Ségolène Royal, invisible reine des neiges au Conseil de l’Arctique

Panique dans le petit microcosme politique français : totalement ébahi, on apprend coup sur coup que Ségolène Royal est encore en vie, qu’elle serait ambassadrice des pôles depuis plusieurs années, et qu’à ce titre, elle ne se serait pas vraiment déplacée dans les réunions des instances relatives à ce poste au nom ronflant…

L’affaire est bien évidemment aussi grotesque que possible : invitée de l’émission « On n’est pas couché » du samedi 14 septembre, Ségolène Royal s’est fendue d’une explication de son rôle d’ambassadrice des pôles, et, fidèle à son habituelle emphase lorsqu’elle explique doctement, elle a déclaré :

« Que dit la France ? Qu’est-ce que je dis au nom de la France dans ces instances, et notamment dans ce qu’on appelle le Conseil de l’Arctique ? C’est d’attirer l’attention sur les conséquences du dérèglement climatique »

Manque de pot, Mikaa Mered, professeur de géopolitique, spécialiste des zones polaires et régulièrement présent dans ces instances, n’a pas pu retenir un tweet vengeur remettant les pendules royales à l’heure :

https://twitter.com/FranceArctique/status/1173204161476943872

Eh non, selon le spécialiste, la Reine des Neiges ne s’est jamais pointée au Conseil de l’Arctique et a donc été prise en flagrant délit de pipeautage éhonté. Au passage, on ne pourra s’empêcher de noter que notre professeur s’inquiète de la solidité des informations délivrées par les journalistes si elles sont à ce point entachées d’erreurs et qu’on les retrouve ainsi à donner la parole à des menteurs :

La question est d’autant plus pertinente que, lorsqu’on recoupe les stupeurs d’experts sur différents sujets (OGM, glyphosate, réchauffement climatique, sujets scientifiques en général, géopolitique, histoire ou société), on en arrive assez vite à la conclusion qu’en moyenne, le journaliste (français notamment) n’est plus guère qu’un porte-voix de l’une ou l’autre personnalité ou mode du moment, et que le travail indispensable de recherche, tri et analyse d’informations n’existe quasiment plus.

Le résultat, évidemment décevant, est qu’une personne qui désire s’informer a tout intérêt à le faire par elle-même en fuyant les canaux d’information traditionnels qui débitent essentiellement des âneries, des contre-vérités, des approximations consternantes ou une propagande à peine camouflée.

Dans ce tableau, son mensonge proféré mais éventé, l’indémontable Ségolène ne se laissera pas facilement démonter.

Peu importe que les instances, contactées, confirment son absence. Peu importe aussi qu’elle enfile depuis les déclarations presque loufoques en parfaite contradiction avec les rétropédalages nerveux de son cabinet qui tente depuis d’éteindre l’incendie.

Peu importe tout cela puisqu’au final, voilà qui lui donne l’occasion à la fois de montrer qu’elle existe encore, qu’elle bouge, fait des trucs et des machins (quitte, lorsqu’elle ne fait rien, à dire habilement qu’elle optimise son empreinte carbone) et surtout qu’elle a encore une existence politique qui lui permet de revenir sur les plateaux médiatiques pour faire planer la sinistre menace d’une nouvelle candidature à la présidentielle de 2022…

ségolène royal la champagnitude

Ceci posé, si l’on peut quand même se rassurer en notant qu’elle n’est heureusement pas payée pour faire ce gros rien fort bruyant, on pourra malgré tout constater qu’elle coûte cher aux contribuables divers et variés qui ont eu à faire avec, au cours de son déchaînement politique qui dure au moins depuis 1992.

Et si l’on passe pudiquement sur ses contre-performances financières olympiques dans la gestion de la région Poitou-Charentes qui en conserve un trace plus qu’émue, force est tout de même de constater que tant ces différentes instances diplomatiques confidentielles que ces postes ronflants d’ambassadeurs en polystyrène expansé finissent par coûter des ponts au contribuable français.

Du reste, ce même contribuable est en droit de s’interroger sur la pertinence de ces institutions et autres « autorités administratives indépendantes » (AAI) dont un paquet sert essentiellement à justifier leurs actions plus ou moins motivées, sans lesquelles elles auraient fort à faire pour défendre vaille que vaille leur propre existence et le budget qui y est attaché…

Le cas de notre Ambassadrice des pôles illustre surtout que ces institutions servent magnifiquement de voie de garage pour les « encombrants » de la République, ces politiciens plus ou moins has-been dont on ne sait quoi faire mais dont on ne veut pas se faire un ennemi et qui trouveront dans ces sinécures aux noms et fonctions pompeuses une raison de s’écraser mollement en reprenant deux fois des nouilles.

Ségolène Royal entre parfaitement dans cette catégorie : à la fois parfaitement inutile (voire toxique si l’on regarde les routes et les champs de ruines qu’elle laisse derrière elle), elle pourrait s’avérer gênante pour le pouvoir en place si elle restait oisive tant elle dispose encore de l’écoute enamourée des médias toujours vibrants à l’idée de l’interroger sur ses palpitances du moment. Dans ce cadre, lui proposer des tête-à-tête avec des pingouins et des icebergs, même aux frais de la princesse, est un compromis raisonnable pour les dirigeants du moment.

De façon plus symptomatique, Ségolène Royal montre ici encore une fois le problème fondamental des politiciens français qui, d’élus, mandatés ou désignés, deviennent rapidement et systématiquement des irresponsables politiques auxquels rien n’est plus jamais reproché.

Ainsi, la politique française, c’est ce domaine magique et unique où les conneries, la mauvaise gestion et l’incompétence ne sont jamais sanctionnées, mais au contraire, encouragées et rétribuées avec faste.

Ce qu’on supporte avec Ségolène Royal, on le retrouve en mille autre exemplaires, depuis Hollande jusqu’à Ferrand en passant par l’écrasante majorité de notre classe politique : pour celle-ci, il n’existe finalement ni échec réel (puisqu’une branlée – électorale ou autre – ne lui coûte jamais vraiment cher), ni aucune retraite (au point qu’on n’échappe aux épaves politiciennes que lorsqu’elles sucrent les fraises de façon trop ostentatoire).

