La guerre des corporations continue

Puisqu’en France, c’est évident, le socialisme a fait des ravages et s’apprête à pousser définitivement le pays dans le gouffre, regardons si les mêmes recettes, appliquées ailleurs, produisent des effets différents. Pour cela, prenons l’exemple de la Belgique ; en plus, c’est pratique puisqu’un récent article de Oliver Rach sur Contrepoints nous résume très bien la situation.

Outre Quiévrain, les autorités sont, comme en France, confrontées à des problèmes similaires avec la pénétration inexorable des technologies de la communication, internet en tête, à portée de tous. En effet, tout comme en France, pays fort touristique, aux cours des récentes années la Belgique a vu se développer les offres qui permettent aux touristes de trouver une chambre à louer auprès de l’habitant pour des tarifs amicaux (voire gratuits). Des sites comme AirBnb permettent ainsi à des particuliers de s’organiser les uns avec les autres, en se passant complètement des systèmes de réservation hôtelière traditionnels.

baltic bitch hotel

En France, il n’a pas fallu longtemps pour que cette nouvelle facilité offerte au consommateur déclenche des crises d’urticaire auprès des hôteliers et des loueurs de biens pour les vacances ; outre l’évidente concurrence directe que les établissements doivent maintenant supporter, il faut reconnaître que les particuliers participant à ces sites de « couchsurfing » n’ont pas à supporter un certain nombre des désagréments que leurs homologues officiels et professionnels doivent se taper. En effet, l’accueil d’un touriste dans un hôtel suppose une taxe d’hébergement perçue par la région d’accueil, et s’accompagne de cette myriade de petits aspects fiscaux que seuls des pays vraiment socialistes dans l’âme comme la France et la Belgique sont capables d’imposer à tous pour leur plus grand bien (même si personne ne semble en réalité en tirer le moindre bénéfice).

La réaction des professionnels est donc parfaitement compréhensible : nouvelle concurrence, inégalité devant la taxation ? Scandale, il faut absolument remédier à ces problèmes. C’est bien évidemment ensuite que le corporatisme le plus idiot s’exprime. Côté français, il n’a pas fallu attendre longtemps pour que déboule une avalanche de députasseries proposant une saine taxation des non-professionnels. Côté belge, on fait dans le coercitif plus musclé : on apprend par la Gazet van Antwerpen, d’ailleurs abondamment relayée par les francophones du cru, que l’administration flamande va se charger de repérer les petits malins qui osent utiliser un tel système sans se déclarer au service des permis touristiques et que les amendes pleuvront sans pitié.

L’idée est ici de noyer l’impétrant dans l’habituel marais gluant de législation sécurisante et hygiéniste pour s’assurer que le touriste débarquant chez Jeff, de Bruges, aura un accès aisé à un extincteur et que les sorties de secours seront correctement marquées. Au demeurant, pour que le ridicule qu’on frisait gentiment déjà aux fers chauds ne soit pas complètement bouclé, les amis visitant d’autres amis ne seront pas contraints à ce genre de mesures (charge à la personne contrôlée de prouver qu’elle reçoit bien des amis et non des touristes, ces derniers ayant le droit impérieux à la sécurité des panonceaux règlementaires, les amis, eux, ne recevant aucune espèce de considération de l’administration flamande, pourront se débrouiller tous seuls). Peu importe ici l’incohérence, l’important est, on l’aura compris, de protéger (de façon à mon avis fort peu efficace) une corporation qui voit son avenir menacé par ce genre d’innovations.

Notons que l’alternative à cette traque absurde du contrevenant n’a jamais été envisagée : diminuer le poids écrasant des normes et des contraintes légales, ainsi que les taxations ridicules sur les hôteliers n’est absolument pas à l’ordre du jour. Si l’on doit égaliser, ce sera dans la souffrance : les uns devant subir le pal, les autres y auront droit aussi, parce que, parce que, … parce que bon.

Et ce qui arrive pour les hôtels se produit aussi pour les taxis, avec cette constance que seuls les fous ou les suicidaires peuvent déployer à ne pas résoudre un problème avec toujours la même non-solution : même concurrence frontale d’internet, même difficulté à s’adapter à la nouvelle donne, même désir de niveler par le bas en distribuant les vexations à tout le monde plutôt qu’en affranchir ceux qui les subissent, les taxis sont maintenant en lutte ouverte avec les Uber et autre Allocab.

CorporatismeEn France, on l’a vu, l’apparition de ces services qui permettent à des particuliers d’aller chercher d’autres particuliers en voiture moyennant finance, pour un trajet et un prix définis à l’avance, a déclenché une vague de protestation parfois violente de la part des taxis dont les licences, en nombre limités, sont fort coûteuses, et les taxes et autres charges, fort élevées, leur augmentent singulièrement leur seuil de rentabilité.

À l’instar des hôteliers qui, gueulant, avaient pu obtenir un début d’agitation des députés, les taxis ont, eux aussi, été voir leurs représentants et, en bon corporatistes connaissant leur pouvoir de nuisance sur les autoroutes, ont menacé de bloquer le pays si, d’aventure, rien n’était fait pour sabrer cette concurrence déloyale. Le débat est encore en cours, et l’âpre concurrence est toujours en place, mais on sent nettement que les prochains mois seront chauds, notamment dans la capitale française dont la préfecture n’entend toujours pas augmenter le nombre de licences (et dont le gouvernement n’a toujours pas compris que les taxes et les charges constituaient un vrai frein à l’emploi).

