La France Clochemerle

L’avantage de la période estivale est qu’elle donne l’occasion à beaucoup de Français de faire des expériences dont ils n’ont pas l’habitude, à commencer par faire découvrir aux urbains les joies de la campagne. L’inconvénient de la période estivale est qu’elle donne aussi l’occasion à beaucoup de Français de la campagne de découvrir certains Français décidément urbains…

Et d’années en années, les faits divers et les petites histoires dont les journalistes sont friands s’accumulent, montrant de façon de plus en plus claire le décalage croissant entre cette France de la campagne et cette France de la ville.

C’est ainsi qu’on découvrait, il y a quelques années de cela, la consternante histoire d’un couple de Grignols en Dordogne qui fut condamné par la Cour de cassation à reboucher la mare qui leur appartient. En cause : le bruit, insupportable pour les oreilles sensibles des voisins fraîchement installés, des grenouilles qui y avaient élu domicile. L’affaire aurait seulement baigné dans le parfaitement grotesque si elle n’avait pris en plus un tour parfaitement ubuesque lorsqu’on découvre dans le même temps que le Code de l’environnement interdit de toucher à cette mare qui abrite des espèces protégées, garantissant ainsi que le couple serait condamné d’une façon ou d’une autre, et plutôt deux fois qu’une.

Condamnable s’ils bouchent, condamnable s’ils ne la bouchent pas : gageons que l’administration française, ses codes, ses juges et son intelligence hors pair sauront venir à bout de ce petit dilemme quitte à ruiner ce couple qui fera un coupable d’autant plus facile qu’il est solvable.

Rassurez-vous ! Depuis cette affaire de 2017, de l’eau a coulé sous les ponts et la situation, déjà bien pourrie à l’époque, s’est largement détériorée : ce genre d’affaires idiotes, qui n’apparaissait qu’une fois l’an à l’approche des périodes de vacances, est devenu maintenant routinier puisqu’on trouve sans mal, dans les journaux locaux puis dans la presse nationale, de nombreux exemples de ces réclamations et autres dépôts de plaintes pour des raisons de plus en plus farfelues.

Que voulez-vous : le confort de la ville peine à atteindre la campagne et il semble nécessaire, pour les Français des villes, de bien faire comprendre à leurs bouseux compatriotes un peu attardés des campagnes profondes qu’il va devenir nécessaire de hausser quelque peu les standards locaux s’ils veulent continuer à bénéficier de leurs visites et de leur tourisme.

C’est donc ainsi que se multiplient les plaintes contre les inconvénients pourtant ancestraux de la campagne. En effet, Homobobo Festivus ne supporte vraiment pas les cloches des vaches ou de ces clochers ridicules qui tintinnabulent de façon insolente aux petites heures du matin, ni les cocoricos éraillés de volailles bruyantes, ni le crincrin lancinant de ces cigales encombrantes qu’on entend partout (zut et flûte, l’armageddon des insectes n’a pas eu lieu !), ni les déjections d’abeilles (oui, vous avez bien lu), ni les bruits mécaniques assourdissants de moissonneuses qui pourraient fort bien passer plus tard ou un autre jour, merde à la fin.

L’avalanche de plaintes idiotes et de comportements crétins des néoruraux est telle que certains maires doivent prendre des précautions à l’arrivée de ces touristes qui croient un peu trop que leurs états d’âmes sont légitimes, et imaginent sans doute qu’on peut régler ces problèmes comme des soucis de bougies parfumées dans un appartement AirBnB pas exactement conforme aux photos sur le site…

On pourrait croire que ces plaintes tiennent d’un simple malentendu de la part de certains individus pas au fait des us et coutumes des campagnes. Il n’en est rien : c’est bel et bien une véritable lame de fond qui s’empare des campagnes françaises qui voient se multiplier ces comportements. La vie à la ville, devenue progressivement inabordable pour un nombre croissant d’urbains, les pousse à aller voir en campagne s’ils y trouveraient leur bonheur.

L’écologie de bazar, vendue de façon permanente dans tous les médias, qui dépeint une campagne quasi-idyllique et définitivement moins polluée que la ville, plus douce et généreuse que le béton, l’acier et l’asphalte citadins, a fini par prendre racine dans les esprits simplistes de ces populations qui y croient maintenant dur comme fer : tout le monde sait que les campagnes sont plus propres, moins bruyantes et plus douces que la ville, voyons !