Au final, tout ceci finit par coûter « un pognon de dingue » : sur le coup bien sûr parce qu’il faut payer ces structures, qu’il faut payer ces mandatés, qu’il faut payer leur staff et leurs déplacements divers et variés, mais aussi après coup parce que leurs décisions, leurs prises de parole ont des conséquences souvent financières que le contribuable doit longtemps éponger. Enfin, à ces coûts financiers s’ajoutent les autres coûts cachés, ce genre de déploiement d’énergie, de mauvaise foi et de petits arrangements entre amis finissant inévitablement par nourrir le ressentiment de ceux qui paient pour ces fastes et ces piteux spectacles.

Le bilan financier, politique et démocratique de ce genre d’opération est désastreux et les petits couinements ridicules de Royal, qui croit déceler un complot contre sa personne en vue de son hypothétique (et grotesque) candidature présidentielle, démontrent une nouvelle fois à quel point certains personnages politiques sont déconnectés des réalités et s’accrochent aux oripeaux de pouvoir tant qu’ils le peuvent.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires258

    1. Dr Slump

      En plus Ségo c’est de la morue impériale, la fameuse morue aux fraises flambée au pastis (avec mayonnaise chantilly et câpres), qui dégénère en improbable attentat au Grand Marnier s’écrasant sur le cortège présidentiel.

  1. Aristarkke

    on apprend coup sur coup que Ségolène Royal est encore en vie
    Z’êtes dur et injuste, Monseigneur. S’il y a bien une chose sur laquelle Ségolène est inattaquable, c’est sa propension à veiller scrupuleusement à nous donner *très* régulièrement de ses nouvelles, faits et exploits. Comme elle est totalement (et superbement, finalement) hontectomisée, elle n’y met, hélas, aucune retenue.
    C’est le jour où on ne parlera plus d’elle pendant au maximum quinze jours, qu’il faudra nous inquiéter de son départ…

      1. Pythagore

        Abonné à Ségoline, la ligne de Ségo. Y’a aussi le site 3615 Ségomort, ah non en fait Ségo ne meure jamais (Y’avait pas un film comme ca ?)

    1. MCA

      Faites vous plaisir :

      https:/ /desirs-davenir.eu

      https:/ /fr-fr.facebook.com/segoleneroyal/

      https:/ /twitter.com/RoyalSegolene?ref_src=twsrc%5Egoogle%7Ctwcamp%5Eserp%7Ctwgr%5Eauthor

      Y’a pas a dire, elle remplit bien la Ségosphère.

        1. Pythagore

          Oh! purée, on dirait un site de la scientologie ou des témoins de Jéhovah. N’importe quel template de wordpress même gratos est mieux que ca.

        2. MCA

          « nous apportons de nouvelles fonctions et rubriques comme « rétablir la vérité » »

          On apprend au moins une chose sur son site : elle possède la vérité.

  2. Aristarkke

    Dans ce tableau, son mensonge proféré mais éventé, l’indémontable Ségolène ne se laissera pas facilement démonter.
    Insubmersible par la honte, vous dis-je, insubmersible…

    1. Theo31

      On ne le dira jamais assez, les politicards sont des grands malades.

      En attendant, pour mentir, faut de la mémoire. Pour dire la vérité, faut des couilles. Le seuil qui a essayé de montrer les siennes, c’est Fillon mais il a été prié de vite les remiser dans son slip.

  3. Aristarkke

    « qui dure au moins depuis 1992. »
    Hem ! Depuis 1984 puisque l’Arsouille lui confie les affaires sociales pendant quatre ans.
    Il l’appréciait tellement, à la différence de Peak de la faribole qu’il classait dans les cas désespérants…

    1. Al Bundy

      ça me rappelle cette petite vidéo de l’INA ou on l’entend pleurnicher auprès de l’arsouille  » vous ne m’oubliez pas, hein….. »

  4. Aristarkke

    « ces postes ronflants d’ambassadeurs en polystyrène expansé finissent par coûter des ponts au contribuable français. »
    ET qui empêchent la construction de vrais pourtant bien plus utiles pour la vie quotidienne des contribuables.

  5. Opale

    Elle s’est faite interroger par Quotidien également, la réponse vaseuse et #SORTONS LES RAMES est géniale : « Vous avez mal regardé les listes. Je suis dans toutes les réunions où la France est membre actif à part entière. Vous êtes très mal informée. Il ne faut pas croire toutes les saloperies qui sont dites »

    http s://www.ozap.com/actu/conseil-de-l-arctique-et-bilan-carbone-segolene-royal-prise-en-flagrant-delit-de-mensonges-par-quotidien/583712

  6. hub

    Elle explique qu’elle est une femme, et que le déferlement de haine contre elle s’explique parce qu’elle est une femme qui peut conquérir le pouvoir.
    Quelle finesse

    1. Aristarkke

      On croirait du Annihildalgo dans l’inspiration.
      L’une dit aussi que c’est parce qu’elle est espagnole (la vache !). L’autre, heureusement, n’essaie pas (encore ?) de dire qu’elle est sénégalaise bien qu’elle tiraille et titraille de partout…

        1. Pythagore

          Y’a aussi les magasins où tu peux aller acheter des jeux de petites briques en plastiques à emboîter pour faire des constructions: Ségoland.

      1. Al Bundy

         » « Je suis connue dans le monde entier […]. J’ai un bilan extraordinaire. La masse de choses que j’ai faites, c’est quand même incroyable. […] Un homme de mon calibre serait utilisé autrement, c’est certain. » »

        1. Le Gnôme

          Une Grenouille vit un Boeuf
          Qui lui sembla de belle taille.
          Elle, qui n’était pas grosse en tout comme un oeuf,
          Envieuse, s’étend, et s’enfle, et se travaille,
          Pour égaler l’animal en grosseur,
          Disant : « Regardez bien, ma soeur ;
          Est-ce assez ? dites-moi ; n’y suis-je point encore ?
          – Nenni. – M’y voici donc ? – Point du tout. – M’y voilà ?
          – Vous n’en approchez point. « La chétive pécore
          S’enfla si bien qu’elle creva.

          Jean de La Fontaine.

                1. turlututu

                  A propos de Raffarin (Cf. board members) :

                  https://www.bloomberg.com/quote/073070:KS

                  Pour mémoire ESMO corp. vient de racheter 20% de NAVYA, un concepteur/fabricant francais de navettes autonomes.
                  qui a bénéficié d’importantes d’aides publique BPI et à vu son cours de bourse passer de 7€ lors de l’introduction il y a 1 an à 1.15€ ce jour.

