La lutte contre le chômage bat son plein, en pure perte.

Pour bien commencer l’année 2019, rien de tel que lancer une bonne petite polémique sur le chômage, sa gestion et les modes d’indemnisation en vigueur en France, par exemple en expliquant ouvertement vouloir combattre la fraude et remettre à plat les sanctions prévues pour les chômeurs qui ne feraient pas les efforts nécessaires pour retrouver un emploi…

C’est ainsi qu’à la faveur du changement d’année, un décret vient d’être publié au Journal officiel, revoyant le barème des sanctions s’appliquant aux chômeurs qui ne respectent pas leurs obligations. Le but affiché est de rendre « plus cohérentes » les sanctions appliquées et d’appliquer le programme présidentiel de Macron qui visait à renforcer les règles en vigueur.

En substance, l’incapacité à justifier une recherche d’emploi entraîne désormais la suppression pure et simple des allocations pendant un mois au premier manquement, pendant deux mois au deuxième et quatre mois au troisième. Le décret accompagne ces changements d’un nouveau pouvoir pour Pôle Emploi, celui de diminuer les allocations, pouvoir jusqu’à présent dévolu aux seuls préfets.

À ceci s’ajoute le renforcement des équipes dédiées à la traque des fraudeurs, ainsi que des chômeurs ne démontrant pas clairement leur volonté de retrouver un emploi.

On pouvait s’y attendre : ces nouvelles dispositions ont entraîné une ribambelle de réactions politiques et de petits articles dans la presse plus ou moins outrés : pas de doute, on veut frapper des individus déjà durement touchés par la crise (l’éternelle crise française) ! Les syndicats se sont immédiatement empourprés, voyant dans ce décret une façon de pousser les chômeurs « à accepter n’importe quel boulot », tout en augmentant les contrôles des chômeurs sans augmenter les moyens pour les accompagner. De la même façon, certains politiciens n’ont pas été en reste pour dénoncer une nouvelle « injustice » faite aux chômeurs.

On regrettera que ni les uns, ni les autres ne se soient renseignés sur ce qui existe outre-France en matière de contrôle : on se rendrait compte que partout ailleurs, les contrôles français passent pour du laxisme tant les règles sont bien plus strictes. En Allemagne, en Angleterre, au Danemark, les exemples ne manquent pas de contraintes plus importantes imposées aux chômeurs pour toucher leurs droits…

Malgré cela, comme on le voit, nos syndicats et nos politiciens franchouillards ne semblent guère embarrassés par leur position délicieusement ambigüe : si, concernant l’impôt, aucun n’hésiterait à monter au créneau pour réclamer toujours plus de contrôles contre les abominables fraudeurs et autres évadés fiscaux, tous semblent étonnamment d’accord pour que la fraude aux indemnités-chômage soit moins contrôlée.

Souhaiter que les cotisations des travailleurs aillent ainsi nourrir la fraude est pour le moins étrange, si ce n’est par un populisme assez gras qui amalgame contrôle plus fin, sanctions plus dures et réduction des prestations systématiques…

D’autre part, la réaction montre encore une fois l’énorme asymétrie des politiciens et des dirigeants syndicats lorsqu’il s’agit de l’argent de l’État : lorsqu’il s’agit de le faire rentrer dans les caisses, tous les moyens sont bons, aucun contrôle ne doit être épargné, personne ne doit passer sous le radar fiscal. La pitié, le compromis ou la modération ne peuvent être de mise. En revanche, lorsqu’il s’agit de redistribuer cet argent si âprement ponctionné, la plus grande largesse, le laxisme le plus sympathique et le plus électoralement rentable seront de mise : arrosons, arrosons, il en restera toujours quelque chose (un poste d’élu, une rente syndicale, un petit ou un grand pouvoir politique qu’on utilisera discrètement un petit matin à son profit bien compris).

Cependant, indépendamment de cette polémique éclairante sur le sens du bien public chez certains de nos représentants, on devra s’étonner du « timing » particulièrement peu judicieux de ce décret : en plein mouvement des Gilets Jaunes et alors que le chômage reste en France dans sa fourchette la plus haute, on pourra se demander ce qui a poussé le gouvernement à insister sur ce genre de mesures alors que le pays traverse une crise sociale sans précédent.

Tout indique que l’heure devrait plutôt être à l’apaisement, aux tentatives de dialogue et à la recherche d’accords communs entre les différentes parties prenantes de ce dossier (patronat, salariés et syndicats – aussi peu représentatifs soient-ils). Le gouvernement, agissant encore une fois comme un chien dans un jeu de quilles, alimente ici encore une fois la rancœur (pour ne pas dire la haine) qui se fait jour contre lui.

Si, économiquement, ces mesures sont probablement nécessaires alors que les finances du pays et de Pôle Emploi sont exsangues, elles sont politiquement désastreuses, et ce d’autant plus qu’en parallèle, 5,5 millions d’actifs ne sont absolument pas concernés par ce problème : alors que le pays semble se scinder de plus en plus entre d’un côté, une population citadine et dégagée des tracas quotidiens par les avantages de la force publique, et de l’autre côté, une population provinciale voire campagnarde de plus en plus soumise à la précarité et aux expédients provisoires, on assiste encore une fois à un durcissement des conditions pour la seconde sans que la première n’en ait à subir le moindre coût.

En réalité, le problème du chômage en France est que, depuis 40 ans, tout a été fait pour le combattre sans comprendre que bien avant cette lutte mal calibrée, il était indispensable de tout faire pour plutôt favoriser l’emploi. Et par emploi, je veux précisément dire celui dans le secteur marchand, qui est le seul qui permet d’alimenter toute l’économie, secteur non-marchand y compris.

Malheureusement, partant de ce principe d’une lutte sans merci, on a tout fait pour augmenter les coûts assurantiels pour les entreprises (selon la logique qu’il faut tout faire pour couvrir, à tout prix, le risque de chômage au maximum puisque, on vous le dit, « on combat le chômage » !) ce qui rend l’emploi plus coûteux donc plus difficile à obtenir ; de la même façon, pour éviter la précarité, on augmente le salaire minimum ce qui exclut un nombre croissant de personnes des emplois les moins bien payés. Ceci impose en retour des cotisations-chômage plus élevées, ce qui augmente encore les coûts assurantiels pour les entreprises (et retour case départ).

Dans ce contexte, la lutte contre la fraude, les petites déclarations incohérentes des politiciens, et toutes les mesures prises sur les 40 dernières années apparaissent comme autant de cautères sur cette jambe de bois que nos élites s’emploient à patiner de leurs efforts inutiles. Et d’ailleurs les résultats sont éloquents : plus la lutte semble féroce, plus le chômage, la précarité et les difficultés des Français face à l’emploi se font durs. Le chômage n’a jamais réellement baissé.

Il serait temps qu’on en finisse avec cette lutte stérile, et qu’on s’attache, enfin, à favoriser l’emploi. Au vu de la politique menée jusqu’à présent, on peut malheureusement douter que ce soit à l’ordre du jour.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires400

  1. Aristarkke

    « rien de tel que lancer une bonne petite polémique sur le chômage »
    Cela permet aussi d’allumer un contrefeu avec les GJ en mettant en avant en plus que ces vilains pas beaux GJ vont le faire augmenter avec tous ces milliards non dépensés « à cause des blocages »

  2. Le Gnôme

    Le nombre de chômeurs étant infiniment inférieur à ceux qui ont un boulot, il convient de protéger ces derniers avec force lois et règlements. C’est le choix de nos élites.

    1. Gerldam

      Pas tant que cela. Avec 5 millions de chômeurs, on ne peut pas dire que ce chiffre est « infiniment inférieur » à ceux qui ont un emploi

  3. Aristarkke

    « tous semblent étonnamment d’accord pour que la fraude aux indemnités-chômage soit moins contrôlée. »
    Il y a quelques semaines, il y a eu des articles parus mettant en exergue une fraude aux prestations sociales à base de faux-comptes basés sur des identités fabriquées.
    Elle paraissait être d’importance avec plusieurs milliards d’euros en jeu chaque année…
    Je ne sais pas pour vous mais moi, je n’ai pas été enseveli sur les articles de suites à ces révélations sauf éventuellement pour constater (en creux) que la volonté de combattre ces abus ne semblait pas bien franche.

    1. Passim

      On parle de 1,8 millions de cartes Vitale, attribuées sur la foi de documents bidons (certificat de naissance) obtenus en Algérie, en Tunisie, au Mali. Ces cartes Vitale ouvrent droit à des prestations (soins, RSA, retraite…). Compte tenu du « panier moyen » de l’assuré, cette fraude coûterais dans les 16 milliards, mais peut-être bien plus…
      https://rmc.bfmtv.com/emission/des-centaines-de-milliers-de-cartes-vitales-attribuees-a-des-fraudeurs-cela-coute-des-milliards-aux-francais-l-etat-doit-maintenant-vraiment-agir-648025.html

    2. Tracy LA ROSIÈRE

      Vous voulez peut-être parler des 14 milliards qui s’évaporeraient sous forme d’une vaste fraude aux faux numéros de sécurité sociale ? Vous connaissez donc l’histoire et si j’en rappelle quelques faits c’est pour le plaisir de savourer.
      Vous avez raison, peu de chose à été faite.
      En 2016, Mme Goulet interpellait le ministère des Affaires sociales : un inscrit sur dix était frauduleux ! Elle demandait ce qu’on faisait contre le trafic de faux documents des résidents, français ou non, nés à l’étranger qui reçoivent pour 14 milliards de prestations. On apprenait que le nombre de dossiers de faux inscrits n’était que 2103 et que 500 autres étaient radiés.
      Voilà pour le travail.
      Des mauvais coucheurs avancent que les gouvernements successifs ne se bousculeraient pas pour réprimer ces fraudes, estimant qu’on donnerait ainsi « une prime » occulte pour s’épargner le soulèvement des banlieues ou s’éviter des complications avec les pays du Maghreb et d’ailleurs… mais tout ça ce sont des inventions de quelques adversaires du vivre-ensemble. On en connaît de ces salopards.

    3. Robert Lepehan

      Il est plus facile et gratifiant en France de distribuer de l’argent que de le controler ou de le réclamer. Les fonctionnaires ne le sentent pas, c’est inquisitive et coercitif, c’est méchant.

      En plus, comme note, la fraude semble etre concentre sur certaines regions amies de la France dans un continent qui ne l’est pas moins. DIfficile de mettre en cause nos allies. Du présent ou du passé, comme l’exemple des retraités centenaires du Mahgreb le montre.

      Pour preuve du premier paragraphe, la saga des avoirs français à l’étranger. Rien n’a ete fait jusqu’a la declaration volontaire menant a taxation. Mais pas question de poser des questions genantes avant.

  4. Aristarkke

    « on devra s’étonner du « timing » particulièrement peu judicieux de ce décret : »

    Monseigneur, je pense comme Madelin que, dans ce cas, il s’agit davantage de connerie que de machiavélisme.

    Le Gouvernement s’occupe d’affaires diverses et variées et lorsque l’une d’elles est prête à être lancée à la mise en oeuvre finale, il y est passé sans aucun égard avec temps et époques. Travail laborieux de fonctionnaires sans sensibilité…

    Cela rappelle la firme SOLEX qui avait lancé (il y a près de cinquante ans) réellement produit à la chaîne, un modèle pliable de Solex sur lequel, par simplification, il n’y avait pas de pédalier (moteur à lancer à la poussette mais l’engin était très léger) mais des pédales fixes sans qu’absolument personne n’ait vérifié qu’il y avait dès lors un changement de réglementation applicable (celle des vélomoteurs), imposant entre autres le recours obligatoire à un casque, non exigible à l’époque pour les cyclomoteurs…
    Cette opération a été un « four » qui a déglingué durablement la firme par des ventes absolument microscopiques d’autant qu’il est quasi-unanimement admis que c’est l’obligation du casque qui a mis fin à la relative hégémonie du Solex sur les cyclomoteurs, en précipitant toute cette catégorie de véhicules dans le néant…

    A noter que cet engin a une cote d’enfer chez les collectionneurs en raison de sa rareté. Façon Ford Edsel 58′

    1. kekoresin

      Des exemples comme ça, la France en compte des milliers. Quand ça marche, les baltringues de résidus socialoïdes s’arrangent pour augmenter sa sainte ponction en mettant les poules pondeuses d’or sur une broche à rôtir. Mais il ne faut pas y aller avec des sabots de 4 tonnes, il faut la jouer finaude en passant par les syndicats qui vont s’émouvoir du surplus de travail dans ces entreprises dont la réussite néfaste va pousser les ouvriers au burn-out en pliant sous le joug de la compétitivité. Alors on rajoute des normes, des petits ajustements qui vont forcer à l’embauche, forcer à des équipements de sécurité, forcer à mettre des pédales aux skateboards… Parce que vous comprenez ma p’tite dame, ça fait de l’emploi et de l’investissement, tout en gagnant en confort de travail, et la santé ça n’a pas d’prix donc c’est hors de prix. La diarrhée normative sous les prétextes aussi variés qu’amusants, tue l’économie et freine le progrès qui sont les deux seules mamelles du confort, de la santé et de l’éducation.

