Heureusement l’État ne laisse surtout pas le marché tranquille

Mars 2020 : après deux mois à regarder en gloussant des vidéos sur youtube de Chinois s’effondrant dans la rue et d’Italiens s’entassant aux urgences, la France découvre sur son territoire un méchant virus qui fait s’entasser des Français aux urgences. La surprise est totale. Heureusement, l’organisation millimétrique de l’État et son Système de Soins Que Le Monde Nous Envie sont là, et tout va mieux.

Les premiers actes que pose le gouvernement sont aussi lucides que forts : en déclenchant habilement la pénurie complète de masques et de gel hydroalcoolique, nos élites s’assurent rapidement de l’attention du peuple auquel elles expliqueront ensuite, avec un aplomb historique, que le virus se transmet dans les postillons provoqués par la parole, et en même temps que les masques sont de toute façon inutiles voire dangereux.

Cependant, comme il y a pénurie, le peuple comprend qu’il va lui falloir trouver un moyen de fournir les équipes soignantes aux abois puis toute une population qui, confinée, comprend confusément que cette situation ne va pas pouvoir durer éternellement, au plus grand chagrin de cette partie imputrescible d’adulescents qui s’humidifient dès qu’on parle d’être payé à ne rien faire.

Qu’à cela ne tienne : rapidement, la partie la plus industrieuse et la plus généreuse du pays se met donc en tête de fournir masques et protections à ceux qui en manquent. L’affaire n’est pas mince : on parle en millions d’unités de masques à fournir, de dizaines de milliers de blouses, de milliers de visières qu’il va falloir fabriquer avec les moyens du bord.

Incroyablement, les bénévoles sont au rendez-vous : rapidement, couturières, « makers » (d’ingénieux bricoleurs aux imprimantes 3D hitech) et passionnés s’organisent, se font connaître et se mettent à produire les indispensables protections. Parallèlement, les industriels français, comprenant le problème, détournent rapidement leurs machines-outils de leurs fabrications traditionnelles et les emploient à produire en grand nombre ces masques, ces visières et ces blouses qui faisaient tant défaut. Le peuple a entendu le message du président : « nous chommes zen guerre » a-t-il zozotté dignement, et le peuple a répondu présent.

Des individus débrouillards qui se lancent, bénévolement, dans des productions industrielles de protections personnelles ? Des entrepreneurs qui reconvertissent leurs chaînes de production pour relever le défi pandémique ? Des couturières qui se dévouent ?

Comment, l’intendance suivrait ainsi, prompte et agile, sans cerfa ni trompettes ?

Mais vous n’y pensez pas, malheureux ! On commence ainsi, on laisse les gens improviser, trouver des solutions ingénieuses et peu coûteuses à un problème concret et, de fil en aiguille, et on se rend subitement compte de la parfaite dispensabilité de tout un pan de la société française dont la fibre vibre entièrement au chant mélodieux du formulaire administratif sur velin surfin et au rythme chaloupé du tampon caoutchouc aux odeurs bureaucratiques. Et ça, mon brave, ce n’est pas possible, pas même envisageable !

Heureusement, à ce nouveau problème, la France a aussi une solution : l’administration va donc se jeter à corps perdu dans une bataille pied-à-pied avec l’ennemi implacable de l’efficacité et de l’agilité intellectuelle pour y opposer avec une bravoure héroïque les tracasseries administratives de gros calibre en feu roulant, de lourdes normes de sécurité à fragmentation, un esprit en béton borné surcontraint ainsi que les inévitables frappes chirurgicales de missiles législatifs à têtes creuses.

Après deux mois d’âpres batailles où aux morts de covid s’ajouteront bientôt les faillites des entreprises mortes sous les tapis de bombes normatives, c’est la victoire !

Les vilaines forces bénévoles des petites mains volontaires ainsi que les couturières du maquis rendent rapidement les armes : noyée dans un tsunami de contraintes règlementaires toujours plus illisibles, la petite armée du peuple est mise en déroute.

Cependant, la victoire n’aurait pas été totale si seuls les bénévoles avaient été éparpillés à coup de grenades normatives et de décrets chemisés. Là encore, l’intervention de tout l’appareil d’État fut absolument indispensable pour transformer en véritable déroute cuisante ce qui n’était qu’une déception de ces volontaires lancés dans l’aventure.

En cela, on admirera la puissance de la tactique impitoyable de l’administration française pour ainsi écrabouiller toute possibilité de succès, en deux temps solidement exécutés : dans un premier temps, l’État feint d’être complètement à la ramasse et laisse ainsi les entrepreneurs se lancer dans la production de ces protections indispensables au corps médical. Rapidement, des millions de pièces sont produites qui trouveront preneur, sans mal.

Dans un second temps, ayant fort à propos complètement oublié pourquoi ces productions n’existaient plus depuis un moment sur le sol français, l’État réimpose rapidement ce qui a provoqué cette disparition : charges sociales invraisemblables, contrôles de sécurité tâtillons, normes sanitaires à la précision micrométrique, contraintes administratives kilométriques, tout rendre dans l’ordre et inévitablement, alors que la méchante concurrence mondiale (pas du tout contrainte par les mêmes pousse-cerfas) déferle sur l’Hexagone, la production, devenue subitement fort chère devant une concurrence agile et bon marché, ne trouve plus d’acheteurs.