Dès lors et à mesure que les conflits (et la consternation) s’empilent, il ne faut pas s’étonner qu’en plus des malheurs des campagnards devant gérer leurs semi-débiles incapables de s’adapter aux conditions spécifiques de la campagne, on doive à présent se taper l’inévitable intervention politique. Et c’est Pierre Morel – un récidiviste de ces colonnes qui s’était déjà illustré dans une affaire de pneus neige – qui s’y colle avec brio puisqu’il entend créer des commissions départementales (la commission étant, comme chacun sait, l’alpha et l’oméga de la décision politique en France) chargées de déterminer les bruits et les odeurs qui font partie prenante de la vie locale, ce qui permettrait d’éteindre rapidement toutes les velléités pour les néoruraux un peu bas du front d’ester en justice.

Il va de soi que la proposition est aussi peu opérationnelle (imaginez des Commissions statuant sur le degré de puanteur acceptable pour un purin ou un lisier campagnard traditionnel, pour rire) qu’intelligente tant le problème ne se situe pas au niveau de la loi mais de l’inadaptation de certains à la vie qu’ils se sont choisie et que ce genre de problèmes ne peut jamais se corriger à coup de circulaires ou de décrets.

Cependant, reconnaissons à notre député qu’il a su se placer dans une tendance lourde du moment puisque la République toute entière est bien lancée en terme de lutte contre les nuisances qui grattent, qui irritent, qui froissent et qui turlupinent : pendant que Pierre le député partira en campagne pour catégoriser bruits et odeurs légitimes, l’administration s’ingéniera quant à elle à installer des radars anti-bruits d’abord dans les Yvelines puis un peu partout, pour en finir une bonne fois pour toutes avec les méchants moteurs qui pétaradent insolemment.

Et ainsi, pendant que la France – Clochemerle partira une nouvelle fois dans ses batailles picrocholines, au moins les Français (de la campagne et de la ville) ne s’occuperont pas trop de la croissance globale du pays en berne ou des renoncements lamentables de nos ministres à tenter la moindre réduction de périmètre d’un État pourtant obèse morbide.

À l’inverse de la crise des Gilets Jaunes où la France campagnarde devait aller à la rencontre de la France de la ville pour lui crier son ras-le-bol de ses taxes, contraintes et interdictions qu’elle entendait lui imposer, c’est maintenant la France de la ville qui va à la rencontre de celle de la campagne et, comme par hasard, qui entend à nouveau lui imposer d’autres règles, contraintes et interdictions.

Le dialogue s’annonce déjà aussi intelligent que fructueux, et si délicieusement adapté aux réalités de terrains qu’on ne doute pas que les uns et les autres finissent par trouver un magnifique terrain d’entente : manifestement, le futur est plein d’avenir et de nouvelles lois indispensables, qui tenteront peut-être de compenser l’ardeur des uns à empiéter sur les platebandes des autres là où le savoir-vivre, un minimum de culture, de bon sens et une dose maintenant massive de coups de pieds au cul auraient résolu les problèmes.

Pas de doute : au vu de la tournure des choses, il semble évident que tout ceci va très bien se terminer.

Certaines fins ne sont pas heureuses... (Not everything can end well)

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires148

      1. Aristarkke

        Suis comme Chanteclerc.
        Le soleil n’a pas à se lever quand je ne l’ai pas demandé.
        L’Aventin est une villegiature acceptable.
        😛

          1. Aristarkke

            Une Juva quatre (de mémoire, copie d’une Opel, bien équilibrée de dessin mais copie tout de même) collerait mieux avec une pub Juva.ine

    1. Pheldge

      Bin p’tain, Papet, d’oùsse que tu sors ? on croyait que t’étais claboté, que les clients ils commençaient à me téléphoner, pour réserver les meilleurs morceaux de SG …

      1. Pheldge

        c’est ce qu’il a fait, tu n’avais pas remarqué ? ah oui, c’est vrai t’étais en vacances toi z-aussi, mais toi, t’étais pas collé au smartphone … Le Papet, lui, si : résultat sur les 2400 commentaires, y’en a un bon millier à lui ! 😉

        1. Stéphane B

          Pas d’accord ! Sam, durru et d’autres ont bien ferraillé, à tel point que nous ne pûmes les départager, ayant abandonné la tenue du score.

