Montebourg veut redresser productivement l’Euro à coups de pelle dans la nuque

La sueur perle sur son front. Il ahane, la fatigue faisant parfois sentir une langueur pénible dans ses muscles mis à rude épreuve. Mais Arnaud n’abandonne pas. C’est une question de principe, de motivation interne, c’est une façon de canaliser ce feu ardent qui nourrit son ardeur, fait vibrer ses tripes et bouscule ses pensées dans un bazar cosmique effervescent et coloré. Sans se relâcher, Arnaud repart au combat.

Et il ne s’en laissera pas conter. On ne la lui fait pas, à lui : les choses vont mal, certes, mais la foi bouge des montagnes, et tant pis si la sienne ressemble à un numéro d’équilibriste du cirque Bouglione, et tant pis s’il pousse sur la mauvaise montagne qui, d’ailleurs, est plutôt une grosse pile de vieux linges sales : Arnaud ira jusqu’au bout, il ne lâchera rien, il n’abandonnera pas.

Depuis le début de cette année, les semaines qui sont passées dans le calendrier sont comme des années pesant sur ses nerfs tant la conjoncture fut difficile et la réalité, chafouine, aura refusé de se plier à ses injonctions pourtant pleines de convictions. Ainsi, rudement, il avait évoqué rapidement l’idée de claquer le museau de Google, ce dragon étranger venu piétiner les données personnelles du petit peuple français dont il avait la garde, lui et les autres preux ministres-chevaliers de la Table Gauche. Il avait donc réclamé une relocalisation autoritaire en France des données du grand animal vorace, avant de se faire expliquer en coulisse que ses demandes étant grotesques, il fallait à présent émettre rapidement un démenti poli mais ferme et que non non, finalement, on va s’arranger discrètement merci passons à la suite.

Et quelle suite ! Si, pour le dragon des internets et des lolcats, les allers et retours du cabinet montebourgeois ont bien fait rire les internautes attentifs à la démonstration de confusion et d’incompétence qu’ils offraient au public, au moins le brave Arnaud se retrouve en terrain connu lorsqu’il s’agit de parler entreprise et économie en général, et monnaie européenne en particulier.

montebourg is arnoleoneEt pour Arnaud, après avoir tour à tour désigné comme ennemis de la France économique les Coréens, les Allemands et, de façon générale, tous ces méchants étrangers qui tentent de racheter nos bijoux français, il fallait passer à un registre un peu différent, bien que toujours déclamatoire et toujours délicieusement teinté de ce dirigisme colbertiste aux senteurs vieille France.

Et pour que sa voix porte bien, que ses petits mouvements de mentons puissent convoyer correctement toute l’impétuosité et le caractère indiscutable de ses demandes, il s’est donc adressé directement au MEDEF. Ça lui change de parler à des patrons d’entreprises étrangères qui ont cette fâcheuse tendance à lui dire « oui » devant et « n’afoutr » derrière et qui lui laissent dans la bouche cette abominable amertume que l’échec risible lui provoque trop souvent.

C’est pratique, le MEDEF ! Groupement de copains et de coquins habitués au capitalisme de connivence étatique, pas un de ses membres ne peut prétendre pouvoir se passer vraiment de l’État français et pour Arnaud, il est dès lors bien plus facile de fanfaronner qu’avec un vendeur de pneus américains ou de ferrailles indiennes. L’angle d’attaque est tout trouvé : utilisons ce Pacte de Responsabilité, bricolage improbable d’un François Hollande alors coincé entre deux actualités ridicules à base de quenelles et de casque de scooter !

En substance, comme l’État français va mettre en place un Pacte de Responsabilité (avec l’évident brio qu’on lui connaît déjà), le courageux Arnaud demande en retour que les entreprises qui en bénéficieront (forcément) créent près de deux millions d’emplois. Pouf, parce que bon, c’est évident :

« J’observe que sur ces cinq prochaines années, si la conjoncture est celle que nous prévoyons, la France créera environ un million d’emplois. Dans le même temps , nous aurons aussi 650.000 nouveaux arrivants sur le marché du travail. Du coup, le chômage ne baissera que d’un point. Pour moi, l’objectif en termes de contreparties serait au minimum la création de 1,65 million d’emplois de manière à ce que l’effort des entreprises puisse contribuer à une baisse de 2 à 3 points du chômage. »

Fastoche. Un miyon d’emplois créés qui sortent par ce petit tuyau ici, et une injection de plus d’un demi-miyon par ce gros tuyau là, et donc conclusion il faut que ce petit tuyau-ci débite presque deux fois plus en ajustant le volant ici, la manivelle ici et là, et en appuyant sur le gros bouton, pouic voilà c’est fait, et un quart de tour sur le bidule là et c’est bon on ne touche plus à rien. Ça va le faire. « Si la conjoncture est celle que nous prévoyons », hein, bien sûr !

oh noesPauvre Nono. S’il n’avait pas cette capacité à frétiller aussi stupidement, on le prendrait presque en pitié. Car inévitablement, ça va piquer un peu lorsqu’encore une fois (et comme toutes les putains de fois précédentes depuis 40 ans), on se rendra compte que la conjoncture n’a pas été celle qu’ils prévoyaient (oooh, zut), que la croissance anémique n’a pas permis de créer les emplois prévus, que le pacte de responsitruc se traduit par une petite bouffée d’air tiède à l’odeur douteuse, et que les entreprises n’ont pas pu jouer le jeu, sabotées qu’elles sont par les bonnes idées de taxes nouvelles et d’impôts rigolos novateurs que le reste du gouvernement se sera empressé de trouver d’ici à Noël prochain…

Bien sûr, Arnaud a probablement, enfoui au plus profond de son être intrépide, joyeux, primesautier même, cette petite pincée de lucidité qui lui permet de comprendre, sans en rien laisser paraître, que tout ceci n’est qu’une mascarade supplémentaire que seules ses grimaces comiques arriveront à faire passer dans les médias français. Mais qu’importe : il ne joue pas l’avenir de la France, mais plutôt la montre ou son avenir propre.

Et dans ce cadre-là, rien ne vaut les déclarations à l’emporte-pièce. Alors, en plus de ces millions d’emplois créés à gros bouillons et doigt mouillé, on va aussi exhorter le reste de l’Europe à suivre le mouvement qui, de loin, ressemble bien à celui, vertical et circulaire, d’un cheval de bois sur un manège enfantin aux lampions clignotants, Arnaud juché dessus et criant « Yahou ! » l’air émerveillé. Et quand je dis circulaire et vertical, je m’explique : à court d’idées nouvelles, les caciques du PS reviennent régulièrement, circulairement même, à cette chimère qu’en tripotant la monnaie, on pourra créer de l’emploi et de la croissance. Et vertical, parce que cette fois, il s’agit d’impulser un tel mouvement, vers le bas, à la monnaie européenne.

C’est, bien sûr, parfaitement idiot.

montebourg moquage de visage

D’une part, idéologiquement à peine armés d’un petit couteau pour affronter la guerre économique moderne, les socialistes proposent ici une non-solution qui n’a jamais fonctionné nulle part, et vont se faire déchiqueter par le crépi du mur de la réalité sur lequel ils viendront se frotter langoureusement, et nous avec, pour ne pas changer les bonnes habitudes qui foirent. Une baisse autoritaire de la monnaie, décidée par une banque centrale et une autorité politique, parfaitement artificielle, sera bénéfique exclusivement pendant le temps nécessaire aux ajustements du reste des marchés (monétaires, de matières premières, de transports, d’énergie, de biens manufacturés et de services). Quelques semaines ou quelques mois plus tard, l’effet de la dévaluation sera estompé, et l’Europe (la France en premier lieu) se prendra de plein fouet les réajustements inévitables : le pétrole sera plus cher, tous les produits dérivés l’utilisant aussi, le coût du transport grimpera, etc… Même dans un monde où la France serait à peu près autonome, très majoritairement exportatrice, l’opération serait risquée et aux effets éphémères. Dans le monde actuel, une dévaluation sensible se traduira par un jeu à somme nulle, dans le meilleur des cas (et la « souplesse » actuelle des marchés montre qu’on en sera loin). Et pour une France majoritairement importatrice, cela sera extrêmement douloureux à moyen et long terme.