Outre le timing diabolique de ces productions qui arriveront, comme les tests, juste au moment où plus personne n’en a vraiment besoin, timing qui doit aussi aux instructions claires et à l’attitude exemplaire de notre gouvernement dans sa gestion de crise, on se devra d’admirer la situation actuelle, où une masse considérable d’entreprises produisent maintenant un bien plus cher que partout ailleurs et vont lentement mais sûrement essuyer de nouvelles pertes, ce qui va assez probablement pousser l’un ou l’autre crétin thermophile qui nous gouverne à vouloir les subventionner afin de se garantir une page ou deux dans la presse idiote du pays.

Le confinement a transformé une crise sanitaire notable en catastrophe économique d’ampleur centenale. La France aurait cependant pû s’en sortir si, simplement, les politiciens avaient parié sur la liberté et la responsabilité de leurs concitoyens. Ils ont choisi de les considérer comme des enfants irresponsables et un peu idiots, en les noyant sous les injonctions paradoxales. Ils ont choisi de protéger leurs tendres fesses politiciennes en se bardant de normes et de règlements écartant minutieusement toute responsabilité de leur part.

Au résultat, en plus de la mort et des impôts, nous avons eu la peste pangoline et nous avons maintenant le choléra étatique.

Quel régal !

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires210

  1. Le Gnôme

    Dieu merci, nous serons protégés par des masques complètement aux normes, parce que j’ai dans l’idée qu’ils vont être obligatoire même quand le virus ne sera qu’un souvenir. Principe de précaution.

    Il y aura probablement une étude qui sera publiée dans une revue prestigieuse pour vanter l’excellence des normes françaises.

    1. deres

      Les masques artisanaux vont bientôt probablement être interdits, au moins par les employeurs. Après l’obligation des masques, on aura celles des masques certifiés. Il est certain que des plaintes seront posés contre les entreprises en ayant utilisés. Si un salarié ou un client tombe malade, il aura un boulevard pour demander la responsabilité de l’entreprise. On va avoir encore droit à plein de décrets sur le type de masque nécessaire à chaque situation. Qui a dit que les fonctionnaires ne travaille pas ? pourtant, ils produisent du décret à grande vitesse ! On leur reproche même actuellement de ne pas sortir les décrets à temps au journal officiel pour changer les kilométrage autorisés ou les nouveaux formulaires obligatoires toutes les semaines … Ils vont probablement être « obligé » d’augmenter els effectifs pour gérer des besoin urgents. En tout cas, au gouvernement, les divers renforts COVID dans les cabinets ministériels resteront définitivement, c’est bien certain.

    2. Jacques Huse de Royaumont

      Je vais faire publier dans « Lancet » une étude portant sur 10000000 de cas dans 99 pays prouvant que les masques sont indispensables uniquement après l’extinction du virus et parfaitement nuisibles avant.

  2. Higgins

    Et maintenant la surproduction (surtout que l’utilité du masque est actuellement, de mon point de vue, largement discutable) : https:/ /www.capital.fr/entreprises-marches/masques-et-maintenant-la-surproduction-1371677?amp
    D’ici que l’état rachète la surproduction, il n’y a qu’un petit pas à franchir.

            1. Pheldge

              Et te voyant surgir de ta voiture, elle eut ce cri d’effroi : ♫ « oh, pas lui, pas le masqué … oh ouais , oh ouais » ♫

          1. Pheldge

            à Bercy, ils ont d’ailleurs un département spécialisé dans la recherche de nouvelles idées d’impôts et de taxes, judicieusement baptisé « taxe-force » 😉

    1. P&C

      L’état rachètera la surproduction issue des usines de ses copains. Madame Michu la couturière et Yannick l’imprimeur 3D seront gros jean comme devant.

    2. deres

      Personnellement, j’avais prévu au début de la crise que les masques en surplus serait tellement nombreux que l’on s’en servirait à la place du PQ en fin d’année …

    3. Deres

      Pour moi, c’est un peu le pari de Pascal. C’est similaire à la ceinture de sécurité en voiture, au casque à vélo ou à ski, aux protèges poignets en roller, etc. Au final, la gêne est faible et très acceptable mais le gain potentiel est très important. Donc cela ne vaut pas le coup de s’en priver sans pour autant en faire une fixation ni une religion.

      Le souci est qu’en fait, les gens survalorisent le présent sur le futur surtout quand il y a du plaisir immédiat. Ils ont donc beaucoup de mal à tenir compte d’un risque faible en assimilant faible à impossible. Et c’est pour cela que des législations sont nécessaires. Et malheureusement, ces législations sont une occasion en or pour tous nos petits dictateurs en herbe liberticide de se faire plaisir exercer leur pouvoir.

      1. dede

        « Et c’est pour cela que des législations sont nécessaires »

        Pardon??? En quoi le risque d’erreur de la part d’un individu traduit-il un besoin de legiferer? Dans « Errare Humanum Est », il y a le mot « humain »: cela chagrine quelques dictocrates mais il va bien falloir vivre avec!

