Jour de colère ?

Dimanche, c’est décidé, ce sera Jour de Colère. Rassurez-vous, ce n’est pas moi qui le dis, mais un « collectif » qui a choisi ce 26 janvier pour organiser une manifestation à Paris dont le thème général semble être de réclamer le départ de François Hollande. J’ai souhaité en savoir plus et j’ai donc contacté Louis, l’un des membres de ce collectif à l’origine de cette manifestation, pour lui poser une courte volée de questions.

Tout d’abord, quel fut le déclencheur de cette opération, et qu’est-ce qui motive l’opération ? Ou, dit autrement, quels sont les constats qui vous ont amené à cette idée ?

jdc_peguy-300x300

Nous sommes dans la continuité de la lutte du mariage pour tous. Nous nous sommes aperçus que la lutte ne concernait pas uniquement la défense de la famille, mais qu’il fallait préserver notre société toute entière, soumise aux politiques destructrices du camp socialiste depuis un an et demi, dans la continuité des politiques précédentes. La pression fiscale explose, nos forces vives fuient le pays, dans l’incapacité d’envisager un avenir serein en France. Notre souveraineté est bradée, notre armée en passe d’être démantelée, notre identité sur le point d’être détruite, notre justice est à deux vitesses, l’éducation des enfants se transforme en un endoctrinement idéologique avec l’arrivée de la théorie du genre, nos artisans et nos commerçants font faillite sans que nos dirigeants s’en émeuvent, nos paysans connaissent un taux de suicide record, sans réaction du gouvernement, et la liste est loin d’être exhaustive. La France est devenue la proie de groupes d’intérêts, totalement déconnectés des préoccupations du peuple. Le constat est sans appel, et il demande une réaction immédiate.

Nous avons lancé notre collectif en pleine révolte des Bonnets Rouges, qui, à 30 000, ont réussi à faire reculer le gouvernement sur l’écotaxe. C’est pourquoi notre première action annonçant la manifestation du 26 janvier a été la pose d’une banderole sur un portique au-dessus du périphérique parisien.

Quel est le but de l’opération (que voulez-vous en obtenir) ?

La cote de popularité du Président est dramatiquement basse, tournant à 15% d’opinions favorables. Et pourtant, il ne tient aucunement compte des signaux que lui envoie le peuple. Il continue sur sa lancée qui consiste à transformer en profondeur la société par des mesures totalement idéologiques et mortifères (hier le mariage pour tous, aujourd’hui l’égalitarisme homme-femme, demain l’euthanasie, …). Les vraies réformes économiques et sociales sont occultées, incapable qu’il est de les enclencher.

Il est plus que temps d’obtenir la démission du gouvernement a minima. Mais notre message est à l’image de notre partenaire principal, qui fait partie de l’organisation de ce Jour de Colère, Hollande Dégage : ce Président n’a plus aucune légitimité, il navigue à vue, et conduit notre pays à la catastrophe. Il doit partir, et toute sa clique également.

Qu’est ce qui est prévu (programme, ordre du jour), et aussi bien le 26 même qu’au-delà ?

Nous défilerons derrière 8 banderoles. Les gens se répartiront par affinité avec les sujets auxquels ils sont le plus attachés.

Celles-ci concernent les thèmes suivants : la fiscalité, l’éducation, la famille, l’identité et la souveraineté, la protection de l’emploi, le respect des religions (en particulier du catholicisme particulièrement attaqué ces temps-ci), la défense des petits commerces et de la ruralité, et la dernière concerne la liberté d’expression. Le parcours a priori prévu, mais en négociation avec la préfecture, est le suivant : Bastille-Opéra. À l’arrivée, un podium verra défiler un représentant de chaque banderole. Ainsi qu’un message très fort à l’égard du gouvernement et du président.

Notre action est cependant pacifique, il ne s’agit pas de tout casser, puisque nous condamnons le laxisme et le manque d’ordre dans la société. Mais nous serons très déterminés, tant dans nos slogans que notre message.

Pensez-vous que cette manifestation soit le meilleur moyen d’action ? Avez-vous pensé à d’autres moyens (et si oui, lesquels) ?

Nous n’avons pas la prétention de dire que notre moyen d’action est le meilleur. En revanche nous pensons qu’il est temps que les différentes revendications, qui sont liées, s’agrègent. Nous pensons qu’il est possible que les différents représentants de chaque mouvement discutent et construisent un projet commun, pour le peuple, avec la recherche du bien commun, et non la défense d’intérêts particuliers, contraire à ceux de la France. Tout dépend la mobilisation de dimanche, pour savoir quelles suites nous pourrons donner à ce mouvement.

La manifestation est devenu malheureusement un mode opératoire obligatoire, tellement le gouvernement actuel est devenu autiste, persuadé qu’il prêche la bonne parole. Nous sommes forcés d’engager un rapport de force, et de ne jamais relâcher la pression.

Comme on peut le lire, cette manifestation se veut donc un rassemblement fédérateur de différentes grognes, au contenu assez hétéroclite, puisqu’elle tente d’agréger dans un même mouvement d’un côté des personnes qui sont avant tout concernées par le tabassage fiscal en règle auquel le gouvernement soumet essentiellement les classes moyennes, et de l’autre côté des personnes qui ont un grief idéologique avec les modifications sociales introduites par l’actuel gouvernement.

Il m’apparaît cependant deux choses.

D’une part, il peut bien sûr y avoir des zones de recouvrement et on peut très bien être un Bonnet Rouge intéressé aux questions sociétales, ou un paysan opposé au mariage homosexuel ou un militaire concerné tant par la mise en coupe réglée de l’Armée et la fuite des cerveaux français. Mais de façon générale, il y aura peu de personnes concernées par l’ensemble de ces sujets ou par une proportion importante de ceux-ci, et le but recherché, la démission de Hollande et le départ de l’actuel gouvernement, m’apparaît décalé avec les problèmes posés. En effet, Hollande parti, le gouvernement démis, qui le remplace ? Qui, actuellement, dans la vie politique française peut prétendre, même vaguement, avoir assez de courage pour remettre à plat la fiscalité, laisser tomber l’écotaxe et les radars, revenir sur les avalanches de réformes sociétales inutiles à commencer par celles qui pullulent dans l’Éducation Nationale ?

D’autre part, si on peut éventuellement arguer de la légitimité de plus en plus légère de Hollande et son équipe, l’absence de soutien populaire ne remet pas en cause le fait que le président fut élu de façon démocratique, tout autant que le parlement. Dans la configuration actuelle, on peut certes demander poliment une démission de Hollande (qui, à mon avis, ne résoudra pas le fond du problème), mais il peut tout aussi poliment la refuser et rester dans le cadre légal et démocratique. Au final, on n’est pas plus avancé.

S’il m’apparaît essentiel que ceux qui sont en désaccord avec la politique actuelle le fassent savoir, et s’il me paraît sain que cela puisse s’exprimer par une manifestation qui permet de façon indirecte de mesurer l’ampleur du malaise du pays, je ne suis pas convaincu par le but poursuivi et il m’apparaît à peu près certain que l’agglomération ad hoc d’entités différentes peut aboutir à un peu n’importe quoi voire rien du tout. J’espère me tromper : le pays a réellement besoin d’un sursaut, tant politique qu’économique, d’un renouvellement de ses cadres et des dirigeants, et d’un changement profond de mentalité. Je n’ai pas l’impression qu’une convergence des luttes parviendra à ces changements.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires263

            1. hussardbleu

              « la Guerre en dentelles » c’est aussi le titre d’un recueil de nouvelles de Georges d’Esparbès, dont plusieurs ne sont pas sans valeur… datées Belle Epoque, certes, mais se laissant fort bien lire… genre commandement de cavalerie de la Maison du Roy « Messieurs les Maîtres, assurez vos chapeaux, nous allons avoir l’honneur de charger! »… je n’y peux rien, cela fait toujours vibrer le coeur d’un vieil hussard…

            2. Black Mamba

              * pour ne pas
              @ Hussardbleu , j’ai vu qu’il existait de très vieille occasion , je vais essayer de me le procurer … J’adore les vieux livres tout mité

      1. pi31416

        « Kazar 24 janvier 2014, 18 h 19 min

        On ne dit plus « je ne vais pas vous chercher querelle » mais » je ne vais pas vous chercher quenelle »

        Rien n’empêche de chercher Querelle à Brest.

    1. tabbehim

      il y’a eu l’exemple de juppé où le pays a été bloqué pour lui faire faire marche arrière.
      Mais faut se rappeler que ça a généré quelque gène.

    2. trallala

      si, Moody fera plus pour notre pays que toute la volaille politique. Dès que Moody se sera rendu compte que les promesses récentes de Hollande sont du vent, la note de la France prendra un bon coup en moins, et les taux pour la France passeront de 2,4 à 5% et ce en sera fini pour Hollande .

  1. tabbehim

    Cette manifestation a du bon,
    Elle permet de rendre une des promesses de campagnes valides : celle de rassembler les français.
    Un mouvement qui rassemble des opinions divergentes voire même opposer, que demander de plus?
    Ce que j’attend moi, de cette manifestation, c’est peut être un hypothétique réveil somnolant du gouvernement actuel.

    Mais j’aime rêver ^^

  2. akaLeLoup

    « La fiscalité, l’éducation, la famille, l’identité et la souveraineté, la protection de l’emploi, le respect des religions […], la défense des petits commerces et de la ruralité, […] la liberté d’expression ».

    On dirait un tract du RPR.

    Comme pour les Bonnets Rouges, ce sera une occasion de plus de prendre la température du pays, mais je ne vois pas là un mouvement « libéral ». Sur les sujets fiscaux et sociétaux notamment, je doute que les participants à cette manif partagent le point de vue des libéraux i.e. « tu ne veux plus d’impôts ? OK. On coupe aussi toutes les subventions. Chiche ?’.

    A voir…

    1. Nyamba

      C’est également mon sentiment à la lecture des réponses… Sur l’une de leurs affiches, il est pourtant bien écrit « Pour la défense de nos libertés ». Si l’idée générale de liberté me plaît derrière ce slogan, je me pose maintenant la question de la définition de ces libertés… La « construction d’un projet commun pour le peuple », en particulier, me laisse perplexe…

      Cher H16, ne faites-vous donc jamais de pause ? Des mecs en slip et un reportage on-the-spot, décidément, vous nous gâtez ! Merci !

      1. akaLeLoup

        C’est bien la confusion entre libéralisme d’un côté et le gloubiboulga sympathie pro-entreprise/conservatisme sociétal réactionnaire/soutien de tel ou tel secteur d’activité (donc constructivisme/capitalisme de connivence/interventionnisme) de l’autre. Ce gloubiboulga aime se fait passer pour du libéralisme à peu de frais, simplement en disant « nous voulons libérer les forces vives de notre pays ». Mais ces gens n’hésiteront pas à faire voter un plan de soutien massif à tel ou tel secteur de l’économie en cas de besoin (agriculteurs, débitants de tabac…). Pour les Bonnets Rouges c’était limpide : pas de taxes en plus. Mais pas de libéralisme (i.e. bye bye les subventions massives).

        Bref, même si je partage la sympathie pro-entreprise/entrepreneurs/liberté économique et éducative de ces gens, leur fond reste profondément conservateur. Des socialistes de droite, je le crains. A nous de convaincre.

        1. gameover

          Exact. Quand je vois que 70 ou 80% des gens sont pour l’interdiction des spectacles de Dieudonné alors que même Elie Semoun trouve que ce n’est pas une bonne idée, je me demande si le peuple se rend compte que des mots peuvent vous mener en prison alors que braquer un bureau de tabac c’est juste parce que vous êtes mal inséré dans la société.

          Si on a droit de le penser on a droit de le dire et il ne devrait y avoir aucune loi contre cela.