Parallèlement, en Belgique, la situation est plus claire puisqu’à la suite du mouvement de colère des taxis, le service a été purement et simplement … interdit. De façon fort éclairante cependant, cette fois-ci, l’Union Européenne est intervenu dans le non-débat d’une voix ferme et particulièrement dissonante : Neelie Kroes, la commissaire européenne en charge de la Société Numérique (mais précédemment en charge de la Concurrence) a exprimé son indignation devant ce qu’il faut bien appeler un coup de force du cartel des taxis (à Bruxelles, le marché est tenu à peu près entièrement par une unique régie de taxi, les Taxis Verts).

Eh oui : avec tout ça, il n’y a pas réellement concurrence, les tarifs sont parfaitement figés, il n’y a donc pas de marché et le consommateur en est effectivement de sa poche. En outre, des emplois pourraient certainement être créés mais rassurez-vous, le chômage vaincra grâce à l’actuelle législation et le corporatisme ambiant. Youpi ?

Taxis démotivants

Devant ces deux exemples assez consternants de la facilité avec laquelle le corporatisme semble ancré dans les habitudes, on peut néanmoins tirer deux conclusions positives.

Tout d’abord, si ces corporations se sont rapidement mises en branle pour combattre ces innovations, ce n’est pas fortuit. On ne combat pas ce qui n’a aucun impact ni aucune importance. En appelant au rassemblement des troupes et en lançant ces offensives, ces corporations valident de fait le modèle commercial mis en place et donnent en réalité une indication assez claire de ce que peut être la société de demain, dans laquelle il sera bien plus compliqué de faire perdurer un certain type de capitalisme de connivence, fort pratique pour les personnes installées, mais au parfait détriment de la clientèle devenue captive.

En outre, ces petites péripéties, si elles ralentissent l’introduction de ces innovations, ne pourront les stopper : la réalité est toujours rappelée aux têtus inconséquents, et le marché est, en définitive, plus fort que tout. Mais dans le temps qu’il aura fallu pour vaincre les résistances et s’affranchir des législations débiles, des habitudes contre-productives et des monopoles coûteux, les politiciens auront été obligés de montrer leur vrai visage. Il y a d’un côté les rares qui se font fort de se placer du côté des consommateurs et qui œuvrent vraiment pour leur pouvoir d’achat. Et il y a tous les autres, beaucoup plus nombreux, qui se sont fait fort de protéger ces corporations.

Conservez bien les noms de ces derniers : chacune de leurs paroles, chacune de leurs actions vous coûte, à vous, consommateur, quelques points de votre pouvoir d’achat. Et rappelez-vous d’eux la prochaine fois qu’ils vous demanderont de les adouber, à nouveau.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires109

    1. Jesrad

      Les corporatistes perdront, comme ils perdirent au XIXème siècle et perdirent encore au XXème siècle.

      Ils perdront toujours car l’entropie joue contre eux: les individus sont des agents dans le système chaotique dissipatif de l’économie (au sens général) et ils préfèreront toujours le chemin de moindre énergie.

      D’aucuns disaient que si les « gentils » ne faisaient rien alors les « méchants » gagneraient. C’est inexact: dans la réalité historique les « gentils » gagnent lorsqu’ils cessent de se laisser intimider par les « méchants ».

      1. royaumont

        Le combat contre les corporatismes est un éternel recommencement. Ils se mettent en place, un changement intervient qui les menacent, ils résistent, perdent… et se reconstituent sous une forme différente.
        Sachant que la première corporation est celle des élus, qu’ils sont donc par nature de connivence avec toutes les corporations, celles-ci ont encore de beaux jours devant elles.

        1. Duff

          Il y a du boulot : Je suis pour le capitalisme, la concurrence, la méritocratie, le travail et je n’ai rien à cirer des inégalités tant qu’on vit de son travail. L’UMP a bien essayé de m’éduquer sur le socialisme de droite, je m’en suis enfui.

    2. toufou

      Honnetement ça devient chaud pour les taxis :
      – vélib,
      – autolib, (qui comme par miracle ne va tout de meme pas jusqu’aux aéroports, sans doute pour éviter une révolte des taxis, mais ça viendra un jour…)
      – tramway direct à Orly
      Ca c’est juste l’action de l’Etat.
      Rien qu’avec ça, un parisien décidé, peut complètement se passer d’un taxi.
      Ensuite, il y a grâce à internet :
      – les compagnies de chauffeurs commendables sur internet,
      – les chauffeurs particuliers.
      Là c’est clairement le coup de grâce.
      Tout ça en même temps ..
      Le systeme de plaques payantes est en train de les creuver à petit feu car ça les rend plus cher que la concurrence.
      Si on reflechit bien, ce systeme constitue une forme d’épargne forcée. Mais il est probable que l’épargne ne vale plus grand chose à terme.
      Une solution simple : l’Etat pourrait vendre des plaques en nombre à un coup très légèrement inférieur au prix du marché (afin de s’assurer de vendre la quantité souhaitée) et répartir le produit entre les possesseurs de plaques actuelles. L’Etat augmenterait ainsi le nombre de taxis et diminuerait la valeur des plaques sans trop de douleur. A terme l’Etat supprime le numerus closus.

      1. gameover

        J’ai entendu ce matin qu’ils vont peindre tous les taxis « officiels » de la même couleur. je me demande où ils sont allés pêcher une idée pareille… :mrgreen:

        Bon d’un autre coté ils veulent interdire la maraude électronique : une application sur smartphone pour géolocaliser les taxis à proximité.

        C’est marrant de les voir se battre contre l’évidence.