                  Cherchez le pognon vous trouverez le politique.

  7. Pythagore

    « elle dispose encore de l’écoute enamourée des médias toujours vibrants à l’idée de l’interroger sur ses palpitances du moment.  »
    Comment ce faisse-t-il ? Chez ONPC, je peux encore comprendre, ca amuse la galerie. Mais ailleurs ?

  8. Val

    La complaisance, la servilité, collusion de la presse de ce pays atteint des sommets. C’est pour cette raison que je refuse catégoriquement de juger les français foncièrement coupables de leur sort. Il faut vraiment chercher pour trouver une mélodie qui dénote. Quand un représentant contre courant est invité à la télé c’est pour le flinguer par un tir de barrage bien préparé. Et comme le dit Hash, un tout autre traitement est servi aux représentants du camp du bien. Internet nous donne une bouffée de liberté, merci Hash & consorts. Courage les impostures finissent toujours par se casser la gu**le

    1. Pythagore

      @Val: ce que je regrette, c’est la quasi absence de contradicteur ayant des capacités rhétoriques, à part p-e Onfray, je ne vois personne. Il y a bien Zemmour mais il n’a pas les qualités rhétoriques d’Onfray à mon avis.
      Les propos d’Onfray sont claires, précis, construits, concis. Et d’ailleurs personne n’arrive vraiment à le contredire.
      Cela me manque chez d’autres contradicteurs.
      Bien sûr je ne parle pas du Onfray rouge et de ses visions politiques, mais plutôt lorsqu’il dénonce le doigt d’honneur ou le traitement médiatique des GJ. Ou même lorsqu’il dénonce l’europe de Bruxelles contre l’europe des peuples. Lorsqu’il dit « on a le droit d’être européen mais pas d’être français », par exemple.
      Il y aurait de quoi capitaliser sur ce qu’il dit mais personne ne le fait.
      Encore une fois je parle du Onfray qui dénonce, pas du Onfray qui fait des propositions politiques.

    2. Nemrod

      Je suis d’accord.
      Résister à cette pression suppose un fort caractère ( de cochon dirons certains) et un esprit critique ( ça va ensemble) qui ne sont pas donné à tout le monde .
      Beaucoup rentent dans le rang et font semblant de croire en ces fadaises.

      1. Dr Slump

        Ca ne demande pas seulement d’avoir du caractère, mais d’être financièrement indépendant. Si ta rémunération dépend des médias, de l’état, directement ou indirectement, tu peux faire une croix sur ta carrière si ton travail diverge de la ligne officielle, et faire une croix sur ta carrière, dans le monde où l’on vit, revient à renoncer à avoir une vie.
        Donc non, il ne suffit pas d’avoir des couilles.

        1. Nemrod

          Et avoir une vie en se reniant tous les jours, c’est une « vie » pour qui pour quoi ?
          Pour l’image que les autres ont de toi mais qui n’est qu’une posture, un hologramme ?
          La seule image qui m’importe est celle du miroir dans lequel j’ai envie de pouvoir me regarder.
          Et je ne suis pas moins dépendant que les autres mais il faut savoir et je fais savoir que me faire plier aura un prix.
          A chacun de vouloir le payer.
          Ou pas.

          1. Dr Slump

            Tu dirais autre chose si tu te retrouvais jeté en HP, réduit à faire des spectacles à l’arrache dans des champs, viré de ton poste du jour au lendemain, vilipendé et harcelé régulièrement par les médias, le fisc, ta hiérarchie, ou que sais-je encore, alors que tout ce que tu voulais au début, jeune professionnel fraîchement émoulu de ton école, c’est faire un boulot passionnant. Mais c’était pas écrit dans le programme, il y a 10 ou 20 ans, qu’une coalition de fascistes en chemise rose allait exercer un pouvoir de censure et de coercition sur ton travail, tes opinions, tes choix politiques. J’ai l’impression que tu ne comprends pas de quoi je parle.

            1. Pythagore

              @Dr, je pense comprendre ce que tu veux dire, toutefois, ds le privé, il existe des pressions tout pareil pour tout un tat de raisons. Après c’est un choix personnel, se prostituer pour survivre, ou rester ferme sur ses convictions, avec toutes les conséquences que cela peut impliquer. Toutefois, j’ai très rarement vu que qq’un qui est très compétent soit viré, même si la personne n’est pas « politically correct ». Éventuellement sa carrière ne sera pas ce qu’elle aurait pu être. So what.
              Par ailleurs les fonctionnaires ont un poste à vie, donc à priori aucun risque financier, juste un blocage de carrière.

            2. durru

              Ça s’est un peu jouer leur jeu, Dr…
              Je comprends très bien votre propos et, même si ma ligne de conduite est plus proche de vos écrits, je comprends très bien et j’approuve à 100% ce que Nemrod écrit.
              Si tu as un peu de colonne vertébrale, il arrive un jour où tu ne peux que dire « stop », peu importe combien ça coûte. Sinon, c’est que t’as accepté de ramper jusqu’à la fin de tes jours, et que t’as aussi légué cette obligation à ta descendance. Inconcevable.
              Sinon, « financièrement indépendant », ça ne colle pas trop avec votre seconde intervention, « faire un boulot passionnant ». On peut très bien être indépendant, mais en faisant certains sacrifices, oui, c’est vrai.

              1. Aelil

                @durru: FInancièrement indépendant pour moi c’est totalement indépendant de ton boulot justement. Du coup c’est la condition pour le boulot passionnant je dirai (une fois que tu es indépendant tu peux envoyer chier ton patron/tes clients/… quand ils sont trop cons).

                1. Dr Slump

                  @tous
                  Vous ne m’avez pas bien lu: je n’ai pas dit « financièrement indépendant », j’ai dit: dont la rémunération dépend des médias ou de l’état, directement ou indirectement.
                  Si vous êtes financièrement indépendant évidemment vous avez largement la marge de manoeuvre pour affirmer vos convictions.
                  Mais ce n’est pas le cas par exemple des journalistes, qui ne savaient pas, il y a 20 ans, que ça tournerait à la chasse aux sorcières d’aujourd’hui. Et des profs d’université qui ne peuvent pas s’éloigner trop ouvertement de la ligne officielle, sans quoi c’est la mise au placard assurée.
                  C’est à ce propos que je dis que c’est un peu facile de les juger « collectivement » responsable de leur situation actuelle, tout comme c’est fallacieux de juger « les français », collectivement responsables du système étatique que nous avons maintenant.

