Quand Moscovici et Montebourg font de la pipoconomie

Vous vous demandez certainement ce que peuvent bien se dire des ministres lorsqu’on ne les regarde pas trop, et qu’ils s’ennuient dans de longues réunions. Nos reporters ont mené l’enquête et ils nous ramènent l’intéressant dialogue entre Pierre, sémillant ministre de ce qui tient lieu d’économie en France, et Arnaud, bouillonnant quinquagénaire en charge du redressement des sondages d’opinions le concernant.

Pierre et arnaud font de l'économie : la BD

Sur le fond, on ne peut pas écarter l’évidence : oui, Arnaud ne sert absolument à rien si ce n’est à touiller d’un doigt brouillon le potage épais qu’est devenu le secteur industriel en France en aspergeant au passage les quelques innocents qui se trouvent un peu trop près des agitations cosmétiques du quinquagénaire frisotant. Après, on peut ouvrir le débat sur l’ampleur des dégâts causés par cette attitude : Arnaud en cause-t-il plus que Pierre ou l’inverse ?

Pierre a, en tout cas, de solides atouts dans ses manches, à commencer par ses différentes façons de cuire le pigeon ou ses admirables tergiversations sur la TVA qui promettent de grands moments de tendresse avec tous les commerçants de France, cafetiers et restaurateurs en tête.

Arnaud, quant à lui, ne ménage pas ses effervescences d’apparat. Cette semaine par exemple, le frétillant ventilateur nous aura asséné une de ses petites phrases si imbibée d’intelligence qu’il aura fallu plusieurs jours pour que les différents éclaboussés s’en remettent : d’un côté, Alcatel est maintenant nettement perçue comme une petite chouineuse venue pleurnicher dans les jupons ministériels, et de l’autre, les salariés de Free se demandent exactement ce qu’ils méritaient pour se faire redresser ainsi la productivité à coup de pied au derche.

Le débat n’est donc pas encore clos pour savoir qui, du discret tortionnaire fiscal ou du bouillant crétin industriel aura laissé derrière lui la plus longue traînée de désastres fumants.

Mais c’est bel et bien une caractéristique de l’homme politique contemporain, notamment lorsqu’il s’inscrit dans un pays en voie de décomposition avancée, que d’être le plus efficace lorsqu’il ne fait absolument rien. La Belgique aura d’ailleurs prouvé que l’absence de gouvernement, loin d’être néfaste, pose le pays dans un état intermédiaire, en gestion des affaires courantes, dont le bilan est finalement bien meilleur que lorsque les ministres s’agitent.

Comme bien souvent, la France devrait prendre exemple sur ses voisins : notre situation politique et économique est trop grave pour qu’elle soit laissée dans les mains de politiciens et d’économistes. Il est grand temps que tout ce petit monde glande un bon coup et nous oublie, nous laisse tranquille. Comme le veut l’adage, si l’erreur est humaine, pour une vraie catastrophe, faites appel à un politicien. Inversement, si ces derniers peuvent rester chez eux, ça nous fera des vacances.

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires85

  1. Pierre

    Tu n’y penses pas sérieusement H ? Pour cette bande d’attention whores socialistes, ne rien faire, c’est ne plus exister, c’est presque … laisser les gens vivre … voir devenir libéral ! Non non, occuper le terrain en faisant des conneries, un gros micro mou planté sous le nez, c’est leur raison d’être, il n’y a que l’égo qui les motive, sinon pourquoi vouloir le Pouvoir ?