  1. Benoui

    10 ans que certains souhaitent, plus mal que bien, transformer Internet en poubelle de l’histoire. Pas de bol, c’est la plus belle histoire que nous n’ayons jamais eue.

    10 ans, et vous savez tous comme moi ce que représentent 10 ans en Informatique, une éternité.

    Et à quoi servent nos impôts, à préserver des petits arrangements qui produisent de grands inconvénients complètement inutiles.

    Transformer nos vies en loft-story, encore une idée de fonctionnaires azimutés et nourris aux hormones du dressage et de l’obéissance.

    Non seulement ils se dévoilent, comme le souligne h16, mais en plus ils se condamnent ! Car n’en doutez pas un instant, un accident n’arrive jamais par hasard. Il faut une combinaison d’éléments concordants, et hop ! rayés de carte. Y’avait, y’a plus !

    1. Hibou

      Exactement : un Loft Story. La gauche se charge du Confessionnal, et la droite se charge des caméras. Par contre, ils ont oublié la porte de sortie !

      1. tabbehim

        Par contre, ils ont oublié la porte de sortie !

        non, la porte de sortie du petit monde merveilleux des bisous, c’est l’exil ^^
        ou alors les pompes funèbres….

        à moins que leur modèle économiquement malsain s’effondre face à la réalité pas bisous compatible 🙂

  2. Pere Collateur

    D’un autre coté, comment s’étonner que les députés cèdent si facilement aux corporatismes de tous poils, sachant que dans député il y a « pute ». Ceci n’est absolument pas une coincidence.

    1. gameover

      Député vient du latin « deputatus » qui veut dire « délégué ».
      Il semble qu’ils aient oublié cette soumission et qu’ils devraient consulter leur base avant toute décision et c’est ce que faisait nos « délégués » de classe.

      Deputy en anglais veut dire adjoint.

      Je serais assez partisan de les appeler délégués pour pas qu’ils oublient.

      1. toufou

        « Je serais assez partisan de les appeler délégués pour pas qu’ils oublient. »

        Dans le même genre, Ministre veut dire serviteur… 🙂

  3. Calvin

    Merci pour cette piqûre de rappel.
    La vaccination contre cette maladie mentale appelée l’Ezélus devrait être obligatoire.

  4. gameover

    L’éradiction des corporatismes et des monopoles c’est une des raisons pour laquelle je suis pro-européen car ça créé un contre-pouvoir. Et si nos députés faisaient leur boulot ils pourraient créer eux aussi un contre-pouvoir pour éviter la diarrhée législative européenne.

    Même dans l’état actuel je trouve le résultat positif.

    1. Nocte

      Les députés sont trop occupés avec leurs propres guerres intestines et à gérer la conservation de postes. La posture plutôt que l’action, l’un fait vendre, l’autre… demande des efforts.

    2. Jeanpierre

      D’accord avec cette idée de contre pouvoir dans la pratique. Mais je préférerai encore, au point de vue des idées, que l’Europe n’existe pas et que la constitution limite la sphère de l’état français plus clairement. De cette façon émergerait des contre pouvoirs naturels, des groupes dont le pouvoir viendrait de la compétence (organisation professionnelles, universités libres…) et dont le rayonnement ne serait effectif que dans la mesure où les idées qu’ils véhiculent seraient fédératrices : unité autour de la vérité, liberté d’entreprendre, « fraternité » (civilisation, charité, tolérance, utilisez le mot qui vous plait) dans les échanges. Mais bon, j’ai conscience que ce modèle de société n’est pas pour demain. Donc, en attendant, tout ce qui pourra ralentir ou stopper la niveleuse du progrès social collectiviste sera le bienvenu.

      1. Nocte

        Si la constitution limitait plus les pouvoirs de l’Etat, ils la modifieraient.

        Quand je lis que suite à la Loi Florange qui n’a pas passé le CC à cause de la propriété privée, la réponse est : modifions alors la constitution…

        1. gameover

          @ Nocte et Jean Pierre

          Il faut lire la constitution française qui règle un mille-feuilles administratif vs celle des Etats Unis qui parle beaucoup de libertés, de droits et de devoirs.

          On voit ainsi aisément quelles étaient les volontés du législateur dans les 2 cas et lesquelles voulaient retreindre les libertés.

          Voir aussi les modalités de modification de la constitution dans les 2 cas.

          Un truc marrant : si les membres des assemblées aux US s’augmentent ça ne s’appliquera qu’à leurs successeurs !

          Dans la constitution américaine il est même énoncé que des amendements ne pourront en aucun cas modifier certaines des dispositions de la constitution.

          Actuellement en France il serait très facile à une assemblée largement majoritaire de modifier la constitution puisqu’il suffit d’avoir l’approbation de chaque chambre et de 60% du congrès. Aux US c’est 2/3 de chaque assemblée et 3/4 des états.

          En france, le fait d’avoir fait coincider les durées de mandat des députés et du président et leur point de départ est un danger très important en regard de ces dispositifs de révision.

          Aux US tous les officiels prêtent serment à la constitution.

          Concernant le point que tu soulèves Nocte sur la remise en cause de la propriété ça mériterait le renvoi immédiat du député dans ses foyers sans indemnité et sans « s ».

          1. Nocte

            Pleinement d’accord avec toi, sans aller à l’analyse des deux constitutions, pour ma part, je me borne à regarder le nombre de systèmes politiques qu’il y a eu en France et aux US depuis la naissance des US…
            La France préfère modifier ce qui la gêne plutôt que se remettre en question.

