Quand un lobby veut étendre au recyclé la taxe pour copie privée

Le scandale de la taxe inique pour la « copie privée » continue de plus belle en France et, youpi, veut maintenant s’étendre au recyclé.

Comme nous l’apprend Marc Rees, le rédacteur en chef de Nexinpact, le lobby Copie France vient ainsi d’adresser sans honte une lettre aux députés pour pousser leurs billes afin qu’ils étendent sur les supports recyclés les taxes déjà fort copieuses qui existent sur les supports informatiques neufs.

Eh oui : comme vous vous en doutez certainement et parce que tout ce qui peut être taxé le sera inévitablement dans le pays, le législateur, totalement cornaqué par ces groupes de pressions, a décidé de ponctionner de généreux montants sur tous les médias de stockage d’information en France. Et ici, « tous » n’est pas une figure de style : absolument tous les formats y passent, depuis les antédiluviens CD en passant par les disques durs habituels jusqu’aux dernières mémoires de masse, chacun dispose d’une bonne ponction dodue arbitraire dont le but affiché est de rémunérer les artistes, ces supports servant tous, dans l’œil de ces lobbies, à effectuer des copies de leurs œuvres qu’il convient donc de rémunérer en forçant l’acheteur à les subventionner.

Bien évidemment, tous les professionnels qui, sans le moindre rapport avec quelque « copie privée de zartiste malheureusement piraté », achètent actuellement des supports de stockage (ou des smartphones, des tablettes, des ordinateurs ou des cartes mémoires) dans le cadre de leurs activités quotidiennes se retrouvent à devoir payer cette taxe absolument indue qui renchérit notablement leur facture finale, le tout en contravention décontractée avec le droit européen qui explique pourtant que cette taxe ne doit peser que sur les particuliers au regard de leur copie privée (article 5.2.b de la directive de 2001 sur le droit d’auteur).

Évidemment, les lobbies des ayant-droits, confortablement assis sur un magot considérable, ont beau jeu de prétendre mielleusement que le remboursement des professionnels concernés est toujours possible ; en pratique, ils multiplient bien sûr la complexité des démarches que les ponctionnés doivent accomplir pour obtenir le remboursement de leur dû, et limitent au maximum l’information même de l’existence de cette possibilité. Avec succès puisque seules quelques centaines de sociétés parviennent à faire valoir leurs droits (1506 apparemment) jusqu’à présent, sur les millions de professionnels qui se sont fait ainsi purement et simplement voler ; au final, sur deux milliards d’euros collectés, un peu moins de 5 millions d’euros ont été remboursés aux professionnels lésés, soit un joli quart de pourcent.

D’un autre côté, on comprend le lobby : la gamelle est bien remplie, la soupe est bonne et comme personne (ou presque) n’y trouve à redire alors qu’il y a vol manifeste, il serait dommage de s’arrêter en si bon chemin !

C’est sans doute pour cela que le groupe de pression, du bon côté du robinet, cherche maintenant à étendre ce qui existe pour les médias neufs aux médias recyclés : après tout, pourquoi ne pas tabasser aussi de ce côté là, même si le recyclé peut aussi servir aux professionnels, même si le recyclé a déjà supporté toutes les taxes possibles et imaginables, et même si les entreprises et autres associations non lucratives de recyclage ont déjà bien du mal à simplement boucler leurs fins de mois en ces périodes délicates ! Comme une nuée de sauterelles n’ayant finalement aucune considération sur les pâtures et les plantations qu’elles dévorent sur leur passage, tout ceci n’a aucune importance : il y a certainement là un gisement encore inexploité de petites taxounettes croustillantes qu’on ne doit surtout pas s’affranchir d’aller récupérer.

Le plus beau de cette nouvelle taxation est qu’elle peut être sans fin : un support déjà taxé une première fois (souvent illicitement car vendu à des professionnels) lorsqu’il est neuf se retrouvera taxé une seconde fois, pour la même raison, après avoir été reconditionné, puis, pour peu que l’objet survive – ce qui a de plus en plus de chance d’arriver à mesure que les pièces mobiles disparaissent progressivement de nos stockages – une troisième voire une quatrième fois, dans la décontraction de tout ce système et l’embonpoint joyeux de notre lobby qui peut reprendre plusieurs fois des frites à la cantoche sur le dos du consommateur.

Si l’on se rappelle que cette taxe a été introduite lorsqu’aucune solution commerciale légale n’existait sur internet pour l’écoute de fichier musicaux, de films et de documentaires, on comprend l’ampleur de l’entourloupe qui permet à l’illusion de durer ; de nos jours, le consommateur est ainsi bien mieux servi par les offres légales commerciale et n’a guère besoin de s’encombrer avec une copie privée et les taxes afférentes bien qu’il les paye pourtant chèrement.

Du reste, l’intégralité de l’argumentaire de ce lobby repose sur l’existence d’une copie pirate qu’il a bien du mal à qualifier et quantifier, utilisant pour ce faire des questionnaires dont l’analyse laisse pantois : bases faibles, enquêtes qui sont au départ de simples opinions mais qui aboutissent pourtant à fournir des éléments pour construire des législations et des taxations, tout est fait pour qu’à la fin, le pifomètre total règne en maître et que la ponction joyeuse continue sans vergogne.

Pendant ce temps, d’autres pays n’ont (étrangement) pas choisi cette voie de l’omnitaxation et proposent donc les mêmes supports à des prix sensiblement inférieurs ce qui pousse progressivement les (rares) professionnels au courant à aller voir ailleurs. Perte pour l’industrie française, perte pour les associations de recyclage françaises, perte pour le commerce français en général et au final, perte aussi pour le lobby ponctionneur ce qui est d’autant mieux…

À l’heure du streaming et de l’internet haut-débit, de la fibre, de la 5G et de Starlink, l’idée même de taxer les stockages pour faire semblant de rémunérer des artistes donne une bonne mesure de l’état d’esprit étriqué de ces lobbies qui ont surtout compris l’intérêt qu’ils pouvaient avoir à pressurer le législateur plutôt qu’encourager leurs industries de tutelles à s’adapter aux nouveaux marchés, et à se réformer pour coller aux usages.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires241

  1. Aristarkke

    Et transformer cette taxe en redevance annuelle ne serait pas non plus une si mauvaise idėe que cela non plus, surtout pour qui la perçoit…

    1. Hagdik

      Partant du principe que toutes ces copies sont faites en utilisant l’électricité, le mieux serait de taxer chaque électron qui franchit votre compteur.
      Dans le genre concours des idées à la c.n, c’est bien placé non ?

      1. Aristarkke

        Il me semble, à vérifier mes factures d’électricité que question taxes et redevances avec TVA en chapeau, la charge fiscale est déjà à un niveau olympique. Mais il y a toujours mieux, en fait pire, en ligne d’ horizon à atteindre…

  2. Le Gnôme

    Moralité, achetez à l’étranger ! Si j’ai besoin d’un disque dur externe, je profite d’une visite chez des amis allemands pour l’acheter. Comme ils ne sont pas loin de la frontière, le vendeur m’a expliqué que beaucoup d’Alsaciens lui rendaient visite.

      1. Theo31

        Faire des achats de faibles montants. La douane veille mais les fournisseurs font bien les choses : pour une même commande, ils font plusieurs envois au besoin.

      2. Pythagore

        Pour un comparateur de prix sur le matos informatique, il y a https: //www.hardwareschotte.de/
        Perso j’achète souvent chez https: //www.csv-direct.de/
        Ils ne sont pas loin de chez moi et des prix plus compétitif que alternate. Par contre le site n’est pas traduit.
        Il y a aussi https: //www.caseking.de/?__shop=2
        Le site est dispo en anglais, parfois moins cher, parfois plus cher, pas loin non plus, pas mal de matos pour les gamers.

  3. Aristarkke

    Les SACEM et autres utilisent joyeusement la recette du pâtė d’alouette en ce qui concerne le partage du butin : l’alouette pour les bėnėficiaires officiels du magot, le cheval pour elle. La quantité compensant la perte du goût!

    1. Aristarkke

      Non, là, le motif officiel est de les faire participer à la « création artistique grançaise ». Parce qu’effectivement, s’il faut compter sur les bénéfices de Salto, ça ne va pas le faire facilement et sous peu…

  4. Jacques Huse de Royaumont

    Et les espaces de stockage sur le cloud ? Ils sont taxés également ? Si ce n’est pas le cas, les vendeurs d’espaces physiques peuvent se plaindre de distorsion de concurrence et d’inégalité devant la loi.
    Si c’est le cas, comme il s’agit d’allocation dynamique, comment la taxe est elle calculée ?

    1. Pheldge

      ça ne serait que pure logique, mais pour ne pas s’emm3rder à faire dans le détail, une « contribution copie généralisé » sur les abonnements internets, fixe et mobiles sera vraisemblablement mise en place. En plus ça passera quasi inaperçu, alors pourquoi se gêner ?

    2. Gilou

      Comme d’habitude au doigt mouillé armé d’une grosse louche … Ha oui sans oublier tout ce que cela implique un cerfa une decalration sur l’honneur, une déclaration de la part du service cloud plus une de l’usager évidemment un service de contrôle et de recouvrement créé pour l’occasion avec directeur canapé Stark dans le hall, secrétaires, voitures moult téléphones abonnements avantages (l’échappement à ladite taxe..)… J’en oublie sûrement !

      1. Aristarkke

        J’en oublie sûrement !
        Par exemple, des bureaux de luxe situés à une adresse parisienne prestigieuse, façon Qwant…

  5. Ba

    Je pense que pour traiter efficacement le sujet des impôts et taxes, il faut arrêter d’étudier les motifs allégués pour leur existence, et revenir à la raison naturelle qu’on applique dans sa vie quotidienne : on ne doit pas étudier les raisons pour lesquelles le vol est effectué. On constate qu’il y a vol, on constate et on explique que c’est contraire au droit et à la justice universelle, et on le dénonce et on le combat.
    Il n’y a que comme ça qu’on en sortira.

