Ces élites détestées qui nous préparent sciemment un hiver misérable

Difficile sort que celui de l’élite mondiale : bien qu’imbue du savoir et de la connaissance universelle qui lui assure des prises de décisions sans faille et la maîtrise du futur, il semble qu’elle ne soit plus exactement regardée avec les mêmes faveurs dont elle bénéficiait encore il y a quelques années. Tout se passe comme si les dirigeants des pays occidentaux n’avaient plus les bonnes grâces des peuples qui les ont, dit-on, votés à leur place actuelle…

C’est ainsi qu’à force de tensions sociales de plus en plus fortes, générées par des problèmes économiques majeurs eux-mêmes résultants de choix plus ou moins malins opérés pendant les deux années passées à tenter d’aplatir des courbes sans grand succès, certains gouvernements ont été proprement démissionnés : en Italie, Draghi va partir et les sondages relatifs aux prochaines élections indiquent clairement que la tendance politique globale d’alors – sociale-démocrate – va être remplacée par une autre tendance, nettement plus conservatrice.

En Bulgarie, le passage à un gouvernement pro-européen n’a finalement pas su convaincre la population dont les députés ont récemment voté une motion de censure à son encontre, renvoyant l’actuel premier ministre à ses pénates, alors qu’une coalition conservatrice pourrait probablement l’emporter dans les prochains mois.

Est-il utile de revenir sur le sort presqu’amusant de Boris Johnson qui, malgré ou à cause de son traitement de la crise sanitaire, attend maintenant son prochain remplacement ?

En France, on le sait, Macron, bien que réélu essentiellement parce que placé face à une adversaire en carton, n’a pas obtenu la majorité et se débat donc avec un parlement qui ne pourra plus obéir au doigt et à l’oeil.

Pire encore : amoindri à l’intérieur, l’actuel Président français n’est plus guère considéré à l’extérieur où, par exemple, il se fait balader par les chefs d’État ou de gouvernement qui daignent le recevoir. C’est le cas notamment en Algérie qui, malgré les gesticulations de Macron, a préféré vendre son gaz à l’Italie sans rien accorder de palpable aux Français dont la délégation s’était pourtant déplacée nombreuse.

Certains trouveront sans doute cette déroute française, malgré l’aplaventrisme dont a fait preuve le Président français, comme une résultante logique des partenariats algériens déjà tissés avec d’autres pays que la France (est-il utile de rappeler que leur premier fournisseur d’armes est la Russie ?)…

Aux États-Unis, le conservatisme (ou le populisme, selon le prisme d’analyse) semble là encore avoir le vent en poupe : Joe Biden, forme de vie de moins en moins définie mais officiellement toujours Président, ne parvient plus à déclencher qu’une gêne croissante même chez les Démocrates qui commencent à comprendre que les prochaines élections de mi-mandat ne leur seront guère favorables. De façon diamétralement opposée, on ne pourra que noter le succès marqué de Donald Trump dans ses investitures dont une écrasante majorité a reçu l’assentiment des électeurs Républicains.

Au Canada, les sondages sur la popularité du Premier Ministre ne parviennent pas à camoufler l’agacement de plus en plus clair des Canadiens pour Trudeau : détesté de moins en moins cordialement, le pauvret est régulièrement interpellé et hué dans ses rares apparitions en public.

Aux Pays-Bas et malgré le silence compact des médias internationaux, la grogne des fermiers continue et malgré les exhortations de Mark Rutte, leur premier ministre, ils semblent s’opposer assez vocalement à ses projets de famine à long terme et de réduction de la production tous azimuts à plus court terme. On se demande bien pourquoi.

En Pologne, le gouvernement doit maintenant composer avec des jeunes décidément moins acquis aux causes européennes : certains ne veulent pas que le pays soit sacrifié aux intérêts (de moins en moins clairs) de l’Ukraine. Comme en témoigne l’apparition d’une tendance “StopUkrainizacjiPolski”, et ce même pour la Pologne qui est traditionnellement moins mondialiste, les récents projets géopolitiques très favorables à l’Ukraine ont entraîné une petite poussée d’urticaire pour la population à commencer par ces jeunes dont une partie est maintenant clairement opposée aux velléités du gouvernement de s’enfoncer un peu plus dans une coopération complète avec le régime de Kiev. Cela se traduit par des papiers dans la presse qu’on n’aurait probablement jamais lu il y a encore quelques mois de cela…

Pour un pays traditionnellement très anti-Russe, ce genre de changement visible indique une tendance de fond qu’il devient difficile de simplement écarter.

