La liberté mise en pièces par la peur

S’il y a bien une émotion particulièrement commode pour diriger la foule, c’est bien la peur. Cela fait passer presque instantanément la grande majorité des individus en mode « réflexes ».

Or, un réflexe simple lorsqu’on a peur est de simplement suivre le groupe parce qu’en moyenne, le groupe se trompe peu. Et si l’on a correctement orienté le groupe en lui faisant peur et en lui fournissant en même temps des solutions (de groupe, évidemment) qui répondent (fortuitement) à un agenda pratique pour celui qui manipule, le groupe fonce alors tête baissée vers la solution présentée, bonne ou mauvaise.

Bien utilisée, la peur fait en effet complètement oublier la liberté aux individus : la liberté, en laissant les possibilités ouvertes, n’apporte jamais de réponse immédiate, émotionnelle, instinctive et définitive aux dangers qu’on croit percevoir. Elle est toujours une réponse argumentée, raisonnée, pondérée et ne fait pas le poids devant les réponses instantanées, toutes faites et rassurantes par leur immédiateté.

Les adversaires de la liberté utilisent donc habilement la peur en multipliant les messages anxiogènes et les solutions toutes faites qui vont dans leur sens à eux : « La planète se réchauffe, vite, réduisons nos besoins en énergie, réduisons la population ! » ou encore « Vous allez mourir et atrocement en plus, vite barricadez-vous, ne bougez plus, taisez-vous, laissez l’État tout prendre en charge ! »…

Le besoin (pas nécessaire en réalité) de répondre vite, le caractère d’urgence (créé artificiellement) finissent par désarmer ceux qui ont l’habitude de la liberté lorsque le cadre se prête à la réflexion et à la pondération. Rapidement, les objections réfléchies sont complètement écrasées par les émotions et à la fin il ne reste plus qu’un groupe à peu près homogène d’individus qui se ruent vers les solutions proposées. Peu importe qu’elles n’ont de solution que le nom : ça marche pour diriger la foule et ça accroît sans cesse le pouvoir de ceux qui les proposent.

Le résultat très concret peut s’observer actuellement et il n’est pas beau à voir.

Assez rapidement, toujours en utilisant le prétexte de l’urgence et du caractère soi-disant exceptionnel, et grâce à l’intervention des médias qui, eux aussi, utilisent la peur d’autant mieux qu’elle fait vendre, on a mis en place une succession de confinements et de couvre-feux. Si leurs bénéfices sont parfaitement hypothétiques (« sans, il y aurait eu plus de morts patati patata »), les effets économiques, sociaux, politiques et même médicaux sont maintenant visibles (pas du tout hypothétiques) et catastrophiques.

Cependant, chaque nouveau confinement accepté par la foule apeurée brise un peu plus la résistance de ceux qui étaient auparavant indépendants, et qui deviennent de plus en plus soumis aux bons soins des dirigeants et de l’État à leur botte.

De façon habile, la réduction drastique, catastrophique même, de l’activité économique sera présentée comme bénéfique pour le climat. C’est faux, mais peu importe puisqu’il s’agit, là encore, de manipuler les foules, pas de les aider.

La suite logique a déjà été évoquée, sortie des cartons et la mise en musique ne tardera pas : la peur a fait des miracles et l’introduction d’un traçage permanent passe comme une lettre à la poste. Bien sûr, au début, on l’appellera « passeport médical » (pour ne pas effrayer le troupeau), puis « passeport vert » (qui permettra de vérifier l’adéquation comportementale avec l’agenda écologiste) puis enfin, ce sera le contrôle permanent des faits et gestes pour vérifier qu’ils sont en ligne avec la doxa officielle. Le procédé est transparent, simple, souple et cette doxa peut évoluer sans souci : le cheptel s’adaptera.

Bien évidemment, pour éviter la dissension, on laissera se développer la censure, le déplateformage et plus efficace encore, l’auto-censure (par pression sociale, depuis les groupes de Social Justice Warrior jusqu’aux fachos antifa pour taper du récalcitrant). Est-il vraiment besoin de revenir sur les derniers mouvements au sein de Facebook, Twitler et autres pour préciser ce point ?

L’accroissement de la pauvreté et la mise sous tutelle étatique d’un nombre croissant d’individus permet l’introduction d’un Revenu universel, magnifique étape dans l’asservissement le plus abject puisque ce principe est exactement équivalent à la distribution de nourriture « gratuite » aux animaux du zoo. On peut d’ores et déjà parier que la mise en place de ce système sera applaudi des deux mains par une proportion stupéfiante de Français.

Parallèlement, on continuera le grignotage de la propriété privée (en France, ça va à un rythme galopant ; il en ira de même partout ailleurs). Notez qu’on favorise déjà la location de tout et la possession de rien, la propriété privée étant maintenant de plus en plus ouvertement honnie, dans les médias, les discours politiques et les pensées jalouses de toujours plus d’individus.

Dans ce cadre, l’humain et ses services deviennent atomiques, parfaitement remplaçables. Les communistes, qui nient la notion même d’individu, se réjouiront – et se feront broyer à leur tour en devenant eux-mêmes des petits rouages anonymes d’une immense machine devenue folle.

Cette disparition de la propriété ne peut se faire sans une disparition complète de l’argent liquide anonyme. Cette disparition de toute transaction privée entraînera la disparition de toute possibilité de faire des affaires sans être fiscalisé, et surtout sans échapper au jugement permanent, à la scrutation de tous par tous : chaque transaction devenant publique, cela veut dire que tout le monde est jugé en permanence par tout le monde. La transparence totale que certains abrutis applaudissent des deux mains est évidemment un cauchemar abominable mais il faudra que ces abrutis la subissent pour comprendre pourquoi.

Ça tombe bien, on y va droit.

L’année passée nous a fourni une bien sévère leçon, celle que tous les efforts des libéraux sont vains s’ils ne parviennent pas à communiquer et amoindrir les sentiments de peur qui s’emparent de ceux qui connaissent mal la liberté.

Pire encore : on se rend compte qu’à mesure des progrès qui nous garantissent une diminution constante des dangers réels (guerres, catastrophes naturelles et même épidémies), les individus ont de plus en plus peur, de leur ombre, du changement, des autres, des frémissements de l’actualité ou de la liberté elle-même.

J'accepte les BTC et BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8
 

Commentaires462

          1. Aristarkke

            Je raille, Keko. Bien sûr que la baleine mange à l’occasion des petits poissons se trouvant au mauvais endroit et au mauvais moment, gobés dans le lot, sans même s’en apercevoir…
            Mais ce n’est juste pas sa nourriture principale…

            1. Gally

              Stricto sensu, les baleines sont des mysticètes, sous ordre des cétacés, et sont toutes à fanons.
              Un autre sous ordre des cétacés voit improprement certains de ses membres appelés « baleines », ou « baleines à dents », celui des odontocètes, mais vu que ledit sous ordre contient également les dauphins, les marsouins, les bélugas, …, c’est une erreur de considérer les cachalots ou les orques comme étant des baleines (surtout le second).

  1. hub

    Merci H de souligner que nous avons basculé dans un monde d’émotions où la raison a disparu.
    Dernier exemple en date de la peur : tout le monde réclame des vaccins mais pas le vaccin chinois, ni le vaccin russe… qui bien sûr sont politiquement fabriqués…

    1. kekoresin

      Là encore nos petits minables ne veulent pas se dédire de leurs petits coups de mentons lèvres serrées, coups inutiles car le roquet n’inquiètera jamais le rottweiler.

      Les sanctions envers la Russie, qui sont assouplies au moindre resserrement des vannes de gaz, paralysent littéralement les prises de décisions dans ce sens. De plus les médias d’état martèlent que Poutine est l’antéchrist qui empoisonne ses opposants si gentils, comme Navalny qui propose l’éradication totale des Tchétchènes qu’il compare au cafards; perso, je m’en fous mais pour nos chantres de la caresse de l’âme…

      Bref, le vaccin russe ne déboulera pas de sitôt, sauf dans le peu de pays européens qui ne se sont pas compromis à suivre la voie facile du clientélisme. Une réponse cocasse et Caucase à une éventuelle demande française (dans un exercice de plat ventre avec jets d’urine parfumée Vodka sur la nuque) : désolé mais on manque de navires de transport pour que notre armée vous livre les Spoutniktonfrench, demandez donc à l’Égypte de vous en bricoler un au bled…

      1. Dr Slump

        Ouais, bon, mais à propos des tchétchènes, pour une bonne part islamisés, c’est comme pour les juifs socialistes: ce sont les pires, les plus fanatiques dans leur domaine, et ce serait un chaos invraisemblable pire qu’en Syrie si Poutine n’y avait pas mis le holà. Alors oui ce n’est pas politiquement correct de dire que ce sont des cafards à éradiquer, mais ils l’ont bien cherché aussi.

        1. WorldTour73

          Comme les gentils rohingya en Birmanie.
          De toute facon, des que les médias fr ou usa se mêlent des affaires internes d’un pays étrangers qui est dans le viseur de la bien pensance occidentale, je deviens méfiant.

        2. kekoresin

          J’ai dit que je me foutais bien des tchétchènes! Par contre que le camp du bien vénère un type qui les traite de cafards me paraît un peu contradictoire. Mais bon, nous ne sommes pas à une contradiction près non?

          1. Dr Slump

            Bah non, ce n’est pas la contradiction qui les étouffe, au contraire, ils en font maintenant une arme: plus c’est contradictoire et incohérent, mieux c’est pour déstabiliser, désarmer, rendre dingue l’ennemi boomer blanc capitaliste fasciste ultralibéral. Revoir la vidéo du barbemolle à lunettes qui lance au journaliste transi d’effroi: « qu’est-ce qui vous permet d’affirmer que je suis un homme? »
            Ca ne sert à rien de raisonner avec des bouffons sous LSD: selon le grand maître Boulchitananda, la seule voie vraie et véritable qui reste est celle du Pandanlag.

            1. Husskarl

              Cette élimination de la logique est un indispensable prélude au fanatisme. Il n’y a déjà plus de discussion avec la plupart des gens…

                1. Husskarl

                  Source de la citation ?

                  Quel besoin d’être cohérent avec un peuple qui en vient à nier son ipséité et donc son existence en tant que tel ?

                  1. Dr Slump

                    Me rappelle plus de quel livre j’ai retenu ce propos, mais c’est tiré d’une conversation au sujet du fatras des théories ésotériques et mythico-fantastiques dont les nazis se servaient pour glorifier la race pure originelle, à base d’hyperboréens, de terre creuse, d’Atlantes et j’en passe. Son interlocuteur faisait remarquer que tout cela n’était pas cohérent, la race hyperboréenne au pôle nord, les indo-européens venant d’orient, etc, et ce à quoi il rétorquait qu’ils n’avaient pas besoin d’être cohérents tant que ça permettait l’avènement de la race pure régénérée. En gros, la signification réelle ou la cohérence du mythe importe peu, ce qui compte est sa puissance d’évocation. Bref: le symbole, l’émotion, le proto-limbique. Toute ressemblance avec les méthodes politiques modernes n’est pas fortuite.

                    1. Dr Slump

                      C’est un livre que j’avais lu il y a longtemps, alors je ne suis plus sûr, mais il me semble que c’était en effet une conversation avec Himmler.

                    2. Higgins

                      Sur les délires nazis style terre creuse, je crois qu’il faut lire « Le matin des magiciens » de Pauwells et Bergier chez Folio ou « Opération Ahnernerbe » d’Heather Pringle (https:/ /livre.fnac.com/a1928928/Heather-Pringle-Operation-Ahnenerbe)

                    3. Higgins

                      Mais clairement le frapadingue de service, c’était Himmler. Sa biographie est éloquente. Peu de gens connaissent la dimension métaphysique du nazisme, la plupart se limite aux aspects connus comme la Shoah. Il est heureux que le truc n’ait duré que 12 ans et ce n’est pas sans raison que l’Allemagne ait été matraquėe comme elle l’a été.

                    4. Pierre 82

                      @ Dr Slump 3 février 2021, 18 h 13 min

                      J’avais lu ce genre de truc dans les mémoires de cette ordure d’Albert Speer, qui, outre le fait qu’il passe sont temps à se dédouaner, raconte beaucoup ce type de conversation qu’il avait avec AH, et les réunions informelles entre hauts dignitaires sur des sujets comme celui-là.
                      Très intéressant, d’ailleurs, et on retrouve cette ambiance assez spéciale dans le film « La chute » avec le regretté Bruno Ganz, que j’ai trouvé très réaliste.

                    5. Dr Slump

                      Oui voilà Major, je crois bien que c’est tiré du Matin des Magiciens. Et bref, tout ça pour dire que le discours militant écolo-BLM-SJW-woker (etc) s’appuie sur la même mécanique délirante, mais volontaire, consciente, assumée. Il s’agit de faire tourner la pensée magique à plein régime pour disjoncter la raison, la logique, la science, et toute la légitimité qui en découle. C’est un travail de destruction de la culture et de la civilisation qui est l’oeuvre.

    2. sam player

      Hier y avait un sondage en ligne sur Le Figaro concernant le fait d’accepter de se faire vacciner oupa par un vaccin russe ou chinois : 70% non, 30% oui

      Les mêmes ne doivent pas savoir que la pharmacie du monde est en Inde… et répondraient non si on leur posait la question…

      1. kekoresin

        100% seraient pour un vaccin contre la connerie, 100% déclareraient qu’ils ne sont pas con-cernés et 100% craindraient les effets secondaires (intolérance au foot, aversion des médias subventionnés, rejet du socialisme et de ses effets de bord…)

  2. Aristarkke

    « grâce à l’intervention des médias qui, eux aussi, utilisent la peur d’autant mieux qu’elle fait vendre »
    Au bout d’un an de Covid, arriver à toujours « vendre » de la peur ne s’explique que par la montée dans les tours avec les variants, les vaccins efficaces ou non, la disponibilité d’iceux, etc…
    Et par le fait que la Presse est tellement subventionnée étatiquement que vendre (réellement) sa production ne lui est absolument plus indispensable qu’à la marge, et encore…
    Son audience réelle n’est vraisemblablement que très inférieure au tapage fait par elle dans le paysage.

    1. Pythagore

      +1 dernièrement je vois partout des gros titres comme quoi les médecins réclament un confinement plus sévère et le gouvernement n’en fait assez. Aaahhhhh ??? De qui qu’on parle ? Parce qu’il y en a plein qui demandent l’inverse. Ils doivent tous avoir une extinction de voie…. médiatique.
      La manipulation est devenue tellement évidente et grossière que je ne comprend même pas que les gens écoutent, comme dit le patron, la peur probablement.

    2. Husskarl

      Je ne suis pas certain que cela prenne vraiment chez les jeunes, je n’en connais pas qui ait la trouille. Cela dit, le vide de socialos et de serpillères se fait naturellement lorsqu’on exerce son bon sens en pensée et en paroles.
      En revanche, des vieux qui crèvent de peur à partir de 50 ans je dirais, ça y’en a pléthore. Ils regardent trop la télé, ça les arrange pas…

        1. Theo31

          J’ai cet âge et franchement j’en ai rien à cirer des protocoles. J’ai failli faire la connaissance de la grande faucheuse et depuis j’ai quitté ma zone de confort. Je me suis retenu au labo de leur dire ce que j’en pensais.

