Covoiturage, télétravail et foutage de gueule

Si vous lisez un peu, mais distraitement, la presse quotidienne, vous n’aurez pas pu louper l’évident battage qu’elle réalise actuellement pour bien faire passer un message clair : ce mois-ci sera celui de la grève, globale, générale, totale et complète des services publics, et qu’elle est évidemment soutenue par le peuple.

Un petit coup d’œil sur la plupart des titres suffit à brosser un portrait très particulier des événements qui ne manqueront pas d’arriver dans les prochains jours.

On aurait pu avoir droit à la présentation sobre et objective des différents mouvements de grève qui vont se succéder pendant tout le mois d’avril et une bonne partie du mois de mai. Entre la SNCF, Air France, certaines Universités, certains éboueurs et d’autres services publics, tout indique que les syndicalistes du pays se sont coordonnés pour fêter aussi bruyamment que possible le cinquantenaire des événements de mai 1968 dans une espèce de grande sausage-party et un énième barbecue de merguez cégétistes que le pays a trop souvent subi.

Oui, le lien avec mai 68 est assez clair tant il est difficile de ne pas voir le désir humide de révolution et autre printemps « à gauche de la gauche » qui transpire grassement tant des revendications des syndicats que du calendrier ou des domaines concernées. Tous les organes (ou presque) d’une presse largement favorable à ce genre de petites excitations printanières sont déjà turgescents d’excitation devant les dates (nombreuses) et les services publics (toujours les mêmes) touchés par ces mouvements. Le Monde, Libération, Le Nouvel Obs, Le Huffington, tous se relaient pour transmettre la « bonne nouvelle » syndicaliste : cinquante ans après mai 1968, la France se réveille à nouveau pour bouter les élites ultra-néo-libérales et turbocapitalistes hors du pouvoir et regardez, là, là et là, le peuple est prêt à prendre la rue pour régler ses comptes, si si !

Malheureusement, quelques éléments sont cependant suffisamment différents de mai 1968 pour que les médias ne puissent pas relayer la joyeuse montée de sève révolutionnaire de la même façon. Pensez donc ! Certains citoyens pourraient concevoir une gêne à cause de ces mouvements de grève et il faut donc adapter le message pour qu’il passe mieux auprès de certaines populations délicates.

Que voulez-vous, le pays a tout de même évolué depuis 50 ans : ceux qui défilaient à l’époque avaient un espoir d’une société meilleure dont ils ont amplement bénéficié, la majeure partie d’entre eux étant maintenant à la retraite. Ceux qui ont lancé des pavés à l’époque pouvaient compter avec une économie florissante et un État encore efficace parce que restreint à ses fonctions régaliennes.

À présent, la jeunesse peut surtout s’enorgueillir d’avoir du mal à lire, écrire et compter correctement, de « bénéficier » de perspectives d’emploi médiocres dans un pays rongé par le chômage, l’insécurité, le terrorisme, des déficits colossaux et, pour tout dire, l’absolue certitude que leur retraite (celle dont jouissent les soixanthuitard actuels) sera minuscule si elle existe encore lorsqu’ils la prendront.

Et lorsque la référence à mai 1968 fait sourire, c’est celle de la grève fin 1995 qui est évoquée pour rappeler à quel point les cheminots, déterminés, peuvent largement faire plier un gouvernement qui avait pourtant une majorité claire et un soutien évident du peuple lors du vote.

Cependant, si fin 1995, il avait été facile de tenir pendant le mois de novembre et décembre jusqu’aux vacances de fin d’année, il en va différemment en mai 2018. En effet, les nombreux ponts de ces deux mois que ces mouvements vont copieusement bousiller vont quelque peu amoindrir le soutien relatif de ceux qui comptaient se déplacer, se retrouver en famille ou régler des affaires qu’ils n’avaient pas pu régler pendant les périodes travaillées. Nul doute que ce soutien ne viendra pas non plus de ceux qui seront forcés à la « staycation », comme le décrit si niaiseument un Huffington Post tendrement décalé avec la réalité de terrain, oubliant sans doute qu’un voyage annulé, ce sont des frais rarement remboursés, et surtout des occasions manquées en pagaille de créer de la richesse dont ce pays a pourtant tant besoin.

En 1995, les médias pouvaient bien raconter, contre toutes les évidences et l’amoncellement de pertes abyssales du pays, devant les faillites d’entreprises, que la grève cheminote était massivement populaire. En 2018, les pertes touristiques seront dures pour beaucoup, et si en 1968, le pays avait d’amples marges de manœuvres, si en 1995, il pouvait encore se permettre quelques folies passagères, en 2018 ce n’est plus le cas tant les niveaux d’imposition et de dettes sont inquiétants.

En outre, les médias d’information ne sont plus les mêmes et devront composer avec des réseaux sociaux de toute nature qui ne pourront pas tous relayer le même unanimisme béat et heureux du suicide français auquel on assiste encore une fois.

Dans cette optique, on comprend mieux les messages mièvres relayés par les uns et les autres, à commencer par les panneaux d’affichage sur les autoroutes proposant fièrement « contre les grèves, pensez covoiturage ! », feignant de prévenir ainsi les inévitables bouchons que les déplacements automobiles obligatoirement provoqueront évidemment.

Et quand ce n’est pas le covoiturage, c’est le télétravail qui est mis en avant avec cette bonne humeur et cette fraîcheur que seules permettent une parfaite débilité et une cuistrerie à l’épreuve des faits : grâce au télétravail, vous serez plus efficace qu’au bureau, pardi ! On se demande encore pourquoi on n’y avait pas pensé plus tôt ! Et si vous travaillez sur machine-outil, dans un atelier ou avec des conditions spécifiques, qu’à cela ne tienne, le télétravail pourra certainement trouver une solution quelconque, non ?

En tout cas, surtout, ne ronchonnez pas, puisqu’on vous dit que ce petit désanussage citoyen payé in fine par le contribuable est pour votre bien !

D’ailleurs, Le Point a quelques petites astuces à partager avec vous, ces petits trucs de grand-mère qui permettent de passer le cap de l’adulescence syndiquée sans acné et avec des jours de grève payés, je présume.

Au fait, n’oubliez pas le petit point mignon sur vos droits, offert par France Info : non, non, votre employeur ne vous grondera pas si vous ne pouvez pas venir à cause de la grève. Malheureusement oui, il ne vous paiera pas. Si vous êtes votre propre employeur, comme vous êtes un salaud de patron, c’est bien fait pour vous.

Et si vous êtes financièrement à l’étroit et qu’un jour non payé vous pose de gros problèmes, rassurez-vous : les syndicalistes de la SNCF s’en foutent complètement. Ce n’est absolument pas pour vous qu’ils font grève, c’est pour eux.

En attendant, rappelez-vous que vous êtes en France, ce pays où les gens soi-disant attachés au service public font absolument tout pour le saboter et y parviennent ma foi assez bien. C’est aussi le pays où le service public est si génial que la presse subventionnée nous apprend avec une niaiserie presque agressive à nous en passer et trouver ça très bien. Formidable non ?

Commentaires352

  1. Le Gnôme

    Les plus vieux d’entre nous se souviendront d’un oeil humide les transports en camions militaires des années 60 durant les grèves. Il est vrai qu’à l’époque, l’armée avait encore des camions.

    1. Pwet

      Le problème de l’armée, c’est qu’aujourdhui, elle a toujours des camions mais c’est les mêmes qu’en 68 ( enfin ce qu’il en reste )


      Pwet

      1. Higgins

        Sur les véhicules avec une immatriculation militaire, il faut observer les deuxièmes et troisièmes numéros, le premier indiquant l’armée d’appartenance. Ces deux numéros indiquent l’année de mise en service du dit véhicule. Exemple: 697…. indique que le véhicule appartient à l’armée de terre (le 6) et 97 qu’il est rentré en service en 1997. Lorsque vous croisez un véhicule militaire ou de la gendarmerie, amusez-vous à voir quel est son âge. C’est assez édifiant et vous aurez ainsi une meilleure idée de l’état de vétusté du parc.

        1. Aristarkke

          Merci pour cette astuce, Major. Quoique, pour un amateur de véhicules, le modèle vu permet déjà de déterminer sa classe d’âge, rarement inférieure à 10 ans…

        2. MCA

          Major, le renouvellement me paraît pourtant bien simple à mettre en œuvre.

          Il suffit d’instituer un contrôle technique obligatoire de tous ces véhicules avec contrevisite si besoin comme imposé aux civils.

          Avec les nouvelles normes instituées pour ̶m̶e̶t̶t̶r̶e̶ ̶n̶o̶s̶ ̶v̶o̶i̶t̶u̶r̶e̶s̶ ̶à̶ ̶l̶a̶ ̶c̶a̶s̶s̶e̶ ̶
          notre sécurité, gageons que nos militaires rouleront rapidement en véhicules flambant neuf…

          En ce qui concerne les véhicules de gendarmerie, pas besoin de regarder la plaque, le modèle suffit amplement…

            1. Hussard Bleu

              Voui… les vieilles bagnoles…mais pas toutes, hein ? cela fait plusieurs fois que, roulant à 135 km/h – compteur – sur l’A6, je me fais dépasser par un convoi de nature prioritaire, avec ces petites lumières bleues clignotant à l’intérieur du pare-brise, qui vous intiment – vous poussant au cul – l’ordre de dégager.

              La première fois, le véhicule de tête était un Audi Q7, suivis de fourgons blancs dotés manifestement de moteurs gonflés : j’ai estimé la vitesse du convoi à 170/180 km/h.

              En bon républicain, j’étais heureux de voir l’argent de mes impôts si bien et si joliment employé…

              Un ministre, sans doute, peut-être même le Premier d’entre eux, et sa cour d’obligés et de protecteurs, mais, de toutes façons, de ces gens importants qui ne sont guère troublés par les limitations de vitesse qui ne sont sanctionnées qu’à l’encontre de ceux Qui ne Sont Rien….

              Napoléon dira un jour « Qu’est ce qui a fait la Révolution ? La Vanité. La Liberté n’a été que le prétexte »…. un Barnave, par exemple, hein ? édifiant….

  2. Higgins

    Je soupçonne la grande start-up, actrice de premier plan du co-voiturage, d’être derrière le mouvement de grève de la SNCF (même Pecresse s’en mele. Si ce n’est pas un signe tangible). Co-voitureur actif, mes offres ont été acceptées à une rapidité qui frise la vitesse de la lumière. Manque plus que l’immonde libéral que je suis devenu module ses prix en fonction de l’offre et la demande et la boucle sera bouclée.

      1. MCA

        Je me suis demandé s’il n’avait pas lancé ses bus pour contrecarrer les grèves SNCF du futur.

        Pas de bol, les bus font du yield management et augmentent leurs prix quand la SNCF fait grève.

        C’est ballot pour les usagers qui se réjouissaient à l’époque, hein?

  3. albundy17

    « l’absolue certitude que leur retraite (celle dont jouissent les soixanthuitard actuels) sera minuscule si elle existe encore lorsqu’ils la prendront. »

    Ho !

    Un message :mrgreen:

    1. BDC

      Aaaahhh … c’est trop beau ! J’ai relu 3 fois, tellement c’est bon ! Pour me faire pardonner cette fanfaronnade, chers amis Hussard, MCA et Harry, je me dis que les générations post baby boom étant moins nombreuses, l’élite (la vraie) de votre génération représente un percentile plus faible que dans la cohorte de ma génération qui vous remplacera. I.e. vous serez remplacés par des QI moins élevés vu qu’on est moins nombreux, suffit de superposer les courbes de Gauss pour s’en rendre compte. Ou encore : qui va remplacer Sam ou Harry quand ils partiront à la retraite? 😀

      1. MCA

        @BDC 2 avril 2018, 14 h 55 min

        Mode Pheldge ON :

        L’élite, comme vous y allez chère BDC, vous allez nous faire rougir!….:o))))

        Mode Phedge OFF.

        J’ai cru déceler comme un parfum de provocation dans l’air certainement lié au temps maussade de ce weekend pascal ainsi qu’au plaisir d’obtenir la contradiction….

        Allons-y,

        Déjà, il faudrait commencer par ne pas oublier notre cher RPS dans la liste, il risque de se sentir délaissé, ce qui n’est pas très agréable !