D’autre part, une telle mesure ne pourrait s’envisager qu’en imprimant massivement de l’Euro (ou en achetant des sommes colossales de dollars, de yens et de livres, ce dont on n’a pas les moyens), ce qui ne manquera pas de réjouir nos copains du Nord qui adoreront l’idée de diluer leur monnaie dans nos conneries. Comme, de surcroît, les Européens sont plutôt placés sur le chemin de la déflation, générer suffisamment d’inflation pour dévaluer l’euro revient à injecter (on ne sait pas trop comment) des montants titanesques dans l’économie, avec le risque évident de perdre tout contrôle des phénomènes déclenchés.Et même si on peut trouver fort drôle Montebourg allant chercher sa baguette de pain avec une brouette d’Euros fraîchement imprimés, globalement, c’est une bien mauvaise soupe qu’il veut nous vendre ici.

Comme dans tout manège, le plaisir ne dure que tant que la musique joue et avec ces « solutions », la musique s’arrêtera vite. Les socialistes comme notre brave Arnaud n’ont toujours pas compris le problème. Refusant obstinément la réalité parce qu’elle est trop moche, ils continuent de bidouiller l’économie, refusant de voir que l’augmentation continue des vexations fiscales appauvrit tout le monde, finances du pays incluses, refusant de voir que seule la diminution effective, massive et à tous les niveaux d’un État obèse pourra sauver leurs miches, refusant de comprendre que le problème, c’est l’État, c’est eux, c’est leurs idées pourries et leurs méthodes rances.

Ce pays est foutu.

J'accepte les Bitcoins !

1bgfnzD5QFmnStyJ984rHYp5Voq133Bgk

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires169

  1. Calvin

    Mais oui, il a raison, le Nono !
    Il faut tourner le dos à l’Euro fort pour éviter de se retrouver dans l’état lamentable de la Suisse, qui avec sa saucisse, pardon, son Franc Fort, perd ses industries à tour de bras. Non ?

    C’est pas possible : au gouvernement, il y a sans doute des sessions quotidiennes de coaching anti-réalité….

    1. Black Mamba

      Il me semble que le Franc Fort est adossé à l’Euro, donc les suisses risquent aussi de se prendre en pleine figure si cela se réalise :-(

      1. Zendog

        Vous avez hélas d’autant plus raison que la BNS (banque nationale suisse) a cru nécessaire des soutenir l’euro grâce à une parité fixe et pour faire cela, en a acheté des quantités effrayantes. Cela pour éviter que le F. Suisse devienne une monnaie refuge.

        1. Semaphore

          Il est plus exact de dire qu’ elle n’ a pas eu le choix pour éviter que le FS ne s’ envole à des niveaux stratosphériques. Ce pays est trop petit, y compris en valeur économique pour que sa monnaie serve de réserve au monde. Comme les arbres, les parités des monnaies ne peuvent pas monter au ciel sans dommages.

        2. MadeInCH

          En fait, la BNS a acheté en masse, pour réguler le cours €-CHF.

          Elle a acheté… des emprumpts allemands! Elle a même été le principal acheteur durant un bon moment.

          Indirectement, elle tiens les allemands par les c0uilles.

          Si la BNS cesse se achats ou se met à revendre, alros l’Allemagne va voir ses taux exploser, et ce sera pas bon pour elle.

          Je dois dire que c’est bien joué!

          1. Resistant Valaisan

            Complement, cher compatriote : des obligations allemandes certes, mais aussi francaises et hollandaises. Donc si l’ Europe est pas contente des resultats des dernieres votations, la Suisse pourrait menacer de creer un petit crash obligataire de derriere les fagots. Mais on est trop gentils pour ca malheureusement.

      1. Calvin

        ‘Tain, mais vous n’avez rien compris, encore !

        On ne va pas revenir au Franc, ni Suisse ni pré-Euro, mais au Franc CFA.

        Du jour au lendemain, 50 millions de français vont devenir millionnaires.
        Si si !
        Un quart d’heure de gloire pour la France !
        Et certes, un pain au prix de la boulangerie, mais on n’a rien sans rien !

          1. huguesL

            Encore un avatar interessant, Black Mamba! Le debutant que je suis aimerais surement discuter katana avec vous, mais hors du blog, of course.

            1. hussardbleu

              « discuter katana avec vous »… celle-là, je ne l’avais jamais encore entendue… ces jeunes débutants ont toutes les audaces… mais m’est avis qu’il va bientôt y en avoir un nouveau à pédaler dans la cave avec WP….

            2. tabbehim

              HB, laisseriez vous entendre que Black Mamba attire ses proies en relative innocence avant de les enfermer, une fois totalement soumis, dans une cave froide et humide à pédaler pour faire tourner toute la maison? :D

              c’est du capitalisme gagnant je trouve *.* elle a compris comment tenir la barre fermement pour faire tourner la boutique avec des (esclaves) employés totalement (soumis) obéissant et donnant de leur corps pour le bien de leur entreprise !

              vite des cours de gestions pour apprendre aux patrons cette technique !

            3. hussardbleu

              Evidemment, jeune naïf ! seuls les Anciens, tels Harry et moi-même, savent résister à cette moderne Circé… gare aux métamorphoses…

            4. tabbehim

              circé la magicienne?
              celle qui dans la mythologie grec transforma les compagnons d’Ulysse en pourceaux, la sorcière dont la beauté et les breuvages sont tels des trésors interdit aux mortels ?
              Qui sera le Télémaque du blog pouvant aller libérer les captifs qui sue sang et eau pour la beauté de leur maitresse?
              (un hussard est armé non? vous tentez l’aventure? :D )

            5. Black Mamba

              Je me suis abstenue de répondre de toute la journée pour voir si Sieurs Hussardbleu allait intervenir comme de coutume … Il ne m’a pas déçu :mrgreen: je savais qu’il lui serait difficile de ne pas s’interposer comme un preux chevalier pour préserver le peu de vertu qui me reste…même s’il use d’un épouvantail pour éloigner tout intrus. …
              Que c’est mignon :twisted:

            6. hussardbleu

              Chère amie !!!!! fi, fi !!! je ne faisais que rendre un hommage – a contrario pour ainsi dire – à votre vénusté si chastement et trompeusement illustrée ce jour !

            7. Aristarque

              Se taire toute une journée a dû vous coûter un bras. J’espère que WP n’en a pas trop reçus, de coups de fouet dans l’intervalle temporel par votre absence au clavier, ainsi libéré pour l’usage de votre poignet ?

            8. tabbehim

              la question est hussard bleu s’est il interposé pour protéger la grande sorcière circé, ou l’artémis qui sommeille en BM :P
              Il éloigne les intrus qui tiennent à la vie, mais pas les intrus que le danger ne suffit à freiner leur envie de dangers ^^

            9. hussardbleu

              Serait-ce donc déchoir que de sauver, malgré lui, un « roué » encore dans les premiers feux du plaisir, tout en rendant justice aux appas de la dangereuse tentatrice ?

            10. Black Mamba

              Par ce post ultime vous confessez bien mes soupçons que vous vous êtes interposés pour sauver au moins l’un de nous d’un quelconque monstre sortie de votre imagination … Ah! Mon cher Don Quichotte …

          2. Aristarque

            Rencontrer BM ne posera aucun problème, sauf celui d’éviter élégamment et sans la froisser, de trinquer avec elle, surtout si c’est elle qui amène les bouteilles…
            C’est que je passe déjà bien assez de temps dans les catacombes pour éviter d’être tenté d’y pédaler davantage, même en compagnie du gai-luron WP… :-)

  2. Calvin

    [Les socialistes] « vont se faire déchiqueter par le crépi du mur de la réalité sur lequel ils viendront se frotter langoureusement… »

    Miam. Encore de belles formules qui ravissent mes yeux et mon âme.

    Merci h16 !

  3. Le Gnôme

    Lorsque j’ai fait mon service militaire, il existait la maxime suivante:

    Napoléon, un jour de caprice,
    Fit d’une putain une impératrice.
    A l’armée, on est moins exigeant,
    D’un con on fait un adjudant.

    On peut actualiser ce dicton.

    Napoléon, un jour de caprice,
    Fit d’une putain une impératrice.
    En France, on est moins exigeant,
    D’un con on fait un gouvernant.

  4. Calvin

    Coquille ?
    Bien que le jeu favori de Nono en lui même soit effectivement nul, j’aurais plutôt lu :
     » par un jeu à somme nulle ».

  5. Jesrad

    Donnez un marteau à un imbécile, et il s’empressera de voir des clous partout. C’est dépristernant de calamitilarité de voir, encore et encore et encore et encore… chaque nouvelle fournée de clowns à roulettes du gouvernement s’essayer aux mêmes interventions débiles qui ont foiré pour leurs prédécesseurs (des prédécesseurs qu’ils n’auront d’ailleurs pas manqué de critiquer pour cela, hein).