      2. sam player

        Je pense qu’il y a un paramètre que tu as zappé Deres : quand tu assumes ta santé toi-meme, tu es prévoyant et tu fais gaffe.
        Perso, moi qui renâclait à mettre des chaussures de sécurité et les EPI dans mon ancienne boutique quand j’allais dans les ateliers, bah c’est automatique maintenant car sous 5000€ (franchisé), c’est moi qui paie…
        J’ai tout : masque, lunettes, gants etc…

      3. Pierre 82

        Mouais. Ce besoin, chez les technocrates, de légiférer sur tout ce qui bouge en prétendant que c’est pour notre bien, ça m’emballe moyennement…
        A ce rythme-là, restons en confinement en atmosphère stérile, en prenant une douche toutes les heures au gel hydroalcoolique pour être certain de ne rien attraper de mauvais. Vous appelez ça une vie, vous???

        1. MCA

          « tout ce qui bouge »

          Ca me rappelle le célèbre précepte de l’armée des Indes :

          Pour être tranquille, tu salues tout ce qui bouge et le reste tu le peins en blanc.

          Pensée émue au Major … :o))))

      1. sam player

        Et il y a quelques jours, un sondage donnant 80% (pas sûr du %), pour une préférence nationale même si c’est plus cher hi hi : j’adore les informations comme ça qui se télescopent et à aucun moment dans ces articles ce n’est évoqué même en filigrane… ils ne doivent même pas lire leur propre journal
        Et en plus je suis certain que ce sondage est réel : la main droite veut un truc mais la main gauche en prend un autre… y avait un épisode de Dr House sur ce problème de communication entre les 2 hémisphères du cerveau… p’tete qu’ils sont tous atteints…
        Ca doit être pareil d’ailleurs pour la liberté : tous la veulent, mais ils votent pour ceux qui la restreignent

        1. RV

          100 fois d’accord.
          C’est classique. Le cœur à gauche et le portefeuille à droite. Il y a un monde entre ce qui se dit et ce qui se fait.
          « J’aime pas les riches »… mais je suis blindé.
          « Je donne des leçons de civisme »… mais je fais bosser au black.

        2. bibi

          Il n’y a pas d’incohérence puisque tant que le client a le choix c’est lui qui décide si il préfère ou non payer plus cher un produit national qu’étranger, et il est fort probable que les 80% qui ont répondu oui, ont déjà acheté un produit marqué made in France plus cher qu’un produit étranger pour cette raison.
          Par contre si vous dites on interdit les masques chinois à 0.06€ pièce et vous devrez acheter des masques français à 1€ pièce, je doute fort que le taux d’acceptation soit de 80%.

          Là ou est l’incohérence c’est de trouver cela acceptable pour les produits mais pas pour les individus, car là cela devient du racisme (note l’état français pratique la préférence non plus nationale mais communautaire comme condition d’accès à la fonction publique mais ce n’est pas du racisme).

          Quant à la liberté, là aussi aucune incohérence, ils veulent la liberté pour eux mais surtout pas pour les autres, parce que l’enfer c’est les autres.

          1. sam player

            Je note que tu n’as pas utilisé le mot qualité pour la préférence nationale !

            C’est une idée assez ancrée dans les têtes que les produits chinois sont de la merde, j’entends ça tous les jours.

            J’ai bien rigolé il y a quelque temps quand j’ai montré à des collègues un outillage de mise en place d’un joint spi de vilebrequin VW (le calage du PMH est dans le joint)… il valait environ 500€ en france et je l’ai acheté 60€ sur Aliexpress… (et c’est ce que ça vaut objectivement, fabriqué en série) port compris… bon j’ai attendu 3 semaines mais c’était pas urgent…
            Après leur émerveillement devant l’outillage, je leur ai dit que ça venait de Chine… aïe aïe aïe… et je suppose que tous ceux qui se vendent 500 balles en france viennent de là-bas aussi.

            En fait quand le prix est fortement décorellé de la technicité, on a de la merde, qque soit l’endroit où on l’achète et ça y en a qui ont du mal à le comprendre.

            1. Calvin

              Les gens n’ont pas compris que les Chinois fabriquent ce qu’on leur demande.
              Si le cahier des charges impose des éléments de qualité supérieure, ils le font et tu payes le prix.
              Si le CdC demande des composants moins robustes dans le temps car l’objet n’est pas utilisé constamment alors tu l’as à un prix moins cher.

              Ce qui est consternant c’est que c’est la définition de l’assurance qualité : ça ne veut pas dire que « tout est de qualité  » mais que tu t’engage sur un certain niveau de qualité.

              1. sam player

                Oui la qualité est l’aptitude d’un produit à répondre à un besoin.

                Quand j’ai ai eu besoin de poncer du plâtre, j’ai ai acheté une ponceuse à bande à 25€… vu que qualité ou pas, au bout d’une journée la ponceuse sera morte car la poussière de plâtre est hyper abrasive pour les moteurs électriques…

                Ce produit répondait au besoin, bonne qualité hi hi

                Dans le bâtiment, il est courant qu’après un grand chantier ils creusent un trou et y jettent tout leur outillage électrique vu qu’il ne fera pas un chantier de plus, ça justifie aussi la fin de l’amortissement… bon c’est pas du Hilti

            2. Aristarkke

              Sur Ebay, tu peux trouver les mêmes produits à deux niveaux de prix dans un rapport un à quatre ou cinq. Le premier est en Chine et il y aura entre trois et six semaines d’attente. Le second est déjà en Europe et il ‘n’y aura que deux à trois jours de délai d’acheminement…

      1. Aristarkke

        Pour des masques qui ne servent à rien, que vouliez-vous qu’il advint ???