            Et concernant les députés, non seulement renvoi immédiat, mais interdiction d’exercer un poste d’élu et interdiction de se prétendre à un poste en relation avec les pouvoirs publics (de façon, j’estime qu’un élu devrait démissionner d’un poste de fonctionnaire pour ne jamais y retourner dès lors qu’il se présente).

            1. Aristarque

              Comme les fonctionnaires outre-Manche en ont l’obligation, ce qui est un assainissement automatique de la confusion des genres dont nous voyons trop les méfaits depuis quarante ans…

          2. Honorbrachios

            La constitution US a été écrite en majorité par des exilés Européens (et leurs enfants) qui fuyaient la sclérose de lois, les taxes et les répressions/guerres) de…. l’Europe

    3. val

      Je ne vous suis pas sur ce coup la gameover! Pour avoir vu cette Europe la De près, c est la somme des nullités. Elle n est capable de pondre que des contraintes. J ai. Encore en tête l alignement des assurances des femmes sur celle des hommes par exemple. A mon avis elle prendra au contraire, la défense des corporations au niveau européen, rendant plus difficile la lutte contre eux. .

      1. Black Mamba

        C’est pas pareille là…
        « la Femme veut être à l’égale de l’Homme , donc tant pis pour elle ! Elle doit casquer comme les hommes …Na!  » te dira le Gameover :mrgreen:

        1. gameover

          Oui Mamba j’aurais pu dire ça pour la provoc. D’ailleurs j’ai bien ri quand ça a fait hurler les femmes qui pour une fois reniaient l’égalité, mais je les comprends c’est inique et quand j’ai vu cette mesure je suis tombé sur le cul.

          Le risque n’est effectivement pas le même : + d’accidents mais moins grave donc en global moins couteux il paraît.

          J’en ai une démonstration à la maison avec le fils qui a déjà cassé 2 voitures, la 3ème ça devrait pas tarder mais au tiers et toujours seul.

          La fille quant à elle a des accidents de parking avec des chariots semble-t-il ou des massifs en béton qui se précipitent sur sa voiture en son absence puisqu’il n’y a jamais de tiers identifiés et qu’elle ne s’en rend compte qu’en rentrant à la maison !

          Et je crois qu’ils ont fait la même chose pour l’assurance santé en diluant le risque maternité.

          1. Black Mamba

            Ma fille aînée avait cassée sa voiture toute neuve, alors qu’elle l’avait eu à peine un mois … elle a fait des tonneaux avec la voiture sur l’autoroute du Sud , elle avait perdu le contrôle du véhicule en doublant un camion … heureusement elle en était sortie indemne , la voiture par contre morte . J’ai récupéré la somme mis sur la voiture à l’état neuf … j’ai interdit ma fille de voiture pendant un an avant de lui confier une autre :mrgreen:

            1. Eole

              J’ai eu un accident et démoli une voiture venant en sens inverse, ai pris un virage un peu large! j’avais 18 ans. Je ne voulais plus conduire, mais mon père m’a forcée à aller rechercher notre voiture chez le carrossier, il y a plus de 60 ans. J’ai appris ma leçon! 😉

            2. Black Mamba

              C’était tout le contraire, ma fille voulait aussitôt une autre surtout que la précédente ne lui avait pas plût du tout , elle voulait une plus grosse et plus nerveuse, j’ai dit « niet », je lui ai refilé une Prius un an plus tard, et je lui ai dit qu’elle avait intérêt de faire attention car je ne lui financerai plus une seule si elle la mettait en miette …

            3. gameover

              Ben y avait que 3 fautes d’orthographe alors le système a cru que ton compte avait été piraté… :mrgreen:

            4. Black Mamba

              Non, il y a des mots qui demandent officiellement à être soumis, je pense que le système me prend pour une terrosiste 😈

        2. gameover

          Mais Val pour ce qui est de la chute des monopoles la réponse est bien venue de l’europe. Rien qu’avec la chute du monopole de France Telecom j’ai personnellement gagné 300E par mois.

          Et quand on voit le temps que ça prend pour la sécu, on n’aurait jamais pu le faire seul.

          1. Val

            @gameover , oui c est juste , ça a fait bouger les lignes sur nos monopoles locaux . Mais quand je vois la bande de zozos qui se pressent à la commission je ne vois vraiment pas comment les choses vont s améliorer. J ai un vague pressentiment que nous allons juste vers une illusion de libéralisme à la mode US , dont nous de serions , nous français , que les jouets .

  5. Djefbernier

    Je pense qu’il vont avoir l’idée de mettre à contribution les fabricants et vendeurs de téléphone intelligents, 1O ans, une éternité, mais aussi une préhistoire. J’ai lu qu’Airbnb a des visées expantionnistes et imaginé sans peine que les temps de libre échange que nous connaissons encouragent certainement les pionniers. Les objets connectés c’est peut-être bien nous 🙂

    1. Benoui

      @Djefbernier,

      « 1O ans, une éternité, mais aussi une préhistoire »

      Non, le web n’est pas resté figé et les réseaux sont en évolution constante, comme le hard et le soft. Ce que nous ne mesurons peu et mal c’est l’incidence sur le réel. Et puis un jour, comme cette histoire si bien décrite par h16, bing ! la machine s’emballe et les solutions deviennent pire que le problème et amplifie la dérive.

      « Les objets connectés c’est peut-être bien nous 🙂 » C’est un risque effectivement que nous soyons utilisés comme objets, mais pour quoi faire ? Mieux que dame nature ?