                  1. durru

                    La plupart des journalistes d’aujourd’hui rentrent dans deux catégories : vieux qui ont été la cheville ouvrière de cette évolution ou jeunes qui ont cherché exactement ce qu’ils ont. A part quelques exceptions qui confirment la règle, ils se prostituent tous de façon volontaire.
                    Quant aux profs d’université (et encore plus pour les « sciences sociales », celles où les opinions comptent), je vous conseille de lire Taleb, ils vivent dans un monde à part, régi par d’autres règles, c’est un choix qu’ils ont fait, eux aussi, en totale connaissance de cause. Je vais pas m’apitoyer sur leur sort.
                    Il s’agit là de métiers qui sont pire que des bullshit jobs, s’ils trouvent ça « passionnant », j’y peux rien.
                    De toute façon, quelle idée d’être esclave volontaire…

                    1. Aelil

                      @Dr Slump: Pour nuancer un peu, le tout nouveau rentré doit subir l’état actuel oui et n’en est pas responsable je suis d’accord, mais il n’empèche que l’évolution s’est faite parce que ceux en place l’ont voulu au moment ou ça s’est mis en place…
                      Mais même avec une rémunération dépendant de l’Etat tu as de la marge de manoeuvre (par exemple l’armée a tendance à voter « mal », comprendre à droite, là ou les profs étaient connus pour voter « bien », comprendre à gauche; pourtant c’est le même Etat leur employeur).
                      Et ça commence à devenir savoureux, vous avez vu Trudeau et sa blackface au Canada ? Il y a tellement de moraline partout que ça devient instable, même les héros du kandubien commencent à se faire bouffer… :p

            3. Pheldge

              Dr c’est avec ce genre de discours que les profs ont laissé l’EdNat devenir ce qu’elle est aujourd’hui … Ah, oui, j’oubliais, ils peuvent désormais chouiner sur Internet …

                1. Aelil

                  @durru: En tout cas c’est pas ce qu’ils voulaient, un peu comme ceux qui vivent la joie du socialisme partout dans le monde, ils ont voté (ils voulaient) le rêve, ils ont eu le cauchemar :p

                  1. durru

                    @Aelil
                    Sans aller jusqu’à citer Bossuet, je crois que ça dépend de quoi on parle. « Ce qu’ils voulaient » ? Ils ne voulaient pas se faire tabasser en classe, par exemple, ça oui, je le crois. Mais pour la déconstruction du système élitiste bourgeois (j’ai pas mis des guillemets, je sais pas trop où…), là non, j’y crois pas vraiment. Ce ne sont que des pauvres exemples.
                    Quant au « socialisme partout dans le monde », à part le Chili, je ne connais pas trop d’endroits où il soit arrivé par le vote (et que par le vote).
                    Comme toujours (avec les soces), ce sont des minorités qui décident (pour les autres, qui sont trop cons pour savoir ce qui est bien pour eux).

                    1. Aelil

                      @durru:
                      « Ils ne voulaient […] ça oui, je le crois. […] là non, j’y crois pas vraiment. »
                      C’est bien ce que je dis: ils voulaient le rêve, pas le cauchemar, mais c’est le deuxième qu’ils ont eu et d’une certaine façon bien fait pour eux.
                      « à part le Chili, je ne connais pas trop d’endroits où il soit arrivé par le vote »
                      Tu veux vraiment jouer à ça ?
                      C’est vrai qu’en France (pour ne citer que le pays qu’on connait le mieux) on est à l’abri et on n’aura jamais un président socialiste (pas plus qu’on en a eu dans le passé). :p C’est quand même pas comme si une partie non négligeable du corps électoral entendait vivre de « pognon des autres » non plus. :p

                    2. durru

                      @Aelil 14h49
                      Pour la première partie, faut quand même m’expliquer en quoi « la déconstruction [etc] » serait « un rêve ». Pour moi c’est un cauchemar, l’idée même.
                      Pour la deuxième, le même désaccord que celui que j’ai eu avec Al récemment. C’est une question d’échelle. Comme les pays socialistes étaient en train de construire la société communiste, ainsi la France aujourd’hui est en train de construire la société socialiste. Mais ce n’est pas encore ça…
                      Difficile d’expliquer à quelqu’un qui n’a pas vécu ça de l’intérieur, désolé.

                    3. Aelil

                      @durru 14h58: « Pour la première partie, faut quand même m’expliquer en quoi « la déconstruction [etc] » serait « un rêve ». Pour moi c’est un cauchemar, l’idée même. »
                      Ben c’est au nom de l’égalité, et ça se veut utopique quand même, maintenant ne me demande pas trop de défendre l’idée puisque, vu que ça échoue partout ou c’est essayé, je trouve que c’est des conneries. Disons que tel que c’est présenté c’est sensé faire échapper tout humain à la misère, s’il y avait bien une solution crédible pour parvenir à ce résultat je me vois mal la placer comme étant « mal » (enfin sauf la solution consistant à génocider les pauvres bien sûr).
                      « la France aujourd’hui est en train de construire la société socialiste. »
                      Elle est quand même bien avancée…

                    4. durru

                      @Aelil 15h07
                      « bien avancée » : Oui, dans les starting blocks, quoi… Vous ne pouvez pas comparer, je suis désolé.

              1. Dr Slump

                Les vénézuéliens sont blâmables d’avoir laissé Maduro bourrer les urnes. Ils ont laissé leur pays devenir ce qu’il est aujourd’hui… ils n’ont que ce qu’ils méritent !

                Vos arguments reposent sur l’illusion de liberté. Sans parler de l’illusion de contrôler sa vie, dont le hasard, la chance est en fait le paramètre principal.

                1. durru

                  Les Vénézueliens ont d’abord élu Chavez de manière fort volontaire. Maduro, c’est juste la conséquence. Mais il faut dire qu’ils ne se laissent pas (plus) faire, et ça fait partie du jeu.
                  Est-ce que les Français auront leur courage ? C’est pas vraiment de hasard ou de chance dont on parle, car… la chance sourit aux audacieux.

                  1. Dr Slump

                    « Maduro c’est la conséquence »
                    Macron aussi alors? Il fallait voter/ne pas voter qui avant? On a ce qu’on mérite parce qu’on a laissé Hollande au pouvoir? Non, Giscard? Non, en fait De Gaulle? On est coupable parce qu’on n’a pas bien fait la révolution en 1789? Ca c’est le genre d’argument rétroactif qu’on reproche aux antiracistes d’employer contre Trudeau par exemple.