De façon très éclairante et à l’opposé de ces éléments, rappelons que le premier ministre Hongrois, Viktor Orban, a été réélu avec une majorité claire.

En bref, l’élite occidentale actuelle semble avoir un mal croissant à déclencher le moindre enthousiasme dans sa population.

Les citoyens montrent des signes clairs d’agacement surtout lorsque se multiplient les agendas délirants qu’elle fait passer avant les besoins de ces populations. Il est certes évident que les idées sont encore confuses chez l’électeur occidental moyen qui découvre, très progressivement, que les avanies qu’il a subies ces dernières années ont été entièrement architecturées et sinon voulues, au moins empirées ou déclenchées par les conduites imbéciles et obstinées de ces élites et de leurs grands objectifs mondialistes.

Il faut dire qu’est subitement devenu très visible le lien entre les décisions politiques calamiteuses prises ces 10 dernières années – favorisant les énergies renouvelables ingérables et donc le gaz – ainsi que ces dernières semaines – boycott et sanctions multiples – et l’explosion des prix de l’énergie, à la pompe ou au compteur, et qui promet un hiver particulièrement désagréable pour tous.

En outre, maintenant que l’inflation explose, il devient difficile de nier le lien entre ces choix calamiteux, les disruptions logistiques décidées pour des raisons sanitaires fumeuses, les choix de société imposés à commencer par ces choix écologiques ou cette fiscalité délirante afin d’imposer une décroissance et une désindustrialisation jugées polluantes, entrainant des délocalisations massives et un abandon de la valeur ajoutée au reste du monde…

Indéniablement, cet agacement déjà palpable se muera en détestation à mesure que les dirigeants continueront de pousser leurs agendas débiles à base d’électricité rationnée (merci Linky !), de viande remplacée par des insectes, d’abolition de propriété privée et de Pass Carbone qui ne dit pas encore son nom mais dont on chuchote de plus en plus l’existence dans les médias de révérence.

Décidément, si vous aviez apprécié les confinements en 2020 et 2021, vous adorerez leur version “ultra-sobre” cet hiver. Tout en prévoyant un pull, attendez-vous cependant à ce que la grogne monte.

J'accepte les BTC, ETH et BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8
 

Commentaires602

        1. Aristarkke

          Par chez vous, ici à Lille, c’est excellent. Chaud sans aucun excès. La Braderie s’annonce bien, si ce temps se maintient…

      1. Germanopratin

        Ce blog est un des meilleurs du net , pourquoi compliquer la lecture des commentaires par des propos parasites et qui noient un peu les propos vraiment intéressants ?

        1. Dr Slump

          Si ce blog est l’un meilleur du net, c’est précisément parce qu’il est permis d’y poster ce genre d’amabilités. Il y a des futilités qui sont essentielles 😉

            1. René-Pierre Alié

              Un bon blog, comme celui-ci, gagne à ne pas être pollué par des interventions oiseuses. Je regrette quand celui-ci prend des allures de courrier du coeur.

        2. bibi

          Si vous trouvez, qu’émettre un souhait de bonne journée, à notre hôte est un propos parasite, c’est que vous êtes juste un malotru.

        3. Jusnaturaliste

          @ Germanopratin

          Le principe d’une salutation réciproque s’appelle de la politesse. Or, l’art de la politesse consiste à permettre à des personnes qui ne se connaissent pas très bien d’entrer en contact sous les meilleurs rapports. Elle simplifie donc la prise de contact en montrant que les intentions sont pacifiques et que les intervenants ont pour but d’entrer dans un échange constructif.

          On peut déplorer les minutes précieuses que la politesse fait perdre aux rapports humains, et toute l’éducation laborieuse pour en apprendre les multiples règles à d’innocentes têtes blondes parfois récalcitrantes, mais quand les règles sont bien apprises, elles évitent de longs débats sur comment entamer une discussion, ou même des flots d’insultes dus à une mauvaise compréhension des intentions d’autrui.

