Le Pen / Cortex : une question en passant

Cortex, un rappeur qui a perdu le sien et dont nous évoquions les frasques dans des commentaires ici-même, proposait chaleureusement d’égorger Marine Le Pen, ainsi qu’un petit viol en groupe (pour fêter ça). Celle-ci a, fort logiquement, déposé plainte.

Cette pathétique affaire ne mérite guère plus que quelques lignes et me laisse, outre goguenard, quelques questions à l’esprit :

  • qu’en pensent Les Chiennes De Garde ? Ni Putes ni soumises ? Une femme se fait menacer de mort et de viol en réunion, et … rien ! Pas la moindre déclaration outrée !
  • que disent la LICRA, le CRAN, la HALDE à ce sympathique « musicien » qui oppose sa couleur, son origine ethnique, à celle de Marine Le Pen, qui semble donner une image … différente de la différence ? Rien ? Du tout ?

Tout ceci me rappelle quelque chose… Ah oui, ceci :

Douce finit par dire : « Ma vue baisse. Même au temps de ma jeunesse je n’aurais pas pu lire comme c’est écrit. Mais on dirait que le mur n’est plus tout à fait le même. Benjamin, les Sept Commandements sont-ils toujours comme autrefois ? »

Benjamin, pour une fois consentant à rompre avec ses principes, lui lut ce qui était écrit sur le mur. Il n’y avait plus maintenant qu’un seul Commandement. Il énonçait :


TOUS LES ANIMAUX SONT ÉGAUX MAIS CERTAINS SONT PLUS ÉGAUX QUE D’AUTRES.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires23

  1. Josick d’esprit agricole

    Dans le même genre de remarque, Jean Gabard écrit ceci :
    « Discrimination sexiste
    Etant défenseur de la démocratie et donc de l’égalité en droits entre les hommes et les femmes, je m’étonne que des personnes réclament, sans aucune gène, des mesures qui ne sont plus contre les violences conjugales, mais de plus en plus « contre les violences faites aux femmes ».

    Je m’étonne que ces revendications venant de personnes persuadées de l’égalité homme-femme, fassent la « une » des médias sans étonner davantage de citoyens.

    Il me semblait que la démocratie se devait de condamner, non pas les personnes, mais les actes et donc que le sexe de la personne n’intervenait pas pour décider de la sanction !

    S’il est réclamé des mesures contre les violences faites aux femmes, ne peut-on pas pourtant en conclure que ces mesures visent surtout les hommes qui exercent des violences, au lieu de condamner les actes de violence ?

    Cela veut-il dire que les femmes qui exercent des violences contre des hommes ne mériteraient pas la même sanction que les hommes qui exercent des violences contre les femmes ?

    N’est-on pas alors en présence de mesures discriminatoires envers les hommes en raison de leur sexe ?
    Ou alors, ceci voudrait-il dire que les violences physiques faites aux hommes par des femmes seraient moins graves que les violences physiques faites aux femmes par des hommes ?

    Je suis personnellement tenté d’aller dans ce sens.

    Mais, alors si l’on ne dénie pas la différence des sexes et si l’on croit que la violence physique des hommes sur les femmes est beaucoup plus destructrice pour ces dernières, ne faudrait-il pas alors considérer que la violence psychique des femmes sur les hommes puisse être aussi beaucoup plus destructrice pour eux ? …

    J’aimerais avoir une explication avant de porter plainte pour discrimination sexiste envers les hommes.

    Jean GABARD
    Auteur de « Le féminisme et ses dérives – Du mâle dominant au père contesté » Les Editions de Paris.
    « 

  2. El Gringo

    Oui mais:
    L’ignoble Marine est une fasciste qui nous ramène aux heures les plus sombres de notre histoire alors que le sémillant Cortex est une chance pour la France et s’il est un peu turbulent, c’est parce que la bête immonde du racisme n’est toujours pas éradiquée et qu’il s’en trouve désappointé et même, légèrement déçu…

    1. Jim

      Comment peut-on dire autant de conneries ? Vous devriez vous renseigner sur le mot fasciste dont vous ignorez visiblement le sens. Il vient d’un socialiste qui s’appelait Mussolini ! En aucun cas, à aucun moment Marine le Pen, qu’on l’aime ou non, ne fait preuve de fascisme. Mais il est vrai qu’il est facile de sortir les mots fasciste, raciste à loisir même si c’est totalement faux ! Le raciste dans l’histoire c’est le rappeur ! Une chance pour la France une rappeur qui menace de mort une femme ? Une chance un rappeur qui menace une femme de lui faire subir une tournante ? Mais enfin quel déchet êtes vous pour sortir des saloperies pareilles ? Qu’on vous menace de mort ! Qu’on vous fasse subir une tournante ! Vous aimerez sans doute !

