Crise : un contraste franco-anglais

Pendant qu’en France, on s’occupe des bords de Seine, des histoires de fesses élyséennes, ou qu’on se tâtouille violemment pour savoir comment faire durer un peu plus longtemps le système des retraites, les Anglais se préparent à voter. Le contraste des discours est étonnant…

Ainsi, pour les élections régionales, on aura eu droit, en France, à du réchauffé de sécuritarisme, du bilan Sarkozy vu par la droite, du bilan Sarkozy vu par la gauche, et bien sûr, du verdisme de tous les côtés.

Pour ce qui est de la crise, chacun des deux camps faisait dans la surenchère de propositions plus ou moins novatrices, sur le thème usé du « Claquons l’argent des autres ».

C’est lorsqu’on tombe sur ce genre d’articles qu’on se dit que la France a pris une mauvaise pente il y a quelques années et n’en est plus sortie depuis : en quelques lignes, l’article présente le programme des Tories aux prochaines élections législatives du Royaume-Uni, en mai.

Oh, bien sûr, il y est aussi question d’aller claquer de l’argent qu’on ira puiser dans les poches des contribuables. Il y est, tout comme en France, question de dépenser beaucoup de Livres Sterling dans la Santé ou d’autres domaines. Jusqu’ici, rien de nouveau et la différence avec un programme qu’on pourrait lire en France ne serait pas flagrante.

Mais à côté de ça, on trouve aussi, dans les points les plus importants mis en avant par les Tories, la promesse de sauvegarder la notation économique « AAA » de la Grande-Bretagne, de réduire son déficit structurel et d’appliquer une politique fiscale permettant de conserver les taux d’intérêts au plus bas.

En somme, les Tories, par leur programme, s’engagent à tout faire pour que l’Angleterre honore ses dettes, et à agir de façon à ce qu’elles diminuent.

Les promesses, on le sait, ne sont surtout faites que pour ceux qui y croient. Cependant, en France, on n’en est même pas là : aucun gouvernement, aucun parti politique en période pré-électorale n’aura eu le courage, récemment, de s’engager à une réduction des déficits et de la dette, ou la conservation du triple A français.

Autrement dit, le minimum syndical en matière de propreté budgétaire n’est même pas proposé par les partis franchouilles là où, au moins, il est clairement évoqué dans les programmes outre-Atlantique.

Mieux : les Anglais montrent ici clairement qu’ils ont pris la mesure de l’importance que revêt une saine gestion des comptes publics. En France, on en est encore à se demander comment claquer les 30 milliards d’un emprunt mal boutiqué, ou, mieux encore, à demander à quelqu’un qui a déjà, en matière budgétaire, un track-record franchement calamiteux d’en remettre une couche.

Et pour ce qui est d’une obligation de budget à l’équilibre, on se souviendra par exemple du sieur Copé, qui envisageait sans rire de l’inscrire dans la constitution pour dans plus tard quand la crise sera vraiment passée, dans longtemps, un jour promis juré craché mais ne me le rappelez pas trop tôt merci.

Quand on se rappelle que la plupart de nos dirigeants se sont tous succédés, qui aux villes, qui aux départements, qui aux régions, qui aux ministères, pour, à chaque fois, établir des budgets déficitaires et/ou en constante augmentation, on comprendra que la question du triple-A de la France leur passe au-dessus de la tête ; la dette ? Ranafout ! Les déficits ? M’en fiche, c’est mon successeur qui trinquera. Etc…

Roast beef

Bilan : non seulement, ce n’est plus dans leurs préoccupations, mais ils ont réussi à faire évacuer complètement le sujet des médias.

Franchement, honorer ses dettes, diminuer le poids de l’état, gérer ses dépenses correctement, c’est bien une préoccupation de Rosbifs, hein !

J'accepte les BTC, ETH et BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8