Liberté d’expression : des réseaux sociaux de plus en plus ambigus

Parallèlement aux actuels événements politiques américains et comme je le relatais dans un précédent billet, il semble que la question de la neutralité des médias et des réseaux sociaux se pose avec une insistance croissante, tant aux États-Unis qu’ici, en Europe.

Certes, il serait facile de mettre les velléités de modifier la loi régulant les réseaux sociaux sur le dos d’un agacement certain de l’actuel occupant de la Maison Blanche américaine : la façon dont Twitter et Facebook décorent les déclarations du président Trump lorsqu’il évoque des fraudes électorales jouent certainement un rôle dans les appels maintenant répétés de ce dernier à vouloir revoir la « section 230 » du code américain.

Cette « section 230 » du « Communications Decency Act » a été introduite au début de l’essor d’Internet, en 1996, pour limiter les poursuites judiciaires des hébergeurs pour des contenus produits par des tiers. Cette section permet en substance à Facebook, YouTube, Twitter et des sites hébergeurs mais non éditeurs de contenu (comme le sont les médias traditionnels) de ne pas être tenus responsables des propos tenus par les utilisateurs, ce qui permet – sur le papier – de garantir une très grande liberté d’expression.

Si cette section 230 a largement permis à ces entreprises de se développer sans risque ainsi qu’offrir des plateformes d’expression libres, larges et ouvertes à un nombre énorme d’individus partout sur la planète, leur position en tant que contributeurs directs à la diffusion d’information ne leur a pas échappé, notamment leur capacité à moduler l’importance virale de certaines informations. Le rôle de Google est par exemple assez clair dans la faible diffusion des informations du Climategate en 2009 et 2010 et montre assez bien que pour ces grandes entreprises, cette prise de conscience de leur rôle essentiel pour « canaliser » les savoirs ne date pas d’hier.

En outre, à la suite de la victoire de Trump en 2016, il leur est apparu clair que leur prépondérance dans le « paysage informationnel » était à même d’influencer largement le destin politique des États dans lesquels elles opèrent. Partant de là, les efforts qu’elles ont déployés pour orienter les informations qui touchent réellement le grand public n’ont plus cessé et ces derniers mois ont amplement démontré leur puissance : il a par exemple été très difficile d’obtenir des informations et une couverture raisonnable et non-partisane de l’Obamagate (un scandale équivalent au Watergate).

De même, le traitement des découvertes du contenu de l’ancien ordinateur de Hunter Biden quelques mois avant les élections aurait dû faire la une des journaux mais le travail de sape de Twitter et de Facebook auront considérablement ralenti toute sortie d’information qui aurait pourtant considérablement gêné la candidature de Joe Biden.

Enfin, le traitement actuel des allégations de fraude lors de l’élection américaine donne là encore une idée de l’impact de ces plateformes qui font tout ce qu’il est possible de faire pour orienter l’opinion de leurs utilisateurs.

Ici, on objectera à raison que ces plateformes, privées, ont toute latitude pour organiser les contenus qui y sont placés et ce d’autant que cette fameuse section 230 leur en donne le droit. Un souci se pose cependant lorsque les actions entreprises par ces plateformes dépassent largement le cadre prévu au départ : alors que Twitter, par exemple, se voulait à ses débuts comme l’aile la plus radicale du parti de la liberté d’expression (« the free speech wing of the free speech party » selon les termes du responsable de Twitter au Royaume-Uni), la disparition de certains tweets émanant de personnages officiels, l’affichage d’avertissements sur d’autres, le blocage unilatéral d’utilisateurs n’ayant pas clairement enfreint les règles d’utilisation, tout ceci participe d’une lourde suspicion de biais ou d’orientation de ces plateformes.

Ce n’est ni inattendu, ni à proprement parler incompatible avec leur nature privée.

En revanche, cette édition de plus en plus systématique des contenus selon des normes de plus en plus floues et arbitraires fait cependant glisser ces plateformes de simples hébergeurs à éditeurs de contenu, ce qui modifie substantiellement leur perception en terme de droit ; il apparaît qu’on est passé, tant sur Twitter que Facebook ou ailleurs, du règne de la libre expression, où n’était supprimé que ce qui est illégal, au filtrage plus ou moins actif de ce qui est choquant puis simplement de ce qui heurte les sentiments voire la simple idéologie de telle ou telle communauté, sans que les règles d’usage officielles permettent de préciser exactement ce qui est finalement autorisé ou non.

Ainsi, on se demande exactement pourquoi Twitter ou Facebook empêchent le partage d’une information (comme ce fut le cas pour l’article du New York Post sur Hunter Biden), ou pourquoi Google et Youtube en diminuent l’exposition si cette information n’enfreint aucune loi ni même leurs conditions générales d’utilisation.

Tout se passe en somme comme si ces entreprises américaines bénéficiaient d’un privilège assez extraordinaire puisqu’elle peuvent utiliser cette fameuse « section 230 » pour choisir de laisser un contenu diffamatoire ou violent (au motif qu’elles ne sont que pourvoyeur de contenu, et non éditrices), et peuvent aussi utiliser cette même « section 230 » pour justifier l’édition ou la suppression de contenu (au motif que le premier amendement constitutionnel américain ne s’applique pas à elles). Pile je gagne, face tu perds.

Au niveau européen, les lois étant un peu différentes, leur application diffère pour ces entreprises mais le résultat reste globalement le même ; ces entreprises ont maintenant passé la frontière poreuse entre le simple hébergement de contenu et celui de son édition et de sa curation active, ce qui donne lieu à des interrogations légales et éthiques : comment gérer la liberté d’expression et les limites que ces entreprises imposent, avec un sens parfois étrange de l’esprit de la loi ?

Il va de soi que, sur le strict plan libéral, l’attitude actuelle de ces plateformes ne devrait pas être le prétexte ni pour réduire encore la liberté d’expression (et abonder dans le sens de ces entreprises d’une modération de plus en plus drastique de tout propos vaguement irritant) ni dans la recherche active d’un moyen de briser leur quasi-monopole : en pratique, Twitter, Facebook et les autres creusent actuellement leur tombe à chaque billet censuré, chaque utilisateur banni pour des raisons futiles, un humour corrosif ou l’infraction à des règles communautaires de plus en plus farfelues et idéologiquement teintées.

Avec leur modération active idéologiquement orientée, ces plateformes finissent par nourrir des communautés de plus en plus agressives voire toxiques au sein desquelles la liberté d’expression disparaît et les opinions se polarisent très vite, ce qui est à peu près l’opposé de ce que recherchent les utilisateurs moyens qui en viennent, petit-à-petit, à explorer des alternatives dont le nombre ne cesse de croître pour répondre aux nouvelles demandes : MeWe, Parler, Gab, VK, Minds, Bitchute, Odyssey, Rumble, …

Ce qui n’empêchera pas les autorités (américaines ici, mais bientôt européennes, on peut prendre le pari) de s’intéresser de près à leur modus operandi. Pour le moment, des rumeurs évoquent l’association de 40 États américains pour poursuivre Facebook en justice pour pratiques anticoncurrentielles, pendant que le Département américain de la justice entend poursuivre l’entreprise pour discriminations à l’embauche.

Il semble maintenant clair que les actions de ces plateformes n’ont plus rien de neutre, tout comme il semble aussi clair que les législateurs, partout, comprennent les dérives qui se sont mises en place sous leur nez. Mais voilà : l’État n’aime pas la concurrence, jamais.

En allant sur le terrain glissant de la manipulation des foules, dans l’orientation des idéologies et dans la propagande politique, ces entreprises ont pris le risque d’attirer sur elles le pouvoir de coercition des États. À présent, la seule question qui vaille est de savoir si ceux-ci sauront résister à la tentation d’utiliser les moyens mis en œuvre par ces plateformes pour leurs propres desseins.

Je ne suis pas trop optimiste. Il est probablement déjà trop tard.

facebook : CIA way to let them spy on you

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires212

    1. Batistouta

      Elle est multiple parce que le terme « réseaux sociaux » désigne en réalité une nébuleuse d’applications et de sites dont le seul point commun est que c’est n’importe quel individu qui y crée le contenu (et non le propriétaire du site ou de l’application ou uniquement des personnes autorisées) à la seule condition d’y s’inscrire, et dans certains cas le but du réseau n’est même pas de créer du contenu mais de simplement communiquer.
      Du coup il y a de tout dans les « réseaux sociaux », ça va des sites de rencontres à Twitter, en passant par Instagram ou des forums comme Reddit.
      Il en résulte que les réseaux sociaux ont mille et une utilité différentes : s’informer, se rassembler, trouver des gens qui correspondent à des critères qu’on recherche, former des coalitions politiques, faire du journalisme, faire rire ou amuser (Tiktok) etc etc.

      Voilà, je ne sais pas si ma réponse est complète et j’espère que ma définition est parfaitement exacte. À compléter si j’ai oublié ou mal compris des choses.

