Jolie progression de la police politique

Parfois, en lisant certaines nouvelles, on croit rêver. On sait que la France n’est plus gouvernée mais poussée au gré des pulsions de dirigeants inconséquents. On sait qu’elle s’enfonce résolument, volontairement, dans une parodie de démocratie. On sait que chaque jour qui passe donne de nouvelles armes à un autoritarisme, à une pensée unique qui ne dit pas son nom. Mais même alors, on arrive à être surpris de la vitesse à laquelle elle court à sa perte.

Fascism : do you think it'll be this obvious ?

Bien sûr, on a bien compris que le fascisme, celui qui sent bon le cuir neuf de bottes militaires, ne s’installera pas en France. Tant de bonnes consciences veillent que c’en est impossible, voyons. Ou disons, pas tout de suite. Il faudra des étapes, progressives.

Mais parfois, les soubresauts de l’actualité donnent une impression d’accélération subite, dans la mauvaise direction.

Prenez le cas de Bernard Mezzadri, professeur de grec et de latin et maître de conférences à l’université d’Avignon et des pays de Vaucluse (UAPV) ; par un e-mail interne, il apprend que son établissement va bientôt recevoir le Premier ministre, Manuel Valls. En réponse, il poste sur le forum interne des enseignants-chercheurs et des personnels de l’UAPV une petite remarque narquoise :

« J’espère qu’en cette grande occasion la délégation de l’UAPV comptera suffisamment de « blancos » (et pas trop de basanés), afin de ne pas donner une trop mauvaise image de notre établissement.
Et s’il faut vraiment serrer la main du chasseur de Roms (qui naguère prônait la livraison des résistants basques aux tortionnaires franquistes), il existe des anti-émétiques moins dangereux que le Motilium…»

En faisant ainsi référence à des « blancos », le maître de conférences fait un rappel — pas très fin, convenons-en — d’une saillie du Premier ministre, alors maire d’Evry, qui avait tenu des propos similaires en 2009 sur un marché de la cité :

« Belle image de la ville d’Évry. Tu me mets quelques Blancs, quelques « whites », quelques « blancos »…»

Autrement dit, Mezzadri voulait essentiellement rappeler la petite phrase soufrée du maire devenu Premier ministre et insister sur le caractère ambigu de son comportement et de ses opinions.

Nous sommes en France, patrie des Droits de l’Homme, de la Liberté d’Expression et apparemment de la délation : une telle phrase, dans un e-mail à caractère restreint, ne pouvait laisser de marbre l’administration du maître de conférences. Plainte fut donc promptement posée pour outrage à personne dépositaire de l’autorité publique, et Emmanuel Ethis, alors président de la fac en question, se chargera d’informer le procureur de la République.

Procès il y a donc eu : ce mercredi 27 janvier, une amende de 2 000 euros avec sursis a été requise contre Bernard Mezzadri. En outre, le réquisitoire du procureur laisse plus que pantois. Pour Bernard Marchal, l’affaire est claire : bien au-delà d’un crime de lèse Premier-ministre, tout ceci est bel et bien du racisme :

« Ce que je reproche à M. Mezzadri c’est de poser dans le débat la question de la distinction de race et de couleur dans la définition de la valeur d’un établissement universitaire. On entre dans un discours potentiellement raciste. »

Vous avez bien lu : alors que le professeur rappelle les écarts idéologiques de Manuel Valls en employant l’expression que ce dernier employa il y a quelques années, le procureur a décidé de considérer que, ce faisant, le maître de conférences sombrait lui aussi dans le vilain méchant racisme.

Pour un observateur un tant soit peu lucide, cette situation est consternante.

Consternante parce qu’elle indique clairement que la liberté d’expression, même sur un forum interne, est sévèrement limitée et qu’il devient dangereux de s’exprimer librement sans immédiatement encourir les foudres de l’administration ou de l’un ou l’autre délateur qui viendrait à rapporter ces propos au Procureur de la République.

Consternante, parce qu’elle montre assez clairement que certains (en l’occurrence, le procureur Marchal) n’hésitent absolument pas à tordre les contextes pour faire mousser une affaire qui aurait dû rester d’une banalité affligeante.

Consternante, parce qu’elle dévoile que le pays est parfaitement mûr pour sa chape de plomb intellectuelle, tout le monde pouvant, à tout moment, tomber sous les accusations de plus en plus fantaisistes (foutaisistes ?) du premier venu ou de son copain bien placé. Si l’État français devait mettre en place une police politique, elle aurait probablement cet aspect-là : d’un côté, de bons petits soldats, prêts à dénoncer la saillie déplacée, l’humour douteux mais surtout politiquement chargé, de l’autre des gens de loi n’hésitant pas à faire parler d’eux. Et si, pour le moment, on parle surtout d’une amende de 2000€ avec sursis, rien n’interdit d’imaginer un jour une peine de prison (avec sursis au début, puis ferme).

J’exagère ? Alors, dans ce cas, je ne suis pas le seul. Pour certains, la situation est même « pire que sous Sarkozy »… Oui, pour Mélenchon lui-même, dans une interview au Journal du Dimanche, il n’y a plus de doute :

« Sur tous les marqueurs de l’époque – et au premier rang le chômage – la situation est pire que sous Sarkozy. Quant aux dommages moraux, ils sont vertigineux. François Hollande est le nom de toutes nos misères et de toutes nos désillusions. Aujourd’hui, les gens n’ont plus de repères politiques : pour eux, droite et gauche sont deux blocs faisant la même politique. »

Alors oui, certes, il faut tenir compte du positionnement du leader du Front de Gauche. Il faut aussi tenir compte de la rancœur qu’il a certainement accumulée au contact du premier secrétaire du PS, puis du candidat PS puis du Président de la République, rancœur qui explique sans aucun doute la violence du constat qu’il pose.

Mais on ne peut pas non plus lui retirer une certaine lucidité lorsqu’il remarque que la situation actuelle est effectivement pire que celle qu’avait laissé Sarkozy (le chômage, notamment, a explosé sous Hollande). En outre, et c’est illustré par l’actuelle affaire Mezzadri, la situation morale du pays est effectivement pire que celle qui prévalait il n’y a encore que quatre ans : tous les indicateurs de liberté d’expression, d’indépendance de la Justice ou de droits individuels fondamentaux ont viré au rouge, et l’état d’urgence, auquel Mélenchon fait d’ailleurs allusion, aggrave encore la situation. Pour lui, s’il était « pleinement justifié dans les premières heures » suivant les attentats de novembre à Paris,

« dans la durée, cela fait reculer nos libertés collectives, sans aucun gain en termes de sécurité. »

Faut-il que la situation soit à ce point grave qu’il faille un homme d’extrême-gauche, aux élans régulièrement collectivistes, pour nous rappeler ces évidences, celles-là même que s’époumonent à crier partout les libéraux, à savoir qu’effectivement, cet état d’urgence atteint tous les jours nos libertés sans aucun gain de sécurité ?

Au vu de ce qui se passe tous les jours, au vu de cette consternante affaire d’Avignon, et alors que tout se met en place pour une extension invraisemblable d’un état d’urgence que plus rien ne justifie réellement, comment douter du chemin que prend l’État français ?

this will not end well train

 

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires195

    1. Yrr

      Quelqu’un pourrait-il expliquer à Aristarkke que ses posts compulsifs ressemblent à du trollage, et que la politesse commune est de se limiter à un seul post, dans lequel il est permit d’exprimer plusieurs idées ?
      Non mais regardez les posts ci-dessous les bornes sont franchies, là.

      1. petit-chat

        Hou le jaloux.
        Y’en a qui sont prolifiques, et qui prennent la précaution de ne pas faire de post trop longs (car non lus), de même h16 limite la longueur de ses billets.

        1. DoS

          Oulalala…..techniquement parlant la grosseur, la longueur….n’importe pas beaucoup. Souvent c’est comment on l’utilise. (la langue)

          Mais il en faut pour tous les gouts.

      2. Aristarkke

        Ressusciter des limbes obscurs après si longue absence ne vous incite guère à la tolérance.
        Cela vous empêche(rait)-t-il de vous exprimer comme vous l’entendez?
        Vous pouvez zapper tous mes commentaires clairement identifiés par mon gravatar, non???
        Si je suis un posteur compulsif, je ne suis que le plus matinal de ceux qui hantent ce lieu.
        Quant à faire des petits posts, veuillez imaginer que mon smartphone se déplaçant au rythme des embouteillages se doit de rester branché sur le relais où j’entame la rédaction du commentaire sinon il se perd ensuite dans le réseau sans jamais paraître.
        Ce que j’estime dommage, bien évidemment.
        Maintenant rassurez-vous, je vous laisse ce blog pour trois à quatre heures de liberté sans vous infliger ma présence.

        1. petit-chat

          Harry, que de bonté de bien avoir voulu expliquer aux sycophantes perdus sur ce site les difficultés de ceux qui bossent !
          Mais 3-4 heures de silence, là il y a de l’abus de la part de quelqu’un qui réclame deux billets par jour, y compris le samedi !