      1. Djefbernier

        J’ignorais que ça bougeait à la préhistoire merci 🙂 Des objets pour quoi faire, question intéressante mais la réponse risque de passer pour une vue personnelle, tant pis : ben pour nous manger la vie pardi !!

            1. Théo31

              Bis repetita placent.

              Pis ya pas que des vieux briscards qui viennent traîner sur le site de notre hôte préféré. 😀

          1. Djefbernier

            c’était évidemment une anti phrase, je n’ai pas besoin de supplément d’indice. Pas fan de vidéo , par surcroît , explique si tu penses que ça me ferait « avancer », viens chez moi quand tu veux.

  6. tabbehim

    combattre les corporations? j’aime l’idée, surtout qu’il est aisé d’imaginer des dystopies sur le sujet, nombre de jdr (Shadowrun en tête) ont crées des monde où tout est tenu par les corpo.
    Dans la réalité, certaines corpo ont déjà beaucoup de pouvoir (déjà dit) et ont aussi une très grosse influence politique (petits arrangements entre amis, parti finement grasse dans un hôtel 5*, petit prêt de petits bateaux pour faire bronzette pendant les vacances….)
    en gros, pour mettre à terre certaines corpos, il faut « tuer » le politique qui le soutien.
    En tout cas, la Belgique, côté flamand, m’a toujours amusé, et m’amusera toujours ^^

    1. Nocte

      Le problème des dystopies avec des gros morceaux de corporations, c’est l’analyse qui en est faite : Ah mon dieu des sociétés privées qui contrôlent tout, Camarade Staline, cétroporribl y a des chats mignons qui se font bouffer, viens nous en aide…

      1. tabbehim

        j’ai cité shadowrun car c’est les sociétés socialisantes qui sont les adversaires usuels ^^
        quand au corporatisme triomphant, je crois que c’est tout aussi socialiste dans l’âme non? 😉
        après tout, une fois solidement ancré, c’est contrôle de toute nouveauté, contrôle de tout mouvement, et contrôle des achats et des prix à leurs avantages ^^

        1. Nocte

          Ce que je voulais dire, c’est que les analyses se bornent souvent à :

          -OMG les grosses corpo, des entreprises privées, contrôlent tout, on va tous mourir, elles imposent leur loi
          -Le capitalisme c’est moche, la preuve (ahem…).
          (Un petit parallèle avec la SNCF ou les Taxis est, bien entendu, irrecevable : cépapareil )

          Sauf que souvent, les lecteurs passent à côté du message : sans concurrence, on se fait bouffer, et si les corporations sont devenues des monstres, cela s’est fait sous l’oeil bienveillant des politocards, grâce à un joli capitalisme de connivence et quelques monopoles parfaitement nuisibles aux clients.

          (Mon Ares Predator me manque…)

          1. tabbehim

            ^^
            donc tu n’es pas passé à côté du message essentiel au moins 😉 et oui, les société dans ce jeux comme aztèque corpo ou Arès sont des sociétés qui ont fixé un marché en éliminant par le biais de la politique tout leur concurrent, et devenant de fait les uniques fournisseurs de ressources indispensables puis, on fixé leurs règles et ont édicté leur loi par le biais des officiels ^^
            l’histoire dans le jeu est suffisamment bien détaillé pour imaginer sans peine comment une société peut s’accaparer le marché avec des idées socialisantes qui font gentilles sur le papier, mais dont le résultat mène droit à la géhenne sans passer par la case purgatoire.

  7. jeff

    La dernière fois que j’ai pris un taxi pour rentrer chez moi, de Roissy, j’ai attendu 30 minutes… en effet, à 23h, plus aucun taxi ne prend la CB…. avec la complicité de tous…
    Et comme j’en connais plus d’un qui se déclare « non-imposable » alors qu’ils vivent TRES BIEN, je n’ai pas voulu céder….

    1. JS

      Pour info TOUS les Taxis G7 ont obligation d’avoir un terminal CB (fonctionnel).

      Donc si un G7 vous fait le coup de la panne vous pouvez le dénoncer à sa régie…

  8. Aristarque

    C’est vrai qu’ en Belgique, depuis l’ incendie dramatique dans un grand magasin au cours des années 60, la présence d’ extincteurs dans tous les coins possibles est le mantra de leurs règles de sécurité. Au point de déteindre fortement de l’ autre côté de la frontière sud…

    1. Martini

      Dites vous que sur le stade Jean Bouin (un peu plus de 20 000 mètres carrés environ) qui vient d’être crée à Paris, vous avez plus de 600 extincteurs, un environ tous les 8-10 mètres, sans rire j’en ai placé une grosse partie. Et attention, tous doivent être visibles, selon la réglementation, le type de local, etc., il en faut parfois 2-3 en même temps. C’est totalement aberrant mais le gars qui avait le marché était bien content. Vous verriez les plans, c’est tout bonnement ridicule…

  9. Giraud

    Ne votez pas pour les politiciens ou syndicalistes soutenant les corporatismes, qu’ils soient d’état ou particuliers…

    Ils en veulent principalement à votre argent …

    De plus, 9 chances sur 10 qu’ils soient achetés …

  10. LeRus

    Une autre leçon de tout ça, c’est que le salut vient de l’Europe. Les partis anti-européens se gardent de dire que l’UE est sans doute aujourd’hui notre guarantie la plus forte contre un socialisme débridé d’inspiration Française.