      1. Pheldge

        ah oui, pour le « produit » … bin, j’ai rappelé mes clients, en leur disant que je gardais note de leurs commandes, mais que la livraison se ferait « plus tard » 😉

  1. baretous

    le pire ce sont les gens d’origine rurale partis travailler « à la ville  » et revenant au village. Les vrais citadins en ont tellement chié en ville qu’ils sont relativement compréhensifs .
    Baretous, agri 🙂

      1. Aristarkke

        Le patronyme du député est Morel-à-l’Huissier…
        Député du département Lozère.
        Se distingue toujours par ses propositions farfelues…
        Mais pourquoi Napoléon, dans son Code Civil, n’a-t-il pas prévu le cas des bruits ruraux devant être endurés sans recours?
        Il n’y avait quand même pas que des paysans à son époque, même si le pourcentage en était énorme.

        1. P&C

          Hum… parce que les gens en avaient rien à br*nler ? Et sans doute aussi parce qu’ils avaient des problèmes autrement plus sérieux ?

          1. Jacques Huse de Royaumont

            Les révolutionnaires, pourtant pas avares de c*nneries destructrices, n’avaient sans doute pas imaginé qu’une telle bêtise était possible.

          1. Aristarkke

            Je ne parie pas lourd que le voisinage te suive sur ce coup-là, surtout aux aurores. Il en viendrait à implorer ton remplacement par un coq…

        1. Zer

          https://www.youtube.com/watch?v=qMvTLbwwIK4

          In the name of the Lord
          I come against you — carried forth by the wind of your fall
          Behold and ponder;
          Hell is made anew — the brimstone comes alive

          Come and greet the judgment — in which you shall dissolve
          Bow and give thanks for we have pillaged God — and made his vengeance our own

          In the name of the Lord
          I come against you — high on the sweet irony of the cross
          Behold and ponder;
          You will have no peace — no restless and rootless fall

          Come now, greet the downfall — of your revered free will
          Bow and give thanks for we have built on death — and made her hunger our home

          In the name of the Lord
          I come against you — carried forth by the wind of your fall
          Accept now the flame
          In which you shall be cleansed

          Behold and ponder;
          Hell is made anew
          See now, the brimstone of my psalms come alive
          Accept now the faith in which you shall devolve

          Come and greet the judgment — in which you shall dissolve
          Bow and give thanks for we have pillaged — and made his vengeance our own

  2. Aristarkke

    Dans ces histoires de Clochemerle, je ne comprends pas que ne soit mis en avant le fait que ces néo-ruraux achètent *en l’état*!
    Non seulement la bâtisse mais l’environnement qui est autour et va avec.
    Je sens qu’on aura une autre version de cet adage quand un néo rural entamera de se plaindre du bruit des TER dont il aura découvert les voies à 50m de son achat, le lendemain suivant…

  3. Aristarkke

    Monseigneur, il m’est agréable de voir que vous n’avez pas loupé le panneau avertisseur des particularités campagnardes. Il devrait être rendu obligatoire d’en faire viser une copie à tout acquéreur campagnard. Histoire de mettre fin à ces procès croquignolesques.

    1. Calvin

      Cela ne mettra pas fin à cette folie urbaine de croire ce qui est bon pour les autres.
      Au contraire, cela pourrait exciter les arrivants sûrs de leurs pleins droits, et se sentant soutenus par les élites aux petits soins des bobos…

      Mais que ce panneau est drôle et juste !

  4. Aristarkke

    Voyez, Monseigneur, combien votre hachsaizine me revigore !
    Quel violent sevrage m’avez vous obligé à endurer!
    Est-ce bien charitable que de faire passer ses vacances avant le confort de ses ouailles???
    (je ne le pense pas)

  5. Aristarkke

    Je ne sais pas pour vous mais je pressens qu’un député va finir par proposer un test des bruits des alentours à faire exécuter préalablement à la vente façon amiante, séismes, inondations, etc… Idem pour les locations…

    1. Calvin

      Non.
      En France, la loi doit s’appliquer partout, et cela rendrait les villes inhabitables selon ces critères.