    Dénoncer les incohérences infinies et les injustices face à l’impôt pour dénoncer l’impôt lui-même fonctionne mal, voire pas. Des contre-arguments seront toujours avancés par les spoliateurs et le profane finalement ne sera convaincu par aucun des camps.

    Alors que si on explique au profane que tout vol n’a jamais aucun motif légitime, qu’un vol reste un vol même quand il s’effectue selon des formes légales, et qu’il n’y a donc aucune raison de regarder les raisons avancées pour effectuer ce vol, exactement comme on le fait face à n’importe quel voleur ne prétendant pas appartenir à l’Etat ou assimilé, là on commencera à convaincre beaucoup plus de gens.
    De toute façon, c’est la seule posture raisonnable et logique, et également efficace face à tout contradicteur.

    1. MCA

      @Ba 28 mai 2021, 9 h 52 min

      Votre raisonnement cloche car ce n’est pas parce que je me sers chez le voisin sans son consentement que c’est du vol mais parce que la loi dit que se servir chez le voisin sans son consentement est du vol.

      Si la loi disait l’inverse ça n’en serait pas, bien que dans l’affaire le voisin soit spolié de la même manière.

      Une taxe qui ne rime à rien si ce n’est fournir des moyens financiers supplémentaires à celui qui la perçoit n’est donc pas du vol car non définie comme telle par la loi.

      Le plus bel exemple que l’on puisse fournir est la loi Eckert.

      L’état fait main basse sur les fonds soit disant en « déshérence » en se gardant bien d’en rechercher les propriétaires ni les héritiers potentiels ; à eux de se manifester mais comme bien souvent ils l’ignorent ….

      Ce n’est pas du vol car la loi ne le prévoit pas alors qu’il s’agit bien de s’approprier du bien d’autrui sans son consentement.

      1. Ba

        Mon dieu ! Vous pensez vraiment tout ça ? Alors que vous lisez h16 depuis certainement longtemps ? Vous n’avez donc rien appris ?
        Je saute littéralement au plafond à la lecture de votre commentaire.

        Tout est bien sûr complètement faux dans votre commentaire (no offense). La loi n’a rien à voir dans la caractérisation d’un vol. D’ailleurs j’ai même pris la peine de l’écrire : « un vol reste un vol même quand il s’effectue selon des formes légales ».

        Tout ce je dis n’est pas une attaque personnelle et ne le prenez pas mal. Vous n’êtes certainement pas le seul à être capable de dire ça, mais je ne comprends pas du tout comment il est encore possible que des lecteurs de ce blog (et de Contrepoints ou autres) restent toujours incapables de tenir certains points de vue libéraux pourtant les plus élémentaires. Ça prouve l’efficacité de l’endoctrinement qu’on a tous subi à l’école et qu’on continue à subir à travers les médias…

        1. durru

          C’est bien plus compliqué que ça, ne vous en déplaise…
          Je cite du CNRTL :
          Vol : Action de s’emparer frauduleusement de ce qui appartient matériellement à autrui.
          Fraude : Action de tromper, d’abuser autrui en contrevenant aux règlements, d’employer la ruse pour le mystifier. ou
          Acte accompli en vue de porter atteinte délibérément aux droits et intérêts d’autrui. (droit civil) ou
          Tromperie, acte de mauvaise foi par lequel on lèse quelqu’un en se soustrayant aux règlements. (droit pénal)
          Il est beaucoup question de droit, de règlements, etc. Quand bien même on sait bien que de point de vue des droits naturels et de la morale ça ne va pas, ce qu’a écrit MCA reste techniquement vrai.

      2. Non. Le vol est, par définition, le fait de s’emparer du bien d’autrui par la force ou à son insu. C’est *exactement* ce que font les impôts et les taxes. C’est l’intégralité de la définition, et note bien qu’il n’est pas question ici de loi. On peut voler un os à un chien même si ce dernier n’est pas, légalement parlant, propriétaire de quoi que ce soit. Et ça peut coûter un coup de dents dans les fesses.

        La loi rend certains vols spécifiques légaux, mais ça ne change absolument rien au fait que c’est bien un vol.

        1. Theo31

          Tu ne voleras point. Partout et toujours.

          Même pour les chrétiens, ce n’est pas toujours clair.

          Les truands trouvent toujours des justifications morales à leurs turpitudes.

          En France, voler des fraises au centre commercial est sévèrement puni par les juges. Mais pas racketter les travailleurs du privé.

          1. Pheldge

            @ theo ah non, pour les Chrétiens, le vol c’est bien défini ! par contre les arrangements de certains avec leur conscience, quand ils en ont une, c’est autre chose … 😉
            @ MCA euh, la loi précède le crime ? depuis quand ? c’est le soleil Breton qui te fait divaguer ? 😉

            1. MCA

              Rahhhhh

              Je vois que tu cèdes à la facilité et n’hésites pas à hurler avec les loups au lieu de tenir un raisonnement posé, saint et équilibré 😆

              Je vais encore me mettre sa Patronitude à dos mais je n’ai pas changé d’avis, c’est la loi qui définit le crime suivant les lieux et les époques, certaines périodes qualifiées de sombres sont là pour en témoigner, les sacrifices humains à d’autres époques, les bûchers à hérétiques également.

              17 février 1600, Giordano Bruno brûlé vif par l’Église n’était pas un crime à l’époque, mais LA LOI appliquée à un hérétique.

              D’ailleurs je te donne conseil d’ami : à ta place je n’hésiterais pas à me balader avec un extincteur dans mon sac à dos, on n’est jamais trop prudent sur une île où on finit facilement à la marmite ! 😆

              1. Theo31

                c’est la loi qui définit le crime suivant les lieux et les époques,

                Sept millions d’histoire de l’humanité réduites en miettes avec une phrase.

                1. MCA

                  C’est comme ça,

                  Blasphémez en Arabie Saoudite en ce moment et leur LOI vous inflige la peine de mort sans hésitation.

                  Pour eux ce n’est pas un crime de vous couper la tête; le crime c’est le blasphème.

                  1. durru

                    Voilà, en fait il suffit de bien choisir où et quand naître.
                    J’ai pas hurlé avec les loups, moi (non plus), hein 😉

                  1. @durru : La définition du dico c’est « le fait de s’emparer du bien d’autrui par la force ou à son insu. »
                    Les autres sont des dérivées, des arrangements, des tortillages de cul, mais la définition donnée ci-dessus est l’universelle. Et on parle de vol, pas de fraude.

                    1. durru

                      C’est alors que tous les dicos français (sur le net, du moins) ont complètement perdu les pédales. Ma citation du CNRTL n’était pas une dérivée, mais bien la première entrée. La première dans le Larousse est : Action de soustraire frauduleusement un bien meuble à un tiers.
                      Encore référence à la fraude. J’y peux rien, c’est comme ça…

                    2. durru

                      Pour être plus précis, je n’ai pas, intérieurement, une autre compréhension du sens du mot « vol » (que celle que vous énoncez, Patron), ce n’est vraiment pas le sujet.
                      J’ai l’impression qu’on se trouve à un carrefour, devant un changement majeur de civilisation, où les mots mêmes sont censés prendre le sens qu’on leur donne par la loi des hommes à un moment donné. C’est, un peu à une autre échelle, ce que décrit Orwell dans 1984.

                    3. Pheldge

                      @durru : Tucker raconte que on dépénalise le vol à l’étalage dans certains endroits

                1. Pheldge

                  oui, mais y’en a des qui – j’ai des noms, que je tairai par charité – qui, tout en tortillant du cul, sont absolument convaincus qu’ils arrivent à chier droit … 😉

                    1. Pheldge

                      la vieillesse, sam, j’entre bientôt dans le troisième âge, faut bien qu’il y ait des signes avant coureurs … 😉

              2. Pheldge

                @ Laurel & Hardy MCA & Major : la loi, les interdits, elle vient d’où ? c’est l’Ange Gabriel qui la dicte au prophète juge ? non, on constate une conduite qu’on décide d’interdire et là on rédige une loi qui criminalise …

                  1. zelectron

                    “Mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde.”Albert Camus : le vol est un vol et mon valet est un fripon !

              3. Theo31

                Le christianisme, cette religion d’amour, de tolérance et de paix. Elle n’a rien à envier à l’islam ni au socialisme et ses dérivés.

                  1. Dr Slump

                    Ne confondons pas non plus la prêtrise avec les pédophiles, qui s’engagent dans cette fonction pour exercer leur vice plus facilement.

                    1. Theo31

                      C’est écrit dans quel évangile que les prêtres doivent être des hommes célibataires ?

                    1. durru

                      Tiens, juste pour rire, combien de sorcières brûlées dans la chrétienté orthodoxe ?

                  1. Theo31

                    Le christianisme n’a rien à voir avec l’enseignement de Jésus. S’il revenait voir ce que les hommes en ont fait, il serait écoeuré.

                    1. zelectron

                      l’islam prône l’amour de son prochain et ne cherche pas la vengeance, il ne voit aucun inconvénients au viol des petites filles (bien caché au regard de tous, la polygamie est aussi répandue que possible, les mains, les têtes coupées ne sont pas des crimes pour eux et quelques autres détails sordides … citez nous dans la religion chrétienne contemporaine des actes de barbarie semblables

              4. Student of Liberty

                Non ex regula ius sumatur, sed ex iure quod est regula fiat.
                Julius Paulus
                Notez bien que j’ai triché: je n’ai pas lu Julius Paulus mais c’est relevé par Hayek dans Law, Legislation and Liberty.
                Et pour ceux qui dormaient en classe de latin, ça veut dire « Ce qui est juste ne découle pas de la règle mais la règle est créée à partir de notre connaissance de ce qui est juste. »

                Ainsi, le vol n’est pas créé par la loi. Mais vous pouvez parfaitement être constructiviste, c’est votre droit.

