Et Affelnet imposa l’égalitarisme à Paris aussi…

Surprise, surprise, les règles d’Affelnet changent ! Youpi, il y aura davantage de diversité dans les lycées de notre grande et belle République du Bisounoursland ! Et surtout, youpi, cela concernera même Paris !

Oh là, oups, pas si vite, pardon quoi ?

Revenons un peu en arrière.

Déjà, de quoi parlons-nous et qu’est-ce donc qu’Affelnet ?

Comme l’indique le site officiel du ministère en charge de ce bordel cet outil, ce « Affelnet » (pour « Affectation des élèves par le net ») est une procédure informatisée d’affectation déployée sur les académies depuis 2008 et remplace la sélection manuelle des élèves dans les établissements publics. Autrement dit, depuis quelques années, le placement des élèves dans les lycées à la suite de leur troisième au collège est réalisé non par des équipes de l’académie correspondante, mais par un logiciel finement ouvragé par l’administration française.

Or, on apprend dans un récent article du Figaro que, joie et bonheur, la méthode d’affectation des élèves va changer.

Mais pourquoi diable a-t-on choisi de modifier le comportement de cette application ?

Ici, encore une fois, la République des Algorithmes a de nouveau frappé.

D’une part, il ne faudrait pas que des adultes décident entre eux de ce qui est bon pour eux ou leur progéniture. La République veille : tout le monde sait que les adultes, laissés à eux mêmes, font rapidement n’importe quoi. Certains vont même jusqu’à faire des gouvernements et des administrations ! Et pardon, mais on voit le résultat. Un algorithme automatique, puissamment pensé par des informaticiens adultes chevronnés, permettra de contourner le problème. Bien sûr.

D’autre part, on va pouvoir attribuer d’intéressants objectifs à cet algorithme : non seulement il devra affecter des élèves dans des établissements en capacité de les recevoir, mais il pourra le faire en pensant printemps égalité et diversité, c’est-à-dire en saupoudrant un peu d’élèves en provenance de quartiers dits défavorisés dans des lycées dits favorisés.

Et ça, c’est véritablement une opportunité à ne pas manquer et une vraie nouveauté puisqu’elle va permettre d’inclure tendrement tous les lycées d’exception de la capitale française dans le grand mixeur social de l’Édulcoration nationale française.

Jusqu’à présent en effet, ces établissements avaient été épargnés par certaines des « réformes » les plus emblématiques que tous les autres lycées avaient, eux, subies de plein fouet.

On se souvient par exemple de l’évaporation complète des classes « bilangue » lorsque Najat Vallaud-Belkacem punissait l’Ednat de sa présence : suite à de fortes pressions, elle avait cependant dû renoncer à la disparition de ces classes d’excellence dans la capitale et à Marseille ce qui avait permis à la réforme de passer sans trop faire ruer les classes influentes dans les brancards, leur progéniture étant alors épargnée. Lorsque la classe jacassante n’est pas concernée, elle n’en fait pas tout un plat et les choses se déroulent donc comme prévu.

Mais avec ce dernier changement, il semble que le sursis dont bénéficiaient ces établissements d’exception soit arrivé à son terme : avec la nouvelle version, plus question de petits arrangements exclusivement basés sur le dossier scolaire et/ou les accointances des parents avec la direction du lycée désiré. Non. Fini tout ça : on va se baser sur l’IPS, un « indice de positionnement social » qui mesure le « profil sociologique » des collèges d’origine et attribue donc une « note » aux élèves essentiellement basée sur leur localisation. Le classement obtenu permet alors de déterminer le lycée de destination, en tenant compte bien sûr des nouveaux impératifs idéologiques du ministère.

Avec un tel système, même le petit Gontran qui se décarcasse depuis la Sixième ne pourra pas forcément accéder à Condorcet… Voilà qui va faire grincer des dents dans les sphères informées de la République et promettre quelques petites humeurs de parents d’élèves concernés.

Quelque part, ces grincements promettent d’être intéressants précisément parce qu’ils touchent tout le monde, y compris les plus privilégiés au sein du système scolaire français, au contraire des précédentes réformes scolaires accumulées depuis des décennies et qui ont lentement mais sûrement érodé de façon durable et profonde la qualité de l’enseignement en France au point que le pays descend progressivement dans les abysses des classements internationaux. Cette fois-ci, les habitués des arrangements tactiques avec la carte scolaire, les pratiquants chevronnés du réseau social et de l’entre-soi bien compris seront à leur tour confrontés à cette diversité et cette mixité qu’ils entendent promulguer partout, dont ils font la publicité à chaque fois qu’ils le peuvent, mais qu’ils se gardaient bien de pratiquer pour eux-mêmes jusqu’à présent. On peut se demander si l’expérience sera aussi prometteuse qu’ils nous l’assurent depuis des années, et surtout, s’ils la prendront avec la même résignation que le reste des Français.

On peut raisonnablement en douter, et quoi qu’il en soit, on ne peut finalement pas trop se réjouir de constater qu’une fois encore, l’idéologie aura pris le pas sur l’efficacité : regrouper ceux qui montrent une volonté d’excellence semble insoutenablement inégalitaire pour l’administration française qui va donc entériner un système certes égalitariste, socialement mixte et plein de diversité youpi tralala mais qui ne sera certainement pas capable de produire l’excellence dont le pays a actuellement le plus grand besoin.

Ceci est d’autant plus vrai que si assurer mixité et diversité permettait effectivement d’augmenter le niveau global des élèves, la France et tous les autres pays lancés dans cette même course idiote auraient déjà constaté des résultats clairement positifs, ce qui n’est pas le cas : la discrimination positive, basée sur la sélection d’élèves par quota d’origine ethnique, d’origine sociale ou géographique n’a nullement permis d’améliorer le niveau des établissements où elle a été appliquée avec gourmandise et il a même plutôt été constaté le contraire avec par exemple une dévalorisation progressive des diplômes obtenus.