        « ma génération qui vous remplacera »,

        Nous remplacer? je ne voudrais pas être à votre place, la partie va être très dure à jouer étant donné que nous sommes irremplaçables et franchement, essuyer quotidiennement force quolibets et qualificatifs d’oiseaux à longueur de billets et de commentaires, aurez-vous assez de courage pour résister?

        « vous serez remplacés par des QI moins élevés vu qu’on est moins nombreux »

        MDR,… pourquoi chercher l’excuse du nombre?

        Admettons :

        Alors, peut-on dire que le pourcentage de QI élevés est pratiquement invariable dans une population au fil des générations et si oui, peut-on en conclure que le pourcentage actuel s’appliquait du temps de Cro-Magnon?

        « qui va remplacer Sam ou Harry quand ils partiront à la retraite? »

        Pas d’inquiétude à avoir, d’ici-là le problème sera résolu : il n’y aura plus de retraite!

        Allez, trêve de plaisanteries, on redescend sur terre; demain matin c’est : bétaillère pour tous ! et n’oubliez pas de mettre le réveil à sonner deux heures avant…

        bon courage! promis, j’aurais une pensée émue… :o)))

        1. albundy17

          Rhoooo, Maison atlantique, faut pas le prendre pour une attaque perso (merde, le bbq va etre compromis ^^)

          ‘ que nous sommes irremplaçables et franchement, essuyer quotidiennement force quolibets et qualificatifs d’oiseaux à longueur de billets et de commentaires, aurez-vous assez de courage pour résister?’

          Bon, irremplaçable, c’est marrant, j’ai une phrase qui me revient à ce sujet, pleine de cimetières, ou qqchose du genre.

          « essuyer quotidiennement force quolibets et qualificatifs d’oiseaux à longueur de billets et de commentaires, aurez-vous assez de courage pour résister? »

          ça, c’est juste le quotidien d’un paquet d’actifs, mais ds leur lieu de travail, assez souvent par leur chef, équivalent du sergent chef pour les connaisseurs.

          Les cro magnons étaient peut être pas si cons, y z’vaient pas l’eau courante, je crois d’ailleurs que notre mode de vie et confort n’est due qu’au hasard (que l’IA ne développera pas).

          Quand a remplacer sam et harry, je ne connais pas leur technicité, mais je peux t’assurer que j’ai perdu un bon terrassier il y a 5 ans, et que depuis c’est la merde.

        2. BDC

          Rrhhooo MCA, provocation, oui, mais … quolibets et noms d’oiseaux… vous parlez de qui ? Vous ou la Louise Michel pétroleuse 😀 ? Perso je m’en fiche, c’est le risque et j’en ai vu d’autres. Et René est exclu de la partie, le pauvre faisait l’arbitre et il reçoit des balles perdues.
          Le QI n’a pas dû beaucoup changer entre votre génération et la mienne. Ce n’est pas par flagornerie, mais j’ai sincèrement l’impression que les professions intellectuelles sont de plus en plus tenues par des médiocres.
          Pour demain, je ne change rien, hors de question de me lever plus tôt à cause des grévistes.

          1. Pheldge

            « Le QI n’a pas dû beaucoup changer … » le QI peut-être, mais le niveau apparent de connaissances, comment dire … l’ignareté et la médiocritude sont devenus la règle !

            1. MCA

              @Pheldge 2 avril 2018, 23 h 51 min

              C’est une histoire à la Coluche ça :

              avant ils en avaient honte, à présent ils en sont fiers….

            2. Pheldge

              MCA, c’est pire que ça, ils n’en ont pas conscience … quand tu lis la prose truffée de fautes niveau primaire, de diplômés bac+ + +, tu hésites entre le rire et les larmes … je maintiens la médiocritude, à moins que tu ne préfères la médiocrerie, ou le médiocrisme 😉

          2. Pythagore

            « j’ai sincèrement l’impression que les professions intellectuelles sont de plus en plus tenues par des médiocres. »
            Ben, quand la politique consiste à passer en 30 ans de 80% de professions non intellectuelle pour 20% de professions intellectuelles au ratio inverse (cf. 80% de bacs pour une classe d’âge) tout ça orchestré par l’état, faut être très optimiste pour croire que ça va bien se passer.

                1. Vassinhac

                  oui : médiane à 100, donc le bac est à 100 de QI si 50% de la classe d’âge l’a. Et plus la proportion augmente, plus le QI exigé diminue.

                  De plus l’intelligence nécessaire pour avoir 100 de QI varie avec le changement de composition ethnique de la population… sans compter que ce ne sont pas les plus idiots qui émigrent vers les pays libres.

                  1. BDC

                    Sam, si la médiane d’une distribution symétrique est à 100, la moyenne de TOUTE la distribution aussi, donc si tu ne donnes pas le bac aux 20% les plus faibles, tu déplaces ta moyenne au delà de 100.

                    1. albundy17

                      Parler de cloche pour la courbe du QI me parait antinomique ^^

                      Enfin comme pour celle de lafer, instinctivement je dirais que c’est pas une Gauss, il doit y avoir une chute tout à fait brutale à un certain point, un peu comme une vague juste avant l’écume (la forme, en coupe)

            1. bibi

              Quand on parle de 80% d’une classe d’age au bac c’est tous les bac compris.

              Proportion de bacheliers dans une génération selon le type de baccalauréat
              bac général : 37,1%
              bac techno : 15,7%
              bac pro : 23.9%

              fr.wikipedia.org/wiki/Baccalauréat_en_France#Statistiques

              1. sam player

                J’espère bibi que tu ne sous-entends pas que les ceusses du bac pro sont moins intelligents que ceux du bac général. On sonne à ta porte !
                Blague mise à part, je trouve souvent beaucoup plus de raisonnements qui tiennent debout chez les gens d’atelier, le floor comme ils disent outre manche, que dans les bureaux…

                1. bibi

                  Je ne sous-entends rien du tout, vu que la sélection effectuée par l’EdNat est une sélection qui se fait par l’échec sur l’évaluation de compétences souvent inutiles.
                  Ceux du floor au moins sont pour la plupart au moins capables de poser une règle de trois et qui plus est de tête, on ne peut hélas pas en dire autant de ceux qui sont dans les bureaux.

                    1. Pheldge

                      Pfff, la « règle de trois », c’est le début de la décadence, de la débauche … 😉

                    2. bibi

                      Aujourd’hui l’éducation nationale appelle cela une situation de proportionnalité et elle fait faire aux apprenants des gribouillis pour réussir à poser le calcul au lieu de leur apprendre à poser directement :a/b=c/d.

                      Vous imaginez si les élèves comprenaient ce qu’est une règle de 3 et qu’ils apprenaient à l’utiliser ils pourrait résoudre simplement 80% des problèmes mathématiques de la vie courante.

                      Note : vous pouvez envoyer à nouveau les forces du désordre.

        3. Aristarkke

          RCA, quand on a été syndic de copropriété > 20 ans, le cuir est bien tanné par les quolibets des copropriétaires… qui vous classent en affect entre les garagistes, les maquignons et les arracheurs de dents…

          1. Aristarkke

            MCA, je suis désolé d’avoir fourchu.
            Fait par simple inadvertance sans aucune connotation à la hauteur de mes opinions sur ce réchauffement… 😥

            1. Hussard Bleu

              Bah! comme disait Mirabeau en arrivant à la Constituante, tel un Macroniste nouvellement élu : « : Maintenant nous n’avons plus le temps de travailler, d’étudier : heureusement nous avions « des avances d’idées »…..

            2. MCA

              Encore une victime du syndrome du « gros doigt » (sur le clavier, hein? pas à la portière…).

              Comme dirait l’ADP qui vient de réviser ses leçons récemment :

              « Va en paix mon fils, tu es pardonné! »

              1. Pheldge

                pour obtenir l’absolution, il faut commencer par reconnaître ses fautes, et demander le pardon … je ne voudrais pas avoir l’air, mais ça semble inaccessible pour des certains 😉

    1. Le Gnôme

      Il faut bien qu’ils rentrent de week-end prolongé avec leurs billets gratuits. Ce n’est pas pour les beaux yeux des usagés.

            1. Pheldge

              bravo MCA, seulement 18 h pour réagir ! apparemment ça ne choque personne ici que de mettre Einstein, Piketty et Flamby au même niveau … 😉

  4. René-Pierre Samary

    Bosser à domicile peut être difficile si l’on travaille sur une machine-outil, mais l’inverse est toujours possible : habiter sur son lieu de travail. Les mineurs dans les corons le savaient bien, et les dames de petite vertu de même.

    1. nemrod

      Idem pour un commerçant, un manutentionnaire, un agriculteur, un taxi,un livreur de pizza,un médecin, un infirmier, un flic, un boulanger…et oui y a encore plein de gens qui ne travaillent pas derrière un écran…tous ceux qui se coltinent le réel quoi.
      Mais tous ces gens comptent peu à côté des Webdesigner, pubards et autres journaleux.

      1. albundy17

        « tous ceux qui se coltinent le réel quoi. »

        pourquoi « coltiner » ?

        ces gens qui doivent prendre des abonnements en sales* de sports pour imaginer d’évacuer les repas, tout ça sur leurs temps libres !

        et mettre les pubards, et web machins au même niveau que les journalopes, je m’insurge, même si je n’en connais aucun

        1. sam player

          Ça me rappelle ces citadins qui passent te voir pour aller se promener dans les bois et prendre l’air : généralement je leur montre les 200 mètres de haIe et leur propose le taille-haies…

          1. albundy17

            Un truc plus adapté, un ventilo sur USB.

            Autre possibilité, tu te trompes de destination sur leur volonté de se promener ds les bois avec toi et t’as raté plein d’okaz

  5. Dr Slump

    Mouais. Ce coup-ci la CGT veut la jouer plus stratège, en opérant des grèves répétitives de plus courte durée, avec l’intention de désorganiser les « services publics » sur le long terme tout en préservant les revenus des grévistes. Je m’étonne que Hash ne l’ait pas mentionné, mais c’est tout simplement un travail de sape, pour ne pas dire de destruction volontaire qui est ici projeté.

    Ajoutez à cela le blocage des facs par des groupuscules d’extrême-gauche shootés aux amphétamines sans aucune réaction des « pouvoirs publics », et vous avez le tableau de ce qui attend ce pays, qui est foutu.

    Il faudrait embaucher des kéko (et des Dr Slump) au gouvernement pour virer tous ces jean-foutres à grands coups de bourre-pifs et coups de pieds dans le derche. Il faudrait presque un Pinochet au pouvoir à ce stade. Bref. J’ai pas rigolé en buvant mon café ce matin!

      1. Dr Slump

        Il faut que les crétins boutonneux apprennent à exister sainement. En se mettant au boulot au lieu d’exiger des aides, des lois, et du fric à leurs grands-parents.

        1. Hussard Bleu

          « du fric à leurs grands-parents »

          Malheureux ! moins fort, sois discret, bon sang !…. associer ainsi « fric » et « grands-parents »…. provocation au meurtre de masse! le terminus des dispendieux !!!

          Car dans le coin, dans l’ombre de Ayns Rand, rôde une tigresse, une pétroleuse, une cannibale sanguinaire, comme Vénus tout entière à sa proie attachée… toujours prête à souligner que les grands-parents (les R’traités, hein) se la font crapuleuse sur le dos des Zactifs !.

          Pour l’instant, c’est la bonace, elle a pas encore vu, mais ce n’est qu’un répit… durera pas, hélas…

          Mon coeur outré d’ennuis n’ose rien espérer.
          Un orage si prompt qui trouble une bonace
          D’un naufrage certain nous porte la menace :
          Je n’en saurais douter, je péris dans le port.

            1. BDC

              Ô Pheldge heureusement que vous êtes là, Eole se déchaîne et l’amère BDC peut s’amarrer à son bon Maître et sa bouteille à la mer.

          1. Aristarkke

            « se la font crapuleuse »
            La sieste ???
            Avec Attali???
            Que là où ils passent et paissent, les retraités en nombre baissent et trépassent???

          2. Dr Slump

            Meurtre de masse? De qui, de la jeunesse échevelée? Celle qui pompe l’air de tout le monde et le FRIC DE LEUR GRANDS-PARENTS? Tu m’étonnes que j’aie envie de meurtre de masse! Si seulement!

