Le Monde d’Après sera un Monde d’Avant en pire

Voilà, c’est officiel : le déconfinement français a commencé ! Franchement, quel bonheur de retrouver une vie normale, faite de ces petits riens simples et faciles comme remplir des cerfas d’attestation ou multiplier les protections sanitaires ou juridiques pour s’éviter les inévitables procès qui ne manqueront pas de déferler dans les semaines à venir !

Eh oui : on déconfine, mais dans l’ordre, la mesure et le formulaire 27B-6 sans lequel la civilisation manquerait de s’effondrer complètement entraînant avec elle famine, désolation et arrêt complet d’application des décrets covid parus au Journal Officiel ces dernières semaines, ce qui serait une perte probablement irréparable pour toute l’Humanité.

Maintenant, n’exagérons rien : même si toute l’administration est résolument occupée à protéger ses petites miches du torrent d’insultes, de procès et de pendaisons en place publique qu’elle mérite pourtant amplement, même si les médias travaillent d’arrache-pied pour bien faire comprendre que la menace existe toujours, prête à bondir au moindre relâchement, le reste de la société a bien compris l’impérieuse nécessité de reprendre une activité économique pour survivre.

C’est pour cela qu’en France, absolument tout est fait pour qu’il n’en soit rien.

Et fort logiquement, tout ce qui dépendra peu ou prou de l’État sera donc largement bardé de contraintes pour que, si ouverture il y a, elle soit aussi retardée, partielle, lente et mesurée que possible : les écoles, par exemple, sont devenues de vastes champs d’expérimentation de doctrines sanitaires plus ou moins loufoques, appuyées par les discours parfaitement consternants d’un Jean-Michel Toutvabien qui semble se satisfaire de buts d’une modestie de pays du tiers-monde : apparemment, si chaque enfant se contente de retourner une fois (seulement) à l’école d’ici fin mai, c’est bon, ça le fait.

Pour ce qui ne dépend pas directement ou indirectement de l’État, il en ira de même : les sicaires para-étatiques se chargeront de faire fermer boutique à la moindre occasion.

Utilisant toutes les armes, trop nombreuses, d’une justice bien trop complaisante avec eux, d’effervescents syndicalistes ont par exemple réussi à faire fermer de nombreuses usines, de nombreux commerces, depuis Amazon jusqu’au site de Sandouville de Renault, à chaque fois pour des prétextes plus ou moins ridicules (la sécurité sanitaire des salariés n’étant dans l’écrasante majorité des cas jamais directement en cause).

Même les municipalités feront assaut d’inventivité pour mettre d’épais bâtons dans les roues de toute reprise qui n’irait pas dans le sens électoralement favorable aux brochettes de politiciens en place.

Ainsi et de façon tristement prévisible, en plus de la tempête de cerfas sur les patrons, les administrations et les citoyens, la guerre contre l’automobiliste a repris de plus belle dans toutes les villes de France, peu importe leur taille : toutes les municipalités ont en effet largement compris que ce virus et la crise sanitaire qui l’a suivi offraient un argument extrêmement solide en faveur des automobilistes et de leur moyen de transport favori : le confinement a montré que l’impact de l’automobile sur la pollution était sinon négligeable, au moins largement exagéré (on pourra relire ceci à profit) mais de surcroît, les transports individuels constituent une vraie solution pour diminuer les interactions sociales là où les transports collectifs multiplient ces interactions, diminuent évidemment les distances interpersonnelles et obligent les usagers à se côtoyer de longues minutes accroissant le risque de contamination…

Or, cette réalité scientifique pour le moment impossible à escamoter est plus qu’une épine dans le pied de nos politiciens qui ont fait leur beurre électoral (et parfois, plus qu’électoral) sur le transport en commun et les solutions prétendument vertes à base de bidules électriques hyper-polluants ou de vélo-partage aussi coûteux que peu pratique.

Dans ce cadre, la voiture étant à la fois une solution pratique et opérationnelle pour lutter contre l’épidémie, et en même temps une abomination individualiste que les collectivistes et autres ayatollahs écologistes ne peuvent supporter, on assiste donc à une multiplication des vexations anti-voitures comme jamais auparavant : transformations massives de rues en piétonniers, multiplication des pistes cyclables aussi dangereuses pour les pratiquants qu’encombrantes pour la circulation routière et handicapante pour les artisans, tout est mis en place pour que la voiture, chassée des villes par interdiction autoritaire à l’arrivée du virus, ne puisse surtout pas revenir, quitte, pour certaines municipalités, à envisager sans rire de vastes plans de circulation alternée.

Tout ceci semble avoir été pensé pour que soit fusillée dans l’œuf toute reprise d’activité économique, c’est-à-dire la remise en route de ce qui permet aux individus de se nourrir par leur travail et leurs productions de richesses en dehors des subsides de l’État.

À la suite de ce confinement, il apparaît pour l’État, les politiciens et les administrations à sa solde qu’un bon individu est un individu totalement dépendant de leur bon vouloir, de leur autorisation expresse et formalisée (sur papier à entête de préférence), qui passe exclusivement par les solutions que l’État préconise, point.

Tout est fait pour que non seulement, le « Monde d’Après » soit autant que possible dans la continuité minable des pesanteurs, des vexations et des contraintes délirantes du « Monde d’Avant », mais en plus l’Occupant intérieur français, ses administrations et son aréopage de politiciens vont y ajouter de nouvelles interdictions, de nouvelles punitions hypocrites… En plus, bien sûr, d’un lot considérable d’idées loufoques condensées dans les discours d’une vacuité insolente de la petite élite bobo dégoulinante de moraline que les médias grand public s’empresseront de relayer putassièrement.

Le « Monde d’Après » se dessine déjà, sous vos yeux, et de façon fort prévisible, il est encore plus rempli de peur des lendemains, de mépris des laborieux, de cette haine de soi qui signe les fins douloureuses d’époques décadentes.

Ce pays est foutu.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires477

  1. Aristarkke

    Déjà, ce matin, les trains sont en retard, en panne ou supprimés.
    Bref, la SNCF à son habituelle insuffisance quotidienne…

    1. Higgins

      Rien que de très logique. Un avion qui reprend l’air après une longue periode d’arrêt fourmille de petites pannes. Il es en est de même pour les trains.

      1. Aristarkke

        Major, cela fait un bon mois que not’bon maître nous a donné l’autorisation de retrouver une vie de labeur normale. La maintenance n’a pas pu réagir, prise de court, peut-être…
        Il est vrai que la préparation des prochaines grèves est un sujet méritant toute leur mobilisation…

      2. Deres

        Tout comme les profs font leur rentrée le jour de la rentrée, il était bien entendu impossible de prévoir ces problèmes de maintenance pourtant récurrents et tester le matériel la veille à vide …

    1. Le Gnôme

      Vu le monde qu’il y avait à la gare de RER où j’ai déposé mon épouse ce matin à 6 heures, c’est plié. Moins de trains, plus de personnes égale catastrophe. Bon, je vais à Provins bouffer avec un vieil ami qui s’ennuie ferme, je vais voir si je me fais arrêter par les pandores.

              1. Deres

                Ils étaient au courant. Mais comme ils sont détenteurs d’un monopole sous autorisation étatique, ils obéissent au gouvernement, pas à la loi. Ils râlent surtout car ils auraient voulu « en récompense de leurs loyaux services », le monopole de la vente de masques, tout comme ils l’ont pour les médicaments même peu dangereux et sans ordonnance. D’ailleurs, ils rognent aussi peu à peu la liste des médicaments qui peuvent être exposer devant le comptoir et celle sans ordonnance, qui seront probablement vides dans peu de temps sans pour autant abroger la moindre loi.

                1. theo31

                  C’est surtout que le prix de vente d’une pharmacie dépend du chiffres d’affaires. Faudra rappeler aux pharmaciens qu’ils sont des épiciers spécialisés, rien d’autre.

                  Ce serait intéressant de savoir si ce monopole et compatible avec les règles communautaires.

    2. Blondin

      Pour croire un seul instant que distanciation et métro sont compatibles, il faut, au choix, n’avoir jamais vu (même de loin) une rame, être politicien, travailler pour une chaîne d’info….
      Ces choix n’étant pas incompatibles.

      1. Calvin

        Le temps est venu que les ouvriers et les gueux prennent le métro.
        Le temps est venu que les gens cessent de commander sur Internet.
        Le temps est venu que les contribuables financent encore plus les éoliennes.
        Le temps est venu….

      2. Jacques Huse de Royaumont

        Les conseils scientifiques et autres bidules n’ont pas pondu des normes pour aider à un redémarrage optimal, c’est juste fait pour ouvrir le parapluie et se dédouaner par avance de tout ce qui pourrait arriver. Le cépamafôte typique de notre administration soviétoïde s’affiche sans retenu.

        1. Deres

          C’est comme tous les rapports (et les consultations citoyennes de Macron ou de Ségo qui a inventé le concept). Ils ne retiennent d’eux que ce qui les arrangent et oublient le reste. Pour les municipales par exemple, le conseil scientifique avait pris d’extrêmes précautions oratoires et avaient conclu que c’était au final une décision purement politique. Le gouvernement claironne que le conseil avait dit « banco » et donc que ce n’est pas de sa responsabilité. Par la suite, avec cette forfaiture, ils ont été obligés de changer le contenu du conseil, ceux s’étant fait couillonnés ronchonnant un peu et ceux voulant bien y participer demandant des fromages plus importants en compensation.

  2. Le Gnôme

    L’important pour eux, c’est qu’on ne puisse pas leur reprocher des morts dus au virus. Les futurs chômeurs qui se suicideront, les familles appauvries parce qu’elles n’ont plus de travail ne les intéressent pas, cela ne risque pas de les amener devant les tribunaux.

    Ce qui les intéresse, c’est de sauver leurs miches, principe de précaution oblige.

    1. Aristarkke

      Oui si les protagonistes conservent une vision exclusivement juridique de la situation. Mais si une partie desdits adopte un point de vue davantage primaire, je ne suis pas sûr que cela suffise à protéger l’autre partie. De Launay n’avait fait durant sa carrière qu’obéir à son haut-commandement de son époque mais il a payé de sa vie (et la garnison aussi), la différence d’interprétation du symbole qu’était la Bastille. Et pourtant, il se rendait sans résistance, en plus.

    2. P&C

      +1
      Le cas Continental est d’école…
      1120 personnes virées, des divorces à la pelle, des suicides…

      Lors de l’épisode de la chemise du DRH d’Air Rance, des journaleux ont été choqués d’apprendre que l’ancien syndicaliste de Continental soutenait l’action… « un coma ? ouais, et alors ? »

      Ses propos sont intéressants concernant le dialogue social…

      1. Vodkaman

        J’ai arrêté au bout de 3.30 mais lui, c’est pas la moitié d’un trou du cul…

        il rend hommage au « calme » des manifestants parce qu’au états unis où tout le monde a un arme, cela aurait fini en tuerie.
        « c’est son boulot de se faire arracher la chemise »…au DRH il est là pour ça…

        Y’a pas un Pharaon qui traîne dans le coin, histoire de lui faire construire des pyramides à coup de fouet, pour qu’il comprenne ?

  3. Calvin

    La loi d’urgence sanitaire n’ayant pas été promulguée à temps…
    Tout est prétexte à sketch dans ce pays.
    Bon, sauf qu’il n’y a que les étrangers qui rigolent.

    1. Aristarkke

      En Grance disait ce bon Winston : tout est permis même ce qui est interdit. Mais nous travaillons à devenir l’égal de feu l’URSS où tout était interdit, même ce qui était permis…

      1. kekoresin

        Masques obligatoires mais…interdits sur la voie public car d’après les lois anti terroristes (ou autres prétextes fumeux), aucun visage au dessus d’un petit corps trottinant en Grancie ne doit être masqué même pour un bal créole.