    1. tabbehim

      l’UE comme réponse….j’ai des doutes sur sa capacité à réellement nuire au socialisme fait maison, preuve en est, la taxe Tobin (ou tapin) qui s’étale sous les acclamations de nos politicards !
      elle n’est qu’un ralentisseur, mais un ralentisseur qui fait que dès que quelque chose passe, c’est acquis et aucune marche arrière n’est possible…..en gros, le socialisme débridé a d’excellent jour devant lui avant sa chute.
      et concrètement par ailleurs, excepté les envolées lyric d’une eurodéputée, on a quoi comme action concrète? du vent de politiques à peine relayé, et qui fait ni chaud froid….

      1. LeRus

        L’UE, c’est la concurence dans les télécoms et dans les transports par exemple. Sans l’UE, on vivrait encore dans la France des monopoles de France Telecom, Air Inter et SNCF. IMHO, l’UE à plus fait pour le libéralisme en France ces 30 dernières années que l’ensemble des gouvernements français depuis la guerre. La taxe Tobin en Europe c’est une idée de la France d’ailleurs.

        Donc, sans être un européen béat, oui, je crois que notre salut est dans l’UE et que les partis anti-europe (FdG et FN en particulier) sont l’opposé du libéralisme.

        1. tabbehim

          le salut dans une institution qui se fait bouffer à petit feu par les monopoles, c’est pas mal comme idée.
          oui, l’Europe au début a fait des choses, mais maintenant?
          et pour ce qui est de la lutte contre les corporations, la sncf est un assez mauvais exemple, car ils sont toujours en sacré situation de monopole de fait ^^ comme edf d’ailleurs.

          Aujourd’hui, les labos et les grands groupes, y compris français, ont compris qu’en faisant du lobbying et en promettant monts et merveilles de rivière de lait et de miel pour tous et surtout pour les grand dirigeant qu’ils sont, ils gagneront encore plus qu’en le faisant à l’échelle nationale.
          se rappeler des faits passer et les prendre pour acquis ne mène à rien. les taxes socialistes et les mesures socialement bisou compatible vont gangrener l’Europe vitesse grand V. j’espère juste que ça sera vite entendu.

  11. max

    Aurélie en grande forme :

    Loin de s’avouer vaincue ou de reconnaître ses torts, Aurélie Filippetti affirme maintenant rechercher des moyens “d’obliger Netflix à s’installer en France”.

    rubin.ws/filippetti-netflix-luxembourg

    1. Oui, j’ai vu et RT le billet de Rubin. C’est une vraie conne, Oréli. Pas de la demi-conne ou de la semi-abrutie.

    2. Nocte

      Vraisemblablement, l’article du figaro dont il est fait mention dans le billet de Rubin est daté du 23/03/2014, soit avant que NetFlix décide finalement de s’installer au Luxembourg.

      Reste qu’effectivement, c’est une démonstration de plus que les libertés et la fraonce tiennent plus de meilleures ennemies que d’éternelles alliées.

    3. David

      Absolument hallucinant : « forcer » les fournisseurs à faire ceci ou cela, les « obliger » à s’installer ici ou là …

      mais au nom du ciel, pourquoi l’état devrait-il s’occuper de VoD !?

      et dans quel monde vivent ces « ministres » ? ont-il oublié l’étymologie : du latin « minister » = SERVITEUR ???

      1. tabbehim

        dans un monde ou tout se fait par l’état, rien ne se fait hors de l’état, et rien ne se fait contre l’état…..
        en gros, dans un état fasciste. ^^

      2. max

        On comprend, même si on n’approuve pas, que Piketty se soit lâché les nerfs sur elle.
        Il avait des circonstances probablement un peu atténuantes.

          1. Black Mamba

            Vous êtes dur les gas , si on devait taper sur toute personne qui est socialiste , il y aurait un massacre …

    1. Nocte

      Mais il lui faut quoi à cet abruti pour comprendre que la crise trouve pour origine la dette…

      1. tabbehim

        Pour Arnaud Montebourg, qui est responsable du financement de l’Economie dans le gouvernement de Manuel Valls, la finance est « comme le cholestérol, il y a la bonne et la mauvaise. »

        « La mauvaise est spéculative, la bonne s’intéresse aux placements à long terme, fait du crédit à la PME du coin, soutient les chefs d’entreprises, permet aux entreprises de croître et d’embellir », a-t-il dit, en demandant solennellement aux banques de « participer à cette entreprise patriotique ».

        nan, désolé Nocte, ce n’est pas un abruti, c’est un génie 😀 j’ai énormément rit face à ça !
        je veux montebourde dans tout les gouvernements maintenant !
        mon stock de popcorn fait sacrément la gueule, je vais de ce pas en acheter !

        1. Nocte

          C’est d’ailleurs pour ça que dans sa déclaration de patrimoine, il n’a pas le moindre placement dans le capital d’une société…

          1. gameover

            Faudrait qu’un journaliste lui balance ça dans les dents… mais y a plus beaucoup de journalistes…

            1. tabbehim

              vous avez déjà vu un journaliste en France GO?
              c’est comme le dahu, beaucoup le cherche mais….

            2. tabbehim

              son wikipedia n’est pas très élogieux pour une vrai journaliste alors ^^
              « Se reconnaissant dans la mouvance du gaullisme social et dans des idées souverainistes, elle se déclare plutôt antilibérale et favorable à la décroissance et dit se situer entre Jean-Luc Mélenchon et Nicolas Dupont-Aignan.  »
              http://fr.wikipedia.org/wiki/Natacha_Polony

              Un journaliste est censé ne pas avoir de prise de position et donner l’information la plus fidèle qui soit, un parti pris politique nuit à cette démarche.
              En France, quel foutu journal respect la charte de Munich? le figaro ne me donne pas l’impression de le faire…
              bien que je suis d’accord avec ses prises de positions sur l’école je l’admet.

