Populisme : le détestable exemple des politiciens

Youpi, les législatives approchent et c’est de nouveau l’occasion de découvrir ce que le paysage politique français peut offrir de plus dodu : des politiciens qui s’égaillent en liberté pendant cette courte période qui leur permet de se dégourdir les jambes et de gambader dans la campagne (électorale) à la rencontre du gogo de l’électeur qu’il devra convaincre. Cependant, la fête a parfois un goût amer : il semble que – horreur ! – le Français moyen soit de plus en plus attiré par un populisme des extrêmes.

Eh oui : alors que, pourtant, les partis traditionnels (ici, entendez le Moudem et Renuisance, ex-LREM) proposent des solutions évidentes, simples et démocratiques aux petits soucis qui se font jour en France, il semble bien que les Français développent actuellement un certain attrait pour les programmes de la « NUPES » (l’amalgame gauchiste), celui du Rassemblement National voire – pire que tout – Reconquête.

Peut-être ce regain d’intérêt germe-t-il à la faveur de débats finement relancés sur le communautarisme ou d’autres questions existentielles comme le burkini ou à l’évocation en creux de l’insécurité (malheureusement subie partout mais discutée nulle part) ?

En tout cas, les Français semblent actuellement attirés par les extrêmes, ou, en tout cas, moins attirés par les sémillantes propositions du Centre-Total-Et-Englobant qui recoupe une bonne partie des Républicains, des Socialistes, du Modem et des ex-LREM, ce qui semble suffisant à justifier l’antienne maintenant indépassable du désintérêt d’une part croissante des citoyens envers la politique, composée à parts égales d’une solide perte de confiance voire d’une méfiance ouverte et déclarée, mâtinée d’une part croissante de mépris pour certains politiciens les plus en vue. Il souffle comme un vent d’agacement sur certaines populations qui ont toujours plus de mal à se retenir de voter comme il ne faut pas.

Dès lors, il ne se passe plus une semaine sans qu’un édito de journal bien propre sur lui ne s’interroge sur le populisme latent ou exprimé de nos compatriotes alors que se profile pourtant, selon les estimations actuelles et par le truchement de triangulaires ou de quadrangulaires bien baveuses, une Assemblée largement composée de cet extrême-centre qui porte aussi haut que possible les couleurs de l’anti-populisme.

Franchement, on se demande pourquoi.

La probité des élus, leur exemple permanent du dépassement de soi, leur honneur et leur bienséance en toutes circonstances renvoient les médisants à leurs fantasmes : impossible de verser dans le populisme avec une telle classe politique au dessus de tous soupçons, vibrants exemples de démocrates à la fois populaires et visant manifestement l’élévation du peuple par le bien commun et des politiques généreuses et bien pensées dans le respect de tous !

Alors oui, bien sûr, il y a bien quelques écarts, parfois.

Prenez Jérôme Lambert, ce député sous bannière NUPES, dont les indemnités de mandat lui permettent de toucher plus de 7000 euros par mois, et qui estime que payer 971 euros pour un 95m² à Paris est trop cher. Eh bien n’y voyez là aucune malice : comme l’organisme HLM qui lui loue ce bien ne mène aucune enquête sur les occupants, que certains dépassent allègrement les plafonds de ressources pour ce type de bien n’est d’aucune importance.

Devra-t-on évoquer Damien Abad, un député jadis « Républicain », qui nous a joué un joli sketch ces derniers jours pour savoir si, oui ou non ou plutôt oui, il allait rejoindre le camp des gagnants, et ce en fonction d’un éventuel hochet poste ministériel. Habilement proposé puis confirmé comme ministre d’un maroquin fourre-tout, il a donc quitté son parti et la présidence des députés LR à l’Assemblée montrant en cela que la trahison pouvait rapporter. Ainsi pourra-t-il garantir la parité actuellement en vigueur dans les gouvernements du Président Macron qui impose une juste répartition des repris de justice, des personnalités mises en examen et de celles subissant des accusations.

Mais en tout cas et mis à part ces deux derniers exemples, force est de constater que le populisme des Français n’a pas de base : ils n’ont en réalité aucune raison de tenir compte des douzaines de députés mis en examens ou carrément condamnés pour aboutir à la conclusion qu’un gros paquet d’entre eux seraient de gros pourris hypocrites qui mériteraient amplement de terminer leur carrière politique satellisés en orbite géostationnaire à coup de pieds au fondement (républicain et démocratique).

Est-il utile de revenir sur le cas de Thierry Solère, qui, mis en examen pour un nombre roboratif d’affaires, renonce finalement à se présenter ?

Doit-on rappeler qu’un député LREM a malgré tout fait l’intégralité de son mandat de député alors qu’il a été mis en examen pendant toute sa durée, et finalement condamné à de la prison ferme et inéligibilité pour voies de faits le 12 mai dernier, l’obligeant au demeurant à renoncer à se présenter ?

Notons que l’inéligibilité n’est apparemment pas une raison suffisante pour renoncer selon certains députés : Michel Fanget persiste malgré sa condamnation. Il sera intéressant d’interroger les Français qui voteront pour lui, afin d’en mesure la cohérence.

Est-ce vraiment nécessaire de revenir sur le cas de Jérôme Peyrat que la condamnation pour violences conjugales aurait pourtant dû éliminer de toute investiture d’un Président qui prétend porter haut la cause féminine ?

Quant à Sira Sylla, sous le coup de plusieurs procès pour harcèlement moral de la part de ses attachés parlementaires, on pourra simplement dire que la génération actuelle d’attachés parlementaires n’est pas à la hauteur des performances que la jeune député demandait et compte demander encore puisqu’elle se représente, tout comme Anne-France Brunet, élue de Loire-Atlantique, qui a aussi été réinvestie par la majorité dans la troisième circonscription du département malgré – elle aussi – une plainte pour violences et harcèlement. Décidément, les femmes députés ont une poigne qu’on ne soupçonnerait pas !

Non, décidément, on ne voit aucune raison pour laquelle les Français pourraient trouver quelques vertus au populisme de ces partis d’extrême, dont certains ont le toupet de vouloir mettre en avant des valeurs qui semblent s’être bien malheureusement évaporées du gros parti mou du centre-tout. Non pas bien sûr que ces partis seraient plus probes, plus honnêtes ou plus valeureux que lui, mais au moins offriraient-ils une opposition réelle à ce qui, d’amalgames en désertions et de désertions en absorptions, semble devenir un Parti Unique.

Non, vraiment, le comportement des députés eux-mêmes, les affaires qui s’amassent, ne sont pour rien dans la désaffection voire le mépris ou le dégoût des Français de la politique actuelle. Non, il n’y a pas d’odeur de faisandé dans ce régime qui ne veut surtout pas voir la crise majeure.

Ce pays est foutu.

J'accepte les BTC, ETH et BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8
 

Commentaires331

  1. Aristarkke

    *Non, vraiment, le comportement des députés eux-mêmes, les affaires qui s’amassent, ne sont pour rien dans la désaffection voire le mépris ou le dégoût des Français de la politique actuelle. *
    Tout est dit…

        1. Orto Graf

          … et, puisqu’on est dans le français correct: « des politiciens qui s’égayent en liberté »: « qui s’égaillent en liberté » (se prononce comme « paille »). Le pari Renuisance: belle trouvaille !

  2. Le Gnôme

    C’est une très vieille histoire qui se passe avant 1914, un cousin de province monte à Paris voir de la famille et demande à son hôte où il peut s’encanailler. Celui ci lui répond d’aller à la chambre des députés.

  3. Aristarkke

    *et qui estime que payer 971 euros pour un 95m² à Paris est trop cher. *
    Si je lui dis que 10€/m2 loué est un loyer proche du niveau maximal autorisé à Lille pour le « marché libre » (sans rire, c’est son nom), cela le consolera-t-il, ce pov’deputé ???

  4. Aristarkke

    « montrant en cela que la trahison pouvait rapporter »
    Sur le papier ou dans les préliminaires, elle rapporte toujours pour la raison évidente et connue que les mouches ne s’attrapent pas avec du vinaigre. Dans la réalité, c’est moins assurée mais cela se vérifie assez souvent pour les traîtres à venir…

    1. Theo31

      La salope de service des LR a refusé le pognon du traître par excellence qu’est Sarkozy. L’hôpital, la charité….

  5. Higgins

    La Bornasse s’est faite bien recadrer hier sur un marché du Calvados car, bien que premier sinistre, elle se présente quand même à la députation alors que, fort justement, les deux fonctions sont incompatibles. Serait-ce qu’elle ne serait en poste que quelques semaines ? Toujours est-il qu’une personne à qui elle souhaitait remettre un papier inutile (un tract) lui a déclaré (je résume):  » Vous et Macron ne me représentez pas !!! » (c’était sur un fil Twitter).
    Pour la (trop) longue liste de mises en examen, condamnés ou suspectés au sein de ce monde politique délétère, ça commence à faire beaucoup au point tel que Philippe Bilger s’en émeut (https://www.philippebilger.com/blog/2022/05/recherche-éthique-désespèrément-.html).
    Il y en a un en particulier dont je m’étonne, et je ne suis pas le seul, qui s’est vu reconduire dans ses fonctions. Il s’agit de Dupont-Moretti. Je sais que certains sur ce blog vont en sourire mais jamais un garde des Sceaux n’a laissé un tel champ de ruine derrière lui. Mis en examen par la Cour de Justice, il va passer en jugement mais je suis persuadé que son maintien est également une manière de le protéger encore un peu. A voir.

    1. René-Pierre Alié

      Mitterrand nous avait offert la Cresson, l’histrion présidentiel nous plante une Borne, qui fera le même temps.
      Borne est présentée comme une technicienne, une femme de chiffres, en raison de son parcours. En fait, c’est une idéologue, rigide et limitée. Une polytechnicienne de surface, en somme.

    2. kekoresin

      Malheureusement cher Major, nos politichiens savent dorénavant qu’ils peuvent tout se permettre sans se faire mettre. Ces idiots de gaulois réfractaires à la réflexion ont reconduit le nain capricieux sur le trône, accompagné sa clique de minions malfaisants. Oui, le peuple a fécondé l’échec, faisant fi des vexations, des mensonges, des maltraitances, des scandales en rafale, du quoiquilencoute ponctionné dans leurs besaces de plus en plus aplaties, des ridiculeries élyséennes qui nous font passer pour une nation de bouffons dans tout l’univers observable.

      Tout porte à croire que ce petit monde n’en a rien à secouer des législatives mis à part pour toucher des subsides et continuer à prospérer comme des tiques boursoufflées accrochées sur le coq mort-vivant. Le parlement et le sénat ont prouver leur asservissement ou leur inutilité. Bien plus que les scandales trop nombreux pour focaliser les esprits, le français moyen sait maintenant que les élus sont juste là pour la cantoche. Une fois dit cela, on peut s’étonner que dans un enmêmetemps décoiffant beaucoup s’acharnent à faire barrage à des castors stériles pour les empêcher de proliférer.

      1. N

        Ils me font penser aux femmes battues qui échangent de futures mornifles contre un nième bouquet de fleurs, une nième promesse…les français.
        Que voulez vous foutre avec un quota de cons pareils ?

          1. Nemrod

            Bien pour ça que le mien de choix serait d’en avoir vraiment un minimum de ces incompétents… c’est a dire de diminuer le périmètre étatique.
            Et qui sait peut-être même que ce nombre minimal entraînerait la compétence.
            Mais je suis minoritaire et je m’incline.
            Ceci dit que les majoritaires se démerdent
            Faut que je jardine.

          2. durru

            On dit « racistes incompétents corruptibles ».
            Après, je crois bien qu’il faut faire l’effort de voir la définition du mot « raciste » dans le dictionnaire, pour la plupart des cas.

            1. Taisson

              Sauf que, dans le langage officiel d’aujourd’hui, aimer son pays, et préférer vivre avec des gens de même culture c’est être raciste.

              Quand à la compétence…Je rigole !

              Au niveau des décideurs, il y à tellement de têtes d’œuf jeunes et vifs, et aussi des vieux expérimentés qui se bousculent dans les allées du pouvoir, que n’importe quel individu ayant gardé un peu de bon sens et d’autorité peut se faire éplucher les dossiers pour prendre une décision raisonnable.

              Il faut juste être capable de poser les bonnes questions.

              N’importe quel petit cadre du secteur productif du temps de mes activités en était capable, sans forcément avoir fait des études ronflantes, (plutôt mieux sans d’ailleurs !).
              Pour le monde politique, c’est simplement une question de volonté et de distance à prendre par rapport aux idéologies en vogue.

              Peut être est ce simplement pour ça que ces gens la ne peuvent pas s’approcher des lieux de pouvoir politiques…
              La nouvelle aristocratie veille !

                1. Pheldge

                  ne pas négliger non plus le puissant lobby homophobe et transphobe … Bref, on arrive à un argumentaire proche de celui des Dems aux USA en ce moment.

                2. Flag

                  Chez moi le racisme n’est effectivement pas un petit défaut qu’on balaie d’un revers de manche dédaigneux.
                  Mais ce n’est pas le cas de l’ensemble des honorables commentateurs de ce blog ce qui montre bien que ce « débat » n’est pas clôt. Le sera t-il seulement un jour?

                  1. Pierre 82

                    Ce qu’on appelle racistes, ou suprémacistes, ce sont ceux qui estiment que certaines ethnies sont intrinsèquement supérieures à d’autres. Ça existe, mais c’est beaucoup moins répandu que vous ne l’imaginez.
                    Par contre, si on désigne comme racistes ceux qui estiment qu’en France, il faut défendre la culture française et combattre le relativisme (i.e. qui estime que toutes les cultures se valent), alors oui, la définition va s’appliquer à beaucoup plus de monde.
                    J’ai lu pas mal de papiers écrits par des sympathisants de ceux qu’on appelle les « identitaires », classés par la presse comme la crème de l’extrême-droite raciste, et je n’y trouve rien qui tendrait à prouver qu’ils estiment qu’une « race française » serait supérieure aux autres (ni même la race blanche en général, qui ne signifie pas grand chose).
                    Un étranger (de n’importe quelle couleur de peau, même blanche) qui est non seulement intégré, mais qui veut participer à la grandeur de la nation française, bénéficie de toutes leurs faveurs, et sont même pris en exemple (car heureusement, il y en a beaucoup).
                    Je suis beaucoup moins radicaux qu’eux, mais j’ai du mal à les qualifier de racistes. Des « culturalistes », peut-être, dans le sens où ils estiment qu’en France, on doit vivre comme des Français ou faire ses valises, mais racistes, non.

                    Par contre, il est vrai que, comme je fréquente beaucoup de gens qualifiés d’extrême-droite, certains sont effectivement racistes, mais c’est loin d’être la majorité. Ça ne dépasse pas 10% et en général, ils sont cons de base.

                    Pour moi, les pires racistes sont ceux qui estiment que quand un résident n’est pas né de parents français, il est ipso facto considéré comme une personne qui mérite notre attention plus que les autres, et qu’on doit les aider (et les maintenir sous perfusion financières) et les traiter comme des mineurs ou des enfants.
                    Et ces gens-là, c’est bien à gauche et surtout à l’extrême-gauche qu’on les trouve: ils ne l’expriment jamais, mais une théorie sous-tend tout leur raisonnement: les étrangers, d’origine maghrébine ou subsaharienne, seraient selon eux incapables de se débrouiller tout seuls et doivent par conséquent vivre à nos dépends ad vitam æternam. Si ce n’est pas ça du racisme, il faudra m’expliquer ce que c’est.

                    Pire encore, pour beaucoup d’entre eux, leur couleur de peau ou leur origine pourrait servir de justification à certains comportements délinquants. Comme si, dans leur pays, il était naturel de se comporter comme un salopard et que ce serait leur « culture » qu’on se devrait de respecter. Et à gauche, c’est le discours dominant, même si ce n’est jamais exprimé de cette manière. C’est juste un raisonnement ignoble, mais qui est en filigrane de tout la doctrine délétère de l’excuse.
                    Une telle conception ne traversera jamais l’esprit d’un libéral, qui dira plutôt à un étranger: « c’est plus compliqué pour vous, car vous n’avez pas les codes, vous maîtrisez moins bien la langue, donc par conséquent, vous devrez travailler plus, mais à vous de fixer des objectifs ambitieux »
                    L’exact opposé du discours de gauche.

                    1. Flag

                      Personne n’accuse de racisme ceux qui veulent défendre la culture française. Le CNC n’a jamais été taxe de racisme tout comme les archis des monuments historiques.