                1. Pheldge

                  farpaitement, un constructiviste, un crypto-collectiviste, je le savais MCA, tu ne perds rien pour attendre, on va te régler ton compte et se partager tes possessions* 😉

                  *sans oublier l’écot dû à Sa Sainteté le Patron

    2. durru

      Dénoncer l’impôt c’est dénoncer l’Etat. Ce n’est pas du libéralisme, c’est de l’anarchisme.
      C’est une position qui est estimable, là n’est pas la question, mais il faudrait l’assumer.

      1. Ba

        Dénoncer l’impôt c’est du libéralisme pardon. Milton Friedman dénonçait l’impôt, Frédéric Bastiat dénonçait l’impôt, et ils sont considérés comme (et ils étaient réellement) libéraux (au sens que vous entendez). Bastiat comme Friedman étaient d’ailleurs minarchistes finalement…. donc non soupçonnables d’être anarchistes. Ce sont deux exemples parmi des milliers.

        Que moi-même je sois par ailleurs anarcho-capitaliste c’est une chose différente (et je ne le cache absolument pas).
        Pour information h16 lui aussi l’est aussi même s’il ne le montre pas ostentatoirement : il a par exemple déjà écrit que l’impôt est un vol dans un commentaire. Peut-être que vous pourrez le retrouvez via la barre de recherche. Également h16 appelle à ne pas voter aux élections (voir le billet dédié), et il a aussi commenté sur Contrepoints des articles rédigés par Stéphane Geyres qui est libertarien.

        Je pourrai en réfléchissant encore donner d’autres preuves que h16 est bien un anarcho-capitaliste. S’il dément ce que j’affirme, qu’il vienne préciser sa pensée une fois pour toute.

        Pour moi jusqu’à preuve du contraire : je considère que ce blog est tenu par un libertarien, mais qu’il ne le montre pas car il veut s’adresser au plus grand nombre (ce qu’il m’a dit une fois en commentaire) et qu’il considère son blog comme une porte d’entrée vers le libéralisme (il l’a déjà dit très clairement plusieurs fois) et que donc il ne veut pas écrire des articles qui ne seraient pas accessibles à l’entendement des novices.

        1. Pierre 82

          J’ai l’impression d’assister à une bataille de chapelles entre trotskistes, saint-simoniens, gauchistes révolutionnaire et autres anarcho-syndicalistes qui se crêpent le chignon pour déterminer qui est le plus proche du rêve communiste le plus pur, tout en appelant le chef de la cellule locale, en le suppliant de trancher…
          Savoir si l’impôt est un vol ou pas, si le vrai libéralisme existe vraiment, etc… sont des querelles qui me passent à des années-lumière au-dessus de la tête.
          Maintenant, faites comme vous voulez, on est libres…

          Sinon, Ba, lisez Philippe Némo, comme le suggérait Durru pas plus tard qu’hier… C’est ce que j’ai lu de mieux sur le sujet de l’impôt. En plus, c’est moins chiant que beaucoup d’autres auteurs…

          1. Jacques Huse de Royaumont

            Je suis d’accord.
            Le libéralisme se définissant par la défense des libertés fondamentales, au nombre desquels se trouve la liberté d’opinion, il ne peut pas exister de norme stricte définissant la pensée libérale « juste ». Ainsi, on peut définir un vrai communiste, un vrai nazi, un vrai con… mais pas un vrai libéral.

        2. theo31

          « Dénoncer l’impôt c’est du libéralisme pardon »

          Bah non. Même Lénine militait pour la suppression de l’Etat, le pain, la paix et la terre aux paysans. On connaît la suite.

      2. L’Etat n’a pas besoin d’impôts pour fonctionner. Même admettre la présence de l’Etat ne revient pas à admettre la présence d’un impôt.

        1. durru

          J’ai du mal à piger…
          On appelle comment, alors, les mécanismes par lesquelles on finance les fonctions régaliennes de l’Etat ?

              1. Eh si. L’Etat est défini par sa capacité à lever une armée et entretenir une justice. Celles-ci peuvent être payées volontairement. C’est fou.

                1. Dr Slump

                  Si l’état n’a pas le monopole de l’armée et la justice, et qu’il est de fait en concurrence avec d’autres acteurs privés pour les mêmes services, comment peut-il rester un état? Cela ne revient-il pas à en faire un acteur privé comme les autres ? Question débattue tout récemment avec le camarade Platon.

                  1. durru

                    Doc, je ne crois pas que l’idée de Platon était de faire de l’Etat un acteur privé comme un autre. Le principe de l’impôt à montant fixe, aussi étonnante qu’elle puisse paraître, est argumentée et expliquée en détail par Nemo (je me répéte, encore). Et cela n’a rien à voir avec la privatisation de l’Etat.

                    1. Aristarkke

                      Ils règlent leurs conflits avec une justice qui est surtout la loi du plus fort à l’instant T sans que cela soit automatiquement juste selon les critères largement acceptés dans cette optique.

                2. durru

                  « Peuvent ». En théorie. En pratique, il y a rapidement le problème du passager clandestin.
                  L’Etat est aussi censé « vivre » plus que les individus et donc perpétuer une civilisation, un mode de vie, des principes… Si ce n’est qu’un accord temporaire entre individus volontaires, ce n’est pas un Etat.
                  On peut ne pas être d’accord avec la nécessité de l’Etat (et c’est un autre débat), mais si Etat il y a, il y a quand même un minimum de cases à cocher.

                  Je pensais au départ que c’est une question de terminologie (impôt vs taxes ou que sais-je).

                  1. Husskarl

                    L’état peut aussi avoir son fond, ses actifs, qui lui permettent de vivre sans racket. Ce qui suppose évidemment une continuité sur le long terme, de la responsabilité, et donc un régime antinomique de notre république française.

                    1. P&C

                      Historiquement, c’est plus compliqué que ça…
                      Un état a quatre grosses sources de revenus :
                      – péages sur des voies de commerce
                      – taxes sur la population
                      – raids et tributs
                      – butin de guerre.

                      A la base, les deux secondes étaient privilégiées… (les premiers états sont le fait de chefs de guerres) mais les 2 premières sont plus stables.
                      Et il faut différencier un état d’une civilisation…
                      Un état, ça peut juste être un chef de guerre local, le cadi du coin, une dynastie de pharaons… mais il s’inscrit dans une civilisation (l’Égypte antique, l’occident chrétien, l’islam, etc…) qui dure souvent plus longtemps que lui.

                    2. Husskarl

                      @PC

                      Je suis d’accord pour le passé, mais on voit que les choses pourrraient être différentes avec Singapour, HK ou encore la Norvège. Si ces états le voulaient, ils pourraient tourner sans impots.
                      C’est un peu ce que font les états de la péninsule arabique d’ailleurs sans le côté avenir car ils dépensent plus que leurs interets.

                    3. Pierre 82

                      @Husskarl 28 mai 2021, 15 h 48 min

                      Les pays de la péninsule arabique paient leurs habitants à ne rien branler. Grosso modo, il faut imaginer un pays où quelques pourcents possèdent la totalité de la richesse, quelques pourcents s’occupent de faire tourner les affaires, quelques pourcents (le clergé islamique) établit les règles et s’occupe de la justice, alors que le reste de la population a un boulot de type fonctionnaire territorial, où ils ne branlent rien, ou à peu près, et sont payés suffisamment pour qu’ils ne mouftent pas.
                      Les boulots indispensables à la bonne marche du pays sont assurés par des étrangers, qui vont de l’ingénieur super bien payé, au manœuvre, quasiment réduit à l’esclavage.
                      Résultat:
                      – Certains jeunes un peu plus turbulents peuvent trouver plus amusant d’aller faire le jihad au Moyen-Orient, en Asie centrale ou au Sahel, c’est quand même plus fun que de s’emmerder 24/7 dans un bureau avec la machine à thé comme unique distraction.
                      – Ça demande un pognon de dingue (ils sont 35 millions quand même, à la louche) pour arroser d’argent frais toute une population d’oisifs, qui plus est, de plus en plus exigeante sur le salaire.
                      – Ils ont été incapables de développer quoi que ce soit par eux-même en 70 ans de règne du pétrole, ils sont obligés de tout importer, et si vous enlevez les étrangers qui font tourner la baraque, ils se retrouvent le bec dans l’eau. Ou plutôt dans le sable, ce qui est encore moins confortable. Le saoudien de base ne voit même pas l’intérêt de faire des études.
                      – La famille royale est soutenue à bout de bras par les USA, alors que la fragilité du système est de plus en plus évidente.

                      Je vais être honnête: je caricature, mais je ne suis pas très loin de la réalité.
                      Je songe parfois qu’on nous propose une pâle copie de ce modèle foireux, avec le revenu universel. Sauf qu’on n’a pas de pétrole en contrepartie. Ça va fonctionner super bien, cette fois-ci, c’est certain…

                    4. Husskarl

                      @Pierre

                      Oui, ils font n’importe quoi et cela ne durera pas, la carte magique sans doute en est la cause.
                      Maintenant, un pays avec autant de richesses et avec des dirigeants pas trop idiots pourrait se passer durablement d’impôts.

                    5. P&C

                      @Pierre82
                      C’est le problème d’avoir comme source de revenu des matières premières abondantes : tu n’as besoin de former la population, puisque ta richesse n’en dépend pas.
                      Et n’est pas la Corée du sud qui veut.

                    6. durru

                      @P&C 9h07
                      Et c’est bien pour ça que l’Afrique du Sud est le pays le plus arriéré d’Afrique, à cause de ses réserves d’or et de diamants.
                      Faudrait peut-être envisager d’autres explications.