  2. Woodi

    La saillie sur Alcatel/Free de sieur Montebourg est en soi une synthèse brillante du niveau d’analyse économique du minustre. En fait, ça fait vraiment peur.
    (Et tout ça avec not’argent, ma bonne dame)

  3. Flo

    Quel drôle de (mè?)connaissance du dossier Alcatel Lucent.
    Ce groupe ne s’est jamais relévé de l’explosion de la bulle Internet en 2000-2001. Il va faire faillite quelles que soient les agitations ministétrielles.
    Il ne survit déjà plus que grâce au patriotisme économique de deux ou trois grands opérateurs américains envers Lucent qui utilisent ce groupe précisément comme fournisseur « low cost ».
    De plus s’ils se sont faits dégommés par des fabricants Chinois c’est en partie dû à des décisions court termistes du temps de Tchuruk et de sa collègue de Lucent qui pour remporter quelques marchés là-bas ont purement et simplement livré la technologie du groupe aux concurrents Chinois sur un plateau d’argent.
    Selon le schéma classique il pensaient avoir des « copyright » (avec toute la morgue dont ils étaient capables) et ils ont eu droit des « right copy » (avec la débâcle associée).

    1. Guillaume

      De plus, alcatel vivait essentiellement par un marché captif : dès que l’on commencait à acheter de l’alcatel, il fallait en mettre partout, car les équipements Alcatel avaient leurs propres protocoles bien propriétaires. Un peu comme Nespresso et ses capsules.

      Des que les opérateurs ont réussi à s’en débarrasser, notamment en passant à la techno « tout ip », ils l’on fait sans scrupules.

  4. NoName

    encore un excellent billet de ta part H16.

    Quand tu dit que le bilan de la Belgique est meilleur sans gouvernement que avec, c’est sérieux et concret ? Genre ils ont vraiment eu un meilleur bilan dans la période sans gouvernement ?

    1. Pendant la période sans gouvernement, le pays a produit moins de dette et la croissance était notoirement meilleure qu’en France à la même période par exemple. Comme les administrations étaient en mode « affaires courantes », aucune dépense nouvelle au niveau national et fédéral ne pouvait être engagée (en revanche, au niveau régional, c’était toujours la fête du slip socialiste, comme d’habitude). Les résultats macros furent effectivement meilleurs. Et au plan politique, tout le monde notait qu’il n’y avait crise que pour les administrations concernées. Les Belges, eux, s’en foutaient complètement.

      1. NoName

        Mon dieu, ça fait peur de se dire que ces blaireaux ne sont jamais aussi utiles que quand ils s’occupent de leurs affaires et nous foutent la paix. Cela me rappelle tous ces exemples où de frétillants ministres du dressement reproductif/syndicalistes/parasites ont réussit à empêcher des investissement ou couler des boîtes juste en apparaissant là où ils n’avaient rien à faire (ton billet sur l’usine japonaise qui traitait les particules d’aluminium est un exemple parfait de ce genre de situation ubuesque).

        En fait, ce qu’il nous faut, c’est une bonne crise gouvernementale où on se contentera de foutre dehors les politiciens, laisser tourner les administrations. Avec de la chance, la logique voudra que l’épuration des trucs inutiles se fera naturellement.
        Ou pas…

        1. Deres

          Ce weekend, j’ai fait parti de la file de voiture faisant demi-tour devant la porte fermé du parking du Bricorama … Ou comment les syndicats pourrissent notre vie quotidienne …

  5. Toni

    H16 a écrit : « Inversement, si ces derniers peuvent rester chez eux, ça nous fera des vacances. »

    Merci h16, je pensais à ça ce matin.
    Mais h16, ce même gouvernement aimerait aussi nous voir partir … Disons que les gens ici sont ceux qui ont tendance à coller du sable dans les engrenages du gouvernement … Dieu merci d’ailleurs.

    Marseille, Orsini et la Corse, Les fédérartions PS des bouches du rhone et du nord … ne sont qu’un bref aperçu des troubles sociaux qui vont se produire d’ici peu de temps. Sauf que là les troubles sociaux vont se répendre dans tout le pays. A mon avis on va assister un déchaînement de violence pas piqué des annetons.

    Question, comment ça va se produire ? Je crois que nos zigotos du gouvernement font tout pour cela.

  6. Le Gnome

    Si ce minitère du Viagra productif venait à être supprimé, il nous manquerait une bonne tranche de rire tous les matins. Entre les conseils aux Allemands d’augmenter les salaires, les sorties sur les différentes entreprises de Peugeot à Free, c’est la galéjade quotidienne.

