Une autre forme de tourisme

Vous êtes un adepte des sports extrêmes ? Vous vivez par et pour l’adrénaline ? Vos prochaines vacances, vous voulez les vivre à 140 pulsations par minute, dans le cadre d’un tourisme choc et d’exception ? Le Camel Trophy, trop mou, vous a déçu ? Demaerd, la société tentaculaire, vient enfin de lancer votre agence de tourisme, celle qui laisse loin derrière les comiques assistés de Koh Lanta, les baguenaudeurs pépères du Vendée Globe Challenge et autres bricoleurs chouchouttés du Paris Dakar…

Cette agence pour aventuriers ultimes du groupe multinational Demaerd, c’est Francextrem Tourism. Elle propose des défis / trophées adaptés aux baroudeurs modernes, ceux qui non content d’avoir une paire de c*illes solidement vissée au corps, ont aussi un besoin farouche de prise de risque insensée.

Dès l’enregistrement d’un voyage sur place, on se sent dans l’ambiance : les formulaires à remplir sont nombreux et volumineux, et couvrent à peu près toutes les décharges de responsabilités de l’agence si un problème devait vous arriver. Vous êtes, dès le départ, prévenus que votre aventure se fait à vos risques et périls.

En terme de pays, une seule destination : la France. Mais les conditions de voyage rendent l’expérience unique.

Outre les traditionnelles démarches administratives, on comptera la remise automatique d’un guide de survie, permettant de mieux comprendre les moeurs indigènes et éviter ainsi de sombrer dans la folie ou une torpeur morbide dès son arrivée sur place.

Les séjours proposés au catalogues sont typiques de ce nouveau tourisme spécialisé dans l’extrême et la prise de risque, le dépaysement total. Jugez plutôt :

Saisons hautes de printemps et d’automne (mars, avril, mai, ainsi que septembre, octobre et novembre)

Trophée Cité Des Enfants Paumés
Voyage découverte des cités HLM françaises, armé d’un téléphone portable dernier cri, d’une voiture neuve haut de gamme, d’un porte-feuille garni, le tout en costume 3 pièces et mocassins à glands. Hébergement chez l’habitant. Le trophée est remporté si le touriste est encore en vie en fin de séjour.
Difficulté : **
Adrénaline : *****
Coût : *****

Raid Manif-Trophy
Un voyage déjà classique parmi les voyagistes et les amateurs du salaire de la peur : en pleine saison haute, un kit complet est délivré au touriste baroudeur suicidaire. Il s’agit de s’affirmer Libéral, ou Capitaliste dans une manifestation à ces deux périodes de l’année particulièrement propice. Une twingo vous sera louée sur place pour vous permettre de vous déplacer dans la foule. L’un des aspects les plus délicats est la conservation de son sang-froid en milieu hostile. Le trophée est remporté si, pendant la période du séjour, on arrive à faire 10 allers-retours République – Italie d’une traite, dans le temps moyen indiqué par ViaMichelin.fr par exemple, et sans écraser aucun cloporte. Notons qu’aucun aventurier n’a réussi à remporter le trophée dans la période haute-saison. Ainsi, cette année, la production locale de Mouvements Contestatoires(tm)[1] étant particulièrement forte, plusieurs baroudeurs de l’impossible nous ont témoigné leur obligation d’organiser des bivouacs dans la voiture…
Difficulté : ****
Adrénaline : ***
Coût : **

Trophée France-Cross Challenge
Pour ce voyage, il s’agira, en saison haute toujours, de voyager exclusivement en transports en commun, de Brest à Strasbourg puis Lille-Paris-Marseilles, en déjouant les arrêts de travail d’une certaine catégorie de conducteurs, les manifestations blocantes et les jours fériés. Le trophée est remporté si l’ensemble des points de contrôle est passé dans le temps imparti. Pas d’hébergement prévu ! Prévoyez votre sac à dos et du saucisson !
Difficulté : ***
Adrénaline : ***
Coût : ***

Saison basse (le reste de l’année)