          Le soir je sors sans attestation pendant le couvre feu et et quand je vois ce qui se passe dans la rue, ça ferait rire tout homme normal : seuls les automobilistes se font contrôler et encore, les promeneurs de chiens, les cyclistes et les putes ne risquent rien. Rien que le mongaullien qui se dit ministre de l’intérieur des vagins est une vaste blague à lui tout seul. Les nanas que ce neuneu à baisées devaient être vraiment bêtes.

          Entre lui et le blackboulé de l’Elysee, on a droit à un concours et une franche rigolade.

            1. Pierre 82

              Moi aussi, déjà j’en fais partie, et je connais des beaucoup plus âgés qui ont gardé tout leur sang-froid. Je connais même un nonagénaire, qui n’arrête pas de me dire que ce pays est devenu complètement fou. Faut dire qu’on a fermé notre bistro, et que ça l’emmerde encore plus que moi. Bon, c’est un ancien d’Indochine, il faut plus que ça pour l’émouvoir.

              1. Husskarl

                Mon grand père était ainsi mais j’ai constaté que quelques mois de TV lui ont retourné le cerveau. La dialectique a heureusement permis de remettre les choses à plat.
                Malheureusement, il ne jettera pas sa téloche…

        2. Aristarkke

          En entreprise et sauf si vous êtes titulaire d’un métier « en tension » de recrutement, vous êtes vieux à partir de 45 ans…
          Et à cinquante ans, vous entrez dans la catégorie ancêtre…

          1. sam player

            Surtout infoutus d’envoyer un mail, d’utiliser un tableur ou un traitement de texte… et faut déjà 10h de formation pour ouvrir l’ordi

            1. Higgins

              Une de mes relations travaille chez EDF au sein d’un centre d’intervention local (installation de compteur, de lignes, réparations diverses), de ceux dont cette entreprise vante l’abnégation et l’engagement après les tempêtes (la réalité a peu à voir avec la fiction). Un jour, son service a touché des GPS programmés avec les lignes électriques et les transformateurs afin de faciliter les interventions. La majorité de ses collègues ont refusé de s’en servir au prétexte qu’ils n’avaient pas reçu de formation ad-hoc.
              Le centre en question était vérolé au dernier degré, certains allant jusqu’à soutenir que l’heure de début du travail (ex: 8h30) était l’heure à laquelle ils devaient quitter leur domicile pour se rendre au travail…

            2. Higgins

              Je connais d’ailleurs des tas de cas où l’utilisation de l’informatique (dans ses fonctions les plus basiques) est carrément refusée. L’honnêteté oblige à dire que la mauvaise foi est souvent partagé dans ces cas. Cela ne l’excuse en rien.

      1. douar

        Ben , non, justement, je constate l’inverse, avec des jeunes plus apeurés que les adultes cinquagénaires.
        Avec l’illusion que la vie peut se dérouler derrière un écran et téléglandage.

        1. Gerldam

          Les très jeunes s’en fichent car ils savent qu’ils ne risquent quasiment rien s’ils attrappent le Sars Cov2. En revanche, dès qu’ils ont un môme, ils deviennent les pires des pétocheux.
          Et parmi mes amis qui ont largement plus de 50 ans, cela va d’un extrême à l’autre: soit ils paniquent si on les approche à moins de 3m soit ils ont, comme nous, beaucoup plus peur des conneries gouvernementales que du virus. Il est vrai qu’ils ont tous fait des études supérieures.

          1. douar

            Les études sup’, ça ne protège pas de la pétoche.
            je vois plutôt les artisans, agriculteurs, bref, les prolos, s’en taper royalement.
            Avoir de jeunes marmots, je confirme, on se sent avoir une responsabilité et tendance à l’hyperprotection.

            Tiens, je viens de relire les premières pages de « Atlas shrugged » (La grêve), un peu par hasard, ce n’est pas réjouissant puisque j’ai l’impression que nous y sommes mais d’une façon plus vicieuse.
            Qui est John Galt?

            1. heli0gabale

              « les études sup’, ça ne protège pas de la pétoche. »

              C’est même l’inverse. Comme ce sont pour beaucoup des urbains qui s’ennuient, j’ai l’impression qu’ils voient dans la corona l’apocalypse que tout le monde (surtout eux) attendait, histoire de secouer un peu leur vie tristoune. Comme la fin des temps a coup de montée des eaux, de mort des abeilles, de pluies acides et autres emmerdes nucléaires ne se réalise pas, ils reportent leur goût pour la fin sur un virus tueur de mamies.

              Et pour la Grève oui on y est, sauf que chez nous John Galt fait dans le bio et la subvention européenne.

                1. heli0gabale

                  C’est vrai mais on est en France.
                  « Monsieur Galt, merci de nous retourner ce cerfa. »
                  « Monsieur Galt ? Bonjour, inspection du travail. »
                  « Monsieur Galt ? Bonjour, ici le fisc. »

                  Même John Galt aurait succombé face à l’hydre de Bercy et se serait couché.

            1. k2000

              sont en autopilote. la réflexion est débrayée, le statut est le versement du diktat salarial qui prime par dessus tout. c’est fini. le réveil c’est weimar 4.0 dans les 60 mois à venir et réaliser que si personne ne paye le youtubeur, le youtubeur va échanger sa caméra et son micro cravate pour une hache, une pelle et quelques poignées de semences. les plus lucides auront un guide papier plutôt que le format video.

              nous sommes dans une répétition de shift des lumières mais à l’envers. les lumières se sont éclairées de leur raison, le hightech éteint les esprits avec la panne de courant. c’est littéralement le symétrique.

      2. heli0gabale

        Pour le nouvel an on avait fait une petite réunion sympa avec les potos, la moyenne d’âge était de 24 ans plus ou moins.
        Sur la dizaine de personnes présentes, y’en a qu’un qui stressait un peu.
        (Une de mes amies lui avait carrément fait croire qu’elle était positive au Covid juste avant de venir, on s’était bien marré).

        Ce qui fait chier beaucoup de jeunes se sont les restrictions débiles et l’avenir économique qui sent mauvais.

      3. Jacques Huse de Royaumont

        50 ans, ouf, j’y échappe encore…
        Je m’interroge depuis le printemps sur ce qui détermine la pétoche, sans trouver de réponse satisfaisante. L’âge ? La situation de famille ? La profession ? Le niveau d’étude ? Les convictions politiques ? Les conviction religieuses ? L’état de santé global ? Un peu de tout ça, mais rien en particulier, j’ai des contre-exemples pour chaque tentative de définir une règle.
        Etonnant, et quelque part rassurant, de voir le déterminisme en échec.

        1. Pierre 82

          Pareil, j’essaie aussi de trouver une règle pour séparer les rassuristes des paniqueurs, et j’en suis arrivé à la conclusion qu’il n’y en a pas. C’est vraiment enfoui au plus profond des tripes de chacun… c’est pendant une guerre que les caractères se révèlent, nul ne peut prédire qui sera résistant et qui sera collabo.
          Et pour une raison que j’ignore, je n’ai jamais été inquiet pour cette maladie. Jamais. C’est pas que je ne tienne pas à la vie, bien au contraire, tout au plus étais-je un peu sous le choc la première semaine, mais en fait c’était plutôt la proportion inimaginable que ça avait pris, pas la maladie.
          Il y a des facteurs aggravants, dont la confiance en l’autorité, même pas excessive, qui fait vite basculer du côté obscur.
          De ce côté-là moi même et ma chère et tendre étions plus ou moins vaccinés: on n’a jamais eu confiance aux politiciens, ce qui fait qu’on s’est toujours méfié d’eux. Le malheur est pour les familles ou les amitiés où il y a désaccord, les liens explosent. J’ai beaucoup de mal à conserver mas amitiés avec des gens terrorisés par le virus, et je dois faire un effort sur moi-même pour ne pas les prendre pour de sombres crétins.
          Les caractères hypocondriaques sont bien sûr plus exposés, mais je connais au moins deux exceptions.
          Par contre, j’ai vu de très belles surprises, des gens que je n’appréciais pas particulièrement montrer un comportement très digne. L’inverse est vrai aussi, malheureusement.

          1. Husskarl

            Effectivement, beaucoup de facteurs peuvent déterminer qui est trouillard ou non. Mais le principal à mon avis est l’art de savoir se faire une opinion seul.
            La détestation de l’état pousse naturellement à cela puisque cela implique de refuser de gober les salades de la TV, des journaux subventionnés, etc…
            Mais cela peut se décliner en effet sous d’autres formes. Reste que cela dépend de l’indépendance de l’esprit de chacun.

            1. Pierre 82

              Indépendance d’esprit, oui, et amour de la liberté, surtout. Ça montre ce qu’on savait déjà, et qu’en fait, le peuple n’est pas tellement amateur de liberté, disons à 80%. C’est vrai que c’est fatigant, mais je fais partie de la minorité qui ne peut pas vivre sans. En tous cas, pas vivre sereinement…

              1. Husskarl

                Le peuple est fait pour suivre, pas pour diriger. Il faut être ignorant en Histoire pour en douter…les foules se cherchent des lideurs en permanence.
                80% des gens en effet n’ont d’opinion autre que celle qu’on leur balance soit à l’école soit dans les médias. Leurs action ou plutôt leur inaction découle de ce principe.

                1. Freddie

                  J’avais lu quelque part que c’est plus pratique pour la survie de l’espèce. La collectivité est ainsi plus facile à coordonner.

                2. bob razovski

                  Je pense que vous confondez Peuple et Foule. Un peuple peut diriger (si la possibilité lui est offerte, évidemment)) alors qu’une foule est par essence suiveuse, c’est sa définition.
                  C’est lorsque le peuple se transforme en foule que les carottes sont cuites. On passe alors de Démocratie à Ochlocratie.

        2. Pythagore

          Je ne sais pas si il n’y a que ca, mais en partie l’éducation. Parent peureux, enfant peureux. Les peurs et angoisses des parents sont souvent transmises aux enfants.

        3. petit-chat

          La plupart des « honnêtes gens » n’imaginent pas que des gens aussi haut placés puissent leur mentir car eux-mêmes ne le pourraient pas.
          Et puis il y a aussi la grande majorité d’abrutis auprès desquels la publicité fonctionne très bien : influençables, ils suivent la direction indiquée par leur seule source « d’information », fiable selon eux, que constituent les torche-culs imprimés et les écrans diffuseurs d’idioties qui les éloignent de la lecture.

          1. k2000

            le problème est la destruction de l’emploi de la mémoire.

            si on a de la mémoire on apprend. si on ne retient rien, on répète les memes erreurs.

            2012 hollande dégage, aujourd’hui macron demission sur les dos de gilets… celui qui dispose d’une mémoire fonctionnelle ne peut fondamentalement se complaire dans un système aussi corrompu dans tous les sens du terme.

            le poids à supporter mentalement d’une telle dégénérescence oblige à trouver des paradis artificiels ou vraiment foutre le camp. mais je n’y crois pas, c’est pareil partout désormais.

            les catastrophes furent de tous temps localisées, aujourd’hui la grande globale n’est pas encore arrivée. mais on ne s’en remettra pas dans ce que l’on connait. si on le souhaite viscéralement c’est parce qu’on a compris par l’intuition qu’il faut détruire pour refaire, le combat est entre ceux qui veulent casser pour refaire, ceux qui veulent casser pour casser, et ceux qui veulent garder l’edifice actuel car le contrôle.

            je spoile un peu, ca finira par casser. par inadéquation des vélocités.

      4. Landeric

        Vexant de me rappeler que je suis un vieux, très même à 55 balais.Je n’ai pas de télé car elle me fait perdre mon temps et m’intoxique avec ses incantations islamo-gauchistes/LGBT. Et je ne crève pas de peur que du contraire. Des jeunes avec des masques, j’en vois dans les rues mais tout le monde n’a pas les moyens de se prendre des amendes non plus.

        1. Dr Slump

          Déjà, ceux qui ne mettent pas de masque sont rares, de plus, les flics ont d’autres chats à fouetter que de courir après eux, et enfin, depuis le début je ne porte jamais de masque dehors, j’ai croisé plusieurs fois police et municipale, et n’ai jamais été inquiété.
          Après, je ne sais pas comment ça se passe à Paris, là bas la connerie atteint un niveau de concentration bien plus dense.

          1. durru

            Croisé une seule fois des policiers municipaux (à vélo) à ce sujet.
            On discutait tranquillou, à presque 2m de distance, à côté de la voiture, quand ils nous ont fait remarquer que désormais les masques étaient obligatoires aussi à l’extérieur (c’était l’été dernier). Nous on a dit qu’on savait pas (et on a rien fait), eux ils ont continué leur route.
            J’enlève toujours mon masque dès que je sors d’une endroit clos. J’ai reçu des regards assassins (très rares) que je retourne sans gêne.
            A l’intérieur, ça se passe pas forcément mieux, vu que sur mon masque c’est écrit en grand « masque rade » 😉 Quoique, dernièrement, j’ai eu de plus en plus de commentaires positifs…

    1. Theo31

      Perdre son temps à essayer de discuter avec des manchots du cerveau, non merci.

      J’ai demandé la suppression de mon compte FB, il a fallu que je leur explique que le stalinisme collaborationniste n’était pas le genre de la maison.

      Je garde juste un compte bidon juste pour récupérer des photos et des vidéos.

  3. Jacques Huse de Royaumont

    un Revenu universel, magnifique étape dans l’asservissement le plus abject puisque ce principe est exactement équivalent à la distribution de nourriture « gratuite » aux animaux du zoo.

    Ce n’est hélas que trop vrai. Mais la comparaison est bien trouvée, je m’en resservirai.

    Face à ce déferlement de bêtise et d’oppression, nous avons tout de même une chance : il est peu probable que ce système tienne debout, et même le camouflage de ses effets délétères pourrait vite être mission impossible. Ce qui revient à dire que ce système s’effondrera sous son propre poids, le tout sera de ne pas se retrouver sous les décombres.

    C’est le paradoxe de la situation actuelle : le niveau d’absurdité atteint est tel que l’espoir d’un changement devient réel.

        1. Husskarl

          Le mot couteux couvrait en effet et l’aspect pécunier et l’aspect du sang. De toute manière, quelqu’un peut il sincèrement trouver une porte de sortie décente à la situation ? C’est inéluctable.

    1. Franky

      L’image est assez parlante en effet. Mais, sort très ironique, les zoos seront interdits au nom de la cause animale bien avant que le collectivisme ne soit répudié par nos concitoyens émotifs. Et ce même si les signes de pourrissement et d’effondrement sont évidents pour vous et moi.

      1. Theo31

        Le « succès » du RU implique la fermeture des frontières aux immigrés et le contrôle de la natalité pour éviter les queues autour du pactole.

        Bizarrement aucun thuriferaire de ce machin n’explique d’où viendra le pognon de dingue que ça coûtera.

        Comme ça ne fonctionnera pas, il y aura des restrictions de plus en plus nombreuses pour être bénéficiaire.