    Bon, il est vrai que ça fait cher la tranche de rire.

  7. Deres

    Hors sujet mais hallucinant !

    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/11/19/01016-20121119ARTFIG00450-le-suivi-du-ravisseur-presume-de-chloe-en-question.php#!

    On marche sur la dette. Un récidiviste ne respectant pas ses engagement de suivi enlève une fille. Conclusion du procureur : il aurait fallut lui donner un appartement !

    A notre que Kamel B. après 5 ans de prison n’a aucun mal à se payer une belle Audi pour faire des virées en Allemagne avec coffre garni …

    1. pi31416

      Comme le dit une commentatrice du Fifi Gaga: «Je relève par ailleurs le prénom du ravisseur»

      Oui, Kamel. Comme quoi il faut redoubler de vigilance dans la lutte contre le tabagisme.

    2. Fwh

      Évidemment, la solution à la récidive : trouver un logement à tous les délinquants sortant de prison !

      De la même manière, lorsque les délinquants condamnés à 3 mois de prison ferme, après 155 gardes à vue et 56 condamnations à 3 ans de prison avec sursis, effectuent enfin un peu de prison ferme, et récidivent en sortant, il est ÉVIDENT que c’est à cause de la prison. PERSONNE n’irait penser que c’est à cause d’un sentiment d’impunité dû aux nombre pléthorique de gardes à vue et condamnation sans aucun effet, qui encourage les délinquants à recommencer.

      Non, vraiment, personne ne pourrait imaginer ça. Il est donc évident qu’il faut supprimer la prison.

      1. NoName

        Il apparaît d’ailleurs tout aussi évident qu’il y a une corrélation indubitable entre crimes sexuels et pauvreté. EVIDEMMENT !

        Qu’on puisse PARFOIS DANS CERTAINS CAS expliquer les délits liés à l’argent (vols, escroqueries, cambriolages, etc…) à cause de la pauvreté ou d’une situation précaire (et encore, c’est pas une excuse), je veux bien.
        Mais des crimes sexuels… Quand on manque d’argent on enlève des enfants pour les violer ? La logique là dedans ?

        En plus d’avoir la gauche la plus déprimante, l’administration la plus culottée et inefficace et la classe politique la plus nulle du monde, on se farcit aussi la justice la plus complètement absurde et incompétente qui soit !
        Y’a des fois où je trouve ça tellement absurde que j’arrive même plus à m’indigner…

        1. Fergunil

          La corrélation est la même que pour la durée de vie plus courte, le QI plus bas (ehh oui, désolé), moins de culture.
          La pauvreté (réel ou imaginaire) explique toujours le vol : on ne vole que ce dont on a (plus ou moins) besoin. Vous semblez penser que parfois dans certain cas la pauvreté excuse le vol, le fameux exemple du vol de pain pour le parent malade. Ce sont deux choses différentes.
          Ah oui, la corrélation : les gens « marginaux » sont souvent pauvre, un « marginal » avec un iPad, c’est un « bobo » ou un « artiste », les crimes glauques (crimes sexuels, torture, …) sont souvent commis par des marginaux, l’homme n’étant qu’Homme par l’éducation.
          N’allez pas me trouver une équivalence, tous les pauvres ne sont pas marginaux, tous les marginaux ne sont pas des criminels, mais leur proportion est sensiblement plus importante que dans le reste de la population.

    3. Olivier

      Sans parler du fait que, alors que le type vit à quelque kilomètres du fille qui disparait, qu’il ne respecte pas sa conditionnel et qu’il est connu pour être un délinquant sexuel, personne n’est pensé à aller voir ce qu’il foutait…

      1. NoName

        La question: est ce que c’est une situation précaire qui les rends marginaux, ou est ce que c’est leur marginalité qui, les rendant inadapté à la vie en société, les amènent à la précarité.
        Quoiqu’il en soit, même la précarité n’excuse rien: ça reviendrait à dire que, par essence, le pauvre est moins coupable que le riche. On peut être en situation précaire sans être un criminel. D’autant plus que les vrais criminels, ceux qui volent vraiment (et qui se contente pas de taper dans les fonds de caisses) le font souvent plus par la recherche de l’argent facile qu’à cause d’une véritable précarité.