  1. Le Gnôme

    Nous sommes surveillés, alors il faut se surveiller, se censurer, parce que je n’ai pas les moyens de payer un avocat et de régler une amende, car je ne suis pas subventionné. Alors vive les périphrases.

    1. Paul A.

      Pas d’accord !

      Les ministres bandits, racailles en cols blancs, occupants enjuivés nous pètent les couilles menu.
      Ce n’est pas en se poliçant qu’on y arrivera, mais en l’ouvrant et en dénonçant cette bande de fils de pute, traître à la Nation, deux balles dans le dos, le caniveau pour sépulture, ma pisse pour linceul.
      Ces enculés de gauchistes de merde ne méritent pas qu’on s’abaisse à leur lâcheté, on n’abdique pas l’honneur d’être une cible.

      Heil !

        1. petit-chat

          Il devait parler des sayanim ou autres sionistes qui occupent presque toutes les places médiatiques (notamment, mais pas seulement, à la télé). Et nos gouvernants soumis ne sont pas en reste non plus.

        2. René-Pierre Samary

          Enjuivés: il fait allusion à la déclaration de Manu-les-valseuses, indéfectiblement attaché à Israël de par son épouse.
          On se devra d’admettre que cette déclaration est non seulement scandaleuse de la part d’un ministre français, mais qu’elle est également révélatrice :
          1 – de la connerie de Valls ;
          2 – des aveux implicites qu’elle contient (influence juive, et influence des femmes sur les hommes politiques).

      1. Yrr

        Oui mais quand vous aurez trois amendes de 10000 € chacune à payer (pour enrichir qui ? …) en ayant perdu votre emploi c’est votre vie familiale et sociale toute entière qui sera foutue sans espoir, et pour gagner quoi ?
        C’est très bien d’être courageux quand ça sert à quelque chose.
        Pour prendre un exemple de 14-18 : Gardez votre fougue et restez dans la tranchée ! Il ne faudra en sortir que tous ensemble, après préparation et au bon moment.

        1. Bugbreeder

          Je plussoie, tout le systeme est contre vous, lutter est impossible pour le moment, laissez le exploser et pointez vous quand ca servira a quelque chose, en attendant tenez bon.
          Remarquez, je vous dis ca mais je me suis barre aux usa, si j’etais reste en grance un libertarien comme moi serait en tole a perpetuite pour delit d’opinion.

            1. bugbreeder

              Pour le candidat compatible Tea-Party le mieux placé, donc pour l’instant Ted Cruz ou Donald Trump, on verra ça en novembre, ça a largement le temps de changer d’ici là.

  2. Aristarkke

    Au fait, Monseigneur : à combien de temps estimez-vous que nous pourrons continuer à échanger librement sur votre blog?
    Farci comme il est de propos incorrects vis-à-vis des Puissants de la Ripoublique, il n’en sent que davantage le soufre (qui est un moyen d’assainissement, en plus…)

    1. cherea

      Bonjour,

      d’ailleurs h16, où es-tu hébergé? je n’ai pas trouvé les mentions légales où cela doit être théoriquement notifiées. Je te conseille de t’héberger aux us, en Suède mais surtout pas en France.

  3. Aristarkke

    effectivement, cet état d’urgence atteint tous les jours nos libertés sans aucun gain de sécurité ?

    Cette notion d’état d’urgence ayant été mise à mal par les récentes grèves, nous avons eu doit ce week-end à l’annonce de projets de futurs attentats que notre bel et bon Etat s’emploie activement à contre-carrer…
    Faudrait quand même pas que les Autres (que ces catégories chouchoutées par statut) imaginent pouvoir se remettre à danser et chanter puisque tout finit par des chansons en ce doux royaume de Grance…

  4. Aristarkke

    « Aujourd’hui, les gens n’ont plus de repères politiques : pour eux, droite et gauche sont deux blocs faisant la même politique. »
    Nous ne disons donc pas de bêtises en vilipendant cette évidence, ce qui est rassurant.
    ET comme il est difficile de faire la même politique sans se ressembler étroitement…

  5. Aristarkke

    Peut-être que ce procureur Marchal avait envie de montrer qu’il est un bon chien de garde pour ses maîtres?
    Un no-n-os en retour prochain???
    Esaü a bien vendu son précieux droit d’aînesse contre un plat de lentilles anodin…

      1. Pheldge

        Camarade Major, t’es-il concevable que des parquetiers, certains d’être investi d’une haute mission, anticipent sur les dites consignes ministérielles, et fassent du zèle voire plus ? bicauze « c’est que des hommes » …

  6. Villon89

    On peut tout dire en France…à condition que cela entre dans la ligne politique définie par notre gouvernement, c’est à dire les gentils socialistes qui nous disent qui il faut aimer et qui il faut détester et comme ils sont particulièrement doués pour en faire la distinction, le bon peuple n’a plus qu’à se laisser aller à un gros dodo..sous surveillance bien entendu !

    1. Pat

      Il me semble avoir lu que Dieudonné avait été refoulé à son arrivée à Hong-Kong où il devait donner quelques représentations. Démocratie, quand tu nous tiens…

  7. petit-chat

    Il y a un bon coté des choses (enfin, tant qu’on n’est pas victime des perquisitions sauvages, ou des contrôles étatiques de tous ordres) : à force d’exagérations, on voit ici et là apparaître des traces de libéralisme, même s’il n’est pas nommé. Que ce ferment devienne catalyseur !

  8. albundy17

    Cette police de la pensée est tout simplement effrayante et touche tout les domaines, petite pensée pour Philippe Verdier, ou encore ce PDG d’une entreprise type SAFRAN et dont le nom m’échappe écarté en asile psy pour des propos islamo pas compatible et qui a disparu des écrans radars depuis plus d’un an.

    J’avoue maintenant faire un peu attention à mes propos, et aie recommandé à mes enfants de faire de même dans le cadre scolaire.

    Paul A, vous dépassez les bornes et risquez de faire fermer nos échanges !

    1. DoS

      La preuve, j’hésite même à poster ici des messages…..car je sais que cela n’est plus sans risques. Mêmes une connerie peut couter une blinde de nos jours. Et j’en raconte un paquet…..

  9. DoS

    Hier il y avait Gaspard k à la TV: https://www.generationlibre.eu/ sur Arte. ça m’a fait du bien de l’entendre. Comme une petite lueur d’espoir sur l’avenir. Mais ne rêvons pas. Ne soyons pas naïfs.

    L’avenir est déjà tracé:

    Il s’agit (simplement) de rendre les gens assez pauvres et sans défenses pour pouvoir les faire plier aux désirs du pouvoir. Le pouvoir qui est multiforme (droite gauche) va se regrouper en un gros Blob informe et indéboulonnable.

    Alors l’épargne sera détruite, les cerveaux lavés ou embrouillés, puis nous dirons en cœur:

    Oui maitres, punissez nous, nous le méritons !

    Ceci dit, le sado maso est très tendance en ce moment. Il ne reste qu’à s’acheter une tenue en cuir avec des clous.

  10. Val

    Comme je suis résolument du côté verre à moitié plein de la force, je trouve plutôt archi rigolo que l’univers frelaté de l’empire universitaire puisse abriter désormais des profs Jedi qui osent l’affronter frontalement. Bravo à Mr Mezzadri !!!

    1. Gerldam

      D’autant plus qu’il est prof de latin et grec, qui représentent les fondements de notre langue et de notre culture. Donc trois fois bravo au Prof. Mezzadri!

      1. Bonsaï

        Lequel professeur doit sans doute être d’origine persane, selon son patronyme d’apparence étymologique indo-européenne. Par contre, il mélange malencontreusement les époques historiques, ce qui affaiblit son propos :
        « Et s’il faut vraiment serrer main du chasseur de Roms (qui naguère prônait la livraison des résistants basques aux tortionnaires franquistes), il existe des anti-émétiques moins dangereux que le Motilium… »
        (Valls n’était qu’un gamin sous Franco !).

        1. sam player

          … et le PP espagnol (Parti Populaire) est franquiste et a d’ailleurs été fondé par un ancien ministre franquiste. Aurore Martin, militante basque (Batasuna) a été livrée par Valls aux espagnols. Elle a depuis été libérée ( semaines plus tard) sous caution par les espagnols, preuve du mal fondé de l’extradition.

          1. bibi

            Il y avait un mandat d’arrêt européen émis à son encontre il est donc normal qu’une foie arrêtée dans un pays de l’UE elle soit livrer (et non extrader) à la justice espagnole.

            Quand il existe un mandat d’arrêt européen à l’encontre d’un individu ou une condamnation même par contumace (oui oui je pense à cette enflure de Battisti) la règle veut (qu’après les contrôles nécessaires) que tout individu arrêté dans un pays de l’UE soit remis à l’autorité judiciaire nationale qui le recherche.

            Il n’y avait aucune raison valable pour que l’état français ne livre pas à la justice espagnole Aurore Martin, et c’est quand même bizarre de reprocher à un ministre de l’intérieur français de ne pas s’être opposer à une décision de la justice espagnole.