Rappelons de surcroît que plus l’école française s’est piquée d’égalitarisme au cours des dernières décennies, plus la reproduction sociale y a été forte : alors que, dans les années 60, il n’était pas rare de voir des fils d’ouvriers parmi les élèves des grandes écoles, le cas est devenu quasiment introuvable de nos jours. Si un mouvement devait être mis en place basé sur ce constat, ce serait clairement pour un retour vers les méthodes du passé et non vers les lubies du présent qui n’ont jamais démontré leur efficacité.

En définitive, les dernières modifications d’Affelnet promettent de passer les derniers bastions de sélection française au rasoir républicain après lequel aucune tête ne dépasse. Ce sera confortable, politiquement très correct et on pourra facilement faire taire les petits couinements des parents concernés en leur administrant une bonne dose de moraline égalitariste républicaine. Pan.

Ainsi, l’idéologie sera sauve et le pays pourra continuer de s’enfoncer dans la vase de la médiocrité dans un petit soupir de contentement.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires153

    1. Pythagore

      Aaaahhhh!!! Vous m’avez devancé, je me suis fait exactement la même réflexion.
      Le niveau d’ingénierie sociale dépassera avec cette nouvelle mouture largement tout ce que les pays communistes ont pu faire. A ceci s’ajoute l’incapacité à recruter des prof dun niveau minimum. La réindustrialisation est inutile car dans 15 ans, il n’y aura plus personne capable de concevoir quoi que ce soit.

        1. P&C

          On a déjà des problèmes de pertes de compétences dans le nucléaire, dans les STEM (voyez le problème autour des clouds souverains).

          1. Opale

            On a déjà des problèmes de compréhension de la part des CAP vente pour la maîtrise des basiques, « bonjour – merci – au revoir », alors je n’ose imaginer dans les plus hautes études.

            1. Pheldge

              sans être méchant, les CAP ventes c’est juste au dessus du CAP balayeur et CAP nettoyeur de chiottards, faut pas être trop surpris …

            2. Higgins

              Récemment, dans une supérette, j’ai donné trois euros pour un article qui en valait 2,60. J’ai eu droit à la calculatrice pour calculer la différence.

              1. Aristarkke

                Ta supérette a du vieux matos de caisse…
                Celle de mon magasin préféré indique combien il doit m’être rendu, tout autant qu’à la caissière…
                En revanche, chez le boulanger…

      1. Primperan

        Sauf que dans les pays communistes les peuples et leur identité ont finalement été préservés. Voir la Russie et tous les pays de l’Est. Nous, à coup de westerns, de Starky et Machin, de Mission Impossible etc …nous nous sommes englués à notre insu dans la pensée américaine et il nous a fallu importer de plus en plus de diversité pour leur ressembler avec délectation. La différence majeure entre les US et la vieille Europe c’était justement la culture.
        Exit la culture. N’apprenez plus à lire c’est dangereux pour les autres

        1. Pheldge

          quelle culture ? quelle identité ? le président a proclamé que ça n’existait pas, et le Camp du Bien pense que parler d’identité c’est le mal absolu …
          Alors face au vide absolu, mis en place et voulu par les adorateurs de l’altérité, il ne faut pas s’étonner que d’autres prennent la place.

          Et le cinéma US produit du divertissement, quand le cinéma hexagonal, perfusé d’aides et de subvention, lui, veut nous rééduquer ! le choix est vite fait.

          1. Opale

            Avec le deuxième effet kiss kool qui risque de survenir, peu après : se voir comme les universités américaines, accessibles parce que papa débloque les fonds des Caïmans pour pouvoir corrompre le mec de service de faire entrer son moutard inculte, en toute félicité.
            La boucle sera bouclée, ni le privé ni le public ne seront dignes d’intérêt et de confiance.

            1. Pheldge

              rassure-toi, des papas comme ça, et surtout des gamins ayant des papas comme ça, y’en a plus assez pour bloquer un lycée privé haut de gamme.

            1. Ba

              Mauvaise idée qui n’est d’ailleurs pas défendue par les libéraux.
              Ce qu’il faut réclamer c’est la libéralisation et la privatisation complète de l’enseignement, donc la suppression du ministère de l’éducation nationale, et que chacun paye pour lui-même ce qu’il a envie comme éducation.
              Point.

                1. Pheldge

                  pourquoi pas ? après tout Mitterrand l’a bien fait – d’après D’Jack Lang – alors, dans l’autre sens ça doit être possible, non ?

                1. durru

                  Vous vous fourvoyez. C’est Ba qui décide qui est libéral et qui ne l’est pas. Et donc ce qui est libéral et ce qui ne l’est pas. Point final.
                  Le libéralisme de Ba c’est une religion comme une autre (y compris le communisme).

                  1. Husskarl

                    Ca doit être défendu par les libéraux ayant une once de réalisme. On va créer deux catégories supplémentaires aux classements du premier libéral de la classe, les reveurs et les autres.

                    1. Pierre 82

                      De toutes façons, non seulement le chèque-instruction n’est pas à l’ordre du jour, et qu’aucun parti politique n’a jamais fait la moindre allusion à ce système, mais en plus, la majorité des gens ne comprennent pas du tout les enjeux, vu qu’on leur bourre le crâne depuis des décennies que c’est juste dû au mankdemoyen, donc ce n’est pas demain qu’on mettra ça en application.
                      En plus de ça, Ba nous explique que ce n’est pas libéral.
                      D’ailleurs, la première fois que j’ai entendu parler de cette idée, c’était à l’Institut des Libertés. Et comme Charles Gave est un trotskiste-lambertiste infiltré chez les libéraux pour les convertir à l’idéologie marxiste-léniniste, comme le sous-entendait Ba l’autre jour, ça prouve bien qu’il a raison. On peut fermer la discussion.