      Seule la campagne doit être touchée…
      « Delenda Rusticum est »

    2. Pheldge

      excellente idée : un diagnostic sonore obligatoire ! avec pour faire bonne mesure, une agence nationale du bruit et des nuisances sonores, avec une délégation dans chaque région et département. Une idée comme ça, ça te sort des milliers de personnes du chômage ! 😉

  6. Aristarkke

    Carrez, avec sa loi de métrer exactement les lots de copropriété, entendait mettre fin à des vagues de procès alors en cours, discutant des rabats de prix pour cause de m2 moins nombreux qu’annoncés…
    Double effet kisscool : moins de procès et augmentation de la production de TVA par des activités pseudo-economiques…
    Tout bon pour Bercy…

  7. douar

    Ce n’est pas pour dire, mais le même phénomène est à l’oeuvre en ville, à Paris par exemple où certains viennent s’installer dans des quartiers animés, puis au bout de quelques temps, trouvent que c’est vraiment trop bruyant, ya trop de lumière et toussa.
    Comme disait Achille talon ( ou est ce Lefuneste?), à quand une loi pour interdire les voisins?

  8. Orior1638

    Appliquons enfin la remarque de Alphonse Allais « Construisons les villes à la campagne, l’air y est meilleur ». Ca permettra enfin, aux urbains de se familiariser avec les bruits de celle-ci…

  9. Theo31

    Les crottes d’abeille, j’ai cru que c’était une blague. Mais non, les cons sont toujours en avance. Vivement l’expatriation.

  10. Nemrod

    J’y habite à la campagne et suis chasseur comme tout le monde le sait.
    Vous dire si je suis accoutumé aux nuisances des néoruraux…
    Bon le rural est partagé car on préfère quand même eux à personnes dans les baraques mais faudrait les rééduquer avant.
    Leur faire comprendre déjà que le droit de propriété ne s’applique pas qu’à leur jardin et leur bicoque.
    Ensuite que la campagne fantasmée n’existe pas…mais ça ils le découvrent assez rapidement.

  11. Jacques Huse de Royaumont

    Au fait, comment se comportent les néo-ruraux avec les moustiques qui sont plutôt nombreux à la campagne ?
    Parce que désormais, pour être un bon bobo correctement éco-conscientisé, il ne faut plus les tuer.

      1. Jacques Huse de Royaumont

        il est anti-spéciste, pour lui, toutes les espèces se valent, insectes, mammifères, pas de hiérarchie. Par exemple, il n’hésite pas à mettre la biche au niveau des mites.

  12. albundy17

    Cerise sur le gâteau, ça encombre les tribunaux qui n’ont vraiment pas besoin de ça:

    francebleu.fr/emissions/tous-europeens/tous-europeens-du-jeudi-5-mai-2016

    1. sam player

      « En parallèle, les procédures sont très longues en France : en première instance, un Français devra attendre en moyenne 304 jours pour voir son cas jugé, contre 19 jours au Danemark, 91 aux Pays-Bas, ou 133 en Suède. »
      ——
      Tu dis que ça encombre les tribunaux, mais en fait il faudrait déjà que les gens paient le vrai coût de la justice (j’ai jamais reçu de notes de frais des tribunaux) et supprimer l’aide judiciaire : laisser les avocats se payer complètement au %age : si le cas est intéressant y en a des wagons d’avocats que ça intéressera. Et comme je disais avant à notre ami commun durru : l’arbitrage.

      1. Higgins

        Talonette 1er avait instauré un moyen efficace pour limiter les recours abusifs. 35 euros de droit en première instance, 120 en appel, le toit remboursé en cas de succès. Normal 1er l’a évidemment supprimé alors que les premiers effets positifs se faisaient sentir.

  13. Passim

    « Homo festivus »…
    Le patron aurait-il profité de ses vacances pour lire, ou relire, « Après l’histoire » de Philippe Muray ?
    Merci pour cet excellent billet.

  14. MCA

    « autres dépôts de plaintes pour des raisons de plus en plus farfelues » comme d’habitude, on s’américanise avec 10 ans de retard.

    Pour les bruits à la campagne j’ai trouvé la combine, c’est moi qui les fait et de préférence à partir de 14h00 (motoculteur, tondeuse, taille haies tout y passe).