                    « ils ne se laissent pas (plus) faire » –> lol !
                    Ils essayent de survivre, parce qu’ils ne vont pas non plus se laisser crever, ou ils fuient, en masse!
                    Mais reprendre le pouvoir à Maduro, comment? Prendre les armes, quelles armes? Manifester, prendre le risque de se faire tabasser ou tuer, pour aucun effet évolutif?

                    Et en France, quelqu’un refuse-t-il de payer ses impôts, ses charges, ses cotisations sociales? Quelqu’un refuse-t-il de payer ses amendes pour excès de vitesse de 5 km/h? Quelqu’un essaye-t-il de reprendre le pouvoir aux soces, de changer le système, d’instaurer la justice et le libéralisme en France? Quelqu’un empêche-t-il les discours de sainte Greta? Quelqu’un défend-il le droit d’expression de Dieudonné, Faurisson, et Zemmour? Quelqu’un ici fait quelque chose, en dehors d’exprimer ses légitimes critiques sur un blog?
                    Vous me faites marrer.

                    1. Aelil

                      @DrSlump:
                      « quelqu’un refuse-t-il de payer ses impôts, ses charges, ses cotisations sociales? »
                      Techniquement je le fais :p
                      Comme j’avais déjà préciser ailleurs le meilleur moyen de niquer le système a l’avantage de ne pas faire prendre de risques: devenez bêtes et disciplinés… C’est dans tous les bons manuels de sabotage…
                      « Quelqu’un refuse-t-il de payer ses amendes pour excès de vitesse de 5 km/h? »
                      Ben en fait ma solution c’est de ne pas faire les excès de vitesse :p
                      « Quelqu’un essaye-t-il de reprendre le pouvoir aux soces, de changer le système, d’instaurer la justice et le libéralisme en France? »
                      A chaque fois que j’en croise un je lui démontre que son truc ne marchera pas, je sais c’est minime mais c’est toujours mieux que rien et ça me permet de me regarder dans un miroir à la fin de la journée.
                      « Quelqu’un empêche-t-il les discours de sainte Greta? »
                      C’est pas très libéral: perso je défend la liberté d’expression, elle a donc le droit de dire ses conneries.
                      « Quelqu’un défend-il le droit d’expression de Dieudonné, Faurisson, et Zemmour? »
                      Autant que possile je défend la liberté d’expression, y compris la leur.. Après vu que je n’ai malheureusement pas le pouvoir ça ne les aide pas trop :p
                      Tes remarques sont fondées, mais il n’existe pas de solution libérale à ça (surtout quand il s’agit de prendre le pouvoir, à la base les libéraux n’en veulent pas, c’est peut-être leur plus gros problème).

                    2. Pythagore

                       » quelqu’un refuse-t-il de payer ses impôts, ses charges, ses cotisations sociales »
                      Il y a tjs l’option de partir et alors vous ne payez plus. C’est d’ailleurs ce qui se passe ds ts les paradis socialistes, plus c’est paradisiaque, plus les payeurs se barrent.
                      Sauf pour l’URSS, là les gens restaient majoritairement. Mais bon, il y avait d’autres sources de motivation.

                    3. durru

                      Même sans partir, on peut renverser les rôles et au lieu de payer des charges, recevoir des aides (toujours « sociales »).
                      C’était d’ailleurs une des « sources de motivation » en URSS et satellites : « ils font semblant de nous payer, on fait semblant de travailler ».

                    4. Gosseyn

                      Dr, chacun faut ce qu’il peut dans son coin, comme dit Aelil ou n’importe qui d’autre. Et puis un blog, ce n’est pas grand chose (il y en a tant), mais c’est déjà quelque chose. Et puis c’est lu, vous le savez.

                  2. Val

                    @durru & Slump je peux parler du venezuela : les soces ont fait ce qu’ils ont l’habitude de faire : mentir – séduire , c’est vieux comme un conte amusant de la Genèse et aujourd’hui comme hier : ça a marché : Chavez a promis un frigo + remplissage à tout le monde , ils l’ont eu , ils l’ont toujours , l’élec et le remplissage en moins; et comme d’habitude l’humain repart une main devant, une main derrière. On n’étudie décidément pas assez les vieux grimoires.

                  3. Pheldge

                    Ils ont d’abord élu, plébiscité un mec qui leur a promis du pognon … ça commence toujours de cette façon, Mitterrand avait promis du fric à gogo … Chirac de « réduire la fracture sociale » ==> redistribuer, Flamby s’est contenté de « faire payer les riches » qu’il n’aimait pas …

                    1. Val

                      @pheldge +1 toujours la même ficelle depuis la création, je me demande bien pourquoi dieu n’a pas laissé tomber l’affaire …

                    2. bibi

                      @Val
                      Dieu n’a pas laissé tomber l’affaire il nous a prévenu de ne pas céder aux sirènes socialistes :

                      « Tu ne convoiteras pas la maison de ton prochain, ni sa femme, ni son serviteur, ni sa servante, ni son bœuf ni son âne »

                      Après par la grâce de Dieu nous sommes des humains libre de nos actes, et donc libre d’ignorer librement sa parole.

                2. Aelil

                  @Dr Slump: T’y vas un peu fort quand même… Tout n’est pas qu’illusion… :p Ni chance n’ont plus… :p
                  Ca joue oui, mais on a une marge de contrôle quand même…

            4. Nemrod

              Je ne peux pas comprendre car je n’ai pas vécu ça.
              Ce que j’ai vécu c’est un jour d’avoir dis stop.
              Sorti du bois, j’ai pris toute la mitraille mais j’ai mitraillé aussi…c’est ça le prix dont je parle.
              J’ai perdu 30 pour cent de mes clients, connu des heures difficiles mais suis debout et un peu plus libre qu’avant.
              Car craint.