            1. sam player

              C’est encore une fois un problème de transposition. La directive européenne dit « peut » conduire à la remise aux autorités du pays émetteur et la loi française dit « doit ». D’autre part les contrôles minimum ont oublié le fait que les faits n’ont pas la même qualification en France et en Espagne.
              ___________
              Il lui est précisément reproché « trois séries de faits :

              – des faits commis en Espagne, à Pampelune et à Alava, consistant en la participation, en qualité de membre du parti politique Batasuna, à des manifestations publiques qui se sont tenues les 24 mars et 26 avril 2006, 3 mars et 14 septembre 2007, ainsi que la rédaction d’un articule publié dans le journal Gara dans lequel elle se présente comme membre du parti Batasuna ;

              – des faits commis sur le territoire français, à Bayonne et à Ustaritz consistant en la participation à des manifestations publiques du parti Batasuna les 21 septembre 2006 et 28 janvier 2007 ;

              – des faits commis en Espagne, afférents à son inscription en qualité d’employée du EHAK (parti communiste des terres basques) depuis le 2 novembre 2006 et la réception le 17 février 2007 de deux virements de 12 000 euros chacun sur ses comptes personnels en provenance d’un compte bancaire ouvert à la « caja de ahorros de pensiones » de Barcelone dont le titulaire est le EHAK »3.

              Ces faits sont qualifiés de participation à une organisation terroriste et terrorisme par les autorités judiciaires requérantes et sont punissables d’une peine de douze ans d’emprisonnement en Espagne.
              ________
              Légal certes mais légitime ? So what ?

              1. bibi

                Je vous rappelle juste que Batasuna (qui n’était rien d’autre que la vitrine politique de l’organisation terroriste ETA) était interdit en Espagne et que cette interdiction avait été confirmée par la cours européenne des droits de l’homme.
                A partir de là si une juridiction européenne reconnait le bien fondé de l’interdiction de Batasuna prononcée en 2003 par la justice espagnole je ne vois pas au nom de quoi il serait légitime de ne pas la remettre à la justice espagnole une citoyenne française se permettant en Espagne en 2006 de revendiquer son appartenance à Batasuna.

                Après il faut quand même faire un minimum confiance à la justice des autres états membres de l’UE et l’Espagne est quand même bien moins souvent condamnée par la CEDH que la France.

                1. gameover

                  MDR… Batasuna était interdit en Espagne depuis 2003, où il était considéré comme le bras politique de l’ETA, mais pas en France.
                  ——–
                  Toujours la même question légalité vs légitimité et j’en déduis donc que toutes les lois te semblent légitimes. Happy few.

                  1. MadeInCH

                    Il n’y a pas de « légitimité » dans un system légal.
                    Au yeux du systèmne légal, seul la légalité compte.
                    A partir du moment ou la France a accepté un system légal tel que celui-ci, il doit s’y plier. Légitime ou pas, il l’a accepté.
                    En tant que libéral, vous devriez considérer qu’un contrat entre deux entités conscientes est valide au dessus de tout, non?
                    La « légitimité » du contract n’esntre plus en jeux. Il fallait réfléchir avant de le signer!
                    Et bien un traité international est comme un contrat entre une nation et une autre, une nation et un organisme supranational ou international.
                    C’est comme s’imaginer que l’abstention changera quelque chose. Les « élus » seront légaux, même si leurt légitimité est relative au poid des quelques gulus qui se sont déplacés.
                    Si les « intelligents » ne vont votent plus, alors les élus le seront grâce aux les idiots ou les vendus (subventions obligent).
                    La « légimitimé » le compe PAS lorsqu’il s’agit d’une histoire de légalité,.

                    1. gameover

                      « Au yeux du système légal, seul la légalité compte. »

                      Si tu en as d’autres des tautologiescomme ça n’hésite pas hein !

                      Dans le système libéral le contrat s’entend entre personnes ou entités privées, révise !

                      Comment dire n’importe quoi en quelques lignes.

                  2. bibi

                    Non je dis juste que l’on avait une décision de la justice espagnole confirmée par la CEDH et que l’interdiction de Batasuna est à la fois légale et légitime.

                    L’ETA (qui a maintenant renoncé à la lutte armée) étant une gentille organisation terroriste marxiste avec tellement peu de sang sur les mains, il est parfaitement normal que son bras politique refusant de condamner les attentats reste légal en France, mais bizarrement quand il s’agit de dissoudre des groupuscules d’extrême droite étonnamment ça pose moins de problème.

                    Oui au moment des faits Batasuna est légal en France très bien, mais dans ce cas là quand on est membre de Batasuna on reste en France et on ne va pas manifester en Espagne en y revendiquant son appartenance.

                    1. gameover

                      Oui donc bibi si la GPA est interdite en france on ne va pas aux USA pour la pratiquer puis ramener ces gosses en france et intercéder auprès de la CEDH pour les faire inscrire à l’état civil français, CEDH qui condamne la france.. oh wait !

                    1. Pheldge

                      Rahhh quand je pense à la teuf d’enfer pour son enterrement virtuel … c’est bon, quand y va re-claboter, on pourra remettre ça 🙂

                    2. Bonsaï

                      D’ailleurs, j’y pense soudain : le mètre GO, ça fait déjà un bout de temps qu’il ne nous a pas livré le secret d’une de ses recettes de cuisine favorites ! C’est avec émotion qu’à cette heure-ci nous songeons à ses inoubliables lasagnes au saumon…

          1. theo31

            Ou un certain Manu qui a fait croire que son papounet avait été résistant au franquisme en vivant peinard en Catalogne. Ou ce guignol qui a fait croire que son père SS était un gentil Suisse.

    2. Royaumont

      La légende qui fait des enseignants une escouade de gauchistes est de plus en plus souvent prise en défaut.
      Cette impression tient au fait que ces gauchistes occupent l’espace sonore, mais sont de moins en moins écoutés.

      1. Pere Collateur

        Désolé de devoir vous le dire, mais si vous espèrez quoi que ce soit du corps professoral, attendez vous à être lourdement décu.

        C’était, c’est et ca sera encore pour un long moment l’armée de reserve de la bien pensance et du socialisme.

        Suffit de les écouter, IRl et sur leurs forums pour s’en assurer.

        Oh, il y a bien quelques brebis galleuses, bien vite mises au pilori.

        Bref, quand on pense qu’on leur confie nos gamins…

      1. Gerldam

        Si sa pensée est faite d’Aristote, de Platon ou de Chrysippe, elle doit être mieux structurée que la plupart des « bien-pensants ».

        1. Pheldge

          Ouh là là , STOP , c’est énorme ; ZE scoop du jour, plus fort que H16 et Nabilla ( oui, c’est pour ses beaux hublots teintés de pessimisme qu’elle a suriné son keumh ) Donc, LA nouvelle: BIG coïncidence douteuse, GO et hyper chiée hipparchia qui réapparaissent le même jour … hmmm ? quelqu’un a une question ? moi , je ne dis rien … je regarde l’effet les fées les faits !

      2. Popeye

        Vous ce que semble reprocher notre bon universitaire à not’bon premier ministre, je gage que le dit universitaire doit être un bon soutien du NPA ou autre officine de ce genre. La phrase « livrer les résistants basques aux tortionnaires franquistes  » valant son pesant de cacahouètes maoïsto-trotsko-guevariste (j’avoue ne pas bien maîtriser les subtilités de des différents positionnements gauchistes…)

        1. sam player

          Oui en son temps il a bloqué quelques voies SNCF pour protester contre l’indépendance des universités et il se dit anarchiste, terme un peu poubelle quand il n’est pas préfixé ou suffixé.

          Perso je supporte l’indépendance des régions et donc les velléités des corses, des bretons, des basques etc… car seule la concurrence réelle entre régions pourra nous laisser une liberté de choix sans devoir émigrer.

          1. Aristarkke

            Tu as laissé tomber ton projet de ne pas résister lorsque la Suisse envahira la Franche Comté et la Bourgogne, voire d’y collaborer activement comme tu t’en faisais le héraut, naguère??? 😉

              1. Bonsaï

                Collabo avec qui, tu rigoles ?
                En 39-45, nos valeureux soldats étaient prêts aux frontières, bien décidés à défendre chèrement la patrie. Mais le Reich a eu la sagesse de ne pas nous envahir !

                1. gameover

                  Bonsaï, toujours autant de difficultés à suivre l’arborescence des commentaires… ce qui est cocasse. Je répondais à Harry qui connait l’origine de mon avatar et mon engagement pour faciliter l’envahissement de la france par la suisse qui était le sujet des pénultièmes (ou ante-) manoeuvres militaires suisses.