                    7. P&C

                      @Durru
                      Je ne dis pas que c’est la seule explication, mais ça peut en être une…
                      Dans le cas de l’Arabie saoudite, je pense que le coté tribal/instable du pays joue beaucoup.

                      L’Afrique du sud est en train de sombrer depuis la fin de l’apartheid…

          1. Jacques Huse de Royaumont

            Pendant longtemps (jusqu’à la fin du moyen âge) on considérait que le roi (l’état) devait vivre de ses revenus propres (essentiellement fonciers). La taille et les impôts royaux étaient perçus comme des abus qui ne devaient être que temporaires et étaient souvent présenté comme des contributions volontaires (pas la taille, mais elle s’appliquait aux non-privilégiés, donc à des personnes disposant de libertés réduites). Le temporaire est très tôt devenu permanent, mais cette perception a perdurée longtemps.
            De fait, les villes pouvant assurer leur sécurité et fournir des contingents militaires au roi étaient en contrepartie exemptées (au moins en partie) d’impôts.
            L’autre grand pouvoir régalien, la justice était payante et se rémunérait également par l’amende. Les séjours en prisons étaient aux frais des condamnés (au moins en partie) jusqu’à la révolution française.
            En fait l’état de finance (par opposition à l’état de justice) s’est imposé à partir du XVIIème siècle, même si les prémisses se voient dès Philippe le Bel. Richelieu et surtout Colbert en sont les principaux responsables. Cette bascule ne s’est pas faite sans opposition et on lui doit les innombrables complots et rébellions de l’époque, dont le plus emblématique est « la fronde ».

            1. Jacques Huse de Royaumont

              Il est par ailleurs intéressant de constater que les théories libérales et leurs précurseurs sont nées peu de temps après que l’état auto-financé ait disparu de la scène européenne.

            2. Le Gnôme

              Jusqu’à Philippe6auguste, on considérait que le Roi « devait vivre du sien »,, c’est à dire vivre et administrer son Royaume avec les revenus qu’il en tirait. Il avait cependant des avantages en nature, comme le droit de gîte ou la régale, plus certains cas où il pouvait demander des sous, comme la chevalerie du fils aîné ou s’il était fait prisonnier à la guerre.

              Sous les premiers Valois, pour financer la guerre contre l’Anglois, les assemblées introduisirent la possibilité pour le Roi de lever des fouages, puis l’instauration de la gabelle qui existait déjà mais dont le tarif fut fixé par une assemblée en 1358.

              La nécessité d’avoir une armée permanente sous Charles VII fit que les impôts devinrent permanents.

              C’est évidemment très raccourci.

              1. Pierre 82

                Je vais faire un truc que je ne fais jamais: prendre la défense de l’état, même si c’était sous Philippe-Auguste au XIIème -XIIIème siècle.
                Ce qui faisait la fortune de la France à l’époque, c’était les plaines fertiles du bassin de la Seine et de ses affluents, mais surtout quand le commerce a pris un développement considérable, avec notamment les foires de Champagne. Mais pour que les échanges se fassent convenablement, il y a une condition sine qua non: que le transport soient sûrs, donc sans (trop) d’attaques de brigands, que les routes existent et soient sécurisées, et c’est à partir de ce moment-là que les frais inhérents à la sécurité (et à l’arrêt des guéguerres locales) ont explosé. Ca tombait bien, puisque dans le même temps, les revenus du royaume montaient en flèche.
                Donc à l’époque, on avait à peu près un équilibre, qui a commencé d’ailleurs à se rompre vers la fin du XIIIèle et le début du XIVème (sous Philippe le Bel, précisément), car la démographie était devenue stagnante. A défaut d’avancée technologique suffisante (comme une amélioration substantielle des rendements de l’agriculture et de l’élevage), les revenus se sont taris, et les dépenses ne faisaient qu’augmenter. A partir de ce moment-là, il y a eu un déséquilibre, et Philippe le Bel a choisi de perfectionner le système d’imposition plutôt que de contrôler ses dépenses. Relativisons tout de même, ce n’est pas très constructif de vouloir réécrire l’histoire, car en face de lui, il avait quand même une fameuse palanquée de barons cons comme des enclumes avec lesquels il était forcé de composer….
                Et sont arrivées la guerre de 100 ans, et surtout, l’événement le plus considérable de ce dernier millénaire: la peste noire, qui a ruiné la démographie avec un tiers de la population en moins. On n’a plus jamais retrouvé l’équilibre.

                1. Higgins

                  C’est un peu raccourci mais il y a de ça. Il y a également le début de la lutte entre royauté et féodalité. En plus, l’irruption des deux fléaux cités à coïncider peu ou prou avec le début du petit âge glaciaire.

            3. durru

              Bon, j’ai bien peur que les « revenus propres » étaient en bonne partie fournis par les mécanismes de vassalité propres au système féodal du Moyen-Âge.
              Si on peut distinguer les revenus liés à la vassalité des impôts à proprement parler (quoique des liens existent évidemment), il faut quand même pas aller jusqu’à ignorer cette source de revenus.

  6. Calvin

    Faire payer une redevance sur les supports au motif qu’ils puissent être éventuellement utilisés pour de la copie privée, ce serait comme envoyer régulièrement une amende d’excès de vitesse potentielle au prétexte que l’on possède une voiture.

      1. Theo31

        Comme l’histoire de ce bonhomme qui comparait pour avoir été arrêté en possession d’un couteau. Il répond au juge : « vous pouvez aussi me condamner pour mon pénis, je pourrais commettre un viol avec ».

  7. Theo31

    Je serais curieux de savoir qui sont les heureux bénéficiaires de ce pactole et comment ils sont recrutés : probablement tous degôche et bien encartés.

  8. P&C

    Du racket, voilà ce que c’est. Comme les stationnements et plein de choses vexantes dans ce pays de m*rde.
    M’en fou, j’ai commandé mon SSD en allemagne.

  9. heli0gabale

    Un truc m’échappe, quand un ami d’un ami d’un ami qui se trouve presque pas être moi, va sur des sites de pirate en haute mer et autres amicale du streaming façon Jack Sparrow, c’est pas du vol puisque c’est déjà payé, donc devrait pas y avoir de problème de vilain piratage et on pourrait supprimer Hadopi entre autres institutions inutiles non ?

    1. Calvin

      Nan, tu penses !
      Cela concerne la copie privée légale mais taxée.
      Le prétexte du piratage ne sert qu’à augmenter le montant et étendre la taxe : types de support, s’appliquer à la revente, …

      1. Pheldge

        mais si on part du principe que tout possesseur d’un support est un pirate en puissance, il est normal de le faire payer, et même il devrait écoper d’un double tarif, parce qu’il pirate !

    2. Ba

      « c’est pas du vol puisque c’est déjà payé »

      C’est-à-dire ? C’est déjà payé parce qu’on a payé la « redevance copie privée » ?

      Je suis d’accord avec cette vision d’un point de vue logique.

      L’existence de la redevance et simultanément de Hadopi (quel que soit soit son nom) n’a aucun sens. Si on paye la redevance c’est parce que c’est officiellement un droit à pirater (c’est la raison invoquée même de la taxe). Il n’y a aucune logique à nous donner ce droit d’un côté tout en disant de l’autre que ce droit n’existe pas et en nous sanctionnant pour son usage rendu pourtant légal…

      Nb : belle reconnaissance : https://twitter.com/philippeherlin/status/1398200366357962752?s=20

      1. bob razovski

        Pas tout à fait.

        Au départ, Il faut dissocier la loi internationale sur le copyright de la loi française. Pour résumer :
        – la loi internationale interdit la copie (entre autre chose)
        – la loi française l’autorise, mais fait payer une taxe.
        Ce qui est déjà cocasse dès le départ (notamment avec les histoires de procédés anti-copie…)
        Mais quand la loi française parle de copie privée… elle parle de copie… d’une oeuvre achetée légalement.
        Il n’a jamais été question d’autoriser le piratage.
        Le principe de la copie privée est né pour pallier les faiblesses des supports et leur dégradation, dégradation qui empêche par la suite la lecture de l’oeuvre fixée dessus (et achetée dans le circuit légal, évidemment).

  10. Guillaume

    L’exemple typique d’une taxe qui a démarré « pour la bonne cause », et au montant « négligeable », puis ayant grossie jusqu’à n’être plus du tout négligeable, et dont la cause n’existe plus.

    Pour le reconditionné, ils ont simplement calculé que le fait que les mobiles ayant une vie plus longue, c’est un mankagagné.

    1. Aristarkke

      C’est une taxation de l’objet qui se transforme en taxation du propriétaire de l’objet.
      Bientôt, une Carte Grise des disques durs et, pourquoi pas, une vignette annuelle que d’aucuns réclament la résurrection pour les carrosses à moteur???

  11. Gerldam

    J’ai du mal comprendre que cette taxe idiote puisse encore rapporter quoi que ce soit puisqu’il est si facile de faire son plein de supports (si on en a encore besoin) dans les pays voisins. Et si on en est loin, reste deux solutions: se le faire envoyer d’Allemagne ou d’ailleurs ou demander à des connaisacnes plus proches des frontières de vous les ramener (plus sûr).

    1. Calvin

      La majorité des gens ne passe pas par les circuits alternatifs.
      Et puis, on la paye sans trop savoir.
      Achetez vous un ordinateur sans disque dur en France, puis un disque dur à l’étranger ?
      C’est un vol tentaculaire, mais bien pensé. Large assiette (et grosse gamelle) mais petit montant.

      1. MCA

        Mouais,

        Et bien moi la TVA me préoccupe bien plus que la taxe sur les supports numériques, et celle-là je trouve qu’on en parle pas beaucoup.