                    2. Pierre 82

                      @Flag 23 mai 2022, 22 h 01 min
                      Quand la presse fait des amalgames entre souverainisme, extrême-droite et racisme, bien sûr que si qu’elle accuse presque directement de racisme ceux qui veulent défendre la culture française. Pour eux, tout ce qui n’est pas de gauche est raciste.
                      Qui à part eux dans le spectre politique défend encore la culture classique française? Personne. Absolument personne, même si c’est essentiellement par lâcheté.

                    3. Pierre 82

                      Encore une remarque: je n’avais pas fait attention: la CNC défend la culture française? C’est une plaisanterie?

                      Ou plus prosaïquement vous confondez « culture française » avec « production de l’état français, avec l’argent des Français »?

                  2. Dr Slump

                    Pour moi le racisme est l’un des préjugés les plus répandus de toutes les… races. Je sais, j’ai dit un mot interdit, mais le politiquement correct est en réalité le politiquement faux. Le racisme est un moindre défaut que d’autres bien plus dommageable à la vie en société, comme l’agressivité par exemple, ou le mensonge.
                    Le problème c’est que les gens associent racisme à violence et guerre, bref, à nazi, ce qui est loin d’être aussi caricatural, mais c’est devenu un réflexe tellement pavlovien que plus personne ne prend la peine d’y réfléchir rationnellement.
                    En fait, je pense que tout le monde est plus ou moins raciste, et il y a des gens qui ont des préjugés racistes tout à fait conscients qui n’en sont pas moins respectueux, et n’agresseraient sûrement pas les individus pour leur race. Je connais même des patrons qui les embauchent, et les traitent aussi également que n’importe quels autres employés. Je connais aussi des africains noirs qui respectent plus des patrons de ce genre que d’autres épris de diversitude.

                    Quoi qu’on en dise, les différences raciales et culturelles sont une réalité visible et tangible, elles portent un ensemble de croyances et de préjugés ancrés dans les consciences, et on ne s’en débarrasse comme ça en proclamant l’anti-racisme, parce que dans les préjugés, il y a un fond de vérité, et un fond de peur instinctive, ce qui est humainement universel.

                    Et concernant le nazisme, le problème n’était pas fondamentalement le racisme, mais d’abord le nationalisme porté au niveau de l’état, et le racisme le moyen de mettre en oeuvre ce nationalisme, le prétexte, le bouc-émissaire, mécanique tribale vieille comme l’humanité.
                    Beaucoup d’autres choses à dire encore, concernant l’antisémitisme qui n’est pas un racisme ordinaire, mais un lourd héritage millénaire, transculturel, transgénérationnel, qu’on n’évacuera pas, encore une fois, avec une idéologie antiraciste.

                    J’essaye par ces réflexions décousues d’élargir le point de vue sur ce sujet, qui est à mon goût abordé de façon bien trop étriquée et chargée de.. préjugés.

                    1. laurent a LA

                      Je serais plutot d’accord avec ce que vous dites, mais j’ai essaye une fois ou deux d’aborder le sujet avec de bons amis (aux US, en France) et le message ne passe pas du tout du tout. Prononcer le mot racisme c’est tracer un cercle magique. Tout le monde veut etre du bon cote et tout ce qui a l’ombre de la couleur d’etre du mauvais cote est tout de suite traite avec plus de mefiance qu’un filet d’anchois dans un yaourt a la peche.
                      Je pense que j’aurais eu plus de chance de defendre la dissection ludique de bebes chats.

                    2. Grosminet

                      @ Laurent 23h44
                      « plus de mefiance qu’un filet d’anchois dans un yaourt a la peche. » quelle idée aussi de manger du yaourt pendant qu’on est à la pêche aux anchois…

                    3. Flag

                      @Pierre
                      Votre discours évolue. Maintenant c’est tout ce qui n’est pas à gauche qui serait taxé de racisme. J’imagine que la prochaine étape c’est d’assurer que Pécresse ou Fillon sont de gauche.

                    4. durru

                      @Flag 11h13
                      En France, il y a deux partis socialistes : un assumé à gauche et le deuxième qu’on appelle la droite.
                      Le dictionnaire, il n’y a rien de mieux pour comprendre ce qui se passe.

                    5. Mitch

                      @Flag 23 mai 2022, 22 h 01 min
                      « Le CNC n’a jamais été taxe de racisme »

                      Le CNC c’est ça, je cite:

                      « Un établissement public, qui dispose de recettes affectées pour apporter des soutiens aux arts de l’image animée, et c’est aussi une administration centrale, en charge de ce secteur sous l’autorité du ministre de la Culture et de la Communication »

                      Selon ma définition, le CNC est une saloperie étatique (de plus) payé avec notre pognon (as usual), sans notre consentement (as usual), afin que le Politburo puisse arroser les copains ‘artistes’ qui produisent des films bidons dit ‘films d’auteurs’ qui seront vu (au mieux) par 6000 personnes.

                      Le type de navets débiles dont la pseudo élite parisianno-parisienne aime à s’astiquer devant lors du non moins débile festival de Cannes. Festival qui offre une concentration record de ce type de navets payés avec nos deniers.

                      Dans la droite ligne de la bonne veille tradition grançaise qui consiste à penser que la culture doit être subventionnée pour vivre.

                      Et cerise sur le gateau, ce n’est pas dans ce budget que le Poudré et sa bande de dégénérés sont allés taper les €300 Mio pour l’acceuil des Ukraniens … mais dans celui de l’armée.

                    6. Higgins

                      @ Mitch 11h33

                      « Le type de navets débiles dont la pseudo élite parisianno-parisienne aime à s’astiquer devant lors du non moins débile festival de Cannes. » On sent toute la frustration de celui qui ne peut habiter à Cannes. Opale, si tu nous lis ?

                      En ce moment, on commence à s’inquiéter, le public boude les cinémas et les navets, pardon, les films français : https:/ /www.telerama.fr/cinema/box-office-pas-d-effet-cannes-sur-la-frequentation-des-cinemas-7010538.php

                  3. Jusnaturaliste

                    @ Flag

                    Si ce n’est pas un petit défaut, vous devriez avoir constaté que lorsque Macron et la gauche choisissent des gens en fonction de leur couleur de peau, c’est par définition du racisme, et lorsqu’ils choisissent des gens en fonction de leur sexe, c’est par définition du sexisme.

                    1. Pheldge

                      non, c’et une juste réparation d’une odieuse injustice : il faut imposer des quotas démocratiques des minorités : des ministres racialisés, des ministres LGBTQI …

                    2. baretous

                      «  »Flag 23 mai 2022, 22 h 01 min
                      Personne n’accuse de racisme ceux qui veulent défendre la culture française. » »

                      Non ça c’est l’étape suivante.. 🙂

                    3. CPB33

                      « flag » est le pseudo du nouveau ministricule de la désinstruction nationale…..

                    4. Mitch

                      @Higgins 11 h 58 min
                      « On sent toute la frustration de celui qui ne peut habiter à Cannes »

                      Misère habiter à Cannes ! Non merci aucune envie. De façon générale les villes cotières sont à éviter ici: trop de monde, trop cher, bétonner, impossible d’y stationner et transport pas terrible.

                      Cannes est de mon point de vu la pire des villes cotères du coin. Ils se tapent en plus tous les parisiens qui quand vient l’été sont partout chez eux. L’été ca crouille de monde et l’hiver c’est triste à en pleurer. Cannes me fait penser à une ‘EPHAD à ciel ouvert’. Cherry on the cake, la belle-mère y arpente cette horreur qu’est la Croisette ou tous les vieux font pisser le clébard.

                      Non, non Major, vraiment aucune envie. Je suis bien dans ma forêt avec mon chien et moins de je vois mes semblables mieux je me porte 😉

                    5. Pheldge

                      @ Mitch 14 h 22 : on dit « ça grouille de monde », attention à la coquille, à l’erreur de frappe, parce que « crouille », ça peut être mal interprété par les robots chasseurs de mal pensance de racisme et de phobies diverses, sachant que désormais, c’est le patron qui est tenu responsable de ce qui est publié ici … 😉

            1. Flag

              En 2022 si tu as besoin de preuves que l’extrême droite est raciste c’est que tu as d’ores et déjà décidé que la réalité ne t’intéressais pas. Je vais donc faire un autre usage de mon temps.

              1. Cerf d

                Quelle extrême droite ?
                Si tu parle d’extrême droit c’est que tu as d’ores et déjà décidé que la réalité ne t’intéressait pas.

              2. durru

                À part l’extrême droite ukrainienne clairement raciste, je ne connais aucun groupe suffisamment structuré et visible qu’on pourrait qualifier de « raciste ». Voilà d’ailleurs pourquoi j’évoquais le bon vieux dictionnaire.
                Mais si vous avez des informations que nous autres n’avons pas, n’hésitez pas à les partager…

              3. Pierre 82

                Comme indiqué plus haut, tout dépend ce que vous placez dans le mot « raciste ».
                Vouloir vivre comme un Français dans ce pays sans faire attention à tout bout de champ où on let les pieds et avant de prononcer un seul mot, est-ce du racisme?
                Trouver anormal de ne pas pouvoir quitter son domicile le soir (ce n’est pas mon cas, je le précise), ou vouloir dormir tranquillement la nuit sans que des gens « qui ne sont pas d’ici » fassent du chambard jusqu’aux petites heures de la nuit (le cas dans certains quartiers de la petite ville voisine), est-ce du racisme?
                Rangeons cette histoire de races, et appelons un délinquant un délinquant, et traitons-le comme tel quelle que soit son origine, et ça ira déjà mieux.

              4. Nemrod

                Et des preuves que l’extrême gauche ou l’extrême centre ne l’est pas, en a t’on ?
                Je ne crois pas.
                Pierre 82 nous l’a bien expliqué.

                Je pense que le malentendu est dans la définition des choses.
                La plupart des racistes désignés comme tels sont en fait xénophobe s.
                Des racistes au sens strict, il y en a très peu.
                La xénophobie ce n’est pas la même chose et cette peur de l’étranger est indissociable de l’histoire humaine.
                Les peuples en étant complètement démunis ont tous disparus tragiquement.

            2. Jacques B.

              Le Drapeau angliche a une argumentation digne d’un Dupont-Moretti des bons jours et une orthographe digne d’un bac+3 contemporain, ça situe le niveau.

      2. Higgins

        Je ne compte plus le nombre de mes bonnes relations qui méprise totalement, comme moi, le ramassis de résidus de fond de capote qui truste les fonctions politiques. MT dit la même chose en des termes moins fleuris : « Pour l’opinion, ces ralliements sont bel et bien perçus comme relevant de l’opportunisme ou de la compromission et nourrissent une image extrêmement délétère de la politique perçue comme une course aux fromages au détriment des convictions, de l’honneur et de l’intérêt général. Environ 80% des Français ont une vision négative de la politique selon une enquête annuelle de Cevipof. Cette crise de confiance est la source d’un profond malaise démocratique, de la montée de l’abstentionnisme, de la poussée fulgurante des votes « antisystème » ou démagogique de gauche ou de droite. Elle conduit inévitablement, tôt ou tard, à la révolte et au chaos. La banalisation de la déloyauté en politique a toute sa part dans ce naufrage. » (https:/ /maximetandonnet.wordpress.com/2022/05/23/le-desastre-des-retournements-de-veste-et-la-refondation-necessaire-a-droite-pour-figaro-vox/)

        Je sens le chaos se rapprocher.

        1. Higgins

          Quand j’évoque mes bonnes relations, ce sont des personnes que j’estime énormément qui, dans leur vie professionnelle ou privée, font ou on fait preuve d’une retenue qui généralement leur a profité, preuve qu’on est pas obligé d’écraser la gueule de son voisin pour réussir. Pas extrémiste pour deux sous, ils voient rouge quand un de ces parasites est évoqué devant eux. Il est vrai qu’ils ont tous un code de valeur inversement proportionnel à la bassesse et à la lâcheté communes du monde politique. Un de ces cons peut bien se faire démâter la tronche dans la rue que je reprendrai deux fois des nouilles au repas.

  6. Blondin

    Liste impressionnante. A laquelle il manque quand même :
    Richard Ferrand, resté président de l’Assemblée Nationale malgré des affaires pour le moins louches.
    Eric Dupont Moretti, Ministre de la Justice malgré des procédures à son encontre
    ….

    A noter aussi que Micron a déclaré que les ministres qui perdraient aux législatives seraient virés du gouvernement.
    C’est peu probable mais si les électeurs du Calvados votaient pour un autre candidats qu’Elisabeth Borne, ce serait cocasse.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Pour être battus, encore faudrait-il qu’il y ait quelqu’un en fasse. Or la « droite » a réussi à être encore plus conne qu’à son habitude et s’est organisée pour être sûre de perdre.
      Ce n’est pas qu’ils feraient beaucoup mieux, mais ça obligerait quand même la macronie à un minimum de décence.

      1. Pheldge

        la droite, ou ce qu’il en reste, et qui n’a pas rejoint Macron, tente pitoyablement de sauver les meubles, à grands coups de marchandages, et de compromissions …

  7. Mo.

    J’ai hâte de voir comment ces baltringues vont gérer les emmerdes l’hiver prochain. Ça risque d’être inclusif. Peut-être même en mode Sri-Lanka.

    1. kekoresin

      oui, la distribution de monnaie de singe ciblée va vite trouver ses limites. Heureusement l’Ukraine est là mais même cela nécessitera un autre ennemi extérieur quand la disette frappera les imbéciles qui se rassurent avec des poncifs à leur portée, du genre « on est quand même pas si mal en France ».

        1. durru

          Quand elle n’est pas une banale varicelle maquillée pour l’occasion 😀 😀 😀
          https: //www.leparisien.fr/societe/sante/variole-du-singe-le-premier-cas-suspect-en-grece-etait-en-fait-une-varicelle-23-05-2022-BVKQ637WPBABVP5GX2QUQFSL24.php#xtor=AD-1481423553

          1. Pierre 82

            M’est avis qu’on n’est pas sorti du sable, avec cette vérole simiesque.
            Une chance sur deux que la mayonnaise prenne, et que les populations occidentales ne rentrent de nouveau en panique complète, en faisant passer l’épisode covid pour un truc qui s’est déroulé à peu près normalement.

            Là où ça doit se marrer, c’est au Kremlin et à la cité interdite de Pékin.
            L’occident est devenu tellement crétin (déjà le nom) que les chances de mettre l’Europe et le l’Amérique du nord en PLS dans les prochaines semaines est loin d’être négligeable. Je ne parle même pas de Rooland et Kiwiland, ils sont hors concours.

            1. Aristarkke

              Pfizer vient d’annoncer que le vaccin anti-monkeypox était prêt ! Quel tarin de compétition, n’est-ce-pas ? Être refuzpick, saison 2 bientôt sur les écrans !

          2. Grosminet

            Pareil chez nous, un toubib qui s’est cru plus malin que les autres et qui a même posté sur son Facebook la grande nouvelle, à savoir le premier cas dans le pays. Résultat : varicelle. Bon, entre temps il a pété les plombs et il est interné en HP…

  8. Mo’ Truckin’

    Macron – saison 2
    Le gouvernement d’Élisabeth Borne, oups, du N.O.M :
    ► Affaires étrangères : OTAN
    ► Santé : OMS
    ► Économie : EU
    ► Affaires Sociales : McKinsey
    ► Finances : BCE
    ► Éducation : Open Society
    ► Environnement : World Economic Forum

    1. BXL

      @Mo. En dépit d’une arthrose digitale (mais pas que) pénible, j’applaudis des deux mains à m’en faire claquer les métacarpes. Aîe aîe aîe, que ça fait du bien!!!

      1. laurent a LA

        Essayez donc la bonne hydroxichloroquine du bon Dr. Raoult, c’est souverain contre l’arthrose digitale (rhumatoide).
        Si.

  9. kekoresin

    Pas étonnant que les lemmings tricolores votent, quand ils le font, avec leur truffe encombrée de tant de scandales qu’ils en arrivent à confondre la merde et la Bénédicta(ture).

    Ajouté à cette cascade de « j’m’en-bats-les-burnes-jsuis-élu », le hobbit joufflu préfère fumer son herbe à pipe et grignoter 5 fruits et légumes (tant qu’en a), plutôt que s’intéresser au nuage lointain qui gronde au loin à l’est. Et puis cette petite créature dispose de moins en moins de temps de cervelle disponible, le maigre reste souvent investi à baver les yeux mi-clos devant les aras de l’AFP. Les jeunes hobbits déconstruits sont eux complètement déphasés avec un temps moyen de concentration proche du néant. Alors s’informer sur des trucs chiants alors qu’on a pas la moindre capacité d’analyse, c’est utiliser sa médiocrité à ses dépends. Pour ces derniers, sauver Gaïa, déprimer sur sa condition de p’tit connar.d.sse conscientisés par Netflix et 15 secondes de branlette/chaussette par jour, emplissent amplement leurs existences d’unités carbones dispensables.