                  1. Bonsaï

                    Vu comme ça… serais-tu le Nostradamus qui envisage déjà l’explosion démographique du bassin lémanique, poussant ainsi la Suisse dans des opérations d’expansion territoriales ?
                    Serai-tu un activiste chargé de préparer le terrain ?
                    Ou plus prosaïquement, un mercenaire travaillant pour le compte de quelque nabab moyen-oriental désireux d’agrandir quelque peu le périmètre du parc arboré entourant sa demeure…

                  1. MadeInCH

                    Régis33 1 février 2016, 21 h 14 min
                    Ben si.
                    Si tu n’as pas été reconnu, la banque te dois totu même tes sous.
                    L’assurance paye la banque, et la banque te rembourse tes sous.
                    Et tu te retrouves avec le double de la mise initialle.
                    Jackpot!
                    Va falloir que j’essaye…

  11. Gerldam

    Etant en train de lire les mémoires de Maurice Garçon, je suis frappé de constater la similitude de traitement de tous ceux qui ne pensaient pas comme la propagande officielle avec celle d’aujourd’hui. De nos jours c’est le racisme, le fait de traiter je ne sais plus qui de guenon, jadis c’était tenir des propos mesurés sur les chances de victoire de la France qui attirait des ennis. Des gens ont été mis en prison pour avoir simplement douté. On sait ce qu’il en fut.
    J’ai l’impression de revivre -si je puis dire car je n’étais pas né- ces mois de la « drôle de guerre ». Je crains la suite, car les robots et IA (cf. billet d’hier) n’empêcherons jamais la connerie de ceux qui pensent nous gouverner et savent qu’ils nous enfument.

    1. Higgins

      C’est un excellent ouvrage qu’il convient cependant de remettre dans son contexte (l’Occupation est une période somme toute particulière et Pierre Laval était lui-même un avocat)) où les jugements de Maurice Garçon ont ceci d’intéressants qu’ils sont brut de fonderie puisqu’il ne les a pas retouchés par la suite.
      Sur la Justice sous l’occupation, il existe un livre, plutôt abrupt à lire, intitulés « Robes noires, années sombres » de Liora Israël publié chez Fayard. L’auteur précise que « … des dizaines d’avocats et de magistrats choisirent d’entrer dans l’illégalité alors que leur profession les associait à l’application de la loi… L’étude de la résistance d’avocats et de magistrats révèle les potentialités d’action de ces professionnels… ».

      1. Gerldam

        Certes, mais je faisais référence à la période juste avant l’ocupation. La France était officiellement en guerre, mais pas encore occupée. Et déjà la censure veillait…

  12. Superseb34

    Ajoutez à tout ça les internements d’office pour les « déviants », aves des JLD qui refusent de « revenir sur l’avis du psychiatre » sur lequel se fonde l’internement (donc qui refusent de faire leur job et de contrôler que le diagnostic n’est pas de complaisance : c’est le cas dans le TGI dont je ressort… déclaration du JLD devant un parterre de confrères spécialisés),

    Ajoutez à ça les parquets qui pondent des réquisitoires à fin de non lieu qui ne tiennent pas la route plus de 5 secondes devant une chambre de l’instruction, dès lors que les personnes mises en cause sont proches du pouvoir, et qui au contraire, vont s’acharner sur les personnes de l’autre bord (ca confine parfois au sublime dans le comique de lire de telles absurdités qui vaudraient une bulle à un étudiant en 1ère année de droit)

    Ajoutez à ça les juges d’instruction qui suivent lesdits réquisitoires (heureusement que dans l’ensemble, les chambre de l’instruction sont à peu près valables et neutres : ça permet de faire péter ces absurdités), et qui parfois connaissent moins bien la procédure pénale que les justiciables (et je ne parle pas de justiciables avec un casier long comme un jour sans pain, mais de chefs d’entreprise qui se sont juste documentés avant de venir en audition… moment épique où les avocats se marrent quand leur client explique un point de droit à un magistrat qui devient blême : vécu !)

    Ajoutez à ça que chaque fois qu’ils le peuvent, nos énarques transfèrent le contrôle des libertés du judiciaire vers les tribunaux administratifs (histoire que l’exécutif soit jugé par lui même, c’est quand même plus confortable). On note une inflation en la matière..

    Etc.

    Ce pays est clairement une dictature, aux mains de fous furieux, de surcroît totalement incompétents, et chaque jour je me demande pourquoi j’y suis encore, surement retenu par de basses considérations matérielles (tout recommencer ailleurs quand on a une clientèle, à mon âge, c’est assez épuisant), et peut être par la croyance naïve qu’on arrivera à remettre les choses dans le bon sens, qu’il y aura un sursaut.

    Parole d’avocat, ce pays est fasciste.

    J’ai vidé mon sac. Ca fait du bien.

    Bon, il n’est pas dit que je ne sois pas interné dès ce soir en revanche.

      1. bibi

        Voyons Nathalie vous dites cela car vous n’êtes pas assez Généreux.
        Dans une démocratie, personne n’est contraint de vivre dans son pays. Un individu en désaccord avec le niveau des dépenses publiques et des impôts est toujours  » libre  » de s’exiler ou de se suicider ; l’impôt est donc librement consenti par tous ceux qui  » choisissent  » de vivre dans un pays quelconque.
        On ne s’étonnera pas dès lors que trop choisissent le suicide car n’ont plus les moyens de partir quand l’impôt « librement consenti » jusqu’alors leur tombent derrière la nuque.

    1. DoS

      Bah non: « (tout recommencer ailleurs quand on a une clientèle, à mon âge, c’est assez épuisant) »

      Car finalement le but de la vie c’est pas forcément d’avoir une clientèle, c’est surtout de pouvoir profiter de la vie. Non ?

      Matériellement parlant une cane à pêche, une bière et une petite maison en bois c’est largement suffisant pour vivre.

      Après….les gouts et les couleurs !

      Être avocat en France c’est défendre des escrocs devant des juges qui sont eux mêmes corrompus…. je comprends votre mal être.

      1. Superseb4

        En l’espèce ce n’est pas défendre des escrocs justement : c’est défendre des chefs d’entreprises victimes d’escrocs, que les juges refusent de poursuivre malgré preuves, aveux, etc.

        Les victimes aussi ont besoin d’avocats.

        1. DoS

          Oui, les victimes ont besoin d’avocats….qui ne peuvent pas les défendre dans un système comme le notre. Donc en gros….?

          A quoi sert un avocat aujourd’hui ?

          Sans vouloir être méchant contre vous (ou faire outrage….), je comprends votre situation et surtout votre mal être. Encore une fois.

          J’ai connu une situation perso où précisément je demandais des comptes à la justice. L’on m’a fait comprendre que si j’ouvrais trop ma gueule je devrais payer beaucoup d’argent.

          Alors, ce jour là j’ai compris ce qu’était la justice en France. Depuis, j’évite de devoir y recourir. C’est un peu comme de se faire soigner à l’Hôpital aujourd’hui….il y a une part de hasard morbide.

          Bienvenue dans le communisme.

    2. petit-chat

      Pas d’inquiétude : il referont le coup de Maître François Danglehant.
      (cinq ans d’interdiction d’exercer grâce à des cours et des jugements totalement illégaux).

    3. Higgins

      Faites donc JLD et ne suivez jamais, surtout pas, les avis des psychiatres puisqu’ils rendent des avis de complaisance. De mon expérience, c’est là le poste le plus difficile dans un tribunal avec le poste de juge des enfants (à cause des horreurs qu’on y voit) et celui de JAP. Très souvent, ils sont saisis en fin de journée à l’heure où le palais se vide et ils ont déjà une longue journée de travail derrière eux. Qu’ils décident du maintien en détention et que l’interné se suicide dans la foulée, ils seront tenus pour responsable. Qu’ils décident de la liberté avant un procès, la règle et non pas l’exception, et que le prévenu réitère ses méfaits la conclusion est la même: ils sont coupables. On m’a rapporté que dans un grand tribunal du sud, un JLD a eté contraint récemment de travailler une nuit entière pour statuer sur le sort de plus de soixante individus. J’espère pour lui qu’il n’a pas été confronté à ce genre d’issue. Quoique vous puissiez en penser et indépendamment de la qualité du magistrat et de son greffier, je ne suis pas certain que de telles conditions d’activité soient synonymes de justice de qualité.,
      Quant à la médiocrité des acteurs judiciaires, que vous semblez relever, je crois d’expérience qu’elle est très équitablement répartie entre magistrats et avocats.
      Sur la méconnaissance des « points de droit » par des magistrats, je souhaiterai que vous m’expliquiez comment ces dernier peuvent faire quand ils n’ont qu’un temps très réduit (moins d’un heure parfois mais je vous concède deux ou trois jours) pour statuer équitablement face à un ou des prévenus et prendre connaissance d’un dossier faisant plusieurs tomes et où les avocats sont très spécialisés. Je précise que les intéressés ont également une dizaine d’autres dossiers de même acabit à étudier dans le même laps de temps, sans compter les décisions à rédiger et en appel, les synthèses de dossier à faire avant l’audience (cas des juges rapporteur). Je transmettrai à qui de droit.

      1. DoS

        De toute façon à quoi bon ?

        Il me semble que le (les) problèmes ont une seule et même source:
        Le socialisme, la démagogie, un pouvoir corrompu, des lois ignobles et injustes, la privation de la liberté, etc….

        Nous sommes tous et toutes hors la loi.

        D’ailleurs l’Etat lui même est hors la loi à chaque fois qu’il en invente une nouvelle.

        Dans cette bouillie infâme certains arrivent quand même à rester honnête, à travailler, à aimer….

        D’autres qui n’ont pas les moyens financier (ou intellectuels) deviennent fous.
        C’est logique, un humain qui n’a plus de vision d’avenir pète facilement un câble.