    2. heli0gabale

      Je suis un jeune schnock mais je ne comprends pas trop non plus.
      Facebook et Messenger sont intéressants pour discuter avec mon groupes de potes mais c’est tout, je poste strictement rien, j’ai même pas de photos de profil.

      Twitter j’ai bien essayé mais j’ai arrêté, c’est vrai que c’est rigolo, qu’il y a de vraies pépites d’inventivité et qu’on y trouve des infos qu’on aurait pas ailleurs. Mais faut accepter de perdre du temps et des points de qi, la folie sur ce réseau est la règle et que plus la connerie est grosse et plus elle obtient l’assentiment général. C’est un mélange entre une fosse aux lions, un asile et un tribunal stalinien.

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Moi qui suis un schnock entre deux ages, je vous le dis sans ambages, pour moi c’est zero réseau sociaux, pas de twitt ni de murmures au pied du mur.

            1. Pheldge

              comme si tu ne le savais pas … l’âge diminuant inversement au nombre de fautes d’orthographe et de grammaire, on déduit par simple lecture que le Papet, feu le HB sont des personnes du siècle précédent, les autres guère plus jeunes 😉

                1. Pheldge

                  tu es bien gentil, jeune Carlus, mais tu peux Bescherelle ta reum et to reup avant d’arriver à la cheville de ces glorieux anciens … 😉

                    1. Pheldge

                      wesh rien du tout mon brave petit, le verlan est ancien, datant du siècle dernier et ni les cayeras des técis d’aujourd’hui, ni les rappeurs n’en sont les inventeurs …
                      Comme je le dis aux enfants, ce fut le premier créole que j’ai appris ! après il y a eu l’autre, celui de la Réunion, patois familial 😉

            2. Aristarkke

              MCA, tu noteras que je n’ai rien dit. Mais Philou se serait empressé de préciser que je suis hors concours dans ce domaine. Comprends pas qu’il guigne autant le SG ???

    3. Gerldam

      Je vous rejoins. Je n’ai ni compte Fessebouc, ni Twitmachin, ni autre et je ne m’en porte pas plus mal. Lisant trois langues, je peux lire pas mal d’infos variées et, de plus, j’ai un memebre de la famille en Chine pour les infos de ce côté-là, bien qu’il avoue lui-même que les infos officielles sont à prendre avec autant de pincettes que cells de Micron.
      Pour le reste, les bons ouvrages m’en apprennent bien plus.

    4. paf

      laissez moi sivouplait resumer mon experience des rezo saussios.Je suis mi-vieux mi jeune et je connais super bien l’info et l’internet depuis toujours, donc je suis un bon client.
      1.de nos jours la plupart des gogols reseautent sous leur vraie identite; c’etait un no-no absolu a mon epoque, pour des raisons evidentes.Maintenant les gogols se font ‘cancel’ et se demandent pourquoi.
      2.de nos jours les reseaux sociaux se pratiquent depuis un telephone, par des gens qui n’ont pas necessairement un ordi a cote.Le reseau social, c’est l’essence meme du mainstream pour procrastiner.

      Alors j’y suis alle, d’abord dans les commentaires de sites naguere magiques comme Liveleak ( maintenant tout pourri ), puis finalement sur Facebook, ou je restai 4 ans avant de methodiquement effacer tous mes commentaires, tous mes posts et tous mes likes puis de changer mon nom en des sequences que je ne retiendrai jamais (histoire de ne pas y retourner ), et soigneusement deconnecter mes appareils pour eviter qu’un raccourci malheureux ne reactive l’affaire.

      Ce furent 4 annees delicieuses de
      -ils ont like mon post? qui a like mon post ?
      -pourquoi il a pas like mon post ?
      -oh la, lui il dit des conneries, pourquoi tout le monde like ?
      -attends je viens de dire Blanc, tout le monde a aimé, et puis lui il dit Noir deux secondes plus tard et tout le monde aime aussi ?
      -je me fais insulter par ma meuf en public sur FB.pas moyen de repondre sauf cata conjugale.
      -surtout ne pas croiser les effluves ! les amis de mes ennemis ne sont pas mes …flute ! FB a partage mon like a tout le monde et maintenant tout le monde sait que je suis un nazi.
      – Bob vous invite a une rencontre ! vous n’ete pas oblige d’y aller, mais comme FB a envoye un message a Bob pour lui dire que vous avez VU l’annonce, plus moyen de dire non ! merci FB putain de traitre !
      -Le reseau social c’est pour s’exprimer ! exprimez vous ! enfin surtout exprimez des choses acceptables, faut pas deconner non plus.

      Quand Twitter a ete invente, la j’ai pas eu besoin d’y aller pour savoir que c’etait de la merde.Ce qui m’a amuse le plus, c’etait de voir toutes les celebrites y aller avant de se faire cancel, pas de chance ! c’est pas comme si on vous avait pas prevenu que declamer des conneries a l’attention de tous est une mauvaise idee ! Ca venait en standard dans la culture d’avant, et ca a ete prompetement oublie quand les gens qui reseautent sous leur vraie identite sont alles se faire canceller volontairement.
      « Toutes les verites sont bonnes a dire », ca fonctionne quand on est animateur TV d’une emission cretine, ca ne fonctionne pas dans la vraie vie.

      Le reseau social a fini par devenir exactement ce qui etait prevu: un mouchard au service des ultra-conformistes et de l’etat, un grand pretre excommunicateur au service de la religion neomarxiste woke d’un cote, et un reseau porno-erotique a l’attention des petasses iphonisees.

      1. Pierre 82

        Facebook, ça m’a servi pour retrouver des gens que je n’avais plus vu depuis très longtemps, ce qui arrive immanquablement quant on a déménagé à 1000 kms de son lieu de naissance. Et en profiter pour aller leur faire un petit coucou quand on passe dans la région dire bonjour à sa famille.

        Quand mes enfants étaient ados, je leur avait juste dit qu’on ne mettait sur FB (il n’y avait que ça à l’époque) que des choses qui pouvaient être criées sur les places publiques sans dommage. Si ça ne dérange pas que tout le monde sache que vous étiez à tel endroit à tel moment, alors postez-le si ça vous chante. Et éliminez les emmerdeurs, surtout. Faut avoir la main lourde.

        Sinon, c’est très bien si les vidéos de chats qui se cassent la gueule vous font marrer. Alors on les partage avec d’autre personnes qui aiment les chats qui se rèchent. Faut pas voir plus loin. Ne surtout pas s’en servir comme d’une tribune politique. Par contre, si ça vous dérange que tout le monde sache que vous êtes ami avec Marcel Tartempion, alors allez-y pas.

        Autre chose: il ne doit pas être compliqué de remonter vers mon identité en sachant que je me répands dans des blogs comme celui-ci. En fait, je m’en fiche que le ministère de l’intérieur fasse une fiche comme horrible libéral catho d’estrèmedrouate. Et franchement, je pense qu’ils ont mieux à foutre.
        Surtout que je fais toujours gaffe, même sous le coup de la colère, qui est fréquente ces derniers temps, à ne pas me laisser aller à des propos de mec bourré, avec menaces, etc… toujours rester correct.

  1. Aristarkke

    Visiblement, Trump a fait passer Tw… et Fesse de B.. ch du rang de plate-forme d’expression des tiers à éditeurs de contenus propres, éditoriaux engagés ou bandeaux d’avertissement de la lèpre, façon crécelle, compris…

    1. Higgins

      Oui. A minima, il a semé des graines qui vont germer. Qui trop embrasse mal étreint. Tw… et Fesse de bouc courrent un risque important de payer au prix fort leur positionnement.

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Fb et Tw risquent de se retrouver entre deux feux : les républicains qui ont toutes les raisons de les détester et les démocrates les plus gauchistes qui les détestent en temps que sociétés capitalistes et qui n’auront même pas la reconnaissance du ventre.
        Ils vont se faire plomber et ce sera bien fait.

  2. Higgins

    Pour compléter : https:/ /metahodos.fr/2020/12/05/liberte-des-medias-presse-reseaux-publics-dupond-moretti-slalome-entre-les-ecueils/amp/

  3. Aristarkke

    les efforts qu’elles ont déployéS
    Hem, Mélusine : efforts étant en position apparente de COD, il semble nécessaire d’apporter la correction suggérée…

        1. Pheldge

          c’est ça, rirez, rirez donc et moquetez-vous d’un vieux en devenir ! A l’approche du troisième âge, ma vue a bien baissé … et accrochez-vous, ce n’est que le début, ça va en Pirée comme dirait Aristarque le Grec 😉

  4. Dr Slump

    Ambigus les réseaux sociaux? Il me paraissait évident qu’il n’y avait plus aucune ambiguïté concernant leur positionnement politique. Je dois être tombé dans les affres du complotisme, et comme le répète Alex Vintray, dit « le bienheureux », on n’en a aucune preuve!