Le Parcours Du Combattant
Le but de ce séjour-défi est de se procurer un passeport complet et fonctionnel au mois d’août. Le touriste, à l’arrivée sur le territoire, se voit dépossédé de son passeport original, et part sans aucune pièce d’identité. Il devra donc effectuer l’ensemble des démarches administratives pour obtenir le précieux sésame de retour chez lui. Hébergement dans les squats prévus par le voyagiste.
Difficulté : ****
Adrénaline : **
Coût : **

Economic Challenge
Ce séjour se passe en deux temps : le premier consiste à obtenir le RMI en n’ayant pas côtisé par avant (chef d’entreprise par exemple) et en ayant une spécialité de métier totalement incompréhensible des assistants fonctionnaires locaux ; le second consiste à survivre avec l’allocation sans travailler au noir.
Difficulté : *****
Adrénaline : ***
Coût : **

La canicule de l’enfer
Séjour tout compris en maison de repos pour personnes âgées, entre le 14 juillet et le 15 août, si la météo le permet – canicule de rigueur. Le défi consistera à faire installer une climatisation dans sa chambre, d’une part, et d’autre part, obtenir les médicaments nécessaires et les admissions aux urgences dans un délai raisonnable (moins de 4 heures) pour chacun des participants au raid.
Difficulté : ***
Adrénaline : ***
Coût : ****

Fisc Fucking Trophy
Ce raid est prévu pour les âmes fortes et sans attaches puisqu’il peut mener aux geôles froides et obscures du dernier état communiste inavoué de la planète. Il s’agit de remplir une déclaration d’impôts en utilisant les conseils avisés des fonctionnaires des administrations fiscales des Ve, XIe, XIXe arrdt., et en tenant compte de la situation suivante :
– veuvage dans l’année, et obtention d’un héritage
– remariage dans l’année
– vente d’un bien immobilier et rachat d’un autre
– petite plus-value sur ventes d’actions
– achat et revente de métal précieux
– don hors plafond en main propre à un descendant indirect
– don à des associations caritatives
– période d’inactivité prolongée (prime pour l’emploi)
– profession libérale le reste du temps

Pendant l’ensemble des entretiens avec les fonctionnaires fiscaux, l’aventurier aura un badge « A Bas La CGT » et se devra de glisser au moins une remarque libérale à l’intervenant qu’il rencontrera. Le trophée est obtenu si la feuille est correctement remplie en fin de séjour pour minimiser les impôts dûs, d’une part, et si d’autre part aucun redressement ne suit dans les trois ans.
Difficulté : *******************
Adrénaline : *********
Coût de base : *
Coût potentiel final : ************


On notera au passage un Raid prévu sur la durée : le Ultimate French Warrior ; il s’agit, partant de rien, d’installer et de faire durer une entreprise type PME, sans recourir d’aucune façon aux subventions étatiques, en respectant l’intégralité du droit du travail et dans le respect du bien-être de vos collaborateurs. Notons que la plupart des fadas qui se lancent abandonnent au bout d’une paire d’année, lessivés.


Notes

[1] Mouvement Contestatoire est une production AOC France, subventionnée par les Ministères du Travail, des Finances, et par Demaerd Industries

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires25

  1. JiM16

    mort de rire !

    "Pendant l’ensemble des entretiens avec les fonctionnaires fiscaux, l’aventurier aura un badge "A Bas La CGT""

    j’ai mal au ventre !

    jm

  2. Nous n’avons pas le même humour, semble-t-il, et vous n’avez pas semblé goûter à celui du billet. C’est tout. Et vous avez tapé assez fort pour commencer… Ne vous étonnez pas d’avoir une réponse aussi forte.

    Concernant la démocratie, quelques remarques : elle a pour but initial d’agréger les désirs individuels en un grand tout collectif (c’est un but, notez bien, mais l’objectif n’est pas toujours atteint). Par nature collectiviste, la démocratie est effectivement le moins pire des régimes car il permet, au fond, de choisir son maître. Pas de s’en affranchir. Et comme vous le soulignez, on peut fort bien voter son propre esclavage.

    « qu’avons nous d’autre que le vote pour orienter les choix de société ? » : mais, diable diable, pourquoi voulez-vous exactement « orienter les choix de société » ? C’est là, exactement, le noeud du problème (et c’est aussi la racine du mal : vouloir orienter un groupe, c’est, intrinsèquement, vouloir plier le désir de chacun au sien). La société n’a besoin d’aucun mécanisme pour s’orienter (si tant est que l’idée même d’orienter une société a un sens, ce qui ne me semble pas évident).