          1. Kazar

            Bientôt, nous n’aurons plus le droit de penser ce que nous voulons, et c’est exactement ce que souhaite Peillon en prétendant formater nos enfants dès le plus jeune âge. Plus ces idéologues tentent ce genre de chose, plus les rejets se radicalisent. Pour ma part, j’ai choisi d’adhérer au FN, et même d’être candidat aux municipales. L’autre choix était de rester à se lamenter devant un clavier, non merci !

        2. Kazar

          Le fond est conservateur ? Mais pourquoi devrions-nous TOUT changer ? Dans la vie, tout n’est pas aussi simple. On peut vouloir à la fois obtenir la liberté de s’assurer auprès d’une compagnie librement choisie pour la santé et souhaiter éviter que les indigents ne crèvent pas faute de soins dans la rue, ce qui suppose de la solidarité via l’impôt. Cela me semble être plus « mesuré » que conservateur. On peut vouloir moderniser l’économie en conservant certains petits commerces (qui voudrait que tout les bistrots soient remplacés par des Starbuck impersonnels ?). Et surtout, le problème majeur, c’est l’éducation. Si les résultats ne s’améliorent pas, des cancres continueront de sortir de l’école (terme général) avec des diplômes bradés alors que nous avons besoin d’ingénieurs et de chercheurs, l’ économie du futur n’étant plus la sidérurgie mais les NTIC, et plus généralement tous les secteurs ayant une haute valeur ajoutée. Là encore, cela ne signifie pas qu’il faut faire disparaître les artisans. Bref, soyons un peu plus nuancés.

      1. hussardbleu

        pas bien compris,chère Nyamba…. quelle redondance? à moins qu’il ne s’agisse d’une nouvelle manifesfation des mysterious ways of Hsixteen his wonders to perform ?

        1. Nyamba

          La notion de liberté « me plaît » apparemment beaucoup. Je ne bénéficie guère – à ma connaissance – des attentions du maître des lieux, concernant les discrètes retouches zorthographiques ou grammaticales (S’amuserait-il de me laisser me faire massacrer par des barbons au moindre de mes faux-pas – quand ils le relèvent ? Je m’interroge… )

          1. hussardbleu

            hmmm? petit phénomène de cour ? petites jalousies ? on recherche les attentions du Maître? je me sens venir des pulsions à la Saint-Simon….

            1. Nyamba

              Ah non, ne profitez pas d’un simple constat et d’une hypothèse afférente pour me prêter pareille petitesse ! Ah ! Je déteste cette idée de « cour »…

              Vous n’avez pas relevé l’erreur, c’est que vous ne prêtez pas si grande attention à mes écrits, voilà tout. Encore un peu, vous allez me vexer…

            1. Nyamba

              Votre âme est bien plus romanesque que la mienne, M. HB ; c’est tout à fait charmant ! Votre portrait mental de ma personnalité a quelque chose d’adorable. Probablement inexact, mais adorable !
              Il n’empêche, j’apprécie à sa juste mesure l’effort de notre hôte à mon intention ; il est évident qu’il doit avoir fort à faire ailleurs, et que son temps est précieux…

            2. hussardbleu

              Je suis romantique, pas romanesque… et ironique, tout autant, mon amie… à mon stade dans la vie, il serait ridicule de ne l’être pas.

            3. Nyamba

              Je maintiens « romanesque » (blâmez pour ceci votre côté littéraire).
              Je n’avais pas perçu l’ironie, par contre ; je vous lis et réponds au premier degré. Toujours…

    2. Marco33

      Oui, je vois beaucoup plus de slogans « plus d’état », de barrières, de lois, que de libertés…
      La liberté et la prospérité commenceront avec moins d’Etat.

  3. flak

    cette manie de ne se bouger que lorsque ca parle homo ou IVG traduit les intentions reelles de ce mouvement.Le conservatisme avant la liberte: fuck that.

  4. petit-chat

    La conclusion de ce billet est déprimante.
    Probablement, comme toutes les manifs, celle-ci n’aboutira pas à grand chose, puisque c’est d’une révolution dont nous avons besoin, mais de là à la décourager d’avance…
    Quant à envisager l’hypothèse la plus improbable pour le moment, à savoir une vacance de gouvernement, il me semble que la Belgique s’en soit passer sans en souffrir, bien au contraire.

    1. akaLeLoup

      Si révolution il y avait, je doute qu’elle s’oriente vers une révolution liberale. Nous avons tous été (dé)formés pour défendre telle ou telle communauté objective (tel secteur de l’économie, telle communauté religieuse, tel groupe de pensée…) contre telle autre. Une révolution aujourd’hui aboutirait, je le crains, à un simple reparamétrage du logiciel (i.e. X paiera moins qu’avant et recevra plus, Y paiera lâ même chose mais recevra moins…), pas à un changement complet. On ne fait que réclamer les faveurs du pouvoir. Je n’entends personne parmi les porte-paroles de ces différents mouvements (Bonnets Rouges, Pigeons, Tondus, JDC…) dire publiquement/massivement « on baisse les impôts et les aides ». Non. C’est juste à chaque fois « nous on veut payer moins et recevoir plus ».

      On a tous appris à aimer le pouvoir que l’Etat nous donne sur la vie des autres. C’est CA que je trouve vraiment déprimant.

      1. Eole

        @akaLeLoup: Entièrement d’accord. Les Français depuis tellement longtemps, biberonnent au socialisme:  » C’est pris en charge? » ou « Est-ce subventionné? » ou bien encore, : « mais que fait l’Etat? », qu’ils seront absolument incapables de gérer tout seuls, librement, leur pognon, incapables d’établir un budget, attendant la langue pendante les aides de toutes sortes auxquelles ils ont DROIT naturellement.

        1. Raynote

          Effectivement, même des amis d’esprit libéral (enfin, pas autant que moi, quand même!) sont ravis lorsque leur fille de 25 ans se voit rembourser son billet de train (par je ne sais quel organisme public d’aide aux chômeurs) pour aller passer un entretien d’embauche à 500 km de chez elle. Alors que, cela va sans dire, ils auraient tout à fait les moyens de lui payer ce voyage!

          1. Black Mamba

            Tout comme la Journée défense et citoyenneté , le déplacement est aussi pris en charge

            La convocation ouvre droit :
            – à un bon de transport SNCF 2e classe (non utilisable sur les TGV et autre trains à réservation obligatoire),
            – ou à une indemnité forfaitaire de déplacement d’un montant de 8 € .

            Toutes ces petites dépenses font de petits ruisseaux qui vont alimenter de grandes rivières du tonneau des Danaïdes …

    2. tabbehim

      imaginons un instant le gouvernement nécessaire qu’il faudrait pour remettre à plat tout le système (je n’ai même pas encore parlé de réformer)
      Il faudrait qu’il gouverne par la force, trop de groupe de pressions (« la paix par le pouvoir » merci Kane)
      Il faudrait qu’il sache de quoi il parle, il risque de se faire rouler autrement (« le savoir, c’est le pouvoir » merci chais plus qui)
      Il faudrait qu’il sache manipuler les foules (technique « du pain et des jeux » ou technique interdite « utilisons des boucs émissaires »)
      Il faudrait qu’il mette l’opinion publique internationale de son côté, trop de pression internationale pourrait le déstabiliser (« lobby power »)
      Il faudrait qu’il un contrôle subtile des autres pouvoirs, tout en leur laissant croire en leur indépendance. (ça, c’est presque le cas j’ai l’impression, le subtile en moins)

      En faite, ce gouvernement de dictature éclairé n’existera probablement jamais….même H16 aura du mal à constituer ce genre de gouvernement ^^
      La démission d’hollande pour mettre du vide à la place comme en Belgique serait amusant, mais actuellement, ça serait le président du sénat dans notre cher république qui commanderait….

  5. Celes

    Sinon bah, reste Le Pen.
    Je ne l’affectionne pas particulièrement, mais il est impératif de restaurer l’identité nationale pour redresser ce pays.

    Et pour cela il faut en finir avec le droit par le sol, et remettre le droit par le sang (car une nation se définit davantage par un peuple que par son territoire).

    A moins qu’un génial politicien n’arrive, à la fois cortiqué et couillu, mais comme tu l’as déjà dit, la dernire paire de gonades politicienne fut perdue vers 1969…

      1. Franciskus

        Le droit du sang reste le principal (voire le seul) mode d’acquisition de la nationalité en France. Le droit du sol automatique n’existe pas en France. Ni ailleurs, je crois (peut être les States). Devient français la personne née de parents étrangers mais née sur le territoire français à condition qu’elle en fasse la demande expressément à ses 18 ans.

        C’est tout.

        Je vois pas bien en quoi est ce horrible de devenir français parce que ses parents le sont aussi.

          1. Jeanpierre

            Je suis d’accord avec celes. Un homme ne se définit pas uniquement par sa réussite et son confort matériel. Il se définit également par son appartenance à un groupe. L’homme est un animal social et pour survivre, il a besoin de racines, d’un environnement stable qui, d’une certaine façon, le définira. Je pense au proverbe « dis moi qui sont tes amis, je te dirai qui tu es » qui montre la nécessité et l’influence du milieu social dans lequel évolue l’individu. Un roman qui développe de manière intéressante cette thématique (la force de la famille-entourage-réseau social, des traditions, etc) est « les déracinés » de Maurice Barrès.
            Attention, je ne défends pas le communautarisme, qui est le rejet de l’autre sous prétexte qu’il ne fait pas partie du même groupe de personnes (clan, ethnie, religion, association). Le communautarisme est, à mon sens, un forme de sectarisme que je définirai comme un raisonnement primaire : »nous, contre les autres ». Dans ce sens là, le nationalisme est une forme de sectarisme. Ce que je défends, c’est la nécessité d’être conscient de qui on est, pour savoir où on va, comme notre cher Socrate le disait « connais toi toi même ».
            C’est pourquoi je pense que le débat sur l’identité est important et même vital pour l’avenir de la France. L’éducation Nationale fait dans ce domaine énormément de dégâts.

            NB : après avoir convoqué Socrate, on se sent tout de suite un autre homme 🙂

            1. « dis moi qui sont tes amis, je te dirai qui tu es »
              Oui bon faut faire attention avec les proverbes. Judas avait d’excellentes fréquentations, hein.

          2. Kazar

            Vous avez le droit de vous en foutre, mais c’est aussi une erreur. De la prospérité économique sans sécurité, sans fierté d’appartenir à une nation, cela ne vaut rien. Regardez aux USA : ils sont fiers d’être américains, et ils sont patriotes. Idem en Angleterre.

            1. La Coupe Est Pleine

              Bon exemple les US … Pour la prospérité OK, l’unité nationale, le patriotisme OK ….
              Mais pour ce qui est du « droit du sang » ????
              Plus métissé que les US ce sera dur !
              Votre théorie de sélection génétique ne tient pas debout !

              L’immigration contribue aussi à la dynamique d’une nation. seulement H16 l’a déjà montré dans un billet. Il faut savoir comment l’on crée les conditions de réussite d’une société … D’ans l’assistanat et le nivellement par le bas, ou dans le volontarisme.
              Par contre il est clair que nous n’avons aucune politique d’immigration, on « subie » bien plus que l’on ne « dirige ».
              Ajoutez en plus une grosse lacune dans notre capacité à faire appliquer nos lois …. On n’a pas vraiment les arguments pour se gausser de faire de « l’intégration » !

            2. Hugeus

              @ la coupe est pleine
              « Plus métissé que les US ce sera dur ! »
              Il faut que vous précisiez votre pensée : Bigarré ne veut pas dire Métissé !
              Il faut aller vous balader un peu de l’autre côté de l’Atlantique et oublier un peu ce qu’on vous raconte au télécran !
              La France est beaucoup plus métissée que les US : 25% de mariages mixtes contre 4%.