    Oui tout ceci est scandaleux. Oui beaucoup de ces étrons moulés par une ambition qui dépasse leur intelligence auraient fini en deux morceaux sous d’autres régimes plus tranchants avec les traitres. Oui la plupart ne pourrait pas exercer une fonction réglementée nécessitant un casier vierge, contrairement à ces salopes de secrétaires aguicheuses. Mais que voulez-vous, ils auraient tort de se priver de prendre le peuple souverainement con pour ce qu’il est: 90% de masos complètement débiles, 10% de facilement baillonnables.

    CPEF fôtapoutine, fôtapaindemie, fôtopavaccinés.

    1. Bugbreeder

      > … beaucoup de ces étrons moulés par une ambition qui dépasse leur intelligence auraient fini en deux morceaux …

      Juste 2 ? Avec des outils plus rustiques mais aussi plus performants, comme l’écartèlement, avec un peu de bol on peut en avoir nettement plus que 2, pourquoi se limiter, car comme dit la pub « parce qu’ils le valent bien » ?

  10. baretous

    il y a aussi les coups tordus comme l’ancien maire de droite de notre sous prefecture, condamné pour fausses notes de frais qui apporte son soutien au candidat Zemmour..

  11. Theo31

    NUPES, ca sonne mal. Je propose qu’on rebaptise ce parti et tous les autres PUTES. Autain la femme au viol imaginaire viendra écarter les cuisses chez les électeurs.

  12. Spirou

    Dans ce flot de nouvelles anxiogenes, enfin un rayon de soleil. Le vac monkeypox de Pfizer a été autorisé en urgence par la FDA

  13. Mo’ Truckin’

    Covid 19
    Variole du singe
    Acné de la coccinelle
    Bronchite du crapaud
    Coqueluche de la grenouille
    Diarrhée du têtard
    Diphtérie de la crevette
    Gingivite du boa
    Laryngite de l’oie
    Oreillons du hérisson
    Otite de l’escargot
    Paludisme de la souris
    Peste du dindon
    Raideurs musculaires de la pieuvre
    Rhinopharyngite de la chenille
    Rougeole de la sauterelle
    Rubéole du cafard
    Scarlatine du chameau
    Sinusite du rat
    Tétanos du corbeau
    Typhoïde du pigeon
    Typhus de la limace
    Varicelle de la girafe

    1. hub

      c’est gentil d’avoir listé ces maladies (dignes de San Antonio) par ordre alphabétique : on pourra choisir selon les années, comme le nom des ouragans…

  14. Taisson

    Quand on espère plus rien on est jamais déçus !
    je pense même que la plupart des ministres qui se présentent seront élus.

    Quand à rêver de dirigeants au casier judiciaire vierge, ça ne peut plus être, compte tenu du rôle « moralisateur » de ce que l’on appelle encore par habitude la justice !
    Si l’on appliquait ce principe pourtant intellectuellement souhaitable, tous les candidats patriotes/nationalistes/ conservateurs et, pour simplifier,tout ce qui n’est pas du côté du « bien » serait immédiatement mis en examen pour un motif quelconque du genre incitation à la discrimination, racisme, homophobie, ou autre…Le procureur Médiatique est là !

    Et encore, on aurait pu faire appel à un membre de la famille Traoré ou autre Théo pour le ministère de la justice!

    Pour l’école, le message est clair : Français d’origine séculaire, blancs assimilés, et autres, fermez la, et laissez les peuples d’avenir gérer le formatage des futurs citoyens.

    Notre nation millénaire est conquise, et bientôt totalement occupée !!
    Génocide soft (pour le moment) avec le syndrome de Stokholm de la moitié de la population…

    Foutus et refoutus et on n’en redemande !

  15. dkdan

    Je dirais plutôt les politiciens qui s’égaillent (dans le sens de la phrase) plutôt que s’égayent, bien qu’ils puissent s’égayer aussi!

  16. Murps

    Tout cela est bel et bon mais on peut se tortiller dans tous les sens, le résultat sera le même qu’aux dernières législatives : le poudré aura une large majorité à sa botte, et les autres partis qui totalisent à vue de noeud 60 % de l’électorat exprimé pourront se rhabiller avec une poignée de desputes…

    On fonce vent du bas vers la transitude écoloverdâtre planifiée…

  17. Rick Enbacker

    Rien de plus normal pour le poudré que de choisir des ministres harceleurs. C’est lui même un fervent pratiquant du harcèlement. Il nous l’a prouvé pendant toute la gestion de la crise sanitaire.

  18. hub

    Je me demande cependant pourquoi on réclame tant des députés et des ministres honnêtes… tous les hommes sont des cafards, on ne peut pas demander une catégorie angélique, comme ça… Et si on regarde notre histoire de France, que de ministres à la Louis de Funès…. Richelieu et Mazarin avaient une conception très large de la bourse de l’Etat….
    La malhonnêteté ne me gêne pas… à la condition express qu’il y ait des résultats efficaces… Richelieu et Le Maire, ce n’est pas le même niveau…. Même dans l’arsouillerie, nos députés et ministres sont petits bras

      1. Husskarl

        Surtout parce que ils faisaient leur job, et donc ont été payé. Ca ne me dérange pas de payer royalement des gens qui font leur job.

    1. Higgins

      Vieil adage militaire: une troupe est à l’image de son chef. Je n’ai pas envie du tout de ressembler au chef de la France ou à un de ses sbires.

      1. Hari Seldon

        Pourtant, danser au miiieu d’Africains en croc top, en envoyant des doigts d’honneur par-ci par-là, ça a une certaine classe.

  19. Jacques B.

    Une curiosité (ou pas) : Macron est le président des inactifs.
    75% des +65 ans ont voté pour lui au 2nd tour de la présidentielle.
    63% des 18-24 ans.
    En tout, ces deux électorats représentent à peu près 45% des électeurs de Macron (2nd tour).
    Un autre chiffre impressionnant – qui recoupe en partie les précédents – est celui de 85% de vote musulman au 2nd tour pour le poudré.

    Curieux de savoir si un dirigeant a jamais été à ce point élu par des inactifs (je ne parle pas des musulmans… quoique). Certes, nous devons détenir le record du monde d’inactifs par rapport à la population, ça aide.

      1. Jacques B.

        Ça aide, mais ça ne suffit pas pour mettre 5 millions de voix dans la vue son opposante.

        J’ai oublié de rappeler que Macron a été élu avec un taux d’abstention + votes blancs et nuls particulièrement élevé (et je ne parle pas des non-inscrits sur les listes).
        Ce qui fait que le nombre d’actifs ayant voté pour le président élu au 2nd tour doit être, de loin, le plus faible de la 5ème République. Macron étant le président des inactifs, il peut faire tout ce qu’il veut (en mal notamment).

        1. Laglute

          Certes, ça ne suffit pas, mais c’est un paramètre supplémentaire à obligatoirement prendre en compte dans la conquête d’un poste.

          Et cette part va aller en s’amplifiant, au détriment d’autres couches de la société en perte de nombre.

          N’oublions pas que la démographie, c’est le destin.

          1. Laglute

            Et les mousse-limes, c’est 9 à 10 millions, au bas mot.
            Les 3 à 4 millions dont on nous rabat les oreilles depuis plus de 25 ans est un mythe, coup de zizi dans tous les sens oblige.

            Même si seuls 2 millions d’entre eux votent, à l’arrivée, c’est 1,7 millions qui voteront pour celui qui leur fait le plus les yeux doux.

            Et la baisse continue de la natalité (je n’aime pas le terme de fécondité, qui à mon sens, ne veut rien dire) ne plaide pas pour le maintien de notre civilisation, les « de souche » étant moins démographiquement prolixe que les musulmans.

            Indice natalité 2012 : 2,01
            Indice natalité 2022 : 1,83

    1. Theo31

      Clientèles préférées des socialistes de droite comme de gauche : retraités, fonctionnaires, immigrés et branleurs des colonies (sauf cette année).

      Ceux qui financent tous ces branleurs étant moins nombreux jour après jour, ca devrait bien se passer. En URSS finissante, des brigades étaient chargées d’emmener les travailleurs du bistrot à leur poste de production.

    2. Mitch

      Entre 18 et 24 ans à priori certains font des études (enfin une partie en tout cas). Alors ok, ils ne sont pas ‘productifs’ mais pour autant sont actifs (enfin certains hein! c’est clair que les branleurs de Fac de Lettres anciennes, ou de Psycho, …)

      75% des +65 ans qui votent pour le Poudré. Que dire !? cette génération nous aura planté jusqu’au bout du bout. Le Poudré a pris 10 points en 24 heures avec cette catégorie quand il a dit qu’il allait faire bosser les actifs de 10 ans de plus que les mecs qui se tringlent devant la Pravda depuis leur 55 ans puisse continuer à le faire sereinement. Ils (75% d’après les chiffres) n’ont aucun scupules à faire bosser enfants et petits-enfants pour que leur rente continue à tomber.

      Ce pays n’a finalement que les politicards qu’ils méritent.

      Finalement, je regrette de ne pas avoir Tsunee (c’est mon chien). C’était une erreur de participer à ce cirque.

      Once bitten twice shy. I’ll think twice next time.

      1. René-Pierre Alié

        « Que dire !?  »
        Ne rien dire. Se taire. Et cesser d’entrer dans le jeu des progressistes en jouant des oppositions entre générations. J’ai bientôt 80 ans et suis sans doute plus éloigné de ce que vous dénoncez que vous ne le serez jamais. Ces analyses de plateau télé me révulsent.
        Ne dénoncez pas les électeurs – ou plutôt, dénoncez le marketing politique qui s’adresse à telle ou telle catégorie d’électeurs, stratégie que vous encouragez malgré vous.

        1. Ryan

          Vous ne pouvez pas réfuter les chiffres et les tendances en citant votre cas personnel. Statistiquement Mitch a raison mais bien sur il y a une part des +de 65 ans opposée aux boomers-type.

        2. Higgins

          Nous déplorons tous la même chose. Nous n’y mettons pas nécessairement les mêmes éléments. J’ai le cas typique dans mon entourage d’un couple, 85 ans, retraités qu’on peut qualifier d’aisés car surtout avisés et travailleurs, modérés en tout, vivant dans une région paisible, peu ou pas de lecture en dehors de la feuille de chou locale, qui a voté Macron. Seule et unique source d’information en dehors du pécu régional, le journal TV. Premiers à se faire vacciner, premiers à faire la morale à leur entourage sur ce sujet, le Salopard poudré leur apparaît comme un phare dans l’obscurité. Évidemment, insensibles aux arguments chiffrés et documentés car ils ne viennent pas de la télé. CQFD.

          1. Jacques B.

            Il est tellement typique votre exemple, Major, que nous pouvons sans doute tous en trouver en plusieurs exemplaires dans notre entourage, des gens comme ça. Peut-être un peu moins donneurs de leçons et un peu moins éblouis par le génie macronien, mais qui n’ont pour source d’infos que la feuille de chou locale et le journal télévisé et qui ont été les premiers à se faire vaxxiner, j’en connais moi aussi plusieurs.

            Ce qui ne laisse pas de me surprendre et à quoi je n’ai pas vraiment d’explication, c’est l’addiction quasi-religieuse au journal télévisé. Pourtant ces gens sont en effet souvent des gens travailleurs, sensés à bien des égards, mais envisager de se séparer de la TV semble strictement impossible. Et que des gens qui ont contribué activement à construire la France actuelle (dans ses bons côtés : infrastructures…) se laissent à ce point manipuler me dépasse.
            Résultat, ça vote Macron à 75% au second tour. Vu leur poids électoral, ça représente près de 7 millions de voix à l’imposteur poudré. Si on inversait les proportions (25% Macron et 75% MLP), la poissonnière aurait été élue avec près de 55% des voix !
            Le poids des retraités dans les résultats électoraux est presque indécent. Le salopard poudré a rudement bien réussi son coup en faisant mine de les choyer avec sa « gestion de la crise covid ». Mais leur crédulité (sur fond de « après moi le déluge » quand même) m’estomaque à chaque fois.

            1. Mitch

              @Jacques B. 24 mai 2022, 13 h 49 min

              « Mais leur crédulité (sur fond de « après moi le déluge » quand même) m’estomaque à chaque fois. »

              Quel est la part de crédulité?

              Oui beaucoup le sont, mais beaucoup aussi n’en ont clairement rien à foutre des générations qui suivent et l’assument complètement.

              Combien se sont levés car leur petit-enfants étaient enchainés au lit et en detresse absolue? Combien? pas des masses. Pire ils ont eu droit à leur morale à 2 balles car ils fesaient trop la fête, ou rechigner à se prendre les flechettes. Ce qui les interessait c’était de boucler la terre entière pour leur propre sécurité, le reste …Et ensuite 75% sont allés voter pour le Poudré car:

              1/ Sa gestion de crise est gloabalement jugée bonne par cet electorat

              2/ Ils sont convaincus que sans le Poudré ce serait le chaos (comme la Pravda le leur dit)

              3/ Le Poudré va leur indexer la rente sur l’inflation (enfin c’est ce qui leur a promis) et faire bosser les actifs 10 ans de plus qu’eux pour que la fête du slip devant la Pravda puisse continuer et toute sérénité.

              La génération nombril. Je vais bien tout va bien et le reste rien à foutre. Jamais une génération n’aura autant planté les autres. De vrais prédateurs sous leur allure de veillards paisibles.

              Nb: inutile de me rappeller que tous les boomers ne sont fort heureusement pas comme ça et notamment les lecteurs de ce blog. Mes remarques portent bien evidemment sur des ensembles, et non pas sur des cas individuels.

              1. Pierre 82

                Le problème, cher Mitch, ce n’est pas de savoir quel pourcentage parmi cette génération sont comme ça, mais plutôt de savoir si celles qui suivent sont moins centrées sur elles-mêmes.
                Je suis une bonne décennie plus jeune que cette génération, et ce que j’observe autour de moi me consterne au moins autant.

            2. Pheldge

              faut pas oublier que ce sont des générations qui n’ont connu que les médias audiovisuels d’état, que l’état a eu longtemps le monopole des ondes, la Parole Officielle avec la caution de l’état, à une époque où ça représentait quelque chose … Les radios privées comme Europe 1 ou RTL qui émettaient depuis l’étranger, ont en leur temps apporté un peu d’air, mais c’est bien fini. Ne pas négliger non plus la fascination qu’exerce l’écran, remplacée progressivement par celle du smartphone, avec les applis dédiées et les alertes. Alors oui, il y a un conditionnement, mais il ne touche pas que les vieux.

      2. Jacques B.

        En fait, on peut sans doute le dire autrement : les assistés, ceux qui dépendent de l’État, sont la grosse majorité de l’électorat de Macron : retraités, fonctionnaires, étudiants (OK c’est un peu plus discutable ici mais quand même). Ceux qui travaillent dans le privé, qui dépendent peu ou pas de l’État ont en majorité voté contre Macron (ou pour Le Pen, comme on voudra – au passage, c’est dire s’il faut être désespéré quand on n’aime pas l’État, pour voter Le Pen).
        Nous sommes dans une République socialiste : un président socialiste est élu par une majorité de socialistes qui vivent sur le dos de ceux qui travaillent. Forcément, ça va bien se passer…

        1. bob razovski

          « Ceux qui travaillent dans le privé, qui dépendent peu ou pas de l’État ont en majorité voté contre Macron »
          pas certain…
          J’ai dans mon entourage du bobo quarantenaire du secteur tertiaire citadin gagnant trèèèès bien sa vie : ça vote macron comme un seul homme.
          Par opposition au milieu ouvrier secondaire ou primaire qui, du côté de chez moi vote 100% lepen.
          Et de toute façon, lepen comme macron vendent du 100% état, mais pas pour la même clientèle.
          Ceux qui n’aiment pas l’état… bah… comment dire…

            1. Pierre 82

              Forcément. « No skin in the game » aurait dit Taleb.
              Même principe de fonctionnement, mêmes effets.
              C’est une des principales causes de l’effondrement économique de l’occident. Les gens « en place » verrouillent leur rente de situation pour éviter qu’on ne le leur pique, et empêche toute nouvelle création de valeur, en entraînant ainsi le navire vers le fond.