  4. Pythagore

    C’est qd même étonnant le pouvoir de nuissance d’un tout petit grpe à la tête de la mairie de Paris sur des millions de gens, étonnant qu’ils ne finissent pas lapidés par qq conducteurs excédés. qq millions contre une dizaine.

    1. Calvin

      Groupe de nuisibles qui actuellement ne sont pas encore réélus et qui donc devraient gérer en l’état les affaires courantes.

    2. Aristarkke

      Les Parigots intra-muros n’utilisent leurs voitures que rarement sauf pour aller encombrer les Autres durant les week-ends ou les vacances. La plupart n’éprouvent donc aucun désagrément par la circulation automobile mer..que de cette ville.

      1. Deres

        C’est le cas dans toutes les villes. Toutes les routes passant devant des pavillons deviennent des parcours d’obstacles avec dos-d’âne, chicanes, rétrécissements, passage alternées, feux, mini rond-points, priorité à droite pour les impasses, … Et les anciens axes rouges traversant les villes voient fleurir les feux, , les voies de bus, les voies uniques et autres obstacles et limitations de vitesse. C’est le concept « Not in my backyard ». Toutes les routes confiés aux municipalités deviennent des chemins vicinaux. Et les routes séparés gérés au niveau au dessus voient fleurir les demandes d’entrées/sorties par les municipalités ce qui créent des bouchons à n’en plus finir.

        Le 20ème siècle a été le siècle de la vitesse, le 21ème siècle sera celui des escargots par la faute du clientélisme et de l’intérêt particulier à courte vue.

  5. Higgins

    https:/ /leblogalupus.com/2020/05/11/pour-les-libertariens-les-etats-unis-sont-emportes-depuis-les-debuts-du-xxe-siecle-dans-une-derive-interventionniste-et-belliciste-qui-en-fait-une-democratie-totalitaire-bien-eloignee-du-modele-des/

    Avec la crise sanitaire actuelle, la France a pris la tête.

  6. hub

    Bref, en ruinant toute reprise de l’activité économique, ces messieurs-et-dames-de-la-politique coupent la main qui les nourrit.

    1. kekoresin

      On dit celzéceux ! Tout ce que peut produire un politicien à part une flopée d’inepties menant direct à la Bérézina sauce piquante, c’est de la novlangue à la con…

  7. Infraniouzes

    Mais si, comme le souhaite Mme Hidalgo et ses serviteurs, on continue de dégouter parisiens et banlieusards de rouler dans Paris en auto, il ne restera plus que les deux roues ou des trucs bizarres venus d’un autre âge: vélos pousse-pousse, tricycles et autres rickshaws. Donc les rues seront vides et calmes à part les quelques voitures officielles qui pourront débouler à toutes vitesse pour transporter les apparatchiks d’un lieu à un autre. Donc on aura recréé l’URSS des années 50-60 ou les démocraties populaires de l’époque. Donc l’écologie est une machine à remonter dans le temps.

    1. Aristarkke

      Ou à le prolonger, ce temps béni* du mode de vie de l’est, inexplicablement défunt, merveilleux qu’il était (en théorie). Le réel a eu tort.
      * vu et vécu par la Nomenklatura.

      1. MCA

        Tu t’y vois toi en rickshaw pour aller dépanner une mémère au 5ème étage sans ascenseur qui a une fuite (de robinet je précise).

        Ce jour là, tu nous invites; je demande à voir.. :o)))

  8. Aristarkke

    À Carnac, riante bourgade balnéaire quoique dépourvue d’aéroport, d’aérodrome, de gare de train, de tramway, de bus, de taxi, de pistes cyclables autres qu’anecdotiques (pour qu’on ne puisse pas écrire qu’il n’y en a pas), le maire (pseudo droite, vraie gauche-suffit de lire sa prose) a entrepris de « réduire la place de la voiture dans sa ville » et, effectivement, y travaille d’arrache-pied à l’occasion des travaux de reamenagement des rues. Derniers exploits en date (avant de pouvoir aller contempler le désastre de la dernière période hivernale) : diminution du nombre de stationnements automobiles autour du bureau de poste, pourtant insuffisant en saison haute et aussi au long de la plage principale avec pourtant augmentation de la zone à parcmètres (une vraie caricature : installés et fonctionnels bien avant que la nouvelle voirie soit opérationnelle). Heureusement que la principale ressource de la commune ne soit pas le tourisme…

    1. ~~Tribuliste~~

      Il aime sa ville, écoute ses administrés et investit dans l’avenir : la rue piétonne. Pour les voitures et ronchons c’est simple : qu’ils aillent ailleurs, en espagne tiens comme ça se passe depuis longtemps dans le sud.

      1. Aristarkke

        C’est sûr que pour les résidents à l’année, le stationnement hors saison est surabondant. Mais la population est multipliée par huit en saison et le village ancien est à belle distance de la mer.

    2. Flo

      Bah boulevard de la mer tout neuf avec réduction du nombre de places de stationnement en bord de mer certes mais avec (à grand renfort de publicité genre « la commune investit dans la transition écolo ») DEUX bornes de recharge en tout et pour tout (mai 2019).
      Nul doute qu’on va prochainement (si ce n’est déjà en cours) défoncer la chaussée toute neuve pour tirer du câble.

                  1. sam player

                    h16free.com/2016/08/25/55300-anne-hidalgo-continue-sa-lutte-impitoyable-contre-les-automobilistes-parisiens#comment-572294

                    1. Pheldge

                      absolument pas, c’est une variante … au fait, pour les admirateur.e.s qui recueillent mes meilleures saillies, et les classent par thèmes, je fais exceptionnellement des dédicaces.
                      Mais avec les mesures sanitaires, merci de respecter les distances de sécurité. Alors vous z-avez plus qu’à décider lequel de vous deux passera en premier, dans la looooongue file d’attente ! 😀

    3. MCA

      « Heureusement que la principale ressource de la commune ne soit pas le tourisme… »

      Si c’est ce dont je me doute, à savoir les troquets; en ce moment ça possède un délicat parfum de mauvaise pioche.

          1. Al Bundy

            T’as l’air en manque, je peux te délester t’aider si tu veux, un chauffe eau thermo gaia compatible ou autres foutaises écologique ?

            Sinon, un diner chez pépére Coutanceau ? (réserve maintenant !)

            1. MCA

              Hahaha…

              un chauffe-eau… c’est tout ce que tu as à me proposer en guise de coup à boire? ;o)))

              Non, je n’engraisse pas les rochelais, c’est une question de bonne (di)gestion..d’ailleurs ils habitent en France, raison de plus…

              j’ai déjà tous les restaus de la république oléronaise à renflouer.

              J’en avais trouvé un super à Saint Denis et devais y aller le samedi précédant le confinement mais j’ai dû remonter dare dare à Paris chercher une voiture.

              Après mon retour, terminé ils ont tout bloqué.

              Ce monde est cruel ;o(

  9. Jacques Huse de Royaumont

    Le discours actuel, type « le capitalisme a fait faillite, on vous l’avait bien dit », resucée de ce qu’on entendait avant, mais en pire, m’inspire quelques réflexions.

    Contrairement à ce qu’on entend, je trouve notre monde plutôt solide et résilient. Malgré deux mois de confinement, nous ne sommes pas morts de faim, les services essentiels, eau, gaz, éléctricité, télécom, ont continué. La tête de nos politiciens est fragile, pas le monde moderne.
    Cela est du en grande partie aux nouvelles technologies, en particulier les techno de l’information (et les biotech), qui ont permis une continuité de l’activité pour une part non négligeable. Ce ne concerne certes pas tout le monde, mais c’est loin d’être marginal.
    Par ailleurs, la subsidiarité a fonctionné à plein : les initiatives privées ou parfois pilotées par les communes petites et moyennes ont été efficace et ont paré au plus pressé. Les chaines logistiques de la grande distribution, en particulier, ont tenu le choc. La spécialisation de chaque maillon et la responsabilité des acteurs ont été efficaces.
    Ce sont les services de l’état qui ont fait naufrage à tous les étages. Le feuilleton des masques en est la plus criante illustration. Incapable d’anticiper ni de réagir, leur action a été essentiellement toxique, la suradministration du pays a été meurtrière.

    Je crains cependant que le débat officiel ne livre pas les mêmes conclusions que moi.

    1. pabizou

      Oooh…Quel manque de confiance, tu devrais avoir honte !!! Avec tout le mal qu’ils se sont donné, quelle ingratitude !

      1. Pheldge

        allô, le ministère, c’est pour un signalement, un activiste, un dangereux subversif … 😉

        PS: envoyez la récompense à l’adresse habituelle !

        1. Jacques Huse de Royaumont

          Si tu veux augmenter ta prime, je te confie une info : je suis en train de faire un lobbying intensif dans ma paroisse pour convaincre qui de droit de forcer le blocus à la pentecôte et célébrer malgré l’interdiction.
          « une loi injuste n’est pas une loi, nul n’est tenu de s’y soumettre », disait St Augustin.
          Obéir à ses ennemis n’est pas le meilleur moyen de gagner une guerre…

          1. Pheldge

            ah, bin c’est rapé pour ce coup là, vu que je complote plus ou moins dans ce sens avec la Chorale paroissiale pour reprendre les répétitions … 😉

    2. douar

      A propos de « résilience », notre système alimentaire a bien répondu au choc: du moins, le système dit « productiviste et intensif », capable de répondre à la demande à des prix abordables.
      Cela montre au passage, que la volonté gouvernementale de « montée en gamme » de l’agriculture/agroalimentaire, se fracasse sur le mur de la réalité. Normal me direz vous, avec un revenu médian de 1650/1700 € en France, pas de quoi faire de folies avec du bio.

      1. MCA

        « notre système alimentaire a bien répondu au choc »

        Effectivement, le français aurait pris 2.5 kg en moyenne sur deux mois.

        https:/ /sante.journaldesfemmes.fr/fiches-maladies/2634605-confinement-prise-de-poids-moyenne-covid-19-conseils-perdre/

    3. Cerf d

      Malheureusement, au-dessus ils comptent sur cette résilience et cette solidité pour garder leur poste, leurs prébendes, voire …

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Pour les virer, il faut les attraper par la peau du cou et les sortir manu militari. Je ne vois hélas pas qui va le faire.

  10. RV

    Pour du plus long terme, je vous re-sers le lien du Major, hier 20:50, qui amha n’a pas fait l’objet des commentaires qu’il mérite.
    https:/ /www.vududroit.com/2020/05/cour-constitutionnelle-de-karlsruhe-deutschland-uber-alles/
    Les semaines/mois à venir risquent être « rodéo »…

    1. Husskarl

      La suite: lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/bce-la-cour-de-justice-de-lunion-reaffirme-sa-predominance-1201730

        1. Husskarl

          Les autres dogmatiques ne reculeront pas non plus, ce sont des fanatiques. Rdv début août pour le fin mot de l’histoire…

          1. pabizou

            C’est vrai ça, merde, ces salauds de fanatiques ont réussi ce que nous n’avons pas oser faire et ils refusent maintenant de nous donner la becquée . Quelle bande d’ordures

            1. Pheldge

              on dirait que l’idée commence à faire son chemin …
              lefigaro.fr/vox/monde/renaud-girard-attention-l-allemagne-ne-paiera-pas-20200511

      1. pabizou

        La réponse de Lagarde manque quand même un peu d’argumentation . Ca m’étonnerait que les Allemands se contente de « cause toujours »

        1. Deres

          Pourtant, c’est toujours la réponse officielle du gouvernement à toute remarque sur son action en France et cela marche très bien …

          1. pabizou

            J’admets, sans aucune honte, que chaque claque dans la gueule de ce bouffon est tout à fait satisfaisante . Alors, quand il en prend 2 de suite j’ai carrément le sourire

            1. Al Bundy

              T’as dû prendre le sourire joker ces derniers temps avec toutes ses sorties à la con contre orban, les italiens, bolso, le califat turque, et d’autres encore ^^

      1. RV

        Il n’est en tous cas pas le seul à être « ulcéré à la vue de ce gamin narcissique censé me représenter, allant mendier en Allemagne pour pouvoir continuer à emprunter, tout simplement parce qu’il est incapable de gérer son pays. »
        Quand on a emprunté pendant plus de 40 ans pour aller aux putes et au restau, faut pas trop s’étonner que la caution fasse la grimace parce qu’on en cherche encore sous prétexte d’emmerdes imprévus qu’elle a elle aussi.