    1. Dr Slump

      Je ne connaissais même pas l’existence de ce « Copie France ». Sacem, Copie France, même combat: deux machins à qui l’état a accordé un droit de racket, de vol pour des motifs camouflés de légalité et d’utilité publique aussi sûrs que mon cul c’est du poulet.

  12. Pythagore

    « copie pirate qu’il a bien du mal à qualifier et quantifier »
    Sur les sites torrents, il est possible de voir combien il y a de seeders (personnes partageant une vidéo) et de leechers (personne téléchargeant une vidéo).
    Même pour un film très connu, cela dépasse très très rarement le millier. Certes ces valeurs sont instantannées et non cumulatives, mais cela donne un ordre de grandeur et à l’échelle du marché, cela paraît très anecdotique.
    Par contre, les jeunes générations connaissent mieux ces technologies, donc il est possible que cela gagne du terrain, mais pour l’instant par rapport au nbre d’abonnés netflix, c’est que dalle.

  13. Pascale

    Comme d’habitude lorsqu’il s’agit de taxer ça évoque le « manque à gagner » qui n’est pourtant qu’un « manque à voler ».

    1. durru

      Ils ont enlevé le témoignage de Pierre Kory de YT après 4M visualisations, alors pour un petit article dans un journal régional on va pas en faire des tonnes…
      On partage quand même.

    2. pabizou

      Je ne suis pas du genre pessimiste mais l’essentiel n’est pas là pour me faire sauter au plafond . Ce ne sont pas les convaincus qu’il faut toucher, ce sont les autres et pour le moment, les verrous n’ont pas encore sauté .

      1. Nemrod

        Oui mais dans le narratif mensonger autour du Covid le plus ancien donc le plus exposé à la vérité a déjà sauté: l’origine de l’épidémie.
        Un deuxième commence à fissurer : la gravité réelle de l’affection en population générale.
        Il n’est pas interdit de penser que les suivants sautent aussi .
        C’est d’ailleurs ce qu’à toujours dit Raoult.
        Si dans un pays comme l’Inde l’Ivermectine est beaucoup utilisée et change la donne, la digue va péter.
        J’ai un regain d’optimisme.

        1. pabizou

          Encore faudrait il que l’info circule, pour le mment tous les réseaux sociaux la bloque consciencieusement . Et pendant ce temps l’UE fait avancer la vaccination obligatoire (voir vidéo courrier des strateges d’aujourd’hui)

  14. glot

    Comme de nombreux Français, vous devez reevoir en ce moment de grandes enveloppes pour les elections départementales et régionales de Juin.
    Une floppée de roublards qui pour solliciter notre vote y déballent un catalogue de promesses démagogiques.
    Mais ne vous y trompez pas, car sitôt élus, cette bande d’empaffés va s’empresser d’augmenter le taux des impôts locaux pour comme ils disent …… « se donner les moyens » !
    L’electeur-pigeon se laisse plumer, mais il en redemande ! ! !

        1. Le Gnôme

          Rhôô, ça existe encore des trucs avec le portrait de Lénine, du che et de l’oncle Ho, grands démocrates devant l’éternel.

          1. Pheldge

            ahhh mais c’est tellement collector, que je l’ai collé dans mes favoris, pour l’avoir sous la main afin de le partager avec un public de fin connaisseurs .. 😉

    1. Pierre 82

      Je viens effectivement de recevoir ça, et comme de plus en plus souvent, il est impossible de déterminer le parti dont chaque liste est issue, vu qu’il n’y a plus de logo ni de nom de parti, et surtout,qu’ils racontent tous à peu près la même chose (sanitaire, environnement, solidarité avec les p’tits, lutte contre l’exclusion, etc…). Le RN insiste un peu plus sur la sécurité publique, ce qui est encore sa marque de fabrique.
      Bref, si vous êtes pas familier avec leur tronche et leur nom, il est impossible de savoir d’où ils viennent. Je présume que bientôt, ils ne mettront même plus leur nom, et on devra alors « voter pour un programme », ce qui complètera le côté absurde de ce truc qu’on appelle un moment citoyen…
      Aux dernières municipales, je me souviens avoir vu le nom des listes pour Montauban. C’était du style:
      – Tous ensemble pour Montauban
      – Un programme pour Montauban
      – Montalbanais, debout
      – Le courage pour Montauban
      – On ne devrait jamais quitter Montauban
      et j’en passe

      J’ai juste constaté que pour ces départementales, ils n’ont même pas pris la peine de trouver un nom pour leur liste. 4 noms, et basta.

      1. zelectron

        Idem dans mon département tout ce qui est à gauche avance masqué ou anonyme pour que personne de sache qu’ils s lrem et/ou autres escrolos

        1. Pierre 82

          Et malheureusement, je crains que le terme « écolo » ne soit une insulte que sur ce blog… quand j’entends les plus jeunes, je suis effaré par leur mentalité, et leur croyance absolue en l’apocalypse très prochaine due au réchauffement climatique. Et encore, les jeunes ne sont pas les plus assidus pour aller voter, mais si ça changeait, la dictature écolo-sanitaire aurait de très beaux jours devant elle.

            1. Pierre 82

              J’avais déjà vu ce type de manipulations dans les cours de SVT quand mes enfants étaient au collège – il y a bientôt 15 ans. Ils appelaient ça: apprendre à lire des graphiques, et à en tirer des conclusions, ils appelaient ça « de la science ».
              Pas étonnant que la France se casse la figure. Déjà à l’époque, je pensais qu’on allait méchamment régresser, et c’est allé encore plus rapidement que je ne le pensais. Ce fait à lui seul suffit à expliquer 90% de la manière dont une épidémie de grippe a permis l’émergence d’une dictature. L’abêtissement de la masse, l’esprit moutonnier. CPEF.

      2. Higgins

        Je viens de m’offrir un petit plaisir qu’il me plaît de partager avec vous. Plongé dans un excellent ouvrage (biographie du Gal Georges, numéro 2 de l’armée française en mai-juin 1940 : « Le général Georges, un destin inachevé » de Max Schiavon aux éditions Pierre de Taillac. C’est une réédition améliorée d’un ouvrage sorti en 2009), on sonne à la porte. Je vais ouvrir et je tombe sur un homme et une femme d’environ 50 ans. Ceux-ci me tendent un feuillet dont je devine tout de suite rien qu’à l’apercevoir qu’il a trait à la prochaine comédie électorale. À peine une formule de politesse échangée et qu’ils commencent à parler que je leur indique texto : « Je ne suis absolument pas intéressé. Au revoir. » et je referme la porte. Je pencherai pour un duo de la gauche molle mais je n’en suis pas sûr. Je n’ai pas pu le voir mais je les ai sentis un tantinet déconfit. Je sais, on a les satisfactions qu’on peut.

        1. pabizou

          Veinard, moi je rêve de ce genre de visite chaque fois que je me lève du pied gauche, et toi, tu gâches avec un « je ne suis absolument pas intéressé » pfff…

        2. LCH

          Lol cela me fait penser quand par le judas je voyais de gentil témoin de jeova et que je mettais vite fait un t=shirt avec un pentagramme

          Je me régale a chaque fois en voyant leur visage en leur sortant que je suis sataniste payen car nous avons tué bcp plus de personne au nom d’un dieu qu’au non du diable 😉 donc finalement le diable n’est pas si mauvais que çà

          PS: Cela marche aussi avec les évangélistes lol

  15. P&C

    H.S : Raoult va peut etre manger : son équipe et lui même sont poursuivis pour fraude scientifique… si j’en crois le twitter de la TEB.

    1. pabizou

      Etre poursuivi n’est pas être condamné . Tant qu’il n’y a pas eu de jugement…En plus ce n’est sans doute qu’une énième tentative de le décrédibiliser, ce qui est particulièrement maladroit, avec le palmarès qu’il a sa ne servira qu’à le remettre à l’avant de la scène . Faire ce type d’erreur me parait plus être le signe de leur panique qu’autre chose, se pourrait il que les choses se déroulent mal ou moins bien qu’ils le voudrait? Si la réponse est oui, pour mi c’est champomi en attendant mieux .

      1. Pheldge

        sauf que le salir médiatiquement, renforcera dans l’opinion l’idée « ce type est un charlatan ». Dans cette histoire de virus, il y a beaucoup d’émotion, de croyances, et très peu de raisonnement. Quand on regarde les vidéos de l’IHUM, c’est clair, ils exposent des faits fruits de leur travail et de leurs observations. C’est difficilement réfutable. Mais qui prend la peine d’aller les regarder ? environ 100 k vues au grand maximum, c’est dérisoire. Face à ça, il y a tout un appareil qui hurle « c’est pas scientifique », qui va attaquer Raoult en tant que personne, déformer ses propos comme encore dernièrement le Figaro. « La vaccination augmente-t-elle le risque de développer le Covid ?C’est ce qu’a affirmé Didier Raoult dans une nouvelle vidéo, ce qui a fait bondir les spécialistes » alors que dans sa vidéo, Raoult n’affirme rien, il s’interroge sur un fait qu’ils ont constaté «Nous avons maintenant un nombre de gens qui est significatif, on a 46 patients qui ont fait un Covid dans la semaine qui a suivi l’injection (…) C’est très frappant», a-t-il déclaré à propos de son expérience à l’Institut hospitalo-universitaire de Marseille. «Est-ce que c’était des porteurs asymptomatiques chez qui la vaccination a déclenché une réaction qui fait qu’ils sont devenus symptomatiques ? C’est une vraie question.» et il conclut qu’avant de vacciner, il serait prudent de tester les candidats, ça permettrait de lever des doutes, donc rien à voir avec l’affirmation racoleuse du titre de l’article.

        L’important pour nos dirigeants, c’est pas qu’ils aient eu raison, c’est qu’on le croit. Dans cette optique, harceler les contradicteurs est la seule tactique.

