mathematiques/

        ou

        https://www.bvoltaire.fr/un-niveau-inquietant-pour-les-mathematiques-en-france/

        Lorsque je fais la comparaison entre ce que j’étudiais en maths en seconde en 79 et le programme d’aujourd’hui, je suis effaré.

        1. ValM

          Je suis bien placée pour savoir le niveau des petits français en langues… Mais là encore, ça s’explique par les programmes et les méthodes imposées par les inspecteurs : il faut avant tout les imprégner d’idéologie plutôt que de leur apprendre une langue pour communiquer.
          Comme je l’ai expliqué sous un autre article, on m’avait dit en stage (pour être prof d’anglais) qu’on « n’est pas là pour enseigner l’anglais, mais pour former des citoyens en langue anglaise » (sic)

          1. durru

            Tout comme pour le français, ne vous inquiétez pas.
            L’article de JB Noé sur l’IDL (lien proposé hier quelque part ici) explique pas mal la chose, à partir de l’inévitable Ferry.
            Et après on s’étonne du niveau d’analphabétisme…

      3. Higgins

        L’article devrait te plaire : https:/ /institutdeslibertes.org/lecole-est-morte-enfin/

        Ce serait bien si ça se vérifiait.

        1. Mitch

          Très bon article. Merci.

          Par contre je ne partage pas la conclusion de l’auteur. l’agonie durera et ce sera du ‘KoiKiLenKoute’. Le problème c’est qu’il faudrait des alternatives pour que la bête meure, et on peut compter sur le politburo pour tuer dans l’oeuf toutes formes d’alternatives.

          Pour le Politburo c’est une question de survit. si le peuple est formé librement dans 15/20 ans ils auront de gros problème. Ces raclures du Politburo et toute l’administration qui fonctionne autour se doit d’être incontournable.

          Je ne suis pas optimiste. Cela ne peut que finir mal

        2. Jusnaturaliste

          Il manque du personnel médical? Le président interdit aux non-vaccinées de pratiquer.

          Il manque du personnel éducatif? Le président restreint les libertés fondamentales pour l’instruction à domicile.

          Et les Français lui donne un nouveau mandat… Ils sont fous ces gaulois.

          1. Jacques Huse de Royaumont

            Oui, le peuple français a atteint un niveau ce crétinisme collectif ahurissant. Et c’est sans doute le plus inquiétant.

            1. durru

              On reprend. Le taux de soutien, même au deuxième tour, est d’à peine 35%.
              Ceux qui l’ont voté sont principalement les dépendants : retraités, fonctionnaires, assistés. Ceux qui vivent sur la bête, quoi. Je ne les trouve pas si crétins que ça, en fin de compte.

              1. Jusnaturaliste

                Tout-à-fait, les retraités s’en sortent bien pour la plupart: les mesures covid les ont peu affectés, ils ont pu largement profiter du crédit facile et de l’inflation pour s’enrichir pendant toute leur vie, ils ont souvent un réseau qui leur fait échapper en partie aux pénuries, ils ont été largement soutenus par leurs propres parents et trouvent normal que leurs enfants prennent le relais, ils ont même souvent pris une retraite anticipée avant les 65 ans, pour payer moins d’impôts…

    2. Mitch

      Propagande et trucs totalement inutiles et chiants comme la mort sont les 2 mamelles de l’EdNat.

      En parlant de trucs chiants comme la mort et fondateurs, mon fils s’est tapé les poètes du moyen-age en Franchouille en seconde.

      1. Higgins

        « La ballade des pendus » de ce bon François Villon : « Frère Macron qui, au-dessus de nous gouvernez, n’ayez contre nous le Fisc trop endurci !!! Puisse Dieu ne jamais vous absoudre ».

    1. P&C

      ce n’est pas que con… on a un gros soucis avec le phosphate qui part dans la flotte avec le contenu de la chasse d’eau…
      Cela disturbe complément le cycle… il faudrait donc le remettre dans les champs.