        1. Fergunil

          @NoName : D’une manière générale, les gens volent quand ils ne sont pas satisfait de leur condition actuelle et trouve que voler est plus simple que produire. Autant dire que le vol en France à de beaux jours devant lui 🙂
          Sur la question précaire -> marginal ou marginal -> précaire, c’est une question d’offre et de demande : certain traits sont recherché dans la société, d’autres non. Les gens accumulant les traits non-recherché perdent pied et décrochent.
          Je pense que notre société est devenue individualiste sous l’influence de l’état d’une part (sécurité sociale remplaçant la solidarité familiale) et de la technologie d’autre part (pourquoi parler à son voisin quand on peut trouver des gens strictement identique à soit même sur internet) ce qui entraine un plus grand « décrochage » des marginaux qu’il y a quelques siècles, où on trouvait toujours à occuper l’idiot du village, et ou il était presque impensable d’être socialement isolé.
          Le chômage est le principal destructeur de lien social, à mon sens : un chômeur ne sert à rien, ne fait rien, ne produit rien. Si il ne trouve pas de travail sur une longue période, il se coupe des autres mécaniquement (il devient « différent » il n’a peut être plus les moyens de payer des coups au bistrot, il n’a plus les mêmes horaires …). L’idiot du village du paragraphe précédent a toujours été occupé, il a toujours fréquenté d’autres personnes, il a donc à mon sens moins de chance de présenter des comportements anti-sociaux.

    4. Aristarque

      NOrmalement, Moscovici devrait se porter partie civile contre ce bon petit puisqu’il omettait par exemple de payer sa CSG et son RDS basé sur les revenus de ses deals.
      Quant à de Montebourg, il devrait en faire autant pour anti-patriotisme économique actif par le fait de ne pas avoir choisi une automobile française en ces heures sombres d’un de nos constructeurs automobiles…

  8. HR

    Jouons un peu.

    Entre les deux hommes sur la photo, saurez-vous reconnaître celui qui a un vrai pouvoir et celui qui est là pour la figuration?

    Savez-vous pourquoi?

  9. peste et coryza

    @HR
    Le pouvoir est corrélé à la calvitie. Donc c’est Moscovici qui domine.

    Plus sérieusement, parce que Mosco est le larbin du violeur présidentiable le plus célèbre de France, et qu’il tous les bons « seal of approval » qu’il faut pour réseauter un max.
    Sauf celui là (déjà pris par d’autres socialistes)
    http://www.google.fr/imgres?um=1&hl=fr&client=firefox-a&sa=N&rls=org.mozilla:fr:official&channel=np&biw=1117&bih=584&tbm=isch&tbnid=J2d0OwACz4Gd3M:&imgrefurl=http://www.flickr.com/photos/linnoinen/456474931/&docid=TeG5htu0Glw0jM&imgurl=http://farm1.staticflickr.com/170/456474931_0356ba4a8d.jpg&w=300&h=300&ei=wh6qULLhDqmN0AWMq4HACQ&zoom=1&iact=hc&vpx=98&vpy=137&dur=61&hovh=225&hovw=225&tx=140&ty=81&sig=102382573445108123477&page=1&tbnh=140&tbnw=140&start=0&ndsp=18&ved=1t:429,r:0,s:0,i:69

    Quand au Kamel, la seule solution viable est de le fumer. Cela permettrra à la sécu de faire des économies.
    Ce type est un violeur et vraisemblablement aussi un dealer, et il faudrait en plus lui payer un appart ?

