L’Espagne s’effondre, l’Europe s’enfonce, la France se repent

Je l’avais dit et d’autres avec moi : Hollande, n’ayant aucune marge de manœuvre sur le plan économique, se fait fort d’alimenter l’actualité de bidouillages sociétaux ou de déclarations humides d’émotion. Après le mariage gay et l’euthanasie, on aborde à présent la saine et nécessaire repentance de tout un peuple partagé entre le désir de fuir ses heures les plus sombres et celui de s’y baigner avec délice. Pendant ce temps, l’Histoire avance, et pas dans le bon sens.

C’est à l’occasion de la commémoration de la rafle du vélodrome d’Hiver en juillet 1942, il y a 70 ans, que ce qui semble être actuellement le Président de la République a déclaré que cette rafle fut un crime commis en France par la France, et « ce fut aussi un crime contre la France, une trahison de ses valeurs. Ces mêmes valeurs que la Résistance, la France libre, les Justes surent incarner dans l’honneur ». Cette extraordinaire déclaration de Hollande a provoqué un peu de brouhaha dans les médias, je suppose stupéfaits d’apprendre cette position vraiment courageuse contre l’antisémitisme. La maladie et la guerre viendront dans les prochains discours, soyez rassurés, et son opposition ferme à la mort — sauf celle donnée dans un cadre médicalement assisté, bien sûr — sera rappelée lors de la Toussaint, je présume.

Quel délice d’apprendre que toute la France se retrouve ainsi derrière son chef pour battre sa coulpe ! Quelle joie de voir tous ces articles de presse enflammés qui relatent la brillante intervention du dessert laitier ! Et surtout, quel plaisir de constater que pas une petite voix ne semble s’élever pour dire quelques trucs pourtant simples : comment les gens qui ont maintenant moins de 70 ans peuvent se sentir responsables, d’une façon ou d’une autre, de ces agissements, aussi scandaleux soient-ils ? Par extension, ce serait exactement comme reprocher les abominations nazies aux Allemands de moins de 70 ans… Mieux : pourquoi Hollande est-il aussi prompt à casser du sucre sur le dos d’une pauvre France qui n’en peut mais, alors qu’à bien y réfléchir et à bien lire son discours pourtant sans ambiguïté à ce sujet, ce ne sont pas les Français qui furent impliqués dans cette histoire, mais des fonctionnaires français, d’une part (ce qui est très différent) et surtout, l’État français en premier et avant tout le reste ?

hollande humideComment, en tant que président, peut-on tenter de faire croire qu’on représente La France, toute la France, alors qu’il ne représente lui-même, au mieux, qu’un quart des citoyens, et, dans toute l’acceptation du terme de « Président de la République », seulement l’état français et pas le pays ? Eh oui, François : tu n’es pas roi, tu es seulement le premier commis de l’État français et de sa république.

Bref, je le dis ici puisqu’on le lira peu ailleurs : je ne me sens en rien concerné par les agissements d’un gouvernement d’il y a 70 ans, gouvernement qui était sous domination, qui a fait agir ses fonctionnaires (probablement tous morts à l’heure qu’il est) pour son bénéfice bien compris, et qui a ainsi monté une partie des Français contre d’autres Français. Je n’ai pas, comme toute les générations nées après ces faits, à me repentir d’agissements qui furent, de façon claire, le fait de ces éternels thuriféraires de l’action de l’État, dans lesquels ni mes parents, ni les leurs ne furent mêlés. Je déplore bien sûr le sort de ceux qui eurent à subir la botte totalitaire, mais tout comme je déplore celui de ces générations d’individus actuellement foulées au pied par les administrations du pays qui m’a vu naître et dont, en pratique, ces fonctionnaires zélés (à commencer par ce pachyderme mou de Hollande) n’ont absolument rien à foutre encore aujourd’hui. Non, Monsieur Flanby de la République, ce n’est pas la France qui a commis un crime. C’est l’État français, sa République, le gouvernement de Vichy, et l’ensemble de l’appareil d’état de l’époque (dans lequel on trouvait d’ailleurs un de ses futurs présidents) !

Et ce qui m’agace au plus haut point dans cette déclaration parfaitement artificielle d’un type dont tout montre qu’il ne fait qu’occuper le terrain poussiéreux de sa propre médiatisation, c’est que ce beau discours vient ajouter quelques wagons au train déjà fort long des auto-flagellations plus ou moins ridicules qu’on fait porter au pays, et il permet à la presse de ne surtout pas regarder ce qui se passe autour de nous, autrement plus significatif pour les individus d’ici et maintenant.

Et dans l’actualité, il y a pourtant de quoi faire.

On n’est ainsi qu’à moitié surpris de voir qu’un ancien fonctionnaire du FMI avoue ouvertement son dégoût du biais bien trop-pro-européen du Fonds, et de l’incompétence qui en résulte. Comment ? Le FMI soutiendrait les petites expériences d’imprimerie créative de la BCE ? Comment, ce serait la même coterie de brigands et de profiteurs qui sévirait en haut des hiérarchies européennes et du FMI ? Non, sans blague !

Et quand je parle de « coterie de brigands », il n’est qu’à lire les récentes déclarations de Mario Draghi, le patron de l’imprimerie d’art BCE & Fils, pour s’en convaincre :

« C’est méconnaître le capital politique que nos dirigeants ont investi dans cette union et le soutien des Européens. L’euro est irréversible. »

méphisto draghiEt si l’on décode ceci, cela veut dire que malgré les évidentes erreurs de conceptions de la monnaie unique, malgré l’insouciance décontractée de tous les dirigeants européens face à la dette publique des états dont ils ont la charge, malgré les tensions toujours plus grandes dans la zone euro, malgré la grogne toujours plus forte des peuples eux-mêmes et malgré l’évidente et monstrueuse ardoise qu’on va laisser aux générations futures, l’euro devra perdurer, vaille que vaille, et surtout, coûte que coûte : la monnaie unique est irréversible comme le sont jusqu’à présent la marche du temps, les impôts et la mort. Et quand Draghi explique cela aussi clairement, il n’y a pas le moindre remord, la moindre repentance.

Repentance qu’on ne retrouve pas non plus lorsqu’on voit l’état dans lequel se trouve maintenant l’Espagne qui, finalement, suit la Grèce de quelques mois et qui n’aurait qu’une quarantaine de jours avant une faillite complète. Et pourquoi y en aurait-il, du reste ? Après tout, il est parfaitement normal d’accumuler de la dette publique, non ? Après tout, il est aussi parfaitement normal de subventionner jusqu’au point de non-retour des secteurs économiques que l’État décide unilatéralement comme dans le besoin, n’est-ce pas ? Et puis après tout, lorsqu’il s’agit, au pied du mur, de couper enfin drastiquement dans les dépenses et qu’on se contente d’accroître les impôts en faisant des aménagements à la marge, n’est-ce pas une bonne chose avec laquelle on peut vivre sans plus s’en soucier ? Repentance ? Allons ! C’est pour les autres !

En plus, l’Espagne a été prise en traître, c’est évident ! Les politiciens ne s’attendaient vraiment pas à devoir lutter, pied à pied, avec un marché particulièrement chafouin. Et lorsque, un petit matin, les taux sont devenus subitement insoutenables, on comprend que la panique s’est ajouté à l’impréparation logique devant un événement aussi soudain.

A l’évidence, tout le monde a fait ce qu’il aurait dû faire. De même qu’en France, actuellement, l’État fait lui aussi tout ce qu’il doit, et coupe drastiquement dans ses budgets pour rétrécir son empreinte sur une économie exsangue et asphyxiée qui réclame, de plus en plus faiblement, l’air pour respirer. Alors, la repentance, c’est bien joli, mais ce sera pour les choses vraiment indispensables ici et maintenant, vous voulez bien !

D’ailleurs, si avec tout ça, l’Europe s’effondre, Hollande battra-t-il sa coulpe ? Fera-t-il repentance d’avoir persisté à fourrer le pays dans l’ornière, lui et toute la clique de parasites qui se sont succédé aux commandes sur les 40 dernières années ? Allons. Parions que non.

Se repentir pour des choses qui ne coûtent rien, c’est bien plus facile que d’admettre s’être, personnellement, fourvoyé dans des proportions criminelles.

J'accepte les Bitcoins !

18jPzC8Sw7XR1qfNfDbXkXpbrLB1PCvADM

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires113

  1. Sanksion

    Un jour, il y aura un mémorial de l’Euro où les fonctionnaires pourront y venir faire des discours creux sur ces heures sombres.

  2. Higgins

    L’ami Franck est particulièrement saignant sur le sujet des HLPSDENH: http://fboizard.blogspot.fr/2012/07/rafle-du-vel-dhiv-le-petainiste.html. Par ailleurs, n’oublions pas que celui qui fut le mentor de Flamby Ier ne s’est jamais caché de son amitié avec celui qui fut l’organisateur de cette rafle (qui soit dit en passant a été un échec vu les objectifs affichés en terme d’arrestation).