      1. olivier r

        Je veux bien, mais on a un déficit démographique théorique de l ordre minimum de 100 000 personnes par ans, ca voudrait donc dire qu on a un solde migratoire positif de plus de 200 000 actifs/ an?

        1. Yrreiht

          Ce doit être à peu près ça, oui, c’étaient me semble-t-il les chiffres avancés par Philipot et non démentis par Valls. Quelque chose vous étonne, vous ne le saviez pas ?

          1. olivier r

            200 000 actifs ca fait quand même pas loin du double en individus… Je pensais qu’on était plus dans les 250 000 au total. Est ce que tout ce beau prend en compte ceux qui QUITTENT la France car ça commence à ne pas être négligeable je pense…

            1. Claribelle

              Oui, voire même le triple ou plus car les arrivées sont surtout du fait du regroupement familial (et on travaille rarement avant 18 ans).
              Donc soit Arnaud ne sait pas compter (il compte tous les arrivants comme actifs) soit le solde migratoire va faire un grand bond en avant…

            2. Greg

              Ouais, il y a actif et actif, hein…

              L’activité criminelle est pleine de gens très actifs, n’est-ce pas…

          1. Aristarque

            Non, Non. Tu as tout faux!
            Ces jeunots parlent d’un anecdotique moteur de recherche du oueb…
            Reprends donc un verre de Montrachet et laisse causer (parce qu’ils peuvent pas connaître ta référence qui date quand même un peu avec sa cinquantaine tapée)…

            1. hussardbleu

              La référence était double, l’une des branches étant nettement plus récente…
              Sur la plus antique, une « quip » de l’homme dont s’agit, et que j’aime bien :

              Lors d’un spectacle dans une petite ville du Midwest – disons… Waspfart – il lança : « Ici, dans ma chambre d’hôtel, les plafonds sont si bas que les rats ont les épaules voûtées ».
              Le lendemain matin, le journal local publia une protestation indignée du propriétaire de l’hôtel qui annonçait une action en diffamation.

              Sur quoi Bing convoqua une conférence de presse avant de quitter la ville, pour solliciter l’aman du taulier, et il déclara donc devant les micros :
              « Je regrette profondément d’avoir dit que « les rats avaient des épaules voûtées ». En fait, ils ont des épaules tout à fait normales »…

  6. Semaphore

    Si la dévaluation d’ une monnaie était LA solution aux problèmes économiques courants, nous en aurions tous les mois, de droite et de gauche, ici et là dans le monde… Le fait que ce ne soit pas le cas est révélateur de la vacuité de cette idée.

    1. Sabrauclair

      Ce moyen (la dévaluation) fut abondamment utilisé par le passé. Il permettait de repousser le problème à plus tard.

      Le problème avec l’euro c’est que nos dirigeants ne peuvent plus dévaluer librement car cette prérogative ne leur appartient plus.

      1. Adolfo Ramirez Jr

        Je ne vois pas où est le « problème ». Personnellement je préfère que ma monnaie soit gérée par des technocrates en Allemagne que par des socialistes français.

        1. gameover

          J’en profite pour dire que j’aime bien les technocrates.
          Il semble qu’ils soient en général mal vus car ils semblent prendre des décisions sans affect.

          Si un analyste dit qu’il vaudrait mieux licencier la moitié du personnel pour sauver l’autre moitié avec démonstration à l’appui… c’est un technocrate. (sachant que celui qui les sauve tous s’appelle Montebourg)

          1. hussardbleu

            « J’en profite pour dire que j’aime bien les technocrates.
            Il semble qu’ils soient en général mal vus car ils semblent prendre des décisions sans affect. »

            Est-ce que tu ne confonds pas « techniciens » et « technocrates » ?

            http://fr.wikipedia.org/wiki/Technocratie_%28plan%29

            c’est essentiellement américain dans cette étude, mais en France, à la même période, on avait X-Crise, la Synarchie, tous exemples peu enthousiasmants, qui ont donné, à juste titre, mauvaise réputation au terme.

            Actuellement, on a Le Siècle et autres réseaux qui ne me paraissent pas davantage sympathiques….

            1. gameover

              Non HB, dans son sens commun :

              technocrate, nom
              Sens Responsable qui exerce un pouvoir politique en faisant prévaloir les aspects techniques [Politique]. Anglais technocrat

            2. gameover

              Je te comprends bien HB.

              Le fait que la techno soit un mouvement musical ne veut pas dire qu’un cours de techno est un cours de musique.

              La technocratie a toujours un sens péjoratif quand les politiques et les syndicats désignent les responsables de leurs propres décisions au niveau de l’UE… comme si ces technocrates étaient des abrutis.

            3. hussardbleu

              « Le fait que la techno soit un mouvement musical ne veut pas dire qu’un cours de techno est un cours de musique. »

              Certes, mais si l’on parle étymologie, quid de la terminaison « crate »?
              Je n’aime pas plus le gouvernement des techniciens que celui des juges…

    2. MadeInCH

      Il me semblöe que DeGaule avait utilisé la dévaluation intelligeament.

      Actuellement, le prix du pétrole à la pompe, il n’exploserait PAS. Le prix à la pompe est composé de ~30€cents, et de ~1.2€ de taxes pour un prix total de ~1.5€. Si les prix d’importation doublent, alors ~le prix à la pompe passera de ~1.5 à ~1.8 environ.
      Je ne connais pas les chiffres exacts. Ce sont des ordres de grandeurs.

      Mais du temps de DeGaule, c’était une autre époque. La France importait moins.

      ça demande tout de même réflexion, il me semble.

      1. Deres

        Vu l’importance de l’énergie dans notre balance commerciale, ce ne serait pas négligeable du tout. De plus, la baisse apparente des coûts interne serait en partie compensé par la hausse du prix de l’énergie qui intervient dans les prix. Et il ne faut pas oublier que la dévaluation servirait surtout à donner de la marge de manœuvre au politiques. Ils en profiteraient donc pour être généreux ce qui pousserait encore plus vite l’inflation. Notre gain de compétitivité ne serait donc surement que temporaire. Par contre, notre perte de pouvoir d’achat serait définitive …

      2. Aristarque

        Et le Général ne laissait sûrement pas les comptes publics entasser les déficits, ce qui avait également de l’ importance pour la suite de l’ histoire.

            1. Greg

              Nous sommes très mal habitués ici en Suisse, avec notre confédération qui aligne les résultats meilleurs que prévus dans ses comptes, une dette qui ne monte pas…

              Oui, nous fumons du puissant.

      3. gameover

        Erreur MadeInCh…
        Ton calcul revient à baisser les taxes… donc globalement moins de rentrées fiscales… Ce que je dépense en plus en essence sous-taxé ne sera pas dépensé dans d’autres domaines taxés.

      4. sarah

        il me semble que pour le prix de l’essence, les taxes sont proportionnelles donc forcement la part des taxes, en valeur, augmenterait aussi. La tva s’ajoute à une autre taxe IPP et au prix du brut. Et du coup notre balance commerciale serait encore plus catastrophique qu’aujourd’hui….à moins qu’on se lance dans l’exploitation du gaz de schiste ?

  7. Higgins

    Le ministre des veaux-sous-la-mère me fait penser aux journaleux de l’Abération: le même refus de voir la réalité en face, le même recours aux injonctions les plus débiles pour remédier à la situation catastrophique dans laquelle ce pays s’installe.
    La réalité c’est que l’indice PMI reste obstinément en dessous de la barre symbolique de 50 (http://www.bfmtv.com/economie/france-lindice-pmi-se-redresse-un-peu-janvier-693380.html) indiquant si l’en est encore besoin l’échec complet de la politique économique suivi par le pouvoir, que ce pouvoir est dans l’impossibilité total de faire respecter ce à quoi il s’est engagé avec la commission européenne (en dépit de ses rodomontades digne d’un mauvais bateleur de foire), que l’apprentissage (pierre angulaire souhaitée d’un retour souhaitable de la compétitivité) est en crise profonde et attire de moins en moins les entreprises (pas étonnant avec des candidats plus soucieux de leur droit que de leur devoir), etc… Le retour au sain principe de réalité va être de plus en plus désagréable et les clowns à roulettes qui prétendent nous diriger ont des roulettes de plus en plus usées.
    CPEF

      1. Deres

        Oui, les coupes budgétaires sont tombés de façon très précises exactement sur les endroits où il ne fallait pas … Tout ce qui est investissement a été frappé durement :
        - travaux d’infrastructure
        - achats d’équipement public
        - dont équipements militaires (-5% quand même en 2013)
        - recherche publique

        Le reste des baisse des dépense n’est que trompe l’œil. Ce sont soit des transferts vers d’autres structures collectives qui pourront augmenter leur ressources propres en compensation, soit des suppression de versements ou niches fiscales aux particuliers ou entreprises, ce qui revient à augmenter les impôts.

