Hausse continue de la violence en France : ce débat qui n’existe pas

Parfois, l’actualité commande de traiter de la rubrique faits divers. Bien sûr, s’il apparaît hardi pour ne pas dire scabreux de tirer des conclusions générales de ces faits divers consternants, l’observation attentive de certains non-dits, du vocabulaire employé ou de l’angle choisi pour traiter certains d’entre eux fournit en revanche quelques clés pour comprendre un certain état d’esprit qui s’est installé dans le pays…

En effet, lorsqu’on prend la peine de revenir sur certains faits divers qui ne sont, finalement, abordés que par cette presse de proximité, et qu’on essaye de déterminer si les faits relatés relèvent d’un malheureux concours de circonstance, d’un drame tragique parmi tant d’autres, sans liens, ou s’il s’agit plutôt d’une tendance globale, on se heurte souvent à l’impossibilité de tirer des conclusions définitives.

Certains journalistes ont tenté cette approche. Le dernier en date, Laurent Obertone, dont j’avais fait la recension du livre Orange Mécanique ici, a précisément construit son tableau sur la base de ces faits divers et aboutit à la conclusion d’une France de plus en plus violente, en proie croissante à des problèmes de gestion de ses populations les plus espiègles dans ses débordements, avec d’un côté un délitement de l’autorité (tant côté des forces de l’ordre que de la justice et de l’application des peines) et de l’autre, un abandon choisi de ces sujets pourtant quotidiens par la presse nationale et par les élites politiques.

Le constat de l’époque avait évidemment choqué et provoqué un tollé de réactions, globalement négatives, dans cette presse et chez ces politiciens. Pourtant, le constat reste : la montée de la délinquance, de la criminalité et de la violence ne semble intéresser la presse que de façon très épisodique.

Ainsi, on cherche encore les suites qu’on aurait espérées brûlantes au cri d’alarme qu’Anne Hidalgo avait poussé l’été dernier en notant l’explosion de la délinquance à Paris, par exemple. La presse en a parlé le temps du cri, la notion même que Paris devient une capitale particulièrement dangereuse ne semble en revanche pas progresser chez les personnes d’influence au sein des partis politiques ou des médias ; il suffit de voir les thèmes palpitants de la campagne municipale actuelle pour bien saisir l’ampleur du jmenfoutisme compact et chimiquement pur de l’ensemble des candidats en lice face à la prolifération d’actes de plus en plus violents au sein de la capitale. Mis à part ouvrir à fond les robinets à pognon public, promettre de planter des arbres, faire disparaître des gares et bâtir à tout va, aucun de ces prétendants à la Mairie de Paris ne semble s’occuper des trottoirs trop étroits et des enrichissements culturels parfois frappants dans certains quartiers.

Et cette semaine, il aura été difficile de passer à côté de certains de ces faits divers particulièrement odieux, dont la multiplication dans la presse aussi locale que possible et surtout pas nationale fait quelque peu réfléchir. Sans vouloir les lister tous, citons cet adolescent de 14 ans tué à Paris d’un coup de couteau, ou encore cet homme handicapé d’une trentaine d’années agressé par quatre filles de 15 à 17 ans en gare de Grasse, ou encore ce jeune pompier volontaire laissé pour mort par une douzaine d’agresseurs.

Devra-t-on évoquer le meurtre de Mathéo, 19 ans, à Amiens, parce qu’il arborait une plaque minéralogique de Paris sur sa voiture, et que la presse locale, redoutable de pertinence, aura choisi de présenter comme « une erreur » (ben tiens) ?

Est-il utile de s’attarder sur le cas de ce jeune de 17 ans, interpellé pour l’agression ultra-violente d’un restaurateur à Orly ? Ou sur celui de Sylvain, entre la vie et la mort suite à une agression « inexpliquée » à Versailles (coupe-gorge connu de la région parisienne) ?

Doit-on passer du temps sur cette adolescente morte poignardée en pleine rue ?

Eh bien la réponse à ces question est non.

On ne doit pas s’en occuper, on ne doit pas en parler ni en faire un sujet quelconque. Il s’agit de faits divers, d’accidents malencontreux, de la faute à pas de chance. On tue untel « par erreur », on agresse malencontreusement untel autre, il y a bien un dérapage violent ici ou là, mais à chaque fois, il s’agit d’actes isolés, de dérives – certes musclées, certes scandaleuses et il faut que la justice passe patati et patata, certes – mais rien de ces éléments ne peut réellement se dégager de ces petits grumeaux gênants d’actualité sordide.

Il faut bien le comprendre : tenter d’essayer de comprendre pourquoi certains ados deviennent toujours plus violents, tenter de voir dans ces faits divers non pas une longue liste d’événements disparates et sans liens mais d’y voir la marque d’un ensauvagement du pays, d’une perte de repères, d’un abandon de la République dans certains territoire, d’un délitement des institutions, ce serait mal. Non, que dis-je, ce serait immonde.

Pire, ce serait faire le jeu de certaines obédiences politiques honteuses qui ont toujours deux ou trois douzaines d’heures les plus sombres de notre histoire dans les poches, prêtes à ressortir à la moindre occasion pour vous en barbouiller le moral.

J’exagère ? Pas autant que certains articles qui s’empressent de tenir exactement ce discours : puisque l’affaire est ainsi mise en avant et relayée par des personnes qui fricotent avec le Rassemblement National, puisque le buzz créé autour de ces faits divers est monté en épingle par Marine Le Pen, puisque ces individus appliquent des théories complotistes sur la façon dont les médias relaient ou pas ces faits divers, alors, par voie de conséquence, tout ceci sent l’énième artifice d’une fachosphère toujours prête à touiller le sordide pour faire son beurre politique. C’est évident.

On peut, néanmoins, voir deux problèmes à cette attitude.

D’une part, ce procédé qui consiste à barbouiller les buzz des réseaux sociaux d’objectifs populistes voire fascistes permet dans une certaine mesure d’étouffer toute réflexion possible à la source de ces buzz. Les individus, même les moins susceptibles d’abonder aux thèses des groupes ou partis d’extrême-droite ou simplement populistes, ne peuvent s’empêcher de noter l’augmentation de ces faits divers, l’augmentation de la violence relatée, le nombre croissant d’affaires judiciaires dans lesquelles des multirécidivistes s’en sortent avec des peines ridicules ou inadaptées voire bénéficient, une fois de trop, de vices de procédures leur permettant de commettre le forfait de trop. Mais finalement, comme tout ceci est « facho », ils ont tort. Eh oui.

Jeter ainsi l’anathème « fachosphère » sur ces frémissements de réseaux sociaux permet de mettre un voile pudique sur ce que les individus ne manquent pas de remarquer, mais occulte complètement la tendance initiale, à savoir l’accroissement des violences, et l’absence dramatique de toute réponse politique crédible et opérationnelle.

D’autre part, il est extrêmement contre-productif d’appliquer systématiquement cette attitude maintenant quasi-automatique d’une part croissante des médias, qui vise à classer dans l’intouchable et le nauséabond les remarques souvent à l’emporte-pièce et baignée d’émotion des citoyens de plus en plus directement concernés par cette augmentation de la violence autour d’eux.

En effet, ce faisant, on refuse de discuter réellement de ces sujets, d’en débattre sereinement. La sécurité dans le pays n’est plus qu’un appeau pour des plateaux télé où une personne aussi controversée que possible sera jetée face à une demi-douzaine de journalites-saltimbanques dont la mission sera d’écraser l’infâme discours sous les procédés rhétoriques plus ou moins faciles.

Les débats de fond, argumentés posément, n’existent plus, ni sur la nécessité d’un système carcéral moderne et adapté à notre population, ni sur l’absolue nécessité d’un suivi des juges et des jugements pour en garantir la qualité (pour rappel, les statistiques sur ces derniers sont désormais interdites en France) et sanctionner les incompétents, ni sur l’efficacité des mesures entassées depuis des décennies (qui en tire les indispensables bilans, et s’ils sont tirés, quelles décisions sont prises ensuite ?), etc…

Or, cette absence de tout débat, cette absence de toute réflexion de fond qui soit à la fois de bon niveau intellectuel et surtout, ouverte à tous les citoyens, pousse ces derniers vers les seules organisations et les seuls politiciens qui assument les quolibets, qui en parlent (même si c’est pour en dire, essentiellement, des âneries). En clair, c’est bien plus sûrement la distribution d’anathèmes que le buzz qui « fait le jeu de la fachosphère », sans qu’apparemment, après des décennies de pratique, les fins analystes de Science Pipo et autres journalistes « engagés » s’en soient rendu compte.

On est arrivé au point où l’on refuse non seulement de voir le problème, où l’on s’interdit d’en parler, donc de l’analyser donc d’y apporter un moindre début de solution, mais pire encore, on choisit de faire en sorte que ceux qui essaient (aussi maladroits et biaisés soient-ils) seront désignés à la vindicte populaire et éventuellement poursuivis, en justice si possible, pour avoir tenté cette analyse avec un biais que la République, la bienpensance, le vivrensemble (ou que sais-je) réprouvent ouvertement…

Comment voulez-vous que ceci se termine bien ?

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires356

  1. Aristarkke

    Hausse continue de la violence en France : ce débat qui n’existe pas
    Forcément puisque ce n’est qu’un sentiment stupide et incontrôlé, selon nos élites planquées derrière les cordons de CRS ou gendarmes mobiles…

    1. Calvin

      D’ailleurs, les élites ne ressentent pas ce sentiment du peuple, mais ils mettent quand même leurs enfants dans des écoles privées pardon « privélegiées » (néologisme Calvin).

  2. Le Gnôme

    Tout ça finira en guerre civile. Passez votre permis de chasse si vous ne l’avez pas encore et armez vous. Une carabine de chasse, c’est déjà mieux que rien du toout.

        1. Dr Slump

          Ouais enfin faut quand même apprendre à tirer hein, ce qui se paye un peu plus cher que 100 balles. Je vois mal quelqu’un passer son permis de chasse sans avoir jamais tiré… ou alors c’est comme pour la police maintenant?

            1. Dr Slump

              J’avoue que je vois mal la nuance, dans ce contexte, entre sécurité et précision. Dans les 2 cas, il doit bien falloir de l’entraînement. Acquérir de bons réflexes de tir quand on est environné de gens, d’animaux, de routes et chemins, sur lesquelles circulent des véhicules ou des humains, j’ai du mal à croire que ça puisse se bachoter dans un manuel.
              Ou alors je me fais vraiment une fausse opinion vu tous les accidents de chasse qui se produisent chaque année (bon, y’en a qui ne sont pas accidentels, mais passons).

                1. taisson

                  « J’avoue que je vois mal la nuance, dans ce contexte, entre sécurité et précision »
                  Normal tant qu’on à pas participé à une chasse..

                  C’est pourtant très simple ! L’examen du permis de chasse actuel explique les conditions dans lesquelles Il ne faut pas tirer ! Quand il y à un doute, l’acte de chasse consiste à ne pas tirer.
                  La précision du tir n’est jamais un élément de sécurité puisque l’on doit s’assurer d’abord que le tir est sans danger.
                  Le plus malhabile au tir n’aura aucun problème de sécurité s’il respecte les règles qu’il à appris, tant pour le tir, que pour la manipulation et le port de l’arme..

                  Personne ne peut être parfait, et il y à encore beaucoup de chasseurs qui n’ont jamais eu à passer le permis à l’époque ou il suffisait de s’inscrire comme chasseur et de payer la validation…Et ce ne sont pas forcément ceux la qui ont le plus d’accidents..
                  Mais l’information par la presse n’est pas meilleure dans ce domaine que pour le reste, et la manipulation est là aussi !

                  Les accidents de chasse sont rarissimes en proportion, mais repris en boucle par les antis et les médias….La chasse en France fait moins de morts ou blessés que n’importe quel autre loisir d’extérieur, vtt, foot, etc.. En plus 98% des accidentés sont des chasseurs eux mêmes…
                  Ce qui n’empêche pas le forcing pour faire cesser la chasse, de toutes parts de la socièté, qui voudrait surtout désarmer tout le monde !!

                  1. Dr Slump

                    Ok, je conçois un peu mieux la chose avec tes explications. Je n’ai rien contre la chasse, au contraire ça m’intéresse, mais bon, pour chasser, il faut quand même, en définitive, s’entraîner à tirer, à viser juste non? Passer l’examen administratif est une chose, chasser en est une autre.

                    1. pl00tarke

                      @ Dr Slump
                      Bah non, pas besoin de s’entraîner à viser juste pour chasser. Pour bouffer, oui, il vaut mieux savoir viser juste. Nuance !

                      ^^

                    2. Husskarl

                      Ah clairement mais il y a une différence entre savoir chasser et avoir le permis de chasse, tout comme avoir le permis de conduire et savoir conduire…

    1. Calvin

      Non, surtout pas.
      Avoir un permis et une arme déclarée, c’est le meilleur moyen pour être le premier recherché et désarmé…
      Quand les frémissements de la guerre civile poindront, seuls les citoyens armés honnêtes et respectueux des lois seront dans le collimateur des autorités.

      Il faut se procurer un outil en dehors du circuit officiel. Et ne rien dire à personne.

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Si tu prends les commandes, je voudrais bien un FAMAS (ça me rappellera mes verts années) et un 357 magnum (inutile, mais symboliquement très fort).

        1. pl00tarke

          Je pense que nous sommes nombreux à être intéressés. Faudrait se grouper, genre coopérative, pour acheter en gros. Et puis des munitions, aussi.
          Mauvaise idée le FAMAS. Faut penser à l’entretien, à la conso…

            1. pl00tarke

              Je ne me fais aucune illusion, nous sommes tous catalogués comme vigoureux membres de la fachosphère, ici… Ce sera Goulag pour tous, dès que la DRPP aura fini d’éplucher les 76 (soixante seize!) demandes de signalement depuis le pétage de câble d’un de leurs employés.

          1. Pheldge

            on attend beaucoup du nouveau modèle, entièrement recyclable et fait avec les produits de l’industrie responsable, fourni avec cartouches biodégradables 😉

            1. Stéphane B

              Comment ça, tu n’as pas connu la fabuleuse époque des cartouches et jupe en carton avec la base en cuivre, époque ou on se faisait les cartouches à la maison. Hormis le projectile, tout était biodégradable ou recyclable.

              1. Pythagore

                « Hormis le projectile, tout était biodégradable ou recyclable. »
                Le plomb fait parti des éléments du tableau de Mendeleiev, et se trouve à l’état naturel dans la nature. C’est donc tout ce qui a de plus naturel, même s’il vous fait ressembler à un schtroumpf si vous en prenez trop, ou un gruyère,… ca dépend du mode d’emploi.

          2. Pythagore

            Le problème c’est surtout les balles, parce qu’un super fusil sans balles… comment dire, autant acheter une bate de baseball.
            « coopérative, achat en gros »
            Durru a des contacts vers l’est si j’ai bien compris, peut-être peut-il nous tuyauter ?

            1. durru

              Bon, voilà une nouvelle piste de reconversion pour moi. Ça me rappelle les blagues de Radio Erevan, avec le tracteur acheté en kit que s’entêtait à se monter en char de combat. Ou, plus adapté à notre cas, l’usine à vélos qui fabriquait des pistolets automatiques. Ça doit encore se trouver, tout ça 😉

      2. kekoresin

        Oui Calvin, cf 1936 où le gouvernement s’est employé consciencieusement à désarmer les citoyens et à ficher les possesseurs légaux. Quand les allemands ont eu fini de ramasser des champignons dans les Ardennes, ils n’ont eu qu’à faire la tournée des popotes pour ramasser la quincaillerie.

        1. Calvin

          Ouaip, sauf que le Front Populaire a désarmé les Français sauf les communistes, qui furent ensuite les seuls armés au sein de la Résistance…

          1. Lone

            Armes qu’ils ont eu le temps de bien graisser, entre deux négociations avec l’occupant pour la reparution de leur fanzine… Des résistants exemplaires… Après le début de l’invasion de leur maison-mère. N’oublions jamais les 7500000 fusillés! Et votez pour les Camarades!!!

    2. taisson

      Illusion…

      En dehors du fait que les armes de chasse sont peu adaptées au combat, et intransportables discrètement, et que l’on ne peut se protéger que des attaques à domicile.
      Et en plus, toutes les armes de chasse sont répertoriées, et aussitôt que les « incidents » tournerons au vrai combat avec des attaques à domicile, à un contre 10, toutes les armes des Français (ou assimilés) seront confisquées quasi instantanément !
      Techniquement il vaut mieux stocker les munitions, ça pourrait servir autrement…

      Quand à ceux qui auront pu dissimuler leur armes pour sauver leurs vies, ils seront emprisonnées des le lendemain de leur agression !!