            5. sam player

              Nuremberg:

              [Mode gardien de stalag : ON]
              – Mais vous comprenez mr le juge, si je ne tirais pas sur les évadés je me serais fait lourder.
              – euh non, je ne vous comprends pas, mais comprenez bien que si je ne vous condamne pas, c’est moi qui vais me faire lourder !
              [Mode gardien de stalag : OFF]

              1. Val

                @sam [mode gardien de prison post 2000 ]
                – mais vous comprenez mr le journaliste je n’ai pas tiré sur l’évadé car je n’étais pas armé
                – alors vous voulez une arme
                – surtout pas ! les évadés nous prendraient pour cible, ce serait préjudiciable aux bonnes relations gardien-prisonnier
                « vu à la télé »

      2. Aelil

        Je partage le constat, sauf sur le terme « caractère », ça a plus à voir avec le conformisme et l’expérience d’Ash. Surtout que certaines personnes sont peu influençables et parfaitement agréables à cotoyer (donc certainement pas un caractère de cochon).
        C’est aussi pour ça que l’anonymat (ou au moins le pseudonymat) délie les langues sur internet: on fait à la fois sauter cette pression sociale, et on est à peu près protégé des éventuelles sanctions.

      1. hub

        Non, évidemment, mais on en parle ici depuis fort longtemps : un pouvoir corrompu, tenu par une petite troupe, élue avec une représentation inférieure à la moitié du corps électoral (voir les derniers billets de H), donc non, les français ne sont pas coupables.

      2. Dr Slump

        Théo, tu ne peux pas dire d’un côté que voter ne change rien, et de l’autre reprocher aux autres leur choix de vote… puisqu’il ne change rien. Le souci est ailleurs, et ne pas voter… n’y change rien non plus!

        1. sam player

          Si, parce que si pas un seul électeur ne se déplaçait alors il n’y aurait pas d’élu.
          Et donc c’est bien celui qui se déplace qui est responsable de l’élection de celui qui est élu… qu’il ait voté pour l’un ou l’autre : il a validé l’élection.

          1. Dr Slump

            Et après cela le vote deviendrait obligatoire, lourde condamnation à la clé. Et tout le monde irait voter, tout comme tout le monde paye ses impôts, en gueulant, mais tout le monde paye.
            Et si personne ne payait ses impôts? Ah, le dilemme du prisonnier… qui commence? Quelqu’un ici refuse-t-il de payer cet intolérable racket fiscal?

          2. Pheldge

            « si pas un seul électeur ne se déplaçait … » c’est ça, dans tes rêves ! la réalité c’est qu’il y aura toujours suffisamment de péquins pour se déplacer, pour valider l’élection !

            1. Al Bundy

              « ’il y aura toujours suffisamment de péquins pour se déplacer, pour valider l’élection ! »

              vala, y’a pas de minimum, on a monsieur 16 % au pouvoir suprême, vive la démocratie

            1. Gosseyn

              Il est aussi établi qu’ils n’ont rien à faire de la légalité, alors, les  »nommés » dans une fonction, vous pensez !

              Je suis encore surpris que ce pays ne soit pas plus mal classé, question corruption ; c’est pire comment, ailleurs ?

              1. Aelil

                On n’est pas le plus mal classé mais on est pas loin de la Russie de mémoire, bref on y travaille bien…
                Le truc c’est que c’est le type de corruption qui varie, dans les pays en développement c’est glisser un petit billet au flic/scibouillard administratif pour faciliter les choses, en France par contre le ticket d’entrée est bien plus élevé, et surtout pas au petit larbin (plutôt au politique ou haut fonctionnaire en charge)… Ca crée une inégalité devant la loi finalement. :p

          3. Jacques Huse de Royaumont

            Il suffit que le candidat se déplace avec une poignée de client, et le tour est joué. Il n’y a pas de quorum pour valider une élection.

  9. P&C

    « travail indispensable de recherche, tri et analyse d’informations »…
    C’est ce qu’on exige d’un technicien. Vous savez, le mec avec un BTS, qui commence sa carrière au SMIC et finit à 3000 nets au mieux.

    Le journaliste coûte plus cher pour un travail moins bon.
    Mais le journaleux a l’avantage de pouvoir se prestituer, et comme disait un certain chauve : un journaliste, c’est une pute ou un chômeur.

    1. Al Bundy

      « Mais le journaleux a l’avantage de pouvoir se prestituer, et comme disait un certain chauve : un journaliste, c’est une pute ou un chômeur. »

      36.000 cartes de presse en france, 1 par village, ça laisse songeur.

      60 % vivent à paris, au coeur de l’information ^^

  10. Calvin

    Ségolène….
    Si, au moins, à la suite de ces révélations, nous puissions être … libérés, délivrés de cette coûteuse Reine des Neiges.
    Ou, au moins, qu’elle fasse amende honorable et déclare : « Je ne mentirai plus jamais ».

    Mais j’en doute…

  11. Ikes

    le tabassage fiscal résultant de toute ces dépenses faites dans l’intérêt général (n’en doutons pas) va s’aggraver, car bientôt,respecter la loi ne suffira plus, il faudra surtout respecter l’intention de la loi..

  12. Opale

    Patron, vous avez vu que la piste cyclable solaire était dispo ??
    https: //www.euractiv.fr/section/climat/news/le-93-pedale-sur-le-solaire/

    Encore une victoire de canard !

  13. Higgins

    HS mais Paris, ça pue: https:/ /www.francetvinfo.fr/elections/le-journal-the-guardian-qualifie-paris-d-une-des-villes-les-plus-sales-d-europe_3627487.html

    Pour y travailler, je confirme.

    1. Al Bundy

      + le gazage des touristes, j’espere que ce couple fera tout de même la promo de Paris, Ville Lumières, celle ou en t’en fout dans chacune !

    2. Pheldge

      Ah, mais ça, « c’est un problème d’éducation! » , ça n’a rien à voir avec la municipalité !
      lepoint.fr/societe/salete-a-paris-pour-hidalgo-c-est-un-probleme-d-education-23-09-2019-2337177_23.php

    3. Val

      @higgins d’un autre côté Londres commence à sentir le gaz pour d’autres raisons. Ma fille me dit que T cook n’est que le premier mort d’une longue liste … M&S , Topshop, Debenhams sont ds le rouge , les brits flippent

      1. Higgins

        En attendant, je subis la SNCF avec un train annulé officiellement cause panne. Pour une fois qu’un préavis de travail avait été déposé.

    4. Citoyen

      Ils n’ont rien compris, Major.
      L’hidaldingue, pour faire concurrence à Marseille, se prépare à tourner sa série : « Poubelle la ville » …
      Et pour faire plus vrai que nature, se propose de tourner en décors naturels … D’où des décors très travaillés …
      Faut tout leur expliquer … C’est fatigant !

