Débordements au stade de France et rodéos sauvages : le délitement français accélère

Rien de tel qu’un bon match de foot international pour ruiner un peu plus la réputation de la France à l’étranger : alors que le Stade de France accueillait samedi soir la finale de la Ligue des champions opposant Liverpool au Real Madrid, tout s’est déroulé à peu près comme on pouvait l’imaginer compte-tenu du contexte, c’est-à-dire très mal.

Nous sommes en France et un événement sportif majeur ne peut se dérouler sans les inévitables débordements et les petits-à-côtés qui, sans eux, feraient oublier cette ambiance si particulière de la région parisienne qui donnent au pays sa réputation mondiale.

Sans surprise, la rencontre footballistique s’était d’emblée placée sous les meilleurs auspices puisque la RATP avait lancé un mouvement social perturbant notoirement la circulation des lignes A et B du RER, et ce alors que nombreux supporters britanniques et espagnols tentaient de rejoindre le Stade de France.

Toujours sans surprise, ces masses de supporters ont été assez mal gérées aux abords du stade et ont mis parfois plusieurs heures à passer les systèmes de sécurité apparemment mal taillés pour une rencontre qui attendait autour de 70.000 personnes.

Encore sans surprise, l’événement a naturellement attiré à lui toute la faune locale la plus festive qui s’est empressée d’ajouter son grain de sel créatif et espiègle à l’ambiance déjà survoltée. Les journalistes sur place, notamment étrangers, n’ont pas manqué de noter l’intéressante intervention de ces groupes de jeunes que la presse française s’est empressée de qualifier de « riverains » et qui ont apparemment organisé des séances de délestage amical des supporters venus là.

La surprise n’a toujours pas été totale lorsque ces mêmes « riverains » se sont introduits de force et par douzaines dans le stade, générant mouvements de foules et un léger agacement de la part des supporters et des familles venues assister au match dans des conditions à l’optimalité bousculée. Cette surprise n’a pas été plus présente lorsqu’enfin, une fois les esprits échauffés par ces débordements, les forces de police ont chargé, finement cornaquées par une préfecture connue et reconnue pour sa maîtrise des manifestations depuis les cinq dernières années.

Et c’est donc toujours sans la moindre surprise qu’on peut déclarer un véritable succès total sur les plans sportif, événementiel, sécuritaire et politique.

Grâce au professionnalisme et à l’organisation taillée au cordeau de nos élites parisiennes, grâce à l’ambiance si spéciale qui règne à présent en banlieue parisienne avec ou sans match de foot, grâce au commandement précis des forces de l’ordre par une préfecture à la pointe de l’événement, la France vient une fois encore et de façon éclatante de démontrer toute sa maîtrise.

Elle offre d’ailleurs ainsi une excellente idée de ce que donneront dans deux ans les Jeux Olympiques, s’ils ont bien lieu, qui seront organisés par les mêmes équipes, au même endroit : la recette semble prometteuse qui alliera des infrastructures au taquet avec une population locale acquise et préparée à l’événement, gourmande des opportunités qu’offriront des millions de touristes venus pour profiter des idées géniales de la Mairie et de la Préfecture de police de Paris.

Au passage, on appréciera à sa juste valeur les explications fournies par les autorités responsables.

Pour elles et le Darmanain en tête, les soucis auraient été provoqués par des supporters britanniques venus en masse pour soutenir Liverpool, et ce même si les images peinent à illustrer ces masses de hooligans roux et imbibés de bière tiède aux abords du stade, au contraire de nombreux autochtones Dionysiens effervescents agglutinés aux grilles et développant leurs capacités d’escalade créative.

Ces explications farfelues, ces pieux mensonges et cette vision particulièrement romancée de ce qui s’est passé sur place n’ont rien d’anodin.

Ils participent clairement de la déliquescence de l’État français qui devient ainsi chaque jour plus visible, et de l’absence de toute volonté de vraiment corriger le problème : comme ces colonnes le mentionnaient dans un précédent billet, il n’y a plus en France aucun courage pour affronter la réalité, et mettre fin aux situations catastrophiques qui se renouvellent donc avec une insistance croissante.

C’est fondamentalement le même discours, le même déni de la réalité, le même refus de poser les bons diagnostics qu’on retrouve derrière l’absence de tout courage pour traiter d’autres problèmes, depuis les tirs de mortiers dans les quartiers émotifs, en passant par l’effondrement culturel et éducatif des jeunes générations actuelles, jusqu’aux rodéos sauvages répétitifs.