        1. theo31

          Le gonze fait lever plus de milliards/an d’impôts et ose aller faire la manche chez Merkel. Les psychiatres ont raison : c’est un grand malade.

  11. ~~Tribuliste~~

    Suffit de voir le chômage américain pour imaginer le genre de « pire qu’avant » qu’on va déguster. Les bourses font semblant de garder le smile mais en coulisse le sauve qui peut est de nouveau acté. On sera fixé fin septembre, quand les entreprises survivantes à la double peine Connosvid /congés d’été (parce que l’état ne les raccourcira ni ne les aménagera) feront face à un carnet de commande en baisse et à une administration encore plus rétive à régler ses factures.
    Ca laisse quelques mois supplémentaires pour se préparer à l’impact.

      1. ~~Tribuliste~~

        Creuser des fosses, dresser des pics et accumuler poudre noire et boulets. Faire des provisions de viande salée, de bière et de céréales.
        Placer des guetteurs aux endroits avancés du domaine et les pourvoir en corbeaux messagers.
        User du droit de cuissage pour anticiper les besoins en bras.
        Faire en sorte que les caisses du chateau soient pleines de bons métaux et ne plus investir jusqu’à nouvel ordre.
        La routine en temps de crise quoi 😉

        1. Husskarl

          Y a de la place dans votre château ? La banque ne veut pas me prêter quelques millions, la vile égoïste capitaliste…

          1. ~~Tribuliste~~

            Si vous avez une particule à me céder je vous réserve un appartement avec meurtrière, vue sur les cages à suppliciés (bientôt remplies de grassouillets politiques ça va couiner) mais accès réservé aux créneaux…banco?

            1. Al Bundy

              « Si vous avez une particule à me céder je vous réserve… »

              Déjà à préparer l’après pour qu’il soit comme maintenant…

              tsss

            2. Husskarl

              Si vous vous contentez de particule sans les quartiers, marché conclu =)
              Et puis si on voit des députés en cage, comment dire non ?

    1. Deres

      Le souci c’est que le plan actuel du gouvernement, dans la droite lignée de la gestion de la crise précédente est de dépenser sans compter de l’argent gratuit* pour sauver toutes les entreprises en difficultés aussi longtemps qu’il faudra pour que le chômage ne bouge pas d’un iota. On est loin des USA où le chômage a explosé. Avec cette politique, on va se retrouver avec des entreprises zombies qui vont trainer pendant des mois et des années avant d’admettre leur faillite et le tout au frais du contribuables. Par exemple, un restaurant en instance de faillite en mars existe toujours en théorie au lieu d’avoir mis la clé sous la porte, mais a bénéficier d’une aide temporaire et du chômage partiel pour ses employés. Et son patron espère se refaire après le confinement.

      Autrement dit le plan étatique revient à stopper à la fois la partie destruction de la destruction créatrice sans pour autant inciter à al partie création.

      1. ~~Tribuliste~~

        Oui la seule réactivité ici consiste à cramer du pognon et légiférer. En gros on soutient ce qui doit disparaître ou se réformer et en prime on ralentit encore plus les possibilités de renouvellement.
        C’est pour ça qu’il reste quelques mois pour anticiper la claque, seul avantage par rapport aux ricains qui l’ont prise directe, fesses nues…

            1. Al Bundy

              Coup de bol, ils pourront reprendre un boulot passé le délirium tremens, ds 5 ans on est encore à calibrer les masques, après on passera à la couleur

              1. deres

                C’est comme pour la crise précédente … Pour eux, cela sera effacé en un an maximum. Nous dans 10ans, on commencera à espérer un retour au niveau précédent.

  12. Mildred

    Sur « le monde d’après », je me range à l’avis de Michel Houellebecq : « Nous ne nous réveillerons pas, après le confinement dans un nouveau monde : ce sera le même, en un peu pire. »

      1. Higgins

        Un florilège (uniquement sur les masques). Édifiant : https:/ /lecourrierdesstrateges.fr/2020/05/10/masques-ffp2-chronologie-dun-crime-detat/

                    1. Rick Enbacker

                      Très important, le désordre. Qui peut le plus peut le moins ! . Je remarque qu’il s’appelle Ndiaye. Ca vous rappelle rien ?

    1. pabizou

      Très interessant d’entendre « fait appel au sens de la responsabilité des français », surprenant que cette notion réapparaisse maintenant, après qu’ils aient tout fait pour traiter les français comme des gamins .

      1. Dr Slump

        Ca ne fait que confirmer à quel point nos élites jugent les français incapables de prendre leurs responsabilités, sinon ils ne le mentionnerait pas.

        1. Al Bundy

          Pas que nos élites, quand je dis que le confinement était une connerie vs les exemples des pays ne l’ayant pas fait, c’est la même litanie « les français ne sont pas disciplinés, c’est pour ça »

          1. Dr Slump

            Oui c’est vrai, ça m’a été répété récemment d’ailleurs, c’est toujours les autres les vilains qui ne savent pas se tenir ^^
            Comme quoi nos élites sont des français comme les autres, malgré eux

            1. sam player

              Comportement typique du pervers narcissique : essayer de te culpabiliser pour ses propres actions ou erreurs… j’ai des noms…

              1. Dr Slump

                Allons, tu sais bien qu’il faut cocher plus que cette case pour mériter ce titre. C’est pas donné à tout le monde, faut des compétences ^^

                1. sam player

                  J’ai toujours pensé que c’était une perversion masculine… bah nan ! Chez le genre 1 ça existe aussi
                  + que cette case ?

                  1. Dr Slump

                    La case: le critère de diagnostic. Culpabiliser les autres pour ses propres erreurs est un critère parmi une liste, il faut en cocher un certain nombre pour confirmer le diag.

                  2. Dr Slump

                    Bé oui bien sûr que les genres 1 sont aussi concernées… c’est pourtant connu que traditionnellement, on attribue plus volontiers la perversité à ce genre

      2. Higgins

        Surtout que pendant deux mois, dans les transports en commun de ma ville, les masques n’étaient pas obligatoires. Bon à la décharge des autorités locales, le gouvernement avait décrété que les dits masques ne servaient à rien. Maintenant qu’on déconfine, ils sont obligatoires et attention aux prunes qui volent bas. Ce pays est dirigé par des fous. C’est Ubu roi à tous les niveaux.

        1. MCA

          UBU roi?

          Médrano oui!

          https:/ /www.ladepeche.fr/2020/05/10/sibeth-ndiaye-fume-sa-cigarette-en-direct-dur-bfmtv-et-choque-les-internautes,8881369.php

          1. ~~Tribuliste~~

            Elle ou un autre ça ne me dérangerait pas si le taf était fait et que la moraline coulait moins à flot. Mais quand on sait ce qu’elle palpe, qu’elle fout rien et prend ouvertement les gens pour des billes je réclame un lynchage en bonne et due forme. Ça se terminera par un gueuleton à matignon et quelques vannes puériles…elle doit déjà trembler.

            1. Al Bundy

              « elle doit déjà trembler. »

              Ca m’étonnerait, pour plusieurs raisons. La moins pernicieuse est que la cave est loin d’être vide.

    2. Higgins

      J’ai compris que les contrôles, s’il y en a, ne seraient effectifs qu’à partir de mercredi . Ça promet vu que ce matin, c’était déjà le bordel habituel : https:/ /www.midilibre.fr/2020/05/11/deconfinement-des-lignes-du-metro-parisien-deja-bondees-ce-lundi-matin,8882340.php

      Il a fallu que je cherche un peu pour trouver l’info. La teneur générale est : « Tout va bien, ne craignez rien!!! ».

      Sinon, les journalopes ont trouvé un nouveau mot pour parler des nouveaux foyers d’infection (attention, on parle simplement de cas positif au teste), on dit « cluster ». C’est beaucoup plus chic.

    3. Jacques Huse de Royaumont

      C’est pas comme si ils n’avaient que ça à préparer pendant 2 mois. Ils bracassent comme personne n’a jamais bracassé. Si c’était une épreuve olympique, ça referait nos stock d’or.

      1. Higgins

        Ben non: https:/ /www.lemonde.fr/societe/article/2020/05/11/dans-l-urgence-et-la-confusion-les-forces-de-l-ordre-sommees-de-controler-les-transports-en-ile-de-france_6039307_3224.html

            1. Pheldge

              tiens, justement le chantre du « changement dans la continuité » fait parler de lui, jaloux de DSK :
              lepoint.fr/justice/valery-giscard-d-estaing-accuse-d-agression-sexuelle-vise-par-une-enquete-11-05-2020-2375039_2386.php

              1. Opale

                « J’ai décidé de raconter mon histoire… »
                Mon dieu un vieux gâteux lui met la main au cul, c’est carrément une histoire à raconter tellement c’est important… Certaines nanas devraient revoir la hiérarchie de leurs problèmes…

          1. ~~Tribuliste~~

            Ils doivent sentir que le pognon des subventions va bientôt manquer. Alors hop on se met du côté des lésés pour vendre un peu plus.

          2. MCA

            Ils ne sont pas crédibles, d’autant que l’état financier sait comment les calmer, où alors ça préfigure des changements qu’ils anticipent.

  13. glot

    On va s’apercevoir que le secteur privé est prêt à redemarrer pour le 11 mai alors que le secteur public traine les pieds.
    Ce matin je reçoiss des quantité de mails d’acteurs du secteur privé, m’informant que dès 10 h le 11 mai ils réouvriront..
    A contrario la biblioth_èque municipale ne pourra rouvrir le 12 mai car les personnels ont demandé la desinfection des locaux et ont fait valoir le droit de retrait. En conséquence réouverture repoussée à vendredi 15 mai !
    Pareil en mairie, service de l’urbanisme (permis de construire) pas de rendez-vous dans leurs bureaux avant le 25 mai !

      1. Rick Enbacker

        Le cheminot est inutile, sauf si vous êtes un professionnel de la SNCF.
        D’ailleurs Sibeth ne sait pas s’en servir.

    1. Calvin

      Désinfection des locaux fermés depuis plus d’un mois….
      Gaspillage ridicule, à moins que le covid s’appelle en fait McGyver ou Chuck Norris….

      1. Al Bundy

        « Désinfection des locaux fermés depuis plus d’un mois…. »

        les crétins en action, on voyait hier également la désinfection des écoles, prochain dossier de l’écran, mon enfant à une leucémie, c’est à cause ki zont désinfecté avec de l’amiante qui tue

      2. Higgins

        « On dit que les larmes de Chuck Norris peuvent guérir le coronavirus. Mais Chuck Norris ne pleure jamais. »
        (https:/ /www.cnews.fr/divertissement/2020-03-08/pour-ses-80-ans-voici-les-20-meilleurs-chuck-norris-facts-933134)

  14. Lorelei

    Lorsque vous allez reprendre votre activité après 2 mois de fermeture, vous allez retrouver votre machine, votre ordi, votre camion comme vous l’avez laissé il y a 2 mois. Ca ressemble à la période de Juillet ou Août quand on part en vacances. A la différence que l’on prévoit déjà sa rentrée lors des vacances et que vous savez que l’activité repartira comme auparavant. Les affaires sont en suspens et elles reprendront.
    Là, le 16 Mars, on a laissé tomber son crayon et ….
    Pas de prévisions, pas de reprise de l’activité comme prévu, pas de…
    Alors, penser le monde d’après avec les mêmes machines qu’avant, sans avoir pu anticiper, préparer, …
    N’importe quel entrepreneur sait bien que pour changer les process, les machines, les habitudes, il faut du temps et de la maturation à penser les investissements.
    Ce sont bien des idées de politiques: » il faut que », « Vous devez », « j’ai décidé de « et « vous exécuterez »

    1. pabizou

      Un politicien n’a pas d’idée, il a les lubies de sa clientèle pour continuer à vivre sur la bête et des ambitions, injustifiées pour la plupart .