  3. Joe

    Pour les chiennes de garde, j’ai été jeté un coup d’oeil sur leur élection du « Macho de l’année », c’est assez risible en fait : elles citent les propos tenus par l’homme en question et s’insurgent ensuite. Pour ma part, je me suis bien marré, à défaut d’être compétents, les hommes politiques ont un certain humour.

  4. omer

    « …ne faudrait-il pas alors considérer que la violence psychique des femmes sur les hommes puisse être aussi beaucoup plus destructrice pour eux ?… »

    Tout à fait.
    Sans oublier les violences physiques à l’encontre d’hommes âgés, malades, dépendants, exercées par le personnel féminin de certaines cliniques, maisons de retraite etc…

    1. Il existe une prison pour femmes, à Rennes, dont les « pensionnaires » sont, entre autres, des violeuses (d’hommes adultes, d’enfants, les leurs ou ceux des autres ou les deux). Eh oui : ça existe.

  5. Théo31

    Surpris que Miss Bachelot n’ait pas encore proposé à ce type un régime spécial « moins de graisses, plus de neurones ».

        1. Laetitia

          SNIF mais où est donc la vidéo?

          Au passage le déglingo est toujours en vie, j’ai découvert une nouvelle vidéo où il tient cette fois une arme à feu (http://www.youtube.com/watch?v=LHHWB8gsWbE), et à ma connaissance personne ne bouge le petit doigt.

          Sinon vous niveau sentiment de sécurité ca va?

          1. Oui. Depuis que j’ai quitté la région parisienne puis la France, les choses se sont nettement améliorées.

        2. Laetitia

          Ksssss je t’envoie plein d’ondes de jalousie!!!

          Non c’est une blague. J’ai bien l’intention de faire la même chose, et d’aller vivre dans mon VRAI pays, celui que j’aime et que j’ai choisi entre tous : la Suisse. ♥♥♥♥♥

  6. Ben

    La Halde serait bien avisée de condamner Marine Le Pen pour discrimination culturelle ! C’est vrai quoi !? Ce monsieur ne fait qu’exprimer son art. Alors parce qu’il est noir, tout de suite on porte plainte ? c’est ça ? C’est du racisme méchant , divers et multiple (pur et simple, c’est sulfureux comme expression par les temps (handicapés) qui courent). Comme vous le dites si bien H16, la plainte de Marine le Pen rappelle les zzzeures les plus zooombres de notre histoire…

    1. Jim

      Le rap n’a jamais été un art, et encore moins le fait de menacer les gens de mort et de leur faire subir une tournante ! C’est tout simplement abject et inhumain ! S’il y a du racisme dans l’histoire il vient de ce rappeur noir. Je dois dire que votre commentaire est d’une bêtise insondable ! Pitoyable !

  7. Jim

    L’auteur de ce blog devrait interdire d’accès certains auteur de commentaires particulièrement immondes.

    1. Je crois surtout que vous n’avez pas saisi le second degré des remarques adressées ci-dessus …

    2. Ben

      ^^ Mon commentaire était bien entendu ironique.

      L’auteur de ce blog devrait interdire d’accès certains auteur(S) de commentaires qui ne comprennent pas le second degré et l’humour.

      🙂

  8. elisseievna

    J’ai protesté

    http://elisseievna.blogspot.com/2010/03/les-droits-humains-sont-pour-tout-le.html

    Les droits humains sont pour tout le monde

    Les droits humains sont pour tout le monde. Le combat féministe est avant tout un combat pour le respect des droits humains des femmes.

    Espérons que nos mouvements féministes actuels ne l’oublierons à propos des menaces publiques extrêmement graves du rappeur « Cortex » ( http://cortex.agence-presse.net/2009/06/21/interview-cortex/ Cortex (Sébastien Gozlin) contre Marine le Pen.

    10 décembre 1948 Déclaration universelle des droits de l’homme
    Article 3
    Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne.
    Article 5
    Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.
    Article 19
    Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit.

    http://elisseievna.blogspot.com/2010/03/une-affaire-pour-les-chiennes-de-garde.html

    Une affaire pour les « chiennes de garde »

    J’ai toujours apprécié le combat de Florence Montreynaud contre les insultes sexistes envers les femmes politiques ou jouant un rôle public, tout en détestant le nom d’animal donné à cette association http://www.chiennesdegarde.com/ .
    Surtout cet animal là, dans ce rôle là ….
    car imiter en quoi que ce soit le mimétique de meute d’un animal fait pour l’esclavage, se réjouir de l’image de ces chiens dressés à la chasse à l’homme, rappelle « les heures les plus sombres » et est absolument contraire à la dignité humaine que les féministes doivent défendre, et que paradoxalement cette association vise à défendre en ce qui concerne les femmes.
    Mais passons sur cette malheureuse dénomination.