      2. Flash

        Une nouvelle illustration des normes absurdes en droit du travail.
        J’avais parlé, dans un ancien commentaire, des règles en matière de sécurité, en droit du travail. L’article cité est une illustration des conneries en découlant. On protège les jeunes des machines dangereuses : ils ne peuvent donc plus être formés dans de nombreux secteurs du type industrie ou artisanat (…ce qui fait rire, quand on entend les trémolos dans la voix des politiques quand ils parlent de désindustrialisation). C’est du génie.

  8. vegeta

    le retour au franc va permettre de créé des milliers de postes d’agent aux pole emploi et à la caf qui expliquerons au parasite comment convertir les euros en Franc puis en monnaie exotique

  9. Flo

    On commence à entendre – Ô surprise! – des voix s’étonner que depuis la promulgation en fanfare du pacte bidule machin…il ne se passe strictement rien.
    Tous des acteurs hypocrites qui se permettent de nous prendre pour des crétins.

  10. max

    Ils sont rigolos au PS, ils ont signé des tas de papiers comme les statuts de la BCE qui interdit cette bidouille, les packs en tous genres, et maintenant ils veulent s’assoir dessus. Draghi tente à la marge la manip en loucedé sous l’oeil agacé allemand. Mais pour dévaluer en période de désinflation, il faudra qu’il sorte carrément du bois.

    Déjà que la cour de Karlsruhe freine des 4 fers sur les dérapages de Surper Mario.

    Pour pouvoir faire une dévaluation, il faudrait changer la constitution allemande, donc un référendun, convaincre le Bundestag et le gouvernement allemand, la Finlande aussi, changer les statuts de la BCE. Rien que ca…

      1. max

        Eh ouais, sortie de route. Là ca risque bien d’être une sortie allemande et finlandaise de l’Euro si Mario Fangio appuie sur le champigon sous les applaudissements francais.

        1. Adolfo Ramirez Jr

          restera que des pays aux économies exsangues, aux déficits abyssaux, aux taux de chômage faramineux… là pour le coup, l’ »euro » ne vaudra plus rien. Pensez à acheter des jeux de monopoly pour avoir des liquidités fiables!

  11. royaumont

    Il est trop fort, Nono la belle bourde. Créer 1,65 millions d’emploi rien qu’en le disant.
    Que l’emploi soit, et l’emploi fut…
    Quant à jouer avec la monnaie, c’est une prérogative régalienne, pour le meilleur (j’ai pas d’exemple en tête, mais ça me reviendra) et pour le pire (là, j’ai plein d’exemple). In fine, c’est préférable à une BCE entre les main d’un brigand notoire comme Draghi.
    En fait, ce que les Sot-sialistes (ni les autres du reste) refusent obstinément de comprendre, c’est qu’ils sont le problème, pas la solution.

    Notre homme casqué a visité hier le domaine de Thomas Jefferson. Puisse-il s’en inspirer : le 3ème président des Etat-unis, père de la constitution, était un homme des lumières proche des physiocrates. Pour lui, la liberté et la responsabilité étaient fondamentales. L’esprit de sa magistrature était : »le meilleur des gouvernement est celui qui gouverne le moins ».
    Vaste programme, si diffcile et pourtant si simple.

  12. Adrien

    Et pendant ce temps-là, Sylvia Pinel, en tant que ministre du Commerce, de l’Artisanat, du Tourisme, des Inaugurations et des Petits Fours, honorait de sa présence indispensable une cérémonie célébrant la réfection de la toiture de la mairie-école de Sauveterre dans le Tarn-et-Garonne (165 habitants) : http://www.ladepeche.fr/article/2014/02/10/1814719-sauveterre-des-inaugurations-et-des-medailles.html

    Comme ça avait l’air d’être vraiment très très très important, il y avait aussi le préfet du coin, le président du conseil général, et des élus qui passaient par là et qui ont vu de la lumière et qui sont entrés. Et puis on a filé des médailles à des gens, genre comme ça, t’as une bonne tête alors t’as une médaille, t’as vu. Le tout a été payé avec l’argent des Veaux qui auront peut-être leur photo dans le journal local en arrière-plan.

    1. Kekoresin

      « Ce moment marquera l’histoire de votre commune et je tiens à vous féliciter car il n’est pas toujours facile de créer les conditions pour que nos villages continuent à vivre dans le bonheur et la solidarité. »
      Tout est dit!
      Nous, politiques de tous rangs volons votre argent pour le transformer en Bonheur Solidaire! On se sert grassement au passage et on se félicite entre nous avec force distrib de médailles pour tout cet argent si savament dépensé.
      A entendre ces abrutis de salle des fêtes, ils ont construit eux mêmes les édifices qu’ils inaugurent!

      1. MadeInCH

        Une tante est active dans l’administration d’un villade français.

        Lors de l’écriture des discours, ils se disent souvent: « Ouais! Et ce mot-là, il faut trouver le moyen de le placer! Il est bien! Pis chuilà aussi! »

        1. hussardbleu

          « Une tante est active dans l’administration d’un villade français.
          Lors de l’écriture des discours, ils se disent souvent: « Ouais! Et ce mot-là, il faut trouver le moyen de le placer! Il est bien! Pis chuilà aussi! »

          Ôte moi d’un doute, brave Helvète : tu es originaire du Val de Travers, n’est-ce pas ?

            1. hussardbleu

              Je me perds en conjectures … après tout, Jean-Jacques lui-même était de ces parages… mais il était abstème, je crois, s’il avait d’autres défauts…

    2. LeRus

      Je suis sans voix. Une ministre à l’inauguration d’une TOITURE de la Mairie-Ecole! Non, mais c’est une blague? Et bien non, il ne s’agit pas du Gorafi, c’est la France.

      C’est avec ces petites choses qu’on voit comment la France est devenue une république bananière vivant sans le sous mais avec tout les rubans et médailles dignes d’un Bokassa.

      1. channy

        Sauf qu’il manque un élément pour ressembler vraiment à une république bananière mais peut etre avez vous omis de nous donner des détails leRus
        En général dans une république bananière le ministre qui vient inaugurer la toiture de la Mairie-ecole;;il arrive suivit d’un cortège de journaleux bien soumis..il distribue des sacs de riz à l’hôpital du coin, fait un modeste don financier à l’église du coin(ou au temple)…sert quelques paluches distribue des petits billets de banque pour compatir à la misère qu’il crée de toute pièce..
        Une question donc Lerus la ministre a t’elle offert un gouter, une petite aide financière quelconque ou autres..
        ps c est juste par curiosité que je vous demande cela

        1. Aristarque

          Il me semble qu’il est quelque part du côté des steppes de l’Asie Centrale, notre ami LeRus, en tous cas, bien plus près que nous de ces lieux…

          1. LeRus

            Ah, les steppes d’Asie Centrale… Majestueuses, illimitées et… vides! Non, franchement, si je peux, j’évite.

            Par contre, je m’apprête à arpenter les rives de la Néva, et là c’est beaucoup plus gai (enfin, façon de parler, hein!).

            Mais dans la série républiques de pacotilles, j’ai déjà été témoin:
            - de membres du parti principal présents dans les bureaux de votes et proposant, gentillement, d’aider les petites vieilles à « bien » voter;
            - de mesure claires et précises visant à ce que le personnel payé par l’Etat vote aussi « bien » (distribution de bulletins de votes pré-remplis au travail)
            - de l’arrivée de bus transportant des « électeurs » qui tous apportent des procurations d’autres personnes (c’est tellement gentil ça aussi)
            - de la mise en place de marchés vendant à prix cassé des produits divers DANS le bureau de vote…

            Je ne parle même pas de la campagne électorale ne montrant sur les affiches que les représentants d’un seul parti…

            Mais je ne m’inquiète pas trop, lorsque j’entends qu’une ministre se déplace pour l’inauguration d’une toiture dans un bled de 160 personnes, je me dis que la France n’est plus très loin de ce types d’actions « démocratiques »!

        2. LeRus

          Difficile de savoir comment s’est déroulée la visite de Mme la Ministre à Sauveterre sans y être. Mais avouez quand même qu’une telle visite ressemble beaucoup à votre description:
          - Le toit est payé par les contribuables
          - Une telle inauguration est en général suivie d’un buffet (payé par l’argent gratuit des autres)
          - Une distribution de breloques aux fiers Sauveterrois doit faire le même effet (sinon plus) qu’une obole à l’église du coin, non?

          La misère environnante en moins, je continue à croire qu’on à affaire là à un gaspillage classique des deniers publics.