      1. pabizou

        C’est d’autant plus surprenant que les mesures prises par Trump pour relancer l’économie sont très loin d’être toutes illibérales . Quant à son protectionnisme il a surtout servi à bloquer le pillage des chinois,qui n’est d’ailleurs pas réservé aux U.S.A. . Peut-être Vintray est il allergique à la provo de Trump qui peut énerver tous les crétins incapables de comprendre que c’est une stratégie et qu’il ne faut pas s’arrêter sur la vitrine, ou, je ne lui souhaite pas c’est peut-être une chochotte de plus …. Bof, en fait c’est sans importance .

        1. paf

          Trump est ce qu’il peut y avoir de plus liberal realistement en ce moment.
          Vintray est un gros nez mou conformiste. S’il faisait juste une peu plus que ZERO effort pour savoir de quoi il parle, il saurait que l’economie de Trump etait une pure merveille (par simple reduction de socialisme) avant que Covid arrive.

  5. Mildred

    Je me contenterai de relever cette bonne nouvelle : « … en pratique, Twitter, Facebook et les autres creusent actuellement leur tombe… »

    1. Theo31

      Comme Tumblr qui a perdu quelque chose comme 50 % d’utilisateurs en quelques heures suite à son rachat par un taré qui a banni le porno de la plate-forme avant d’être racheté à son tour par pornhub.

  6. Student of Liberty

    « Ainsi, on se demande exactement pourquoi Twitter ou Facebook empêchent le partage d’une information »

    Sans nier ce que vous dites par la suite, ne pourrait-on pas penser que la pression des hommes politiques contre la liberté d’expression fait des ravages? A partir du moment où une équipe de « modération » est en charge de filtrer les abus (Si je me souviens bien, Facebook était sur la sellette dans plusieurs pays, y compris des pays dont la langue est confidentielle et dans lesquels ils n’avaient aucune compétence linguistique), quelqu’un se retrouve « responsable » et, à la manière d’un service « Conformité » dans une banque, dit « non » à chaque fois qu’on lui demande son avis…

    1. « la pression des hommes politiques contre la liberté d’expression fait des ravages »
      Il n’y en a pas besoin : la collusion d’intérêts bien compris des uns (les médias/réseaux sociaux) et des autres (politiciens) permet de se dispenser de toute pression.

  7. Pencilivy

    Ce qui est fabuleux, c’est de voir surtout les Français lancer l’opprobre sur les méchants réseaux sociaux (qu’ils utilisent) et qu’il faut contrôler (pour toujours plus censurer) mais rient à gorge déployée lorsque le même réseau utilise sa toute puissance pour couper le sifflet à celui qui voulait justement limiter leur pouvoir. Mais comme ce gars c’est Trump, cépapareil ! Là, cette toute-puissance qui montre de quoi elle est capable dans ce qu’il y a de pire, elle est justifiée.
    Et on peut se permettre le niveau enfant de primaire qui rigole en pointant du doigt à la Nelson dans les Simpsons. Quel niveau, les enfants. Quel niveau.

    1. Ce qui est effrayant, c’est que ça démontre qu’une grande partie des individus ne veulent ni de la liberté en général, ni de la liberté d’expression en particulier. Ce qu’ils veulent, c’est se fondre dans la masse douillette du groupe, et ne plus faire que le suivre gentiment, où qu’il aille, même si c’est à l’abime.

      1. bob razovski

        Cette situation ne n’effraie pas outre mesure. Après tout, qu’une grande partie des individus aille au diable m’importe peu. En revanche, qu’ils veuillent m’y emmener aussi, ça ça me gêne plus.
        C’est là où Liberté et Démocratie se séparent. Je préfère Liberté, mais Démocratie n’est pas d’accord 😉

        1. Jacques Huse de Royaumont

          Le problème, avec l’instinct grégaire, c’est que ceux qui suivent aveuglément le groupe ne supporte pas ceux qui s’abstiennent. Ils veulent à toute force les entrainer avec eux, ou sinon les détruire. Ceux qui brisent l’unanimité remettent en cause toute un ordre du monde, un confort douillet qui permet de ne pas voir les problèmes.

          1. MCA

            L’instinct grégaire est consubstantiel à l’homme et il n’en est pas le seul exemple.

            C’est ni bien ni mal, c’est comme ça.

            Ok avec le boss quand il dit : « une grande partie des individus ne veulent ni de la liberté en général… »

            A ceci près, c’est un concept intellectuel fumeux qui n’existe pas dans la réalité.

            1. P&C

              Même le concept de liberté est quelque chose de récent… et repose sur une structure sociale qui lui permet cela.
              Les chasseurs ceuilleurs ne savaient même pas ce qu’était la liberté, hors du groupe c’était la mort, et de toute façon ils étaient déjà occupés à trouver de quoi manger.

                1. P&C

                  Une révolte d’esclaves, écrasée par l’homme le plus riche du monde de son époque, accessoirement promoteur immobilier véreux.
                  C’est la servitude qu’ils fuyaient, nuance.

                  Et même dans les sociétés avec peu d’esclaves, comme l’Egypte antique, la liberté au sens actuel est quelque chose d’inconnu.

                  1. gauloiS23

                    L’existence de l’esclavage devait donner d’autant plus de poids à l’idée de liberté. Le refus de toute contrainte typique de nos sociétés contemporaines fait le lit de la servitude.

              1. Jacques Huse de Royaumont

                Le concept de liberté est déjà amplement abordé dans le livre du Deutéronome. On le retrouve aussi chez Platon et Thucydide.

                1. René-Pierre Alié

                  La liberté, un concept fumeux ? Qu’est-ce qu’il ne faut pas entendre !
                  Concept fumeux, oui, pour ceux qui errent dans les nuées de la métaphysique, sans doute. Mais chose bien réelle, tangible : quand « ça » veut vous faire faire une chose, et que le « moi » peut refuser de le faire (à ses risques et périls), la personne exerce sa capacité d’être libre, qui est bien réelle.
                  Liberté et instinct grégaire. Celui-ci est protecteur, et la majorité suit le troupeau, c’est bien naturel. L’exercice de la liberté est plein de périls, et seules une minorité a la force (surtout la force d’âme) de l’exercer. Pour autant, il ne faut pas croire que cela amène des situations figées. Une minorité active entraîne la masse, et c’est brusquement le troupeau qui change de direction, L’instinct grégaire joue dans tous les sens : nous sommes peut-être en train de le vivre, comme cela s’est produit tant de fois au cours de l’Histoire.

                  1. Husskarl

                     » quand « ça » veut vous faire faire une chose, et que le « moi » peut refuser de le faire (à ses risques et périls) »

                    Dans ce cas, vous êtes toujours libre, même en Corée du Nord. A vos risques et périls.

      2. Baichette

        Quand on voit la plupart des individus au travail, on comprend vite ce que vous décrivez. Prendre ses responsabilités ou des initiatives est loin d’être évident pour la majorité
        Des moutons prêts à tondre, dépecer et manger.

        1. Aristarkke

          Je nuancerais quant au monde du travail. Des patrons qui veulent (en novlangue) que des salariés n’aient pas peur de prendre des initiatives, j’en ai connus et pas qu’un. L’ennui était que c’étaient rigoureusement les mêmes qui enguirlandaient copieusement si l’initiative n’était pas de leur goût, même étant par ailleurs couronnée de succès…

          1. Jacques Huse de Royaumont

            Une initiative, c’est une désobéissance qui a réussit, c’est bien connu.

            Manager est un art compliqué, équilibre entre cadrer et laisser les talents s’exprimer en confiance.

      3. Higgins

        Ce bon monsieur de la Fontaine ne disait rien d’autres dans sa fable « Le chien et le loup » (http:/ /www.la-fontaine-ch-thierry.net/loupchien.htm)

      4. Courtial

        Avant, j’avais un peu de mal à comprendre comment des peuples entiers pouvaient se laisser emporter dans des délires collectifs complètement absurdes vus de l’extérieur, comme l’Allemagne nazie ou la Révolution Culturelle. Depuis cette année c’est beaucoup plus clair.

        1. Pierre 82

          Certes, mais ça me laisse pantois quand même. Je suis toujours sur le cul de voir la passivité de mes contemporains. Cette incapacité à réaliser que la maladie n’était si terrible. Au bout de 15 jours de doute, j’avais compris qu’on se payait notre tête dès fin mars.

          1. Courtial

            Disons qu’à partir du moment où les politiques et même (horreur!) des médecins ont commencé à se tortiller pour nous expliquer que BLM et les Traoré pouvaient manifester mais que ceux qui manifestaient contre leur politique étaient de dangereux irresponsables, quasiment dans la même phrase, il n’était plus possible d’avoir aucun doute sur ce que les confineurs pensaient réellement de la dangerosité du machin. D’ailleurs je ne crois pas qu’on ait enregistré de pics de contamination après les manifestations, aussi bien en France qu’ailleurs.

            C’est l’un des nombreux éléphants au milieu de la pièce dans toute cette histoire, de ceux qui me font halluciner que personne ne tique là-dessus (à part sur quelques sites nauséabonds comme ici).

            C’est finalement plutôt dans le sujet du billet, il y a déjà eu pas mal de scandales ces dernières années qui avaient le potentiel de véritables bombes, mais si les média mainstream (y compris les réseaux sociaux) décident que ce n’est pas un scandale, alors il ne se passe rien du tout.