  15. Rick Enbacker

    https:/ /fr.news.yahoo.com/paris-plateforme-procurer-masques-r%C3%A9utilisables-091937844.html

    La bureaucrassie en pleine action…

    Alors qu’on trouve des masques jetables à Auchan en caisse à 30€ les 50 soit 60 centimes pièce…

    1. sam player

      Lidl idem et de très bonne qualité : 29.50 les 50 et avec des élastiques là et puis là…
      (1 boîte par personne en caisse)
      Intermarché mdr, fallait les cder !

        1. sam player

          Bah preuve que la pub est bien faite
          Hier soir j’ai vu 3 fois de suite une pub et à la 3ème je ne me rappelais toujours pas l’objet de cette pub (décathlon)

          1. Al Bundy

            « preuve que la pub est bien faite »

            pas forcément, tu ne te rappelles pas la marque, celle que tu as vu hier est en fait plus que parfaite, t’as retenu l’essentiel.

              1. Al Bundy

                « je ne me rappelais toujours pas l’objet de cette pub (décathlon) »

                :mrgreen:

                (j’essaie pourtant de faire plaisir, si tu vois ce que je veux dire ^^)

                Sinon, en marquante, le gamin déroulant du PQ, Lotus, galak, nestlé, grosquick, nestlé aussi je crois, prosper, je sais pas qui, et carte noire.

                Et Banga !

      1. Dr Slump

        Affiche pub spéciale covid vue devant un Intermarché : « si vous ne trouvez pas de pain, achetez de la brioche! » ^^

      1. hub

        ben évidemment, nul d’entre eux n’a attrapé le covidé par les cornes, tandis que les sans-dents de plus de 75 ans ont fourni le gros des troupes

    1. Flo

      C’est seulement le commencement. Le véritable désastre sera à partir de septembre.
      Nos dirigeants obtenaient des résultats « mitigés » durant les jours heureux des gilets jaunes et autres grèves contre la « réforme » des retraite (leurs prédécesseurs ne valaient pas mieux depuis plus de 40 ans).
      J’ai du mal à les imaginer beaucoup plus performants en plein marasme.
      La catastrophe est inévitable quoi qu’ils fassent et plus ils feront pire ça sera.
      Je me demande si j’ai déjà entendu des mots plus dangereux que « quoi qu’il en coûte » prononcés dans un pays comme la France. Digne successeur, c’est le cas de le dire, du « c’est pas cher ».

      1. Al Bundy

        « J’ai du mal à les imaginer beaucoup plus performants en plein marasme. »

        c’est peu de le dire …

        Je partage votre opinion Flo, on va en chier

      2. Lorelei

        Le « quoi qu’il en coûte » me faisait penser à John Hammond, le milliardaire de Jurassik Park. Il a « dépensé sans compter ». Et s’est très mal fini. 🙂

      3. Jacques Huse de Royaumont

        Le patron disait que ceux qui sont déjà nuls en temps normal ne risquent pas d’être bon lorsque la situation est tendue…

        Dans le même ordre d’idée, Einstein disait qu’il est illusoire de vouloir résoudre un problème avec ceux qui l’ont créé.

        Enfin, le quoi qu’il en coûte me laisse perplexe. L’état n’a pas le premier centime des milliards promis ni la moindre idée d’où les trouver. En fait, ceux qui voient l’état comme une divinité tutélaire, bienveillante, omnisciente et omnipotente, dotée de pouvoirs quasi surnaturels vont tomber de très haut. La pensée magique ne fonctionne pas bien, dans le monde réel. On ne peut pas mettre un pays à l’arrêt impunément pendant 2 mois. L’économie, c’est la création de richesse, et aucun jeu d’écriture comptable ne compensera le travail perdu. Cette réalité fera mal sur son passage quand on va l’intégrer.

        1. Dr Slump

          « … ni la moindre idée d’où les trouver »
          J’en disconviens respectueusement. L’état sait très bien où trouver l’argent où il se trouve, c’est même la chose qu’il sait le mieux faire. Il n’hésitera pas à puiser dans l’épargne française (les assurances-vie, miam) si besoin est, et il a déjà pris ses dispositions législatives dans ce sens. Et c’est pour cette raison que Draghi ou Macron peuvent se la jouer héroïque en affirmant « quoi qu’il en coûte », vu qu’il ne leur en coûte jamais rien, à eux.

          En tout cas il me semble prudent de changer de place ses billes, de diversifier les paniers, et surtout de vider toute épargne en euros, en assurance vie, et en fait, en Europe tout court.

          1. Jacques Huse de Royaumont

            Les assurances vie sont en majorité en support monétaire, c’est à dire en obligation d’état. Les confisquer, cela revient pour l’état, à annuler unilatéralement une partie de sa dette, c’est à dire à procéder à une banqueroute partielle… On peut difficilement imaginer pire signal envoyé aux marchés.

              1. Jacques Huse de Royaumont

                « subtil »… En matière fiscal, l’état a la subtilité d’un hussard ivre dans un bordel…
                De plus, avec ce genre de procédé, on tond le contribuable euro par euro, c’est un jeu de patience. Or là, il faut des centaines de milliards tout de suite.
                A mon sens, les promesses de milliards d’argent gratuit vont surtout faire des déçus.

                  1. Pheldge

                    « impôt de solidarité » sur les valeurs qui dorment dans les coffres de dépôt dans les banques, dont la déclaration devient obligatoire …
                    Les idées ne manquent pas, l’idée étant que ça sonne « solidaire » et « de gauche » au sens de « faisons payer les riches » , même si après coup, dans la pratique ça devient plus subtil, du moment que le peuple le croit, ça passera comme une lettre à la Poste euh, comme un suppositoire bien gras ! 😉

                    1. sam player

                      Des lettres d’amour, c’est des valeurs, faut les déclarer les déclarations d’amour ?

            1. MCA

              Ils n’en sont qu’à la phase inventaire pour le moment :

              https:/ /www.businessbourse.com/2020/05/07/philippe-herlin-alerte-tous-les-clients-qui-louent-un-coffre-dans-leurs-banques-devront-le-declarer-au-fisc-a-partir-du-1er-septembre-ce-sera-encore-plus-facile-pour-letat-de-confisquer/

                  1. Al Bundy

                    Rhoo, c’est pas pasque t’es si radin que tu te laves les cheveux chez toi avant d’aller chez coupe tiff que les autres n’apprécient pas ce moment !

                    1. Pheldge

                      pire que ça, les coiffeurs traditionnels, n’ont pas d »équipement pour laver ! ils ont un vaporisateur pour te mouiller les cheveux, si besoin … mais en fait avec la tondeuse, ils travaillent à sec !
                      Et tu as beaucoup de salons, où tu arrives et tu attends ton tour, pas de rendez-vous.

                      Et j’anticipe sur ton allusion douteuse, non, moi je ne « travaille » pas, « à sec » 😉

                    2. Al Bundy

                      Evidement, si tu vas chez UN coiffeur, c’est pas le même deal, chacun ses goûts.

                      Je refuse pour ma part prise de rdv chez le coiffeur, c’est pas des ministres que je sache

                      « moi je ne « travaille » pas, « à sec »  »

                      C’est dommage après ta longue abstinence, du coup tu n’as plus ta médaille des AA ?

                    3. Dr Slump

                      Je refuse de prendre rdv avec le chauffagiste, c’est pas des ministres que je sache 😛

                    4. Al Bundy

                      C’est toi qui vois :mrgreen:

                      Bientôt, rdv pour le fleuriste ou Ikéa ? Ce sera sans moi.

                      En fait ma coiffeuse je l’arrange plutôt, je passe devant sa vitrine, c’est vide, je m’occupe de l’occuper, sinon je passe mon chemin. Je lui bouche un trou, grosso modo.

                      Et comme elle a du temps, la prestation est meilleure.

                      Faudra un jour que je t’esplique également ma théorie sélection de caisses qui n’avancent pas au supermarché, mais c’est pas bizoufeministecompatible, par contre c’est très drôle durant les repas de famille.

                      Et nettement efficace.

                    5. Dr Slump

                      Tu lui bouches un trou quand elle a du temps, la prestation est meilleure: ok, j’ai compris ta relation avec ta coiffeuse, pas besoin d’envelopper ça dans des considérations pratiques hein 😉
                      Pour les caissières, plus elles ont un physique potable, plus elles sont stylées, plus ce sont des pimbêches qui se comportent comme si t’était à leur disposition. +1 pour Sam.

                    6. Al Bundy

                      « Tu prends les files des caissières grosses et moches »

                      Oui, elles prennent souvent leurs revanche par l’efficacité, concernant au moins leur poste.

                    7. Pheldge

                      figure-que toi, que c’est UNE coiffeuse ! son salon est mixte, elle a une aide pour les shampoings et couleurs, et elle fait les coupes, femmes, hommes. y’a un jeune qui fait le barber-shop mais qui est à son compte.

                    8. Al Bundy

                      PS: « Tu prends les files des caissières grosses et moches ? »

                      le top c’est quand elles font en plus la gueule.

                1. Jacques Huse de Royaumont

                  @Al : je te cite :
                  Je lui bouche un trou
                  moi je ne « travaille » pas, à sec
                  la prestation est meilleure

                  Attention, il y a des enfants, par ici

                  1. Pheldge

                    Merci de le reprendre, y’a pas à dire « ma coiffeuse, je lui bouche un trou … » quelle classe, quelle poésie ! Et c’est moi qu’on traite de pornographe, je te jure … 😉

        2. durru

          Vous avez oublié la BCE, il me semble…
          Je lisais ce matin une déclaration de Mutti comme quoi il faut pas trop s’inquiéter de la décision de la Cour de Karlsruhe, « on » va s’arranger sur le plan politique. Enfin, ça c’est surtout la compréhension de l’auteur de l’article 😀

          1. Jacques Huse de Royaumont

            Ce que propose la BCE, c’est un tour de passe-passe comptable pour créer de la pseudo-monnaie ex-nihilo. Si elle pense que ça peut remplacer le travail, c’est qu’elle croit en la pensée magique. Face à la débâcle économique qui arrive, il n’existe aucune autorité supérieure pour nous protéger, aucune. Ni l’Etat, ni l’Europe, ni Les Marchés Financiers n’en ont le pouvoir. Nos dirigeants ont créé les conditions d’une catastrophe inéluctable. Je crois que certains l’ont compris et qu’ils ne travail qu’à une chose, ne pas en assumer la responsabilité.

            1. durru

              Cela a déjà fonctionné jusqu’à présent, pour des milliers de milliards. Pourquoi s’arrêteraient-ils en si bon chemin ?
              C’est le principe de l’aspirine.

            2. pabizou

              Il n’y avait pas d’autorité supérieure avant non plus, juste des rustines pour cacher les trous dans la coque et acheter du temps sur le dos des peuples et éviter que ça leur pète à la figure . Rien n’avait été réglé après la crise de 2008, on a joué avec le feu en espérant que ça suffirait . Il n’y a pas eu d’assainissement et les zombies courent toujours . Quand tout ce merdier va nous rattraper ça va saigner grave . J’ignore si ce sera pour cette fois, mais une chose est sûre, plus ça traine plus on va tous trinquer .

              1. Al Bundy

                « Quand tout ce merdier va nous rattraper ça va saigner grave  »

                Ce matin j’avais au tel un pote, ancien banquier CSP +(+?), entrepreneur depuis environ 15 ans, il est pas inquiet. Rouler la dette jusqu’à la fin des temps apparemment, on s’est un peu engoulé.