  13. Christophe

    Stop the presses !

    Migaud dévoile l’arnaque au sujet des « 50 milliards de baisse des dépenses publiques d’ici 2017″.

    Ils nous refont le coup du ralentissement de la hausse tendancielle…

    http://tinyurl.com/m3ycqjp

    ***********

    Le gouvernement s’est enfin engagé à réaliser au moins 50 milliards d’économies de 2015 à 2017. L’effort à réaliser est certes «sans précédent». Mais Didier Migaud rappelle qu’il ne s’agit pas «de réduire la dépense publique, mais d’en limiter la progression à environ 2% par an» en valeur. Soit une hausse de 70 milliards sur trois ans au lieu de 120 milliards. Atteindre cet objectif est possible,

    ************
    Bref du vent, de la poudre aux yeux. D’autant que Migaud déclare également que les dernières prévisions de déficit pour 2013 et 2014… risquent d’être fausses (une énième fois).

    1. Kekoresin

      Quoi? Des prévisions fausses? Des comités de commissions déléguées aux études interministérielles d’expertise sur l’avenir qui se tromperaient??? Je ne peux y croire!
      Hé oui, les économies sont à trouver dans la masse salariale de l’état où nos fonctionnaires ne peuvent pas être virés et, qui plus est, constituent le dernier bastion des quelques % qui soutiennent encore Aldo Lande. Alors, on rabote sur les stylos 4 couleurs mais bien sûr ça fait pas la maille.
      Ce matin chez Bourdin Blanc, on a eu droit au Berger de la CFDT qui souhaite encore plus de services publics et le dégel immédiat des salaires de cette classe opprimée qu’est le fonctionnariat! En parallèle, les entreprises ont intérêt à embaucher en échange d’un petit coup de papier de verre sur la montagne des charges qui pèsent sur elles. Pour finir dans un magnifique: « il faudrait que l’état puisse contrôler les investissements des entreprises » (bon je résume de mémoire). Le gouvernement et ses larbins syndicalistes, engoncés dans une idéologie surannée, n’ont plus que le bâton et la gueule pour fustiger les responsables du chômage: les vilains patrons! Accuser les entreprises de créer du non emploi est un signe fort de débilité congénitale socialiste!
      En tout cas, le ralentissement de la hausse tendancielle de leur connerie ressemble pour le coup à une accélération exponentielle. Le crépis du mur sera pour le peuple, je m’en fais pas trop pour MONTEBOURRETNICLABONNE qui a assez de ressources pour quitter le navire avant immersion complète! Malgré sont petit pull marin, le guignol ministériel n’a rien d’un capitaine de navire, sauf italien peut être!!!

    2. Deres

      Oui, 3.5 milliards d’erreurs de prévision rien que sur le mois de décembre, c’est du jamais vu. Cela sent carrément la mauvaise foi en fait.

      Le problème c’est que quand la dépense publique fait environ 50% du PIB, une hausse de 2% de celle-ci ne peut être absorbée que si il y a au moins 1% de croissance ! Tout en sachant que sa propre hausse va elle même créer de la croissance du PIB au détriment du secteur privé … Donc en définitif, on comprend bien que Flamby attend encore une croissance venant de l’extérieur sans effort interne pour lui sauver la mise … Après 2 années d’attente, il conserve la me^me stratégie économique avec seulement une agitation politique pour gagner du temps.

      1. Christophe

        Le ratio dépenses publiques sur PIB est à 57 %…

        « And counting » comme on dit.

        En plus de votre hypothèse (« soeur anne, ne vois tu rien venir »), il y en a une deuxième (dont j’ai parlé à plusieurs reprises ici) : une relance qui passerait par la bande… de la BCE.

        Vous noterez que les galéjades de Nono par exemple… tournent autour de cela. Hier sur BFM, un député PS avait aussi lâché le morceau… un QE européen.

        Nous sommes tous d’accord :
        -les recettes vont continuer de diminuer (le secteur privé s’épuise)
        -et les dépenses vont continuer d’augmenter (rien ne peut arrêter l’appétit du Leviathan)

        Donc à part hausse des impôts (qui produiront de moins en moins)… il ne reste que l’endettement !

        Et c’est là où le QE européen arriverait à point nommé.

        Cela permettrait à Hollande de continuer à tirer des chèques en blancs, SANS AUCUNE augmentation des taux, ou soit disant punitions du soit disant « marché ».

        De quoi tenir jusqu’en 2017…

        1. Deres

          Un QE, cela reste de la dette étatique qu’il faudra éponger un jour quelque soit le taux d’intérêt même nul. Dans les faits, la BCE fait déjà un QE en plus discret. Elle accepte les dettes souveraines en dépôts des banques quelque soit leur pays d’origine. Donc cela ne changerait pas grand chose. D’ailleurs aucun pays n’a actuellement de mal à écouler ses obligations.

  14. Kekoresin

    L’image du manège est tout bonnement jouissive. En une fraction de seconde, j’ai vu Neuneu sur son cheval de bois faire le tour de mon salon en vociférant « c’est vraiment trop injuste! »
    Bon, le soucis avec les manèges qui tournent trop longtemps, c’est que ça finit par faire gerber tout le monde à bord. Vu de l’extérieur, ça fait plutôt marrer. Même Obama voulait voir le patron de la fête foraine de plus près, histoire de s’en payer une bonne tranche (son prénom, c’est François. Champion du monde?)
    Dans les solutions, nos clowns s’essayent à la guerre aussi (un bonne guerre pour relancer tout ça!). Mais là encore, ça manque d’ambition et d’investissement de base. Au lieu d’envahir des pays où le plat national est la sauterelle tellement-qui-sont-pauvres, nos socialo-pédalos devraient s’attaquer à la Suisse pour vider ses coffres si honteusement remplis sur notre dos, n’est-ce pas? Bon, ils y ont peut être pensé après tout, vu que les helvètes s’entraînent à repousser une attaque gauloise!

    1. Nyamba

      A propos de métaphores jouissives… Petite séquence souvenir, d’un autre moment de gloire de Nono « Oh Noes! » Monty :

      « Si ce gouvernement devait courir le 400m haies, il se taperait toutes les haies les unes après les autres, ferait une chute à chacune d’elles. Les genoux, le nez, les coudes en sang, le maillot couvert de terre et de fluides corporels douteux, il arriverait dernier, au moins sept minutes après tous les autres coureurs, avec deux dents cassées pour s’écrier, banalement heureux : « Victoire ! » »

      (http://h16free.com/2012/07/26/16639-montebourg-aide-psa-le-constructeur-resigne-sattend-au-pire)

      Ce qu’il y a de génial avec Nono, c’est que sous la plume d’H16, il ne me déçoit jamais… Ni à ce moment-là, ni aujourd’hui. A quand un best-of de ses exploits?

      1. hussardbleu

        Voui, mais moi je regrette que l’alternance nous ait privé de Baroin comme « tête de turc » officielle de H16… j’adorais son air benêt, surtout quand il s’extasiait sur les photocopieuses… je ne sais pas, je trouve que Nono est moins bon…

            1. Aristarque

              Tu vois bien que ces jeunots sont déjà dépassés quand on leur parle de Baroin, même le fils… Alors, avec ton Bing Crosby Show qui date du père…
              D’autre part, il faudra un jour recevoir une explication sur l’âge variable de Bourbon Island Turtle qui paraît variable dans les deux sens…
              Comment faire???
              Vu que cela nous est interdit directement, gentlemen que nous sommes…

            2. hussardbleu

              On disait – en des temps gothiques où l’antiwacisme ne régnait pas en tous lieux – que les filles des Isles étaient pwécoces, mais vieillissaient très wapidement… le soleil ardent, les gwosesses wapprochées, toussa…

              Ainsi, tu pwétendwais que notre amie sewait dans la cinquantaine au niveau des appawences ?

              Tu es un odieux pewsonnage ….

            3. Nyamba

              @ M. Stark, mon âge varie en fonction de mon humeur. C’est toute la beauté d’Internet, et je compte bien en profiter jusqu’à ce que je sois contrainte par cette législation folle à décliner mon patronyme complet et mes date et lieu de naissance véritables…

              @ M. HB : Ô ! ces préjugés aussi nombreux qu’erronés, semés là uniquement pour titiller ma coquette vanité !… C’est trop gros pour mes quenottes, je ne mordrai pas.