      A ce que je sache, si nos guignols en service depuis 1981 avaient été en place au début du XXème siècle, on serait toujours en carriole hippomobile avec un moteur pour des essuie-glaces fixés sur les œillères des canassons!

        1. Calvin

          Pour chaque norme créée, deux seront bien supprimées… mais cette fois « pas en même temps » !
          Quinquennat 1 de Macron, création de 2500 normes.
          Quinquennat 2 de Macron, suppression de 5000 normes.

              1. Aristarkke

                Meuh non!!!
                Le Patron indique estimer qu’il y aura eu 25.000 nouvelles normes au cours de la première mi-temps…
                Je le vois donc plutôt pessimiste sur ce coup là… 😥

      1. Deres

        Oui, par exemple si je me souviens bien, la Twizy n’a pas un véritable habitacle fermé à cause des règles normatives sur les quadricycles (ce qui permet de les conduire dès 14 ou 16 ans sans permis voiture). Tous les utilisateurs le réclame, mais en mettre fait passer le véhicule dans la norme des voitures qui est beaucoup plus dure (crash test, équipements obligatoires, …) ce qui augmenterait drastiquement le coût unitaire.

  5. Calvin

    Et bien sûr, la diminution microscopique du chômage par la création de fonctionnaires et emplois aidés est à la fois une folie et un autre cause de ce même chômage.

    Helas, les énarques n’apprennent rien de leurs erreurs.

    1. Hussard Bleu

      « Helas, les énarques n’apprennent rien de leurs erreurs ».

      Selon Saint Anselme, mon cher Calvin (dont pseudonyme seul trahit le mauvais vouloir parpaillot), et dans le registre de l’être, ontologiquement n’est-ce pas, un Enarque ne peut commettre d’erreurs.

      Par voie de conséquence, les Progrès de la Connaissance ne peuvent résulter d’une impossibilité de nature : deep waters, Jeeves, what ?

      1. Aristarkke

        Sois patient et longanime avec ce djeune qui doit mener jeûne expiatoire avec force incinération de cierges modèle baobab en suite de la dégelée encaissée hier par l’OM, sorti avec perte, fracas et honte (2/0) par un club d’ auvergnats naviguant au 36me dessous (Nationale 2!)

    2. kekoresin

      Ho les énarques ont au contraire tout compris. Ils savent très bien que le chômage ne les touchera jamais. Ce fléau est bien au contraire très utile dans le système français. Il fait parti de l’arsenal de peur qui tient le mouton loin de leurs prés carrés. Le troupeau réagit toujours aux mêmes stimuli – santé, sécurité, équité – qui sont prétextes aux abus les plus crasses de la part des dirigeants – lutte contre le cancer, lutte contre le chômage, lutte contre les injustices… Que des luttes, que des ennemis, que des vilaines choses qui mettent en péril la république qui est le seul rempart contre l’anarchie et le totalitarisme, traduisez « seul rempart qui empêche les gueux de sauter la clôture du palais ». Comme à chaque fois il s’agit des visées les plus nobles, la fin justifiera toujours ces moyens.

      1. Pythagore

        +1
        Servant également le capitalisme de connivence, le chômage permet de maintenir des salaires bas. Pour ceux qui sont employés, leur emploi est « protégé » mais ils sont payés au lance-pierre, tout bénef pour les grosses boites.

        1. kekoresin

          Les salaires ne sont pas bas, ils sont encadrés et savamment ponctionnés par l’état, par déni de responsabilité personnelle de ces crétins d’électeurs qui se laisseraient mourir sans la sécu!

          Tout cela n’empêche évidemment pas le capitalisme de connivence qui capte une partie non négligeable de la richesse créée au profit de la caste royale et ses féaux!

            1. bibi

              Evidemment pas la moindre source pour corroborer vos dires, pourquoi ne suis-je pas étonné?
              Un jour peut-être apprendrez-vous à ne pas laisser parler vos préjugés et à vérifier vos dires avant de laisser libre cours à vos élucubration stupides.
              lefigaro.fr/impots/2014/09/14/05003-20140914ARTFIG00049-france-allemagne-espagne-les-ecarts-entre-salaire-brut-et-net.php
              Nous avons bien en France les salaires les plus élevés et comment être étonné de cela dans le pays qui détient le record de la dépense publique en part de PIB des pays dit développés!

              Sur ce je retourne écouter Jacqueline Du Pré en me demandant pourquoi Dieu éprouve un malin plaisir à rappeler toujours trop tôt à lui les anges qu’il nous envoie.

              1. Pythagore

                Euh, je ne vois pas bien le rapport avec le propos précédent je dois dire. L’idée était de dire que le chômage crée une situation favorable à l’employeur, vu qu’il y a tjs de la main d’oeuvre dispo, ce qui permet à l’employeur de maintenir les salaires bas. Un graphique qui permettrait d’affirmer ou d’infirmer la thèse montrerait les différences de salaires net à poste et qualification égales entre différents pays.

                1. bibi

                  Un employeur se moque du salaire net de son employer, lui ce qu’il regarde c’est le cout de son employer, et un salarié se moque de ce qu’il coute à son employeur ce qu’il regarde c’est son net après impôt.
                  L’erreur est de croire que le chômage est favorable à quelqu’un alors que le chômage est le résultat du fait que la demande de travail ne rencontre pas l’offre de travail.
                  Votre graphique serait totalement sans intérêt sauf si vous nier la théorie des avantages comparatifs, même en France selon les lieux ou vous exercer votre activité vous n’avez pas le même salaire à poste et qualification égale, un maitre de chais chez Pétrus sera payé plus cher que chez rouge qui tâche.

                2. sam player

                  Pythagore, comme dit bibi, tu fais une erreur de raisonnement en regardant le point de vue du salarié (salaire net) alors que pour un employeur ce qui compte c’est le coût de l’emploi (salaire super brut). L’employeur s’en cogne complètement de ce qu’il te verse sur ton compte.
                  L’idée que le chômage est favorable à l’employeur en permettant de distribuer des salaires bas est une vieille idée communiste : il faut toujours trouver une explication objective à un phénomène qu’ils ne comprennent pas ou qu’ils ne veulent pas comprendre car l’explication réelle irait à l’encontre de leurs idées.
                  (c’est mon avis hein)

                  1. albundy17

                    Ouais, sauf que ce n’est pas l’origine du thread, ça causait pas de l’intérêt ou non, ni du déclencheur coût salarial, mais le fait que les salaires sont amputés de moitié pour un service rendu de merde.

                    Le bibi à encore placé à coté de la plaque, tellement il est nerveux de s’être fait moucher avec son panier de la ménagère 100 % made in france

                  2. Aristarkke

                    Tu es trop idéaliste, Sam.
                    Le comportement d’un employeur est très différent entre le recrutement d’un employé trouvable en abondance sur le marché et celui d’une spécialité plus rare où il sera bien plus accomodant.

                    1. sam player

                      Harry
                      Nan, il paierait 500 balles ce qui vaut 500 balles mais vu qu’il doit le payer 1500 balles alors l’employeur en veut pour son argent.
                      Pour celui qu’il paie 5000 balles il n’y a pas ce problème là… il en a déjà pour son argent.

                      En temps qu’employeur il m’est arrivé de payer un gars plus que moi…

                    2. albundy17

                      En temps qu’employeur il m’est arrivé de payer un gars plus que moi… »

                      Tu travailles seul ?

                    3. sam player

                      Al : il m’est arrivé = action passée
                      Actuellement ça dépend, mais c’est plus des partenaires

                    4. Pythagore

                       » les femmes plus jolies à 25 qu’à 50 ans »
                      @Al, cette façon typiquement socialiste de mettre les gens dans des cases et de porter des jugements arbitraires basés sur des critères arbitraires (sexe, age, couleur de peau, profession…) est complètement débile.
                      Je peux te présenter une femme de 60 ans qui te guérira de ta dépendance aux petites pilules bleues comme une femme de 25 ans, qui donnera plutôt envie à médor de rester à la niche.
                      Par ailleurs tous les goûts sont ds la nature et la notion de beau est très subjective.
                      E.g., j’ai une amie qui adore Miro, pour moi, c’est de la grosse daube.

                    5. sam player

                      Pythagore 13h33
                      Fais pas ton RPS avec tes statistiques perso.
                      On parle du cas général… Macron étant une exception…

                  3. Pythagore

                    Attention! ce post contient des propos turbo-capitalistes à même de choquer les plus sensibles d’entre nous.
                    @Sam, à ma connaissance la main d’oeuvre est une marchandise comme les autres et obéit aux lois du marché. S’il y a pénurie les prix (et donc les salaires) montent, s’il y a excédents (chômage) les prix (et donc les salaires) baissent. C’est tout ce que je veux dire. Veux tu me dire que l’emploie n’obéit pas aux lois du marché ?

                    1. sam player

                      Pythagore, non ça n’obéit pas aux lois du marché car les prix sont faussés par le salaire minimum, les charges, les taxes et les impôts.
                      Certes des qualifs rares font augmenter les salaires d’iceux, mais le taux de chômage n’a aucun rapport avec ce type de job.
                      Le taux de chômage des gens qualifiés est 4 fois moins important que celui des non qualifiés.

                    2. P&C

                      @sam player

                      ça dépend des branches… je peux t’assurer que pas mal de disciplines qualifiées connaissent des taux de chômage importants (en sciences, toutes sauf STEM si on veux schématiser).

                      Cela dépend également du niveau de diplômes : licences et doctorats ont plus de chômeurs que ingé ou BTS.

                    3. albundy17

                      Tu es détenteur d’une licence ou doctorat PC ? Avec quel acronyme, que je me fasse une idée de ta formation stp.

                      J’avais un bon pote colocataire d’une baraque à valenciennes, ne jurant que par le doctorat (me rappelle plus ds quoi, mais la suite du DUT génie mécanique, orienté rdm) il a vite quitté la france pour l’allemagne puis les states, pis après on s’est perdu.

                      Ils se faisait déjà à l’époque des couilles en or :mrgreen: (et avait étrangement choppé une trèèèès belle femme 😀 (avec un cerveau qui plus est)

                      J’en profite pour rebondir sur l’actualité du connard yann moisi, toute la presse s’offusque qu’il trouve les femmes plus jolies à 25 qu’à 50 ans, seule intervention sensée depuis qu’il fait parler de lui ^^

                      Bon, mis à part le HB qui aime quand ça dégouline de partout avec les nichons faisant office de cache sexe, je ne peux pas croire qu’il n’y a que 2 hommes partageant ce constat, vos avis ?

                      Femelle également, hein pour leurs ressentis 🙄

                    4. albundy17

                      rhooo, pyth, ramener ça a des cases socialistes, enfin, bon…

                      mais omme tu l’éoques tout les goûts sont ds la nature;

                      j’ai un gros problème ae le laier, ayant renersé un afé dessus

                    5. sam player

                      Alors 12h37 sur les 25-50 ans
                      C’est trop rigolo comme des gens jugent ce que qqun dit par rapport à l’idée arrêtée qu’ils ont sur la personne vu ses déclarations passées. Genre MLP dit que le ciel est bleu…
                      On peut ne pas apprécer les positions de quelqu’un et pourtant trouver que ce qu’il dit de temps en temps est juste ou tombe sous le sens
                      En lisant les réactions, je pensais que ça devrait le faire un tant soit peu réfléchir… c’est pas gagné…
                      J’ai lu une partie de l’interview et il parle positivement de celles de 40 ans… le bel âge… mais tous se focalisent sur les 25 ans…

                    6. sam player

                      D’ailleurs il dit dans l’interview qu’il s’intéressera aux femmes de 50 ans quand il en aura 60… Personne j’aurais dit 80…

                    7. sam player

                      @ P&C 12h45 sur les branches où des travailleurs qualifiés ne trouvent pas de travail

                      Je te rassure, expert en macramé, non plus.
                      Quand on n’en a pas besoin… ça ne vaut rien…

                    8. P&C

                      @Albundy.

                      Bac techno STL, BTS Bioch, licence de chimie organique option biologie… master pro en ingénierie biochimique et biotechnologies, et doctorat en biochimie agroalimentaire et chimie analytique.

                      Le doctorat ne me sert à rien, par contre je chope des entretiens grâce à l’expérience en infrarouge que j’ai chopé durant ces 3 ans… mon poste actuel itou.
                      Pour encaisser de la thune, il m’aurait fallu un master ou un doctorat en statistiques et assimilé.
                      Ou alors, si j’avais plus de bagout, faire après le master de bioch un master de commerce.

                    9. P&C

                      Yan Moix est un gauchiste dans toute sa splendeur : il énonce des principes à la c*n pour les autres, et se garde bien de les appliquer à lui même. C’est en cela que le personnage est imbuvable.