        Alors pour répondre à ce problème, l’Etat inventât l’Etat d’urgence. Et urgence il y a….

        2017, c’est le feu qu’il y aura !

      2. tabbehim

        Mais non, comme je m’en amusai hier, une bonne dictature moderne commence par une automatisation de toute les tâches afférant à l’humain 🙂
        Un gros ordinateur qui ne fera jamais d’erreur, qui travaillera sans se reposer 😀
        l’avenir !
        on transforme tout le pouvoir judiciaire en un grand schéma automatique !
        plus d’erreur judiciaire, plus de temps de traitement trop long, plus de possibilité de contester 🙂 et c’est possible déjà dès aujourd’hui vue les outils de traitement dont on dispose !
        quand toute les tâches affectant notre vie de tout les jours sera automatisé, nous seront heureux 🙂
        glory to Arstotzka!

      3. Superseb34

        S’ils ne veulent pas faire le boulot, alors qu’ils fassent autre chose. On ne les a pas forcé.

        S’ils le font, alors qu’ils le fassent sérieusement. Le manque de temps n’est pas une excuse pour traiter un dossier par dessus la jambe quand la vie des gens est en jeux.

        L’absence totale de sanction est surement très utile dans cette situation…

        Un JLD peut toujours demander un autre avis. Toujours. S’il a un doute. Refuser, par principe, de remettre en cause l’avis du premier particien qui est intervenu revient à rendre purement et simplement inutile la fonction, et à valider un principe d’arbitraire. A quoi sert un juge s’il n’étudie pas le bien fondé d’une décision qui est soumise à sa sagacité ?

        Enfin, je ne suis pas pénaliste, et je sais que pour qu’un délit soit constitué il faut 3 éléments : l’élément légal (un texte qui le réprime), l’élément matériel (que les faits aient été commis), et l’élément moral (pour faire simple, que la personne poursuivie ait eu conscience qu’elle enfreignait, sinon la loi, au moins une règle de bon sens). Et bien quand on apporte les 3 sur un plateau à un JI qui trouve le moyen de rendre une ordonnance de non lieu alors que la personne poursuivie a admis qu’elle était pleinement informée qu’elle commettait un délit, ça me dérange. Quand une Cour d’appel, sur renvoi après cassation, la juridiction suprême lui indiquant qu’elle doit tirer les conséquences d’un jugement définitif dans un autre dossier, vient remettre en cause ledit jugement définitif, quand un JI poursuit sans base légale (pour des raisons purement idéologiques qui sautent aux yeux), etc.
        C’est le quotidien.

        Et je passe sur l’indigence des enquêtes quand elles sont confiées à la gendarmerie (ca en serait comique si ce n’était si grave). J’ai un ou deux dossiers en tête ou ca confine au sublime dans la nullité (j’en ai aussi un beau pour les flics : soupçons d’ ABS… l’enquête s’est bornée à récupérer les statuts des sociétés du groupe…. mené par une brigade financière… eeeeet ben, avec ça les escrocs ont de beaux jours devant eux ! Mais le pire est le magistrat qui n’a pas demandé qu’il y ait plus d’investigation !)

        Il n’y a aucun excuse pour méconnaitre des « points de droit ». Nul n’est censé ignorer la loi. Les magistrats plus que tout autre .

        La justice en France, est indigente, et ce n’est pas un problème budgétaire.

        1. gameover

          Dès qu’on aborde le problème de la justice Higgins a un point de vue partisan vu que son épouse il me semble travaille dans ce domaine et qu’il fréquente pas mal les palais. J’ai l’impression parfois que si je lui disais que mon magnétoscope enregistre mal il me dirait que c’est parce que je ne suis pas à la lettre le mode d’emploi : il est trop dans la théorie, dune part sans se rendre compte qu’il y a loin entre les textes et leur application et d’autre part sans ouverture pour regarder les autres systèmes qui fonctionnent mieux.
          Par contre je dirais qu’il y a aussi un problème budgétaire : la Justice (y inclus les prisons) c’est 2 fois la redevance télé. Et le problème le plus important de moins point de vue causé par ce budget rikiki c’est la lenteur : 10 ans récemment pour un premier jugement sur ce cas d’incendie volontaire dans un hôtel c’est ahurissant, bientôt on rendra des jugements avec des protagonistes morts et enterrés.

            1. gameover

              Dnas l’affaire ci-dessus, incendie volontaire, 24 morts, homicide volontaire, 10 ans de procédure

              Aujourd’hui celui qui avait mis le feu ce week end au chat de sa compagne… a été condamné en comparution immédiate à la même peine : 2 ans de prison ferme… cha rigole pas, prenez bien soin de vos minous…

              1. tabbehim

                c’est pour ça que je prend bien soin de la chatte de ma voisine 🙂
                je ne finirais en prison pour avoir été trop raide ou carrément brutal envers une chatte, soyons tout de douceur ^^

          1. DoS

            Bah, j’ai déjà proposé la solution:
            Enfermer les gentils et laisser les méchants dehors. Finalement nous serions mieux en prison ! C’est beaucoup plus sur aujourd’hui…..

          2. Higgins

            La lenteur est directement la conséquence directe des budgets riquiqui. C’est comme si on voulait faire passer le débit de l’Amazone dans un tuyau de 30 cm. Il faut changer le tuyau si on veut que ça marche sinon ça engorge.
            Et puis, il faut bien une voix pour ramener le débat à de plus juste proportion. Témoin quotidien de la vie judiciaire, je ne réprouve pas les critiques (je suis capable d’en formuler et de très sévères) mais je n’accepte pas les affirmations gratuites et sans fondement.

        2. Higgins

          Votre raisonnement, l’est indigent, comme le budget de la Justice surtout venant de la part de quelqu’un qui se dit avocat. Vous avez loupé le concours d’entrée à l’ENM ou votre intégration a été refusée? Je comprends mieux votre amertume.
          « Un JLD peut toujours demander un autre avis »: A qui, à 23h00 et dans quelles conditions (c’est du vécu)? Aller passer une semaine avec un JLD, vous comprendrez mieux. Sur ce sujet, je pourrai vous en conter où c’est le JLD qui a fait le travail du baveux désigné d’office, manifestement totalement incompétent (tout le monde ne maîtrise pas le droit des étrangers sur le bout de son code). Dans la cour d’appel où travaille mon épouse (2×8 heures ce WE et 5x10h en semaine), afin d’assurer les sessions de cour d’assises à trois magistrats, il faut dépoiler un service une à deux journées max. pour ne pas le désorganiser trop longtemps. Vous trouver ça normal?l
          Ce n’est pas parce que vous vous êtes faits ramasser dans une affaire (au fait, puisque les psychiatres sont ineptes, à qui faut-il s’adresser pour une expertise fiable payée pot de balle 8 ou 10 mois plus tard.? Sur quoi doit se baser le juge d’après vous pour déclarer nulle une expertise. Faut-il que le juge allie à sa formation en droit une formation de psychiatre? les entrées en fonction vont être tardive si on y joint l’indispensable aspect financier. Ça m’intéresse. Je transmettrai) qu’il faut incriminer la terre entière. Pour les enquêtes, je sais que celle de la Gendarmerie sont généralement mieux conduites que celles menées par la Police. Ça n’empêche aucunement les pandores de sortir des bouses de temps à autres et la hiérarchie gendarmesque de se prendre les pieds dans le tapis. Dans ce domaine, personne n’a le monopole de l’incompétence.

          Il n’y a pas et il n’y aura jamais de système judiciaire infaillible mais le nôtre, si rien n’est fait, va sombrer. De fait, il est à l’image de ce pays, il se casse la gueule.

          1. Superseb34

            Sur un internement d’office on ne juge pas en urgence absolue. C’est bien joli de donner des leçons mais encore faudrait il sortir de l’unique exemple que vous connaissez (ou croyez connaître). Quand on a un type interné, on ne juge pas à 23h sur l’audience. On demande une contre expertise, sauf à ce qu’on ait la preuve que le type est totalement barré et se promène en ville avec un lance missile.
            Le concours ne l’ENM je ne l’ai pas passé, s’agissant d’une belle mascarade qui consiste essentiellement à coopter des gens qui pensent comme ceux qui leur font passer l’oral (à noter que j’ai un passerelle et que, grosso modo, je pourrais devenir magistrat quand je veux : Dieu m’en garde !).
            Je ne suis pas aigri après des procédures perdues, puisque celles auxquelles je fais allusion dans mon premier post on toute été couronnées de succès : mais pas grace à la compétence des magistrats instructeurs, ou du parquet (quand sur un audience d’appel devant la chambre de l’instruction, le Procureur Général dit, au sujet d’une ordonnance de non lieu et d’un réquisitoire à fin de non lieu « Mais c’est quoi ce truc ? Ca n’existe pas ça ! », ca pourrait faire sourire, mais ça signifie surtout que 2 magistrats n’ont pas fait leur job, et que si le client n’a pas un avocat vraiment dévoué, il passe en profits et pertes…).