    Pour ceux qui souhaiteraient en savoir plus sur les liens entretenus entre la gôche et Vichy, voir le livre de Simon Epstein « Un paradoxe français ». (http://fboizard.blogspot.fr/2010/05/un-paradoxe-francais-les-antiracistes.html)

    1. Homo-Orcus

      Il est bien l’article de Boizard sauf que Pétain ne dirigeait pas la France mais un département allemand, la France n’existait plus sur le plan politique et international, juste une position géographique.
      Amouroux présente son oeuvre géniale sous le titre « Les Français sous l’occupation » et non la France sous…
      Donc, dire que Hollande raconte des conneries, c’est du temps de perdu car tout le monde le sait.

      1. Pauvre France

        Il ne raconte pas des conneries, il crache sur la Constitution française : il impute la responsabilité à un pays qui avait perdu le droit à l’autodétermination. La France sous occupation allemande a dû être délivrée par les USA, l’a-t-il oublié ? Que de maladresses…

        1. Coupu Jean Essec 53 , D E S éco po

          « La France sous occupation allemande a dû être délivrée par les USA, » …et par la Sainte Russie que le séminaire défroqué sanguinaire Vissarionovitch STALINE appela à l’union patriotique, et qui répondit présente. Les E-U décidèrent d’envahir l’Europe après que le Front Russe eut consommé les forces les plus vives du IIIe Reich, qui autrement fussent restées invincibles. Dèjà la fin de 1944 fut stratégiquement à grands risques en France etBelgique pour les forces alliées.

    2. Aristarque

      Ce qui est dommage, c’est que l’Histoire n’ait gardé aucune trace de la violente opposition en termes très durs qu’a faite le mentor François 1er RF5 au statut des Juifs élaboré par son patron, le ci-devant maréchal Pétain tout au long de 1942 quand il travaillait pour l’Etat Français…

    3. Homo-Orcus

      Cette période de la France est maintenue volontairement dans « l’actualité » afin de faire taire les historiens et pour permettre à Hollande de raconter des conneries (C’est la raison pour laquelle Mitterrand plus intelligent et surtout plus cultivé s’en est bien gardé). Les archives allemandes maintenant disponibles n’ont pas été compulsées officiellement, Chirac déclarant que c’était inutile, on risquait de « ne pas comprendre » alors que l’histoire est le patrimoine de l’humanité et pas de Chirac. Cependant, les Allemands avaient prévenu que certaines archives pouvaient foutre le bordel car tout le monde n’était pas mort…
      Heureusement il nous reste l’œuvre d’Amouroux.
      Pétain a sa réputation démolie par le parti aux 75.000 fusillés, 29.000 officiellement et pas tous communistes.
      Ils ont comme d’habitude de bien bonnes raisons car en soulevant le voile, ce n’est pas joli, joli.
      Pétain était un grand stratège, un logisticien hors pair et peut-être même un fin diplomate. Réunir toutes ces qualités pour un militaire est déjà assez exceptionnel, c’est encore plus exceptionnel pour l’époque où il est bien admis que l’état-major de 14 était d’une nullité crasse et même criminelle.
      Pour la seconde, n’oublions pas qu’il a réussi à négocier une « zone libre » et même en l’agrandissant en sauvant Lyon de cette zone. Encore plus important, il a pu conserver à sa libre disposition, l’Empire Français d’Afrique et le département d’Algérie ce qui a permis à mon père d’échapper au STO.
      Il était possible d’échapper au STO, si on le voulait et naturellement si on n’était pas communiste et accessoirement que l’on souhaite libérer le territoire France. Une fois qu’il a libéré le territoire, il est reçu par un colonel d’opérette FFI qui le démobilise et lui demande de signer « ça », une adhésion au PC. Le colonel s’est pris un pain mais la France était déjà belle et bien foutue. Alors ce que raconte Hollande aujourd’hui sur cette époque… des conneries qui ne peuvent qu’émouvoir le germanopratin.

      1. Typhon

        « C’est la raison pour laquelle Mitterrand plus intelligent et surtout plus cultivé s’en est bien gardé »

        La raison pour laquelle Mitterrand a été discret sur la Rafle du Vel d’Hiv a probablement moins à voir avec son intelligence et sa culture qu’avec sa francisque et son grand ami Bousquet, qu’il n’aurait pas voulu plonger dans l’embarras.

        Typhon

        1. Homo-Orcus

          il l’a fait par la suite, avec Bousquet justement
          le passé Mitterrand était connu par un grand nombre de personnes, contrairement à celui de Marchais.

        2. Le Gnome

          Ouaip, Mitterand n’était pas tout blanc en l’affaire, mais De Gaulle n’a jamais parlé de la responsabilité de la France dans cette rafle, car il considérait que la légitimité était de son côté.

          Parler de la responsabilité de la France revient à dire que le régime de Vichy était légitime et légal, ce qui veut dire que De Gaulle, les Français libres et les résistants n’étaient que des factieux visant à renverser un régime légitime.

          Alors dire que l’Etat français, nom officiel de Vichy est responsable, personne ne le conteste, mais dire que la France l’est est inconcevable et dénote une culture historique plus que défaillante. Et Mitterrand, avec tous les défauts qu’il pouvait avoir, et ils étaient nombreux, avait cette culture.

          Mais tout ça, nos énarques le savent, il s’agit de faire une vérité officielle, et comme l’Histoire n’est plus enseignée, ils ont gagné. Leurs faussetés deviennent des vérités.

      2. jmdesp

        Effectivement les archives allemandes ont beaucoup à révéler mais tout en premier lieu sur Pétain !

        Ce sont des historiens allemands qui les premiers en ont ressorti des éléments accablants sur la manière dont Pétain est venu offrir au autorités de Berlin des choses qu’eux même n’avaient jamais cru pouvoir obtenir d’un français, pour qu’en retour ils renforcent son pouvoir personnel, ainsi que la façon dont Pétain a cherché à obtenir leurs faveur en promulguant toujours plus de lois contre les juifs, et en particulier en organisant la réalisation des rafles directement par des policiers français, sans aucun officier allemands aux commandes.

        Quand à son rôle dans la première guerre mondiale, l’analyse qui en est faite par Erwan Bergot (commandeur de la Légion d’honneur à titre militaire), à partir des témoignages des survivants de la légion étrangère qui y était, doit être diffamatoire, probablement. L’habileté de Pétain y apparait très élevée, oui, pour tirer la couverture à lui sur des opérations qu’il n’a pas été capable de suivre.
        Et c’est sans parler de la responsabilité de Pétain dans les fusillés pour l’exemple, comme Henri Bourgund pour lequel on dispose d’une copie de l’ordre écrit de Pétain de le fusiller (pour abandon de poste) sans aucun procès, même pas le conseil de guerre créé pour cela par Joffre (qui justement critiquera ensuite Pétain pour cela).

  3. Homo-Orcus

    « ce ne sont pas les Français qui furent impliqués dans cette histoire, mais des fonctionnaires français, d’une part (ce qui est très différent) et surtout, l’État français en premier et avant tout le reste ? »

    NEIN

    Des socialistes… je continue la lecture

    1. channy

      Tiens depuis que je suis gamin j’ai toujours entendu que la France avaient « resisté » à l’occupation Allemande..
      En fait maigrichonnet ne fait que reconnaitre que la France et les français étaient tous des collabos à la solde Allemand.
      les vrais résistants apprécieront qui ont perdu la vie et ceux encore en vie apprécieront

      1. jmdesp

        Ya eu des collabos et des résistant, et même des types dans les deux camps simultanément (Mitterrand pendant l’année 1942, ça offre une grande liberté ensuite pour expliquer qu’on était juste un infiltré dans le camp collabo).

        Mais surtout une très grande majorité de français qui voulait juste désespérément avoir à bouffer et échapper aux problèmes.
        Mais qui ensuite ont trouvé un paquet de raison pour considérer que voler de la nourriture avait été de la résistance (tiens même mon grand-père que j’adorais était dans cette liste le jour où il m’a expliqué que vendre de l’essence en dehors du rationnement était de la résistance. Comment cela surtout du profit ?! Quelle idée !)

  4. zen aztec

    sur les hôpitaux:j’ai un copain médecin qui a eu l’occasion d’acheter 12 lits d’un petit hôpital,c’était censé désendetter le dit hôpital, (petite ville de 5OOOhbts)dans lesquels il a mis 12 vieux,qu’il va voir ts les jours entre 12h et14h,donc vous l’avez compris consultations afférentes,et ordonnance,c’est pour lui une vrai rente…et il ne doit pas être le seul

    1. Homo-Orcus

      Vous me réveillez des souvenirs professionnels mafieux. Si H16 écrit un billet sur le sujet… j’interviendrai. Il faut que je trouve le moyen de faire court, tellement le système est alambiqué mais terriblement efficace.