      On leur fera la peau en prison, ou un peu plus tard quand ils seront sortis et que que leurs armes seront confisquées…

      Il ne nous restera sous peu que des rouds « d’honneur  » car toute défense sera inutile et suicidaire !!
      Et si par hasard, après des années de brimades et de persécutions des vrais groupes de résistants désespérés se constituaient, on leur enverra l’armée !!
      On pourra même constituer des unités colorées qui ne risqueront pas de fraterniser !! (du genre rue d’ilsly…)

      En attendant leur heure, pendant ce temps, les agresseurs réels ou potentiels vont gémir dans tous les médias, contre les violences policières, ou les discriminations racistes, vomissant leur haine contre tout ce qui les « empêche » d’avoir tous un train de vie de seigneur avec la soumission des autres, qui va avec …
      Pendant au moins trente ans, on à injurié à longueur de temps tous les « bas du front », les fachos, Petainistes (!! on ne voit pas bien le rapport..), et en bref tous ceux, qui, vivant plus près des classes « d’en bas », voyaient bien se qui se passait…

      On sortait des statistiques pour démontrer que plus on avait de « niveau » universitaire plus on était « tolérant » à tout,(y compris au déviations sexuelles, à et la pédophilie…)

      Bref tous ceux qui voyaient clair étaient des cons nazis !

      Bravo mesdames et messieurs les « intelligents », votre monde s’installe, et progresse rapidement, aujourd’hui camouflé par l’écologie, comme il l’était par le socialisme international, devenu ringard depuis la chute de l’URSS !!

      Le camp des Saints…C’est quasiment maintenant, et c’est (selon moi) sans espoir.
      J’espère juste me tromper…

      1. John Smith

        Demande de l’entrainement, mais:
        Armes blanches: arcs, arbaletes, en vente libre et non repertoriées.
        Airsoft: la gamme t4E en calibre 0.43, également en vente libre aux personnes majeures, billes rubber steel ou lacrymo, avec 5J de puissance ca aide a la neutralisation.
        Carabines a plombs: en vente libre pour personnes majeures, sans licence en dessous de 20J

        1. taisson

          A part les armes blanches, efficaces, mais qui demandent un entrainement au combat et une excellente condition physique, tout le reste ne sont que des jouets, inutiles au niveau défense, et ne peuvent servir que d’entrainement à la manipulation d’armes réelles…
          Aucune efficacité devant une demi douzaine de lascars…

          Seule une arme létale mettant à terre au moins les deux premiers peut avoir un effet dissuasif.
          Pour une attaque individuelle (qui statistiquement n’existe pas…) le lacrymo et les électriques peuvent éventuellement aider, à condition d’être assez jeune et costaud pour finir l’agresseur affaibli à coup de pompes ou autre…Ou s’enfuir avant qu’il ne récupère !

          Difficile pour des gens « dressés » à la non violence et féminisés, face à ceux qui exaltent la force virile!

          1. Cata

            Pas d’armes à la maison puisqu’y vit un ado bredin (voui, c’est un pléonasme), mais 3 chiens. Et une clôture électrique alimentée par panneau solaire. Les chiens ne sortent pas, les malfaisants n’entrent pas.

          2. P&C

            Ne pas négliger les produits consommés par l’aggresseur… l’alcool et la poudre immunisent un temps contre la douleur.

            Le prof de krav maga rappelait souvent qu’un mec poudré peut avoir les testicules broyées et ne rendre compte que le lendemain…

                  1. Aristarkke

                    Tout de suite, les sous-entendus crapuleux !!! Et il vit au milieu des vignobles !!!
                    (une fillette, c’est une demi-bouteille de vin)

                    1. sam player

                      Oui, généralement la fillette contient 37.5cl, mais la fillette lyonnaise c’est 29cl… l’adulte je sais pas…

                    2. Aristarkke

                      La radinerie sur la contenance des fillettes ne cadre guère avec la générosité de la table lyonnaise.

                    3. Dr Slump

                      La générosité de la table lyonnaise? pour un parisien, peut-être que ça paraît généreux… mais faut pas déconner quand même.
                      En revanche, la table normande…

                    4. sam player

                      Tout simplement parce qu’à Lyon on parle plutôt de pot : 46cl

                      Ailleurs le pot fait 2 chopines ou 4 picholettes… et 1.128 litre

      2. cherea

        @taisson, rien de nouveau… Chalamov et Soljenitsyne racontent parfaitement dans leurs oeuvres respectives comme les détenus politiques (notion très large on en conviendra, en gros vous et moi) étaient tenus dans le goulag, dans la Kolyma par l’alliance objective et contractuelle des gardiens du camp avec les détenus de droit de commun (les racailles chez nous) et comment il y avait cette double terreur…bref racailles d’en haut main dans la main avec la racaille d’en bas pour la défense de leurs intérêts propres qui ne sont jamais les mêmes…

        1. P&C

          Faut voir.
          Au brésil, la mise en codétention des détenus politiques cocos et des criminels a donné lieu à une hybridation : les commandos de la capitale.
          En gros, des criminels qui reprennent les méthodes gagnantes des cocos (Staline a montré la voie), le tout maquillé d’un marxisme approximatif basé sur la redistribution des richesses simplifiée (en gros, ta thune dans sa poche, et rien en échange).

          D’un point de vue politique, pari gagné, un criminel coco est moins dangereux politiquement qu’un militant coco. Mais point de vue sécurité, c’est pire…

          En France, la greffe islamique sur les criminels de droit commun marche bien.

          1. cherea

            ah le PCC et son chef Marcola, j’étais à Sao Paulo au moment du coup de feu en 2006… Pour illustrer votre dernière remarque, c’est ce que montre parfaitement le film un prophète de Audiard qui a déjà 10 ans…la menace islamique est tout à fait multiface, racaille en survêt récupérée ensuite par les barbus… En gros quand tu achètes du shit dans une cité, tu finances + ou – les barbus… En 2004, les attentats de Madrid ont été financés par quelques types qui vendaient du shit en bas de la rue…

          2. Aelil

            « le tout maquillé d’un marxisme approximatif basé sur la redistribution des richesses simplifiée (en gros, ta thune dans sa poche, et rien en échange) »
            Bah ça c’est quand même la grande majorité des cocos… Très bien résumé dans le « Mais camarade Lénine, les poules je les ai »

    3. UnLorrain

      Permis de chasser , si vous permettez le permis de chasse est un autre document, il permet a un propriétaire d’autoriser la chasse sur son terrain, si j’ai bonne mémoire.
      A mon avis une carabine de chasse est un objet de luxe. Je ne sais pas qui améliore les munitions des armes de chasse….ce qui est certain c’est que pour bon nombre de ces différents calibre leurs pouvoirs létales a sensiblement augmenté ( champignonnage,programmé j’ajouterais )
      Je crois pouvoir donner une explication sommaire, c’est que une ogive de munition qui n’est pas constitué de plomb mais semble t il de laiton ( et peut-être conçue sur le principe de charge creuse ) sera beaucoup plus pénétrante qu’en plomb. Un exemple est la balle dite ‘ brenneke ‘ cal 12 et du même calibre la balle F.I.E.R celle-ci est de plus chemisė donc plus précise et beaucoup plus véloce.

      1. Walter

        Disons que pour la défense du domicile c’est plus le pouvoir d’arrêt qui compte que le pouvoir pénétrant, hormis bien sûr si l’on considère les calibres puissants de chasse au gros gibier qui font un petit trou à l’entrée et un très gros en sortie du fait de la dépression derrière la balle.

        Si l’on s’en tient aux calibres les plus banals dans les campagnes françaises -le 12 à pépé et le 22 LR- il vaudra mieux un 12 qui éparpille et stoppe sur le coup un malandrin qu’un 22 qui le fait mourir d’une hémorragie interne 2 heures plus tard mais n’arrête rien sur le moment.

        Donc 12 à chevrotine, canon et crosses sciés. Portée pratique réduite mais avec ça vous défendez un couloir ou une fenetre sans problème.

        Les cinéphiles pourront avantageusement s’inspirer de la Winchester 1887 de Terminator.

        1. pl00tarke

          Pour la défense du domicile, rien de mieux qu’un FAP. Aux US le calibre 12 est une dotation presque obligatoire pour les maisons un peu bien tenues.

          1. Walter

            Oui, cadence de tir primordiale, c’est évident mais ça va mieux en le disant.

            Par contre le fusil à pompe s’est fait saquer par le législateur fr (c’est que Dame, on voit dans les séries américaines des fourgons blindés se retourner après un coup de ces engins de malheur, il fallait faire quelque chose !) d’où ma suggestion de s’intéresser aux engins à levier.

            Le top reste un semi-auto sans recul (genre Fabarm) mais pour avoir un magasin important il faut tomber dans l’import « parallèle ».

          2. Pheldge

            sauf que, aux USA, défendre sa propriété est un droit, alors que chez nous, c’est un tort, et la plupart du temps, un ticket pour les assises et la taule longue durée !

            1. Aristarkke

              Il semble qu’il y ait la plus grande tolérance pour la légitime défense surtout dans son domicile puisque tout cambrioleur se faisant dézinguer dans une maison où il ne devrait pas être, ne peut aucunement compter sur une quelconque compassion de la Justice locale.

              1. P&C

                +1
                Mon cousin, alors en BEPC cambriolage, et qui se constituait sa trésorerie pour passer son CAP cannabis, a eu l’idée de chauffer un couple de personnes ages au chalumeau.
                6 mois de ferme, devenu 6 mois avec sursis avec bracelet électronique.
                Il a quant même fait un peu de préventive, pendant laquelle il s’est converti (je vous laisse deviner à quoi).

  3. Aristarkke

    « du vocabulaire employé »
    Tous, nous ne pouvons que remarquer que les identités des agresseurs (ou des victimes), sont fragmentées selon leur nature. Un agresseur blanc caucasien : toute son identité est proclamée, éventuellement, pour bien montrer l’ignominie du personnage, avec des ajouts comme son groupe sanguin ou sa préférence pour le coq au vin plutôt que pour les carbonades flamandes…

    Mais un agresseur issu de la diversité évitera pareil passage au pilori…
    Il y a quelques semaines, une femme avait poignardé deux adolescentes à Paris au motif de ne pas avoir dégagé assez vite du passage piéton devant son véhicule et son identité a été occultée (pourtant défavorablement connue des services de police, comme ils disent) sauf et finalement après tergiversations, son prénom révélateur…
    Toutefois, elle devait avoir « perdu son discernement » puisqu’elle a été contrôlée positive à l’opium et un bon avocat ne devrait pas avoir trop de mal à faire valoir la jurisprudence Halimi…

          1. sam player

            @ Pheldge
            La rancune est un sentiment qui m’est inconnu et que je dois mimer pour faire comme si.
            J’avais d’ailleurs trouvé assez juste la remarque de h16 (eu égard à ma fréquentation genrée de l’époque) et l’avais approuvée.

        1. Aristarkke

          De mémoire, seul le Parisien a mis le prénom. D’autres journaux (au moment du déferlement sur Tw… r), relataient sans aucune indication d’identité…
          Et vous savez bien que ce n’est pas un exemple isolé.

          1. Pythagore

            Ah ok, j’avoue que je n’ai pas suivi en détail. mais j’ai précisé « …cette fois… ». Eh bon c’est assez rare pour le relever.

        1. pl00tarke

          Preuve que vous leur en voulez particulièrement, sales kouffars !

          @ Husskarl : plutôt que de génétique, il vaut mieux parler de race, c’est plus joli.

          1. Husskarl

            Le problème est que la plupart pense que la race détermine uniquement la couleur de peau, d’où ma préférence pour le terme génétique.

  4. Aristarkke

    « d’une France de plus en plus violente, »
    Des articles ont été ici commis pour évoquer la question de l’abondante actualité en faits divers en relation avec des armes de poing ou d’épaule, dans un pays qui les interdit depuis presque 90 ans et qui ne cesse de renforcer ces interdictions avec des procédures parfois ridicules…

    1. kekoresin

      Ben oui, comme dab, on va resserré le nœud coulant déjà étouffant sur les cibles molles (homme blanc manger coco) et laisser filer cette tolérance mal placée envers les populations minoritaires de plus en plus visibles, sonores et taquine…

  5. Aristarkke

    « l’ampleur du jmenfoutisme compact et chimiquement pur de l’ensemble des candidats en lice face à la prolifération d’actes de plus en plus violents au sein de la capitale »
    La candidate Rachida Dati est la seule à se distinguer en abordant des thèmes classiques de campagne électorale municipale au lieu des fumisteries (avec des herbes hilarantes?) à base de gares ferroviaires parisiennes déplacées en banlieues et de fermes agricoles urbaines…
    Que d’araignées dans les plafonds!

  6. Dr Slump

    Nous en sommes point où les grands sages qui commentent l’actualité mettent sur le même plan menaces de mort et propos grossiers, bande de fanatiques violents et jeune femme isolée.
    Nous en sommes au point où l’état même donne raison aux agresseurs et condamne les agressés.
    Nous en sommes au point où l’autorité n’a plus aucun sens, et de plus en plus, ce sont ceux qui crient le plus fort, ceux qui menacent et agressent le plus qui s’imposent.

  7. Infraniouzes

    On se fait enfumer de façon permanente. Ce matin, sur RTL, l’invité de 7:45, heure cruciale qui rassemble un maximum d’auditeurs avides d’informations sérieuses, je n’ai pas été déçu. Espérant un sérieux débatteur politique venu enfoncer pleins de clous, qu’entends-je ? La petite gagnante de « The Voice » venue parler de sa grave maladie et de ses impressions après sa victoire et patins et couffins. Alors, je ne suis plus dans le coup. Après les vaticinations habituelles des écolos, et les aspirants à un monde meilleur à coup de recettes moisies, je ne m’attendais pas à ce qu’on on nous sorte la boîte à pathos: on va me dire que je suis indigne, répugnant, facho (?) mais on avait Greta ça commence à bien faire. Beaucoup de choses sont graves: les meurtres, les viols, la misère des Français, la perte de compétitivité de la France cachée par un dette abyssale, l’échec complet de l’Education nationale. Non, erreur. Eduquer ce n’est pas instruire. c’est formater les esprits. Donc de ce côté là, tout va bien.

      1. pl00tarke

        +1 Versailles c’est plus ça… Trop de RER, trop de trains de banlieues… Et puis les versaillais, tout comme les parisiens, ont besoin de leurs manants.

        Trouver un coin tranquille en région parisienne s’apparente désormais à une partie de démineur.

              1. Pheldge

                allez, je tente ma chance : du kif marocain, du libanais rouge, du double zéro qui baffe bien, ou du Bombay Black ?
                je suppute, vu que ça fait plus de 40 ans que je n’y suis pas passé 😉

                1. MCA

                  @Pheldge 10 février 2020, 18 h 09 min

                  Mouais,

                  Tu supputes?

                  je te signale qu’en ce qui concerne les compteurs, ils se sont mis au Linky depuis ton départ.

                  Et j’ai le regret de t’annoncer que le télé-relevé a (encore) supprimé du personnel.

                  Changement de sujet : as-tu été voir si tes potions magiques se bonifiaient; que je ne fasse pas le déplacement pour rien?

                  1. Pheldge

                    j’ai juste refait les niveaux … t’inquiète ! par contre comme je ne bois pas, je ne peux pas te dire. Le parfum est parfait, donc la liqueur doit être bonne.

  8. Calvin

    C’est un grave problème cette dérive, parfait exemple du déni des élites politiques et journalistiques.
    Avec un effet ravageur : comme les médias ne parlent pas de la violence et que certains citoyens le font sur les réseaux sociaux, ces derniers colportent aussi des faits tronqués qui débouchent sur des Fake news complotistes. Qui sont évidemment pointés du doigt par les médias…
    Les journaux ne parlent pas de la violence réelle mais adorent réfuter les exagérations sur celle-ci (qui ont souvent un fond de vérité au départ).

    Donc, Fake news et complotismes sont vraiment le résultat de l’omerta des médias.

      1. Dr Slump

        Dire que la télé diffuse des conneries revient à découvrir que l’eau ça mouille, mais c’est sa question à la fin qui est intéressante:
        « Mais alors pourquoi, alors que l’information coule à flots sur Internet (la bonne comme la fausse, il est vrai), se trouve-t-il tant de millions de Français qui s’exposent volontairement à une insidieuse entreprise de crétinisation? »

        Mais pourkwâ??? Bah parce qu’ils sont crétins justement, banane!

        1. sam player

          Non, pas forcément : si tu avais eu des enfants tu saurais qu’ils ont besoin chaque jour de repères temporels immuables, ça les met en sécurité. Si tu racontes une histoire tous les soirs avant le coucher, alors le jour où tu ne la racontes pas, ça chamboule tout et ils peuvent faire le cirque pendant une heure… juste pour une histoire de 10 minutes…
          Bah adulte c’est pareil… il faut des repères qui sécurisent…
          Et le rendez vous de 20h est toujours à 20h pile, c’est d’ailleurs la seule balise respectée par les chaînes, 19h45 pour d’autres, mais le principal c’est qu’à la seconde près ce soit tous les jours pareil.