  10. ristoune

    je suis quand même un peu déçu qu’on trouve une fois de plus, un sujet sur Montebourg et quelques autres du gouvernement Ayrault, et rien sur l’election importante de ce week-end au sein à l’UMP.
    Car c’est bien l’UMP (en terme du nombre de militants actifs) qui reste l’ultime recours contre Hollande.

    1. scaletrans

      Quelle rigolade ! Socialaud de droite ou socialaud de gauche, quelle différence ? La musique d’accompagnement peut-être…

      Merci encore H16 de nous régaler, de nous faire rire alors que nous aurions envie de pleurer.

    2. PAF

      « Car c’est bien l’UMP (en terme du nombre de militants actifs) qui reste l’ultime recours contre Hollande. »

      je ne suis pas d’accord.L’ultime recours contre Holande c’est de tous courir tout nus dans la rue en se jetant du caca les uns sur les autres.

      1. something

        J’ai pas compris. Contre le socialisme tu préconises des happenings d’art contemporain genre Pussy Riots et toutes ces merdes ? Tu es sûr que ça va marcher ? j’ai des doutes…

    3. Deres

      C’est certain que c’est plus difficile de faire des élections interne à un parti quand le président « qui n’est pas le chef de la majorité » n’a pas désigné à l’avance le gagnant …

  11. Fwh

    Tiens, Montebourg s’est encore exprimé, et, une fois de plus, on aurait préféré qu’il se taise.

    http://www.europe1.fr/MediaCenter/Emissions/L-interview-de-Jean-Pierre-Elkabbach/Videos/Montebourg-Une-cooperation-egalitaire-avec-l-Allemagne-1313697/

    Morceaux choisis:
    «Il y a des limites à la concurrence car celle-ci peut être destructrice»

    Montebourg vit vraiment dans le monde des Bisounours… Eh oui, les concurrents ne se font pas de cadeaux. Leur but n’est pas de se faire des bisous en partageant leur recette. Leur but est de s’affronter pour obtenir le plus de part de marché. C’est pour cela que c’est bénéficiaire au consommateur, contrairement à ce que nos 3 opérateurs ont montré pendant plus d’une décennie.

    «Nous sommes pour la concurrence quand elle enlève la rente à des opérateurs qui ont gagné beaucoup d’argent sur le dos des consommateurs pendant des années, mais si c’est pour mettre en difficulté y compris nos opérateurs de télécom, créer des conditions de plans sociaux, précariser les salariés, délocaliser les centres d’appels et en plus avoir des difficultés sur le terrain d’Alcatel […] les conséquences du low-cost, c’est délocalisations et destruction…».

    Donc, on interdit toute concurrence, car elle peut faire mal à des entreprises existantes ? Rendez-vous dans 1 an, avec des prix à la consommation qui auront plus que doublé, dans ce cas.

        1. gem

          ou bien elle s’était mis à la colle parce qu’elle croyait qu’il aurait du pouvoir ; et quand elle a vu qu’il n’en avait pas, et qu’en plus il la gênait dans sa carrière …

    1. Pierre

      Entre Gentlemen, on ne pratique pas la concurrence, seulement l’entente illicite…

      > Il y a des limites à la concurrence car celle-ci
      > peut être destructrice

      Il a raison : essaie de faire concurrence à l’État dans un domaine quelconque*, tu vas voir comment tu vas te faire détruire la gueule…

      *=santé, transports, monopole de la solidarité des bisous citoyens, etc

    2. Deres

      Evidemment que sa position est incompréhensible sur la concurrence. En fait, son opinion est seulement qu’il faut justifier de son utilité personnelle et de celle de son ministère. Le reste est très flou.Il faut de la concurrence, mais pas trop, mais suffisamment. le point important, c’est que de son point de vue, c’est lui qui doit manipuler ces leviers un petit peu tous les jours !