    Le libéral n’a pas besoin de la démocratie. Il n’a besoin que du respect d’un droit égal pour tous (isonomie), et basé sur le droit naturel. Pour cela, des mécanismes existent (ils sont employés par les assurances, et ce n’est qu’un exemple parmi beaucoup d’autres). C’est un vaste débat, et l’ensemble des éléments de réflexion pour l’alimenter se trouvera facilement ici :
    Wikiberal.

  3. marre des gens qui en ont marre

    Je constate qu’il y a de nombreux points communs entre un syndicaliste et un libertaire :

    – se plaindre de tout et tout le temps
    – penser que la france est un pays de merde
    – penser être le seul à savoir ce qu’il faut faire mais ne jamais rien faire
    – ce que fait le gouvernement c’est de la merde
    – ne pas tenir compte de la démocratie
    – …

    "la critique est aisée mais l’art est difficile"

    Vous savez les frontières sont grandes ouvertes… on ne vous retient pas

  4. Mais, mon cher anonyme, la France offre d’excellents paysages ; en revanche, pour y vivre quand on est jeune et dans le privé, je suis désolé, mais c’est effectivement un pays de merde. Taillable et corvéable à merci, la classe industrieuse est ponctionnée de tous côtés. Simple constatation : si ce pays est si bien, pourquoi tant et tant le quittent tous les jours ? Pourquoi tant et tant manifestent bruyamment leurs désapprobation ? Si vous y êtes heureux, souffrez que d’autres ne partagent pas votre opinion.

    Le « ne jamais rien faire » est totalement présomptueux : vous ne savez pas qui je suis, ni ce que je fais. Votre avis ne vaut donc rien en la matière. Tout comme le « si vous n’êtes pas content, barrez vous » ou équivalent : ne vous inquiétez pas, je n’ai pas attendu votre précieuse distillation mentale pour agir en ce sens.

    Voyez vous, ce genre de commentaires, à la fois profond, emprunt d’ouverture d’esprit et solidement argumenté ne fait finalement qu’ajouter de l’eau à mon moulin : c’est précisemment parce que la France est pleine de ces gens béats d’admiration pour le Système Social Que Le Monde Nous Envie qu’elle va droit au mur.

    Un libertaire se bat pour ses idées, et les défends par différents moyens – ce blog en est un, parmi d’autres. Un syndicaliste, quand il est représentatif de sa base, se bat lui aussi pour des idées. Mais le syndicaliste, en France, vit déconnecté de cette base, en constante perfusion de subventions étatiques ponctionnées sur tous – et notamment les libertaires. Ces derniers, eux, ne bénéficient pas du tout du même environnement. Votre amalgame est tout ce qu’il y a de plus révélateur : en ne comprenant rien au monde qui vous entoure, vous délivrez à tous les lecteurs de ce blogs une preuve irréfutable que a/ la France n’est pas prête de se réformer en profondeur et b/ certains sont banalement amoureux de leurs maîtres, de leurs chaînes et de leur joug.

  5. marre des gens qui en ont marre

    Votre réponse est si "solidement" argumentée que j’en suis bluffé. Vous devriez faire de la politique !!
    (pffff)
    Enfin si vous voulez avoir le dernier mot, peu me chaut… Bon on arrête les sarcasmes. En voyant ce thread je croyais qu’on avait de l’humour ici. Mais pas grave… glissons

    C’est la question democratique que je voulais poser :
    libertaire c’est bien joli mais où est la démocratie la dedans ?
    Je m’explique :
    Le democratie peut obliger 49% des gens à vivre d’une certaine manière parce que 51% le veulent. C’est en total contradiction avec le principe libertaire puisqu’il préconise des contrats libre que chacun a signé et pas seulement la majorité.
    Or la démocratie a prouvé qu’elle était le moins pire des régimes. Si elle est déviée de son principe les choses tournent TOUJOURS mal.
    Car qu’avons nous d’autre que le vote pour orienter les choix de société ?