            Wikileaks, c’était il y a 10 ans maintenant, à ma connaissance personne n’a été inquiété suite à toutes leurs révélations (peut-être quelques lampistes), en revanche Assange vit comme un prisonnier depuis 10 ans et est encore détenu dans un pays qui se prétend démocratique dans l’indifférence générale. On ne peut être plus clair : la transparence sur les méfaits des gouvernants est une arme, mais si il n’y a pas de média indépendants et d’opposition politique pour s’en saisir, elle est totalement inoffensive pour les puissants.

            1. Pierre 82

              Je me souviens, alors que je pensais déjà qu’on se payait nos têtes sans en être 100% certain, en début du premier confinement, que comme les quartiers émotifs avaient l’air de suivre assez mollement les consignes gouvernementales, on verrait sans doute arriver une effarante mortalité chez eux.
              Et que si ce n’était pas le cas, comme je le pensais, alors tout le monde comprendrait immédiatement que c’était du pipeau. Pensez-vous, tout a été étouffé, et les gens ont fait semblant de continuer à croire.

  8. durru

    Patron, il me semble que les majors des nouvelles technologies (je ne sais pas si le terme « réseaux sociaux » est le plus approprié dans le contexte, à cause de Google) se sont lancés, depuis quelques années, à faire de la politique tout simplement. La politique de leurs dirigeants et, par une très attentive politique de RH, celle de leurs employés aussi par la suite.
    Le terreau était déjà bien préparé avec tout le politiquement correct mis en place depuis un moment, mais l’arrivée de Trump et l’identification d’un ennemi commun, concret et mortel, a accéléré le mouvement.
    La particularité (et la nouveauté) est l’action politique par personnes interposées, et là l’apparition de Biden (le zombie parfait) sur les devants de la scène est symptomatique. A mon avis, il n’y a pas de meilleure preuve de leur lâcheté en tant qu’individus. Je sais, on me répondra que c’est de la ruse, rien à faire, je suis de la vieille école.
    Il y a qui mettraient Soros, Gates et leurs fondations dans la même barque…

  9. simine

    « Ah! Vous dirai-je, maman
    ce qui cause mon tourment?
    H16 veut que l’on raisonne
    Un peu à la Smith Winston… »

    Je résonne, tu résonnes…on résonne ><

  10. Pythagore

    HS: on se fout de notre gu*ule ! Les chiffres de santé publique France sont bidonnés !!
    Je voulais m’informer sur le taux d’incidence aujourd’hui, voici ce que j’ai trouvé:
    .
    Image 1: courbe de lundi ( https: //imgur.com/bF9iwmW)
    Image 2: courbe d’aujourd’hui (https: //imgur.com/ifSKz0D)
    Image 3: comparaison des 2 courbes (https: //imgur.com/fH6SMlt)
    .
    Par magie entre lundi et mercredi le taux a été lissé et remonté de 87 à 106, c’est magique !!!!!!!!!
    .
    Ce sont les données officielles de santé publique France, il s’agit exactement du même url entré lundi et entré aujourd’hui.
    .
    url:https: //geodes.santepubliquefrance.fr/#c=indicator&f=0&i=sg_iris_imp.ti&s=2020-11-27-2020-12-03&t=a01&view=map8

    1. Aristarkke

      On te répondra qu’il y avait une (ou deux ou trois, pourquoi pas au point où nous en sommes) clé USB de données malencontreusement pas prise en compte et que, les résultats en étaient tous différents…

      1. Pythagore

        Oui, j’ai pensé à ca aussi, ils auraient aussi pu faire genre, il manquait des données et il y aurait eu un artefact, mais là non, jusqu’au 31.10, les chiffres sont strictement les mêmes, et à partir du 01.11, on observe que la courbe descend moins mais reste parallèle ce qui ne peut-être que le fait d’une fonction mathématique.

        1. Higgins

          Ce sont de magnifiques empaffés. Le critère de 5000 cas/jour est arbitraire et ne veut strictement rien dire surtout que nous savons, les empaffés également, que les tests sont d’une fiabilité douteuse. À supposer qu’ils soient fiables, il conviendrait, pour les comprendre, de les mettre en regard du nombre de test pratiqués. Je n’ai aucune idée de ce chiffre mais il est probable qu’il est important vu la manière dont les empaffés manipulent les angoisses via les merdias. On peut donc supposer que nombreux sont ceux qui se font tester. Si ce chiffre est en augmentation, je vois mal comment celui de cas positifs peut diminuer. L’objectif affiché est donc inatteignable et ça, les empaffés le savent depuis le début. Demain soir, on devrait donc logiquement nous annoncer la main sur le cœur et les larmes aux yeux que les restrictions des libertés vont perdurer pour notre bien commun évidemment et ce, en attendant un vaccin aussi inutile qu’onéreux. Comme on disait à Rome, il n’y a qu’un pas entre le Capitole et la Roche Tarpéienne. Ça gronde et pas qu’un peu. Le Mignon poudré et sa bande feraient mieux de s’en souvenir.

          1. Stéphane B

            Je renchéris. Pour adapter ce chiffre, dépistons plus ou moins vu qu’il y a un ration entre le nombre de tests faits quotidiennement et le nombre de positifs dévoilés.

          2. Pythagore

            5000 cas/jour correspond à un taux d’incidence de 53.
            (5000 cas x 7 jours / 66Mio d’habitants x 100000)
            .
            Pour comparaison, l’OMS définit une pandémie comme un taux supérieur à 150 (lu sur le blog de jdmichel, je crois).
            .
            Voir les courbes comparatives, le chiffre ne remonte pas (imgur.com/fH6SMlt), il est bidonné. C’est exactement la même requête effectuée sur le site à 2 jours d’intervalle.

            1. Batistouta

              Cela veut dire que le taux d’incidence est de 0,1% par semaine ? C’est nanoscopique non ?
              Désolé j’ai aucune référence sur ces sujets de statistiques médicales, c’est une vraie question.

              Et aussi, vous qui suivez ça de près, est-ce que vous savez si sont éliminés des statistiques les gens qui se font dépister 2 fois de suite (par exemple pour confirmer un test positif) ?

              Sinon je suis d’accord qu’observer ces 2 courbes parallèles n’a aucun sens.

              1. Higgins

                Je ne peux pas répondre à vos questions. Je crois cependant que ces interventions sont de qualité et point n’est besoin d’avoir un doctorat scientifique pour comprendre.
                A titre personnel, mes parents ont plus de 80 ans. Je suis donc prudent. Pour le reste, je crois qu’absolument rien ne justifie l’hystérie actuelle et encore moins les mesures liberticides qu’on nous impose. De là à penser que toutes ces mesures reposent sur d’autres ressorts, il n’y a qu’un pas que je suis tout prêt à franchir. La simultanéité et la similarité des mesures prises dans les principaux pays d’Europe ne sont pas pour moi des explications satisfaisantes. Ça signifierait plutôt que nous sommes en présence d’une concertation qui n’est pas sans m’inquiéter. Je ne souhaite qu’une chose, c’est me tromper mais plus on avance dans cette crise, moins les pratiques du gouvernement me disent le contraire.
                Demain soir, le premier valet du Mignon poudré doit parler. Je crains le pire car il montre au quotidien qu’il n’est qu’un exécuteur de basses œuvres. C’est d’ailleurs pour cette obéissance servile qu’il a été mis en place. Nous sommes mal.

              2. Pythagore

                Je ne suis pas sûr de quelle facon vous arrivez à 0,1%.
                Cela veut dire que ttes les semaines, il y a 35000 personnes nouvellement positives d’après les tests.
                Je ne sais pas si les gens sont testés une deuxième fois après avoir été déclaré positif.
                Par contre il est clair qu’il y a pas mal de faux positifs, mais combien ? Là est la question.
                Nous sommes repassés au-dessus de 50positifs/100000 habitants par semaines au 11 août.
                Donc le gvt conditionne ses décisions au retour à une situation qui correspondait à la mi-août.
                Le taux actuel de ce jour (109,2 qui a encore augmenté depuis ce matin) a été dépassé le 23 août. C’est à dire qu’en terme de nouveaux cas, on est ds la même situation que fin août.
                Était-on confiné fin août ?

            2. Pythagore

              Publié le 16.11:
              « Nous devons prendre un critère qui est celui du seuil épidémique. Si nous prenons le critère normal de 150 nouveaux cas-malade /100’000 habitants, comme pour les grippes, alors :

              La durée de la phase épidémique a été de 8 semaines en mars-avril-mai. Elle sera également, selon ma prévision, de 8 semaines pour la poussée épidémique octobre-novembre. Les durées épidémiques saisonnières des grippes se situent entre 6 et 8 semaines selon L. Toubiana, mais peuvent durer jusqu’à 11 semaines selon certaines études. https://doi.org/10.1111/irv.12620 Il n’y a donc pas ici de différence réelle.