          Quant au contenu du journal, toujours dans le but de sécuriser, il faut des sujets qui nous fassent dire : y a des gens au chômage, handicapés, malades, en prison etc… bah pas nous… on est quand même heureux… en sécurité… les problèmes c’est chez les autres… merci TF1…

          1. Dr Slump

            J’entends bien, le besoin de routines, de rituels qui structurent les journées, ok, d’accord.
            Mais cela explique-t-il de se laisser déverser dans la tête tout ce qui passe à la télé/radio, et l’adopter comme vérité innée? Parce que les gens ne sont tout de même pas cons à ce point, ils ne lisent pas n’importe quels livres à leurs enfants, ils n’achètent pas n’importe quoi à n’importe quel prix, et savent très bien défendre leurs intérêts quand il s’agit d’espèces sonnantes et trébuchantes.
            Quand un camelot fait son cirque sur le marché, micro en main et complice dans le public, les gens ne se ruent pas comme des moutons sur son stand pour acheter sa camelote: ils se méfient. Mais quand il s’agit des médias, ils annihilent tout esprit critique, et prennent tout ce qu’on leur dit pour argent comptant (au sens littéral). Ca pose vraiment question, et je ne crois pas que ma réponse soit si caricaturale: c’est par bêtise. Les médias leurs diffusent donc des conneries, et le cercle vicieux est installé, aussi bêtement que ça.

            1. sam player

              Je pense que ta position correspond à celle de ceux qui ont vécu les médias télévisuels sous la coupe de l’état : la vérité officielle
              Les générations actuelles se focalisent beaucoup moins devant ce rendez-vous télévisuel.

  9. hub

    Pour évoquer la ville de Paris, qui ressemble à certaines heures à un coupe-gorge façon François Villon, il n’y a plus aucun policier aux carrefours. Nulle part, sauf aux abords des ministères. Donc : conduite automobile dangereuse, aucun respect des piétons par les vélos, les scooters, les monoroues, les trottinettes, coups de coude et insultes entre passants…. zones à éviter (même pour les hommes), clochardisation accélérée, etc. Les municipales sont en théorie le moment d’une politique de proximité. On repassera.

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Princes, n’enquerez de sepmaine
        Ou elles sont, ne de cest an,
        Qu’a ce reffrain ne vous remaine :
        Mais ou sont les neiges d’antan ?

  10. MCA

    Voilà un spécialiste qui sait de quoi il parle avec l’humour d’un fin gourmet, pendant ce temps allez savoir pourquoi télé Pravda regarde ailleurs.

    Cette pantalonnade serait comique si la situation n’était pas aussi dramatique.

    Enjoy it :

    https:/ /www.tvlibertes.com/le-samedi-politique-avec-xavier-raufer-la-criminalite-explose-et-castaner-sen-balance

    ou encore :

    https:/ /www.tvlibertes.com/prisons-emeutes-de-banlieues-la-guerre-civile

        1. bibi

          Ce fut le dernier ministre du budget à avoir un budget de l’état en équilibre, qui fut injustement condamné pour un crime qui n’existait pas au moment des faits, dans le pays dit des droits de l’Homme, et qui n’a peu être au côté de sa femme quand elle est morte, car il devait faire face à un procès inique 50 ans après les faits malgré que l’ancien préfet de la Gironde Maurice Sabatier accusé de crime contre l’humanité et décédé en 1989 avant son procès ait reconnu l’entière responsabilité de la répression anti-juive à la préfecture de la Gironde.
          Evidemment si il avait été de gauche et résistant de 46, il aurait pu recevoir la francisque et bénéficier à son décès d’un hommage national.

  11. Calvin

    Quelqu’un peut me dire qui est ce journaliste goguenard avec ce la formule « on vous demande la plus grande neutralité, c’est ça le journalisme » ???
    Enfin, c’est pas pour moi, mais pour une copine.

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Ce personnage représente la quintessence de l’arrogance germanopratine poussée jusqu’à la caricature. Sans idée, sans culture, sans courage et sans moralité, il vend du mépris et du conformisme à tous ceux qui aime se nourrir de ce type de brouet. Dans une caste journalistique déjà peu ragoutante, il se distingue par le mépris qui suinte de chacune de ses interventions, son agressivité augmentant à proportion de son incompréhension du sujet. Il représente du reste bien les dérives de notre époque, où la lie de l’humanité est portée aux nues par des élites oublieuses de leurs propres dignités.

        1. Nestorius

          Et c’est le petit copain d’un producteur qui n’a rien à lui refuser, dont le mec qui le connaissait m’avait donné le nom et que j’ai oublié.

        2. Elie

          Bof, vous lui accordez vraiment trop d’importance, vous êtes sûrs que son audience dépasse les limites de Paris intra-muros ?
          Maintenant, comme je ne sors pas beaucoup de ma banlieue, il se peut très bien que je me trompe 🙂 son émission est peut-être adulée en province !

      1. P&C

        Ce mec est un tabouret humain.

        Cf Papacito « Yan Bartes crache sur Jésus, mais il ne réalise pas que Jésus est ce qui empêche les mecs comme moi d’enc*ler son cadavre à lui ».

    1. kekoresin

      Bah le gus ne se présente pas comme journaliste et je ne suis pas sûr qu’il possède une carte. Mais bon, il a son public et le droit de raconter ce qu’il veut. Son émission est caricaturale et pas vraiment ma tasse de skaï mais je regarde ça de temps en temps et quelques pépites pertinentes émergent de la soupe populaire gauchisante.

      Non, ce qu’il y a de perturbant c’est la disparition quasi complète de vrais débatteurs non formatés et non émasculés par la nomenklatura de la bienpensance. La montée en toute puissance de la pensée unique dans les médias de masse fait écho à la toile où les contenus pertinents se perdent un peu dans le gloubiboulga servi par les ignares férus de complotisme à deux balles et de théories débiles…

      1. Dr Slump

        Sauf que cet empaffé de connard a un réel pouvoir d’influence sur l’opinion, et sur la représentation que se font les téléspectateurs de base sur la réalité.

        Il faut voir comment ce misérable avorton a orchestré son émission quand il a reçu la jeune Mila, la façon méprisable dont il lui a mis la pression pour la pousser au repentir public, dans un silence de mort tout à fait naturel et spontané, alors qu’il n’avait devant lui qu’une pauvre gamine menacée. Cette crotte de nez n’arrive pas aux chevilles de cette jeune fille, qui a eu le courage de réaffirmer sa liberté de parole face aux caméras.
        J’aimerais dire que ce Savonarole cathodique de merde ne mérite même pas mon mépris, mais j’avoue, je voudrais qu’il se fasse attraper par un gang de LGBT en rut, qu’ils le coincent dans un bout de ruelle sombre et qu’ils lui fassent faire un voyage au bout de la nuit, pour qu’il comprenne ce que ça fait que de se faire enculer à sec, au sens propre, pas au sens figuré comme il le fait avec ses invités.

          1. Dr Slump

            Il y a tout de même une limite au niveau de laquelle la tolérance cesse d’être une vertu. Subventionnée et réglementée avec l’argent du contribuable, elle méritait bien ce petit mouvement d’humeur.
            Personne n’en aura pâti, la tolérance est sauve 🙄

              1. Dr Slump

                Pas de subventions directes, à ma connaissance. Mais les allègements fiscaux donnés aux journalistes, c’est valable aussi pour ceux des chaines privées, et les subventions pour des films ou séries TV…produites par TF1 aussi.
                Ok, on peut trouver ça tiré par les cheveux… mais la collusion entre politique et média est telle que je les mets tous dans le même sac. Ce Yann Barthès et son équipe du Petit Journal, même privé, sont des bons chien de garde d’un certain ordre moral soutenu par le pouvoir.

                1. sam player

                  Capillotracté, oui, car à ce compte là, toute personne ou domaine d’activité est subventionné : l’alimentaire car il bénéficie d’une TVA à 5.5% au lieu de 20%, L’Oréal car ses produits sont utilisés par des maquilleuses de TF1 qui maquillent des journalistes qui bénéficient de niches fiscales…

                  Y a un moment, pour être crédible sur ce qui pose problème, faut éviter de globaliser dans le tous pourris., ou tous subventionné… car en fouillant un peu même toi tu y es

                  1. Dr Slump

                    Mes mots ont dépassé ma pensée, parce qu’il y a quand même nombre de journalistes qui sont de bons, voire de grands professionnels, mais ce n’est pas le cas de Barthès et sa fine équipe, pas besoin d’avoir fait X pour s’en rendre compte.

                    Je reformule donc: que son travail soit légal et privé n’empêche pas qu’il puisse être moralement pourri, et il n’y a pas besoin de subvention pour qu’il y ait de fait connivence entre pouvoir médiatique et pouvoir politique, dont il est l’exemple le plus abouti dans le PAF.
                    Cet avorton a certes le droit de distribuer anathèmes et indulgences, en vertu duquel j’ai un droit égal à le traiter de tous les noms si ça me plaît.

                    1. sam player

                      MCA 16h44

                      Faut apprendre à lire, il n’est jamais trop tard : souligne « à ce compte là » et discutes-en avec ton voisin…

                  2. MCA

                    « l’alimentaire car il bénéficie d’une TVA à 5.5% au lieu de 20% »

                    Tu viens de décrocher un oscar aux comiques ou quoi?

                    Alors comme ça pour toi quand on te pique moins c’est une subvention? :o))))

                    1. Elie

                      @Dr Slump, encore une fois Barthès n’est pas journaliste mais présentateur télé, et ils ont quasiment tous ce côté lisse et un peu emmerdant, un sourire collé aux lèvres en permanence (Davant, Drucker, Rothenberg, Plaza…) Hanouna est juste vulgaire mais il ne dérange personne, Ardisson est plus trash mais il dérange qui,
                      vraiment ?
                      Ce qui est dérangeant, c’est de voir que l’un de ces gus fadasses se fasse virer pour une blague lourdingue (Tex) : des excuses publiques auraient largement suffi. Belloubet fait une déclaration gravissime et invoque la maladresse, elle est toujours en poste, Tex fait une blague lourdingue et il se fait lourder ? Cherchez l’erreur !

      2. Elie

        Je suis d’accord, kekoresin, c’est du divertissement, il faut le prendre comme tel. Si Barthès a envie de croire qu’il est quelqu’un d’influent, il ne sera pas le premier à avoir pris la grosse tête à la télé !
        @ Dr Slump, je ne sais pas si c’est lui qui a invité Mila, si c’était sa décision à elle ou bien celle de son avocat, ce qui est sûr, c’est qu’elle a été superbement coachée avant son passage à la télé ! Elle a regretté la forme (la vulgarité) mais n’a rien cédé sur le fond. Dire que Barthès l’a poussée à bout pour lui arracher un repentir, c’est lui faire un procès d’intention, ça peut être tout aussi bien pour lui faire réaffirmer haut et fort son droit au blasphème.
        C’est une émission qui fait de l’audience à une heure de grande écoute, si Barthès avait voulu se conduire en petit soumis, il n’aurait même pas reçu Mila ! Elle serait allée sur un journal de 20h. S’il l’a reçue, c’est qu’il savait comment ça allait se passer et ce qui allait se dire, vous pensez vraiment qu’il aurait laissé quelque chose au hasard ? Cela aurait été du plus grand amateurisme pour une émission de cette envergure (je parle uniquement d’audience)
        Maintenant, je n’ai pas particulièrement de sympathie pour ce présentateur (ni pour aucun autre, d’ailleurs !), le côté sourire narquois et un peu trop lisse sans doute, et il n’est pas terrible dans ses interviews en général.

        1. Dr Slump

          Sauf que Barthès et ses collègues ont leur carte de presse… qui leur permet d’entrer dans tous les meetings politiques et mettre en scène des interviews dans lesquels ils mélangent divertissement avec prétendu travail journalistique. Et ils se servent de cette confusion pour faire passer leurs jugements moraux sous le vernis de la blague, c’est pernicieux, et je trouve ça plus que déplaisant. Ce type reproduit avec son émission « l’esprit canal+ », en pire, un concentré de bien-pensance puante.

          Yann Barthès, c’est quand même le gars qui a fait pirater en mettre en ligne le dossier de Valeurs Actuelles qui lui était consacré, et qui, quand il a été menacé de poursuites judiciaires, s’est fendu d’explications pitoyables de mauvaise foi.
          https://francais.rt.com/france/68162-bataille-mediatique-valeurs-actuelles-quotidien

          Et à propos du passage de Mila chez Barthès, ce dernier a mis en scène les choses de manière à créer une ambiance de plomb, pas de musique, obligation de silence, interdiction au public d’applaudir, de manifester le moindre geste, insistance dans ses questions à lui faire exprimer le regret d’avoir dit cela sur l’islam. Non, faut vraiment être bouché pour ne pas voir la pression qu’il lui a mis, dans le ton habituel de son émission.

          1. Elie

            Je vais aller voir l’histoire de Valeurs Actuelles. Pour ce qui est de l’interview de Mila, le silence et la retenue, voire la gravité, étaient de mise, je trouve. Pour le coup, il ne s’agit plus de divertissement !
            Maintenant, je le répète, je n’ai aucune sympathie pour Barthès, je regarde en général son émission d’un oeil (quand je la regarde). Que la plupart des gens se contentent d’émissions de ce genre pour s’informer et se faire une opinion, ce n’est pas nouveau, ça ne changera jamais ! La facilité est toujours le chemin le plus court.

  12. Pierre 82

    « Orange Mécanique » d’Obertone, a été publié en 2013, il y a 7 ans. Décidément, la résilience du système est surprenante. N’oublions pas que plus la résilience est grande, plus le choc lors de l’effondrement est gigantesque.

    1. glot

      Les bouquins d’Obertone sont systématiquement boycottés à l’achat par la plupart des bibliothèques municipales de France.
      Les social-fachos nommés à la tête de ces bibliothèques, décident de ce qui est « bon » pour le lecteur.

      1. John Smith

        Un test a faire, demandez un des bouquins d’Obertone a un vendeur en librairie, et regardez la tete qu’il vous fera. (Quand il les ont en stock ceci dit)

        1. Pheldge

          quand il les a, c’est rangé entre Mein Kampf , l’intégrale des poèmes de Goebbels, et les bonnes recettes pas chères de Frau Göring 😉

        2. Panchovilla

          J’ai fait en janvier une réservation dans une grosse librairie locale du prochain Marsault, à sortir le 6 février. J’ai rapidement reçu un SMS me disant que le livre n’était pas disponible. Voyant qu’on le trouvait sur Amazon j’ai rappelé pour savoir ce qu’il en était…
          Ils avaient tout bonnement annulé ma commande avant sortie de l’ouvrage.

            1. Elie

              Merci de me l’avoir fait découvrir, je ferai le test du  » on l’a / on l’a pas  » la prochaine fois que je passerai dans une grosse librairie locale.

            2. Elie

              J’ai lu l’histoire du procès de Marsault, je comprends mieux. J’ai envie de lire ses bd, mais, comme dans le cas de Mila, pas question d’accepter des menaces de mort ou autres, peu importe ce qui l’oppose à la personne en face. Pas de deux poids deux mesures !

  13. Jacques Huse de Royaumont

    Petite précision, l’adolescente poignardée en pleine rue dans le Nord, n’a pas été simplement poignardée, mais égorgée.
    Ce qui en dit encore beaucoup plus long.

    1. kekoresin

      Monsieur Guy Degrenne, ce n’est pas en égorgeant des jeunes filles qu’on réussit dans la vie, Inutile de copier sur votre voisin Mohamed !

  14. pl00tarke

    Très bon, la Minute du Cri de mâme Hidalgo.

    – « Madame Hidalgo, c’est à vous! »

    – « AAH »

    – Merci madame Hidalgo. A vous Cogac-Jay, à vous les studios.

    – Maintenant, un reportage en direct sur la disparition de l’ours blanc…

  15. Gerldam

    Je viens de terminer la lecture de « Ne l’appelez plus jamais France » d’Alain Griotteray. Il faudrait changer quelques noms sinon pas une virgule au texte lui-même. Ecrit en 2006, on voit que, près de 15 ans plus tard, tout est pareil, en pire!

  16. zelectron

    Pour un journaliste de gauche le devoir suprême est de servir non pas la Vérité mais la Révolution – Salvator Allende
    (la fin justifie les moyens, tous les moyens, fussent-ils les pires)

  17. pl00tarke

    Le terme « fachosphère » utilisé pour néantiser les résistants au Valium Citoyen est sans signification.

    Ce que le patron décrit, ce que l’immense majorité des faits divers survenus depuis 20 ans permettent d’échafauder comme hypothèse, c’est une société Française traversée par une faille raciale. Pas « ethnique », pas « culturelle » ou autres caches sexes du politiquement correct, mais raciale.