          1. Jacques B.

            Le fait est qu’il faut bien qu’il y ait des gens pour ne pas voter Macron, puisque ce dernier n’obtient jamais que 35% des votes des gens inscrits sur les listes électorales.
            Il me semble juste que ceux qui ne votent pas Macron sont plutôt moins dépendants de l’État que ceux votant pour lui – même si je suis bien d’accord qu’il y a des gens bossant dans le privé qui votent pour lui.
            Parce que sinon, tout le monde a voté Macron : les retraités, les fonctionnaires, les jeunes, les gens qui bossent dans le privé, les musulmans, tout le monde.

            En fait, ceux ayant rejeté Macron au 2nd tour sont d’abord les ouvriers (53%), les salariés du privé (46%) et les chômeurs 58%), ces derniers dépendant au départ du privé. cf
            https:// http://www.lesechos.fr/elections/presidentielle/age-revenus-profession-region-decryptage-du-vote-des-francais-au-second-tour-de-la-presidentielle-1402786

            Ceux du privé qui votent plus pour Macron que la moyenne sont effectivement les cadres. À part cette catégorie, Macron est d’abord le président des gens qui dépendent de l’État.
            Certes, c’est un peu enfoncer une porte ouverte que de dire ça sachant que notre pays est si imprégné de marxisme… tout de même, je me demande si jamais un président a autant été celui des assistés.

      3. Ned Kelly

        « cette génération nous aura planté jusqu’au bout du bout. »…on lui doit aussi d’avoir laissé filer notre industrie pendant que les italiens, allemands,…

        1. Aristarkke

          L’industrie, c’est sale, bruyant, polluant, aliénant et ça fait désordre dans le paysage !
          Comment peut-on défendre un tel désastre permanent ???
          😈

          1. Pheldge

            Papet, laisse, ils sont trop ingrats ces jeunes, après tout ce qu’on a fait comme sacrifices pour leur laisser une planète propre … 😉

    3. Higgins

      Ce qui me frappe le plus, c’est que, traditionnellement, on associe le conservatisme à la droite. Or, et cette élection le montre clairement, depuis quelques années, on assiste au contraire, le conservatisme s’est emparé de la gauche. Il faut que rien ne bouge de ce qui a été installé depuis 40 ans dans ce pays. On le voit bien dès que quelqu’un annonce une réforme à faire d’inspiration libérale. Le Salopard poudré a réussi à faire croire à une grosse proportion de retraité que, à part lui, c’était le chaos total d’où un vote refuge massif de la part d’une population qui craint un désordre pire que l’actuel et qui a surtout peur de sa fin programmée.

      1. René-Pierre Alié

        Pour une fois, Major, vous tapez à côté de la cible. La conservatisme n’est pas l’immobilisme.
        Le progressisme est de gauche, sans doute, et le conservatisme qui lui est opposé serait sans doute par conséquent de droite. Mais c’est là faire une analyse sans intérêt. Pourquoi ? Parce que nous avons affaire non à des penseurs politiques, mais à une mafia qui tire sur toutes les ficelles possibles pour rester au pouvoir. Peu lui chaut les théories politiques. C’est le « en même temps » qui dit à la fois une chose et son contraire, faisant tinter aux oreilles des benêts ce qu’ils veulent entendre, ne retenant que la moitié du discours.

        1. Higgins

          « Le conservatisme n’est pas l’immobilisme » : un peu quand même. Mon constat sur ce sujet ne date pas d’hier mais je me garderai bien cependant d’en faire l’alpha et l’oméga d’une réflexion plus étoffée. J’ai quelques exemples autour de moi qui confirme ce point de vue, des personnes bien installées dans la retraite qui ont voté par pour le Mignon par peur d’un changement « chaotique ».

          1. Mitch

            « des personnes bien installées dans la retraite qui ont voté par pour le Mignon par peur d’un changement « chaotique »

            C’est juste évident et je partage 100% votre point de vu Major. C’est de la sociologie de base et cela n’a rien à voir avec un débat sur un plateau de la Pravda comme René-Pierre Alié l’a mentionné dans une de ses interventions précédentes.

            Le salopard Poudré a réussi à faire croire aux retraités que sans lui se serait le chaos. La salopard Poudré a évidemment une bonne grosse part de responsabilité, mais qui a tout gobé? qui a voté à 75% pour cette enflure? sans cette catégorie il n’était même pas au second tour. C’est juste un fait.

            On peut aussi se demander quelle est la part de responsabilité de celui qui se fait enfler pour la Nième fois par un psychopate. Je tend à penser que le Psychopate ne partage pas l’entièreté de la responsabilité.

            Phraser differement, quel est la part de responsabilité dans une génération qui trahit ses enfants et ses petits-enfants pour continuer à jouir quelques années d’un système de type Ponzi?

            Il se trouve aussi que le système actuel est ultra favorable aux retraités et en plus le Mignon leur a donné des gages (ou plus exactement fait des promesses). Il a notamment promis une revalorisations des pensions exceptionelle au 01 Juillet en laissant même entendre que les rentes seraient indexées sur l’inflation (ce qui serait une fois de plus particulièrement inique vu que les salaires ne le sont bien évidemment pas).

            Chaqun se fera son idée mais en ce qui me concerne cette génération a une part de respondsabilité colossale dans ce bordel.

            1. breizh

              les retraites sont contrôlés par l’Etat qui tient donc les retraités dans sa main.
              C’est tout le problème de la retraite par répartition pilotée par un monopole étatique (comme la sécu, et tout le reste).

      2. Cerf d

        Ce sont les conservateurs qui ont fait le putsch contre Gorbatchev en 91. J’étais gamins, je n’avais pas compris au début la différence avec les conservateurs anglais.

        1. durru

          Absolument.
          Le communisme, à part en phase révolutionnaire, est un conservatisme.
          En France, qu’est-ce que c’est le « maintien des acquis sociaux » ? Le « statut » des fonx ? Le système politique qui permet à un parti qui représente 3% des électeurs (je suis magnanime) d’avoir un groupe parlementaire, quand un bon quart de l’électorat compte ses représentants sur les doigts d’une main ? Etc, etc.

          1. René-Pierre Alié

            Je ne discute pas.
            Lire Nathanaël Dupré la Tour « L’Instinct de conservation »
            Michael Oakeshott, « Conservatisme ».
            On se laisse abuser par les étiquettes, qui selon le moment sont accolées à des personnages et/ou des situations complètement différents.
            Même chose que pour « libéralisme ».

  20. Cheunbaba

    Jérôme Lambert est le député de ma circonscription. Ce n’est pas un député Nupes. Au contraire, il a été éjecté du parti socialiste et de LREM parce qu’il avait des positions mesurées et indépendantes. Et si cette affaire est sortie juste avant les législatives, dans médiapart (uhm uhm), c’est justement pour le détruire et le remplacer par un LREM/ Nupes. C’est un des derniers députés indépendants de tout l’hémicycle !!! Qu’un député soit locataire, vous en dit long d’ailleurs sur son niveau de revenu réel. S’il était corrompu, il n’habiterait certainement pas un logement de 85m2 loué !!!! Mais il ferait comme les autres, comme Emmanuel Macron, il aurait obtenu des crédits suspects pour s’acheter ce qu’il veut, et faire disparaître ses avoirs par le biais de comptes à l’étranger. Vous vous êtes trompé de cible ici. C’est comme avec les vêtements de François Fillon et l’emploi de son épouse. Ce sont des affaires grossies et montées de toutes pièces par les vrais corrompus. Ne tombez pas dans ce genre de panneau. Comme nous tous, Jérôme Lambert n’est pas un saint. Mais c’est un homme de bien. Un des derniers députés de cette espèce, courageux. Encore naïf (de moins en moins vu ce qui lui est arrivé ces dernières années), mais courageux. D’ailleurs, que les logements HLM fassent leur travail d’abord, avant qu’il ne doive essuyer les critiques.

    1. Murps

      Saint Lambert de l’Enfant Jésus ???
      Ce qui m’intéresse c’est l’honnêteté intellectuelle, la constance dans les idées et la lucidité…
      La corruption me dégoûte mais la vertu me donne le frisson.

    2. Higgins

      Merci pour cette précision mais convenez que sa sortie n’est pas des plus heureuses et n’est en aucun cas une excuse. Je serai assez d’accord avec vous quand vous évoquez une cabale pour faire dégager un gêneur mais qu’il soit un homme sincère ou pas importe peu, il occupe indument, vu ses revenus, un logement social.

      1. Theo31

        50 % des locataires sont en porte à faux avec le règlement. Pour décrocher des crédits, les HLM des « bons » locataires, lesquels font du chantage pour conserver leur privilège indû.

        1. Taisson

          « 50 % des locataires sont en porte à faux avec le règlement ».
          C’est vrai, et depuis longtemps, mais les sociétés de HLM avaient aussi besoin de « clients » qui paient vraiment, sans surprises tous les mois…
          Il faut bien assurer la trésorerie ! Il n’y à même pas besoin de faire du chantage…
          On ferme un peu les yeux, mais il vaut mieux quelqu’un qui n’est pas célèbre ou connu…
          Je pense que c’est toujours pareil (ou pire ?) aujourd’hui !

          1. Cheunbaba

            @Taisson : exactement. Le système d’HLM se serait déjà écroulé sans les personnes solvables. Et puis, tant qu’il n’y a pas d’action pour déloger les personnes, pourquoi diable une personne devrait se déloger elle-même ??? C’est d’une hypocrisie totale.
            @Murps : justement je ne parle pas exactement de vertu. Ce n’est pas à 100% net. Mais je ne suis pas un puritain.
            @Higgins : admettez aussi qu’il a été franc. Franchement, 1000 euros pour 85m2, c’était le double d’un loyer par rapport à chez nous, jusqu’à il y a peu. Les prix ont augmenté depuis 2 ans et se rapproche de ça, mais ça reste au-dessus d’un loyer de chez nous. Normalement, il y a aussi des surloyers d’appliqués dans ce cas. Qu’en est-il ? Pourquoi l’article n’en parle pas ? Et pourquoi lui reprocher le mauvais travail des lois et de la société HLM ? C’est du n’importe quoi cette histoire, du médiapart tout signé, de la cabale maçonnique. Ils ne supportent aucune contestation de leur pouvoir, aucune. Même minime puisqu,ici, il s’agit toujours d’une personne qui est assez socialiste dans le fond (une sorte de rad soc traditionnel du sud-ouest). Ces extrémistes qui dézinguent tout contestataire (voir comment ils ont voulu faire en Ukraine) sont des fous, des tyrans de la pire espèce. Ne nous trompons pas de cible.

            1. Higgins

              C’est sa défense qui est minable et particulièrement indécente. Quand on gagne plus de 7000 euros/mois sans y ajouter tous les menus avantages octroyés à ces parasites, on ne vient pas pleurer en disant qu’on a de la peine à y arriver et comme par hasard, c’est un socialo (https:/ /www.nosdeputes.fr/jerome-lambert). J’ai siégé il y a de cela quelques années dans une commission sociale des anciens combattants. Il y avait des cas où les gens n’avaient que 500 euros/mois pour vivre !!! Après, je ne doute pas un seul instant que le monde opaque des offices HLM soit quelque peu vérolé mais la position de ce monsieur est proprement indéfendable. En plus, il est député de la Charente A quel titre occupe-t-il un appartement des HLM de Paris ? Il m’étonnerait fort qu’il ne dispose pas, quelque part en province, d’un havre où il peut se retirer loin du tumulte du monde.

              1. CPB33

                y-a pas plus radin qu’un Charentais….à part un Auvergnat peut-être….(je crois que je vais lancer un débat du coup !!)

                  1. Pheldge

                    Bon, je vais me lancer : je ne suis qu’un modeste, mais doux sauvage des isles, je change de lame de rasoir deux fois par an, tout en me rasant de près quotidiennement, est-ce que ça me qualifie pour concourir ? 😀

                    1. Flag

                      Ah Phedge si tu m’en crois change de lame plus fréquemment ta qualité de vie va grimper en flèche.
                      Je sais de quoi je parle j’étais également il y a peu un amateur de ce genre d’économies de bout de chandelle. Mais se raser avec une lame mal affûté…

                    1. Grosminet

                      Cépafo, étant donné qu’ils ne sont pas étrangers à mon arbre généalogique… des gens biens en fait..

                    2. Aristarkke

                      Les Auvergnats tout autant… (selon Mevrouw qui pourtant, adore faire chauffer la carte bleue -c’est la sienne)
                      Et quand elle dépense, c’est toujours judicieux, bien entendu, sinon elle n’aurait pas acheté, évidemment et forcément comme vous l’ imaginez bien!

              2. Cheunbaba

                @Higgins : il est tout de même obligé d’avoir un logement sur place! Les séances sont plus nombreuses qu’en Charente. Il passe plus de temps là bas. Ce ne sont plus les sessions d’il y a quelques décennies. C’est une partie de son salaire qui lui est enlevé en fait. Après sur les 7000 euros, il y a 2000 euros qui sont affectés à d’autres personnes, ou pour les frais, donc l’appartement. Enfin, si les anciens combattants ne sont pas payés, ça ne veut pas dire qu’il ne faille pas payer nos députés. En fait c’est peu pour un député honnête, tandis que d’autres touchent des 10 aines de milliers d’euros, surtout en profitant de liens opaques avec les entreprises privées. Qu’il y ait beaucoup trop de députés, je suis d’accord. Mais qu’ils soient payés à ce niveau, cela ne me choque pas.

                1. Higgins

                  On se comprend mal. Déjà, ses 7 000 euros ne sont que sa rémunération de député. Il a également autour de 10 000 euros d’allocations diverses pour faire face aux frais de sa fonction (https://www.ladepeche.fr/2022/05/09/salaire-des-deputes-combien-gagne-un-parlementaire-de-lasemblee-nationale-en-france-10283925.php). Au vu des textes merdiques qui sortent de la chambre d’enregistrement, la somme est nettement trop élevée. Un peu plus sérieusement, son argument de défense est tout simplement indécent et à l’heure où la défiance envers la classe politique n’a jamais, et avec raison, été aussi importante, il est carrément stupide.
                  Je rappelle pour info que le salaire net mensuel moyen, lui, était de 2 424 euros en 2019 (emplois aidés inclus, dernière donnée connue).

                  1. Cheunbaba

                    @Higgins : attention, les 10 000 euros que vous mentionnez sont faits pour rémunérer d’autres employés. Disons que si l’on calcule bien avec l’article donné en référence, ça lui fait 10 000 euros nets par mois. S’il devait payer son logement au véritable prix, il serait à 8000, c’est à dire bien moins que pas mal de cadres sup dans notre région, et encore moins que dans la région parisienne. La vraie question que vous soulevez et à laquelle nous n’avons pas répondu en France : à quel prix un député doit-il être payé par rapport à la moyenne des Français ? Moi, ce niveau ne me choque pas. Un politicien n’est pas un religieux non plus. Je trouve qu’en France, il y a cette vieille idée que l’homme de responsabilité devrait se comporter en saint. Nous regrettons les temps catholiques en fait. Mais même durant les temps catholiques, je trouve qu’il aurait été sain de laisser chacun à se place. Si un roi veut faire l’aumône, cela doit lui appartenir, mais je ne trouve pas que ce devrait être érigé en règle. Il y a une distinction à faire entre le domaine profane et religieux. Un député, si notre système n’était pas si godillot, devrait avoir de lourdes responsabilités. Il devrait être payé en conséquence.

    3. Mitch

      Le fond du problème ici est, comme avec les retraites, systèmique.

      Mais pourquoi donc autant de HLM ? La sécu, le social, les retraites par répartition, les logements sociaux, toute cette répartition et ce social me font vomir. Des aides pour la rentrée scolaire, des aides au logment, des aides à la voiture élèctrique, des aides par ci et puis pas là, parcqu’il y a trop de soleil, ou que la naige fond, …. C’est hubuesque. En plus dans un pays qui ne cess de s’apauvrir.

      Toutes ce social, ce n’est rien d’autre que du vol, du ‘Robbing Peter to pay Paul’ en somme.

      C’est avec tout ce social de merde (pléonasme, je sais) qu’il faut en finir. Ca cloera les senpiternels débats sur ‘qui à droit au HLM’, ‘à quel age je me tire à la retraite’, etc etc, … Tout ceci est malsain.

    4. Mitch

      @Cheunbaba 23 mai 2022, 12 h 07 min
      Cette saloperie est un parasyte accroché à la bête qui présente en plus la charactéristique vs les autres parasytes de n’avoir aucune forme de décence. A vomir.

  21. Cerf d

    Qui était dû au roi.
    C’est comme si vous demandiez des comptes à votre propriétaire sur l’usage qu’il fait de votre loyer.
    Après d’autres grands ministres que Richelieu et Mazarin n’ont pas eu droit aux mêmes tolérances (voir Marigny).