                Il a une très bonne cave et rdv pris pour une bouffe, en fait il a raison sur un point, on se fait de la bile pour rien, tu changes pas la trajectoire du titanic.

                Mieux vaut profiter de la musique. spa con, hein ?

                1. Pheldge

                  tiens, j’ai un vieux copain de promo, qui bosse dans un machin étatique, qui en réponse à une citation de Reagan que j’avais postée hier, réclame plus d’état, « heureusement que nous, l’état nous protège, pas comme aux USA, et il en faudrait encore plus, de protection » … 😉

                  1. Pheldge

                    ça me fait de la peine … en fait moi z-aussi j’ai eu des idées soces, jeune et écervelé, puis j’ai découvert la réalité, et j’ai compris et appris. Lui, il est resté dans un monde confortable et ouaté, accroché aux mêmes clichés simplistes. Il y a désormais un monde entre nous !

                    1. Pheldge

                      Sarko ? il savait « cheffer » au moins, et nous a évité Ségolène … et je te signale qu’à une certaine époque pas si lointaine, t’as un bon poto, qui fréquentais le même blog sarkozyste que moi, c’est d’ailleurs là que je l’ai connu, même si après, en venant ici, il a changé de pseudo, (j’ai des noms, et je peux sans mal retrouver des commentaires …) 😉

            3. Dr Slump

              D’après ce que je comprends de sources informées (C.Gave, S.Wapler, etc), la BCE comme les états pensent surtout que nous, qui travaillons et créons la richesse, payeront les crédits qu’ils s’accordent à eux-mêmes. C’est de l’ingénierie de la spoliation, sur le même mode que le paiement de la dette de l’état par l’inflation.

              C’est d’ailleurs la raison pour laquelle l’Allemagne ne veut pas entendre parler de coronabonds et de pseudo-monnaie de la BCE: les allemands ont un système de retraite par capitalisation, alors forcément ça ne leur convient pas du tout que la BCE maintienne des taux aussi bas.

            1. durru

              Ce n’était pas un journal (en) français. J’ai trouvé trace de cette info dans Challenges, mais bien édulcorée, même par rapport à ce que j’ai pu lire ailleurs. Ils se mouillent pas le journaleux français.

    2. kekoresin

      Madame Pénicovide, l’épouvantail tout droit sorti des démons du maïs, est sur la même ligne de en même temps que ses Kamarades néo socialoïdes. On détruit l’économie grâce à une anticipation aux petits oignons, puis on lève un impôt pour éviter de pleurer à l’épluchage.

      Ces adeptes de l’entonnoir sur la tête ont autant d’expérience dans le travail que dans le voyages en métro. Alors on atterrit rudement sur du gravier abrasif sans train d’atterrissage lorsqu’ils défèquent un chapelet de lois mal torchées, savamment moulées à partir de photos en noir et blanc et de souvenirs confus du petit neveu de la gouvernante qui un jour leur a fait le récit incroyable d’un voyage sous terre avec des gueux qui se mouchent dans leurs chemises bas de gamme.

      La reprise va donc s’opérer très très progressivement avec des remplissages à moitié saupoudrés de contraintes issu d’un moulinage fin à base de mesures barrières sociales solidaires. Moitié moins de CA (au mieux) avec un juste retour de bâton fiscal, ça va forcément bien se passer. Oui ces fossoyeurs de liberté au profit de l’insécurité n’ont aucune espèce d’idée du concept de risque, enfin le genre de risque qui met son capital en jeu et l’avenir de toute la famille. Le Covid à cet égard n’est que le prolongement d’une longue tradition de mépris total pour l’entreprenariat.

      Dans le monde d’avant cette élite de têtes moisies changeait ainsi les règles sans arrêt pipi, rendant tout investissement professionnel aussi hasardeux qu’une tournée de roulette russe avec un automatique. CPEF

      1. MadeInCH

        Ah non!
        Une tournée de roulette russe avec un automatique, ce n’est PAS hasardeux!
        C’est même parfaitement prévisible!

  16. Reddef

    Nos politiciens vont dans le sens du vent et des électeurs nous sommes dans une société du mensonge ou tout le monde à tout le monde , plus personne n’ accepte la vérité donc à un moment ça va faire mal.

    1. Deres

      Il veulent favoriser les moyens de transport sans distanciation sociale par ce que … Attendez je cherche ce que va dire la Sibaye … Je n’ai pas le niveau de toute évidence, je sêche.

      1. Calvin

        … parce qu’avec le covoiturage on regarde dans le même sens et qu’on ne va pas se contaminer…

        Hum….

        Comment dire…

        ….

        Comme la levrette ?

          1. Al Bundy

            y’a plus de jeunesse.

            J’ai ds un aquarium des cladophora (faire recherche, sinon z’allez pas comprendre). Récemment j’ai attendu la présence de ma fille et de Peg pour demander à celle-ci si elle ne trouvait pas que mes boules avaient grossies.

            La tête de ma fille, quelle poilade ^^

            Bon, je sais, mais c’était à la fin du confinement

  17. faustur

    Quand on voit que le gouvernement n’est même pas capable de promulguer sa propre loi d’urgence sanitaire dans les délais, alors que ça fait des semaines que la date du 11 mai a été décidée, on ne peut pas s’étonner de la gestion lamentable et même criminelle de la crise sanitaire. Ce que j’ai le plus de mal à comprendre, c’est comment ces guignols parviennent à se regarder dans une glace, et à parader sur les plateaux télé comme si ils n’avaient rien à se reprocher, fiers d’eux, tel Véran et son copain Cymes récemment. Beurk!!!

    1. kekoresin

      Pas compliquer à comprendre pourtant. Quand ton objectif unique est de tisser une toile assez fine et gluante pour contraindre toutes les petites mouches française à s’empêtrer dedans, il arrive souvent que toi même tu finisses avec les pattes coincées. Il est donc devenu quasiment impossible de rajouter un seul bâtonnet à la tour Eiffel de mikado législatif sans voir le tout faire un gros patatrak !

    2. Deres

      Cela ne vous avait pas marqué lors de la dernière annonce de Macron ? Alors qu’au début il avait annoncé des masques pour tout monde et que rien n’était venu, là il n’avait rien annoncé de concret. Il avait annoncé les même masques mais plus tard de façon vague. Et pour le déconfinement, si il avait annoncé la date, il avait juste dit que le gouvernement y travaillerait d’ici là, admettant donc explicitement que le début même de la préparation n’était même pas fait, voir que le premier ministre n’était peut être pas encore au courant de la décision de ses conseillers personnels.

      C’est aussi la dérive du pouvoir français qui se cache derrière la croissance permanente du personnel central. Normalement, le président devrait décider et faire exécuter par le premier ministre qui est le chef des ministres. Mais avec le temps, chacun s’est reconstitué une cour dans son « cabinet » respectif, un peu comme les « shadow cabinet » de l’opposition au Royaume-Uni. Il y a donc triplette de décisionnaire au moins sur chaque sujet rien qu’au gouvernement. Sur la pandémie, le président discute et décide avec son conseiller santé pendant que le premier ministre fait de même avec son conseiller médical et que le ministre de la santé fait de même avec ses conseillers. Les décisions d’un niveau doivent être discutés après coup avec le niveau du dessous qui défend bien entendu ses prérogatives à tout prix. Et tout le monde discute par note et décrets interposés, jamais directement. Chacun se fait un malin plaisir de faire trébucher son voisin en mettant en valeur ses erreurs et absurdités et retarder au plus l’effets de leurs décisions le temps de faire avancer les siennes. A moins d’avoir un retour d’ascenseur pour donner un soutien évidemment.

    3. Nemrod

      J’ai un pote LREm très actif dans le mouvement.
      Les ratages lamentables depuis deux mois n’ont pas entamé sa confiance…
      A chaque nouveau cap tout est aussi bien prévu que pour celui d’avant.

      Ca foire évidemment mais c’est a cause des français indisciplinés et des méchants journalistes relayeur de fausses nouvelles…à ce stade d’aveuglement je sais plus quoi faire…à part me moquer gentiment de sa poire…car je l’aime bien.

      En ce moment leurs réseaux chargent Raoult pour le plantage de Discovery…faut oser quand même.

      1. Al Bundy

        « En ce moment leurs réseaux chargent Raoult pour le plantage de Discovery…faut oser quand même. »

        Ils sont géniaux, ds leur genre.

        Je fus étonné de ne pas avoir ton avis éclairé concernant cette histoire de masques que t’avais le droit de vendre sans savoir que t’avais le droit.

        A vrai dire je me demandais s’ils ne t’avaient pas collé à cayenne ^^

        1. Nemrod

          Ah les masques…
          J’ai fait cavalier seul depuis le début.
          J’en avais pour les toubibs 3 semaines avant l’ars.
          J’en ai commandé et reçu et vendu alors que j’avais ou pas le droit.
          Maintenant qu’il va y en avoir partout je refile la patate chaude et les prix bloqué aux autres.

  18. Reddef

    Moi qui suis fonctionnaire, nous ne sommes pas là pour gagner de l’ argent mais le dépenser.
    Les responsables et autres chefs sont les marionnettes au main des élus qui se battent entre eux pour leurs ambitions personnelles en manipulant l’ opinion Et les fonctionnaires qui exécute servilement et grogne régulièrement mais personne ne bouge et celui qui ose remettre en cause ce système à bout de souffle et vite remis à l’ ordre.

  19. glot

    Comme par hasard, un des premiers reportages au journal de TF1 de 13h , montrant une rentrée scolaire qui se passe globalement bien a été tournée dans une école privée (saint joseph ) !
    D’un autre côté, on sait que pour les établissements publics, les syndicats ont tout fait pour qu’il n’y ait pas de retour en classes…. avant début septembre.
    CPEF

      1. Calvin

        Le problème n’est pas là.
        Jusqu’en septembre, ce sera de la garderie, c’est évident.
        Pour ceux qui ne télétravaillent pas et qui ont un boulot, la question est : que faire des enfants ?
        Les classes qui ferment vont encore pénaliser la classe moyenne, pas les plus pauvres sans travail ni les plus riches qui ont des ressources.

        1. ~~Tribuliste~~

          On peut en vendre quelques-uns en roumanie, les autres on les met au travail (ramasser les mégots, trier les pet(s)) pour que l’envie de bosser à l’école devienne criante ;))

          Plus sérieusement si les parents bossent ils peuvent pourvoir à tout, l’état en a bien conscience. Pour les autres c’est la routine, avec pour seul problème d’avoir les allocs dans les pattes.

          1. Pheldge

            bin, déjà, ils ont leurs congés annuels, et sinon, y’a les centres aérés, et les colos, non ? ah et les grands renpas également 😉

            1. sam player

              Y a 2 mois mini de vacances en été… t’es p-e pas au courant :mrgreen:

              Centre aéré… bah c’est aéré ça craint rien…

              Colo… ah oui payé par la CAF… bah ils ont qu’à demander à la CAF…

              En dernière limite, y a qu’à demander à l’état, c’est lui qu’a foutu tout le monde dans ce merdier, qu’a pondu des trucs infaisables pour le déconfinement… et on en sortira pas…

              1. Al Bundy

                Heuuu, nous collions les gamins au centre aéré, pas de famille a qui les fourguer durant les 8 mois de vacances annuelle du corps ensaignant (coucou Elie ^^) mais en ce moment, ben y’en a pas, j’imagine que ça doit poser des blême de logistique à certains…

                Les colos, c’est foutu on arrive à des tarifs qu’il vaut mieux les envoyer à Dubaï avec babysister et CB open, une fois on a craqué, 15 jours stage kayak pour 1 gosse, pas loin de Lourdes mais pas de miracles vu le tarif pas de vacances pour nous.