                    2. RV

                      Ne laissez pas passer l’occasion, si elle se présente, de proposer ça à un enseignant du public à qui vous aurez fait dire auparavant que la concurrence était bonne pour SON porte-monnaie.
                      Là, la concurrence…
                      Ça prouve bien que c’est une bonne idée.

                    3. Pierre 82

                      @RV 23 h 24
                      Expliquer à un enseignant que la concurrence est bonne pour son porte-monnaie?
                      On parle bien d’un enseignant de l’ednat biberonné aux valeurs républicaines? Il va me répondre que si on fait ça, une horrible multinationale de fonds de pension américain le fera travailler pour moins que le smic jusqu’à l’âge de 75 ans sans droit de grève, et que le seul problème actuel qu’il faut résoudre, c’est le mankdemoyen, et qu’il faudrait taxer plus les entreprises et s’attaquer à la fraude fiscale.
                      Non, discuter avec un enseignant est au-delà de mes capacités de garder mon calme. Je dois soigner ma tension, moi…

                    4. Aristarkke

                      Pierre, on survit à cela…
                      Je dois en affronter deux, ma fille aînée et son mari…
                      Ne me plaignez pas, ils pensent tous les deux horriblement mal selon les critères de l’Ednat…
                      (j’ai donné une éducation convenable à ma descendance…)

                    5. RV

                      @ Pierre
                      Quand il demande n devis pour faire 3 bricoles dans sa maison, il doit bien y trouver un intérêt à la concurrence…
                      Qu’on le mette, lui, en concurrence, cépapareil.

    2. Jacques Huse de Royaumont

      Le public se défend : il est difficile d’accéder à une prépa en venant du privé, le dossier part directement à la poubelle sans examen.
      Certes, il existe aussi des prépa privées, mais elles sont peu nombreuses, souvent chères et pas toujours d’un accès raisonnablement simple.

      1. Pythagore

        Lorsqu’ils en arriveront à devoir expliquer les additions et les soustractions en prépa, i.e. qu’ils ne pourront plus faire cours vu le niveau des élèves, ce qui arrive déjà, ils accepteront peut-être plus volontiers.
        Un prof de DUT m’avait dit qu’ils avaient été obligés d’introduire, il y a 2-3 ans, des cours de rattrapage en math à l’entrée tellement le niveau de certains était nul. Sinon les élèves auraient été incapable de suivre le programme.
        Chose jamais vue jusqu’alors.

      2. Cerf d

        Est-ce une nouveauté ?

        Je n’ai eu aucune difficulté à accéder à une prépa publique en venant du privé sous contrat (j’ai même eu le choix). Au contraire, les profs des prépas du département (voire de la région) connaissaient la valeur des différents établissement et savaient ce que valaient les notes des trois gros lycées privés par rapports aux lycées publics.

        MAi bon je vous prle d’un temps quel les moins de 24 ans …

      3. Pheldge

        euh Camarade Noble, pure curiosité, ça existe toujours « Ginette » à Versailles ? Versailles, comme Reims ou St Denis, c’est un peu ton pré carré, alors c’est pour ça que je m’adresse à toi 😉

  1. hub

    Pour connaître le système, je crois qu’il y a également un calcul beaucoup plus prosaïque derrière ces affectations : on augmente partout le nombre d’élèves par classes de lycée, on transforme en matières optionnelles de nombreuses matières, qui se retrouvent donc avec la portion horaire congrue (et donc impossible à choisir pour les élèves), ce qui implique des disparitions de postes dans tous les lycées, etc. Les postes offerts aux concours ne sont pas pourvus, les profs fuient, (eh oui, il leur arrive d’être lucides car rappelons qu’ils sont 700 000 et ne sont pas tous crypto-communistes), etc. Le système est au bord de l’explosion. Affelnet est une solution pour répartir les élèves avec ce qui reste de bahuts en état de marche…

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Oui, malgré des exigences de niveau en baisse, les places au concours ne sont pas pourvues. Par ailleurs, la fuite tourne parfois au sauve-qui-peut dans certaines matières (maths…). Aussi, le dispositif prévu pour des ruptures conventionnelles a été arrêté en catastrophe du fait de l’afflux imprévu de volontaires. Et les candidats de certaines matières ont été déboutés d’office.
      On commence à voir certains lycées privés ne plus s’axer sur le Bac (qui n’est plus qu’une formalité administrative) mais sur son équivalent britannique qui, lui, vaut quelque chose.
      Bref, une sélection par l’argent bien plus sévère se met en place.

      1. Calvin

        D’ailleurs, l’absence de bons profs de maths a vu apparaître comme par magie les discours anti-mathématiques.
        On essaie de détourner les élèves des matières scientifiques et mathématiques, officiellement pour des raisons de justice sociale, en réalité faute de combattants.

        1. René-Pierre Alié

          La baisse de l’esprit scientifique permet tous les charlatanismes, dont le réchauffisme et les affirmations sans fondement, comme c’est le cas avec la crise sanitaire. La féminisation du corps enseignant, d’abord limité aux classes élémentaires, et qui s’étend au supérieur, n’est pas étranger à ce constat.

          1. Pheldge

            Et j’ajoute, si tu le permets, que la seule féminisation tolérable, c’est celle décrite par le grand penseur Marc Dorcel dans une filmographie abondante et détaillée, selon les professions ; la prof, l’avocate, l’infirmière, la fleuriste, la psychologue … 😉

          2. Gerldam

            Il n’y a pas qu’en France que les gens ne savent plus compter. Au sein de l’IPCC, que je me refuse à traduire par cette arnaque de giec, car je vous mets au défi de trouver le mot « expert » dans l’intitulé anglais. Notez aussi que le I veut dire « Intergovernmental » et non « International ». Au sein de L’IPCC, disais-je donc, le chef de la section qui pond les trucs les plus alarmistes confond aisément 10 et 1000. Ou 4°C (sa version) avec 0,004°C (la réalité).
            Il est incompétent (il ne connait rien aux lois physiques qui régissent le climat), sa fomation étant théologie, suivi d’économie) et menteur.