            4. hussardbleu
            5. Nyamba

              Awww ! Vous venez de me gâcher la journée, avec cette photo… J’ai eu, il y a quelques années, l’occasion de travailler sur cette espèce, en particulier, et j’ai à son encontre la plus vive sympathie (pour mon plus grand malheur, je suis sensible…). Pauvre créature, condamnée à une vie d’épreuves dès l’éclosion, une survivante, finissant ainsi, noyée… mort atroce, et inutile.
              C’est tout bonnement affreux.

          1. hussardbleu

            Je partage parfaitement votre sentiment, mon amie… j’avais même trouvé pis, une tortue marine à la taille étranglée dans un vieux bracelet plastique qui l’avait emprisonnée dans son jeune âge… une « Polaire » de cauchemar… je vous l’ai épargnée, connaissant votre tropisme identificatoire…

            1. hussardbleu

              Pour éviter que M. Harry Stark ne me traite – encore – de Turc caduc à More vétuste, je précise que mon « Polaire » supra n’a rien de commun avec un vêtement chaud en plastique recyclé, mais davantage avec une figure Belle Epoque à la célèbre ténuité de taille :

              http://www.google.fr/imgres?client=firefox-a&hs=TkB&sa=X&rls=org.mozilla%3Afr%3Aofficial&biw=1024&bih=638&tbm=isch&tbnid=-uet_aPMzxM6xM%3A&imgrefurl=http%3A%2F%2Fmaria-antonia.justgoo.com%2Ft67p75-portrait-de-1785&docid=KgRQFlS_fUdS6M&imgurl=http%3A%2F%2Fminotaure.m.i.pic.centerblog.net%2Fbbzsk6am.jpg&w=442&h=666&ei=Xir7UuTZFqGn0QXAvoCwBw&zoom=1&iact=rc&dur=703&page=1&start=0&ndsp=20&ved=0CIQBEK0DMA8

            2. Nyamba

              Je connais cette photo… Si cela peut vous rassurer (ou vous amener, comme moi, à la conclusion que je suis une cause perdue, ce qui est tout à fait possible), ma compassion déborde généreusement sur à peu près toutes les créatures vivantes… Pour tout vous dire, c’est épuisant.

            3. hussardbleu

              hmmm… « toutes les créatures vivantes » ?

              Vraiment ? même Arnaud, donc….

              sauf Zemmour, évidemment…

            4. Nyamba

              « à peu près » !
              Mais soit. Qu’avais-je dit à propos de Zemmour ? quelque chose dans l’esprit de « connard suffisant » ?
              Quand bien même, je ne lui souhaite que d’ouvrir les yeux – ou de savoir quand se taire – et d’apprendre les bonnes manières. D’ici-là, je n’ai qu’à l’ignorer pour me bien porter, hein…

  15. Deres

    A propos des emplois publics, j’ai réalisé ce matin que comme les emplois d’avenir sont subventionnés à 75%, ils permettent de baisser d’autant en apparence la masse salariale. Sachant que par exemple en 2013, ils ont embauchés 6000 emplois d’avenir professeurs (en plus des 12000 embauches de fonctionnaires bien entendu …), cela fait 75 millions d’euros discrètement transférés vers le budget de l’aide à l’emploi. On n’est jamais mieux aidé que par soi même … Avec 100 000 emplois d’avenir cette année, cela va faire dans les 1.3 milliards de diminution des masses salariales de l’Etat, des collectivités ou des agences publiques qui ne seront que des transferts comptables du budget de fonctionnement vers le budget d’intervention … Cela va bien aider à remplir les objectifs de déficit structurel par exemple …

    1. Kekoresin

      Le dégraissage du mammouth n’est pas pour demain. Avec les socialo-pédalmolos, ça vire carrémént à la Monty Python! Il fait 40°C à l’ombre et on rajoute de la laine à la bête, déjà à l’agonie et saturée de cholestérol, suite à un rapport d’experts en expertises qui prévoit un coup de froid probable!!!

  16. Deres

    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2014/02/11/20002-20140211ARTFIG00084-la-cour-des-comptes-anticipe-un-derapage-du-deficit-public-en-2013-et-2014.php

    Derrière des aspects techniques, la cour des comptes dénonce tout à la fois les mensonges, l’amateurisme et al désinvolture du gouvernement de Flamby … Et elle nous annonce qu’ils ont prévu de continuer exactement dans la même ligne les prochaines années car de toute évidence ils n’apprennent rien …

  17. Kekoresin

    Le casse du siècle, c’est de faire croire à la naïveté du coupable. Seulement, le gouvernement le fait exprès et la nuisance créée doit bien profiter à quelqu’un non? Si c’est de la méchanceté pure, alors là…

  18. Deres

    Cet article est fabuleux …

    http://www.lefigaro.fr/automobile/2014/02/11/30002-20140211ARTFIG00051-securite-routiere-une-loi-pour-apprendre-les-gestes-qui-sauvent-des-vies.php

    On y apprend au passage qu’une loi a été voté en 2004 pour apprendre les premiers secours à l’école, mais que le ministères n’a jamais sorti le décret … Probablement car ils trouvent cela trop compliqué et que cela va leur faire faire du travail en plus. Mais bon, comme les lois sont facultatives pour les ministères …

    Le plus tragique est que pour résoudre cette désobéissance ministérielle, nos bons sénateurs ont une solution ! Ils vont transférés cette charge sur le privé à charge pour celui-ci de facturer le service et de rémunérer des associations pour le faire. On nage en plein délire à l’inverse des affichages de simplifications. Le permis sera plus cher et plus compliqué et des associations amis du pouvoir vont pouvoir gagner des activités lucratives : les politiques trouvent cette idée géniale surtout qu’elle ne fâche pas els hauts fonctionnaires véritables maîtres du pays.

    1. Kekoresin

      He oui Deres, les associations se substituent de plus en plus à l’état. Par exemple en contrôlant les entreprises privés ou publiques pour voir si elle respectent bien les 1001 normes sur l’accueil des handicapés qu’elles ont elles-mêmes mis en place en miaulant sans discontinuer au parlement.
      Entre les lobbys et les associations qui nous veulent du bien, l’état hoche la tête comme le chien sur la plage arrière à chaque cahot routier. L’état finit par s’occuper de ce qu’il ne doit absolument pas toucher (l’économie par exemple) et abandonne ses fonctions régaliennes au profit de cancrelats parasites!

    2. Claribelle

      Est-ce la même chose que la formation aux premiers secours que les jeunes suivent lors de leur journée d’appel ? (mes deux dernières filles y ont eu droit, mais je ne suis pas sûre que ça dure 4h)

  19. Romain

    Nos politiques voient l’économie comme un locomotive à vapeur… L’argent c’est le carburant, eux contrôlent la vitesse, la pression,etc… avec leurs lois et règlements.Les Conseils de BlaBla et les rapports sur BlaBla leurs servent de capteurs et sonde pour voir (croire ?) que tout est dans les clous.

    Des cheminots aux commande d’une navette spatiale en route pour l’infini (socialo cela va de soit) voire au delà (si possible…)

  20. tabbehim

    comme je l’ai dit avant, j’admire notre montebourde pour sa capacité hors du commun de m’amuser :)
    mais sous la plume de h16, je le vois sous forme d’un caliméro sous amphétamine tournant dans un manège en sortant TOUT ce qui lui passe dans la tête et qui pourrait, avec la conviction qui le caractérise, pouvoir sauver la France et redresser la barre :D
    (bon, pour redresser sa barre, je lui conseil le viagra…charité bien ordonnée commence par sois même !)

    J’ai hâte de voir un épisode : Montebourde va combattre Yahoo et relancer qwat :D
    ou l’épisode montebourde va sauver les agriculteurs français :P

    ahhhhhhhhhhh, il est tellement fort que j’ai hâte de suivre ses aventures :)
    et si il pouvait devenir premier ministre….qu’est ce qu’on rirait (jaune)

  21. Celes

    Ce crétin de Montebourg n’a pas compris qu’i jecter notre pognon pour créer des emplois inutiles n’aboutira à rien de solide : il faut créer de l’emploi utile en relâchant la pression des PME.

    Le salut est dans la fuite de la Sécu, il faudrait surtout en désolidariser l’hôpital public pour achever la bête. Mais ce ne serait pas assez « socialo », ces crétins sont prisonniers de l’apparence qu’ils veulent donner contre la logique la plus élémentaire.

    Dis, je me pose une question h16 :

    Tu sembles comme moi exactement conscient de l’état dans lequel se trouve ce pays, économiquement tout comme sur bien des points.

    Tu sais ce qu’il fut, ce qu’il est, et tu as une idée précise (et assez juste selon moi) de ce qu’il sera. J’imagine à quel point tu es conscient de la catharsis qui arrive, et à quel point une grande partie de notre génération ainsi que celle qui suit (tous ceux qui « font comme tout le monde ») vont finir dans la poubelle des déchets de l’humanité.