        Notre cher Etat n’est point prêt à payer les coûts de production qu’il engendre…

        1. Al Bundy

          En même temps, vois tu, ceux qui se sont financièrement engagé pour de la production de masque sont juste des cons, des avatars de la défiscalisation de hors bords ds les dom tom.

          Etat a voulu pénurie, je le fourni, telle est ma devise

  3. Martel

    Faut voir le bon coté des choses, la surproduction est telle qu’on pourra se torcher avec lorsqu’un prochain virus montrera le bout de ses tentacules gluantes.

    Comme ça plus de pénurie de papier cul cette fois.

      1. P&C

        Nous pourrons y faire des dépressions en constatant que tout est propre et fonctionnel, alors que notre capitale se couvrira de panneaux « local à louer », « liquidation avant fermeture définitive », rats et autres fumeurs de crack.

  4. Claude C

    Je fais parti de « Visières Solidaires » le réseau de maker 3D. Oui il y a eu, en effet, des tentatives pour éteindre cet élan de générosité…Il n’empêche que la production a tout de même continué, malgré l’élaboration de normes inutiles…difficile de refuser à du personnel de santé sous équipé de le fournir alors que c’est possible…résultat 20 000 visières fournies gratuitement dans la région Toulousaine et au moins 700 000 sur la France. La réactivité, même avec nos petits moyens individuels a prouvé son efficacité…Une belle expérience et de belle rencontres avec le personnel de santé…!

    1. deres

      Tant que c’est gratuit pas de problème pour les initiatives sur les masques et autres. L’ennemi c’est le capitalisme, pas le COVID, il ne faut pas l’oublier. Que les chinois se fasse des couilles en or avec les masques, les tests et bientôt les vaccins, c’est bien car c’est anti-raciste et globaliste. Mais il ne faut surtout pas créer du travail pérenne ou des gains pour ces salauds de patrons et leurs collaborateurs de salariés. Le salaire versé par le privé, c’est de l’argent sale, le chomdu versé par l’Etat et financé par la dette, c’est bien.

      1. Al Bundy

        « Tant que c’est gratuit pas de problème  »

        C’en est un, c’est de la concurrence déloyale et ne rapporte pas de taxe sur le produit final

    2. Pheldge

      c’est inimaginable, inadmissible ! au lieu de vous remercier à genoux d’avoir par vos initiatives, permis d’éviter la catastrophe annoncée suite aux erreurs cumulées de l’état et de ses représentants, on vous a mis forces bâtons dans les roues …
      A quand les amendes et poursuites pour avoir osé fournir des visières non conformes avant l’édition de la norme ?

  5. hub

    EN somme le monde d’après est la copie du monde de toujours : petits arrangements entre amis pour les municipales, médias à genoux devant la taxe Jean Valjean, ou devant l’injustice troporrible faite à adama Floyd ou George Traoré, normes et cerfas sur la taille des poils de cul, tabassage fiscal à grande échelle. Un seul changement, le nombre de zéros pour la dette…

    1. Calvin

      L’Etat nous met à genoux tous les jours. C’est cohérent que la racaille s’y mette aussi.
      La génuflexion est l’apanage des religions, particulièrement celles sans dieux.

        1. deres

          Erreur de raisonnement car les moutons sont une espèce domestique sélectionnée pour sa laine. Les espèces réellement sauvages ont très peu de laine. Et c’est pareil pour les assujettis à l’impôts. Il faut des années d’éducation et de contraintes pour que les sujets finissent par en réclamer pus d’eux même. Tout comme un mouton est gêné par sa laine abondante et est content de se faire tondre ou une vache de se faire traitre car on lui a en fait tué son veau.

          1. P&C

            L’image est quant même bonne.
            Cervala tond régulièrement les villageois de leurs richesses comme l’éleveur tond régulièrement ses moutons.

            Même Gengis Khan s’est laissé convaincre. Avant, il faisait oeuvre d’écologie en cramant des villes avec leurs habitants.
            Un jour, des conseilleurs kurdes sont venus, et ont demandé :
            – Grand Khan, est-ce que tu tues tes moutons ?
            – Non, car ils me donnent de la laine.
            – Grand Khan, sache que les peuples sont tel les moutons.

      1. deres

        Les anciens pouvoirs totalitaires mettaient les gens à genoux, mais avait la décence de les achever rapidement d’une balle dans la nuque. Les nouveaux totalitaires nous mettent à genoux mais dans l’autre sens pour se faire fournir des gâteries sans jamais achever leurs victimes.

        1. deres

          En parlant de genoux, préparer vous la nouvelle lubie américaine qui va débouler chez nous. Les blancs doivent se mettre à genou devant les noirs … Cela fait longtemps que l’on est passé sous-couvert d’anti-racisme à une doctrine du racisme anti-blanc ou anti-occidental chez nous. Aux USA, la doctrine actuelle est grosso modo que les blancs sont mauvais par nature ou doivent payer éternellement pour des crimes commis par leurs ancêtres (esclavage, croisade, …) . Cette tendance existent chez nous aussi. On a vu que dans les DOM-TOM, ils détruisent les statues de celui qui a abolit l’esclavage car c’est un blanc. En effet, dans leur esprit, cet acte ne peut être associé à un blanc et il faut donc réécrire l’histoire pour que les blancs y soient à leur place de coupable sans la moindre ambiguïté.