      1. Pheldge

        toutafé, et il faut ici, rendre justice à Anne Hidalgo, qui avec ses Uritrottoirs était une visionnaire, hélas incomprise, et moquée par les jaloux et les envieux … 😉

  30. Mitch

    Totalement HS:
    Mais je trouve que la mesure prise par Ryanair est bien dans la mouvance de la bêtise crasse occidentale qui a une capacité phénoménale et toujours renouvelée à se regarder le nombril.

    Ryanair a décidé d’imposer un test de langue en Afrikaans pour tous les passagers voyageant avec un passport SA à destination du Royaume-Uni (ils disent qu’ils y a beaucoup de faux passports SA).

    Sachant que l’Afrikaans n’est parlé que par à peine plus de 10% de la population en RSA, et aussi et surtout, que cette langue est associée au régime d’Apartheid (1) par une bonne parti de la population, c’est une mesure d’une rare finesse par des gens qui ont une connaissance précise de l’histoire.

    De plus, beaucoup de SudAfs blancs anglophone de naissance, ne la parle même pas ni de près ni de loin.

    Inutile de dire que cette mesure, intelligente, clairvoyante et en phase avec l’histoire a provoqué quelques bruits en RSA 🙂

    Jy beter jou Afrikaans hersien as jy VK toe vlieg! (2) 🙂

    Oui,oui, I can read your mind, et vous pensez que cette langue est affreuse (et vous avez sans doute raison 🙂 )

    http://www.bbc.com/news/world-africa-61743846

    (1): Par exemple, les émeutes de SoWeTo de 1976 sont du aux faits que le pouvoir voulait imposer l’Afrikaans aux blacks. Les blacks ont toujours refusé d’apprendre cette langue.

    (2): Tu fais bien de reviser ton Afrikaans si tu voles vers le RU

        1. durru

          Ça me rappelle des potes qui avaient fait le lycée allemand en Roumanie, ils disaient que les Allemands se foutaient de la gueule des Néerlandais en disant qu’ils parlent un patois allemand, pas une autre langue 🙂

              1. Roanna

                La prochaine fois que vous oserez dire que l’alsacien n’est pas harmonieux je vous prierai de rajouter votre adresse sur le cv.
                Non mais une fois, c’est quoi ce pouzin bourri.

                1. Jusnaturaliste

                  Cela dépend quel alsacien aussi, entre celui pratiqué au Bas-Rhin et celui pratiqué au Haut-Rhin, c’est assez différent. Ce n’est pas pour rien que les deux départements ne voulaient pas fusionner, ils ne parlent pas la même langue…

                  1. Roanna

                    Comme on dirait par chez moi, un français de l’intérieur (comprendre hors de l’Alsace/Lorraine) ne peut pas comprendre.
                    Il n’y a pas de différence entre le BR et le HR, la différence est très progressive d’un village à l’autre par un mot, 10 mots, 100 mots et leur prononciation, ce qui fait que lorsque vous parcourez 100km vous avez l’impression de ne plus rien comprendre. Mais ça va dans toutes les directions donc aussi la Moselle. Le phénomène est partout pareil ce qui fait que le stranger (non natif du coin) est rapidement identifié.
                    Pas besoin d’espions.

                    1. Roanna

                      C’est toujours mieux que celui des zobimans, les turcs au moins travaillent. Ils ont saisi le marché de ce que TOUS les autres ne veulent pas faire et accomplissent leur tâche de façon fort honorable.

      1. Mitch

        Oui, je comprends 80% du Néerlandais (mais bizarrement les Hollandais ne comprennent pas aussi bien l’Afrikaans).

        C’est une forme de Néerlandais simplifié et donc beaucoup plus simple. Beaucoup de mots d’Afrikaans sont des ‘loanwords’ provenant du Malais, des langues Africaines, du Français, de l’Anglais.

        C’est une langue qui est devenu morte chez moi. Des années que je n’ai plus pratiqué. Tous les potes qui parlent Afrikaans parlent tout aussi bien l’Anglais, donc c’est en Anglais que ca se passe.