        1. Husskarl

          Le plus réaliste est de fermer la nationalité de manière ultra sévère et fixer que 20% du PIB / population = RU.
          Si il y a un excès de natalité, ça se résorbera tout seul car le montant diminuera mécaniquement.

    1. petit-chat

      SOS Bonheur ! Une référence.
      Et à la portée de tous : pas de smileys mais des vraies images dessinées avec du texte non écrit de manière inclusive.

    1. Batistouta

      Que ce soit lui ou un autre, pour moi c’est bonnet blanc et blanc bonnet.
      Ça aurait été quelqu’un d’autre les mêmes choses auraient été faites, que ça soit quelqu’un d’autre ou pas on ne verra aucune différence.
      Pour moi tout politicien (sauf éventuellement les élus des minuscules communes, ou des gens rarissimes comme Trump qui ne sont pas des politiciens de métier) est animé par exactement la même soif de pouvoir, et c’est tout ce qui compte.
      Qui peut voir des différences entre Chirac, Sarkozy, Hollande et Macron ? Personne. En tout cas moi j’en vois pas. Pourtant ils se prétendent différents.
      On a l’impression de voir des différences seulement parce que dans les discours et quand les politocards sont dans « l’opposition », ils tiennent de temps en temps un discours parfois censés, mais une fois au « pouvoir » tout leur discours de façade s’évapore.
      Tout ça pour dire que personnellement je me fiche complètement que Macron soit réélu parce que je sais que ça n’entraînera aucun changement de politique où que ce soit y compris par rapport à la pseudo-pandémie.

      1. Aristarkke

        Question pandémie Covid, ils sont tous sur la même longueur d’onde. Ce n’est pas étonnant non plus puisqu’ayant tous été clonés par l’ENA…

        1. Pierre 82

          Non seulement ils sont sur la même longueur d’onde, mais MLP et les autres « ténors » de la droite pensent juste que Macron n’en fait pas assez.

      2. durru

        Je n’y crois pas une seule seconde.
        Chirac, Sarkozy, Hollande, aussi nuisibles qu’ils aient pu être, n’étaient pas malades, au sens propre, psychiatrique, du terme.
        Sur Chirac on disait même (et à raison) que sa principale qualité était la procrastination. Ne rien faire est infiniment plus bénéfique que chercher à tout moment à emm…er tout le monde.
        Nous vivons maintenant une époque où les dirigeants, à l’image du premier d’entre eux, « assument » leurs choix, c’est à dire leurs c.nneries, sans même plus dissimuler ou faire semblant, et ça, quoi qu’on en dise, c’est nouveau. Et ça change tout.

        Faudrait sortir un peu de ce carcan franco-français et voir que, à part quelques autres excités du bulbe qui présentent à peu près le même profil que le nôtre (style Trudeau), la plupart des dirigeants européens (car les autres, on en parle même pas) ont quand même gardé un minimum de bon sens.
        Exemple à la c.n : vous savez ce que c’est le confinement hyper-strict en Irlande ? En pratique, c’est moins restrictif que le non-confinement français…

        1. Batistouta

          Tout le personnel politique est pareil (même si évidemment on trouve des anomalies). Donc Macron ou un autre c’est bonnet blanc et blanc bonnet.
          Je maintiens que se choisir un autre tyran que Macron ne changera rien du tout. Et que si actuellement on avait un autre tyran que Macron, on serait exactement dans la même situation.

          Ce qui explique vos constats c’est que tous les États ne sont pas au même stade de socialisme. La France est un des pays les plus socialistes du monde.

          Voilà mon point de vue.

          1. durru

            Oui, ben, il est faux… Si on avait « un autre » à la place de Macron (disons, pour ne pas aller très loin dans la dystopie, Fillon), on en serait certainement pas exactement au même point.
            Pas de Benalla, pas de GJ (car pas de taxes « vertes » à gogo ou du 80km/h), pas non plus de poulet (complètement) sans tête sur les masques, les gels, les tests, etc, etc.
            Certes, la France est le pays le plus socialiste (ce que je ne conteste pas), mais ajouter de la folie à la folie, ça pèse, ne vous en déplaise…

            Au final, je crois que la meilleure situation pour les Français aurait été que Marine gagne, comme ça on aurait eu une situation à la US, où la totalité de l’administration aurait travaillé d’arrache-pied pour empêcher tout ce que leurs chefs voulaient mettre en place, juste par principe. Sauf qu’aux US, vous avez les pouvoir locaux qui n’avaient pas Trump à gérer et ça a (beaucoup) atténué les effets. En France, je ne vous dis pas le bazar…

            1. Batistouta

              Personnellement je pense que Fillon aurait fait pareil que Macron. Au départ je croyais que Macron était plutôt libéral hein. Donc Fillon était certainement le même genre de janus. On aurait eu exactement la même chose avec lui : des benallas, des GJ etc jusqu’à la situation actuelle. Aucun doute on en serait au même point.

              Sur Marine, c’est une autre idée que vous dites. Vous dites simplement qu’elle aurait essayé de faire la même chose que Macron mais que du fait que c’est elle tout le monde aurait résisté y compris les fonctionnaires. Ça ne change rien au fait que Marine soit une socialiste comme les autres et comme Macron.

                1. Batistouta

                  Je n’avais pas mes connaissances de maintenant et je croyais à l’Etat à l’époque. Je n’avais pas encore été confronté aux idées libérales et surtout libertariennes ni fait aucune lecture.
                  Voilà pour les explications.

              1. durru

                « Au départ je croyais que Macron était plutôt libéral hein »
                Je vous plains. Et je n’ai rien à ajouter là-dessus, car c’est là l’explication de votre fourvoiement.
                Pour Marine, je n’ai jamais affirmé autre chose à son propos, j’essayais juste d’expliquer les mécanismes qui se seraient mis en place. Car, à la fin, c’est le résultat qui compte.

                1. Batistouta

                  Je suis pas le seul à avoir penser que Macron était plutôt libéral. Un certains nombre de libéraux l’ont un peu pensé à l’époque (je l’ai vérifié depuis). Comme on a pu penser que Fillon avait des accents libéraux.

                  C’est vous qui vous fourvoyez. Vous pensez qu’avec un autre c’est pas pareil ou ça peut être différent blablabla.
                  Moi je vous dis que quel que soit le tyran c’est toujours la même politique qui est menée et le sillon communiste qui est creusée et que Macron est interchangeable avec Marine et Fillon.
                  Par ailleurs toute cette discussion signale que vous avez l’intention de continuer à voter ce que je trouve inadmissible.

                  1. durru

                    Ah, mais voilà… vous regardez l’étiquette, l’emballage, au lieu de regarder le contenu. C’est qui ces « libéraux » qui pensaient que Macron en serait un également ? Des subventionnés de profession, contributeurs réguliers sur Contrepoints, comme Aulnas ? Laissez moi rire…

                    Qui a dit que Fillon serait libéral ? Ce que je continue à penser est que lui, au moins, était de l’ancienne école, ne voulait pas changer le monde d’un claquement de doigts. Si vous ne comprenez même pas que tous ces constructivistes militants sont la plaie de l’humanité, ni que leur donner un quelconque pouvoir c’est le désastre garanti, je ne peux rien pour vous.

                    « vous avez l’intention de continuer à voter ce que je trouve inadmissible »
                    D’une, vous n’en savez rien. De deux, c’est pas très libéral comme attitude 😉 Chacun emploie les moyens qui lui semblent les plus adaptés, selon sa propre analyse. Que cela vous plaise ou pas.

                    1. Pythagore

                      « C’est qui ces « libéraux » qui pensaient que Macron en serait un également ?  »
                      Difficile de croire que l’inventeur du CICE, summum du capitalisme de connivence, est un libéral, mais de là vient la confusion, je crois. Comme il donne l’impression de fricoter avec les milliardaires et les grands groupes, de faire des « cadeaux » aux entreprises, certains pensent qu’il est libéral, et confondent libéralisme et capitalisme de connivence.

                  2. Pythagore

                    Fillon a été dézingué y compris par son camp parce qu’il ne rentrait pas ds le moule. Je trouve qu’il a tjs montré une indépendance d’esprit qu’aucun autre n’a.
                    Difficile de dire si il aurait pris d’autres mesures, mais gageons que le conseil scientifique aurait intégré un Raoult, et que l’organisation aurait été différente, en tout cas certainement pas pire.

                2. Citoyen

                  Petit rappel, pour ceux qui croyaient que « Macron était plutôt libéral »…
                  C’est lui-même qui lève les doutes …, en se déclarant socialo pur sucre …

              2. Higgins

                Fillon n’est qu’un politicien parmi d’autres mais il avait une réelle expérience politique vu les postes occupés. Pas moins ou pas plus honnête que ses condisciples, je ne sais pas s’il se serait attaqué au nettoyage des écuries d’Augias mais on peut légitimement penser que, de par ses déclarations et le projet qu’il portait, il a fait peur à toute la moisissure qui vit au crochet du contribuables. Il est tout aussi évident qu’il est tombé victime d’une machination qui ne dit pas son nom. On peut évoquer plusieurs hypothèses quant aux commanditaires de celle-ci mais le Mignon poudré remplit pour le moment parfaitement le rôle qu’il lui a été défini. N’oublions pas que Fillon est quand même passé à deux doigts du second tour. Comme le dit Durru, je ne pense pas qu’il aurait été pire que la bande de malades que nous subissons. Quant à MLP, je m’interroge sur son rôle exact. A-t-elle conscience qu’elle joue le rôle d’idiot utile dans la comédie qu’on nous impose ? Elle n’a visiblement pas la carrure pour le poste et en persistant dans son attitude, elle ne concourt qu’à l’élection du Mignon (cf les déclarations faites sur le blog de MT par une femme très bien placée dans le monde médiatique parisien : on a pour consigne de faire monter MLP pour assurer l’élection du Mignon. ».

                1. Nemrod

                  Je pense qu’elle est bien consciente de ça; ce n’est pas une lumière mais quand même.
                  Elle ne veut pas du pouvoir mais vivre de la politique elle et son clan.
                  Ca ne va pas plus loin que ça.

                  1. MCA

                    @Nemrod 3 février 2021, 12 h 17 min

                    +1

                    Elle est la seule qui pourrait nous sortir du piège en renonçant à être candidate, mais comme la soupe est bonne pour elle et sa PME elle continuera.

                    Donc notre dégringolade n’a pas fini de durer.

                2. Jacques Huse de Royaumont

                  Le cas Fillon est intéressant. On aurait pu penser qu’il s’était suffisamment compromis au cours de sa carrière pour présenter tous les gages requis et fait la preuve de son innocuité pour l’état profond. Cependant, les soutiens qui s’étaient ralliés à lui ont dû inquiéter, tout comme sa haine pour les pontes de l’EdNat suffisamment forte pour qu’il ne parvienne pas à la dissimuler.
                  Du coup, il s’est fait dégagé au profit d’un Rastignac ambiguë, sorte de croisement entre Néron et le chevalier d’Eon, entre Œdipe et Ganymède tout à la fois arrogant et servile, rampant et condescendant. Cette vipère à dents de lait, venimeuse mais inapte au combat aura précipiter la chute d’une nation toute entière.

                  1. Higgins

                    Pour un vieux roublard de la politique, il a été bien naïf. Il n’a rien fait de plus que toute l’engeance dont il faisait partie mais il a été un bouc émissaire bien commode et bien facile à trouver.

            2. Jacques Huse de Royaumont

              La sélection du président se fait sans tenir compte du peuple ou de la nation. De fait, il est choisi pour ne pas faire d’ombre, voire à bien servir, la haute administration. en ce sens, le pantin plus ou moins articulé choisi n’a pas grande importance.
              Cependant, sa personnalité et surtout les soutiens qui se rangent derrières lui sont importants. Un Fillon en a fait les frais. Pourtant, il ne constituait pas une menace, il n’avait pas grand chose de subversif. Seulement, son réseau de soutien constitué de notables locaux et de réseaux comme sens commun, c’était déjà trop pour l’état profond. Il s’est donc fait éjecter au profit d’un personnage fondamentalement malsain, mais plus acquis à la cause.
              Et comme ledit pantin détient nominalement beaucoup de leviers de pouvoir et que sa nature le pousse à nuire, le résultat est pire avec lui qu’avec un autre.

                1. Albon

                  Chirac, Sarko, Hollande ou le mignon, oui il y a des différences mais elles sont à la marge. Ce qu’il aurait fallu, je crains quil ne soit un peu tard, cest simplement un type, ou une femme, qui aie des cou.lles, et ce pauvre Fillon, pour qui j’ai voté, n’en n’est pas trop pourvu. Le costume de président est beaucoup trop grand en France pour les petits marquis qui se ruent pour décrocher la queue du Mickey.

                  1. Jacques Huse de Royaumont

                    Un grand dadais séducteur menteur et inutile, un avorton énervé, colérique et brouillon, un apparatchik replet, médiocre et content de lui, puis pour finir un adolescent attardé, immature et méprisant… La nation est entre de bonnes main.

              1. Pythagore

                « il n’avait pas grand chose de subversif »
                – Suppression de 500.000 postes de fonctionnaires
                – Normalisation et développement des relations avec Poutine
                Cela ne vous semble pas subversif pour la gauche progressiste ?

                1. Dr Slump

                  Le plus révulsant pour la gôche était son projet principal de réforme de la sécu. La sécu, c’est leur totem-tabou absolu, et surtout, c’est un tel paquet de milliards qu’il n’est pas question de laisser un seul non-socialiste toucher à la galette.

                    1. Dr Slump

                      C’est exactement ce que je sous-entendais. Pour moi ça ne fait aucun doute: il est interdit de laisser quiconque toucher à la sécu car il y a beaucoup trop de pognon dans lequel piocher, et d’avantages à bénéficier.

                2. Grosminet

                  En quelques mots, Fillon c’était quand même le moins pire, mais c’est pas pour autant que j’aurais voté (pour lui ou un autre)

            3. Theo31

              Fillon avait ramené Kouchner, Amara et Hirsch dans son gouvernement et filé un maroquin à Lang.

              Fillon à créé cinquante taxes et alourdi la dette de six cent milliards.

              Et la réduction du nombre des fonctionnaires, une putain de vaste blague.

              Le gonze n’a eu aucune couille pour se défendre dans l’affaire des costumes. Et ce type à été encensé par des gens qui se disent libéraux.

              1. durru

                Entre dire que Fillon aurait été parfait (ce que personne n’essaie de faire) et dire qu’il y a une différence importante (surtout sur le plan comportemental, voire médical) entre lui et Macron, il y a quand même de la marge.
                Ne pas comprendre les nuances, c’est ça le problème de tout soce.

                1. Pierre 82

                  En ce qui concerne Fillon, la seule chose que j’arriverais à dire c’est qu’au royaume des aveugles, les borgnes sont rois. Alors effectivement, comparé à l’ado contrarié actuel occupant du trône, il aurait sans doute été moins pire. Quoique. Je ne miserais pas très lourd là-dessus. Chirac a bien réussi à faire croire qu’il était de droite, et Sarkozy a été élu sur le Kärcher, ne l’oublions jamais. Et on a vu le résultat… Comme le rappelle Théo, il a été premier ministre de la catastrophe nommée Kouchner.