  6. Emma

    Votre billet est fameux, H16, bravo ! Et vos réponses à l’anonyme sont excellentes. Ces gens-là – grands démocrates – ont une propension à vouloir nous mettre dehors qui me sidère toujours. Leurs grands ancêtres nous auraient mis en prison, affamés ou bien fusillés et eux, pleins de mansuétude, nous conseillent de dégager, c’est un progrès.
    Si tous les gens qui pensent comme nous dégageaient, comme ils disent, qui ferait tourner la boutique ?

  7. SIlent Bob

    Etant moi-même un libéral convaincu je voudrais également répondre à monsieur Marre.
    La démocratie sert à élir des personnes représentatives du peuple, à la base une assemblée, qui représente toutes les aspirations des concitoyens. Il me semble difficile de se passer de chefs ou tout autres représentations de l’opinion d’un peuple.
    Toute la question c’est quel est le rôle de l’Etat? Pour un libéral, l’Etat a pour rôle de donner une cohordination nationale et de faire en sorte que les installations du bien commun soient bonnes, pour le reste des intérêts privés peuvent tout à fait s’en occuper. Par exemple je pense que la médecine ne doit pas être traitée comme aux états-unis comme un commerce,mais cela reste mon avis.

    Le communisme c’est l’idée que le commun faire profiter l’individus, le libéralisme c’est l’individus qui par sa performance fait profiter le commun. Le communisme ne peut pas fonctionner, d’ailleurs ce que nous appelions les pays communistes se sont arrêtés aux socialisme.

    La France est une pays qui possède des atouts incroyables en poche, mais notre société est purement communiste, et à la fois remplie d’aspirations capitalistes je dirai. Je m’explique, les jeunes veulent travailler 35 heures, avoir un emploi non précaire, et en même temps pouvoir posséder rapidement: maison, voiture, écran plasma, home cinema, partir ne vacances tous les ans, en bref consommer. Et je sais de quoi je parle je suis un jeune diplômé qui est plus que déçu par son salaire, et je ne peux pas, sans l’aide de mes parents, continuer a avoir le train de vie de mes parents, ce qui reste ma référence.

    Mais, dans le même temps, mon patron m’empêchait de faire des heures sup, en ne me les payants pas alors que j’étais prêt à les faire.

    Alors étant donné mon niveau d’études et de connaissances j’ai pris la décision de fonder ma propre entreprise et à partir de france, car dans mon secteur c’est mission impossible compte tenu des taxes. Et voila le grand problème de ce pays, on ne valorise pas le travail, les aides à ceux qui ne font rien rapporte souvent plus qu’un SMIC, les retraites ne sont pas sûres d’être payées quand ce sera notre tour et on a pas le droit de souscrire à un fond de pension ou l’on fait fructifier son propre argent.

    Alors mon cher Marre, la démocratie un libérale peut la vouloir, mais si elle est vraiment représentative, or en France nous n’avons que des "couilles molles" qui changent d’avis dès que la rue manifeste, or ces personnes dans la rue ne sont pas représentatives de la population, et les sondages on leur fait dire ce que l’on veut.

    Alors déçu de la France, oui certainement, contre le fait que lorsque je travaille, 50% va dans les poches de l’Etat et profite à ceux qui ne font rien, je ne veux.

    Et des français jeunes diplômes comme moi sont heureux de partir, car ailleurs leur niveau de vie est bien meilleur, et ils ont des projets, un avenir au lieu de se demander si dans 5 ans ils pourront encore faire face aux traites de leurs emprunts.

    Mr Marre, vous me faites bien rire, comme tous les collectivistes qui pensent qu’il est encore possible de faire vivre un pays en ponctionnant ceux qui travaillent (peu) pour entretenir tous ceux qui glandent, contraints et forcés. Alors quand quelque chose ne marche pas, on essaye autre chose non? Alors faite preuve d’intelligence et accepter que notre système est dans l’impasset et qu’on peut essayer autre chose.

    juste un chiffre comme ça, 80% de la promotion de mon école est partie travailler à l’étranger, voilà….

  8. LePetitPingouin

    Ouh la ca brasse de l’air ici elles sont toutes ebourifees.

