Un gouvernement Valls en mode coincé

Surprise totale ! Avec une rapidité qu’on n’aurait jamais soupçonnée chez Valls, et après avoir probablement acculé Hollande à prendre une vraie décision, la rebuffade et l’opposition matamoresque de Montebourg aboutit à l’impensable : le gouvernement démissionne et voilà Manuel, reconduit dans ses bonnes œuvres, chargé de trouver une nouvelle brochette de winners pour son gouvernement tout neuf.

godille et zigzagHier, je revenais (goguenard) sur les abrutissantes bêtises gauchisantes de Godille & Zigzag pardon Montebourg et Hamon qui, devant l’obstination du premier ministre et du chef de l’État de ne pas infléchir un cap illisible, profitaient d’une petite sauterie en Bresse pour afficher une opposition aussi franche que stérile mais calculée pour se ménager une existence politique au-delà d’un gouvernement qu’on sentait déjà fort mal barré compte tenu d’une conjoncture économique déplorable. Croyant sans doute qu’à la suite de ses déclarations, Montebourg se verrait présenter un choix simple (partir ou fermer sa grande jatte frétillante) par un Hollande indécis et un Valls chiffonné, ce qui lui aurait permis de présenter sa démission avec un certain panache, voilà notre ministre du Dressement Reproductif renvoyé séance tenante ou à peu près. Le résultat, finalement, est le même : Montebourg ne sera bientôt plus dans le gouvernement.

coincéCertains accordent du courage à Valls pour cette décision surprenante et rapide. Peut-être. Force est de constater que, comme je l’écrivais il y a quelques temps, le pauvret était irrémédiablement coincé. Ne rien faire signait, très clairement, son arrêt de mort. Certes, celui-ci est programmé depuis qu’il est premier ministre, Hollande ne l’ayant nommé à cette place que dans le but de faire disparaître un concurrent gênant pour 2017. Mais choisir de laisser couler les remarques acides de Montebourg, c’était passer pour un faible et s’assurer une perte d’électorat et d’autorité mortels. Au moins Valls ménagera-t-il un peu son image en prenant une telle décision.

Cependant, on s’interroge sur la pertinence d’un remaniement global et sur le gain réel de l’opération. En effet, et en imaginant que la situation française ait ici un quelconque intérêt aux yeux de ces cyniques magouilleurs, un remaniement ministériel, si tôt après une petite poignée de mois d’exercice du précédent gouvernement, risque de ne rien changer. Les déficits budgétaires français seront les mêmes après la nomination du nouveau gouvernement. Les perspectives économiques ne vont pas changer d’un cachou. Le chômage va continuer de grimper et la croissance de dégringoler. Pire : les beaux projets de « réformes », packagings colorés de bricolages microscopiques, ne seront plus dans les mains des mêmes ministres et le changement d’équipes va inévitablement provoquer des couacs et des ralentissements. Pour des « changements » qui étaient déjà particulièrement poussifs, on va donc encore ajouter à la viscosité globale.

remaniement valls 2

Et sur le plan politique, là encore, le gain apparaît franchement discutable. Montebourg (probablement suivi de cette tanche humide de Hamon) va retrouver toute sa liberté de parole et va inévitablement passer du mode « Déclarations idiotes et patriotisme de pacotille » qui le caractérisait jusqu’à présent au mode « Populisme & Gauche de Combat » dont les médias vont se repaître comme jamais. Maintenant paré d’une bonne visibilité nationale, pouvant prétendre (à tort ou à raison, peu importe) à une connaissance des dossiers économiques, sa voix portera et permettra évidemment aux « frondeurs » et autres déçus, nombreux, de la politique illisible du Capitaine de Pédalo de trouver dans sa Grande Frétillance un porte-voix commode et écouté. Autrement dit, le petit crincrin de Montebourg qui était jusqu’alors agaçant pour l’Exécutif va devenir un véritable concert de critiques en dolby surround.

Bien sûr, on peut imaginer (soyons fou) que Hollande, ainsi débarrassé des socialistes les plus dogmatiques, va enfin en profiter pour relancer de grands chantiers et travailler, vraiment, dans le bon sens, sans plus craindre la moindre dissension dans un gouvernement qu’on imaginera resserré, bien rangé derrière Valls, en formation de combat pour redresser l’économie française. On peut. C’est, quelque part, un pari fort couillu d’imaginer Valls faisant un travail de fond comme jamais il n’en fut fait en 40 ans. Mais ce n’est pas rigoureusement impossible…

please helpSauf qu’à présent, et avant même que le nouveau gouvernement soit connu, un autre problème va se poser au premier ministre : celui de la majorité parlementaire. En effet, le présent remaniement n’est que la résultante des dissensions au sein du gouvernement et dans le groupe majoritaire à l’assemblée. Actuellement, le PS ne dispose en effet que de la majorité à une voix près, ce qui rendrait tout vote d’un texte assez délicat si, d’aventure, quelques députés socialistes décidaient de jouer autre chose que la discipline de parti. De même, il est de plus en plus difficile d’obtenir l’assentiment des écolos ou des communistes qui n’ont de cesse, ces derniers mois, de conspuer un gouvernement décidément trop turbo-libéral, acquis au dogme néfaste de la méchante austérité et vendu aux intérêts capitalistiques de Bruxelles et gnagnagni lutte des classes et gnagnagna en finir avec l’austérité.

On pourra m’objecter qu’il est peu probable que cette majorité parlementaire saute trop vite, tant une dissolution remettrait en cause le douillet mandat de pas mal de députés socialistes, jeunes et absolument pas certains de pouvoir retrouver une place au chaud en cas d’élections anticipées. C’est exact : le climat politique est actuellement très défavorable au PS et des législatives anticipées seraient probablement douloureuses pour le camp du président. Cependant, si l’on peut raisonnablement penser que cette dissolution n’aura pas lieu tout de suite, difficile d’imaginer qu’on y coupe tout de même.

En effet, il ne faut pas perdre de vue que le but de Hollande n’est pas de conserver une majorité parlementaire, mais bien, à tout prix, de se faire réélire en 2017. S’il faut, pour cela, dissoudre le gouvernement et l’assemblée dans un futur proche, il ne se gênera pas et s’offrira ainsi un beau gouvernement à droite, ce qui lui permettra de carboniser durablement un ou deux opposants qui auraient pu être gênants les présidentielles arrivant. À la limite et dans ce contexte, on comprend nettement mieux l’idée hollandesque de réintroduire une part de proportionnelle à la prochaine élection, ce qui ne manquerait pas de contenter les petits partis à sa gauche (EELV, Front de Gauche, centre divers et (a)variés). Ceci assurerait une bonne dilution du Parti Socialiste qui ressemble de plus en plus à une croix que le chef de l’État n’a plus trop envie de porter (ou supporter), et (gros bonus), une bonne volée de plomb dans les fesses encore trop rebondies de l’UMP et qui pourrait trouver dans cette occasion politique matière à se refaire.

un remaniement comme un chaton mignon

Cette tactique, évidemment inspirée du maître mitterrandien, souffre cependant de quelques problèmes. Au contraire des années 80 où, à vrai dire, la situation française n’était pas extraordinaire mais fort loin de celle qu’on connaît actuellement au plan économique, l’actuel paysage politique est parsemé d’embûches, au premier rang desquelles se trouve le Front National. Une élection (proportionnelle qui plus est) aurait des chances non négligeables de fournir un bon tremplin au parti de Marine Le Pen qui deviendrait, de fait, une candidate redoutable pour 2017. L’assemblée, composée d’un panachage de FN, d’UMP et de PS aucunement majoritaires, deviendrait alors une pétaudière complète, assurant au pays un immobilisme total. Mais on s’en fiche parce que dans l’imaginaire hollandesque, un second tour l’opposant avec Marine Le Pen lui donnerait les clefs du pays pour cinq nouvelles années. Calcul immonde, probabilités favorables, mais le risque existe néanmoins que les Français, excédés de ces bidouillages à leurs frais, se vengent dans l’urne. Caveat emptor.

Comme on le voit, les perspectives sont particulièrement sombres. Le prochain gouvernement est condamné à faire des étincelles et relever le pays, comme jamais auparavant, et la moindre hésitation, la moindre bévue l’entraînera sur un chemin fort douloureux, avec des (gros) bouts de FN dedans. Entre les oppositions des verts, des cocos et de la droite, l’hostilité d’une partie du PS, la montée du FN et un président qui parie trop ostensiblement sur une réélection dans un fauteuil sans sentir l’exaspération du peuple monter, la probabilité que Valls nous sorte de l’ornière est infime.

Et quoi qu’il fasse, ce pays est foutu.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires385

      1. Harry Tuttle

        euh… on dit maroquin pour les portefeuilles ministériels, sauf pour Mme Najat Vallaud-Belkacem, et encore !

      2. royaumont

        Je suis curieux de voir qui ils vont trouver pour la distribuion de marocains.
        Parce que monter à bord du Titanic, même avec un billet de 1ère, ce n’est pas très enthousiasmant. Nous aurons peut-être un gouvernement resserré, faute de volontaires.