  5. Alex6

    C’est quand meme la pire tanche que la France ait jamais eu comme president. Et pourtant, la barre etait deja bien haut. Le pauvre va se desintegrer en quelques semaines quand ca va un peu secouer cote dette en France.

    1. Deres

      Mais non, il augmentera les impôts suffisamment pour payer les dettes de l’Etat rubis sur l’ongle. C’est écrit dans son programme et il s’y tiendra. Effectivement, les mesures sociétales seront le chiffon rouge permettant de faire croire au français qu’il change la France. En fait, il incarne le conservatisme absolu, ne touchant rien au système qui continuera à assurer la domination étatique de plus en plus étouffante.

      Comme dans les 30 dernières années, l’affaiblissement progressif du secteur privé sera accompagné d’une augmentation des prélèvements. En fait, la croissance de la part étatique du PIB est continue et n’a pas changée depuis les 30 glorieuses. Comme la croissance du PIB est devenue plus faible que la croissance du secteur public et para-public, des relais de croissance ont été trouvés. La dette et la hausse des prélèvements. Actuellement, il n’est plus possible d’augmenter la dette donc il va falloir se lâcher sur les prélèvements. Comme ceux-ci sont beaucoup plus dommageables car ils nuisent directement à la croissance, il va encore accélérer la chute …

      Malheureusement, la main mise dogmatique des socialistes étatiques sur la France ne garantit aucunement une fin libératoire. Nous nous dirigeons peut être vers un âge noir de décroissance du pays caché sous un voile de bonheur officiel.

      1. Alex6

        Sauf que desormais, toute augmentation de prelevements se traduit par des fuites de capitaux supplementaires et donc un effet zero ou negatif sur les rentrees fiscales.
        Les investissements vont se barrer en masse de l’hexagone et a mon avis, c’est l’ensemble du systeme social a la francaise qui va partir en vrille bien avant la fin du mandat de Monsieur normal.
        Et ca, c’est en imaginant que les taux d’emprunts restent stables et donc que le poids de la dette se stabilise dans les comptes. Si ca commence a secouer de ce cote la aussi, ca pourrait vraiment tourner au vinaigre etant donne la masse de parasites qui se retrouveront sans le sous.
        D’un point de vue perso, j’attends ce moment depuis longtemps, histoire de remettre a leur juste place ces gens qui ne savent pas ce que c’est que de bosser et de se lever tot pour sa famille.

  6. kelevra

    le vainqueur anglais du tour de france lors de l etape correzien a ete salue par flamby, l anglais a cru et crois encore que c etait un candidat de tele realite…

    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/07/22/20002-20120722ARTFIG00164-taxe-a-75-des-societes-delocalisent-deja-leurs-cadres.php

    tout va bien, les etrangers ne veulent plus venir travailler en france, les francais quittent le navire avec toutes les equipes.

    le mur se rapproche vitesse grand V.

    1. Aristarque

      Cela vous étonne-t-il vraiment ?

      Etre taxés à 40 ou 45%, ces hauts revenus savent qu’ils n’y échapperont guère quel que soit l’endroit de domiciliation dans les pays développés et donc l’admettent…

      Mais à 75% + autres zakouskis de surcroît…

      Rien que l’économie générée par la différence d’imposition permet de s’offrir de somptueux voyages épisodiques en France dont on profite alors.

      Et si pour l’entreprise, il faut débourser 2M€ pour que le cadre reçoive en net de tout seulement 10% du total, vous parlez d’un succès à suivre…

      Elles ont donc tout intérêt à délocaliser leurs hauts cadres qui de toutes façons, sont tous anglophones et passent une bonne partie de leur vie professionnelle en déplacements internationaux…

      Quand à la fable de la mesure temporaire, on pourrait y croire si la France ne connaissait des déficits que depuis très peu qu’on puisse expliquer par la faute à pas de chance et à la conjoncture…
      Mais après 30 ans d’ancienneté d’un tel comportement déficitaire….

      En bon libéral, je préconiserai aux entrepreneurs, s’il y a 700 ou 800 élèves en liste d’attente au lycée francais de Londres, d’en créer un autre totalement privé en concurrence…

      Les Anglais ne seront surement pas contre ce genre d’initiative, même venant de la perfide France…

  7. Pauvre France

    Hollande dévoile urbi et orbi sa vision du pouvoir : le chef de l’Etat engage la responsabilité du pays et du peuple qui y vit, peu importe la manière dont le chef de l’Etat a acquis le pouvoir. Une vision totalitariste du pouvoir politique. Où sont passés les principes de la démocratie représentative, fondateurs de la République ? Rain Man est stupide et pernicieux. Tiendra-t-il 5 ans ?

    1. Aristarque

      Pétain avait tout de même reçu les pleins pouvoirs de la part de la dernière assemblée française (députés + sénateurs) à une bonne majorité…
      Ces gugusse avaient alors le pouvoir d’élire le chef de l’état…

      1. Pauvre France

        …les pleins pouvoirs dans une France coupée en deux et avec annexion de l’Alsace-lorraine ? vous êtes sûr que cela correspond à une France démocratiquement gouvernée ? Pétain reçoit les pleins pouvoirs de façon « légitime » pour les exercer sous la contrainte allemande ? (voir excellent article dans le monde qui remet les pendules à l’heure…)

        1. Aristarque

          Pétain est devenu président du Conseil le 16-06-40 et a demandé un armistice aux Allemands.
          Le 22-06-40, il le signe avec l’accord de tout le gouvernement et celui du président Lebrun.
          Le 10 juillet 40, il arrivera à se faire donner les pleins pouvoirs dont, paraît-il, en vue d’une rénovation de la Constitution qui ne verra jamais le jour puis, en en profitant se décrétera chef de l’Etat Français…

          Il n’a pas été considéré ce jour là (10-07-40) que la France était juridiquement coupée en deux puisque les représentants des départements envahis par les Allemands ont voté comme les autres…

          Après on peut gloser et débattre sur les intentions, la matérialité, l’étendue réelle du pouvoir de Pétain, son indépendance, son autonomie, sa représentativité en zone libre, en zone occupée et du sexe des anges en prime pour les intermèdes…

          Toujours est-il que de juillet 40 à août 44, le maréchal Pétain a exercé un pouvoir qui était obéi par l’administration française zone libre, l’administration française de l’empire d’alors (hors les rares morceaux qui ont fait défection pour la France Libre de de Gaulle), qu’il n’a pas hésité à donner des ordres de combat contre les Français libres et autres Alliés qui ont été exécutés pour la plupart en vraie grandeur…

          J’espère que personne ne soutiendra bientôt qu’il est devenu ce qu’il fut, à l’insu de son plein gré…

  8. corto74 (@corto74)

    « Bref, je le dis ici puisqu’on le lira peu ailleurs : je ne me sens en rien concerné par les agissements d’un gouvernement d’il y a 70 ans » Pas d’accord et je suis même surpris du nombre de billets de blogs ou d’articles qui se sont élevés contre ce discours de hollande.

    cdlt

    1. Aristarque

      Il y en a tout simplement assez de se faire englober dans une entité peuple pour des faits antérieurs, voire bien antérieurs à sa venue au monde.

      Né 10 ans après cette guerre de parents entrant tout juste en adolescence au moment de ces faits, cela commence à bien faire…

      Après tout, pourquoi ne réclame-t-on pas aux Italiens une repentance pour nous avoir zigouillé Vercingétorix, résistant d’alors….

      1. Pauvre France

        1. A quoi bon se repentir pour commettre les mêmes crimes ? des enfants juifs sauvagement abattus à Toulouse, qui est responsable ? la France ? quelle France ? 2. Chaque juif tué en France à l’avenir fera de la France une criminelle ? Quid des tués non-juifs ? la responsabilité se limite aux juifs ? 3. Hollande sera donc personnellement responsable de tous les meurtres commis en France pendant son mandat ?

      2. ph11

        «Après tout, pourquoi ne réclame-t-on pas aux Italiens une repentance pour nous avoir zigouillé Vercingétorix, résistant d’alors….»

        Non, je pense que le but, c’est de demander un dédommagement aux Allemands pour les invasions barbares…

        D’ailleurs, je me demande en écrivant ce commentaire si Hollande ne cherche pas réellement à faire passer un message aux Allemands pour ouvrir leur caverne d’Ali Baba…

        1. Pere Collateur

          En poussant un peu plus loin, il devient envisageable de demander des dédomagements à l’Egypte pour les crimes de Pharaon envers le peuple élu, voir à Cro Magnon pour la disparition de Néandertal…

          Comme beaucoup d’entre vous ces repentances et autres auto flagélations me tappent sévère sur le système.
          Je suis né plus de trois décénies plus tard. Je ne me sens ni concerné, ni intéressé. En language cru, je m’en repeint les roubignolles!

          Les guerres c’est moche. Il s’y pas des trucs pas très ragoutant. C’est comme ca. Mais ce qui est fait est fait.
          70 ans plus tard, je ne pense pas qu’il soit opportun de continuer à pleurnicher sur le passé.
          Il vaudrait mieux s’occuper du futur… Voir du présent.