          Par ailleurs, pour combler les lacunes déplorables de ces commentaires, il existe une extension web qui permet de les lire selon l’ordre de publication, et de sauter très facilement ceux dont le début s’apparente de manière évidente à ce que l’on appelle, entre informaticiens initiés, un “troll”.

          Bien à vous et salutations à votre chat, si vous en avez un.

          1. Germanopratin

            Pourquoi faire simple quand on peur faire compliquer hein ? Quand on connaît rien de la vie des gens et de leur rapport à l autre, on s abstient..mais comme le but des réseaux est d abord de se faire remarquer…:)

            1. Jusnaturaliste

              @ Germanopratin

              Si l’on s’abstient, il n’y a plus d’échange, or ce sont justement les échanges d’abord futiles qui permettent ensuite d’aboutir à des commentaires plus pertinents.

              Tenez, d’un simple bonjour, nous en sommes maintenant à une réflexion philosophique sur l’utilité de la politesse… Et on pourrait continuer sur l’utilité de l’humour, puisque, cela vous a visiblement échappé, mais mes commentaires et plusieurs de ceux qui ont suivis, avaient un second degré… Second degré qui est d’ailleurs assez souvent utilisé par l’auteur de ce blog, ce qui nous amène une nouvelle problématique intéressante: des commentaires compliqués en réponses à un blog compliqué ne sont-ils pas plus dans le thème que des commentaires simples, voir primitifs?

              Vous avez deux heures.

              Salutations au chat de votre voisin, s’il en a un.

              1. Germanopratin

                Comme disait l’autre ” je ne suis pas votre élève “…les présences futiles sur le Net sont juste l’image de le volonté de “visibilité” et d ” exister” tellement les gens se sentent seuls…ce pourquoi , il y a tant d animaux en France..remède à la solitude, d ou les…chats, chiens, etc etc :)..bon continuez à faire votre visibilité sur le Net..sans rancune t huss 🙂

                1. Pythagore

                  En tant que libéral, on se sent qd même parfois très seul même si je partage un optimisme prudent comme le patron, vu que ttes les betises socialo-écolo sont en train de verser dans de tels délires que de plus en plus de gens commencent à réaliser l’ineptie de ttes ces idéologies.
                  Je vais passer une annonce, “cherche chien libéral de compagnie”. Je pourrai parler avec lui de Bastiat et de Tocqueville.

                2. Jusnaturaliste

                  @ Germanopratin

                  Parce que vous croyez vraiment que c’est en postant quelques messages occasionnels et anonymes sur ce blog, que l’on peut se rendre visible sur le net? Je vous rassure tout de suite, ce n’est pas le cas, je suis un parfait inconnu, et je tiens à le rester.

          2. Yanka

            Oui, d’accord, mais si nous nous mettons tous à tirer nos casquettes vers le prochain sans mot dire…

            Pourquoi pas un : “Bonjour et merci pour ce billet matinal très affûté qui m’incite à réfléchir davantage sur le sort à faire subir à ces crevures politico-putassières suceuses de Schwab et de Bourla ! Que tout aille bien pour vous, mon bonjour à madame votre mère et que la rentée vous soit douce.”

            Voilà de la politesse pas oiseuse !

          3. Pheldge

            @ Jusnaturaliste : “il existe une extension web qui permet de les lire selon l’ordre de publication …” in pourrait en savoir plus ? merci.

            1. Pythagore

              Arrghh, l’age, la viellesse, la mémoire…. tout ca, tout ca 😉
              https:/ /h16free.com/2022/03/12/70715-message-de-service-petits-utilitaires-pour-lecteurs-assidus

              1. durru

                Je ne me souviens plus si ces scripts étaient utilisables sur Firefox (en fait, je crois me souvenir que non, mais je ne retrouve pas la trace).