    Pourquoi 14h00, très simple, c’est l’heure où les campagnards font leur sieste et vu les retours du voisinage … saletés de parisiens! MDR… :o)))

    Quand je leur dis que les parisiens les aiment je n’ai qu’un succès d’estime… jamais contents ces provinciaux! :o)))

    Trève de plaisanteries, depuis le temps que je le dis, il va falloir que j’aille souhaiter bonjour à Maurice le coq.

    L’animal frondeur a élu domicile à 400 mètres de chez moi et pourtant ce n’est pas faute d’être sorti aux aurores pour tenter d’entendre sa complainte; que nenni, point de « cocorico » matinal, muet comme une tombe le coq de l’île, Maurice. (pensée émue à l’ADP).

    1. Citoyen

      Normal, Maurice attend le verdict pour septembre, pour savoir si sa tète va rouler au sol, ou pas …
      En attendant, Maurice la joue profil bas ….

      1. MCA

        Au moins un qui ne se plaindra pas de la lenteur de la justice.

        S’il attend le compte rendu de jugement, il est probable que l’animal décède de vieillesse avant qu’il ne paraisse.

  15. baretous

    la maison de votre voisin est à vendre et vous êtes intéressé. Vous voulez faire fuir les éventuels acheteurs. J’ai la solution pour vous :

          1. Pheldge

            la pintade, il faut la farcir, toujours. Demandez à notre experte en élevages et pâturages (où elle aime baguenauder), Dame BDC aka le Très Sublime : la pintade, elle aime être farcie ! 😉

            1. Pheldge

              ahhh, c’est toi qui le dis … remarque que pour être honnête (ce que je suis toujours, n’en déplaise aux fâcheux ) la perche était tendue, voire turgescente 😉

        1. UnLorrain

          Merci pour le lien,je me lasse de mon Benelli auto ( manque de  » distinction « ,il faut toujours montrer son arme cassée lors de rencontres lors de l’exercice de chasser ) je feuilleterai le site. Anecdote concernant une pintade égarée, s’installant chez moi avec 2 poules de même couleur, elle passa quelques nuits,progressivement domestiqué visiblement, une nuit elle vont mourir les 3,le renard a le dos large,c’est un mustelide qui les tuent. ..la fouine excelle,elle est une tueuse née ce n’est pas exagéré de le dire.

  16. Stéphane B

    Je suis surpris que le patron n’ait pas fait son billet sur le Cambodge et la mort du n°2 des khmers rouges, communistes trotskistes qui furent soutenus par nos chers gauchiasses et dont libération annonçait qu’enfin, le drapeau de la résistance flotte sur Phnom Penh dans son édition du 17 avril 1975

    1. sam player

      Ça serait lui rendre trop d’hommage.
      Pour rappel il n’a pas du tout été condamné à perpétuité pour l’extermination du 1/4 de la population, l’instance internationale en charge (l’ONU ?) ayant considéré que ce n’était pas un génocide… vu que ce sont des khmers qui ont tué des khmers… il a été condamné pour le massacre de quelques vietnamiens je crois… c’est tout…

  17. Tess

    En dehors de ces petits bobos qui gueulent parce qu’ils n’arrivent à vivre chez les bouseux. Je trouve que Macrotte accélère la chute des finances à vitesse vertigineuse pour le temps passé aux manettes.
    Quand je vois la pimprenelle qui remplace Drunker (Junker) elle est pas mieux. Elle veut concentrer toutes les politiques nationales à Bruxelles. Donc pomper encore mieux ceux qu’on quelques économie.
    J’ai toujours dis que l’Europe est une grosse merde depuis le début (voter pour le traiter de Maastricht déjà c’était du lourd pour l’avoir épluché à l’époque). Nos problèmes de migrants(pardon chances pour l’Europe) ne sont pas près de se résorber, et les financer ben on va gratter tout ce qui à gratter même les fonds de slip. Je ne parle de la merde économique il va falloir se saigner jusqu’aux os. Faut ce barrer de ce marasme !

    1. MCA

      Quelle tristesse, j’en ai la larme à l’œil.

      Cela dit certains ont trouvé un moyen efficace pour redonner du pouvoir d’achat aux français, on ne va quand même pas bouder ce plaisir.