                      Ce qui choque (apparemment) Marie claire et die, est qu’il tient les mêmes paroles qu’un pick up artist de droite, alors que le gauchiste lambda se garde bien de révéler sa pensée profonde (mais agira de la même façon que le Yan et aura sa Yei Yuan qui lui polira le spectre à la manière d’une geisha).

                      Ont-elles oublié que Brigitte n’est pas la femme de Macron, mais sa mère de substitution ?

                      Comme disent les russes, « la beauté s’achète »… les asiats sont mignonnes et chères. Yan Moix, aux bourses pleines, a les moyens, écoute sa libido, fait fi des grands principes gauchisasses, et va palper de la croupe exotique (d’asiats, les blacks ne valent pas grand chose sur le marché de l’amour, comme les hommes pauvres et accessoirement chinois) bien ferme.

                    10. Aristarkke

                      « Oops perso j’aurais dit 80… p’tain de tablette… »
                      Je me sens moins seul…
                      Cela fait du bien, quelquefois… 😥

                    11. Aristarkke

                      Sam, s’il y a trop de non-qualifiés en offre par rapport à la demande en non-qualifiés, les salaires offerts sont à la baisse en tendance générale. Comme le SMIC bloque cette baisse à un niveau minimal indépassable, tout ce qui est non-qualifié pour tenir un poste non-rentable au SMIC reste inévitablement sur la touche.
                      Les effets directs sont ainsi amoindris mais la règle générale prévaut néanmoins.

                    12. BDC

                      Harry 16h36
                      Donc c’est bien le smic qui crée du chômage, et pas le nombre de chômeurs qui fait baisser les salaires vu qu’on ne peut pas descendre en dessous du smic.

                    13. Aristarkke

                      Vous parliez bien de la tablette, Harry hein ? Pas de la jeunette de 50 ans ?

                      40 ans de bagne ou banc de nage au compteur…
                      Avec la même…
                      Fatalement, comme je n’ai pas détourné une mineure, elle est >50 ans…

                      [C’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes, expérimentée, endurante, demandeuse, toussa]

                    14. Aristarkke

                      Vous parliez bien de la tablette, Harry hein ? Pas de la jeunette de 50 ans ?

                      Ben c’est qu’ici, tous les djeunes (pas à l’aune de Maria Abattoir) me faisaient passer pour l’ancêtre incapable de passer correctement du Lumia WP au Nokia Android (quand on aime, on ne lâche pas…) avec mes démêlés contre le suggesteur/correcteur.

                      Cela dit, j’ai dégoté depuis deux jours, une option intéressante qui transforme le Nokia en mini-tablette graphique où il suffit d’écrire au doigt pour que le texte s’affiche en typo.
                      Là, ce p….n de correcteur fonctionne convenablement d’ailleurs, le malotru!!!

                      Reste maintenant à maîtriser l’écriture au doigt et à bien former mes lettres car j’ai des conventions perso que le bouzin doit apprendre… enfin, j’espère…

                    15. Pheldge

                      C’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes, expérimentée, endurante, demandeuse, toussa
                      Papet, on ne te demande pas de nous raconter les détails nécessairement sordides, de ta vie intime ! 😉

                    16. sam player

                      @ Harry
                      « Sam, s’il y a trop de non-qualifiés en offre par rapport à la demande en non-qualifiés,… »

                      Mets le salaire minimum à 500 balles et la demande augmentera…et le salaire des autres augmentera.

                      Je n’ai jamais payé qqun au SMIC car ça veut dire que si j’avais pu le payer moins je l’aurais fait… et donc en le payant au SMIC j’aurais perdu de l’argent. je préfère sous-traiter dans ce cas.

                      De plus il y a un gros avantage à payer qqun 100 ou 200 balles au-dessus du SMIC quand on peut; le mec est fier et peut rentrer chez lui en disant qu’il gagne plus que le SMIC et le retour est immédiat.

                    17. albundy17

                      « Vous en connaissez beaucoup, des femmes qui ont plus de succès à 50 ans qu’à 25 ? »

                      ouala, les qui disent le kontraire sont des menteurs dont la femme regarde par dessus l’épaule.

                      manque toujours 4 lettres sur mon kla_ier, pénible.

                    18. albundy17

                      « [C’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes, expérimentée, endurante, demandeuse, toussa] »

                      du koup, t’attents impatiemment le kalendrier pirelli fournissant des poses de femmes de sette age.

                    19. Pythagore

                      « Vous en connaissez beaucoup, des femmes qui ont plus de succès à 50 ans qu’à 25 ? »
                      @BDC, c’est à dire que les femmes qui ont du succès à 25 ans ne sont plus dispo à 50 ans, alors que celle qui n’ont pas de succès à 25 ans ont toutes leurs chances à 50 ans 😉

                    20. Pheldge

                      Pythagore @ BDC, il y a également des femmes, qui se marient à 25 ans « c’est lui, je l’aime etc… » ou « je l’épouse parce qu’il le demande », pour déchanter 7 ans et 2 mômes plus tard, et se retrouver à nouveau sur le marché à 50 ans 😉

                    21. BDC

                      Rrhhooo Pythagore, tu as aussi les princesses à 25 ans, trop chiantes et qui sont quittées à 45 ans pour une plus jeune. Et tu as aussi le changement de société en 25 ans : de mon temps la drague n’était pas considérée comme un délit, alors qu’aujourd’hui aux vœux professionnels, mes n+ me snobent pour éviter les accusations de harcèlement sexuel (réflexe anglo-saxon confirmé par une collègue). Encore une fois, belle performance des féministes : l’accès à la hiérarchie genre 2 est maintenant interdit aux genres 1 de moins de 100kg.

                    22. Pheldge

                      Bon, OK j’explicationne : au bout de 7 ans : déconvenue sévère, le mec est un … sauf que y’a les môme, et donc sens du devoir, tout ça, la feumeuh, elle porte sa croix le temps que les-dits, ils soient grands. A ce moment là, elle a quasiment 50 (25 naissance ds moutards, +25 pour qu’ils soient sevrés indépendants. Elle reprend donc sa liberté, et se retrouve sur le marché à 50 balais.

                      Je devine que ce genre de calcul d’Harry métèque, on le pratique pas trop du côté de chez Nabilla 😉

                  4. Deres

                    Et en fait, il faut ajouter au salaire les impôts des sociétés se basant sur la masse salariale. Le 1% logement, le 1% CE, la taxe transport, la taxe parking, … Et bien entendu, les obligations syndicales qui augmentent avec le nombre d’employés. Et finalement, les coûts financiers de provisionnement de 3 mois de préavis de licenciement plus les primes de licenciements ou le paiement d’une assurance de garantie des salaires en cas de faillite je crois.

                1. Hussard Bleu

                  @H16 : « 25 ans et 7 ans plus tard elles en ont 50. Mazette, ça fait vieillir vite, 2 gamins. »

                  Facile, trop facile, Monseigneur ! et surtout… surtout… vous ignorez les réalités des Tropiques !

                  Là-bas, avec la chaleur, l’humidité, et surtout l’ardeur génésique du Genre2 – dont l’ADP est un épitomé à lui seul – le Genre1 vieillit deux ou trois fois plus vite qu’en métropole…

                  Dans les cimetières de l’île Bourbon, on trouve des tombes émouvantes, celles de maris défunts, entourés de celles de leurs sept ou huit épouses successives (parfois concomitantes, s’agissant de musulmans)…

                  @BDC : aux voeux professionnels, il y a donc les petits fours et des canapés aussi ?…

                  @Choupinet : les +size, c’est bien aussi !

                  https:/ /www.demotivateur.fr/article/decouvrez-hilda-la-pin-up-populaire-des-calendriers-americains-des-annees-80-aux-annees-80-9015

              2. albundy17

                Bibi, faut croire que tu le fais exprès. le salaire médian suisse était le même qu’en france en 1970, il est aujourd’hui le double, tu controverse encore une fois à coté de la plaque.

                Et bien sûr encore une fois si je te mets le nez dedans tu vas encore nous faire un silence radio, tu peux commencer tout de suite.

                Pour la source, tu n’as qu’à chercher, ça t’occupera et t’informera

                1. sam player

                  Al comme je l’expliquais à mon fils avant qu’il change de boulot (suite à cette explication) le SMIC a un impact à la baisse sur les salaires des gens qualifiés (cannibalisation) et donc sur le salaire median.
                  Ce que l’employeur donne au manœuvre en survalorisant son salaire, il ne le donne pas à l’ouvrier qualifié : c’est ce dernier qui paie le manœuvre.

                    1. sam player

                      Les salaires des gens qualifiés, oui et je t’ai expliqué pourquoi.
                      Les salaires des gens non qualifiés, non, ils sont payés au-dessus de leur niveau.

                  1. Flaghenheimer

                    « le SMIC a un impact à la baisse sur les salaires des gens qualifiés (cannibalisation) et donc sur le salaire médian »
                    Je pense que vous auriez du mal à trouver des données chiffrées à l’appui de cette théorie (mais je ne doute pas que vous allez quand même essayer 🙂 ). La Suisse et le Luxembourg ont des salaires minimums extrêmement élevés…comme leurs salaires médians.

                    1. sam player

                      Il n’y a pas de salaire minimum généralisé en Suisse, y a juste eu une proposition du côté de Neuchatel en 2017, je ne sais pas où ça en est et de toute façon ce serait trop tôt pour en tirer des conclusions.
                      Les économies qui se portent le mieux n’ont pas de salaire minimum imposés par l’état.
                      Mais ce n’est pas le seul paramètre : chargés, taxes, impôts, réglementation.
                      ———
                      Pour en revenir à mon fils : il s’étonnait que le manœuvre sans qualification qui faisait la petite main gagnait 1500€ alors que le couvreur qualifié avec 10 ans d’experiences ne gagnait que 100€ de plus. C’est logique.

                    2. sam player

                      Coût employeur / salaire net d’impots et de taxes et d’impôts (part revenant au salarié en%)
                      Base salaire brut 50KE couple marié 2 enfants
                      France : 74547 / 37331 (50%)
                      Suisse : 57000 / 39200 (68%)
                      Luxembourg : 55800 / 42600 (76%)

                      Base salaire brut 100KE idem:
                      France : 147988 / 71806 (48.5%)
                      Suisse : 113700 / 76000 (66.8%)
                      Luxembourg : 110200 / 72600 (65.8%)

                      Googler
                      forbes raising the roof
                      il y a tous les pays

                2. Stéphane B

                  Donc on en revient toujours à la même chose si le salaire n’a rien à voir dans l’histoire du chômage. En comparant les deux modèles, Suisse et fRance,, on trouve comme point explicatif le code du travail ET la mentalité.

                  1. plutarque

                    Ce qui m’a toujours dissuadé d’embaucher en France :

                    1. Complexité et instabilité légale et réglementaire (Code du Travail, mais ne pas oublier les conventions collectives, chef d’oeuvres paritaires);

                    2. Surprotection des droits du salarié, issus du 1. En cas d’erreur, on se retrouve avec un poids mort très cher à lourder;

                    3. Niveau des charges sociales salariales / patronales

                    4. Mentalité des plus jeunes que moi : mercenaires, plus intéressés par les RTT que par le boulot.

                    Le niveau du SMIC je m’en tamponne, j’ai jamais navigué à ce niveau; Pour créer de la valeur (TM) il faut des gens qualifiés et les gens qualifiés sont pas payés au SMIC.

                    1. Aristarkke

                      D’accord pour le gros des troupes de la production ou des aspects importants de la production. Mais il y a toujours besoin de petites mains, où que ce soit…

                    2. Aristarkke

                      Mais il y a aussi des patrons rêveurs à trouver le mouton à cinq pattes pour moins que pas cher…

                    3. plutarque

                      @Ari

                      Bien sur pour les petites mains. Je voulais dire que je me suis toujours tenu à l’écart des métiers pour lesquels ces petites mains sont nécessaires.

                      Comme le disait un ancien camarade de promotion, grand humaniste, commercial et poète : « Je parle pas aux pauvres, c’est pas rentable ».

                      ^^

                      (Je plaisante, j’aime les pauvres, j’en ai même parmi mes gens !).

                3. bibi

                  Je fais exprès d’expliquer que quand McDo (Quick, KFC, …) arrive à recruter des employés sans qualification au SMIC, il est légitime de penser qu’un employeur n’arrive pas à recruter dans la restauration un employé sans qualification à quasi le salaire médian dans un pays ou le chômage est à 10%!

                  Vous pensez sérieusement que dans un pays ou le chômage touche 10% de la population active il est possible qu’une offre d’emploi sans qualification pour une rémunération proche du salaire médian ne trouve pas preneur?

                  Le fait que pôle emploi soit organisme d’état ça ne vous met pas la puce à l’oreille quand à la qualité des offres d’emplois s’y trouvant?
                  Et il ne vous vient nullement à l’idée que si un employeur ne parvient pas à recruter via pôle emploi il continue pourtant à publier son offre plutôt que de recourir à des officines privées?

                  1. Hussard Bleu

                    @Pythagore : « j’ai une amie qui adore Miro, pour moi, c’est de la grosse daube ».