      1. Taisson

        Je crois bien que c’est un des derniers ministre des finances qui à fini en prison, mais avant, ils étaient plutôt pendus…
        Les bonnes habitudes se perdent !

        1. Jacques Huse de Royaumont

          Même la révolution n’en a pas rétréci quelques uns ? Ils ont vraiment eu tout faux, ces révolutionnaires !

          1. Aristarkke

            Lavoisier a été raccourci. Pas ministre mais néanmoins fermier général, donc très haut dans l’administration des phynances de l’époque.

            1. P&C

              Si la perte de Lavoisier a été dommageable pour la science, le sort des fermiers généraux était amplement mérité.
              Pas mal d’énarques et autres « élites » actuelles ne méritent guère mieux.

              1. Grosminet

                « Pas mal d’énarques et autres « élites » actuelles ne méritent guère mieux. » en ce qui les concerne, je dis que la guillotine c’est trop sympa. Plutôt une bonne vieille pendaison à l’ancienne, haut et court, pas un long drop à l’anglaise.

              2. Higgins

                Ils ont toujours eu mauvaise réputation, forcément l’école républicaine, mais lorsqu’on parcourt la fiche Wiki mise en lien, on s’aperçoit qu’ils ont été des bouc émissaires commodes pour les dirigeants de l’époque et pour de nombreux aigrefins qui eux, avaient vraiment commis des malversations comme un dénommé Gaudot. Encore un épisode qui n’est pas à la gloire de la république.

  22. Reddef

    A une autre époque j’ aurais bien tapé avec vous sur les politiques mais je me suis aperçu qu’ ils étaient à l’ image du peuple puisque beaucoup ont votés Mac-rond pour contrer Le peigne alors que nos institutions sont difficilement modifiables. Donc ce cirque va continuer tant que certains ne seront pas lésés. Après cela finira mal et nous disparaîtront puisque nous sommes une civilisation qui est la cause de tout les malheurs du Monde .

    1. Cerf d

      Ce n’est pas parce qu’ils sont à l’image du peuple qu’il faut s’abstenir de leur taper dessus (au sens figuré bien sûr).

    2. Pierre 82

      C’est bien la thèse d’Obertone que j’approuve: nous ne sommes pas dans une crise de représentativité démocratique, et nous dirigeants reflètent effectivement à merveille l’état de la volonté des Français.
      Terrible constant, en vérité.
      Et qui ne voit comme solution que de reprendre culturellement la main contre des décennies de propagande qui a infantilisé complètement les Français, réduits à mendier leur pitance auprès de maman-état.

      1. P&C

        Au moins nous pouvons espérer que les temps difficiles qui s’annoncent (même ici en Bretagne l’essence est à plus de 2 euros chez carrouf, le prix de la bouffe a augmenté) les réveillent.

        Les temps difficiles forgent les hommes durs, toussa.

        1. Pierre 82

          Je crains qu’ils n’aillent se précipiter vers maman-état pour leur demander encore plus de protection contre les méchants qui les menacent – et qui pourraient être les riches, l’extrême-droite, les non-vax, les pro-Poutine (c’est-à-dire un mélange de tout ça).
          Je ne compte plus sur un réveil brutal des Français, mais je m’attends plutôt à un glissement vers le néant. J’ai été tellement horrifié de les voir s’effondrer lors du covid que je pense qu’ils sont vraiment foutus. J’espère me tromper.

  23. Taisson

    @ Reddef
    Tout à fait d’accord, mais pour  » Donc ce cirque va continuer tant que certains ne seront pas lésés » ce n’est pas du tout sur !
    Parmi les votants Macron, beaucoup sont déjà « lésés »…Et pourtant ils ont peur de la « dictature fasciste » et croient sauver la démocratie !!

    Et grâce à eux, l’objectif de dilution de notre nation dans un bouillon Européen sera encore plus facilement atteint, et l’étape suivante sera la mondialisation bureaucratique, avec une guerre froide ou pas avec les nations qui n’en veulent pas…Nous serons parmi les premiers à disparaître et fiers de n’avoir même pas freiné un peu !

    1. Pierre 82

      J’ai un doute sur la crainte des électeurs âgés de Macron d’une « dictature fasciste ». Je pense qu’ils s’en fichent complètement, de la liberté; et ils ont bien montré qu’ils s’en accommodaient parfaitement dès lors qu’il s’agissait de boucler les gens chez eux pour leur éviter de tomber malades.
      La raison de leur vote est avant tout la crainte d’un chaos qui leur ôterait leur rente, même si elle est minable (tous les électeurs âgés de Macron ne sont pas riche, loin de là). La propagande qui a fonctionné, c’est « moi ou le chaos », mais certainement pas « faire barrage au nazisme ».
      Cet argument était plutôt amha en direction de la jeunesse qui ne comprend rien à l’histoire. vu qu’à l’école, il ne s’agit que de bourrage de crâne.

      1. durru

        À l’intention du troisième âge, à mon avis, il s’agit d’un message subliminal à base de HLPSDNH et autres calambredaines similaires. Notamment pour ceux qui ont voté toute leur vie à gauche.
        Quant à la compréhension de l’histoire, j’ai des doutes sur une éventuelle supériorité du troisième âge là dessus. Sinon, on serait pas en marche forcée vers le communisme 2.0 malgré les échecs cuisants de cette idéologie.
        Bien sûr, il est question d’appréciation statistique, il n’est pas nécessaire de me rappeler qu’il existe des exceptions, notamment parmi les lecteurs de ce blog.

        1. Pierre 82

          Mais pas que dans ce blogs: je connais des pelletées de 70-80 ans (le cœur de cible des boomers) qui sont anti-Macron à fond la caisse. Il est vrai que j’en connais plus côté RN que côté Mélenchon.

      2. Mitch

        @Pierre 82 23 mai 2022, 19 h 55 min
        « Je pense qu’ils s’en fichent complètement, de la liberté; et ils ont bien montré qu’ils s’en accommodaient parfaitement dès lors qu’il s’agissait de boucler les gens chez eux pour leur éviter de tomber malades. »

        Pas mieux. Ce qui les fait ‘triper’ c’est la rente, et je rajouterais même la rente ‘KoiKiLenKoute’. Les même qui jetaient des pierres aux CRS en 68 s’accomodent à présent parfaitement du Mignon tant qu’il leur préserve la rente. C’est en tout cas le Miggon et son équipe de psychopates, qu’ils jugent le plus apte à leur assurer la rente. Le reste … who cares

  24. Francis Lacan

    Querelle d’acronymes (sans acrimonie):
    Nouvelle Internationale Populaire Unie pour la Transition Energetique
    ou bien…
    Nouvelle Internationale Socialiste Ouverte, Unie, Modérée et Inventive pour une Solidarité Extensive?
    Je sais, c’est idiot.

  25. Higgins

    Ce qui attend la France en terme de puissance militaire : http:/ /www.opex360.com/2022/05/23/le-meme-jour-la-royal-navy-a-mis-hors-service-deux-de-ses-sous-marins-nucleaires-dattaque/

        1. Ned Kelly

          Profession gendarme, çà me rappelle des souvenirs. Fut un temps ou un gendarme pouvait nourrir une famille avec femme au foyer et vacances dans les centres d’été gendarmiques. Aujourd’hui ils sont paupérisés.

    1. Jacques B.

      On s’en fiche, on a le génie Bruno et ses sanctions économiques qui détruisent les zéconomies des pays pas gentils pas beaux.

  26. Citoyen

     » La probité des élus, leur exemple permanent du dépassement de soi, leur honneur et leur bienséance en toutes circonstances renvoient les médisants à leurs fantasmes : impossible de verser dans le populisme avec une telle classe politique au dessus de tous soupçons, vibrants exemples de démocrates à la fois populaires et visant manifestement l’élévation du peuple par le bien commun et des politiques généreuses et bien pensées dans le respect de tous !  »

    Eh oui, H16 … Les exemples ne manquent pas … Un coup de pied dans une poubelle au petit matin …, et il en sort de partout …
    Tout à fait dans la même lignée que le maréchal Ferrand des godillots en marche, il y en a qui ne sont pas sur la photo de famille … et qui pourtant, mériteraient d’y être en très bonne place, pour compléter la fresque …
    Comme celui-ci :
    https:/ /www.parismatch.com/Actu/Politique/L-ex-ministre-de-Francois-Hollande-Philippe-Martin-quitte-la-presidence-du-Gers-apres-sa-condamnation-1779950

    Et si, bien sûr,  » ils mériteraient amplement de terminer leur carrière politique satellisés en orbite géostationnaire à coup de pieds au fondement (républicain et démocratique)  » …, faut bien reconnaitre que ces orbites finiraient par être très encombrées …

    1. P&C

      Les PDG du caca40 n’ont pas l’air mieux.
      Un s’est fait choper pour avoir réduit en esclavage quelques gosses récemment…

      En voilà qui n’a pas fait affaire avec les bonnes personnes. Pourtant, tout le monde sait que lorsqu’on veut conclure ce genre d’affaires, il faut suivre la route du rom.

  27. Aristarkke

    -des politiciens qui s’égaillent en liberté (…)qui leur permet (…) qu’ilS devrONT convaincre
    -et ce,(virgule manquante alors qu’une pause est nécessaire) en fonction d’un éventuel hochet poste ministériel.
    -députés LR à l’Assemblée, (idem) montrant en cela que la trahison
    -terminer leur carrière politique,6 (ter) satellisés en orbite
    -alors qu’il a été mis en examen pendant toute sa durée (pas de virgule nécessaire devant une conjonction de coordination) et finalement condamné à de la prison
    -afin d’en mesureR la cohérence

    Voyant qu’il se trouve des petits nouveaux bien audacieux de vouloir se faire les quenottes, je me dois de montrer que j’ai encore de l’oeil… 😛
    Allez, Mélusine, ne te laisse pas distraire plus longtemps…

  28. Mo’ Truckin’

    ♫ Le radar nouveau est arrivé ♫
    Nommé Parifex® Nano, il va pouvoir, en plus de contrôler la vitesse :
    – surveiller le franchissement des feux rouges
    – contrôler le non-respect des distances de sécurité
    – contrôler la circulation à contre-sens
    – contrôler le non-respect du stop
    – contrôler le franchissement des lignes blanches
    – 32 véhicules simultanément ! (radar en tourelle)
    Par ici la monnaie !!!

    1. Nemrod

      N’achetez plus de bagnoles !
      Que quand vous pouvez pas faire autrement et la moins chère possible
      C’est pourtant simple.

      1. Jacques B.

        C’est justement leur objectif…
        Nous faire aller à vélo, ou à pied… ou dépendre des transports en commun… contrôlés par eux, quel hasard.
        L’idéologie escrologiste adoratrice de Gaïa veut fermement nous ramener au 19ème siècle : sans énergies fossiles, sans nuisances, réelles ou supposées, pour l’ « environnement », sans… vie humaine ou presque, quoi. Le 19ème siècle de la Papouasie-Nouvelle Guinée, en somme.
        Une expérimentation sociale comme un autre…

        1. Nemrod

          pfff…ils veulent tout et son contraire.
          Si demain les ventes de véhicule neuf sont à zéro, ils pleureront toutes les larmes de leur corps, ces schizophrènes.
          Ce qu’ils veulent c’est nous emmerder jusqu’au trognon et « en même temps » nous vendre leurs merdes électriques.
          Je marche pas…je roule avec mes vieilles bagnoles, je fais la grève et je les emmerde…et je ne prend pas leurs bétaillères miteuses et malsaines.
          Ah si tout le monde était aussi chiant et réfractaire que moi, ils auraient la vie moins simples ces cancrelats.

          1. Jacques B.

            Quand les ventes de véhicules neufs seront à zéro, ils construiront des usines de production de trottinettes électriques. Et quand il sera devenu évident qu’il n’y a pas d’électricité pour tout le monde parce qu’ils ont fermé toutes les centrales nucléaires et que leurs moulins à vent ça a des limites, ils construiront des usines à trottinettes à huile de mollet… vous savez, celles où il faut pousser avec le pied.
            Certains, les plus aisés, redécouvriront les vertus de l’équitation. les autres iront à pied ou patienteront des heures pour pouvoir prendre le bus solidaire et inclusif pour aller au boulot, serrés comme des sardines indiennes, y compris sur le toit.

            1. Nemrod

              Je réitère que si tous étaient comme moi ou plutôt un nombre suffisant, ils seraient bien dans la merde quand même et tomber le masque de leur soft power…au moins on y verrait clair.
              Que tous ces moutons méditent ça dans leurs bétaillères présentes et à venir.
              Ca les occupera, surtout qu’elles seront en panne.

          2. Mitch

            « pfff…ils veulent tout et son contraire. »

            ‘En même temps’ Nemrod !, n’oublie pas le fameux ‘En même temps’ qui permet toutes les fantaisies: en même de droite et de gauche, en même pour et contre le nuclèaire, en même temps le velo et la voiture.

            Leur merdes electriques subventionnées il peuvent se les garder.

            1. Higgins

              D’un ingénieur spécialiste des batteries ce week-end : illusoire d’attendre des batteries fiables, écologiques (recyclage), avec beaucoup d’autonomie avant au moins dix ans…

              1. Pheldge

                c’est là qu’arrive le techno – X quelque chose de préférence pour faire sérieux – qui te sort le mot magique : l’Hydrogène, en insistant sur « c’est un vecteur », argument d’autorité, visant à faire taire toute contestation !

                1. Aristarkke

                  Il faudra que le prix de vente des voitures à pile de combustible hydrogène baisse sacrément fort pour trouver leur public acheteur. Cela ne se fera pas sans un temps certain d’autant que nous sommes également avec un réseau de stations-services à bâtir à partir du néant ou à peine mieux…

                    1. Aristarkke

                      Autoplus a tendance à être pour le secteur automobile l’équivalent de la presse à scandale pour les peoples…
                      Mais le fond est exact quant aux difficultés d’approvisionnement immédiates et futures.
                      Le délire s’arrêtera quant le prix de la tonne de lithium atteindra un niveau que seuls les très hauts-de-gamme pourront encore envisager d’utiliser comme base.

                  1. Hagdik

                    J’attends la première explosion d’un stockage d’hydrogène pour voir les suites.
                    Pour en avoir pas mal manipulé dans mon industrie, c’est un produit pas tranquille du tout à ne surtout pas mettre à proximité du crétin moyen voire du sous-con basique.
                    J’attends …

                    1. Grosminet

                      Mais puisqu’on vous dit que l’hydrogène c’est LA solution ! Espèce de mécréant climato-négationiste en plus !
                      Plus sérieusement, dans quelle industrie mise à part la pétroch’ on utilise beaucoup d’hydrogène ?

    2. paf

       » contrôler le non-respect des distances de sécurité »
      excellent. 99% des mongoliens qui roulent en voiture en france sont ri gou reu se ment incapables de gerer une distance de securite.Je parie que ca inclut 60% des lecteurs de ce site.
      En tant que motard je suis super-calé en distance de sécurité.Alors vos gueules.

      1. Jacques B.

        Je me souviens de ce motard, manifestement expert en gestion des distances de sécurité, qui m’a doublé un jour sur une route nationale, une belle route, toute droite, belle visibilité ; je roulais à 90 km/h, et en face de moi arrivait un poids lourds, sans doute autour de 90 km/h lui aussi. Vitesse relative entre nous deux : 180 km/h.
        Comme je le fais toujours quand je roule, je jetais régulièrement un oeil dans mon rétro, et là je vois un petit point noir, à plusieurs centaines de mètres en arrière, donc.
        Quelques secondes plus tard à peine, je vois arriver à toute berzingue dans mon rétro un motard, il roulait vraiment très vite pour être passé en quelques secondes de point noir à motard bruyant prêt à me dépasser.
        Le poids lourd est à 100 mètres peut-être, ça fait deux secondes à 180 km/h de différentiel. Je me dis : OK, le motard va ralentir et me dépasser juste après que le camion soit passé. Et à ma stupeur, au contraire, il accélère et me double. Il a juste le temps de se pencher sur sa droite pour éviter le choc avec le poids lourd. Ça se joue à 1/10ème de seconde. Un slalom (entre moi et le PL) en accéléré. Accélération, justement : juste après le dépassement, il remet un gros coup de gaz, du genre où on entend le bruit à 1 km.
        L’émotion passée, j’essaie d’estimer sa vitesse : au grand minimum, 90 km/h de plus que moi, soit 180 km/h. Au grand minimum.
        Un expert pour ce qui est des distances de sécurité, à n’en pas douter. À 1/10ème de seconde près, il était tout juste bon pour faire un steack haché, parfumé à l’huile de vidange et agrémenté de bouts de ferraille.