                1. Pythagore

                  A priori, oui, car les développeurs de browser ont essayé d’harmoniser les fonctionnalités pour les extensions mais je n’ai pas encore testé.
                  Il faut remplacer l’extension “.zip” du fichier par “.xpi”.
                  https:/ /www.accessfirefox.org/Install_Addon_Manually.php

                  1. Pheldge

                    oui, merci du rappel, j’avais zappé à l’époque, bicauze que j’utilise Opera, et puis là en prenant le temps de lire les instructions, ça y est c’est installé, ça mache. Un grand merci, parce que le décrochage avec WordPress, ça devenait pénible : devoir se retaper tous les commentaires quand tu as été absent une journée, c’est lourd. Avant, j’étais abonné aux commentaires que je recevais par mail, c’était nickel. Mais c’était avant …

                    1. Pierre 82

                      C’est la raison pour laquelle j’ai tant de mal avec Telegram. 500 commentaires ou plus par jour, je n’essaie même pas.

                    2. Pythagore

                      De rien. Moi aussi je pleure la belle époque des emails et je me disais que ca aiderait en entendant que le patron résout le problème, mais le problème semble perdurer.

                2. Pythagore

                  Oui, j’ai testé, ca marche sous Firefox mais il faut que je fasse un petit changement dans le fichier. Je ferai ca ce WE. Chrome et firefox ne supportent pas les mêmes versions du fichier déclaratif de l’extension, so much about compatibility….

  1. Aristarkke

    Ce sont elles qui se baptisent élites. Avec leur consanguinité élevée sans grands apports extérieurs d’amélioration de la race, elles dégénèrent…

    1. Theo31

      Milovan Djilas avait écrit en 1957 un livre sur l’élite soviétique. A compléter avec le grand livre de Voslenski de 1980 sur la nomenklatura.

      1. Aristarkke

        Remarquable, effectivement, le livre sur la Nomenklatura. Également, à la même époque, le livre de Volkoff sur la méthode de la désinformation, concept nouveau.

  2. Le Gnôme

    Une élite ne se définit elle pas par une supériorité intellectuelle ou culturelle évidente ? Comme il n’est absolument pas évident que cette supériorité soit réelle parce que ces gens sont passés par un moule qui les fait penser de la même façon, il va falloir s’en débarrasser. Mais comment ?

    1. Simon C-T

      Comment s’en débarrasser ? En ne votant pas pour elles ! Mais comme ‘les cons sont la majorité’, comme disait ce bon docteur Destouches, ‘il y a peu de chance qu’on détrône le roi des cons’, comme disait l’ami Georges.

      1. Higgins

        Il n’échappe à personne que le système de démocratie représentative est, disons, fortement remis en cause si on en croit l’abstention croissante au différents scrutins. Il y a à cela plusieurs raisons. On pourrait citer sans trop se tromper le référendum de 2005 mais désormais,je crois qu’on peut y ajouter la prise de conscience d’une bonne partie de la population du fait que la classe politique est essentiellement composée de parasites inutiles dont les préoccupations sont bien éloignées de celles des électeurs. A cette aune, un Melenchon se pose en modèle mais il est très loin d’être le seul (comment finir sa vie millionnaire en n’ayant jamais travaillé ?). Parasites stupides également lorsqu’on lit ou entend quelques déclarations qui, personnellement, m’amène à m’interroger sur la santé psychiatrique de leurs auteurs (EELV tient allègrement la corde mais aucun groupe n’est épargné). Du coup et de plus en plus, le champ électoral se réduit à un entre-soi entre franges extrémistes ce qui n’est pas sans susciter quelques inquiétudes. Que ce gouvernement ait pris fait et cause récemment pour un ministricule considérant légitime qu’on parle “d’homme enceint” suite aux délires du planning familial montre bien l’état de deliquescence avancée de l’exécutif (https:/. /maximetandonnet.wordpress.com/2022/08/22/reflexion-a-froid-sur-une-affiche/).
        La fameuse majorité dont ces clowns aiment à se prévaler en est de moins en moins une (plus du tout à mon sens) et le chemin imposé au pays conduit inexorablement en une séparation marquée entre des “progressistes” de plus en plus minoritaires et une population qui subit de moins en moins bien les délires societaux et écologistes édictés par le Mignon et sa bande. Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se casse !!! (et ce sera très violent).