              L’enjeu : Bien entendu, si vous prenez le critère de 50 nv cas-malades/100k, c’est tout l’automne-hiver-printemps qui sera en phase épidémique quasi permanente pour tous les types de grippes saisonnières, ou plus absurde encore, le critère de 50 cas-asymptomatiques maximum par jour : ce sera toute l’année. Mais on en est là dans la manipulation des populations, car c’est volontaire. »
              Source: https: //jdmichel.blog.tdg.ch/archive/2020/11/16/covid-differences-entre-la-grippe-influenza-et-le-covid-19-310739.html

          3. Theo31

            En mettant le curseur très bas, les baltringues sont sûrs de continuer le confinement dont on rappellera qu’il n’a aucun motif sanitaire : les black blocs qui remplacent les cocus en jaune du macronisme en sont la preuve.

      2. bob razovski

        Vous êtes trop aimable Ari.
        En tant que ministre de la Vérité, je lui envoie la milice, le fait décapiter et expédie le reste aux travaux forcés dans une mine de sel.
        D’autant que Pythagore, c’est bien connu, empêche des générations d’étudiants de colorer un triangle en bleu et d’en discuter avec son voisin. via smaptruc ou twouiteur…

        1. Aristarkke

          Qu’attendre, effectivement, d’un individu avec un nom avec le suffixe « gore »… 😛
          Les mines de sel ne peuvent que lui convenir, particulièrement celles de Kesselrine…

          1. Pythagore

            Et voilà, môa, j’essaye de dévoiler des complots et je suis victime du dénigrement de ma personne, pffffff, je vais porter plainte, d’ailleurs fort opportunément, le patron a mis le CERFA dans sa prose du jour.

  11. Stéphane B

    J’ai entendu je ne sais plus où que facebook n’est que l’émanation d’un projet de la CIA. La CIA a mis fin audit projet le jour ou facebook s’est lancé.
    Coïncidence ? Je ne pense pas. Comme cela est bien dit dans la dernière image, pourquoi utiliser des moyens illégaux pour espionner alors que les gens peuvent donner leurs renseignements tout seuls.
    Donc si jamais la CIA est derrière ça, ils sont aussi derrière le trucage des élections US. Mais n’est-ce pas ce qui est dit sur des sites où les gens exercent leur esprit critique ?

    1. Higgins

      En attendant, la Marine helvétique commence à recueillir sur les rives suisses du Léman des radeaux dans lesquels se trouvent des français désireux de faire du ski !!!

        1. Le Gnôme

          La fameuse blague est donc toujours d’actualité:

          Vous avez donc un ministère de la marine en Suisse ? demande un Français à un Helvète.
          Et alors, vous avez bien un ministère de l’économie répond celui-ci.

          Une autre version parle de ministère de la justice.

    2. Aristarkke

      Le film « les trois jours du Condor » mettait en scène, il y a plus de quarante ans, que la CIA entretenait des cellules chargées d’imaginer les coups les plus tordus qui soient…

      1. Janus

        Plus en situation, il y a le film de Harisson Ford « le fugitif » qui met en scène un médecin qui met à jour une escroquerie sur des études médicales et qui échappe de peu à l’assassinat. Lorsque je l’ai vu, il y a 30 ans, je me disais que les américains en faisaient trop dans la dénonciation de corruption effrayante, mais depuis la crise du covid, j’ai revisé mon jugement. Le cinéma américain est plein de dénonciations de ce type qui avec le recul, ne sont que l’exposé à peine romancé des tristes réalités de ce pays dont le seul Dieu est le dollar. Un vrai pays de pharisiens

  12. durru

    Un peu HS (ça parle quand même des élections US dans l’article du Patron), il y a du nouveau de l’autre côté de l’Atlantique, et là en termes d’impact c’est du lourd : l’Etat du Texas vient de porter plainte à la SCOTUS contre quatre autres Etats (Géorgie, Pennsilvanie, Michigan, Wisconsin) pour avoir changé les lois électorales sans passer par la case législative, ce qui est anti-constitutionnel, disent-ils.
    Il paraît qu’il y a déjà huit autres Etats qui ont rejoint la procédure. Ça sera épique !

    Ne lisez pas les appréciations, juste les faits, ils sont trop pro-Trump chez AT, ça brouille des fois le message :
    https://www.americanthinker.com/blog/2020/12/the_texas_lawsuit_in_the_supreme_court_is_huge.html

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Même info sur Dreuz et en français…
      Reste à savoir si ça peut aboutir. Pour l’instant, les procédures ont toutes échoué.

      1. durru

        La Cour Suprême n’a pas encore été testée. Et les autres procédures étaient faites principalement pour gagner du temps et pouvoir faire appel à la Cour Suprême.
        C’est un autre jeu qui commence là. Ce sont des Etats qui signalent la non-constitutionnalité du processus électoral, pas des individus qui dénoncent des fraudes. C’est un autre niveau. Et c’est un truc qui n’avait pas vraiment été évoqué jusqu’à présent comme option possible du clan Républicain. Ce qui montre qu’ils ont de la ressource 😉

                1. Pierre 82

                  C’est tellement énorme. Je n’arrive pas à me faire une idée très claire de ce qu’il se passe vraiment. Je crains qu’il n’y ait énormément de fantasmes derrière tout ça, bien que le comportement de Trump laisse penser qu’il est très confiant. Ceci étant, c’est un comédien extrêmement doué…
                  Vraiment, il me tarde de voir comment tout cela va évoluer.

        1. Jacques Huse de Royaumont

          La plainte vient du Texas, fief républicain dont l’homme fort est Ted Cruz. Aujourd’hui sénateur, il a mis minable Zuck la semaine dernière lors d’une audition au sénat. De fait, le personnage est un grand avocat et semble le démontrer.
          C’est aussi l’adversaire malheureux de Trump aux primaire républicaines de 2016 et ne semble pas d’un caractère beaucoup plus malléable. Son soutien à Trump pourrait faire pencher la balance, mais nul doute qu’il a su le monnayer.

      2. paf

        Elles n’ont pas echoue.Le but etait de faire tout finir a la cour supreme, la seule capable d’une decision assez large pour remettre l’election en cause.
        La decision en question se fera autour du 14e amendement et de la nature egalitaire du vote.

  13. Marie39

    J’ai testé les réseaux pendant 1 mois pour voir à quoi cela ressemblait. Comptes supprimés ensuite, car je n’y ai trouvé qu’un ramassis informe de bonnes et de très mauvaises choses. Très souvent dans la même tendance.
    Leur influence par contre me semble ne faire aucun doute. Et l’utilisation qui en découle aussi. Ne pas oublier que « si c’est gratuit, c’est nous le produit » !

  14. MCA

    Aux dernières nouvelles nous ne sommes pas prêts d’être piquousés et ça va laisser le temps au le virus de rentrer dans son placard :

    https:/ /www.capital.fr/economie-politique/vaccins-donald-trump-signe-un-decret-pour-que-les-etats-unis-soient-livres-avant-les-autres-pays-1388100

    1. Dr Slump

      C’est surtout que Biden s’attribue déjà le mérite du développement de ces vaccins. Il lui suffit de le dire pour que cela devienne vrai, alors pourquoi se gênerait-il?

  15. MCA

    HS mais mérite le détour, ça vient de sortir :

    Micron en visite au Creusot annonce la relance du nucléaire car il vient de découvrir que c’est une énergie décarbonnée, non intermittente et créatrice d’emplois.

    Avec ça, les pastèques ne vont pas tarder à se retrouver sous respirateur artificiel pour éviter qu’ils ne s’étouffent.

      1. MCA

        A mon avis, il veut à tout prix transformer le parc automobile en parc électrique alors que la production électrique actuelle ne suffira pas.
        D’autre part pour le chauffage ils ont déjà interdit le charbon, fuel , et ils vont interdire le gaz pour les constructions neuves l’année prochaine ce qui aura pour effet immédiat de rendre les acheteurs captifs de l’énergie électrique et d’augmenter la demande qui déjà sature la production.

        Sauf à cesser de se chauffer il va donc falloir trouver une autre solution et donc de nouvelles centrales électriques à la production non intermittente contrairement à toutes ces clowneries écolos.

        D’ailleurs interdire le gaz sous couvert écolo pour contraindre à passer par le chauffage électrique afin de rentabiliser de nouvelles centrales nucléaires séduirait bien la graine du complotiste qui sommeille en moi.

        Il va donc lancer un programme électronucléaire (6 EPR tout de même…) qui d’une part servira à remplacer les centrales vieillissantes et d’autre part fournira assez d’électricité pour alimenter les automobiles, le chauffage etc….

        Et c’est un désaveux assez cinglant pour ces c*nneries de moulins à vent et autres panneaux solaires, ce qui est assez jouissif.

        Il a parlé également de construire un remplaçant du porte avions Charles de Gaulle qui sera alimenté par un réacteur nucléaire, ce qui va contribuer à pérenniser la filière nucléaire.

        Un souci tout de même, nous avons perdu l’expertise en électronucléaire, chose qui ne se récupère pas du jour au lendemain à en juger par les déboires de Flamanville.