        1. Higgins

          Il n’y a pas à être inquiet. L’intéressé sait se défendre et il veille intelligemment à ne pas mélanger ses réflexions d’ordre générale et ses observations. Je suis les vidéos de l’IHU. Elles sont passionnantes et très intéressantes. Toutes les calomnies qu’il reçoit témoignent bien qu’il dérange mais je n’ai aucun doute quant au vainqueur du combat.

        2. Pheldge

          Major, nous sommes un gros cent mille à penser comme toi que ça n’est pas grave que ce ne sont que manœuvres et calomnies, et que le gonze sait se défendre. Très bien, en face ils sont des millions à gober la propagande médiatique … ils seront des millions à le prendre pour un charlatan, et ils seront des millions à approuver sa condamnation pour quelque prétexte que ce soit.

          Même si c’est un peu différent, regarde ce qui se passe aux USA où la puissance politico-médiatique se déchaîne contre Trump, pendant que malgré les révélations qui s’enchaînent, Hunter Biden n’est nullement inquiété, et ne parlons pas de Joe.

          1. durru

            C’est aller un peu vite en besogne, Philou…
            Ce n’est pas parce qu’ils ne regardent pas les vidéos de l’IHU que les gens ne croient pas ce que Raoult dit.
            Il n’y a qu’à prendre les (dizaines de) milliers de Marseillais (et pas que) qui sont passés physiquement par l’IHU et qui ne doivent pas être très déçus du résultat, qui ont tous de la famille, des amis, des amis des amis, etc.
            C’est plus un combat Paris – province qui se joue ici, de fait.

            Le parallèle avec les US est effectivement très bien trouvé (tu peux par ailleurs ajouter Fauci à ta liste), mais l’issue sera à peu près la même : une fois que l’information se propage, plus rien ne peut l’arrêter. Ils achètent du temps avec leur attitude, rien de plus.

            1. Pheldge

              j’ai plus confiance en l’évolution dans le sens de la vérité aux USA que chez nous : les américains ont la liberté dans les gènes, et une saine méfiance vis à vis de Washington.
              Ici, c’est tout le contraire, jacobinisme, et confiance absolue en l’état nous sont gravés dans le cerveau dès la maternelle …

              1. durru

                Faut simplement attendre que les conséquences de leurs actes impactent directement le plus grand nombre. Ce n’est qu’une question de temps.

                1. Pheldge

                  nombre d’entre eux goberont les excuses c’est la faute au covid, on ne pouvait pas faire autrement » , et ça passera, comme à chaque fois … désolé, je suis assez pessimiste pour la France. CPEF comme dit quelqu’un 😉

                2. bob razovski

                  Quand ça arrivera, fais-leur confiance pour trouver un bouc émissaire rapidement… qui permettra d’en remettre une couche encore plus violente.
                  L’état français est si prévisible, c’est affligeant.

            2. Courtial

              Je suis extrêmement pessimiste sur ce point, si le gouvernement était vraiment discrédité cela devrait déjà être fait depuis longtemps, les gens qui n’ont toujours pas ou ne veulent toujours pas comprendre aujourd’hui iront probablement jusqu’au bout sans se remettre en question.

              Autre point qui va contre une prise de conscience de ceux chez qui elle n’est pas encore arrivé, quand on est vacciné c’est irréversible, on ne peut pas se « dévacciner », psychologiquement ce sera extrêmement dur voire impossible d’admettre qu’on s’est fait avoir, que le vaccin ne sert à rien et que Raoult avait raison alors qu’on le prenait pour un charlatan, encore pire si des effets secondaires apparaissent, la seule issue sera le déni et la surenchère pour les piquousés.

              Je pense que c’est une des raisons principales de la précipitation que le gouvernement met aujourd’hui à vacciner le plus de monde possible, cela créé un engagement psychologique et émotionnel bien plus important, les vaccinés soutiendront le gouvernement et sa politique beaucoup plus loin car revenir en arrière leur coûtera beaucoup trop cher. C’est le même mécanisme psychologique que dans le sunken cost fallacy.

              1. durru

                Sur le premier point (la remise en question), à mon avis on revient au débat CSP+ vs CSP-. Les premiers ne vont pas être touchés rapidement par le désastre, ils vont donc bénéficier du luxe de ne pas « voir » ce qui se passe. Pas les autres. Pour le contexte, j’inclus dans les CSP+ les ponx, peu importe leur niveau d’études réel.

                Les effets secondaires, parlons-en. Qui peut raisonnablement croire, aujourd’hui, que le « vaccin » a été un truc one-shot, quand on sait pertinemment que le virus mute sans arrêt et que les vaccins pour la grippe sont à refaire tous les ans ?
                Je ne mets pas en cause l’impossibilité pour l’énorme majorité d’accepter qu’ils se sont fait avoir, mais vas-y, parles-en autour de toi, présente les effets secondaires découverts récemment (problèmes vasculaires, maladies neuro-dégénératives, etc.) et demande leur s’ils sont partants pour renouveler la picouse à l’automne. Moi je ne me gêne pas. Mes interlocuteurs, par contre, un peu plus…
                A partir de là, le soutien au gouvernement va être au max, mais seulement tant qu’il ne leur demande pas de repasser par la case vax. Cela me semble évident.

                1. Pheldge

                  le vaccin, c’est comme le vrai socialisme, on n’en met jamais assez, donc c’est normal de penser qu’il faudra une 3 ème dose puis une 4 ème puis … Nous avons suffisamment été formatés à ce genre de raisonnement depuis l’enfance, pour que la grosse majorité de nos compatriotes l’acceptent sans sourciller.

                  J’ai quelques connaissances CSP+ qui sont vaccinés, en partie parce que leur médecin leur a conseillé de le faire « parce qu’il n’y a que des avantages », « parce que si ça n’est pas encore obligatoire, on est bloqué si on ne le fait pas », sans se poser plus de question. Un a accepté par fatalisme, et pour qu’on lui foute la paix. Le truc c’est que les médecins de proximité sont un relais de propagande efficace, bien tenus qu’ils sont par l’ordre.

                2. Pythagore

                  « on sait pertinemment que le virus mute sans arrêt »
                  C’est à cause des non-vaccinés qu’il y a des variants, les non-vaccinés multiplient les variants et les dangers d’épidémie.
                  Si, si, je l’ai entendu et lu plusieurs fois ces derniers tps.
                  Ce n’est pas comme si au tps où il n’y avait pas de vaccins, les mutations avérées venaient de foyers animaux ou de certain medicament mutagène.
                  Tiens curieusement, celui-là n’est pas poursuivi par l’OdM, pour e.g. incitation à la maltraitance…
                  https://twitter.com/nathanpsmad/status/1398365256829779972
                  Le type se dit chef de clinique, mais en fait il est assistant chef de clinique.
                  https://news.un.org/fr/story/2020/11/1082292

                  1. durru

                    La prochaine fois que vous entendez la réflexion « c’est à cause des non-vaccinés », je vous conseille de poser la question du sens de la campagne « les antibiotiques, c’est pas automatique ». C’est efficace, ça amène le silence 😉

                3. Courtial

                  Mais c’est ça le truc, c’est que ceux qui acceptent aujourd’hui de le faire le font soit par conformisme, soit pour qu’on « leur foute la paix », et dans les 2 cas « font confiance », et quand on viendra leur dire qu’il faudra une 3e dose, puis une 4e, ils l’accepteront d’autant plus facilement qu’ils ne peuvent pas revenir en arrière.

                  Enfin facilement, c’est beaucoup dire, ce sera probablement affreux psychologiquement, d’où le risque de dérapage total alors que maintenant sans qu’il y ait de vrais problèmes pour eux ils sont déjà complètement hystériques.

                  Les effets secondaires il faudrait que ça devienne beaucoup plus fréquents pour qu’on ne puisse plus le cacher, aujourd’hui on n’en parle pas dans les MSM donc pour eux c’est bon ça n’existe pas, et ils les ignorent d’autant plus facilement qu’ils ne veulent pas les voir, ils n’ont aucun intérêt à chercher des informations qui peuvent les faire douter. Et ce qui m’inquiète c’est ce qu’on pourrait découvrir à moyen ou long terme, d’ici 3, 5 ou 10 ans, c’est une bombe à retardement qu’on est en train d’implanter dans des populations entières enfants compris, avec beaucoup de chance ça fera « pschit » et rien de grave n’arrivera mais on ne peut pas le savoir avant.

              2. MCA

                @Courtial 30 mai 2021, 13 h 06 min

                Les rétifs constituent un groupe témoin de fait dans l’expérimentation en cours.

                Si ça tourne mal pour les picousés et qu’on autorise le maintient le groupe témoin, les picousés auront une référence pour se rendre compte qu’ils se sont fait avoir dans les grandes largeurs.

                Par contre si tout le monde est picousé (soit par la conviction dans un premier temps, puis la contrainte dans un second temps si la conviction ne suffit pas) il n’y aura plus de comparaison possible et les effets secondaires pourront toujours être mis sur le dos du covid d’une manière ou d’une autre.

                Et quoi de mieux pour supprimer le groupe témoin que de rendre la picouse obligatoire ?

                1. durru

                  « Et quoi de mieux pour supprimer le groupe témoin que de rendre la picouse obligatoire ? »
                  Faudrait voir, il y a des méthodes alternatives, c’est pas les exemples qui manquent…

                    1. durru

                      Bah oui, pourquoi se gêner ? Staline ou Mao, c’était le gouvernement aussi… Comme à peu près tous les autres.

                2. Courtial

                  Oui c’est probablement une autre raison pour vacciner le plus de monde possible, mais ça je pense que c’est une erreur de calcul, s’ils poussent très fort et qu’à la fin cela tourne au désastre ils le paieront personnellement, et très cher, et c’est tout ce qu’on peut leur souhaiter.