        1. Calvin

          Et le pognon et les honneurs du moment, tu y as pensé ?
          Et le pantouflage d’après ministère ?
          Il y a du monde qui se bouscule au portillon de la République.
          Prends Hamon, 4 mois en poste dont 1 de vacances : payé jusqu’en février 2015…

          1. Deres

            Et le mobilier national qui fournit les meubles précieux qui sont perdus dans les déménagements, et les appartements de fonctions, et les nominations de conseillers et de membres de cabinet, et les nominations des présidents et membres de tous les comités Théodule, et les invitations à toutes les inaugurations , etc

            1. Deres

              Et le fond d’intervention de chaque ministère permettant de subventionner à discrétion les associations des copains, et la ligne directe avec les autres ministères pour résoudre ses problèmes et ceux de ses copains (amendes, contrôle fiscal, permis de construire, PLU)

        2. gameover

          On dit maroquin, mot de la même famille que maroquinerie. Ca vient du porte documents fourni à chaque ministre comme ceux que l’on peut voir sur la table du conseil des ministres.

          Maitre Capello

      1. Martin-Lothar

        Oui bon, leur musique c’est plutôt du genre concerto pour pets foireux & rots gazeux. Mais il y en a qui adorent ça, alors. Et les coussins des chaises sont rarement nettoyés entre deux (faux) culs.

      2. Quiet Desperation

        c’est pour cela que notre ami Harry parlait de « cession » et non pas de « session »…. à 9 h 06, il était réveillé, donc point ne fut-ce une étourderie de sa part… le « caveat emptor » du Boss l’avait motivé…

  1. Calvin

    Coquille : « l’ayant été nommé »
    été est de trop (je sais, c’est pourtant encore l’été !)

      1. La Coupe Est Pleine

        Vrai ! Mais ça ne gênait visiblement personne dimanche matin de voir un sujet « réchauffement » sur BFMTV, alors même qu’il faisait 2C° en plaine champenoise !

  2. Le Gnôme

    Et si on nommait un chaton mignon comme ministre, il ne ferait pas plus mal.

    Commentaire de die Welt: la France est en déclin. Il n’y a que nos politiques pour ne pas s’en apercevoir. Pendant la chute, le spectacle continue.

      1. Le Gnôme

        Le Teuton est poli, pas comme Montebourg. Clemenceau avait quelques raisons pour dire l’Allemagne paiera, Montebourg n’en a aucune.

        1. Calvin

          Le Teuton est poli, mais moins que le chinois…

          OK, je retourne en cours… Ah ben non, suis encore en vacances comme Hamon…

          1. Lambda Expression

            Je serais curieux de savoir combien connaissent l’allusion….
            Le petit Calvin doit encore avoir son grand pere.

      1. Honorbrachios

        @max :
        remarque hors de propos. Sur un trimestre, ça ne veut rien dire, juste une respiration due à des problèmes géopolitique, (russie et… france),
        ET aussi à ce que les socialauds demandaient : la mise en place du smig et l’augmentation des salaires.
        la france quand à elle, malgré toutes les manipulations possibles des chiffres, du langage pour minimiser ainsi que l’ajout de la fonction publique qui augmente artificellement le pib, ainsi que l’augmentation de la TVA en début d’année qui ajoute mathématique 0.3 est sur une pente pentue et savonneuse que personne de sensé ne peut nier

        1. max

          Eh bien le PIB de la DE sur 15 ans et non plus sur 3 mois, c’est pas non plus mirobolant, pas de quoi fouetter un chat. La dette DE, pas terrible non plus…

      2. gameover

        @ max
        ca dépend par rapport à quoi tu compares !
        Si au 1er trimestre T tu fais 0.8% par rapport au trimestre précédent (T-1) et qu’au 2ème trimestre (T+1) tu fais -0.2% PAR RAPPORT A T1 ça veut dire que sur ces 2 trimestres tu fais en gros 0.7%.

        Tu peux donc être pénalisé par un premier trimestre très favorable.

        Attention aussi à la façon dont on présente les chiffres car bien souvent on utilise les chiffres du trimestre en les comparant par rapport (i) aux chiffres du même trimestre de l’année d’avant (ii) aux chiffres du trimestre précédent (iii) et tout ça en transformant des bases trimestrielles en base annuelle : c-a-d que quand tu lis une augmentation de 0.8% tu ne sais pas :
        – si c’est en réalité 0.2% qui ont été annualisé (4 fois 0.2)
        – ou si c’est vraiment 0.8% sur le seul trimestre.
        – et par rapport à quel trimestre on le compare

      1. Martin-Lothar

        « A quel angle du pont l’orchestre du Titanic a arrêté de jouer ? » : Le plus près du bar et des bouteilles de scotch (qui se boit cul sec et sans glace même redressée climatiquement). Cela étant, l’orchestre du Titanic jouait du Haydn qui était autrichien et non allemand.

          1. Martin-Lothar

            Non, il s’agit je crois d’un fameux quatuor à cordes dont le titre m’échappe pour le moment parce que je suis trop près du bar et que le bateau France commence à pencher un peu trop hein !
            Garçon, servez-moi encore un double scotch avant de mettre votre gilet de sauvetage, merci !

  3. Calvin

    Je vois un énorme avantage à ce remaniement, seulement si Royale récupère l’EdNat :
    – elle est la seule au PS à être capable de sabrer les rythmes scolaires débiles de Peillon (mais pas sûr),
    – en abandonnant l’écologie, cela peut retarder la transitude escrologique (pas sûr non plus).
    Bref un espoir minime d’une amélioration minime…

    1. hipparchia

      En fait, je viens de réaliser que ce qui reste d’école a de la chance : Hamon, pour une école plus bisous, parlait de supprimer la notation. En fait, il faudrait une dissolution tous les quatre mois, les ministres seraient, de fait, dans l’impossibilité d’engager la moindre réforme.

      1. gameover

        Je vous trouve bien injuste avec Hamon.
        Arriver à faire un rapport de 19 pages pour moins de 5 mois d’action et sortir ça dans la journée… hein… alors !

        http://www.benoithamon.fr/wp-content/uploads/2014/08/2014_bilan_Benoit-Hamon.pdf

        Tiré du rapport…

        « La dernière enquête Pisa a montré que les jeunes Français sont ceux dont les taux de non-réponse aux questions posées sont les plus élevés, par peur de faire une erreur.  »

        La France a peur…

    2. La Coupe Est Pleine

      Alors ça ! Ce serait une bonne nouvelle pour mon avenir immédiat ! Voir Royale quitter le ministère qui pilote l’agriculture, je suis POUR !

  4. Higgins

    Du président Lebrun, dernier président de la IIIème république, de Gaulle a dit en commentant les évènements de mai-juin 1940: « En fait, il ne manqua que deux choses, qu’il fût un chef et qu’il y eut un état ».
    En 2014, nous avons hélas un état un peu trop présent dans la vie quotidienne (au nom de notre bien-être bien entendu). C’est peut être pour cette raison que les façades du village Potemkine qu’est ce pays tiennent encore. Quant au chef, on devine qu’il y en a eu un mais là, on est plutôt face au vide intersidéral. Ça montre au moins au bon peuple que tous ces jean-foutres n’ont qu’un seul soucis dans leur vie, leur intérêt. Pour la première fois et pour mon plus grand palisir, j’ai entendu ce matin un journaleux sur France-Cu dire que derrière le chiffre de l’abstention aux élections se dissimulait autre chose que des pécheurs à la ligne, des gens qui faisaient avant tout la grève du vote. Gênant pour l’establishment qui perd ainsi sa pseudo-légitimité. Je ne serai donc pas surpris qu’on nous sorte une loi qui rende le vote obligatoire.

    1. Marianne

      Le vote obligatoire risque d’âtre une arme à double tranchant : l’abstention pourrait se transformer en autant de votes blancs… Même si on ne les comptabilise pas, ils vont se voir ! 😉

    2. Le Gnôme

      Bah, on imprimera des bulletins leur proposant d’aller se faire voir chez les sodomites.

  5. NOURATIN

    Donc Valls 2 est foutu d’avance et le bordel va encore augmenter. L’effet positif de l’élimination du « Redresseur Productif » disparaîtra progressivement en laissant la place à la cacophonie. L’échec programmé du Catalan ouvre la voie au désastre qui nous est promis depuis Mai 2012.
    Bien d’accord, on est foutus!

  6. val

    « Bien sûr, on peut imaginer (soyons fou) que Hollande, ainsi débarrassé des socialistes les plus dogmatiques, va enfin en profiter pour relancer de grands chantiers et travailler, vraiment, dans le bon sens » , ouuuullla , l’abus d’alcool -ou autre- au petit dej est dangereux pour la santé . Bon allez , je donne 01% de chance maxi. Surtout que « travailler » « vraiment » et « dans le bon sens » sont antinomiques avec le socialisme. (par contre « grand chantier » colle avec leur vocabulaire , je le reconnais ..)

  7. yoananda

    J’ai une question sur l’inefficacité continuelle du socialisme. Je précise que je lis ce blog régulièrement et que je suis d’accord avec cette thèse.
    Mais, est-ce que le nazisme des années 30 n’est pas un contre-exemple ? Si on omet la guerre pour des raisons nationalistes et non pas socialistes, le pays n’a-t-il pas été redressé de manière fulgurante ?
    Ou bien est-ce l’économie de préparation de guerre, et non pas le socialisme qui a eu cet effet ?