        Un autre souci est de continuer à utiliser de l’uranium alors que la filière Thorium n’est même pas évoquée et semblait prometteuse.

        Un dernier souci qui ne va pas tarder à devenir celui des consommateurs, comment EDF va faire pour financer les joujoux alors qu’elle n’a plus un rond en caisse, que la poids de sa dette est abyssale et qu’en plus il va falloir financer le démantèlement des anciennes centrales mises au rebut.

        Une autre conséquence serait de privatiser EDF d’une façon détournée, cette entreprise n’ayant pas les moyens de financer ces centrales, il sera obligatoirement fait un appel massif aux capitaux privés ravis de s’investir dans un marché captif et de facto ces centrales deviendront privées (avec garantie de l’état, il ne faut pas exagérer tout de même!).

        Un point positif qui pourrait devenir très négatif, EDF pourra revendre à l’étranger si elle a une surproduction avec un risque tout de même, qu’EDF se mette d’entrée à vendre au plus offrant sur le marché européen, ce qui mettrait en concurrence le consommateur français avec l’ensemble des consommateurs européens…

        Je pressens que le kw/h électronucléaire a fini d’être le moins cher du marché et qu’il va falloir se préparer à un sacré racket et une sérieuse hausse de la facture électrique.

        Mais dormons tranquilles et faisons entière confiance au grand timonier Micron, il est là depuis le début pour défendre nos intérêts de peuple français; d’ailleurs c’est ce qu’il dit alors pourquoi douter ?

        J’ai tout bon là?

        1. Higgins

          Il existe deux EDF. Celui du nucléaire et l’autre. Ce dernier a été livré pieds et mains liés à la CGT lors de la création alors que le premier appartient aux polytechniciens. C’est leur jouet et, bien qu’il ne soit pas exempt de défauts, nous pouvons au quotidien en apprécier la pertinence. Ce pays qui sombre en serait où s’il n’y avait pas le parc nucléaire.
          Le poisson pourrissant toujours par la tête, c’est bien parce que les empaffés qui se sont succédé au pouvoir depuis quarante ans ont fait l’autruche sur ce sujet que nous nous retrouvons dans la situation actuelle. Le remplacement des centrales actuelles auraient du être initié il y a vingt ans.Ce n’est hélas qu’un des aspects du problème car le problème de la partie gérée par la CGT est malheureusement bien là (exemple récent: un agent est envoyé en formation à 900 km de son travail alors qu’un centre ad-hoc est à moins de 60 km. Le transport se fait par avion et voiture de location. Je n’ose imaginer le coût). La gestion en est proprement calamiteuse à un point tel qu’EDF préfère sous-traiter ses chantiers d’entretien à des boîtes privées (sur le bord des routes, vous ne verrez pas souvent des camions estampillés EDF au pied des poteaux) . Ça tient autant du capitalisme de connivence qu’à un pragmatisme bienvenu mais c’est un fait. Qui plus est, l’état des réseaux locaux (lignes et poteaux) est très souvent mauvais car ce sont des réseaux privés qui ont été coopté par EDF après la guerre et qui n’ont fait l’objet que d’un entretien a minima depuis. Ça tient plus par la rouille que par la peinture. Au moindre évènement météorologique, c’est la catastrophe surmontée grâce à l’abnégation des agents!!!

    1. Husskarl

      Normal puisqu’il annonce tout et son contraire, il est libéral en en même temps il est communiste. Mais les actions finales sont communistes.

        1. MCA

          Et MCA en profite pour faire son Madelin :

          « Il ne faudrait pas mettre sur le dos de la c*nnerie ce que l’intelligence suffit à expliquer, ce ne serait que paresse d’esprit « 

  16. Courtial

    Complètement dans le sujet d’aujourd’hui: Youtube annonce que désormais les vidéos qui contestent les résultats de l’élection de cette année ne seront plus tolérées, Biden a gagné et puis c’est tout https:/ /www.cbsnews.com/news/youtube-bans-election-misinformation/

    Je me demande s’ils avaient appliqué le même rigorisme pour les vidéos qui évoquaient des ingérences russes dans l’élection de 2016, je n’ai pas vérifié mais je pense connaître la réponse.

    1. Courtial

      Sujet connexe, j’ai vu il y a quelques jours un extrait d’une interview de Biden et Harris, le pauvre a l’air totalement dans les choux, et interrogé sur leur collaboration, il sort le plus ingénument du monde : « s’il s’avérait que nous avons des désaccords sur nos principes (avec Harris, ou Obama, la phrase est très confuse), et bien je tomberais malade et je démissionnerais » (je traduis de mémoire, mais c’était l’idée).

      Mais ça n’a pas eu l’air de faire tiquer le journaliste plus que ça, d’ailleurs personne n’en parle. Vu que le pauvre sucre totalement les fraises je me demande si cela ne lui a pas échappé. On verra ce qu’il se passe, mais la réalité dépasse désormais les fictions les plus absurdes.

        1. Courtial

          Il n’avait pas l’air contrarié du tout, il disait ça avec son air de papy gâteux habituel. Ici le problème c’est plutôt qu’il y a pas mal de gens (on en a pas mal parlé ici même) qui pense que Biden est destiné depuis le début à ne pas terminer, voire à ne même pas commencer son mandat, et ce genre de sorties inopinées semblent indiquer que lui-même en est au moins conscient, peut-être complice.

          Mais oui l’histoire du pied cassé en jouant avec le chien est assez emblématique de ce que risque d’être son court passage à la Maison Blanche.

                1. Jacques Huse de Royaumont

                  Quand l’affaire doit elle être jugée par la cours suprême ? Car le vote des grands électeurs est pour le 14, donc lundi, et s’il a lieu, il clôturera l’affaire.

                  1. Higgins

                    Charles Sannat explique dans on billet que  » la Cour suprême que nous appellerons SCOTUS (Pour Supreme Court Of The United States) est là pour se prononcer non pas sur le vol de l’orange du marchand et de savoir si Peter (Pan) qui est le présumé coupable est bien coupable ou pas, mais sur la constitutionnalité par exemple de ses droits, de la peine, de sa détention, etc… « . On peut légitimement penser que, vu l’ampleur de la fraude (je rappelle que nombreux sont ceux qui ont parlé sous serment. Ce n’est pas un acte en l’air), la réponse interviendra rapidement dans un sens ou un autre.

                    Sur la réalité du système judiciaire américain, je ne peux que suggérer de visionner la série « The good wife » où l’épouse de l’attorney général de Chicago, qui se retrouve en prison style DSK pour une affaire type Monica Lewinski, est contrainte de rentrer dans un grand cabinet d’avocat où travaille un de ses amis de faculté. Au delà de l’intrigue, on y découvre un fonctionnement de la justice bien différent du nôtre. Avec cette saisine de la Cour Suprême, nous sommes vraiment dans le vif du sujet. Si l’inconstitutionnalité est reconnue, Trump sortira vainqueur et ce sera légal quoique puissent en penser nos tartuffes. Comme nous le disons dans l’armée des Indes, ils doivent être nombreux ceux qui font de l’huile en ce moment.

                    1. Opale

                      Excellente référence que The Good Wife, Major, surtout les dernières saisons plus particulièrement avec le système des Caucus, des PAC, etc. qui permettent de mieux appréhender le système américain pour les néophytes.

                  2. Citoyen

                    Je plussoie, JHR … C’est un peu ma crainte depuis pas mal de temps …, que Trump ne dispose pas de suffisamment de temps pour faire valoir ses droits avant la validation de l’élection du Bidet … Sans entrer dans le droit US, après la validation, il pourra toujours continuer à chercher à faire valoir son droit, mais on entre dans une phase infiniment plus compliquée ….

                    1. Murps

                      Qu’est ce que c’est que ces articles fantaisistes sur les Osprey de la Navy ?
                      « Les convertibles américains sont là pour sécuriser l’opération des forces spéciales françaises qui ont fait l’assaut et ont remis le matériel saisi aux Seals.  »
                      Puis
                      « Même si vous n’apprendrez ces choses qu’à partir de mars 2021, vous avez là un des premiers indices montrant que l’armée française a commencé l’élimination des criminels qui ont volé le pouvoir aux français en 2017, c’est-à-dire Macron et sa clique. Commencez vous à comprendre que la libération est en cours ?  »
                      Quelle blague.

                      Les Osprey viennent depuis des années sur Nice et alentour.

                    2. Higgins

                      Du grand n’importe quoi. Il n’existe aucune règle qui impose à des aéronefs militaires, surtout lorsqu’il s’agit d’un pays ami,/allié de se poser dans une enceinte militaire pour ravitailler. Parfois, les autorités militaires préfèrent même que ce soit sur un terrain civil. Nous avons également nos petits secrets.

                    3. Pierre 82

                      @barretous sur les convertibles d’assaut.
                      Admettons que c’est bien la CIA, en rapport avec les fraudes présumées des élections US.