        1. Kazar

          Grosse erreur, il y a quatre façon de devenir français : l’un des deux parents est français, naissance sur le territoire français et condition de durée de présence sur le sol, mariage avec un Français et condition de durée de résidence, naturalisation. ET pour les naturalisations, c’est loin d’être anecdotique : http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/01/22/01016-20140122ARTFIG00572-regularisations-et-naturalisations-en-hausse.php

          1. franciskus

            ça fait que trois façons, gary : le mariage avec un français n’est qu’une naturalisation plus rapide et plus facile.
            je suis vaguement au courant que la naturalisation est un mode d’acquisition de la nationalité, merci, mais là on causait de l’opposition sang/sol.

    1. paf

      « il est impératif de restaurer l’identité nationale pour redresser ce pays. »

      NAN.
      on s’en bat de l’identite nationale.L’identite reviendra avec la prosperite.On a besoin de liberte et de pognon, rien d’autre.Si seulement il y avait autre chose que les services sociaux pour nos immigrants on n’en serait pas la, avec des cas comme toi a nous raconter que l’identite nationale c’est important au moment ou le mur arrive a pleine vitesse.
      Tocard de merde.

      1. Kazar

        Vos insultes, vous pouvez vous les mettre où je pense, même si elles ne s’adressent pas à moi. Votre raisonnement basé uniquement sur la prospérité et le pognon est révélateur d’une seule chose : un égoïsme profond qui ne peut aboutir qu’à une société très individualiste et donc non viable.

        1. gameover

          Outre son langage peu chatié, paf a raison sur le fait que l’identité nationale ne sera qu’un résultat.

          Il y a 2 façons de la restaurer :
          – déclarer la guerre au pays d’à coté
          – faire que les gens soient fiers d’être français

          J’ai vécu un peu plus de 2 ans en Australie. L’Australian Day c’est quelque chose même et surtout si c’est le jour où on ressent un nationalisme extrême paemi certains mais ça ne me gênait pas : ils sont chez eux et ont bien raison d’en être heureux.

          Mais à chaque fois que je traversais le West Gate Bridge ça me faisait un truc d’y voir le drapeau australien flotter au vent, un truc que je n’avais pas ressenti depuis longtemps en voyant le drapeau français sauf peut-être lors d’une exfiltration par des soldats français il y a une quinzaine d’années en Afrique.

          Je ne suis pas fier de mon pays, c’est tout. La fierté viendra après.

            1. Nemrod

              Andorre…parierais pas.
              Y a des cols et 5-6 snipers perchés la haut et c’est la déroute !
              Non Monaco c’est mieux…ou le Vatican mais gaffe aux garde Suisse !

      2. Taisson

        @paf
        Habituellement sur le site de notre ami h16, on évite de régler les différends par « tocard de merde »
        A titre personnel, je me demande quel qualificatif serait réellement approprié pour quelqu’un qui pense que le sentiment « d’identité Nationale » ne sert à rien et peut revenir avec le fric!
        On sent bien là le formatage parfait de l’ednat, avec bac + quelque chose…
        Quand rien ne tient les gens ensemble, ils n’acceptent ni les différences sociales, ni le minimum de hiérarchie indispensable pour un bon fonctionnement de la société.
        Tous ces repères fondamentaux (que ceux qui ne les ont pas vu fonctionner méprisent), ont servi de ciment au pays à chaque fois qu’il est arrivé dans le mur au cours de son histoire.
        Demandez vous donc grâce à quels mécanismes de pensée et de vie vos aïeux (mes parents..) se sont remis de l’occupation…Sans soutien psychologique obligatoire aujourd’hui pour chaque incident!
        C’est justement quand le » mur » sera la que nous aurons besoin de ces valeurs humaines ringardisée par les charlots qui font les opinions!
        Mais le but socialiste est déjà atteint si ceux qui pensent comme vous sont majoritaires!
        Ne venez donc pas vous plaindre, car la fin des modèles de société qui ont assuré un progrès indéniable jusque là est réclamée par tous les totalitarismes!
        Il n’y aura jamais de libéralisme, ni de vraie liberté dans une société désintégrée et instable.
        Donc pas de pognon, pour vous on s’en fout, puisque vous n’avez pas de pays, vous irez faire du fric ailleurs, (dans la mesure ou les locaux veulent bien de vous…) mais dommage pour les autres!
        Et vive la manif! il n’y à pas de fatalité à ce que la rue appartienne aux défilés de fonctionnaires!

        1. Ben désolé, mais l’identité nationale, c’est du caca. La notion de patrie, elle, veut dire quelque chose, oui, très certainement. Mais l’identité truc machin, c’est vraiment l’étiquette pratique sur un fourre-tout idéologique dont on ne voit pas à quoi il sert concrètement, si ce n’est à certains pour des buts politiques parfaitement égoïstes.

          Comme beaucoup ici, il y a une confusion entre cette notion de patrie, précise et parfaitement claire, connue depuis l’antiquité, et ce brouet gluant d’identité nationale qui ne veut absolument rien dire.

          1. petit-chat

            C’est vrai, on arrive à confondre les deux, même si on pense naturellement à la Patrie.
            Depuis qu’un aveugle est devenu un non-voyant, un sourd un mal-entendant, un Vieux une personne âgée, un balayeur un technicien de surface, les mots les plus simples se sont transformés en phrases.

            1. gameover

              Police des moeurs et du politiquement correct ; … un chomeur : un demandeur d’emploi, un handicapé : une personne à mobilité réduite, un nain : une personne de petite taille, un noir: une personne de couleur, pays sous-développé : pays en voie de développement ou émergent, clochard : sans domicile fixe, pauvre : défavorisé, émigré : chance pour la fRance, obèse ; surcharge pondérale, mourir d’un cancer : mourir des suites d’une longue maladie, avortement : interruption volontaire de grossesse, guerre : opération de pacification, bombardement : frappe chirurgicale, mort de civils innocents : dégats collatéraux, erreur de tir : balle perdue, un truand : une personne défavorablement connue des services de police, RMiste : bénéficiaire de minimas sociaux,

            2. trallala

              vous en avez oublié: égorgé, blessé mortellement au cou, paquet de la Poste au contenu volé, contenu spolié, les faits divers regorgent de ce language édulcoré sans sucre.

          2. Taisson

            Cher H16, Je suis d’accord sur la confusion entre Patrie et identité Nationale, mais malgré ma confusion, je constate que comme par hasard, tous ceux qui conchient la patrie et le patriotisme sont exactement les mêmes que ceux qui hurlent contre « l’identité nationale »!! Pour eux, c’est bien la même chose ! Ce concept à été inventé par les tenants de la « novlangue » pour désigner une sorte de consensus minimum sur le pays. C’est donc selon moi, le vocabulaire actuel pour désigner ce qui reste de l’idée de Patrie…Et c’est dans ce sens que je l’ai employé! Bien sur, je n’ai pas votre niveau, mais mon seul bon sens me dit que le mépris permanent de l’histoire de ceux qui ont vécu et travaillé pour ce Pays ne peut pas donner envie de construire durablement….
            Pourquoi,devrions nous être les seuls au monde à détester les modes de vie de nos anciens qui ont fait notre patrie! A ce que je sache, de nombreux pays sont fiers de leur nation et ça ne les empêches pas d’être performants dans de nombreux domaines.

            1.  » comme par hasard, tous ceux qui conchient la patrie et le patriotisme … »
              Ben non. Si vous mélangez les termes, la confusion vous amène aussi à mélanger les gens et les opinions. C’est exactement le but poursuivi par les différents pouvoirs en place.

          3. Jeanpierre

            J’avais toujours entendu identité nationale comme patriotisme, terme que nos socialistes de combat trouvent certainement ringard et désuet.

          4. Kékorésin

            Georges Brassens a chanté « les imbéciles heureux nés quelque part… »

            L’identité ne sert qu’à exhorter les citoyens à se foutre sur la gueule, économiquement ou de manière beaucoup moins bisounours pour faire des jours fériés! Le patriotisme qui encense le sacrifice de millions de pauvres types pour la pérennité du pouvoir des puissants (élus ou non) n’a rien de glorieux!

            Cela étant dit, il nous faut naturellement au moins préserver le legs des générations précédentes et, pour ce faire, limiter les flux migratoires. C’est un grave problème pour la France contrairement aux USA qui n’octroient pas des aides en tous genres aux clandestins. Soucis supplémentaire, l’Afrique comptera dans un futur proche près de 2 milliards d’individus massés dans des pays aux ressources limités que pillent déjà la Chine et l’Inde. Il arrivera un temps où nous serons obligés malheureusement de couler volontairement les bateaux d’immigrés pour préserver le peu qui nous reste, notamment notre identité mais aussi, plus terre à terre, les moyens de subsistance.

            Nulle position idéologique ne peut échapper aux faits! L’assistanat à la sauce socialiste et l’ingérence humanitaire dans ces pays ne fonctionnent pas, pas plus qu’en France d’ailleurs!

  6. hussardbleu

    Le jour de colère, c’est aussi le « Dies Irae »… les funérailles de la France, de ce pays que je ne ressens presque plus comme le mien, me retranchant dans ma petite Patrie morvandelle? on n’en est plus si loin….

      1. hussardbleu

        @Nocte : Je pense que nous sommes une petite minorité, inorganisée, mais qui existe… et des déclarations comme celles de paf me révulsent.

        1. vengeusemasquée

          Vous serez très certainement déçus mais je suis d’accord avec Paf, même si la forme de son propos vous déplaît. L’identité nationale n’est pas un objectif à poursuivre en soi, c’est pourquoi je ne participerai pas à une manifestation dont le seul véritable point de ralliement est celui-ci. Je suis convaincue que la perte de l’identité nationale est liée à la perte de richesse, la perte d’influence internationale, l’appauvrissement généralisé, que celui-ci soit économique, culturel ou philosophique.
          La priorité ne me semble certainement pas être de se retrancher derrière des idéaux abstraits qui ne mènent à rien. La priorité, c’est de restaurer l’économie du pays et de regagner nos libertés. L’identité nationale, on la ressent ou on ne la ressent pas, c’est une question individuelle. Vous ne pouvez pas reprocher à qui que ce soit de ne pas se sentir patriote. En revanche, on peut reprocher aux gouvernements successifs d’avoir détruit l’économie de ce pays et ruiné sa créativité, qu’elle soit culturelle ou entrepreneuriale.
          Manifester pour l’identité nationale me semble donc parfaitement périplaquiste.

          1. hussardbleu

            Je crois que la patrie est quand même légèrement différente d’une société anonyme… la terre et les morts – les miens – je ne les place pas sur le même plan qu’un compte de résultat…

            1. Higgins

              Nous sommes au moins deux. Moi aussi, je me suis toujours fait une certaine idée de la France comme a dit je ne sais plus qui. Je dois avouer humblement qu’en ce moment, je souffre un tantinet.

          2. Nocte

            Je ne suis pas un fanatique de l’identité française (il y a d’ailleurs quelques comm de ma main pour l’attester).

            Je regarde juste ce que ce pays fut, ce qu’il est, et la route qu’il prend.

            Et de moins en moins, je me sens français, et de plus en plus, je me sens comme un étranger en ce pays, qui lentement, détruit la liberté, qui décrète qui est égal et qui ne l’est pas, et dont la fraternité orne surtout les frontons de vieux établissements un peu comme un tag sur des ruines…

            Quelle fierté à avoir d’être de nationalité française aujourd’hui ?

            Pas la moindre, quand on aime l’honneur, la droiture, l’honnêteté, que l’on cherche à s’investir dans quelque chose, sans écraser ou profiter d’autrui ou bien si l’on souhaite s’ épanouir dans son job sans être vu comme un alien .