        2. Jacques Huse de Royaumont

          Pour des raisons de justice sociale…
          Les matières scientifiques et les maths sont justement le véhicule de l’ascenseur social depuis 2 voire 3 siècles. C’est logique, ce sont des matières qui demandent moins de présupposés culturels venant du milieu social et qui offrent de vraies opportunités où les candidats compétents sont difficiles à trouver ou à remplacer.
          Détourner les élèves de matières scientifiques, c’est casser délibérément l’ascenseur social.

          1. Cerf d

            J’entendais récemment François-Xavier Clément (ancien directeur de St Jean de Passy, débarqué car trop exigeant), qui lui critiquait le choix relativement récent de faire la sélection principalement par les maths.

            Jadis, il était possible de faire médecine avec un bac Philo (par exemple le Pr. Raoult) , à mon époque, un élève avec le bac L pouvait s’inscrire en médecine, mais ses chances de réussir tendaient vers le zéro absolu.

            1. Maximilien

              Bof, j’ai eu mon concours de médecine en travaillant en moyenne une heure par jour après avoir passé le lycée à jouer aux jeux vidéos. Et je n’ai pas l’impression que quoique ce soit de ce que je n’ai pas appris au lycée m’aurait servi au concours, concours qui consistait alors essentiellement à réciter comme un demeuré des trucs sans les comprendre, faire une dissertation de philo valant un cinquième de la note totale et répondre à des qcm dont toutes les réponses étaient dans l’énoncé à condition de savoir réfléchir (et avoir appris par coeur comme un demeuré).

      2. Higgins

        Vu sur Linkedin une question de l’épreuve de maths du brevet 2021 ainsi libellée et notée sur deux points : le Futuroscope est un parc d’attraction. En 2019, il a enregistré deux millions de visiteurs. En 2020, il y a eu seulement 1,9 millions de visiteurs. De combien doit-il augmenter sa fréquentation en 2021 pour retrouver le chiffre de 2019 ?

        1. Aristarkke

          Sans rire, Major ???
          A notre époque, c’était du niveau CM1 où on commençait à affronter les fuites de baignoires et les croisements de trains…

          1. Cerf d

            Le fameux
            « Un train part de Marseille à 7h, il roule à 100 km/h. Un autre train part à 9h de Paris, il roule à 90km/h. Lorsqu’ils se croisent, lequel est le plus près de la capitale de Gaules ? »

  2. Ungars

    Ce sera une joie de voir qui influence qui. Cela m’étonnerait que la tendance soit que les plus mauvais/ rebelles/ bêtes/ chahuteurs tendent à vouloir copier les bons, généralement c’est l’inverse qui se passe.

  3. Ted

    Question idiote :
    Qui décide et qui valide ça ?
    On a l’impression que c’est mis en place comme une fatalité.
    Il y a bien des gens qui prennent ce type de décision et qui doivent rendre des comptes ?

  4. RV

    Pas mécontent que mes enfants soient sortis de ce bordel, même si la seconde moitié de l’effectif a été dans un lycée privé.
    Maintenant je ne peux que redouter l’avenir de la génération suivante qui commence à faire son apparition et souhaiter bon courage aux parents.

  5. Alex

    Je ne sais plus si c’est sur l’un des articles de H16, mais un bouquin avait été évoqué. Il s’agit d’un bilan de l’EN assez amer.

    Si l’un des participants voit duquel je parle, je suis très intéressé. L’auteur est un homme, c’est tout ce que je sais ^^

    1. Janus

      Ecoutez Nemo, qui a écrit quelques ouvrages très clairs sur la dérive gaulliste de l’éducation nationale : Pourquoi ils ont tué Jules Ferry ?; Le chaos pédagogique; La régression intellectuelle de la France; La France aveuglée par le socialisme.

  6. Calvin

    Je sors de mon ironie habituelle.
    Cet énième avatar de la bêtise égalitariste est un mauvais coup porté au pays.
    Contre cela, et bien sûr, si on a les miyens, il n’y a qu’une solution : la jurisprudence Mila.
    Il faut que l’ado ouvre un compte Twitter, balance des insanités sur une religion de paix et d’amour, et fini pour lui Affelnet.

    1. Husskarl

      « mauvais coup porté au pays », certes mais très bon pour la république qui est justement l’ennemie du pays et de ceux qui le peuplent légitimement.

        1. Husskarl

          Je crois que si justement, les premières opération de la république ont été de tuer tous ceux qui n’étaient pas en accord avec elle.

  7. Gérard

    M’enfin, expliquez-moi au nom de quoi un mineur non accompagné directement venu de Somalie ou d’Afghanistan n’aurait pas le droit d’être admis d’autorité à Louis-le-Grand ou à Henri IV !

    1. Le Gnôme

      Avec le Pachtou ou le Dari première langue, l’Afghan est sélectionné sans problème. De mon temps, c’était l’allemand première langue. O tempora, O mores.

      1. Pythagore

        Zéro pointé ! rrrraahhhh ces jeunes, ils n’apprennent rien.
        Les chiffres sont l’expression de la suprématie blanche.
        On ne dit pas Anri 4 mais Anri baton en biais, baton horizontal, baton vertical. Non mais alors !

      1. Gérard

        On se demande bien pourquoi. Normale Sup’, CentraleSupélec ou Polytechnique auraient déjà leur quota de Somaliens ou d’Afghans ?