        1. Hagdik

          Ce que vous racontez, il y en a un qui a joué perdant il y a un paquet d’années chez moi. Un gars qui se vantait partout d’ignorer tous les feux et tous les stops.
          L’histoire a eu un témoin qui conduisait tranquille comme vous sur une longue ligne droite. Le motard pareil, les gendarmes ont estimé sa vitesse à plus de 200.
          En face pas un camion mais une grosse chargeuse avec un godet de 3 ou 4 m3.
          On a retrouvé le motard coupé en deux et sa moto aussi dans le sens de la longueur. Le chauffeur de la chargeuse et celui de la voiture qui racontaient les événements comme vous ont été durablement choqués. Le mécano qui stockait l’épave a eu de la visite durant des mois tellement c’était incroyable.
          J’ai fait de la moto, parfois vite (Yam 1300 FJR) mais cette image ne m’a jamais quitté.

          1. Grosminet

            On a tous été jeunes, n’est ce pas ? Perso j’ai passé le permis 125 à 16 ans et le gros cube à 18, et la moto a longtemps été une passion. Ce qui est fort probable, c’est que si j’avais eu une 100 ch à 18 ans, je serais mort depuis longtemps. Aujourd’hui, j’en arrive à avoir peur pour eux (les motards), alors qu’ils ne font pas le quart de la moitié des conneries que j’ai pu faire… faut bien vieillir aussi…

          2. Jacques B.

            Faut être honnête, il y a des motards très cool et prudents, et respectueux des autres.
            Et je pourrais raconter une autre histoire aussi ahurissante avec des voitures (j’ai fait plus de 600.000 km en voiture, ça fournit des expériences à raconter !). En gros, la même chose que le motard ci-dessus, mais avec deux voitures qui faisaient la course. Si le véhicule qui arrivait en face ne s’était pas rangé en mordant sur le bas-côté et celui qui se faisait doubler pareil, c’était le crash assuré. C’est bien simple, j’ai vu trois voitures passer en même temps au même endroit de la route, une départementale. Celui qui doublait comme un taré était à cheval sur les bandes blanches. Quand vous vous rendez au boulot le matin et que vous n’êtes pas bien réveillé, je vous assure que ça réveille 🙂
            Ma soeur a quant à elle été témoin direct, quand elle était ado, d’un accident mortel provoqué directement par un motard, un type qui avait voulu doubler alors qu’une voiture arrivait en face. La conductrice de la voiture a paniqué et s’est déportée sur… sa gauche, entrant en collision de plein fouet avec le véhicule en train de se faire doubler. Il y a eu deux morts, de mémoire. Le motard, lui, était sain et sauf. Tellement qu’il a fait demi-tour, a ramassé un objet qui appartenait à un des deux conducteurs décédés et le lui a ramené : vraiment très courtois, le gars. Sauf que le conducteur en question était mort (ou mourant).

      2. Aristarkke

        Quand on a l’intention de doubler l’escargot de devant, genre celui qui traîne à 65 à l’heure pour 80 (parce que les contrôles à la jumelle, ça existe) on fait comment avec la DdS???

        1. Pierre 82

          Simple: on ne dépasse plus. Jamais. C’est l’idée. Sur la plupart des départementales, chaque fois qu’il y a une ligne droite suffisante pour dépasser, il y mettent un radar. Partout où c’est plus compliqué pour dépasser, lignes discontinues courtes et rapprochées: autrement dit interdit de dépasser autre chose qu’un tracteur ou une voiturette. Pour le reste, lignes continues.
          Leur but ultime semble effectivement de se creuser la tête pour nous emmerder. J’imagine que c’est devenu un hobby pour ces parasites.

          1. Aristarkke

            Nous sommes bien d’accord en fait sur la volonté de nuisance et d’emm…ment maximal des automobilistes par la puissance politique et les DDE (ou le nouveau sigle ayant remplacé celui là…
            En fait, tout pousse à l’utilisation autoroutière qui « rapporte » de la TVA…

              1. Aristarkke

                D’autant qu’avec le capitalisme de connivence qui a présidé aux concessions desdites autoroutes, il y a probablement un pacte faustien pour le concédant envers les concédés de mettre en oeuvre des mesures indirectes visant à entretenir le recours à celles-ci pour garantir une satisfaction mutuelle des deux parties. Dans une république bananière comme est devenu ce pays, c’est une hypothèse crédible.

                1. durru

                  Nooon ! C’est pas possible !
                  L’exemple, que dis-je, le symbole même du capitalisme le plus pur, que même le plus libéré des hommes ne peut que louer de toutes ses forces, serait-il tombé si bas, jusqu’à s’encanailler avec les politiques les plus corrompus ?
                  Non, désolé, c’est une hypothèse que même un complotiste avéré comme moi a beaucoup de mal à croire.
                  Tout fout le camp 🙁

      1. Hagdik

        Je parlais du radar signalé par Mo’ Truckin’ 23 mai 2022, 20 h 56 min
        ♫ Le radar nouveau est arrivé ♫
        Nommé Parifex® Nano, il va pouvoir, en plus

        1. Aristarkke

          Vraisemblablement du bluff comme avec les radars-tourelles (ceux aux mâts sensibles aux disqueuses) qui étaient capables aussi de détecter le non-port de la ceinture ou l’usage du téléphone. En fait, les photos issues des ces appareils étaient simplement examinées directement et systématiquement par les mirettes des pandores de Rennes. Là, le nano sera capable d’en prendre sous différents angles, augmentant ainsi la possibilité de capture de fautes.

  29. lxy

    A propos de Pap NDiaye, c’est un métis fils d’une bauceronne et d’un sénégalais, lequel, reparti au Sénégal a abandonné femme et enfants que la mère a élevés seule. Il n’est pas un ancien élève de la prestigieuse Ecole Normale Supérieure de la rue d’Ulm, mais de ‘l’École normale supérieure de Saint-Cloud .
    Chapeau la mère !

    1. paf

      1.fils de mere seule, c’est donc un petit connard mal élevé garanti sur facture.
      2.Maman a couché avec le beau noir parce qu’il etait beau sans verifier qu’il etait nul. Genetiquement ca nous fait donc un vrai cheval gagnant du tiercé. En plus je parie que c’est un gros raciste.

      1. Aristarkke

        Comme ce n’est que du racisme anti-blanc, celui-ci passe crème. Être du Kamdubien édulcore nettement ce qui est habituellement insupportable.

  30. Ned Kelly

    HS : j’ai bien aimé dans le Figaro cette semaine, concernant l’élection en Australie, lire que Sarkozy sur l’échiquier politique australien serait à la gauche des Travaillistes! Enfin un pays où je me retrouve au centre donc :-).
    Quand au gvt Borne, j’ai dit que je ne dirai rien tellement je trouve qu’on a touché le fond du fond,

            1. Ned Kelly

              Oui; une fois passé cette folie Covid qui a transformé la plupart des pays du monde en cirque , c’est une des rares démocratie dans le sens où l’Etat assure ces devoirs régaliens. Ce n’est pas un pays ou les couteaux attaquent tout seul les gens, ou l’Etat impose des centaines de milliers d’envahisseurs aux gens contre leur gré tous les ans, ou le niveau scolaire, l’industrie et le reste s’effondre. En fait, en disant aux écolos d’aller se faire voir (je ne juge pas), c’est peut être un des rares pays à résister et à continuer de faire ce que veulent les gens : qu’on leur foute la paix et qu’on ne les envahisse pas. Le Covid a été un énorme dérapage mais une fois cette histoire terminée on y est bien mieux qu’en Macronie.

              1. durru

                « en disant aux écolos d’aller se faire voir »
                Ahem… Faudrait revoir peut-être les causes profondes des dernières incendies sans précédent. S’il n’y a pas d’écolos, c’est peut-être parce qu’ils le sont tous…

              2. Pierre 82

                Le cas de l’Australie, que je ne connaissais que très peu (je n’y ai été que deux fois, pour le boulot, et j’ai travaillé avec eux pendant quelques années) m’ complètement sidéré lors de l’épisode covid.
                Quand ce cirque avait commencé, mon fils était revenu d’une année à Kiwiland, et comptait repartir à Rooland pour y bosser. Et je voyais naturellement d’un très bon œil ce désir d’aller bosser quelque temps là-bas. Ah, j’oubliais: il avait pensé également à s’exiler au Canada, mais le climat et l’accent québecois lui ont fait changé d’avis.
                Les trois pays qui se sont le plus enfoncé au monde ces deux dernières années !!! Un effondrement moral complet que je ne m’explique toujours pas vraiment.
                Décidément, la liberté n’est pas une vertu que beaucoup de gens ont envie de défendre sur cette planète, en ce siècle…

                  1. Pierre 82

                    Mon fils, lui, toujours trouvé cet accent insupportable
                    Et moi, depuis l’histoire des truckers, je ne peux plus encadrer cet accent, que j’assimile maintenant à un accent de dégénéré, à l’instar de celui de Paris-hin.
                    On ne se refait pas…

                1. Ned Kelly

                  Pierre
                  Ils se sont le plus enfoncés… Ça reste à voir. Maintenant NZ et Aus sont partis de très haut si haut que malgré leur enfoncement ils sont Aus dessus du Frankistan

                  1. Pierre 82

                    N’empêche que mon fils y avait bien sûr noué des amitiés quand il a passé 1 an en NZ. Il a été lui-même consterné du niveau de connerie et de soumission totale au « narrative » officiel. Aucune capacité de se forger une opinion indépendante, totale abdication de la réflexion, il a contemplé tout ça avec effroi.
                    Toujours est-il que pour l’instant, il n’a plus du tout envie de retourner là-bas.
                    Il me dit: « Encore plus cons que les Français, je croyais pas ça possible, et pourtant ».
                    Car le Français est soumis à l’état, mais au moins beaucoup ne croient plus du tout à ce qu’on leur raconte, contrairement aux Kiwis. Ils font juste semblant, ils ont abdiqués. La différence entre un attentiste et un collabo, en quelque sorte.

      1. P&C

        +1
        La preuve, elle ne laisse même pas ses forets bruler… alors que c’est ce que les espèces d’arbres locales demandent (il n’y a pas que le gazoline tree qui a besoin du feu pour vider la concurrence…).

      2. Mitch

        Rooland est parti en vrille totale pendant le Covid. Pays qui il y a encore 2 ans me faisait rever et qui est à présent un repoussoir (comme beacoup de pays du KampDuBien du reste – avec de fortes nuances selon les endroits bien sur).

  31. XAVIER

    Je ne suis pas d’accord avec la phrase de conclusion: « ce pays est foutu ». C’est la république maçonnique, née apres la Révolution qui est totalement corrompue. C’est d’ailleurs cette corruption qui la condamne à disparaître. Cependant, je constate autour de moi que les gens ordinaires (dont je fais partie) ont encore des valeurs morales. Le problème majeur est le fait que ces gens ordinaires (qui ont toute ma sympathie) sont illusionnes par la propagande médiatique et vivent dans une « caverne de Platon » mentale. Ils ne peuvent pas concevoir la dure réalité à savoir que notre pays est sous domination d’une secte sataniste (je pèse mes mots) dont l’objectif est de détruire la loi naturelle et rebâtir une nouvelle société. Dans cette société (qui ne verra pas le jour) l’homme n’est plus un sujet créé librement ayant des droits inaliénables mais un « objet » au service d’une caste d’élus.

    1. P&C

      Je ne savais pas que la Bornasse et la Gainsbourette aimaient avoir la tendinite du bras droit.

      En espérant que ce doit aussi drôle qu’avec un certain docteur.
      https:/ /www.youtube.com/watch?v=JaTR46iU1Do

  32. Aleph

    Mesdames, Messieurs,

    C’est un immense honneur que de rejoindre le ministère de la Culture pour occuper les responsabilités que me confient le Président de la République et la Première Ministre. Je les en remercie et suis fière de mettre toute ma détermination, mes convictions au service de leur ambition culturelle pour la France.

    Je tiens tout d’abord à vous rendre hommage à vous, agents du ministère de la Culture, qui n’avez pas ménagé vos efforts durant le dernier quinquennat et qui avez œuvré à la résilience culturelle de notre pays. Les mesures que vous avez mises en place, les budgets alloués, le plan de Relance que vous avez déployé sur tous les territoires, ont permis d’accompagner et de préserver les secteurs culturels durement touchés par la crise sanitaire. Notre ministère reste plus que jamais aux côtés des artistes et de la création pour que tous les champs artistiques et culturels que recouvre notre ministère, continuent de donner du sens et du goût à la vie.

    Aujourd’hui, j’arrive avec la ferme volonté d’insuffler un nouvel élan à nos politiques culturelles, à travailler avec vous avec audace et enthousiasme.

    Je suis résolue à renforcer massivement l’éducation artistique et culturelle, à encourager toutes les pratiques artistiques, à donner l’envie de culture, qui me nourrit depuis tant d’années, notamment aux plus jeunes. Le pass Culture est un atout formidable pour s’ouvrir à la culture et nous l’étendrons.

    Face à l’accélération de la révolution numérique et aux enjeux de la mondialisation, je veux continuer à défendre notre souveraineté culturelle, nos artistes et nos créateurs d’aujourd’hui et de demain, la langue française, nos industries culturelles et créatives, en France comme au-delà de nos frontières et bientôt dans le métavers. Je défendrai un audiovisuel fort, indépendant et pluraliste tout comme le droit à l’information, deux piliers essentiels à notre démocratie.

    Je veux continuer à préserver notre patrimoine et à le rendre encore plus accessible ; le faire dialoguer davantage avec la création contemporaine ; développer les métiers d’art, pour y accueillir aussi de nouveaux talents.

    Je veux que nous nous inscrivions pleinement dans la transition écologique et que le ministère de la Culture accompagne ses structures, ses musées, ses théâtres, ses institutions du spectacle vivant et des arts visuels, ses écoles ainsi que tous les secteurs culturels dans cette décarbonation devenue vitale.

    Pour relever ces défis majeurs, je sais pouvoir compter sur votre engagement, et sur toutes celles et tous ceux – artistes, acteurs publics et privés, monde associatif, élus, collectivités – qui voudront, comme nous, mettre en œuvre une politique culturelle ambitieuse, ouverte et responsable. Nous fédèrerons toutes les énergies, sur tout le territoire.

    Je veillerai à venir à votre rencontre dès que possible, à chacun de mes déplacements, pour mieux vous connaître, en administration centrale mais aussi en région, dans nos services déconcentrés, nos services à compétence nationale et établissements.

    Nous avons tant de choses à accomplir et à inventer ensemble.

    Rima Abdul Malak

    Ministre de la Culture

      1. Pheldge

        un indice, son premier job : directrice des programmes de Clowns sans frontières, ça ne s’invente pas …
        le reste de son parcours laisse pantois : Sciences Pipo Lyon, pas d’ENA, mais ascension rapide .
        fr.wikipedia.org/wiki/Rima_Abdul_Malak

      2. Jacques Huse de Royaumont

        En même temps, comme qui dirait, qu’est ce qu’un ministre de la culture aurait d’intéressant à dire ?

        1. Pheldge

          par exemple « je vais réduire le périmètre de mon ministère, aux seuls musées et châteaux, et je bazarde tout le reste » ?

        2. Aristarkke

          Surtout qu’on s’occupait déjà des châteaux et cathédrales nécessiteux bien avant l’avènement de ce ministère. Par exemple, sous Napoléon III, l’architecte Viollet-Le-Duc avait eu la charge de rénover/moderniser le vieux château féodal de Compiègne ou de mettre feu une flèche centrale arrière à ND de Paris, certes ravie à nos yeux parce que disparue en fumée à cause d’un mégot mal éteint…

    1. Pierre 82

      C’est du lourd.
      Je ne peux pas m’empêcher de re-re-re-partager

      Là, c’est clair: ils sont devenus tellement fainéants que je n’imagine pas une seconde que ce texte n’a pas été généré automatiquement par un robot quelconque.