  9. Emma

    « C’est l’État français, sa République, le gouvernement de Vichy, et l’ensemble de l’appareil d’état de l’époque (dans lequel on trouvait d’ailleurs un ses futurs présidents) ! »

    Oui, h16, vous avez raison de désigner les responsables de cette horreur et de le faire clairement. Ce sont les hommes de l’Etat et non les autres qui sont responsables.
    Serge Klarsfeld lui-même n’oublie jamais de dire que dans le même temps 60.000 enfants juifs étaient sauvés par d’autres Français.

    Et puis est-ce aux hommes d’Etat de faire l’histoire ? De se repentir ? Etc…
    Qu’ils tentent déjà de faire face aux réalités de l’heure ! Mais le courage semble manquer à ce que l’on constate.

  10. Aristarque

    Quant à l’Espagne, que voulez-vous qu’il arrivât quand des politiciens de baronnies locales ont pu faire exécuter des travaux de TGV pour 3,5 Md€ afin de déplacer une moyenne de 16 passagers par rame????

    Ou un énième aéroport top dernier cri????

    Ou construire autant de logements que la France , l’Allemagne et l’Italie réunies pour une population de 35 M hab????

    Régions Autonomes pour la dépense somptuaire décontractée mais réclamant la solidarité pour la dette résultante…

    Dès 1776, les pères fondateurs des USA avaient déjà tout compris des dangers de régions autonomes sous garantie financière de l’Etat central en empêchant constitutionnellement de tels montages…

    1. Pauvre France

      Bien vu pour l’Espagne, par contre, jetez un oeil sur le montant de la dette publique US ? les pères de 1776 avaient tout compris, ils doivent se retourner dans leurs tombes… Techniquement 2 Etats US seraient déjà faillite sans la garantie de l' »Etat central », la FED…

      1. Aristarque

        Oui, ces Etats ont la garantie financière de l’administration centrale pour rester à flot parce que les mettre en faillite réelle ferait plutôt désordre.

        Mais ce seront bien les habitants de ces deux éclopés qui devront payer la note tout seuls comme des grands responsables libres de leurs actes et non pas ceux en sus des 48 autres états.
        Peut-être choisiront-ils des représentants moins démagogues et dépensiers, la fois suivante…

        C’est peut-être perçu comme vache quoique libéral, mais ce sont aux habitants des collectivités locales endettées de payer les pots cassés par leurs politiciens cigales et non pas à tout le monde.
        Peut-être techniquement faut-il que le monde fourmi des autres leur accorde une garantie de solvabilité et éventuellement leur avance de l’argent mais cela doit rester des prêts de secours A REMBOURSER et de façon prioritaire, SVP…
        Sinon il n’y a plus aucune limite à ce que chaque baronnie emprunte à tout va pour son petit fief et envoie la note aux autres de préférence.
        Martine Delors-Aubry-Brochen est excellente à ce jeu-là…
        Mais l’ennui étant que si tout le monde le joue ainsi, toutes les dettes accumulées seront quand même à payer…

      2. Laurent

        La constitution américaine originale a été violé a de nombreuse reprises par les politiciens de tous bord. On peut appeler ça une tournante…

  11. shadoko

    vous avez parfaitement raison : ras le bol de la repentance éternelle, nos petits enfants devront ils encore se flageller dans 50 ans? cela m’évoque une France qui « ne s’aime pas » et qu’on maintient dans un état permanent de culpabilité pour mieux faire passer certaines mesures. Vous avez été d’effroyables colonisateurs? laissez nous piller vos régimes sociaux et mettre à sac vos pavillons et ne venez pas vous plaindre, baissez les yeux car vous êtes blancs et racistes. Jusqu’à la Vénus Hottentote dont on va devoir baiser les pieds à vie.Je voudrais bien savoir également si en Allemagne on accable de tous les maux la jeune génération pour les crimes commis par les nazis, leurs grands parents et arrière grands parents, bien que des jeunes allemands soient complètement ignares en matière de seconde guerre mondiale.
    La collaboration de certains français avec l’ennemi et les dénonciations ont été un épisode affreux, mais bien des gens ont sauvé des juifs et des non juifs et ne sont pas venus le crier sur les toits. Je pense que Guimauve le Conquérant tente aussi de faire oublier les « amitiés » plus que discutables de l’ami Miterrand (Bousquet, Papon etc…)qui, rappelons le, a obtenu, sous Vichy la plus haute distinction qu’on appelait alors : la francisque. Il y a des miettes qu’on voudrait bien voir disparaître sous le tapis…

  12. daredevil2007

    « Non, Monsieur Flanby de la République » : croustillant, époustouflant, génialissime ;)
    Qu’ajouter à tout ce que vous avez dit, Hash? Que je suis d’accord à 100% avec votre analyse – votre coup de gueule, devrais-je dire! – et que j’en ai plus qu’assez de ces « pauvres types » qui cherchent à s’acheter une bonne conscience toute propre sur le dos des autres! Je ne me sens en rien responsable de tout ceci et récuse toute mise en accusation de la sorte d’autant qu’il se trouve que dans ma famille (comme dans celles d’autres français) il y a eu d’authentiques résistants mais eux ne recherchaient pas la gloire ni les honneurs factices, juste la liberté et l’honneur!

    Petites corrections : »qui a ainsi monté une partie des Français contre d’autre Français = qui a ainsi monté une partie des Français contre d’autres Français » / »dans lequel on trouvait d’ailleurs un ses futurs présidents = dans lequel on trouvait d’ailleurs un de ses futurs présidents »

    1. Pauvre France

      Voilà bien la question : lorsque Hollande déclare la France responsable de la rafle de 1942, cela implique-t-il la responsabilité des Français en 2012 ?

  13. NeverMore

    Sur un sujet mineur, celui des horaires d’été/hiver (solaires), lors d »une confontation à la radio (il y a un bon moment déjà, mais ça a été encore longtemps un marronier)

    Le représentant de l’état (non mémorisé) :
    – C’est vrai qu’il n’y a probablement aucune économie d’énergie réellement mesurable.
    – Il y a aussi les coûts annuels à metter en balance
    – Oui, il y a beaucoup d’inconvénients aux niveau des individus
    – Mais la France (NDLR : le Giscard « sociétal » c’est pas vous ?) s’est tellement investie dans cette affaire, au niveau de l’Europe
    Ce serait la honte …

    Le contradicteur (un anti horaires solaires)
    – Mais ! un fonctionnaire n’a pas à avoir d’état d’âme, c’est le bien public la référence …

    1. pelx

      Sujet mineur ?
      Ca dure depuis près de 40 ans. C’ était la période de développement du nucléaire! Economie d’ énergie ou consommation de l’ électricité produite( et peu consommée la nuit par les travailleurs qui dorment) et non stockable ? Une contribution aux déficits publics?

      1. Deres

        La nuit, l’énergie nucléaire en surplus est stockée dans les barrages grâce à des pompes qui remonte l’eau. C’est le mécanismes de stockage de l’énergie le plus efficace connu.

  14. Pauvre France

    Les chrétiens sont-ils aussi responsables, pour l’éternité ?

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/07/17/97001-20120717FILWWW00615-un-depute-dechire-le-nouveau-testament.php

    «  »Ce livre méprisable a entraîné le meurtre de millions de juif durant l’Inquisition », a affirmé Michael Ben Ari au site internet NRG-Maariv. « C’est une horrible provocation missionnaire de la part de l’Eglise. Ce livre et ceux qui l’ont envoyé devraient être jetés dans les poubelles de l’Histoire », a-t-il ajouté. » »

    Israel cautionne les accusations de ce député ?

    1. Alex6

      Toute personne un tant soit peu cultive sait quoi penser de l’inquisition replacee dans le contexte historique. Parler d’antisemitisme a cette epoque est un non sens absolu.
      Íl est interessant de voir que ce monsieur ne s’attaque pas a l’ancien testament, bien plus violent et incitateur au crime que le nouveau (relativement s’entend)
      Bref, un con de plus dans l’hemicycle…

  15. Vince

    On aimerait de la repentance de M Hollande pour s’être abstenu au vote des députés au traité de Lisbonne au lieu de voter non comme le peuple l’avait décidé.
    (le PS c’est abstenu massivement, l’astuce étant que les abstention ne sont pas comptabilisée ce qui permet au oui de passer la majorité des 2 tiers)

    depuis 2006 on ne peut plus dire que le peuple est souverain.

    définition wikipedia de démcratie:
    La démocratie du grec ancien δημοκρατία / dēmokratía, « souveraineté du peuple »

    http://www.ladepeche.fr/article/2008/02/04/431513-traite-de-lisbonne-decouvrez-comment-ont-vote-votre-depute-et-votre-senateur.html

  16. Batilus

    « contre d’autre Français » => autres
    La logique est implacable : en se repentant pour tous les Français alors qu’il n’en représente qu’une partie, il se repent en fait pour une partie des Français qui pensait les représenter tous, CQFD.
    Quel courage, quelle bonté d’âme, lui qui porte le fardeau de la crise, du chômage et des erreurs de nos représentants passés, il ose en plus s’accabler des heures les plus sombres de notre histoire, ainsi que, cela ne saurait tarder, de nos crimes sociaux et écologiques. Quel courage !
    A n’en pas douter, il saura faire preuve du même courage pour réduire les dépenses de l’Etat et harmoniser les règles public-privé. Oh, wait…

  17. Pascale

    «  » »à subir la botte totalitaire, » » »
    J’ai toujours entendu mon père, qui vivait à Paris à cette époque, expliquer que l’occupation ce n’était si horrible que ça. Discours repris par de nombreuses personnes de mon entourage, contemporaines de mon père.