                  1. paf

                    C’est etrange, j’ai l’impression que ca fait bien jouir ces putes de journalistes, mais on dirait que ca a du mal a passer la barriere legale au niveau du gouv, qui n’a pas sauté sur la vaccination obligatoire comme on aurait pu s’y attendre.
                    Ai-je mentionne que les journalistes sont des putes ? des fois j’oublie.

                    1. TPA

                      Le gouvernement ne peut la rendre obligatoire: si trop de décès se profilent à l’horizon, il a la trouille d’être impliqué dans un process dont il ne connaît rien (ils ne sont pas connaisseurs des « choses » de la médecine) et préfère que ces décès soient imputables aux labos et à toutes les instances qui connaissent l’art de la médecine. Les procès qui en découleraient seraient une grosse tache sur leu bilan.
                      Le plus intelligent, pour le gouvernement, est d’attendre que le jeu des influences fasse son effet (rivalités provax/antivax, rabâchage provax, effet d’entrainement, manip des foules:voir Thakhotine, etc…) C’est, certes, plus insidieux, mais ô combien plus efficace.

          2. pabizou

            Tu as raison et tu auras raison tant que la justice ne se saisit pas du dossier mais si les dems sont aussi furax aujourd’hui aux USA c’est que justement, devant les dégâts de Biden and co, les juges semblent se réveiller . Il en sera de même en Europe lorsque la 1ere plainte aura passé le plafond de verre . Je t’invites à jeter un oeil sur le code Nuremberg, ce qui se passe actuellement avec les saletés qu’ils veulent rendre obligatoire est passible de la peine de mort, il n’y a pas un seul article qui soit respecté . Même le pass sanitaire peut être considéré comme un moyen de pression et, de ce fait est illégal

        3. Aristarkke

          C’est une vieille tactique de presse à scandale que de mettre à la une des titres racoleurs pour des articles bien mièvres ou anodins sur le sujet, au motif que ceux qui ne lisent que les titres restent avec l’impression née du titre…

    1. durru

      Y’a pas encore eu d’explosion de voitures « propres », comme ils disent ? Etonnant de la part de CPF spécialistes en optimisation d’aides diverses et (a)variées…

      1. MCA

        Le 93 est une république un peu particulière où il est vrai qu’on est assez peu emm*rdé, je me suis tjs demandé pourquoi? 😉

        1. Aristarkke

          Sachant que ce département, officiellement pôvre, enregistre chaque année de bons scores relatifs aux ventes et immatriculations de voitures de très haut-de-gamme…
          Pas assez de motivation induite par là même quand aux distributions de prunes…

      2. Pheldge

        les suédois en question ne roulent pas dans des diesels antiques, eux, contrairement à des certains plombiers grecs dont nous tairons le nom par charité … 😉

    1. durru

      Avant que l’unanimité des opinions soit réalisée au niveau de l’UE, on peut attendre… Si c’est ça l’argument, je m’inquiète très peu, voire pas du tout.

      1. pabizou

        Exact, c’est d’ailleurs la question que j’ai posé . Je ne suis pas assez informé des processus décisionnels de l’UE pour être sûr, mais il me semble que l’unanimité des états est nécessaire pour une directive contraignante . Dans ce cas, au pire on aura une recommandation, au mieux cette saloperie fera Pschiiiittt . Je vois mal les anciens pays de l’est accepter de perdre une souveraineté de plus .

        1. Pheldge

          sauf que, en France, on ne fait pas la différence et on se sert très facilement et sans vergogne du « l’europe a dit, l’europe impose », pour justifier l’application de mesures contraignantes, auxquelles nos dirigeants rajoutent habituellement, une couche de « gold plating » …

          1. pabizou

            Non, peu importe le zéle du parlement, la vraie différence c’est que la directive ne peut en principe plus être annulé, la recommandation elle peut l’être .

  16. Moggio

    Sur le sujet, il faut lire, aujourd’hui dans le Journal du Dimanche, l’article corporatiste, larmoyant, hypocrite, subjectif, récupérateur et anticapitaliste de 1.661 artistes gentils écolos dénonçant l’amendement visant à exonérer les téléphones et mobiles reconditionnés de la copie privée…

      1. Le Gnôme

        Ils auraient pu pousser jusqu’à un chiffre vraiment révolutionnaire, genre 1793, parce que 1661, date du début du règne personnel de Louis XIV, c’est de l’amateurisme.

    1. Aristarkke

      On stockerait donc des films longs-métrages sur son mobile, à l’époque du streaming ??? Peut-être l’ADP à propos des aventures d’infirmières court-dévêtues mais bon…
      Moi qui pensais que la mémoire de ceux-ci servait surtout à l’utilisation des applis…

  17. lxy

    Toutes les videos réalisées par les équipes de l’IHU montrent leur maitrise compléte du sujet pendant que nos « infectiologues patentés » venaient défiler à la tele.Les résultats de leurs études sont publiés dans des revues scientifiques, accessibles par tous les spécialistes.
    Une de leurs études remarquables a fait l’inventaire de toutes les études réalisées dans le monde depuis plusieurs années concernant l’usage de l’hydrochloquine et l’ivermectine. C’est très compliqué et les conclusions ne sont pas « ça marche ou ça ne marche pas ». Ca marche dans certains cas , c’est une question de posologie , d’association de médicament. Aux USA certains se sont mis à ingurgiter en dépit du bon sens de l’hydrochloroquine « à la louche » et ont eu des problèmes …D’où les mises en garde officielles, parfaitement justifiées.
    C’est à la fin du marché qu’on compte les bouses »…le Pr Raoult et ses équipes peuvent attendre avec sérénité ce comptage!

    1. Pheldge

      oui, et leurs données sont publiques, et c’est une sage précaution. Ca n’empêchera ni les cabales, ni les campagnes de dénigrement, et à l’usure, ça finit par écorner l’image genre « bon, on n’a pas pu vous coincer cette fois ci, mais on vous a à l’œil ! »
      Par contre, je crains que Maudrux Perronne, ne soient pas aussi solide … Au final, il leur faudra des coupables, des complotistes à faire condamner, pour pouvoir se justifier, et ils vont les trouver !

      1. pabizou

        Ils n’auront pas de mal à les trouver, tu sais bien qu’en France il y a 66 millions de procureurs, le jour où il a dit ça il a mis de préciser combien de collabos . Pas grave, les régionales répondront à sa place .

    2. pabizou

      Aux USA il y a surtout eu un abruti qui a confondu sulfate de chloroquine et HCQ, pas de bol, c’est un nettoyant pour les aquariums, comme ça permettait de taper sur Trump, la presse a fait le reste .

  18. George Kaplan

    Le Pr Raoult semble jouir chez certains d’une certaine popularité qui ne me semble pas étrangère au faut qu’il s’oppose à ce qui est officiel et caresse la défiance dans le sens du poil. Pardon, mais sur le fond on ne peut que constater qu’il s’est bel et bien planté sur l’hydroxychloroquine et a ajouté plus de confusion dans la recherche qu’autre chose. Le Pr Raoult n’est certes pas un charlatan, mais il s’est sévèrement pris les pieds dans le tapis en faisant des annonces prématurées et par la suite des commentaires très surprenants à l’endroit de la méthode scientifique.
    Il y a comme un air de déjà vu :
    la cyclosporine guérit le sida (Georgina Dufoix)
    Oui les OGM sont des poisons (nouvel Obs)
    on a réussi à faire la fusion froide à température ambiante
    on a dépassé la vitesse de la lumière
    l’eau possède une mémoire
    Il existe des rayons N etc etc
    Dans tous ces cas de figure, la communication a pris le pas sur la vérification de l’information et on est passé outre le plus élémentaire respect de la méthode scientifique.
    https://www.afis.org/Didier-Raoult-contre-la-methode-scientifique

      1. George Kaplan

        Il est probablement trop tôt pour conclure sérieusement sur la HCQ vs Covid. La prudence doit être de mise, comme on l’a vu avec l’affaire du Lancet.
        Science et Avenir a fait un décryptage de la « méta-analyse » publiée sur hcqmeta et la qualifie de « fausse méta-analyse » :

        (…) cette fausse méta-analyse ne montre pas du tout ce qu’elle dit (que la plupart des recherches prouvent l’efficacité de la HCQ). Cependant, il y a plusieurs vraies méta-analyses sur le sujet, et elles arrivent toutes à des conclusions bien différentes à celle-là : le traitement à l’hydroxychloroquine n’est pas efficace contre le Covid-19 (1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12), et ce traitement (avec ou sans azithromycine) entraîne un plus grand risque d’effets indésirables (5, 6, 7, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18).

        Source : Science et Avenir 18/12/2020
        Covid-19 : quelle est la méta-analyse sur l’hydroxychloroquine dont parle le documentaire « Mal traités » ?
        https://www.sciencesetavenir.fr/sante/covid-19-quelle-est-la-meta-analyse-dont-parle-le-documentaire-mal-traites_150257

          1. George Kaplan

            Peu importe Science et Avenir, l’argumentation est accablante.
            Le problème avec hcqmeta est qu’on ne sais pas d’où ça sort ?
            Est-ce publié dans une revue scientifique ? apparemment non, est-ce cité par l’OMS ? sauf erreur de ma part, non,
            bref, il faudrait faire confiance à une source unique et invérifiable où même les noms des auteurs sont inconnus. Ce n’est pas sérieux.