    Alors comment t’arrives à pas déprimer ?

    1. royaumont

      J’ai peux être une idée pour comprendre l’humour et l’humeur de notre hote :

      « Dieu a donné le rire à l’homme pour le consoler d’être intelligent » (le Schpountz)

      ou encore :

      « l’humour est l’élégance du désespoir »

      1. Celes

        J’aime l’idée… En médecine, en psychiatire, on nous a appris qu’il y a 6 différents niveaux d’humour, reflets du degré d’évolution de son porteur :
        1 – Stade humour de geste (clown, coup de pied, tombe)
        2 – Stade scatologique (pip, caca)
        3 – Stade sexuel
        4 – Stade humour noir (dissociation intellect rationnel et émotions, maîtrise des émotions en développement)
        5 – Stade 2nd degré (cynisme, décalage de réponses par rapport aux réactions attendues)
        6 – Humour spécialisé (nécessite un haut degré de connaissances)
        7 – Pour ma part, j’identifie un 7ème niveau : la spontanéïté, le Sage.
        Le niveau où le rire ne vient plus de rien, juste de la paix intérieure. Je n’ai vue qu’une personne dans ma vie ayant atteint un tel stade.

        Faut croire que h16 oscile entre 4 et 6 selon les billets…

            1. hussardbleu

              « du mécanique plaqué sur du vivant », disait Bergson, et dont H16 sait tirer chaque jour des effets intéressants…

  22. BenOui

    Des fois tu m’énerves, tu m’énerves, tu m’énerves, h16!!

    Perdre du temps avec Monté court, !! ?

    L’€ est MORT !! Vous le savez … En respiration artificielle, pour plus très longtemps si les accords EU ne sont pas revus et corrigés en urgence. Vous ne sentez pas l’odeur du cramé dans les banques FR ?

    http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20140211trib000814726/comment-les-juges-de-karlsruhe-ont-tue-l-omt-de-la-bce.html

    http://www.lecontrarien.com/2014/02/10

    http://www.telegraph.co.uk/finance/financialcrisis/10629658/ECB-paralysed-by-German-court-decision-as-deflation-threatens.html

    Vous avez déjà lu tous ces news, h16, et vous savez aussi que Belle-qui-s’aime se paye une valls… Aucun rapport, mais la suite n’est pas écrite… Pourtant qu’est-ce que tu nous fait rire avec ta prose… Merci.

    1. tabbehim

      Perdre du temps avec Monté court, !! ?

      je proteste, il ne peut pas perdre du temps en parlant de ce grand et sage ministre.
      Il est celui qui montre le plus de convictions et d’humours dans ses blagues :D
      il est le génie de ce gouvernement !

      (et il est une source inépuisable de pamphlet pour h16 en bonus :D )

      1. BenOui

        Bien reçu tabbehim , mais un remaniement c’est avec de la noix, avec martine la fondu, avec la royal calin, avec é-manuel au lit, et autres socialopes en chaleur, pas avec un monté court… qui fera raz-campagne seul.

        1. tabbehim

          ohhhhhh :(
          méméremptoire a finit de laver l’honneur de DSK ? :P
          et puis, les socialopes n’ont pas la classe de notre montebourde !

          et qui fournira à h16 autant d’inspiration que lui?
          il est devenue presque indispensable tellement il est inutile dans un gouvernement :D

  23. val

    Montebourg me fait penser à un illusionniste à bout de tours. Il n a pas plus envie de redresser le pays que le magicien de scier en deux sa compagne ! Il ne cherche que l illusion. Je ne crois ps une seconde que son travail ne soit autre chose qu’ une recherche de martingale.
    En revanche il y a une certaine habileté ds le pacte (quel nom à la c**) : si le chômage ne baisse ps ce sera de la faute des méchants patrons. Ficelle habituelle de nos manipulateurs inverser coupable et victime. Ils savent que la grogne monte et veulent la canaliser sur autrii.

  24. KM

    C’est marrant ce déni réciproque entre ceux qui pensent que retrouver notre souveraineté monétaire résoudra tous les problèmes et ceux qui pensent que la réduction des dépenses fera pareil. Comme l’un était nécessairement exclusif de l’autre, alors que les deux sont nécessaires (comme l’ont d’ailleurs montré les suédois et les canadiens en son temps)… D’ailleurs, cela me surprend qu’un libéral comme H16 ne comprenne pas à quel point l’euro est justement anti-libéral…

  25. gameover

    Pourquoi exclusif ? Pourquoi anti-libéral ?
    La monnaie n’est qu’un moyen pour faciliter l’échange de 2 produits.
    Toutes les banques centrales faisant des manips sur leur monnaie, la différence est à la marge.

    Ce n’est même pas un problème d’avoir une monnaie pour 17 pays ou pour le monde entier façon bitcoin tant que l’on ne tolère pas de déficit.

    A bien équivalent, une semaine de vacances hors voyage devrait coûter 200E en Grèce quand elle coûte 600E en Allemagne. Si ce n’est pas le cas c’est que la Grèce vit au-dessus de ces moyens en créant du déficit et les prix ne se réajustent pas à cause de cet argent gratuit.

    Ce n’est pas la monnaie qu’il faut bidouiller mais laisser les prix s’établir au prix du marché sans intervention extérieure.

  26. RTP

    Dans l’article de l’Echo, on lit :
    « Il faut bien piloter ces contreparties avec des évaluations au fur et à mesure. On n’emploie pas le terme de “conditionnalité”, mais si rien ne se passe sur l’emploi à moyen terme, l’Etat ne va pas continuer à financer éternellement des baisses de charges aussi importantes », prévient un proche du chef de l’Etat
    L’état finance des baisses de charge. C’est nouveau, ça vient de sortir.

  27. Platon

    Tout est sous contrôle, rien de neuf puisqu’ une crise économique ou monétaire est d’ actualité:
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_crises_mon%C3%A9taires_et_financi%C3%A8res

    Une petite citation, extraite de
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Panique_de_1837
    « Pour ranimer la confiance publique, Rockefeller appela au téléphone Melville Elijah Stone, directeur de l’agence Associated Press, pour lui annoncer qu’il engagerait la moitié de sa fortune pour garantir le crédit américain »
    Alors Jean-Luc et Arnaud (pas les Lagardères), on tombe des nues?

    Pour des félicitations concernant le blog, ayant été élevé à l’ école de la méritocratie, je considère que ce blog est au niveau attendu, donc pas de félicitations exprimées mais un contentement quotidien en lisant les articles.

  28. Théo31

    Nono, c’est la pensée magique tribale et l’attente d’avions cargos remplis de millions d’emplois survolant le pays sans jamais atterrir.

  29. Vincent

    Jacques Sapir fait un commentaire intéressant sur les propos de Montebourg sur son blog RussEurope. Une version argumentée, plus scientifique et moins canal+ que notre distingué hôte, (donc moins drôle, c’est vrai) dont les impératifs d’écriture guignolesque dictent, je le conçois, la ligne éditoriale. Et puis il y a les rieurs et les courtisans à contenter, pas toujours facile, le métier de blogueur…;D

      1. Vincent

        Tssss, ne tombons pas dans la facilité de l’étiquetage intempestif, Hussard. Je lis régulièrement les textes jubilatoires et souvent justes de H16, même si je ne poste que rarement. Cela dit, le biais libéral de son billet sur ce pompeux de Montebourg qui transparait derrière l’écrit cynique cache la vision sur la monnaie €. Il ne faut pas se voiler la face, le grand patronat et les élites économiques sont les ennemis des vrais forces vives de ce pays, dont les petits patrons et les PME font partie. Le MEDEF à ce titre est une arnaque intellectuelle pour faire croire à des intérêts communs des seconds avec les premiers.

        Ou je veux en venir me diras-tu? Que l’euro, tant qu’il existera, sera un frein et un boulet au pieds des français. Les discours alarmistes sur les conséquences de sa disparition sont démontées magistralement par entre autres, Sapir.

      2. Vincent

        Tssss, ne tombons pas dans la facilité de l’étiquetage intempestif, Hussard. Je lis régulièrement les textes jubilatoires et souvent justes de H16, même si je ne poste que rarement. Cela dit, le biais libéral de son billet sur ce pompeux de Montebourg qui transparait derrière l’écrit cynique cache la vision sur la monnaie €. Il ne faut pas se voiler la face, le grand patronat et les élites économiques sont les ennemis des vrais forces vives de ce pays, dont les petits patrons et les PME font partie. Le MEDEF à ce titre est une arnaque intellectuelle pour faire croire à des intérêts communs des seconds avec les premiers.