      Quand j’étais président d’une chorale, on me demandait chaque année de faire un petit discours. Le chef de chœur, suite à un pari, m’avait refilé des mots que je devais y placer. Des mots de politiciens. Je me souviens qu’il fallait que ça commence par « Re-dynamiser le tissu socio-associatif, telle est notre ambition », et le tout à l’avenant. Le maire de Champignac dans ses œuvres.
      Après un moment de stupeur, puis d’attention soutenue, au bout de trente secondes, le public commençait à comprendre que c’était une blague, et ont commencé à rigoler (il est vrai que beaucoup me connaissaient). Quelques-uns ont cru néanmoins que j’étais sérieux, au point que le correspondant du canard local m’a demandé si je je faisais de la politique…

      Il existe des générateurs automatiques de langue de bois, comme celui-ci
      https://www.nota-pme.com/ldb/ldb.aspx

      1. P&C

        « Mesdames, Messieurs, les clignotants sont dans l’ensemble favorables : l’engagement sans faille qui est le nôtre inaugure un processus destiné à orienter de nouvelles propositions claires et constructives.  »

        https://www.youtube.com/watch?v=juhkN58ngs4

        Magnifique générateur. Un tel niveau de branlage de neurones, c’est beau…

        En voici un pour les soirées alcoolisées de geeks : le générateur de citations de Deepack Chopra.
        L’idée est simple : on sort une citation, tu dois dire si elle est vraie ou fausse. Si tu trompes, tu bois.
        « Experiential truth transcends intrinsic facts »
        « Perceptual reality is mirrored in the door of external reality »

  33. Francis Lacan

    Stuart Kirk vient d’être viré par la banque HSBC peu après avoir donné cette présentation dont l’essence est pourtant peu sujette controverse: https://youtu.be/bfNamRmje-s. Il énonce simplement le fait que les marchés financiers sont davantage influencés par les risques clairs et avérés que par les spéculations à long terme. Il serait interessant de retracer les coups de fil (Andrew Bailey > Noel Quinn > Nicolas Moreau ?) qui ont abouti à rappeler le délinquant à la raison. J’imagine que Stuart savait ce qu’il faisait (il a peut être provoqué sa sortie), en tout cas il m’a fait bien plaisir.

  34. Ned Kelly

    Concernant les commentaires plus haut, la responsabilité des boomers dans l’Effondrement, il y a aussi à rajouter comme principale cause de la situation dans laquelle nous sommes le systeme de retraite.
    Il emprisonne les gens dans un nombre d’annuités, impossible de vivre sa vie, de partir plus tot…
    Il joue le tous contre tous en comparant les avantages, les dates de sorties, les passe droits.
    Il empêche les gens de s’intéresser au capitalisme puisque nul besoin de fonds de pension…resultats un pays ou Melanchon fait 40% et ou l’ulTra gauche est tolérée.
    etc etc. Pour moi la retraite par répartition est avec les boomers l’autre pilier de nos malheurs.

    1. Mitch

      +1000. Ce système est malsain.

      On peut aussi y rajouter tous les systèmes étatiques tel la Sécu qui sont des puits sans fond et des pyramides de Ponzi. De toutes façons à chaque fois que l’état fout ses gros doigts quelque part c’est l’assurance que ça va planter.

      1. Higgins

        Dans le domaine des retraites, il convient d’être avant tout pragmatique. Perso, je verrai bien un socle par répartition complété par un système par capitalisation. Ça donnerait, pur imagination, par exemple disons un socle de 1000 euros/mois, somme à laquelle s’ajouterait la capitalisation effectuée. De cette manière, il y aurait bien l’expression d’une solidarité mais chacun se verrait responsabilisé pour son futur.

        1. durru

          Major, la solidarité est volontaire ou ne l’est pas. Une solidarité imposée, c’est une contradiction dans les termes.
          On peut imaginer des systèmes où l’Etat s’occupe des plus démunis, mais ça va toujours finir par devenir un gouffre à corruption (c’est le principe de l’argent des tiers dépensé pour des tiers).
          Laissons aux gens ce qu’ils ont gagné à la sueur de leur front et ça sera à eux de décider dans quelle société ils veulent vivre.
          Je radote, je sais, mais une société est civilisée seulement si elle prend soin des plus faibles de ses membres (et je pourrais re-re-raconter la découverte d’un tibia fracturé et guéri). On revient toujours aux basiques.

          1. Aristarkke

            « Laissons aux gens ce qu’ils ont gagné à la sueur de leur front et ça sera à eux de décider dans quelle société ils veulent vivre. »
            Hélas pour les raisonnables et prévoyants, il s’en trouvera toujours qui claqueront toutes leurs rentrées d’argent (imagine le choc du salarié lambda s’il recevait son salaire complet, à charge pour lui de gérer son assurance maladie, sa retraite, etc…) dans l’immédiat sans jamais rien anticiper. Dur (psychologiquement) de les envoyer paître quand les jours funestes de la vieillesse et de la dépendance se pointeront pour eux (comme pour les Autres). Perso, je verrai bien une prévoyance minimale obligatoire mais pour laquelle le salarié serait uniquement autorisé à choisir à qui verser ces fonds bloqués puisqu’en plus, je prône la concurrence. Tu vois l’horreur de ma position !
            C’est pourquoi tu auras en permanence des polytocards pleurnicheurs sur le monde trop méchant et qu’il est indispensable que l’Etat, gage de sérieux et d’impartialité en Grance comme beaucoup acceptent de le croire, mêmes exemples concrets du contraire porté devant leurs yeux. Pas de pire aveugle que celui qui ne veut pas voir, n’est-ce-pas ?

            1. durru

              Je sais bien que dans l’état actuel des choses ce que je prône n’est autre chose qu’un vœux pieux. Mais, malheureusement, tout autre cas de figure amènera la corruption en profondeur de la société. Que les individus soient plus responsables, que les liens sociaux soient rétablis, notamment ceux familiaux, et qu’on laisse aux riches le soin de choisir comment dépenser leur argent.
              Le métier de politique devra être banni pour toujours.

              1. Aristarkke

                « Le métier de politique devra être banni pour toujours. »
                Selon la Bible, Nemrod est devenu le premier homme à vouloir se faire le chef politique des hommes d’alors pour les diriger/gouverner directement. Fondateur de Babylone et de sa tour, entre autres…
                Vu l’ancienneté des faits, ton rêve risque peu d’être réalisé…

        2. Mitch

          Je disconviens respectueusement Major ;-).

          Je ne vois pas en quoi payer la retraite de mon voisin qui s’est tiré à un age indecent de surcroit est un acte de solidarité.

          Que mon voisin se demerde est le mieux que je puisse lui souhaiter. As the saying goes : ‘ God helps those who help themselves’.

          Je ne tiens personnellement pas à être à la charge de la génération de mon fils. Rien que d’y penser ça me rend malade. Ils auront déjà bien assez de soucis comme ça.

          De plus, si je veux faire acte de solidarité j’estime que c’est à moi d’en définir les termes pas à l’état de me dire ce qui est bon et ne l’est pas et de me voler 70% de ce que je produis pour acheter 75% des votes des boomers.

          Que l’état s’occupe des quelques pourcents qui sont dans le besoin, il est dans son role, mais qu’il ne me fasse pas chier pour faire acte de solidarité avec des mecs que je ne connais pas, qui voulaient m’enfermer chez moi, ou me vacciner de force et en plus en me faisant la morale (c’est dit cruement, mais c’est ce que je pense).

          Sans compter que si je n’arrive pas à la retriate vivant il n’y aura personne pour aider ma femme et mon fils et surtout pas les boomers avec lesquels j’aurai été ‘solidaire’ (je ne compte sur personne mais c’est bien les derniers sur lesquels il faut s’appuyer).

          Nb: inutile de me rappeler que tous les retraités ne dont pas fait fait de la même fibre. Merci 🙂

          1. Pheldge

            Mitch, n’oublie pas qu’on finit toujours par être le « boomer » de quelqu’un. J’espère juste pour toi, qu’il sera un peu plus indulgent à ton égard que tu ne l’es aujourd’hui … 😉

            1. Mitch

              Pour ma part, j’espère juste ne va pas leur laisser le chaos annoncé. Son indulgence ou sa bienvéillance c’est dès à présent que cela se gagne et se mérite pas dans 30 ans.

              Au train ou vont les choses, j’ai bien peur qu’ils aient toutes les raisons du monde de ne pas être particulièrement indulgent et bienveillant à notre égard et ils auront parfaitement raisons.

              Autrement si ça peut te rassurer un peu, de mon point de vu, les générations qui ont suivit ne sont guère mieux. Un peu moins pire sans doute (la barre était très haute).

            2. Aristarkke

              Jack Attali a une solution depuis pas loin de 45 ans mais personne ne veut la mettre en oeuvre. Même et surtout lui en dépit du bel exemple que cela ferait…

    2. Jacques B.

      Effectivement, la retraite par répartition est une plaie. En plus d’être un gouffre financier, elle permet de diviser les gens et de les déresponsabiliser, comme tout système socialiste. Ceux qui l’ont mise en place (en France ça date de 1939 il me semble, confirmé par le régime de Vichy en 40) ont réussi un coup de génie. Parce que pour revenir en arrière, bonjour. On peut y ajouter la sacro-sainte Sécu, quand même. Finalement, les boomers ne font que profiter du système. Car combien parmi les actifs, aujourd’hui, seraient pour supprimer la retraite par répartition et la Sécu ? (juste pour rire)
      C’est la mentalité de TOUS les Français qui est atteinte. Comme disait un blogueur, quand à vingt ans on a comme premier souci de savoir combien on touchera de retraite, y’a comme un blème.

      1. durru

        Non, non, c’est bien Vichy qui est à l’origine, 14/03/1941 (même le Wiki français en parle, c’est dire…) Et c’est la CGT qui est à la manoeuvre, déjà.
        Sacré « acquis », n’est-ce pas… Tous les socialo-cocos de ce pays sont plus que fiers de cette avancée.
        Quant aux boomers, ils sont le pur produit de ce système, ceux qui l’ont perpétué et monté au pinacle. Parmi les actifs, faut pas croire, le nombre de ceux qui ont compris qu’ils sont baisés est plus grand que vous ne le croyez…

        1. Mitch

          « Quant aux boomers, ils sont le pur produit de ce système, ceux qui l’ont perpétué et monté au pinacle »

          +1000. Et ceux qui ne veulent surtout pas en changer même si ça plante leurs enfants et leurs petit-enfants, et même s’ils savent au fond d’eux même que ce système n’est pas tenable. Le seul but est que le Ponzi tienne encore pour eux, après …

          1. Pheldge

            Mitch , à leur place, tu ferais quoi ? imagine, tu es vieux, fatigué, tu as bossé toute ta vie, et contribué à payer pour un système, dont on t’annonce la fin, et qui te laissera un RSA pour vivre, comment réagirais-tu ? aujourd’hui, tu es un sémillant quadra – j’imagine – plein d’énergie et de fougue, mais dans 30 ans, si c’est toi qui es dans cette situation, je ne suis pas sûr que tu aurais le même discours.
            Un peu d’indulgence envers ceux qui ont cru dans un système, qui semblait donner satisfaction tant qu’il y avait un rapport suffisant entre les retraités et les actifs.

            1. durru

              Voyons voir, Philou…
              1. Est-ce qu’ils ont une descendance ? Si oui, son avenir ne les intéresse pas ? Curieux, c’est pourtant le sens de la vie… Si non (faisons vite le calcul, leur nombre ne doit pas être si insignifiant que ça), comment s’attendaient-ils à ce que le rapport entre retraités et actifs reste « suffisant » ? Misaient ils sur une autre guerre ?
              2. Il y a plein de sémillants octogénaires qui ont autant d’années de retraite que de vie active. Lorsqu’ils étaient jeunes, c’est les efforts de leurs parents qui les ont nourri et permis leurs études. Puis, pendant leur vie active, ils ont un peu aidé les générations d’avant, mais bon, pas trop non plus, le karma a fait qu’il n’en restait plus beaucoup. Et maintenant, ils attendent l’aide de leur descendance (ou de celle des autres, dans bien de cas) pour finir leurs jours convenablement, mais le plus tard possible et sans efforts de leur part.
              3. Ceux qui ont bossé toute leur vie, qui sont vieux et fatigués, pour la plupart ne sont plus là – trop vieux et fatigués, justement.
              4. C’est quand même curieux que précisément ceux qui ont voté pour celui qui veut mettre les devoirs avant les droits ne veulent assumer aucun, de devoir…
              Bon, j’ai pas fini, mais j’en ai un peu marre…

              1. Pheldge

                durru, je dis simplement qu’il faut être prudent dans ses accusations, parce que, à l’époque les conditions étaient favorables à ce système, et que vu la croissance soutenue, l’espérance de vie bien plus faible qu’aujourd’hui, personne n’y trouvait à redire … et je ne pense pas que ceux qui montrent du doigt les « profiteurs » auraient réagi différemment, placés dans de telles circonstances.

                1. durru

                  Et moi je te dis qu’il n’y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir.
                  Prends déjà les points que j’ai écrits ci-dessus et essaie de répondre à la question toute simple : est-ce l’attitude normale, raisonnable, ou pas ?
                  Et si ça suffit pas pour te faire une idée, essaie d’expliquer le pourquoi du comment. Et peut-être que j’ajouterai d’autres points à la liste, pour t’aider…

                2. Mitch

                  Philou, une pyramide des ages c’est précisement un truc que l’on l’on peut anticiper sur les 30 ou 40 prochaines années sans se planter (à moins d’une guerre type 14-18 ou d’une pandémie type Peste Noire au moyen age).

                  Ca fait bien longtemps que l’on sait que ce système n’est plus viable. Dès les années 70-80 (lorsque les boomers se goinfraient autour de l’auge à cochon des 30 glorieuses 🙂 ) c’était parfaitement connu.

                  Il est aussi bon de rapeller qu’entre la génération des boomers et celle qui a précédé l’espérance de vie à fait un bond de 18 ans (dans cet ordre de grandeur). Tant mieux hein, mais pour un système batit sur la répartition ça aurait du entrainer sa redéfinition voire son arrêt total. Et bien non, et ceux qui se sont attachés toute leur vie même quand ils étaient actifs à ce Ponzi sont bien évidemment ceux qui ont le plus a y gagner. L’argument de dire : « on découvre à présent que ce système n’est pas viable, désolé on ne savait pas, soyez indulgent avec nous » n’est simplement pas recevable.

                  Cette génération ‘hit the jackpot’ dans le sens ou elle fait casquer ses enfants et ses petits enfants sans aucune pudeur (en les insultant parfois). Ce qui est aussi frappant, c’est qu’elle semble ne pas vouloir comprendre les fondements d’un système qu’elle a tant défendu car dans un système par répartition on réparti … ce qu’il y a à répartir.

                  Cette génération n’a quasi pas casqué pour ses parents qui ont vécu quasi 20 ans de moins, s’est batit un patrimoinde immobilier avec une inflation à 2 digits et des salaires indexés sur l’inflation mais cela ne suffit toujours pas.

                  Cerise sur le gateau, elle veut à présent que les pensions soient indexés sur l’inflation, parfaitement consciente de ce que cela signifie et (car cela ne suffit toujours pas) ‘en même temps’ que les actifs travailent plus. C’est juste indécent d’oser demander des trucs comme ça. Oui indécent.

                  Alors oui, il y a un problème systèmique (la retraite par répartition et de façon plus générale tous ces systèmes communistes de merde) mais ce système n’a jamais évolué de part la pression quasi exclusive de cette génération (pas les seuls je te l’accorde), et les boomers veulent le faire perdurer jusqu’au bout pour leur propre interet sans même en comprendre le sens. Dans un système collectiviste auquel ils sont tant attachés, c’est le ‘rien à foutre des enfants et des petit-enfants qui prédomine – paradoxal.

                  Pour eux, ils y ont droit car ils ont cotisé, et la solidarité est monodirectionnelle. Ce n’est rien d’autre que de la prédation. Désolé.

                  Caveat: je parle bien évidemment de génération,donc de tendance dans des immenses groupes d’individus et non pas de cas individuels. Merci

        2. Jacques B.

          @ durru : la retraite, c’est une question compliquée, du moins si on regarde le rapport que les Français entretiennent avec cette question, par exemple https:/ /www.ipsos.com/fr-fr/les-jeunes-sinquietent-pour-leur-retraite

          La Sécu, c’est plus clair : l’immense majorité des Français y sont attachés, cf par exemple https:/ /www.securite-sociale.fr/home/actualites/list-actualites/barometre-2020–les-francais-et.html

          Le problème de fond est toujours le même : l’attachement à l’État-providence, le collectivisme, le peu d’appétence général pour la liberté et la responsabilité individuelles. Et là, je doute que les jeunes Français soient moins atteints que leurs aînés (ça vote LFI assez massivement, quand même)…

          1. durru

            Ils peuvent être attachés à tout ce qu’ils veulent, lorsqu’il n’y aura plus de sous pour financer toutes ces gabegies, ils vont bien être obligés de changer leur fusil d’épaule.
            La différence, c’est que les vieux ne vont pas payer la note, contrairement aux jeunes…

    3. Nemrod

      Suis d’accord.
      Le problème est que je ne connais qu’une poignée de personnes opposées à ce système et à peine plus en imaginant un autre.
      J’aime bien faire remarquer aux gens que leur pognon, leur « sacré pognon auquel il ont droit » est perdu s’ils claquent…pour leurs proches.
      Ils n’ont jamais envisagé cette éventualité ces cons…je le vois dans leur regard surpris.
      ah ben oui voyons, mourir avant 100 ans…impensable, voyons !

