Les dons alimentaires obligatoires, quelle idée lumineuse !

J’avais déjà évoqué la douloureuse question de l’abominable gaspillage dont se rendent coupables les Français qui ont la fâcheuse manie de ne pas systématiquement racler les fonds de plat. À cette occasion, j’avais découvert (un peu effaré, il est vrai) que la République s’était même dotée d’un ministre délégué chargé de ces brûlantes questions. Et dernièrement, j’apprends qu’elle va faire un bond supplémentaire dans sa lutte d’arrache-pied contre le gâchis alimentaire : un député, Jean-Pierre Decool, a décidé de s’attaquer au « problème » à bras-le-corps et s’est donc fendu d’un projet de loi.

Et là, tout se déroule très vite. Il faut en général moins d’un centième de seconde à un élu pour déceler l’embryon d’un « problème », l’analyser « en profondeur », et amener une « solution », bien évidemment législative, qui se résumera à quelques dizaines (ou plusieurs centaines, parfois) de milliers de mots qu’il appellera « Projet de Loi » et qui contiendra, de façon générale, une assez consternante proportion d’âneries écrites avec les pieds. Et je n’exagère même pas. Prenez, donc, le travail de Jean-Truc. La tornade de n’importe quoi velouté commence dès l’introduction à sa proposition de loi, puisqu’on trouve, en première phrase, cette assertion magnifique :

Fléau de notre société de consommation, le gaspillage alimentaire est d’année en année plus important dans le monde

sandwich de bébé communisteOn s’étonne que le député n’ait pas poussé son raisonnement un tantinet, parce que ce gaspillage croissant signifie donc que partout, d’année en année, l’Humanité a de moins en moins de mal à nourrir tout le monde. Ce qui, du reste, se vérifie par le nombre toujours plus faible de personnes n’ayant pas assez à manger. Bien sûr, ce nombre est élevé (842 millions, tout de même) mais malgré tous les efforts de nos députés pour l’augmenter par une application studieuse du socialisme toujours triomphant, ce nombre se rétrécit. Flûte et zut, vraiment ?

Évidemment, on ne pouvait pas arrêter en si bon chemin la course-poursuite avec les bêtises navrantes à la mode dans le domaine de la lutte contre le gaspillage. C’est pourquoi, quelques mots plus loin, on découvre, effaré, que, je cite :

en moyenne, les Français jetteraient 20kg de déchets alimentaires chaque année dont 7kg de produits non consommés

Panique à bord : les Français jettent donc, tous les jours, 19 grammes (7000 grammes/365 jours) de produits non consommés. C’est, véritablement, affolant, puisque cela doit représenter une partie de trognon de pomme ou le fond d’un yaourt. C’est scandaleux. Ce terrible constat une fois posé d’une main ferme, le député s’en va, guilleret, présenter les tenants et aboutissants de sa loi. On va donc assommer, une nouvelle fois, le législateur, l’administration, les entreprises et au final, les Français, pour 19 grammes de nourriture non consommée jetée tous les jours. Pas de doute, il était temps.

lie down try not to cry cry a lot

Et pour lutter contre ces torrents de bouffe, Decool propose donc d’en venir aux mains à la coercition systématique. La force de l’habitude chez les députés est si puissante qu’à chaque problème, l’usage de cette coercition semble indispensable. En substance, la proposition revient donc à « obliger les grandes surfaces de plus de 1000 m² à céder leurs invendus alimentaires encore consommables à des associations caritatives », et vogue la galère. Pas de doute : rien de tel qu’une bonne loi qui organise la charité obligatoire pour résoudre les problèmes de gabegie alimentaire, et qui n’entraînera, à l’évidence, aucun effet de bord fâcheux, comme le souligne un récent article de Kevan Saab dans Contrepoints.

Par exemple, il n’y aura pas de découragement des grandes surfaces concernées, qui représentent pourtant déjà plus de 55% des dons aux associations caritatives. Il n’y aura pas, de la part des entreprises, la moindre volonté d’échapper aux inévitables poursuites dont elles feront l’objet si, par malheur, des denrées périssables qui auraient dû être détruites se retrouvent dans les dons obligatoires, ingérées par des estomacs fragiles, conduisant à des hospitalisations. Il n’y aura pas non plus d’enquiquinements fiscaux pour ces entreprises qui auraient eu le malheur (ou le bonheur, selon le point de vue) de faire des dons bien au-delà de ce que le fisc autorise ou, inversement, ces entreprises ne se limiteront pas naturellement aux plafonds imposés par Bercy, parce qu’en France, dès qu’il s’agit de charité, tout se déroule toujours comme prévu. Et il n’y aura pas non plus d’accroissement trop important des dons pour que les associations soient en mesure de les gérer. Ces associations sauront comment faire, auront l’infrastructure nécessaire, et ne feront pas de gâchis à leur tour. Tout se passera bien.

trashEnfin, tout se passera bien à condition tout de même que la conjoncture internationale ne s’en mêle pas en plus. Enquiquinements imprévus pour le député Decool, pendant qu’il poussait sa jolie loi, la France a décidé de s’embringuer dans des rétorsions économiques contre la Russie qui fait rien qu’à embêter le monde avec son gaz et ses importations massives de denrées alimentaires. Pour punir le vilain Poutine, voilà donc la frontière russo-européenne fermée pour les fruits, les légumes et les fromages. Or, de façon malheureusement assez mécanique, si nos producteurs ne peuvent plus trouver de débouchées vers la Russie, ils vont se retrouver avec des excédents assez croquignolets d’autant que les Russes représentent 8% des exportations agricoles et agroalimentaires françaises (soit 1 milliard d’euros par an).