                      L’article en question prétend « Ces unités d’élite sont venus pour emmener les disques durs (hub de mémoire de masse civils de la CIA) ainsi que les officiers traîtres d’une station secrète de la CIA à Nice. En effet, cette station faussait les votes aux USA avec le logiciel ‘Dominion’. »

                      Mais qu’en sait-on? Qui sait de quel côté est la CIA? On ne sait pas. Il me semble qu’elle est toujours dirigée par l’état profond, et qu’il pourrait s’agir d’une opération pour détruire des preuves.

                      Bref, j’attends impatiemment…

              1. Pierre 82

                J’ai été très impressionné par la prise de position de l’excellent Charles Sannat, lui qui d’habitude se mêle assez peu de ce genre de sujets. Et s’il y a bien un sujet tabou, c’est celui-là.
                J’aimerais vraiment qu’il ait raison, tout comme il a eu raison dès février sur la crainte qu’il avait de voir plusieurs confinements successifs, hypothèse que je considérais alors comme fantaisiste.
                Je constate aussi que les commentaires sur son blog sont massivement pro-Trump, ce qui n’était pas du tout le cas il y a quelques mois. Alors, est-ce que son lectorat habituel a déserté pour faire place à un nouveau, ou bien est-ce que les gens sont en train de réaliser ce qu’il se passe? That’s the question…

                Remarquons que Dupont-moreti nous a fait hier un caca nerveux à l’antenne pour expliquer au bas peuple que les infos sur internet, c’est pas bien. C’était pathétique, il me faisait pitié.

                1. Aristarkke

                  Le mutin du barreau devenu le séide intransigeant de ses nouveaux maîtres…
                  Il accroît ainsi l’idée que la trahison n’est jamais qu’une question de prix à recevoir…

            1. Jacques Huse de Royaumont

              Tu sembles affirmatif. Sur quoi se fonde une telle certitude ? Pour l’instant, rien n’est jugé, les dem’ sont aussi déterminés que peu scrupuleux et le droit américain tortueux.

              1. Higgins

                A prendre avec moultes précautions : https:/ /mirastnews.net/2020/12/09/mise-a-jour-de-la-situation-8-decembre-tous-les-bulletins-de-vote-apres-le-3-novembre-sont-nuls-et-non-avenus-le-texas-engage-un-proces-aupres-de-scotus-pour-annuler-les-elections-truquees-dans-qu/

            2. taisson

              Patron, je suis médusé par votre assurance !
              Mon pifomètre m’avait donné Trump perdant…Et cela en dépit du fait que je ne le souhaitais pas.
              Il est tout à fait certain,que je n’ai pas les moyens de m’offrir une boule de cristal avec toutes les options…
              Qui vivra verra, mais le résultat sera très probablement une période pénible !!

          1. John John

            Bonjour,

            Biden a fait une blague mais pas drôle; son idée de blague était de reprendre les ragots qui veulent qu’au moindre problème, il quittera promptement le fauteille pour laisser cette place à la descendante d’esclavagiste Kamala H.

            Si internet n’existait pas alors l’élection étasunienne eut été pliée en novembre.

            Mais actuellement on a du spectacle, réjouissons-nous … il est facile de voir un peu ce qu’est un complot ainsi que ceux qui complotent.

            Bref.

            1. Courtial

              Ça ne ressemble pas du tout à une blague quand on regarde la vidéo. Et même si c’en était une ça ne change rien au fait que Biden est sénile, c’est une évidence que seul une foi quasi-religieuse permet de ne pas voir.

              1. Jacques Huse de Royaumont

                Quelle est l’habitude, dans ce genre de cas ? Ce n’est sans doute pas la première fois qu’un sénateur devient président ou vice-président.

                1. Aristarkke

                  En vertu de la séparation des pouvoirs, ce n’est pas légal d’appartenir au corps législatif et au corps exécutif dans le même temps. Sinon, elle laisse à penser qu’elle n’est pas sûre de la victoire…

      1. Dr Slump

        Ce type est complètement out, probablement sénile au point qu’il dit des vérités choquantes sans même en avoir conscience. C’est un pantin, et le pire est que tout le monde le sait.

          1. Dr Slump

            Coincé par le fisc comme Al Capone? Le fisc est décidément un outil de pouvoir bien pratique. Mais je me demande, pourquoi avoir attendu tout ce temps pour commencer à envoyer les missiles Scud? A moins d’une semaine de l’échéance.

    2. Pheldge

      Oui, c’est aussi l’info que j’ai lue, et que j’ai indûment attribuée à Facebook dans un commentaire plus haut …

      J’emprofite pour devancer les railleurs habituels : « décidément, le troisième âge s’annonce compliqué, y’avait déjà la vue qui baisse, maintenant c’est la mémoire qui flanche … what next ?  » 😉

  17. Citoyen

     » en pratique, Twitter, Facebook et les autres creusent actuellement leur tombe à chaque billet censuré …  »
    Voila qui est bien résumé, H16 …
    La liberté vient de la concurrence … Et grâce à leur connerie, ils contribuent vaillamment à la développer, en étant les artisans de leur propre malheur … Donc, tout va pour le mieux …

    1. P&C

      Meuh non. Une petite loi pour bloquer les vilains sites concurrents au nom de la défense de la liberté et des valeurs républicaines contre le méchant complotisme russe et chinois, des FAI très obligeants (ou obligés), un filtrage façon Chine (c’est le but), et voilà.

    2. Pierre 82

      Amha, ils deviennent de plus en plus nerveux.
      De plus en plus de gens se renseignent via des voies détournées, surtout depuis les confinements, où il faut le dire, beaucoup de gens avaient le temps de glandouiller devant leurs écrans. Je suis conscient que ça représente une minorité de gens, et peut-être même d’une petite minorité. Mais il y en a de plus en plus qui comprennent qu’on se paie nos têtes.
      Quand vous voyez notre Dupont ministre de la « justice » suppliant les gens de ne pas croire aux infos qui ne proviennent pas d’une agence officielle, j’y voyais presque un air de panique.
      Même s’il portait un masque.
      Je me demande même si les politiciens et « scientifiques officiels » n’auraient pas décidé de garder leur masque quand ils sont interrogés par des journalistes non masqués, juste pour qu’on ne voie pas trop leur mine déconfite.

      1. Higgins

        Je viens de voir mon fleuriste qui est très circonspect sur le discours officiel. Commerçant, il est attend évidemment les déclarations d’Iznogoud mais il n’en pense pas moins.
        Je suis plutôt d’un naturel calme mais je redoute de plus en plus un contrôle des FDO quant à mon ausweiss. Bien que je l’ai bien sur moi lorsque je sors, je crains d’éclater et de déverser sur le contrôleur toute la frustration accumulée depuis 10 mois. Un mien camarade que j’ai eu au téléphone est encore pire que moi. Il est d’un aspect tout gentil mais ceux qui l’ont vu en colère en tremblent encore. Il occupe un poste important avec le grade en conséquence dans l’armée des Indes et il a les mêmes craintes que moi. C’est dire que la situation est grave. Ça commence à se sentir dans le voie lactée, là où scintillent les étoiles.

        1. Pierre 82

          J’ai croisé des dizaines de fois les FDO ces dernières semaines, masque sur le museau de manière assez peu règlementaire, juste sous le pif. Rien, ils ne m’ont jamais rien demandé, ils tournent en rond, et s’en branlent complètement. Ils demandent juste aux gens qui n’ont pas de masque d’en mettre un, et encore, uniquement sur le marché, et la prune ne tombe que s’il refuse. Mais refuser est totalement con, je me demande même s’ils n’en fournissent pas un si vous avez oublié, dire à quel point ils en ont ras-le bol.
          Je me méfie un peu plus des gendarmes (que je surnomme la milice du préfet) que des municipaux, mais j’ai l’impression qu’ici, ils ne contrôlent rien. Mon beau-fils qui est dans le BTP a fait des centaines de kms sans avoir à présenter une seule fois son Ausweis.
          Et j’ai été dire bonjour à mon autre fille à 200 kms d’ici, sans voir l’ombre d’un seul. Quand je dis ici, c’est Tarn, Tarn-et-Garonne et Aveyron. Même en Haute-Garonne, je n’ai rien vu. Et les gens autour de moi disent pareil. J’ai même un voisin qui est allé tranquillou jusque Marseille la semaine dernière.
          Est-ce pareil dans le reste de la France?