          3. Aristarkke

            Werther, tu es bien sûr que c’est Vénus qui s’attachait à ses proies ??? La chasseresse, c’était plutôt Diane ou Artémis pour mes aïeux grecs! Diane la vierge farouche en plus, ce qui cadre mal avec la croqueuse d’ héritages qui te soucie fort…

            1. Hussard Bleu

              hé, M’sieur. Stark, on reconnaît du Corneille, mais pas du Racine… faut prendre des leçons chez M. Fernand, hein…

                1. Pheldge

                  Racine 2.0 ==> Wifi génie, Attali, l’Andro mac, et ce petit chef d’œuvre à destination des jeunes mamans, (et des moins jeunes) pour élever leur progéniture : « fais dreuh ! » 😉

    1. Higgins

      Je suis en train de lire le Lénine de Stéphane Courtois chez Perrin: « Lénine, l’inventeur du totalitarisme ». Toute le mode de fonctionnement du marxisme y est décortiqué. 100 ans après ce triste sire, ses disciples ont bien retenu ses préceptes.

        1. Aristarkke

          Elle a lancé le mouvement mais n’ a pas eu le temps d’ approfondir et charpenter. Lénine l’ a eu, lui et ses successeurs aussi…

      1. theo31

        Idem pour moi major : j’en suis à la révolution de 1905. Parler de Lénine et des grosses merdes peuplant cet ouvrage en citant Desproges, fallait oser. 😀

    2. Breizh06

      Je crois que vous avez tord, au sujet des crasseux en Facs. Ces « jeunes » sont les apprentis nervis, les futurs Kapos, dont notre ModèleSocial(tm) a besoin pour se maintenir en place, par la violence, l’intimidation les mensonges…

      Vous verrez qu’a Montpellier, les briseurs de grève vont prendre cher.

      1. Gosseyn

        Ils prendront cher parce que chaque version du socialisme a ses  »juifs » !
        Aujourd’hui, l’intolérance à visage humain domine …

            1. Theo31

              Rappelons que  » les Juifs  » sont une invention des socialistes. Goebbels avait dit à Fritz Lang que c’était lui qui decidait qui était juif et qui ne l’etait pas.

        1. Breizh06

          J’avais oublié cette charmante dame. Elle c’est bien débrouillée finalement au vu sa position actuelle (fiche Wikipédia).

          En relisant cela j’ai un mélange de sentiments de dégout et l’envie de m’échapper de ce bazar. La France est quand même assez riche pour se permettre d’entretenir ces parasites à bout de bras.

            1. albundy17

               » et qui sont généralement immatures. »

              A force d’être tanguy de papa puis de la république, ça fait un bon paquet de zadistes crasseux.

              Ca ferait un paquet de radiers, mais en l’occurrence je ne suis pas contre

          1. Popeye

            faute de conjugaison.

            Le temps employé est incorrect. Ce n’est pas (plus) le présent de l’indicatif qu’il faut employer.
            Imparfait ou passé simple conviendrait mieux.

            1. Pheldge

              l’imparfait ou le passé simple, de même que le subjonctif honni, ces temps symboles de la bourgeoisie et de la réaction, sont désormais bannis de la novlangue et remplacés par le passé composé !

  6. Duff

    J’ai vu ce week-end le panneau sur les autoroutes appelant au covoiturage. J’y vois plus de l’opportunisme pour récupérer quelques thunes de la part d’ASF rien de plus 😉

  7. Geneviève Boyer

    J’ai « vu » dans une bande passante, en zappant sur les chaines d’info (son coupé) que Mr Pepy envisageait de donner une prime de 130 euros aux cadres qui voudraient bien conduire des trains pendant la grève .. donc puiser dans les poches des français de quoi payer les grèves, et leur demander une rallonge pour payer de quoi pallier à la grève ????????????

    1. Aristarkke

      On va se sentir en sécurité dans des trains pareillement menés. Je suppose quand même qu’ un tel pilotage ne s’apprend pas en une heure ou deux de formation même si cela n’est pas surhumain (vu le niveau habituel des agents SNCF pour en rester encore à croire en masse aux billevesées marxo-communo-soces)…
      Heureusement que ma dernière utilisation de la SNCF date de 2005…

      1. Breizh06

        « Ils » ne réformeront pas la bureaucratie. Je crois que c’est sur ce forum que la conclusion venait de la RINGARDISATION des services publics.
        La ligne 14 du métro parisien représente un challenge plus important que de conduire un tgv. Et pourtant il n’y a pas de conducteur. Et vous savez sans doute que l’IA va révolutionner les transports (je ne parle même pas des métiers de paperassiers).

      2. albundy17

        « Je suppose quand même qu’ un tel pilotage ne s’apprend pas en une heure ou deux de formation »

        En fait il s’agit de « cadre » par avancement fonctionnarial, d’anciens cheminots promus, ils sont apte à la conduite, et pépite leur a proposé (il me semblait 150 euros) pour reprendre les manettes une dizaines de fois par an

        1. bibi

          Dépenser 150€ de plus pour faire rouler un train sera toujours meilleur au bilan de la SNCF que de laisser le train à l’arrêt.
          De plus si un train ne part pas, il ne se rendra pas à son point d’arrivé (qui est son futur point de départ) et il faut donc en trouver un autre de disponible.

          1. Dr Slump

            il reste toujours que payer une prime juste pour que le travail de base soit fait (j’allais dire: pour que le minimum syndical soit fait…), c’est ce qu’on appelle du foutage de gueule.

            1. albundy17

              Oui, c’est grandiose.

              L’année dernière les dockers du port de la rochelle ont reçu une prime de 300 euros pour porter le casque de chantier lors d’un déchargement, l’armateur l’exigeait (le casque)…

              1. Aristarkke

                L’ armateur avait pleinement raison dès lors que c’est une obligation sur ces lieux de production. Un pépin et c’est lui qui aurait trinqué, pas le port. Rappelle toi de tout le battage fait contre Total quand un pétrolier loué par lui a coulé et déclenché une marée noire. Sur le papier, le rafiot était mieux que neuf… mais ce n’est pas son armateur qui a trinqué en principal…

                1. albundy17

                  « L’ armateur avait pleinement raison »

                  évidemment, le truc rigolo c’est qu’il ait payé une prime casque de chantier, en plus. Armateur, j’aurais changé de porc*

            2. bibi

              Si vous travailliez dans une entreprise de transport ou vous êtes entré en tant que chauffeur livreur ,que vous aviez été promu au service logistique, et qu’il manque quelqu’un pour assurer une livraison et qu’on vous demande de le faire parce que vous en avez les qualifications et que vous possédez encore toutes les certifications nécessaire, vous le feriez évidemment pour rien.

              1. Dr Slump

                Etre payé plus pour exécuter un travail qui exige des qualifications moindres? J’avoue que j’ai du mal à comprendre la logique. Je me suis déjà retrouvé à quitter mon bureau pour faire de la prod’, lors de coups de bourre, sans rien demander en supplément. Admettons, pour le privé… mais pour le secteur public? J’avoue que ça me dépasse. Je suis peut-être trop consciencieux: trop bon trop con?

                1. bibi

                  Ce n’est pas être payé plus pour exécuter un travail qui exige des qualifications moindres, c’est être payé plus pour faire le travail de quelqu’un qui si il n’est pas fait engendre une perte sèche et le risque de perte d’un client.

                  Je ne pense pas que vous êtes trop consciencieux ou trop bon trop con, mais juste que vous n’avez pas analysé le gain que votre apport ponctuel à la prod peut représenter pour l’entreprise et que cela doit se monnayer.

                  Si vous admettez pour le privée alors pourquoi cela devrait en être différemment dans une entreprise publique?

                  1. Pheldge

                    parce que bibi, dans la fonction publique, quand tu es employé sur un poste, comme on ne peut pas te virer, tu viens pour faire le minimum, et tu te fous de ce qui se passe à côté, c’est pas ton problème. Essaye de faire un effort pour comprendre … 😉

                    1. bibi

                      La SNCF ce ne sont pas des fonctionnaires, ce sont des employés d’une entreprise publique.
                      D’ou ma question pourquoi un salarié d’une entreprise publique devrait-il lui accepter de faire un travail qui n’est pas le sien en échange de rien?

              2. Aristarkke

                Pendant que tu fais cela, tu ne fais pas le boulot pour lequel tu es payé. Mais cela peut se révéler plus important pour ton entreprise. Quand le bateau coule, cela m’ étonnerait que chacun s’accroche à son statut pour ne pas avoir à mettre les canots à la baille…

            3. sam player

              Euh… Il me semble que cette prime c’est juste parce que les roulants l’ont… et que les ex-roulants ne l’avaient plus… et que si on demande aux ex-roulants de rouler… abavala…

  8. Aristarkke

    Il est temps de passer au stade de la plomberie 2.0! Je dois être un précurseur dans l’entretien et la réparation sanitaire et de chauffage par télé-travail. Le pognon que je vais me faire à bosser ainsi de chez moi, dans le rocking chair, à tapoter le clavier tout en sirotant un ti-punch…

    1. sam player

      Récemment ça m’est arrivé de dépanner quelqu’un à distance (par sms et mms uniquement) pour un véhicule qui avait calé subrepticement, juste après le démarrage le matin.
      Le gars était une vraie quiche au niveau mécanique ou électricité, même pas moyen de lui faire vérifier l’allumage ou l’arrivée de carburant.
      C’était un véhicule que je ne connaissais pas du tout (une classe A essence) mais j’en étais quand même arrivé à la conclusion que l’arrivée d’essence avait un problème et que ça se situait au niveau du relais de la pompe (au bruit, le moteur devait juste enflammer des vapeurs d’essence ).
      Après avoir vraiment insisté et avec force photos issues du net pour lui permettre de localiser ce relais (sous la moquette et l’isolant phonique sous la boîte à gants), bingo, le relais était effectivement sorti de son embase (comme souvent dans les connecteurs : surintensité due au moteur électrique qui peine et le connecteur fond).
      Le dépannage s’est étalé sur une période de 4-5 heures et pour ma part ça m’a pris 2 heures de mon temps, surtout à cause de son cote buté, car je faisais autre chose en parallèle (d’où les sms uniquement).
      Euh… super content le gars, surtout que Merco lui avait indiqué qu’il en aurait pour 1000 balles au mini, lui m’a proposé une bouteille de vin ou une boîte de chocolat (au choix hein…) alors qu’il savait que c’était mon job… j’ai bien ri !
      Heureusement qu’ils sont pas tous comme ça…
      Bon, je m’en fous un peu, et comme je lui ai dit, le problème va se reproduire sous 6 mois tant qu’il n’aura pas éliminé la cause… et là je me rattraperai…

      Conclusion : si tu veux dépanner à distance, tu vas devenir alcoolique ou crise de foie !

        1. Pheldge

          Al tu m’as grillé ! parce que toi sam, le côté buté, jamais ? attends, on va demander quelques avis : au hasard bibi, RPS, MCA, Al … 😀

            1. Quiet Desperation

              Son côté buté d’embrayage ?…. abanon, c’était une panne électrique…

              Bon, simplifions les choses, au lieu de nous l’énerver, le Sam : il est plus aisé de le voir en Démiurge, ou à la rigueur en Dêmi-Ourgos, comme il vient de nous le démontrer avec cette petite Merco…

              « Classe A » ! the « A Team » à lui seul ! genre « I love it when a plan comes together »… c’est bien le cas e dire « Sacré Sam »…

              1. Aristarkke

                Il faudrait qu’il précise de quelle série Classe A dont il parle. Les deux premières étaient de vrais pièges.
                En vente à des prix ridicules sur LBC ! Moins chères chez les vendeurs pro que chez les particuliers…

      1. bibi

        Oh une Allemande en panne comme c’est étonnant.

        Si vous voulez rouler en allemande, acheter une fausse allemande autrement dit une Bavaroise à savoir du BMW.

        Si Rolls-Royce d’utiliser des mécaniques BMW ce n’est pas par hasard, et même après l’achat par VW des droits d’utilisation de la marque RR en 1998, Rolls a continué à utiliser des mécaniques BMW et continue toujours puisque en 2003, BMW a acquis les droits d’utilisation de la marque RR.

        1. albundy17

          lol.

          BMW, c’était la marque préféré, à Roubaix.

          ma VW doit approcher les 200 Kkms, encore rien qui vibre, ça me change de toutes les autres marques que j’ai faite, de marque pas allemande

              1. bibi

                Celle d’une vie qui est de côtoyer des individus qui arrivent à écrire correctement en français et qui sont incapables d’appliquer des règles aussi simple que celles d’écriture des unités qui ne souffrent d’aucune exception.