    Larousse, Robert & co. ont démonétisé le mot, la Loi a décrété un tabou, les demi-instruits nous l’assènent partout, « les races humaines n’existent pas »… N’existent pas, **pour eux**, qui ne veulent pas voir ! Tétanisés de trouille qu’ils sont, par la crainte d’un retour illusoire des bruits de bottes, du topinambour et des wagons plombés.

    Trouille il est vrai, travaillée, tripotée, ravivée, mille fois encore, par la caste des nomades planétaires et de leurs serviles chimpanzés médiatiques. En fait, c’est comme si ils avaient eux-même la trouille. Pourquoi ?

    Le mâle blanc de plus de 50 ans, gibier favori de la pasionaria de la propagandastaffel, n’a plus le droit à sa conscience raciale : trop dangereux, pas toléré. Les fougueux jeunes gens des banlieues émotives, mis en avant dans les réclames, les films, n’ont pas ces hésitations. Question de surmoi, sans doute ? Eux, ont bien conscience de leur race, qui définit leur identité. Guide leurs fidélités.

    Pas besoin d’être 2 pour jouer à ce jeu là : comme à la guerre, il suffit d’un ennemi, d’un sentiment d’altérité.

    Là où ça se complique, c’est que lesdits jeunes gens, se retrouvent aussi dans les forces de l’ordre, à l’armée, dans la fonction publique, aux services fiscaux…

    Beaucoup l’ont dit ici, on voit où ça nous mènera.

  18. durru

    Je ne sais pas, question de point de vue…
    Moi ce que je vois c’est que des purs « blancos » élevés dans un environnement de racailles deviennent des racailles pur jus, sans pour autant avoir la moindre trace de « race » en eux. Ils sont aussi acceptés par leurs comparses, même s’ils sont d’une autre « race ». Ce n’est donc pas un critère d’appartenance absolu.
    Je ne dis pas que la « race » (les guillemets sont exprès, rapport à la loi d’interdiction) n’aurait aucun rôle (loin de moi cette idée), je dis qu’il ne faut pas limiter ni l’analyse ni les potentielles solutions à cet aspect.
    Pour moi, la faille existe bel et bien, elle est béante, mais elle est en premier lieu culturelle et son tracé qui correspond à celle ethnique (ou raciale) est une conséquence qui aurait pu être évitée (mais qui, au lieu de ça, a été année après année encouragée, voire renforcée).

          1. durru

            Justement, les statistiques disent ce qui arrive, pas ce qui peut arriver.
            C’est une chose de dire « tout le monde ne peut pas s’élever » et autre chose de dire « tout le monde ne va pas s’élever ».
            Tandis que je suis tout à fait d’accord avec la deuxième phrase, j’ai beaucoup plus de mal avec la première.

              1. durru

                D’une : la génétique est statistique. Le fait que la moyenne des QI d’une population soit basse ne dit pas qu’il n’y ait aucun génie dans le lot.
                De deux : la génétique dit que certaines choses seront plus faciles pour les uns que pour les autres. Pas forcément possibles/impossibles (« peut »).
                C’est le fait d’absolutiser (« essentialiser », comme dirait l’autre) qui me gêne, c’est tout.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      La connerie est à la portée de tout le monde, c’est beaucoup plus inclusif que l’intelligence, d’où son succès dans un monde qui se veut universaliste et égalitariste.

      1. durru

        Y’avait une blague qui circulait et qui disait que la quantité totale d’intelligence est constante, seulement le nombre d’individus augmente.

    2. Jacques Huse de Royaumont

      Nous avions déjà une production nationale de racailles amplement suffisante, il n’était aucunement besoin de recourir à l’importation. Du coup, ça a déséquilibré le marché et on ne sait plus quoi faire des stocks.

  19. Nestorius

    Non justement. Ils ne sont pas acceptés par leurs comparses au-delà d’une camaraderie de circonstance. La conscience raciale de ces derniers est sans faille. On peut bien racailler ensemble pour le bizness, mais mélanger les gènes, non. Ça s’appelle très éloquemment « frères mais pas beaux-frères » et l’expression est d’eux (ils l’appliquent aussi aux noirs). Les blancos, eux, n’ont hélas plus aucun critère d’appartenance absolu, comme vous dites, c’est entendu. Mais c’est bien la question. Eux non, en face, oui. Nolan laissera sa sœur épouser Abdel, et c’est d’ailleurs fréquent dans ce monde-là (les voilées aux yeux bleus des caisses de supermarchés dans les zones émotives, vous ne pouvez pas les louper). L’inverse, vous pouvez toujours tenter…

    1. P&C

      Il est interdit à une musulmane d’épouser un non musulman.
      Dixit la charia.
      Par contre, un musulman a tout à fait le droit de choper de la kouffarde.

    1. Husskarl

      C’est que la république punirait ceux qui tenteraient autre chose que la résignation. La république défend ses valeurs, le vol et la violence donc.

    2. P&C

      Bah, y a 10 ans, le joint était le 4eme secteur d’activité économique de la région Rhones Alpes en terme de chiffre d’affaire, derrière la pharma, l’informatique, et la pétrochimie.

      1. Elie

        @P&C, c’est donc pour ça qu’on ne légalisera pas : pour des gens qui n’ont pour d’autre horizon que le traffic de drogue, c’est un moyen de les occuper. S’ils n’avaient même plus ça, il ne resterait que la violence pure. Là il n’y de violence que si on empêche leur commerce de tourner. (Oui, j’exagère, mais c’est une thèse comme une autre ?)
        L’Etat taxe les clopes et l’alcool, le commerce local taxe les joints.

        1. sam player

          La prohibition est une taxe qui augmente le prix pour le consommateur. C’est l’état qui édicte la loi de prohibition donc c’est l’état qui taxe la drogue… Les dealers veulent surtout que ça reste prohibé.
          L’état et les dealers marchent main dans la main…

  20. Theo31

    J’aimerais que les batards qui se font passer pour des journalistes aillent dire en face des parents des enfants morts que l’insécurité est juste un sentiment.

    1. durru

      « en face des parents des enfants morts »
      Ça dépend lesquels : ceux affichés sur le mur des cons, ou ceux qui ont sorti la devise « vous n’aurez pas ma haine » ?

  21. Elie

    Aujourd’hui, c’est le meurtre de la petite Vanille qui m’a assombri la journée ; toujours cette impression que ça aurait pu être êvité, alors que les meutes de racailles, on sait qu’elles agissent en toute impunité, pendant que ceux qui devraient s’en occuper regardent ailleurs.

  22. Léo C

    Je me bornerai à recopier ce que j’ai écrit sur un autre blog. Vous avez raison patron, ça ne peut se terminer que mal.

     » …Merci de vous faire le relai de cette déplorable affaire (bien naturellement édulcorée par nos pouvoirs publics et leurs media affidés), avec la sagacité et la pertinence que nous vous connaissons.

    Moult précédents témoignent que le pouvoir régalien est en berne et totalement discrédité alors qu’il devrait être le seul rôle de l’état, qui se dilue et s’immisce dans tous les rouages de la vie citoyenne.

    Quid de ce pouvoir ? Tiens la Police, plus prompte à s’égayer sur notre réseau routier qu’à se trouver où il le faudrait vraiment.
    Ses attributions se bornent désormais à être la garde prétorienne de la macronie en place et les auxiliaires zélés de la prédation fiscale.

    La Justice ? Tiens donc. Après le mur des cons au CSM, il m’était apparu évident qu’aucune illusion n’était à se faire sur l’impartialité de la justice, totalement clavetée. Si toutefois nous pouvions encore douter.

    Je commence à me lasser furieusement de ces censure et indignation à géométrie très variable et fort sélectives. De cette considération doctrinaire et clientéliste accordée à des faits qui seront plus ou moins divers selon leur provenance.
    De ce désaveu massif de tout ce qui dépasse de ce lissage idéologique.

    La séparation des pouvoirs, quelle vaste blague. Seuls les livres d’Histoire y croient encore.

    Liberté égalité fraternité. Il n’y a que sur les frontons de nos édifices publics que c’est authentique.

    Liberté d’expression totalement bafouée. Le musellement est en place par l’entremise des officines de propagande télévisuelle ou de presse.

    Égalité ? De qui, desquels ? Il semble qu’il y en ait qui soient plus égaux que d’autres, pour reprendre une formule, et surtout qui le pensent ardemment.

    Fraternité ? Justement Mila vient d’en faire une agréable expérience. En mettant peut-être sa vie en péril dans une indifférence polie de nos gouvernants si prompts à l’invective lorsque c’est plus opportun.

    La démocratie s’écrit désormais en France avec deux S… »

    La jeune fille du Pas de Calais avec une « blessure au coup ». Certainement un couteau déséquilibré.

    Je ne supporte plus cette uniformisation crasse de la pensée où rien ne dépasse de ce lissage sous peine d’être ostracisé et voué aux Gémonies.

    De cette réduction lexicale ortho-boboïde qui en résulte.

    Les quartiers émotifs ? Je ne vois qu’un seul traitement efficace.

    Voyez en Corse. Pas un qui moufte. Je n’ai pas souvenir de voiture qui brûlent, de mosquées qui poussent, d’agressions armées comme ci-dessus et de no-go zones.
    Je ne connais pas la Corse mais je devine aisément que ses habitants ont ce que j’appellerais une identité régionale forte.

    De miennes connaissances, plus au fait, m’ont confirmé qu’on savait y appliquer le traitement approprié, rapidement.

    Sans, surtout, que personne n’y trouve à redire.

    Je me souviens juste du discours des cagoulés du FLNC du 22 optobre au lendemain du Bataclan. Ils n’ont pas eu besoin de répéter et jamais rien n’a pété en Corse.

    Comme quoi…….

  23. bibi

    La hausse continue de la violence n’est qu’un sentiment j’en ai la preuve :
    Nombre d’homicides (données retraitées via la remontée des procédures depuis 2015) :
    – 2015 : 724
    – 2016 : 802
    – 2017 : 822
    – 2018 : 835

    sources : interieur.gouv.fr/content/download/115339/923875/file/Fiche_01Homicides.pdf (page 46, le rapport commence à la page 42)

    On peut noter que ça ne trouble pas trop Marlène l’inégalité Femme-Homme en matière de victimes d’homicides. (page 48)

    On peut aussi lire des phrases que la République, la bienpensance, le vivrensemble (ou que sais-je) réprouvent ouvertement et qu’il ne faut surtout pas répéter :

    « La grande majorité des personnes mises en cause pour homicide en 2018 est de nationalité française (84 %, figure 5). Néanmoins, les personnes étrangères sont surreprésentées parmi les mis en cause (16%), compte tenu de leur part dans la population (environ 6%). »

    1. Pheldge

      bibi, un « mis en cause » CPF , c’est d’abord une victime de la discrimination des a priori et préjugés des flics qui sont tous des brutes de fachos !

      1. taisson

        « La grande majorité des personnes mises en cause pour homicide en 2018 est de nationalité française (84 %, !!!
        A se tordre de rire !! les 84% de « mis en cause » sont les victimes ?

        Ou alors des « Français », avec des papiers de Français, nourris sur place !!
        Et seulement juridiquement Français, avec à la maison un autre passeport, et sinon, à défaut la oumma en tient lieu !

        Ça me fait penser à un gauchiste célèbre qui bavassait à la télé;
        En substance son discours était : il y à très peu d’émigrés en France, les étrangers sont une invention de Jean Marie Lepen, qui compte les touristes…

        Pour se faire une idée, regardez donc les taulards, 95% de colorés et autres chameliers!.
        Il y à tellement de Français en taule que les aumôniers ont du être remplacés par des imams!
        Aux 6% d’étrangers toutes nationalités confondues, il faut ajouter environ 15% de muzz..et la, on à une vue plus vrai de la population actuelle.

    1. Calvin

      Zut, il a été arrêté ??
      Oh non…

      Message personnel aux quelques lecteurs qui m’ont contacté par mail depuisce matin : « la commande est annulée pour cause de défaillance du fournisseur… »

    1. P&C

      Et oui… va falloir appliquer les bonnes strats : mettre dans ses logements vacants des gars qui ne font pas d’histoire, même au RSA, plutôt que de voir débarquer de force du migrant qui va tout dévaster.

      1. Elie

        J’ai lu un jour quelque part (mais bon, c’est juste du vu du lu) que des gens à revenus modestes savent combien il est difficile pour eux d’obtenir un logement, donc ils se tiennent à carreau et payent régulièrement leur loyer, alors que des gens friqués peuvent prendre les choses plus à la légère en sachant qu’ils retrouveront facilement.
        Des expériences de ce genre, quelqu’un ?

        1. Husskarl

          Les expériences d’impayés de mon entourage qui à une époque louait beaucoup se solde par l’évidence suivante, les mauvais payeur sont les métèques.

        2. Aelil

          Avec le culte de la pierre qu’on a en France je veux bien croire qu’un mec friqué ne paie pas de loyer, mais parce qu’il est propriétaire… :p
          Sinon ça me semble gros, les seuls cas de loyers impayés que j’ai eu dans mon entourage sont, pour le plus récent une personne effectivement à revenu modeste, à qui la caf a « induement » (je ne veux pas lancer le débat sur le bienfondé de la politique, juste que la loi doit s’appliquer) coupé les différentes aides (entrainant pas mal de soucis que la régularisation n’annule pas); l’autre, bien plus ancien, c’est justement l’archétype du mauvais-payeur qui exploite la loi au maximum pour ne pas se faire expulser ou au moins faire durer…

          1. durru

            Qui écrivait par ici, récemment, que les huissiers peuvent confirmer que la majeure partie des cas qu’ils ont à gérer ne concernent pas des gens ayant subi un coup dur ?
            Statistiquement, je trouve ce qu’écrit Elie très probable.

    2. Husskarl

      “Les particuliers n’ont aucun intérêt à ne pas louer leur bien”, affirme Julien Denormandie

      Mais ils sont trop bête pour ne pas vouloir gagner de l’argent. On va donc les obliger à devenir riche.

      Julien, le nouveau génie de la république.

      1. P&C

        Les particuliers n’ont aucun intérêt à ne pas louer leur bien à n’importe qui.

        Certes, un logement inoccupé se dégrade, mais un locataire destructeur peut accélérer le processus.

      2. Rick Enbacker

        Julien l’énorme andouille sait mieux que les propriétaires quel est leur intérêt. Il a vu la lumière (à défaut d’en être une)

  24. kekoresin

    Calvin est un Rom. Dans le métro il y a plein d’enfants de 8 à 45 ans qui essayent de se mettre les pattes au chaud dans les poches des adultes !

      1. kekoresin

        Gah, l’URSS-AF ne fout pas les pieds dans le métro, le gang de la RATP y sévit déjà; chacun son territoire. S’il y a bien un truc qui fonctionne correctement dans ce pays, c’est l’organisation du racket!

  25. Panchovilla

    Et comment appelle-t-on dans les médias une femme qui fait un enfant avec un homme de passage, à qui on retire la garde dès la naissance, qui ne peut voir sa fille qu’une fois par semaine de peur qu’elle ne la tue et qui finit par la tuer de façon préméditée ?
    Une Maman.

  26. pl00tarke

    @ Durru
    La faille « culturelle » : c’est également ce que je pensais, jusqu’à récemment. Plus maintenant.

    La France « Black-Blanc-Beur » qu’on nous a vendue après la coupe du monde foot de 1998 s’est révélée pour ce qu’elle était, une escroquerie. Un avatar de la Dhimmitude. : Ribéry est accepté par ses « comparses » car il s’est converti. S’est soumis, a fait siens les codes de l’occupant. Et l’occupant se définit lui-même par ses origines : le prestige de ses autorités « morales » (précheurs, imams) est indexé sur leur provenance, T.E. Lawrence le soulignait déjà dans les 7 piliers : L’élan, le besoin de pureté arabe, vient du désert profond, et s’oppose à la dépravation du citadin.

    Comprends bien, je ne prône aucune solution, encore moins « finale ». Je cherche juste à comprendre et j’ai l’intuition que le discours publiquement acceptable, le seul admis sous peine de prison, nous montre la vérité, mais inversée…

    1. durru

      Je comprends. Toutefois, je signale que les Jean du Voyage qui ont des moeurs ancestrales bien différentes des représentants de la religion de paix et d’amour sont à peu près sur la même longueur d’onde qu’eux lorsqu’il est question de vie en société vivrensembliste.
      Pour moi, le point commun est *culturel* et s’appelle « tribu ». Une réflexion comme une autre, qui vaut ce qu’elle vaut…

      1. pl00tarke

        @ durru

        Oui, le tribalisme et les différences culturelles jouent certainement, et d’autant plus qu’on analyse un petit échantillon de population, avec une « granulosité » plus fine.
        Mais à l’échelle du pays, d’une civilisation ? Moins que le sentiment d’appartenance ethnique, si tu tiens au politiquement correct.