Il n’est qu’à voir les récentes saillies d’égarées boboïdes concernant ces dernières pratiques pour comprendre l’ampleur du problème.

Même lorsque des enfants ou des adultes sont renversés, blessés ou tués lors de ces pratiques dangereuses et interdites, il est d’abord question d’en minimiser les dangers en les comparant avec le skateboard (ben tiens), d’excuser et de trouver un semblant de culture à cette Bike Life dont l’expression dans un cadre normé dans un espace adapté semble absolument impossible. Mieux encore : ce seraient les forces de l’ordre qui seraient responsables des accidents que ces rodéos provoquent assez régulièrement…

En pratique et exactement comme pour tout le reste, on a abandonné toute velléité de remettre réellement de l’ordre des ces pans de société française qui dérivent maintenant de plus en plus vite à l’écart du reste du pays. Il n’est pas plus question de renvoyer vigoureusement ces rodéos à leur marginalité qu’il ne serait question de remettre réellement l’enseignement des bases de français et de mathématique dans les classes de primaire, tout comme il n’est plus question de faire régner l’ordre et d’abaisser significativement la criminalité et les trafics de tous ordres dans ces quartiers émotifs. Le #PasDeVague est érigé en modèle indépassable, et on essaie simplement de faire passer chaque exaction, chaque dérive scandaleuse comme une occurrence rare et sans conséquence.

Le problème est qu’à présent, ces occurrences sont si nombreuses, si visibles, si répétitives et si graves que tout le monde se rend compte de l’imposture, y compris à l’étranger. Le manque de courage et de détermination dans les actes (et non dans les paroles, toujours bon marché) commence à se payer visiblement.

L’étape suivante sera atteinte lorsque les élites elles-mêmes ne pourront plus échapper aux conséquences de leur couardise. On s’en approche chaque jour.

J'accepte les BTC, ETH et BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8
 

Commentaires306

  1. Higgins

    HS mais le Léviathan continue de tisser sa toile : https:/ /www.arcadi.fr/taxe-fonciere-une-mauvaise-nouvelle-tombe-pour-tous-les-proprietaires-francais-17044/

  2. dec

    Belle bande d’Amenteurs !

    Jeter l’éponge face à la litanie de mensonges proférés par nos hommes politiques, relayés par nos médias non-questionneurs, pour le moins, est un appel qui a séduit ou soulagé un grand nombre.
    Comment résister ? Avant le mensonge existait bien entendu, il fallait le déceler. Aujourd’hui c’est le réel, le vrai qu’il faut saisir quand il passe… Pourquoi le pays, le continent de l’information, des lumières a lâchement laissé prospérer ce nuage de toutes les sortes de mensonges sans bronca !?

    La réponse est simple et tient dans la force du maintien de l’Ordre. Ne manque pas de moyens un Etat qui prélève 45% d’un PIB, lui-même artificiellement gonflé par sa part publique qui reprend comme création de valeur toute embauche ou dépense salariale d’employés…de l’Etat. Et cette puissance sert avant tout ses serviteurs, politiques en tête. D’abord par la quantité, ensuite par l’irresponsabilité qui ne sanctionne pas les fautes, les échecs et les malversations. Oui aucune sanction ou si peu. Régulièrement on découvre des hauts fonctionnaires faisant leur 35 heures hebdomadaire dans des taxis, vu les notes présentées, déjeunant équivalent repas 7 à 8 fois par jour, week end compris. Quel dévouement à la cause publique. Et ils sont libres de tout dire, tout nier. Leurs résultats sont sur la table :
    Un écroulement de la position de la France sur tous les sujets. Educatifs, sécuritaires, économiques, civilisationnels, patrimoniaux, etc… Leur réponse est toujours digne de ces amateurs en tout sauf en maintien en poste. Créer une commission de transformation régénératrice du climat objectif 2113, lancer un observatoire du sexe des mélanges cognitifs des minorités inexistentielles et autres dérivatifs. Pourquoi se maintiennent-ils ? Comment ?