    1. « le nazisme des années 30 n’est pas un contre-exemple ? »
      La seule chose qui a permis au nazisme de tenir économiquement au delà des premières années, c’est la guerre et les invasions. Ce n’est absolument pas un hasard. Même chose pour le communisme appliqué en URSS. La réalité simple est que les grands travaux financés par l’Etat, ça ne crée pas de richesse et que pour nourrir la population une fois tout plus ou moins collectivisé, les dettes s’empilant, il faut envahir. Du reste, on a observé exactement la même chose avec l’empire romain qui, à mesure qu’il se collectivisait, croissait par invasions. L’agrandissement des frontières et le rendement décroissant de chaque invasion a fait le reste (tant pour Rome que pour Berlin).

      1. Yrreiht

        Non, non, pas d’accord du tout. L’économie allemande de l’époque a été assainie de façon exemplaire. Il n’y avait plus de problèmes de dettes ni de chômeurs.

        Le problème est que les bien-pensant fusillent quiconque se permet de le dire à cause des orientation politiques dudit régime nazi.

        1. Pardon, mais non. La politique nazie, c’était mercantilisme, autarcie, développement de l’industrie de l’armement, politique de grands travaux, similaire au New Deal de Roosevelt à la même époque, et *surtout* augmentation de la masse monétaire et de la dette publique : le surendettement est la contrepartie de l’économie de plein emploi et de l’essor de l’industrie de l’armement. C’est Hjalmar Schacht, président de la Reichsbank (1924-1930 et 1933-1939) et ministre de l’Économie du Troisième Reich, qui trace la politique économique des Nazis. L’Allemagne est entrée en guerre parce que sa situation économique était dramatique (cf ceci : http://ben.lp.free.fr/lesocialismeenchemisebrune/Benoit%20Malbranque%20-%20Le%20Socialisme%20en%20Chemise%20Brune.pdf ) ;

          Citation de Henry Hazlitt :

          Si Schacht et ses camarades regardent le monde aujourd’hui, ils doivent se sentir consolés. D’un point de vue intellectuel, le « schachtisme » a conquis l’Europe. Le système de contrôle des prix, de contrôle des salaires, de contrôle des profits, de contrôle des taux, de contrôle des changes, de contrôle du commerce international, les traités bilatéraux, les rations, priorités, allocations et quotas, avec une autorisation spéciale demandée pour presque tout, une inflation monétaire grimpante, cachée et empêchée par ces outils, c’est le schachtisme. Et c’est le système que presque tous les pays d’Europe ont adopté. (Henry Hazlitt, Newsweek, 9 juin 1947)

          Alors oui, il n’y avait plus de chômeurs (entre les camps de travail et l’absence de possibilité de survie au chômage, ça faisait vite le tri). Et les dettes étaient cachées sous une inflation camouflée elle aussi par le contrôle massif de tous les prix. Mais économiquement, c’était la déroute.

          1. Caton

            En fait, la politique monétaire menée par Weimar, avant l’arrivée du NSDAP au pouvoir donc, avait effectivement permis aux grands groupes industriels allemands (Krupp, IG Farben, …) d’assainir leur finances. Aux dépens de la population et des finances publiques.

                1. La Coupe Est Pleine

                  Un Mark Allemand bien sur-évalué que ceux que l’on laisse aux pays conquis … ça aide la pouvoir d’achat !

          2. oli71

            Merci pour ce lien. Les premières pages du livre de B. Malbranque laissent présager d’une étude remarquable.

          3. Deres

            En fait, les réformes nécessaires à une économie de guerre efficace en Allemagne n’ont été prise qu’à partir de 1942 par Albert Speer. Mais ses efforts productifs étaient en permanence entravés par les pontes du parti Nazi et les luttes d’influence permanentes. Pour donner un exemple concret, l’armement allemand est par exemple très intéressant techniquement surtout car ils ont produits des quantités invraisemblables de véhicules en petite série. La comparaison avec le peu de type et les immenses séries des véhicules américains et soviétiques est parlante.

            1. Aristarque

              Les Teutons avaient eu une demie-douzaine d’ années préalables à la guerre pour s’ armer et les différents industriels étaient en compétition permanente dans les programmes avec une Administration qui ne choisissait finalement entre personne et laissait se développer tout cela dans un désordre reflétant les luttes des clans. Quant aux Américains, le resserrement des références est surtout dû au fait que la guerre les a surpris dans un état rare d’ impréparation militaire. Il leur a donc fallu tout mettre en route très rapidement. Exemple, la jeep, conçue en quelques semaines par la firme Bantam qui sera finalement évincée au profit de Ford et Willis, pour cause de capacités de production trop faibles pour le besoin et qui utilisait un maximum de pièces et sous-ensembles déjà utilisés à l’ époque… Cela a obligé à faire simple et unifié.

            2. Aristarque

              Et, en dépit de la richesse des catalogues des industriels, certaines forces allemandes ne trouvaient pas leur bonheur comme les commandos de Skorzeny qui s’équipaient en matériels anglais (Sten, plastic, à la faveur des réseaux résistants »retournés », beaucoup plus simples et rustiques que leurs dotations standards.

            3. La Coupe Est Pleine

              Albert Speer a surement été le personnage le plus efficace de toute la hiérarchie nazie …. Lorsque les conspirateurs voulaient reverser le NSDAP du pouvoir il eu été plus efficace de le supprimer lui, plus qu’hitler !
              Sans toute, la logistique dont il a été à l’origine le système se serait effondré de lui-même !

              Par contre pour expliquer leur supériorité technologique, il faut revenir au traité de Versailles qui contraignait l’Allemagne de ne plus développer d’armement « classique ». Il ne restait aux Allemands qu’à penser de nouvelles armes non-listées dans le traité …. ce qui devait leur être un boulet , fut un tremplin !

          4. Deres

            Très saine lecture. Un article complet sur ce document me semblerait utile pour vos lecteurs qui ne lisent pas tous les commentaires ….

        2. Le Gnôme

          Le bon docteur Schacht avait organisé les finances pour le faire, mais le système avait trouvé ses limites dès 1938. D’où la politique d’invasion de l’Autriche, des Sudètes, puis de la Tchéquie.

          1. Caton

            En fait, dès 1925 et la publication du premier volume de son torche-cul, Adolf Schicklgruber avait défini la politique d’invasion dont vous parlez. La volonté de guerroyer du moustachu est bien antérieure à la faillite de l’Allemagne.

    2. Higgins

      La lecture du livre d’Adam Tooze « Le salaire de la destruction » publié aux Belles lettres (décidément ma maison d’éditions préférée) s’impose. Pour simplifier, la pseudo réussite de l’économie allemande avant la guerre n’a été qu’une fuite en avant qui ne pouvait se terminer que par une guerre, guerre qui a elle-même permis au « rêve » de perdurer.
      Pour plein d’autres raisons qui n’ont rien à voir avec l’idéologie nazie, nous assistons peut être en ce moment au triomphe d’une Allemagne suite au vide laissé par les politiques français mais c’est là un autre débat.

  8. Flash

    ça me fait mal au coeur, tout ça.

    Je l’aime bien, moi, ce pays.
    Voir ce qui arrive à une si grande nation, voir une telle déchéance, c’est à pleurer.

    1. val

      @Flash , on l’aime tous , c’est bien pour cela qu’on peste … mais bon rassurons nous , il en a vu d’autres . Les ex pays de l’est ont vécu 40 ans d’occupation coco , ceux qui étaient forts avant le redeviennent peu a peu .Mais bon , ça va tanguer sec , avec pour tout un chacun l’eternel dilemme : partir ou rester …

      1. Deres

        Oui, la Tchécoslovaquie, la Pologne et la Hongrie n’était pas des pays si pauvre que cela comparé à nous avant guerre.

    2. petit-chat

      Un pays où on passe son temps à écrabouiller des Chats entre des coussins pour en faire des sandwiches, non, c’est pas un beau pays !
      Bon, je vais me shooter avec ma camomille…

  9. Josselin

    J’arrive pas à voir quel articulet ils vont pouvoir mettre au Redressement Productif. Faut dire que Montebourg laisse très peu de place à un successeur de se faire un nom.

    1. Calvin

      Soit un âne (l’économie, on s’en tape), soit un gars à caser (pour avoir une majorité), soit Sapin (un poil plus efficient en terme de ministère et moins de couac).

  10. Flo

    Alors résumons nous :
    – Il fait voter une loi aux députés actuels instaurant la proportionnelle (suicide collectif au PS + FN en masse à l’Assemblée).
    – Pays ingouvernable pour le gugusse issu de ce micmac.
    – Il convainc le couillon qu’il a nommé 1er ministre de faire revoter pour qu’on repasse au scrutin majoritaire. L’assemblée majoritairement opposée aux deux totos vote quand même le texte.
    – Il est réélu triomphalement avec 55 % des voix contre Marine.
    – Son parti (lequel? je m’y perds) lui donne une nouvelle majorité super cohérente.
    – C’est reparti pour un tour.

    Comme dirait Valls : Fouyayahyahyayya!

    1. Kazar

      Non, non et non : si Hollande espère avoir une chance contre MLP, il se trompe lourdement. Depuis plusieurs mois, j’interroge tout le monde sur l’intention de vote en cas de duel susvisé : jusqu’à présent, je n’ai pas trouvé une personne prêt à revoter Hollande, mais uniquement de futurs abstentionnistes de gauche. Exception : un de mes amis qui n’a pas voté Hollande serait prêt à voter pour lui pour faire barrage à FH au motif qu ses parents étaient espagnols (sous-entendu, MLP est une vilaine raciste qui va mettre tout le monde à la mer).
      Et surtout, encore faudrait-il que ce soit Hollande qui soit désigné comme candidat lors des primaires PS, et l’obstacle me paraît impossible à franchir…

      1. Flo

        Ne vous fâchez pas. Tout ça n’a pas le moindre sens.
        Quoiqu’il arrive c’est l’impasse totale et ce pays est foutu au plan collectif. La seule issue est que chacun essaie de sauver son derrière du mieux qu’il peut sans nuire aux autres, ce qui résultera en un moindre mal commun.