        1. Deres

          Oui encore une subvention sur condition de ressource qui va rendre le travail moins intéressant dans ce pays … Le RSA cherchait à contrer cet effet en incitant à la reprise du travail mais le travail de sape permanent de nos élus continue d’aller dans le sens contraire …

    1. Sébastien R.

      Ca, et puis voir aujourd’hui en pleine page dans les feuilles de chou genre 20min, de la pub pour les « Emplois d’Avenir »…

      Vous êtes une association? du secteur public? Vous n’avez pas d’argent, embauchez en « emploi d’avenir », on prend en charge le SMIC jusqu’à 75%…

      pffffffffffffffff CPEF, et les signatures de ces contrats aussi

        1. vengeusemasquée

          Magnifique cette affiche ! C’est tellement ça ! Et puis ça marche à toutes les sauces.
          Même pas la peine de chercher les emplois d’avenir. C’est bon pour toutes les recrues de fonctionnaires, vu que tous les autres soit se cassent soit n’aspirent qu’à un truc, c’est le faire.

      1. gem

        Premier paragraphe :
        « Ce n’est pas ça qu’on appelle un phénomène de ghettoïsation ? « . Sic. Je dirais même : sic transit gloria mundi (autrement dit : CPEF)
        Extraordinaire …
        Encore un effort et la CdC aura enfin le niveau de Bercy.

  12. John Bigballs

    Le problème, c’est aussi qu’un bozo qui n’agite plus les bras assez frénétiquement, c’est un top départ pour au moins 100 autres qui attendent la place derrière.

    En publibozocratie, des milliers de bozos connaissent par coeur les règles, savent très bien comment naviguer, et n’attendent que leur tour, leur opportunité d’occuper le devant de la scène, le temps de se rendre célèbre et de se remplir les poches.

  13. Tea Party

    Free le seul opérateur à ne pas sous-traiter ses box, mais à les structurer en France, par des ingénieurs français, (Philippe Stark à fait le design de la dernière) : que Montebourg est intelligent !

    Toutes les données et le datacenter de Free, sont en France et au passage héberge le site de l’ i ‘’ Monde’’ et de la Banque de France ! Montebourg avait basé sa campagne contre la mondialisation, qu’il est intelligent ! et en cohérence avec ses propos !

    Xavier Niel, est en train de s’affirmer comme un de nos grands dirigeants, riche, performant et talentueux, capable de faire des prix bas, tout en gênant les mastodontes de ce secteur ultra concurrentiel. Autant de qualités que ne peuvent pas admettre les socialos. C’est tellement éloigné d’eux dont aucun, conseillers compris ont fait leur carrière ailleurs que le fonctionnariat, pénards ou les mots rendement, rentabilité, économies, efficacité, n’ont pas encore été traduit et n’ont aucune signification. Que Montebourg est intelligent !

    Free se prépare à attaquer les cartes prépayées et les sociétés, où comme partout il va faire un malheur. Montebourg va encore faire une montée d’adrénaline : une société française performante, lui le spécialiste des loseurs ! de celles en faillites non rentables, mal gérées qui sont comme lui. Qu’il est intelligent !

    Iliad, la maison mére de Free, a son action en bourse, qui n’en finit pas de monter. D’ailleurs pour faire des bons placements, c’est simple, il suffit d’écouter les socialos, tous courant confondus ! éventuellement l’UMP !! qui se surpasse en ce moment, et faire le contraire de ce qu’ils expliquent.

    Ils n’ont pas la moindre idée de ce qu’est la finance, à quoi elle sert, son utilité et donc ne racontent que des âneries sans nom.

  14. Alex6

    S’il y a bien une constante dans toutes les liberalisations a la Thatcher, c’est bien l’absence d’effets suite aux reductions drastiques du nombre de ministeres ou d’elus.
    Je mets ma main a couper que si l’on supprimait aujourd’hui, d’un coup sec la moitie des elus et des ministeres en France, ca ne ferait strictement aucune difference sur le fonctionnement du pays. Ensuite, il faut bien sur reduire les prelevements en consequence et la les resultats commencent a se faire voir.
    Comme j’espere voir ca de mon vivant.

    1. Tea Party

      En tant que fils caché de Thatcher et Reagan ! Permettez-moi de vous dire, que même pas d’accord avec vous, cela fera au moins des économies, et nous en avons besoin !!!