    Simplement parce qu’est surpuissant l’écœurement qu’ils ont produit dans une société désabusée, mâtiné de savants renoncements auprès d’intérêts communautaristes organisés qui, dans une « paix armée », font prospérer la relation hôte-parasite. Parce l’humain a de bas instincts aussi. Et que la politique prouve que ceux-ci ne nuisent pas aux carrières. Tolérables autrefois parce qu’un corpus de sentiments élevés faisait contrepoids, abjects aujourd’hui parce qu’essence des engagements politiques. Personne ne pourra publiquement questionner ces hommes et femmes. Le bénéfice du doute leur est acquis, leur communication quasi-publicitaire n’aura pas de contradicteurs disposant d’une audience. Et la galère vogue. Comme le Titanic, tout est bien rangé classé, organisé et chacun s’habitue à sa place. Quelques-uns savent que le charbon embarqué pour garder son erre brûle depuis longtemps, avant même l’appareillage de Southampton. L’infrastructure est fragilisée certes mais le soleil brille pour la première classe, et l’air marin est offert aux autres… Les icebergs n’existent pas, c’est certain ! « Tout dure depuis si longtemps…plus longtemps que mon temps en politique assurément » pensent nos amenteurs. A raison jusqu’à maintenant, non ?

    Pour la pérennité du système on a écouté Malraux « le XXIème siècle sera spirituel ou ne sera pas », donc toute spiritualité est étouffée et le bon matérialisme encouragé. On tolère des élucubrations inoffensives pour le statut de nos dirigeants et les plaisirs rapides sont entretenus. Le football est un parfait exemple. Dans le spectacle, le rêve d’argent, la peoplisation autour…et pourtant c’est peut-être ironiquement l’étincelle qui va mettre le feu.

    Le ministre de l’Intérieur, G Darmanin, dans une habitude propre à l’ensemble de la classe qui profite au mieux de notre pays, enfile les mensonges. Rien de nouveau et tout devrait passer comme un songe. Sauf qu’ici il s’agit de Football ! Cà devient sérieux, attention. L’affaire ne pourra pas être étouffée par les médias comme d’usage.
    M Darmanin a voulu préserver son avenir et ses ambitions certainement bien plus hautes que ses capacités ; il n’est pas le premier et le gros de la classe politique vit pareillement. Il sait le pouvoir grandissant de l’origine de son grand-père pour ajouter les masses électorales suffisantes. Donc pas question de blâmer son futur, les supporters anglais ne votent pas eux. Mais si mentir est sans conséquence pour nos ministres, pas sur le sacré football. Le risque existe. Qui sait si l’amateurisme largement démontré par les résultats médiocres de nos dirigeants, et Darmanin responsable des cultes, de la sécurité et des sanctions pénitentiaires est très bien placé à ce niveau, n’allait pas lasser.
    Les médias seront présents pour accuser l’extrême droite, les russes, Poutine, les racistes, les fascistes, les « suspects usuels ». Absents pour exposer et ridiculiser les mensonges du Ministre et de ses portevoix…

    Tout ministre nommé devrait publiquement indiquer sa feuille de route détaillée avec objectifs chiffrés et délais. A posteriori quasiment aucun à ce jour et depuis 40 ans n’a brillé dans ses résultats. Mais vu qu’ils ne promettent que de beaux élans, personne n’est officiellement déçu…

    Dans un monde parfait ces amenteurs seraient punis, exclus, ostracisés et par le Peuple dressé dans ses droits et devoirs, chassés. En réalité seul l’iceberg va faire le travail et advienne ce que pourra. Combien s’en tireront sans soucis ? Beaucoup, qu’ils ne s’inquiètent pas trop.

  3. Lagom

    Je crois que c’est un certain Brice Couturier qui vient de faire tomber la faute du merdier au SDF sur les russes, peut-être même sur Poutine lui-même en personne personnellement. Ce qui se passe en oxydent est absolument fabuleux.

  4. Lagom

    Dans le même genre de menteur compulsif comme le premier macronard venu, on a un beau spécimen outre Atlantique, Janet Yellen, qui a découvert hier que oh mon dieu il y a de l’inflation et probablement causée par les mesures qu’elle a elle-même prises. Y a pas a dire, ils sont formidables b

      1. Deres

        L’INSEE a attendu bien gentiment le passage des élections présidentielles pour annoncer que finalement, il y eu baisse du PIB au premier trimestre … malgré une forte correction aussi pour le dernier trimestre de l’année passé donc double peine … La baisse de PIB au deuxième trimestre donc la récession ne sera donc déclaré qu’après les élections législatives. Tout va bine. D’ici là, on doit remercier le président pour ses résultats économiques exceptionnels …

    1. Mitch

      Ce gars là est un crétin sans nom, c’est affligeant. Non seulement il y aura une recession mais elle est même souhaitable si elle est contrôlée (mais avec ces clowns rien n’est moins sur). Ce que FED va faire c’est de relever ses taux de façon graduelle, et c’est ce que la BCE fera sans doute aussi. Dans le même temps la planche a billet devra moins tourner, ce qui créera une récession pour l’année 2022 et devrait calmer l’inflation. C’est le plan, et toute la finesse sera de jouer avec les taux pur que la recession ai une vertu curative.