        1. Pheldge

          j’ai entendu parler de « points de bonification » pour les candidats boursiers
          lefigaro.fr/actualite-france/les-grandes-ecoles-sommees-d-integrer-plus-de-boursiers-20210624
          HEC prévoit de le mettre en place dès 2022

          1. Jacques Huse de Royaumont

            Tout l’art va consister à être boursier pour bénéficier des points.
            Il doit y avoir un tour de passe passe dans les déclarations pour être boursier à coup sûr…
            Peut-être une déclaration sur l’honneur, ça ne coute pas cher à un bobo.

          2. LCH

            Encore un truc venu des us non ?? Pour les universités un quota d’afri un quota ispaniq etc… Avec point supplémentaires

            Mais non ce n’est de la discrimination positive la
            Nous verrons le résultat qui je n’en doute pas sera magnifiquement catastrophique en terme de résultat

            Comme la parité
            Je suis pour prendre les meilleurs si c’est que des femmes ben ok si c’est que des hommes ben pareil

            Après avec leur idée de parité purée me reste une place sur la liste mais j’ai trop d’homme donc je prends une femme même si moins bonne sur le CV que mr

            L’inverse marché aussi

  8. Aleph

    C’est une nouvelle monstrueuse. Cependant, je pense que ça passera très bien, sans remous. La fin du Bac C est passée très bien, sans remous.

    Les enfants ne s’apercevront de rien, ils auront des copains parmi les peu travailleurs. Les parents réclameront tout au plus ici et là un peu plus de discipline, parfois avec plus de succès qu’ailleurs, parfois en vain.

    Le taux de réorientation après écrémage en fin de seconde va augmenter mais il était déjà fort dans les lycées excellents pour y maintenir l’excellence, et en quelques années, la baisse de niveau même sensible sera d’autant plus irréversible que tout le monde aura oublié comme c’était avant.

    Les bons élèves privés d’accès à ces lycées vont quand même cartonner comme 99% des autres élèves au Bac dévalorisé, et c’est après que les effets d’une scolarité insuffisante pour les porter à leur vrai potentiel se feront sentir avec une violence atroce.

    1. Dr Slump

      Nope. Les étudiants de bonne famille bénéficieront de cours privés qui leur permettront de maintenir leur niveau pour accéder aux grandes écoles, tandis que les étudiants de familles modestes auront des diplômes en chocolat, comme les médailles, pour accéder à des pseudo-emplois d’animateur scrum de mes deux, de manager de fabrik de conseil en gouvernance, ou encore de consultant en agro-écologie hors-sol. Je ne rigole pas, tout cela existe déjà. Ce n’est pas le monde de demain, c’est celui d’aujourd’hui.
      D’aucuns redoutent la venue d’un great reset, moi je vois déjà une grande néantitude bien installée. Il y avait l’anti-matière, nous avons maintenant l’anti-spirituel. Les jeunes esprits n’ont plus rien d’autre dans le cerveau qu’un bruit blanc; dans leur tête ça fait brmmmmmmm, et des fois poum-tchac, mais seulement quand ils ont commandé leur mcdo livré par un uber en écovélo payé à coup de lance-fleurs. Peace man ! Et mange tes 5 fruits et légumes par jour !

      1. Pheldge

        non, les étudiants de bonne famille bénéficieront de parents qui sauront leur botter le cul si besoin, c’est ça la grosse différence : ils connaissent la valeur des études.

      2. Higgins

        Des profs pointent à L’EN pour justifier d’un poste mais ils réservent leur énergie aux cours particuliers plus ou moins au black.

  9. Gérard

    La baisse du niveau général des lycéens est un mensonge éhonté, la preuve : dans mon département de province en 1966 nous étions 3 au total à obtenir une mention « Bien » au bac « Math-Elem » (oui, il y avait ça, à cette époque reculée). Or aujourd’hui dans ma ville moyenne, même pas sous-préfecture où il n’y avait alors pas de lycée, on ne compte plus les mentions « Très Bien ». Si ce n’est pas une preuve suffisante … Arrêtons avec les classements Pisa et autres niaiseries qui ne comptent même pas la diversité et la conscience de genre dans leurs critères de classement !

    1. Calvin

      Cette progression etaint linéaire au fil du temps, c’est forcément une amélioration progressive.
      Il n’y a pas d’autres explications !
      :mrgreen:

  10. henri

    On peut lire ces pitreries comme une recherche d’un égalitarisme stupide et on aura pas tout à fait tort. On peut également les lire comme une promotion de l’enseignement privé. Notre gouvernement ne tolère pas que les français épargnent, aussi, les obliger à mettre 5000-10000 euros par an et par moutard pour un diplôme eventuellement en les poussant à contracter des prêts étudiants est une bonne façon de récupérer leur magot. Evidemment, cela ne va pas encourager les classes moyennes à avoir un troisième enfant, mais c’est pas grave puisque l’Afrique en déborde.

  11. P&C

    Et voilà où on en est :

    La science est trop blanche et raciste, et doit être revue de fond en comble… le fléau SSJW en marche.

    https:/ /www.youtube.com/watch?v=ZiYufsQuhr8

    Pendant ce temps, les chinois forment des ingénieurs et docteurs en sciences par millions. Ils vont nous fumer.

    1. Maximilien

      Ça me rappelle un reportage sur une étudiante chinoise à polytechnique en France qui expliquait que Math Sup c’était bien passé pour elle rapport au fait que les trucs sur lesquels ses camarades galéraient, elle les avait vu en seconde et en première au lycée à Shanghaï…

    2. Student of Liberty

      « Ils vont nous fumer »

      Qui c’est « nous »? Parce que pour le diplôme d’ingénieur et le doctorat, je me suis déjà fait fumer, y compris par des français.

  12. LCH

    Bof quand je vois des buts ne sachant pas faire une simple règle de 3 ou même me dire la circonférence du luminaire à 7metres avec un angle de 45degre !!