        1. Kazar

          Personne ne se fâche, et moi non plus : vu l’État du pays, FH nous conduisant tout droit à la récession, la gauche réclamant la fin d’une austérité qui n’a pas encore commencé, et l’UMP proposant Juppé comme recours (sic), une victoire du FN me ferait vraiment plaisir. Et s’ils sont comme les autres, au moins, je serai fixé.

            1. Deres

              Oui, maintenant il nous conduit à l’abattoir.

              Ce n’est pas compliqué à voir … Même dans le domaine agricole on s’est fait dépassé en tout par la production allemande (lait, viande, …). Sur pleins de produits, les pays-bas produisent plus que nous grâce aux méthodes modernes qui n’en sont qu’au balbutiement chez nous quand elle ne sont pas rejetés en bloc par les écologistes (ferme de 1000 vaches avec robot trayeurs, moule en eaux profondes, champignons en hangars, cultures sous serres …). C’est exactement le même phénomène que dans l’industrie où la combinaison de frais de production plus élevé avec une faiblesse chronique de l’investissement est létale sur le long terme (les 2 sont liés en plus).

          1. Théo31

            Le FN et le PS, c’est la même chiasse mentale, ce qui est normal, vu qu’ils sont alliés. L’emballage change mais pas l’odeur.

        2. Nyamba

          J’ai la chanson de NTM, « Qu’est-ce qu’on attend », dans la tête qui tourne en boucle depuis ma lecture des deux derniers billets. Quand le navire coule, je ne suis pas sûre que l’on cherche à éviter de nuire aux autres (les femmes et les enfants d’abord ? http://youtu.be/sLKnp5mjaSI)… Qui a dit « fouyahyahyahya » ?

  11. Yrreiht

    Je ne sais pas s’ils sont encore capable de quoi que ce soit, même de leurs petits calculs électoraux…

    C’est le désordre complet, la descente au fond du panier de crabes, ils ne font plus que réagir au jour le jour. Je pose une question : Quelqu’un maitrise-t-il encore quelque chose ?

    Moi qui suis un peu à l’abri, je peux profiter pleinement du spectacle, c’est bientôt l’apothéose.

  12. royaumont

    Horreur !
    Si Montebourg et Orelifilipeti dégagent, on va s’ennuyer, sur qui va-t-on déverser nos sarcasmes. Trop dur.
    La France ne se portera que mieux d’être délivrée de ces deux boulets ? Bof, tout porte à croire qu’un point de non-retour a déjà été franchi et que plus rien ni personne ne peut redresser la situation sans beaucoup de casse.
    Nono l’a compris, il quitte le navire dans la dernière caisse à savon de sauvetage encore disponible, avant le naufrage. Il pourra dire par la suite que si on l’avait écouté…

    Personnellement, je crois à une dissolution prochaine. D’une part, Hollande croit aux effets bénéfiques d’une cohabitation sur sa carrière future. D’autre part, les députés PS vont sans doute être nombreux à penser que se désolidariser du gouvernement augmente leur chance de survie politique. Reste à savoir si ils préfèrent attendre des nouvelles débacles aux élections de 2015 (près de 4000 postes en jeu, tout de même, 2000 conseillers régionaux et la moitié des 4000 conseillers généraux) ou s’il est préférable de lâcher l’assemblée un peu plus tôt de façon à augmenter leur chance l’année d’après.

    1. Jesrad

      Je ne me fais pas de souci pour Montambour. Sauf, bien sûr, s’il s’imagine avoir un avenir politique ailleurs qu’au PS… et là, j’irai chercher le popcorn.

      1. Deres

        Ne t’en fait pas pour lui. Après deux ans de ministères, il a bien établi son réseau. Son cabinet d’avocat va turbiner à fond et il va rapidement avoir des revenus largement à 5 chiffres.

            1. Quiet Desperation

              D’un autre côté, s’il revient… lui qui aime Cincinnatus, il va peut-être se contenter de remuer la glèbe (ou la plèbe) dans les parages de Louhans….
              Mais pas facile de faire partie des Cincinnati : demandez plutôt à Giscard….

    2. gameover

      « Nono l’a compris, il quitte le navire…  »

      Il s’est fait lourder !
      « Ouais heu… nous nous sommes séparés d’un commun accord. je n’ai pas souhaité participer à un nouveau gouvernement… » Bullshit !

      1. Kazar

        Il s’est fait lourder volontairement, pour pouvoir se poser en martyr !!! Comme il a compris que Valls et Hollande vont foirer et que rien n’arrêtera plus la cata, il se casse en passant pour la victime et se positionne pour 2017, à la gauche de la gauche. Mauvais calcul, car si cette gauche est fort bruyante, elle pèse de moins en moins en termes électoraux…

        1. royaumont

          Je suis d’accord, les foucades de Nono avaient pour but d’aller au clash un jour ou l’autre.
          Il se voit un destin présidentiel, comme Mélenchon, comme Aubry, comme Valls, comme…
          A gauche, ils auront bientôt plus présidents en puissance que d’électeurs.

          1. Nemrod

            En même temps, voir un tel tocard accéder au poste suprême aiguise l’ambition même des plus nuls.
            C’est humain.

            1. Kazar

              C’est vrai que les électeurs aux primaires des divers partis choisissent les plus mauvais : à part Hollande, les Verts avaient réussi à choisir Eva danl’mur…

        2. yp

          On appelle « ça » de l’essaimage : A la fin, on regarde qui a le mieux attiré le veautant et on procède à la récolte lors de la prochaine présidentielle.

          Ensuite, on se répartit les places entre copains. Business as usual…

      2. Deres

        Il voulait le beurre et l’argent du beurre. En être car c’est profitable et agréable et critiquer comme si il n’en était pas car c’est populaire et facile. Il a juste augmenter lentement son niveau de critique afin de chercher la limite mais est allé trop loin et s’est fait taper sur les doigts. L’expression « reprendre sa liberté » est à dégueuler. Il ne l’ont jamais perdu … Personne ne les obligeait à accepter une place au gouvernement et ils étaient libre de démissionner en permanence … C’est juste une façon de se placer encore en victime d’une oppression imaginaire.

          1. petit-chat

            commentaire à l’ancienne, ou + 1 pour les plus de 50 ans, ou
            😆 pour l’avenir de la fRance….

    3. Gerldam

      Je pense qu’avec des socialistes, on trouvera toujours à rigoler ou à pleurer (c’est selon l’humeur du matin). Par définition, un socialiste, ça dit des conneries du matin au soir et inversement.
      En revanche, il semble que le spectre de la dissolution, comme le dit d’ailleurs notre hôte, va en faire réfléchir plus d’un. Pour le moment, ils ont un bon salaire et ne foutent pas grand chose (sauf exception).. Risquer de tout perdre pour le plaisir d’ouvrir sa grande gueule, ce n’est pas le calcul majoritaire que, par intérêt bien compris, le député socialo lambda risque de faire.

    4. yp

      Il te restera Taubirate, une vraie poète dont le regard transpire la haine et la rapacité.
      Sinon, Montebourg et Filipetweet seront les maîtres du tweet… Ca pourrait décoiffer…

      1. Calvin

        Et Taubira à l’économie ??
        Après tout, on a bien une monnaie de… aheum… singe…
        OK, je ressors…

        1. royaumont

          Lol !

          Taubira est un boulet de gros calibre dans les pattes du gouvernement.
          Haïe de tous les alliés que Valls pourrait trouver au centre, elle bloque toute ouverture de ce coté. Manolito la déteste et … elle reste (a priori) !
          On peut se demander pourquoi, à première vue cela n’a pas de sens.

          1. Pere Collateur

            C’est plutot une bonne nouvelle:

            Un peu plus de 50% des Francais ont voté pour ca.
            Il est tres important qu’ils en subissent toutes les conséquences et de la facon la plus extrême possible.
            Taubira à la justice, c’est infâme. Je le concède. Mais pas encore assez. Faut donc aller au bout de l’ignominie pour avoir une petite chance que ca ne se reproduise plus.
            Et d’une manière générale, j’espere que Holland ira au bout de son mandat.
            Ainsi on aura un éventail complet des conséquences de ce vote. Je ne sais pas si ca guerira la France de cette idéologie morbide, mais en tout ca, ils ne pourront plus dire qu’ils ne savaient pas.

            Néanmoins j’admire sincèrement la résilence de cette fameuse Taubira. On dira ce qu’on veut, mais personne n’aurait parié un copec sur sa longévité. Bon, il est très probable, au regard de la haine extrême qu’elle génère, que sa carrière finisse violament, mais en attendant, chapeau!

            1. Flash

              Je suis en désaccord.
              Ils nieront, tout simplement.
              Les conséquences ne seront pas imputables à leur idéologie : les échecs seront à maître sur le dos de la « trahison », les idées restant pures.