                    C’est le peintre préféré d’Afflelou !

                    1. Hussard Bleu

                      @Choupinet :  » mis à part le HB qui aime quand ça dégouline de partout avec les nichons faisant office de cache sexe »…

                      Il convient de ne pas oublier mon atavisme morvandiau :: les nourrices du Morvan étaient fort recherchées et très bien payées au XIX° siècle.

                      https:/ /fr.wikipedia.org/wiki/Nourrice_morvandelle

                      La surabondance mammaire m’a toujours enchanté, bien que mon petit SamSuffy n’ait rien d’une maison de lait…

                    2. Pheldge

                      Afflelou/Miro, désolant ! et après, ça se permet de lever le nez sur mes plaisanteries fines et spirituelles … 😉

      2. Passim

        Eh oui, Keko…
        «Ce sont tous les jours des suppliques, la même plainte quotidienne, le même sanglot: “Des lois! Des lois! Encore! De nouvelles lois! Des décrets pour tout! Des lois-cadres! Une nouvelle législation! Des punitions! Des châtiments! (…) Nous voulons des barrières juridiques, des limites, encore du pénal!»
        Philippe Muray, l’Empire du Bien

          1. plutarque

            @Nemrod:7.1.19.16.09

            Freud ne parlait il pas plutôt de « refoulement du pénal » ? Question aux plombiers et autres ramoneurs de tuyaux qui sont, je le sais, nombreux à nous lire ici…

    3. Deres

      Les énarques sont certains de ne jamais faire d’erreur. Vu que ce sont les plus intelligents, ils sont nécessairement infaillibles …

      Regarder le comportement de notre premier ministre, c’est assez clair. Il a réussi à mettre le pays à feu et à sang, mais il n’en démord pas. Ce n’est pas de sa faute et il a raison contre le peuple. C’est juste que le peuple est bête, archaïque et qu’il n’ pas assez communiqué à ces ignares.

  6. bob

    1) Le chômage est voulu : ca « prouve » que le libéralisme ne fonctionne pas.
    2) Les « contrôles » sont au contraire dans l’idée des gens de gauche une concession au populisme. On sait bien qu’il n’y a pas de travail, mais on va pourrir la vie des petits blancs (et pas désespérer le 93..) qui réclament plus de contrôles. Parce que c’est ce que veut le petit blanc. Donc il sera content. Pan !

      1. Val

        @h16 excellent ! Pour illustter : L autre jour un proche m expliquait que nous étions victimes de l ultra libéralisme. Mes arguments concernant la France ont fait mouche. Alors il m a dit que nous étions victimes de l ultra libéralisme des autres ….

        1. kekoresin

          Ouais Val, y’en a plein des comme ça. Et comme ils se pensent intelligents, ils n’écoutent rien car ils SAVENT. J’en ai subit un à table récemment, un ancien commerçant qui se la jouait lutte finale, un insignifiant qui, en argument final, te dis « je suis plus âgé que toi et tu me dois le respect! » – ce à quoi j’ai répondu au débris « l’âge ne rend pas plus intelligent ni respectable, jamais vu un jeune connard se transformer en vieux sage! » – J’anime aussi des goûtés, des anniversaires, des partouzes…

      2. Duff

        Ceci-dit quand on écoute les syndicalistes de la SNCF, ils sont convaincus que la désorganisation de certains services publiques sont voulus pour rendre l’idée de leur privatisation auprès des « usagers ».

        Ce n’est pas si déconnant même si j’attends toujours lesdites privatisations 😀

  7. Infraniouzes

    La lutte contre le chômage est remarquablement organisée. Effectivement, en France, tout est fait pour combattre et abattre l’hydre maudite.
    Je retrouve par hasard cet article du Figaro.
    http://www.lefigaro.fr/economie/le-scan-eco/dessous-chiffres/2016/01/18/29006-20160118ARTFIG00016-formation-professionnelle-32-milliards-par-an-si-mal-exploites.php
    Tout s’éclaire, tout devient limpide. Entre les paroles et l’action il y a un abîme insondable. Quant à « résultat », c’est un mot qui n’existe pas dans le langage politicien. Laissons-le au méchant secteur capitaliste et libéral.

    1. Dr Slump

      Et encore, le gouvernement Macron a subrepticement pris des mesures pour diminuer le montant du financement des formations permises par le dispositif du CIF, ou CIP, ou CEP (voire CPEF), je ne sais plus comment on doit appeler cette usine à gaz tant elle est sujette à transformation ces derniers mois, et les organismes fongecif ont tendance ces derniers temps à invoquer toutes sortes de prétextes administratifs pour refuser les dossiers de demande de formation.

      Mais bien entendu, cela ne se traduira pas par une baisse des cotisations, pas plus que pour l’assurance chômage. L’état aux abois cherche à gratter du fric partout!

      1. albundy17

        Les apprenants retiennent:

        90% du contenu s’ils l’enseignent à quelqu’un d’autre ou l’utilisent immédiatement.
        50% s’ils en débattent en groupe.
        30% s’ils voient une démonstration.
        20% s’ils ont utilisé une source audio-visuelle.
        10% s’ils l’ont lu.
        5% s’ils ont reçu un “cours” (source: Psychotactics)

        32 milliards au chiottes, les organismes de formations étant plus doués pour les chocolatines, du moment que les subvs tombent

  8. Passim

    Je doute que « le » Gilet Jaune », qui aspire à vivre décemment de son travail, voit d’un oeil favorable les professionnels du chômage, dont il doit croiser beaucoup d’exemplaires. Il ne serait donc pas hostile à ce genre de mesure.

    1. Husskarl

      On parle d’accroissement du désordre, pas forcément des GJ. Les métèques qui casseraient tout, ça pourrait electrochoquer l’état…et même le mettre a bas au vu de leur nombre et de leurs notions civilisationnelles.

  9. cherea

    Bonne année au tôlier,

    « D’un point de vue économique la guerre contre la drogue ne sert qu’à défendre le monopole des cartels de la drogue » Milton Friedman

    Pour paraphraser on pourrait dire que « D’un point de vue économique la lutte contre le chômage ne sert qu’à défendre le monopole de Pole Emploi et affiliés.. »

      1. Chat de nuit

        Vous seriez surpris de voir les emplois de Popaul.. je reçois chaque jour une soixantaine d’annonces toutes fraîches, et je peux vous assurer qu’au moins 50% d’entre elles, lorsque vous cliquez dessus, vous vous retrouvez sur un site partenaire indiquant que l’annonce n’existe plus… question fraîcheur on a fait mieux…

      1. Val

        @ynot17 bof l etatisation des drogues (car nous sommes en France hein ) rapporetrait juste qq taxes de plus à notre état cheri et créerait de nouveaux produits sur le marché noir. La seule raison pour laquelle ce ne sera jamais fait est que l état ne veut pas piquer le business de ses alliés objectifs : ceux qui tiennent les banlieues.

            1. Val

              @al je maintiens ce sont leurs alliés. Qui vote pour eux ? pourquoi l’état les combat si mollement ? Pourquoi en importe t on par palette de 100 000 tous les ans ? Pourquoi l’état est il si dispendieux quand il s’agit d’eux ? Lis « Territoires » de Norek si tu as des doutes .

              1. Dr Slump

                +1, je valide et j’approuve. Il y a une entente tacite entre l’état et les banlieues rieuses, et encore, bien des maires mènent des tractations directement avec des représentants de cités en vue des élections. Y’a un moment quand même où il faut vraiment être aveugle pour ne pas voir ce qui se donne à voir!

              2. albundy17

                Nan, se faire extorquer par plus fort que toi n’est pas un signe d’alliance.

                Et pour le coté électoral, de un les sans papiers votent pas beaucoup, de deux, les taux d’abstentions sont particulièrement élevés ds les cités émotives.(quand ils sont inscrits, là aussi un déficit pour leur allié d’après toi)

                Pour le mollement, j’ai déjà répondu.

      1. albundy17

        Je te rejoins, m’étant d’ailleurs posé la question, n’ayant pas lu le texte, s’il n’y avait pas quelques exemptions. Les télés n’étant pas en grève, cela relève de la possibilité

              1. Vassinhac

                si c’est comme les radios, je préfère quand elles sont en grève. Moins de blabla auto-centré, plus de contenu (typiquement sur France Musique qui ne passe alors plus que de la belle musique sans commentaire inutile).

    1. Pythagore

      Tiens les intermittents, sujet de mon intérêt dernièrement. Enfin surtout des stars du petit écran. Tous ces Ruquiez, et autres animateurs/producteurs/stars/acteurs/journalistes qui encaissent des millions (d’argent publique) et nous font la leçon en permanence comme quoi les riches doivent payer. Ils vivent des intermittents, sans eux, leurs programmes, spectacles, films ne pourraient être montés. Est ce qu’on pourrait pas les mettre à contribution pour les intermittents, histoire de mettre leurs actes en adéquation avec leurs valeurs ?

  10. Pythagore

    « En Allemagne, en Angleterre, au Danemark, les exemples ne manquent pas de contraintes plus importantes imposées aux chômeurs pour toucher leurs droits… »
    Tout à fait, sauf qu’en France une fois de plus, les choses sont faites à moitié. En Allemagne, cela s’est accompagné d’une réduction massive des indemnisations, retraite à 67ans, et réduction du coût du travail.
    Cette mesure à elle seule sans les autres est peu efficace.

  11. Calvin

    À ajouter à ce billet le fait que les élus (ou députés seulement) ont droit aux indemnités chômage, quand ils sont dégagés (pour incompétence ou absence de promesses infaisables).
    Même les virer ne suffit plus…

    1. MarieA

      Une balle dans la tête pour eux et pour toute leur famille.
      Ça évitera les pensions de réversion et les indemnités je ne sais quoi versées aux parents jusqu’au 15ème degré.
      Et à leur charge, les balles.

        1. MarieA

          Pas de tombe. Incinération et ensuite dans l’océan. Adieu.

          Ou, on jette les cadavres dans l’Atlantique, ça nourrira les baleines, requins, dauphins et tout ces machins.
          Les écologistes seront au moins contents d’une de mes mesures.

      1. Hussard Bleu

        Machiavel aussi conseillait l’extermination de la famille de l’adversaire vaincu…

        Mademoiselle du Hâ est sans doute florentine… une autre Sans-Pareille, mâtinée Locuste ou Brinvilliers ?

                1. plutarque

                  Gazelle… C’est comme ça je crois qu’on appelle une jeune femme motocultable dans les banlieues émotives ? Généralement suivi d’un « sale puuuute » désabusé…

      2. MadeInCH

        L’exécution de ministres virés était un standard dans beaucoup de royaumes ou anciens empires.
        Je suppose que l’un des avantages, c’est qu’il n’y avait pas d’ex-ministres frustrés passant à l’ennemi ou complotant.

        1. Calvin

          Mieux, dans certains empires, ministres et hauts fonctionnaires étaient des eunuques pour éviter l’enrichissement familial.
          Bah…
          De nos jours, il n’y a pas plus de balloches, mais la famille de l’élu s’enrichit quand même.

  12. calal

    En Allemagne, en Angleterre, au Danemark, les exemples ne manquent pas de contraintes plus importantes imposées aux chômeurs pour toucher leurs droits… »

    Et les contraintes que ces pays-la imposent aux hommes politiques,facon lutte contre la corruption,nepotisme,abus de bien sociaux,aller retour public-prive, on va les appliquer aussi a nos deputes,ministres et fonk divers?
    tiens curieusement,on va pas s’aligner sur ces points la…

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Disons qu’il y aurait du taf, si on le payait à son prix et non pas son prix + charges + taxes + impôts + coût administratif (le temps de travail nécessaire pour toute la paperasse exigée).

        J’ai fais le calcul sur un devis de travaux de peinture, ça me reviens moins cher de prendre un congé sans solde qu’un entrepreneur, alors même que je suis 2 ou 3 fois mieux payé que l’ouvrier et qu’il mettra 2 fois moins de temps que moi.
        Dans ces conditions, c’est non, et c’est dommage pour tout le monde.

        1. Vassinhac

          +1
          J’ai fait le même calcul. Je bricole chez moi tout seul, je ne suis pas efficace (je ne suis pas dans le « flow » et je fais des blocages avant d’attaquer ce que je n’ai encore jamais fait) même si le résultat est correct.

          J’en suis à me dire que dans ma carrière professionnelle je dois privilégier les postes qui me laissent du temps libre plutôt que ceux qui paient le mieux (et où ma formation – qui a coûté fort cher aux contribuables – serait le mieux valorisée).

              1. albundy17

                Non, je laisse ça aux collègues.

                Enfin si, une fois j’ai fais confiance et me suis fait enculer de 9.000. Bonne expérience de jeunesse.

                  1. albundy17

                    Devis, et avenant au devis si réalisations sup. ou modification

                    Si le client fait en sorte de ne pas payer, c’est esté gratuitement en quelques jours avec commandement de payer.