    Et encore un ami prof se desole du niveau qui périclite et des directives qu’il reçoit pour les corrections

    Ce pays est foutu

    1. LCh

      Ne parlons pas du calcul mental !! C’est pire
      Genre un calcul approximatif d’une tva

      Ne parlons pas d’un calcul de perte de charge qu’ils font avec des formule à la mort moi le nœud alors que tu tombes à 3% prêt sur le même résultat

      Ce que j’avais compris au bout du troisième calculs à l’école

      Cela me rappelle quand je suis arrivé en 1ère d’adaptation.
      Des le premier jour le prof principal : Les élèves du lycée bip qui ont eu trucmuche comme prof levaient la main
      Bon alors vous 4 cette année vous nous écoutez pas

      Il faut le vivre pour le croire en 1ère le début du programme du bep 1ère année de notre prof !!

          1. LCH

            Perso je me suis cassé après la première année trop chiant
            J’ai garder contact avec des amis (2) quand ils m’ont sorti : purée nous avons une interro sur le calcul de la vanne de decharge tu imagine 2 heures de calcul !!

            En réponse j’ai sorti l’abaque de calcul rapide tu sais le truc qui marche avec une règle axe x et y hein et que la vanne en 3min gen c’est bon !!

            Rien ne vaut l’expérience du terrain et un minimum de jugeote

            Je me définis comme un fainéant intelligent

            Perdre 5 minutes voir 2h pour en gagner 10

            Ce qui n’est plus à l’apprentissage scolaire savoir analyser voir les différents cas de figure si je fais qu’est ce que cela implique dans 2 semaines sur le chantier ou si je prends cette décision quelle impact

            C’est la ou j’ai des reproches sur le système scolaire

            J’ai fait une analyse de mes petits cousins et très parlant

            Étude profession vs étude profession des parents

            C’est pas un panel représentatif mais

            1. LCH

              Cousin 1 avec cousine
              Lui maçon construction va son compte elle mère au foyer — > 1 docteur 1 ingénieur 1 étude supérieur

              Cousin 2
              Responsable service dans la santé et elle préparatrice en pharmacie
              ——> 1 en armée mer / 1 si a 150 se cherche / 1 direction vétérinaire

              Cousin 3
              Pas d’étude elle fille de transporteurs
              _—-> 1 en petite enfance / 1 qui 4 de moyenne au collège / #2 autres pas en âge

              Cousinn 4
              Responsable gestion planning personnelle elle jeudi. Je crois toujours affilié à une gede sport
              —–> les jumeaux elle apprends à lire seule a 3ans lui une pile physiquement
              Rentre pas dans mon analyse trop jeune

              Cousin 5
              Lui et elle service public
              —-> 2 filles qui font dans l’artistique

              Cousin 6
              Tag au Pam sa femme ??
              —> 1 animale

              Cousin 7
              Elle collaboratrice commercial lui chauffeur genre rtm
              1 enfant avec bcp de caractère mais pas trop conne / 1 enfant fan de guitare et encore en étude

              Ami1
              Lui prof elle Petit oulot
              —>>. 2 première S avec mention très bien -+->> direct dessinatrice e manga et socio

    2. Roanna

      « la circonférence du luminaire à 7metres avec un angle de 45degre !! » Euhh!!

      Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément. Boileau.

        1. Roanna

          Je comprends bien le prof qui a du mal à corriger un devoir si l’énoncé est mal posé.
          Je ne suis pas prof mais ça me donne le tournis un luminaire de 7mètres incliné de 45degrés dans le sens inverse de la bonne direction sur un plan incliné.

          1. LCH

            Si tu veux savoir l’ennocer exact etait :
            Un luminaire est à 7metres de hauteur avec un angle d’ouverture de 45 degré peux tu me dire la circonférence ou le diamètre du cercle éclairement

            J’aurai meme’accepter que le rayon

            1. Roanna

              Je pense qu’on est hors sujet.

              Enfin avec ma calculette, tu lui mets 2 côtés et un angle ou 2 angles et un côté ou 3 côtés et en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire t’as toutes les données, même plus besoin de Pythagore qui n’est qu’un cas particulier.

    1. LCH

      Ben à l’époque nous allons dire que oui mais nous étions plusieurs ethnies donc donc comment faire ethnie 1 option 2 avec ethnie 2 option 2

      Enfin tu vois le genre

        1. LCH

          De plus si une feministe/LGBTQiXYZ passe imagine:
          Alpha donc Mâle Alpha

          NOoooOOnnnn C’est encore de la discrimination envers nous

          Elles sont tellement conne que plus rien ne m’étonnes

            1. LCH

              Elles ne veulent que des hommes bêta ou lambda
              Et c’est pas mon style
              Bizarrement j’ai 2 trucs entre les cuisses et quand il faut les poser sur la table ce que mes amies me reconnaissent
              Nous dirons que je suis pas avare
              J’ai bien tombe vu ma petite taille des gabarits bien plus grand tout en muscle gonflable
              Réactivité et prise de décision sont essentielles
              Ce que j’ai noté bouteille de sky contre tête avant que tête décide d’agir —-bouteille gagne
              Cela marche aussi avec tabouret de bar / cendrier / ou juste un bon chou au doigt sur la tempe
              C’est un genre de pierre papier ciseau

              Bon après on te regarde bizarrement

              C’était une autre époque

  13. LCH

    Statistiques sous mentau de l’époque
    Par ailleurs c’est pas certain manuel qui a confirmé l’existence sans avoir de droit de diffuser de mémoire

    1. LCH

      Je rajoute que j’ai eu conseille lors de mes premiers envoie de CV
      Mettre le nom du prof ou section trucmuche et comme j’ai aussi un autre prof du même acabit de rajouter le nom du prof et bizarrement embauche dans la semaine avec 3 propositions

      C’est con mais un anri 4 ( calvin 😉 ) à plus de chance qu’un autre de trifouiller les oies de trouver une bonne place en prepa

  14. RBG

    Je vais finir par croire que H16 est un anarchiste, ce billet est presque du Illich dans le fond… La scolarité nuit à l’éducation !