  35. Ned Kelly

    Ce qu’il faut c’est une cotisation obligatoire de 8 à 10% du salaire mensuel mise sur un fonds debloquable à 60 ans ou plus tôt si circonstances.
    En intérêt composé ça fait un bon paquet.
    En plus à partir de 70 ans un minimum vieillesse pour les cigales ou les accidentés de la vie.

    La solution est simple c’est la mise en œuvre qui est quasi impossible dans un pays avec autant de fonx et d’assistés en tout genre.

    Mais tant qu’on ne sortira pas de ce système ce pays continuera sa marche forcée vers la gauche et ses idées délétères.

    1. MCA

      Achat de sa résidence principale du temps de son activité.

      Trois avantages :

      Logement occupé à prix réduit dès qu’il est payé,

      Sécurité en cas de problèmes dans l’existence,

      Revente au moment de partir en retraite pour passer en location si besoin et récupération du capital (à condition de savoir le gérer bien entendu).

      Ca me parait bcp plus sécurisé que de donner en gestion des économies à un organisme, économies que vous n’êtes pas du tout sûr(e) de retrouver avec un pouvoir d’achat suffisant au bout du compte.

      Ceci n’exclut pas de compléter par des économies quand vous aurez fini de payer votre logement bien entendu.

      L’inconvénient de cette méthode est de devoir sacrifier votre pouvoir d’achat du temps de votre jeunesse, sacrifice que certaines personnes ne sont pas prêtes à assumer.

      Ensuite elles comprennent pas ce qu’il leur arrive quand la retraite venue leurs moyens financiers se réduisent alors elles doivent affronter une santé qui se détériore ainsi qu’un coup de la vie et des loyers qui eux n’oublient pas d’augmenter.

  36. Francis Lacan

    Les intérêts composés c’est une illusion nostalgique. Les rendements nets se sont effondrés il y a trois décennies et ne sont pas prêts de se relever. Les nouvelles générations devront épargner le même pourcentage que celui de leur vie inactive rapporté à leur vie adulte, soit autour de 50% s’ils souhaitent préserver leur pouvoir d’achat.

    1. Pierre 82

      La réalité, c’est que si on veut un système pérenne pour que tous puissent vivre confortablement pendant 25 ans après sa mise à la retraite, ne cherchez pas trop longtemps: ça n’existe pas.
      Ou alors que vous avez généré beaucoup d’argent pendant votre vie active et que vous l’avez bien géré. Ce ne sera plus possible pour tout le monde.

      1. MCA

        Je ne me fais aucune illusion, ceux qui auront fait des efforts dans leur vie pour parvenir à qq chose, auront bien géré leurs avoirs et se retrouveront donc avec certains moyens au moment de leur retraite seront rackettés au nom de la solidarité nationale.

        Ca a tjs marché comme ça et je ne vois pas pourquoi ça changerait.

        D’ailleurs ce principe existe également du temps de l’activité, ceux qui font l’effort de s’en sortir par les études, le travail, la volonté de progresser, le travail à deux dans le couple engraissent toute une catégorie qui préfère se la couler douce en attendant que ça tombe tout rôti du ciel.

        Les politiques ont ensuite beau jeu d’imposer cette redistribution d’autant plus qu’elle ne sort pas de leurs poches et que ça contribue à leur réélection.

        1. durru

          « Ca a tjs marché comme ça »
          Ahem… Le monde n’a pas commencé en 1940, voire 1941. Faut arrêter les délires.
          Pour ce qui est du travail et/ou se la couler douce, c’est un peu pareil. Le communisme européen, avenir indépassable de l’humanité, n’y est plus. Faudrait se demander pourquoi.
          La vérité d’aujourd’hui n’est pas forcément celle de demain.

          1. MCA

            Sûr que si tu remontes à Jules César le système devait être différent, je me cantonne à l’époque dans laquelle nous vivons actuellement.

            Je suis né dans ce système comme la plupart des gens ici présents et c’est de ce système dont je parle.

            1. durru

              « Si tu ne sais pas où tu vas, regarde d’où tu viens ».
              Pas besoin de remonter à Jules César, il n’y avait pas de retraite par répartition avant le décret de Pétain en 1941. Bref…

              1. Aristarkke

                Pétain a eu recours à ce tour de passe-passe magique pour faire main basse sur les fonds de la multitude des caisses sociales qui payaient des retraites par capitalisation (cette méthode était bien antérieure à WWII) afin de payer le tribut mensuel de l’Occupation aux Nazis…
                Il fallait bien inventer un miroir aux alouettes pour que cela passe crème et il faut reconnaître le génie, soit-il mauvais, d’avoir inventé un pareil Ponzi mirifique (un pléonasme, d’accord) en proposant d’étendre le système à tous les Grançais, ce qui n’a pas marché immédiatement avec les TI et PL d’alors mais qui a été réglé une dizaine d’années après.
                E. Verhaeghe, dans son précédent blog, avait consacré de très nombreux articles fouillés sur toute la genèse de la SS (blog : jusqu’à maintenant, tout va bien). S’il est encore accessible, fouillez-y et vous ne serez pas déçu(e).

                1. Aristarkke

                  Devinez pourquoi un pareil bouzin étatique a trouvé grâce aux yeux des communistes du CNR, le bidule qui aurait soit-disant inventé un système aussi miraculeux comme le croient béatement beaucoup de gens…
                  Mais qui n’ont pas oublié de créer rapido les « systèmes spéciaux » de retraite (moins notoirement de santé aussi) quand le minimum étatique était en dessous de ce que ces honorables corporations avaient obtenu antérieurement…

                2. Higgins

                  Frais d’occupation que Vichy a payé rubis sur l’ongle jusqu’à la Libération. Ils se montaient, suivant les périodes, entre 200 et 400 millions de franc par jour. Les allemands, qui s’en servaient comme moyen de coercition (d’où la variabilité de la somme), n’en ont dépensé que la moitié.

  37. Roanna

    Avec 10% du salaire mensuel revient à dire qu’au bout de 40 ans de cotisations vous aurez cotisé 10% du total de vos salaires dit autrement cela revient à avoir à partir de la retraite 4 ans de retraite équivalente à un salaire antérieur ou 8 ans avec une retraite divisée par 2 ou 16 ans avec une retraite divisée par 4 etc.
    Et cela en admettant que vos versement pendant toute la période aient été correctement reévalués en fonction de l’inflation mais la vraie pas celle bidonnée par les politicards.

    Ce qui donne à peu près cela: départ à la retrate avec un salaire de 4000€
    Vous pourriez toucher 4000€ pendant 4 ans, 8 ans avec 2000€ 16 ans avec 1000€ et 32 ans avec 500€, c’est ça la réalité si vous ne touchiez que ce que vous avez versé.

    Or les gens qui partent actuellement à la retraite touchent légèrement moins que ce qu’ils avaient en salaire (entre 20 et 30%, j’ai pas les chiffres) ce qui revient à dire que hors argent fraichement imprimé , donc endettement de la nation, et la part de ceux qui sont précocement partis au paradis il n’y a pas grand chose.

    A vous de voir si vous accepteriez aussi facilement de passer de 4000 à 500 du jour au lendemain en plus il ne faudrait pas vouloir être admis en EHPAD à 2000/mois.

    Finalement c’est pas si facile qu’il n’y parait et que vous le pensez.

    Par contre un investissement en or pour ceux ayant commencé à travailler dans les années 70 aurait été plus que profitable, pas certain qu’il en soit de même dans les années à venir ou mieux encore qui sait.

    L’or pendant cette période est passée de 35$ à environ 1900$ soit un rapport de 54. J’ai commencé à bosser avec environ 1500 FR (très mal payé puisque 3 ans après j’étais à 3500) et à l’époque économiser 10% aurait été égal à 1800 sur un an, le tout ramené à 2022 ferait:
    1800*54/6,5=448€ rien que pour la 1ère année soit environ 45€ de retraite par mois rien que pour la 1ère année.

    Autant dire qu’avec l’or je m’en serais tiré mais pas avec du papier, même réevalué.

    1. Hari Seldon

      Si vous vous basez sur un salaire net de 4000, il faut compter que votre salaire complet (ce que paie votre employeur) est de presque 10000. Donc vos chiffres calculés doivent être multipliés par un facteur de 2.5 environ.

      1. Roanna

        10000??? Faut pas exagérer non plus. Le double est probablement déjà la marge haute mais ici il y a certainement des gens qui pourront corriger.

        En plus l’intégralité ne va pas à la retraite loin de là.

        1. durru

          Le truc, c’est que les 10k sont une bonne estimation pour aujourd’hui, mais ça ne correspond pas, mais alors pas du tout, à la situation dans les années ’70.

          1. Aristarkke

            Dans les années 70, au moins en 1972, le salarié dans l’industrie (mon premier boulot d’été ) cotisait à hauteur de 9,9% du brut pour le total SS maladie, SS vieillesse, Ret Compl et Chômage, cotisation alors totalement ridicule en pourcentage…
            Pour l’entreprise, cela devait se situer à un peu plus du double…

        2. Hari Seldon

          Je sais qu’on a appris aux employés que les « charges patronales » n’étaient pas du salaire, et que par conséquent on ne retient que la différence brut/net comme charges. Mais ma définition de rémunération est simple : ce que coûte une personne à une entreprise. Et, dans le cadre de cette définition, ce qui sort de la caisse de l’employeur est supérieur au double de ce qui arrive dans la poche de l’employé.

          1. Roanna

            J’ai d’ailleurs jamais compris pourquoi la feuille de paie du salarié ne mentionnait pas de la base de calcul de ce que l’employeur déboursait.
            Le poids des chiffres, le choc de la réalité.

            1. durru

              Sainte naïveté ! Jamais compris ? C’est pourtant évident, c’est pour cacher le poids réel qui pèse sur les affreux patrons.

              1. Higgins

                Cette anormale cécité a été complexifiée il y a deux ou trois ans d’ailleurs pour que le salarié n’y comprenne goûte.

                1. durru

                  Modification qui, sans rire, a donné comme nom officiel de la nouvelle production « bulletin de paie clarifié ».
                  Une chose est désormais claire, plus personne ne peut le comprendre.

          2. Aristarkke

            Et cela peut être très sensiblement au dessus du double si les cotisations « accidents du travail » sont bien plus élevées que la base minimale, cas du secteur du bâtiment entre autres.

            1. Hari Seldon

              Exact, ou quand il y a des horaires non classiques aussi.
              Bien avant le magnifique plan 1 jeune 1 problème, on a eu le plan 1 employé 1 fonctionnaire 😀

            2. Higgins

              A ce que j’en sais, les cotisations en question dépendent du nombre d’accidents du travail enregistré. Plus l’entreprise connaît d’accident, plus elle paye ceci afin de l’inciter à la vertu. Pourquoi pas mais dans la réalité, l’impact de cette mesure est-il important ?

              1. Aristarkke

                En base minimale, c’est déjà plus fort à cause du risque potentiel, y compris de mort. Le compagnon qui tombe d’un échafaudage, ce n’est malheureusement pas qu’une hypothèse, statistiquement…

    2. Aristarkke

      La retraite par capitalisation sous entend que vous utilisez le capital constitué comme base d’achat d’une rente. Convenablement placé, ce capital s’étoffe de lui-même. Comment croyez-vous que tiennent le choc les assureurs-vie?
      Mais cela sous entend que l’Etat ne soit pas le gérant, le contrôleur tout au plus.
      Et qu’il ne chamboule pas la législation, surtout fiscale, chaque année où presque.
      Cette solution a au moins le mérite d’être moins sensible au rapport cotisants/bénéficiaires que la répartition.
      Elle a l’inconvénient qu’elle est moins à base de solutions toutes faites et oblige donc à se préoccuper davantage du futur, corollaire d’une plus grande liberté. Mais les solutions abonderaient rapidement si ce système était mis en place.

      1. Roanna

        Il est impossible de savoir pour le lambda x comment est géré l’argent par les assurances vie. Entre les astuces du gouv et les ficelles de présentation des bilans il doit effectivement y avoir un choc.
        Les frais de gestion (personnel, immobilisations…)faut bien les soustraire à quelqu’un.
        Tant que les taux baissaient c’était favorable aux obligations déjà émises, les rendements chutaient moins vite que la valeur des obligations montait (les assureurs étaient donc gagnants sans même être de bons gestionnaires).Il y aurait eu des pangolains à la place le résultat aurait été tout aussi positif. Maintenant que les taux montent c’est le procssus inverse, on va voir si le pangolin moyen s’en sortira aussi bien d’autant plus que la bourse baisse en //. Où placer les liquidités?

        « Convenablement placé, ce capital s’étoffe de lui-même. » c’est ce que j’appelais « correctement reévalués en fonction de l’inflation » mais cela ne va guère au delà de l’inflation INSEE soit encore et toujours moins que l’inflation REELLE.

        1. durru

          Vous partez du principe qu’il n’y a pas d’amélioration de la situation économique.
          Pourtant, ça a été une constante dans l’évolution de l’humanité, l’amélioration des conditions de vie. Sur le long terme et de façon globale (je connais les loustics qui auront envie de se pointer avec moult exemples de désastres, même au niveau d’une civilisation toute entière).
          D’ailleurs, personne ne ferait fortune si les investissements n’apportaient pas…

          1. Roanna

            La situation économique est de plus en plus mauvaise contrairement à ce que vous pensez. Le problème c’est simplement que vous ne vous en rendez pas compte. Bien heureux les simples…

            Si à moi tout seul j’étais un état je pourrais cacher pendant un certain temps le fait de dépenser plus que mes rentrées ne m’autorisent en faisant tourner mon imprimante mais au bout d’un moment ça finirait par se voir.
            Avec un peu de chance je pourrais le transmettre à la génération suivante.
            Effectivement j’aurai bénéficié d’une amélioration indue.

            Pour les nations c’est exactement pareil mais en beaucoup plus viscieux. Endetter les générations futures à notre profit c’est ce que vous appelez « améliorer la situation écononomique »?
            Endettement excessif à tous les étages à payer par les générations suivantes, c’est une sorte d’égoïsme sans vergogne.
            Chacun voit midi à sa porte surtout s’il n’a pas de descendants.

            Mais le sujet est si vaste qu’il faudrait des pages et des pages.

            1. durru

              Ahem… Les Chinois qui mouraient de faim, au sens propre, il y a 50 ans à peine, et qui ont aujourd’hui une classe moyenne de la taille de l’UE, c’est quoi, sinon de l’amélioration ?
              Qui vous dit que je me fais des illusions sur la situation en France ? Je ne crois pas avoir laissé cette impression à travers mes commentaires.
              Seulement, j’évite de prendre le cas de la France comme une référence. Même pour le monde occidental, en déclin indiscutable, la France fait tache…
              Pour revenir à notre sujet, quelqu’un qui aurait investi dans des activités qui rémunèrent bien (par exemple de la façon que C. Gave conseille) a toutes les chances d’avoir bien plus que le résultat de votre calcul. Pas en France, hein…

                1. durru

                  Pour l’instant, la France n’est pas l’URSS (mais ça peut venir, rien n’est encore perdu).
                  Vous pouvez donc choisir librement d’investir vos économies ailleurs que dans l’économie française.
                  Je ne comprends pas ce que vous ne comprenez pas…

            2. Higgins

              La situation économique de ce pays ne va pas en s’arrangeant. Grâce aux purges qui nous dirigent, la destruction du capital accumulé bat son plein. On peut s’en apercevoir à travers de multiples petites choses qui vont de l’entretien des voieries, de plus en plus mal fait, aux graves problèmes d’équipements des forces armées mais il y a plein d’autres choses. Comme en cas de défaite militaire totale, nos dirigeants passent leur temps à nous rassurer en indiquant, de manière très dissimulée (l’argent magique) que nous nous replions sur des positions préparées à l’avance… Ce billet de MT le dit mieux que moi : https:/ /maximetandonnet.wordpress.com/2022/05/27/le-poison-de-largent-magique/

  38. Higgins

    HS mais je crois utile de lire ce très bon et beau texte publié sur le site de l’IDL : https:/ /institutdeslibertes.org/sommes-nous-seuls-face-a-nous-memes/

Laisser un commentaire