Téléphone au bouillon

Je n’étais certainement pas le seul à galérer cet été avec un transfert de ligne à ma nouvelle adresse dans une absence totale de procédure abordables par le commun des mortels… Voici quelques résultats des dérives, latences, et gesticulations foireuses de l’opérateur historique dont les lignes commencent à fondre comme neige au sahara.

En effet, France Télécom paie le prix fort la mise en place du dégroupage total. Se passer de l’opérateur historique devient manifestement une aubaine.

Du coup, selon La Tribune, qui cite Paul Champsaur, le président de l’autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep), FT devrait avoir perdu 500.000 clients cette année, une perte que certains opérateurs concurrents (les coquins) estiment à 600.000. Une hémorragie qui se ferait surtout au profit de Neuf Cegetel, qui, toujours selon La Tribune, aurait recruté plus de 200.000 abonnés en provenance de FT cette année.

La question qui se pose alors est la suivante : si FT perd 500 000 abonnés avec une offre de dégroupage encore très (trop) limitée aux grands centres urbains français, quel sera ce chiffre lors du développement complet du dégroupé total ? Se lancer dans une prévision est chose ardue, mais elle n’en laisse pas moins présager des années plus sévères pour l’Opérateur National.

Connaissez-vous une seule entreprise privée capable de perdre une telle quantité de clientèle en si peu de temps ?

Nous pourrions nous interroger plus avant et tenter une dissection de cette population insatisfaite ; une typologie semble simple à dresser, les chiffres réels, factuels, quant à eux, seront plus difficiles à obtenir…

Nous trouverons cependant sans problème :

  • les insatisfaits pour des problème de mise en service (il y en a cependant chez tous les opérateurs mais ceux-ci restent généralement plus réactifs et joignables), l’incompétence d’un grand nombre d’interlocuteurs (vous pouvez au passage y intégrer Wanamou), l’absence de procédures simples (3 semaines de délai pour créer une ligne à partir d’un numéro existant, voir mon précédent post à ce sujet), etc…
  • les retors, vicieux, ultralibéraux aux dents longues, fossoyeurs du service public, les junk-bonds entre les dents : « Vive la fin des monopoles et la liberté, même si la concurrence est plus chère », ils diraient. Maintenant, la concurrence étant moins chère, ils rient.
  • les pragmatiques : pourquoi payer 14 euros pour du courant dans sa ligne ? Alors que dans le même temps, Free, Cegetel et d’autres proposent plus ?

Comme chacun, dans ce domaine au moins, vote avec son compte en banque, le vote ici n’est pas favorable à FT… Ou de moins en moins, disons.

On pourrait aussi évoquer la performance d’une entreprise mixte partiellement privatisée depuis 8 ans, empêtrée dans son statut mi-figue / mi-raisin. Là est le résultat d’un monopole imposé depuis des années aux consommateurs, trop heureux, enfin, de ne plus engraisser le mammouth un opérateur historique aujourd’hui déchiqueté à petites dents par de nombreux challengers : là est la vélocité, là sont les résultats…

Présence PC – Il y a comme une fuite à FT
TF1.fr – Hémorragie chez FT

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.