                1. sam player

                  Oui les colos avec toutes les normes et règlements (35h, congés, nbre de moniteurs par gosse, toujours 2 monos, : pédophilie, diététique, sorties encadrés obligatoires par bus, airbus en bout de tarmac, activités de luxe…), c’est effectivement pas donné quand t’es juste au-dessus du trait.
                  P’tain mes parents nous envoyaient 1 mois en colo et ils roulaient pas sur l’or…

                  1. Al Bundy

                    et escabeau maxi une marche, après c’est dangereux

                    Ouais, moi aussi, colo un mois tt les ans, j’ai encore en mémoire cette fille en face de moi qu’a dû rebouffer ses patates qu’elle avait vomi ds son assiette pour faire sa princesse qu’aime pas les patates. y’a des trucs comme ça, qui marquent.

                    En activités, y’avait un ptit ruisseau alors on récupérait les sangsues pour les faire gonfler sur nos mollets, une fois bien pleine on repeignait les murs du stalag ^^

  20. Deres

    http://www.msn.com/fr-fr/actualite/coronavirus/enquete-franceinfo-d%c3%a9pistage-du-covid-19-pourquoi-la-france-est-encore-loin-de-lobjectif-de-700-000-tests-virologiques-par-semaine/ar-BB13TeyI?ocid=ientp

    Cet article sur les tests est en fait assez parlant : les moyens ont les a, le problème c’est la centralisation et l’administration. Dans les faits, seules les moyens des gros CHU sont réellement utilisés alors que des semaines de délais sont nécessaires pour obtenir des autorisations administratives pour les autres. Et même après, en fait les CHU conservent les malades et les prélèvements en priorité pour eux. En effet, chacune des entités administratives lutte pour avoir plus de moyen pour eux, pas pour lutter globalement. Donc au final, plutôt que d’utiliser tous les moyens existants en France, on préfère commander des nouvelles machines neuves en Chine pour augmenter les capacités des CHU même si il faut deux mois d’attente et former un nouveau personnel. Et pendant ce temps là, les chercheurs, les petits labos et les labos vétérinaires attendent d’être sollicités et font le pied de grue. Les entités administratives demanderont ensuite encore plus de moyens à hauteur de leur débordement pendant ces deux mois, débordement totalement artificiel créé par leur volonté de ne jamais rien déléguer.

    Cela explique aussi probablement qu’après les appels aux secours des hôpitaux, els transferts de malades se soient fait en réalité au compte-goutte. le but était d’avoir plus de moyen sur place et surtout pas de partager cette nouvelle source de pouvoir que sont les malades. le tout se fait aussi sur le dos des soignants …

    1. Al Bundy

       » En effet, chacune des entités administratives lutte pour avoir plus de moyen pour eux »

      On dirait la recette de tout ce qui coince en collectivisme

      1. dg

        Il faut surtout commencer à piger, que dans la plupart des régions en France il n’y a jamais eu aucune surcharge des services de santé. Dans les zones les plus tendues, ca a été absorbé assez rapidement en augmentant les capacités.

        Idem aux US, où il semble que finalement, a NYC, ça n’ait pas été si surchargé que cela ou tout du moins les capacités n’ont pas completement explosé. Meme Cuomo, pourtant démocrate, l’avoue désormais. Et dans certains états, ça a été plutôt TRES tranquille.

        Sans nier que le corona ait posé des problèmes certains, faut arrêter de dire que ca a été l’apocalypse sanitaire. Les retours que j’en ai sont plus mitigés, c’est le moins que l’ont puisse dire. Y a eu quelques jours difficiles et puis ensuite ca a été géré. Pas grâce a l’administration évidemment, était il besoin de le préciser?

          1. dg

            Oui, il y en a eu, au début, dans les zones les plus impactées, notamment Est et RP. Privilégier les patients plus jeunes par rapport aux vieux ou très vieux dont les chances de survie en cas d’intubation étaient considérées comme faibles. Un collègue m’a dit qu’a la Pitié-Salpetriere, par exemple, au début, les réas ont pris cher.
            Attention, je ne dis pas que ça a été facile. Il y a eu une dizaine de jours très difficiles mais la réorganisation des services, l’extension du nombre de lits et la mobilisation des anesthésistes et des infirmières de bloc a permis d’augmenter très vite les capacités du système à faire face.Et dans les zones ou ils ont eu le temps de bien se préparer comme la Bretagne, par exemple, ça s’est passé plutôt bien.
            Comprenons nous bien, ce h’est pas une critique de ma part, bien au contraire. L’épidémie a montré la résilience du système, et le fait que des milliers de soignants, médecins infirmières, biologistes, manips radios, internes, étudiants, aides-soignantes, hygiénistes, bénévoles et j’en passe se sont arrachés pour limiter au max l’impact de la catastrophe. Parce que c’est leur boulot.
            iIs méritent un immense respect.

            1. sam player

              “… se sont arrachés pour limiter au max l’impact de la catastrophe. Parce que c’est leur boulot.”

              C’est un problème, je pense, et pas que dans le domaine de la santé.
              Quand chaque jour tu te défonces pour pallier les défaillances du système, les défaillances sont surpassées et personne ne voit les catastrophes évitées puisqu’elles n’ont pas eu lieu… et même toi dg en vient à louer ce système résilient… c’est dire…

              Perso j’ai démissionné (industrie) car au bout d’un moment c’est épuisant de porter le système sur ses épaules et rattraper les conneries des autres.

              1. dg

                Sans nier les réels problèmes qu’il y a au quotidien à l’hôpital en France, c’était quand même une situation exceptionnelle.
                Pour moi, la plus grosse connerie, c’est quand même l’histoire des masques et des tests et l’absence de protection dans les EPHAD. Ça a l’air d’ailleurs d’être une connerie assez bien partagée par pas mal de pays dits « riches » si j’ai bien compris.

  21. Gaeloup

    Confinés in fine dans un déconfinement sans fin, feint-on défaits de rester sur notre faim ? Coups bas ou coups fins de cons sans finesse au cerveau en couffin, qu’enfin en verra t-on la fin ? Nos suzerains finassent et finalisent le confinement de nos finances à tailler avec affamement. Là ce sera la fin.

  22. durru

    « le bilan repart à la hausse »
    Ils sont d’une naïveté confondante ces journaleux… Depuis deux mois que ça dure, ils ont toujours pas compris. Le bilan est *toujours* reparti à la hausse après un week-end en France.

      1. durru

        Aussi flagrant, il n’y a qu’en France. Et la raison est évidente.
        Mais c’est amusant de voir, deux mois après, que les journaleux s’en émeuvent encore pour une histoire de bureaucratie.

          1. durru

            Et les journalopes suédois sont tout aussi émerveillés chaque lundi, lorsque les chiffres remontent « bizarrement » ?

  23. faustur

    Petite devinette: Trouver ma nationalité.
    -Pendant une épidémie, je n’ai pas le droit de porter un masque, mais ce masque devient obligatoire dès que la fin de l’épidémie se profile.
    -Je dois me trimbaler avec une autorisation de déplacement que je me suis faite à…moi-même!
    -Mon gouvernement sait plusieurs mois auparavant qu’une épidémie majeure se prépare en Chine, mais n’en tient pas compte, et interdit le seul médicament qui ait une chance d’avoir une action.
    -La veille d’un confinement dicté par l’impréparation, le gouvernement convoque l’ensemble des électeurs aux urnes.
    -Mes médias se moquent en permanence des USA et du Brésil, qui ont pourtant au moins deux fois moins de morts par million d’habitants que mon pays.
    Je suis, je suis…?
    Ceux qui répondront « baisé » auront raison, mais je rappelle qu’on cherche une nationalité…

    1. durru

      Y’a la Russie aussi qui est passée à la troisième place des pays les plus « contaminés ». Ils oublient juste de dire quel est le nombre de décès là-bas, ainsi que le nombre de tests (si on cherche pas, on risque pas de trouver…)

    2. sam player

      1- Si ça bouge, on taxe
      2- Si ca bouge encore, on réglemente
      3- Quand ça bouge plus, on subventionne

      Stage 3 : on y est
      “ Automobile: Bruno Le Maire veut des relocalisations en échange de l’aide de l’État”
      (lefigaro.fr)

      1. Le Gnôme

        Les aides d’Etat vont coûter cher aux entreprises bénéficiaires. Mieux vaut les refuser quand c’est possible et se financer autrement.

        1. sam player

          Oui et non pour les aides.
          Les engagements perpétuels étant interdits, en général, genre non licenciements, l’engagement est sur 3 ans.

          C’est pour cela que généralement (apporteurs privés), la meilleure aide si l’on veut influer durablement sur les décisions, c’est d’apporter en capital… mais en France c’est rarement la solution choisir par les zélites et c’est tant mieux…

          Pendant que je suis là:
          Air france: 7 milliards pour 55’000 employés.
          Cafés, restaurants ca doit bien faire 1 million d’employés: donc 130 milliards d’aide… poisson d’avril… hi hi

          1. Dr Slump

            Pas sûr d’avoir compris… Pourquoi « oui et non pour les aides » dans ce cas, quelle autre solution les zélites auraient-elles? Des capitaux « publics »? euh…

            1. sam player

              Le Gnôme dit qu’il vaut mieux refuser les aides:
              Oui : si on en a les moyens ou si on a d’autres solutions telles que appel aux actionnaires existants ou à de nouveaux actionnaires. D’où l’intérêt de chouchouter ses actionnaires, ce que bcp ne comprennent pas lors de la distribution de dividendes : c’est de la fidélisation, vous comptez sur nous, on compte sur vous…

              Non : car un engagement de 3 ans de ne pas licencier, de conserver une unité de production etc… c’est pas la mort…

              1. Dr Slump

                Ok. Mais je pense que des exonérations fiscales sans engagement seraient plus efficaces. A court terme c’est sympa de recevoir de l’argent frais gratuit mais à plus long terme on en paye lourdement les conséquences (ce qu’on ne voit pas). Des aides soumises à condition sont payées avec l’argent des autres, doivent passer par les circuits administratifs, et instaurent une relation de sujétion envers l’état. En fait, les, subventions c’est le triple effet kiss cool, la triple peine pour un peu d’argent ponctuel.

                1. sam player

                  Aides ou exonérations fiscales pour moi c’est kif-kif et aussi payé par les autres vu que ce qu’on enlève d’un côté dans un budget il faut bien le rajouter d’un autre côté.

                  Y a un problème à aider une entreprise d’un secteur (après lui avoir tiré dans les pattes) et de ne pas aider les autres : ca créé un avantage.

                  Je crois plutôt que les entreprises devraient demander un dédommagement à l’état pour cette connerie de confinement.

                  1. Dr Slump

                    C’est pas kif kif si en mêmê temps que des exo, l’état suspend aussi toutes subventions, et en profite pour réduire le poids des administrations dédiées… mais bon, t’auras compris, autant rêver de mettre Margot Robbie dans ma décapotable.

                    1. sam player

                      Dr… fais gaffe, t’écris sur des blogs en dormant !

                      Margot… ton téléphone va sonner…

                    1. sam player

                      Cépacher…

                      Bah l’état et ceux qui ont voté…
                      Ceux qui n’ont pas voté ne sont pas responsables hi hi

                    2. Pheldge

                      Ceux qui n’ont pas voté, paient quand même ! quand bien même, ils se seraient organisés pour ne plus apparaître dans les livres de la sécu/URSAFF voire de la DGFIP, croyant ainsi échapper à la voracité étatique, il n’en demeurent pas moins des contribuables, via les impôts indirects et taxes diverses …

                    3. sam player

                      Ce que je voulais dire Pheldge, c’est ceux qui ont voté qui devraient assumer… (c’est pas ce qui est, c’est sûr, mais c’est ce qui devrait être)

                    4. Pheldge

                      « ce que je voulais dire … » oui, oui, c’est ça, raccrape-toi aux branches … 😉

              2. Aristarkke

                Dans le cas de Peugeot, il reste les actionnaires de la famille elle-même. Quelle bonne action ont-ils faite quand ils ont compris ou seulement admis qu’avoir le patronyme ne donnait pas automatiquement la capacité d’occuper les postes qu’ils s’octroyaient dans l’entreprise.