                1. albundy17

                  Je crois que je vais me suicider alors. 200.000 si tu préfères vu que le K n’est jamais utilisé pour le *1000.

                  ça souffre d’aucune exception, avec une base qui change continuellement, même ton K qui se fait encore recalibrer pour la fin de l’année, enfin ça, c’est pour l’anecdote, hein

                  1. Pheldge

                    Al, avoue que ton « kilo de kilomètre » était plutôt maladroit … il y a des règle pour l’utilisation des préfixes d’unités 😉

                    1. albundy17

                      « Al, avoue que ton « kilo de kilomètre » était plutôt maladroit … il y a des règle pour l’utilisation des préfixes d’unités  »

                      Maladroit, oui, faut s’adapter

                    2. Aristarkke

                      Il y a des règles aussi qui ne devraient pas subir les exceptions que tu t’autorises.
                      Par exemple, celle sur les pluriels… 😉

                  2. bibi

                    En plus vous ne savez pas non plus écrire des nombres.
                    200.000=200,000=200
                    Le point ou la virgule est le séparateur des décimales et rien d’autre.
                    Pour faciliter la lecture des nombres on peut les séparer en tranche de 3 chiffres mais le séparateur ne peut être ni le point ni la virgule.

                    Je confirme K n’est jamais utilisé pour le *1000, K est le symbole de kelvin.
                    Tous les symboles des préfixes jusqu’à kilo compris s’écrivent en minuscule puis en majuscule au-delà.

                    On ne peut accoler deux préfixes à une unité.
                    200 kkm ne veut rien dire il faut écrire 200 Mm.

                    Ce n’est pas parce que le calibrage des unités change que cela change la façon dont elles s’écrivent.
                    La seconde a été définie pendant longtemps comme étant le soixantième de la minute, elle est aujourd’hui défini comme étant
                    9`192`631`770 oscillations de l’atome de césium sans que pour le moins du monde cela affecte la façon dont elle s’écrit.

                    1. albundy17

                      ouais, ben l’atome de césium s’est pris un coup dans le cul et on va le recalibrer avec un autre ou une autre variante qui va le détrôner d’ici la fin de l’année, c’est pas mon rayon j’avais juste survolé l’article, mais comme t’as l’air adepte des cerfa, tampons, et ne comprends plus quand un con utilise un moyen que tout le monde comprends sauf toi, tu vas éclairer le monde.

                      franchement, me faire iech pour un K en lieu et place de . et de ,, faudra d’ailleurs te mettre d’accords avec les anglosaxons, enfin bref, pinailleries à la c., tu va aussi devoir arreter de te prosterner devant le kilo étalon qui est bon pour les chiottes

                    2. Quiet Desperation

                      Bon, là, j’avoue que je suis épaté… ya une concentration incroyable de talents scientifiques, parmi les commentateurs du Blogue de Monsieur de Seize… Ce soir, je me coucherai en disant à ma femme « Chérie, à quelles oscillations de l’atome de césium je mets le réveil ? »…

                      J’imagine par avance son air hagard…

                      Sans compter qu’il est heureux qu’aucun de nos petit-fils ne se prénomme « Kelvin » comme un vulgaire Bacon… On l’aurait vu différemment, après …

                      Juste une question : pourquoi, Bibi, cette détestation de toute chose tudesque ? even if it is not germane to this discussion…

                    3. BDC

                      Bibi, je crois qu’ils confondent avec l’anglais : la virgule comme séparateur de milliers et le point séparateur de décimales, pluriel au delà de 1 et million m minuscule en anglais, alors qu’en français : espace séparateur de milliers, virgule séparateur de décimales, pluriel au delà de 2, million M majuscule. 1.2 m€ pluriel [EN] => 1,2 M€ singulier [FR] c’est pour ça qu’on retrouve aussi des milli-euros dans les rapports en français.

                    4. sam player

                      Perso, comme les anglais, j’utilise la virgule comme séparateur de milliers car je trouve ça plus pratique que l’espace insécable…
                      Sinon, p’tain vous faites un concours de diptérophilie ?
                      Le 200Kkms de Al se comprenait très bien et c’est souvent écrit comme ça (ou 200Mkm) sur le bon coin et l’important c’est d’être compris… mais je subodore que la reglementation ça vous manque déjà… Hi hi hi

                    5. sam player

                      @HB
                      « Juste une question : pourquoi, Bibi, cette détestation de toute chose tudesque ? even if it is not germane to this discussion… »

                      Y a un berger allemand qu’a violé son teckel…

                    6. bibi

                      @albundy17
                      Le préfixe kilo noté k vaudra toujours un millier, et ça ne changera pas en 2018.
                      Ce n’est pas parce que la CGPM va redéfinir le kg que 1kg ne vaudra plus 1000g.

                      @BDC
                      C’est bien parce qu’il y a des usages différents selon les pays que la CGPM prend des résolutions dans le but que tout le monde se comprennent.

                      @Quiet Desperation
                      « Chérie, à quelles oscillations de l’atome de césium je mets le réveil ? »
                      Aucune importance mon amour, tu sais très bien que je serai quand même en retard.

                      Note : les horloges au césium est ce que l’on appelle plus communément une horloge atomique.

                      @sam
                      L’espace insécable n’est pas le caractère le plus facile à taper donc j’utilise l’antiquote.

                    7. albundy17

                      « Ce n’est pas parce que la CGPM va redéfinir le kg que 1kg ne vaudra plus 1000g. »

                      1000 g, je crois qu’on en meurt, à moins que ce soit en G ? Ou j’ignore, c’est sûr les règles internationales qui t’agitent selon.

                      oui, c’est juste que le gramme n’aura plus la même valeur. en effet le kilo fera toujours 1000 grs, un peu comme la balance de mon ferrailleur, l’étalonnage tu t’en tape, et c’est pas grave.

                      J’ai l’impression d’avoir trouvé un autre sam, même ta phrase n’a aucun sens, relis avec ton doigt ce que tu as écris.

                    8. MCA

                      @albundy17 2 avril 2018, 19 h 28 min

                      Ah bah non,

                      1kg ne fait pas tjs 1000g, ca serait trop beau:

                      Le lingot d’or 1 Kg représente la version la plus « classique » (utilisée dans le cadre des cotations de bourse) et pèse généralement entre 995 grammes et 1005 grammes.)

                      Comptez plutôt 995 grammes… ;o)

                    9. Aristarkke

                      Sam, cela serait étonnant que le teckel de Bibi se soit fait violenter par un berger allemand… Bibi ne peut pas avoir (eu) un teckel puisqu’un autre nom de cette race est basset d’ Allemagne…
                      Tu imagines quelle désespérance, c’eût été pour lui… 😥

                    10. bibi

                      Et en plus j’ai un prénom d’origine tudesque.
                      Prénom qui est celui d’un des prix Nobel de physique de l’année de ma naissance.

        2. sam player

          Bibi, dans 95% des cas, ce n’est pas le moteur lui-même (l’équipage mobile) qui est en cause, mais les capteurs, connecteurs et accessoires… et même pas les calculateurs sauf s’il se sont pris un coup de jus.
          Chez BM il y a quand même de sacrés problèmes de joint de culasse ou plus généralement de problèmes de fuite de liquide de refroidissement dès qu’on passe les 200,000 km… et d’ailleurs comparativement aux autres véhicules, il y a plus de tutos internet sur ce sujet…
          Perso, et intervenant généralement sur des véhicules de plus de 6 à 10 ans donc hors garantie, il n’y a pas de marques de véhicules qui sortent du lot comparativement à leur diffusion sur le marché…
          D’ailleurs chez la société d’assurance qui garantit les véhicules d’occasion, les quatres dernieres places (ou presque) sont trustées par les véhicules allemands (VW, audi, mercedes, bmw). Lien déjà mis ici.

          1. Aristarkke

            Mon gendre, qui ne roule qu’ avec des voitures en leasing, donc toujours sous garantie constructeur (il ne connaît strictement rien à la mécanique) est parti furibard de chez Mercédès, lassé des dysfonctionnements à répétition et du laisser-aller dans la finition des classes E, constatés avant la période Zetchke. Direction BMW vers 2004. D’ abord enchanté, depuis trois ans, il commence à en revenir, étant à sa quatrième série 7 mais la dernière en cours les cumulant en veux-tu en voilà. Rien de gravissime en mécanique quoiqu’ inacceptable sur une voiture de ce prix et de moins de deux ans/moins de 40 kkm mais beaucoup de pépins dus à une électronique embarquée envahissante voire délirante et très probablement un multiplexage électrique poussé trop loin dans la charge en fonctionnement. Deux exemples récents: tout le système de navigation qui déconne ou refuse de se mettre en route tant que la température générale devant derrière le tableau de bord n’ est pas de 7C environ. Une panne électrique discontinue qui a nécessité l’ envoi par BMW Munich d’ un super technicien pour déterminer et assurer la remise en ordre du défaut apparemment « fréquent » sur cette année modèle là.
            Il râle d’ autant plus que ma fille qui se contente de séries 1 (également en leasing) ne subit aucunement pareilles vicissitudes…

            1. Dr Slump

              Totalement Hs avec le sujet du jour hein, mais puisque tu en parles Ari, ça vaut le coup le leasing? Je me pose la question, en vue de devoir renouveler mon véhicule…

              1. Aristarkke

                Non. Tu deviens prisonnier de la marque avec beaucoup de mal pour t’en sortir. Le leasing est également calculé sur le prix officiel du véhicule, prix que tu ne paies jamais en base d’achat même à crédit (sauf le cas d’un véhicule en insuffisance de production /demande). Vis-à-vis des particuliers, il sert surtout à faire de la pub sans annoncer le prix du véhicule.
                Les loyers ridicules en apparence résultent de contraintes diverses et variées comme un premier loyer fortement majoré ou un kilométrage autorisé faiblichon ou une restitution à l’ issue du contrat dans un état optimal difficile à réaliser dans le monde réel.
                Si la mécanique est terra incognita pour toi, il est moins coûteux de négocier un achat classique de neuf (ou voiture de direction au kilométrage ridicule) avec garantie de deux ou trois ans + entretien pour un € quand cela existe parce que l’ entretien sur les premiers 50.000km est peu onéreux ET de recommencer à l’ issue de la garantie. L’ avantage apparent commercial du leasing est que (chez BMW) l’ entretien est compris (mais pas les pneus) et que tu as un véhicule prêté à chaque occasion d’ entretien, de pannes, etc… en garantie d’ une « mobilité permanente » mais c’est calculé dans la mensualité.
                Bien évidemment…

              2. sam player

                Leasing : en fin de leasing, si tu repars dans la même marque, pas trop de soucis, on te facture pas les marques d’usage… mais si tu rends la voiture point barre, tu te fais facturer l’état concours et t’as intérêt à revendre la voiture par toi-même, sauf qu’il faut que tu avances l’argent pour racheter ta voiture et payer une carte grise avant de pouvoir la revendre par toi-meme. (c’est nouveau, les sociétés de leasing ne revendent qu’au locataire, une histoire de responsabilités)

                Il m’arrive d’en racheter de temps en temps, ce sont de bonnes affaires car généralement il faut avancer l’argent au locataire pour qu’il rembourse la société de leasing et peu de gens sont prêts à le faire… faut avoir confiance (ou des moyens de persuasion)… mais du coup, j’arrive à faire du 20% net vu qu’il y a un bon historique d’entretien.

                1. Aristarkke

                  C’est formidable, le leasing : tu paies (rembourses) la CG de la société de leasing à l’ entrée et ta CG à la sortie…
                  Donc deux pour une…
                  A 50€ le HP fiscal, c’est indolore, naturellement…

          2. Nemrod

            C’est bien ce que je me suis dit et c’est pourquoi je me suis tourné vers plus ancien à savoir Mercedes classe c de 1993.
            J’en ai acheté une à mon fils avec le moteur 1.8 de 122 ch et 207000 km.
            Tout marche y compris la clim bi zone et 20000 km plus tard elle ne m’a rien coûté hormis un moteur d’essui glace trouvé à la casse.
            L’électronique est sommaire, la conso raisonnable : 7,5 litres aux cents kilomètres faits beaucoup plus confortablement que dans une clio vous en conviendrez.
            Fort de l’expérience j’en ai trouvé une pour moi : classe c de 1993 avec le 2.2 de 150 chevaux et 145000 bornes avec carnet d’entretien à jour à l’état neuf concernant la carrosserie.