      Quant aux charbonnages supprimés par Thatcher, cela au moins permis, d’arrêter les dépenses inutiles pour des secteurs déficitaires.

      1. Alex6

        Vous avez lu ce que j’ai ecrit ou vous sautez sur votre clavier juste pour le plaisir?
        D’ou j’ecris, je suis tres bien place pour savoir qu’il faut reduire le plus possible le nombre d’elus et autres agents d’etat. La Nouvelle-Zelande l’a fait en son temps et de maniere drastique sans qu’il y ait eu le moindre impact sur la stabilite politique du pays.
        Enfin bon on est d’accord, c’est l’essentiel.

  15. Tea Party

    Je vous prie d’accepter mes excuses, effectivement, j’ai lu un peu trop vite ! et répondu tout autant, mais j’implore vos circonstances atténuantes : je ne saute pas sur mon clavier ! car pour écrire en français je change mon clavier habituel ! et je poste entre deux coups de fils, deux rendez-vous clientèles, car bien qu’ayant atteint l’âge de la retraite, mais n’étant pas fonctionnaire, pour moi ce n’est pas le but ultime de ma vie !

    1. Faudrait voir à pas exagérer : Niel est un socialiste de connivence typique. Mais c’est un bon capitaine d’industrie qui a effectivement fait plus, pragmatiquement, pour le consommateur, que Sarkozy ou ce crétin de Montebourg.

      Au fait, à son sujet, vous ne m’avez toujours pas répondu : quels sont les mensonges de Free ?

  16. BA

    Mercredi 21 novembre 2012 :

    La Grèce de nouveau sous pression de l’Europe.

    Autre sujet d’inquiétude, la dette qui devrait s’envoler l’an prochain à 189,1% du PIB, soit 346,2 milliards d’euros, contre 175,6% attendu en 2012.

    http://www.boursorama.com/actualites/la-grece-de-nouveau-sous-pression-de-l-europe-79837ab43be348b862e91518f5d1673b

    En 2013, la dette de la Grèce atteindra 346,2 milliards d’euros. En 2013, les contribuables de la zone euro vont payer non pas une addition, mais trois additions différentes.

    1- Première addition : la BCE détient 45 milliards d’euros de dette grecque. Quand la Grèce fera défaut, la BCE subira des pertes. Les actionnaires de la BCE devront alors recapitaliser la BCE. Les 17 banques centrales nationales paieront : concrètement, les contribuables de la zone euro paieront.

    Ils ont l’habitude. Déjà, en décembre 2010, les contribuables ont été obligés de payer 5 milliards d’euros pour recapitaliser la BCE.

    2- Deuxième addition : le FMI a prêté des dizaines de milliards à la Grèce. Quand la Grèce fera défaut, le FMI subira des pertes. Le FMI est financé par les contribuables des Etats-Unis, par les contribuables du Japon, par les contribuables de l’Allemagne, par les contribuables de la France, etc.

    Les contribuables paieront donc cette deuxième addition.

    3- Troisième addition : les prêts bilatéraux accordés par les Etats européens, et aussi les garanties accordées par les Etats européens.

    Prenons le cas particulier de la France : quand la Grèce fera défaut, la France subira une perte de 50 milliards d’euros.

    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/11/19/20002-20121119ARTFIG00709-grece-50milliards-d-euros-de-garanties-pour-la-france.php

    France : le Parlement s’inquiète de l’accumulation des engagements pris pour soutenir la Grèce.

    Dans son rapport, le député Christian Paul (PS) chiffre à 50,8 milliards d’euros les prêts à la Grèce devant être garantis par la France dans le cadre du Fonds européen de stabilité financière.

    Source : lesechos.fr, mardi 7 août 2012.

    http://www.lesechos.fr/economie-politique/france/actu/0202205724179-le-parlement-s-inquiete-de-l-accumulation-des-engagements-pris-pour-soutenir-la-grece-351001.php

Laisser un commentaire