        1. durru

          J’ai du mal à voir la différence entre « tribalisme » et « sentiment d’appartenance ethnique » :
          le tribalisme se réfère à la conscience de soi du groupe (tribal), au sentiment d’appartenance et d’identité sociale et culturelle

          1. pl00tarke

            La tribu peut agréger des hommes et femmes de tous horizons souhaitant partager mes mêmes valeurs (ou pas, cf prises de guerres).
            L’appartenance ethnique se définit par la biologie.
            Le sentiment d’appartenance ethnique = je te perçois comme possédant un phénotype proche du mien, donc je te réserve ma Fraternité.

            1. durru

              Cette « ouverture » du concept de « tribalisme » doit être récente et propre à la compréhension occidentale. Ce n’est pas (du tout) ce qu’on peut observer ailleurs. Même les Chinois ou les Coréens sont de ce point de vue très « tribalistes »…
              Mais je persiste à croire que cette attitude est avant tout d’origine culturelle, dans le sens où quelqu’un ayant une même ascendance ethnique, mais une autre éducation, ne va pas être « programmé » par ses gènes à se comporter selon les règles du tribalisme, ni à ne pas le faire.
              En gros, je crois au déterminisme social, beaucoup moins à celui racial (au-delà des questions évidentes de capacités génétiques).

              1. P&C

                En général, les immigrés sont acceptés dans les groupes humains si plusieurs critères sont respectés ;:
                – assez de bouffe et de ressources.
                – soumission aux règles du groupe.
                – apporte un avantage au groupe (femme jeune, homme compétent).

                  1. P&C

                    @Plutarque
                    +1, j’ai oublié de point.

                    Du coup, on peux constater que…
                    – le français de base est déjà court en bouffe et en ressources.
                    – les nouveaux refusent de se plier aux règles du groupe.
                    – ils n’apportent que des inconvénients (pas d’échange de femmes, pas de compétences que les locaux n’aient déjà en surplus).

          2. pl00tarke

            @ durru
            En fait, moi aussi. Je soupçonne (comme souvent) une confusion sémantique à la base ^^

            J’y ajoute quand même la notion de phénotype, non présente dans l’identité sociale et culturelle; Une dimension complémentaire, on va dire.

            1. durru

              Ce que nos têtes pensantes (« brûlées », je devrais dire) n’arrivent pas à comprendre c’est que nous, Européens, avons dépassé ce stade d’approche tribale de la société, mais pas nos « chances ». Ils ne réalisent même pas que ça puisse exister, cloîtrés qu’ils sont dans leurs certitudes. Et comme un problème qu’on énonce pas n’existe pas, le tour est joué.

              D’ailleurs, pour continuer le parallèle entre les deux catégories que j’évoquais, les uns comme les autres ont le chic d’agir en meute. La force de la tribu, grandeur nature.

              1. Dr Slump

                Oui, ils sont complètement soumis à la logique tribale, et les comportements de meute des plus jeunes sont flagrants quand on les observe. Dès l’enfance ils commencent déjà à établir leur hiérarchie entre eux, ils jouent tout le temps à se donner des coups, à s’affronter verbalement et physiquement, comme des canidés.
                Mais on peut leur reconnaître cette force: au moins ils apprennent à se battre, tandis que chez nous autres, on nous apprend à « ne pas avoir la haine ».

      1. panchovilla

        c’est le journalgauchiste pierre louis basse qui a inventé l’expression lors de la coupe du monde 1998 pour faire croire que la victoire de l’équipe de France devait autant si ce n’est plus aux « blacks » aux « beurs », qu’aux « blancs », sous-entendu de souche. le bobard est tellement gros qu’il a marché !!!!!
        dans l’équipe qui joue la finale, il y a 2 noirs (Karembeu est sorti au bout de 20 minutes, pas le niveau) et zéro arabe (Zidane est kabyle, pas arabe).
        donc forcément les basques, bretons, aquitains, marseillais, etc…ça ne compte pas.

  27. pl00tarke

    C’est bien, on ne se cache même plus…

    https:/ /www.lefigaro.fr/actualite-france/des-drapeaux-maghrebins-hisses-sur-le-toit-d-une-eglise-20200210

  28. pl00tarke

    Petit HS, avez-vous été recensés, récemment ? Exercice obligatoire pour les « chanceux »…
    Cela m’est arrivé et j’ai du mal à imaginer la raison derrière toutes les questions posées, j’ai la désagréable impression de m’appeler Archibald Tuttle…

        1. P&C

          Je vois ça d’ici… né à cheronnée, profession prof de philosophie classiqun et historien ?
          Ne rigolez pas, rougeyron raconte une anecdote pendant laquelle une conseillère littéraire lui demande le prénom dans aristote. Ça devait être Harris…

            1. Pheldge

              remarque, c’est toujours mieux, enfin moins pire, que Harry se tâte, et je ne te parle même pas de la version harry se tête … 😉

        2. Arthourr

          Rassurez-vous, il y a nombre d’endroits où l’on n’ajoutera pas une émotion supplémentaire : ils ne verront jamais le moindre agent recenseur.

          1. pl00tarke

            lol !

            déjà qu’ils ne voient plus les flics, les pompiers, les médecins… J’imagine bien Marie-Chantal, prof. de philo à la retraite essayant sa maïeutique sur Jürgen, Conrad et Gunnar*… « et combien d’enfants à la maison ? Combien de véhicules possédez-vous ? Quels sont les noms et adresse de votre employeur ? Connaissez-vous le n° SIRET de ce « Momo la chouffe » ?

            * les prénoms ont été changés.

        3. MCA

          Moi j’avais répondu au recensement et un mois plus tard les mecs passent de nouveau pour me requestionner afin de déterminer par comparaison le degré de fiabilité de mes réponses.

          Refus de répondre de ma part.

          Menaces d’avoir à payer une amende,

          et là je les ai scié :

          Pas de problème, envoyez la facture et je paierai !

          Ils sont repartis assez désappointés, je n’ai jamais rien reçu et j’ai bien rigolé.

            1. MCA

              Je l’ignorais avant de m’y frotter, non seulement il le peuvent mais ils le font.
              J’avais à l’époque rempli le sondage par internet et gardé une copie des infos saisies.

              J’aurais pu leur en faire une photocopie historie de rigoler, mais j’ai préféré les braver, c’est mon côté joueur. :o))))

            2. Husskarl

              Les témoins de Jéhovah sont courtois et polis. Je n’en dirais pas autant des roquets du recensements.
              Pour ma part j’avais refusé de répondre sans avoir encore l’info des fameux 38€, j’ai reçu en échange quelques menaces et évidemment 2 contre-visites. J’ai alors pensé à m’acheter un berger allemand…

      1. Dr Slump

        Itou, il y a quelques années. Deux fois, des gamins qui ont sonné à ma porte, pour me proposer tout gentiment de m’aider à remplir leur questionnaire de recensement. Tout convaincus qu’ils étaient de l’importance de leur mission citoyenne, ils ont été estomaqués que je les envoie balader. D’une je n’ai pas besoin de l’aide de jeunes qui sentent encore le lait de leur mère, et de deux… je ne réponds pas à radio-Paris ^^

  29. MCA

    Manifestement il n’y a pas que la violence qui croît :

    https:/ /www.businessbourse.com/2020/02/11/nouvelle-base-de-taxe-fonciere-jusqua-8-du-prix-de-vente-tous-les-ans/

      1. sam player

        Assez logique, vu le coût de la logistique et de la sécurité pour approvisionner les distributeurs de billets. Perso je ne trouve pas ça cher.

          1. sam player

            Bah tu retires tout d’un coup et tu ne paieras qu’une fois la commission vu qu’elle est fixe (elle n’est pas proportionnelle au retrait).. faut tout vous dire ! Pense à aller faire pipi à 10h hein..

              1. Aelil

                Ca c’est une limite de ta banque, il suffit de lui demander pour le plafond de ta carte (de la même façon sur ton contrat, pour peu que ta banque soit française, avec elle il y a un montant maximum quelle que soit ta carte à partir duquel tu es censé passer en agence, mais en général c’est l’ordre de grandeur de 3000 euros)…
                Perso je la mets au minimum pour en cas de vol, mais je pourrai la mettre bien plus haut.

                1. Husskarl

                  Il y a un plafond à partir duquel tu dois justifier ton retrait (loi anti-terrorisme de Sarko). Sans parler de l’intérêt que te portera le fisc bien entendu…

                  1. Husskarl

                    Ah oui, et tu n’as pas le droit de te balader avec trop de liquide (>10k€). Tu ne peux pas payer des choses en liquide au delà de 1k€. Supair, quel choix mirobolant.

                    1. Aelil

                      @Husskarl 20h04:
                      Techniquement c’est juste un signalement (par la banque), et tu peux en subir pour plein de raisons diverses sans que ça ne prête à conséquence (après tout si tu as bien obtenu tes avoirs légalement que veux-tu que les forces de l’ordre et le fisc trouvent ?)
                      @Husskarl 20h06:
                      J’avais cru comprendre qu’on parlait d’un montant de l’ordre du salaire, ce qui est valable pour la réponse précédente aussi, dès lors si la limite à 10keuros te gène je te trouve gonflé de râler pour quelques euros de comission :p
                      Pour la limite d’achat il n’y en a qu’avec des professionnels, entre particuliers il n’y en a pas, et une nouvele fois si tu fais régulièrement des achats de plus de 1000 euros, ça veut dire que tu n’es pas à quelques euros près (oh mon Dieu la méchante comission); pour la vie de tous les jours et faire tes courses cette limite n’est pas génante.
                      En bref, si je peux te suivre dans l’aspect théorique que c’est une restriction des libertés, en toute honnêteté si cette restriction te touche c’est que tu as largement les moyens d’avoir un compte à l’étranger (en fait tout le monde les a vu que c’est gratuit), et donc de passer outre (les règles ne sont pas les mêmes), s’il le faut même en ouvrant un compte sous une fausse identité dans certains pays peu regardants, ce qui peux te garantir un certain anonymat dans tes achats dans lesquels tu en veux… Sois donc heureux, c’est là une loi inapplicable comme savent si bien les faires nos politiques :p

                    2. durru

                      @Aelil
                      Oui, bon, la théorie c’est beau, mais c’est la pratique qui nous tue.
                      Tu sais que tu n’as pas le *droit* de passer la frontière avec plus de 10k€ en liquide ?
                      Ce n’est pas une enquête que tu risques, c’est *interdit* (comme la division par zéro, Sam).
                      Les jolis petits toutous qui sont tout contents d’être tenus dans une jolie laisse… Qu’est-ce que je rigole.

                    3. sam player

                      « Tu sais que tu n’as pas le *droit* de passer la frontière avec plus de 10k€ en liquide ? »

                      Et hop… tu t’es fait rembarrer sur le retrait de ta paie en liquide… et tu changes de sujet… comme d’hab…

                    4. Aelil

                      @durru 8h49:
                      Je vais m’auto-citer: « J’avais cru comprendre qu’on parlait d’un montant de l’ordre du salaire », les ordres de 10keuros je doute que ça corresponde à cette définition, surtout en se plaignant de quelques euros de comission…
                      En outre, même avec un banque étrangère tu ne dois pas franchir la frontière (ta carte marche dans un distributeur étranger tu sais, avec les conditions de ta banque quant aux facturations) => TA responsabilité de choisir TA banque (en fonction des conditions tarifares qu’elle fixe librement de son côté).
                      Et même si je rentre dans ton jeu, le franchissement de frontière en espace schengen c’est, comment dire, assez peu controlé (mais effectivement tu risque alors la saisie du surnuméraire) :p

                    5. sam player

                      Aelil, ça fait plusieurs fois que tu le dis et je ne suis pas trop d’accord avec ton chipoter sur une comm’ alors qu’on parle de 3’000 ou 10’000€.
                      Y a une comm’ point barre. Elle n’est pas plus acceptable ou inacceptable suivant la somme en rapport, mais par rapport au motif.
                      Avec ces idées là, je te vois bien mettre une petite peine de principe à un malandrin vu qu’il a volé un riche… qu’est pas à ça près…

                    6. Aelil

                      @sam 10h08:
                      Je me suis peut-être mal exprimé, c’est juste que le rapport à l’argent évolue en fonction des revenus, et je ne connais pas beaucoup de gens qui s’emmerdent pour trois euros quand leurs revenus sont suffisants (de la même façon qu’à peu près tout le monde s’en balance pour trois centimes, ben il gagne 100 fois plus son seuil de tolérance est 100 fois plus élevé c’est simpliste mais assez vrai de mon expérience).
                      Sinon je suis d’accord, il y a une comission dans les conditions tarifaires de la banque, si tu n’en veux pas t’as qu’à aller dans une banque qui n’en applique pas, et il en existe… A partir du moment ou les règles sont bien établies avant ça me va (et la banque peut même prendre 10000 euros de comission que je m’en balance, je ne serai juste pas client parce que là on est dans une gamme de prix dont je me soucie)…

                    7. durru

                      Le sujet c’est l’interdiction. Que ça soit sur le salaire, sur le retrait, sur le paiement, sur le montant qu’on peut avoir sur soi, etc.
                      Si vous trouvez NORMAL que l’Etat décide ce que vous avez le droit de faire et ce qu’on vous en interdit, vous méritez votre sort, c’est tout ce que j’ai à dire.
                      Et surtout ne venez pas vous plaindre.

                    8. Aelil

                      @durru 10h44:
                      « Si vous trouvez NORMAL que l’Etat décide ce que vous avez le droit de faire et ce qu’on vous en interdit »
                      Ben à vrai dire c’est un peu son rôle avec le régalien… Après on peut déplorer qu’il se mèle de certains sujets, voire dire qu’on devrait se passer de l’Etat, mais c’est sa définition sinon (poser des règles et les faire appliquer) :p
                      « Et surtout ne venez pas vous plaindre. »
                      C’est pas moi qui pleure pour une comission qui est une condition tarifaire de TA banque que TU as choisi en engageant TA responsabilité (et qui pour le coup n’a rien à voir avec l’Etat, sauf les obligations qu’elle achète et bien sûr le respect des lois), surtout que je te dis comment en trouver qui sur CE critère correspondent à tes attentes (après tout il est difficile de connaître toutes les banques, moi-même je ne les connais pas toutes et je suis toujours ouvert à un conseil).
                      Quant au montant maximum, il y en a un aussi qui est propre au distributeur, une nouvelle fois pas d’Etat, et il est souvent moindre (surtout en France) que ce seuil à 10000 euros (l faut bien garder des billets pour les autres clients).
                      Bref se plaindre d’une loi qui ne t’impacte pas ça ne me fera pas compatir (l’Etat peut bien interdire aux gens d’aller sur alpha du centaure, aujourd’hui je m’en balance royalement car de toute façon je ne peux pas, et je ne suis pas sur la théorie du « dervait-il ou non ? », juste sur le pragmatisme du « de toute façon ça n’impacte personne », d’une certaine façon il vaut mieux qu’il légifère sur ce genre de sujets de mon point de vue, comme ça il se tient éloigné de ce qui impacte les gens).

                    9. durru

                      @Aelil
                      C’est la paranoïa de celui qui a connu les régimes totalitaires peut-être.
                      Je ne parle pas de la commission en soi ici, mais de la manière dont ces coûts te sont imposés à l’insu de ton plein gré.
                      Si on te posait pas de contraintes à garder tes sous à la banque, t’aurais pas à financer les banques (peu importe laquelle, hein). T’aurais d’autres soucis, certes (la sécurité de tes biens, par exemple), mais ça serait un CHOIX.
                      Si t’arrives pas à comprendre que le fait de restreindre les choix des individus, et par des méthodes insidieuses (lutte contre le « terrorisme », qu’ils disent – avec le succès qu’on peut constater, par ailleurs), est la méthode totalitaire par excellence, qu’est-ce que tu veux que je te dise ?

                      Pourquoi tu trouves « normal » de ne pas pouvoir payer en liquide un achat de plus de 1k€ ? Si le vendeur et l’acheteur sont d’accord, qu’est-ce que l’Etat a à faire dans cette histoire ?
                      Pourquoi tu trouves « normal » de ne pas pouvoir passer la frontière avec plus de 5k€ (désolé, j’avais pas suivi, ils ont encore baissé le plafond, j’avais écrit 10k) ? Sais-tu qu’au début des années 2000, quand les pays de l’Est n’étaient pas encore dans l’UE, leurs résidents étaient à priori obligés, lorsqu’ils entraient dans un pays UE, de prouver qu’ils avaient les moyens de subsistance sur la période prévue du séjour (en fait, jusqu’à trois mois) ? Pour une famille, ça en fait des sous. Mais eux, ils avaient le droit, même l’obligation, d’une certaine manière, à se trimballer avec du liquide…
                      Etc, etc.
                      En gros, l’argent liquide est « mal », l’argent scriptural est « bien ». Comme disait l’autre : « quatre pattes – bien, deux pattes – mal ».

                      On parle de dhimmitude par rapport à nos CPF, mais il faut bien dire que le dressage a déjà très bien été fait par l’Etat.