              2. P&C

                Fillon était parfait aux yeux des droitards de ce pays : un paillasson.
                Fort avec les faibles, faible avec les forts, et qui garanti la continuation de la rente.

            4. Theo31

              Au début de de Gaulle président, des fonctionnaires sont allés voir le PM pour lui dire qu’ils refusaient d’exécuter ses ordres. Le PM leur répondit qu’il considérait que ces fonctionnaires étaient venus donner leur démission. Curieusement, ils sont repartis faire ce pour quoi ils étaient payés.

              A Sete, les fonx encartés à gauche collaborent à merveille avec Menard. Pour un degoche, pour du pognon gratuit toute queue est bonne à sucer. Mario Lerechal a été élue en 2012suite à un accord secret entre le PS et le FN. Les soces sont anti ce que tu veux quand ça les arrange.

            5. Freddie

              Ça aurait surtout permis d’arrêter de se servir de Marine comme épouvantail à moineau pour faire passer n’importe qui en face. Elle aurait été élue, donc éventée. Il aurait fallu que l’oligarchie concocte un autre épouvantail pour devenir la cible de la « minute de la haine ». Ça lui aurait pris du temps.

  4. Higgins

    « L’ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et la haine conduit à la violence. Voilà l’équation. » Averroès

    Nous sommes à la veille de la troisième étape. Merci à nos politiques et à leurs valets.

    1. Theo31

      Surtout à leurs valets qui vont aux putes le dimanche.

      Il y a deux expériences humaines à retenir en tout et pour tout
      – celle de Milgram
      – le referendum du 19 août 1934.

      Mon psy me disait ce matin qu’il y a une grosse partie de la population intellectuellement limitée et qui mérite le qualificatif de moutons. Beeeeeeeeeeh !

  5. Manzoni

    Le traçage permanent, nous l’aurions déjà si, dans un éclair de lucidité, les parlementaires n’avaient pas rejeté les amendements présentés par l’UDI et autres groupes dits « centristes » lors des courts débats ayant présidés aux votes des lois d’urgence de 2020. Ce qu’écrit le maître de ce blog est donc loin d’être théorique : il suffit de lire ces amendements pour constater que certains « élus du peuple », nombreux qui plus est, n’ont de cesse que de vouloir se passer du peuple pour gouverner.

    1. MCA

      « n’ont de cesse que de vouloir se passer du peuple pour gouverner. »

      Ah! parce qu’avant les politiques tenaient compte de l’avis du peuple?

      D’ailleurs le peuple est-il suffisamment éclairé pour faire les bons choix?

      Je ne vois pas de système qui convienne.

      D’autre part nos « gouvernements » ne sont plus que des rouages de transmission de décisions prises ailleurs car « il n’y a pas de choix démocratiques opposables aux traités européens ».

      Je le demande pourquoi les politiques organisent encore des élections et quel en est le sens si ce n’est un piège à naïfs.

    1. Aristarkke

      N’empêche qu’AE est une lecture obligatoire pour les enseignants et les enseignés de l’Ednat et c’est cela qui compte et a un effet dévastateur.

  6. Aristarkke

    La location, hors immobilier de résidence, est soumis pour le reste à la TVA et cela milite dur pour que les contrats de location deviennent des monopoles pour professionnels, donc engendrent par eux mêmes, de la bonne et juteuses TVA sans compter l’incidence pour d’autres taxes et impôts.

  7. Marcello Biondi

    Honnêtement un revenu universel qui serait même à 1000€ et où on supprime toute autre allocation les cassos une fois à ce régime manifesteraient pour un retour en arrière, ce serait vite retour en arrière pour avoir la paix sociale. A titre d’exemple regardez ce que touche une femme en parent isolé:
    1 208,74 € pour seulement 2 gosses plus suppllément de 241.74 par pondu et elles ne s’arrêtent pas en si bon chemin. Un coup d’apl, de cmu, de chèques énergies, de tarifs sociaux, de primes Covid et j’en passe.
    J’en vois beaucoup qui sont pour mais ils n’ont même pas conscience qu’avec toutes les aides qu’ils ont ils prendraient vite conscience que les alloc finalement c’est bien. La plupart pensent qu’ils auraient ça en plus des allocs mais si c’est le cas honnêtement changez toutes vos économies en or car ça ne va pas bien se passer.

    https:/ /www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F15553

      1. Marcello Biondi

        Totalement d’accord ce serait infaisable mais je prenais la fourchette haute pour dire que même a 1000 ils n’en voudraient pas. Comme tu dis plus bas si c’était 1000 mais en supprimant tout le reste on le financerait rien qu’avec les fonx foutus dehors je serais pour aussi. Ce revenu n’est juste une carotte pour donner du rêve aux parasites et pour les inciter inconscient a mettre le bon bulletin dans l’urne.

            1. Pierre 82

              D’ailleurs, quand l’hyperinflation que ça engendrerait rapidement de serait installée, qu’est-ce qu’on fait, avec 780 miyards? Un McDo pour deux, à condition de ne prendre que 2 menus…

    1. MCA

      De tte manière si le RU est proposé c’est que l’état y a intérêt donc qu’une majorité de bénéficiaires ont à perdre.

      Si c’était l’inverse on n’évoquerait même pas le sujet.

      1. k2000

        le RU est une utopie communiste qui n’a pour résultante que l’hyperinflation qui annule l’essence meme de son apport en su de détruire l’entreprenariat.

        donc tout coute plus cher que sans RU, puisqu’on rajoute la raréfaction de la production.

        le RU est annonciateur qu’on a le droit de toucher du fric et vivre mais aucun devoir. c’est l’essence meme de la tyrannie. si le système le met en place c’est qu’il acte la non valorisation de la monnaie.

        le RU est prémices de fin de système. le jour où ca passe on a 12 mois avant une guerre totale.

        la solution réelle est zero aide et laisser crever ceux qui ne peuvent pas vivre par eux meme. c’est moche, pas propre, ca prend 6 mois, mais au moins après on peut espacer les propriétés et on reste entre gens avec un esprit fonctionnel, du mérite et des compétences.

        et bien entendu on se passe de la profession d’avocat pour interpreter la loi, qui sera réécrite pour ne faire que 2 pages recto verso mais au moins tout le monde les comprendront dès le plus jeune age.

        la loi cache le vice dans sa multitude… descartes…

        le gag, c’est qu’on peut utiliser le RU comme déclencheur de purge. je pense personnellement que c’est la trajectoire cachée qui est à suivre. le covid après le RU, ca permet de tuer la productivité, réduire la voilure dans la plage des 5% de PIB annuel recommandée indirectement par l’eia, puisque PIB = production énergétique, ca se tient.

        prétendre au bonheur des individus, on leur donne la montagne de thune, on multiplie tout par 20, on raréfie tout, les gens auront l’impression d’etre pété de thune dans un monde qui devient difficile, juste se focaliser sur internet, le supermarché et le tour est joué.

  8. Aristarkke

    La plupart pensent qu’ils auraient ça en plus des allocs
    En fait, ils pensent que les allocs viendraient naturellement en plus parce que sinon, avec ce seul revenu, ils ne s’en sortiraient pas… 😛

    1. Husskarl

      Parce que vous pensez un instant que l’état réduirait la voilure ?
      Si on remplaçait la forêt amazonienne des allocs par un RU sans condition, je serais pour. Mais c’est impossible car X millions de fonx seraient alors virés de facto.
      Et puis vous auriez alors Y millions de métèques qui arriveraient (dans le mois) et donc la ruine par le RU ne se ferait pas attendre. Ca ne durerait pas 5 ans.

      1. P&C

        Suffit de restreindre aux nationaux uniquement (déjà, si on faisait cela avec les allocs actuelles, y aurait déjà des économies).
        Et tu p*nds quelques métèques pour l’exemple

        1. Husskarl

          Tout à fait, mais ce ne serait pas très bisou compatible, je vois mal Marianne pendre ses fripons avec lesquels elle fricotte éhontément.
          En soi, le RU est théoriquement faisable. Mais au Japon ou au Liechtenstein.

          1. k2000

            les restrictions nationales et ou raciales sont impossibles, sortez vous ca de la l’esprit, c’est une fausse piste.

            un regard rapide sur pré 1960 et post 2010 suffit pour réaliser que quoi qu’on en dise, le brassage diluvien permet de tenir une rente étatique par le nombre, quid de la qualité, cause non unique mais néanmoins hautement responsable d’un glissement culturel dans le sable.

            qui aujourd’hui est apte à faire la démonstration SCIENTIFIQUE de mettre une vache dans une écurie pour mettre bas et y voir sortir un poulain ? même au XVIII y ont pas osé la faire.

            non, si on ferme, qu’on priorise, alors que les bœufs nés sur sol et de génome bovin ont la nationalité, sur le papier on peut rien faire sans être racialiste ouvertement, ce qui signifie à un degré plus pur, de régler le problème en lui-meme à la base et de facto élimine la nécessité causale de faire un revenu universel.

            on ne fait que tripoter les testicules des conséquences jamais de couper le chibre de la cause.

            ca passera par le sang, oui, mais le sang versé.

            on retombe encore et toujours sur le vivre ensemble et l’infaisabilité de la mondialisation culturelle. quand platon disait que les perses étaient cons comme des parpaings et qu’il fallait leur en mettre plein la gueule… rien de nouveau. 23 siècles…

          2. Pierre 82

            Au Luxembourg, quand j’y habitais, ils avaient trouvé une parade pour réserver les emplois de fonctionnaires aux nationaux: ils exigeaient une connaissance parfaite de la langue luxembourgeoise, ce qui est absurde, puisque c’est une variété de dialectes qui diffèrent assez nettement d’un canton à l’autre.
            Ça parait bizarre pour un pays aussi petit, mais un luxo de la ville de comprend rien du tout au dialecte du luxo du nord. C’est pas grave, l’examen de langue était jugé par des natifs. De temps en temps, des étrangers étaient pris (Les patois lorrain de Thionville, ou belge d’Arlon ou allemand de Trèves sont assez proches), mais ça restait exceptionnel.
            Et pour faire bonne mesure, ils n’organisaient que très peu de cours de langue pour les étrangers dans le pays, arguant que tous les Luxembourgeois parlent l’allemand, le français et l’anglais.
            De toutes façons, les étrangers ne venaient pas dans le pays dans l’espoir de devenir fonctionnaire.
            Et il y a une quinzaine d’années, ils ont arrêté cette exigence. Maintenant, le pays est au mains de socialistes style Hidalgo, mais en pire. Ce pays est toujours très prospère, mais c’est une simple application de la force d’inertie. Toute l’économie est basée sur du vent.

  9. Grosminet

    En ce qui concerne la disparition de l’argent liquide, c’est sans doute mon côté naïf mais je pense que cela n’arrivera jamais vraiment : si le liquide « officiel » disparaît, il existera sous d’autres formes, cryptomonnaies ou autres…

    1. Husskarl

      C’est toujours plus traçable que de la main à la main, le seul avantage, c’est que c’est partout et nul part et donc on peut déménager avec sans valise.
      Au pire il restera les bonnes vieilles pièces d’argent et d’or. De bons écus et de bonnes livres tournoi =)

      1. Marcello Biondi

        Tout a fait, je le me suis déjà renseigné on peut se procurer des tablettes d’or prédécoupées en lingotins de 0.5.g et là il y a de quoi faire.

    2. MCA

      Si le liquide devait disparaître, il faudrait qu’il disparaisse simultanément dans tous les pays, sinon il existera toujours l’alternative de payer le black en Dollars ou autres.

    3. Pierre 82

      Si le cash est supprimé, il sera remplacé rapidement par… un autre cash, en dollar par exemple. Loi de Gresham.
      Je te vends mon pain pour 10 euros par carte bancaire, ou 50 cents si tu paies en dollars…

  10. kekoresin

    Oui le but est bien celui-là, donner la béquée aux lemmings en échange de toute velléité d’épargne sous quelque forme que ce soit. Bien sur il y aura un « en même temps » car pour ceux qui sont assis dans de gros fauteuils et qui caressent des chats angora, the world is their oyster.

    Les gueux se disputeront les miettes et fermeront bien leurs gueules de peur de ne plus avoir leur place dans la fosse septique des puissants. Déjà nous avons pu constater que la détermination bruyante de certains restaurateurs n’a pas fait long feu face aux menaces de suppression de distribution de cacahuètes. Pire, nombreux sont leurs confrères qui leur ont chier dans la gorge pour les faire taire, de peur que la profession toute entière ne soit privée de pain dur. Pour que le mécanisme fonctionne de façon optimale, cela nécessite tout de même d’un côté des petits rouages fonctionnarisés en guise de Kapos et de l’autre des idiots utiles qui haïssent la haine.

    Oui toujours la peur car une fois qu’elle est ancrée dans le cerveau reptilien, elle ne disparaît jamais.

    1. Husskarl

      Oui, il semblerait que la race italienne soit plus encline à la liberté au moins pour les restaurateurs.
      En plus, la menace est simplement de les priver d’aides (pas encore de les mettre au goulag), mais si ils sont ouverts, ils n’en ont plus besoin.
      Je ne comprends pas pourquoi ils ne le font pas.

  11. durru

    à mesure des progrès qui nous garantissent une diminution constante des dangers réels (guerres, catastrophes naturelles et même épidémies), les individus ont de plus en plus peur
    C’est tout à fait normal, le danger ne fait plus partie de la vie et tout ce qui est exceptionnel est… dangereux. Se faire peur, ça fait partie de la vie. Et si on ne peut plus se faire peur avec des vrais dangers, on en invente…

      1. Ecce homo

        Les temps difficiles créent des hommes forts,
        les hommes forts créent des périodes de paix,
        les périodes de paix créent des hommes faibles,
        les hommes faibles créent des temps difficiles, …

  12. Lorelei

    C’est facile de manipuler les gens: vous faites un sujet sur le féminisme et vous avez tous ces messieurs qui vous expliquent que « les femmes! elles sont pas douées, elles sont pas logiques, elles savent pas, etc. La féminitude nous perdra »
    A chaque fois, vous avez les mêmes arguments qui reviennent. Relisez les commentaires d’hier 😀

      1. Le Gnôme

        Die schönste Jungfrau sitzet
        Dort oben wunderbar;
        Ihr goldnes Geschmeide blitzet,
        Sie kämmt ihr goldnes Haar.
        Sie kämmt es mit goldnem Kamme
        Und singt ein Lied dabei;
        Das hat eine wundersame,
        Gewaltige Melodei.
        Den Schiffer im kleinen Schiffe
        Ergreift es mit wildem Weh;
        Er schaut nicht die Felsenriffe,
        Er schaut nur hinauf in die Höh.
        Ich glaube, die Wellen verschlingen
        Am Ende Schiffer und Kahn;
        Und das hat mit ihrem Singen
        Die Lorelei getan.

        La Lorelei chante, le marin se noie.

      1. Pheldge

        quant à moi, je ne plaisante pas, c’est même un des rares sujets sur lequel je suis très sérieux …
        d’ailleurs, et le Papet m’est témoin de Jehova on trouve dans la genèse, cette parole de l’Eternel – qui s’y connait en femmes, vu que c’est lui qui les a créées – donc : l’Eternel dit à la femme :
        « Tu seras soumise à ton homme, et il te dominera ! »
        Seulement, il n’a pas été écouté, et voilà où nous en sommes !