    Même s’il y eu le déplorable évènement « Rafle du Vel d’hiv ».

    1. channy

      Cela se passait bien si vous acceptiez l’occupation étrangère de la France et les ordres que l’ont vous imposez.
      les maquisards eux avait vraiment la vie dure..
      A Grenoble, la ville était sous occupation italienne jusqu’en 1943 et les gens avaient l’habitude de taquiner les soldats italiens en leur attrapant la plume qui ornait leur chapeau..c’était bon enfant comme occupation( dixit certains )
      Après il y eu des événements déplorables comme la saint Barthélemy grenobloise, Vassieux en Vercors, la grotte de la choranche…ou de bons français en ont eu assez de ces fauteurs de trouble et les ont balancés au Allemands qui n’ont pas fait de détails.

        1. channy

          mouais, c’est aussi lorsque les alliés approchaient des villes que l’ont voyait fleurir des « nouveaux résistants de dernière minute »arborant des brassards FFI, quand le pays fut libéré beaucoup d’opportunistes se sont battus comme des chiens pour accéder au pouvoir ou aux responsabilité..et ils n’étaient plus à une vie près.

  18. Calvin

    Très bonne saillie.
    J’adhère, moi aussi, à 110% sur la réaffirmation des vrais responsables : ceux qui avaient alors le pouvoir (si petit soit-il), et ceux qui l’appliquent (si anonymes soient-ils).
    On oublie souvent que l’Etat, par le biais de ses gouvernements et de ses fonctionnaires, est seul responsable de ses actes par la coercition légale qu’il emploie.

    En revanche, puisqu’un de ses prédécesseurs avait déjà parlé de la responsabilité de l’Etat Français de l’époque dans le drame du vél d’hiv, j’aurais aimé que notre Moi-Président évoque un autre des drames de la même époque : la spoliation intervenue dans le cadre de la mise en place de la retraite par répartition, et surtout des effets dévastateur de cette dernière sur les générations futures que nous sommes, et plus encore sur celles qui arrivent.
    Il est trop tard pour incriminer les premiers responsables, mais il est temps de juger ce qui ont fait perdurer ce système inepte.

  19. Pascale

    Et puis c’est très tendance (tout du moins en France) de vivre avec le sentiment de culpabilité chevillé à l’âme : on se culpabilise pour la Terre, pour l’esclavage, le colonialisme, maintenant le Vel d’hiv.

    Tout cela participe de la castration de tout un peuple pour lui faire croire qu’il a à peine le droit d’exister et finalement, pétri de honte, lui faire courber l’échine.

  20. Nepenthes

    « Je déplore bien sûr le sort de ceux qui eurent à subir la botte totalitaire »

    Le problème étant que tout le monde n’est pas aussi sincère que toi h16 ; de nombreuses personnes se contenteront de « déplorer » mais cela ne se traduira par absolument rien de concret.

    Par exemple au sujet d’Hiroshima un américain dira à un survivant japonnais « Je déplore vraiment ce qui s’est passé à cette époque si lointaine. Votre cancer m’attriste tellement, sans oublier toutes les leucémies de vos enfants. Mais bon que voulez vous hein, c’est la faute au président Truman. Moi je dois me faire construire un nouveau jacuzzi je peux pas trop vous aider actuellement. »

    Tout ça pour vous rappeler que le libéralisme, parce qu’il se focalise sur la responsabilité individuelle, ne peut pas fonctionner avec une majorité d’irresponsables. Cependant j’ai bien conscience que pour que le nombre de ces irresponsables diminue l’unique solution c’est encore plus de libéralisme… J’approuve donc malgré tout le billet du jour ^^

    1. J’aime bien le « malgré tout ».
      L’Américain qui dit déplorer fait preuve de sympathie ou d’empathie envers ceux qui ont souffert Hiroshima. De même, le Français vis-à-vis des rafles. Mais il n’y a rien d’autre à faire, ici et maintenant. Ce n’est pas 70 ans après les faits qu’on peut faire quelque chose, et surtout, il y a un moment où, le temps faisant son office, le sujet doit être clos.

      1. Nepenthes

        Désolé pour le « malgré tout », j’espère que tu conviendras que je fais toujours mon possible pour paraître le moins chiant ou condescendant possible.

        « Mais il n’y a rien d’autre à faire, ici et maintenant. »

        Je respecte le droit de faire ce qu’il lui plaît de son argent d’un américain qui dilapide ce fric dans un jacuzzi plutôt que dans une œuvre de charité qui atténuera les souffrances de survivants d’Hiroshima, de survivants de l’agent orange au Vietnam, ou que sais-je encore, mais selon moi être responsable c’est notamment avoir un certain sens des priorités.

        Dire « il n’y a rien d’autre à faire » est très catégorique, en revanche je suis d’accord sur le fait qu’il est temps que certains sujets soient clos. Il faut apprendre à tourner la page à l’instar des français qui ne pleurnichent pas auprès des italiens pour les massacres de Jules César.

        1. Aider des gens car on se sent coupable de leur situation, c’est le ressort utilisé par le socialisme et le collectivisme. La charité n’est pas basée sur le besoin de repentance, mais sur le désir de faire le bien.

        2. Calvin

          @H16
          Exactement.
          La culpabilisation, c’est le ressort le plus minable utilisé par ceux qui veulent contraindre sans coercition une personne.
          La repentance en est la portée globale, au niveau d’un groupe, d’une communauté, d’un pays, etc…

        3. Nepenthes

          @H16
          Dans mon message initial j’avais précisé que la justesse de ton billet provenait de la définition de « se repentir » qui signifie « regretter d’avoir fait une chose. » Mais j’insistais sur le fait qu’il ne fallait pas que certains lecteurs s’imaginent que cela signifiait « regretter une chose. » On peut regretter une chose atroce, la « déplorer » comme tu l’as expliqué, sans s’en estimer coupable.

          Pour ne pas répéter ce qui avait déjà été dit j’ai supprimé ce passage de mon message. D’où notre apparent malentendu laissant penser que je suis pour la repentance. Mea culpa. Je suis contre la repentance, contre la culpabilisation, contre le fait de se sentir coupable des fautes d’autrui. Mais je suis pour le fait de déplorer ces fautes ET d’essayer dans la mesure du possible d’y remédier.

        4. wpe

          « Mais je suis pour le fait de déplorer ces fautes ET d’essayer dans la mesure du possible d’y remédier. »

          On peut déplorer des fautes commises par d’autres, et même essayer d’y remédier. Mais le fait d’appartenir à un « peuple » qui aurait participé directement ou non à ces fautes ne nous en rend pas d’avantage responsables, et n’implique pas de devoir moral particulier supérieur à l’habituelle compassion envers un autre peuple. Seuls les individus sont responsables.

  21. silent bob

    Dans tout cela on en oublie l’arrogance de Draghi ,eh oui l’ancien de chez Goldman Sachs a bien appris la leçon: arrogance, confiance en soi, copinage.

    L’Euro n’a pas de beaux jours devant lui…

    1. Deres

      A l’époque tout le monde pensait que l’Euro allait créer une dynamique positive de convergence des différents pays, accélérée par les fonds européens pour les plus retardataires. La catastrophe actuelle était pensé comme impossible car les dirigeants ne seraient pas aussi idiots. La limite de 3% de déficit et de 60% de dette semblait suffisante. En réalité, elle sous-entendait un croissance continue de 5% !!! Personne n’avait envisagé qu’au lieu d’un cercle vertueux de la convergence, l’euro amènerait un cercle vicieux de la divergence. L’emballement a été caché derrière des croissances auto-entretenues comme celle de l’immobilier, des projets inutiles et de la croissance du secteur public et parapublic, financés par l’endettement.

      1. Calvin

        Très bon diagnostic (même si on peut discuter des chiffres – et je n’ai pas assez de connaissance pour le faire !).

        Au final, l’euro, qui a permis une meilleurs circulation des biens et des gens, seul côté positif du bazar, aura démultiplié les mauvaises habitudes des Etats, et masqué le différentiel.