            Les deux ct sont vierges et les prix même chez un pro sont ridicules.
            Une demi Dacia Sandero de base pour les deux.
            Personne en veux puisque c’est pas des diesels.

            Pour l’instant.

              1. Nemrod

                Faut que je tienne encore 5 ans et je les passe en collection.
                Pour une essence ça doit le faire.

                Ah c’est un métier à plein temps de voler sous les radars !

                Mon diesel de 2015 sera obsolète avant.

      2. MadeInCH

        J’aime bien ma vielle Skoda Octavia de 1997, achetée d’occase 1000CHF il y a quelques années, et qu’elle avait ~200Mm (Méga mètre). Elle a ~295Mm maintenant (~295’000Km).
        Ce fut 1000CHF assez bine investi.
        Et la clim fonctionne!
        Et puis au moins, il n’y a pas de frein à main électrique! C’est du bon mécanique serrable quand JE le veux, pas lorsque un machin me le permet.

  9. Aristarkke

    La filiale SNCF de covoiturage est à la peine. Vite!!! Organisons un mouvement social avec promotion du covoiturage !!!
    Même topo pour la filiale bus Macron…
    L’ ennui est quand même que cela profite aux concurrents. Va falloir songer à une tchotte loi pour mettre un monopole desdites filiales en vigueur, les jours de grève. Pour commencer…

    1. Calvin

      « La filiale SNCF de covoiturage est à la peine. »
      Ce n’est pas une erreur, c’était le but : casser les velléités des covoituristes.
      La SNCF avait racheté un concurrent de blablacar, il me semble, pour saccager le marché, pas pour y gagner de l’argent.

  10. Gerldam

    Si on était dans un pays normal, les agents d’un « service public » n’auraient pas le droit d’emmerder le public et donc le droit de grève.
    Mais dans un pays en décomposition avancée…

      1. albundy17

        pas un service public, dommage que l’on verse en moyenne 10 milliards par an pour combler leur lacunes, sans compter les commandes alsthom (encore 100 tgv récemment), spa grave, c’est gratuit

        1. bibi

          La SNCF n’est pas un service public c’est une entreprise d’état, qui exerce dans le milieu concurrentiel du transport de voyageur et de marchandise sur rail et sur route, elle a même des filiales qui opèrent à l’étranger.
          La seule la partie de la SNCF qui peut être considérée comme un service public c’est SNCF Réseau (ex RFF).

          1. Citoyen

            « La SNCF n’est pas un service public … »
            Ah, ça fait du bien de le savoir, et de le confirmer … Parce que ceux qui défilent dans la rue en ce moment, le font pour sauver le service public … Ils ne doivent pas en être informés …

      2. Aristarkke

        Montage juridique fallacieux juste destiné à donner le change à Bruxelles…
        Dans la pratique, il est toujours considéré et alimenté comme tel bouzin…

  11. Dr Slump

    J’ai toujours pensé que la sainte aura de De Gaulle était suspicieuse: j’ai maintenant la certitude qu’elle est clairement viciée:

    valeursactuelles.com/politique/eric-brunet-pourquoi-la-france-est-un-pays-communiste-58622

    Combattre les nazis en se vendant à Staline, fallait quand même oser! Il n’a pas hésité. Merci, bande de mongaulliens !

    1. bibi

      Parce que ni Roosevelt ni Churchill ne sont vendus à Staline pour combattre l’axe?
      Les alliés ont donné la moitié de l’Europe à Staline alors qu’ils aurait pu marcher sur Moscou en 1945.

      1. Dr Slump

        Les américains étant une nation de commerçants, ils se vendent à tout le monde, c’est toujours bon pour les affaires. Pour Churchill, je n’en sais rien. Mais sont-ils allés jusqu’à nationaliser l’essentiel de leur économie pour complaire à Staline?
        Honnêtement, je n’en sais rien d’un point de vue historique, mais connaissant la mentalité anglo-saxonne, j’ai un sérieux doute.

        1. bibi

          Ils ont fait quoi les alliés à Yalta si ce n’est se vendre à Staline?

          En stoppant le ravitaillement de l’URSS dès septembre 1944 et en le confiant à la 3eme Armée les USA sont à Berlin en 1944 et une fois l’Allemagne nazi vaincu, direction Moscou ou à chaque pays libéré de nombreux soldats se seraient fait une joie de rejoindre la troisième armée pour aller botter le cul du petit père des peuples.

          1. albundy17

            avec les 100.000 amerloques débarqués sur nos cotes pour sauver le monde du nazisme qu’ils ont financé ?

            pas certain qu’ils soient allés bien loin.

            A yalta, ils n’ont fait que pisser ds leur froc, c’est pas pour rien qu’ils ont rasé Dresde

          2. Aristarkke

            L’ uchronie, cela va un moment mais faut pas abuser non plus.
            Certes de juin 44 à mai 45, l’ armée allemande reculera constamment du front ouest sans que ce soit une promenade de santé pour les anglo-franco-américains. En 45, Kesselring n’ était toujours pas sorti d’ Italie et pourtant, c’était en cours depuis quasiment deux ans qu’il battait en retraite…
            A noter que beaucoup trop présomptueux, les Alliés ont lancé Arnhem qui leur a valu une raclée nette.
            Il y a eu aussi la contre-offensive des Ardennes qui a bien retardé les Alliés et qui aurait pu être plus grave si la météo exécrable avait duré davantage (en bloquant l’ aviation au sol).
            Rappelons aussi que le plan Fortitude a heureusement parfaitement réussi en bloquant Hitler sur l’ option : débarquement de Normandie = opération de diversion alors que si la Wehrmacht avait mis tout le paquet dont elle disposait encore à l’ époque (avec trois semaines de météo dégradée en juin 44), il n’est pas acquis que cela se passe néanmoins bien pour les Alliés…

            1. Jacques Huse de Royaumont

              J’ai du mal à comprendre l’attitude allemande à cette période : ils ont portés leur efforts sur le front ouest, quitte à dégarnir le front est.
              Or, il apparaissait clairement que le seul choix qui leur restait était de savoir à qui remettre leur capitulation. Le choix entre les américains et les russes était simple… Les généraux, moins stupides et plus clairvoyants auraient pu déployer une stratégie en ce sens, ce qui aurait épargner bien des désagréments au peuple allemand. Et bien non…

              1. Aristarkke

                La capitulation n’ était pas une option pour Hitler et son proche entourage de fanatiques. D’ où l’ attentat de von Stauffenberg qui rate parce que cet officier place mal sa serviette piégée par rapport à AH et parce que le QG est une construction trop légère: le souffle est « encaissé » principalement par la construction et la couverture, trop peu rigides… AH n’ est que commotionné même s’il gardera des séquelles secondaires jusqu’à sa fin.

      2. Dr Slump

        Réflexion faite, si tu fais référence aux accord de Yalta à la fin de la guerre, on ne peut en aucun dire qu’USA et GB se soient « vendus » à Staline.

        Cet article de Brunet relate les choix de De Gaulle, faits dès son entrée en résistance, affirmés et prolongés ensuite à son arrivée au pouvoir, et consistant à réhabiliter des traîtres, à soumettre l’économie du pays au contrôle étatique, et introduire des communistes durs au gouvernement, alors que les actes de sabotages communistes contre l’appareil de guerre français étaient connus.

        1. bibi

          C’est bien beau de parler du de Gaulle de 1941 comme responsable des malheurs actuel de la France, mais il y a aussi eu le De Gaulle de 1958 qui a libéralisé l’économie du pays, baisser la dépense publique, et mis fin au dévaluation.

          Quand ce que vous appelez les mongaulliens sont partis en 1974 les prélèvements obligatoires étaient à 35% du PIB, le budget était équilibré, la dette représentait 20% du PIB, et la France au plein emploi.

          1. Dr Slump

            C’est là sans doute que mon commentaire trouve ses limites. Mais détrompe-toi, les mongaulliens dont je parle sont précisément ceux qui prennent la relève après Pompidou, tous ces empaffés qui se réclament du gaullisme, depuis l’époque du RPR jusqu’à aujourd’hui.

            Il n’en reste pas moins qu’introduire des communistes dans l’appareil d’état, c’était clairement introduire le vers dans le fruit. Une fois les derniers héritiers de De Gaulle partis, le vers a eu toute la place pour pourrir le fruit de l’intérieur. Le général a-t-il manqué de jugement en agissant ainsi? Peut-être ne pouvait-il pas imaginer que les communistes faisaient déjà de l’entrisme, et voyaient à long terme…

            1. Quiet Desperation

              Je n’ai pas une affection démesurée pour MonGénéral, mais je reconnais que, dans ma jeunesse, j’avais réagi par sentiment plutôt que par raison.

              DG avait une vision machiavelienne de la politique à long terme, et il voyait juste pour l’indépendance de l’Algérie (même si l’abandon des harkis et des pieds noirs fut déshonorant) et pour la place de la Russie dans l’Europe (il ne parlait presque jamais de l’Union Soviétique, mais bien de la Russie).

              Quel que soit le régime politique, on ne change pas le fond d’une nation, pour autant naturellement que l’on n’y introduise pas, comme actuellement, une pléthore d’allogènes inassimilables, et par leur culture, et par leurs traditions (qui peuvent se résumer à leur religion). C’est la cas de la Russie de Poutine, où l’on retrouve des traits typiques, déjà remarqués dans la littérature du XIX°, ou même chez Custine…

              Pour ce qui est du rôle de Roosevelt et celui de Churchill, le pauvre Winston parlait du haut d’un pays exsangue, ruiné par la guerre et FDR, lui, conseillé par des vested interests, voyait en Staline un démocrate, juste un peu rude, sans doute, mais bast, c’était l’Oncle Joe…

              A la conférence de Téhéran, et plus encore à Yalta, FDR était gravement malade, presque mourant, et il ne devait survivre que quelques mois à l’unconditional surrender de l’Allemagne. Churchill, vieil aristocrate cynique et lucide, voyait le jeu des Soviets, et avait même envisagé de réarmer les troupes allemandes pour repousser l’armée Rouge sur ses bases de départ.

              Inutile de dire que son projet fur repoussé avec horreur, et que Patton, qui l’approuvait, fut cassé aux gages, et mourut fort opportunément…
              Quand on a contre soi Harry Hopkins et toute l’équipe du State Dept, Eleanor Roosevelt, et la bande Morgenthau, Brandeis et autres Hiss, on ne va pas loin…

              C’est Churchill qui annonça qu’un « Iron Curtain » était tombé sur la moitié de l’Europe, et lança son fameux « We have slaughtered the wrong pig! »

              Too late, mate…

              D’un autre côté, et si l’on fait l’impasse sur les souffrances de 50 ans de communisme en Europe de l’Est, on peut considérer que « leur coeur s’est bronzé » utilement et que les pays du pacte de Visegrad ont une vision parfaitement claire et raisonnable de leurs intérêts, à la différence de nos propres contrées vagissant leurs nolontés à la bruxelloise, tout en se roulant dans des contritions vomitives…

              1. Aristarkke

                La nouvelle Algérie avait signé dans le traité pour un traitement d’amnistie des harkis. Ce qu’ elle a piétiné dès qu’elle a pu le faire.

              2. Aristarkke

                Le fils De Gaulle explique dans ses Mémoires que Roosevelt était sous la totale influence de son Administration, elle même remontée à bloc par des Français issus de l’ Etat Français tels que Jean Monnet ou Alexis Leger aka St John Perse et d’ autres moins connus, déblatérant sans cesse sur la France Libre présentée comme un ramassis de mercenaires et De Gaulle comme un futur dictateur en puissance…
                Et de voir les mêmes tomber en pâmoison devant Staline. A Yalta, seul Churchill voyait clair et loin mais ce n’est pas lui qui avait les cordons de la bourse…

            1. Hussard Bleu

              C’était en plus un très mauvais peintre, bien inférieur à Adolf, et sa vie conjugale, en trouple (très en avance sur son temps, le Winston) fut… spéciale…mais c’était une sorte de tradition familiale, l’inconduite des épouses (sa mère fut maîtresse du Prince de Galles, Bertie) ….

              Mais je trouve sympathique son intégrité personnelle : totalement fauché, et refusant les aides proposées, il vendit son modeste domaine de Chartwell au National Trust, qui lui en laissa la jouissance à titre viager.