    Marre des gens qui en ont marre nous a dit:
    "la critique est aisée mais l’art est difficile"

    Bravo Marre, on avait bien besoin d’une reflexion intense et nouvelle de ce genre;
    C’etait deja ose de le penser, le fait de le poster vous porte aux firmaments du Hall of Fame de la synthese geopolitique.
    votre intervention prouve que vous avez une comprehension aceree des problemes de votre societe.

    bisous a tous

  9. @PetitPingouin : il ne faut pas oublier que le dimanche, c’est repos. On regarde un peu la télé, on s’ennuie quand il pleut. Alors, on vagabonde sur le net, et pof, on commet un commentaire sur un blog, comme ça. D’autres font de la poterie.

    @Emma : – merci pour le compliment – Comme tout le monde qui ne pense pas comme certains s’en va effectivement, il ne restera bientôt plus que les fervents admirateurs de l’Internationale-Tralali-Tralala-Célaluttfinale ; dans ce merveilleux paradis où les non-collectivistes se seront exfiltrés, ils pourront alors se lancer dans le Communisme Tel Que Rêvé Par Marx. Et là, ça promet d’être beau. En attendant, qu’ils souffrent notre présence. Nous leur laissons, nous aussi, le choix de partir créer leur monde meilleur et leur homme nouveau dans un autre pays, après tout… La Chine, Cuba, la Corée du Nord sont d’excellents candidats.

  10. xxc

    Excellent post ! Très rigolo ! À l’occasion, tu peux nous rajouter quelques raids drolatiques, je suis preneur.

    Impeccable réponse aussi à nœud-nœud qui sait plus pourquoi il râle et qui tient à le faire savoir.

  11. vincent

    Pour le badge au ministère des finances, "à bas le SNUI" paraît plus adpaté. 😉

    Pour le reste, désopilant !

    autres épreuves envisageables:

    > Réussir à acheter une terre agricole sans se faire jeter par une SAFER. Après l’avoir achetée, obtenir le droit de l’exploiter (chambre d’agriculture). Après avoir réussi à obtenir le droit de l’exploiter, obtenir le droit de changer le type d’exploitation (idem) . Réussir à obtenir un permis de construire pour agrandir la partie "logement" de la ferme (en général, DDE+ mairie – pour corser cette dernière épreuve, on achètera une terre située en bordure d’un lac classé en "loi littoral"). obtenir le droit de planter des OGM sur votre exploitation (naturellement, l’organisation se réserve le droit d’avertir MM. Bové et Mamère de vos agissements).

    difficulté: ***** adrénaline : *** coût : selon terre visée.

    > Fonder une association libérale (ou un parti) et obtenir la possibilité d’utiliser les salles associatives gérées par une mairie communiste (il en reste) avec l’agent des contribuables pour organiser des conférences sur le thème des bienfaits de la mondialisation et de la flexibilité du travail. L’organisation se réserve le droit d’annoncer anonymement vos meeting aux antennes locales d’Attac, de la LCR, de LO et du Parti des Travailleurs. l’épreuve est gagnée si au lieu de vous taper dessus, les casseurs envoyés par ces charitables ONG se massacrent entre eux.

    Coût: * Adrénaline: ****

    > Piquer une voiture de police devant un commissariat

    l’épreuve est retirée du catalogue. Trop facile.

  12. marre

    "Impeccable réponse aussi à nœud-nœud qui sait plus pourquoi il râle et qui tient à le faire savoir."

    je ne ralais pas. Si tu savais lire tu saurait que je voulais simplement me renseigner sur la position des libertaire sur la démocratie derrière un peu d’ironie. Et je vous jure qu’en vous lisant ca ne devrait pas vous faire de mal que de regarder l’image que vous projetez. Au moins assumez la sans en vouloir aux autres de ne pas vous comprendre. Et je pense que les autre ont tort pour qu’il n’y ait pas s’ambiguité.
    Cela ne me semble pas noeud-noeud, ni rageur, ni agressif mais interessant et constructif.

    Et non je ne suis pas colectiviste (vous êtes parano ou quoi !), flute à la fin je voulais simplement me renseigner sur une question !
    Cela étant si je retire la part d’agressivité anti-collectiviste dans vos réponses qui ne servait donc à rien, je vous remercie beaucoup de vos réponses perinentes mais il est toujours un point non résolu :

    le passage d’une société libérale démocatique (ie avec un minimum d’Etat) à une société libertaire comme voulue par h16 qui s’est donc liberée de toute necessité democratique parce que "idéale" ?