    1. Pheldge

      l’humeur des femmes est , variable, soumis à des cycles biologiques, aux effets plus ou moins marqués … ce n’est pas être un horrible macho que de le rappeler, et les féministes, n’y peuvent rien. Pour cette raison, entre autres, les transgenres, pourront toujours s’habiller en jupe, être reconnues par l’état civil, elles ne seront jamais de vraies femmes.

    1. Ecce homo

      « Celui qui contrôle la peur des gens, devient le maître de leurs âmes. » Nicolas Machiavel,le Prince;
      « Quand un peuple ne défend plus ses libertés et ses droits, il devient mûr pour l’esclavage.  » JJ Rousseau
      « Soyez résolus à ne plus servir et vous voilà libres ». La Boétie

      1. bob razovski

        Je dirais qu’aujourd’hui, être libre c’est au moins pouvoir choisir sa servitude, à défaut de ne plus servir.

        Car je pense qu’on est finalement toujours esclave de quelque chose.

        Lorsque j’étais patron, on n’arrêtait pas de me dire « quelle chance de ne pas avoir de patron ». Erreur, je répondais que j’avais au dessus de moi les deux patrons les plus pourris qui existent : le client… et moi.

  13. k2000

    la liberté est un concept que personne aujourd’hui sans avoir fait une introspection philosophique solide ne peut apprehender.

    la question typique donne toujours la meme réponse :  » je fais ce que je veux. »

    ce qui démontre une arrogante ignorance crasse totale à hauteur de 95-98% de la population.

    1. Husskarl

      Certes, mais même cette réponse erronée va trop loin encore. Car le mougeon de base met son masque et va au dodo à 18h. Il ne fait pas exactement ce qu’il veut…

      De toute manière, vouloir un peuple capable d’appréhender une question aussi complexe est utopique.

    2. durru

      Non, je ne crois pas…
      La fable du chien et du loup de La Fontaine, ou alors le dessin animé sur « La ferme des animaux » décrivent assez bien le concept.
      Le problème, s’il y en a un, réside dans la capacité d’analyse de nos contemporains. Mais les temps difficiles qui pointent le bout du nez ne vont pas tarder à les remettre dans le droit chemin. Au moins une partie d’entre eux, ceux qui ont encore les pieds sur terre (et qui constituent toujours la majorité).

  14. Higgins

    Qui douterait encore que la connerie ne gouverne pas ce pays : https:/ /amp.lefigaro.fr/sciences/climat-l-etat-francais-juge-responsable-de-manquements-dans-la-lutte-contre-le-rechauffement-20210203

        1. Pythagore

          Si l’état peut être poursuivi et condamné pour manquement par rapport à ses engagements, c’est plutôt une bonne nouvelle, non ? Il y a de quoi en porter des plaintes.
          Je n’ai pas compris d’ailleurs quelle est la base juridique, les engagements de la COP21 ?

          1. Husskarl

            La justice est tenue par l’état. Vous rêvez…
            L’état se fait condamner sur les chapitres qui l’intéressent pour avancer son programme.

            1. MCA

              Piste intéressante,

              Prendre des mesures coercitives en réponse à une condamnation programmée.

              Connaissant les zigotos ça serait bien le genre.

    1. MCA

      Franchement,

      l’état qui a tous les pouvoir quand il s’agit de nous 3mm3rd3r ne peut pas envoyer paître ce « tribunal administratif » une bonne fois pour toute avec tous ces climato-hystériques ou lui couper les vivres comme il sait si bien le faire quand il s’agit des services publics?

  15. turlututu

    Democracy index 2020 :

    https:/ /www.lesechos.fr/monde/enjeux-internationaux/libertes-civiles-avec-les-mesures-anti-covid-la-france-classee-dans-les-democraties-defaillantes-1287000

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Ce n’est que trop vrai, et validé par le fait que personne ne s’en soucie.

      Il est également intéressant de voir que le Chili est mieux noté que nous…

        1. petit-chat

          Et l’Australie ! Surveillance par drones des covilucides. Mais il n’y a peut-être pas de détérioration, c’était déjà un pays communiste.

      1. Pierre 82

        Le problème n’est même pas que les gouvernants essaient de rogner sur les libertés: à la limite, c’est dans la nature humaine que de vouloir consolider et agrandir ses pouvoirs.
        Non, le souci, c’est que les institutions ont laissé faire, le conseil constitutionnel a fermé les yeux, le pouvoir législatif avait piscine, le pouvoir judiciaire s’en fiche. Je ne parle même pas du quatrième pouvoir, la presse, qui est sous la coupe des oligarques.
        Conclusion: ce n’est pas une question d’hommes, vous pourriez mettre qui vous voulez aux postes clé, ça ne changerait rien du tout. Ce sont les institutions qui sont en cause. C’est comme une voiture surpuissante avec des freins de vélo. Peu importe qui conduit, elle finira dans le mur.
        La république a vécu, et elle est source de tous nos maux. Quand on a un problème de conception aussi basique, les personnes qui pilotent n’ont aucune influence sur le fait qu’elle ira dans le mur.

    2. MCA

      Ce qu’il y a de plus surprenant dans l’histoire n’est pas que la France soit défaillante mais qu’elle soit encore classée comme « démocratie »

    1. Jacques Huse de Royaumont

      L’effondrement pressenti depuis déjà plusieurs années se réalise sous nos yeux. Seules les modalités offrent quelques surprises.

      1. Pheldge

        un effondrement ? je ne sais pas si c’est le terme approprié, vu la lenteur du processus : la résilience, le bas de laine des Français, tout ça …

    2. MCA

      Il faut prendre une bonne dose de recul pour comprendre que la meilleure chose que nous ayons à faire alors que le Titanic coule est de retourner au bar.

      Au moins ici, nous en sommes conscients.

  16. Raoulos

    Ah oui le groupe !
    J’ai probablement ressenti mon premier effroi du comportement du groupe en cours de primaire, lorsque la maitresse nous expliquait qu’il « faut pas être raciste ». Et bien sûr le « raciste » on peut le traiter mal, c’est non dit mais implicitement approuvé, et le groupe aquiésait.

    Moi non. Non pas que je sois plus raciste que mon voisin, mais au fond je ne pouvais pas éradiquer cette méfiance de tout inconnu aux manières et aux moeurs étranges à mes yeux. ça me provoquait du dégout.

    On éradique pas un peur salvatrice qui nous a permis de survivre depuis de 30000 ans, pas sans provoquer une profonde dissonance cognitive, que je ressents comme un « malaise dans mes tripes », et que depuis j’ai appris à reconnaitre et à écouter.
    On éradique pas un sentiment, avez vous pigé quelque chose au petit prince ??

    La guerre, et les expériences comme Milgram, la prison de Standford montrent qu’une majorité d’individu est capable d’aller jusqu’à commettre des atrocités par conformité.

    Alors pourquoi moi ?
    Pourquoi certaines personnes sont littéralement vaccinés de cette conformité ?
    Incapable de s’y appliquer sans vomir ?
    Qu’est-ce qui détermine qu’un individu va devenir conforme, ou pas ?

    C’est injuste d’un côté, personnellement je serais bien plus heureux à croire en l’autorité et que l’on vit bien protégés dans le meilleur des mondes, un monde sans cesse en progrès.
    Pas vous ?

    1. Husskarl

      Si, je n’ai jamais approuvé les idées en mode automatique sans en examiner la justesse contrairement aux classes qui en effet sont des exemples de conformisme.
      Mais être indépendant, c’est aussi savoir se retrouver plus ou moins isolé. Quelques autres sont d’ailleurs conformistes par peur de finir isolé et non par pure bêtise, au moins au début, puis l’habitude prend racine et ils deviennent stupides pour de bon.

    2. Jacques Huse de Royaumont

      Dans Rhinoceros de Ionesco, celui qui résiste au conformiste n’est pas un héros, rien a priori ne le prédestine à la résistance. Il ne lui est seulement pas possible de prendre la forme du moule, ce qui le fait passer par une phase de désespoir.

      On n’accepte pas le mensonge officiel comme une vérité, c’est ainsi, le pourquoi peut se révéler complexe à définir.

      1. Dr Slump

        Pareil dans le Meilleur des Mondes, Bernard le pauvre homme timide dont le conditionnement a été raté est considéré comme un produit défectueux. Il aimerait ressembler aux autres mais ne peut pas.
        En fait, c’est la capacité à douter qui rend résistant, paradoxalement, aux certitudes assénées. Ce sont ceux qui acceptent cette part de faiblesse, ceux qui comprennent et admettent qu’ils ne sont pas totalement maîtres de leur existence, qui ne peuvent suivre ceux qui prétendent tout maîtriser.
        C’est une philosophie, c’est l’héritage des civilisations européennes qui se sont succédé, et qui est en train d’être attaquée de toutes parts.

        1. P&C

          Pour douter, il faut encore avoir un cerveau et ne pas etre imbu de soi même.
          Un algérien au QI moyen de 82 ne doute pas. Il ne peut tout simplement pas.
          Kim glow ne peut pas, elle s’aime tellement qu’elle se s’autos*cerai si elle le pouvait.

        2. MCA

          @Dr

          « c’est la capacité à douter qui rend résistant, paradoxalement, aux certitudes assénées »

          Moi je dirais plutôt que c’est « l’esprit critique » qui correspond à une analyse systématique de ce qui est proposé et il ne mène pas forcément au doute mais plutôt à l’acceptation ou au rejet.

          C’est le pire outil à enseigner à un troupeau car c’est une entrave majeure si on veut mener ce troupeau facilement.

          Je suspecte que c’est pour cette raison que la philosophie n’est enseignée qu’à dose homéopathique si elle l’est encore, car c’est elle qui forme l’esprit critique.

    3. Higgins

      Si j’en crois mon expérience personnelle, le racisme ne se soigne pas avec des injonctions imbéciles comme celle de cette enseignante. Parce qu’on en parle beaucoup trop et mal, je crois que la population française est bien plus atteinte qu’elle ne le prétend ou que des sondages veulent nous faire croire. La perversion de la cité commence par celle des mots aurait dit Platon. Depuis que nous sommes passés de l’ombre à la lumière, cette perversion n’a cessé de progresser, envahissant toute la sphère publique et éducationnelle. J’ai eu la chance de grandir dans un milieu où je n’ai jamais entendu de termes péjoratifs utilisés à l’égard d’étranger de quelque origine fût-il mais un con reste un con quelque soit la couleur de sa peau. Interdire qu’on utilise ce terme ou un autre équivalent envers un autre au prétexte de sa couleur de peau ou autre, c’est faire injure à l’intelligence et à la dignité de ce dernier et fabriquer un racisme d’une toute autre ampleur que celui qu’on veut combattre. En clair, c’est sous-entendre qu’il est tellement con qu’il ne peut pas comprendre ce dont on l’affuble. Donc on l’enfonce encore plus sous prétexte de l’aider. Peu à peu, ce sentiment se diffuse et nos braves imbéciles ne comprennent pas pourquoi, après trente ans de bourrage de crâne institutionnel, les fossés se creusent au lieu de se combler. Encore une caractéristique des socialopes.

      1. Raoulos

        Tout à fait,
        et j’ajoute que ces injonctions incessantes et ce tabou crée une dissonance cognitive chez ceux qui en sont atteints.

        Devant l’inconnu, ils substituent donc la méfiance naturelle et ancestrale devenue tabou par une bienveillance aveugle et inconditionelle.

        Cette dissonance cognitive -quand notre corps, nos tripes nous hurle quelque chose mais nous faisons l’inverse- émascule n’importe qui.

        Nous avont fait ça, notament envers des individus fraichement importés de pays ou la notion de survie, le sens d’écouter ses tripes, existait encore vivement.
        Sentant les lavettes que nous sommes, s’applatissant, se ils ne peuvent que nous mépriser et nous hair.

        Fin de la boucle.

      2. Pythagore

        +1000, quelle sagesse 🙂
        D’abord effectivement, aucun gauchiste ne sait jamais soucié de comprendre pourquoi les gens étaient racistes.
        Perso je pense qu’ils y a des racistes systémiques, qui représentent une infime partie et des racistes conjoncturels.
        Les systémiques sont fondamentalement raciste, typiquement, Hitler. C’est une idéologie comme une autre.
        Les conjoncturels, AMHA le plus grand nombre, ce sont ceux qui ont peur de l’étranger parce qu’il représente une menace, supposée ou avérée, physique, concurrence pour son poste de travail, pour sa culture, pour l’ordre de son quotidien, pour sa structure de pensée et son cadre de vie, ses convictions, ses traditions,…….
        Les seconds sont probablement curable, mais certainement pas en ignorant leur souffrance ou leur peur.
        Et on retrouve ici le 2P2M de la gauche. La souffrance du raciste, on s’en fout, bande de haineux, la souffrance des diversités, alors là, faut changer la société.

        1. Husskarl

          Sinon, le plus courant: pas envie d’être envahi par de low IQ qui pourrissent tout et récréent le tiers monde là où ils arrivent.

              1. douar

                ?
                Les entreprises ne les font pas venir.
                Les migrants espèrent simplement avoir une vie plus facile ici, allèchés par les promesses.
                Et beaucoup ne rechignent pas devant des boulots manuels que notre pays méprise.

                1. Husskarl

                  Si si, elles les font venir lorsque la main d’oeuvre locale n’est pas suffisamment esclave. Déjà vu plusieurs fois ici et dans d’autres pays. Tout ça pour ne pas augmenter les salaire de 50 balles.

                2. P&C

                  Donc le marché des métiers manuels est truqué à la baisse.
                  S’il ne l’était pas, alors il faudrait augmenter la paye pour trouver des gens… et les métiers cesseraient d’être méprisés.

                  Pour avoir bossé dans le BTP, mon oncle avait une technique simple pour motiver ses troupes. Déjà, ne prendre que du blanc, pas de drogués ni de cassos, et ne pas hésiter à arroser, tout en manageant à la poigne.

                  C’est un truc que je n’ai jamais compris… le patron qui engage de la main d’œuvre à bas cout et à la moralité douteuse, et qui se plaint d’avoir des gars qui ne valent pas grand chose, avec en bonus voleurs et QI d’huitre.

                3. Higgins

                  Comme m’a dit un jour très naïvement un membre de ma famille qui rentrait d’un séjour au Maroc au cours duquel il avait été invité par son guide au domicile de ce dernier : « Je ne pensais pas qu’on pouvait être aussi pauvre !!! ».
                  La pauvreté donne des ailes et du courage. Il en faut pour gagner un eldorado mythique. Les salauds qui profitent pécuniairement et/ou politiquement de ces pauvres gens sont ignobles.
                  Je ne crois pas qu’on puisse fermer les frontières ni que ce soit aussi souhaitable que ça. Ce n’est pas une raison au moment où le pays se casse littéralement la gueule dans tous les domaines (on peut remercier le COVID d’avoir mis à jour les monceaux d’hypocrisie des dirigeants de ce pays sans parler de leur incompétence et de leur insignifiance) promettre monts et merveilles à des malheureux alors que dans le pays, les mirifiques choix socialistes font valoir leurs effets bénéfiques tous les jours sur une population qui vit béatement.