                    10. durru

                      P.S. Il y a pas mal de « pragmatiques » qui se sont bien acomodés du régime dans un premier temps, et qui se sont certainement demandés ce qui leur arrive par la suite, lorsqu’ils n’ont plus rempli toutes les cases comme il faut. Je me marre.

                    11. Aelil

                      @durru 12h27:
                      « Je ne parle pas de la commission en soi ici, mais de la manière dont ces coûts te sont imposés à l’insu de ton plein gré. »
                      Quels coûts puisque certaines banques te le font gratuitement ? En quoi est-ce imposé puisqu’i te suffit de changer d’établissement bancaire ? Il y a une loi qui l’interdit ?
                      « Si on te posait pas de contraintes à garder tes sous à la banque, t’aurais pas à financer les banques (peu importe laquelle, hein). »
                      Tu n’as pas la contrainte de les garder là-bas, juste règlementaire que le virement soit fait sur ton compte en banque passé un certain niveau de salaire => tu prends ta jolie carte, obtenue auprès de la même banque qui ne te facture pas le service, tu vas au joli distributeur et tu gardes l’argent chez toi si tu préfères, c’est tout à fait possible et nullement empéché. Bon après je te conseillerai de payer ton assurance en accord avec ça en cas de cambriolage et ce genre de conneries… Sinon tu négocies avec ton patron un versement de salaire moindre mais plus régulier, et il t’enverra chier pour ne pas faire de micro-gestion mais c’est aussi une option légale qui répond à tes envies exprimées.
                      « Si t’arrives pas à comprendre que le fait de restreindre les choix des individus, […] est la méthode totalitaire par excellence, qu’est-ce que tu veux que je te dise ? »
                      Oui sauf que ce que tu dis être interdit ne l’est pas… En l’occurence tu as le droit de stocker du pognon chez toi.
                      Ca ne retire rien non plus de ce que je te disais à propos d’utiliser les banques étrangères qui ne sont pas soumises à ces lois pour celles qui te dérangent (l’Etat français peut bien mettre en place un contrôle des capitaux, ça n’affectera que mes avoirs en France, pas à l’étranger, là encore c’est un choix de te prémunir ou non contre un risque, et comme c’est gratuit ne vient pas me dire que c’est une question de moyens).
                      « Pourquoi tu trouves « normal » de ne pas pouvoir payer en liquide un achat de plus de 1k€ ? Si le vendeur et l’acheteur sont d’accord, qu’est-ce que l’Etat a à faire dans cette histoire ? »
                      Ici on est sur le bémol que je plaçais « Après on peut déplorer qu’il se mèle de certains sujets », mais avant de me plaindre je regarde aussi combien de fois je me dis que pour de « grosses » sommes je préfères le liquide à ma carte, et la réponse étant « jamais » j’en conclues que je m’en balance de cette loi (à titre personnel au moins). Et je répète que tu peux te procurer des cartes sous un faux nom si c’est d’anonymat dont tu as besoin. Alors après sur le plan purement théorique je suis d’accord mais c’est ce que je détaillais dans mon post précédent. Et faute de mieux comprendre ton besoin, à part le caca nerveux « Je veux pouvoir conduire ma voiture en tutu rose et les yeux bandés » je ne sais pas quoi répondre. Pourquoi le liquide à tout prix ? Quelles qualités lui prêtes-tu ?
                      « Pourquoi tu trouves « normal » de ne pas pouvoir passer la frontière avec plus de 5k€ […] à se trimballer avec du liquide… »
                      C’est par personne la limite => en famille tu passes plus. Surtout que dans schengen il n’y a pas trop de contrôle (premièrement) et (deuxièmement) ta carte marche toujours à l’étranger => tu peux tirer du liquide sur place (sans comission ni rien, vois avec ta banque).
                      « En gros, l’argent liquide est « mal », l’argent scriptural est « bien ». Comme disait l’autre : « quatre pattes – bien, deux pattes – mal ». »
                      Plus facile à suivre donc je comprends bien l’interêt de l’Etat à l’encourager… Raison pour laquelle je suis un adepte du liquide et que depuis tout à l’heure je t’explique comment tu peux faire si c’est ton cas aussi (ce que tu dis être le cas), mais tu te plains de ne pas pouvoir garder du liquide chez toi alors que c’est faux. Ta responsabilité c’est aussi de gérer tes avoirs en fonction des risques identifiés et de ce que tu as l’intention de faire. Ta liberté faut aussi apprendre à la défendre avec des actes plutôt que de beaux discours sur un blog mais qui n’auront que peu d’impact sur ta vie…
                      « On parle de dhimmitude par rapport à nos CPF, mais il faut bien dire que le dressage a déjà très bien été fait par l’Etat. »
                      Oui les gens qui se prennent en main sont de moins en moins nombreux… Pour pleurer, auprès de l’Etat ou non, qu’il faut changer un truc il y a du monde, par contre pour agir il y en a moins… :p
                      « Il y a pas mal de « pragmatiques » qui se sont bien acomodés du régime dans un premier temps, et qui se sont certainement demandés ce qui leur arrive par la suite, lorsqu’ils n’ont plus rempli toutes les cases comme il faut. Je me marre. »
                      Une nouvelle fois si tu identifies un risque tu n’as qu’à prendre des mesures… Pourquoi garder tous tes avoirs en France (même en liquide) si tu as peur que l’Etat vienne se servir ? Tu crois vraiment qu’il ne rentrera pas chez toi ? « Je me marre ». :p

                    12. durru

                      « Ça n’existe pas un repas gratuit. » Comme déjà expliqué (Philou, je crois), les banques françaises te facturent un forfait pour un ensemble de services. Tu crois que le retrait n’y est pas ? Sérieux ?

                      Oui, nickel, je garde les sous chez moi, pour en faire quoi ?
                      Dès que je dois payer une somme conséquente, je dois passer par la banque. Si je sors avec, même pour payer un particulier, je peux me retrouver sans, et pas à cause des malfrats, mais à cause de l’Etat (enfin, un malfrat aussi). Si je veux aller à l’étranger avec, pareil. Le fait que les contrôles ne soient pas si fréquents que ça ne change rien, le risque existe et tu es dans l’impossibilité d’expliquer pourquoi ça serait « normal ».
                      En gros, pour faire ce que je veux je dois enfreindre la loi. Et tout ça, c’est « normal ». T’en as d’autres ?

                    13. sam player

                      Durru 13h43

                      Hors sujet
                      Tu te fabriques des sujets, tu t’inventes des opposants… et tu échanges avec toi-même…
                      Si ça te fait du bien…

                    14. Aelil

                      @durru 13h43:
                      « « Ça n’existe pas un repas gratuit. » Comme déjà expliqué (Philou, je crois), les banques françaises te facturent un forfait pour un ensemble de services. Tu crois que le retrait n’y est pas ? Sérieux ? »
                      Elle a des conditions tarifaires, certains services sont offerts, à toi de choisir ta banque en fonction de tes besoins.
                      Mes banques françaises m’offrent les frais de tenue de compte => Je ne paie pas.
                      Mes banques françaises me facturent les retraits dans les distributeurs d’autres établissements => Je ne paie pas plus puisque mes retraits sont faits avec des banques non françaises qui m’offrent le service.
                      Au final le seul service que je paie à une banque de façon facturée c’est les interêts de mon crédit (mais je ne doute pas que les banques se servent aussi en plaçant les sommes que j’ai chez eux et en me reversant moins d’interêt que ce qu’ils touchent réellement).
                      « Oui, nickel, je garde les sous chez moi, pour en faire quoi ? »
                      Ben je ne sais pas c’est toi qui dit vouloir avoir le droit de le faire (et qui l’a déjà d’ailleurs), c’est bien pour ça que je ne comprends pas.
                      « Dès que je dois payer une somme conséquente, je dois passer par la banque. Si je sors avec, même pour payer un particulier, je peux me retrouver sans, et pas à cause des malfrats, mais à cause de l’Etat (enfin, un malfrat aussi). »
                      Non tu ne dois pas, tu peux payer en plusieurs fois ou plein d’autres solutions pour respecter la règle. Et une nouvelle fois « Pourquoi le liquide à tout prix ? Quelles qualités lui prêtes-tu ? »
                      « Si je veux aller à l’étranger avec, pareil. »
                      Encore une fois, pourquoi veux-tu te compliquer la vie à trimballer des sommes d’argent et les risques afférents ? Juste pour « avoir le droit » (et faire chier) ? Ou bien y as-tu un interêt/besoin réel ? Dans la deuxième option expose et je te dirai comment faire.
                      « Le fait que les contrôles ne soient pas si fréquents que ça ne change rien, le risque existe et tu es dans l’impossibilité d’expliquer pourquoi ça serait « normal ». »
                      Ici j’ai déjà dit moi-même qu’on était sur un bémol, mais une nouvelle fois: « Pourquoi le liquide à tout prix ? Quelles qualités lui prêtes-tu ? »
                      Qu’un Etat contrôle ce qui rentre ou sort de chez lui est normal, pour le coup ça tient au régalien (c’est facilement ratachable à la sécurité, même si cette loi spécifique l’est moins), de la même façon qu’il doit pouvoir faire des contrôles inopinés sur le territoire.
                      « En gros, pour faire ce que je veux je dois enfreindre la loi. Et tout ça, c’est « normal ». T’en as d’autres ? »
                      Non tu ne dois pas enfreindre la loi, mais comme tu ne veux pas définir ton besoin comme je t’y ai invité plusieurs fois j’en conclus qu’en vrai tu n’as aucun besoin, que tu ne fais jamais de telles opérations et que la dite loi ne t’embête pas mais t’offre une occasion de râler à moindre frais sur le méchant Etat policier qui nous oppresse au nom d’une sacro-sainte théorie à appliquer à la lettre. « Pourquoi le liquide à tout prix ? Quelles qualités lui prêtes-tu ? »

                    15. durru

                      @Aelil
                      C’est comme si tu me demandais pourquoi je préfère avoir une voiture et le transport en commun ne me suffit pas. Tu ne vois vraiment pas le problème ? Tant pis pour toi.
                      Je t’en ai donné un exemple, très concret, mais comme il ne t’arrange pas, tu l’as simplement ignoré.

                      Donc, d’après toi, parmi les devoirs régaliens de l’Etat rentre aussi la limitation de mon droit de propriété (s’il se donne le droit de m’alléger des sommes dépassant un montant arbitraire, même si j’ai gagné ces sommes de façon tout à fait légale). Et après tu te demandes pourquoi je râle. Sinon, pour ta gouverne, oui, je l’ai eu fait, de me promener avec des sommes importantes en liquide, et j’ai été tout à fait conscient des risques, mais l’Etat n’était pas sur la liste des malfrats potentiels. Quel besoin ? La liberté, purée, qu’est-ce qui est si difficile à comprendre ? Le droit de ne pas être suivi à la trace, « jusque dans les chiottes », comme dirait l’autre. Trop compliqué pour des gens qui ne savent pas ce qu’est la privation des libertés fondamentales, qui croient que tout ça c’est de l’abstrait, etc. Jusqu’au jour où ça les touche directement et qu’ils sont totalement désarmés. Je te citerais Niemöller, mais je parie que tu comprendrais toujours pas.

                    16. Aelil

                      @durru 17h09:
                      « C’est comme si tu me demandais pourquoi je préfère avoir une voiture et le transport en commun ne me suffit pas. Tu ne vois vraiment pas le problème ? Tant pis pour toi. »
                      Sauf que le transport en commun implique des inconvénients par rapport à la voiture, je peux donc comprendre que ce ne soit pas un substitut qui convienne, mais une nouvelle fois tu ne me dis pas sur quel aspect le liquide est mieux pour que je te prouve que tu as un substitut tout à fait valable existant…
                      L’analogie plus correcte serait que tu m’expliques que tu veux à tout prix traverser à la nage dans un courant dangereux et glacé alors que je te fait remarquer qu’il y a un pont gratuit, couvert, chauffé, vachement sécurisé et tout (et qu’aux dernières nouvelles ton objectif n’est pas le sport)…
                      « Je t’en ai donné un exemple, très concret, mais comme il ne t’arrange pas, tu l’as simplement ignoré. »
                      Lequel ?
                      Quand tu demandes à stocker ton pognon chez toi, que je t’ai répondu qu’en fait tu avais le droit et que du coup tu as demandé pourquoi tu le ferai ?
                      « Donc, d’après toi, parmi les devoirs régaliens de l’Etat rentre aussi la limitation de mon droit de propriété (s’il se donne le droit de m’alléger des sommes dépassant un montant arbitraire, même si j’ai gagné ces sommes de façon tout à fait légale). »
                      Une nouvelle fois j’ai dit là que ça ne s’appliquait pas trop au régalien pour ce cas particulier (le principe d’arrêter les gens et de fouiller par contre ça se défend), tu ne lis pas ce que j’écris, mais il n’empèche que dans ce cas particulier tu râles pour un droit (que tu n’as pas) mais dont tu n’as aucune intention d’user, bref un caprice.
                      « […] Quel besoin ? La liberté, purée, qu’est-ce qui est si difficile à comprendre ? »
                      Exemple du pont que je t’ai donné, la liberté c’est cool mais à un moment faut pas non plus être stupide, quand tu as des solutions qui ont tous les avantages mais pas les inconvénients pourquoi ne pas les prendre ? Tu veux avoir le droit de jouer à la roulette russe, libre à toi (et sur la théorie je suis d’accord), mais dans les faits j’ai des problèmes réels qui requièrent mon énergie et je ne vais pas la gaspiller en lobbying pour des conneries (une histoire de coût/bénéfice).
                      « Le droit de ne pas être suivi à la trace, « jusque dans les chiottes », comme dirait l’autre. »
                      Donc c’est l’anonymat que tu veux, on y est enfin… Ben il y a la première solution pour la plupart des montants d’usage courant qui est l’usage du liquide, et sinon il y a des banques qui ne te demandent pas ton nom => Tu es anonyme et tu as une jolie carte (ou même plusieurs pour encore plus brouiller les pistes) pour faire tes courses sans les emmerdes de te trimballer du liquide.
                      Et quand on veut pousser le raisonnement jusqu’au bout tu peux même avoir de fausses identités et les passeports correspondant, mais j’avoue que les avoir de façon légale c’est assez restreint (mais possible). Et une fois avec ces papiers tu peux ouvrir les comptes correspondants, trouver un job et faire virer ton salaire… Par contre je te raconte pas la tête du banqier quand tu vas négocier un crédit avec tes trois derniers buletins de salaire chacun à un nom différent…
                      Mais de toute façon s’agissant d’un bien de valeur et légal (voiture et maison pour les plus communs), tu voudras revendiquer sa propriété pour l’assurer par exemple… :p
                      « Trop compliqué pour des gens qui ne savent pas ce qu’est la privation des libertés fondamentales, qui croient que tout ça c’est de l’abstrait, etc. Jusqu’au jour où ça les touche directement et qu’ils sont totalement désarmés. Je te citerais Niemöller, mais je parie que tu comprendrais toujours pas. »
                      Oh que si je comprends bien (je t’ai déjà dit d’arrêter de préjuger de l’incompétence des autres), mais mon expérience des régimes totalitaires n’est pas la même que toi, déjà j’ai insisté plusieurs fois sur la nécéssité de protéger tes avoirs en les plaçant dans plusieurs pays, que les avoirs sur toi (ou chez toi) ne te protegerai en rien face à un tel Etat (ou alors celui que tu as connu était assez light dans son totalitarisme, d’un côté tant mieux pour toi si tu as été vacciné par un virus affaibli). Ensuite, dans les régimes totalitaires que j’ai visité, j’avais la moitié de l’idéal libéral, en effet j’étais libre de faire tout ce que je voulais, mais je me doute bien que j’étais selon l’adage « plus égal que les autres » (par conséquent si le dit régime voulait me rétirer mon égalité supérieure je ne pourrai demander du soutien aux autres, d’ou l’interêt de planquer mes avoirs ailleurs et de toujours avoir un moyen de me barrer vite, ce qui est dans les conseils que j’ai donné à diverses reprises, en rappelant en plus que ça c’est TA responsabilité)

                    17. Husskarl

                      @Aelil

                      « Sinon il y a des banques qui ne te demandent pas ton nom => Tu es anonyme et tu as une jolie carte »

                      Tu rêves, faut arrêter les drogues.

                    18. Husskarl

                      @Aelil 13 février 2020, 7 h 42 min

                      « Techniquement c’est juste un signalement (par la banque), et tu peux en subir pour plein de raisons diverses sans que ça ne prête à conséquence (après tout si tu as bien obtenu tes avoirs légalement que veux-tu que les forces de l’ordre et le fisc trouvent ?) »

                      L’état t’espionnes mais comme tu n’as rien à cacher, c’est pas grave Kamarad… Jamais vu un argumentaire pareil hormis sur L’Immonde et Libé. Un vrai bolcho.