              1. Aristarkke

                Winston donner dans la débauche??? Des indications plus précises, Werther ???
                Certes tant par Papa que par Maman, le passif initial était déjà très lourd. On ne lui prête pourtant pas d’ordinaire, une vie sentimentale échevelée même dans sa période célibataire close en 1908. Si le plumage était des plus convenables alors, le ramage était très décevant (il zézayait bien trop) et son humour déjà bien affirmé n’ avait pas toujours l’ onction diplomatique escomptée… Plutôt tyran qu’accommodant avec le personnel subalterne des deux sexes.
                Clémentine aurait, paraît-il, eu quelques faiblesses pendant les années 30 mais rien de durable, endurant remarquablement les relents de tabagie ordinaire de son propriétaire…

      3. MadeInCH

        Sans les généraux russes qui faisaient des bains de sangs de leurs propres soldats pour avancer, les ricains et anglais n’auraient pas bougés de leur côté.
        L’avancée alliée en France et en Italie était plutôt lente. J’imagine mal ces Grands Guerriers faire face à l’Union Soviétique.
        Surtout qu’il y avait encore la dispute à terminer avec le Soleil VertLevant de l’autre côté.

        1. bibi

          L’avancé était lente parce que les généraux alliés qui la conduisait était des mous, qui par peur de pertes humaines trop importantes ont prolongé la guerre ce qui au final aura couté la vie à plus de soldats alliés.

          Heureusement qu’il y avait Patton pour sauver la mise de tous ces branles couilles pour réussir à stopper la contre offensive nazi.
          Vous laisser faire Patton et moins de 6 mois après le débarquement il est à Berlin, ensuite vous confier des chars à Rommel et les deux foncent vers Moscou bras dessus bras dessous et avant l’hiver 1945 le drapeau soviétique ne flotte plus sur le Kremlin.

            1. bibi

              Ce n’est pas de la réécriture c’est bien parce que Patton refusait toujours de faire deux fois le même chemin qu’il a pu arriver à temps à Bastogne.

          1. Aristarkke

            Rommel est « suicidé » par Hitler et Himmler en octobre 44 suite à son implication dans l’attentat de juillet 44 mené par von Stauffenberg contre Hitler dans le QG avancé de Prusse Orientale. Il ne pouvait donc être récupéré contre les Russes. Kesselring, en revanche…

    2. Aristarkke

      VA contient un lot de nostalgiques indécrottables du pétainisme et encore plus hargneux, de l’ Algérie Française.
      Du coup, rien de ce que le Général a pu faire ne trouve grâce à leurs yeux…
      Les mêmes qui se lamentent par ailleurs de l’ envahissement actuel…

    3. Pythagore

      Ma connaissance de l’histoire est lacunaire, donc ceux qui savent mieux me corrigeront. Malgré tout, cet article me semble partiel et ne pas présenter les forces en présence de façon complète.
      Deux points:
      – Churchill était hostile à De Gaulle, et ne l’a jamais soutenu
      – les Amerlocs avaient l’intention de mettre la France sous tutelle après la guerre (e.g. fr.wikipedia.org/wiki/Billet_drapeau)
      Quoi alors d’étonnant que De Gaulle traite avec les russes, si les « alliés » le déconsidèrent ?

      1. Aristarkke

        Churchill n’ était pas hostile à de Gaulle mais était pris en tenailles par son besoin de ménager l’ allié américain Roosevelt qui détestait, lui, le Général. D’ où les rebuffades encaissées par le Général au nom de l’ approvisionnement en armes et munitions, pétrole et nourriture de la GB par les Liberty Ships. Il y a eu beaucoup de tensions surtout vers 42 et 43.
        N’ oubliez pas la tentative de faire reprendre la France Libre par le général Giraud…
        Exact pour l’ Amgot qui devait servir à gérer la France sous tutelle dès le Débarquement et pour une durée prévue au delà de la victoire finale…

        Roosevelt ne lâchera l’ affaire que durant la seconde moitié de 44 après constat que le General était trop populaire pour le destituer d’ une façon ou d’une autre, mode »on ne change pas de cheval au milieu du gué » d’ autant que sa maladie commençait à l’ amenuiser sérieusement.
        Quant à Truman qui entre en lice quelques semaines avant la chute de Berlin, il se préoccupait bien davantage de la guerre du Pacifique, encore indécise quant à sa durée résiduelle…

          1. Quiet Desperation

            « Churchill n’ était pas hostile à de Gaulle ». C’est tout à fait vrai, il fut même très… patient avec l’homme du 18 juin…

            De Gaulle à Londres était un « réfugié », amer, se plaignant de n’avoir été rejoint que « par les Loges et la Synagogue », et de ce fait, par exemple, n’ayant jamais pardonné à Paul Morand – prestigieux écrivain et diplomate – d’avoir choisi Vichy en quittant l’Angleterre en juillet 40.

            Ayant absolument besoin de la logistique anglaise, idem de quasiment tout l’armement, il était un « mendiant ingrat » et son caractère raide et hautain aidant, il fut certainement le plus incommode des alliés de Churchill, lequel dit un jour, avec son humour inimitable « de toutes les croix que j’ai dû porter pendant la guerre, la plus lourde fut la croix de Lorraine »…

            1. Aristarkke

              Le même, reconnaissant après la guerre que s’ il avait été à la place de de Gaulle, il aurait fait tout pareil. Prétendre que Churchill était un modèle de patience est très aventuré, soupe-au-lait, abrupt et cassant comme il était.
              Le Général ne pouvait pas être gentil et accommodant en raison de l’ attitude américaine très hostile qui a cherché moult fois à le sortir du jeu et il enrageait de voir Churchill le défendre de façon élastique…
              Les mémoires de son fils sont intéressantes à de nombreux titres…

              Mais Winston était pragmatique car même si le Général l’ escagassait, il n’était pas totalement dénué de tout avec les troupes de la France Libre, toujours bonnes à avoir avec soi (en 40 et 41, le soutien américain est mollasson pour des raisons de neutralité et d’opinion publique pacifiste) et le soutien de quasiment tous les pays de l’ Empire Colonial Français avec des bases navales en différents points de l’ Afrique, bonnes pour la logistique et l’appui de la Royal Navy contre la Kriegsmarine, bloquant toutes les liaisons maritimes possibles entre Allemagne et Japon qui de fait, resteront à faire la guerre chacun de son côté sans pouvoir s’allier sur le terrain.
              Sans parler de l’ erreur stratégique du Japon de n’ avoir jamais menacé sérieusement la Sibérie orientale permettant ainsi à Staline de dégarnir ce front Est pour soutenir son front Ouest (vu de son côté)…

            2. Nestorius

              Pas « les Loges »… De Gaulle se plaignait (mais s’en plaignait-il vraiment, d’ailleurs? Ça sonne davantage comme un double hommage ironique, et un blâme pour les autres) de n’avoir « croisé à Londres que la Cagoule et la Synagogue… » Ce qui est vraiment très très différent…

  12. maximilien

    J’ai un pote patron de PME qui depuis un an, pose comme première question aux entretiens d’embauche: « vous viendriez comment au boulot ? »
    Entretien se terminant immédiatement si la réponse est « en train ».
    Un visionnaire !

      1. sam player

        Du coup je viens de comprendre cette blague :

        Un train rapide entre en gare de Lausanne.
        Un employé des Chemins de fer Suisses qui se trouve au bout du quai crie très fort
        – ICI C’EST LAUSANNE
        Un autre employé qui lui est à l’autre bout du quai enchaîne aussitôt
        – ICI AUSSI

      2. Pythagore

        Ca ferait un train d’1,8km de long. Les passagers en tête de train descendent en gare Montparnasse, ceux en queue de train en gare de Vanve.

  13. Cerf d

    Je ne comprends pas bien l’ironie concerle télétravail sur un site qui fait régulièrement la promotion des MOOC.

    Une grève des cheminots n’a d’impact que si elle gêne. Dans ce sens le télétravail, le covoiturage, les plateformes d’hébergement sont un moyen 2.0 de briser les grèves.

      1. Cerf d

        Bien entendu mais tout ce qui permet de réduire l’impact de cette grève est bon à prendre.
        Sinon vous connaîtriez un plombier en Essonne ?

        1. Aristarkke

          Votre serviteur.
          [N’ écoutez pas ce traître de compatriote qui détrousse les Vendéens.]
          Le prix s’ oublie. La qualité demeure…

            1. Pheldge

              Il vous suffit d’envoyer une grosse poignée de XMR à l’adresse suivante :
              4BrL51JCc9NGQ71kWhnYoDRffsDZy7m1HUU7MRU4nUMXAHNFBEJhkTZV9HdaL4gfuNBxLPc3BeMkLGaPbF5vWtANQpSUPh59ADNJJpDVpx

                1. MCA

                  Pour se délester de son pognon, oui!

                  Mais là n’est pas le problème; pendant ce temps son robinet fuit et ça commence à atteindre le niveau des fenêtres.

        2. Aristarkke

          Sauf les petites interventions de dépannage, je travaille sur devis détaillé préalable, oral ou écrit selon besoin. Vous ne risquez donc rien à me contacter à cette fin (mél à demander au tenancier de ce blog 😉 )

          1. Pheldge

            Le « tenancier de ce blog », franchement Papet, ça fait lupanar, ça fait bistro glauque,voire bouge infâme … t’aurais pu trouver plus reluisant ! 😉

            1. Hussard Bleu

              Harry a toujours eu ce côté balzacien…. remarque, n’est-ce pas, tu possèdes aussi cette teinture, même créole, du « Chat qui Pelote »

            2. Aristarkke

              Parce que quand tu lui donnes du Patron gros comme cela et long comme le bras, c’est pour faire allusion à d’ autres lieux de perdition que tu te seras mis à fréquenter pour changer (un pneu comme pourrait Bibendum le dire)???

      2. albundy17

        « Beaucoup de gens sont loin de pouvoir faire du télé travail… parce que techniquement, pas possible… »

        Ari, tu rêves ^^

        il y a déjà 57 % de gens qui, en télétravail, pourraient accomplir leurs missions, avec amélioration du service s’il restent couchés !

        1. Aristarkke

          Je dois avoir des peaux de saucisson devant les yeux mais je ne saisis pas le fond du message que tu veux me faire passer. Merci de m’éclairer la lanterne :oups:

            1. Vassinhac

              mais en réalité dans les 57 % de dépense il y a déjà un paquet qui part en redistribution à une population déjà inactive.

        2. Aristarkke

          Merci. Je me doutais un peu, vu l’auteur, qu’il évoquait la FP mais je ne saisissais pas la martingale…
          D’ autant qu’il me semble avoir lu (ou entendu sur BFM) que la part du PIB est maintenant de 58%…

  14. Aristarkke

    HS quoique : Annihildalgo va déposer plainte contre l’une des deux sociétés chargées du racket contrôle municipal du stationnement payant, Streeteo pour faux, usages de faux, etc…
    En cause, le bidonnage de nombreuses infractions prétendument relevées sur le terrain pour faire croire à une activité « normale » des voitures mouchardes…
    Employés sans permis de conduire valides, aux casiers judiciaires chargés, non assermentés, bidonnages de relevés…
    Notre Drame de Paris a décidemment le nez creux dans le choix de ses prestataires…
    (cf plusieurs articles de fin de soirée parus sur le web)

  15. Jo le Taxé.

    Un covoiturage qui me plairait bien serait de voir Hildingo, Hollande et Valls dans un fourgon cellulaire………………

        1. albundy17

          Ou une nouvelle téléréalité: on les colle tous ds un radier cher à l’autre nazi, grand large avec quelques trous ds la coque, et on les regarde déléguer et ne rien faire, puis s’entre-tuer pour LA bouée de sauvetage.

          Put’in ça ferait de l’audience

              1. albundy17

                En fait, changement de scénar, pas de trous pour éviter ce genre de dissensions, ça va même rajouter quelques épisodes télévisuel grâce au cannibalisme, leur nature révélée.

                J’avais bien pensé à leur fournir une ou deux lignes de pèche, mais ils ne sauront pas quoi en foutre, sans larbins

      1. MCA

        @L’AL

        Concernant la justice, le terme « indépendant » m’a toujours interpellé.

        Comment peut-on être indépendant de celui qui vous paie?

          1. MCA

            Je repose la question,

            Comment la justice (enfin… les juges) peuvent être indépendants des politiques qui commandent l’état qui les paie?