        Encore une fois, tant que l’Europe a cherché à ce que le commerce soit plus ouvert, ça a marché.
        Dès qu’ « on » a voulu faire une Europe politique, lui donner des instruments, des leviers, ça a coincé et ça flanche.

  22. johnny_rotten

    >ce fut aussi un crime contre la France, une trahison de >ses valeurs.

    A propos de la repentance d’une nation, est-ce que vous savez si les USA ont de manière plus ou moins officielle fait repentance (à la manière Chiraquo-Hollandesque) pour les bombes atomiques sur Hiroshima et Nagasaki et pour certains faits de la guerre du Vietnam (My-Lai par exemple)?

    je pense que non et qu’ils n’ont pas l’intention de jamais le faire, mais je ne suis pas sûr.

    1. eheime

      Pour les bombes sur le Japon (et comme toujours) il faut se remettre dans le contexte. Les Japonnais étaient des opposants on peut dire, assez corriaces. L’Allemagne s’est rendue et le Japon qui a déjà perdu, mène un combat désormais pathétique, les kamikazes étant un exemple. Les Japonais et les Américains avaient une trouille bleue les uns des autres et, choc des cultures, se considéraient mutuellement comme des fous furieux. Les Américains, qui sont pragmatiques en général en avaient plus que marre et voulaient en finir avec le moins de pertes possibles et on peut le comprendre. D’autant que les Japonais, on l’oublie, ont une tradition militaire honorofique de mourir au combat, donc jusqu’au-boutiste. Ca n’allait pas être simple.
      D’ailleurs les faits l’ont prouvé : même après la première bombe, l’état major japonais en était encore à préparer la contre attaque.

      S’ajoute en plus une hypothèse vraissemblable de volonté d’éviter que l’URSS intervienne dans le conflit.

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Arme_nucl%C3%A9aire#Hiroshima_et_Nagasaki

      Je ne vois donc pas en quoi les USA devraient faire repentance.

      Par contre, pour l’Irak, qui n’a jamis developpé une quelconque arme nucléaire, pas de repentance et aucun pays pour demander des comptes …

      1. daredevil2007

        Il y a non seulement les raisons que vous évoquez mais également le fait que les USA ressentaient, depuis les accords de Téhéran en 1943 (si ma mémoire ne joue pas des tours), la montée en puissance de l’URSS comme une menace – il ne faut pas oublier la taille de l’armée soviétique et le fait qu’à la fin de la guerre, elle avait des millions de soldats à travers une grande partie de l’est de l’Europe… Les américains avaient donc à l’époque conscience qu’ils risquaient de ne pas faire le poids en cas de conflit direct avec cette dernière. Ils ont en conséquence décidé de faire coup double – tout en sachant qu’il s’agissait là d’un coup de poker car ils n’avaient plus de bombes disponibles à ce moment-là et qu’il leur faudrait un ou deux ans (j’ai oublié) pour en produire de nouvelles!
        J’ajoute qu’ils voulaient – au contraire – que les soviétiques interviennent pour limiter leurs propres pertes comme vous l’avez fait remarquer mais seulement là où cela leur convenait… donc pas en Europe ;)

  23. simple citoyen

    CAPITAL?!
    Quelle ironie que le président de la BCE mette en opposition le « capital politique investi » par nos dirigeants et celui bien réel de centaines de millions de gens qui vont être spoliés en conséquence…

  24. Deres

    Dans la série article écologique à charge :
    http://www.atlantico.fr/decryptage/programme-landsat-fete-40-ans-observation-terre-428504.html

    La première photo est celle du grand lac salé de l’Utah. Mon dieu, le niveau a fortement baissé entre 1972 et 2012. Catastrophe ! Quand on se renseigne un peu, on découvre la forfaiture … On apprend alors que le niveau du lac varie fortement pendant une année et entre les années au gré des précipitations. Le niveau de 1983 était tellement haut qu’il y a eu de nombreuses inondations de des digues ont été construite depuis … Bref, les photos ne prouvent rien sauf la parti pris de la comparaison …

  25. Jef

    Cher H16, mille mercis pour ce délicieux vent de fraîcheur et de liberté que vous faites souffler dans vos colonnes. La lecture de vos billets devrait être obligatoire chez nos jeunes têtes blondes afin de protéger les dernières étincelles de sens critique que les thuriféraires de l’Ed-Nat s’efforcent d’éteindre. J’approuve à 100 % votre critique de cette repentance ridicule mais furieusement hype chez les bobos. Cependant, je ne vous suit pas dans votre dénonciation globale de l’Etat Français. Celui-ci cessa d’exister à l’instant ou fut annoncé la capitulation (17 juin 1940) et fut de nouveau immédiatement incarné par le gouvernement Français de De Gaulle à Londres (appel du 18 juin 1940). N’oublions jamais cette phrase du vieux Winston : « De Gaulle emportait avec lui l’honneur de la France ». Certains d’entre nous y croit encore, malgré tout !

    1. Calvin

      Allons !!
      La légitimité était à terre, admettons.
      Pourquoi alors les fonctionnaires n’ont-ils tous pas démissionné ??
      Pourquoi ont-ils gardé leurs postes, leurs prérogatives, si ce n’est pour assurer la continuité de l’Etat Français ?
      L’Etat n’est pas une personne, c’est un ensemble de structures quasi-autonomes.

    2. Homo-Orcus

      « et fut de nouveau immédiatement incarné par le gouvernement Français de De Gaulle à Londres »
      OUCH ! c’est du lourd, c’est dans quel livre de propagande ?
      Méfiez-vous de Winston, cynique, caustique etc.
      Les Français étaient pour lui les êtres les plus intelligents de la terre car ils avaient rapidement compris qu’ils allaient perdre la guerre et c’est ainsi qu’ils capitulèrent. Les britanniques eux, n’avaient rien compris et c’est pour cela qu’ils la continuaient.
      Ce qui ne m’empêche pas d’apprécier de Gaulle et Winston

  26. BA

    Lundi 23 juillet 2012 :

    Panique boursière en Europe, l’Espagne et la Grèce au centre des inquiètudes.

    Les Bourses européennes creusent leurs pertes à mi-séance, les finances publiques de la Grèce et de l’Espagne faisant souffler un vent de panique sur la zone euro, malgré l’assurance du ministre espagnol de l’Economie, Luis de Guindos, que Madrid n’envisage pas de faire appel à un plan de sauvetage pour l’Etat, en plus de celui pour ses banques.

    http://www.capital.fr/bourse/analyses-seances/panique-boursiere-en-europe-l-espagne-et-la-grece-au-centre-des-inquietudes-742948

    Vers 15 heures 15 :

    France : la Bourse de Paris chute de 3 %.

    Italie : la Bourse de Milan chute de 4,08 %.

    Espagne : la Bourse de Madrid chute de 2,55 %.

    Grèce : la Bourse d’Athènes chute de 7,13 %.

  27. NOURATIN

    Culbuto 1er peut se permettre de raconter absolument n’importe quoi, il a tous les media avec lui et nulle critique sérieuse de ce qu’il pourrait dire ou faire ne
    sera émise. Un peu comme Obama à ses débuts, si vous voulez.
    Il se trouve que ce type se permet de jouer sur l’ambiguïté
    et sur l’ignorance. L’ambiguïté c’est de laisser croire que Vichy serait en cause alors qu’il s’agit d’une affaire qui
    s’est déroulée en zône-occupée sous l’autorité totale et absolue de l’occupant. L’ignorance, c’est justement qu’on
    n’apprend pas ces choses et que l’Education Nationale les a
    toujours escamotées. Alors, il a beau jeu, Hollande de
    raconter que c’est la France qui est coupable de la rafle du
    Vel d’Hiv. En réalité, le France n’est coupable que d’une chose : avoir perdu la guerre à cause de gens qui ressemblaient un peu à notre nouveau Président.

  28. JEF

    Cher H16, mille mercis pour ce délicieux vent de fraîcheur et de liberté que vous faites souffler dans vos colonnes. La lecture de vos billets devrait être obligatoire chez nos jeunes têtes blondes afin de protéger les dernières étincelles de sens critique que les thuriféraires de l’Ed-Nat s’efforcent d’éteindre. J’approuve à 100% votre critique de cette repentance ridicule mais furieusement hype chez les bobos. Cependant, je ne vous suit pas dans votre dénonciation globale de l’Etat Français. Celui-ci cessa d’exister à l’instant ou fut annoncé la capitulation (17 juin 1940) et fut de nouveau immédiatement incarné par le gouvernement Français de De Gaulle à Londres (appel du 18 juin 1940). N’oublions jamais cette phrase du vieux Winston : « De Gaulle emportait avec lui l’honneur de la France ». Certains d’entre nous y croit encore, malgré tout !

  29. gnarf

    Hollande a tout a fait raison quand il souligne que ce fut un crime de la France (de l’epoque) contre des Francais.

    Ca n’est pas seulement le gouvernement, H16. Une majorite de Francais etait a l’epoque impregnee des idees en vogue, xenophobes, et surtout anti-liberales. Je viens de lire une histoire de la seconde guerre mondiale et c’est tres frappant.