            1. Al Bundy

              Le modèle social Français, 10 % régulièrement jusqu’à ce que mort s’ensuive, c’est vraiment des débiles adeptes de la saignée.

              Ha ben du coup j’ai trouvé mon film du soir, s’il y a encore des ignorant(e)s, Dracula by Francis Ford Coppola, c’est plus qu’une merveille

      2. sam player

        Lemaire veut que les constructeurs investissent dans des usines de fabrication de batteries pour véhicules électriques : complètement ravagé, aucune culture industrielle, la plantation de bananiers en métropole aurait plus de chances de réussir…

        1. Dr Slump

          Lemaire veut aussi créer des usines de fabrication de masques de grande capacité en France, avec des objectifs complètement délirants. On m’a appris des choses intéressantes à ce sujet, genre « livrer une machine de montage de masques en 1 mois » (normalement c’est de l’ordre de 4 mois). Le savoir-faire est là, mais les conneries de Lemaire ne manqueront pas, j’en prends le pari, de favoriser les connivences avec de grosses boites à grand coup de subventions. La quasi-totalité des masques est importée de Chine, les 2 ou 3 petites structures qui produisent en France ne fournissent que du stock-tampon de dépannage, et pour la « relocalisation »… les chinois du Sentier sont déjà sur le coup… lol!
          Lemaire réussit à contredire l’adage étatique « too big to fail »: avec lui, c’est too big to succeed.

        2. Dr Slump

          D’ailleurs je crois que je pourrais proposer l’histoire à Hash, parce que c’est un excellent cas pratique pour illustrer comment notre état, en prétendant faire vivre l’économie du pays, ne fait que la bousiller.

        3. douar

          Le PDG de PSA ne veut pas de l’aide de l’Etat: ça fausse la concurrence dit-il.
          Et il ne dit pas mais le pense sans doute très fort, qu’une aide de l’Etat entraine des contreparties qui sont des boulets aux pieds (genre obligation de développer les VE…).
          Allez, Bruno, prends ça dans les dents.

          1. Aristarkke

            Il a déjà l’état comme actionnaire. Cela lui suffit amplement… Quant aux VE, il est tenu d’en faire selon les directives UE.

      3. Pheldge

        sam, je m’ai permis de te recopier, mais bon vu que la citation à Reagan elle est publique, que le lien du Figaro aussi, je te dois rien comme droits d’hauteur 😉

          1. Pheldge

            non, j’ai pris l’habitude de signaler mes emprunts, en général je mets « lu sur le net » pour dire que je ne suis pas l’auteur. Là, j’avais cité Reagan il y a 2 jours et c’est ce qui avait réveillé mon vieux copain. Moi,gentil comme tu me connais, j’avais proposé une paix des braves, non agression. Sauf que là, il vient de partager l’édito de Joffrin genre la fracture sociale, que c’est dégueulasse, les privilégiés qui sont à l’abri au télé-travail, alors que lui est enseignant chercheur de Grand Ecole planqué au chaud à l’I….A !
            Histoire de rigoler – tu connais mon humour ravageur et mon côté taquin – , j’ai invoqué germinal, Potemkine et coup de grâce, les mânes de Lénine 😉

            1. Al Bundy

              « en général je mets « lu sur le net » pour dire que je ne suis pas l’auteur. »

              T’as raison, ne laissons pas le doute planer ^^

      4. deres

        On sait comment cela finit. Les projets en cours d’ouvertures d’atelier seront appelez relocalisation pendant que l’on fermera d’autres grandes usines pour compenser. Donc au final, la quantité globale de travail chez nous continuera à diminuer tout en touchant des subventions en hausse, ce qui revient à financer les délocalisations.

  24. sam player

    Hi hi une 3ème attestation… pour les déplacements de plus de 100km qui font franchir les frontières du département (oui, y en a qui ont réalisé qu’on peut habiter en limite ou que des départements font plus de 100km).

    Le déconfinement c’est une attestation de plus… la machine est lancée… faudra en plus une attestation de domicile (ça m’avait étonné précédemment puisqu’il suffisait de changer son adresse sur l’attestation pour aller où on veut comme si on rentrait chez soi)… ah et il faut aussi un document officiel justifiant le déplacement (mise sous écrou? ou ma grand-mère est morte pour la 3ème fois)…

    La machine est lancée, c’est pas prêt de s’arrêter, on parie que hors coronavirus ce truc des attestations va ressortir un jour ou l’autre pour les déplacements gaïa compatibles ou autres…

    1. Le Gnôme

      Attestation de domicile de moins d’un an, j’en déduis que la carte d’identité ou la carte grise de plus d’un an ne sont pas valables.

      1. sam player

        Une carte d’identité n’est pas une attestation de domicile car il n’y a pas obligation de faire le changement d’adresse…
        Carte grise… hum… c’est en théorie un lien unidirectionnel entre une voiture et le domicile de son propriétaire… et non entre le propriétaire et son domicile.
        Ce qui peut servir d’attestation de domicile est listé sur une page de gouv.fr

        1. durru

          « il n’y a pas obligation de faire le changement d’adresse »
          Mieux encore, si le changement se fait dans le même département, les services de l’Etat vont carrément refuser de le faire.

      2. Aristarkke

        Il faut la copie d’une facture d’eau, d’électricité, téléphone fixe, gaz ou de TH avec adresses du bien taxé et postale identiques. Bref, on continue à déboiser allègrement.

      3. Higgins

        Eh non. C’est là l’extraordinaire puissance de l’Administration. Un simple PQ avec le tampon EDF suffit mais un avis d’imposition n’est a priori pas suffisant. Quant à la pièce d’identité et sauf erreur de ma part et bien qu’elle soit fortement recommandée, elle n’a encore rien d’obligatoire dans ce pays. A vérifier pour ce dernier point.

        1. Aristarkke

          Celui de la TH avec adresses identiques ne suffirait pas ? Pourtant quelle belle attestation (coûteuse) de domiciliation !

  25. Rick Enbacker

    https:/ /www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/deconfinement-l-alcool-interdit-sur-les-berges-a-paris-apres-l-evacuation-du-canal-saint-martin_3960261.html#xtor=AL-79-[article]-[connexe]

    Le retour de la prohibition : Elliott Castaness en action

    1. baretous

      faut dire les bords du canal saint martin c’est un peu le pôle emploi de l »évenementiel »…. « t’aurais pas un contrat d’une semaine pour avoir le quota d’heures pour toucher le chômage ? »

    1. sam player

      Je préfère la journée des secrétaires : une fois j’avais offert des fleurs à la femme du boss qui se prenait pour le boss numéro 2… ca l’a remise à sa place… 😀

    2. Al Bundy

      En fait c’est repris du tweeter gendarmerie de mon coin et c’est le « Une petite pensée matinale » qui m’a fait rire, si tu vois ce que je veux dire…

      Pas mal le coup des fleurs ^^

    3. kekoresin

      J’ai monté un chapiteau ce matin pour les accueillir comme il se doigt.

      Sam, le coup des fleurs c’est top niveau 🙂

    4. Aristarkke

      Illustrée par la photo du jour Bing par le vitrail de Florence Nightingale, la célèbre infirmière british dans son musée éponyme.

  26. durru

    Si même le dernier repaire des libéraux sans frontières, Contrepoints, s’y met, on est mal…
    Voilà ce que j’ai pu y lire ce matin : « la décision de lockdown, en complément d’autres actions, ne réduit que de 5 % le nombre de nouveaux cas parmi les 20 pays étudiés (dont la France), un impact bien moindre que celui d’autres mesures moins contraignantes (interdiction des rassemblements, fermeture des frontières, etc). »
    Quand les plus grands experts nous ont certifié à maintes reprises que ça ne sert à rien de fermer les frontières. Affligeant…

  27. Deres

    Après avoir obligé la France à s’arrêter en offrant un chômage partiel très généreux motivant les salariés et les entrepreneurs à l’appliquer, le gouvernement ne veut maintenant plus payer pour ses erreurs. Autrement dit, il le laisse les entrepreneurs se débrouiller avec leurs salariés qui maintenant « ont droit » au chômage partiel sur décision personnel (déclaration sur l’honneur que l’on ne peut faire autrement). Et le moindre non respect des 45 pages de règles sur les locaux de travail peut se finir au tribunal avec droit de retrait. Les chiffres commencent à tomber et notre PIB serait tomber de 25% contre 5% aux USA pendant le confinement …

    https://www.linkedin.com/feed/news/ch%C3%B4mage-partiel-le-dispositif-bient%C3%B4t-revu-4118785/

    1. Higgins

      C’est réellement impressionnant de mauvaise foi et de bêtise. Perso, je suis fana que ce gouvernement soit mis au chômage total.

      1. Deres

        Je pense malheureusement que la responsabilité du gouvernement est l’arbre qui cache la forêt. Il n’est que la tête d’un système administratif complètement pourri. Même quand (parfois …) il cherche à bien faire, il échoue car les niveaux d’en dessous sabotent systématiquement son action.

        Tout ce que je lis sur la gestion des masques, des tests, de la saturation des services de réanimation, etc montre que le fond du problème est la sur-administration française. En plus de nous coûter très cher, cela diminue la réactivité du système et le bloque complètement via les querelles d’autorité et la défense des pré carrées de chacun.

        L’exemple typique est dans tous les domaines le fait que les entreprises privés ne sont jamais sollicités et attendent crédulement en levant la main alors que le message officiel est au débordement complet du système. On l’a vu sur les places en réanimation avec les cliniques signalant qu’elles avaient des places libres y compris dans les régions où les hôpitaux publics sont soit disant saturés. Puis dans les fameux transferts de patients finalement au compte-goutte. Par les chercheurs, les laboratoires privés et les vétérinaires rappelant qu’ils pouvaient tester eux aussi mais qui sont après deux mois d’attentes toujours très peu sollicités car les CHU testent en interne et préfère attendre de nouvelles machines venant de Chine. Par les personnels soignants des autres services qui croyaient benoitement qu’on allait les mobiliser en soutien mais à qui ont n’a jamais rien demandé. Même dans les informations qui ne sont pas remontés ou avec des formats spécifiques par régions car le savoir c’est le pouvoir.

        Une administration ne demande jamais d’aide et de soutien. Elle demande plus de moyens et cherche à les pérenniser. Les services s’occupant du coronavirus en exclusivité ne diminuerons jamais en effectif. Les laboratoires internes de tests dans les CHU existeront définitivement. Toutes les commissions et cellules de de coordination montés seront permanentes. le coût de la santé publique en France va faire cette année un joli bond sans pour autant augmenter le service rendu.

        1. sam player

          J’ai l’impression que chaque hôpital veut conserver ses malades, ses tests etc… car c’est de la facturation plein pot… (maladie nouvelle : donc doit pas y avoir besoin de respecter une nomenclature rigide pour les actes) pour rattraper la gabegie courante…

          Un peu comme si une PME avait pris un trop gros marché et qu’elle veuille faire tout elle-même, sans sous-traitants, pour conserver TOUTE la marge…

        2. Al Bundy

          « le fond du problème est la sur-administration française. »

          haaaa….et de 1…

          On pourrait avoir JC en personne à la tête du gvt que rien ne changerait a part des broutilles comme l’eau en vin.

          « L’exemple typique est dans tous les domaines le fait que les entreprises privés ne sont jamais sollicités et attendent crédulement en levant la main  »

          non

        3. turlututu

          Ma fille est Kiné libérale, Comme son cabinet était fermé en avril elle s’est inscrite sur je ne sais quel site officiel pour se mettre à disposition. Elle n’a jamais reçu de réponse alors qu’à grand renfort de publicité on disait que l’on faisait venir des soignants d’autres structures publiques, dont des kiné, pour aider les hôpitaux parisiens débordés.
          En fait je pense que les autorités ne souhaitent absolument pas que le privé et son efficacité vienne mettre ses pattes dans les combines du public qui deviendraient alors connues de tous !
          Ainsi lorsqu’elle était étudiante en stage mkde elle a eu l’occasion de faire des stages à l’hôpital : arrivée à 9h00 départ à 16h00. Début de travail effectif le matin vers 10h (après soins/toilette). Déjeuner des patients vers 11h30 fin repas/ménage vers 13h30. Reprise des soins à 13h30 fin des soins 16h00 : temps disponible pour le travail effectif : 1h30 le matin +2h30 l’après midi = 4 heures/jour !