            1. Gosseyn

              Les magistrats sont indépendants à l’égard des lois, … si cela va dans le sens gouvernemental.
              Ils sont donc  »indépendants », mais vous ne pourrez pas leur faire démontrer que c’est en raison de la séparation des pouvoirs, puisque c’est factuellement faux.

            2. Gosseyn

              Retenez encore qu’un magistrat s’opposant à l’application de la loi, outre le fait qu’il s’agisse d’un délit pénalement répréhensible, se sait couvert par la mafia gouvernementale (excusez ce pléonasme), puisque la Chancellerie approuve la soustraction du Conseil supérieur de la magistrature à l’application de l’ordonnance de 1958 révisée, qui enverrait sinon ces délinquants dans les cordes.
              Notez que si vous creusez encore un peu ces soustractions aux lois, vous vous rendrez compte qu’une bonne partie de cette oligarchie française pratique de même.
              Ce qui se retrouve dans le (dé)classement de la France en matière de corruption. Sa tête est pourrie.

            3. Jo le Taxé.

              Oui, les Juges sont bien indépendants !

              Démonstration : le Procureur Mornet qui avait juré foi et hommage à Pétain en 40 réclama et obtint la peine de mort pour Pétain et Laval à leur procès 5 ans plus tard avant d’être admis à la Retraite comme Procureur général honoraire près la Haute Cour de Justice et près la Cour de Cassation !

              Si ça c’est pas une preuve………………

            4. albundy17

              Il ne faut pas confondre payeurs et détenteurs du carnet de chèques.

              Même en démocratie ça se passerait mieux qu’en france concernant cette indépendance, tu jettes un œil, sur toute la planète civilisée, les haut dirigeants sont au moins avec un haut risque d’emprisonnement (corée du sud, pérou, brésil, argentine, équateur, j’en passe.

              Nous, ça bouffe du petit four a 1 smic la soirée, et il ne seront jamais inquiétés, au pire ça se retranche pas loin de là ou ils ont accumulé le pognon volé, au petit vieux et aux actifs.

              Pays des droits de l’homme politique, on en est rendu là

              1. Citoyen

                « Pays des droits de l’homme politique, on en est rendu là  »
                Dans le même esprit, Charles Gave l’avait exprimé un peu différemment.
                Selon lui, nous sommes passés « de l’état de droit au droit de l’état » … ce qui n’est pas mal non plus …

      2. Gosseyn

        Tiens, à propos de justice  »indépendante », j’ai documenté la journaliste qui fait un reportage pour  »Complément d’enquête », à paraître ce jeudi 5.
        Sujet off., les généalogistes et les notaires : sujet sensible attaché, les centaines de manquements au droit commis par des magistrats en faveur de ces professionnels : sortira – sortira pas ?
        Notez que je parais pas dans ce reportage. Ce qui m’évitera le mur des c.ns, au moins cette fois …

    1. sam player

      « …et qui, aujourd’hui, parce qu’ils font le plein chez nos voisins, ne participent pas du tout au financement des infrastructures »

      J’adore la logique !
      Donc, les locaux, ceux qui font le plein en france participeront 2 fois…

      1. sam player

        Pour rappel, les diverses taxes sur les carburants, les véhicules, les péages d’autoroute, les assurances de véhicule, les cartes grises etc… représentent déjà au mini 3 fois le montant des infrastructures et de leur entretien.

        1. Jo le Taxé.

          Oui, les mauvaises langues parlent de 40% et les très mauvaises langues dont Jo le Taxé parlent de 25% !
          33% me semble donc être une bonne moyenne………

          Toutes ces taxes sur tout de qui roule ont donc remplacé la gabelle.
          Dommage que les bagnoles ne fonctionnent pas au sel, y’auraient même pas eu besoin de changer les textes……..

          1. albundy17

            « Toutes ces taxes sur tout de qui roule ont donc remplacé la gabelle. »

            la gabelle était bien moins imposante, d’autre part ces taxes ne touchent pas ce qui roule, mais aussi ceux qui se réchauffent.

            pour les carburant véhicules, on doit être ds les 185 %

        2. Aristarkke

          Pour trouver des routes encore garnies de bandes blanches continues à droite pour délimiter le bas côté de la chaussée, encore en état d’ efficacité, il faut de plus en plus les chercher avec attention…
          Exemple la RN 17 ou la RN 6 qui ne sont plus entretenues sur ce plan là qu’ avec grande parcimonie radiniere…
          Par chez ma fille cadette, la route entre Grauhlet et Gaillac qui supporte un trafic certain sur sa trentaine de km n’ a vu que les deux/trois kilomètres les pires refaits en 2017 alors que la moitié minimum de celle-ci le mérite amplement « en urgence »
          Fréquentant beaucoup les routes « gratuites », il est de plus en plus visible que l’ entretien est fait à base de rustines, et de réfections partielles de petits bouts, probablement parce que ces bouts sont vraiment impossibles à conserver tels quels plus longtemps…

      2. Aristarkke

        C’est un classique(*), cette pseudo justification des poids lourds étrangers qui ne feraient que passer sans acheter le moindre litre de gazole. Les nôtres ne vont jamais à l’ étranger, donc, avec le réservoir rempli en Grance ???
        (*) déjà avancée vers la fin des années 70…

        1. albundy17

          Remplir de gasoil en france, faudrait être particulièrement con. Les péages deutschland sont habilement évité en passant par la france du gratuit pour tous, sauf français.

          Qui casse paie, sauf ici

    2. Jo le Taxé.

      C’est là qu’on réalise que l’on a aucunement besoin de cette pléthore de « politiques » qui ne fait que de jacasser et d’augmenter les taxes de 100 balles chaque fois qu’il manque 90 balles dans la caisse !

      Un Comptable suffira……………

      1. Nemrod

        Oui une écotaxe sur le transport routier pour mettre dans le puits sans fond du rail…
        C’est ce que disais un fou furieux de la cgt ce matin

        Elle est pas belle la vie ?

        1. Jo le Taxé.

          C’est-y pas le fou furieux qui s’appelle en réalité Danaïdes, Gérard Danaïdes ou quelque chose comme ça………….

      2. MCA

        @Ari

        « Feu la fameuse écotaxe »… disons l’appellation…., pour la taxe un changement de nom et ça repart, d’autant que les portiques sont toujours là.

        Maintenant ils n’évoquent jamais le budget ancien qui était alloué à cet entretien; où est-il passé au juste?

        1. Aristarkke

          C’est normalement la TIPP (la nouvelle est un sigle encore plus imbuvable que je n’ arrive pas à me mettre en mémoire) qui est censée servir à cela. Mais, en Grance, sauf exception genre redevance télé, les fruits des impôts ne sont pas affectés. Les Soces ont donc commencé à dégarnir Pole Entretien routier pour habiller Pierre Redistribution et gaspillages. Au début, cela ne s’est pas vu, ce manque d’ entretien mais maintenant qu’il devient de plus en plus criant, il faut bien faire quelques opérations pour pallier. Problème: Les budgets sont bouffés jusqu’ aux fonds de tiroir pour le social et il est perçu politiquement comme impossible de reprendre des parts de budget à ce clientélisme. D’ où la création /gestation de nouvelles taxes à cette fin. Ajoute à cela que l’ Etat s’est désengagé de l’ entretien des grandes routes structurantes moyennant un chouïa de TIPP aux régions qui sont inégalement en potentiel de répondre aux besoins et qui ne se gênent pas non plus pour puiser dedans…

          1. MCA

            Mais à ce jeu là, rien ne les empêchera d’affecter à autre chose tout ou partie de la nouvelle taxe qui aurait dû servir a entretenir les équipements, donc rebelote pour une taxe suivante.

            Je vais contacter RPS et vais devenir portugais moi aussi si ça continue.

              1. MCA

                Allez RPS, ne soyons pas naïfs,

                ce qui les intéresse (comme partout ailleurs) ce ne sont pas les français mais les sous des français et c’est pour ça qu’ils leur font des faveurs fiscales en les incitant ainsi a venir les dépenser chez eux.

                Et puis bon, trop de français? il suffit encore une fois d’attendre, viendra bien leur tour des chances pour le Portugal, non?

          2. Susu

            TIPP -> TICPE taxe intérieure de consommation de produits énergétiques, produits énergétiques remplaçant produits pétroliers donc ils vont pouvoir taxer hydrogène et électricité si jamais la consommation de produits pétroliers venait à baisser. Il faut reconnaître qu’ils anticipent parfois.

          3. MCA

            Edouard nous affirme vouloir notre sécurité, ce qui après réflexion n’est peut-être pas si faux que cela :

            On peut voir la future limitation sur les routes secondaires à 80 comme un moyen de limiter la gravité des accidents de celles et ceux qui s’enverraient un nid de poule; sachant que la courbe de croissance ces derniers a tout de l’exponentielle.

  16. Jo le Taxé.

    Titre actuellement sur LCI : « Scènes de cohue à la gare de Lyon »

    J’aurais préféré : « Scènes de cocus…………….. »

    Car la France est un pays extraordinaire où ce sont ceux qui payent qui sont emmerdés par ceux qui touchent……………

    1. Val

      @Jo 🙂 combo en l’occurrence.
      Votre deuxième remarque est plutôt une généralité en pays communiste, c’est d’ailleurs un signe infaillible pour les repérer.

  17. Pheldge

    HS : j’ai comme un souci avec l’abonnement par mail aux commentaires : depuis quelques temps, le mail arrive dans ma BàL avec plusieurs heures de décalage. Je sais bien que je vis sur un île peuplée de doux sauvages, mais quand même …
    Donc, si quelqu’un parmi les augustes commentateurs et tateuses connaît ce souci, merci de me contacter, qu’on constitue un syndicat collectif pour exposer nos légitimes revendications, et faire valoir nos droits, auprès du Patronat !

    1. Aristarkke

      La grève perlée, cher Philou, cela existe aussi pour l’ internet grancais…Nameho ! Ne sommes nous pas le phare éclairant le prolétariat, und so weiter…

    2. MCA

      Il fallait bien qu’habiter sur un caillou comporte quelques désagréments quand même!

      Et en plus j’ai vu que le piton commençait à s’agiter et ne devrait pas tarder à secouer ta case.

      Je te recommande donc de mettre la vaisselle en porcelaine et les verres en cristal en lieu sûr et porter ton casque lourd!

      1. Pheldge

        pour ce qui est de « la vaisselle en porcelaine et les verres en cristal « , pas de danger : nous-z-autres, les doux sauvages des isles, nous savons vivre simplement, en harmonie avec la Nature : humblement vêtus de pagnes, nous mangeons nos mets dans des feuilles de bananiers,et buvons dans des noix de cocos* 😉

        *à l’attention de la bande de pervers et de malcomprenants, j’entends par là, le fruit du cocotier !

        1. Aristarkke

          Si tu veux sous-entendre l’ évocation du fruit, vire donc le S de coco…
          Parce que là, nous comprenons ce que tu voulais nous éviter…

        2. Aristarkke

          Pour t’aider à t’en souvenir, pense qu’on parle des noix-de-boeuf et jamais des noix-de-boeufS (avec prononciation intérieure, cela t’aidera grandement).
          Ces jeunes qui ne savent rien… pfûûûuuu

            1. MCA

              Je sais que la réalité est difficile à admettre, mais le Papet a encore l’œil vif et la plume acérée et entends bien continuer à s’en servir.

              Désolé, SG repoussé à plus tard….

              1. Pheldge

                au contraire, ça y’en a SG « premier choix », que si on le laisse trop tarder avant la récolte, il sera dégradé ! 😉

    3. Pheldge

      en attendant, y’a un jour de décalage, et certains commentaires me sont signalés plusieurs fois … ahhh, WordPress … 😉

  18. Nemrod

    C’est quand même pas de bol.
    Y a une bagnole qu’a pris un train dans le Nord aujourd’hui…
    2 morts.
    La scoumoune noire.

  19. Jo le Taxé.

    Et au fait, le petit Macron qui s’était déguisé en Top Gun sur la base d’Istres en Juillet dernier devrait se déguiser en Jean Gabin et direction la Gare de Lyon.!

    Il reste pas une machine à vapeur pour remorquer un TGV ?

  20. Manapany

    Ca va bien.
    J’ai été un de ces fameux auto-entrepreneurs qui, vous le savez, étaient parmi les chances de la nation, prêts à redorer le blason de la France
    Foutaises, comme beaucoup qui ont cru en cette idée libérale, j’ai été laminé, perdant jusqu’à mes dernières économies, en voulant entreprendre.