          Tout cela sont des tendances très anti-libérales où on assimile les individus à leurs groupes d’appartenance. C’est en fait particulièrement raciste quand on y pense. Et c’est le ferment de guerre civile car on impose de force à la société des fractures que l’on qualifie d’irréconciable car plus ou moins génétique.

          1. Jacques Huse de Royaumont

            Si les activistes noirs jouent à ça, Trump n’a même plus besoin de faire campagne.

            Idem chez nous, à part quelques bobo décérébrés dont la capacité de bêtise est sans limite, personne ne va apprécier.
            Les minorités devraient tout de même se rappeler que par définition, ils n’ont pas le nombre pour eux, donc que si le conflit qu’ils espèrent advient, ils n’auront pas le dessus.

            1. p&C

              Mais ils onte la force et la cohésion tribale… Et le goût pour le pillage avec le blanc sein (du moins le laisser faire) des maîtres. Et les Gilles Egeaunes seront dûment défoncés s’ils osent réagir.

              1. Al Bundy

                Biden m’a fait marrer l’aut’ jour avec son « si vous êtes noir et votez trump, c’est que vous n’êtes pas noir »

                le socialisme ds toute sa splendeur ^^

                1. Theo31

                  Les dems ont des problèmes avec les couleurs : noirs pas noirs, le Christ blond aux yeux bleus. Ça ne leur réussit pas de fréquenter le Klan.

                  1. Opale

                    Vu. Enfin une lucide. Les anti-racistes sont les pires racistes, ils promeuvent la culpabilité éternelle des blancs vis-à-vis des noirs, la « fragilité » blanche (on ne doit pas se défendre si on est accusé à tort d’être raciste)… Les Noirs et ce Floyd forment l’opportunité pour les ultra-gauchistes de répandre leurs idéologies moisies de carpettes éternelles. Quand je vois les flics s’agenouiller, je suis seulement ébahie. Pourquoi je devrais me flageller pour les crimes commis par des personnes il y a 3 générations ?

                    Cela relève du même procédé, hors de contexte, qui faisait exiger des excuses de l’Espagne envers le Mexique pour les crimes de la colonisation…. On remonte jusqu’où, comme ça ?

                    1. Dr Slump

                      Le plus épatant est de voir ces blancs tenter d’imposer leur opinion que les noirs ne sont pas libres à… une noire, adoptant ainsi le comportement raciste et dominant qu’ils prétendent combattre 🙄

                      J’ai un slogan tout trouvé pour leur campagne politique: « Sozialismus macht frei »

                    2. Opale

                      @slump

                      « Le plus épatant est de voir ces blancs tenter d’imposer leur opinion que les noirs ne sont pas libres à… une noire, adoptant ainsi le comportement raciste et dominant qu’ils prétendent combattre »

                      C’est exactement la réflexion que je viens de formuler par ailleurs sur la vidéo youtube…

                    3. bibi

                      Par contre les black lives matter n’ont pas le moindre commentaire à faire sur l’assassinat de Jose Gutierrez par Zion Haygood.
                      Mais gageons que c’est la faute des blancs qui ont opprimé Zion Haygood, le poussant ainsi à tirer sur un passant latino.
                      chicagotribune.com/news/breaking/ct-cicero-shooting-murder-charge-george-floyd-20200605-3obpzspygvaghizkc4yuqlmtbe-story.html

                    4. Al Bundy

                      Oui, comme je le rapportais hier, Biden disant aux noirs votant Trump qu’ils ne sont pas noirs…

          2. MCA

            +1000

            D’ici peu, il va falloir s’excuser que la nature nous ait fait naître blanc.

            Quel est le but poursuivi et par qui?

            1. bibi

              D’ici peu, il va falloir s’excuser que la nature nous ait fait naître blanc mâle et hétérosexuel.

              Le but poursuivi continuer la culpabilisation de l’homme blanc pour qu’il admette qu’il est responsable de tous les maux de la Terre.

              1. Passim

                Il manque le dernier élément de la démonstration : culpabiliser pour dominer. Ainsi procèdent les grands manipulateurs.
                Les Noirs, les femmes, les migrants, les « victimes » instrumentalisées, sont les idiots utiles de la super classe post-nationale.

            2. Dr Slump

              Racism is not dead, but it is on life-support, kept alive mainly by the people who use it for an excuse or to keep minority communities fearful or resentful enough to turn out as a voting bloc on election day.
              Thomas Sowell (2015)

              https ://www.nationalreview.com/2015/11/racism-america-history/

      1. hub

        Mais c’est du lourd, sorti droit du cerveau d’un génial saltimbanque, Vincent Lindon, oui, celui qui habite sur la place Saint Sulpice, le pauvre, il a écrit une tribune qui eut un certain retentissement, et il imagine une taxe exceptionnelle (comme toutes les taxes) qu’il nomme Jean Valjean, pour faire…. pour faire… pour faire payer les riches !

        1. Jacques Huse de Royaumont

          Waouhh, il a trouvé ça tout seul ? Sans aide ? Sans le moindre formulaire administratif ? Sans le moindre code ?
          Un génie. Avec des cerveaux créatif de ce calibre, je suis rassuré sur l’avenir.