            1. hussardbleu

              « Il avait pris position dans le jardin carré, au-delà duquel ce n’était plus, à ses yeux, que territoires contestés, vérités capricieuses et chienlits en rase campagne. »

              Jacques PERRET « lesBiffins de Gonesse »

            2. Duff

              Si on n’enseigne plus délibérément l’histoire, c’est qu’un peuple instruit connaissant son histoire est autrement plus capable de relever les saloperies qu’on cherche à lui faire gober. Ce n’est pas parce que la France file un très mauvais coton actuellement qu’elle est irrémédiablement foutue.

              En revanche il existe des nations qui après une période heureuse s’enlise irrémédiablement dans l’erreur et la misère comme l’Argentine (PIB/habitant identique à l’Allemagne en 1900 si si…) La France est je l’espère singulière : 20 siècles d’histoire occidentales parmi lesquels la France a dominé ou en passe de le faire pendant 10 voire 12. ça fait long, trop pour que ça s’effondre suite aux conséquences nuisibles des institutions de la Vème république dès lors qu’elle fut aux mains de margoulins ou de ziziriders.

              Kazar sera content, je pense que le remplacement de population a pour projet à peine voilé de tenter de limiter la réaction face à ce constat historique en divisant les français entre eux afin de stériliser la réaction naturelle que les, souvent des français, ont eu face à toute dérive décadente.

              Comme pour l’UE, la France est à la croisée des chemins avec une oligarchie médiatico-politique qui jette ses dernières forces pour enrayer la contestation aux fondements intrinsèques de ce déclin forcé, théologiquement assumé par le clergé socialiste français faisant preuve d’une schizophrénie évidente ou mieux, volontaire, sur la mondialisation, l’immigration et l’économie de marché mais en aucun cas n’apparaissant comme cohérente sur ces sujets. C’est volontaire de mon point de vue, mieux vaut détruire un pays à petit feu en profitant des avantages qu’on se vote en petit comité, que de le dissoudre violemment, ou pire chercher à œuvrer dans l’intérêt général.

            3. Greg

              J’ai un raisonnement mitigé sur mon patriotisme en tant que Suisse.
              D’un côté j’ai souvenir de m’être souvent mordu les lèvres pour ne pas rire lors du salut au drapeau dans mon service militaire.
              De même, je me fous de la langue maternelle des habitants de mon pays du moment qu’ils maitrisent au moins l’une des 3 officielles à peu près correctement.
              Je me fous de leur couleur de peau.
              Je me fous de leur religion sauf lorsqu’elle est ostensible et sort du choix personnel et privé pour devenir un prétexte à obtenir des modifications sociales.

              D’un autre côté, que dans ma ville de 100’000 habitants il ne reste que 5 restaurants avec à la carte des mets locaux, alors qu’il y a une prolifération de kebabs et hamburgers, cela m’interpelle.
              Que ma fille était avec 2 copines les seules dont les parents étaient déjà nés en Suisse au milieu de 18 autres élèves, cela m’interpelle.
              Je ne suis pas contre le changement et l’adaptation, mais je trouve dommage que l’histoire locale soit dissoute.

            4. Duff

              @Greg : Sans vouloir vous offenser, je ne comprends que votre dernière phrase. La dernière fois que la Suisse a voulu défendre quoi que ce soit militairement, elle a pris une raclée à Marignan. Aujourd’hui, et depuis pas mal de temps, on ne parle plus de puissance continentale en fonction de la capacité à défaire ses ennemis militairement : Dans cet univers plus capitaliste et collaboratif, la France a commencé à perdre du terrain après 1918.

              La France n’est pas historiquement un pays qui au grès des alliances a cherché à conserver un statu-quo mais a réellement eu par la passé des velléités hégémoniques, et pire a été à deux doigts d’accomplir son rêve. L’éloignement progressif de la possibilité d’un retour en arrière est mal vécu.

              C’est fondamentalement l’idée qu’il faut enfin tourner cette page qui passe mal. De Gaulle en faisant tout pour que la France se dote de l’arme atomique indépendamment des USA ou de la Russie (l’UK l’a eu avant nous mais fournie par les USA faisant de la France la seule puissance nucléaire autonome après les deux super-puissances) a retardé les échéances mais depuis les français vivent mal ce déclin inéluctables. Le déclin économique accéléré par les socialistes de tous bords venant aggraver la situation.

              Paradoxalement à ce que vous dites, la Suisse représente aux yeux des français (enfin ceux qui osent dire les choses franchement) ce que les français auraient du faire de la France depuis la décolonisation. Je ne suis pas inquiet pour la Suisse car au moins dans votre pays, quand on n’est pas d’accord avec la politique menée depuis près de 40 ans, il s’est mis en place plusieurs référendums pour trancher. En France rien, au bon plaisir de notre caste supérieure politique.

            5. Duff

              @HB Sans faire injure à la longue histoire de France je pense que 90% de la mentalité française et de nos réflexes proviennent de la révolution et des guerres napoléoniennes. Alors qu’actuellement on nous bassine avec le couple franco-allemand, on a oublié que le neveu de l’empereur avait pactisé avec les brits et même organisé le libre échange avec eux prouvant au passage que cette liberté économique favorise la paix. C’est bien dommage qu’aujourd’hui on néglige les liens particuliers qui nous lient avec les brits.

            6. hussardbleu

              @Duff: c’était une boutade cynégétique…. les « grès » sont les canines supérieures d’un sanglier mâle, sur lesquelles frottent, et s’y aiguisent, les canines inférieures dites « défenses » …

              Mais je te sais gré d’évoquer l’ennemi héréditaire qu’est l’Anglois… notre « alliance » ne date jamais que de l’extrême fin du XIX° siècle, quand Fachoda manqua de très peu de déclencher une guerre franco-anglaise : il fallut toute la bonne volonté de Kitchener et du Prince de Galles, fort francophiles l’un et l’autre, pour s’y opposer, et déterminer « l’entente cordiale » qui allait nous conduire à l’effroyable boucherie d’il y a un siècle.

            7. Duff

              @HB elle était bien planquée cette référence! Sur l’entente cordiale, qu’aurions nous fait en 1914 sans nos ennemis héréditaires face à nos amis, nos cousins, nos frères francs qui venaient de nous chiper l’Alsace et la Lorraine et dont un petit caporal expliquait qu’il lui fallait, en autres réjouissance, anéantir l France?

            8. hussardbleu

              Fallait pas y aller ! nos politiciens ont poussé à la guerre, quasiment tous, sauf Jaurès et Caillaux… les Anglais, hormis l’Amirauté, n’étaient guère chauds pour partir, et Grey a hésité jusqu’au bout. Quelle connerie sanguinaire… et n’oublions pâs, historiquement, que si les Allemands ont fait laguerre chez nous, nous l’avons beaucoup plus souvent faite chez eux…

          3. gameover

            VM, je n’avais pas vu ton commentaire avant d’aller dans le même sens à 21h14 quelques messages au-dessus.

            J’en profite pour rajouter que l’individualisme n’est pas une tare et qu’à voir où nous amène la solidarité assistanale, il y a certainement d’autres voies à explorer 🙂

          1. vengeusemasquée

            Exactement. L’honnêteté intellectuelle consiste à ne pas tout mélanger à et ne pas se rallier à des mouvements qui se basent sur des arguments fallacieux. Je respecte le patriotisme des uns et des autres, c’est aussi ce qui fait qu’on se sent parfois différent quand on est à l’étranger, ou largement aussi ce qui fait que nous sommes là aujourd’hui en train de discuter de l’état du pays. Même si je ne partage peut-être pas toute l’étendue de votre romantisme sur le sujet, chacun ses sentiments.
            Pour autant, l’identité nationale, cela ne veut rien dire. Cela n’a particulièrement aucun sens dans le contexte actuel où l’on n’a vraiment que très peu de raisons d’être fiers de notre pays. Ne pas se la ramener avec des arguments pareils, c’est aussi faire preuve d’humilité compte tenu de l’état de déliquescence avancé du pays. A quel titre devrions-nous défendre l’identité nationale franchement ?

            1. Duff

              Sur cette question, je suis partagé. Je suis à la moitié de « l’identité malheureuse » de Finkielkraut. J’attends de lire ses conclusions (s’il en a) car la première partie traitant de l’évolution depuis mai 68 sur la destruction méthodique de ce qui pourrait s’appeler l’identité française est implacable.

              Dire en même temps qu’il n’y a pas d’identité française et que le programme sociétal des verts par exemple est une folie orwellienne ne me paraît pas compatible.

              On doit diverger sur la définition car je n’entends évidemment pas « identité » comme un moule pour fabriquer des gens semblables. Je reviens d’une tournée en Provence, Marseille et sa région de Toulon à Nîmes… Le poids de l’histoire forcément présent explique beaucoup de choses pour faire vite…

            2. Nyamba

              Paradoxalement, et à mon grand regret, je ne me suis réellement sentie française que dans la honte… sentiment étrange et tout à fait récent. Je portais au patriotisme la même considération qu’aux religions : quelque chose qui arrivait aux autres et qui ne me dérangeait guère, tant que l’on ne le forçait pas sur autrui à coup de bombes, de pierres ou de croix enflammées… Je n’ai pas changé d’opinion sur ce point, mais j’éprouve de vifs regrets pour cette terre où j’ai grandi – et de la colère et du dégoût pour ceux qui y sèment la ruine et la discorde, au lieu de la laisser prospérer.
              Il demeure que je ne suis pas convaincue par les bannières du JdC. Cette colère n’est pas la mienne, et leur message n’est pas celui que je souhaite porter… C’est dommage.

            3. Black Mamba

              « Paradoxalement, et à mon grand regret, je ne me suis réellement sentie française que dans la honte… »
              Je plussoie … 🙁

  7. RessortonsLaGuillotine

    Si les bonnets rouges ont fait reculer ce gouvernement fantoche aussi nauséabond qu’illégitime, c’est par la force et la menace.

    Les manifs pacifistes à coup de banderoles et de slogans qui n’impressionne personne (il n’y a qu’à voir la manif pour tous) hollande s’en taponne royalement et si besoin notre minus de l’intérieur, manuel gaz, veille au grain.
    Aussi, si dans un premier temps j’ai songé à participer à ce jour de colère, et bien finalement je suis arrivé à la conclusion que c’est une perte de temps, pour doux rêveur, qui n’a pas encore compris (ou admis) comment fonctionne le rapport de force en France (je ne peux que le regretter, mais c’est comme ça malheureusement).

    Enfin concernant le fait qu’hollande a été élu démocratiquement et bien m’est d’avis qu’il faudrait pour cela qu’on soit en démocratie, ce qui n’est pas le cas et qu’en plus il soit bien le garant de la constitution, ce qui est encore moins le cas, avec ses attaques et son mépris permanent pour cette dernière, toute la question est de savoir maintenant où est sa légitimité ?!

    1. Pere Collateur

      En effet, je suis du même avis. Les manifs entre gens de bonne compagnie, ca sera à rien.
      C’est dur à admettre, mais les gens du chateaux n’entendent que quand ca pète sévère. Faut dire qu’ils sont un peu dur de la feuille…

      Bref, ca ne sera pas encore pour ce coup là, même si l’initiative est bonne.

  8. Higgins

    Hétéroclite ou pas, un motif de plus avec ça: « Proposition de loi visant à limiter la possibilité d’instruction obligatoire donnée par la famille à domicile aux seuls cas d’incapacité. » (http://www.senat.fr/leg/ppl13-245.html)

    « Ensuite, on poursuivrait le conditionnement en réduisant de manière drastique l’éducation, pour la ramener à une forme d’insertion professionnelle. Un individu inculte n’a qu’un horizon de pensée limité et plus sa pensée est bornée à des préoccupations médiocres, moins il peut se révolter. » Aldous Huxley, « Le meilleur des mondes »

  9. JD

    @h16 « …le pays a réellement besoin d’un sursaut, tant politique qu’ économique, d’un renouvellement de ses cadres et des dirigeants, et d’un changement profond de mentalité. »

    Si c’est la solution, on est pas foutus alors ?! Finalement !