              Prenez, je vous cite un commentateur du Monde :

              « Et oui, la politique libérale de Hollande, par son échec patent, ses reniements et son manque d’ambition sociale fait plus pour le FN que le discours bien peu crédible de ses propres dirigeants. Heureusement la gauche se réveille et prend conscience du danger : il faut maintenant un parti pour les représenter et un groupe au parlement bien marquer la différence. L’indignation est passée, il faut combattre maintenant. »

              La Gauche ne dirige pas, ce sont les libéraux du Gouvernement. Vivement que la Gauche arrive au pouvoir, tout ira mieux. Voilà, en résumé, la pensée gauchiste du moment.

              1. Pere Collateur

                Je me demande vraiment ou il voient quoi que ce soit de libéral dans la « politique » de Holland?

                Et puis c’est quoi la Gauche dont ils parlent? Y en a tellement qu’on s’y retrouve plus.
                Heureusement qu’elles fabriquent toutes des pauvres en masse, sinon on ne saurait meme plus que c’est le camp du bien.

                1. Flash

                  Un autre commentaire, publié dans le Monde du jour :

                  « Je suis et je reste de gauche malgré les bourdes faites par François Hollande depuis son élection. C’est l’homme qui est en cause et non pas l’humanisme que porte le Parti socialiste. »

                  Voilà. C’est de la faute de tout le monde (ici Hollande), mais pas du socialisme.

                  Donc non, ils ne savent pas, ne voient pas, et quand ils voient, ils s’aveuglent sur les causes.

                  Mais qu’importe : Dieu rit de ceux qui maudissent les conséquences et en chérissent les causes.

                  1. yp

                    Flash : Tu ne feras pas changer d’avis un socialiste, comme eux n’arriveront pas à te convertir au communisme.

                    Parce qu’une opinion, ca corresponds a des valeurs, une vision des relation avec les autres et des avantages qu’on peut tirer du système :
                    – Pour un libéral ce sera des valeurs comme la responsabilité, la liberté ou encore la propriété.
                    – Pour un socialiste, la société doit procurer d’autres avantages qui doivent leur convenir (je ne sais pas lesquelles mais ils doivent y trouver leur compte) quitte à être dirigée par un gourou, quitte à ce qu’il y ait des règles partout et quitte à ce qu’on ne doive voir qu’une seule tête…

                    C’est une question de valeurs qui ne se discute pas.

                  2. bigredebougre

                    « Dieu rit de ceux qui maudissent les conséquences et en chérissent les causes. »
                    Je pense que Bossuet aurait dit: « …dont ils chérissaient les causes », l’emploi du passé me semble important !

        2. carpe diem

          oh là, faites gaffe, la police de la pensée va vous envoyer au goulag, vous allez prendre 10 ans de cirage de pompe de D. Sopo.

          1. yp

            Non.Juste un procès à Cayenne par un juge remonté comme un coucou suisse, compétent et parfaitement impartial. De plus, aucun avocat n’acceptera de vous défendre et le jugement sera totalement hors sujet…

            Et vous prendrez une amende à payer à une association bidon située à l’adresse postale ou habite Mme Taubirat. Et puis on condamnera un parti politique pas PS-friendly à une amende au motif que son fondateur avait déjà été condamné et qu’il avait pour programme d’abolir des lois réprimant le racisme !

            Non mais ! Il faut quand même que l’Ajustice triomphe à la fin des fins !

  13. Jacques

    des législatives anticipées seraient probablement douloureuseS
    La douloureuse c’est pour maintenant ;o(

  14. Aristarque

    Pour moi, il n’y a même pas un atome de chance pour que Valls fasse du concret dans la voie de redressement. Arrivé il y a quatre mois sur l’air qu’on aurait enfin de l’action pour changer des mollusques précédents, personne n’a rien vu et Descendhameau, aussi encombrant était-il, n’avait tout de meme pas la capacité de tout bloquer ou ralentir. Le problème est que le socialisme n’est à l’aise que dans la prebenderie et la distribution de faveurs aux clientèles à flatter. Etant au bout de l’argent des autres, il n’a plus de moyens d’action puisque son logiciel de pensée l’empêche d’aborder la rive obscure de la baisse des dépenses, horreur absolue risquant de lui aliéner ses clientèles… Nous ne verrons donc que du brassage de vent, de la ponte de lois illisibles, verbeuses pour se donner l’illusion d’agir et plaider de nouveaux délais a Bruxelles ou ailleurs. Bref du contre la montre sur un velo d’appartement…

    1. Calvin

      Je ne suis pas totalement d’accord.
      Valls aurait pu faire quelque chose sans cette majorité de gauchistes.
      Faire du Schröder était dans ses cordes, son programme aux primaires étant le moins ridicule de tous.
      Reste le problème de la majorité socialiste et ce besoin de chercher des alliés parmi les amis ou proches des… frondeurs…
      La dissolution émiettera les parties (aheum, DSK si tu me lis…) sans lui donner la majorité réformatrice qu’il voudrait.
      Cette politique est foutue.

    2. Bof

      Ça parait peu probable en effet que le mouvement se déclenche maintenant. Rien que la composition du gouvernement ce soir nous dira ce qui se passera les mois suivant.
      Si on a un énième « gouvernement de compromis » à la Hollande, avec un peu de courants à tous les étages, ça ne bougera pas plus qu’avant.
      Si, (mais qui y croit ?) il met des gens comme P.Lamy à l’économie et D.Migaud aux finances, ça paraîtrait plus sérieux qu’avant.

    3. Deres

      Il est arrivé il y a 4 mois mais il applique une politique annoncée par Hollande 3 mois plus tôt. Donc en fait 7 mois après, cela n’a toujours pas commencé … Ayrault a tenu 2 ans comme cela en nous annonçant des chocs, des pactes et des grand soir. On attend toujours. Avec Valls, la communication est meilleur mais pour le, moment, il n’y a pas pas vraiment plus d’action, que des promesses et des chiffres ronds sur des tableaux.

      1. Deres

        Par exemple, les 50 modestes mesures de simplification sont le résultats des deux ans de réflexions et concertations poussives sous Ayrault sur ce sujet et ne doivent rien à Valls. A ce rythme là, ses propres mesures prendront effet pendant la campagne de 2017 …

        1. Flash

          Simplification?
          Lol.

          Prenez le taux d’intérêt légal.
          Il était très bien. Il était annuel. Il était fort peu élevé dernièrement, c’est vrai mais il avait été très élevé à d’autres époques.

          Du coup, simplification : le taux d’intérêt légal n’est plus annuel, il est calculé sur une base semestrielle.

          Putain. C’est quoi cette simplification? On nous prend pour des canards sauvages.

          1. Kazar

            Bien vu, l’info m’avait échappé. Perso, je pense que le lobby bancaires est derrière ça : en ce moment, la mode est à la contestation du taux conventionnel des prêts, et sachant que si le calcul du TEG est faux, c’est le taux légal qui s’applique (taux légal 2014 = 0,04% !!!), les banques perdent un paquet d’oseille quand elles se plantent, ce qui est fréquent (j’en parle en connaissance de cause puisque la contestation du TEG est une de mes activités). Si le nouveau calcul conduit à une augmentation du TEG (alors qu’il devrait rester stable ou baisser), pas de doute, ce sera du fait des banques.

          2. gameover

            Calculé sur une base semestrielle ça voudrait donc dire que les intérêts se capitalisent par semestre…

            1. Flash

              J’ai un doute.

              Les intérêts doivent être échus pour une année entière (article 1154 du Code civil).

              L’ordonnance ne modifie pas l’article 1154 du Code civil, uniquement l’article L. 313-2 du code monétaire et financier.

              J’ai donc un doute sur la capitalisation des intérêts (comme quoi, ça nous simplifie la vie. Putain.)

              Et surtout, une base semestrielle : imaginez les calculs pour les rappels de salaires échus sur plusieurs années, suite, notamment, à une instance en cours de contrat sur un forfait/un temps partiel, avec rappel de salaire de la saisie de la juridiction (!!) à la décision finale. Toute la procédure peut courir sur 10 ans, ça pourrait faire un rappel de salaires sur 15 ans !

              C’est déjà atrocement galère à calculer (il faut calculer les salaires échus année par année, déduire les sommes remboursées, avec capitalisation des intérêts etc).
              Mais là, il faudra calculer la chose avec des taux d’intérêts modifiés chaque semestre ! Mais où est la simplification?

              De plus, le taux d’intérêt légal était unique.
              Maintenant il se dédouble :

              « Il comprend un taux applicable lorsque le créancier est une personne physique n’agissant pas pour des besoins professionnels et un taux applicable dans tous les autres cas.  »

              En gros, quand on est un pauvre consommateur, on a un taux X, quand on est un méchant professionnel, on aura un taux Y. Où est la simplification? Et l’égalité?

            2. Kazar

              Attendons la sortie des décrets d’application, mais je ne serai pas surpris qu’ils aient oublié les problèmes juridiques et de calcul que va poser ce changement. L’article 1154 pose en effet le principe que les intérêts se capitalisent « pourvu qu’il s’agisse d’intérêts dus au moins pour une année entière ». Plus de calculs, donc, mais à priori pas de capitalisation semestrielle. C’est ça, la simplification…

            3. Martin-Lothar

              Oui c’est probable parce que dans la foulée, ils vont « simplifier » l’anatocisme qui deviendra lui aussi semestriel avec un taux de ponction FISTALE et social-festif sur les intérêts et variable entre 59 et 99%.
              Je ne suis pas énarque, mais plus ça va, plus j’essaie d’être aussi con (et pour vous dire en toute modestie, c’est très dur) Ce n’est pas du mimétisme citoyen, mais du pur darwinisme des familles.