Dans le meilleur des cas, ces excédents se retrouvent sur le marché, faisant nettement s’effondrer les prix ce qui, pour les producteurs de fruits et légumes, revient à se suicider tant les marges sont déjà faibles. Et dans le pire des cas, la proposition de loi de notre ami Decool passe comme une lettre à la poste et voilà nos associations caritatives et autres ONG véritablement noyées dans des fruits et des légumes qu’elles ne pourront pas écouler assez vite, pendant que les dons ainsi pratiqués feront de toute façon fondre les prix et ruineront autant les producteurs que les grandes surfaces. Voilà qui est habile.

oh noes

Magie raffinée du don obligatoire, alchimie subtile de l’interventionnisme d’état, féérie délicate du socialisme à l’emporte pièce : en deux articles de loi et une forte dose de déculpabilisation facile, on s’achemine doucement vers un fiasco mémorable, un gâchis grandiose et une démotivation générale. On se demande même si, finalement, ces effets catastrophiques ne sont pas chafouinesquement désirés in petto par le malin député de l’opposition… Mais non, je fabule.

Le député Decool a bien travaillé. Il est content de lui. Rassemblant même au-delà de sa famille politique (l’UMP), il a proposé une jolie loi, pleine de bons sentiments, de moraline épaisse et sucrée, qui ne résoudra pas le problème, accroîtra les difficultés des entreprises concernées et engendrera inévitablement de nouvelles tracasseries administratives, probablement assorties, un jour, d’amendes carabinées. Ce projet, inepte dans son fondement et inadapté aux aléas de l’actualité, illustre fort bien l’hubris permanent dans lequel la classe politique barbote joyeusement, qui veut tout régenter, tout réguler, tout normer, tout prévoir et tout baliser et n’aboutit au final qu’à tout déformer, corrompre et avilir.

Pas de doute : l’enfer est pavé de bonnes intentions, et les ouvriers-carreleurs sont tous parlementaires.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires110

  1. Le Gnôme

    Et les fabricants d’eau de Javel, il n’y a pas pensé ? Les hectolitres de ce produit servant à dénaturer les denrées pour que personne ne s’intoxique avec ne seront plus achetés, les fabricants seront obligés de licencier, aggravant le peu de chômage qui nous reste depuis l’inversion de la courbe.

    A moins que ces personnes injustement privées d’emploi soient embauchées dans la nouvelle Brigade de Contrôle des Dons Obligatoires de Denrées Alimentaires (BCDODA).

  2. Calvin

    Merci d’avoir montré une nième fois la bêtise pleine de bons sentiments des députés qui s’attachent à des broutilles pour éluder les problèmes les plus urgents comme la dette, la dépense publique, la chute de la justice ou l’écrasement économique du pays.
    Même pas envie de faire un jeu de mot à la con avec ce député minable.

  3. Higgins

    Bien malgré moi, je suis amené à m’interroger sur les capacités intellectuelles (pour ne pas parler de la santé psychiatrique) des élus de la raiepublique quand je découvre un tel projet de loi. Certes, l’été, par sa tiédeur mortifère, incite volontiers à lutter contre la torpeur médiatique mais savoir qu’un tel tissus de billevesées puisse être produit, en dehors des cabarets et autres officines du rire, laisse pantois. Qu’il émane de plus d’un individu se réclamant prétendument de la droite raiepublicaine (car après tout, on peut admettre que le droit de propriété et la gauche ne vont pas nécessairement de pair) en dit long sur l’état de dégénérescence intellectuelle du monde politique français. Les bouffons à la cour du Roi au moins étaient drôles (ils risquaient leur tête), les nôtres sont simplement pitoyables.

    1. Calvin

      C’est une course éperdue vers la bonne place et en usant de ce qui se voit au détriment de ce qui ne se voit pas, tous ces élus participent à cette dégradation d’abord lente puis qui s’accélère de ce pays…
      D’ailleurs, c’est quoi le sous-titre de ce blog ?

    2. douar

      « l’été, par sa tiédeur mortifère, incite volontiers à lutter contre la torpeur médiatique »
      la tiédeur mortifère, induite sans doute par le Réchauffement climatique qui s’accentue d’années en années comme chacun peut s’en apercevoir 😉

    3. Jesrad

      « Bien malgré moi, je suis amené à m’interroger sur les capacités intellectuelles (pour ne pas parler de la santé psychiatrique) des élus de la raiepublique »

      Vous, vous n’avez jamais participé à une campagne électorale, manifestement. Je ne connais pas plus sûr et efficace moyen pour éradiquer jusqu’à la dernière racine toutes les illusions que l’électeur lambda pourrait se faire sur ses élus.

      Essayez de vous figurer votre voisin de palier, dans son état d’ignorance ordinaire d’à peu près tous les sujets. Imaginez qu’on l’interroge sur un sujet au hasard, complètement au dépourvu, lors d’un « micro-trottoir » comme les aiment nos journalistes enclins à s’inspirer du Web2.0. Eh bien là, vous avez à peu près le niveau intellectuel de l’élu ordinaire de la Rrrrépublique quand il s’exprime officiellement. La seule différence étant qu’il aura au préalable travaillé son apparence, sa diction et sa présentation du sujet – mais rien de plus.

      1. Higgins

        Il y a de cela quelques années, j’ai fréquenté de très près le monde politique au niveau national en étant, pour simplifier, plutôt dans la position d’une souris qui observe tout, voit tout, entend tout et sent tout (il manque toujours le quatrième singe, celui qui se bouche le nez, dans les statuettes). Mes désillusions, latentes, ont trouvé dans le spectacle offert, de quoi définitivement nourrir mon scepticisme habituel et rompre les ponts avec cette engeance.