                    19. Aelil

                      @Husskarl 7h58:
                      J’ai pas dit qu’elles étaient en France hein :p
                      @Husskarl 8h01:
                      On est tellement espionné fort que les criminels arrivent encore à faire tous leurs trafics sans être empêchés…
                      Deux possibilité:
                      – L’Etat les laisse faire exprès
                      – Il y a des moyens d’échapper à la surveillance
                      Va savoir pourquoi j’ai l’impression que la deuxième est vraie (même si je sais que la première a parfois un fond de vérité, pour avoir supervisé les mouvements de fonds afférents, il y a des exemples ou l’Etat ne veut surtout pas les laisser faire et ça passe quand même).

                    20. Husskarl

                      @Aelil

                      Je suis très curieux de connaître ces pays. Je n’y crois pas une seconde. A part peut être un pays d’afrique avec sa devise pourrie et le banquier qui part avec ton fric 48h après.

                      Enfin l’état est fort avec ceux qui ont quelque chose à perdre et ne foutront pas le feu à la banlieue et l’état est faible avec les autres. Ca me parait une évidence politique. Il suffit de voir l’efficacité de la DGSI pour l’extrême droite et pour les salafiste, la tolérance des propos de part et d’autre, etc…
                      Si tu ne parviens pas à voir le un poids, deux mesures dans ce pays, c’est que tu as un probable sérieux problème de vue.

                    21. durru

                      @Aelil 7h55
                      Déjà, tu prends ton cas particulier pour une généralité. Tout le monde n’a pas tes moyens, c’est pas pour ça que tu dois te considérer supérieur.
                      Si tu comprends l’argument avec Niemöller, alors tous tes pavés sont du baratin pour faire l’intéressant, il n’y a strictement rien qui tient la route dedans. Mais, à l’évidence, c’est pas le cas (pour la compréhension). Cf. plus haut.
                      C’est justement *parce que* l’Etat veut pouvoir te suivre à la trace qu’il met en place toutes ces contraintes, mais ça… c’est trop dur à comprendre. Qu’il n’y arrive pas, c’est une vue de l’esprit. S’il le veut vraiment, il le peut. C’est pas les exemples qui manquent.
                      Il y a aussi un autre paramètre que tu ignores : « fort avec les faibles, faible avec les forts ».

                      Quant à mon exemple et tes comparaisons, c’est du n’importe quoi. Tu ne connais pas les régimes des banques et des dépôts en devises étrangères en Europe de l’Est il y a deux dizaines d’années, mais peu importe, n’est-ce pas ? Puis les gens avaient (ont toujours) l’habitude de porter sur eux des sommes assez importantes, sans avoir forcément un but précis et immédiat, sans que ça soit perçu comme un risque majeur (normal, ça ne l’est pas). C’est juste une manifestation de liberté.

                      Comparer le fait de se promener en ayant des sous sur soi avec la nage dans un courant dangereux c’est juste du délire, faut reprendre le bon sens, hein…

                      Par ailleurs, tu fais le malin avec des banques étrangères qui te permettent l’anonymat (entre autres), mais question sécurité, tu te cantonnes forcément à la France (vu que ça t’arrange). J’avais posté sur un autre fil (un sur Paris) une étude sur le niveau de sécurité dans le monde, il n’y a pas photo entre les villes françaises et celles d’Europe Centrale (par exemple).

                    22. Aelil

                      @Husskarl 8h20:
                      « Je suis très curieux de connaître ces pays. Je n’y crois pas une seconde. A part peut être un pays d’afrique avec sa devise pourrie et le banquier qui part avec ton fric 48h après. »
                      Un indice, suit le patrimoine de nos politiques, tant que ces derniers et ceux d’autres pays planqueront leurs avoirs dans de telles banques, des paradis fiscaux… tu crois vraiment qu’il vont lutter contre ? => Complicité de l’Etat comme cause possible que j’ai mentionnée
                      « Si tu ne parviens pas à voir le un poids, deux mesures dans ce pays, c’est que tu as un probable sérieux problème de vue. »
                      Je vais me citer moi-même « il y a des exemples ou l’Etat ne veut surtout pas les laisser faire et ça passe quand même » donc oui je le vois le deux poids deux mesures, il n’empêche que ces derniers arrivent toujours à faire leurs trucs et que du coup il doit rester des moyens de le faire…
                      @durru 8h56:
                      « Tout le monde n’a pas tes moyens, c’est pas pour ça que tu dois te considérer supérieur. »
                      Euh la logique du « si je le fait c’est que n’importe qui peut le faire » c’est se croire supérieur ? J’ai l’impression qu’on n’a pas la même définition…
                      Quant aux moyens, quand c’est gratuit (bon ok tu payes avec des interêts plus faibles qui te sont reversés) c’est un argument difficile à présenter.
                      « Si tu comprends l’argument avec Niemöller, alors tous tes pavés sont du baratin pour faire l’intéressant, il n’y a strictement rien qui tient la route dedans. Mais, à l’évidence, c’est pas le cas (pour la compréhension). Cf. plus haut. »
                      Je comprends surtout que dépenser beaucoup d’énergie pour lutter contre un truc qui ne m’embête pas c’est une perte de temps, que Ce Pays Est Foutu et que par conséquent j’ai d’autres chats à fouetter, que je sors le popcorn et regarde le pays sombrer parce qu’il y a deux choses qui me rendent heureux: Le bonheur réel des gens qui m’entourent ou leur malheur affiché => Je suis parti pour vivre heureux (et le plus longtemps possible).
                      « C’est justement *parce que* l’Etat veut pouvoir te suivre à la trace qu’il met en place toutes ces contraintes, mais ça… c’est trop dur à comprendre. Qu’il n’y arrive pas, c’est une vue de l’esprit. S’il le veut vraiment, il le peut. C’est pas les exemples qui manquent. »
                      Une nouvelle fois m’as-tu seulement lu ? « Plus facile à suivre donc je comprends bien l’interêt de l’Etat à l’encourager… » ou dans ce post en reponse à Husskarl: « Un indice, suit le patrimoine de nos politiques ». Comme disait l’autre l’Etat ne peut pas tout, et les politiques ne voteront pas les lois contre eux-même (mais il prétendront faire ce qu’ils peuvent).
                      « Il y a aussi un autre paramètre que tu ignores : « fort avec les faibles, faible avec les forts ». »
                      T’as qu’à devenir fort :p
                      « Quant à mon exemple et tes comparaisons, c’est du n’importe quoi. »
                      Ben non c’est exactement ça, si tu veux être anonyme tu peux l’être, pas besoin du liquide et tu évites les soucis, mais tu ne veux pas te simplifier la vie c’est ton problème.
                      « Tu ne connais pas les régimes des banques et des dépôts en devises étrangères en Europe de l’Est il y a deux dizaines d’années, mais peu importe, n’est-ce pas ? Puis les gens avaient (ont toujours) l’habitude de porter sur eux des sommes assez importantes, sans avoir forcément un but précis et immédiat, sans que ça soit perçu comme un risque majeur (normal, ça ne l’est pas). C’est juste une manifestation de liberté. »
                      Effectivement ce cas particulier je ne le connais pas, ça ne change rien au fait que te balader avec du liquide ne protège absolument pas tes avoirs si tu as peur de la rapacité de l’Etat, il trouvera un moyen, la seule protection crédible c’est de faire protéger tes avoirs par une entité aussi forte => Un autre Etat.
                      « Comparer le fait de se promener en ayant des sous sur soi avec la nage dans un courant dangereux c’est juste du délire, faut reprendre le bon sens, hein… »
                      Oui j’ai exagéré ma comparaison exprès, mais se balader avec des dizaines de milliers d’euros en liquide c’est bien plus risqué que sur ton compte en banque non ? Surtout que la violence est en hausse d’après le billet de blog :p
                      « Par ailleurs, tu fais le malin avec des banques étrangères qui te permettent l’anonymat (entre autres), mais question sécurité, tu te cantonnes forcément à la France (vu que ça t’arrange). J’avais posté sur un autre fil (un sur Paris) une étude sur le niveau de sécurité dans le monde, il n’y a pas photo entre les villes françaises et celles d’Europe Centrale (par exemple). »
                      Euh pourquoi tu dis que niveau sécurité je me cantonne à la France ? Vas-y je suis curieux et je vais bien rire quand tu vas nous exposer ton incroyable savoir… Mais bon comme d’habitude c’est les autres qui parlent sans savoir :p
                      Un indice, l’lhistoire que je regarde la France sombrer avec mon popcorn (et de loin) je l’ai postée plusieurs fois, serait-il possible que ce soit parce que je ne suis justement pas en France (sauf exception) ?
                      En tout cas merci ça m’a bien fait rireXD

                    23. Husskarl

                      @Aelil 14 février 2020, 10 h 21 min

                      Trêve de mystère, quel est ton pays magique ? Je crois qu’il n’y en a pas et tu tournes autour du pot pour cette raison…

                    24. durru

                      @Aelil
                      Lis toi-même tes interventions, à chaque fois que tu parles de violence, de risques, c’est pas généralisé, c’est par rapport à la France.
                      « N’importe qui peut le faire. » Tu confonds allègrement théorie et pratique. Ce n’est pas parce que théoriquement c’est possible que ça l’est également en pratique.
                      Sinon, c’est sympa de citer ce que tu écris dans le même message pour argumenter tes positions précédentes 🙂

                    25. Aelil

                      @Husskarl 10h52:
                      Cherche « paradis fiscaux » et après « secret bancaire », la Suisse c’est plus trop ça mais il reste des options (au pire prête-nom et autre joyeusetés)… Faut tout leur faire.
                      @durru 10h52:
                      « à chaque fois que tu parles de violence, de risques, c’est pas généralisé, c’est par rapport à la France. »
                      Bien sûr il est bien connu qu’il existe un pays ou il n’y a aucune criminalité… T’en as d’autres des comme ça ? Te balader avec du liquide c’est prendre le risque de te le faire voler quelque soit le pays, mais c’est vrai que ça peut être plus risqué dans certains que dans d’autres… Sinon cites-moi donc l’endroit ou j’ai dit qu’il n’y avait qu’en France qu’on se faisait agresser/pickpocketer…
                      « « N’importe qui peut le faire. » Tu confonds allègrement théorie et pratique. Ce n’est pas parce que théoriquement c’est possible que ça l’est également en pratique. »
                      Euh quand les moyens requis c’est un accès internet, avec ta capacité à répondre ici j’en conclues que tu peux, et pas seulement en théorie… En pratique il faut juste que tu bouges tes doigts, parce que je ne le ferai pas pour toi, et tu me prouves que tu peux le faire en pratique.
                      « Sinon, c’est sympa de citer ce que tu écris dans le même message pour argumenter tes positions précédentes  »
                      Oui enfin il y a une citation d’un message avant qui suffisait à montrer que je comprenais cet aspect, à vrai dire c’est moi qui te l’avais souflé, et effectivement je n’avais pas répondu jusque là à cette question parce que tu ne l’avais pas posée, mais ça se recoupais avec l’autre réponse.
                      Je vais donc conclure, parce qu’à un moment j’ai d’autres chats à fouetter en citant une lecture de mon enfance, quand le héros était face à un problème en apparence insoluble: « Il connaissait bien les impasses mentales, qui poussent les individus médiocres à décréter du ton péremptoire de l’imbécile satisfait que « c’est impossible ». Il chercha l’élément-clé qui lui donnerait la solution de cette énigme, à supposer qu’il y en ait une. » Continuez donc à pleurer cette liberté chérie qui vous fuit visiblement, sans vouloir appliquer la moindre technique visant à la défendre (pleurer ici ne changera rien factuellement « bouhouhou le méchant Etat m’oblige à avoir un compte en France et à tout payer en passant par lui ») et à fuir la route de la servitude, comme disait encore un autre, la liberté a un prix c’est celui du sang, mais si je suis sûr d’une chose c’est que ceux qui ne sont pas prêts à taper un URL ne sont pas prêts à le payer et je me lancerai encore moins dans une bataille avec de tels alliés (je tiens trop à ma vie).

                    26. durru

                      @Aelil
                      Niemöller toujours. Tu peux seulement prier que personne n’ait envie de venir te chercher.
                      Je n’ai jamais trop aimé les gens pour qui le prochain n’existe pas. Chacun ses trips.

              2. sam player

                Comme dit Aelil, oui tu peux faire augmenter le plafond de ta carte et il y a même des banques qui te permettent de le faire en ligne et le modifier au cours du mois à la demande.
                Et sinon tu peux prévenir ta banque que tu viendras retirer x millers d’euros dans 48h.

                  1. sam player

                    Rappel : l’argent appartient à l’état et il édicte les règles qu’il veut pour son utilisation : c’est pas nouveau.

                    Vouloir changer ça, c’est comme si durru empruntait ma tondeuse à gazon et que je ne puisse pas lui donner de limites dans son utilisation… et qu’il me fasse des récriminations quant à son utilisation…

                    1. Husskarl

                      Non, c’est comme si tu imposais d’utiliser exclusivement ta tondeuse et qu’ensuite tu réclamais des dédommagements.

                    2. sam player

                      Bah si je suis le seigneur des lieux, bah plutôt que je vais t’imposer d’utiliser ma tondeuse… tu aimes ton seigneur ou tu le quittes…

                    3. Husskarl

                      @sam, sa tondeuse et sa seigneurie

                      En fait tu es un étatiste, juste pas au sommet donc tu te fais libéral ?

            1. Pheldge

              sam, la confusion, vient du fait qu’on paie un forfait « frais de banque » qui , kif-kif le téléphone, comporte un certain nombre d’opérations courantes « gratuites ». Il y a quelques années, j’ai acheté des trux de guitare sur le net à une boutique qui ne faisait que le paiement par virement : pas de soucis, je lui demande son IBAN : connais pas, le Swift ? pas plus. Ma banque ? « bin il nous faut l’IBAN ! » donc je me suis démerdé, et j’ai fait un virement, via un prestataire qui m’a facturé sa prestation. J’ai commencé par râler, puis j’ai réfléchi … 😉
              En France? tout est gratuit ! le chéquier, les retraits, les virements, et c’est normal, vu que les banques, c’est bien connu, elle se gavent sur notre pognon !

              1. sam player

                Tout compte à un IBAN.
                À partir du code banque et du numéro de compte tu peux générer l’IBAN, y a même des sites qui le font pour toi

                Googlez
                iban a partir du numero de compte

          2. sam player

            N’importe comment, même si ton employeur pouvait te verser ton salaire en liquide, il aurait un coût de la sécurité et de la logistique à payer.
            There is no such thing as a free lunch… faut que quelqu’un paie…

                  1. sam player

                    Souvent copié, jamais égalé ;mrgreen:
                    Bon cette pâle copie ça dénote juste un manque d’arguments, tu veux juste que les autres paient pour un service particulier que tu utilises toi…
                    Au même niveau, tu vas justifier les services de l’état sur la sécurité alimentaire, celle des habitations (j’veux mon détecteur de fumée gratuit), sur les routes (vitesse, contrôle technique)…
                    Ah bah nan… pas tout ça… juste ce qui t’arrange rhoooo

                    1. Husskarl

                      « Bla bla bla bla bla », cet argument incroyable qui te donne raison mais me donne tort. Ok boomer.

                      L’état n’a pas à sécuriser ma maison, cela ne fait pas partie de ses prérogative. Sinon démonstration du contraire stp.

                      Pour les routes, je n’ai pas d’opinion tranchée.

                    2. P&C

                      Heu, la sécurité alimentaire, ça fait partie du régalien.
                      Depuis l’ancienne Egypte, où les greniers à blé étaient sévèrement contrôlés. L’état allait jusqu’à déplacer de la main d’oeuvre pour les récoltes.

                    3. sam player

                      Bla bla bla car dans un premier temps tu dis que tu trouves ça cher SANS AUCUN ARGUMENT.

                      Puis dans un 2ème temps tu dis que tu paies dejà pour la sécurité et donc si je comprends bien, dans ton monde où tu paies la sécurité il n’y a pas besoin de vigiles dans les magasins ou les bureaux de poste ou les mairies etc… (tu paies déjà pour la sécurité), pas de caissiers non plus ni dans les stades (tu paies dejà pour la sécurité), pas de serrures sur les voitures ni les habitations (tu paies dejà pour la sécurité)… tu vois l’idée ?

                      Un service OPTIONNEL doit forcément s’accompagner d’éléments permettant de concourir à sa délivrance en sécurité et ce n’est pas à l’état à payer ça.
                      Ça me rappelle d’ailleurs le Tour de France, je me demande ce que vient foutre l’état à assurer la sécurité d’une manifestation sportive dans laquelle ce sont les organisateurs qui s’en mettent plein les poches sur le dos de la collectivité… en emmerdant 90% de la population.