    Des avant la guerre, un courant de pensee tres antiliberal a deferle sur l’Europe, reprenant les theses des socialistes d’aujourd’hui: c’est la perfide albion qui detruit la structure meme de la societe par son capitalisme, et un sursaut social et national est necessaire, ainsi que la purification de la societe de ses elements les plus odieusement capitalistes.
    les intellectuels ont accuse l’Angleterre de mener a la guerre, les juifs de corrompre la societe, et ont plaide pour un socialisme fort pour proteger de l’ultra-liberalisme. Je n’invente pas, j’ai lu un extrait de discours ou Petain designait les ennemis de la France par « la France liberale ».

    Oui la rafle du vel d’hiv est la culmination de cette mentalite socialiste, xenophobe et anti-liberale qui petrit souterrainement la France et la pousse a regulierement bouffer ses enfants, qu’ils soient protestants, bourgeois, juifs, riches, cosmopolites. On est toujours en plein dans le sujet. La France peut tres bien du jour au lendemain rebasculer et lyncher les mechants liberaux capitalistes.

    1. gnarf

      D’autant plus qu’on est en periode de crise, comme les annees 30, et c’est sur cette crise que fleurissent les idees de socialisme autoritaire anti-liberal.

      1. gnarf

        Bouarf que de precautions!
        « La France » c’est dans le sens de « La Republique Francaise » donc l’autorite du peuple Francais, et le peuple Francais. On ecrit souvent dans les commentaires « la France est socialiste », « la France est antiliberale », « la France le seul pays communiste qui ait reussi ».

        Si on suivait ton raisonnement il faudrait aussi faire la nuance dans tous les cas, et utiliser « certains Francais »…c’est un peu tire par les cheveux.

        Et si dans 10 ans on colle les liberaux en taule je ne dirais pas que ce sont « des Francais socialistes », mais bien une majorite de Francais qui a amene ce desastre, et que La France est globalement anti-liberale depuis longtemps et qu’elle a les dirigeants qu’elle merite.

        Au fait l’entourage de Petain n’etait pas particulierement socialiste il me semble, ils n’arretaient pas de faire des discours accusant le front populaire d’etre responsable de la defaite et de la demoralisation de la France.

        1. gnarf

          J’ai deja discute avec des Allemands qui m’ont fait le coup : »L’Allemagne n’a rien fait de mal, seuls les Nazis sont coupables, il y avait plein d’Allemands qui n’etaient pas d’accord ».
          Techniquement c’est vrai, mouais…l’Allemagne est un concept, un pays, faudrait dire « les nazis » ou plutot « certains nazis » car tous les nazis n’etaient pas d’accord.
          On n’a pas fini, ce serait-y-pas un flagrant delit de politiquement correct?

          1. Dire que Hollande ne représente que l’Etat Français, c’est du politiquement correct ou c’est un fait ?
            Dire que c’est l’Etat Français qui a envoyé des juifs dans les trains, c’est du politiquement correct ou c’est un fait ?
            Ergo, dire que la France d’aujourd’hui doit se repentir pour ce que l’état français d’hier a fait, c’est pas du gros n’importe quoi ?

        2. « « La France » c’est dans le sens de « La Republique Francaise » »

          Bah non et c’est tout le problème. Ce gros infatué d’Hollande se la joue comme beaucoup d’autre en confondant le pays, les gens qui ont voté pour lui, et les gens qui sont sous son autorité. On a bien trois concepts distincts, avec des comportements distincts et des aspirations distinctes. Et si je tiens à cette distinction, dans le cas qui nous occupe, c’est parce qu’elle est très significative (alors qu’elle l’est sans doute moins pour d’autres sujets).

        3. gnarf

          « dire que la France d’aujourd’hui doit se repentir pour ce que l’état français d’hier a fait, c’est pas du gros n’importe quoi ? »

          Si, du tres gros. Mais j’ai juste entendu qu’il a dit « c’est un crime de la France contre les Francais ». Et quand j’entends ca, je le prends naturellement dans le sens « la France d’alors », pas celle d’aujourd’hui. Donc je ne suis pas particulierement choque…les gens doivent savoir qu’en periode de crise, un pays et un peuple peut tres bien bouffer ses propres enfants si on lui en donne le pouvoir. C’est un argument pour plus de liberalisme.

        4. gnarf

          Tu peux lire toi-meme l’integralite du discours de Hollande:
          http://www.elysee.fr/president/les-actualites/discours/2012/discours-du-president-de-la-republique-pour-le.13674.html

          J’aime pas Hollande, mais en toute objectivite je ne vois pas ou est la culpabilisation de la France d’aujourd’hui.
          Quand il decrit ce qui s’est passe, il utilise les temps du passe, et quand il parle de ce que la France du present doit faire c’est pour dire:

          « ma présence ce matin témoigne de la volonté de la France de veiller sur le souvenir de ses enfants disparus et d’honorer ces morts sans sépulture, ces êtres dont le seul tombeau est notre mémoire.

          Tel est le sens de l’exigence posée par la République : que les noms de ces suppliciés ne tombent pas dans l’oubli.

          Nous devons aux martyrs juifs du Vélodrome d’Hiver la vérité sur ce qui s’est passé il y a soixante-dix ans. »

          Une place dans la memoire, et la verite sur ce qui s’est passe a l’epoque. Je ne vois pas de culpabilisation outranciere.

      2. gnarf

        Je ne veux pas dire qu’il faut culpabiliser, je ne me sens absolument pas coupable. Les rafles servent a se souvenir qu’un Etat, qu’un peuple, peut decider a tout moment de sacrifier une partie de sa population a cause d’idees a la con , dans une indifference assez generale.

        Je trouve que c’est une commemoration dont le message a bien plus d’echo dans le present qu’un defile a la gloire de telle ou telle action militaire. Avertissement a ceux qui ne sont pas ou ne font pas les choses au gout de tout le monde. Les braves gens n’aiment pas que l’on suive une autre route qu’eux.

        1. Deres

          Accessoirement, les juifs concernés par cette rafle n’étaient pas français et étaient principalement originaires de pays sous occupation ou contrôle allemand. Techniquement, c’étaient donc en quelque sorte des ressortissants allemands que ceux-ci récupérait. Ce point faisait explicitement parti de l’accord d’armistice du 22 juin 1940. Ce n’est pas reluisant du tout, mais c’est le fardeau des vaincus …

          Pour moi, il faudrait plutôt faire contrition sur le fait d’avoir fait du zèle dans les lois anti-juives, qui concernait elles directement les français. Il n’est pas acceptable qu’un Etat sacrifie une partie de sa population en échange d’une quelconque préservation de sa souveraineté. Ce point ne faisait lui pas explicitement parti de l’accord d’armistice. A partir du moment où ils ont accepter de les déchoir de leur nationalité complète, ils les soumettaient à terme au bon vouloir de l’occupant. A noter que de la même manière, le STO fut également dirigé par Vichy alors qu’il fut forcé par l’occupant ailleurs en Europe. Comme à Carthage, ils sacrifièrent leurs enfants à Moloch plutôt que de perdre leurs restes de pouvoir …

  30. johnny_rotten

    Quand on voit la situation particulière de la Sicile, tableau quasi caricatural, on comprend le ras-le-bol des populations européennes envers les politicards (tels Hollande avec ses eurobonds de merde) qui veulent la continuation de ce merdier.
    ça suffit ! Basta !

    —————–
    M. Monti a demandé à M. Lombardo, « gouverneur » de la Sicile, de confirmer son intention de démissionner afin de placer la Sicile, région autonome, sous tutelle de l’Etat central.
    M. Lombardo a permis l’embauche de plusieurs milliers de fonctionnaires portant leur nombre à 17 995 (contre 3 200, par exemple, dans le Piémont).
    Il a plombé sa région d’un déficit de 5,3 milliards d’euros, soit 6 % du PIB de l’île et d’un endettement de 21 milliards

    Cette pratique a un nom : le clientélisme.
    Chaque emploi – alors que le taux de chômage (20 %) atteint le double de la moyenne nationale – vaut une voix pour celui qui en est à l’origine.
    Sur 5 millions d’habitants, 144 000 personnes vivent aux frais des collectivités locales, dont… 24 880 gardes forestiers.

    Le siège du conseil régional à Palerme, bat des records de gabegies et de passe-droits.
    1 382 fonctionnaires – plus qu’au 10 Downing Street à Londres – parfois payés 17 000 euros par mois

    L’agence Standard & Poor’s a confirmé la note BBB + de l’île mais l’a immédiatement suspendue « en raison du manque d’informations suffisantes de la part de la Sicile ».

    http://www.lemonde.fr/a-la-une/article/2012/07/23/la-sicile-est-la-grece-de-l-italie_1737110_3208.html

  31. Théo31

    L’Espagne va faire défaut pour au moins la vingtième fois de son histoire depuis 1550.