              2. durru

                Ah bon ? Et moi qui avait l’impression que, depuis quelques dizaines d’années déjà, la migration familiale a largement dépassé la migration de travail en ce qui concerne la France. Il me semble même qu’il y a plus de 80% des nouveaux migrants qui ne sont pas actifs…
                Je vois mal une entreprise faire un quelconque effort pour faire venir un individu qui n’envisage même pas de bosser, et encore moins pour elle.
                Faut arrêter le délire, à un moment…

                1. Jacques Huse de Royaumont

                  Les migrations de travail, c’était les années 60, 70. Les temps ont bien changé. Comment croire qu’on manque de main d’oeuvre dans un pays où le taux de chômage avoué frôle les 10%(et le réel bien plus…). Si des métiers ne trouvent pas preneur, c’est que le différentiel travail / allocation est insignifiant.
                  On en revient à la logique de l’état providence, le mal racine de tous les problèmes.

                  1. Higgins

                    Au pays de l’assistanat, pour beaucoup, la terre est trop basse pour travailler. Nos purges ont été contraintes au printemps dernier de faire venir en catastrophe des marocains pour assurer les récoltes agricoles (fruits et légumes) et ce, malgré le virus qui tue.

                    1. Husskarl

                      Non, ce sont les salaires qui sont trop bas. C’est la troisième fois que le sujet est abordé dans ces commentaires. Et pour la troisième fois, il n’est pas possible de vivre avec un revenu misérable et 2mois/an. En revanche, il est très possible de vivre de 2/4 mois de travail au smic français au Maroc ou en Ukraine.

                      @duruu

                      Ca dépasse largement ce que tu imagines, ils importaient les mecs, leurs faisait des démarches, leurs payaient le voyage, l’hôtel avant qu’il ne trouve un appart, etc…

                    2. durru

                      @Huss 16h54
                      Les poissons volants existent, mais ils ne sont pas la majorité.
                      Je connais très bien, mais ça reste dans le cadre de l’exception, je répète : 80%+ des nouveaux arrivants ne sont pas actifs. Et les (presque) 20% restants ne sont pas tous amenés en France par des démarches explicites des entreprises, loin de là.
                      Et si la boîte en question préfère dépenser de l’énergie (et des sous, car il faut payer qq’un pour faire tout ça), c’est qu’à la fin c’est profitable pour elle. Allez savoir pourquoi. Moi je connais deux catégories d’arguments, suivant le profil du métier.

                    3. Husskarl

                      @duruu

                      C’était plutôt de la baleine volante en l’occurrence. Mais je suis d’accord, beaucoup glandouillent.
                      Toutefois cela tire les salaires vers le bas. 20% de 10 millions, ça fait du monde.

                2. P&C

                  Tes 80% sont le regroupement familial cher aux libéraux (si on considère que Giscardien est un libéral).

                  Si, ça existe… d’ailleurs, le medef est ouvertement pro immigration. ça leur permet de s’acheter une posture morale à pas cher, puisque ce ne sont pas eux qui payent… tout en truquant le marché de l’emploi à la baisse.

                  1. durru

                    Celui qui veut m’expliquer ce qui est bien pour moi (et même me l’imposer) n’est pas un libéral, c’est quand même un concept de base.
                    Quant au MEDEF, c’est les patrons des grandes entreprises, les principaux bénéficiaires du capitalisme de connivence.
                    Faut arrêter avec ces étiquettes qui ne veulent rien dire et regarder le contenu.

                    1. bob razovski

                      Quel con !
                      Il devait être du genre à penser que mettre un autocollant « Ferrari » sur une Trabant changeait foncièrement la donne…

    4. durru

      Pas vous ?
      Non, je suis bien comme je suis 🙂

      Qu’est-ce qui détermine qu’un individu va devenir conforme, ou pas ?
      Il doit y avoir de l’inné aussi, mais je crois que le poids le plus important est celui de l’éducation, de l’environnement dans lequel l’individu s’est construit.
      On revient aux « temps faciles/difficiles » qui construisent des « hommes faibles/forts », on aura rien inventé…

    5. Greg

      J’ai tenu le plus sérieusement du monde le discours suivant :
      Je n’aime personne. Ni les hommes ni les femmes,ni les jeunes ni les vieux, ni les noirs ni les blancs. Je ne m’aime même pas. Il y a juste des personnes que je supporte mieux que d’autres, parce que je n’ai pas le choix de vivre seul.

      Donc, je ne suis plus raciste ni discriminant puisque je n’aime PERSONNE !

      Ce discours mais un terme rapide à des discussions à propos du caractère discriminant ou pas de telle ou telle remarque, les cons vous foutent la paix et les moins cons se marrent.

      Essayez, c’est rigolo les réactions…

        1. k2000

          si tu ne t’aimes pas toi-même on peut te considerer dangereux aussi bien envers toi-même que les autres et décréter un trouble cognitif et t’enfermer.

          dans ce monde, perso celle là je ne la tenterai pas en public. on va déjà en garde à vue pour donner de la soupe en plein air.

          dire qu’on aime personne c’est une déclaration de haine généralisée.
          si le cas se reproduit y feront une loi pour interdire de n’aimer personne, avec le champ à remplir pour renseigner sur l’identité de la personne obligatoire à aimer lol.

          idiocratie mixé brazil.

          1. P&C

            +1
            Dans l’idéologie Woke, un blanc doit faire contrition sans espoir de repentance. C’est la seule posture possible sous peine d’annulation (mort sociale… voire plus si affinité).

  17. Higgins

    Après Frédéric que je ne connais que par ses ouvrages, Jean-Pierre. C’était probablement la même famille vu la région. Les amoureux du ballon ovale, à l’époque où il était regardable, sont tristes.

    1. Husskarl

      La furia francese ? Bientôt sans doute. Quand la mer se sera retirée, on verra bien que l’état sera et aura mis tout le monde à poil.

  18. cherea

    Salut Tôlier, je rappelle qu’il y a 1-2 ans à peine Facebook nous expliquait que sa crypto-monnaie libra était fantastique…Ça fait peur que certaines personnes puissent mettre de l’argent contrôlé par FB, j’imagine que l’argent que j’envoie en soutien à Donald Trump a très peu de chance d’arriver….

    1. Raoulos

      L’argent arrivera bien sûr que si … mais peut être plutôt à Joe Biden.

      Libra dont je viens de voir qu’au final la sortie est prévue cette année, et qui entre temps a été rebaptisé Diem.

      Diem qui veut dire jour en latin (au jour le jour ?)
      Dommage, libra qui signifie balance, ça lui allait bien je trouve.

      Après, laisser facebook contrôler son argent pourquoi pas ?
      Tous les fact checkers s’accordent à dire que c’est parfaitement valide…

    2. Jacques Huse de Royaumont

      Le principal intérêt d’une crypto-monnaie est d’être non manipulable, donc indépendante des grands acteurs politiques ou économiques. Donc toute monnaie adossé à un état ou à une entreprise trop puissante n’a aucun intérêt.

  19. MCA

    On parlait de la Poste dans un billet précédent et que lis-je ce matin ?

    « Consommation: le prix des timbres augmente de 4,7% en moyenne »

    4.7% quand même !!!

    Donc moins il y a de courrier et plus la Poste augmente le tarif des timbres donc moins il y aura de courrier…

    Comme quoi quand on ne connaît pas la parabole de l’aspirine on est condamné à la revivre.

    1. sam player

      Ce n’est pas le prix du timbre qui va te donner +/- l’envie d’ecrire ! (ce sont les solutions alternatives et leurs avantages/défauts)
      Je te vois bien dire : arghhh le timbre a augmenté de 10 centimes, je n’écris plus à Mère Grand…
      piouhhhh

      1. Le Gnôme

        Mère-Grand est comme tout le monde , passe par Zoom ou Skype et sa petite fille lui fait livrer la galette et le pot de beurre par Amazon.

      2. Higgins

        On nous vend la Poste comme un service public que le monde entier doit nous envier. Vu ce que ce « service » nous coûte, on est en droit de se poser des questions quant à ses choix économiques. L’augmentation du coût du timbre pose question vu la dégradation continuelle (voulue ?) de la prestation associée. Officiellement, il n’y a d’ailleurs pas d’inflation dans ce pays. Après, je crois que nous sommes tous d’accord. Le courrier est une espèce en voie de disparition et le coût du timbre n’y est pas pour grand chose bien qu’à titre personnel, je considère que cette entreprise a bien mal utilisé ou utilise bien mal les quelques atouts qu’elle possède encore. Elle disposait il y a encore peu d’un maillage territorial qu’elle a préféré sacrifier que de le valoriser. Les syndicats maison, et non des moindres (je pense aux fermetures le samedi après-midi ou aux horaires parfois ubuesques) ont leur part de responsabilité dans cet échec.

      3. MCA

        Ca fait belle lurette que je n’écris plus par voie postale.

        Mais la question demeure :

        A quoi doivent-ils s’attendre en augmentant le prix du timbre si ce n’est in fine à la disparition courrier qui est une partie de leur raison d’exister?

        1. Higgins

          C’est que je sous-entend. Quand on veut tuer son chien, on dit qu’il a la rage. La Poste veut tuer le courrier, c’est tout. Il n’y plus rien qui justifie son existence.

          1. Dr Slump

            Et c’est bien dommage. La digitalisation accélérée, le tout-par-le-web ne me dit rien qui vaille. Ecrire une lettre manuscrite correcte est devenu un exercice impossible pour la jeune génération, et c’est clairement une défaite intellectuelle.
            Mais une fois que le courrier de la Poste aura disparu, je gage qu’il se trouvera une starteup quelconque pour proposer un service postal moderne et vendu à prix réel.

              1. Aristarkke

                Selon un reportage TV vu un dimanche après midi pluvieux, les maréchaux-ferrants ne manquent absolument pas de travail, vu tout le cheptel des équidés qui peuple encore la Grance. Il en faudrait plutôt quelques-uns de plus pour suivre la demande puisque un canasson nécessiterait en fait deux ferrage l’an pour être bien dans ses bottes… 😛

              2. Dr Slump

                Ah ok, t’es mûr pour te mettre une puce à la place du cerveau alors. Hep! Mr Kurzweil! On a ici un candidat pour se faire télécharger sur votre cloud! On vous l’envoie par mail? 😛

              3. Pheldge

                « un maréchal ferrant » ? ah, bin pour ça, faut aller à la ferme à côté de chez la Très Sublime, vers septembre octobre, et demander Marion, parce que quand on laboure, Marion Maréchal fait rhaaaan … 😉

          2. Le Gnôme

            Il y aurait bien les colis, mais des boîtes privées n’ont aucun mal à faire mieux. Les dinosaures ne savent pas s’adapter, ils disparaissent donc pour laisser la place à des animaux plus agiles.

            1. Jacques Huse de Royaumont

              Un colis livré hier a été « inspecté » avant livraison. Apparemment, ils n’en avaient pas l’usage, donc tout a été livré.
              En ce moment, les points relais sont un peu compliqués à utilisé, mais ça n’aura qu’un temps.

              1. MCA

                D’ailleurs parfois les transporteurs ont de l’humour :

                Il y a fort longtemps je prends livraison d’un cubitainer de beaujolais à la halle du Sernam.

                L’endroit où le bouchon figure avait été fracturé (certainement histoire de vérifier si le millésime convenait aux papilles du magasinier) puis scotché avec un adhésif sur lequel était écrit :

                « Consolidé par le Sernam »… :o)))

          3. MCA

            @Major

            « Il n’y plus rien qui justifie son existence. »

            Zut alors, comment va faire le fisc pour nous envoyer des lettres recommandées avec AR? :o)

            1. Higgins

              Les facteurs peinent toujours autant, du moins les mauvais, à trouver les bonnes adresses sauf en ce qui concerne les courriers venant du Léviathan. Pas besoin de recommandé d’ailleurs.

                1. Pheldge

                  tu devrais avoir honte ! c’est pas bien de discriminer les illettrés que c’est la faute au système capitaliste libéral qui refuse de payer les profs comme il faut !

            2. Higgins

              https:/ /www-capital-fr.cdn.ampproject.org/c/s/www.capital.fr/entreprises-marches/la-poste-a-accuse-une-perte-colossale-en-2020-1392914?amp

          4. Aristarkke

            Et elle fait tout ce qu’elle peut pour arriver à ce but…
            Dans mon patelin à agence postale municipale, la Poste laisse en dépôt Une planche de timbres à renouveler quand celle en dépôt est quasi-épuisée…
            Si bien, qu’achetant mes timbres pour mon activité professionnelle, je dois pré-commander une planche pour ne pas risquer le manque en me présentant inopinément au bureau…

              1. Aristarkke

                Je tiens à contribuer à soutenir et justifier cette agence postale. En semaine, la queue est souvent de deux ou trois personnes grand max !!!
                Aux bureaux de Corbeil-Essonnes, c’est l’horreur permanente avec jamais moins de vingt personnes, surtout en ces temps de Covid à te geler sur le trottoir (vu chaque fois que j’y passe pour aller à la banque)

        2. sam player

          A quoi doivent-ils s’attendre ?

          A la même chose que s’ils ne l’augmentent pas !
          Il n’y a pas du tout de lien de causalité : mettre le timbre à 20 cents n’aurait strictement aucun effet sur le courrier lettre 50 grammes.

          1. MCA

            « Il n’y a pas du tout de lien de causalité  »

            Pour les particuliers certainement mais pour les grandes boites style banques, EDF, GDF etc… ce n’est pas si sûr vu les volumes en cause.

            Ce n’est pas pour rien que ces boites essaient de transmettre à tout prix leurs factures et relevés via internet par le biais des comptes clients.

            Et d’une pierre deux coups, ils économisent également les frais de la chaîne d’impression et de la mise sous enveloppe.

  20. Rick Enbacker

    Ce matin 4 ou 5 militaires armés de Famas étaient postés devant l’entrée de mon centre commercial Auchan alors que tout était calme.
    C’est la deuxième fois en un mois. La 1ère fois ils étaient postés à l’entrée de l’entrepôt. Là, ils étaient carrément devant l’entrée du public.
    Je ne vois pas d’autre raison que d’instiller un climat anxiogène.
    Ce pays ressemble de plus en plus à une dictature.

    1. MCA

      Ils s’entraînent probablement à défendre le stock en attendant l’arrivée des pillards et m’est avis qu’ils ne vont pas avoir à attendre bien longtemps.

    2. petit-chat

      « Là, ils étaient carrément devant l’entrée du public.
      Je ne vois pas d’autre raison que d’instiller un climat anxiogène. »
      Et ainsi la populace porte bien son masque (c’est une hypothèse).

      1. MCA

        En ce qui concerne les militaires, pas sûr qu’il y ait une intention de créer de l’anxiété, j’y verrais plutôt l’intention de créer une présence dissuasive et d’avoir une capacité d’intervention à pied d’œuvre au cas où..

  21. Franck Boizard

    Les libéraux, parlons-en.

    Sous l’effet de la peur, ils se sont écrasés comme des merdes, comme les autres.