  13. SIlent Bob

    Je pense que l’être humain dans son organisation sociétaire a besoin de "guide", une entité quelle qu’elle soit, tout comme le communisme dans son paroxisme est impossible, le libéralisme total est impossible du fait de notre condition d’homme, il faut trouver le bon compromis, c’est de là que vient tout la difficulté de vivre ne société.
    Nous ici pensons que tendre vers le libéralisme est bon, d’autres pensent que tendre vers le communisme est bon.
    A mon avis une entité étatique est nécessaire, car elle doit donner une cohésion nationale. Le libéralisme comprend un Etat à mon sens, pas d’état c’est l’anarchie, car il n’y aura plus personne pour faire appliquer que ne serait ce les lois du bon sens. DOnc oui l’Etat est inclu dans le libéralisme, apres comment le faire fonctionner, comment lui donner une légitimité, là est le compromis.

    WOW!! j’ai le cerveau en cata, j’ai écri un truc velu là!

  14. Rocou

    Par pitié, évitez de confondre "libertaire" et "libertarien", le premier prône le chaos et nie le droit de propriété alors que le second appelle de ses voeux une société de Droits s’appuyant sur celui de propriété.

    @Marre: il "suffit" que l’on puisse sortir du club pour que l’on soit <i>de facto</i> dans une société libérale. Peu importe par conséquent la façon dont est chapeauté l’Etat.

  15. @SilentBob : vous confondez anarchie (pas d’état) avec anomie (pas de loi). Dangereux glissement sémantique. Un exemple de règle de droit sans intervention étatique : les contrats commerciaux, les contrats d’assurance, … : pas besoin de l’état pour les faire respecter, des agences entièrement privées font l’affaire. Là encore, je vous renverrai au Wikibéral cité ci-dessus pour une documentation extensive que le format de ce blog rend impratique.

    @Marre : beaucoup d’intervenant ont je pense été surpris du déboulé de votre question sur la démocratie à la suite de ce billet. Le fond, comme la forme. Mais ne nous formalisons pas…
    Si j’ai bien compris votre question, vous vous interrogez sur le passage d’une société minarchiste à une société anarcap.

    La beauté de cette question, et je pense que vous le savez fort bien, est qu’elle n’a pas réellement de réponse : chaque cas de passage d’une minarchie à une anarchie capitaliste est unique, rare, et spécifique aux conditions du moment. En substance, par diminution progressive de l’intervention de l’état, on passe d’un système obèse comme le français à un système plus libéral comme celui de la Nlle Zélande. Par extension (disparition de l’état et relégation de ses fonctions régaliennes dans la sphère du privé) on tombe sur l’anarcapie. Pour quelques éléments, vous pouvez lire ceci.

    Pour la police, vous trouverez cet article.

    Pour la loi, l’isonomie, vous pourrez lire à profit ceci.

    Bonne lectures.

  16. marre

    J’ai lu les articles conseillés. C’est un bon wiki. Tant il est vrai que le wiki est le meilleur exemple qu’on puisse faire du libertarisme.
    Je n’adhère pas à tous les points de vus "libertariens". En général, je m’accorde surtout aux définitions libérales.

    Mais il a quand même un point un peu tiré par les cheveux :
    Le fait que les codes des routes libertarienne s’harmoniseront comme les protocoles harmonisent internet est faussé.
    En effet, Internet est réglementé par l’ICANN qui n’est rien d’autre qu’un organisme sous la tutelle de l’administration fédérale américaine et de l’Etat de Californie (ces famaux partenariat public-privé "à la française"). Donc pas vraiment libéral…
    De plus Internet a pour base ARPANET developpé par la DARPA agence du ministère de la défence etasunien.
    Hem… comme harmonisation "naturelle" on peut trouver mieux.
    Mais arpès cela les gens utilisent ces normes comme ils veulent mais, ainsi, l’histoire d’Internet soutient plutôt la necessité de l’intervention d’un Etat pour "lancer" ou "initier" un progrès.