    2. UnLorrain

      Si le « radar en mouvement  » ( c’est écrit ainsi sur mon avis de procès NON verbale ) se multiplie ce sera l’hécatombe de permis et ce qui peut s’ensuivre. Je suppose que même l’usager possédant le hautement prohibé détecteur de radar tel le Valentine one se sera plus tranquille : est-ce que dans la file de voitures que je vais croiser,ou rattraper, mon Valentine one a détecter cet éventuel radar de façon certaine ?
      Qui possédera ce radar sera sur de gagner. Il pourra même s’en gargariser en parlant a sa conscience, se dira un truc du genre « ooooh on est vache là ‘

        1. UnLorrain

          Le prix d’une relative tranquillité. …si nous parlons de ce détecteur. Il fut a 750 euros a ses débuts. J’ai utilisé un BTST,250 euros, malgré ses lacunes certaines, il m’a sauvé de 6 mois de retraits-boulot de chauffeur certainement flingué -et les 6 points qui dégagent. ..il a comme lacune,entre autres,qu’il bipe a n’importe quel infrarouge à plus ou moins proximité telle une porte automatique de magasin.

  18. Charles Laboutre

    Hors-sujet du jour

    Au grand dam des immigrationistes, une revue de l’Aide Medicale d’Etat est missionnee. https://www.nouvelobs.com/20190802.AFP1773/sans-papiers-grandes-inquietudes-sur-une-reforme-de-l-aide-medicale-d-etat.html

    Maid pas d’inquietude.

    Une nouvelle circulaire de la CNSS autorise les hopitaux a substituer aux justificatifs d identite et de residence de 3 mois pour l’Aide Medicale d’Etat une attestation sur l’honneur.
    http://www.mediam.ext.cnamts.fr/cgi-ameli/aurweb/ACIRCC/FICHE?ARCHIVE=ARCHIVENON&DATDEB=28%2F07%2F2019&DATFIN=31%2F07%2F2019&aur_offset_rec=3&FIC=2019/CIR-27-2019.PDF&TYPRECH=MULTI&SEL=O

    Nous voila rassurés.

    1. Gosseyn

      Il y a un problème de démocratie plus que d’immigration, en France : Faisons un référendum à caractère décisionnel sur l’immigration pour tester la démocratie !

      1. MCA

        La démocratie n’existe pas, c’est une vue de l’esprit comme la liberté, l’égalité… tout simplement car elle est impossible à mettre en oeuvre.

        On en parle comme d’un but sublime à atteindre mais au nom de quoi 50% des voix + 1 représente la volonté générale imposée à 50% des voix-1?

        1. Gosseyn

          Vous soulevez une application numérique d’un concept ; c’est la première vue de l’esprit. Ensuite, tout est relatif et il n’y a aucun obstacle de principe à opposer à la mise en œuvre de quoi que ce soit. Au final, quel que soit le choix de l’électeur, il n’est jamais binaire puisqu’il porte par définition sur un choix à porter sur un sujet complexe. Faites par et pour exemple un vote pour ou contre la démocratie ; vous aurez deux choix exprimés recouvrant un nombre conséquent d’arguments. Ce choix reflète une réponse supposée juste à la question posée. Si ce choix varie, c’est que ce sont les paramètres de la question qui ont varié ; ce qui valide à nouveau la réponse.

          1. sam player

            Bah faudrait déjà définir le mot que vous mettez dans la consultation.

            MCA a raison. Avec le principe de démocratie 50%+1 de la population pourrait légalement tuer les 50%-1…

            Le libéralisme est plus clair à ce sujet.

            1. albundy17

              Il y a longtemps que l’on a amélioré le concept en fabriquant la beuhete immonde que les cons votent pour elle pour faire passer des macrons à 16 %

      2. Husskarl

        Et quand les métèques se seront multipliés et qu’ils auront 51% des voix, chanterez vous encore de mode de gouvernance ridicule ?