        1. vengeusemasquée

          Je travaille pour l’administration, j’ai travaillé à proximité immédiate des élus. Il n’y a rien à ajouter.

    4. seulabre

      Encore un exploit de Zélu zélé qui comme son nom l’indique à été élu …

      Moi c’est ça qui me laisse sans voix : comment peut on élire des glands pareils et ne pas voir que cela fait plusieurs décennies qu’ils coulent le pays avec leur idées de mer*e ?

      Remarquez j’ai un élément de réponse : l’aveuglement complet des gens qui préfèrent mentir, et se mentir à eux même, plutôt que d’admettre que la situation est catastrophique.

      Même lorsque ils sont dans la mouïse jusqu’au menton, beaucoup persistent à dire que tout va bien et que les affaires marchent du tonnerre ! Jusqu’au moment où ils sombrent purement et simplement, mais lorsque l’inéluctable se produit c’est invariablement la faute de quelqu’un d’autre, principaux accusés : les capitalistes esclavagistes qui ne donnent rien (ces fumiers).

      Regardez l’outrecuidance des grands groupes agro alimentaires qui ne sont là que pour faire du profit ! Confisquons et distribuons telles sont les lignes directrices des politiciens (gauche et droite confondues) : pourvu qu’ils soient réélus le reste spa grave.

      Mais à aucun moment ils ne se posent la question : une fois que ces pourritures de grands argentiers (qui ne veulent rien donner) auront désertés qui va embaucher, qui va mettre la main à la poche pour que l’on puisse redistribuer les richesses ? L’état probablement, comme en Argentine ou au Venezuela avec le succès incomparable que l’on peut voir actuellement.

      En fait c’est un suicide collectif et les principaux acteurs sont les peuples eux mêmes, ils se font racketter pour se faire trucider par les incompétents qu’ils ont choisi.

      Le communisme n’est pas mort et c’est bien ça le problème, ils veulent une société sans argent, sans propriété privée et surtout sans efforts … Bougez pas les gars elle arrive la société rêvée.

      La fainéantise et l’ignorance volontaire marchent main dans la main et nous conduisent vers une catastrophe d’ampleur biblique méritée.

    5. LM

      Decool est un prof de maths, il n’a jamais eu besoin de se poser des questions sur l’économie ou comment tout cela fonctionnait. Il doit théoriser avec acharnement pour essayer faire rentrer les hommes et leurs comportement dans des lits de procuste.
      Dommage, la réalité est un peu plus subtile.

  4. NOURATIN

    Très cool, ce Decool, si j’ai bien compris il émarge à l’UMP, l’olibrius, cela me conforte dans l’idée que ces gens sont presque aussi imbéciles que les Socialistes. C’est très ennuyeux en termes d’élections parce qu’on ne peut plus voter ni pour les uns ni pour les autres…en gros il ne reste qu’un choix, pas terrible, certes, mais par défaut…

      1. Higgins

        Dommage qu’on ne puisse pas se désinscrire des listes électorales. Le verdict serait plus féroce que l’abstention. Personnellement, être réduit à n’avoir le choix qu’entre deux charlots aussi nuls l’un que l’autre ne m’intéresse plus.

        1. yp

          Les poliopathes ne tombent pas du ciel. Ils s’agit même de pros du marketing. Si la défense des libertés était un thème mobilisateur dans l’électorat, il y a bien longtemps que les polytocards s’en seraient saisis.

          Donc, si vous n’avez le choix qu’entre de multiples nuances de socialisme, c’est que cela corresponds effectivement à la demande du marché électoral de ce pays.

          1. Aristarque

            Demande dominante seulement mais c’est déjà beaucoup…
            C’est aussi que les socialistes sont passés maîtres dans l’ illusion … jusqu’à ce qu’ils arrivent au bout de l’ argent des autres…

            1. yp

              La grande majorité des gens veulent un revenu garanti, le plus élevé possible, le tout sans travailler. En outre, ils ne veulent surtout pas être stigmatisé dans leur inefficacité par un voisin qui gagnerai mieux sa vie qu’eux.

              Un des moyens d’arriver à cet idéal de jouissance sans travail est d’aller faire les popoches du voisin.

              Mais la majorité des gens sont des pleutres et rechignent à prendre le risque de se manger une correction mérité de la part du voisin…

              Ils mandatent donc « la force publique » d’aller faire es poches du voisin à leur place.

              C’est tout sauf de l’illusion : Les électeurs savent très bien d’ou vient l’argent dont ils bénéficient. Mais tant qu’ils se considèrent bénéficiaires nets, ils cautionnent cette politique.

              Ce n’est pas plus compliqué que cela, il n’y a aucune illusion la dedans – juste la jalousie transformée en fond de commerce…

              1. Aristarque

                Je parlais de l’ illusion qu’ entretiennent très bien les socialistes que l’ idéal de jouissance sans travail soit possible… Ce qui convient bien à la majorité des Grançais qui ne voit absolument aucun problème moral, économique, financier à ce que la minorité de gens gagnant plus qu’ eux soit spoliée des fruits de son travail, si possible à son profit de jouisseur. Le seul ennui est que la barre de la richesse est en abaissement perpétuel jusqu’ au jour, comme l’ année dernière, 1,2M de foyers fiscaux se découvrent suffisamment riches pour payer de l’IR… Et là, c’est moins bisou mais nous le savons par anticipation,..