    Je vous apprécie beaucoup, h16. Mais là, vous dépassez les bornes. Le libéral mérite à partir où nous sommes ensemble. Et je crois que vous vous méprenez sur ce qu’il est en train d’advenir. Les cheminots ne sont qu’un début… le ras-le-bol est général. Bien chanceux qui pourra dire ce qu’il adviendra. Mais ce qui est sûr; c’est qu’on ne pourra pas faire table rase d’un véritable service public, social, et humaniste.

    Surtout à l’heure d’une robotisation et une déhumanisation galopante.

    1. Pheldge

      L’odieux libéralisme inhumain ! pour « mieux de service public », il faut « plus de service public » : je propose donc service public de l’alimentation, service public de l’artisanat etc … une France où tout, absolument tout est organisé et dirigé par l’état, une France de fonctionnaires, dans laquelle, enfin tout le monde, il est vraiment égal, et solidaire et social et humaniste !

      Bon je me moque un peu … Il y a de nombreux pays, dont la situation économique est bien meilleure, et dont le taux de fonctionnaires et assimilés est bien inférieur à nos glorieux 20 %, ça mérite de se poser des questions, non ?

      1. Aristarkke

        De les plaindre aussi car ils ne peuvent pas avoir les excellents résultats constatables dans notre Grance bien-aimée…

    2. albundy17

      « Mais ce qui est sûr; c’est qu’on ne pourra pas faire table rase d’un véritable service public, social, et humaniste. »

      A la place du gvt, plutôt que de me briser les dents sur la sncf, j’aurais tranquillement attendu que la prochaine ouverture à la concurrence fasse le boulot.

  21. zelectron

    Martinez et sa CGT sont doués d’un talent incommensurable, à eux seuls
    ils vont réussir à remplacer de richissimes imbéciles par des pauvres

    En 14 ans (depuis 2004), la France (66 millions d’habitants) a perdu 42 000 millionnaires, Singapour (6 millions d’habitants) en a gagné 46 000 ! grâce aux Chirac, Sarkosy, Hollande, Macron, leurs équipes, leur fonctionnaires et collatéraux.(Lee Kuan Yew)

    Lee Kuan Yew avait prévenu les entrepreneurs européens qu’il recevait : « Votre modèle social ne tiendra pas à cause de la concurrence asiatique ; l’État providence a quelque chose de pernicieux : il démotive ceux qui travaillent et encourage un assistanat de masse. »

    SNCF über alles außer Venezuela

  22. Pheldge

    Manapany, je vous invite à lire cet intéressant article du Figaro :
    http://www.lefigaro.fr/economie/le-scan-eco/le-vrai-du-faux/2018/04/04/29003-20180404ARTFIG00002-ouverture-du-rail-a-la-concurrence-ce-qui-est-vrai-ce-qui-est-faux.php
    Evidemment, il est plus simple, et plus confortable de tenir le discours de Mélenchon ou de Martinez « il faut que l’état paye » avec comme aimable corollaire « faut faire payer les riches et les grosses entreprises »…

    1. Manapany

      Avant tout, je voudrais clarifier un point : je ne fais pas partie du gauchisme, de la mouvance Melenchon, etc…
      Ensuite, je respecte aussi bien l’auteur, que de très nombreux commentateurs sur ce blog (dont vous faites partie).

      Cependant, cet article du Figaro que j’avais déjà lu, est d’un parti pris flagrant. Pas un mot sur ce qu’il s’est passé en Angleterre, cad une dégradation terrible du réseau, et des prix qui ont littéralement flambés sur à la privatisation. Ce qui infirme totalement le discours de cet article. Un peu d’honnêteté aurait été un minimum.

      Par delà ce simple constat, il est utile de rappeler que les grandes innovations et développements en France ont eu lieu sous l’égide du Général, régime qu’on ne peut nommer qu’uniquement « libéral »… Aujourd’hui, les puissances montantes mondiales sont des régimes où le collectif (et non pas le collectivisme) et la cohésion nationale sont forts. A l’inverse de beaucoup de pays occidentaux qui ont abandonné le sens du service public (même si j’en abhorre les excès et turpitudes).

      J’ai peut-être tort – ce ne serait pas la première fois – mais je continue de croire qu’il n’existe pas de mode libéral de société sans avoir une contrepartie sociale qui mène à l’équilibre.

      1. Pheldge

        Dans le deuxième paragraphe, je lis  » Lorsqu’on lui fait remarquer qu’il suffit de prendre un train de banlieue à Londres pour se rendre compte d’une différence notable de prix avec la France, il répond que cela ne tient pas à la privatisation du système ferroviaire britannique en 1994, mais «à un choix politique». Car outre-Manche, c’est l’usager du train qui paie l’essentiel du service, et non le contribuable »
        Je vous ai mis en gras le passage important. .Pour moi, la  » contrepartie sociale qui mène à l’équilibre », c’est de ne plus avoir à payer, à travers mes impôts et taxes, pour quelque chose que je n’utilise jamais !
        « Chez nous les TER sont financés à 80% par le contribuable et à 20 % par l’usager, au Royaume-Uni c’est quasiment l’inverse ».

    2. René-Pierre Samary

      Dès qu’il s’agit du transport, on tourne autour du pot.
      50 miyards de dette pour la SNCF. Mais ailleurs, la même chose, ou à peu près.
      Le fond de la question est que le rail, par sa spécificité, devrait être cantonné dans le transport du « lourd ». Le rail n’est pas adapté au transport des personnes. Le rail a toujours besoin de la route, pour assurer un transport de bout en bout.
      Le rail fut une erreur stratégique dans une politique générale des transports. Autrefois. Ensuite, on « fait avec » cette erreur. Et cela donne ce monstre qui est la SNCF. Ou la Deutsche Bahn. Etc.
      Des monstres qu’il il a fallu combattre. En GB, en Allemagne, on l’a fait. En France… ?
      Pour qu’en France le rail existe et perdure malgré son inadéquation (hors transport du lourd), on (les syndicats, la gauche anti-route, les technos) a fait le choix du TGV. Ça coûte une blinde. Ça se vend bien, mais c’était le mauvais choix : sauver une politique inepte.
      L’accent mis sur le transport de marchandises, sur le ferroutage, c’était la bonne orientation. Oui. Mais il y avait les syndicats.
      Au point où on en est ? Quasiment plus rien à faire. Sauver les meuble, avec les bricolages habituels. Mme Borne baissera u peu la culotte. C’est la France éternelle, quoi…

      1. Hussard Bleu

        Mme Borne est une ancienne de la SNCF, ce qui laisse à penser, quand même…
        J’aurais tendance à voir, derrière les martiales proclamations, venant en réponse au « no pasaran le libéral Macron et sa réforme », comme un début de feinte de balayeur…
        Mais bon, comme il est de règle icite, j’ai mauvais esprit….

  23. Manapany

    Si le rail n’est pas adapté au transport des personnes, alors que faut-il promouvoir ? Le transport personnel (la voiture) ?
    Je ne comprends pas : pourquoi alors des milliers, voire des millions de personnes se plaignent du manque de transport de la SNCF durant ces grèves ?
    Je ne comprends pas votre propos.

    Quant aux « monstres », il s’agit de prendre une carte d’un pays, et de découvrir la véritable étendue du territoire. Aucun intérêt pour des organismes privés, c’est évident. Faut-il pour autant ne considérer que les mégalopoles ? Les seules à prendre en compte ?

    1. René-Pierre Samary

      « Je ne comprends pas votre propos. »
      Ça ne m’étonne nullement. Il faut savoir regarder d’un autre point de vue, sans vouloir vous offenser.
      Le rail existe. Il est utilisé, donc, par des « millions de personnes ».
      La faute originelle est justement qu’il existe, sous cette forme. Les dinosaures, eux aussi, existaient.
      Est-ce si difficile à comprendre que, le rail n’acheminant pas personnes ou marchandises du point d’où elles partent et jusqu’au point où elles se rendent, la route prend toujours le relais ? Le rail, facultatif, n’est qu’un intermédiaire entre deux bouts de route, indispensables. Intermédiaire performant, utile. Certes. Mais on a choisi l’investissement massif sur le rail et de délaisser la route. Et de taxer les usagers de la route. Pourquoi ? Pas pour des raisons objectives.
      Une politique des transports faisant payer à la route ce que coûte le rail est la conséquence d’un point de vue faussé par la politique.

    2. Aristarkke

      Des millions de personnes utilisent un moyen de transport pas cher mais en apparence seulement… Quand on ne paie qu’ une faible fraction du coût réel, tout paraît avantageux et rien cher…

  24. Manapany

    Le rail est donc facultatif ?
    Pensez donc à tous ces franciliens dont je ne fais plus partie.

    La « route » comme vous dites, a été privatisée avec les autoroutes, par notre propre gouvernement, dans des conditions plus que favorables à des intérêts privés. Et cela vous convient ?

    Il y a un hold up « libéral » même sur la façon de se transporter. C’est dans ce sens que je dis que cela ne pourra se faire sans confrontation extrême entre le pouvoir et la légitime volonté des populations à vouloir continuer le maillage social et économique.

    Ce que coûte le rail est très loin que celui qui consisterait à ce qu’il n’existe pas.

    1. Pheldge

      le rail a son utilité, et il se conçoit surtout quand il y a du nombre, dans les métropoles, où un grand nombre de personnes utilisent le même trajet.
      Mais pour desservir des coins paumés, et peu fréquentés, il est avantageusement remplacé par la route. Le rail doit évoluer et s’adapter. La SNCF actuelle est un dinosaure trop coûteux.

    2. Aristarkke

      Selon les contrats initiaux, la plupart des autoroutes payantes devraient maintenant être gratuites ou avec un péage ne couvrant que la maintenance particulière de ces voies là. Mais comme ce qui reste à construire est inamortissable par péage vu le manque d’intérêt des liaisons, on les fait subventionner par les morceaux chargés à péage resté plein pot… et la carte autoroutière Grançaise avance lentement en terme de kilométrage roulable.

    3. René-Pierre Samary

      « Le rail est donc facultatif ? »
      Cette question a peu de sens. Chaque mode de transport a son optimum d’efficacité en fonction de sa spécificité, de ce qui est transporté et de l’environnement. Même le transport à dos de mulet. L’alternative transport +/- en commun – transport individuel doit être également considérée sous l’angle du meilleur rapport coût/efficacité, en prenant en compte l’occupation de l’espace.
      Le rail est un type de transport collectif de personnes et de marchandises. Il suppose l’emploi de voies ferrées, rigides et coûteuses. Le train a vocation du transport en quantité sur des itinéraires rigides. Son absence de flexibilité pose les limites de son emploi. Le francilien que vous n’êtes plus a besoin d’un transport de masse aussi bien maillé que possible. Mais que ce soit pour son trajet travail, pour sa vie privée ou pour ses loisirs, il a aussi besoin d’un transport individuel.
      Les choix politiques sont dictés normalement par des arbitrages raisonnables entre les coûts supportés par la collectivité et ceux supportés par le particulier. La route comme le rail, comme généralement le transport, matériel ou immatériel, nécessite des investissements collectifs et des plans d’ensemble pour ce qui est des infrastructures.
      Mais les choix politiques sont rarement raisonnables. Les idéologies et le clientélisme entrent pour une bonne part dans les prises de décision. La difficulté – la lâcheté – de se remettre en question aboutit à la croissance du dinosaure qui bientôt devient quasi-impossible à maîtriser. C’est la situation actuelle.
      « La légitime volonté des populations à vouloir continuer le maillage social et économique » . Ce n’est pas une argumentation, c’est un slogan. Les populations, bien informées, n’ont pas la volonté d’être ruinées par un monstre irréformable. Voir le lien d’albundy17 plus haut.

            1. René-Pierre Samary

              Non. Ce n’est pas ce que je veux dire.
              Chacun a un éventail d’utilisation optimale, de même qu’un produit. Chaque moyen de transport, depuis la marche à pieds jusqu’à la fusée spatiale, peut être considéré et choisi au vu des divers paramètres qui participent à son efficacité.
              On n’utilise pas la marche à pieds pour aller sur le lune, on n’utilise pas le train pour aller chez carrouff’, on n’utilise pas une péniche pour transporter du frais…
              La combinaison de plusieurs moyens de transports permet souvent d’approcher un optimal dans l’adéquation aux besoins.
              Voilà un chapelet d’évidences.

Laisser un commentaire