    Sinon Flanbisou de Mollande fidèle à lui-même : cet abruti veut une place dans l’Histoire pour ressembler à son idole collabo qui ne lui a jamais filé le moindre poste. Pas rancunier le type.

  32. Deres

    Relisez bien cet article et trouver où se trouve les aberrations étatiques …

    http://www.lemonde.fr/vous/article/2012/07/23/les-vendeurs-de-points-de-permis-desormais-poursuivis_1737157_3238.html

    Réponse : 20 ans après la création du permis à point et 10 ans après les radars automatiques, l’Etat se rend compte subitement que l’on peut vendre ses points … Conclusion, 40 fonctionnaires pour réaliser 4 poursuite judiciaires … Cela doit donc bien coûter un bon million d’euros par an pour ce résultat mirobolant !

  33. eheime

    S’il ne fallait retenir que quelques mots : « Hollande battra-t-il sa coulpe ? Fera-t-il repentance d’avoir persisté à fourrer le pays dans l’ornière, lui et toute la clique de parasites qui se sont succédé aux commandes sur les 40 dernières années ? Allons. Parions que non. »

  34. BA

    Lundi 23 juillet 2012 :

    Italie : taux des obligations à 10 ans : 6,337 %.

    Espagne : taux des obligations à 10 ans : 7,498 %. Record historique battu. Le taux n’avait jamais été aussi haut depuis la création de l’euro.

    Le chef du gouvernement italien, Mario Monti, a indiqué lundi qu’il ne voyait aucune raison d’organiser d’urgence un nouveau sommet sur la crise de la zone euro, en dépit de nouvelles craintes des marchés sur la capacité de l’Espagne à maîtriser son déficit public.

    « Je ne crois pas qu’il serait approprié d’organiser un sommet en urgence ou une réunion au niveau européen », a déclaré Mario Monti cité par l’agence Interfax à l’issue d’entretiens avec le président russe, Vladimir Poutine, à Sotchi, dans le sud de la Russie.

    « Plusieurs réunions d’urgence ont été convoquées dans un passé récent et, lors du dernier sommet des dirigeants de la zone euro les 28 et 29 juin, des mesures efficaces ont été prises pour faire face à des situations difficiles », a ajouté M. Monti, selon des propos rapportés par Interfax.

    http://www.romandie.com/news/n/_Un_nouveau_sommet_de_l_UE_pas_necessaire_dans_l_immediat_49230720122017.asp

    J’éclate de rire !

    « lors du dernier sommet des dirigeants de la zone euro les 28 et 29 juin, des mesures efficaces ont été prises pour faire face à des situations difficiles »

    Mario Monti nous fera toujours rigoler !

    1. Alex6

      « J’éclate de rire ! »
      Tu dois donc etre loin de l’Europe parceque je doute que beaucoup « eclatent » de rire si la situation actuelle ne s’ameliore pas…

  35. DominiqueD.

    oui, Hollande ajuste les lois de droite, mais à la marge; par ex, pas de changement des dernières grandes lois sur les retraites => ses électeurs l’ont dans le fion.

    le truc amusant, c’est que, pour cacher son vide (aucun changement majeur à ce jour), Hollande fait des mesurettes, pour occuper le temps de cerveau disponible, exactement comme TF1 !

  36. Alex6

    Au passage, on pourrait aussi se repentir du massacre des vendeens, hmmm? non?
    Mauvaise pioche, ces derniers avaient tout faux: anti-republicains, anti-revolution et en plus religieux.

  37. BA

    Une troisième région espagnole va demander l’aide de l’Etat :

    la Catalogne.

    La crédibilité de l’Espagne sur les marchés financiers a subi un nouveau coup mardi alors que la Catalogne, l’une de ses régions les plus puissantes, a admis qu’elle pourrait demander l’aide du gouvernement.

    La région du Nord-Est du pays, deuxième en termes de contribution au PIB, a l’intention de solliciter elle aussi une aide de Madrid, après une demande similaire formulée vendredi par Valence, a indiqué le responsable de l’économie du gouvernement catalan.

    Interrogé par la BBC sur un éventuel appel de la Catalogne aux finances du gouvernement espagnol, Andreu Mas-Colell a répondu : « Oui. La situation actuelle est que la Catalogne ne dispose pas d’autre banque que le gouvernement espagnol ».

    Une annonce qui survient alors que l’Espagne elle-même est en danger sur les marchés, avec comme enjeu d' »éviter un effondrement financier imminent », souligne le journal El Economista. La plupart des analystes fixent octobre comme date limite.

    Le Trésor espagnol a d’ailleurs dû payer cher mardi pour emprunter 3,05 milliards d’euros, avec des taux passant de 2,362% à 2,434% pour les bons à trois mois et de 3,237% à 3,691% pour ceux à six mois, par rapport à la dernière émission similaire, le 26 juin, où ils s’étaient déjà envolés.

    http://www.boursorama.com/actualites/l-espagne-toujours-bousculee-par-les-marches-la-catalogne-en-difficulte-3dfefad3f9161362591072b60f3d876a

  38. BA

    Mardi 24 juillet 2012 :

    L’Espagne et l’Italie sont en faillite.

    Italie : taux des obligations 10 ans : 6,597 %.

    Italie : la Bourse de Milan chute de 2,71 %.

    Espagne : taux des obligations 10 ans : 7,621 %. Record historique battu. Le taux n’avait jamais été aussi haut.

    http://www.bloomberg.com/quote/GSPG10YR:IND

    Espagne : la Bourse de Madrid chute de 3,58 %.

  39. fifou

    Si on cumulait toutes les depenses de tous les sommets de la derniere chance depuis 2009 ca aurait un bon fond de soutien pour l’Espagne non? bah non ils continuent a s’empifrer de petits fours ‘de la derniere chance’…

  40. johnny_rotten

    Hollande fait le bouffon mais il va se prendre en pleine tronche, les statistiques du chomage du mois de Juin qui montrent que la situation est bien pire que ce qu’on imaginait.

    http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2012/07/25/97002-20120725FILWWW00520-le-nombre-de-demandeurs-demploi-augmente-de-08-en-juin-a-295-millions-de-personnes.php

    Le gouvernement ne va pas pouvoir très longtemps faire illusion pour sortir le pays de l’enlisement et ce n’est pas par une politique de saupoudrage de taxes par-ci,par-là, pour satisfaire les bobos qu’il va éviter que la cata ne lui explose à la gueule.

  41. BA

    Jeudi 26 juillet 2012 :

    La probabilité d’une sortie de la Grèce de la zone euro sous 12 à 18 mois est désormais de 90%, estime Citi dans une étude publiée jeudi qui estime que cette éventualité risque surtout de se matérialiser dans les deux à trois prochains trimestres.

    La banque américaine dit aussi s’attendre à ce que l’Italie et l’Espagne demandent formellement une aide financière à l’Union européenne et au FMI, venant compléter dans le cas de l’Espagne le plan d’aide à la recapitalisation des banques déjà consenti par l’UE.

    Les économistes de Citi avaient auparavant évalué la probabilité d’une sortie de la Grèce de l’euro entre 50% et 75%.

    « Nous restons pessimistes sur la crise de l’euro », écrivent-ils.

    « Au cours des prochaines années, l’issue pour la zone euro passera vraisemblablement par la combinaison d’une sortie de l’Union économique et monétaire (Grèce), d’une importante restructuration de dettes souveraines et bancaires (Portugal, Irlande et éventuellement, peut-être l’Italie, l’Espagne et Chypre), avec un degré limité d’intégration budgétaire », écrivent-ils.

    Citi s’attend à ce que la sortie de la Grèce et la faiblesse des économies de la périphérie de la zone euro entraînent de nouvelles dégradations des notes souveraines de pays du bloc dans les deux à trois prochains trimestres.

    Citi anticipe une dégradation d’au moins un cran par au moins une des principales agences de notation pour l’Autriche, la Belgique, la France, l’Allemagne, la Grèce, l’Irlande, l’Italie, les Pays-Bas, le Portugal et l’Espagne.

    http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/reuters-00457174-athenes-quasi-condamnee-a-sortir-de-l-euro-sous-18-mois-citi-347761.php

  42. BA

    - Mario Draghi, la BCE peut-elle régler le problème de la zone euro ?

    – Euh … oui …

    – La BCE peut-elle régler le problème de la zone euro ?

    – Oui.

    – La BCE peut le faire ?

    – Oui.

    – Elle peut le faire ?

    – Oui, elle peut le faire.

    – Bravo, Mario Draghi. Bravo, la BCE. Mesdames, messieurs, applaudissez Mario Draghi.

    Tous les téléspectateurs applaudissent Mario Draghi. Le problème de la zone euro est réglé. Tout est bien qui finit bien.

    Regardez la vidéo :

    http://www.youtube.com/watch?v=0hmfXMt_pNI

Laisser une réponse

(obligatoire)
(facultatif)