        L’Anglais SudAf s’est lui aussi inspiré des autres langues (par exemple on dit ‘lekker’ pour dire ‘good’ (cela vient de l’Afrikaans et c’est le même mot en
        Hollandais), ‘a chom’ (ou ‘a chommy’) est un ami (cela vient du Xhosa), ‘a serviette’ est une … serviette et provient du Français (on ne dit pas ‘napkin’ en AfSud), etc etc …

    1. Pierre 82

      Ben du coup, heureusement qu’on démantèle nos centrales nucléaire. On aurait l’air fin.
      Sinon, Lauvergeon, elle pourrait pas nous trouver un bon gisement quelque part? Elle a une bonne expérience là-dedans, il me semble.
      A moins que macron n’en ait vraiment besoin comme chargée de mission.

  31. MCA

    A présent c’est officiel car c’est Darmannin qui le dit, disparition de l’argent liquide d’ici 10 ans.

    Prétexte : lutte contre la drogue…

    https:/ /www.businessbourse.com/2022/06/09/gerald-darmanin-ce-sera-la-disparition-de-largent-liquide-puisque-tout-sera-trace-electroniquement-dans-10-15-ans/

    1. René-Pierre Alié

      Lutte contre « l’argent sale ».
      Le même prétexte utilisé il y a vingt ans quand il s’agissait de limiter les retraits de liquide à la banque…

    1. Léo C

      C’est le P.S qui est à retenir malgré la blague sympa. Parce que, là, on ne rigole plus.
      Ce qui me terrifie est que cet en……. ait recueilli autant de suffrages. Ça démontre le travail de sape, le lavage de cerveaux abrutis d’inculture et de propagande.

      Lui, c’est le danger absolu. À « écarter » d’urgence.

        1. Léo C

          Quelle alternative nous restera-t-il dans moins de 10 ans ?

          Résister, peut-être même avec des armes, au point où nous en sommes parvenus, en certains endroits, émotifs, ou foutre le camp.

          A moins d’un réveil mais je n’y crois pas. Avec 2,10€ le litre de SP95 sans que personne ne bronche, c’est cuit.

          Le week-end prochain ne changera rien. Pas plus que le 24 avril ne le fit.

          J’entends mes fils me dire qu’il serait criminel de mettre au monde mes petits-enfants dans cette m…… et qu’ils ne voient pas la décennie se terminer aussi « paisiblement » qu’elle a commencé.

          1. Aelil

            « J’entends mes fils me dire qu’il serait criminel de mettre au monde mes petits-enfants dans cette m…… et qu’ils ne voient pas la décennie se terminer aussi « paisiblement » qu’elle a commencé. »
            Endoctrinement classique de l’EdNat ou bien véritable projet réfléchi ?

          2. Jusnaturaliste

            Après, on peut toujours voir le verre à moitié plein: on n’a pas connu de guerre sur territoire français depuis plus de 70 ans, on vit dans une prospérité assez inédite sur l’échelle de l’humanité, il n’y a pas eu de catastrophe naturelle majeure affectant la France depuis quelques temps, etc.

            On est encore dans une période plutôt très confortable par rapport à ce que nos ancêtres ont vécu, et même si cela sent la fin de cycle, nul ne peut dire quand cette fin arrivera: l’hiver prochain ou dans plusieurs décennies?

  32. René-Pierre Alié

    « On prépare déjà l’opinion publique à quelques difficultés »…
    Pas seulement.
    On prépare surtout l’opinion à rendre la population responsable des inévitables problèmes d’approvisionnement en énergie, consécutifs à la politique imbécile qui a été suivie.
    J’en arrive à plaindre les gourdasses nanties d’un portefeuille et chargées de répandre la parole macronesque. Elles ne se doutent pas, ces truffes, qu’elles mettent leur tête en jeu quand elles défendent de pareilles inepties.

Laisser un commentaire