    2. Rick Enbacker

      Cette connasse a même eu le culot de dire que le secteur public devait arrêter de payer pour le secteur privé.alors que c’est contraire

      1. P&C

        Blasphème !
        L’état peut tout, l’état est tout. Tu devrais compter de bosser et payer ton obole.

        Allez, récites 10 Greta et 5 A38, fais une donation volontaire sur ton IR, et c’est bon.

    3. Rick Enbacker

      https:/ /www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/deconfinement-en-quelques-mois-on-va-avoir-gagne-plusieurs-annees-de-politique-cyclable-se-rejouit-elisabeth-borne_3960687.html#xtor=AL-79-[article]-[connexe]

      A connasse, connasse et demi, elle doit le prendre souvent le vélo, la borgne kilométrique bornée…

    4. ~~Tribuliste~~

      La petite loi Avia arrive, premier step d’une reconstruction de la société par ‘amour. Oubliez le pib, profit et autres épargnes, bientôt ouvrir la bouche par mécontentement sera plus risqué que taper sur un flic.

    1. Pythagore

      J’ai un collègue qui m’a expliqué, il y a env. une semaine que le premier truc que l’Inde a réouvert sont les magasins de ventes d’alcool (apparemment d’état) car….ca fait rentrer les tataxes.

      1. Aristarkke

        L’islam est pourtant bien présent dans ce pays. Mais seulement à hauteur de 14% de la population. Donc, c’est passé.

        1. Pheldge

          dans des régions bien délimitées me semble-t-il, c’est pas du tout pareil ! le Major qui connait ce pays sur le bout des doigts pourrait nous en dire plus 😉

          1. sam player

            Oui côté Bangladesh à l’est et côté Pakistan et Afghanistan à l’ouest… et quelques clusters…
            Ne pas oublier que Delhi a été un sultanat il y a 500 ans…

            Le Major parle souvent de l’Hindu Kush… ca fait rêver… ca veut dire massacre des hindous

          2. Pheldge

            j’ai surtout cru comprendre, qu’entre hindous et musulmans, il y a une haine féroce, et que quand ils se foutent sur la tronche, ils ne font pas semblant …

    2. ~~Tribuliste~~

      « Au Goujarat, la journée de travail passera de 8 à 12 heures. Au Madhya Pradesh, les entreprises de moins de 40 salariés ne seront plus tenues de respecter les normes de sécurité industrielle, les nouvelles usines seront exemptées des règles basiques d’accès aux toilettes ou de congés payés, et enfin, elles n’auront plus besoin d’informer le ministère du Travail en cas d’accident du travail »

      Ça ne plaisante pas… pour les horaires parce que pour le reste je doute qu’ils se cassaient la tête avec la main d’oeuvre.

  28. Rick Enbacker

    https:/ /www.clubic.com/pro/entreprises/tesla/actualite-1030-tesla-reprend-la-production-en-toute-illegalite.html

    Les commentaires…

    1. bibi

      Vu que les hôpitaux français détiennent le record mondial des pays de l’OCDE en matière d’infections nosocomiales, avec pour raison première le laxisme des soignants (combien de fois ai-je vu des soignants rentrer dans une chambre sans se désinfecter les mains malgré la présence d’un distributeur de gel opérationnel, à moins de deux mètres), il ne faut pas s’attendre en temps de crise avec un manque de moyen matériel à ce que les choses aillent mieux.

      1. sam player

        Le pompon c’est quand l’AS s’approche de toi avec ton plateau plein d’une main et la lavette de l’autre… elle gagne du temps… et toi aussi, en 10 secondes t’as visité tous les malades de l’étage…

    1. Al Bundy

      C’est la gosse qui tente de lui expliquer. Pas gagné…

      C’ est une catastrophe impossible à mesurer.

      https:// pbs.twimg.com/media/EXzymh9WoAA85rP.png:large

      Les gamins, déjà pas très vaillant, tous sous prozac ou sous corde d’ici quelques années grâce à l’hystérie covid19. Pis il se reproduiront plus qu’à distance, c’est plus sûr, objectif atteint

      Pour moins de 300.000 morts en fin de vie, on peu désormais utiliser le squelette de Goebbels comme mouvement perpétuel.

    1. Al Bundy

      « ça vous sort quoi en prédictif ? »

      un sticker avec une femme à poil, c’est con, j’aime pas les poils ça se coince. Mâle foutu leur truc.

          1. sam player

            À un gars qui voulait se faire faire des plaques avec le numéro d’un département de destination pour un week-end, je lui dis que des autocollants existent : j’ai eu à peine fini, de taper le mot «autocoll… » que la première réponse était celle là alors que je n’ai jamais fait cette recherche auparavant sur aucun de mes appareils…

                1. Dr Slump

                  Ça n’a pourtant plus aucune signification légale. Y’a plein de 83 et de 2b dans mon coin depuis que la nouvelle immatriculation a été mise en place, c’est pas parce que les Corses ont soudainement migré dans la Loire…

                  1. sam player

                    Pour ceux qui n’avaient pas compris : c’est pour se faire moins repérer lors de déplacements de plus de 100km… et vu le prédictif de Google, y en a plein qui ont eu l’idée…

                    1. Al Bundy

                      les « poulets » n’arrêtent pas 100 % des véhicules, imagine le bordel….

                    2. Dr Slump

                      J’avais bien compris, je ne suis pas idiot à ce point, mais c’est supposer que la police va cibler ses contrôles d’après le département des plaques d’immatriculation, qui ne correspondent plus au lieu de résidence (comme pour la carte d’identité). Je veux bien que les policiers soient idiots… mais pas à ce point.
                      Mon avis est qu’ils continueront avec leur méthode habituelle, contrôles aléatoires par zones successives, en se postant à des points stratégiques.

                    3. sam player

                      Dr c’est un élément parmi d’autres qui font que tu peux faire partie de la cible.
                      Une fois que je redescendais du Luxembourg par l’autoroute avec force produits de contrebande, un de mes codes à grillé.
                      Je me suis prestement arrêté dans une station service pour le changer sous la pluie… pas la peine de tenter le diable…

                    4. sam player

                      Presque 20 balles l’ampoule alors que je les achète aux alentours d’1.50€ généralement…

                    5. Al Bundy

                      « pas la peine de tenter le diable… »

                      Pareil, comme je suis un peu en retard sur mon CT je fais tout pour passer sous les radars.

                      L’illégalité rend respectueux des lois.

                      Hum….

                    6. Higgins

                      Attention, le Léviathan est machiavélique : https:/ /www.lci.fr/amp/population/deconfinement-attention-le-justificatif-de-domicile-est-aussi-necessaire-pour-les-deplacements-de-moins-de-100-km-2153579.html

                    7. sam player

                      Major, c’est logique mais c’est encore un truc auquel ils n’avaient pas pensé.

                      Je serai curieux de savoir s’il y a un décret de prévu là-dessus, parce que sinon c’est de la décision arbitraire… et chacun va faire sa réglementation dans son coin…

                    8. sam player

                      Mais bon, on peut aussi avoir choisi de se confiner avec son amoureuse… et on n’a donc pas forcément une attestation de domicile avec la bonne adresse…

                    9. Aristarkke

                      Sam, mon attestation d’artisan qui m’a évité la prune Covid à Peronne, je ne dois pas être le seul à y avoir eu recours…
                      Il va falloir se faire appeler préalablement à l’aide par une tante Jeanne, façon Gilbert Becaud. Regardez, M’sieu l’agent, les SMS angoissés de ma tante!
                      Je vais peut être passer au rang cousine pour éviter qu’il ait un doute sur les capacités technologiques d’une centenaire (an moins disant !)

            1. Pheldge

              « je n’ai jamais fait cette recherche auparavant « , bon, bin, y’a un voleur qui s’est introduit chez toi ! c’est comme moi, mon stock de bières fond à vue d’oeil, c’est que quelqu’un vient me les boire ! et en plus il a le toupet de laisser les canettes vides …

              1. RV

                C’est bizarre, cette propension qu’ont les canettes à s’ouvrir toutes seules et la bière à s’évaporer… Je commence à avoir du mal à me défendre d’accusations d’ivrognerie. 🙁

                1. Pheldge

                  ça fait plaisir de voir que je ne suis pas la seule victime de ce genre d’agissements ! c’est donc bien un complot. Mais qui alors, Trump ? Poutine ? Soros ?

  29. Rick Enbacker

    Après Paris, Lyon :

    https:/ /fr.news.yahoo.com/deconfinement-apres-paris-les-masques-distribues-par-la-ville-de-lyon-critiques-145106996.html

    C’est un concours de clowneries…

    1. sam player

      C’est bizarre : quand c’est des masques fournis par le service public, ils disent que c’est de la daube* mais quand il s’agit de l’instruction fournie par le le service public, ils ne s’en rendent pas compte.

      * : c’est juste pas très joli, mais adapté. Ils veulent pas le modèle Diesel ou Gucci non plus… c’est «gratuit » !

  30. RV

    En Arabie saoudite, MBS serre les vis. Fini de rigoler avec le fric gratuit qui tombe du ciel:
    https:/ /francais.rt.com/economie/75023-tva-triplee-allocations-supprimees-arabie-saoudite-joue-austerite-contre-crise-petroliere

    1. P&C

      Ils en ont plus… problème : non seulement les saoudiens y sont habitués, mais en plus la paix civile ne tient qu’à ça.
      En dehors du pétrole et du pèlerinage, il n’y a aucune rentrée d’argent, l’état a encore une structure tribale, les saoudiens ont été habitués à ne rien branler, ce sont les étrangers qui font tourner la machine économique.

  31. Al Bundy

    « Quand la loi Avia sera passée, est ce qu’on aura le droit de faire des blagues débiles genre : « Qu’est ce que fait Mimie Mathy pour se détendre ? Elle se fait couler un lavabo ». Ou bien est ce qu’on aura plus le droit ? C’est pas vraiment de la haine ça si ? »

    ptdr ^^

    La loi de la croqueuse de taxi est une catastrophe, tu vas y mettre les dents H ?

  32. Citoyen

     » Le Monde d’Après sera un Monde d’Avant en pire  »

    Eh oui, H16 … Si les clowns polytocards, veulent « mettre d’épais bâtons dans les roues de toute reprise » …, et « fusiller dans l’œuf toute reprise d’activité économique »… , le réel risque de les rattraper plus vite qu’ils ne le voudraient …, au point de les priver de petits fours !…
    En effet, des estimations, concernant les effets secondaires du virus chinois, commencent à tomber …
    Pour n’évoquer que deux sujet de choix, parmi d’autres …
    Au niveau mondial …, c’est seulement dans les 436 millions d’entreprises, qui sont menacées de faillite …(une paille), et l’OIT entrevoit 1,25 milliards d’emplois exposés à licenciement ! … Rien que ça !… Pour l’instant …
    A voir ici :
    https://www.euractiv.fr/section/economie/news/la-faillite-menace-436-millions-dentreprises-dans-le-monde/
    https://www.lefigaro.fr/social/coronavirus-1-25-milliard-de-travailleurs-courent-un-risque-de-licenciement-ou-de-reduction-de-salaire-selon-l-oit-20200407

    Le programme des réjouissances est à la hauteur des attentes !…
    Dans les mois qui viennent, ça promet d’être très festif !…

      1. Citoyen

        Pire que Schumpeter ! … Pour la destruction, y’ a ce qu’il faut !… Pour la création, faudra repasser, y’ en a plus en stock !…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.