      1. Aristarkke

        Mais comme emprunter va devenir plus onéreux, relèvements d’impôts et de taxes nous attendront bien vite, d’où récession puisque l’État grançais n’a plus aucune autre réserve pour amortir…
        Attendons le 13 ou le 14 juin…

        1. Deres

          Avec plus de 100% de dettes, si le taux d’intérêt est supérieur à la croissance, la dette rapporté au PIB croit spontanément même si on n’en ajoute pas … Ces dernières années, ils ont bénéficié de l’inverse sans rien faire avec les taux d’intérêt quasi nul. Même avec un déficit, une faible croissance suffisait à faire baisser la dette. Cela va piquer vu qu’en plus on va se taper une bonne récession. La dette va exploser sachnat que même eux dans leur mensonge ne la voit pas baisser avant 2027 …

          1. Pheldge

            le 20 juin, c’est d’abord et avant tout, 7 jours avant une date qui compte, et que j’espère ni toi, ni ton comparse oléronais n’aurez l’idée d’oublier … 😉

            1. Aristarkke

              Fêter ton avancement vers le naufrage, sérieusement ???
              Dans le genre : jusqu’ici, c’est encore bon!
              Déjà que tu fais eau de moins en moins discrètement…
              Je préfère m’abstenir, vraiment.
              Mais tes autres relations ne sont pas obligées de suivre cette voie.

  5. Higgins

    HS mais regardez le scénario choisi : https:/ /www.fdesouche.com/2022/06/01/salon-de-provence-quand-les-eleves-officiers-se-forment-sur-un-scenario-imaginant-la-partition-de-la-france-entre-chretiens-et-musulmans/

  6. Deres

    Dans les accusations bien entendu à moitié ignoré par notre presse, il y aurait des vols de billets commis par ceux la même qui étaient censés les vérifier aux premières grilles. Les vérificateurs disaient aux supporteurs anglais que leurs billets étaient faux et les confisquait, en sachant que cela s’était déjà produit à un autre match. Les billets étaient surement revendu à la sauvette dans la foulée. Cela monterait bien comment le pays est gangréné de l’intérieur. D’ailleurs, ceux qui ont réussi à frauder sans billets ne se gênent pas pour s’en vanter sur les réseaux sociaux. Et ils considèrent que c’est de la justice sociale d’arriver à frauder le système puisque tout doit être gratuit. Pour eux, ce qui est immoral, c’est que els billets soient payants !!! Cela montre bien le niveau moral d’indécence auquel est arrivé notre société. Voler et resquiller est vu comme une forme d’héroïsme par la jeunesse.

      1. Mitch

        Ce mec là est une ordure. Une vrai et belle ordure. Bien dans la mouvance du Macronisme: arriviste, sans foi ni loi, menteur, parasite dans l’âme, aucune culture, … il coche toutes les cases.

    1. Mitch

      C’est effectivement ce qui semble s’être produit.

      A écouter. Ca en dit long …

      rmcsport.bfmtv.com/football/ligue-des-champions/chaos-au-stade-de-france-le-real-madrid-demande-a-son-tour-des-comptes-a-l-uefa-et-aux-autorites-francaises_AV-202206030287.html

    2. Mitch

      « Voler et resquiller est vu comme une forme d’héroïsme par la jeunesse. »

      Ouai enfin, une certaine jeunesse on va dire. Mon fiston de 16 ans bosse bien à l’école, il est sérieux, il a un projet de vie, il est suivit par sa famille, … bref il ne se reconnait pas dans cette racaille. Je tend à penser (enfin j’espère) que mon fiston n’est pas le seul.

      1. Deres

        Non, mais ce n’est pas ce qu’enseigne la société française. Il n’y a qu’à voir les parasites qui sont encensés tous les soirs dans l' »émission de référence » avec Hanouna.

  7. breizh

    j’ai aussi entendu qu’à la sortie du match il y avait des traquenards où les supporters (anglais) se faisaient dépouiller sous les yeux d’une police qui ne réagissait pas… quelqu’un confirme ?

Laisser un commentaire