        Ou je veux en venir me diras-tu? Que l’euro, tant qu’il existera, sera un frein et un boulet au pieds des français. Les discours alarmistes sur les conséquences de sa disparition sont démontées magistralement par entre autres, Sapir.
        Il ne faut donc pas se tromper de combat, et le simili chiffon rouge secoué par le pompiste de service du gouvernement pour désigner l’euro, qui reste et restera un allié fidèle et un concept impondérable du gouvernement actuel est un leurre.

          1. Vincent

            Les trolls seraient plus grossiers. Et puis un peu de persiflage dans les commentaires, dans le même ton d’ailleurs que le son de cloche que celui du taulier en fait, ne nuit pas à l’ensemble.
            Ce que je trouve dommage, est cette cour d’habitués et de courtisans qui flagornent ad nauseam sur les billets de H16, comme des adorateurs de gourou, qu’il n’est pas bien entendu.

            1. En pratique, je laisse toujours les gens s’exprimer s’ils ont une critique polie, argumentée et constructive (les « c’est nul » dégagent vite). Maintenant, comme j’ai des commentateurs très bavards, leurs commentaires tendent à noyer un peu ces critiques éclairés, d’autant que je n’ai plus le temps de les lire tous (il y a plus de commentaires que de billet).

              Mais tant qu’on est poli, argumenté et constructif, je lis et je débats.

        1. gameover

          Erreur…
          Et d’une le MEDEF est un syndicat tout comme la CGPME l’est pour les PME.
          Et de 2, ils sont représentatifs et ils s’autofinancent, au contraire des syndicats soi-disant ouvriers qui ne représentent qu’eux et qui sont une arnaque tout court.

          Sapir est un keynésien et un marxiste dénonçant la politique actuelle des soces comme de l’ultra-libéralisme et qui se plante à longueur d’année.

          Voir en 2012 quand il parlait du chomage et de la croissance US qui ne s’en remettrait pas.

          Internet laisse des traces. C’est faire preuve de peu d’esprit critique que de croire que ses démonstrations sont magistrales.

          Qui peut franchement croire à la démondialisation ? les mêmes que ceux qui croient qu’il est possible d’avoir une imposition uniforme sur la planète ? La mondialisation a fait 1000 fois plus pour la planète que toutes les ONG réunies.

          1. Vincent

            « Qui peut franchement croire à la démondialisation ? »
            Cette formule assénée comme une pieuse dévotion ne convainc que toi. La démondialisation est déjà une réalité. Le Baldic Dry Index est un indicateur pertinent à ce titre, pas le seul mais significatif.

            Le renouveau de la croissance US est un mythe. Il suffit de regarder les chiffres des allocataires de food stamps.
            Et les thuriféraires qui ânonnent sur l’indépendance énergétique et le miracle de la fracturation n’ont pas du regarder les SIG des sociétés pétrolières. Cette bulle-là est au moins aussi énorme que le crédit chinois.

            1. gameover

              Toujours les mêmes rengaines, vous devenez lassant les altermondialistes.

              « Il suffit de regarder les chiffres des allocataires de food stamps. »

              Oui en France, quand ce n’est pas les restos du coeur, on les appelle et il doit bien y avoir 30 millions d’allocataires :

              Allocations familiales
              Revenu de solidarité active (RSA)
              Allocation aux adultes handicapés (AAH)
              Allocation de rentrée scolaire (ARS)
              Prestation d’accueil du jeune enfant (PAJE)
              Allocations logement : APL, ALF, AL/ALS
              Allocation de soutien familial
              Allocation d’adoption.
              Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées
              Assurance Vieillesse des Parents au Foyer
              Allocation personnalisée d’autonomie (APA)
              Allocation spécifique de solidarité (ASS)
              Allocation d’insertion (AI)
              Allocation équivalent retraite (AER)
              Revenu de solidarité (équivalent du RMI pour les plus de 50 ans)
              …. et j’en passe certainement

              Le BDI, ça a déjà été expliqué ici qu’il y a trop de capacités suite aux vraquiers commandés avant la crise. Il serait préféravble de parler de trafic transporté en milliers de tonnes kilomètre comme on le fait pour len trafic passager Mais bon, on utilise l’indicateur qui arrange hein.

              Tu en as oublié une ! le taux de chomage US baisse parce que la population active baisse car les gens sont découragés de chercher du travail… si si

              Ouais ben les USA font fausse route… mais nous on voit bien le mur.

            2. gameover

              Les food stamps c’est $72Mds pour 313 millions d’habitants.

              Les allocs en France c’est plus de €420Mds… pour 65 millions d’habitants… oops !

            3. C’est « baltic », pas baldic.

              Et non, ce n’est pas un indicateur de démondialisation, plutôt du contraire. Son prix est très variable, ce qui s’explique bien quand on voit comment il est construit.
              Pour le renouveau US, il faut tempérer. En gros, les US sont en plein marasme monétaire/financier au niveau de l’état ; mais ils ont investi massivement dans les technos NBIC et s’assurent ainsi un avenir bien meilleur que n’importe quelle autre nation (Chine incluse). Pour le fracking, c’est plus compliqué que ça.

  30. Vincent

    gameover: Qui a dit que j’étais altermondialiste? Je me sens aussi proche des idées du gros moustachu et de sa bande qu’un biker des Hell’s Angels de hippies. C’est gentil de me jeter les allocs en France en pâture, mais je suis au courant, et surtout on est d’accord sur le fonds.
    Non, ce n’est pas le sujet, je te parlais des USA. même s’il faudrait plutôt comparer avec le RSA, qui n’est pas du même montant. 50 millions d’américains sur 313. c’est surtout ces chiffres qu’il faut mettre en avant.
    Pour le taux de chômage us, Bernanke avant de partir à eu un éclair de lucidité en avouant qu’ils n’étaient plus fiables.

    1. gameover

      Globalement t’as pas de bol !

      Déjà pour les Hell’s Angel et les Hippies… les leaders des 2 mouvements ont été potes… sex, drugs et alcohol ça rapproche.

      Les Foods Stamps à comparer avec le RSA ?
      C’est bien le problème de comparaison des aides sociales quand on en sort une de son chapeau pour confirmer une idéologie. C’est comme dire que les allemands sont payés 4€/h sans dire qu’ils ont au moins une allocation logement en plus.

      Aux US il y a un indicateur c’est le Welfare qui regroupe toutes les aides sociales (Medicare, Prénatal, Logement etc…sauf l’alimentaire) et que l’on peut cumuler avec un travail jusqu’à un certain salaire horaire. Ca englobe donc largement plus que notre RSA ne serait-ce que sur les montants distribués (132Mds vs 4 à 6 Mds vu qu’en fRance on n’est même pas foutu de connaître le montant global alloué au RSA)

      Si je voulais biaiser le raisonnement de la même façon je dirais que 4.1% des américains sont au Welfare contre 7.1% des français au RSA.

      Mais je pense qu’il est plus honnête de regarder les montants en jeu :

      USA : Welfare + Food stamps = 131.9 + 71.8 = $203.7Mds
      Population concernée : 46.7 millions (incluant les Food Stamps)

      France : Aide sociale : €428.4 Mds
      Population concernée : 30 millions

      Rapporté au PIB c’est encore pire.

      http://www.statisticbrain.com/food-stamp-statistics/
      http://www.statisticbrain.com/welfare-statistics/

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Prestation_sociale_en_France
      Désolé pour le dernier lien en wiki mais les données en France sont tellement peu transparentes… Ah ils pensent à faire de l’Open Data et leur premier truc a été de penser à la faire payer !

      Sur Bernanke, voilà ce qu’il a dit :

      Chairman Bernanke provided additional guidance regarding asset purchases and labor market conditions at the press conference following the release of the June 19, 2013, FOMC statement:

      « Well, there are many factors that we look at when trying to judge the state of the labor market. As you know, we look at participation, payrolls, a variety of other data, but the 7% unemployment rate is indicative of the kind of progress we’d like to make in order to be able to say that we’ve reached substantial progress. »

      Il n’a pas dit qu’elles n’étaient pas fiables mais il se demande si ça représente vraiment l’état du marché du travail. C’est lié avec ce dont je parlais ci-avant avec le % de population active : savoir si la baisse de la population active est cyclique ou historique.

      http://www.frbsf.org/education/publications/doctor-econ/2013/october/labor-market-indicators-monetary-policy-unemployment-rate

      Voilà ça c’est des éléments de discussion référencés.
      Si tu n’as rien d’autres… au panier.

Laisser une réponse

(obligatoire)
(facultatif)