              2. Patatrac

                Yp votre analyse est –hélas- très pertinente. Toute une génération a été gavée aux « droits de l’Homme » qui déclinent maintenant de façon mercantile : « droits de l’homme » à avoir un salaire décent , un travail pas trop fatigant, un toit, un écran plat de 47 pouces pour toute la famille, au moins 5 ou 6 semaines de vacances, des allocations à en veux-tu en voilà et bien d’autres choses. Ce sont des « droits » donc pas besoin de se tracasser. Votre analyse pose aussi indirectement le problème de la représentation démocratique si cette frange de la population mandate la force publique, donc par le vote, pour pérenniser son mode de vie aux dépends dudit voisin. En comptant l’ensemble des agents de la fonction publique non régalienne et les masses assistées, votre voisin va se faire entièrement plumer en France.

                1. David

                  N’oublions pas qu’une bonne partie de ce mode de vie basé sur l’assistanat est financée par la dette.

                  Si une telle dette publique monstrueuse existe c’est parce que, à la base, le peuple l’a voulu, demandé, souhaité, réclamé, exigé auprès des politichiens qui se font un plaisir de répondre à cette demande (et de se sucrer au passage).

              3. royaumont

                La recette n’est pas nouvelle, il s’agit de flatter les bas instincts et le tour est joué ! Permettez à une majorité d’être paresseuse et malveillante à l’encontre de son voisin, le tout sans risque ni conséquence et on vous donne le pouvoir.
                Tout va bien jusqu’au moment ou le racket officiel ne rapporte plus assez pour nourrir une clientèle insatiable…
                du pain et des jeux, en version moderne. Rien de nouveau, donc, pas même la dénonciation de cette logique.

                a ce propos, un poème de Juvenal, dont la dernière strophe est prophétique :

                Du pain et des jeux
                et le peuple sera content,
                il suivra aveuglément
                les lois des seigneurs dieux.

                Le peuple est-il content ?
                Assurément,
                il ne montre pas ses dents,
                il aurait honte,
                elles sont pourries.

                Du pain il en a partout,
                sous toutes ses formes,
                pour tous les goûts.

                Souvent même, il n’est plus à ses goûts
                et il faut en faire des cendres
                qui rempliront les déserts
                au lieu de les nourrir.

      2. Flash

        Il doit bien exister une formation politique un peu libérale.

        Bon, là, comme ça, je vois pas. Mais ça doit bien exister. Il existe bien des requins lutins dans la Nature, il doit bien exister un parti libéral en politique française.

        1. Calvin

          Oui mais sans visibilité, avec peu d’implantation, et à devoir ramer contre des préjugés tenaces.
          Le problème en France n’est pas que l’absence d’un parti libéral fort mais surtout l’inculture et l’ignorance des politiciens actuels et futurs.

          1. yp

            Les politiciens n’agissent que dans leur intérêt (se faire élire.)

            Ils ne sont que le symptôme d’un problème bien plus plus insidieux…

            1. Higgins

              Faut-il en rire ou en pleurer? Comme tout bon élève de troisième, le petit L. a découvert le monde fascinant de l’entreprise lors de son stage d’initiation (on notera qu’il n’a pas choisi une bonne entreprise de maçonnerie pour cela): http://www.atlantico.fr/decryptage/laurent-grandguillaume-depute-en-stage-que-j-ai-realise-en-passant-semaine-en-entreprise-1690168.html

              Je note au passage qu’il reconnait que ça va un tantinet plus vite dans l’entreprise que dans sa classe, surchargée, pleine d’élèves dissipés de niveau très disparates (l’effet du collège unique, je pense).

  5. mlallier

    Un petit point de détail : les Français jettent 7kg de produits non consommés, ce qui fait 19g par jour.

    Pour l’ensemble des Français, donc, sinon on aurait fait mention DU Français. Il faut diviser ces 19 grammes par environ 60 miyons pour avoir une bonne idée du gâchis.

    1. Aristarque

      On sent comme un petit arrière goût de pinaillerie pointilleuse dans ce propos… (qui eût pu être mien si je m’ étais levé plus tôt ) 😆

  6. pontiac

    Et on ne peut malheureusement pas informer tous les électeurs de sa circonscription, leur montrer avec quel brio ils sont représentés à l’assemblée …. quel vouiner ce decool ….
    Dommage .. ca en faisait un de moins !

  7. Fred

    Et si l’on parlait des dates de péremption abominablement racourcies par les mêmes têtes de noeuds il y a quelques années ?

    1. gameover

      Oui les dates limites de consommation ah ah ah

      Elles sont déterminées après analyse bactériologique mais en tenant compte de conditions de stockage anormales « 1/3 du temps à 4°C et 2/3 à 8°C » et je suppose que lorsqu’on a trouvé la valeur on divise le temps par 2 à titre de principe de précaution.

      Perso je pense que si l’homme a un odorat c’est pour une bonne raison.
      Quand la viande de boeuf est appetissante je la mange même crue à la sortie de l’emballage.

      D’autre part il faut mettre de temps en temps notre organisme à l’épreuve . Perso ça m’a permis sans problème de manger en Inde avec le personnel d’une de nos filiales (la cantine ouvrière) alors qu’un de mes collègues qui carburait au riz cuit à l’eau et au coca (pour éviter les risques) n’a pas tenu la semaine. Bon je n’allais pas jusqu’à boire l’eau du robinet sauf dans le thé.

  8. yp

    – La dé-pute Decool veut montrer qu’elle est une bonne socialope et son zèle est la preuve de sa soumission à la gauche en tant qu’autorité morale.

    Remarque : Ce ne serait pas si gênant s’il s’agissait d’un cas isolé, mais malheureusement, c’est une tendance de long terme chez les gens prétendument de droite que de vouloir se faire élire avec des idées de gauche (en premier lieu, car cela corresponds à la demande de l’électorat français.)