        1. Gosseyn

          Ce mode de gouvernance ridicule est à même de répondre à cette problématique comme à bien d’autres. Son côté ridicule vient du fait qu’il est dévoyé par les adversaires de la démocratie.
          Qui peut faire confiance à ceux qui dévoient la démocratie parce qu’ils préfèrent y substituer des systèmes politiques ne répondant pas aux intérêts de la Nation ?
          En pratique et une fois de plus, les Suisses ne se portent pas trop mal d’un système qui impose à leurs dirigeants de suivre les choix déterminés par les électeurs !
          À l’autre extrémité du panel européen, la France s’est abaissée dans tous les secteurs sociétaux, et est une démocratie relative, ainsi que le rapportent les indicateurs internationaux -à l’exception de l’économie-.
          Mais, vous avez probablement de meilleurs choix à proposer …

    1. Stéphane B

      Même pas si on prend en considération les votes blanc ! Et si on comptabilise en tenant compte de tous les électeurs, cela représente 20%

            1. MCA

              Autant tirer au hasard dans un chapeau l’élu, au moins cessera la manipulation des électeurs et qui sait, peut être que qq1 de valable en sortira.

  19. Stéphane B

    Et après, ils vont nous faire chier avec une soi-disant pollution due aux voitures
    lefigaro.fr/sciences/feux-de-foret-en-siberie-un-impact-environnemental-preoccupant-20190806

      1. sam player

        Allô ? Oui, c’est juste pour vous informer que je viens de voir un dénommé baretous acheter 3 interrupteurs… oui j’ai relevé l’immatriculation…
        oui, il a dit j’m’en branle du diagnostic… voilà, j’aurais droit à combien ?… 3 points… merci !

        1. sam player

          Allô, oui… je viens de gagner 3 points… mais je peux faire quoi avec ? Ah avec 100 points j’ai 10% sur le diagnostic… mais j’m’en branle du diagnostic… euh c’est pas ce que je voulais dire /)&@“??#%^^!

          1. baretous

            MDR !…et dire que je suis bientot en train de démonter un toit de hangar en tôles fibro amiantées.. vous allez gagner le super bonus

      2. Pheldge

        les grandes surfaces de bricolage, ça devrait être interdit ! bricoler*, c’est dangereux, ça emm3rde les voisins, et pis, ils payent pas de taxes, que ça fait du chômage pour les artisans !
        D’ailleurs, il faudrait une loi ! et pis, il faudrait aussi , pour soutenir l’activité, un jour vitrier, avec obligation de remplacer une vitre, cassée ou pas, un jour plombier avec un robinet à remplacer ou un chiottard à déboucher etc …

        *pour sam : « je suis libéral, mais bon … » 😉

    1. MCA

      Repris dans les commentaires :

      « politicus2017
      Juste pour info, ce décret date du 9 mai 2017 et est signé Cazeneuve, ElKhomry, Royal, Touraine et Cosse (la fine équipe). Il n’entre en vigueur que maintenant … »

  20. Stéphane B

    Bon et il n’y a pas qu’en fRance que la nature pose problème aux urbains
    ladepeche.fr/2019/08/06/laccouplement-long-et-bruyant-des-herissons-empeche-les-allemands-de-dormir,8349344.php

      1. Tess

        Ils braillent beaucoup aussi pendant l’accouplement. J’ai eu des chats sauvages dans mon jardin (une vingtaine à l’époque ou on n’avait pas de chien) qui hurlaient toute la nuit pendant l’accouplement et pourtant nous vivions en ville.

  21. Pheldge

    Bon, vu que mon post cullinaire précédent n’a pas soulevé l’enthousiasme, voici une autre recette
    fr.wikipedia.org/wiki/Zendette

  22. Sandu

    Cette tendance à la légifération intensive et extensive me rappelle la vague de réformes entreprises en son temps par l’empereur Joseph II. Je cite :

    « Dieser Einheitsstaat den er plante sollte für das ganze Leben seiner Bürger sorgen von der Wiege bis zur Bahre. Er regelte die Begräbnisfeierlichkeiten bis in die kleinsten Details erließ Verordnungen wieviel Kerzen bei einer Messe anzuzünden seien und verbot sogar den Lebkuchen da man sich damit den Magen verderben könne. Richtschnur ist dabei das ihm zugeschriebene Motto Alles für das Volk – Nichts durch das Volk . »

    (Extrait de : http://www.uni-protokolle.de/Lexikon/Joseph_II._(HRR).html)

    « Cet État unifié qu’il avait conçu devait prendre en charge, du berceau jusqu’au cercueil, la vie entière de ses citoyens. Il réglementa jusqu’au moindre détail les solennités des funérailles, publia des décrets sur le nombre de bougies qu’il convient d’allumer pendant la messe, et interdit même la consommation de pain d’épice, censée ruiner l’estomac. Le fil conducteur de cette politique est la devise qui lui est attribuée : tout pour le peuple, rien par le peuple. »

    Les successeurs de Joseph II détricotèrent rapidement nombre de ces réformes après sa mort – au lieu d’en ajouter davantage.