            3. gameover

              Oui tabbehim c’est d’un prompteur dont tu parles, pas d’un journaliste…

              Pour moi les faits doivent être rapportés de la façon la plus objective possible. Après il y a l’analyse et le commentaire politique qui sont libres et qui donnent de la valeur tant qu’ils s’appuient sur des données vérifiables donc référencées.

              Natacha Polony a quelques domaines d’expertises intéressants sur l’instruction, l’éducation, l’intégration et comme noté dans la bio que tu cites elle a démissionné de l’édulcoration nationale. Une femme de conviction.

              Mais bon c’est comme avec Zemmour, je ne suis pas d’accord avec tout mais c’est pas mal d’écouter d’autres points de vue et ce qui les sous-tend. Parfois c’est l’histoire perso, les racines, l’éducation, la vie…

        2. Peste et coryza

          Pour une fois que Convenant ne dit pas une clownerie.

          – Le prêt à intérêt est mauvais par essence (oui, mon coté catho ressort).
          – L’usure et la dilution de la monnaie ont coulé l’empire romain.
          – Hammourabi était obligé de couper des têtes de préteurs de temps en temps pour empêcher son empire de se scléroser et ses sujets de crever de faim.
          Mais bon, c’étaient des systèmes à monnaie métallique, incompatibles avec la notion de prêt à intérêt. Avec de bonnes doses de gabegie et de clientélisme.

          Le gros problème de Montebourg, est que sa « mauvaise banque » commande à tous les dirigeants de la planète, du fait de la structure de notre système économique, et ce depuis 2 siècles (sinon jamais les dirigeants anglais n’auraient accepté le coup de bourse des Rothschild juste après Waterloo)

  12. Kazar

    La fin du billet me paraît exagérément optimiste : si l’électeur avait de la mémoire, ça se saurait, car il éviterait de réélire les nombreux repris de justice condamnés pour avoir piqué l’argent du contribuable, donc celui de l’électeur !! Hélas, mille fois hélas, ce n’est pas le cas…

  13. gameover

    Terra Nova, le laboratoire d’idées proche du Parti socialiste…

    Immobilier trop cher :

    « Pour enrayer ce système, Terra Nova émet plusieurs propositions. La fondation suggère par exemple de rendre obligatoire la construction sur un terrain pour lequel une attestation de constructibilité a été émise, faute de quoi le propriétaire serait exproprié ou contraint de payer à la commune une contribution aux investissements collectifs. »

    http://www.lefigaro.fr/immobilier/2014/04/22/05002-20140422ARTFIG00027-l-immobilier-trop-cher-freine-la-croissance-francaise.php

    Un accident de labo c’est si vite arrivé…

    1. Black Mamba

      « Les plus modestes et les plus jeunes n’ont pas les moyens d’accéder à la propriété,  »

      Tu m’étonnes les banques ne veulent plus prêter , pourtant la demande est là… Une patronne d’agence immobilière m’avait dit il y a pas si longtemps la banque prenait même les frais de notaires ainsi que celui de l’agence mais plus maintenant … Et la plupart des ventes sont soit retardé ou annulé à cause des banques à la dernière minute .

      1. gameover

        « à cause des banques » : je ne sais pas ce que tu as voulu dire.

        Les banques font de la gestion de risque. Si elles anticipent une baisse de 20% du marché elles ont raison de demander un apport de 20% à leurs clients histoire de pouvoir récupérer leurs billes au cas où.

        J’entends beaucoup parler de politique d’offre et de politique de demande mais je crois que avant tout il faut de la confiance et perso ce n’est pas en ce moment que je me lancerais dans un achat immo, les règles du jeu changent tout le temps et on a rien de stable à 5 ans.
        Mais je ne vendrais pas non plus.

        Donc en final si les banques réagissent de la même façon ce n’est pas étonnant qu’elles puissent changer d’avis d’un jour à l’autre suivant l’impact que vont avoir les déclarations des uns et des autres sur le marché… pour peu qu’ils arrivent à sortir quelque chose d’intelligible (d’intelligent, faut pas rêver)

        1. Black Mamba

          Il y a le marché comme tu dis , les banques sont plus proche de la réalité du marché que la Terra Nova, or ces derniers veulent forcer le marché alors que celui-ci est comme SEGA ➡ « Sega , c’est plus fort que toi » :mrgreen:

    2. Aristarque

      Bon sang mais c’est bien sûr !
      Comme cela, il y aura davantage de propriétaires à payer une redevance pour avoir fini de rembourser leurs prêts.
      Sont pas bêtes, finalement…
      Quant à dissocier le foncier de la construction, quelle brillante idée ! Parce que le proprio du terrain en bail à construire emphytéotique va le laisser être occupé pendant des décennies, à titre gracieux.
      Cela tombe sous le sens commun, voyons, tellement c’est l’évidence même ;mrgreen:

      1. gameover

        ah j’avais pas fait le lien pour la dissociation du foncier et le bail emphythéotique… en effet…

    1. Aristarque

      Le Roi Solex en digne héritier de Jaurès Jean : tous les verbes des discours sont au futur (postérieur).

  14. gameover

    PTDR

    Le journal Le Progrès fait une infographie avec les mêmes éléments que cl’infographie de L’Immonde du mois de décembre.

    Haro sur Le Progès qui est devenu un journal d’extrême drouate selon le PS !