          1. Rick_Enbacker

            Je fais 1500 bornes chaque semaine pour le boulot depuis un mois.
            J’ai vu des flics par-ci par-là mais je n’ai jamais été contrôlé.
            Samedi dernier ma femme et moi avons été nous balader à 40 bornes de chez nous. Rien non plus.
            L’astuce, si c’est pas pour le boulot, c’est de marquer sur l’attestalacon qu’on va faire des courses. Il n’y a aucune limite de temps ni de distance dans ce cas de figure. Evidemment il vaut mieux éviter de se faire choper au milieu d’un bois….
            Et ça fait un moment que je ne prends plus la peine de me remplir un ausweis pour aller à la boulangerie du coin, ça ne sert à rien, je ne vois jamais l’ombre de la queue d’un képi

          2. Aristarkke

            En IDF, j’ai passé deux contrôles sans être arrêté mais il faut dire que j’ai déguisé le Doblo en véhicule de plombier en trimbalant depuis un mois, un évier double bac sur la galerie…
            J’ai cependant l’impression qu’en dépit des rodomontades appuyées du préfet, les contrôles sont moins fréquents et moins stricts que durant le premier confinement. Mevrouw Starkke ne se fait plus contrôler trois fois la semaine au fameux rond-point près de son hosto en dépit du grand caducée arboré sur le pare-brise, façon premier confinement où, par ailleurs tout quidam était invité à montrer de la considération pour le personnel médical…

      2. Dr Slump

        Jean Castex, mercredi à des journalistes lors d’un déplacement:

        « Moi qui suis un libéral intellectuellement, je ne devrais pas m’occuper de ce qu’il se passe dans les familles. Et maintenant je suis obligé de dire aux gens comment ils doivent réveillonner. C’est difficile pour moi ! »

        Quelqu’un pour l’entarter, s’il vous plaît!

        1. Pierre 82

          Y’a des jours où je préfèrerais être sourd que d’entendre une telle litanie de conneries sur aussi peu de mots.
          Restons optimistes: j’ai de plus en plus de problèmes d’audition.

      1. Pheldge

        Non, vous z-êtes z-à côté : le shaker, tu le secoues bien pour le cocktail se mélange, puis tu le bois goulûment, enfin tu le siphonnes, d’où le nom bizarre de « shaker franc qu’on siphonne » ! 😉

  18. Rick_Enbacker

    Arrestation de 800 dangereux terroristes :

    https:/ /www.lepoint.fr/faits-divers/confinement-un-reseau-de-soirees-clandestines-demantele-a-paris-10-12-2020-2405194_2627.php#xtor=CS3-190

    Les 2 commentaires reflètent à merveille la mentalité franchouille

    1. Pierre 82

      Mentalité franchouille? je ne sais pas si vous ne généralisez pas un peu.
      Pour commenter sue ce site, ils faut être abonné au Point. C’est-à-dire verser du pognon VOLONTAIREMENT à ce crétin psychopathe de Barbier.
      Ça fait quand même un biais statistique un peu violent, quand même.

        1. Pierre 82

          En fait, je sais pas. Je pensais que c’était le Point, mais en cherchant, il doit y avoir pas mal d’azimutés au Point aussi, non?
          J’avais pris ce con en exemple, car il a le don de m’exaspérer au plus haut degré, et ce depuis que je l’ai vu la première fois avec son écharpe, qu’il n’a jamais quitté, le signe qu’il s’était attribué pour se distinguer de ses collègues, car il ne pouvait pas espérer être reconnu pour la justesse ou la pertinence de ses lamentables analyses…
          Mais bon, le Point, l’Obs, Libé, Marie-Claire, le Figaro, le Monde et les autres, c’est juste la même mélasse indigeste. Et encore, la mélasse, on peut au moins en faire du rhum, excellent pour la santé, et pour guérir du Covid.

          1. Murps

            Vous êtes vache avec le Point. J’y ai souvent trouvé des articles à l’opposé de la doxa habituelle, que ce soit sur l’écologie, l’islamisme ou le libéralisme économique.
            Les interviews de Zineb El Razhoui, ou les chroniques de Kamel Daoud sur l’intégrisme de ces dernières semaines sont sans concessions.
            Pour ne parler que de cela.
            J’ai aussi vu passer des articles sur le climat carrément surprenants de la part d’un journal mainstream.

            1. Pierre 82

              Ouais, mais je suis certain qu’un esprit plus curieux que le mien pourrait même trouver dans Libé des articles bien écrits et très pertinents. Ça ne fait pas d’un mulet un cheval de course.

    2. De Slump

      Cette info est effrayante, quand on considère que les organisateurs ont été inculpés pour « mise en danger de la vie d’autrui ». Cela revient à dire que n’importe qui peut être jeté en cabane sur des probabilités de transmettre un virus faiblement létal.
      Les free parties sont loin d’être une nouveauté, et était tolérées jusqu’à récemment. Maintenant, tout le monde saura que l’état peut interdire n’importe quel rassemblement à tout moment, et surtout ceux qui ne correspondent pas à l’idéologie d’état. Des free parties, quelle horreur ! Si c’est free c’est interdit messieurs-dames, tout absolument tout doit être déclaré, encadré et soumis à taxation, sinon vous êtes « irrégulier », renégat, au ban de la société, compris ?
      Pays de merde !

  19. glot

    A 18h Castex et Véran commencent leur conférence de presse.
    Dès leurs premières paroles, on a compris qu’ils sont là pourt entuber les Français avec leurs mesures liberticides inutiles.
    .

  20. glot

    Pour la Saint Sylvestre Castex annonce un couvre-feu durci à partir de 20 heures.
    On va bien rigoler pour voir comment ces charlots vont faire respecter le couvre-feu, dans les banlieues, à ceux qui font cramer des bagnoles de 22 heures à 4 heures du mat ! !

    1. Aristarkke

      100.000 policiers annoncés au taf, la nuit de la St Sylvestre, cela peut décoiffer Marie Thérèse et Lucien, mais en réalité, cela ne fait pas beaucoup de monde par zone émotive grançaise. Or, il y a de très nombreuses vidéos montrant qu’une paire d’escouades de FdO ne suffit pas face à des bandes de djeunes bien déterminés.
      De plus, des autodafés d’horribles engins polluants ne sauraient fondamentalement déplaire à nos Soces et autres escrolos qui ne savent quoi imaginer pour en retirer de la circulation.
      Certes, le bilan carbone de l’autodafé n’est pas terrible mais personne n’a d’omelette sans devoir casser des œufs, n’est-ce pas ???

  21. Reddef

    J’ ai un peu de temps à perdre
    Dans les temps ancien de l’ internet, il existait des modérateurs qui n’ avaient pas toujours le sens de l ´ humour et du second degré. Le bannissement était rapide et je pense que cela c’ est aggravé avec les annnées.

  22. Cormery

    Comment se peut-il que le mot « monopole » n’apparaisse qu’une fois dans l’article et zéro dans les commentaires ?
    C’est la base, la première chose à discuter, le coeur de la racine du problème, le pivot de toutes ces sempiternelles discussions et injonctions aux résosocios au sens strict (FB) et large (vente d’occaz, covoiturage, babysitting…) :

    Twitter, FB et quelques autres sont de fait en quasi-monopole !

    Aucune des questions ci-dessus ne se poserait si on était ne serait-ce qu’en oligopole avec un gâteau divisés en quatre ou cinq canaux; aucune.
    Dans ce cas, si l’un des gros rejoint l’hystérie néo-progressiste, vous avez le choix d’aller chez un concurrent à taille et service à peu près équivalents. Aujourd’hui, ceux dont nous parlons ici n’ont pas de concurrent, ce n’est pas vrai.

    Il est très significatif d’évoquer le *nombre* de ces « alternatives dont le nombre ne cesse de croître pour répondre aux nouvelles demandes : MeWe, Parler, Gab, VK, Minds, Bitchute, Odyssey, Rumble, … » : il peut bien y en avoir 10000, vous pouvez bien créer la vôtre demain matin, ça n’a aucune importance : aucune n’atteint le quart du dixième de l’audience des quasi-monopoles de fait que sont FB & Twitter.

    Anomalie d’un point de vue libéral, c’est pourtant tout l’axiome de l’internet où celui qui l’emporte et écrase n’est pas celui qui offre le meilleur rapport qualité prix – dtfaçon c’est gratuit, c’est vous le etc. – mais celui qui a le plus de monde, point barre. La qualité du réseau, c’est d’être le plus grand réseau, point. Spirale vers le monopole.

    Je vais, vous allez sur Twitter, Blablacar, FB, Vinted, aussi insupportables d’hystérie néo-progressiste soient-ils parce que quand vous savez que quand vous chercherez une audience pour votre punchline bien sentie ou votre trajet Romorantin>Vierzon ou votre robe à motifs imprimés « Adam Smith », c’est chez eux que vous aurez le plus de chance de trouver, et le plus d’offres, et au meilleur prix, parce que c’est bêtement, stupidement, basiquement chez eux qu’il y a le plus de monde, même si leur interface est une catastrophe, par exemple.

    Dès lors, aussi ubuesquement que logiquement, on se retrouve à lire des critiques, célébrations ou surtout injonctions ‘ »FB devrait / ne devrait pas… » qui considèrent ces entreprises à but lucratif privées comme des institutions publiques obligatoires pour le citoyen, financées par le contribuable et avec droits et devoirs attenants.
    Evidemment que c’est inepte mais évidemment que c’est logique, puisque dans les faits, par leur caractère incontournable et et leur portée, elles le deviennent !

    Alors que la toute première question à la racine de la base est :
    accepte-t-on ces situations de monopole de fait, conséquences mécaniques absolues de la définition même de réseau ?
    Sinon, quelles mesures, quoi, pour quoi, comment ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.