    1. LCH

      H16 aurez pu mettre le truc du prof
      Genre note moyenne de la classe et finalement les meilleurs arrêtent car les autres

      Je retrouve pas le lien

      1. LCH

        Un professeur d’économie dans un lycée annonce fièrement qu’il n’a jamais vu un seul de ses élèves échouer, à l’exception d’une année, où ce fut la classe entière qui a connu l’échec.
        Cette classe était entièrement convaincue que le socialisme était une idéologie qui fonctionnait, et que personne n’était ni pauvre ni riche !
        Un système égalitaire parfait.
        Le professeur dit lors :
        « OK donc, nous allons mener une expérience du socialisme dans cette classe. A chaque contrôle, on fera la moyenne de toutes les notes et chacun recevra cette note. Ainsi personne ne ratera son contrôle et personne ne caracolera en tête avec de très bonnes notes. »
        Après le 1er contrôle, on fit la moyenne de la classe et tout le monde obtint un 13/20.
        Les élèves qui avaient travaillé dur n’étaient pas très heureux au contraire de ceux qui n’avaient rien fait et qui, eux, étaient ravis.
        A l’approche du 2ème contrôle, les élèves qui avaient peu travaillé en firent encore moins tandis que ceux qui s’étaient donné de la peine pour le 1er test décidèrent de lever le pied et de moins travailler. La moyenne de ce contrôle fut de 9/20 ! Personne n’était satisfait…
        Quand arriva le 3ème contrôle, la moyenne tomba à 5/20. Les notes ne remontèrent jamais, alors que fusaient remarques acerbes, accusations et noms d’oiseaux, dans une atmosphère épouvantable, où plus personne ne voulait faire quoi que ce soit si cela devait être au bénéfice de quelqu’un d’autre.
        A leur grande surprise, tous ratèrent leur examen final. Le professeur leur expliqua alors que le socialisme finit toujours mal car, quand la récompense est importante, l’effort pour l’obtenir est tout aussi important, tandis que, si on confisque les récompenses, plus personne ne cherche ni n’essaie de réussir.
        Les choses sont aussi simples que çà.
        Voici un petit extrait de discours qui résume parfaitement les choses.  »
        « Vous ne pouvez pas apporter la prospérité au pauvre en la retirant au riche.  »
        « Tout ce qu’un individu reçoit sans rien faire pour l’obtenir, un autre individu a dû travailler « pour le produire sans en tirer profit.  »
        « Tout Pouvoir ne peut distribuer aux uns que ce qu’il a préalablement confisqué à d’autres.  »
        « Quand la moitié d’un peuple croit qu’il ne sert à rien de faire des efforts car l’autre moitié les fera pour elle, et quand cette dernière moitié se dit qu’il ne sert à rien d’en faire car ils bénéficieront à d’autres, cela mes amis, s’appelle le déclin et la fin d’une nation. On n’accroit pas les biens en les divisant. »

        Dr Adrian Rogers, 1931

        J’ai retrouvé !! yes

        1. Elie

          LCH, c’est EXACTEMENT la démonstration que je pensais faire à quiconque soutiendrait les bienfaits du socialisme dans une de mes classes. Evidemment il y a ceux qui ne comprendraient rien, et ceux qui verraient immédiatement les bienfaits pour eux de ce système, j’ai nommé : les profiteurs et les feignasses.

  15. Patrick

    sur un groupe FB pour retour d’expatriation que je suis, ayant moi-meme été dans ce cas-là, de nombreux posts concernant les enfants refusés en classe européenne ou section internationale, pour cause de niveau trop élevé en anglais!
    Mon gamin, en CP, est arrivé dans son école de province (privée), en sachant lire et écrire en script (normal, c’est au programme dès 5 ans chez nos voisins anglais)…il a fini dans le haut du panier, et on l’a tanné pour…apprendre l’écriture cursive…

    1. LCH

      Pourtant une écriture caligraphique est tellement plaisance à lire

      Nous ne sommes pas des machines à écrire ni des robots
      L’esthétique d’un texte du 1900 est jolie à voir vs une procédure à appliquer

      Oui je peux passer pour extrémiste mais mes lettres type ont toujours un cordialement ou respectueux hommage (pour les comptable )
      De ma main ✋

      1. Pierre 82

        Moi, pareil, et en plus, j’essaie de me relire avant de poster; tout en me posant la question de savoir si ce que j’ai écris est bien compréhensible.

  16. LCH

    Après je vous direz ils écoutent rien .
    J’ai sortie un jour qu’il fallait supprimer le BEPC et mettre en place le BNPS (Brevet National de Premier secours ) ben oui car le BNS était trop dur bon passons.
    Mon argument est que depuis même moi le BEPC ne sert à rien pas comme le certif d’étude de l’époque ( C’était autre chose hein ari 😉 )

    Il était plus rentable de faire passer le BNPS aux jeunes que le truc qui sert à rien .

    Gain lors d’accident de la route / Crise cardiaque avant que le machin automatique te défibrile / prévention / Etc…

    Mais non l’opposition que j’ai eu c’est: cela va couter de l’argent

    Ha bon parce que l’organisation du BEPC qui sert à rien elle coute rien ??

    J’attends encore les réponses

    Oui je sais je pense à autrui ce qui est mal vu par les élus que je rencontre :/

    C’est pourtant leur fonction premiere bordel

      1. paf

        c’est la meme chose au Canada, ils veulent mais ils ne peuvent pas.
        J’avoue que ca me fait bien marrer de penser a tous ces cretins transis de terreur, qui enragent a l’idee de ne pas pouvoir me vacciner de force.
        Ca ne devrait pas durer mais en attendant ca me rechauffe le coeur hihi

    1. LCH

      Ils peuvent courir avant que je m’injecte leur truc encore en phase de test et même après.
      Ils font juste le choix de me pousser à vraiment faire ma BAD ( Base Autonome durable ) pas si durable car je vais continuer à travailler .