    L’infographie du Progrès :

    http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/couacs/2014/04/22/25005-20140422ARTFIG00254-indignation-au-ps-apres-la-publication-d-une-infographie-polemique-dans-le-progres.php

    Celle de L’Immonde :

    http://mobile.lemonde.fr/societe/infographie/2013/12/14/en-france-des-organisations-criminelles-mondialisees_4334501_3224.html

      1. Théo31

        C’est tellement plus facile de crier au facho et de vouloir mettre au silance plutôt d’apporter la preuve que ceux d’en face disent faux. Staline n’est pas mort.

        1. Duff

          J’ai suivi cette polémique sur twitter cette aprèm. Outre l’évidente nullité française d’interdire des stats ethniques/raciales paskonétousségo, la querelle de chiffres (accablants avant même d’établir des coupables, extérieurs comme toujours) révèle l’incapacité chronique de notre pays à s’atteler aux vrais problèmes et non à chercher à faire de l’argent en culpabilisant l’automobiliste. Je mets ici cette news en perspective avec la nouvelle proposition stupide de baisser la vitesse à 80 km/h sur route. Donc on clair pour faire du fric on monopolise à fond les gendarmes et les flics au lieux d’arrêter les malfrats. Ce n’est pas une politique totalement incohérente par ailleurs dans un pays où les délits commis par les malheureux frappés par l’injustice et les inégalités ne leurs font plus encourir la moindre peine…

          A méditer.

        2. Nocte

          Si tu ne penses pas comme moi tu dois te taire…

          Et ils se prétendent humanistes et progressistes…

          1. Peste et coryza

            Bien sur qu’ils le sont. Un « homme nouveau » qu’ils disent (non, vous n’avez pas de tendinite du bras droit). Relisez Peillon…
            Pour eux, tous ceux qui ne veulent pas de ce projet sont des Untermensch.

            Et vu qu’ils ne peuvent concevoir une société viable, leur seule solution pour perdurer est de changer les gens qui y habitent.

    1. La Coupe Est Pleine

      C’est vrai que la criminalité selon les origines ethniques n’a aucun intérêt : http://www.atlantico.fr/decryptage/france-orange-mecanique-evry-violee-parce-que-toutes-francaises-sont-toutes-putes-benoit-rayski-1044244.html

      il y a aussi une page FB qui circule, mais les comms sont si affligeants ! Certains vont même jusqu’à remettre en cause le fait même de viol du fait que ce soit Valeurs Actuelles qui soit la source de l’info !
      Pauvres gauchistes, le déni est devenu leur seul refuge !

          1. Peste et coryza

            Le viol : de la faute des wesh en question, et de ceux qui les ont importé aussi.

            La fille n’est responsable que de sa bêtise.

            1. Black Mamba

              Vois-tu cela fait plus 18 ans j’ai donné des conseils à ma fille, elle est indépendante de nature, donc ce n’est pas parce que un lieu est dit non fréquentable qu’elle ne va plus prendre de transport en commun, qu’elle ne va plus sortir.
              Le viol peut arriver n’importe où, sur son lieu de travail, à l’école, chez soi et commis en plus par des amis proches …
              c’est toi qui est con de dire qu’elle conne l’autre fille .

            2. Peste et coryza

              Certes, mais ça empêchement pas de prendre des précautions.

              Comme d’éviter les lieux qui sont connus pour ne pas être surs.

              Ma cousine est aussi très indépendante. Mais elle a une carrure de bucheronne, sait se battre et se servir d’une lame.

            3. Black Mamba

              Quel que soit toutes les précautions que l’on puisse prendre … Quand cela arrive, on y peut rien, c’est un accident de la vie et c’est comme ça ! Point barre. .. le plus dur, c’est de se reconstruire …

  15. La Coupe Est Pleine

    Puisque vous en êtes au chapitres de la pensée unique et totalitaire :
    http://www.pleinchamp.com/grandes-cultures/actualites/mais-ogm-le-foll-ne-changera-pas-d-avis-et-dit-non

    Le Foll (Secrétaire d’état à l’agriculture sous tutelle de la minustrie de l’èscrologie et de la régression durable) est en désaccord profond avec Valls sur la question des PGM en France ….
    Valls a semble-t-il écrit dans son bouquin qu’il veut un débat ouvert et honnête sur le sujet des OGM, et que les « dangers se font attendre pendant que les avantages se confirment de plus en plus ailleurs » …. De l’autre Le Folle est contre …. Pourquoi ? « Parce qu’il est contre et puis c’est comme ça. »
    Vachte ! Commencez le débat « ouvert et honnête » au sein du gouvernement avant de l’ouvrir au public !

    1. Peste et coryza

      Si c’est pour planter des hybrides résistants au Roundup, je ne vois pas non plus l’intérêt…

  16. Peste et coryza

    Donc, on peut louer pas cher en Belgique ?
    Parfait, faut que j’y aille, j’ai un entretien à y faire…

    Note : pour les banques, vu la quantité d’idiots/psychopathes/branques/fanatiques qu’il y a dedans, on ne peut pas dire qu’elles n’y sont pour rien.
    La question serait plutôt : pourquoi faut-il emprunter de l’argent pour acheter un bien immobilier de base ? Rappelons que avant que les banksters ne s’intéressent à ce marché, celui ci se faisait à coup d’apports perso, prêts amicaux et prêts vendeurs : mon grand père a payé sa baraque cash avec 1 an de solde au retour d’Algérie.

Les commentaires sont fermés.