    – J’aimerai beaucoup qu’on s’attaque au gaspillage étatique. Inutile de se moquer de moi, j’ai compris depuis bien longtemps qu’il s’agit d’un fantasme, qui n’est partagé que par (au mieux) 1% de la population française…

  9. Martin-Lothar

    Soyons justes quand même avec nos braves politichiens frankistanais : cela fait des lustres qu’ils refourguent eux-mêmes et avec grand succès (de dettes) leur surplus de clowns à roulettes carrées et leurs nombreux déchets débilo-idéologues, plus ou moins avariés dans des commissions à la con, des observatoires d’anus fleuris, des associations de malfaiteurs officiels, voire des parlements ou de gouvernements européens. C’est ce qu’on appelle de l’auto-recyclage à circuit fermé (fermé à leurs électeurs, surtout).

  10. Calvin

    A propos du « gâchis », ne jamais oublier que les Français jettent des produits ayant dépassé la DLU, mais qui restent sains à la consommation.
    C’est le résultat de normes étatiques, de plus en plus restrictives pour faire croire qu’on s’occupe de santé publique.
    Ne pas oublier que les seuls à imposer l’obsolescence programmée sont les États.

  11. davidice

    Si seulement les parlementaires pouvaient mettre un tel zèle pour recycler les lois périmées et inutiles. Il y a, par exemple, un nouvel état islamique en construction, on pourrait leur envoyer nos députés, qui leur feraient des jolies lois toutes neuves, et l’état en question s’auto-détruirait. Plus besoin d’envoyer des soldats!

    1. dg

      Excellent!
      On peut entrevoir des conséquences cocasses:
      « – Désolé, M. Abdullah, vous ne pouvez pas décapiter cet infidèle.
      – ben, pourquoi?
      – votre cimeterre, là, il n’est plus aux normes. Elles ont changé il y a 3 jours, il faut désormais qu’il soit conforme à la directive EI-2014-ZX-1.2. Vous risquez une amende si vous l’utilisez.
      – ah zut.
      – la loi akhbar! »

  12. Val

    J’ajouterais bien à la conclusion de l article « et puissent-ils tous y rôtir. »
    bon c est pas bien je le sais mais ça soulage..

  13. royaumont

    Le député Ducon (oups, Decool) vient de repousser les bornes du crétinisme encore un peu plus loin vers l’infini. Bien que personne ne doute qu’un tel projet soit le résultat d’une longue réflexion et d’une analyse poussée de la réalité (lol), il oublie tout de même 2 ou 3 détails :
    – la grande distribution ne l’a pas attendu pour essayer de réduire les invendus : pour elle c’est de la perte sèche.
    – elle n’est déjà pas avare de don aux associations
    – le problème de sous-nutrition se pose peu en France : le surplus d’aide, pour être utile, devrait partir à l’étranger, ce qui complique un tantinet la logistique. Surtout que les pays connaissant ce problème sont en général en situation de guerre civile.

    1. Aristarque

      La Belgique est en guerre civile? Je ne savais pas, une fois, que leur querelle wallono-flamande avait dégénéré à ce point ???

      1. royaumont

        L’aide alimentaire de la France vers la Belgique est si important que ça ?
        Je ne savais pas qu’on mourrait de faim dans les rues de Bruxelles !

        Je pensais plutôt à des endroits joyeux comme l’Afrique de l’est, l’Irak ou la Corée du Nord

        1. Aristarque

          Tous ceux là sont abominablement lointains ! Que faites-vous de la logistique nécessaire à l’acheminement rapide de produits proche de la DLU ou DLUO . Et puis, ce serait stigmatiser le socialisme triomphant qui règne dans ces pays que d’accréditer ainsi l’ idée que tout le monde n’ y mange pas à sa faim…
          La Belgique offrant l’ avantage d’être aux portes du petit monde de Decool, quel bon terrain d’ essais tout trouvé!

    2. yp

      Il ne s’agit pas de faire quoi que ce soit d’intelligent, mais d’avoir son nom associé à une chose électoralement rentable…

    3. Higgins

      « ….vient de repousser les bornes du crétinisme encore un peu plus loin vers l’infini. » : « et l’au-delà! ». Ne pas oublier « et l’au-delà! ».

  14. Aristarque

    Trouver des débouchés, trouver des débouchées (routes), trouver des dés bouchés, trouver des dais bouchés, trouver Dédé boucher, il va falloir choisir pour notre taulier !!! Perso, la première occurrence me plaît! 😀

    1. Calvin

      Quel mal embouché avec notre hôte…

      Moi je recherche plutôt des débauchés, mais mon inspiratrice préférée se fait rare !

  15. LeRus

    Un récent article de journal mettait bout à bout les chiffres de 20kg de gaspillage par personne, dont 7kg non consommé, pour un coût de 400€! Je m’était dit que les français devait jeter du caviar à pleine louche pour en arriver là. 🙂

    Petite remarque à propos de l’embargo, c’est la Russie qui ferme sa frontière et pas l’inverse. L’EU interdit à ses membres de vendre des armes et l’accès aux marchés financiers aux entreprises publiques ou assimilées. Que la Russie veille, en rétorsion, punir l’EU en empêchant sa population d’acheter des pommes, et que ça fasse du manque à gagner aux exportateurs, c’est finalement des risques du business assez prévisibles.

    Bon, j’m’en vais finir mon trognon de pomme…

    1. gameover

      Exact pour les 20kg pour 400E je m’étais fait la même réflexion… 20E/kg… Les journaleux incapables de faire un calcul.