  10. Duff

    Quoiqu’on en pense, peut importe qu’il ne debouche sur rien, accepter sans moufter le totalitarisme socialiste c’est cautionner. Pour qu’il se passe enfin quelque chose dans les urnes suite a un changement d’offre politique il faut une prise de conscience que seules des manifs repetees et d’ampleur suffisante pour ne pas etre traitees par dessus la jambe par les medias. Je vais essayer d’y etre.

    1. petit-chat

      Nous savons tous qu’une manif ne va pas changer le monde.
      Mais rester planqué chez soi, à râler tout seul ou avec des forumeurs, n’est guère plus efficace.
      Je pense que c’est avoir quelque chose entre les jambes de prendre le risque de sortir par le froid et l’humidité, loin de son chauffage central, « affronter » les Forces du Bien.
      Je ne suis pas de Paris, mais si à Lyon quelque chose s’organise, j’en serai.
      La Quenelle pour tous !

      1. ah mais comme je l’ai dit dans le billet, il est essentiel que ceux qui sont en désaccord avec la politique actuelle le fassent savoir.

        Mais ce n’est pas pour ça que ça va changer les choses actuellement. Je pense que le timing n’est pas bon et le mot d’ordre trop large.

  11. gameover

    Il t’apparaît deux choses… il m’en apparaît une troisième.

    Toutes ces réformes ont aussi été faites et sont passées parce qu’elles divisent. Alors faire une manifestation globale même avec des banderoles séparées : FBI : Fausse Bonne Idée.

    Tenter de réunir ces divisions, c’est une antinomie.

      1. gameover

        Je ne crois pas aux révolutions programmées. Je penser plutôt que le peuple accumule et qu’un jour, pour une broutille ça pète… un peu comme les bonnets rouges. Que 30,000 mais l’état a senti qu’il était allé trop loin.

        Mes parents ont divorcé parce qu’il restait une ficelle dans le rosbeef après découpe… c’est du moins le souvenir qu’il me reste car j’avais 14 ans.

        1. hussardbleu

          « Mes parents ont divorcé parce qu’il restait une ficelle dans le rosbeef après découpe… c’est du moins le souvenir qu’il me reste car j’avais 14 ans. »

          une vraie « tranche » de vie…. triste sur le fond, mais amusant quelque part… un petit côté « Roman d’un Tricheur »…

          1. gameover

            Oui et j’adore ces clins d’oeil de la vie comme celui de l’avion que tu rates en pestant.
            Et quand tu rentres enfin à la maison ta famille te pleure. L’avion que tu as raté s’est écrasé… 42 morts.

  12. wendigo

    N’est ce pas également un moyen de dire à TOUS les politiques actuels et éventuellement les « en devenir », qu’est-ce que le peuple attend d’eux et donc pour les politiques un moyen d’adapter leur offre à la demande.

  13. val

    Perso j’y vais . D’abord je suis en colère , et puis il y a pas mal de sujets sur lesquels je suis d’accord avec les organisateurs , et puis je fais mien l’adage « Point n’est besoin d’espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer » Mon mari a eu la chance d’écouter Lech Walesa , les ouvriers de Gdansk n’avaient aucun espoir sur leur réussite potentielle et leur combat s’annoncait pourtant bien plus coriace que le notre .
    Bien sûr , j’ai mille et une autre chose à faire ce dimanche que de me les geler pendant des heures à battre le pavé mais bon , mon côté don Quichotte sans doute ..

    1. … Et y aller est tout à votre honneur, bien sûr. Je ne découragerai personne dans l’histoire puisqu’il me semble indispensable d’exprimer sa colère tant que c’est encore possible.

          1. Crema

            On doit bien pouvoir trouver des modèle portable de nos jours …
            Sinon un bon mieux pour empaler une tête ça fait plus « révolution » que la guillotine réservé au procès jugé d’avance 🙂

  14. Max

    Bien sûr que cette manifestation n’obtiendra pas immédiatement des résultats. Le but n’est pas là

    Pour avoir fait les manifs de la LMPT et participer aux veilleurs je me suis rendu compte à quel point les gens sont peu informés et donc peu motivés. Il y’a encore des gens qui ne savent pas que la loi Taubira implique l’adoption. Il y’a des tas de gens qui n’ont jamais entendu parler de la théorie du genre. Et PERSONNE dans la rue n’a entendu parler du Jour de Colère. C’est en tractant et en discutant avec les gens que l’on s’en aperçoit. Ce dont on ne se rend plus compte lorsque l’on est impliqué d’une manière ou d’une autre et que l’on recherche tous les jours des infos sur des blogs tels que celui ci (très intéressant d’ailleurs, je le consulte tous les jours)

    Cette grande manifestation permettra à plus de français de se rendre compte à quel point ils ont laissé les rênes du pays à des gens qui les méprisent et qui leur mentent. Ne compter que sur les élections sans se mobiliser et surtout informer les gens revient à prendre ses désirs pour des réalités. Il va permettre aussi de mettre en place des discussions, des échanges, des réseaux desquels un jour (le plus proche possible s’il vous plait mon Dieu !) sortiront des hommes politiques soucieux du Bien Commun et non de leur ré élection.

    Je rêve peut être mais je préfère être la grenouille qui se débat dans le pot de lait, plutôt que celle qui, fataliste, se laisse couler.

    Je terminerai par cette citation qui me plaît beaucoup :
    « Un homme qui ne se mêle pas de politique mérite d’être appelé non un citoyen paisible, mais un citoyen inutile »
    Thucydide – av JC

    1. gameover

      Thucydide était un politique. Tu vois un boulanger te dire que le pain ce n’est pas bon ?

      Une bonne citation placée au bon endroit et au bon moment peut, pour un instant, faire paraître le pire des imbéciles beaucoup plus intelligent qui ne l’est en réalité.

      Ceci n’est pas une citation et toute ressemblance avec une citation existante ou ayant existé ne pourrait être que fortuite et involontaire. :mrgreen:

      1. petit-chat

        Je trouve que sur ce billet les invectives se multiplient. 👿
        Par respect pour le maître des lieux, essayons de ne pas exciter une animosité qui n’est pas de mise : n’étant pas des rêveurs, il ne s’agit là que d’échanges de points de vue car nous savons bien qu’une manifestation de « pur libéralisme » se solderait par une poignée de gens, mêmes pas d’accord entre eux sur le mot « libéralisme ».

        1. gameover

          Oui mais pas plus que quelqu’un qui en se référant à un journaliste des années 450 av JC traitent les gens qui ne pensent et qui n’actent pas comme lui d’inutiles bien que je ne me sois pas senti concerné.

          Mettre les gens dans des boîtes c’est pas mon truc. On sait où ça mène. Surtout que la boîte en question pour les trucs inutiles a 2 poignées et un couvercle.

          J’admets que les gens puissent vivre en marge de la politique ou de la société. C’est leur droit et je ne les qualifie pas.

    2. gameover

      On me souffle dans l’oreillette que cette citation sur le citoyen inutile est de Périclès… grand pape de la démocratie athénienne.

  15. paf

    « Je rêve peut être »

    l’avantage c’est que t’es pas le seul, tu as 70 millions de reveurs avec toi.

    « Un homme qui ne se mêle pas de politique mérite d’être appelé non un citoyen paisible, mais un citoyen inutile »

    ah ah tu vas bien la kiffer ton utilite je te promets.

      1. hussardbleu

        @val: « mon panache »… on est plus que quelques uns, n’est-ce pas?….pour qui « la patrie brûle encore sourdement dans nos coeurs »….

  16. Tom P

    Bonjour à tous,
    En effet, cette manifestation ne changera sans doute rien. Le pacifisme n’a jamais fait bouger les choses dans ce pays. Celle-ci se rapproche d’une simple manifestation d’opposition, mais socialiste tout de même.
    Cependant, comme dit précédemment, il est primordial d’informer et d’expliquer nos idées et ce qu’est le libéralisme. C’est ici le problème principal, les gens ne veulent plus de socialisme, mais ne connaissent que ça. Les auteurs comme H16, Baptiste Créteur etc., sont la pour diffuser des idées inconnues du grand public.
    A nous d’en faire profiter notre entourage pour pouvoir espérer un changement dans l’esprit des gens.

    1. v

      Ça inclus les fonctionnaires et autres dépendants de l’état ?
      (25% de la population active)

      Parce que pour redresser le pays, il faudrait en virer au moins la moitié et pas étalé sur 15 ans.

    1. Bien sûr, évidemment. Mais cette solution ne serait jamais proposée. Si Hollande part ainsi que son gouvernement, garanti sur facture, on aura des guignols de remplacement.

      La Fraônce, sans gouvernement ? Vous n’y pensez pas !

      1. tabbehim

        le président du sénat ne serait pas le genre de bonhomme qui risquerait de prendre « temporairement » le contrôle?
        je me demande quel serait la PIRE des solutions ainsi que le PIRE des gouvernements pour gouverner ce pays avec les politicards actuels 🙂

        1. Duff

          Arrêtez, tout le monde a compris qu’Hollande ne démissionnera jamais même s’il a un compte en Suisse, qu’il a une concubine 3 ou que son fils 1 couche avec la concubine 2 ou une cousine et que le fils cadet de la concubine 1 se drogue aux yeux de tous – ha merde déjà fait! – mais les organisateurs ne vont pas le dire!

          Le fait est que face aux bonnets rouges, les mauvais indicateurs économiques à l’orée de 2014, et ce avant même les élections, Hollande a du bouger. Je ne m’attends pas que sous la pression populaire ce gland se mette à conduire des réformes d’inspiration libérale, suis pas naïf, mais qu’au moins il cesse de faire l’exact inverse de ce qu’il faut.

          Exemple : Il a été obligé de dire au nez et à la barbe des cocos qui ont voté pour lui que puisque les français ont plein le c** de se faire tondre, on va jouer que sur la dépense publique et qu’il s’y engageait personnellement recevant les satisfecits de nos partenaires européens. En cas d’échec, il passe pour une buse ayant grillé son dernier joker : Si avec ça + des manifs, les français n’ouvrent pas enfin un peu les yeux… Hum je me raccroche aux branches comme je peux mais encore une fois, ne pas bouger = laisser faire la dérive liberticide des socialistes.

          Bien que je partage toutes les réserves formulées ici, histoire de prendre la température, je vais tâcher d’en être.

            1. Duff

              D’ailleurs ce que je dis dans mes deux commentaires au dessus en filigrane c’est que le but de faire connaître son ras le bol a valeur d’avertissement autant à, si ce n’est plus, ceux qui prétendent incarner la moindre opposition à Hollande qu’à Hollande lui même.

              Suite aux actions des bonnets rouges, j’ai bien noté une petite inflexion dans le discours des Le Pen (moins chez Philippot qui est un socialiste pur sucre) sur la volonté de maintenir à tout prix l’étatisme actuel…

              Autre petite fissure à surveiller, étant en déplacement ces derniers temps je n’ai pas de liens, il paraît qu’Alain Juppé aurait jugé le programme de l’UMP dévoilé cette semaine « trop libéral »… Pas une surprise mais dans un contexte lourd et de tension renforcé par des manifs et des actions médiatiques, des masques peuvent tomber et ce serait plus que sain!