        1. durru

          Dans la droite ligne de vos propos sur la santé psy de certains, je me permets de reprendre un lien proposé sous le précédent article :
          https: //reseauinternational.net/descente-dans-la-folie/
          Les deux premières parties (référencées dans l’article) sont à mon avis très inégales, avec la deuxième de haute volée et la première titillant de près le n’importe quoi…

          1. Nemrod

            La Démocratie en Europe Occidentale : “c’est moi ou le vilain raciste/fachiste/populiste/homophobe/ mysogine”
            Rincer, répéter.
            Ca fait des dizaines d’année.
            En renfort maintenant on a le levier de la pétoche.

            Tellement facile…mais pourquoi est ce si facile finalement ?
            Pourquoi s’en priveraient ils ?

            Ce qui approche m’emmerde mais j’ai du mal à plaindre les européens en général et mes compatriotes en particulier.

        2. Pythagore

          +1
          Je me pose la question de la santé psychiatrique de ces spécialistes de plateau qui commentent la guerre en Ukraine comme ils commentent un match de foot et crient hourra! à chaque fois qu’un objectif russe trépasse sous les bombes ukrainiennes comme si son équipe favorite venait de marquer un but. Ils semblent éprouver une sorte de jouissance à voir des soldats mourir à la guerre lorsqu’ils ne sont pas de leur camp.

        3. Aristarkke

          “suite aux délires du planning familial”
          Il y a belle lurette que le Planning Familial n’a plus les yeux de Chimène que pour la “clientèle” LGTBQusw, celle qui est justement fort éloigné de la mission initiale de cette assoce lucrative sans but…

          1. Pierre 82

            Petite remarque en passant: la dénomination exacte est “Centres de planification et d’éducation familiale”, en abrégé CPEF. Et en plus, c’est vrai.
            Pas un hasard, sans doute.

          2. dupont2022

            il n’y aucun delire du planning familial ,cat il parle des femmes biologiques qui sont “devenues” des hommes administratifs et qui peuvent effectivement devenir enceint”es”

            1. Hagdik

              Délire, délire.
              Que commenterait le centre de planification et d’éducation soviétoïde si un homme devenu femme se faisait violer par une femme devenue homme ? Et que déciderait la réunion plénière LGBITOQBC à propos de la question : “que fait-on de l’enfant ainsi conçu ?”

              1. Theo31

                J’ai appris ce matin en lisant le CdS que le pénis et le vagins etaient des constructions sociales. Il y a des gens qui devraient être internés en HP.

                « que fait-on de l’enfant ainsi conçu ? »

                On l’encule.

                Histoire de mettre l’ambiance au planning familial. 😀

        4. Berdol

          Et a ce moment, il ne faudra pas les louper, les actuels et l’immense cohorte fétide et puante de leurs prédécesseurs dont les atermoiements et les combines de parti ont permis l’arrivée au pouvoir de la lie actuelle…
          Mais je crains que tout cela ne soit que des vœux pieux et que la catastrophe ne soit totale, violente, immonde et sans efficacité pour reconstruire un pays qui fut un paradis sans que ses habitants ne s’en rendent compte.

        5. Miniac

          @Higgins: il existe un facteur (le principal selon moi) que vous omettez: la stupidité croissante de la population elle-même, la stupidité de ses représentants n’en étant qu’une conséquence… La démocratie représentative, ne peut, par définition, être viable que si elle représente des citoyens cultivés et intelligents…

          Si je maintiens toujours que les citoyens sont responsables de leur malheur, c’est bien en acceptant de rester idiot…

          Si 98% de la population est idiote (merci l’EN), le meilleur système est la monarchie et non un représentant des paysans (voir Kamelott pour l’image)…

          1. Roanna

            Un peu hors sujet mais qui va dans le fil du commentaire.
            J’avais aujourd’hui en visite 2 jumelles de la famille lointaine. A priori elles sont assez futées, elles ont 13 ans et entrent en 4ème avec 18,5 et 19 de moyenne.
            Je leur ai proposé de faire le Certificat d’E de 1930 moyennant finances, 1€ par bonne réponse sur 183, ça motive.
            A l’arrivée l’une fait 48 et l’autre 51 bonnes réponses. Tirez en les conclusions.
            Bravo l’EN. Merci Macron de continuer à abrutir nos enfants.