                  2. Pheldge

                    la règle pour les indépendants c’est devis accepté + acompte à la signature. La prudence recommande d’encaisser l’acompte avant de commencer les travaux.

                    1. sam player

                      Al avec des clients sur des équipements industriels je mettais des bombes logicielles… hi hi tel jour à 10h44 la machine tombait en panne… c’est radical…

                    2. albundy17

                      Pour celui m’ayant entubé, je lui ai fait sa pub auprès des collègues, chez les fournisseurs de la région. (avec des affichettes prévenant de la médiocrité du sieur)

                      Il me restait a faire les réglages du plancher chauffant, 9 réseaux de mémoire.

                      L’on m’a rapporté des sollicitations par ce colossal connard auprès de quelques chauffagistes l’ayant invité à se rapprocher du poseur, je n’avais pas fourni les plans de calepinage et c’est une très longue et onéreuse croix que de régler ça au pif.

                      Au deuxième hiver je fus approché par la maison FRISQUET, l’indélicat mettant en cause le fonctionnement de la chaudière concernant une trop chaude ambiance ds les chambres, ou un froid qualifié de glacial ds les pièces à vivre.

                      J’ai bien sûr fait de la rétention d’info sauf au sujet des méthodes du mauvaishomme.

                      Ça ne m’a pas donné le pognon dû, mais quelques satisfactions grâce aux emmerdements, et la petite facture auxquels il a vraisemblablement été confronté.

                      Pour ma part, je n’ai plus jamais depuis eu ce genre de déboires, formation un peu chère, mais bon.

                      Reste tout de même que toi et moi agissions ds l’illégalité.

                    3. Pheldge

                      ouais , bin malgré ma formation, en 2012 j’ai dû m’assoir sur 70 K€ d’impayés divers : des clients habituels qui ont déposé leur bilan … des petites boîtes de BTP qui se sont cassé la figure, conséquence de 2008/2009 arrivée ici avec 2 ans de retard.
                      Je viens à peine de finir mon échéancier avec l’URSAFF …

      2. WorldTour73

        Oui il ya plein d’emplois non pourvu en France. Mais ce n’est pas au mm niveau que l’Allemagne ou l’Angleterre.
        Je suis sur que si il y avait moins de restrictions, taxes, etc. Je parie que le chômage baisserait drastiquement comme par magie.

        1. albundy17

          C’est une des composantes majeure qui va de pair avec le billet du jour, l’un entraînant l’autre et comme se plait à le dire HB, lycée de Versailles.

          Je me dois tout de même d’un étrange addendum: sur les 12 petits enfants que compte ma belle-doche, aucun au chômage, même celui dramatiquement privé d’oxygène à la naissance (très lent à la comprenette)

          Il doit y avoir une composante culturelle au plaisir d’être au chômage
          Exception culturelle, peut être ?

          1. Pheldge

            Al, la composante culturelle, c’est un mélange de déresponsabilisation de l’individu et de rejet de ses échecs sur « les autres », avec le discours de l’excuse tenu par l’entourage « ah, bin faut comprendre, c’est dur … »
            rajoute à ça le discours démago de certains « le travail est un droit » donc un dû …

          2. Deres

            Beaucoup de chômeurs ne sont pas des glandeurs bien au contraire. Il y a beaucoup de travail au noir et de coup de main. Sans même parler de ceux qui construisent leur baraque avant de la revendre. Avec les allocations chômage, il est très intéressant de les cumuler ces petits boulots (sans charges). Et les faibles revenus associés donnent droit à pleins d’aides variés. Finalement, l’existence de retraite minimale ou de l’assurance maladie gratuite sans cotisation rendent encore plus intéressante ce genre de vie. Les intermittents du spectacle sont la forme ultime de cette forme de travail à mi-temps.

            L’appartenance à un milieu social pratiquant déjà ce genre de vie est donc une forte incitation car pour une partie de la société, c’est très mal considéré.

            Le point final est que les aides poussent les gens à rester dans leur état. En effet, retrouver du travail peut faire perdre brusquement des aides ce qui peut affoler les gens. Et chat échaudé craint l’eau froide. Par exemple, sans revenu, la garde et la cantine des enfants sera souvent quasi gratuite dans beaucoup de commune. Retrouver du travail peut vouloir dire se mettre à payer.

    1. Val

      @paf erreur ! du travail il y en a plein, comme ailleurs. Mais les prix sont faussés alors l offre ne rencontre pas la demande . Le patron fait sans et le potentiel employé de tire ailleurs ou bien reste sous la couette. Tout est une affaire de prix . Et le prix est truqué par les aides, les planchers (smic) les taxes retirez tout ça et tout le monde bossera comme par miracle.

    2. Husskarl

      Il y a du boulot mais mal payé en général, mal situé (IDF) avec des RH qui cherchent le mouton a 5pattes possédant 10 ans d’expérience et demandant le smic.
      Chose déjà évoquée ici, la faute est partagée.

      Mais pour avoir déjà peiné quelques mois à la recherche, oui il y a un vrai problème côté employeur aussi. Il faut tout savoir faire avant même d’arriver et de préférence ne pas être trop jeune mais avoir quand même de l’expérience mais pas trop quand même.
      Et puis il faut toujours avoir travaillé dans le même secteur, le même métier depuis toujours et être une personnalité creuse de préférence…

      1. Stéphane B

        Je me permets de citer ici, de mémoire, un commentaire lu sur un journal de gaucho du Midi, du coté toulousain. Je ne sais plus quel était le sujet de l’article (sans doute sur le RSA ou le contrôle des chômeurs) mais il y avait un commentaire comme suit:
        « Moi, je cherche un pizzaïolo mais je n’en trouve pas. Pourtant j’offre de bonnes conditions avec
        – CDI
        – 35 heures hebdomadaire
        – 100€ mensuel de prime si aucun retard ni absence
        – 1500€ net
        – Mutuelle
        – Tickets resto

        N’ayant personne qui voulait postulé, j’ai donc fait l’inverse et je me suis adressé directement à des personnes demandeuses d’emploi. Je précise de suite que leur niveau était sans diplôme ou tout juste un brevet professionnel. Je n’ai quasiment eu aucune réponse. Les seuls qui m’ont répondu voulaient 2000€ net, ne pas travailler soir et weekend et 6 à 7 semaines de congés payés »

        1. MarieA

          Pitoyable. D’ailleurs il y a tellement d’offres de travail comme celle décrite, que les Anglais, les Sud-Coréens, les Allemands et les Finlandais se précipitent chez nous pour se faire des tonnes de fric sans rien foutre.

            1. Stéphane B

              Pour quelqu’un qui n’ aucune expérience et qui n’aucun diplôme, c’est bien payé. C’est plus qu’une infirmière qui débute ou à qui un patron d’un EHPAD privé propose un poste (avec pour l’infirmière 20 ans de métier)

              1. MarieA

                Justement. On est bien d’accord. Ça donne envie de se pendre…

                J’ai toujours du mal à prendre au sérieux ces déclarations. Ça me fait penser à des annonces sur sites de rencontre qui diraient « j’ai 190 de QI, je suis un génie du violon, physiquement je ressemble à Brad Pitt, je suis milliardaire, etc, etc… et personne ne veut de moi! » Moui…

                Bref, c’est la version d’une des parties, sur Internet en anonyme et sans aucune preuve.

                  1. albundy17

                    « je suis un génie du violon,  »

                    oui, mais si c’est un génie de la mandoline ? :mrgreen:

                    Merci pour ce résumé des annonces que tu consultes, c’est vraiment le désespoir de tout les cotés…

                    Stéphane, 1600 euros pour bosser, c’est une misère, mets toi un peu en situation

                    1. Pheldge

                      1600 euros pour bosser, c’est une misère … mais si c’est ce que tu trouves de mieux, tu fais quoi ? tu dis non, je mérite plus et tu restes avec ton RSA ? si tu n’arrives pas à trouver mieux, c’est que tu vaux 1600 selon le marché à ce moment là, point.

                    2. Stéphane B

                      Remarque Pheldge, si tu fais le calcul de ce que tu peux avoir avec le RSA, 1600€ paraissent faibles. Entre le RSA, l’APL, la CMU, la bouffe gratuite ou presque (enfin, au final c’est nous les cons qui tribuablent grâce à nos impôts qui payons) filée par les assos qui ont du cœur, qui sont catho ou muzz ou populaire, les vêtements que les mêmes assos te proposent,c’est vrai que cela n’incite guère certains à aller bosser.
                      Par contre, pour ceux plaindre qu’ils sont pauvres, ils sont fortiches !

                    3. Pheldge

                      rajoute le tarif social de l’électricité, le quasi gratuité des transports en commun, des cantines, des crèches, le primes de rentrée scolaire, et de Noël additionne le tout, secoue bien, ça fait un sacré effet de seuil ! J’ai l’exemple dans la famille, avec la belle-fille et son mari qui rament avec un bébé, tandis que la cousine, avec un enfant cumule les aides (rajoute API au RSA et APL ) et vit bien mieux, et n’a aucunement envie de se trouver un boulot ou une formation. Elle est partie pour glander 20 ans ! Désolant !

                    4. P&C

                      Heu, je ne sais pas où vous avez vu qu’on pouvait avoir tout cela avec le RSA…Lorsque j’y étais, j’avais 400 euros par mois, et c’est tout.
                      Homme blanc cis genre célibataire, tu n’as droit à (presque) rien.
                      Du coup, je vivais dans une cabane avec mon chien.

                      @Phelge.
                      1600 par mois, c’est pas loin du salaire médian.

                1. Pheldge

                  on a donc eu des déconvenues sur des sites de rencontres ? 😉
                  Au moins, ici tout et clair : y’a quasiment que du retraité ! 😉

                  1. MarieA

                    Quasiment mais pas que! 🙂

                    Husskarl, P&C, et un autre (je ne sais plus lequel!) ont moins de 350 ans!
                    Miracle! Je prie maintenant pour qu’ils ne soient pas mariés! 😛

                    1. Pheldge

                      ah, pour s’éclater et éclater en même temps, il faudrait lui retrouver Mammadou, surnommé l’anaconda ou encore la poutre de Bamako. Un vrai blagueur avec qui elle se fendrait aussi la gueule 😀

                    2. Theo31

                      J’ai aussi moins de 350 ans mais si tu es du genre à snober une invitation à restau avec des excuses bidons, passe ton chemin.

                  2. Stéphane B

                    Marie, Paris – Saint Bireuc, 2h30 en TGV (sauf grève et errements sur la voie). Une petite surprise pour P&C bientôt ?

                    PS: ça fait un moment qu’il n’est pas venu ici le bougre.

            2. Pythagore

              Ca veut simplement dire, que les aides aux chômeurs deviennent moins interessantes à partir de 2000EUR net (presque 2 fois le SMIC !!!), et que c’est à partir de ce salaire que les mecs sont prêts à se lever le derrière du canapé.

          1. MarieA

            Je pense que le problème se situe au niveau de l’accès à l’offre d’emploi.
            Fait-il tout pour que le plus de gens possible soit au courant qu’il recherche quelqu’un?
            Logiquement, on peut en déduire que non.
            Ce genre de mecs quand tu leur parles un peu plus, tu découvres que « je cherche quelqu’un qui ne sait rien faire, qui n’a jamais travaillé et à qui je vais donner un super salaire et je ne trouve personne » ça se traduit en fait par « j’aimerais me décharger sur quelqu’un, je n’ai pas encore commencer à étudier si c’était possible financièrement pour moi, donc je passe mon offre d’emploi dans ma tête et je m’étonne que personne ne me contacte »

          2. Pythagore

            Le SMIC net, c’est ~1100EUR, et il y en a bcp qui en vivent (mal certes). 1600EUR net pour 35h et zero expérience, ca me parait pas mal payé. Par contre ticket restos pour des employés d’un resto ? Un peu bizarre, ferait mieux d’offrir les pizza gratos au personnel.

              1. albundy17

                Pour rester ds le canap et regarder poubelle la vie, avec une coop au coin de la rue pour ne pas devoir acheter une bagnole, ça peut le faire

                1. Stéphane B

                  Pas forcément. Tout dépend de tes loisirs et ce que tu recherches.Perso, cela donnerait 500€ de loyer, 500€ pour bouffer et payer les frais inhérents (assurances, eau, élec, carburant), 200 de coté ou remboursement partiel crédit, ça laisse 400€ pour se vêtir (pas dépensier de ce coté-là) et/ou les loisirs. Donc ça passe très bien.
                  Bon après, si comme quelqu’un d’ici tu veux visiter des lieux non chastes, interdit aux mineurs, ça fait juste, je le concède.

                  Moi, je vis sans souci en solo avec 1600€. Mais je ne suis pas tout le monde et j’ai des activités peu chères.
                  Après la personne qui gueule car elle a du mal à boucler le mois avec 1600€, elle peut faire de la réserve civile, gendarmerie, pompier volontaire, arbitre de foot, rugby, hand, basket, pétanque …. histoire de gagner plus de 100€ hebdomadaire en complément.