      Manque que le terrain et les putains d’autorisation cerfaesque ainsi que le budget

      Mais ils vont arriver à ce que je le fasse plus rapidement avec l’aide de connaissance gitanesque sans problème de cerfa eux

      1. Husskarl

        Les validations auront lieu dans environ 1 an. Vont ils pouvoir maintenir cette ambiance pourrie et décréter l’obligation dans 1 an ?

        1. Pierre 82

          Rappelez-vous où on était il y a un an. Vous auriez imaginé ça, vous?
          Perso, je m’attends à une aggravation très sérieuse, pouvant mené à des tensions très graves au sein de la société française dans les 2-3 ans qui arrivent. Et les migrants ne seront qu’un problème secondaire.
          Ou plutôt disons que je m’attends à tout.

          1. Husskarl

            Soral l’a fait pour moi, mais je n’y croyais pas au début, au bout d’un mois environ, à force de stats, oui j’ai compris.
            Je m’attends à du communisme, les gens sont tellement biberonnés et dépendants…

    2. Husskarl

      Très intéressant, je remarque ce passage:

      « Dans l’affaire Vavřička, le juge Wojtyczek a observé dans une opinion dissidente publiée à la suite de l’arrêt « qu’il n’a été soumis à la Cour aucun élément propre à montrer que les États ayant mis en place l’obligation vaccinale obtiennent de meilleurs résultats en matière de santé publique que les États qui n’ont pas instauré cette obligation ». La remarque est cruciale et lourde d’implications. »

    3. Gerldam

      Cet article, au demeurant intéressant, véhicule une idée fausse: que la vaccination a éradiqué la variole. Quand on regarde les courbes en détail, on constate que la variole était déjà en voie de disparition AVANT la généralisation du la vaccination. C’est un peu comme la première épidémie de Covid en 2020 qui commençait à décliner avant l’instauration du confinement.

      1. pabizou

        Ben, je dois avoir mauvais esprit mais ce pourrait il que ce soit la seule façon qu’ils ont trouvé pour dire « regardez, ça marche, heureusement qu’on était là » . FdP!!

        1. Arthur H

          Leur problème de pouvoir dire qu’ils « avaient » raison pour pouvoir dire, aujourd’hui, qu’ils « ont » raison.

          Ni plus ni moins.

          Car si ils avaient tord alors cela signifie que beaucoup (peu au regard du nombre de citoyens français) avaient tord. Nous parlons, peut-être, de 25% du PIB qui est une construction fausse (si ns sommes à 50% de prev oblig et que 25% sera presque acceptable). Cela représente environ 500 milliards d’euros de triches dans le sens que cet argent devraient devrait rester dans les poches de chacun et donc etre flécher (pour reprendre un elt de langage foireux des tricheurs) par chacun selon ses moyens.

          Je n’ai mm pas envie d’épiloguer, ce serai un peu long. Cela mérite un livre.

      2. Husskarl

        Beaucoup de maladie soit disant éradiquées avec les vax sont ainsi. C’est ce que dit le rapport: « Dans l’affaire Vavřička, le juge Wojtyczek a observé dans une opinion dissidente publiée à la suite de l’arrêt « qu’il n’a été soumis à la Cour aucun élément propre à montrer que les États ayant mis en place l’obligation vaccinale obtiennent de meilleurs résultats en matière de santé publique que les États qui n’ont pas instauré cette obligation ». La remarque est cruciale et lourde d’implications. »

        Il y avait un graph synthétique de la chose, si je le retrouve, je le posterais.

  17. LCH

    Ce soir la fête des terrasses
    Nous allons voir les clusters comme le rave party

    Totalement hors sujet
    Client a risque de mais sous vitamine c & d plus a zinc et magnésiumje vais voir le ebresultat in Vivo

  18. MCA

    Je remets ce post car il a disparu….

    Très intéressant document sur ce qui se passe en Russie avec la vaccination obligatoire à certains endroits et l’attitude des russes qui refusent :

    1. Pierre 82

      J’avais déjà entendu des rumeurs à ce sujet, et ça semble se confirmer. La Russie aussi tombe du côté obscur, et va donc entraîner tous les pays relativement épargnés jusqu’ici, notamment à l’est.
      On arrive au point le plus dangereux de tous: le « no place to hide », ce moment où le monde entier, sans exception, sera tombé dans la folie.
      Le combat qui arrive promet d’être pénible et long.
      Nous devrons boire le calice jusque la lie, mais à la fin, ils ne triompheront pas.
      Juste tenir bon, c’est le mot d’ordre. A mon âge, ça va, je suis capable d’endurer, mais ce sont les plus jeunes qui m’inquiètent, et particulièrement mes propres enfants.

      1. MCA

        @]Pierre

        Vos propres enfants vivront leur vie comme ils pourrons en s’adaptant à l’époque.

        La seule chose à leur souhaiter est qu’ils ne traversent jamais de guerre.

        Ma grand-mère aujourd’hui disparue avait traversé trois guerres dans sa vie dont la dernière où elle perdit son mari.

        A la question: qu’est-ce qui a été le plus difficile dans ta vie?

        elle répondit : « d’avoir froid et d’avoir faim »

        Nous en sommes encore loin et nos enfants également.

  19. Pheldge

    sur l’obligation vaccinale, BLM est résolument pour, il n’en rate pas une …
    lepoint.fr/politique/bruno-le-maire-pour-la-vaccination-obligatoire-pour-les-soignants-03-07-2021-2433987_20.php

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.