      Pas les seuls… hier au Leclerc du coin j’en avais pour 5.92E et je donne 20.02E à la caissière qui pour faire le rendu monnaie s’est trompé en tapant 20.20E (au lieu de 20.02). Elle a appelé la caisse centrale pour faire la soustraction… piou…

    2. inanutshell

      Une vieille connaissance marxisante, j’ai du mal a dire ami, qui doit certainement ecrire en parallele des commentaires infames sur mon compte dans « Liberation » – qui s’est quand-meme vu partiellement gueri de ses maux depuis l’accession du sieur Holland au gouvernail de la republique – m’a dit un jour, alors que nous soupions ensemble et qu’il me vit debarasser le gras de mon jambon sur le bord de l’assiette : « Gosse de riche ! ». Dans mon cas personnel, les 7 kgs de dechets annuels doivent sans aucun doute provenir du gras de mon jambona a raison de 17 grammes quotidiens. Si les 7 kilos de gras de jambon non consommes representent 400,00 euros, a combien le kilo de jambon non degraisse au rayon charcuterie ?

  16. Higgins

    Pour continuer dans le droit fil de cet excellent billet, une bonne nouvelle pour le moutontribuable (il se fait moins racketter) et l’aveu par la cour des comptes herself de l’aspect pompe à fric de ces ustensiles soit disant créés pour lutter contre l’insécurité routière (la vitesse moyenne a baissé mais ce n’est visiblement le but recherché): « C’est une première depuis la mise en place des radars automatiques en 2003 : la recette des amendes collectées grâce aux radars a baissé en 2013…Si la vitesse moyenne des véhicules a baissé, atteignant 79,2 km/h en 2012, l’existence de panneaux avertisseurs de radars empêche d’obtenir des chiffres fiables, estime la Cour des comptes. » (http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/08/12/les-recettes-des-radars-routiers-en-baisse_4470518_3224.html)

    1. gameover

      Assez consternant cet article… faudra m’expliquer ce que c’est « des pertes en ligne ». Il semble que le journaleux a recopié bêtement ce que le gars a dit au bout du fil.

      Le coup (et coût) du changement de prestataire, j’ai trouvé cela pas mal. Soit c’est vrai et le nouveau prestataire leur a fait perdre 80ME et ça prouve la bêtise de l’appel d’offres, soit c’est faux et ça évite de dire que les automobilistes ont trouvé le moyen d’échapper aux contrôles façon Laffer.

      Et quand on va avoir les chiffres du tabac, on va rigoler…

      1. Calvin

        Par rapport aux radars, si j’ai bien compris, le changement de prestataire a modifié le temps de réparation des radars, donc moins de radars ont moins flashé pour moins de PV.
        Cohérent.
        En revanche, »on » aurait enregistré une baisse de la vitesse moyenne.
        Mesurée par quoi ? Les radars en fonctionnement ? Donc, les français ont bien décidé de moins se faire voler dans les poches par le plus grand bandit de grand chemin de ce pays.

        1. Aristarque

          Ce doit être que les excès de vitesse sont de moins en moins excessifs, donc qu’ ils sanctionnent de plus en plus de petits dépassements de la limite fixée. Cela ne change rien à l’ amende mais coûte moins de points…

            1. Quiet Desperation

              Quand on pense que le même homme moquait encore si récemment certaine jeune Turtle…. pour la lenteur de ses réactions… aaah! l’Hôpital, la Charité, toussa…

              Il faudrait qu’il dépouillât le vieil homme, ce cher ami, mais ce serait cruel, n’est-ce pas, avec toutes ces charges qui pèsent sur lui… une flotte automobile dont le nombre n’a d’égal que celui de l’invraisemblable marmaille qui le tète….

              1. Aristarque

                Question marmaille, je n’ en ai plus que deux à la maison… En revanche, question engins motorisés, mon harem est fourni…

            2. Aristarque

              Non, relecture de ce billet après six semaines pour y amener initialement un commentaire (cf infra) mais finalement deux puis trois puis quatre…. En tous cas, je suis épié puisque réaction en moins de 10mn! J’ aurais certes pu faire un HS dans le billet du jour, mais bon, un peu d’ ordre et de discipline ne fait pas de mal dans le décor…

            3. Aristarque

              Que veux-tu? J’ai constaté que ton interrogation restait sans réponse et que cela pouvait nuire à ton éducation qui est carencée dans certains domaines à l’ inverse d’autres où tu étonnes ces dames par l’ étendue très inhabituelle de ton savoir… :mrgreen:

  17. dede

    « les Français jetteraient 20kg de déchets alimentaires chaque année  »
    suivi de :
    « obliger les grandes surfaces de plus de 1000 m² à céder leurs invendus alimentaires encore consommables à des associations caritatives  »
    Il faudrait aussi obliger les francais a rapporter leurs dechets alimentaires aux supermarche parce que sinon, ils continueront a les jeter…

    1. petit-chat

      Ah, je vois la grandeur du bouzin :
      – Mise en place d’un bac de collecte des inconsommés de couleur rose-socialo fourni « gratuitement » par toutes les communes de plus de 3 habitants, avec dessus l’emblème d’un trognon de pomme ravagé de dimension normée qu’on devra retirer moyennant une simple redevance mensuelle par prélèvement auprès de la Préfecture. La non-apposition du sigle est sanctionné par les articles 128-42-56 B d’une amende de 300 € par jour de retard depuis le jour du constat. La non mise en place du bac peut entraîner une amende, supportée par chacun des riverains, du même montant que pour le défaut d’apposition du sigle de la pomme rongée, les deux amendes étant cumulées dans ce cas.
      – Des camions de collecte seront affectés spécialement à cet effet, selon un itinéraire et une fréquence compatibles avec les dates limites de péremption supposée, si elles sont indiquées. En l’absence d’indication par le fabricant, le contrevenant-citoyen doit l’indiquer clairement par une étiquette de format 17×22 de couleur jaune qu’on pourra retirer auprès de la Mairie en échange d’un timbre fiscal de 100 € les 100 étiquettes, et qu’il devra prendre soin d’attacher sur chaque aliment (pot de yaourt, pilon de poulet..) par une ficelle biodégradable d’une longueur maximum de 20 cm.
      -Une participation citoyenne forfaire sera imputée sur les impôts fonciers, soumis à CSG (non récupérable), CRDS, TVA afin d’épargner le pauvre et de faire participer davantage le riche, toujours dans le principe de l’égalité. En effet, ce n’est pas parce qu’on est pauvre qu’on n’a pas les mêmes besoins et envies des riches.