    2. bibi

      C’est l’histoire qui appelle les hommes, une autre élite apparaitra quand les conditions seront réunies, et le seul problème est que dans ce pays qu’est la France cela risque de se faire après une effusion de sang.

  3. Caton

    D’après Victor David Hanson, le basculement du Congrès américain n’est pas acquis.

    https:/ /victorhanson.com/will-the-republicans-really-win-back-the-congress/

    1. Pierre 82

      Assez d’accord avec cette analyse: ne jamais sous-estimer l’ennemi.
      Pratiquement depuis le jour de l’investiture (j’exagère à peine), les médias US nous annoncent un raz-de-marée républicain tendance Trump aux mid-terms. Or tous ces médias sont démocrates à 95%.
      Et il est hors de question pour eux de laisser le pouvoir législatif aux mains des trumpistes. Il est évident, depuis le début, qu’ils feront tout pour que ça n’arrive pas. Et on sait qu’ils sont prêts à tout. J’ignore encore la crapulerie qu’ils vont sortir de leur chapeau, mais je doute fortement que les Rep remportent les mid-terms, et encore plus que Trump ne devienne le prochain président.
      C’est une lutte à mort, et pour l’instant, les dems sont aux manettes et disposent de quasiment tous les leviers.

      1. Pheldge

        oui, lutte à mort d’autant que les Reps veulent demander des comptes aux Dems sur bien des choses, dont le hoax de l’ingérence russe en 2016 puis le silence du FBI sur le laptop de Hunter et les affaires de la famille Biden, sur le présumé délit d’initié de Paulie P le mari de Nancy … ça fait beaucoup de dégâts prévisibles.
        https://www.youtube.com/watch?v=Gm7qzUsDfdg

      2. Yanka

        Pierre 82 29 août 2022, 10 h 00 min

        ” … je doute fortement que les Rep remportent les mid-terms, et encore plus que Trump ne devienne le prochain président.”

        Les Républicains vont l’emporter, et Trump, qui est malin, va faire croire qu’il ira, mais il va chauffer la salle pour un autre, genre De Santis. Les Républicains sont désormais à la main de Trump. Tout anti-trumpiste chez eux se suicide, à preuve la fille de Cheney, évincée des primaires. Maintenant, avec Dominion, tout est possible.

  4. Aristarkke

    La grogne des fermiers continuE et malgré les exhortations.
    Doulce Mélusine, c’est une rentrée en douceur que je t’offre. Si, si… Les vacances sont finies…

  5. Theo31

    Ce WE, le mignon poudré s’est fait traiter d’enculé par un DJ à un festival d’électro. Son slogan a été repris en chœur par le public.

    Est ce le rôle d’un président d’aller jouer l’adolescent attardé dans un festival ou les drogues circulent plus que l’intelligence ?

    1. Higgins

      C’était au Touquet et, si on en croit la vidéo, le DJ n’a fait qu’initier la démarche : https:/
      /lecourrierdesstrateges.fr/2022/08/29/macron-copieusement-insulte-sur-scene-au-festival-du-touquet/

      D’où cette interrogation de MT : https:/. /maximetandonnet.wordpress.com/2022/08/28/vers-une-rentree-sociale-a-haut-risque-pour-atlantico-avec-arnaud-benedetti-et-luc-rouban/

        1. karizoc

          Cela ne se passera pas aux urgences ! Elles seront fermées parce qu’il n’y aura plus de gazole pour faire fonctionner le groupe électrogène de l’hôpital qui aurait dû se mettre en route lors de la coupure générale d’électricité. 😉

  6. bibi

    Les élites ne sont pas détestées, il y a au plus un léger sentiment de besoin de remise en cause de la caste qui nous gouverne, chez la partie complotitste de la population.
    Comment je le sais me direr vous, c’est parce que moi je suis bien informé car je regarde BFM TV.

    1. Calvin

      On devrait revoir la classification des espèces, avec un nouvel Ordre, Mondialis Protozoairus Senescens. Une sorte de parasite, quoi.