          1. Higgins

            Le fait d’être qualifié « d’artiste » ne confère aucune autorité dans le domaine politique. Celui-ci et tous ceux qui font profession d’indigné permanent me font penser au couple victime de la Stasi dans « La vie des autres ».

          2. Le Gnôme

            Et la taxe Cosette pour faire payer les pauvres. Les taxes Javert existent depuis longtemps, le dernier avatar étant les 80 km/h.

        2. Pheldge

          Il est gonflé le Lindon … jouer les prolos à l’écran ne l’a pas empêché de fréquenter la jet-set monégasque !

          1. MCA

            Oui, j’ai écouté ses pleurnicheries récentes, d’après lui, il se servirait de sa « notoriété » pour alerter le monde.

            Heureusement qu’il l’a fait, on ne s’en serait même pas rendu compte (de son existence).

        3. Calvin

          Vincent Lindon… lui qui a sa résidence secondaire tous les Hilton de la Terre, il a voulu être un autiste pour pouvoir réinventer la vie à sa manière.

        4. Aristarkke

          Tant qu’à vouloir faire pleurer dans les chaumières, autant y aller à fond dans le misérabilisme. Faut rester crédible.!

    1. Jacques Huse de Royaumont

      « après deux mois à regarder en gloussant des vidéos sur youtube de Chinois s’effondrant dans la rue ». Un démarrage en trombe, le fou-rire dès le départ.

      1. atmugh

        J’ai aussi trouvé les  » lourdes normes de sécurité à fragmentation » et les « missiles législatifs à têtes creuses » hilarants!

  6. Gerldam

    « l’administration va donc se jeter à corps perdu dans une bataille pied-à-pied avec l’ennemi implacable de l’efficacité et de l’agilité intellectuelle pour y opposer avec une bravoure héroïque les tracasseries administratives de gros calibre en feu roulant, de lourdes normes de sécurité à fragmentation, un esprit en béton borné surcontraint ainsi que les inévitables frappes chirurgicales de missiles législatifs à têtes creuses. »
    Génial, inimitable H. Pas du Audiard mais du Audiard puissance 100.
    Franchement, si ce sinistre état qui croit nous gouvernner a atteint des sommets dans la bêtise et l’incapacité, notre hôte s’est montré à la hauteur dans le sublime, le lyrique, que dis-je, le grandiose.
    You made my month!

    1. Higgins

      En pleine pénurie de masque, le « sinistre état » n’a pas hésité à donner l’ordre de détruire des millions de masque en stock au prétexte qu’ils étaient périmés (comprendre les élastiques pouvaient être périmées à compter du 31 décembre 2019!!!). Ça s’est déroulé dans la France entière.

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Et du ministre à l’opérateur qui les a balancés au feu, il ne s’en est pas trouvé un seul pour dire stop.

  7. victor retor

    Un souvenir ! ! !
    Les 30 glorieuses …..
    La règle c’était l’article 22  » Dém**de toi comme tu peux  »
    Son défaut ?
    Les Grôôôsses boites et la finance n’y trouvaient pas de bénéfice ………..

  8. Reddef

    Non les français sont des ados attardés. Pourtant il y’a des individus qui disent comment la France devrait, pourrait fonctionner correctement mais le rassemblement ne se fait pas tous restent sur leurs positions surtout ceux qui regarde trop dans le rétroviseur. C’ est dommage l’ époque est bonne pour préparer l’ avenir.

                  1. Al Bundy

                    Elle était surtout fan des élohims ravéliens, son traitement lui faisait aussi voir des éléphants rose, spa pareil.

                    La série fondation, p’tain que j’ai adoré, j’ai même acheté les bouquins reliés après les avoir lu en poche

                    1. Dr Slump

                      Alors je te conseille de lire Iain M. Banks, son cycle de la Culture vaut le temps passé.

                    2. Al Bundy

                      Stephenson, extra également.

                      Ds le cadre sf, il y a la série Dark sur netflix, sur le principe de l’uchronie, j’attends impatiemment la prochaine saison devant sortir ds 22 jours…

                    3. Higgins

                      Franck Herbert (Révolte sur la Lune), Dan Simmons (le cycle Hypérion et le cycle L’échiquier du mal), Lois Mac Master Bujold (le cycle Miles Vorkosigan), etc…

                    4. Opale

                      Major, j’adore également Dan Simmons, beaucoup de poésie dans le cycle d’Hyperion, l’échiquier du mal est glaçant.
                      Christopher Priest aussi, toujours efficace, et encore Fredric Brown (fantômes et farfafouilles très bon) on pourrait causer toute la nuit…..

                      Merci au boss pour les réf supplémentaires.

                      @slump le style emo c’est pas pour moi désolée ^^

                1. Dr Slump

                  Elles ne sont pourtant pas si rares à l’apprécier. Mais elles ont souvent un style particulier, le style « emo » par exemple, ou à base de cheveux bleus, de piercings et de tatouages. J’ai arrêté le style émo, mais je me suis remis à Dune récemment ^^

                  1. Al Bundy

                    Dune aussi, de grands moments. Je me rappelle avoir eu beaucoup de mal à démarrer, beaucoup de néologisme, pis j’avais 13-14 ans

                    connaissais pas le style emo, ben ça ne me manquait pas en fait ^^

                2. Higgins

                  Ma fille aînée est une vraie fan. Elle fait partie de l’association Actu SF. Pour son M2 de lettres modernes, elle a rédigé des travaux sur « Un cantique pour Leibowitz » de Walter C. Miller, « Les montagnes hallucinées » de HP Lovecraft,… etc…
                  Elle en sait plus que moi sur le sujet.