                  1. P&C

                    Mouais..
                    J’ai essayé la réserve de gendarmerie, et pompier volontaire. Jamais recontacté malgré relances… sauf, à Nantes… le jour où je devais partir pour St Brieuc.
                    Misère…

        2. MarieA

          Pour info, 21 offres d’emploi Pôle Emploi sur toute la France qui correspondent (quasiment) à ce descriptif.
          Pas trouvé la date exacte de publication de la plus ancienne offre, mais date de plus de 30 jours.
          Une éternité donc.

          On crouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuule sous les emplois et les entreprises qui n »arrivent pas à recruter en France!

          1. albundy17

            « qui correspondent (quasiment) à ce descriptif. »

            Le bien gros problème du français(e) moyen et borné, et de vouloir absolument faire carrière dans SA branche, même ceux qui n’ont pas encore bossé, ou si peu.

            Ds ma région, ça pleure sa race pour trouver des bras, mais bon, faut se lever, alors on a un bon taux de chômage, c’est plus tranquilou de rien branler ds le canap.

            1. P&C

              Oui, mais les patrons ne veulent pas embaucher quelqu’un sans expérience et ayant fait des études hors de la dite branche !

              La seule exception que j’a rencontrée était un patron de PME, plombier de son état, mais :
              – c’est mon oncle.
              – il avait besoin d’un mec rapido car son fils et un de ses potes lui avaient fait faux bond.
              – il savait que je connaissais rien à la plomberie, mais que j’ai reçu une éducation bien cadrée par mon père et feu le grand père.
              – l’embauche s’est faite rapido : « Hô mon neveux, toujours au chomdu ? » « Ben ouais, c’est dur. » « J’ai un boulot pour toi, t’es dispo ? » « Oui, mais je connais rien à la plomberie ». « Pas grave, tu apprendras ». « J’arrive. »
              1600 nets avec les heures sups + prime car on avait fini le chantier en avance (chantier : évacuation des eaux dans une animalerie de labo pharmaceutique… je peux te dire que la m*rde de singe, ça pue). Je ne sais toujours pas souder, mais au moins je sais monter une évacuation des eaux en PVC avec flexibles.

              1. albundy17

                Je ne sais pas comment ça se passe maintenant, de formation BE (dut génie mécanique), je m’y faisais chier, j’ai été embauché ds le TGV Paris-Lille pour un cabinet de courtage et défiscalisation, par le patron.

                Et quand je m’y suis emmerdé, ds une agence immobilière, et quand je m’y suis fais chier, par un labo pharma pour la vente, et quand je m’y suis fais chier, par le patron le plus bienveillant que je connaisse.

                Concernant du plus récent, mes 2 garçons ont été embauché, l’un pour vendre sur les marché, formation staps, l’autre serveur restauration, formation informatique/scientifique.

                1. P&C

                  Et ben c’est pas pareil pour tout le monde !

                  Mon frère, de formation pâtissier… devenu boulanger pâtissier. Il a aussi fait un peu de commerce… en pâtisserie.
                  Mon 1er cousin coté paternel, la fierté familiale, de formation BTS électrotechnique… devenu tech de maintenance itinérant électrotechnique.
                  Le second cousin coté paternel, de formation pâtissier… devenu alternant pâtissier chômeur.

                  Du coté maternel :
                  Mon cousin retardé, aucun diplôme (il ne sait pas lire) super chomiste, marié à une chance pour la France, 4 gamins… il palpe à fond les allocs.
                  Un autre cousin, aucun diplôme (il sait à peine lire), patron en import export de produits qui font rêver.
                  Un autre cousin, de formation ambulancier (quasi illétré), devenu pourvoyeur de divertissements charnels.
                  Un autre, plombier de formation et fumeur de joints (illettré aussi), devenu quelque chose entre l’ermite et le punk à chien. 2 femmes et 3 gosses.
                  Un autre, mécano de formation, devenu… mécano diéséliste.
                  Une autre, vendeuse et fumeuse de joints, devenue… vendeuse et fumeuse de joints. Récemment, elle a obtenu le bac en candidat libre. A 30 ans. Evolution à prévoir donc.

                  Les moutons noirs (ceux à qui presque personne dans la famille n’adresse la parole).
                  Un cousin, petit gabarit (retard de croissance du à mère alcoolique) mais vif et très futé, formation chauffeur routier, devenu commercial dans une boite de transport… et qui s’est tué au boulot.
                  Moi même.

                  1. albundy17

                    Le second cousin coté père, son alternance est voulue, les boulangeries pleurent leur race d’en trouver.

                    Sinon, oui, t’as un joli panel familial ^^

                    Ça montre tout de même le côté culturel, comme je l’évoquais récemment, ma belle doche n’as pas un seul de ses petits enfants ayant connu le chômage, même celui ayant eu gros soucis à la naissance (hypoxie, lésions cérébrales), l’a mis un bail pour obtenir son CAP poissonnier, puis a toujours bossé en grande surface, au bout d’un moment il en a eu marre de puer des doigts, il est maintenant magasinier, et s’est acheté son F2 sur toulouse, presque comptant d’après son père… il doit avoir 30-32 ans.

                    ton couz patron ds l’import export, tu pourrais faire sa compta 🙄

                    1. P&C

                      Non, il veut simplement rester dans sa ville, et ne pas aller sur Grenoble.
                      Et non, le couz sait très bien compter la thune…

                    2. albundy17

                      « Et non, le couz sait très bien compter la thune… »

                      Comme quoi tout le monde dispose au moins d’un talent.

                      Pour ton pâtissier, ben oui, c’est un choix de recharger ses droits et de se vautrer ds le canap, j’ai plus de respect pour le patron import export, j’ai jamais apprécié les patelles

                1. P&C

                  1 semaine après, je partais sur Nantes commencer un CDD d’ingé d’étude, puis ma thèse.
                  Et la R&D en bioch a toujours été plus mon kif que la plomberie. Comme Pheldge le disait, je suis un cérébral.

                  En même temps, jeune, j’ai toujours eu un esprit très fermé… il a fallu attendre la thèse pour que je fasse des progrès en relations sociales et que je m’ouvre à d’autres horizons.

                    1. P&C

                      Ben je suis un peu perdu, et ne sais pas vraiment vers où aller…
                      J’ai bien fait un bilan de compétences, mais ça ne m’a pas aidé… en même temps, je devais gérer le déménagement et la prise de poste à St Brieuc… je devrai sans doute un refaire un autre dans un avenir proche.

              2. Deres

                Je confirme pour la merde de singe … Je me suis fait chier sur la voiture à l’étranger par tout un groupe sous un arbre, c’est autre chose que les petits pigeons de chez nous …

          2. bibi

            Vous supposez que les boites qui proposent des offres sur pole emploi veulent recruter.
            Si Mc Do arrivent à recruter vous ne me ferrez pas croire qu’une boite n’est pas capable de débaucher chez la concurrence veut réellement embaucher un candidat sans expérience aux alentours du salaire médian alors qu’il y a plein de candidats avec expérience qui gagnent moins!

              1. bibi

                Je dis juste qu’une offre d’emploi aux alentours du salaire médian pour un salarié sans qualification qui ne trouve pas preneur est une offre bidon.

                  1. P&C

                    Dans les life sciences, ça peut être 300 cv pour 1 offre.

                    Au fait, je rencontre un bug python/panda bien singulier. Je sollicite ton aide.
                    J’explique :
                    – j’ai créé un df à partir d’un fichier csv.
                    – j’ai attribué les x, y, et z à partir du df en utilisant mondf.iloc[macolonne], et j’ai vérifié avec x.head(). Tout allait bien.
                    – j’ai séparé les données en jeux d’entrainement et de test.
                    – au moment où je veux utiliser xtrain et ytrain pour faire une régression ou un KNN, patatras… python me dit qu’il faut reshaper l’array, ou qu’il n’a qu’une seule dimension là où il attendait deux…
                    J’ai beau eu cherché, je n’eusse point trouvé la solution… et cela me bloque pour passer 2 certifications 🙁

    1. MadeInCH

      Et juste en dessous, on trouve le lien vers la BD originale.
      http://www.lefigaro.fr/assets/pdf/pedagogieimpots.pdf
      Je note 2 choses:
      1- Pour une fois, ce n’est pas le mec noir avec une fille blanche. Mais bon, le mec blanc est bête et la fille crépue à le rôle de l’intelligente. Oui, je sais, je vois trop de choses avec des verres ethnicistes.
      2- Il est clairement dit que l’Etat doit faire des économies. Qui a écrit ça?

    2. Le Gnôme

      Ouaip, il faut taxer les hypers qui ruinent le petit paysan et le consommateur, c’est de la justice sociale. Sans voir évidemment que le payeur de la taxe sera ce même con-sommateur qui paiera son paquet de nouilles beaucoup plus cher.

      Il faut dire que lire les propositions des GJ est une expérience pénible et angoissante, je ne m’étonne plus du déclin de ce pays, le simple bon sens y a disparu au profit d’un gloubi-boulga marxisant qui fait honneur aux capacités de propagande de l’EN.

  13. Terry

    Lutte contre le chomage
    Evitez de publier des graphiques perimes: Fin 2018, le taux de chomage
    aux Etats-Unis d’Amerique etait de 4 % environ et de 6 % au Canada.

    1. Oui c’est ce qui est indiqué ; le graphique date d’il y a un mois et ses données sont correctes. Peut-être devriez-vous éviter de publier des commentaires périmés 😉 ?

          1. Dr Slump

            Arf, j’sais pas pourquoi, j’avais lu « comme accueil pour un migrant ». Malgré tous vos efforts, le tamtam médiatique s’installe malgré tout dans votre esprit!

        1. P&C

          Oui, quel site ?
          Les forums franco canadiens, j’ai essayé. Informatique sans problèmes, biochimie et biologie, nettement moins… pas du tout en fait.
          Les annonces, idem.

      1. albundy17

        Elle ne fait pas polémique, juste quelques points godwin de la part de journaleux, un signe.

        Par contre elle reste très agaçante ds ma tête a revenir en boucle.

      2. Pheldge

        c’est le côté triomphant, vainqueur, qui gêne notre Ségolène, la Reine des Pôles, et qui fait polémique, mais surtout polémique, victor ! 😀

        1. Pythagore

          Tiens j’ai vu dernièrement un extrait d’émission où la reine des neiges apparaissait (Drucker je crois, oui je sais mais c’était le passage de Canteloup qui se foutait de sa gueule, elle avait un peu du mal à déserrer les dents).
          Ben je sais pas quel chirurgien lui a retendu la peau du visage, mais c’est assez impressionant. De ce que je connais ca fait tjs très artificiel mais là pas du tout.

          1. Pheldge

            il se murmure qu’elle se prépare à tourner dans la prochaine production raisineuse : « Granny double anal and facial » alors, il lui faut avoir l’air d’avoir l’air.

  14. Theo31

    Le rêve des politiciens n’est pas d’avoir des travailleurs libres mais des esclaves tenus en laisse par du pognon des autres et des tickets de rationnement.

    1. Rahalala, on vous l’a pourtant bien répété :
      – quand la température monte, c’est le climat, célafoto réchauffement climatique
      – quand la température baisse, c’est la météo, ça ne veut rien dire et de toute façon, célafoto réchauffement climatique.

        1. Nemrod

          Et tous ces africains qui arrivent ça contribue au réchauffement vu que le noir absorbe toutes le longueurs d’ondes lumineuses…c’est prouvé je vous dit.
          c’est d’ailleurs pour ça qu’il fait chaud en Afrique et froid chez les rouquins

          Quelque chose me dit que ma démonstration va pas plaire aux réchauffistes …

          1. Gosseyn

            C’est aussi pourquoi  »l’homme de couleur » est blanc, et non pas noir !
            C’est le blanc pur qui rend visible toutes les couleurs. Parce que le blanc réfléchit.
            Quelque chose me dit que ma démonstration ne va pas plaire à tous …

  15. Jules

    Peut-on ajouter à ce constat que c’est bien pratique de pouvoir faire des modifications contractuelles unilatérales sur une assurance à laquelle on est obligé de souscrire ?

  16. arwen

    Ils espèrent gagner combien avec ces mesures ?
    Si ils diminuent les prestations, c’est pour baisser les cotisations chômages ?
    Encore une mesure décidément indispensable pour la qualité de vie des français.