  17. Heureux de voir que vous vous rangez à des arguments libéraux, c’est tout à votre honneur.

    Pour ce qui est d’internet, l’ICANN n’est pas vraiment comparable à un organisme régulateur. Il permet de trancher dans certains cas et de centraliser une information. Si TCP/IP a réussi à se répandre dans le monde, ce n’est pas parce qu’il venait du DARPA, mais bien grâce à sa supériorité architecturale. En effet, il existait à l’époque d’autres protocoles, d’autres méthodes, privées, soutenues par de grandes firmes (IBM notamment). Moins bien adaptées, elles ont périclité au profit de TCP/IP ; on pourrait parler de TokenRing vs Ethernet, ou de Betamax sur VHS…

    Quant à la remarque « l’histoire d’Internet soutient plutôt la necessité de l’intervention d’un Etat pour « lancer » ou « initier » un progrès », elle montre une méconnaissance du sujet. Internet n’a pas été lancé par une instance étatique. Arpanet certes, mais pas internet (groOosse différence). Ainsi, le développement réel d’internet dépend surtout des efforts faits sur les protocoles réseaux au dessus de TCP/IP (HTTP pour n’en citer qu’un) … Efforts essentiellement (pour ne pas dire totalement) dans la sphère privée.

    Enfin, le fait que l’état ait permis l’émergence d’internet montre qu’il peut aboutir à produire internet, pas du tout sa nécessité dans l’existence d’internet. Rien ne prouve qu’internet ou autre ne serait pas apparu hors l’état (en fait, tout laisse penser le contraire).

  18. PiRm

    "Enfin, le fait que l’état ait permis l’émergence d’internet montre qu’il peut aboutir à produire internet, pas du tout sa nécessité dans l’existence d’internet. Rien ne prouve qu’Internet ou autre ne serait pas apparu hors l’état (en fait, tout laisse penser le contraire)."

    N’empèche on ne refait pas l’histoire…

    "Internet n’a pas été lancé par une instance étatique."

    Non effectivement mais ce n’est pas ce que je voulais dire. C’est plus complexe et je connais un tant soit peu le sujet.
    Mais je parle en regardant les faits. ARPANET est reconnu comme l’origine historique d’internet et est issu d’une instance etatique.
    Le fait qu’elle est fait le "meilleur" protocole ne dédouane en rien la précence de l’Etat fédéral des USA dans son origine.
    Le "meilleur" ? par rapport à quel critères qualités ? Quel fonctions ?
    Quel but ?
    Comme par hasard la version DARPA est la "meilleure" ! Si le fait que l’Etat américain était derrière cela n’y est pour rien je veux bien être pendu haut et court !

    Mais ne soyer pas trop clément envers l’intention des usa. Il y plein e bonnes choses la-bàs ce n’est pas la question. Mais ce n’est pas pour moi un pays libéral mais conservateur. Et trop d’entreprises dépendent de l’économie "de guerre". Ce n’est pas du libéralisme.
    (Budjet défense de 518 Milliards de $*, je le rappelle)

    Après bien sûr Internet a vécu sa vie tout seul est s’est développé "libéralement" et c’est très bien comme ça ! N’en déplaise à ceux qui voudraient le cotrôler avec des lois (les fous… haha)

    *chiffre du CIA World Fact Book

  19. Meilleur : simplement celui qui répond le mieux à toutes les contraintes posées par les consommateurs. Ce sont eux qui payent l’infrastructure, ce sont aussi eux qui poussent au développement de tel ou tel produit. Ce sont eux qui définissent donc les critères.

    TCP/IP n’a pas été développé par la DARPA, qui utilisait NCP. TCP/IP est issu d’une recherche privée (V. Cerf, 1973). Je maintiens donc ce que j’ai dit. Internet (et TCP/IP) n’est pas issu d’une dépense gouvernementale. Quand au réseau Arpanet, il est essentiellement issu du MIT (privé donc). Le projet Arpanet a été approuvé par l’ARPA mais existait avant. Comme on le voit, ce qui semble issu de la recherche publique militaire est en très grande partie issu de la recherche privée universitaire…

    Enfin, jamais je n’ai dit que les USA sont un pays libéral (loin s’en faut). En revanche, force est de constater que beaucoup d’inventions modernes et d’avancées technologiques majeures sont issues de ce pays notamment grâce au partenariat entre les universités et les entreprises (entre le monde des études et le monde commercial), au contraire de la France, où l’état joue un rôle prépondérant et parasitaire.