                  1. P&C

                    Tu as de la chance Higgins. Ta fille aurait pu être polluée par le gauchisme ambiant, et se transformer en fumeuse de joints en sarouel.

                    (Lovecraft est très mal vu par les gauchistes, en raison notamment de son racisme)

                3. Opale

                  @al l’écriture d’Asimov a un charme suranné qui est irrésistible. J’ai refait le cycle entier il y a peu, tout comme Dune (bientôt le film de Villeneuve!) c’est toujours chouette.

                  1. Dr Slump

                    C’est un bon point de pas avoir le style émo, t’es libre ce weekend? 😛
                    Sinon, je trahis quelques inquiétudes à propos du film de Villeneuve, qui a fait part de son interprétation écologiste catastrophiste de l’oeuvre de Herbert. Mais bon, faut voir, j’avais trouvé son Blade Runner pas mal après tout.

                    1. Opale

                      L’écologie est une thématique majeure chez Herbert. Lire Le cerveau vert pour s’en convaincre.
                      Dans Dune c’est pareil (nostalgie de Caladan, ambition de créer la sphère écologique sur Arrakis et la transformation de la planète etc.) cela sera forcément retraduit à l’écran. En espérant toutefois que ce ne sera pas l’axe principal comme tu le redoutes en effet….
                      Je t’aurais bien proposé une séance Dune en novembre, mais le créneau est déjà réservé ^^

                    2. Dr Slump

                      Une séance Nude, comme ça tout de suite sans présentations? Bah dis donc, si j’aurais su, j’m’aurais proposé avant… C’est quand la prochaine? :mrgreen:

  9. sam player

    HS du sam dit:

    Vous y avez pensé au calvaire des vaches laitières hein ? Y a des trucs dont on n’est pas conscient…
    Voilà où nous mène la société du loisir : on peut enfin se poser et réfléchir à des choses importantes… pensez-y en caressant le sein de votre belle…

    twitter.com/sniperdedroite/status/1268880882150055936?s=21

    (via Aldo)

    1. Al Bundy

      tsss, y’en a une qui ne joue pas le jeu, et celle de gauche n’a pas dû payer bien cher ses prothèses.

      Celle de droite, a marqué « servez vous », c’est gentil !

      1. pabizou

        HS . Le nouveau monde encore plus vert selon l’ONU, il n’y a pas assez des états pour nous souler avec les conneries vertes, il faut que cette bande de parasites vienne en rajouter une louche .

        1. Al Bundy

          ouais, on va déguster, y’a aussi l’aut connard de poudré, venant de ruiner l’économie france qui trouve là une formidable occasion pour la reconstruire en mode écolo

          1. pabizou

            Sèches tes larmes, j’ai comme l’impression que le retour de bâton n’est plus si loin .A force de refuser les faits, la crise va leur remettre les idées en place

            1. Al Bundy

              Ben c’est à dire qu’ils vont juste rajouter quelques couches de taxes « faut faire un effort »

              J’entends le mot effort taxatif depuis que je suis né

              1. pabizou

                Pas sûr que ce soit possible cette fois . Déjà que LaReM part en morceaux… Tout ça sent furieusement la fin de règne .

  10. Ursule Ire

    Nous avons fait le test de l assujetti mystere sur les formulaires d entree en France de l etranger. Assortis en maimd une attestation sur l honneur de non symptomes. Test les 3 et 4 juin. Une arrivee du Canada par avion, 3 de GB par tunnel et 3 par train. Nombre de formulaires verifies Zero. Nombre de passeports verifies a distance ( montrez-moi la photo, ca suffira) 3.

    Ces lois et normes anxiogènes et liberticides finalement inutilisées ou ignorées, c est la preuve d une folie incurable.

    1. MCA

      Et pendant le finementcon se prendre une prune car on ne s’était pas auto-autorisé à sortir, elle n’était pas gratinée celle-là?

    1. Aristarkke

      Dans la Mel, à Lambersart, les poubelles du samedi (emballages, papiers) n’ont été enlevées au moment prescrit qu’une seule fois (samedi dernier) depuis la mi mars. Autrement, les riverains les laissent tout le week-end et elles sont enlevées le mardi AVEC les ordures ménagères classiques… Gestion durable des ressources, kidizé…
      C’est sûr que vers six heures du mat’ les rues sont habituellement remplies de catarrheux qui crachent leurs poumons avec le reste…

        1. Pheldge

          Euh Papet, tant que je te tiens , les chemtrails, faut pas en rigoler, c’est du sérieux ! D’ailleurs Rael n’aime pas qu’on plaisante à ce sujet 😉

    2. Higgins

      On est enseignant ou on ne l’est pas. Je n’ai jamais aimé l’enseignement public. Ce que j’en vois ne m’incite pas à changer d’avis.