              1. petit-chat

                Tu gagneras pas au jeu de la connerie, malgré tous tes efforts : en face tu as des 4èmes damnes dans ce domaine, et aussi de la rouerie. Aucune chance pour l’honnête homme (c’est d’ailleurs devenu presque une insulte d’être qualifié d’honnête, on est dans un monde de collectiviste où le stage « condamnation » est un blanc-seing aux plus hautes fonctions).

  15. GG

    Pour le Parisien, « Montebourg, Filippetti et Hamon [qui] s’en vont », c’est « le duo exécutif perd ce lundi trois ministres de poids« …

    Hamon ministre « de poids ».

        1. carpe diem

          Avec ¨Placé (dont le regard pétille d’intelligence vous l’aurez remarqué) faudrait savoir : il est jaune, vert ou rouge?
          je sors aussi.

          1. Deres

            Je ne comprends pas bien la nécessité de l’attaquer sur le physique quand on voit les casseroles qu’il se traîne …

            1. turlututu

              C’est vrai qu’il en a bouffé des gamelles !
              Enfin maintenant qu’il va avoir une jolie voiture de fonction il ne se fera plus épingler pour non paiement de PV.

              1. Adolfo Ramirez Jr

                18 000€ quand même quoi.
                Plus que n’importe quel délinquant routier peut accumuler en une vie…

                1. yp

                   » Jean-Vincent Placé, président du groupe EELV a annoncé que les conditions n’étaient pas réunies pour qu’il participe au gouvernement. « 

                  1. yp

                    J’avais pas vu la photo. 😀

                    Mais Placé, il faudrait qu’il se plie en 4 pour rentrer dans une C3…

          1. yp

            Il est impératif de rappeler Cahuzac : La confiance dans le gouvernement à besoin d’une caution morale solide !

          2. mlallier

            L’avantage d’Aubry est que, lorsqu’elle zigzague, le capitaine donne l’impression d’aller droit.

          3. yp

            Donc… Après le gouvernement de combat, la dream team ou tous maîtrisent leur sujet…

            L’EdNat ira à Jack Lang qui est un expert avec les « éphèbes ».
            Cahuzac est un expert des finances.
            Création d’un ministère de la condition féminine et la parité pour DSK.
            L’Ajustice colle bien à Taubirat.
            Filoche au ministère du travail.
            Piketti à l’économie.
            Fabius retrouve le ministère qu’il connait le mieux : la santé.
            BHL sera (enfin!) de manière officielle en charge des relations extérieures.
            Ségolène au budget parce qu’elle gère trop bein la bpi.
            Moscovici à l’agriculture parce qu’il aimeles montres en or.

        1. Kazar

          Ok, je mets une pièce dans le cochon, je veux dire le mouton, on est politiquement correct jusqu’au bout.

    1. gameover

      Orélifilipéti faut dire qu’elle a pas trop encaissé de se faire virer par les intermittents durant les festivals de l’été… son ego en a pris un coup.

      1. Guillaume

        Tiens, d’ailleurs, on peut placer son concubin à la place de Montebourg, ça serait une über-bonne idée !

        Non, je déconne.

          1. Guillaume

            C’était à lui que je pensais, en effet, livraison de son torche-cul à chaque foyer de Grance et de Navarre ! (rigolez pas, c’est vous qui paierez !)

  16. Gerldam

    Au fond, on doit se reposer la question: qui a investit ces branquignols de socialos gauchistes? Car c’est bien de là que vient tout le problème de Valls. Harlem Désir et Martine Aubry en sous-main. Pas étonnant que nous ayons les socialistes les plus bêtes du monde.

      1. Calvin

        Je dirais la plus belle et la plus dangereuse.
        Belle construction mentale mais réalité désastreuse.

  17. Kazar

    Première tuile de la journée, et pas des moindres : Selon Le Monde, Taubira resterait à la justice. Dommage pour la France, pain béni pour le FN, car avec elle, la délinquance n’est pas prêt de baisser !!!

  18. Kazar

    Encore un comique : « «Ce pays va bien» : tel est le bilan qu’a dressé ce lundi François Rebsamen, le ministre du Travail sortant, interrogé ce lundi sur Europe 1. Il concède néanmoins qu’il y a «un chômage de masse insupportable, c’est ça qui pèse sur le moral des Français» ».
    mais oui, on vous le dit, « ça va bien » !!! Ou encore, comme dirait Sapin « ce n’est pas grave »…

        1. Calvin

          Dans la jungle, terrible jungle
          Nono est mort ce soir
          Les francais fragiles s’endorment
          Arnaud est mort ce soir

          wiiiihihihi oh wimbo wééé
          wiiiihihihi oh wimbo wééé

          Tout est fichu et dans la nasse
          Nono est mort ce soir
          Et sans d’honneurs, perdant sa place
          Arnaud est mort ce soir

          wiiiihihihi oh wimbo wééé
          Ouuuuuh
          wiiiihihihi oh wimbo wééé

          L’indomptable, le gros vantard
          Arnaud est mort ce soir !
          Viens ma belle, viens ma pulvar
          Nono est mort ce soir

          wiiiihihihi oh wimbo wééé
          wiiiihihihi oh wimbo wééé

    1. Nemrod

      Tous les cancéreux en phase terminale que j’ai côtoyés sont morts en bonne santé et quasi guéris
      …dixit leur toubib.
      La France est un mourant à qui l’ont ment, voilà tout.

  19. Duff

    Le sénat va passer à droite à la fin de l’année ce qui signifie que le processus d’adoption des lois va s’en trouver ralenti. Cela signifie en clair que sur des réformes structurelles, si d’aventure Valls se mettait dans l’idée d’en lancer, les pleurnichades socialistes pour maintenir une majorité n’auront pas lieu une fois mais deux fois… Sauf si l’UMP et l’UDI soutiennent lesdits projets de lois ce qui revient politiquement à faire jaser les socialistes aussi.

    Le compte à rebours est donc déclenché, si le nouveau gouvernement passe miraculeusement le vote du budget 2015 il explosera avant le printemps. Avec la réforme du quinquennat pas sur qu’Hollande sauve si facilement sa peau en provoquant une dissolution, surtout si la rue (bien plus que les jérémiades des députés UMP) s’en mêle.

      1. Duff

        il va y être obligé et pour fabriquer son autorité avant de planter Mollande ça ne va pas le déplaire. Je suis prêt à parier que c’est Valls qui va porter l’estocade sur Mollande.

        1. Calvin

          Je suis d’accord pour dire que FH n’est ni Chichi ni Mitteux.
          Il peut être le seul et premier président de la V° planté par son premier ministre…

          1. Duff

            Valls est nettement plus malin que Montebalourd : Il peut choisir le moment et la réforme pour placer la « majorité » en orbite. Je maintiens que si Hollande est poussé à dissoudre, je pense plausible qu’il soit lui même conduit à la démission in fine. Regarde les perspectives économiques, pas sur que les rues ne se remplissent pas dans les prochains mois!

            1. Deres

              Tout est possible. Si Valls arrive à faire des réformes (rêvons un peu), et redevient un peu populaire, il peut très bien faire une scission du PS pour éviter le passage des primaires où l’aile gauche du parti le bloquerait surement. Je pense que tout ceci est difficilement prévisible et qu’il ne sert à rien de trop faire de prévision.

              1. Duff

                il y a quand même quelques certitudes à affronter : La croissance fout le camp, le chômage va continuer de croître et la réduction des déficit est un mirage. Voilà un bon concentré explosif.

                1. Duff

                  Et il y a aussi des facteurs de déstabilisation externes : Attentats, guerres, bulle qui pète. En interne, on n’est pas à l’abri d’un Chahuzac bis. Il n’y a plus besoin d’une grosse pichenette pour que le château de cartes s’effondre minablement

  20. Olivier Vitri

    Distribution de maroquins ou collection de baffes ? J’ai déjà choisi pour ma part. Lu hier : ‘le gars à 39% vire le gars à 17% pour plaire au gars à 5.6%, qui s’associe au gars à 0.64%’. Il s’agit de représentativité socialiste, donc aucune inquiétude.

    1. Calvin

      A une époque, on parlait de cuisine politicienne.
      Là, les ingrédients sont dégueux, la date de péremption est dépassée, la recette est foireuse, les proportions sont faussées, le cuistot est pathétique et la salle de restaurant est miteuse.

    2. gameover

      « ‘le gars à 39% vire le gars à 17% pour plaire au gars à 5.6%, qui s’associe au gars à 0.64%  »

      MDR… c’est à peu près ça ! :mrgreen:

  21. Christophe

    Il y a quand même un problème de méthode : ce licenciement collectif.

    Car enfin : Hollande et Valls n’ont pas subitement découvert que l’eau ça mouille, et que Montebourg est un frisoté cinglé imbu de sa personne.
    Alors ? Alors pourquoi « gouvernement de combat » il y a 4 mois, et crac ce licenciement collectif hier ?
    Filipétoche ne posait aucun problème (quelques tweet). Idem pou Hamon, gentil lapin crétin.
    C’est Montebourg, le ministre de l’économie qui après sa fête du poulet et ses interviews posait un vrai problème (en insultant l’Allemagne, en menaçant l’Euro, en insultant la BCE).
    Il suffisait de le faire démissionner. Case closed.
    Pourquoi donc provoquer une « crise politique » avec la démission du gouvernement ?
    Il y a un truc qui cloche.
    Ce n’est pas du tout la méthode Hollande. Ni même Valls. En faisant partir Montebourg, Valls règlait le problème. Et quelques jours après, on n’en parlait plus.
    Alors pourquoi ce spectacle grand guignolesque ?
    Ca ne colle pas.