              PS : Arnaud Dassier aurait démissionné de l’UDI suite au vote unanimement négatif sur le cumul des mandats des députés UDI… ça fait un moment qu’il y a de l’eau dans le gaz entre le PLD et l’UDI et que Borloo et sa clique, alternative ou pas, ne sont que des apparatchiks socialistes comme tous les autres. Denis Payre a raison sur au moins un point : Ce ne sont pas ceux qui nous ont foutu dans ce bordel qui nous en sortiront. Facile à prédire, plaisant quand ça se vérifie concrètement aux yeux de ceux qui se donnent encore la peine de les ouvrir.

            2. hussardbleu

              Juppé ? c’est une sorte de concentré de tout ce qui a ruiné le pays depuis 30 ou 40 ans.

              Normalien, Enarque et Inspecteur des Finances, ce qui signifie qu’il serait incapable de gérer une épicerie, lui qui voulait vendre Thomson pour le franc symbolique….

              Il n’a, au demeurant, jamais travaillé de sa vie, passant son temps, sous les ors républicains, dans les bureaux de la Mairie de Paris, de celle de Bordeaux, ou des différents ministères qu’il a occupés.

              Ayant été déclaré pénalement inéligible pour des affaires d’emplois fictifs – mais payés pourtant par les brouzoufs sortis de nos poches – il est allé passer quiètement sa pénitence au Canada et y épandre la bonne parole étatiste dans les arpents de neige.

              Pour l’heure, il tâche, avec malheureusement un succès certain auprès des gogos de la « droite », de faire remonter une côte de popularité qui va le poser en rival de Sarko : mais il trouve le timide programme de l’UMP « trop libéral », lui qui ne dédaignait pourtant pas les « libéralités » de l’Etat à son profit (la réfection de son appartement de la rue Jacob pour 200 keuros)…

              Un des plus sinistres constructiviste en réserve de la Ripoublique, toujours du côté du manche, même socialiste, et trouvant par exemple qu’il n’y a pas assez d’immigrés en France…

              Chauve qui peut !

            3. Duff

              Merci HB pour l’avoir rhabillé pour l’hiver, j’avais bien tout ça en tête. Dans ma chambre d’hôtel hier soir j’ai regardé « envoyé spécial » sur le système Balkany. L’autre exemple c’était Tibéri. Notre chère, très chère, trop chère télé poublique énumère les pourris de droite laissant penser qu’à gauche il n’y a que des vierges effarouchées comme Voynet. Nous ne sommes pas dupes et savons que dans tous les camps il y a des pourris qui ont parfaitement théorisé le clientélisme électoral. Ayant vécu quelques mois dans la radieuse cité de Jean-Michel Boucheron, parti avec la caisse laissant une ville dégueulasse dépourvue de tout atout économique bien que pourvue d’une gare TGV certainement accordée grâce à la camaraderie socialiste, je généralise les exemples d’hier à l’ensemble de la classe politique sans vergogne.

              Discussion avec un collègue plus âgé aujourd’hui qui me confie, jeune je croyais dans la politique, le jour où j’ai compris que les politiques y faisaient carrière pour eux-mêmes, j’ai cessé d’y croire. Et moi de répondre, quelle fulgurance, tôt ou tard, tout le monde établit le même constat. Juppé fait pire : Arrivé aux manettes après les deux mandats scabreux de Tonton, la chute du mur, de l’URSS, en 2014, il avoue (étrange révélation!) ne pas avoir rompu avec le socialisme d’appareil, d’apparatchik, de politocard de carrière!.

              Voilà ce qu’il nous faut, mieux que le coup de balai du Robespierre d’opérette, la chasse d’eau d’une « fille de » à la vertu étrangement peu compatible avec l’intransigeance de ses amis, une vraie purge stalinienne de toute cette racaille politique. Mais pas par un homme providentiel passé par le yacht de Boloré ou par le sofitel de NY, juste par un recours régulier à des référendums qu’ils soient décidés par le pouvoir ou par le peuple lui-même. Populiste? Ce n’est pas en général le peuple, la populace, la plèbe, les ignorants, les crétins incapables de bachoter l’ENA en époustouflant d’autres crétins omniscients en flagorneries indécentes, qui redoute la démocratie…

              Pauvre France!

  17. papa

    J’espère qu’ils ont des armures, les robocops d’en face vont leur démonter la tête. MDR. Mes enfants ont fait quelques manifs. Ma fille a fait un petit tour à l’hosto. Je leur avait dit que s’ils ne sont pas mieux armés que ceux d’en face valait mieux pas. Ils ne vont plus à aucune manif qui ne servent à rien. Il faut être près au combat à mort dorénavant pour aller dans des manifs qui auront des résultats. Sinon c’est comme les élections, vaut mieux s’abstenir puisque ça ne change rien. Restez chez vous, arrêtez de perdre votre temps. En ce moment champignons, bientot chataignes, tout ça de moins de commerce, c’est plus révolutionnaire que ces défilés à la noix

  18. v

    « le tabassage fiscal en règle auquel le gouvernement soumet essentiellement les classes moyennes »

    Ben oui, c’est connu, les riches et les un peu moins « riches » y paient rien ou presque
    Faut dire que eux ont les moyens (encore) et qu’ils ne sont qu’une minorité !
    Dans cette classe moyenne il y a un gros pourcentage de « relevant du budget de l’état » qui bénéficient de conditions particulières légales ou non.

  19. LeRus

    Je suis à Paris pour quelques jours. J’ai effectivement vu un peu partout des affiches et des graffitis sur les trottoirs à propos de ces deux mouvements (JDC et Hol. dégage), ça m’a pas mal étonné, je ne m’attendais pas à cela: je croyais les français incapable de se révolter, j’ai eu tord.

    Il est bon de revenir de temps à autre en France pour mettre les pendules à l’heure mais à chaque fois je fais le même constat, CPEF.

    J’ai été effaré de me retrouver à défendre Dieudonné (qui n’est pas ma tasse de thé) à propos de la liberté d’expression. Tous mes amis (même ceux en général plutôt libéraux) trouvent ça normal de mettre des limites à ce qu’on dit, qu’interdire un spectacle est acceptable.

    Enfin, personne ne semble faire le lien entre les impôts et les dépenses (galette de la mairie, ramassage des sapin de noël, prime de rentrée, etc): je ne vois aucune raison d’espérer, les français ont a présent la même façon de penser que les soviets des année 80, les vacances à l’étranger en plus.

    Content de partir demain.

  20. Jacques

    C’est vrai que manifester pour manifester c’est parfaitement vain. Ceci dit, pour manifester pour faire connaître son opposition au pouvoir actuel et à ses dérives c’est un motif qui se suffit à lui-même.
    Ceci dit moi si je pouvais manifester je le ferai, mais dans des buts bien plus précis, pour trouver un modèle de fonctionnement de la chose publique ( sens du mot politique ) qui corresponde mieux à ce que la majorité des gens donne comme sens au mot démocratie. La démocratie représentative telle que nous le connaissons a montré ses limites. Il est temps de revenir à la démocratie directe et à autoriser le peuple à faire valoir sa voix.
    Depuis bien des années maintenant nous n’avons pas eu de référendum car ce mode d’expression du peuple a été détourné et sert plus de moyen de réprouver les politiques en place que pour faire un choix.
    La solution, c’est c’est de rendre obligatoire les consultations nationales à intervale fixe, mais avec plusieurs questions à chaque fois pour empêcher que les gens votent sans répondre aux questions qu’on leur pose.
    Il faudrait de toute façon virer au préalable toute la classe politique au complet, c’est vraiment un préalable….

  21. Alzheimer

    Si vous attendez d’être à 100% d’accord avec une manif pour vous bouger, faites la vôtre tout seul.
    Mais celle-ci doit sonner comme « Dernier avertissement avant changement de méthodes ».

    Puisque ce gouvernement n’écoute pas quand on lui demande gentiment, il va le sentir brutalement.
    C’est malheureux, mais les politiciens ne bougeront que lorsqu’ils sentiront la peur au fond de leurs tripes. Peur pour leur propre vie. Or ce qui est en train de céder, c’est le tabou de la non-violence.

    Ca promet du sang et des larmes.

    1. Kazar

      Ils ont la force publique pour eux, donc ils n’est même pas sûr que quoi que ce soit leur fasse peur, ils sont au pouvoir et ont bien l’intention d’y rester, quoi qu’il arrive.

      1. hussardbleu

        Il existe en effet certain article 16 de triste mémoire, mais cela suppose que toutes les forces de police/gendarmerie obéissent ac cadaver.

        Est-ce encore si sûr, hormis quelques centaines de prétoriens largement stipendiés, ou porteurs de croissants attendris ? J’ai en mémoire, de cet été, une protestation des commissaires de police touchant au sale travail qu’on leur demandait…

    2. « celle-ci doit sonner comme « Dernier avertissement avant changement de méthodes ». »

      Dans ce cas, pourquoi ne l’avoir pas ainsi intitulée ?
      Et puis ensuite, c’est bien beau de dire « dernier averto », mais s’il n’y a rien derrière, ça fait petit bras.

  22. BenOui

    Les Bonnets Rouges ont démonté les portiques chez eux, en Bretagne, mais ils ont gardé le centre de recouvrement. Les portiques et autres péages autoroutiers, c’est pour ceux qui font les révolutions pacifistes.

    La colère sans larmes, c’est du pasteurisé lyophilisé servi sans crème.

    Hollande, doit partir, mais pas pour les raisons évoquées de gauche à droite. Hollande c’est un néant à lui tout seul. le pouvoir est ailleurs et vous le savez tous, alors faites pas semblant de ne pas comprendre. Nous sommes en faillite, Financière, Politique, Sructurel, Culturel.

    Il ne se passera rien ni le 25, ni le 26, ni le 27. H16 à raison, il n’y a aucune alternative, et le mieux serait de supprimer ce poste inutile de président et son gouvernement. La mise en faillite pourra se prononcer plus clairement. Car il n’y aura aucune transition sans mise en faillite.

  23. germain

    eh ben … Je lis aussi régulièrement que possible les articles de H16 ET AUSSI LES TOUS LES COMMENTAIRES.
    et là, franchement, je suis bien déçu de découvrir votre « frilosité » sinon « rejet » de manifester dimanche d’un grand nombre d’entre vous.
    Certes tous les sujets de mécontentements sont à l’ordre du jour de cette manif et c’est un peu brouillon et le mot est faible. Mais rien que le fait d’être LE PLUS GRAND NOMBRE POSSIBLE DANS LA RUE ne peut qu’inquiéter ce gouvernement (et Bruxelles, et etc…) et RIEN que POUR CA, moi j’y serai. c’est trop facile de dire que çà ne sert à rien… pour ne rien tenter.

    1. BenOui

      @ germain,

      « moi j’y serai. c’est trop facile de dire que çà ne sert à rien… pour ne rien tenter. »

      Mais c’est tout à votre honneur de montrer votre mécontentement. J’attends simplement de voir vos réactions lors d’une confrontation. Un rapport de force et quelques intérêts bien compris, juste pour voir, oui, avec un petit coup de pouce parlementaire et quelques députés chahutés… Après ce que viennent de nous pondre nos NationnalZosialistes, approuvé par une modéle opposition, nous allons mesurer la très vive colère…Soyez au moins trois millions, chiffre officiel soit 15 à 20 millions d’après les organisateurs, pour que je me déplace le troisième jour…

  24. hussardbleu

    @germain : je soutiens l’idée de cette protestation générale, mais je n’y serai pas.
    « Monsieur chasse », pour rester dans le style Feydeau qui semble être devenu celui de nos politicards… le « système Ribadier » des étroits mousquetaires de l’UMP…. et celui plus prou(s)tien, les intermittences du c…ul du premier d’entre eux.