      Bon, je vous laisse continuer le délire, j’ai quand même du boulot à faire !

    1. petit-chat

      Je viens de lui écrire ma proposition !
      Je l’ai commencé comme ça :
      Monsieur le Député, votre proposition de loi m’a enthousiasmé, et je ne résiste pas au plaisir de vous faire partager quelques idées qui, j’en suis sûr, trouveront un écho favorable auprès de vous qui êtes si soucieux des déshérités.

      Il faudrait ainsi obliger les Français à rapporter leurs déchets alimentaires aux supermarchés parce que sinon, ils continueront à les jeter… Ou bien, et c’est ce que je vous propose, d’organiser un genre de tri sélectif selon les modalités suivantes, et dont je vous serait obligé d’en porter connaissance à votre Parti.

      suit mon délire du 13 août 2014, 14 h 23 min

      M’étonnerait qu’il me réponde !

      1. Calvin

        En revanche, ce serait de la Résistance Active que de faire des propositions d’idées de ce genre auprès de députés qui viennent de pondre une ineptie.
        Ça peut accélérer la chute du Léviathan.

        1. petit-chat

          « En revanche » au lieu du sempiternel « par contre », non, décidément tu es allé dans une école hors contrat, c’est pas possible autrement !

  18. sémaphore

    Nous savons bien que H16 est vendu au grand Kapital mais il devrait renoncer aux insertions publicitaires de Beurk’ Dau !
    Visiblement , le bébé communiste du Fat Giant qui est offert a notre concupissence n’est pas assez roti!!!
    Certes, cela n’ égare pas les aficionados véritable mais quid des nouvelles troupes menees dès leur commencement vers un gout frelaté???

      1. Calvin

        « Je crois bien »
        Tu n’es même plus capable de suivre ta propre production !
        Ce n’est plus un blog qu’il faut mais un site thématique…

          1. petit-chat

            En plus, je n’avais prêté aucune foi à l’assertion de notre très respectable Harry qui affirmait que les signes « h16 » déclenchait la procédure de validation, hé bien c’est vrai ! MeaCulpaétoussa.

  19. LECOMTE René

    Ce bon et $cher député sait-il qu’un grand chantier pompeusement nommé « choc de simplification » est lancé? J’avais cru comprendre qu’il s’agissait de réduire drastiquement toutes les lois, règlements,… pour simplifier la vie de ceux qui travaillent (je crois même que cela simplifierait la vie de ceux qui contrôlent, mais il y a un hiatus, cela pourrait conduire à réduire leur nombre !). Je crains fort que par ses lubies, il ne charge encore la barque. Mais soyons fous jusqu’au bout, pourquoi ne pas étendre la portée des dons aux vêtements invendus, aux clés USB aux anciennes normes ? De plus, là, les contraintes de stockage seraient tellement plus simples ?
    Pour ceux qui devraient (conditionnel, car on nous dit que certains y travaillent, mais je n’ai pas vu le quelque résultat tangible) réaliser le choc de simplification, je crains fort que sur chaque sujet, ils trouvent une solution, à condition de bien repréciser un certain nombre de choses, ce qui fatalement conduira à l’inverse du but recherché !

  20. vegeta

    avec le nouvel accord hollande-léonarda nous n’avons plus de problème trop de nourriture = direction la roumanie
    plus d’argent = on regarde le mode de vie des roumains
    hollande à envie de sexe = direction le lit à léonarda

  21. LECOMTE René

    En plus de la météo exécrable (au moins à la Lanterne), rien ne sera épargné cet été à notre scooterman : http://www.lepoint.fr/economie/la-bundesbank-presse-paris-de-donner-le-bon-exemple-budgetaire-13-08-2014-1853535_28.php
    Il ne peut s’en prendre qu’à lui-même, il a tout fait pour arriver à une situation très dure à la rentrée… C’est beau l’anticipation d’un « chef d’état français ». Je divague, ce qui est demandé à un Président, c’est de bien mentir pour se faire élire, puis de continuer à mentir pour masquer les mensonges.

  22. LeDjedje

    Ma recette:
    On commence par: 19g/jour/Français (voire 55g/jour/Français en prenant les 20kg/an comme base).
    On continue avec: 5 fruits et légumes par jour/Français (au hasard: 1 banane, 1 orange, 1/4 d’ ananas, 1 poireau et 1 artichaut qui, comme chacun le sait, est « un légume de pauvres. C’est le seul que, quand tu as terminé, tu en as plus dans ton assiette qu’avant de commencer. « ). Je ne parlerai pas de noix de coco, par bienveillance à l’ égard du député UMP.
    Une pause méditative s’impose: Est-ce que nos grand-parents auraient considéré les plats pré-cuisiné comme comestibles (« minerai de viande »)?
    On finit par une pesée, Norme DIN, nettement au-dessus des quelques grammes précédemment cité.
    Donc soit il faudra bouffer la peau des bananes, soit acheter des bananes déjà pelées, comme pour l’ ananas (merci pour le sucre dans le sirop, qui couvre bien l’ ananas pas mûr).
    Il faudrait vraiment introduire le passage d’ un test psychologique poussé pour avoir le droit d’ être candidat à une élection (tests effectués dans certaines entreprises pour accéder à un certain niveau hiérarchique), c’ est désolant et regrettable, mais vu le niveau actuel, ça me paraît nécessaire.
    La conclusion: « l’enfer est pavé de bonnes intentions, et les ouvriers-carreleurs sont tous parlementaires. », du travail d’ orfèvre! (de la part de l’ auteur et des carreleurs sus-mentionnés).
    PS: si les gens se nourrissaient exclusivement de dahu, il n’ y aurait ni déchet, ni gaspillage.