    1. Calvin

      On est passé d’un gouvernement de combat à un gouvernement combattu.
      Il fallait bien changer quelque chose…

    2. Caton

      Besoin d’un peu de spectacle pour détourner l’attention, je pense. Mais détourner l’attention de quoi?

    3. Ca fait plusieurs semaines que Monty prévoyait de partir. C’était connu. Et Valls sait maintenant que s’il se barre en claquant la porte, il met Hollande très mal et de ce point de vue, a un certain levier. Comme il voulait se débarrasser de l’aile la plus à gauche pour avoir les coudées franches, la dem du gvt est la méthode la plus simple pour obtenir ça, sans froisser trop de monde. Maintenant, pour faire quoi ? On saura ça ce soir.

      1. Christophe

        OK. Donc vous pensez que c’est Valls qui est la manoeuvre, et qu’en fait Hollande est devenu totalement virtuel, accessoire ?

        Sincèrement … vous achetez l’idée du Valls « réformateur » ? Qui ronge son frein depuis plusieurs mois ? Qui était prisonnier de son « aile gauche » ? Et donc ne pouvait rien faire ?

        Vous y croyez au Valls « Shroedder » ?

        Alors que ce type n’est qu’un roquet, qui a montré un fanatisme absolument stupéfiant à l’automne dernier… en s’attaquant… à « la quenelle » ?

        Soyons sérieux. Le Catalan, comme tous les vrais politiciens, est un hystérique.

        Il n’est pas prisonnier de l’aile gauche. Il est prisonnier de sa propre idéologie, socialo étatiste mondialiste immigrationniste.

        Pas du tout un réformateur protestant pragmatique, humble et besogneux.

        1. Aristarque

          Le problème de Manouel n’ est aucunement la réforme de quoi que ce soit sauf éventuellement de la loi électorale si cela peut faciliter le boulot. C’est de dézinguer élégamment et en loucedé Solexine Rex sans que l’ on distingue le porteur de la dague pour que le terrain soit libre en 17. Certes cela implique logiquement des coups de menton impérieux qui se concluront dans qq mois par un départ sur l’ air, non pas des lampions mais sur celui que je ne peux pas mettre en oeuvre une bonne politique. Parce qu’il sera hors de question de se présenter tel quel dans deux ans avec pareil bilan de cataclysme…

    4. Deres

      Lors des séminaires avant les vacances, il parait que cela a été très tendu avec une rébellion de ces ministres contestant en permanence la ligne. C’est surtout ressorti publiquement pour Montebourg, mais le soutien public des autres même discret se référait donc aux avis internes qu’ils avaient donnés.

      1. Deres

        En plus, les ministres servent de fusible au premier ministre qui sert lui même de protection au président. Donc se détacher de la politique que l’on mène revient à en faire porter toute l’impopularité sur le niveau au dessus. On voit bien par exemple que Duflot porte maintenant toute la responsabilité de la loi ALUR alors que cette ligne était celle de Ayrault et des promesses de Flamby.

        1. Le Gnôme

          Le premier ministre servant de fusible au président, c’était lors des septennats, avec le quinquennat, le régime s’est fortement présidentialisé, le roi est nu.

  22. Christophe

    J’ajoute : Hollande avait (pensait-il) paramétré sa rentrée aux petits oignons, en nous pompant l’air avec ses commémorations débiles (débarquement en Provence…), puis par ses annonces grotesques (« la semaine prochaine je vais annoncer quelque chose »), ses voyages imbéciles (sa mine de réjoui demeuré à La Réunion, puis à Mayotte !).

    La rentrée, il l’a « sentait bien » en somme. Et il était persuadé, comme d’habitude, d’éviter les balles en agitant de l’air chaud, et donc de détourner l’attention.

    Ajoutons : sa conférence de presse était programmée pour le 18/09.

    Bref, le gars était remonté comme une pendule. Du parfait Hollande, un textbook.

    Donc (contrairement à ce que semble penser H16), ce licenciement collectif n’était absolument pas programmé.

    Cela renforce le mystère.

    Ca cloche.

    1. mlallier

      Hollande se sent être un descendant direct des Mérovingiens après Dagobert, ceux qu’on a appelé rois fainéants, et dont la trace dans l’imagerie populaire reste la carriole tirée par des boeufs, tandis que le bon maître se prélasse dans ses coussins avec quelques courtisanes.

      La période moderne a juste remplacé la carriole par un Airbus.

      C’est fantastique que des gènes puissent réapparaître après un si long temps.

      1. Le Gnôme

        Pure propagande carolingienne dont la seule source est Eginhard, la vérité est qu’on ne sait rien des derniers Mérovingiens.

    2. royaumont

      Non, c’est logique.
      Nono cherchait à se faire virer. Manolito saisit la balle au bond et force la main du Roi Solex, qui en pleine séance d’inauguration de chrysanthèmes avait la tête ailleurs.
      Il s’agit sans doute d’une passe d’arme dans la lutte entre FH et MV.

    3. Deres

      La revue navale, cela nous a coûté un bras en plus … Toute la flotte en manœuvre pendant une semaine gloups.

      1. Higgins

        Pour info, il y en a eu une en 1994 pour les cinquante ans. On avait encore deux porte-avions et les principaux alliés n’avaient pas fait faux bond. Là, c’était carrément pitoyable: les derniers soubresauts d’un cadavre à l’agonie.

  23. stanley

    Le pire dans cette crise c’est la reculade pitoyable de l’UMP.
    Ils sont morts de trouille et se ch….carrément dessus.
    Luc Chatel et Christian Jacob ont carrément prévenu dès ce matin que l’UMP ne réclamerait aucune dissolution.

    1. Aristarque

      Ils n’ont pas de troupes fédérées mais une « direction » multicephale qui sent bon le rance et le décati. Étant inaudibles depuis deux ans et sans le moindre équipement de bataille, ce n’est clairement pas le moment…

      1. royaumont

        Il n’empêche que c’est assez minable de leur part. Vu la situation du pays, virer ces nuls, et FH dans la foulée, devrait être une priorité.
        En fait, non. Trop occupés à se taper dessus entre eux.

    2. val

      @stanley , pas forcément une mauvaise stratégie , les soces sont tellement minables qu’à un certain moment tirer sur l’ambulance serait contre productif .
      Ceci dit , je ne les porte pas dans mon coeur non plus.

  24. mlallier

    Il semblerait que lors d’une dissolution, dans l’hypothèse où personne n’accepte le poste de premier ministre, le président soit contraint de démissionner.

    Le pays est foutu mais, au moins, on rigole.

  25. dede

    Je note que la France a perdu son plus grand ministre du Dressement Reproductif, parce qu’avec un libelle pareil et les succes enregistres, il est peu probable que nous en ayons un autre…
    R.I.P.

  26. Christophe

    http://tinyurl.com/pfo9zxf

    Voilà leur « programme ». Cousu de fil blanc. Quelques hochets (travail du dimanche), l’arrêt des « coupes dans les dépenses »… et bonne hausse bien grasse de la TVA pour remplir les caisses mais habillé comme d’hab’ en « réduction de la dette ».

    Ils en rêvent tous.

  27. SebMtp34

    mouais… menfin…

    Ils ont limogé Batho (que je n’aime pas, qui est folle, rouge, et tout et tout), pour beaucoup moins que ce qu’on fait Montebourde et Hamon.

    Pour mémoire elle estimait qu’on ne donnait pas assez d’importance (et donc de sous) à son ministère.

    C’était de la roupie de sansonnet ses propos.

    Mais elle, ils l’ont virée de façon humiliante : rarissime pour un ministre.

    Les deux zozos passent à la trappe à l’occasion de la démission du gouvernement.

    On se demande bien pourquoi ils ne les ont pas limogés aussi : peur d’en faire des martyrs ? Peur tout court (les petites blondes ça va, on peut les virer, mais les grands bruns frétillants, c’est plus risqué) ? Sexisme ?

    Bref, sur le fond ça ne change pas grand chose, mais sur la forme, ils ont humilié une courge pour pas grand chose et se déballonnent devant de vrais emmerdeurs.

    Ca donne toute la mesure du courage de notre chef vénéré et flambesque : c’est une fiotte.

    1. Parce que Batho, politiquement, c’est 0. Hamon et Montebourg, politiquement, c’est l’aile gauche et l’appareil du PS.

      1. Calvin

        Oui. Il a avoué avoir été surpris de la réaction du couple exécutif.
        Du genre : « ah bon, les couacs, c’est fini maintenant ? »

      2. Adolfo Ramirez Jr

        Pour moi c’était calculé. Largement calculé, de longue date. Je balance une grosse vacherie, ils n’ont d’autre option que de me virer.
        Démissionner? ça fait rat abandonnant le navire.
        se faire virer? être en opposition, retrouver sa liberté, faire un coup d’éclat médiatique.

        1. gameover

          Oui c’est vrai, j’en conviens. Quand on voit les extraits de bouquins qui vont être publiés ou un reportage à venir de France2 c’est même limite irrévérencieux. C’est même trop calculé et ça commence à se voir.
          Ca ne grandit pas le bonhomme.