    Et pour être franc, à défaut de framée, je me sens plus à mon aise avec une carabine qu’avec une pancarte…

    1. Black Mamba

      Et puis, il faut laisser la place aux hommes vigoureux … quelques soient vos nobles idéaux, vous n’êtes plus le jeune homme d’antan 😉

    1. Black Mamba

      Sa Folie, son idée était là, dans cette tête, obstinée, harcelante, dévorante. …. Mais où sont les neiges d’antan ? … Où sont-ils, Vierge souveraine ? … Je m’enfermais seul avec elle pour la sentir sur ma peau, pour enfoncer mes lèvres dedans, …
      Guy de Maupassant

  25. gameover

    Liberté d’expression : regardez sur quel type de termes Rama Yade a été condamné vs Lepen :

    « famille de profiteurs », « qui ne font de la politique que pour s’enrichir sur le dos des gens », et « s’en met plein les poches » sont injurieuses.

    Rama Yade a en revanche été relaxée pour la phrase « leur seule obsession, c’est l’argent »

    Pointu le tuning.

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/01/24/97001-20140124FILWWW00642-rama-yade-condamnee-pour-injures.php

    Tous termes qui sont réguliètrmrnt utilisés ici et là à l’égard de la classe politique.

    1. Tribuliste

      Oui mais Rama étant (toujours?) UMP, la justice de gôche et le FN bien vu par les pépés au pouvoir, rien de choquant à tout cela.

  26. Tribuliste

    La note de Moody’s n’a pas baissé et du coup Mocouvici « savoure », ce sont ses propres termes… On imagine aisément la suite des opérations si la croissance repart comme annoncé.

  27. theo31

    Bien Sur qu il ne se passers rien demain. Des resistants de salon qui annoncent a l avance leurs actes heroiques et qui vont rester chez eux parce qu il pleut et que c est pas top pour aller prendre l air avec la femme, les gosses et le chien, quelle injure pour ceux qui se battent pour de vrai pour la liberte.

    Si un gvt liberal arrivait demain ce sont les memes qui iraient brailler dans la pour defendre leurs privileges et leurs subventions. Mettre la baisse des impots apres le societal ne rend pas dupe de leurs intentions.

    Quant a Thucydide, c ma prochaine lecture : le dialogue des Meliens est un passage fabuleux.

  28. Aloux

    Mes 2 cents :
    Je suis étonné de lire sous la plume de H16 que Hollande a été élu « démocratiquement », élu certes, légalement sans doute, mais démocratiquement me paraît peu compatible avec ce qu’il dit de la République par ailleurs, ou du moins ce que j’en ai compris. Mais bon je pinaille.
    Les gens manifestent directement contre Hollande, c’est bien, mais évidemment c’est loin d’être assez. Ce que j’attends maintenant (mais je n’y crois pas tellement surtout à court terme), ce sont des voix pour attaquer directement le socialisme sur le plan des idées. En effet je ne m’explique pas qu’une doctrine aussi incohérente intellectuellement, malfaisante moralement et qui a échoué dans les grandes largeurs à chaque fois qu’elle a été appliquée sous ses différentes formes ces cent dernières années jouisse d’une hégémonie morale et intellectuelle aussi absolue en France. Je pense que le socialisme est une erreur, pour rester poli, mais on n’a pas le droit de dire ça aujourd’hui, ou du moins je déclenche un scandale à chaque fois que je le dis, même en des termes choisis et avec de solides arguments, et je ne l’entends nulle part hors de quelques blogs « nauséabonds ».
    Sinon un petit HS, mais pas tant que ça : j’ai assisté hier à une « table ronde » organisée à l’ENS sur l’avenir de l’économie chinoise, à laquelle participait notamment Michel Aglietta, dont j’avais déjà entendu parler moult fois comme du spécialiste de l’économie chinoise le plus en vue de ces dernières années. Je ne m’étendrai pas sur le fait que ce monsieur n’avait manifestement même pas des bases élémentaires en mandarin, ce qui n’est pas sans soulever un doute sur la qualité et le genre des documents auxquels il a effectivement accès pour ses recherches. Sans entrer dans le détail, j’ai été frappé par l’admiration béate des trois intervenants pour l’ordo-capitalisme du gouvernement chinois : aucune critique, aucune réserve sur la capacité de Pékin à planifier le développement à venir de l’économie et de la société chinoise. Il était également question du Japon et de la Corée, mais le point de vue adoptée est toujours celui du gouvernement, de la planification stratégique, des grands conglomérats liés à ce dernier, sous prétexte d’une sorte de différence ontologique entre l’Asie « confucéenne » et le méchant libéralisme anglo-saxon, responsable de la crise de 2008, pouah pouah. J’ai assisté à une apologie du despotisme éclairé, sans que le terme n’ait évidemment été prononcé une seule fois, et il a été dit plus ou moins explicitement que la France devrait s’inspirer du modèle chinois.

    1. val

      Cela n’a rien de surprenant , la Chine a toujours fasciné nos gauchistes . 50 million de membres du PC en dirigeant un milliard de « pekins », leur trip le plus fou !

    2. Higgins

      Si c’était une maladie, ce serait la Lèpre: bien que non mortelle (le Socialisme lui, l’est), la lèpre expose à des invalidités sévères et des handicaps permanents si elle n’est pas traitée à temps.

  29. crosneries

    Ce gouvernement est composé d’une équipe de pantin qui ne fait que suivre la feuille de route dictée par Terra Nova.
    Il ne font que détruire ce que des générations précédentes ont mis des siècles à construire au nom d’une religion « la socialie ».
    C’est un gouvernement sectaire qu’il faut sanctionner, foutre dehors pour le plus longtemps possible
    Effectivement cela ne peut se faire que par les urnes.
    Mais pour cela il faut que les français prennent conscience des dérives.
    Les médias pour bon nombre complice et bien pensant, cachent la vérité.
    Par exemple bon nombre de français ne savent pas que la loi taubira ouvre l’adoption au couple homosexuel et donc bientôt a la PMA.
    Etre présent dimanche agiter des chiffons rouges,
    Etre nombreux , c’est important car ainsi les médias seront obligé d’en parler
    Ces manifs sont un vecteur de communication comme un autre.
    Petit a petit les français finiront par s »intéresser et comprendre.

    1. paf

      on s’en fiche que les homos adoptent.
      Le vrai probleme social c’est l’absence de travail et d’avenir pour les jeunes francais.Continuez a vous concentrer sur les problemes societaux vous aller en manger un max.

      1. crosneries

        @paf l’adoption n’était qu’un exemple,les socialistes sont enfermés dans leur idéologie que l’on retrouve dans les réflexions, rapports et autres que l’on retrouve sur le site T nova.
        Ils sont incapable de faire progresser la France , de relancer l’économie . Pour eux entreprise et esclavagisme c’est la même chose.
        C’est l’entreprise qui crée la richesse et le travail et le PS étant incapable de coller a cette idée il préféré mettre en œuvre des modifications sociétales pour faire croire qu’il travail
        le travail que les français n’ont pas et n’auront pas de sitôt est le résultat de la destruction des valeurs de toutes sortes : travail, enrichissement, société.
        le socialisme a la française c’est le chômage pour tous

      1. Duff

        Oui c’est probable mais je soupçonne fortement les lecteurs de ce blog d’être pour ceux qui sont encore en France les moins dans le besoin… Ce petit confort de la classe moyenne lui fait oublier que dans une société libre et correctement gérée elle serait autrement plus prospère encore. D’où l’étonnement d’un reportage enfin objectif sur la Suisse diffusé sur Rance 2 :

        http://www.youtube.com/watch?v=eiFaf7zxvEQ

        Maintenant la vraie colère viendra de ceux qui n’ont plus rien à perdre y compris de se tourner vers des démagogues qui leur promettront de renverser la table…

        1. hussardbleu

          Rivarol :  Règle générale : toutes les fois qu’on est mieux chez soi que dans la rue, on doit être battu par ceux qui sont mieux dans la rue que chez eux…

          1. Duff

            Depuis Rivarol la démocratie représentative brouille un peu les cartes : Les haines de salon peuvent s’exprimer dans les urnes sans qu’on ait eu à se pencher sur les raisons d’une manifestation publique! Raison pour laquelle je crois que la gauche française a toujours plus tenu le pavé que la droite.

  30. fx

    Je suis plus optimiste que H16 sur ce que cette manifestation peut apporter.
    (1) Un rappel de l’opposition qui monte dans la population sur l’ensemble des sujets. A ce jour le seul mouvement du genre, Hollande degage, a ete reprime en essayant de terroriser son leader en l’emprisonnat des son arrivee a la derniere manifestation… je parie que la methode stalinienne ne passera pas cette fois ci.
    (2) Un mouvement generaliste independant des partis. En tout cas, pas d’alignement evident, et bien plus difficile a recuperer que la Manif pour tous car les themes de JdC egratignent tous les grands partis. J’y voit la le positif du manque de remplacant immediat a FH que pointe H16.
    (3) Finalement, et surtout, l’occasion pour une nouvelle generation de militants et de leaders, independants des partis et courageux, de s’affirmer. Il n’y a pas d’espoir dans les elites actuelles petries dans le systeme. Ce qu’offre la JdC n’est peut-etre pas suffisant, mais c’est necessaire.

    1. crosneries

      @fx coté emprisonnement j’en connait un autre Bernard Buss ,un veilleur de la MPT qui lui a été jeté dans les geôles socialistes ,pour faire un exemple.

  31. Umbrella Corp

    Si je conçois que la grogne monte, je trouve quand même que les revendications sentent à plein nez le national socialisme, et le conservatisme réactionnaire… Rien de libéral, et rien de constructif dans cette révolte.

    1. val

      Et voila voilou , la grosse bonne ficelle classique , on est contre un pouvoir de gauche , plaf , on est national socialiste !
      Je suis personnellement libérale et même turbo à réaction si cela vous fait plaisir et je défile demain, cela n’engage que moi , je ne juge personne , ni celui ou celle qui sera avec moi demain, ni celui ou celle qui décide de rester chez lui/elle.
      Mais svp ,je ne vous colle aucune étiquette alors n’en collez pas aux autres ou alors allez discuter avec eux.

  32. liberalix

    si Hollande dit « zut je me barre » ( même si c’est peu probable, se faire oublier 3 ans suffit à se refaire une virginité dans ce pays de poissons rouges ) , on va récolter l’UMP, bref rien ne changera…
    quid de Denis Payre et nous citoyens ?

