Sexe, violence et confiture ! J’ai été taggé !

C’est hier, en cours de journée que j’ai ressenti des petits gouzi-gouzis dans le ventre : pas de doute, j’avais été taggé. Et pour le coup, c’est par
Rubin Sfadj qui me fait donc participer à une palpitante chaîne lancée par des blogueurs de gauche pour les blogueurs de droite ou quelque chose comme ça. Je soupçonne Rubin de m’avoir taggé par mesure de représailles suite à mon propre tag balancé en sniper il y a quelques jours.

En substance, il s’agit de répondre à deux questions, que je vous livre ici :

  1. En ces temps de crise généralisée des valeurs et du « système », quels seraient vos points d’ancrage idéologiques à droite ?
  2. Étant à droite, que soutiendriez-vous plus que tout dans l’action du président Sarkozy ?

Alors là, bon, dit comme ça, c’est assez dur de répondre. Mais je vais faire un effort, parce que c’est pour Rubin et que, comme pour toute chaîne, le fait de ne pas répondre risque de me faire avoir des boutons sur le sexe, de casser ma voiture et de perdre à la loterie à laquelle je ne joue pourtant jamais.

Or donc, en admettant que je sois de droite (ce qui est, il faut bien le dire, assez comique), quels seraient mes points d’ancrage ?

Dans le Catalogue des Valeurs de Droite, collection automne-hiver 2009, que trouve-t-on ? Rien du tout, puisque le dernier catalogue datait d’avant les présidentiel et qu’il n’a pas été remis à jour. En outre, il y a une assez grosse différence entre les propositions pré-présidentielles (dont la plupart sont farfelues et inutiles) et les réalisation post-coït de Sarkozy (dont la plupart sont aberrantes et délétères). Il me reste l’histoire.

La droite est généralement présentée comme conservatrice et voulant porter haut les valeurs morales et familiales. Mis à part quelques abrutis communistes encroûtés au milieu du siècle précédent, la destruction de la cellule familiale bourgeoise n’est plus officiellement à l’ordre du jour. Mais elle reste cependant d’actualité dans l’agenda des progressistes socialistes de tous crins (qui s’en cachent évidemment, félons qu’ils sont).

Il y a aussi le travail. J’ai la niaiserie de penser que le travail forme l’individu, intellectuellement, socialement et physiquement, et constitue l’un des rares éléments tangible, solide et durable de son insertion dans la société, tout comme la famille. Là encore, on note que les assauts des forces de gôche, notamment grâce aux aides multiples et chamarrées, auront abouti à rendre le travail pénible pour celui qui en offre et difficilement attractif pour celui qui en demande.

Comme j’ai dit famille et travail, je vois tout de suite des gros lourds arriver et crier « Patrie », croyant faire un Bingo De Drouâte. Et là, patatras, c’est le drame : je ne me sens pas du tout attaché à ce trip là. Donc bof.

Et à ce point là, la première question aura représenté un temps non négligeable pour trouver une réponse, et quelle réponse ! Ok, je sais, c’est très convenu et un peu planplan, mais la question de départ – désolé Rubin – elle refoule du goulot. D’une part, le bon sens n’est (heureusement) pas seulement d’un côté, et d’autre part, quand on voit les valeurs moisies que trimballe la droite et les valeurs pourries qu’affiche fièrement la gauche, il n’y a pas lieu d’y trouver un quelconque ancrage, sauf à se considérer soi-même comme un coprophage.

Bref, nous abordons maintenant les côtes saillantes et tumultueuses de la seconde question qui part, bille en tête, avec un présupposé hardi : « étant à droite ». J’oublierai donc ce petit écart à la bienséance, et je m’attacherai à la suite : quelle action de Sarkozy devrais-je soutenir le plus ?

Tout d’abord, je passerai sur la confusion mentale de celui qui a pu formuler une question pareille. Sarkozy, de drwâte ? Allons allons, il est, au mieux, chiraco-dépressif à tendance socialothymique, tout au plus. Des types à droite, en France, il n’y en a plus. En tout cas, je n’en vois aucun se dresser fièrement pour partir à l’assaut des conneries stupéfiantes qu’on débite sur les ondes, qu’on soit connement encarté UMP ou qu’on mâchouille discrètement sa carte PS en attendant qu’il trépasse.

Bref. La question se résume donc à « Quelle action de Sarko soutenez-vous » ?

Et pour moi, la réponse est claire : HADOPI, bien sûr !

En effet, la gamelle que promet cette loi, Arlésienne umpiste, sera colorée et bruyante. Et moi, j’aime ce qui est plein de couleurs et de jolis sons.

Hadopi, c’est un peu la casserole, pardon, la marmite en fonte de Sarko et de son gouvernement. Je suis très heureux qu’ils se soient lancés comme un seul troufion, bleu-bite unique et décérébré armé d’un petit ouvre-boîte, à l’assaut d’un rang de légionnaires velus et aguerris (ici, je ne parle pas des bétassous socialistes, idiots utiles de l’internet, mais des internautes qui, eux, en savent un peu plus long que le ministre moyen).

Je le dis donc sans me cacher : je suis pour que le président insiste dans l’erreur. Il a mis son petit doigt boudiné par l’abus de petit-fours dans l’engrenage des procédures débiles pour une loi inique reposant sur des principes techniques dérisoires et une légalité douteuse et il a insisté quand la machine a commencé à écrabouiller les premières phalanges … Qu’il y perde le bras !

Et voilà comment on plie la seconde question.

Normalement, je suis sensé retagger des gens derrière avec ces questions, mais voilà : je ne connais pas beaucoup de bloggeurs vraiment de droite (je connais un rigolo qui adoube Villepin, mais c’est purement folklorique), et la chaîne a déjà un certain âge ce qui veut dire que ceux que je voudrais gouzi-gouzer l’ont déjà été. Je vais plutôt poser la question à Butch, du Comité de Sévice Public qui me fait bien rire.

J'accepte les BTC, ETH et BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8