    1. Calvin

      Demande du Ministère de la Justice :
      « Pour que votre démonstration soit acceptée, veuillez enlever la notion de banane à vos 5 fruits et légumes ».

  23. Calvin

    Bon, étant en vacances, je suis allé sur son site.
    Le 30 juillet, il fait sa proposition de loi idiote, qui va désorganiser les supermarchés, ajouter de l’incertitude économique, etc…
    Ok… Bref…
    Et, hop, le 24 juillet, je cite : Le Député des Flandres a donc demandé au Gouvernement de « rompre avec l’improvisation permanente », en proposant aux entreprises « une feuille de route optimiste et réaliste ».

    De deux choses l’une, ou il est très con, ou il est schizophrène.

    (et ceux qui me connaissent savent que je vais ajouter :
    ou les deux)

    1. Calvin

      D’ailleurs, j’adore sa tribune du 24 juillet.
      Il interpelle le Gouvernement pour lui reprocher de ne pas faire ce que le gouvernement UMP n’avait pas d’ailleurs fait auparavant.
      On lit sa question, puis la réponse de Nono, et puis l’analyse du dép… ah non. Rien. On ne lit rien.
      On est rassuré, il est finalement d’accord avec Nono.
      Et 6 jours plus tard, il rajoute une couche dans la débilité normative Française.
      Decool, encore un idiot utile du Gouvernement.

  24. Théo31

    C’est curieux, quand les bonnets rouges jetteaient des artichauds sur les CRS, on n’a pas entendu la moindre réaction indignée de ce Mr. Decouille.

    Sinon, comme d’habitude, l’UMP fait toujours le tapin devant la gauche.

    1. bob razovski

      Enfin je veux dire, pourquoi placer une limite à 1000m2 ?

      L’idée en elle même est déjà complètement con. Elle devient en plus inéquitable.

  25. Aristarque

    Hier soir, retour de boulot, je capte la table des matières du journal de 18H00 de R.L par Fogiel, annonçant en dossier thème la question des vilains commerçants qui font rien que de jeter des produits périmés, donc invendus mais devenus invendables avec, horreur pour certains, un renforcement par l’ aspersion de javel. Bref une accroche ravageuse, larmoyante et compassionnelle comme à l’ habitude de cette station qui se veut proche de la population… N’ écoutant que mon courage, j’ai enduré les autres nouvelles pour bénéficier de l’ instruction donnée par ce dossier. Résultat, à peu près tous les poncifs du billet d’ H16 ont été revus avec pour curiosité que la grande enquête de terrain avait été menée visiblement dans un rayon d’au plus 1000m de la rue sans peur et sans reproches (sortir hors du periph’ en terra incognita, et puis quoi encore?) puisque l’enquête portait sur des supérettes du 8me avec une pointe jusqu’ au 16me! Mais cette exploration des conteneurs à ordures révélait plutôt que l’ essentiel des déperditions concernait les fruits et légumes, des conserves hors DLUO mais lorsqu’ elles étaient en DLUO, avec des emballages abîmés, choqués qui les rendaient invendables aux yeux des (méchants, vraiment méchants) clients. Idem pour des produits du rayon frais avec des cellophanes crevés, etc…Enfin, après le couplet larmoyant sur l’ aspersion de javel qui faisait rien que d’embêter les pauvres (de luxe au vu des arrondissements) dans leur quête de récupération, nous eûmes quand même droit au fait que c’ était une obligation légale et que c’était plutôt ceux qui en faisaient l’ économie qui risquaient des ennuis si, d’ aventure, la lutte contre ce grand banditisme venait à envoyer des cohortes de leveurs de couvercles de conteneurs poubelles… Il ne fut pas manqué d’ évoquer qu’ il serait chou que ces magasins envoient ces invendus encore récupérables aux bonnes oeuvres (non pas que ces assoces fassent le tour desdits magasins à la même fin…) sans que personne n’ évoque le bête coût logistique de telles opérations pour finalement de petites quantités ponctuelles, variables et irrégulières dans le temps…
    Donc ce député raconte peut-être des âneries, propose du n’ importe quoi en lingots estampillés mais bénéficie du compassionnel soutien d’ une station de radio, lui assurant un auditoire tout acquis à la lutte devant les inégalités au moyen du pognon des autres, surtout des autres…

    1. gameover

      Calais :

      « Une distribution de repas a été annulée lundi soir après le refus de certains migrants de manger un plat qu’ils estimaient pas assez épicé. Un caprice, s’énerve le président de Salam, une association d’aide aux migrants. »

      googler Calais : le coup de gueule d’un associatif après le refus de migrants d’un repas

    2. Voilà. C’est très bien résumé : du n’importe quoi, mais du n’importe quoi qui motive et interpelle. Moyennant quoi, on se retrouve tous ensevelis dans des lois compassionnelles débiles.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.