    S’il fallait justement une image pour représenter l’homme responsable de l’attaque d’une femme, au sujet de laquelle l’association  » Les Chiennes de garde » devrait se mobiliser, c’est bien celle d’un loup grondant qui me vient à l’esprit, car dans cette attaque, ce n’est pas seulement de mépris et d’obscénité dont il s’agit, c’est de menace de viol collectif et de meurtre.

    Voici les faits :

    L’association dont le but affirmé est de lutter contre les insultes sexistes, viendrait elle soutenir cette femme là, qui précisons le, ne peut que demander au Parquet la mise en accusation de son agresseur, et a donc besoin d’un soutien féministe ?

    Memo : extrait de l’historique des « Chiennes de garde » à l’occasion d’injures publiques contre des  » femmes publiques » :

    http://www.chiennesdegarde.com/contenu_historique.html
    Voici les actions des Chiennes de garde depuis 1999 (les détails sont disponibles à la rubrique ‘Nos actions’) :
    • Le 6 septembre 1999, les Chiennes de garde défendent Laure Adler, directrice de France-Culture, insultée de manière sexiste dans un tract de la section Force ouvrière de la Maison de la radio.
    • Le 26 septembre 1999, lettre au quotidien Le Monde pour défendre l’écrivaine du Bangladesh Taslima Nasreen (publiée dans Le Monde).
    • Le 6 octobre 1999, défense de la ministre Martine Aubry et demande à Ernest-Antoine Seillière, président du MEDEF, d’exprimer son désaccord avec les propos sexistes d’un patron.
    • À partir du 5 novembre 1999, soutien à Nicole Abar, entraîneuse d’une équipe féminine de football, dans son action en justice contre Philippe Pémezec, maire du Plessis-Robinson, qui avait proféré contre elle, lors d’une séance du conseil municipal, des insultes sexistes et lesbophobes. Des Chiennes de garde accompagnent la plaignante lors de deux procès.
    • Soutien à Agnès Kaspar, déléguée CFDT au Centre nucléaire du Bugey, dans son procès contre Didier Mourrat qui avait fait d’elle des caricatures sexistes. Des Chiennes de garde assistent au procès, à Bourgoin-Jallieu le 4 juillet 2000 ; le tribunal se déclare incompétent. Espérant que la publicité faite à ce procès dans les médias aura servi de leçon à l’insulteur, Agnès Kaspar décide d’en rester là.
    • Juillet 2003 : Protestation à TF1 et auprès du Conseil supérieur de l’audiovisuel pour insultes répétées, violence verbale, intimidation, menaces de coup, menaces de mort de la part d’un participant envers deux participantes dans le jeu de « Koh-Lanta ».
    • 27 février 2004 : soutien à la femme politique Véronique Fayet, envers laquelle Xavier Darcos, ministre délégué à l’enseignement scolaire et tête de liste de l’UMP en Gironde, a eu publiquement des propos insultants et sexistes.
    • 13 mai 2004 : communiqué du bureau des Chiennes de garde et demande d’excuses publiques, concernant l’émission de Thierry Ardisson, « Tout le monde en parle », où Laurent Baffie a remis à deux comédiennes, Ornella Muti et Elisa Tovati, une carte de fidélité marquée « grosse pute ».
    • 12 novembre 2004 : demande d’excuses à Xavière Tibéri envers Aurélie Filippetti, pour injures sexistes.
    • 14 mai 2005 : communiqué de presse pour réclamer des excuses à la newsletter « ouidegauche.com » qui avait comparé Danielle Mitterrand à un chien.
    • 1er octobre 2005 : demande aux hommes politiques auteurs de multiples propos sexistes à l’encontre de Ségolène Royal, candidate à l’investiture par le parti socialiste en vue de l’élection présidentielle, de lui présenter leurs excuses. Demande à la classe politique masculine dans son ensemble de respecter ses engagements républicains d’égalité et de non-sexisme envers ses adversaires féminines.
    • 30 juin 2007 : communiqué de presse pour dénoncer les propos de Patrick Devedjian qui en parlant d’Anne-Marie Comparini a employé le mot « salope »

    http://elisseievna.blogspot.com/2010/03/une-affaire-pour-les-chiennes-de-garde.html
    http://elisseievna.blogspot.com/2010/03/les-droits-humains-sont-pour-tout-le.html

Les commentaires sont fermés.