  14. glot

    Le discours de sainte Greta à l’ONU est hallucinant. Comment peut-on lui donner la parole, à cette tribune, pour dire autant d’aneries en faveur de la décroissance ?

    1. Al Bundy

      C’est la mission de l’ONU depuis la fin de la guerre froide, conserver un minimum de ressources des poches de glands, ça doit tourner vers 4 ou 5 milliards de US$ de petits fours et de réunion pour la sauvegarde de la planète

      1. glot

        Encore plus hallucinant. Elle attaque en justice des pays et parmi eux …… la France et l’Allemagne comme pollueurs et non respectueux de la Charte pour le climat !
        Mais pas les USA, ni la Chine ni l’Inde ni la Russie.!

        Macron ne récolte que ce qu’il mérite …. après lui avoir déroulé le tapis rouge.
        Pauvre France !

        1. P&C

          Punaise… prendre au sérieux une gamine autiste de 16 ans qui voit le CO2 à l’œil nu.
          Et issu de cette Corée du Nord progressiste qu’est la Suède.

          Personne pour gifler cette outrecuidante ?

          1. Nemrod

            Zont des gros problèmes avec leurs populations importés qui forment des » gangs.. ».gros malins qui se sont crus plus intelligents que les autres…ça va les occuper !
            Mais ils vont quand même faire la morale, non ?

          1. Aelil

            Vu qu’elle est actionnaire de l’entreprise qui l’a fait connaître probablement :p
            Mais promis elle ne s’est pas enrichie… C’est une des critiques qui est souvent faite.
            Du coup deux conclusions:
            – Soit elle est au courant et donc elle ment éhontément, ce qui justifie de ne pas l’écouter
            – Soit elle n’est pas au courant (étant mineure c’est en réalité ses parents qui gèrent pour elle donc c’est possible), auquel cas elle n’est pas bien brillante de ne pas savoir ce qu’elle possède, ce qui justifie de ne pas l’écouter
            Bref la conclusion est évidente :p

      1. MCA

        « Il me tarde de les voir à l’oeuvre les décroissants. »

        Hé bien pas moi.

        Ces gens sont les pires dictateurs qui existent.

        Ils n’hésiteront pas à envoyer (les autres) au bûcher au nom de leur idéologie.

        1. Citoyen

          C’est ben vrai, … mais à la condition expresse, qu’ils arrivent à courir plus vite que les balles qui ne manqueront pas d’aller à leur rencontre … Ce qui pourrait leur créer une difficultés, une gêne, un embarras, pour arriver à leurs fins …

          1. Aristarkke

            Je ne suis pas le seul à être dans le gaz puisque tu m’y tiens compagnie…
            J’ai déjà commencé à commenter mais à propos des bistrots…

      2. Val

        @nemrod oui ce sera comme d’hab la revanche des campagnes : les écolos végétariens se prostitueront pour 10 gr de viande et un dé à coudre de beurre et ce ne sera même pas réjouissant . Tu feras des prix pour tes petits camarades de blog ?

        1. P&C

          @Albundy
          Des conseils concernant des achats immobiliers de petites maisons avec terrain ?
          Je compte m’y mettre d’ici un an, d’ici là j’aurai près de 50 k de coté…

          1. Vassinhac

            Critère 1 : à un endroit pas trop loin de chez vous, pour pouvoir s’y rendre fréquemment et facilement.

            Critère 2 : de la terre fertile et arrosée. 1000 m2 est plus qu’assez pour un potager, plus permet de faire un verger. Un puits.

            Critère 3 : des voisins bon esprit avec qui collaborer. Éviter la maison trop isolée. Hameau voire village (tant qu’il y a du terrain autour de la maison).

            Ensuite installer un poêle à bois et une cuisinière à gaz.

            1. sam player

              « Critère 1 : à un endroit pas trop loin de chez vous, pour pouvoir s’y rendre fréquemment et facilement. »

              Ça me rappelle une histoire de blondes:

              Deux blondes qui sont en train de manger discute, l’une dit :
              – Tu sais que 90 % des accidents de la route se produisent à moins de 10 km de chez toi !!!!
              – Ah bon mais c’est horrible !! il faut faire quelquechose …
              – Ah oui ? Et quoi ?

              – DEMENAGER !

        2. Pheldge

          voilà, Al m’a devancé, si tu mets une jupe bien fendue et des dessous affriolants, tu peux espérer … Bon, déjà ton nom est un encouragement, une invitation, après, faudra être motivée ! 😉

            1. Al Bundy

              « Vous êtes d’une lourdeur les mecs… »

              Et pourtant une simple pensée nous fait léviter, devriez en prendre de la graine les rabats joies

      1. durru

        Mais… mais… Tout ça c’était prévu.
        C’est comme la précédente « affaire du siècle », le Micron mignon a besoin d’arguments pour continuer sa politique taxatrice. Et qui mieux que Sainte Greta pour appuyer cette démarche ?

    1. Citoyen

      Et comme la Dinde du Poitou n’en rate pas une … Quoi qu’il se passe, elle essaie d’être sur la photo … C’est sa nature …
      Alors elle a choisi de soutenir la môme Greta, dans son attaque contre la France, avec quelques autres illuminés de son acabit, à voir ici :
      https:/ /francais.rt.com/france/66128-plainte-contre-france-sur-climat-gauche-soutient-greta-thunberg

      Va falloir la piquer ….

      1. sam player

        « … ont salué, ce 24 septembre, la plainte déposée au Comité des droits de l’enfant de l’ONU par Greta Thunberg et 16 autres jeunes âgés de 8 à 17 ans contre plusieurs Etats, dont la France. »

        8 ans mdr !

        1. Citoyen

          Mais, 300 scientifiques contestant l’urgence climatique, pétitionnent … Et du coup, envoient une baffe à la petite Greta, tout autant qu’a Ségo ….