  20. marre ou PiRm pour être clair…

    (faut que je prenne un seul surnom 😉 )

    On sera donc jamais d’accord puisque les problèmes se jouent sur ce qui "existait" ou ce qui a été "approuvé" ou "soutenu" etc. Glissons, glissons

    Bref, personne ne refait l’histoire et je maintient qu’on doit utiliser l’exemple d’internet comme preuve que le liberalisme total marche avec beaucoup de prudence tellement le rôle des Etats dans sa construction est evident :
    Il y donc au début le relation avec le gouvernement fédéral des américains puis le aussi financement des réseaux de telecom en France (Minitel, France Telecom) très liés encore avec les etats.

    Je vous conseillerais de lire ce lien, surement un peu subjectif, mais bon on ne peut balayer ces informations d’un revers de mains :

    http://www.ntia.doc.gov/ntiahome...

  21. Vous ne semblez pas d’accord avec les faits (solides, vérifiables) que je vous donne. On verse dans l’opinion. Mais, comme le dit P.K.Dick, « la réalité, c’est ce qui continue d’exister quand on a cessé d’y croire ».

    Le lien que vous fournissez est banalement standard : un étatiste malade à l’idée que l’Internet soit « hors de tout contrôle » – mains fébriles, sueur sur le front, oeil hagard – propose la création d’une « Administration Publique Internationale » dont le monde ne peut évidemment pas se passer, comme chaque jour qui passe semble le montrer…

    L’enfer est pavé de bonnes intentions, de maladresses et d’incompétence.

    L’état offre tour à tour chacune de ces composantes, par brouettées.

  22. xxc

    @ marre

    Désolé pour le "nœud-nœud", c’était plus pour taquiner que pour être méchant. Bonne journée à toi !

  23. Pod

    Chers amis, ce thread sent la franchouillardise…

    On s’embourbe dans le verbe et on passe à côté de ce sympathique sujet (touristique) : vous n’êtes pas sans savoir que c’est le sport préféré des energumènes politisés dont nous dénonçons l’attitude.

    Alors pas de ça par pitié (pour les nouveaux arrivants) !!

    Je suis cependant heureux de voir la pression tomber qq peu vers la fin des commentaires (merci xxc)… le blog reste ouvert et M. Marre de Marre a tout de même l ‘intelligence de s’ouvrir à la Question (warf !) malgré la maladresse du préambule; il est clair que tout un chacun au sein de ce blog a des convictions LIBERTARIENNES ou approchantes, ce qui ne doit pas être confondu avec liberalo-fascisme; pour que ces convictions soient vivantes et comprises de tous (l’absence de pédagogie économique est bien l’un des plus grand maux français), il est nécessaire de rester démocrate au sens premier du terme. Certes, difficile de discuter avec la majeure partie de la KAMARADemærderie™, mais plusieurs pourront être sauvés au travers d’une approche pédagogique de l’Individualité* et c’est, je crois, une valeur que ce blog doit incarner.

    Je crois personnellement aux vases communicants : l’absence de succès de la molle (mais si chiante) idéologie marxiste à la française amènera la masse a se tourner vers des solutions plus évidentes, mieux structurées et surtout d’actualité (autrement dit plus individualistes ->* l’individu crée le bien-être de la communauté), d’ailleurs, constatez la maigre réprésentativité des énervés rouges, empêtrés dans leurs dogmes vieux de 38 ans ! Le problème, c’est que la désinformation d’état (Education & Media) n’y aide pas, du moins à court terme… Soyons patients, ne serait-ce déjà qu’au niveau de l’accueil des assoiffés de connaissances, qui bien que mal informés, ont aussi le droit d’en avoir marrrrrrrre avant d’avoir été correctement renseignés (merci h16 pour lexique)

  24. LePetitPingouin

    Ouh bravo POD c’est eloquent, comment tu rezume bien!
    pourquoi j’arrive pas a etre concis comme ca ?

    mangez des crepes!

    Ping

Les commentaires sont fermés.