                      Le service :
                      Ce que tu ne sembles pas comprendre c’est que d’une part ce service n’est d’aucune obligation de la part de la banque mais que ces distributeurs de billets arrangent tout le monde : la banque (moins de personnel) mais surtout toi (anywhere 7/7 H24 et pas d’attente) et ça se paie sauf pour ceux qui croient que tout leur est dû : il n’y a aucune loi qui oblige ta banque à te mettre à disposition l’accès aux distributeurs de billets.

                      En fait, si la facturation de ces frais de retrait de cash était limitée ou interdite, alors les banques ne mettraient pas de distributeurs de billets à dispo. Tu le sens là le service ?

                      Alors pour toi convoyer les billets depuis la BDF et tous ces gens qui interviennent dans le processus depuis l’achat du distributeur et sa maintenance, son remplissage etc… ça devrait coûter quoi ? C’est quoi pas trop cher ? Et ça se calcule comment ?

                      Pour moi c’est quand la commission sur retrait assure que la banque qui ne met pas d’ATM à disposition se dit qu’elle ferait mieux d’en avoir dans des endroits stratégiques car ça lui coûterait moins cher (les banques se facturent les retraits entre elles) et que la banque qui en a plein se dit qu’elle a bien eu raison d’en installer : c’est le marché qui décide.
                      Pour info, avec une carte Nickel, quand tu retires ou que tu déposes de l’argent en cash vers des commerçants, la comm’ cest 2% de la somme et partagée 50/50 entre le commerçant et la banque (6€ sur 300€). Alors ton € au bout du 5ème retrait hors de ta banque… bof…

                    4. Husskarl

                      Bla bla bla car dans un premier temps tu dis que tu trouves ça cher SANS AUCUN ARGUMENT.

                      Puis dans un 2ème temps tu dis que tu paies dejà pour la sécurité et donc si je comprends bien, dans ton monde où tu paies la sécurité il n’y a pas besoin de vigiles dans les magasins

                      >Lieu privé, hors sujet.

                      ou les bureaux de poste

                      >Ca ne devrait pas en effet puisque public.

                      ou les mairies

                      >Ca ne devrait pas en effet puisque public.
                      > Tu n’arrives pas à faire la différence entre lieu privé et lieu public ?

                      etc… (tu paies déjà pour la sécurité), pas de caissiers non plus ni dans les stades (tu paies dejà pour la sécurité), pas de serrures sur les voitures ni les habitations (tu paies dejà pour la sécurité)… tu vois l’idée ?

                      > Cf au dessus.

                      Un service OPTIONNEL doit forcément s’accompagner d’éléments permettant de concourir à sa délivrance en sécurité et ce n’est pas à l’état à payer ça.

                      > Comme dit plus haut, ce n’est PAS OPTIONNEL d’être payé par virement.

                      Ça me rappelle d’ailleurs le Tour de France, je me demande ce que vient foutre l’état à assurer la sécurité d’une manifestation sportive dans laquelle ce sont les organisateurs qui s’en mettent plein les poches sur le dos de la collectivité… en emmerdant 90% de la population.

                      Le service :
                      Ce que tu ne sembles pas comprendre c’est que d’une part ce service n’est d’aucune obligation de la part de la banque

                      >C’est une conséquence de l’obligation de l’état d’être payé en euros et par virement.

                      mais que ces distributeurs de billets arrangent tout le monde : la banque (moins de personnel) mais surtout toi (anywhere 7/7 H24 et pas d’attente) et ça se paie sauf pour ceux qui croient que tout leur est dû : il n’y a aucune loi qui oblige ta banque à te mettre à disposition l’accès aux distributeurs de billets.

                      >Il n’y a aucun autre moyen pour moi d’avoir de la monnaie, le biais est donc a priori.

                      En fait, si la facturation de ces frais de retrait de cash était limitée ou interdite, alors les banques ne mettraient pas de distributeurs de billets à dispo. Tu le sens là le service ?

                      >Tu ne comprends toujours pas que je ne veux pas interdire ces frais mais que je souhaite avoir l’option d’être payer en cash.

                      Alors pour toi convoyer les billets depuis la BDF et tous ces gens qui interviennent dans le processus depuis l’achat du distributeur et sa maintenance, son remplissage etc… ça devrait coûter quoi ? C’est quoi pas trop cher ? Et ça se calcule comment ?

                      >Ca fait parti de tes impôts. L’état a le monopole de la monnaie me semble t-il. Sinon qu’il laisse les banques et les particuliers créer les leurs.

                      Pour moi c’est quand la commission sur retrait assure que la banque qui ne met pas d’ATM à disposition se dit qu’elle ferait mieux d’en avoir dans des endroits stratégiques car ça lui coûterait moins cher (les banques se facturent les retraits entre elles) et que la banque qui en a plein se dit qu’elle a bien eu raison d’en installer : c’est le marché qui décide.

                      > Pas dit le contraire.

                      Pour info, avec une carte Nickel, quand tu retires ou que tu déposes de l’argent en cash vers des commerçants, la comm’ cest 2% de la somme et partagée 50/50 entre le commerçant et la banque (6€ sur 300€). Alors ton € au bout du 5ème retrait hors de ta banque… bof…

                      > M’en tamponne de Nickel.

                    5. sam player

                      Nickel c’était pour te montrer un prix que le marché à déterminé.

                      Sinon, ton problème n’est donc pas la commission de retrait !

                      Mais le fait que tu voudrais pouvoir recevoir ton salaire en cash… et que tu ne veux pas payer la sécurité nécessaire à cette opération puisque tu crois que tu la paies dejà…

                      Bah je me dis que le législateur à bien fait de légiférer pour des gens comme toi qui croient que le jour de la paie l’état va devoir sécuriser tous les transports de fonds vers les entreprises :mrgreen:

                    6. Husskarl

                      Mon problème est de ne pas avoir le choix en effet, la commission n’est que la conséquence désagréable de cela. Il faut donc pourvoir à la cause et non la conséquence idéalement.

                      Ensuite, oui l’état a un pouvoir régalien qui consiste à faire régner l’ordre dans les espaces publics. Cela comprend également sécuriser le transport des biens, monétaires ou non.

                    7. sam player

                      Et d’une, si, tu as le choix : tu peux retirer en espèces d’au DAB de ta banque au moins 5 fois sans que avoir à payer de commission.

                      Et de 2, assurer la sécurité des transports de fond n’est pas un service régalien à partir du moment où il existe une autre solution : elle existe, c’est le virement.

                      Tu n’es pas cohérent : tu veux créer une charge supplémentaire à la charge de l’état pour ton bon plaisir (pour faire valoir ton choix)

                    8. Husskarl

                      Et d’une, si, tu as le choix : tu peux retirer en espèces d’au DAB de ta banque au moins 5 fois sans que avoir à payer de commission.

                      >Le choix de ne PAS passer par la banque ? Non. Quand tu veux être de mauvaise foi, c’est vraiment quelque chose.

                      Et de 2, assurer la sécurité des transports de fond n’est pas un service régalien à partir du moment où il existe une autre solution : elle existe, c’est le virement.

                      >Complètement con. « Assurer la sécurité des gens qui vont à pied n’est pas un service régalien à partir du moment où il existe une autre solution : elle existe, c’est le taxi. »

                      Tu n’es pas cohérent : tu veux créer une charge supplémentaire à la charge de l’état pour ton bon plaisir (pour faire valoir ton choix)

                      >L’ordre n’est pas une charge supplémentaire, c’est l’une des rares tâches qui incombe à l’état.

                1. durru

                  Parce que le commerçant me paie lorsque je transporte moi-même l’argent liquide pour lui payer les produits ? C’est nouveau ça, ça vient de sortir !

                2. durru

                  C’est l’Etat qui m’interdit de recevoir le salaire autrement que par virement, ce n’est pas un choix, un accord entre employeur et employé, un coût de l’employeur qu’il prend en compte dans le calcul de ses charges etc. Mais ça, c’est trop dur à comprendre.
                  Si je veux aller bosser en vélo et pas en voiture, j’ai le droit, j’ai le choix. Pigé ?

                  1. sam player

                    Le recevoir par virement (i) ne te crée aucune charge supplémentaire (tu peux aller le retirer à la banque ou au DAB de ta banque) et (ii) ça élimine des risques.
                    Vous êtes en train de vous créer un droit.

                    1. durru

                      Refuser une obligation est maintenant « un droit créé ». Eh ben…
                      Le problème n’est pas que ce service ait un coût ou pas, mais bel et bien le monopole, l’obligation de ce coût. Tu ne vois vraiment pas qu’il y a un souci ?
                      Si je vais à la banque retirer mes sous, ou si je me promène avec du cash pour faire mes courses, ça ne coûte rien à personne, mais que l’employeur me paie cash si. Sans parler des 5 fois par mois de retraits à ma propre banque. Comment ça se fait que ÇA c’est « gratuit » ?

                    2. sam player

                      Il n’y a aucune obligation de coût : au lieu de retirer ton blé vers ton employeur, tu le retires vers ta banque et sans frais.
                      C’est un genre de subrogation.

                      Si tu ne comprends pas que transporter et stocker 5M€ pour ton employeur est plus risqué que toi avec tes 5000 balles… surtout que pour ton employeur la date est connue… autant donner un rendez vous aux malfrats…
                      D’ailleurs du temps du paiement des salaires en cash les hold-up avaient lieu lors du transport ou dans l’usine.

                      Vous me faites marrer : vous voulez un droit qui accroît les risques… et ce par principe, nan mais !

                    3. durru

                      Depuis le début tu ne comprends pas et tu t’entêtes à ne pas vouloir comprendre.
                      C’est tout à fait probable que je choisisse moi-même le virement à la place du paiement en liquide, mais ce n’est certainement pas à l’Etat d’imposer quoi que ce soit dans ce domaine, surtout que, comme tu l’as déjà prouvé, il s’en bat les c…s de garantir une quelconque sécurité des transports de fonds dans tous les cas.
                      Quant à l’obligation de coût, tu me fais marrer : on part d’un article qui dit que le prix du service augmente, tu démontres toi-même qu’il y a *forcément* un coût derrière, mais en fait non.
                      Tu peux te décider ? Ou c’est juste l’obligation de contredire, peu importe combien tes arguments sont pourris, contradictoires et irrecevables ?

                    4. Pheldge

                      Euh durru, la sécurité du citoyen, c’est du régalien, mais la sécurité d’un transport de fonds privés, c’est plus pareil, c’est même la raison d’être et le gagne-pain des sociétés de transport de fonds, … privées 😉

                    5. sam player

                      Durru 19h50

                      T’es vraiment un rigolo : comme d’hab, c’est toi qui interviens dans un fil et c’est moi qui te contredis ?

                      Tu interviens pour dire :
                      «En gros, je dois payer pour pouvoir recevoir mon salaire ? Balaise ! »

                      Ce n’est tout simplement pas vrai. Point barre.

                      T’as vraiment l’air de ne rien connaître du sujet.

                      Bien avant que le service (pouvoir retirer des espèces au DAB d’une banque concurrente) soit payant pour le client, les banques se le facturaient entre elles, ne serait-ce pour rééquilibrer les coûts entre celles qui implantaient des DAB dans des lieux très fréquentés et celles qui en implantaient moins.
                      C’est logique.

                      L’article parle *seulement* d’ailleurs de l’augmentation de cette facturation entre banques, mais nul doute que ça va rejaillir sur le client dans pas tard.

                      Toi tu as un coût uniquement si tu retires tes espèces au DAB d’une autre banque.

                      T’es rigolo ; tu voudrais qu’une banque dont tu n’es même pas client, te donne du blé à l’œil !

                      Elle te le donne car il y a un accord entre banque, assorti d’une commission entre elles.
                      Ta banque te refacture ou pas.

                      ——-
                      Quant à l’obligation imposée par l’état de payer les salaires par un autre moyen que des espèces pour des montants supérieurs à X€, je plussoie car :

                      – c’est sa monnaie et il édicte bien les règles qu’il veut ; tout émetteur de monnaie fait pareil, même le BTC.

                      – ça diminue énormément les risques pour un coût de zéro pour le salarié, et même un gain pour l’état et l’employeur : pas de frais de sécurité.

                      (l’état a bien sûr d’autres raisons, mais ce n’est pas le sujet)

                      Seul celui qui veut retirer son blé ailleurs qu’auprès de sa propre banque aura des frais : normal vu qu’il utilise un intermédiaire qu’il faut bien rémunérer.

                      Toi tu voudrais pouvoir être payé en cash, juste par principe : bah c’est pas toi qui dit !

                      Et en plus, tu voudrais cela sans avoir à en supporter les coûts logistiques et de sécurité.

                      NIMBY

                    6. sam player

                      Pheldge 4h58

                      Non, durru veut pouvoir se balader avec 5 lingots d’or sur la plage arrière de sa bagnole et c’est à l’état d’assurer sa sécurité, il a payé pour ça !

                    7. Aelil

                      « veut pouvoir se balader avec 5 lingots d’or sur la plage arrière de sa bagnole et c’est à l’état d’assurer sa sécurité, il a payé pour ça ! »
                      A une époque il y avait des sanctions pour incitation au vol quand on laissait traîner son sac à dos sans surveillance ou ce genre de trucs non (je confonds peut-être avec d’autres pays cela-dit) ? Ah le bon vieux temps ou on pouvait encore considérer qu’une victime puisse être (quand même) un peu responsable de ce qui lui arrivait…

                    8. durru

                      Tu contredis pour contredire, Sam.
                      Si l’opération de retrait en soi est gratuite auprès de ma propre banque, vu qu’elle a un coût dans la vie réelle, la banque me le facture, c’est une évidence, par d’autres moyens. T’en connais une qui ne le fait pas ?
                      La « gratuité » (qui n’existe pas) n’est pas le sujet. La liberté individuelle, si. Car elle non plus, elle n’existe pas (plus) trop.
                      Comme dit Philou, si je veux me balader avec le lingot d’or sur la banquette arrière, c’est mon affaire, et comme dit Aelil, c’est à moi de supporter les conséquences.
                      Qu’est-ce qu’il a à faire l’Etat là-dedans, surtout que les transports de fonds sont *privés* ? Si la banque refuse de dépasser un certain seuil de retrait, je comprends (et je vais peut-être envisager d’en changer). Mais l’Etat ?
                      Tu serais comme poisson dans l’eau dans un régime totalitaire, à condition que toi-même ne sois pas affecté par rapport à tes choix de vie. C’est hallucinant cet aveuglement volontaire.

                    9. sam player

                      durru, pour un poisson qui nage entre 2 eaux tu te poses là !

                      Ça y est t’as changé de sujet !
                      Maintenant c’est les trucs gratuits de ta banque mais que tu paies par ailleurs.

                      Bah oui, c’est pas nouveau, et rien à voir avec l’état : la banque te met des services à dispo (plus cher si en dehors de son réseau), et tu les paies d’une façon ou d’une autre dans le coût de gestion de ton compte. No free lunch, déjà dit par moi dans ce fil.

                      Le sujet était : peux-tu retirer le blé de ta paie gratuitement au guichet ou au DAB ? La réponse est oui.
                      Next.

                      Maintenant, si tu veux créer un sujet : je veux pouvoir fonctionner qu’avec du liquide dans cette société qui m’oppresse, tu peux… créer le sujet…

                    10. durru

                      @Sam
                      C’est l’Etat qui a posé des interdictions, pas la banque. Le sujet n’est pas la banque et les frais réels qu’elle a et qu’elle charge (normal), mais l’Etat qui m’impose de les payer. Et qui m’impose aussi plein d’autres trucs.
                      Mais bon, vu que pour toi ces obligations sont tout à fait normales, tout va bien, l’Etat est dans son droit.
                      Si l’Etat dit demain que toute transaction au-dessus de 50€ doit se faire par carte/chèque/virement, t’es content, non ?

                    11. sam player

                      Hi hi hi bon a priori tu fais les demandes et les réponses…
                      Exactement ce que je disais…
                      Le point de vue de l’autre ne t’intéresse pas.
                      Débats bien !

  30. Omoshiro Nandayo

    Immigration de masse de populations historiquement hostiles à la France et laxisme gauchiste vous offrent une Rance Orange Mécanique.
    Plutôt que de parler d’armes entre gens qui n’en n’ont jamais touchés ou il y a des décennies, vous devriez plutôt vous préparer à vouloir simplement survivre. Quand on veut survivre on s’adapte, on s’en donne les moyens peut importe ce que l’on a en main. Un calibre n’est qu’un outil et la plupart du temps il n’est vraiment pas adapté à l’autodéfense. Une matraque l’est bien plus et pour les plus radicaux, porter une lame comme nos gentils CPF est bcp plus efficace. Je vous laisse imaginer la tête du crevard quand vous le regardez droit dans les yeux et qu’il s’aperçoit que vous avez une lame dans la main. Bizarrement la peur change de camp ^^

  31. Pheldge

    P&C, le sans doute est de trop, c’est un couteau très émotif, avec certainement des antécédents psychiatriques, l’enquête ne prouvera pas le contraire.
    Tu es un sale complotiste à vouloir douter ! 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.