      1. durru

        +500k, quand même, qu’ils disent…
        C’est que le jeunes actifs sont encore en nombre derrière leur gourou, à en croire ces chiffres.

  11. glot

    Pendant le confinement , la technocratie pondeuse de réglementation a continué de fonctionner.
    Ma mère devait vendre son appartement fin mars mais n’a pas pu à cause de la crise sanitaire., la vente est reportée à juillet.
    Le notaire l’appelle pour lui demander de réactualiser les diagnostics immobiliers car les dates sont dépassées donc elle doit repayer.
    Mais en plus, entre-temps, il lui signale qu’un nouveau diagnostic est devenu obligatoire quelle devra faire (impact environnemental du bruit des aéronefs ! ! )

    CPEF.

  12. Nef

    J’étais tombé sur une video de l’IHU de Marseille où il expliquaient comment ils avaient pu tester autant de monde (Je crois que c’est celle là : https://www.youtube.com/watch?v=YM8fxjNNvWs, pour les réactifs ils se sont fournis au près des vétérinaires, après que l’etat ait refusé de le faire à leur place xD). Et c’est intéressant de voir que dans une autre vidéo, ils expliquent que la force de l’IHU de Marseille est de disposer d’une certaine autonomie quant à ses décisions.

  13. Al Bundy

    Bon, ben j’ai remplacé le sport par la lecture des quotidiens, c’est vraiment très violent pour le palpitant, ça me rappelle le squash quand je perdais, cardio à fond et frustration

  14. sam player

    Après le Sénat et l’Assemblée qui ont lancé leur commission d’enquête sur la gestion de l’épidémie, c’est l’état qui s’y colle en lançant sa propre commission d’enquête sur lui-même… commission indépendante bien sûr hi hi ils sont devenus fous… et/ou nous prennent vraiment pour des cons

    Next : plus besoin de juge d’instruction, le supposé criminel enquêtera sur sa propre incrimination… de façon indépendante bien sûr namého

    1. RV

      Ils sont devenus fous ET nous prennent pour des cons.
      Pour la 3ème couche de commission d’enquête, souris, c’est pas cher, c’est l’état qui paie 😉

      1. Pheldge

        une nouvelle commission, c’est surtout un moyen efficace de créer de la confusion dans les esprits, afin de noyer le problème …

  15. faustur

    Recyclage de Moscovici à la Cour des comptes: étonnant? peut-être pas: il semble que Macron crée une commission  » indépendante!!! » pour évaluer l’action du gouvernement pendant la crise. Et le président de cette commission serait, serait, serait??? Le président de la cour des comptes.

  16. Al Bundy

    lol, twiter, c’est vraiment pas mal, je serais passé à coté de ça :

    https ://twitter.com/i/status/1269665495852224512

    D’un coup, je me suis aperçu qu’elle a aussi une voix désagréable, en plus de tout le reste, elle est sans doute bien mieux quand elle fait ce qu’elle annonce dans son bouquin de cul.

    Bon sang, à priori je ne l’avais jamais entendue

    1. Al Bundy

      Une deuxième couche: Peg écoute un jt, je ne peux m’empêcher d’entendre, il y a des gens, z’ont choppé – oupa – la covid, test sérologique négatif mais ils sont malades, ne peuvent reprendre le boulot, etc, etc, et la médecin interviewée:  » On ne sait pas »

      Bon ben j’ai une piste: asile psychiatrique, ou moins déontologique, un coup de pied ds les parties, afin de retoucher au domaine de la réalité.

      Il n’y a que moi qui ne soit pas sous cocaïne / amphète / etc ???

      1. Aristarkke

        J’ai entendu cela aussi tout à l’heure au JT de vingt heures. Seraient malades mais avec des tests négatifs… Flemingite aiguë, peut-être, rien qu’à l’idée de se remettre au taf ? Et rien que des genres un pour somatiser ainsi. Étonnant !

        1. Aelil

          @Aristarke: J’avais lu que le test covid avait un taux de succès entre 52 et 84% => Entre 16% à 48% des cas le prélèvement est mal fait et donne un résultat négatif malade ou pas, ce qui fait que bon nombre de scientifiques recommandent de changer des tests pour des tests bien plus fiables (qu’on a depuis)…
          Mais bon on n’a déjà pas les tests donc on ne va pas non plus attendre des tests fiables.

    2. MCA

      Tu devrais écouter le débat face (farce?) à Zémour, un régal.

      https:/ /www.youtube.com/watch?v=wpVvwVO3oB8

      Je me demande toujours où Micron va les chercher…. c’est du UBU non stop.

      1. Aristarkke

        Il est allé les chercher dans ceux (et celles) dont aucun parti ne voulait sauf pour coller des affiches, à la rigueur…

      2. sam player

        Bah, son dossier n’étant pas facile à défendre, je trouve qu’elle ne se défend pas si mal que ça… on peut ne pas être d’accord, mais c’est un raisonnement construit et elle a une bonne répartie genre l’homme qu’a vu l’homme qu’a vu l’ours hi hi ; Zemmour est assez mauvais par contre sur certains points et elle en profite (de ses faiblesses argumentaires)

        1. sam player

          Un point d’ailleurs qui n’est jamais soulevé quand on parle des prénoms pour faciliter l’intégration, ce sont les noms qui eux restent : et Charlotte Ben Saïd hum… :mrgreen:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.