            Certains éléments mis sur le tapis sont accablants, comme ici où des éléments statistiques non significatifs du site HCQmeta sont présentés comme significatifs :
            https://www.osonscauser.com/hydroxychloroquine-abandonnee-scandale-siecle/

            1. « l’argumentation est accablante. »
              Non. Il suffit d’éplucher les notes de la méta analyse fournie pour comprendre que c’est largement biaisé. Quant à l’argument d’autorité (pas cité par l’OMS, pas publié dans une revue – comme Lancet, par exemple, ha ha ha), pareil, ça ne vaut rien, précisément parce que ces instances ont largement montré leur parfaite incompétence (ou disons leurs biais divers et variés).

              Les faits observationnels sont têtus : les pays qui distribuent l’ivermectine et l’HCQ comme des cacahuètes à l’apéritif sont ceux pour lesquels les cas et les décès ont tous chutés. Les pays qui ont arrêté / interdits sont ceux dans lesquels les cas ont augmenté.

              1. George Kaplan

                Tout le monde peut avoir des biais. hcqmeta en serait-il indemne d’office ? On ne sait rien de ce site et c’est problématique, c’est comme vouloir expliquer les boites de conserve sans expliquer l’agriculture.

                L’intérêt des publications scientifiques est l’évaluation par les pairs. Avec hcqmeta aucune évaluation n’existe.
                Tout jeter par dessus les moulins expose surtout au syndrome de Gribouille, accorder sa confiance à n’importe qui.

                Comme presque tout le monde, je n’ai pas la connaissance nécessaire pour évaluer la « méta-analyse » du site hcqmeta.
                Oui j’ai la faiblesse de faire confiance à certaines autorités même si elles sont imparfaites. Une erreur ne reste jamais longtemps : la preuve en est avec le Lancet qui a rétracté son étude.

                1. durru

                  Si vous avez un minimum d’honnêteté intellectuelle, faites un petit effort pour répondre à ma question plus bas.
                  Pas besoin d’études en double-aveugle ou autres mécanismes hyper-complexes.
                  C’est du même acabit que l’argument du Patron avec les chiffres de la mortalité dans les pays qui ont utilisé des traitements pas chers, comme HCQ ou ivermectine…
                  Si vous croyez qu’il ne s’agit que de coïncidences sans aucun lien de causalité, vous pouvez continuer à faire confiance aux organismes officiels qui semblent avoir votre préférence.

                  1. P&C

                    Je suis en désaccord.

                    Le double aveugle est nécessaire, notamment pour rechercher l’effet spécifique (l’objectif est d’écarter l’effet placebo et les biais du médecin).

                    simple aveugle : le patient ignore ce qu’il prend.
                    double aveugle : le médecin ignore ce qu’il donne.

                    Car oui, un médecin est un Homo sapiens. Il est sujet aux même travers et biais cognitifs que les patients… par exemple l’engagement.
                    Si en double aveugle, le médoc fait aussi bien que le placébo, alors il n’a pas d’effet.

                    Pour les chiffres de mortalité, faut voir là aussi… par exemple je ne serai pas étonné que les africains meurent moins du covid que les européens… car leur population est beaucoup plus jeune, or le covid tue surtout les vieux.
                    Mais j’en sais rien, j’ai pas regardé…

                    1. Nemrod

                      Tous les progrès médicamenteux jusqu’à il y a pas si longtemps que ça se sont fait par des observations empiriques et sans double aveugle.
                      Le double aveugle a un intérêt pour des effets marginaux ou des comparaisons…

                    2. Higgins

                      Si le Lancet a très rapidement rétracté l’étude en question, et pour cause, le véreux lui ne s’est pas encore rétracté. En toute logique, il devrait puisqu’il a pris sa décision sur la base d’un papier foireux. Pourquoi ?

                    3. Pheldge

                      P&C, le double aveugle, oui, quand tu fais un test sur une petite population, mais là tu as des tests grandeur nature, aux résultats incontestables, dans lesquels tu ne peux qu’éliminer les effets placebos et autres guérisons spontanées.

                2. Nemrod

                  Et vous ferez quoi vous Mr Kaplan si vous attrapez la chtouille ?
                  Vous attendrez tranquilou l’insuffisance respiratoire éventuelle avec du Doliprane comme recommandé par ces Instances qui savent ou vous opterez pour un traitement précoce voir sulfureux comme à peu près tous vos collègues ?..hummm ?

                3. « le Lancet qui a rétracté son étude. »
                  Plus de la moitié des études (Lancet et autres) sont non reproductibles. En pratique, la médecine (et les sciences les moins dures en générales) est complètement gangrenée par le désir de publication à tout prix. 80% de ce qu’on lit est faux, biaisé, non reproductible, douteux, etc ou un mélange de ça. Tout le monde a des biais, mais ce que vous devez comprendre est que les biais les plus gros sont largement chez les officines, les politiciens et les industries installées depuis le plus longtemps, pour des raisons évidentes.

                  Encore une fois : on peut douter des études & méta-études ; l’observationnel tranche.

                  Si l’on s’en tient aux études Lancet officielles, à l’OMS, ces graphiques n’ont aucun sens :

                  (introduction de l’ivermectine dans toutes les provinces péruviennes, sauf Lima : toutes voient le nombre de mort décroître, sauf Lima)
                  pérou / ivermectine

                  On peut parler du Mexique ou de l’Utar-Pradesh, c’est rigolo aussi. Autant de coïncidences, pour autant de personnes, …

                  1. P&C

                    là, je vais aller dans ton sens… on sait que un gros tiers des publis de médecine sont sans intérêt.

                    Je vous renvoie à un passage de cet entretien de la TEB anti Raoult.
                    A un moment, le médecin parle de la qualité des publis de médecine, et des conséquences sur sa pratique.

                    A partir de 1H 54min 40 sec
                    https:/ /www.youtube.com/watch?v=a6oW35QKC-Q

                    1. Pheldge

                      @ Major Higgins 11 h 51 : qui s’en souvient, de ce que Véran a dit hier ou pire avant ? personne ! trop contents de retrouver un peu de liberté pour les vacances, nos concitoyens sont d’une indulgence et d’une bienveillance rare envers le gouvernement et Macron.

        1. Pheldge

          au lieu de vous contenter de « on dits » de « oui mais … » allez donc faire un tour sur le site de l’IHUM regarder les données, et courbes publiées. Vous aurez alors des faits. « nombre de patients traités du 01/01/21 au 26/04/21 6836 nombre de décès avec >3 jours traitement HCQ + Azithromycine, 15 soit 0.2 % »
          https://www.mediterranee-infection.com/covid-19/

    1. Pythagore

      Vous semblez ignorer que le Pr Raoult n’a pas été le seul dans le monde à faire des études sur le l’HCQ et l’AZT, et que d’autres études concluent à l’efficacité, lorsqu’administré en début de maladie.

    2. durru

      Bizarrement, je reconnais ici le discours des professions médicales de la région parisienne. Le même discours dans les médias, en privé et dans le cadre professionnel.
      J’ai une seule question à poser : si Raoult s’est trompé et les Parisiens pas, comment se fait-il qu’il n’y a pas eu de perte d’espérance de vie de côté de Marseille en 2020, mais plus de deux ans en IDF ?

    3. paf

      Marrant comme les bêlants conformistes souconnent toujours le desir compulsif de se démarquer chez les gens qui se contentent simplement de constater la narrative dégueulasse – et qui surtout crêve les yeux – des medias et des gouvernements.
      George, je vous soupconne de vouloir compulsivement et submissivement faire partie du groupe, et donc d’aimer les idées qui caressent le consensus dans le sens du poil de pangolin dont vous avez du certainement gober goulument la lêgende au dêbut de la pandêmie, du temps ou c’etait conspirationniste de parler de Wuhan…
      Mon Dieu je suis TELLEMENT intelligent ! Vous avez vu ca les gars ? Trop fort l’analyse spykologique ! je vais me faire psy pour faire concurrence au Docteur Kaplan

    4. Jacques Huse de Royaumont

      Personnellement, je ne suis pas qualifié pour juger de la pertinence des points de vue des uns ou des autres.
      En revanche, je peux avoir un avis sur les moyens utilisés pour faire taire les voix discordante comme celle du Pr Raoult : intimidation, vendetta judiciaire, campagne de dénigrement, etc… Cela en dit long sur la probité des dirigeants. De plus, en science comme ailleurs, une opinion ne peut tenue pour vraie que si elle elle est passée au crible de la critique. Interdire la critique, c’est déjà être dans le mensonge.
      Il est donc nécessaire de soutenir des gens comme le Pr Raoult, il en va de nos libertés et dans le cas du débat sur le covid, il en va de notre santé.

  19. lxy

    Bravo Maître ! Remarquable. Tombe a pic..Tout est dit et même plus !!! Tout ça passe largement au-dessus de la tête du journaliste de base.

  20. durru

    HS, mais il dit pas mal de trucs intéressants, cet article :
    https: //www.dailymail.co.uk/news/article-9629563/Chinese-scientists-created-COVID-19-lab-tried-cover-tracks-new-study-claims.html

  21. lxy

    Des le début de la pandémie les équipes de l’IHU se sont démenés comme des diables pour faire l’acquisition de machnes de test PCR (et des indipensables réactifs) trés rares en France à cette époque.Ils ont même utilisé des machnes employées par les vétérinaies. Ce qui leur permettait de savoir très tôt si le patient était atteint du Covid et de le traiter en conséquence.

    1. P&C

      Les PCR, très rare en France ?
      Au contraire, cette machine est d’un commun… n’importe quel labo qui fait de la biomol ou de la microbio en a au moins une…
      Même les lycées sont souvent au moins une PCR (STL, c’est obligé, je pense que les S SVT en ont aussi. Le lycée où je bossais en avait deux).

      Les PCR temps réel, je ne sais pas, mais c’est très utilisé. Pour un entretien d’embauche pour un poste de prof en école d’ingé, j’ai du faire un tp de détection de Salmonella typhi par une PCR temps réel.
      La principale différence est l’utilisation de sondes fluorescentes avec quencher.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.