  17. Jérôme

    En fait il y a trop de chômage car l’état n’embauche pas assez, je le sais je l’ai vu.
    Je m’explique: je gère des contrats de maintenance énergétique et j’ai en contrat un bâtiment de service public. Lors de la dernière réunion trimestrielle, j’étais seul face à 10 (oui 10!!!) fonctionnaires qui « gèrent » le contrat, 4 en visioconférence et 6 autour de la table (dont 4 avaient fait fait les 300km aller retour pour venir, mais bon, dans ma ville il y a de bons restaus). Pendant la réunion qui a durée 2h00, trois ont parlé, deux ont pris des notes, un a envoyé des sms, un autre s’est gratté le nez, etc…
    On a discuté de nos prestations techniques (15 min RAS tout va bien) et le reste du temps perdu (par moi hein!) ils m’ont cassé les roubignoles pour le document machin, le DC4 truc qui n’est pas accompagné des 34 documents complémentaires de mon cul et qu’il faut vite les transmettre au plus vite sous peine de se retrouver en cours martiale, etc…
    Bref, ils étaient 10 pour un contrat à 14000€/an sans difficultés particulières, après tout, je vois pas ce qui les empêche de venir en bus par palanquée de 30.
    Et certains se demandent où passe ce pognon de dingue…

            1. Jérôme

              Je viens du terrain et après une promotion je découvre ce monde de fous. Se confronter à l’administration me donne plus de vertiges que d’être dans le panier d’une nacelle 😉

    1. Aristarkke

      Je comprends votre douleur et votre supplice…
      Ayant eu à gérer des A.S. L. en charge d’espaces publics de circulation (n’appartenant pas au domaine public communal mais ouvert à tous) dans des villes nouvelles, j’ai pu voir à l’oeuvre ce genre de personnages amateur de réunionnite, pour nous infliger les tonnes de normes à respecter… impérativement sous peine de..

  18. BDC

    De toute façon en France on s’en fiche du taux de chômage : on préfère des chômeurs à des travailleurs pauvres et esclaves surexploités, obligés de prendre plusieurs emplois pour survivre. On ne veut pas ressembler à ces pays de forçats comme l’Angleterre ou l’Allemagne, vive le chômage !

  19. kekoresin

    Sujet aux infos de 20h00 – pénurie de main d’œuvre aux USA avec la question que se posent les journalistes français sans avoir la moindre idée de la réponse : « Comment est-ce possible? » Des demandeurs d’emplois se faisant courtiser par les patrons avec une sur-enchère sur les salaires, et ce dans tous les domaines et avec n’importe quelle qualification. Une dame de 60 ans qui postule dans une entreprise de fabrication de camping-cars qui se fait « draguer » par le chef d’entreprise « Venez chez nous, il y a une ambiance familiale. Vous voulez combien en salaire? Bien sur on va vous former au métier… »

    Il semblerait que le méchant abruti de Trump force les gens à se faire embaucher avec de bons salaires – Salop!

    1. Aristarkke

      Ce doit être terrible pour un patron de devoir en être réduit à devoir embaucher des vieilleries de 60 ans pour remplir ses postes de production.
      Demeurer la première puissance économique avec de tels bouts de ficelle et sparadrap…
      Heureusement que cela est épargné à nos zélites qui peuvent fixer le seuil d’élimination des rôles dès les 49 ans.
      Tellement pratique le sous-emploi qui permet un si vaste choix!

    2. bibi

      Putain c’est pas flatteur pour les USA on dirait la France des années 60, cette époque ou la dépense publique était à 35% du PIB (ce qui est énorme) et ou n’importe quel salarié pouvait démissionner le vendredi en s’essayant sur son préavis et bosser ailleurs le lundi.

    3. BDC

      Kéko, on ne dit pas que Trump a relancé l’emploi mais … qu’il a ramené sur le marché du travail des gens qui en était partis (le salaud), et que ça posait des contraintes aux entreprises pour être plus efficaces. 🙄
      Et pis c’est rien qu’un incapable à faire de l’inflation à force d’augmenter les salaires, et nos taux à nous vont augmenter et l’euro sera menacé et on pourra plus dépenser 😥 .

  20. Pheldge

    Il y a au moins 65 % de communistes en France, grâce à un vote des lecteurs du Figaro, journal socialiste de droite : au moment où je poste 55 K votants
    oui 35% non 65% c’est clair, net et sans bavures !
    lefigaro.fr/politique/2019/01/07/01002-20190107QCMWWW00077-le-gouvernement-doit-il-renoncer-a-la-suppression-de-la-taxe-d-habitation-pour-les-20-des-menages-les-plus-aises.php

    1. Le Gnôme

      Ah, j’ai compris que 65 % des votants voulaient que le gouvernement ne renonce pas à la suppression de cette taxe pour tout le monde, ce qui fait qu’il ne reste plus que 35 % de socialistes qui veulent que le maintien de la taxation pour les plus riches.

      Mais peut être ai-je l’esprit tordu.

          1. albundy17

             » mon biquet ! »

            Comme quoi, hein, quelques repas copieusement arrosés permettent pas mal de conclusions ^^ (comme dirait jean claude Dusse

          2. Aristarkke

            Dois-je te féliciter ?
            Eclairer aussi la communauté du blog sur la fraternité déjà considérée par d’aucun(e)s comme contre-nature entre un bourguignon et un flamand (pas rose, en plus!)!!!
            Et que vont dire nos propriétés du genre un ???
            😈

      1. sam player

        Problème de la double négation : renoncer à la suppression… l’ednat, les cocotiers, l’oisiveté, l’alcool frelaté toussa…

        1. Aristarkke

          L’anormalement faible pourcentage de soces doit provenir de cette double négation …
          Il doit y en avoir qui ont répondu non pour dire oui!!! si on considère l’autre sondage où les deux tiers des sondés sont pour le rétablissement de l’ I. S. F. surtout pour les autres…

            1. MadeInCH

              Comme toute nouveauté, un RIC en France ferait des dégâts au début.
              Puis deviendrait la norme.
              Puis les gens votant de moins en moins avec leur rancœur accumulée durant des années, je veux croire qu’ils voteraient plus mieux juste.

              1. albundy17

                umpfff, suis pas certain, ça demandera plus d’impôts pour les autres, et plus d’assistance pour lui.

                Sans parler du foutoir de demandes inapplicables sauf à modifier le carcan législatif et constitutionnel.

                y’a qu’à voir les demandes des gilets jaunes ou des celles qui n’en portent pas qui vont réclamer l’euthanasie des vioques de plus de 35 ans.

                Même en suisse ça commence à avoir des ref à la con

        2. Aristarkke

          Toussa = Une femme trop jeune à la sensualité exacerbée (des Îles, forcément des Îles) avec un vieux en devenir…
          Que voulais-tu qu’il arrivât ???…

          1. theo31

            Putain, Papet, tu peux pas tenir ta langue dans ta bouche ? J’ai tenté de séduire une fille des îles récemment, c’est pas de la tarte. mais c’était avant de toucher mon héritage.

            1. Pheldge

              @theo : je te recommande les malgaches, t’en aura pour ton argent, mais rapidement, t’auras plus d’argent …
              @Ze Papet : madame a 6 ans de moins que mézigues, alors trop jeune ? 😉

        1. Pheldge

          allez, je remets ça : «Gilets jaunes» : croyez-vous à l’utilité du grand débat national ? pour l’instant 10 000 votants
          22% Oui
          78% Non

          1. albundy17

            non, ces crétins diplômés n’arrivent pas à comprendre les mots simples: « arrêtez de nous faire chier »

            Débat stérile.

            T’as vu Pheldge, la résilience a ses limites, j’ai peine à y croire, mais peut être que tout va péter.

            J’ai hâte de voir les retombées des premières futures fiches de paies

                1. MadeInCH

                  Donc dans sous peu fin Janvier. J’avions bien compregnolu.
                  Merci pour la confirmation…
                  Bon.
                  Je vais aller refaire ma réserve de pop-corn et Rivella (bleu, pour la santé!)

            1. Aristarkke

              Contrairement à toi, je ne pense pas que l’impact sur les fiches de paie sera aussi bouleversant qu’escompté.
              Parce que les mensualisés n’auront eu aucun prélevement en janvier et qu’il restera donc sur leur compte cette somme qui compensera.
              D’autant qu’il ne sera prélevé qu’un douzième au lieu d’un dixième…

            2. Aristarkke

              En revanche, c’est lors de la régularisation annuelle que les Athéniens vont s’atteindre puisqu’il va falloir agréger des dizaines d’acomptes sur le compte fiscal du couple…
              Si tu t’appelles Rastakkouaire, cela devrait le faire sans trop de mal ! Mais si c’est Lefebvre ou Martin…

          2. MarieA

            Disons que si c’est le gouvernement qui fait les questions et les réponses…

            « Voulez-vous que les salaires des ministres et secrétaires d’état soient augmentés de 660%? »

            Réponse 1 : Oui.
            Réponse 2 : Evidemment!
            Réponse 3: Absolument!!!

            1. albundy17

              Oui Marie de Râ,

              A l’inverse le RIC proposera:

              « Voulez-vous que les salaires des ministres et secrétaires d’état soient diminués de 2660%? »

              Réponse 1 : Oui.
              Réponse 2 : Evidemment!
              Réponse 3: Absolument!!!

          3. Aristarkke

            Le Griveaux a déjà annoncé la semaine dernière que le gouvernement ne changerait rien à son programme de réforme (in petto : débat national ou pas, pensé tellement fort que cela a été entendu…)

          4. theo31

            Je n’ai toujours pas vu le lien entre la hausse du pouvoir d’achat et la demande d’abrogation du mariage homo. Les macronistes ont bien raison de se foutre de la gueule des GJ et de les enculer à fond.

            1. MarieA

              On pourrait dire que les gens mariés ont des avantages fiscaux qui ont été au départ accordés parce qu’ils fabriquaient des futurs citoyens. Comme l’union de deux personnes du même sexe est stérile par nature, il n’y a pas de raison qu’ils bénéficient de cet avantage fiscal.

              Mais, les GJ n’ont jamais prétendu qu’ils n’avaient que des revendications économiques. Ils réclament notamment plus de démocratie directe.

              Perso, je trouve très bien l’annulation du mariage homosexuel.

              1. albundy17

                tant qu’à faire, faudrait simplement annuler le mariage à la mairie.

                pas pratique le nombre de lettres dont je dispose sur l’ordi, un peu de produit finissant par *d-40 me laisse un faible espoir, mais bon, montre l’intérêt des 26

              2. theo31

                « Comme l’union de deux personnes du même sexe est stérile »

                N’importe quoi.

                Pourquoi les homosexuels devraient-ils financer les avantages fiscaux des autres ?

                1. MarieA

                  @ theo31 9 janvier 2019, 10 h 16 min :

                  Moi, dans mes jours raisonnables, je suis pour le minimum d’état possible, et dans mes bons jours, pour zéro état donc je ne vais pas vous dire que j’approuve tout ce système de je te prends 10 et je te rends 2 si tu fais ci, +1 si tu fais ça, etc… Mais on m’a expliqué qu’en gros, les couples hétérosexuels fournissant des citoyens à l’état français, en échange, celui-ci leur accordait des avantages fiscaux avec le « mariage ». Donc, si on veut garder ce truc là, je trouve recevable l’argument qui veut qu’on n’en fasse pas profiter ceux qui, par nature, ne sont pas concernés par la reproduction entre les membres du couple marié.

                  Et je ne parle du critère impossible de respecter une nation qui fait ce genre de trucs.

  21. Le Gnôme

    176.000 euros pour la petite Chantal pour diriger le grand débat national. Je suis bien content pour elle, mais je trouve cela un peu cher pour des finances publiques à l’agonie. Ca en fait des mètres carrés de moquette pour l’Elysée.

      1. Opale

        Je pense qu’il est loin d’être con. Du peu que je l’ai entendu, ça m’a l’air d’être un vrai geek (dans le sens social du mot) sans filtre, déconnecté, mais pas un con ^^

        1. turlututu

          Ouais, a t’il prévu une prime pour les employés des entreprises qui s’y sont collé et grâce auxquels ça pourrait bien se passer ?
          Mais non ma brave dame l’argent gratuit des autres c’est pour les ponctionnaires auxquels on a osé demander de travailler !

          1. P&C

            A mon humble avis, ça va m*rder à mort, et le Dard malin aura l’air fort dépourvu quand la grogne sera venue… et se montré au grand jour comme le jean f*utre qu’il est.

    1. MarieA

      Et ne pas s’habiller avec une jupe ras la teuch, elle n’y a pas pensé cette professeur diplômée fonctionnaire?
      Encore un moyen de pression pour réclamer je ne sais quel avantage au lieu de bosser. Tout ça aux frais des Français!

      C’est ça son gros traumatisme?!? Il faut savoir que n’importe quelle gamine de sa classe, de moins de 100 kilos, subit bien plus tous les jours sans se plaindre.

        1. MarieA

          Non, ils ont pris des photos à différentes journées. Donc, jupe ras les fesses certains jours, et pantalon moulant les autres.
          Je ne sais pas pourquoi mais je sens qu’à la fin de son congé « maladie », elle va demander à être mutée dans la région où se trouve sa famille ou dieu sais quoi.
          Pur hasard bien sûr.

          1. plutarque

            @ MarieA 9 janvier 2019, 16 h 21 min

            Merci pour la correction, je ne m’étais pas trop « penché » sur le sujet.

            Edit : après une recherche en profondeur je suis, encore une fois, déçu par le manque de professionnalisme des journalistes : impossible de trouver une seule des photos incriminées, ou même un profil fassebouque ! C’est lamentable !

            1. MarieA

              Fessebook, vous vouliez dire?