        2. Flash

          Pour moi aussi, ma question était rhétorique.
          Il a annoncé son refus de démissionner dimanche.
          Le choix était, dès lors, très restreint.

          1. Adolfo Ramirez Jr

            Les livres de critiques sont déjà sous les rotatives depuis longtemps.
            Hamon surtout sera entré pour quelques mois, le temps de peaufiner sa sortie avec fracas.
            La rentrée, l’Ed Nat, les 64 milliards de budget à gérer?
            J’aurais mis ma main au feu qu’il allait rester, pour gérer la rentrée. C’est mal connaître l’opportuniste politique et parasite qu’il est.

    1. Calvin

      Logique. Elle reste parce qu’il n’y a plus rien à faire.
      Être payer pour rien foutre, le pied non ?
      Sa réforme est faite, et quand le désastre sera avoué par les médias, elle ne sera plus là.

  28. Kazar

    Quand l’hôpital se fout de la charité :
    « Hollande ment tout le temps. C’est pour ça qu’il est à 20% dans les sondages. Il ment. Il ment tout le temps depuis le début», s’agace Arnaud Montebourg dans son bureau de Bercy, devant l’auteur. »
    http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/citations/2014/08/26/25002-20140826ARTFIG00141-montebourg-hollande-ment-tout-le-temps-c-est-pour-ca-qu-il-est-a-20.php
    Et autant dire qu’en termes de mensonges, AM est un connaisseur !!!

    1. vegeta

      hollande a menti à sa propre femme chaque nuit pour coucher avec une escort girl dans la rue du cirque

        1. Deres

          Et aux français en leur affirmant rester à l’Elysée pendant les vacances pour rester à la barre alors que c’était juste par facilité d’accès à sa garçonnière.

  29. vegeta

    derrière ce spectacle qui ne fait rire personne il est possible de constaté que cette vaste fumerie a rempli son objectif premier à court terme : faire oublier aux français que l’impôt sur le revenu a exploser

      1. Higgins

        De très mauvaise qualité, cet opium, et qui ne laissera pas de cathédrales derrière lui. De la misère par contre!

    1. sam00

      Je confirme, même si cela commence à changer depuis la réception des avis d’imposition q

      Je viens de prendre 2500 brousouff dans la gueullle pour l’an prochain et une « correction » de 300 € pour Noël

      Les impôts baissent …
      C’est évident

      Et j’en ai plein comme ça qui commencent à couiner
      Moi j’étais préparé, donc ça va, j’ai juste mal au cul

      1. sam00

        Mais les guss qui ont voté Hollande, je vous raconte pas comment ils apprécient pas la sodomie

        1. yp

          C’est bien : ça leur fait le postérieur, de subir (un peu) les conséquences de leur veaute (en dépit du fait que la droite n’aurait pas davantage réformé.)

      2. channy

        Pour moi, j’ ai eu un joli chèque en plus de ma non imposition..j’étais pas préparé à cela non plus.

  30. Calvin

    Bon, exit le gouvernement de combat (ils ont fini par se battre entre eux), mais bienvenue au :
    « Gouvernement de clarté sur la ligne et les comportements » dixit Hollande.

    Trop long !
    Je propose :
    – un gouvernement éclaté,
    – un gouvernement encarté,
    – un gouvernement de quartier,
    – un gouvernement en chantier…

  31. LECOMTE René

    Flanby ne peut pas se passer de sa justice politique. Qu’il est loin le temps de « Moi président de la République, je ferai fonctionner la Justice de manière indépendante. Je ne nommerai pas les membres du parquet alors que l’avis du CSM n’a pas été dans ce sens » ! Je me contente de m’assurer du soutien indéfectible du Minustre du mariage pour tous… qui a confondu CSM et SM. Quelle grande utilité pour faire diversion, notamment en lâchant une horde de juges rouges dès qu’une tête de l’opposition réapparaît ou qu’il vaut mieux parler d’autre chose que des brillants résultats économiques actuels..

          1. Duff

            frangin de Chantal Delsol (philosophe au blog intéressant) femme de Charles Millon, JP anime le journal des libertés sur radio courtoisie très souvent intéressant.

    1. Adolfo Ramirez Jr

      Rendons à César ce qui lui appartient, c’est le petit Calvin, 5 ans, qui est l’auteur de cette remarque piquante.

  32. riton

    je ne sais pas si quelqu’un peut retrouver la sortie du premier Conseil des Ministres du gouvernement Valls1.
    Montebourg était sorti hilare, après avoir entendu parler de « gouvernement de combat » et face aux journalistes se contentait de dire « gouvernement de combat » …. « gouvernement de combat ». On sentait bien qu’il se foutait ouvertement du couple Valls/ Hollande.
    Donc déjà il se préparait à ce genre de sortie.

  33. GG

    Ouais donc on a les ministres :

    – de l’Économie (n’incluant ni le Budget-Finances, ni le Travail)
    – de la Culture
    – de l’Éducation,
    qui s’en vont. On nous présente ça comme un énooooooooooooorme choc politique.
    Je me permets donc de vous rappeler que :

    – Le Premier ministre
    – Les Affaires Etrangères
    – La Défense
    – L’Intérieur
    – Le Budget
    – La Justice

    sont solidement en poste et ne bougeront pas.

    Ça serait peut-être une bonne idée de rappeler à Filipetti qu’elle n’était QUE ministre de la Culture…

    1. gameover

      Que ministre de la culture mais avec un bugdet équivalent à celui de la justice, grosso modo 7.5Mds… 1200E par français… tu la sens la culture ?

  34. gameover

    h16 tu pourrais faire un communiqué comme quoi tu ne participeras pas au prochain gouvernement… c’est vachement tendance en ce moment !

  35. JS

    J’ais pas du tout suivi, il se passe quoi avec le gournamamant ?

    Ils trouvent plus les couches-culottes ?

    Nan mais je sais c’est sérieux je devrais m’intéresser un peu plus..

  36. Adolfo Ramirez Jr

    C’est à quelle heure, le nouveau gouvernement, que je sorte une bière et un paquet de pop-corn?
    En tout cas, c’est bizarre, mon téléphone a pas sonné!

      1. Adolfo Ramirez Jr

        Désolé, sur TV5 Monde, il y a rien.
        Najat à l’Education, pourquoi ça me fait penser à « camp de rééducation »?

        1. Guillaume

          Ya Pinel au logement sinon, après avoir massacré l’AE, je sens qu’on peut bien se marrer aussi

      2. douar

        chouette, elle va imposer la parité chez les enseignants, refaire les manuels scolaires forcément machistes et misogynes.

  37. Higgins

    Et oui, Belle Bécasse est à l’EN, pauvres enfants. Par contre, Fleur Pellerin à la culture, ça laisse présager des moments difficiles pour les internautes. C’est une des rares pointures présentes.
    Sinon, rien à voir mais ceux qui souhaitent voir une très belle allégorie du destin français peuvent voir ce soir sur une chaîne cryptée bien connue l’excellent film de Woddy Allen : »Blue Jasmine » (http://fr.wikipedia.org/wiki/Blue_Jasmine). La scène finale est assez prophétique de ce qui attend ce pays.

    1. dorsai

      Je pense que Fleur Pellerin va certainement réapparaître pour un machin
      intéressant . Elle est plutôt bien vue finallement. A suivre au bouquet
      final!

      1. Duff

        A croire qu’ils l’ont foutu là pour gérer les netflix et amazon parce que niveau culture, elle touche pas plus que NVB à l’ednat.

        1. gameover

          Ah bah ça doit être une pointure : ministre des Droits des Femmes, et et ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports et ministre de l’éducation nationale… fully skilled… il n’y en a qu’une comme ça par génération…

          1. yp

            Elle a raté par deux fois le concours de l’ENA : Vu le track record des polytocards qui l’ont réussi, elle ne doit pas être si mauvaise que ça. 🙂

            1. gameover

              Ce qui m’étonne c’est que dans un pays avec 50% de socialistes ils n’arrivent pas à trouver de gens compétents dans le domaine d’activité…. mais quand ils les trouvent ils les mettent à contre-emploi : celui qui est à l’intérieur (Cazeneuve) est spécialiste du budget je crois et celui qui est spécialiste de la justice (Vallini) est à la réforme territoriale.

  38. vegeta

    et dans quelques années quand la France sera dans un état catastrophique chaque ministre socialiste dira  » mais j’ai pas eu le temps de faire aboutir mon projet » qu’est ce qu’ils sont fort ils ont déjà trouver un prétexte

    1. Adolfo Ramirez Jr

      Mais cétroporible! un banquier d’affaire!!! Le retour ozeurléplusombredenotristoire!!

      1. gameover

        La grande dérive néo-ultra libérale… les mangeurs de chatons communistes sont dans Bercy

  39. christophe

    Tout ça pour ça… Belkacem « Papa a une robe » ministre de l’Education… ! Ahurissant.

    H16 va avoir du boulot en effet.

    Plus que jamais : fuyons ! Expatriation.

      1. yp

        Ou du moins, prévisible peut être pas, mais le fait est que ça s’inscrit dans un projet cohérent.

  40. hop hup

    najat viens d’être nommé a l’EN je sens que sa va être cocasse on va rire et pleurer tout ce que j’espère c’est beaucoup rire

Les commentaires sont fermés.