    Ils ont gobé tous les présupposés sur le COVID (c’est la peste, il faut prendre des mesures exceptionnelles). Après, quand ils contestent les mesures liberticides qui découlent logiquement des hypothèses qu’ils ont acceptées, ils ont l’air con comme des bites.

    Voir par exemple Contrepoints.

    Revenons à la réalité : le COVID n’est pas la peste, il ne justifie aucune mesure générale. Il faut soigner les malades, c’est tout.

                1. Aristarkke

                  Même pas besoin. Dès qu’une copro à une taille moyenne, tu en trouves toujours au moins un et quand c’est une, on atteint facilement le grandiose…

      1. Franck Boizard

        Certes, mais beaucoup de prétendus libéraux se sont écrasés face à la « peste », pas que Contrepoints

        J’ai en tête une libérale anglaise dont j’ai oublié le nom (j’étais abonné à sa newsletter, je me suis désabonné) qui est devenue complètement hystérique : l’Etat n’en faisait jamais assez, l’idée d’enfermer les gens chez eux ne la choquait soudain plus.

          1. durru

            Ah oui, j’avais oublié que dans le monde anglo-saxon l’OPA sur le terme « liberal » a déjà réussi. Je discutais un autre jour avec une amie installée aux US de longue date et j’ai évoqué le terme (pas en anglais), ça l’a fait carrément dérailler. De fait, les « liberals » aux US sont plus exactement l’extrême gauche, « socialistes » c’est un euphémisme…

            1. pabizou

              l y a peu les démocrates étaient des socialistes « modérés », en gros un centre-droite, il n’y a pas si longtemps qu’ils se sont fait bouffés par l’extrème gauche . Obama les a fait passer de « l’ombre à la lumière », je me souviens encore de la colère que talonnettes 1er m’avait fait piquer lors d’un de ses discours dans une université américaine où il était allé chanter les louanges de notre SS en déficit chronique cet abruti . Ce qui m’avait le plus surpris était l’accueil enthousiaste avec lequel il avait été reçu par les étudiants .

        1. Courtial

          Peut-être que cela avait plus à faire avec le fait qu’elle était anglaise avant d’être libérale ? J’ai été assez surpris par les réactions des anglo-saxons depuis le début de cette crise, le RU, l’Australie ou le Canada n’ont rien eu à envier à la France en matière de politiques sanitaires débiles et fascisantes. Moi qui voyait ces pays comme de potentielles terres d’exil à court ou moyen terme, je suis content que tout cela arrive avant que je sois passé à l’acte…

          Il y a quelques libéraux français qui m’ont surpris (et pas en bien) par leur grande naïveté vis-à-vis du vaccin, et qui sont tombés en plein dans le jeu d’augmenter la pression sociale pour que les gens se fassent vacciner avec cette merde, pour qu’on puisse « retrouver une vie normale », alors que tout indique très clairement que céder au chantage et accepter ce vaccin ne ramènera pas les libertés prévues, et a même toutes les chances de consolider la nouvelle « normalité ». Bref beaucoup de naïveté, au mieux.

          Mais à part ça je n’ai pas l’impression que la plupart des libéraux aient trahis. Ils ont juste continuer de jouer les Cassandres de service, comme d’habitude. Totalement inaudibles et malheureusement inutiles.

      1. MCA

        Arrête de te plaindre et attend donc le prochain rhume.

        Tu vas voir que Micron va nous assigner à la cave avec obligation de tirer les verrous.

          1. MCA

            C’est bon, ils peuvent m’enfermer à la cave :

            500 bt qui attendent patiemment, les plus vieilles de 1970…

            (pas du beaujolais, ça ne conserve pas)

            et des millésimes du siècle dernier 1975 et 1976.

                1. Murps

                  Avec un peu de zique swing et des jolies filles à faire danser…
                  Un confinement façon Caveau de la Huchette de la grande époque.
                  😀

                  Je veux bien être confiné dans la cave à 500 boutanches…

              1. Dr Slump

                Etude scientifique à l’appui (Chine et Autraslie): certains raisins et vins rouges ont une action qui empêche le SARScovid19 de se fixer sur les cellules humaines, comme pour le MERS-covid (et le thé vert aussi).
                Ca pourrait donner des idées pour la prochaine campagne présidentielle de Macron ^^

                  1. Rick_Enbacker

                    Je sais que c’est difficile à imaginer mais ça pourrait être pire. On pensait bien avoir touché le fond avec flanby, hein…

                    1. Jacques Huse de Royaumont

                      Oui, ça peut toujours être pire.
                      La gent féminine égarée en politique nous livre une galerie de portrait édifiants qui sont autant d’exemples : de la folle du Poitou à notre Drame de Paris, en passant par la croque-monsieur, la Sibeth ou Bécassine, c’est un musée de horreurs qui a de quoi faire frémir.

                      Mais soyons juste, ces messieurs ne sont pas en reste, bien que moins flamboyants. Entre Bruno le simplet, Gerald le fourbe, la Merluche en colère, on y trouve de quoi faire pire que le mignon poudré.

                      Comme quoi aucune situation n’est désespérée au point de ne pas pouvoir empirer.

                1. MCA

                  @Aristarkke 4 février 2021, 19 h 15 min
                  Frau MCA est déjà en train de zieuter les vitrines des bijoutiers…

                  Et ̶D̶i̶e̶u̶ Micron inventa le confinement.

                    1. Pheldge

                      je vois qu’on rigole en mon absence … c’est bien amusez vous, « emprofitez-en », pendant que je bosse 😉

                    2. MCA

                      @Pheldge 5 février 2021, 18 h 08 min

                      Bien fait pour toi,

                      au lieu d’habiter la Réunion, tu n’avais qu’à élire domicile en Corse.

        1. Pythagore

          Bientôt le plan grand froid pour contrer le réchauffement climatique et éviter de surcharger les éoliennes à l’arrêt: chacun aura le droit à 2 m² max pour se tenir chaud, et si le logement est trop grand, préemption et redistribution.

  22. Nemrod

    J’ai visionné ce matin la rubrique de Cohen dans c’est à vous.
    Oui je sais, je suis courageux.

    Passons sur le fond…dézinguage du vaccin Russe, dézinguage un peu emmerdé, un peu subtil mais dézinguage quand même.

    Le plus intéressant est la forme ; tellement aveuglante que personne ne la voit…ou si peu.

    Tous ces gens pérorant à qui mieux mieux sur les mesures contraignantes et liberticides nécessaires face à ce TERRRRIBLEUU virus, le craignent tellement que sur ce petit plateau, ils n’ont pas de masques…
    Y compris Fischer le fameux Monsieur vaccin…vous vous souvenez ; non il n’est pas mort.
    Celui là qu’ils nous font porter dans de nombreuses rues.

    Ca n’ a fait que confirmer ce que je pense.
    Ce sont des Apparatchiks qui s’affranchissent des règles qu’ils imposent.
    C’est tout simple.

    1. Pythagore

      +1
      Apparemment ces gens ne voient aucune contradiction à se déplacer sur un plateau télé pour expliquer aux autres qu’ils doivent rester chez eux et faire du télétravail. Dernièrement je regardais qq emissions de Cyril Hanouna, parce que les intervenants m’intéressaient, et je voulais voir comment l’intervenant s’en sortait.
      Un parterre d’inutiles qui veulent obliger la population à rester chez soi pendant qu’eux pérorent sur les plateaux.
      Virus très dangereux mais aucun porte un masque. Ahhh mais y’a le pléxiglass. Qd on voit le truc, PTDR.

    2. Raoulos

      https ://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/carriere/vie-professionnelle/sante-au-travail/onvousrepond-pourquoi-les-presentateurs-de-television-et-leurs-invites-ne-sont-ils-pas-masques_4091603.html

      Et bien apparement tu n’est pas le seul à te poser la question. Et les gens de la télé se sont abaissés à répondre aux petites gens comme toi. #onvousrepond.

      « Si on est très éloignés dans la même pièce, si on a une très bonne ventilation, sans doute ce risque est tout à fait minimisé. » – Elisabeth Borne.

      « Avoir des journalistes masqués à l’antenne peut être ­anxiogène et cela pose un problème de son et d’image » – Delphine Ernotte, au Journal du dimanche

      « L’ensemble des groupes radio et télés ont écrit aux ministres de la Culture et du Travail pour rappeler que nous avions pris des mesures sanitaires fortes (…) qui semblaient suffisantes jusqu’à présent pour garantir la sécurité de tous », – Xavier Gandon, directeur des antennes du groupe TF

      Pour résumer le tout : « Céparapeil, ta gueule ! »

      Et puis si il portaient des masques, comment on les différencieraient ?
      Vu qu’ils disent tous la même chose sur le même ton…

      1. Rick_Enbacker

        Ah d’accord ! Parce que dans la rue, au boulot et dans les transports c’est pas anxiogène !
        Et les restaus et les cafés sont pas capables d’appliquer les mêmes protocoles que sur les plateaux télé ?

          1. Jacques Huse de Royaumont

            Ni dans des salles de cours ventilées en permanence. Pendant ce mois de janvier assez frais, ce fut un bonheur.

            Parmi les blagues du protocole en place dans les établissements scolaires, celle-ci est remarquable : les activités sportives sont interdites de gymnase, les élèves ont donc sport dans la cours, juste sous les fenêtres ouvertes en grand des salles de cours.

          2. Nemrod

            Moi je le porte 8 heures par jour depuis Avril .
            Je vais abréger ma vie tellement mes poumons s’épuisent à hurler pour me faire comprendre des vieux qui sont sourds (pléonasme) et qui ne peuvent pas lire sur mes lèvres les sons étouffés par le masque et les plexiglas.
            Ma lacepaspareil
            Et TGCM.

              1. Nemrod

                Et en plus je suis sourd aussi.
                Les coups de fusil et surtout de carabine.
                J’ai une 9.3×62 canon court qui est le marteau de Thor…y compris pour mes oreilles.

                1. Rick Enbacker

                  Et c’est donc un dialogue de sourds…
                  Bon courage. Moi je me contente de m’entraîner à la carabine à plomb, ça risquerait de me servir un jour.
                  Je n’ai qu’un seul regret, c’est de ne pas avoir passé de licence de tir. Et en ce moment c’est impossible d’aller au stand de tir…

                  1. jaybee

                    Une licence ne se passe pas, elle s’achète, c’est le permis de chasser qui se passe. Vas faire un tour dans un club de ball trap il t’expliqueront le « comment ça marche »… 😉

                    1. Pheldge

                      tant que j’y pense, des recommandations pour faire fuir les chats errants du voisinage ? ça me gave de devoir coller tous les soirs du répulsif qui coûte la peau des yeux …

            1. Pheldge

              allez, un classique pour te remonter le moral : « homéopathie ? pôv’ Juliette ! » auquel j’ajoute « compatis ? ah, Juliette est trans … » 😉

        1. Nemrod

          Appliquer les protocoles des gueux. ?..hihihi ( ricanements de hyènes copyright journaleux de talk show), mais vous n’y pensez pas !hihihi ( re-ricanemments ).

      2. Aristarkke

        « Pour résumer le tout : « Céparapeil, ta gueule ! »
        Nos zélites n’ont pas à observer ce qu’elles imposent aux manants gueux et vilains qui les entourent.
        Déjà qu’ils doivent les supporter…
        La résistance a des limites, tout de même !!!

  23. Rick Enbacker

    https:/ /fr.news.yahoo.com/coronapas-danemark-passeport-vaccinal-162201029.html

    Ca y est, ça commence au Danemark. Je ne m’inquiète pas, la France devrait suivre rapidement…

    1. MCA

      Ici nous sommes des latins (hum!) et donc le coronapass ils pourront se le mettre à un endroit que la décence m’interdit de citer.

      Il n’y a qu’à constater le franc succès de l’application anticovid pour extrapoler ce qui pourrait bien attendre le coronapass.

    2. Husskarl

      Mais non le journaleux se veut rassurant, vous pourrez toujours faire un test (anal) toutes les heures pour ne pas avoir le vaccin mais le passeport

      1. MCA

        Ca va être rigolo d’aller se faire tester avant chaque repas au restau.

        L’histoire ne dit pas si le protocole s’appliquera aux restaus d’entreprise.

    3. Pierre 82

      Ce que j’adore, c’est qu’ils présentent ça comme un « retour à la normale ». Comme quoi en tortillant les mots et en mélangeant des concepts, on finit par dire n’importe quoi. Montrer un passeport en règle pour pouvoir aller au resto? En voilà bien une idée de con. D’urbain, quoi…
      J’ai dit au curé de ma paroisse que je considérerai la situation redevenue normale le jour où les bénitiers seront remplis de nouveau.
      Et certainement pas le jour où il faudra présenter un test PCR pour se faire confesser.

      1. baretous

        Faites comme moi. Le signe de croix après avoir fait semblant de prendre du gel devant le vigile de la grande surface. Apres tout nous sommes dans un temple…de la consommation.

      2. Theo31

        Le passeport pour aller au resto, les restaurants pourront se carrer le mien bien profond entre l’anus et les amygdales en attendant de faire faillite faute d’avoir perdu la moitié de leurs clients. Et ne comptez pas sur moi pour verser une larme pour ces collabos. Qu’ils crevent la gueule ouverte.

        1. MCA

          Ca risque fort d’être une obligation légale et non pas une initiative du restaurateur.

          Et encore un p’tit boulot de flicage en perspective et un chapelet d’amendes à distribuer.

    4. sam player

      Rappel:
      En fait c’est rigolo cette histoire de passeport car d’origine c’est une idée libérale vis-à-vis des anti-vaccins, certes dans le cadre d’entreprises privées libres d’établir des critères pour leur fréquentation et non comme là un état décideur sans choix possible.

      1. Dr Slump

        Un passeport, quel qu’il soit, ne peut pas être libéral. Soit on a la liberté de circulation soit on ne l’a pas, et on ne l’a plus depuis la création du passeport, qui n’existait pas avant la guerre de 14-18.
        Je vois déjà d’ici les procès à venir sur ton idée de contrôle sanitaire:
        « Votre honneur, je suis tombé malade à cause de Mr Player, il m’a infecté à mon insu, j’ai un témoin qui l’a vu se moucher et ensuite venir me serrer la main sans désinfecter les siennes ».
        Ou alors: « Accusé levez-vous, vous êtes condamné à 2 ans avec sursis plus
        € 5000 d’amende pour être entré dans le métro alors que votre carnet de vaccination n’est pas à jour pour les dernières souches de covid29, 30 et 32, ainsi que mers22 et 23 ».
        Sam, le Dr Jekyll du libéralisme: il cache en lui un Dr Knock.

          1. Dr Slump

            Oui mais qui se chargerait d’établir les passeports sanitaires, de les faire mettre à jour, de faire respecter leur emploi dans les règles, mis à jour et dûment tamponnés? Bref: qui ferait la loi à ce propos? Le privé?

            1. Husskarl

              Ca pourrait, toutefois, le défaut dans ce cas serait que la norme du plus fort prendrait le pas, du style la norme d’une grosse entreprise (potentiellement acoquinée avec l’état). Ensuite cette grosse entreprise exigerait de ses fournisseurs d’avoir le passeports, etc…

              Et ça deviendrait ensuite une obligation de facto puisque seul le droit du plus fort prévaut toujours à terme.

