Les idées claires

On trouve de tout à la Samaritaine, dit-on. C’est pareil sur internet. Le meilleur comme le pire. Et, soyons clair, le pire est plus fréquent que le meilleur. Mais quand on trouve le meilleur, le mieux est d’en faire profiter les petits copains.

Les plus sagaces de mes lecteurs auront noté que ma blogroll contient déjà un lien vers Tropical Bear . Je me fends d’un billet pour vous relayer les derniers posts de Loïc Abadie, l’auteur de ce blog essentiellement économique, derniers posts dans lequel, soyons clair, il ne mâche pas ses mots et explique de façon fort didactique les développements de la crise, pardon, de la criiiiiiiiiiise actuelle ainsi que ses fondements à la fois keynésiens et socialistes.

On a même le droit à un petit couplet explicatif sur la décroissance, ce magnifique cheval de Troie des écolos intégristes qu’on nous vend comme une solution citoyenne et festive à tous les problèmes, de la mauvaise haleine à la faim dans le monde en passant par la pauvreté et les cors aux pieds.


Ours tropical

On y apprend ainsi que :

Les crises stimulent l’inventivité, ce sont des accélérateurs de l’évolution.

Si l’état s’en mêle via la relance keynésienne (je ne critique évidemment pas du tout ici la recherche publique, qui a son utilité), il va dérégler ce processus : En stimulant artificiellement la consommation, il va favoriser la croissance « volume » par gaspillage au détriment de la croissance « technologique » (transformation plus pointue et plus poussée des matières premières), et gêner considérablement l’évolution technologique en maintenant en vie des unités obsolètes.

Les primes à la casse, les subventions, la consommation à crédit, tout cela conduit à un gaspillage des ressources naturelles :

Le keynésianisme est totalement incompatible avec la préservation des ressources naturelles.

… Et force est de constater qu’il a totalement raison. Mieux, il affirme et démontre de façon claire ce que tout libéral, ou plus simplement, toute personne de bon sens, sait au plus profond de lui :

Décidément le keynésianisme est tout sauf une solution. C’est par contre un excellent moyen de transformer une crise grave en catastrophe totale.

Enfin, il apporte même une solution intéressante, avec le retour à un système à réserve pleine et étalon métallique (or ou panier de métaux précieux), et incite le lecteur à se pencher sur … la théorie économique autrichienne :

Si il y a une théorie économique qu’il serait utile de revoir aujourd’hui, et qui a été complètement oubliée, c’est bien le libéralisme authentique (celui de l’école autrichienne), et certainement pas le keynésianisme, dont tout le monde a usé et abusé depuis trop longtemps !

Bref. Je ne peux qu’inciter mes lecteurs réguliers à prendre connaissance de ce blog qui a, jusqu’à présent, fort bien prévu ce qui allait se passer, et continue de donner une analyse pertinente de la crise actuelle.

Bonne lecture !

J'accepte les Bitcoins !

1GhNBJnkQcvzXWQENSC3uLgLWu1d5VfZR2

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires9

  1. Emma

    Oui, h16, la pensée et les analyses de Loïc Abadie sont excellentes, un bémol : la forme du blog est toutefois assez indigente et cela gâche un peu le plaisir.
    Pour ma part, et si vous me le permettez, je trouve aussi les idées claires à Lolik

    lolik.hautetfort.com/

  2. Oui, effectivement, ce n’est pas un blog « joli » et celui de lolik est effectivement intéressant. Mais dans le domaine « purement » économique, il y a tant de blogs keynésiens ou simplement socialistes qu’il faut mentionner, lorsqu’on en connaît, des blogs libéraux… :)

  3. gnarf

    Je suis decu il prend au serieux l’analyse technique. Et ca c’est aussi rationnel que madame soleil et c’est prouve statistiquement.

    D’ailleurs l’analyse technique…voir un motif ou une tendance annoncant l’avenir dans la courbe d’un phenomene cahotique, c’est le panneau dans lequel sont tombes nos chers climatologues.

  4. Pour être franc, l’analyse technique ne m’a jamais impressionnée pour ses résultats – donc je vous rejoins sur cette critique. En revanche, ce qu’il dit de façon plus générale, avec son analyse macro-économique, mérite largement le détour.

  5. BastOoN

    gnarf, h16 pouvez-vous développer sur les limites de l’analyse technique svp… (et comment fait-il que l’ours des tropiques par ailleurs lucide se fourvoie dans cette direction selon vous ?)

  6. « se fourvoie », c’est un peu fort. Disons que l’AT a le mérite de très bien fonctionner a posteriori, mais que a priori, je n’ai jamais vu quelqu’un proposer une analyse qui soit bonne à plus de 50% du temps… Sur les grandes tendances (disons, sur plusieurs mois), l’analyse économique suffit pour prévoir si l’on va globalement baisser ou monter, mais en dessous, l’AT revient à un jeu de prédictions où la moitié des analystes prédit quelque chose, l’autre moitié son contraire, et il y a forcément une des deux moitié qui a raison…

  7. gnarf

    Le succes de l’analyse technique est lie a la conformation de l’esprit humain. L’esprit humain est tres doue pour trouver des formes reconnaissables dans le chaos (nuages?) et des liens de cause a effet dans des series d’evenements aleatoires…du sens. En plus nous sommes optimistes, et nous oublions nos mauvaises predictions pour nous concentrer sur celles qui ont fonctionne, meme si elles sont minoritaires (Astrologues, voyantes idem.)

    Prenez un tableur et faites une serie de prix aleatoires toute simple. Par ex dans excel A1=1, A2=A1*EXP((ALEA()-0.5)/100), et ainsi de suite.
    Donnez ca a un fan d’analyse technique. Il va vous trouver du sens dans la courbe. Des supports, des resistances, tete epaules, drapeaux. Et il va vous faire une belle prediction sans jamais se douter que c’est du 100% aleatoire, car avec les outils d’analyse technique on trouve tout autant de motifs dans le chaos que dans des vrais prix.

    Donc l’analyse technique est incapable de reconnaitre la part d’aleatoire d’un cours de la part previsible. Donc elle est incapable d’isoler l’une de l’autre.

    Et quand elle fonctionne … ca n’est certainement pas dans une periode de crise comme maintenant ou le marche est a la traine et decouvre jour apres jour l’etendue des degats sans avoir rien vu venir.

    Voila un des seuls bouquins qui parle de l’analyse technique en fonction des pieges dans lesquels le cerveau humain tombe facilement:
    http://www.amazon.com/Evidence-B...

    L’AT est le fonds de commerce d’un nombre incroyable de soit-disant-traders-qui-en-fait-vivent-de-bouquins-sur-l’AT-et-vous-envoient-au-casse-pipe.

Laisser une réponse

(obligatoire)
(facultatif)