            Quant aux gendarmes selon mon expérience, il est faux de dire que leurs procédures sont mieux faites que celles des flics. En réalité, on se rend compte que la plupart du temps ils ne font pas le boulot. Du coup, il n’y a pas grand chose à attaquer procéduralement : il n’y a que ceux qui font quelque chose qui peuvent se tromper, ce qui explique que les flics se trompent plus souvent que les gendarmes. Je n’ai jamais eu de retour sur un refus de prendre une plainte par des flics. Par les gendarmes, c’est systématiques. Dès qu’ils ne savent pas, ils ne font pas. Zero jugeote. Calamiteux. Le plus drôle est la fois un un client m’a expliqué qu’un gendarme refusait de prendre une plainte pour dénonciation calomnieuse. Par acquis de conscience j’ai appelé le pandore. Réponse du gus « je ne peux pas puisque vous n’avez pas de preuve ». Je lui demande « de preuve de quoi ? On a bien une lettre qui vous est adressée, à vous, qui dit que mon client aurait commis un délit ? ». Réponse du bleu « oui ». Je lui réponds « vous avez la moindre preuve, hormis cette dénonciation, que mon client aurais commis ledit délit ? ». Répons du pandore « non. Je suis même convaincu que c’est gratuit et par vengeance que l’autre a écrit ça ». Moi « donc, on a la preuve qu’il y a une dénonciation, et celle-ci ne contient aucun élément probant ». Réponse : « oui ». Question « alors qu’est ce que je devrais prouver ? ». Le pandore « ben qu’il y a dénonciation calomnieuse ». Moi « donc faut que je prouve que mon client est innocent ? C’est un peu comme si en matière de diffamation je devais prouver que les propos qu’on tient sur mon compte sont faux : c’est à celui qui les profère, s’agissant d’accusations, de prouver qu’ils seraient vrais ». Là, gros blanc à l’autre bout du fil. Et j’ai fini par dire « laissez tomber, je vais écrire au proc, ca ira plus vite ».

            Des buses.

            Défendre une institution en perdition au motif que vous avez des liens avec quelqu’un qui y travaille, mais sans connaître de l’intérieur est assez curieux. Mais démontre surtout une attitude corporatiste que je déplore.

            Attaquez ma profession, et je vous garanti que je n’hésiterai pas à charger les malhonnêtes (qui y sont trop nombreux), ou les incompétents (ceux qui interviennent dans des domaines qu’ils ne connaissent pas au mépris de l’intérêt du client).

            Allez, un petit mot pour les magistrats (car j’ai des amis qui le sont.. si si. Mais ils dépriment dans ce milieu trotsko) : quand on fait faire du pénal à un commercialiste, ou du JAF à un pénaliste (Trévidic), ou encore de la PI à un autre pénaliste (je suis tombé ce matin sur une ordonnance de référé de HALPHEN en la matière : fort bien rendue par ailleurs, la preuve qu’il a du se montrer humble et bucher le sujet qui n’est pas le sien au départ), faut pas s’étonner d’avoir des décisions où on a l’impression que le juge a fumé la moquette.

            Le pire étant quand on a la preuve que le dossier n’a même pas été ouvert (et qu’on sait qu’il n’y aura pas de sanction).

              1. Superseb34

                c’est AudiarD.

                Et s’il ne s’agit pas de la propension des marins à faire des phrases (sachant que je ne suis pas marin, j’admet néanmoins partager avec eux cette tendance), je trouve l’allusion insultante (mais pour me mettre au niveau : c’est celui qui le dit qui l’est et toc).

      1. Superseb34

        Oula oui.

        Bon, ca c’est le premier truc qu’on soulève d’ailleurs l’incompétence. Et des fois c’est un moyen de ne pas dire au juge qu’on pense qu’il l’est au sens commun du terme.

        Y a des cas quand même en ce sens…

        Un confrère avec 30 ans de barre me racontait sa première plaidoirie. Il avait fait un dossier nickel, dans une procédure écrite.

        Donc en principe, la plaidoirie est très accessoire (perso, je n’aime pas les plaidoiries et les effets de manches que je trouve parfaitement ridicules : où on a des arguments et c’est dans le dossier, écrit noir sur blanc et étayé par des pièces et/ou des textes et/ou de la jurisprudence, ou on brasse du vent).

        Son contradicteur, un vieux de la vieille, lui dit que le magistrat ne lira pas le dossier.

        Il prend alors une feuille blanche, écrit le nom du magistrat suivi de « est un cBIIIIIIp ». (oui, je ne peux pas insulter un magistrat inconnu. Critiquer, dire qu’ils sont très souvent légers, mais pas les insultes !).
        Et il signe de son nom pour que le jeune n’ait pas d’ennuis s’il se trompe.

        Il la fourre dans le dossier de mon confrère et lui dit : « vous verrez, il n’ouvrira pas le dossier ».

        Et bien mon confrère a gagné, et le papier est resté là où l’avait mis l’autre.

        Il aurait donc pu raconter n’importe quoi, que ce soit sans rapport avec le contenu réel du dossier. Ca n’aurait rien changé.

        C’est anormal.

        Dans le même registre, une cour d’appel qui annule une assignation pour une absence prétendue de dénonce au parquet (procédure où c’est obligatoire). Alors que le confrère avait terminé sa plaidoirie par « M. le Président, je vous indique que toutes les dénonces au parquet constituent les pièces X à Y de mon dossier ». J’étais là. Le Président a répondu « oui oui, de toute façon on a tout dans le dossier nous aussi ». Tout était en règle, et joint au dossier.
        L’argument n’avait d’ailleurs pas été soulevé par son adversaire, puisque les dénonces étaient faites (l’adversaire, lui, n’avait en revanche pas informé le PG de ses conclusions successives, ce qui le rendait irrecevable).
        Et bien 3 magistrats (oui, formation collégiale) qui n’ont pas fait leur boulot obligent le client de mon confrère à inscrire un pourvoi en cassation qui coute un bras pour n’avoir pas ouvert un dossier. C’est une honte.

        lui a fait son job et passe pour un con, alors que les 3 autres dorment sur les 6 oreilles malgré leur indigence.

        Croyez vous qu’ils seront sanctionnés ?

        Bref… on en voit à longueur de journées des comme ça !

        J’ai même un confrère qui a craqué. Il est spécialisé dans un domaine précis et lassé de devoir former des pourvoi (il gagne toujours à la fin), il a fini par écrire au Président de sa Cour d’appel pour lui demander que ses magistrats se décident à faire leur travail !

        Donc Higgins peut gloser, moi je le vis de l’intérieur le n’importe quoi chimiquement pur.

        1. Val

          merci Superseb , ce que vous dites est éclairant et sidérant . Cela confirme en tous points les quelques affaires dont j’ai pu suivre les rebonds . Pour terminer sur une note positive , la pugnacités des personnes a tout de même à chaque fois payé, elles ont eu gain de cause et je le précise « à la loyale » . Nous avons encore une sorte de justice , mais il faut l ‘ accoucher aux forceps … et être patient .

  13. kekoresin

    Rien d’étonnant! La liberté d’expression et la liberté tout court est passée au hachoir de la défense contre le terrorisme et l’acceptation de la pression fiscale. L’état d’urgence, c’est l’état tout court. Le coup de pouce apprécié des barbus en kalach a redonné une légitimité à tous ces bricoleurs apprentis fascistes, drapés dans des écharpes tricolores et chantant « on est tous Charlie ». D’après une rumeur non démentie par l’intéressé, Moulesland aurait dit avec une satisfaction béate: « ils (les français je suppose) me prenaient pour un charlot, il vont voir que je suis Charlie! », ravi qu’il était de cette tuerie venue à propos dans une ambiance de dégringolade dans les sondages.

    Hier au cinéma, on a eu droit à 5 bonnes minutes de défilage de dessins d’enfants sur Charlie et la liberté d’expression. Putain de bordel de merde de pines à clous! Devant mes protestations appuyées, ma fille m’a demandé de bien vouloir fermer ma gueule, inquiète de la réaction des spectateurs passifs à la connerie ambiante. Et les moutons bêlants de défiler dans la rue pour défendre la pseudo-démocratie qu’on leur offre avec leurs impôts; troupeau vite affolé par quelques pétarades ou rumeurs de pétarades! Troupeau qui résiste en terrasse où il est interdit de fumer, de parler fort et de boire plus de deux verres de mou de raisin.

    Oui Yrr, Dieudonné a fait et fait toujours (mais un peu moins quand même après un renoncement significatif à la provoc) l’amer expérience de ce qu’est réellement la liberté dans notre Nationale Socialie. La Stasi en culotte courte et hochet, mais la Stasi quand même, avec l’approbation de toutes les associations de bienpensants que compte le pays qui, à défaut de convaincre, prône la sanction pénale pour les déviants au discours convenu. Et la justice si indépendante de donner des coups de bâtons aux flancs des bêtes récalcitrantes à la propagande pour qu’elles rejoignent les limites de tolérance du système sans cesse rabaissées. Oui les bêtes rétives au système qui ont un gout prononcé pour la liberté et le libre arbitre en ont pas fini d’en chier!