  23. Pythagore

    Dans l’article en lien avec le panneau du maire, il est également indiqué que, pour protéger les bruits de la campagne, le député de la Lozère Pierre Morel-à-L’Huissier a rédigé une proposition de loi permettant de faire inscrire la notion de patrimoine sensoriel qui permettrait de regrouper à la fois les odeurs et les bruits.
    La bouse de vache, bientôt inscrite au patrimoine et protégée 🙂

  24. philippe marty

    bonjour à tous,
    1-pas tout à fait d’accord avec l’article:
    Les limitations de vitesse: mais bien sûr! Il n’y a aucun charme à se
    faire doubler à fond la caisse par un cinglé ayant mis tout son ego dans sa
    grosse bagnole. Les autoroutes et les routes avant: mais c’était une boucherie!
    Alors vive les radars! Mais bon sang c’est pas difficile de respecter une limitation
    de vitesse et si ça arrive à protéger des gens « normaux » des fous furieux alors
    tant mieux.
    2- Le bruit: « les méchants moteurs qui pétaradent »… Ah bon? Vous aimez vous le
    Kéké tatoué jusqu’aux narines, faisant hurler son TMax au pot d’échappement
    modifié à coups de barre à mine? Le rebelle de mes couilles avec sa Harley
    Davidson à 20 000 boules avec derrière moumoune grasse comme un petit
    cochon écrasant les amortos?

    Le libéralisme, c’est aussi le devoir de ne pas emmerder les autres.

    1. « vive les radars »
      … qui n’ont eu à peu près aucun impact sur la sécurité routière. Ou dans ce cas, vous expliquerez pourquoi on observe la même baisse de mortalité routière dans les pays qui n’ont pas déployé ces éléments. L’explication d’une amélioration des infrastructures et des voitures est bien meilleure.

      « Le libéralisme, c’est aussi le devoir de ne pas emmerder les autres »
      Heureusement que non, puisque « emmerder » est totalement relatif. Le libéralisme n’est pas un relativisme.

    2. Dr Slump

      « Ah bon? Vous aimez vous le Kéké tatoué jusqu’aux narines, faisant hurler son TMax au pot d’échappement modifié à coups de barre à mine? Le rebelle de mes couilles avec sa Harley Davidson à 20 000 boules avec derrière… »

      Pourquoi pas? C’est quoi le problème avec ça?
      Perso chacun ses goûts, et du moment qu’ils ne mettent pas ma vie en danger sur les routes, ils peuvent bien me dépasser à 200 km/h en faisant ronfler leur moteur, leur klaxon, et en gonflant les biceps tatoués si ça les fait bander 😀
      Ah, et la vitesse est un facteur aggravant en cas d’accident, mais pas « LE » facteur accidentogène number one. Eh non…

      1. albundy17

        « au pot d’échappement modifié à coups de barre à mine? »

        ça, c’en est un. Les niveaux sonores des 2 roues me trouent le fion

        Le reste rien à battre

  25. philos

    Désolé je reviens dessus:
    attribuer la responsabilité des accidents aux infrastructures et aux véhicules c’est aussi (et encore!) un peu se défausser sur « les autres ».

    1. C’est l’inverse : c’est parce que les voitures et les infras sont nettement meilleures actuellement qu’il y a 50 ans que le nombre de victimes de la route baisse.

  26. philos

    après j’arrête:
    « le libéralisme n’est pas le relativisme ».
    Belle phrase, pouvant impressionner ou clouer le bec, comme on veut, mais…
    qu’est ce que ça veut dire?
    Toujours un peu méfiant face à ces pirouettes .
    Sinon, merci et bravo pour ce site.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.