          Et pour enfoncer le clou, et relancer le débat, « une tribune climato-sceptique récolte 500 signatures, face au GIEC  » …
          https://www.huffingtonpost.fr/entry/face-au-giec-une-tribune-climato-sceptique-recolte-500-signatures-de-scientifiques_fr_5d8b6e50e4b0c6d0cef4bb69

          Les supporters de la petite Greta vont pouvoir commencer à se faire oublier …

          1. Notez le « On a épluché la liste des signataires » de l’article du Huffpost. « Faisons des listes, ne regardons pas les arguments. »

            1. Jacques Huse de Royaumont

              C’est un « argument » récurrent : les climato-réalistes sont payés par les industriels, donc leur point de vue est biaisé, donc il ne faut pas les écouter, donc le débat s’arrête là.
              Navrant, mais difficile à contourner

              1. durru

                Une seule réponse possible, effectivement : les réchauffistes sont payés par les gouvernements, donc leur point de vue est biaisé, donc il ne faut pas les écouter. Comment ? Ça marche pas ? Bizarre…

            2. Aelil

              Et j’aime bien car l’article essaie de montrer que globalement c’est surtout des retraités ou professeurs émerites, en balayant l’argument des possibles sanctions pour ceux qui sont en poste (pour insister que c’est de vieux reacs quoi), sans se rendre compte que cette liste est la preuve même qu’il y a flicage du dissident…

  15. Chieur chiant

    Kéko!!!… Youhouh!!!… Kéko!!!… On parle de ta copine,là. Ce matin sur grance escroc, je l’ai écouté déblatérer, et à défaut de pleurer, elle m’a fait bien rigoler… mais , je dois admettre que ces politiques sont vraiment des culottés, c’est là toute leur classe, je peux au moins leurs reconnaître ça…

  16. Al Bundy

    Ce midi, un mec interviewé concernant le cinéma français et son subventionnement: « il est maintenant plus facile de tourner un film que d’en regarder un jusqu’au bout »

      1. Vassinhac

        tout à fait, on attend d’ailleurs de voir comment il lutte contre les défrichements illégaux et les pollutions (au mercure notamment) du fait des orpailleurs.

        1. Al Bundy

          J’ai l’impression que vous n’avez pas trop l’idée de la taille de la Guyane, ça fait beaucoup beaucoup beaucoup de grigny, avec des moustiques en plus

          1. Vassinhac

            Merci, j’y ai habité, j’ai une bonne idée de la taille.

            Je connais les difficultés de lutter contre les orpailleurs mais Micron est étrangement peu loquace sur le sujet quand il fait la leçon sur le reste de l’Amazonie (qui est autrement plus grande et donc autrement plus difficile à gérer).

    1. Aelil

      Ce qui est effrayant par contre dans les comentaires de l’article c’est le nombre de gens qui reprennent les « poumon de la planète » et conneries du genre…
      Avec carrément ceux qui appellent à envahir le Brésil, finalement c’est révélateur de la mentalité française ou la défense de la propriété privée se limite à la sienne: « ce qui est à moi est à moi mais ce qui est à toi est à moi »…

  17. glot

    Hollande en 2015 avait décidé de réduire le nombre de régions en les fusionnant afin, disait-il, de réaliser des économies.
    Quatre ans plus tard, la Cour des Comptes annonce qu’il n’y a eu aucune économie de gestion , et même que tout ceci coûte encore plus cher.
    Les habitudes de fonctionnement de nos structures fonctionnarisées sont un tel frein aux économies, que vouloir simplifier en regroupant , n’aboutit à rien !
    Ce pays est vraiment foutu !

    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/la-cour-des-comptes-dresse-un-bilan-tres-severe-de-la-fusion-des-regions-en-2016-20190924

        1. Al Bundy

          Encore une merde qui nous a coûté un bras pile poil quand quand la recette du fréon arrivait ds le domaine public.

          Et les frigos de maintenant, c’est tropdrole, durée de vie moyenne 8 ans (c’est pas de l’obso, c’est juste que t’as plus le choix), j’ai un réfrigérateur récupéré chez ma mère, il a minimum 40 ans, consomme un peu, ouais, mais tu mets des trucs dedans, ceux de maintenant, 3 mètres cubes d’isolation, une canette à l’intérieur

          1. Aristarkke

            Quand tu vois la perte de volume intérieur que cela engendre par rapport à leurs prédécesseurs pour un encombrement extérieur identique !!!
            Résultat : il en faut un complémentaire quand tu fais tes courses hebdomadairement…

    1. sam player

      Le Figaro parle de 50 millions de dépenses supplémentaires, ce qui ne semble concerner que la rémunération des agents.
      Pas possible pour l’instant de mettre la main sur ce rapport (si vous trouvez le lien, merci) mais d’autres publications parlent de centaines de millions de coûts supplémentaires dans l’immobilier, l’informatique.
      Dans l’immo, les anciens hôtels de région ont été conservés et de nouveaux ont été construits pour pouvoir accueillir un plus grand nombre d’élus et d’agents… mais comme choisir un lieu de réunion c’est forcément donner la primauté d’une région sur l’autre, faut de temps en temps aller se réunir chez l’autre pour pas l’ostraciser…
      Ça rappelle le fonctionnement européen avec Bruxelles/Strasbourg où les communautés de commune… toujours plus d’agents et d’argent…

        1. P&C

          ça me fait penser à un vieux schéma. Vous savez, celui avec des ronds (bleu pour utiles, rouge pour inutile). Le rond rouge grossit jusqu’à fuir ceux dans le rond bleu, et l’organisation s’effondre…

    2. P&C

      Ce n’était pas le but.

      Economiser signifie mettre des agents et surtout des zélus au chômage. C’est trophorrible !
      Et puis, pourquoi économiser, y a qu’à traire ces s*lauds de souchiens.

  18. Opale

    Arrêtez tout, voilà la solution :

    https ://www.journaldugeek.com/2019/10/03/ecologie-baleines-rechauffement-climatique/

    « Au cours de leur existence, les baleines emmagasinent plusieurs tonnes de CO2 via l’absorption de micro-organismes. Avec une espérance de vie allant de 70 à parfois plus de 100 ans, chaque cétacé retient ainsi plus de 33 tonnes de gaz carbonique dans sa masse lipidique, soit plus de 30 000 tonnes si l’on reporte ce chiffre à la population mondiale recensée actuellement. Une véritable prison à CO2, qui sombre au fond de l’océan à la mort de l’animal, et emprisonne le gaz pour plusieurs siècles. En combinant le prix du CO2 et la valeur écotouristique des baleines, les analystes du FMI estiment ainsi que chaque animal possède une “valeur marchande” individuelle de 2 millions de dollars, portant ainsi la valeur de la population mondiale de cétacés à plus de 1 000 milliards de dollars.  »

    On devrait TAXER lourdement le Japon et les Féroé, qui trucident les baleines à qui mieux-mieux, pour destruction volontaire de la planète 😀

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.