    1. Cal8

      Votre sainte colère s’offre toujours en réel plaisir à lire !
      Beau complément au très bon billet du jour…
      Je plussoie à fond et hésite à vous recommander de passer les doses de Ramipril à 10mg : l’extinction d’une si belle colère vous ramènerait à l’état de ruminant à cornes ; ce que personne ne souhaite.

  14. Pheldge

    @ Superseb34 : je ne peux m’empêcher de penser au film « l’expérience » où on divise une population en deux groupes, arbitrairement , les prisonniers et les gardiens.
    fr.wikipedia.org/wiki/L%27Expérience

    Le Camarade Major, il va encore lutter, mais les exemples où les magistrats se prennent pour des redresseurs de torts, commencent à être préoccupants.
    Par définition, le Camp du Bien détient la Vérité ! et cela justifie tous les abus, et surtout, la soumission « au nom du bien commun », de la plus grande masse de la population !

    1. DoS

      Bientôt tu diras: nous et pas je ! Merci

      Anthem is a dystopian fiction novella by Ayn Rand, written in 1937 and first published in 1938 in England. It takes place at some unspecified future date when mankind has entered another dark age. Technological advancement is now carefully planned and the concept of individuality has been eliminated.

      La fin, c’est mon objectif…..survivre est mon seul but !

  15. Kramix

    Quand j’ai lu cette info ce week-end, la première pensée qui m’est venue à l’esprit est qu’ « on » voulait se débarrasser de M. MEZZADRI, et que le premier propos tendancieux tenu a servi de déclencheur. Je ne vois pas d’autre possibilité, surtout quand on voit les wagons de mauvaise foi déversés lors de l’audience !
    Reste aussi que l’époque s’y prête, avec un procureur chantre du « camp du bien », peut-être un président de fac de mèche avec un juge forcément indépendant, etc…
    Bref, la morale de cette histoire, c’est qu’il faut être toujours très prudent dans ses publications, même sur des sites ou blogs qu’on croit/sait privés…

  16. Pheldge

    Bon, avec tout ça, je vais commencer à m’auto censurer pour éviter le pire !
    Entendons-nous : que le Patron ( grâce présidentielle lui sera rendue …) aille en prison à cause d’une de mes redoutables blagues, peu me chaut, mais je crains qu’il ne puisse continuer à écrire … et là ça me chaut ! ( et même, ça me chaut depuis 😀 )

    1. DoS

      Tu as chaud, va prendre un bain…..et débranche ton wifi.

      Bientôt il sera beaucoup plus simple de comprendre là où se trouve le bien…..personne n’échappe au cadre du socialisme.

      Le socialisme EST tellement plein d’amour pour nous, notre vie, notre argent, notre pensé….qu’on se demande pourquoi les gens aiment tant ce truc.

      Je pense que si ça marche c’est uniquement car il y a cette idéologie de voler aux uns pour donner à des escrocs. C’est une sorte de vengeance morbide sur la vie qui a mal distribué les cartes.

      1. Aristophanedecarotte

        «  ». C’est une sorte de vengeance morbide sur la vie qui a mal distribué les cartes. » » »

        c’est tout à fait ça. Et c’est valable pour le minage des piliers de la société.

      2. Flo

        C’est en effet tout à fait ça, mais c’est une vengeance particulièrement mal venue car bien souvent la vie n’y est pour rien et son caractère morbide ne fait en général qu’aggraver la situation qu’elle prétend corriger.

      3. René-Pierre Samary

        « On avait assuré à ces pauvres gens que les biens des riches était en quelque sorte le produit d’un vol fait à eux-mêmes. On leur avait assuré que l’inégalité des fortunes était aussi contraire à la morale et à la société qu’à la nature. Les besoins et les passions aidant, beaucoup l’avaient cru. » Tocqueville, Souvenirs.

      4. Val

        @Dos le tout accompagnée d’une louche bien épaisse de culpabilisation en direction des pseudos coupables d’avoir fait supposée bonne pioche au tirage du loto . (culpabilisation venant tout droit d’un christianisme dévoyé et mal compris )

        1. René-Pierre Samary

          « culpabilisation venant tout droit d’un christianisme dévoyé et mal compris »
          Non, c’est l’essence du christianisme qui entraîne cette culpabilisation bien pratique pour gouverner les âmes. Vous n’avez jamais entendu parler du péché originel ?

  17. Calvin

    Donc, si je rappelle que Georges Marchais a écrit : « Il faut arrêter l’immigration, sous peine de jeter de nouveaux travailleurs au chômage », je peux être attaqué pour crime contre la République ?
    ??
    (Même si je ne suis pas d’accord avec celui qui a fait appliquer ses dogmes au pays ?)

  18. Bardamu

    Et si j’ajoute que les lois mémorielles constituent le péché originel, irai-je en prison ou le blog du tôlier sera-t-il frappé d’interdiction ?

    1. Popeye

      les deux.

      et le taulier sera extradé de Belgique pour vous tenir compagnie dans la geôle.

      Et laissez moi une place SVP, commenter en ces lieux est un forme d’approbation : je pourrais fort bien être invité à vous y rejoindre.

                1. DoS

                  Super, il y a des témoins en plus !!!!
                  Je prends ça pour un OUI ?!

                  Mais je garde cela en plan C. Car j’ai bien envie de squatter chez des socialistes pour récupérer mes biens avant….

                  Sinon je peux faire le ménage, aller chercher le journal, le pain. Bon, un peu comme un Labrador bien élevé. Par contre je refuse de lécher les pieds. (je n’ai jamais compris pourquoi ils font ça)

                  1. Pheldge

                    T’as raison, Aristarque, ces choses là, comme ça fait une éternité que tu peux plus en profiter, vaut mieux pas y penser. C’est pas bon pour ta tension ni ton moral !

                    1. Bonsaï

                      Je constate que l’ami Pheldge est à femmes et qu’un bon casse-croûte ne serait pas de trop !
                      Qu’est-ce qu’on mange ce soir dans la Suisse profonde, la Suisse de toujours ?
                      Un bon rösti (patates émincées à la râpe à gros trous et dorées à la poêle), un œuf au plat ou des saucisses au cumin et une salade d’endives enjolivée de quelques carottes râpées…

    2. Royaumont

      C’est peu ou prou la thèse d’Eric Zemmour dans le suicide français. C’est aussi la partie la plus convaincante de l’ouvrage. (Ses analyses économiques étant pour leur part assez fantaisistes)

  19. sam00

    En même temps, pour que certains dirigeants du PS en arrivent à évoquer la destitution de Hollande, cela montre bien l’état dans lequel se trouve le pays.

    Au delà de la démocratie Fraônçaise qui est en état de mort clinique depuis belle lurette, c’est toute l’Europe qui semble vaciller ces derniers temps.
    Ici on ferme les frontières, là on vote des textes pour voler les biens des migrants … j’entendais même ce matin qu’en Allemagne, un parti propose que les forces de polices puissent tirer à vue (et à balle réelle) sur les migrants qui franchiraient illégalement la frontière.

    1. Bonsaï

      A propos de « voler les biens des migrants », les belles âmes se répandent déjà en cris de protestation, alors qu’il ne s’agit que d’un procédé d’accueil élémentaire.
      La Suisse, et désormais le Danemark, prélèvent en effet les biens des migrants (à partir d’une certaine somme qu’il convient de vérifier) afin qu’ils participent aux frais (énormes) qu’ils vont logiquement engendrer (logement, nourriture, frais administratifs, soins, enseignement de la langue, enseignement d’un métier, etc…) ce qui, ne l’oublions pas nécessite l’engagement immédiat d’un personnel administratif spécifique.
      Faut quand même pas déco…

      1. Aristarkke

        A propos de voler (pas celle de bois vert), il semblerait que Madoff avait un émule aux yeux bridés qui a aussi monté un gigantesque Ponzi, rinçant un bon million d’épargnants… (de l’ autre côté du Pacifique)

    2. MadeInCH

      J’ai une idée.
      Au lieu de « voler » les migrants, on ne leur prend RIEN, mais on leur donne RIEN.
      A eux de se trouver un hôtel, un logement, un toit pour dormir, et d’acheter de la nourriture.
      Ceux qui se trouve en train de dormir dehors sont arrêté pour clochardise.
      Etablissement du « Droit du (chateau) Fort »: Celui qui abat un intrus chez lui n’est pas coupable.
      Je me demande combiens de temps leurs richesse de poche vont leur permettre de ternir le coup.

    3. sam00

      Parler de « voler » les biens des migrants était inadéquat … je sottement repris les mots actuels des journalistes.
      Je trouve juste assez rigolo de voir comment l’Europe se divise sur la question des migrants, et comment les vieilles recettes sont à nouveau d’actualité.

      Tiens, maintenant même les allemands parlent d’une taxe sur l’essence pour financer l’accueil des migrants
      http://www.challenges.fr/monde/20160130.CHA4535/une-taxe-sur-l-essence-pour-financer-l-accueil-des-refugies.html

    4. Val

      @sam00 « pour que certains dirigeants du PS en arrivent à évoquer la destitution de Hollande, cela montre bien l’état dans lequel se trouve le pays » : pas du tout , cela prouve seulement qu’ils sont certains que Hollande se prendra une méga tôle en 2017 qq soit la config , l’état de la France, ils s’en tapent . Il faut arrêter de croire qu’ils veulent/peuvent faire quoi que ce soit pour le pays .