              Bref, théoriquement, je reconnais volontiers que Sam à raison, dans la pratique c’est autre chose. Et seule la pratique sert à quelque chose.

          2. Pierre 82

            D’un point de vue libéral, je n’ai aucune objection à ce qu’un resto exige un passeport. Je n’irai pas chez lui, et voilà tout,
            S’il a peur de chopper une maladie, tant pis pour lui.
            Et j’irai dans un resto pour gens normaux, c’est-à-dire sans passeport, où mes voisins de table ne tremblent pas d’attraper un variant pas plus mortel que le Covid pour une personne en bonne santé, ce que je suis encore.
            Je serais prêt à parier que la seconde catégorie de restos seraient blindés de monde, et que les premiers auraient juste une poignée de clients, dont je me demande d’ailleurs pourquoi ils prennent le risque de sortir sans une raison impérieuse et de mettre ainsi leur vie en danger.
            Par contre, imposer à tous les restaurants de vérifier le passeport, là, désolé, on n’est plus du tout dans le libéralisme.

              1. Pierre 82

                C’est exactement ce que je dis: un privé qui fait du lobbying pour empêcher un concurrent de bosser, ça s’appelle un socialiste, pas un libéral…

                1. Husskarl

                  La réalité c’est que dès que possible, l’un ou l’autre des acteurs penchera vers le socialisme si on lui en donne la possibilité.

            1. sam player

              Euh quand on voit le paquet de gens qui justifient un tant soit peu les mesures actuelles, même chez des connus comme libéraux (hello NMP, MichelO sur CP), ça devrait faire du 50/50 dans la répartition des clients.

              1. Pierre 82

                Certains articles de CP me hérissent le poil, les même sans doute que ceux qui vous énervent. Et NMP m’a énormément surprise, également.

              2. Aristarkke

                Sam, Nathalie n’a pas un état de santé qui l’engage à affronter le Covid de trop près, même si par ailleurs elle reste bien en dessous de l’âge bascule…

                1. sam player

                  Déjà abordé sur son blog
                  C’est à ceux qui sont à risque de se protéger : s’isoler, faire faire leurs courses par des proches etc… sauf s’ils ont envie de crever…

                  1. durru

                    @Sam 22h39
                    +1000
                    C’est quand même impressionnant comment des gens sensés arrivent à oublier les principes mêmes qui les guident…
                    J’ai le cas dans ma famille et ça n’a jamais fait chier personne à part ceux qui veulent entrer en contact avec la personne fragile.

                2. sam player

                  «… même si par ailleurs elle reste bien en dessous de l’âge bascule. »

                  Ouais c’est pas un perdreau de l’année non plus hein… elle est de 62 de mémoire…

  24. Higgins

    https:/ /leblogalupus.com/2021/02/04/secession-us-mise-a-jour-de-la-situation-3-fevrier-lamerique-se-divisera-en-etats-libres-par-rapport-aux-etats-censures-slave/

    1. pabizou

      Lu et pour une fois crédible même s’il n’est pas sûr que le conservateurs s’interessent assez à la politique pour que ça se concrétise rapidement

  25. goelette

    Les « libéraux »… ils vont presque toujours dans le sens du vent. Très déçu par ces gens depuis un an. Ce sont des thuriféraires.

      1. goelette

        C’est vrai. Je répondais depuis mon téléphone.

        Je me suis dit ça hier, en apprenant que l’American Journal of Medicine vient de valider le protocole Raoult (HCQ+AZ), et Facebook levé sa censure des communications sur ce traitement. Un site libéral français « de référence », au cours des derniers mois, a régulièrement étrillé Raoult et tous ceux qui osaient émettre un doute sur le « consensus (politico)scientifique » ou critiquer la gestion publique de la crise sanitaire, voire nommer les atteintes aux libertés pour ce qu’elles sont. Est-ce qu’ils se sont mis en quatre pour défendre les Gilets jaunes, ou Donald Trump, du moins ce/ceux qu’il représente? Au minimum, pour leur manifester de la compréhension ou de l’empathie. S’ils sont passés à côté de ça, désolé, mais ils n’ont RIEN compris à notre époque. On a l’impression qu’en fait ils sont du côté de la classe qui nomme ces gens des déplorables, des sans-dents, des « ugly folks », des « ceux qui ne sont rien », etc. C. Giulli (orth.?) ou Victor D. Hansen (The Case for Trump) ont déjà tout dit. Mais bref.

        Les libéraux, ils sont comme les mandarins, avec leur calligraphie, leur poésie, leurs petits rituels, au moment où les colons anglais sont arrivés. Je repense à un brillant chroniqueur de France Culture que j’écoutais il y a quelques années qui était un peu leur libéral de service; excellent homme sans doute, esprit scintillant, épris de vérité, de beauté, de liberté et de tout ce que vous voulez… mais totalement inoffensif. Je perçois ces gens comme des valets du pouvoir. Ils vivotent dans son ombre, avec un rayon de soleil bienveillant, un petit biscuit de temps en temps et ça leur suffit. Peu importe si tout fout le camp autour d’eux.

        Mais souvent ce qui se passe dans le monde commence par les mots. Quand on se range du côté de Cohn-Bendit pour enjoindre à Raoult de « fermer sa gueule », il ne faut pas se plaindre du résultat. La question est, si on avait écouté Raoult (et des dizaines autres), est-ce qu’on aurait pu avoir une gestion adulte de la crise et éviter le régime liberticide du confinement, une explosion supplémentaire de la dette publique, la ruine économique de milliers de gens etc. Qui va payer pour tout ce malheur ? Certainement pas les beaux esprits qui ont soufflé sur les braises.

        Je ne suis pas très précis et m’en excuse. J’ai quitté la France il y a longtemps, ne supporte pas de voir ce que ce pays est devenu, ne supporte plus les médias français, dont je n’écoute et ne lis plus aucun. J’en attrape quelque chose au vol de temps en temps, avant de retourner à mon jardin. Sauf vous, qui êtes excellent, quelques autres aussi, je m’emporte, désolé.

        Bien à vous, g.

        1. Dr Slump

          « Un site libéral français « de référence » »
          Je note que vous mettez vous-même « de référence » entre guillemets. Il faut donc admettre que vous doutez vous-même que ce site soit réellement libéral.
          Et rien n’empêche un site réellement libéral de publier des points de vue adverses non libéraux, au contraire: c’est d’autant plus libéral d’admettre des points de vue divergents, ce qui est tout de même essentiel pour pouvoir débattre.
          Bref, le problème n’est pas que les libéraux seraient faux, mais que vous attribuez l’étiquette libérale à des personnalités qui ne le sont pas.

          1. Oui. D’autant que « libéral » veut aussi bien dire « libéral classique » (qui correspond en gros au centre droit) que anarcap, ce qui donne beaucoup de champ.

            1. goelette

              Bof, mais pour l’essentiel, l’implantation du « bon » libéralisme (classiques français et anglo-saxons, pères fondateurs US, on doit avoir à peu près le même en tête) est devenue très faible en France, non? Ce n’est pas spécialement la faute des libéraux actuels « de référence » d’ailleurs, c’est juste un constat. La preuve, en cas de crise, pfff, les grandes idées, tout ça, plus personne. Déjà, pluralité du débat ou non, accepter Macron et les conditions (truquées) de son élection, il faut déjà le faire. Car le macronisme a peu à voir avec le libéralisme, c’était clair dès sa campagne électorale. au-delà de ses pénibles relents antifrançais. Mais les « libéraux » l’ont soutenu quand même. Accepter sans ciller l’issue des élections US, évènement aussi grave que l’assassinat de Kennedy, les lois de la probabilité, d’après toutes les données issues de l’histoire électorale, indiquant que Trump ne peut qu’avoir largement remporté ces élections, il faut le faire aussi. Une partie du camp libéral semble vivre dans la peur, celle de se faire mettre à l’index par Le Monde ou France Inter comme complotiste ou extrémiste. Autant ne pas publier, si c’est pour le faire sous l’emprise de la peur.

              1. « Une partie du camp libéral semble vivre dans la peur, celle de se faire mettre à l’index par Le Monde ou France Inter comme complotiste ou extrémiste »
                Oui. Clairement.

              2. Dr Slump

                Je dois dire que tu marques un point là.
                Je me rappelle voir Pascal Salin défendre tout timidement son point de vue libéral lors d’une émission d’info quelconque, devant un duo de débatteurs qui le toisaient l’oeil froncé, désapprobateurs, et lui qui semblait rapetisser au fur et à mesure…
                Ceci dit, F. Azihari se montre affirmé, offensif, Marion Maréchal, je ne sais pas ce qu’elle vaudrait politiquement, mais elle n’a pas peur de prendre position, y compris pour réfuter des mensonges à propos de Trump alors qu’une cabale générale est déchaînée contre lui. Je crois qu’il y a quand même une jeune génération en train d’émerger, qui a vu, qui a compris, et qui fourbit ses armes.

                  1. Pheldge

                    c’est çui qui est le sosie à Stromae ? tiens, il devrait d’ailleurs essayer la chanson, je lui suggère une adaptation libérale du tube « papa où t’es » en « l’état m’a empapaouté ! »

          2. Pierre 82

            Le terme même de « libéral » ne veut plus rien dire. Pensez quand même que Macron est vu par une grosse majorité de Français comme un « ultralibéral », c’est à dire encore plus libéral que les libéraux.
            J’ai déjà formulé cette idée, mais il faudrait qu’on reconnaisse qu’on s’est fait voler le mot, sur lequel nos ennemis ont plaqué toute une série de concepts comme celui de capitalisme de connivence.
            Et que par conséquent, on ne devrait plus utiliser le mot « libéral ». Perso, quand je dois expliquer mon positionnement, je me qualifie souvent d' »anti-étatiste », c’est-à-dire de quelqu’un qui rêve que l’état arrête de se mêler de trop de choses, et se mêle de ses affaires plutôt que des miennes.

            1. Pythagore

              C’est sûr que le socialisme dévoyant tout, le « libéralisme » y passe aussi.
              Anti-étatiste, ca fait un peu « anti », grincheux, pas content, complotisme, has-been, start-down, pensez automne.
              Spontanément, je me qualifierais de « régalien », après y en probablement parmi les dures de la feuille qui croiront que j’adule Reagan mais bon.

              1. Pierre 82

                Je me creuse la tête pour trouver une appellation, mais aucun mot n’est satisfaisant. Minarchiste, mais c’est déjà pris, et je ne suis pas non plus persuadé que l’état doive être strictement cantonné au régalien, il peut y avoir des exceptions, et bien sûr, le libertarisme n’est pas ma tasse de thé.
                Les institutions doivent surtout truffer le système de pouvoirs / contre-pouvoirs, et surtout respecter la subsidiarité, le plus important à mes yeux. La constitution US n’était pas mal fichue de ce point de vue, mais ça n’a pas suffit: en un peu plus de deux siècles, elle a été vidée de sa substance, et les USA sont maintenant devenus une social-démocratie comme en Europe.

  26. Zakmoriss

    Il a raison j y vis.la moitié du pays a des problèmes de tolérance surtout les Suisses.Ils adorent fourrer leur nez dans la m…. des autres.

  27. Zakmoriss

    Depuis que je suis a à Zurich j ai jn budget annuel judiciaire contre les suisses qui empiètent sur ma vie privée et les délations.c est simple j ai des cameras cameras partout :le seul moyen de se protéger vraiment.le harcèlement est tres difficile à prouver ici.j ai meme subi une violation de domicile par mes propriétaires.heureusement j avais des cameras dans ma maison et encore ils pensent qu ils sont dans leurs droits, j ai eu du mal a trouver un avocat pour les attaquer , les Suisses se serrent les coudes.le législateur détermine les lois suivant la population et est laxiste sinon la moitié serait derrière les barreaux.Enfin du moins quand on est Suisse.

    1. Husskarl

      Avoir acheter et relâcher de gros chiens dans le jardin clôt de murs peut vous aider.
      Sinon le Texas c’est bien aussi, ça me fait envie.

      1. Zakmoriss

        J ai acheté un golden retriever qui restait dans mon jardin.Ils se sont pas gêné de me dire comment je devais l en occuper.j avais même des lettres.3 mois plus tard j ai déménagé.

  28. zelectron

    Les vagues d’épidémie ont emporté 700.000 emplois en France en 2020 (INSEE)
    chez les fonctionnaires aucuns (zéro) et payés bien sûr intégralement !
    – pour faire l’équilibre il faut se séparer avec tristesse et regrets émus de 700.000 d’entre eux, non ?

  29. Alex

    Une fois H16 vous m’avez dit, je ne l’oublierai jamais : » vous êtes prisonnier de votre propre prison » Vous aviez raison. La liberté peut faire peur à ceux qui n’ont jamais eu l’habitude de l’exercer ou de l’apprivoiser.

    Oui, la liberté peut faire peur: entreprendre, changer de boulot, oser, etc…

    Comment vous voulez qu’on se libère de ces chaînes ? On fait comment pour amoindrir ce sentiment ?

      1. Alex

        Je prends un exemple simple. Changer de boulot. (Situation : divorcé, 2 enfants en garde alternée)
        Je souhaite changer de secteur. Je souhaite passer de la grande distribution à l’informatique.
        Essayer, ça veut dire quoi ? Prendre le risque de quitter son boulot, se lancer dans une formation où l’on devra emprunter pour la payer totalement (10 000 euros)

        Mes questions ne sont pas ironiques : on essaie, on fonce mais sans regarder les conséquences ?

        1. Tu fais un calcul de risques : ce que tu risques à tenter, ce que tu risques à ne pas tenter.
          Actuellement en France, il y a pas mal d’opportunités pour se faire aider par l’Etat pour les formations, par des potes/connaissances (informatique, par exemple, n’est pas le plus compliqué à trouver). Le risque n’est pas le même si tu te lances dans le trading de matières premières. Etc…

        2. Pheldge

          pour limiter les risques, il te faut préparer ton parcours. Une reconversion partielle surtout passé 40 ans, c’est plus facile, qu’un changement total. Évalue aussi avec lucidité tes chances de succès : si tu n’est pas très sûr de toi, prévoie un plan B. Ensuite seulement, une fois que tu auras tout prévu, tu quittes ton boulot.
          Ce qui fera la différence auprès d’un employeur, c’est ton envie de bosser, ta capacité à accepter ce qu’on te donne sans rechigner au début, parce que tu recommencera quasiment de zéro. Faire de l’intérim ça peut aussi t’aider à changer d’environnement.

    1. Lorelei

      Pour entreprendre une formation, il existe des Contrats professionnels de transition (anciens CIF). Moyennant quelques démarches et projets bien construits, la formation peut être prise en charge et payée avec, de mémoire, la possibilité de retrouver son ancien poste « au pire ».

  30. Alex

    @Pheldge et @H16:
    Merci Messieurs pour vos informations et ces conseils. Je me suis beaucoup retrouvé dans ce billet sur le sentiment de peur face à la liberté…
    Pour l’informatique, ce fut un simple exemple^^ Mais je prends bonne note pour le domaine concerné.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.