  33. Kékorésin

    Tiens, une petite histoire qui ne va certainement pas appaiser les esprits:

    M. AYRAULT ET LA VIE DE CHATEAU
    Il est vrai que ce genre d’ information rend les Français un peu plus haineux. Si la colère monte ce n’ est pas pour rien. Ne souhaitons qu’ une chose, c est que ces profiteurs payent un jour pour tout le mal qu’ ils font.
    Le Jeudi 24 Octobre 2013 donc pas si vieux L ECHO DES VOSGES publie a Souzy-la- Briche « LA VIE DE CHÂTEAU POUR Jean Marc AYRAULT »
    En pleine disette budgétaire, alors qu’ à l’ Assemblée Nationale les députés socialistes attelés au « redressement dans la justice » se creusent la yaourtière pour créer de nouvelles taxes, le patrimoine national fait l’ objet de soins attentifs. Surtout lorsqu’ il s agit d un haut lieu – non pas de la pensée, n exagérons pas – mais de l art de vivre du staff du Polit Bureau.
    Ainsi, le château de Souzy-la-Briche, vide depuis près de 20 ans, revit aujourd’hui …. L’ une des demeures les plus secrètes de la République, qui abrita clandestinement la seconde famille de François MITERRAND entre 1981 et 1995 a fait l’ objet de travaux l’ été dernier. Le Premier Sinistre Jean Marc AYRAULT et sa famille pandi panda s’y sont rendus depuis, à plusieurs reprises et pas en combi.
    C’est un joli pavé dans la mare qu’ a lancé Laurent Valdiguié dans le « Journal du Dimanche », ces jours derniers. Souzy-la-Briche, dans l’ Essonne est un château de quelques dizaines de pièces, dans un domaine de 300 hectares avec forêts, parcs, chapelle du 12ème siècle, bassin alimenté par un canal de 250 mètres de long. Avec de multiples annexes, et bien sur, gardiens, lingères, jardiniers, cuisiniers et palefreniers car les chevaux de Mazarine sont toujours là. Et surtout avec une entrée au fond du parc, loin du portail principal, loin de tout regard, précise le Maire de Souzy Francis JARD. Le tout est « géré » par le Ministère de la Culture. Foin des journées du patrimoine : ce bien public n a été ouvert qu’ une seule fois, en 1995. C’ est là que le Président MITERRAND cacha, quinze années durant, une fonctionnaire de haut rang, Anne PINGEOT, et sa fille Mazarine, sans qu’ aucun de nos donneurs de leçons de morale ait songé à évoquer un éventuel détournement de fond publics. Donc Souzy, joyau du patrimoine républicain, revit. Le couple Ayrault a commandé 56000€ de travaux et a récupéré du mobilier national d’on ne sait où pour personnaliser son nouveau lieu de pèlerinage .. Depuis les AYRAULT y ont fait quelques séjours, sans pendant le temps des travaux commandés par JM et Lulu la nantaise dans les appartements privés de Matignon (pour 68000€.
    Au nom du « sérieux budgétaire ». A Souzy-la-Briche, le maire Francis JARD déplore que jamais depuis 1995 la population n’ ait pu visiter et admirer ce bien patrimonial, cet écrin de verdure, légué à l’Etat (et non au gouvernement) en 1970 par un certain Jean Jacques SIMON, enterré là, dans la chapelle, avec son épouse Renée et son chien Poppy. On en est réduit à constater depuis peu, le nez en l’ air, un ballet d hélicoptères au dessus du village. Heureusement qu’ils ne passent pas du Wagner en survolant comme dans Apocalypse Now. Le Fascisme est plus mondain de nos jours non?

  34. Kékorésin

    Pour le jour de révolte, le message est assez brouillon.

    Je suis révolté, libéral limite anar mais je n’adhère pas au fait que l’on prenne pour prétexte le ras le bol fiscal légitime pour y glisser des positions catholiques même missionnaires 😉 Les religions sont aussi coupables que le pouvoir en termes de censure. Les idées qui vont de rétrogrades (anti-IVG, mariage comme il faut…) à complètement ineptes (créationnisme pour les Catho ou les Musulmans) n’ont rien à faire dans la rue. C’est même un peu plus grave car il n’échappera à personne (du moins dans ce blog) que les humoristes qui osent encore égratigner ces bastions de l’intolérance, doivent le faire de façon paritaire. Lorsqu’on rit d’un juif ou d’un catholique, il faut rire aussi des autres pour échapper à la vindicte ou à la justice.

    Pour ce qui est de virer la panthère rose, je suis en phase avec H16. Qui d’autre pour exercer le pouvoir dans l’intérêt général? Le système clientéliste est dans une ornière beaucoup trop profonde pour s’en sortir avec quelques pincées de réformes et nos cumulards tiennent trop à leur confort matériel pour se mettre en danger. Quelque soit la couleur politique, cela va de l’attentisme à la dictature qui, même prolétarienne, laissera une longue traînée de sang sur le pavé. Bref, dans un pays qui a abandonné tout pragmatisme individuel au profit d’un collectivisme destructeur, c’est pas gagné!

    1. « n’ont rien à faire dans la rue »
      Pardon mais la liberté d’expression (libérale) leur permet d’exprimer largement ce point de vue. Qu’il ne vous agrée pas, ok. Mais ils n’ont pas moins à faire dans la rue que toute autre opinion.

      1. Kékorésin

        Ok pour la liberté d’espression mais je visais surtout l’intolérance de ces groupes sectaires. Il est vrai que le fait qu’ils se ridiculisent sur la voie publique permet de les faire sortir en pleine lumière. Désolé pour ce dérappage liberticide, comme quoi la tentation est grande lorsqu’il s’agit d’isoler certains groupes qui ne nous conviennent pas! Mea culpa 🙂

    2. gameover

      C’est ce que je disais plus haut. Il est impossible de fédérer des gens autour de revendications contre des oppressions mises en place pour diviser. C’était bien le but.

      D’ailleurs on le voit bien du coté de l’UMP où ils sont obligés d’acquiescer pour ne pas être immédiatement rangés du coté anti-républicain. J’admets que la position n’est pas facile à prendre pour eux sauf à s’inscrire au parti libéral.

      Pour en revenir à la manif il faut un slogan unitaire : « Foutez nous la paix »

    3. Higgins

      Le créationnisme est plutôt le fait des églises d’inspiration protestante très marquée Amérique du nord. Le milieu catholique classique ne s’intéresse pas à ce sujet. Quant aux traditionalistes, ils sont, à ma connaissance, assez discrets sur ce point. Ils sont plus attirés par la messe en latin. Pour certains sujets de société comme l’IVG, je ne vois pourquoi au nom de quoi (et c’est valable dans les deux sens) on n’ en parlerai pas. Ce qu’une loi a fait, une autre peut le défaire, c’est là le principe même de la démocratie. Un autre principe, oublié semble-t-il par nos apprentis dictateurs, est que l’exercice du pouvoir majoritaire ne peut pas être synonyme de libre exercice des caprices. Si cela est le cas, attention au retour de bâton. J’ai bien peur que dans ce pays, le point de non-retour ait été franchi.

  35. le bib

    « Qui, actuellement, dans la vie politique française peut prétendre, même vaguement, avoir assez de courage pour remettre à plat la fiscalité, laisser tomber l’écotaxe et les radars, revenir sur les avalanches de réformes sociétales…? »

    J’ai vu une interview de Denis Payre il y a quelques jours, et son discours répondait peu ou prou à ces questions (parmi d’autres sujets) d’un point de vu citoyen et assez libéral, m’a-t-il semblé.
    @h16 Pensez-vous qu’un vrai changement de fond pourrais venir de ce genre de personne (puisqu’il a l’intention de s’engager en politique) ?

        1. gameover

          Ca encore ça ne me gêne pas, faut bien s’adapter et ça prive l’état de ressources. Tu ne vas pas manifester sous prétexte que la route a été fabriquée avec des impots que tu n’approuves pas.

          Nan, moi le premier truc que je vois c’est que les foncs ayant un mandat doivent démissionner de leur poste et ça ça va dans le bon sens. Manque de bol, en fin de mandat tu assures à tout élu issu du privé ou du public d’un poste de fonc en catégorie A.

          Et le congé parental… euh pardon congé électif de 3 mois. Ils parlent déjà de financement…

          C’est rapé.

        2. leolelor

          L’argent est le nerf de la guerre, ce n’est pas choquant.

          Ce parti cherche à recueillir les mécontents du système, donc ils chassent un peu sur les platebandes du FN, avec les aspects totalement indésirables (racisme, nationalisme, …) en moins.
          Les principes affichés sont plutôt libéraux (notamment volonté affichée de ramener les prélèvements obligatoire à un niveau standard (35 % ?).

          Ce qui me gêne, c’est que ça met du temps à décoller (ça ne bouge presque plus depuis deux mois), et que c’est centré sur une seule personnalité (Denis Payre) qui risque de générer un rejet de la part de ceux qui se méfient des très riches. Il faudrait qu’il arrête de se mettre trop en avant.

  36. lactimelle

    j’ajouterais à ce billet qui a le mérite de poser les bases que je ne vois pas en quoi la démission d’un gouvernement démocratiquement élu pourra envoyer un signal positif à tous nos amis de l’étranger, qui jouent quand même un rôle dans la croissance de notre pays.

    On peut en effet poser la question de l’élection présidentielle, qui du fait de l’abstention et des votes blancs, conduit à élire parmi les candidats celui qui apparaît comme le moins pire à environ 40% des inscrits, ce qui fait que d’emblée, la cote d’opinion d’un président ne peut pas exploser les plafonds sauf à ce qu’il ait des idées vraiment novatrices qui fonctionnent réellement et qu’il n’aurait pas exposées – allez savoir pourquoi – pendant la campagne électorale. Il ne serait peut être pas stupide d’imposer un quota de votes exprimés pour être élu à chaque type de fonctions, ce qui obligerait les candidats à chaque type d’élections à gagner leur légitimité. Enfin bon ce n’est pas le débat de ce jour de colère.

    Parce que tous ces gens mécontents pensent apparemment que si le gouvernement démissionne et qu’on remplace Montebourg et Sapin par Copé et Bertrand ou par Désir et Aubry, le pays va d’un coup aller vachement mieux. J’aimerais y croire mais je dois dire que j’ai quand même quelques doutes. Je ferais sans doute davantage confiance à Kick Ass et Forest Gump, c’est pour dire si je suis emballée par la perspective des remplacements ci-dessous évoqués.

    Et en effet, je ne vois pas très bien comment une manif lancée par des anti-mariage pour tous dont beaucoup ne comprennent pas grand chose aux subtils critères de Moody et de Fitch pour estimer que nos bonnets rouges ne valent que la note de AA (vous remarquerez que la pile de mon réveil, fabriquée par les Chinois, a gardé son AAA) pourrait fédérer tout un peuple. Encore moins les indépendants, les entrepreneurs et les salariés pas encore découragés qui sont ceux qui ont le vrai pouvoir, celui de nous sortir du marasme ou de nous y laisser s’ils choisissent d’arrêter de se battre. Donc râler un coup oui, montrer qu’on est nombreux à ne pas être contents, oui aussi, qu’il faut que nos élus aient le souci d’aller dans le sens du bien commun, oui encore. Mais dès lundi, se demander comment on peut chacun mettre u n coup de collier pour vivre bien ensemble, en oubliant la colère, encore plus.

        1. Général Bol

          Ah non, les moules-frittes, c’est la Belgique. La Hollande, c’est plutôt les moulins à vents et la Hollandie, les moulins à moudre du vent (même s’il y en a pas) et les moules à cons.
          Je pense que le président François a suivi les conseil de son con-fesseur, le pape François : garde la plus jeune pour tes vieux jours.
          François Hollande et Justin Bieber, même combat (ou con bas) : n’importe quoi pourvu que l’on cause d’eux.
          Rompez.

        2. gameover

          @ Duff
          MDR
          Bah… je sais pas. C’est sa vie privée.

          Ah… on me dit dans l’oreillette qu’il a fait un communiqué à l’AFP pour dire qu’il avait jeté Valoche.
          AFP… Vie privée… y’a un bug…

  37. Dom

    H16 « les proverbes faut faire attention »..Je l ai baptiser ma « petite bible »un petit recueil de proverbes,preface de Jean Dutourd(un Immortel vous le savez je suppose) il dit des proverbes :tresor legue par des generations de petites gens qui se sont rudement heurtes au monde et qui ont constate qu on ne peut rien sur lui ou peu de chose..plus loin:ils sont des recettes pour echapper autant qu il se peut a la rapacite des puissants..plus loin il dit aussi que la gauche n aime le peuple qu abstraitement ou idealement..et d autres choses fort interessantes!
    A cet instant mon cynisme discret habituellement prenant le dessus,je ferais part de quelques proverbes qui me laisse perplexe..:medecin,gueris-toi toi-meme..la robe ne fait pas le medecin..meme le pire medecin en laisse a tuer plus qu il n en tue..en depit des medecins nous vivrons jusqu a la mort.On croirait lire du Bloy non??ou plus explicite encore que Bloy,Aurelien Scholl,ils se connaissaient,et son inquietant « cas de nevrose »;bref,les proverbes me semblent utiles,encore.
    Portez vous bien.Au plaisir.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.