      1. sam00

        Je ne suis pas tout à fait d’accord, Val.

        Autant je suis absolument persuadé qu’ils se moquent de l’état du pays, autant ils ont le désir de faire quelque chose pour le pays … ne serais-ce que pour conserver un peu plus longtemps leur pouvoir et leurs avantages.

        Mais leur grille d’analyse de la société, des attentes des citoyens, de l’économie (comprennent-ils seulement ce mot), et de l’évolution du monde est totalement biaisée.
        Un exemple m’a été donné ces derniers jours par une personne bien placée au niveau de la politique locale qui m’a envoyé un article qu’il présentait comme étant écrit par une sommité de l’analyse techno-éco …

        Attention, c’est le monde dilplo, ça pique les yeux: http://blog.mondediplo.net/2016-02-01-Uber-miroir-de-l-impuissance-publique

        Tout y est: le monopole homme-de-paille, les méchantes sociétés capitalistes qui empêchent les gouvernements d’avoir plus d’argent et les contraignent à l’austérité, le complot des investisseurs qui crament leur argent pour tuer la concurrence de qualité de l’ancien monde, etc etc …

        Armés d’une telle grille d’analyse, comment les élus pourraient-ils faire quelque chose d’intelligent et d’utile au pays? Après, le recours à la répression larvée des opposants pour conserver le pouvoir n’est qu’une conséquence logique du vice initial de leur « pensée ».

  20. Higgins

    Il reste quand même paradoxal de voir que c’est plutôt la gauche de la gauche qui s’élève contre les mesures liberticides prise par le pouvoir. Ça me coûte de le dire ici mais je suis d’accord avec JL Mélenchon quand il déclare à propos du maintien et de la prolongation de l’état d’urgence: «…dans la durée, cela fait reculer nos libertés collectives, sans aucun gain en termes de sécurité. ».

    Sinon, pas de méprise en ce qui me concerne, l’état de droit auquel j’aspire s’éloigne chaque jour un peu plus et il fait de moins en moins bon à penser de travers ici-bas.

    1. sam player

      Paradoxal, non, l’extrême gauche a toujours été pour la défense des libertés car ils sont ceux qui ont le plus à perdre, même s’ils sont assez sélectifs dans les libertés qu’ils défendent et ceux auxquels elles s’appliquent (cf Dieudonné).

      1. Royaumont

        A l’extrême gauche, la notion de défense des libertés est à géométrie variable. On a par exemple un Paul Eluard capable d’écrire un poème pour la liberté et juste après une ode à Staline.
        Cherchez l’erreur.
        En tout cas, les déclarations de Merluchon sur l’état d’urgence sont plutôt sensées.

    2. Calvin

      Mélenchon a remarqué que les principaux punis par l’Etat Durgence étaient les militants écolos ou les libertaires tendance mai 68, voire les gauchos palestinophiles, bien plus que les fachos.
      Or, dans l’esprit de JLM, seuls les riches sont des criminels. Cela ne cadre plus.

  21. petit-chat

    Méluche ouvre sa gueule maintenant car il a enfin compris qu’il n’avait aucune chance. Ses bouquins prônent le contraire de ce qu’il dit maintenant.
    Politicard tocard, un de plus. Mais il a une belle présence en tant qu’orateur, à la différence de Valls-le-métronome ou Nulhand-le-heu-heu.

  22. MadeInCH

    Intéressant…
    L’accusation n’est pas d’avoir écrit un truc raciste, mais d’avoir écrit un truc POTENTIELLEMENT raciste.
    Ouh, là là…

    1. DoS

      Et si l’on explique que le socialisme est raciste par essence….alors là c’est la fin de toute conversation possible en France. Même avec des exemples probants et récents dans l’histoire…..hélas.

    2. Royaumont

      Encore un effort et toute critique du pouvoir en place sera considérée comme potentiellement séditieuse et donc réellement condamnable.

  23. hop hup

    Un reportage de Canal+ sur le Maïdan ukrainien vilipendé par les médias et menacé de déprogrammation

    Un documentaire soulignant le rôle des groupes paramilitaires ayant participé à la révolution ukrainienne déclenche l’ire de plusieurs médias français ainsi que la demande de l’ambassade d’Ukraine de ne pas le diffuser.

    la aussi la police politique est a l’oeuvre dans les médias

  24. JiJiBé

    Hé bé, y’a d’la joie ce jour.

    Et pourtant nulle raison de désespérer, nous avons bon caractère mais aussi le glaive vengeur et le bras séculier.
    Les aigles que nous sommes vont fondre sur ces vieilles buses.

    C’est chouette ça, comme métaphore.
    C’est pas une métaphore, c’est une périphrase.
    Oh fait pas chier !
    Ça, c’est une métaphore.
    (Passablement inspiré d’un certain MA).

    Parce que personnellement de toutes ces foutaises et de tous ces partis qu’ils soient pris, politiques et donc antiques et périmés j’ai décidé d’adhérer au seul qui ne soit pas indécent, celui qui préfère bien en rigoler.

    La suite des évènements, qui s’annoncent tourmentés, révèlera si ce choix était le plus sage et le mieux adapté.

  25. jyb

    > alors que le professeur rappelle les écarts idéologiques de Manuel Valls
    > en employant l’expression que ce dernier employa il y a quelques années,
    > le procureur a décidé de considérer que, ce faisant, le maître de conférences
    > sombrait lui aussi dans le vilain méchant racisme.

    Comme Zemmour fut poursuivi pour un mot (« déportation ») du journaliste qui l’avait interviewé. La malcomprenance fait des ravages. On ne vous reproche pas ce que vous dites, mais ce que les gens comprennent de travers. Ne dites plus que vous ouvrez le gaz, vous risquez un procès pour nazisme.

    1. René-Pierre Samary

      Le contrôle des âmes, pour être effectif, exige toujours plus d’extension. Dès lors, l’hérétique peut être condamné non seulement sur la base de ses dires et de ses écrits, mais aussi sur l’interprétation qui peut en être faite, en créant un climat favorable à l’hérésie. Les interdits absolus peuvent étendre leur champs d’application à l’infini. Non seulement les paroles, les écrits, mais les pensées, les arrière-pensées supposées, et jusqu’à l’interprétation qui peut en être faite de façon malveillante…

  26. theo31

    « une société communiste comportant des libertés civiques pour l’individu est un non-sens aussi absurde qu’une société capitaliste sans argent »

    Alexandre Zinoviev

    C’est le gaucho qu’on fait le meilleur du facho.

  27. carine005

    Mélenchon : « Sur tous les marqueurs de l’époque – et au premier rang le chômage – la situation est pire que sous Sarkozy. Quant aux dommages moraux, ils sont vertigineux. François Hollande est le nom de toutes nos misères et de toutes nos désillusions. Aujourd’hui, les gens n’ont plus de repères politiques : pour eux, droite et gauche sont deux blocs faisant la même politique. »

    Ce qui n’empêche pas mélenchon de courir bouffer à l’Elysée, en bonne compagnie : 200 couverts pour le frère de Castro.
    Heureusement qu’on a fait des économies avec l’Iranien.

    1. sam00

      Ah oui, mais c’est pas pareil, y’avait David Guetta … et puis il faut « développer les rapports économiques entre Paris et Cuba » LoL 😉

    2. sam00

      En fait, rien ne nous sera épargné !
      Au delà de la honte, ou de l’injure de voir tous ces parasites qui conspuent notre bon président venir se presser au dîner pour se « sustenter de bar et de saint jacques (les SDF et les smicards apprécieront) … Au delà de ça, il y a pire:

      « L’Élysée a convié les filles de Jacqueline Sauvage au dîner d’État donné lundi pour la visite du chef d’État cubain Raúl Castro… avant de décommander. »
      http://www.lepoint.fr/politique/elysee-enorme-bourde-au-diner-de-raul-castro-01-02-2016-2014582_20.php

  28. Higgins

    Et ça continue: « Et maintenant une loi de l’UE assortie de décrets d’application incroyables devrait encore nous empêcher de nommer les « sales coups » par leur nom. Cette loi devrait nous être présentée comme « promotion de la tolérance » et « protection des minorités ». Mais quelle minorité devrait être protégée en réalité ? Faites-vous une idée par vous-même avec ce qui suit.  » (http://reseauinternational.net/abolition-planifiee-de-la-liberte-dopinion/)

  29. dolceminno

    Vous auriez du vous intéresser à la personnalité de l’avocat de Mezzadri. M. Henri Braun avocat du CCIF et des Indigènes de la République qui a signé une pétition contre le soutien à Charlie Hebdo. Il est l’avocat de nombreux procès contre des propos racistes ou supposé tels.

  30. Bardamu

    @ René-Pierre Samary
    Toujours cette mis en accusation systématique du christianisme, ça devient lassant. Chesterton disait que les idées socialistes, culpabilisation incluse, n’étaient que des idées chrétiennes devenues folles.

Laisser un commentaire