              Cher Plutarque, est-ce une façon de vous excuser pour m’avoir traitée d’adepte de la religion de l’amour et de la paix? Excuses acceptées!

                1. MarieA

                  Je t’en prie mon enfant. N’oublie pas que c’est moi qui t’ai tout donné et qui te protège depuis là-haut.

                  D’ailleurs, si tu veux me montrer ta gratitude matériellement, sache que je t’en serais très reconnaissante…

                  1. plutarque

                    @AveMaria

                    Noël est passé, c’est trop tard pour que j’emprunte votre cheminée pour laisser des cadeaux sous votre sapin…

                    Et puis nous sommes entre libertariens, adeptes d’Ayn Rand… « there’s no such thing as a free meal » et toute cette sorte de choses
                    ^^

  22. lxy

    Quand on écoute les GJ sensés on s’aperçoit qu’ils sont loins d’être décérébrés. Que le mobile du pouvoir d’achat est loin d’être la principale motivation.

    Qu’en distribuant des miettes de smic en catastrophe le Pouvoir n’a rien réglé du tout (mais ça a fait l’affaire des cheminots et des fonctionnaires) et a même confirmé le sentiment général de l’incomprehension des pouvoirs….

    Que le sentiment général est est que le Pouvoir jacobin, citadin, européiste, mondialiste, mélangiste ne répond plus du tout aux préoccupations de la grande majorité des Français cad immigration, taxations de plus en plus lourdes…

    Mais surtout ils sont absolument scandalisés, révoltés (même racine que « révolution ») de constater le mépris dans lequel ils sont tenus par la haute et la basse aristocratie étatique qui a la même mépris pour les citoyens de base que le noble de l’Ancien régime pour ses paysans (et encore ?) , ou que les puissances coloniales pour les sujets de leurs lointaines colonies.

    Ils ont le ras-de-bol du mépris que leur montre leurs dirigeants.Comme par hasard le dirigeant le plus haï c’est Macron dont les déclarations publiques récentes ont été particulièrement méprisantes et blessantes.

    Une particularité de ce mouvement c’est qu’il n’a pas duré le temps d’un défilé à Paris. Mais qu’au fil des semaines ils ont pu longuement discuter entre eux et mettre en commun leurs expériences de brimades de colonisés (par ex ,les crèches publiques qui ferment à 18h00, vachement pratique pourles parents qui travailllent), les comportements méprisants des administrations, , l’annulation anti-démocratique autoritaire du vote des Français en 2015,

    Mépris du pouvoir central parisien (où les énarques se suivent et se ressemblet et se rassemblent), doublé par le même mépris du pouvoir bruxellois. Et la leçon n’a toujours pas été comprise …on organise un débat national pour parler de tout, sauf des sujets qui fâchent les élites parisiennes et médiatiques D’emblée les privilégiés décident qu’il sera interdit d’évoquer l’immigration. Et pouquoi pas l’Europe, et pourquoi pas l’Administration Et on nomme pour représenter leurs
    demandes une pure représentante de cette élite auto-proclamée à 15000 E/mois

    La blessure est si profonde qu’elle ne se refermera pas en quelques semaines de bla-bla-bla !!!

    1. Opale

      « Monsieur Macron a ouvert la boîte de Pandore, mais vous et lui, vous ne savez pas quand vous la refermerez ».
      https ://www.dailymotion.com/video/x6xyo7g

      C’est parfaitement et tristement vrai !
      +100

  23. lxy

    (suite)
    L’examen des cahiers de doléances suite à la convocation des Etats Généraux en 1789 montre que la grande majorité des doléances portaint précisément sur la lourdeur des impôts ..et les brimades de toutes sortes imposées par les nobles. Aucun de ces cahiers n’ évoque la fin de la monarchie et encore moins une République (savait-on ce que c’était ?).
    Ces doléances ont été détourmées par la bourgeoisie éduquée des villes en une révolution menée à son profit. La grande majorité des biens nationaux ont été achetés par ces bourgeois à vil prix, ce que ne pouvaient pas faire les paysans…Et en prime ce sont les paysans qui on dû se faire étriper pour les guerres de la République en raison de la conscription obligatoire…Tandis que les bourgeois révolutionnaires restaient planqués dans la Garde Nationae de leur ville. Une injustice flagrante qui a déclenché la révolte vendéenne.

    1. MarieA

      Clairement, beaucoup de gens en ont marre d’engraisser ces sales parasites. La guillotine est encore trop douce pour tous ces cafards.

      1. Pheldge

        Tiens, le moment semble bien choisi pour proposer un petit test :
        legorafi.fr/2018/09/20/test-etes-vous-une-pourriture-communiste/

    2. Hussard Bleu

      les Cahiers de Doléances…. c’était une manip des Sociétés de Pensée de l’époque, comme l’a démontrée (démontée) Augustin Cochin, avant que de laisser sa peau au front en 1916, sur la Somme : une grande perte pour l’Intelligence française (au double sens du terme « intelligence » comme le soulignait Maurras).

      https:/ /fr.wikipedia.org/wiki/Augustin_Cochin_(historien)
      http:/ /www.lebreviairedespatriotes.fr/21/05/2013/archives/non-classe/lavenir-de-lintelligence-de-charles-maurras/

      Pour ce qui concerne le rôle des Enarques (de sites) de Rencontre et plus particulièrement la Cara TK de Sarko, tout à fait par hasard, n’est-ce pas, je suis tombé dans le Dictionnaire en Ligne du CNRS, l’équivalent du Littré de notre époque… un vrai HS, hein ?

      http:/ /atilf.atilf.fr/

      Les Puritains américains tranchent souvent d’une décision à prendre en insérant une épingle dans la Bible, et en lisant le premier verset qui leur tombe sous les yeux. Avec un brin d’interprétation, on sait alors ce que conseille Our Lord… Pratique, hein ?

      J’ai donc glissé une numérique épingle dans l’Atilf, et sur quoi je tombe ? hmm? j’ai adoré les exemples tirés de la littérature et de l’histoire (et j’adore Fourier : sa « Hiérarchie du Cocuage » est un chef d’oeuvre d’humour involontaire) : tout cela n’a naturellement rien à voir avec Mme Joano (vici, veni, vidi),

      mais bon, et nunc erudimini :

      PARASITE, subst. masc. et adj.

      I. Subst. masc. et adj.
      A. 1. ANTIQ. GR. ET ROM.
      a) Assistant d’un prêtre, qui prenait soin des provisions des dieux et qui était invité à prendre part aux repas communs. Les citoyens qui s’asseyaient à la table sacrée, étaient revêtus momentanément d’un caractère sacerdotal; on les appelait parasites (FUSTEL DE COUL., Cité antique, 1864, p.195).

      b) P. ext., péj. Personne qui recherchait les repas publics au Prytanée et, par la suite, les tables bien servies chez les riches, payant son écot en empressements, en complaisances, en bassesses. Dans la suite on vit à Athènes des essaims de convives qui s’introduisirent dans les maisons des grands, et en devinrent les commensaux; on les appela parasites, et ce mot se prit alors en mauvaise part (NYSTEN 1814).

      2. THÉÂTRE. Type de personnage de la comédie gréco-latine. Le rôle si comique du parasite, si bien peint par Térence, est encore dans toute sa gloire en Lombardie (STENDHAL, Rossini, 1823, p.130). Le parasite fut un des types de prédilection de la comédie attique. Une pratique analogue se développa grandement à Rome par suite de l’institution de la clientèle (LAVEDAN 1964).
      3. P. anal., péj.

      a) Synon. de pique-assiette, écornifleur. Une tribu de parasites; être entouré de parasites. Dans les dernières années, il devint un commensal, un favori, et comme un hôte indispensable de la maison de Condé. Les grands et les princes ont toujours ainsi aimé avoir à leur table des fous spirituels, des parasites amusants, de facétieux conteurs (SAINTE-BEUVE, Caus. lundis, t.12, 1855, p.45):
      1. … tandis que le modeste artisan (…) va retrouver sa famille et manger avec appétit (…) le morceau de petit lard apprêté par sa ménagère, les heureux du jour courant en voiture à ces dîners priés, où l’ennui corrompt tous les mets que l’art des plus habiles cuisiniers assaisonne: les parasites, en bas noirs, gagnent sur la pointe du pied la maison où ils se persuadent que leur couvert est mis…
      JOUY, Hermite, t.3, 1813, p.138.
      [Empl. comme insulte] Tu appelles-ça des visites (…) après avoir déjeuné deux fois et dîné trois! Parasite! (…) pique-assiette! (LABICHE, Point de mire, 1864, III, 6, p.441).

      b) P. ext. Personne qui vit, prospère aux dépens d’une autre personne ou d’un groupe de personnes. Un franc, vrai, vulgaire parasite; vivre en parasite; parasites sociaux. Le fainéant, le débauché, qui, sans accomplir aucune tâche sociale, jouit comme un autre, et souvent plus qu’un autre, des produits de la société, doit être poursuivi comme voleur et parasite (PROUDHON, Propriété, 1840, p.306). Il croyait qu’il lui suffisait, pour n’être pas un parasite, de payer l’impôt, d’avoir été soldat (MORAND, Lewis, 1924, p.204):

      2. … en appelant tous les citoyens, tous les travailleurs à la propriété collective des instruments de travail, nous affranchissons les travailleurs de la dîme des parasites, du tribut levé par la paresse de l’actionnaire sur le labeur du prolétaire…
      JAURÈS, Ét. soc., 1901, p.191.
      P. métaph.:
      3. Mais partout je ne trouve, en l’absence du maître
      Que d’impuissants pasteurs qui règnent en son lieu
      Parasites sacrés du troupeau qu’ils font paître.
      SULLY PRUDH., Justice, 1878, p.186.

      Parasite de + déterm. + subst. (désignant la chose ou la pers. dont le parasite tire profit). Parasite du budget, du pouvoir. Je vis aux dépens de ma fille (…). Vieux fou! (…) voilà donc où aboutissent tes rêves de gloire! (…) à être le parasite de ton enfant! (AUGIER, M. Guérin, 1865, p.289). [Le prolétariat] n’est pas réduit à être le parasite aventureux et violent des révolutions bourgeoises (JAURÈS, Ét. soc., 1901, p.XXXI). [Géraud:] Oui, j’hésitais [à augmenter son chauffeur]. Non pas pour la question d’argent qui ne compte plus maintenant, mais par répugnance devant ces salaires disproportionnés au travail (…). Ces gaillards-là sont des parasites avisés de la frivolité des gens riches (BOURGET, Drame, 1921, p.89).

      Empl. adj. Qui vit en parasite; de parasite. Attitude, mentalité parasite. On ne se rend pas très bien compte de ce que vaut un moraliste, à quoi il sert depuis le temps que cette secte parasite s’est présentée dans le monde (GOBINEAU, Nouv. asiat., 1876, p.5):

      4. Le bel avantage, vraiment, que celui d’avoir une foule inquiète de postulants pour des places déjà prises: écrivains sans éditeurs, avocats sans clients, médecins sans malades, ingénieurs sans emploi, artistes sans commandes, population improductive, presque parasite, que les atteintes de la misère ne guérissent pas toujours des inspirations de l’orgueil!
      REYBAUD, J. Paturot, 1842, p.45.

      [P. méton. du subst.] Considéré comme un homme à l’aise, du Bousquier menait la vie parasite du chevalier (BALZAC, Vieille fille, 1836, p.280). Le même cachot qu’avait occupé Jouellanos sous le règne parasite du prince de la Paix, reçut bientôt après une autre illustration scientifique et politique (SAND, Hiver à Majorque, 1842, p.66).

      Qui coûte plus qu’il ne rapporte, qui exploite, tire profit sans rien rapporter, qui se pratique au détriment de la société. Commerce, industrie parasite. Le ménage combiné, qui n’occupe que six femmes et six feux là où nous employons trois cents femmes et trois cents feux, réduira prodigieusement la consommation de bois et le travail parasite des ménagères (FOURIER, Nouv. monde industr., 1830, p.19).

      Rem. On relève un empl. fém.: Merci, dit-elle en l’embrassant (…). Ici [chez la baronne] du moins (…) je gagne mon pain (…) chez toi, je serai tout à fait une parasite! (FEUILLET, Honn. d’artiste, 1890, 63-64).

      B. BIOL. ANIMALE ET VÉGÉT. Organisme animal ou végétal qui, pendant une partie ou la totalité de son existence, se nourrit de substances produites par un autre être vivant sur lequel ou dans les tissus duquel il vit, lui causant un dommage.

      On a toujours intérêt à se reporter – et s’en rapporter – aux Classiques…

      Rien à voir : @Albundy : c’est le Monstre aux Yeux Verts qui t’a chatouillé en voyant que j’avais appelé Harry « mon biquet » ?… pfff : c’est juste que je l’aime bien et qu’au surplus, comme tout Grec Philosophe qui se respecte, il porte le bouc…
      Bon, si tu veux, je t’appellerai maintenant « choupinet » : je déteste faire de la peine…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.