    2. starlink_Poséidon

      Bonjour je m’appel David Hess State, je suis un entrepreneur informaticien investisseur et je passe de moins en moins de temps en vacance “dans” les îles vierges que j’aime re-découvrir les vastes étendues de sable (chaudes et humides) à chaque visite.

      J’ai inventé l’informatique capitaliste de connivence grâce à mon père, qui ma donner la force de racheter ce dont j’avais besoin et le reste je le dois à mon seul talent d’être née dans un pays qui peut tout corrompre surtout ma maman. Au début de tout, elle ma permis ma deuxième naissance. Personne n’a jamais compris ce que je voulais dire avec mon produit : MotherSystem-dos.

      Nous avons eux le plus grand choc de notre vie le 19 mai 2019, depuis que le meilleur d’entre nous est tombé et toute notre organisation est en compensation. Nous devons faire à visage découvert ce que nos états profonds ne sont plus en mesure de nous accorder.

      On a même dû le 25 août 2022 se mettre à niveaux en Californie avec la fin de la voiture thermique pour 2035 . Vous vous rendez compte, sur notre propre sol ! Depuis Le 11 septembre 2001 jamais nous “avions” connu une telle déconvenue planifiée.

      C’est déconcertant comment Ren Zhengfei a pu foirer à ce point, il avait “tout” l’État avec les investissements spatiales, les regions spécialistes en batterie, le labo p4 et notre appui pour taiwan. Ce type était un nouveau dieu pour nous, capable de tracer n’importe qui sur la planète avec ces technologies de convergence cellulaire, le multi-pass c’était du cheesecake avec lui.

      Maintenant on va devoir faire semblant d’utiliser des batteries destinés à nos robots pour faire quelques voitures électriques…. Comme l’autre mollusque du Cap et en plus je vais devoir acheter français pour me lancer, lada pour l’europe et cadillac pour l’Amérique .

      J’ai trop de souci, ça tombe sur moi…. Je voulais disney, après tout ce que j’ai fait pour les enfants ! Mais c’est l’autre cuistot wok qui a soit disant un meilleur dossier que moi, le marché stratégique de l’Inde, tout ça tout ça.

      J’ai beaucoup trop de souci, en plus je ne peux pas mettre mes enfants sur ces entreprises automobiles, ils sont aussi cons que moi et l’État profond est mort.

      Heureusement j’ai mon plan b, faire du carburant avec mes terres agricoles et le procès Pfizer pour récupérer les quelques brevets efficace pour conserver jusqu’à 60 ans la biologie de ces saloperies de chair humaine.

      Un républicain :

      « Même si cela est désirable, l’Amérique n’est pas suffisamment forte pour faire la police dans le monde entier par sa puissance militaire. Si on tente une telle chose, les bénédictions de la liberté seront remplacées dans notre pays par la coercition et la tyrannie. Nos valeurs chrétiennes ne peuvent pas être exportées dans d’autres pays avec des dollars et des armes. »

      Howard Buffet

  7. Non_Satis_ Stultus

    Selon Ch Gavés, il existe 3 possibilités pour qualifier nos dirigeants européens :
    1. Ce sont des incompétents et/ou des imbéciles.
    2. Ils ont un calendrier caché que l’on ne comprend pas.
    3. Ce sont des crapules qui dépouillées leur population.

    C’est probablement un mélange subtil des 3

    1. Mitch

      1. Ce sont des incompétents et/ou des imbéciles.
      => Réponse 100% affirmative. Des incompétents ET des imbéciles

      2. Ils ont un calendrier caché que l’on ne comprend pas.
      => le calendrier n’est pas vraiment caché: leur réélection. L’une des méthodes: faire porter la responsabilité de leur incompétence sur les autres tout en verrouillant le système pour éviter que non-imbécile y accèdent (comprendre : un étranger à la caste)

      3. Ce sont des crapules qui dépouillées leur population.
      => Oui aussi bien sur. Ils ne font pas ça par amour de leur pays c’est évident.

  8. Calvin

    Il y a quand même quelque chose de fascinant en France : le Président a nommé comme Première Ministrule la personne qui a officiellement fait fermer Fessenheim, qui s’en est gargarisé, et qui va devoir affronter le plus tendu (je n’ose employer le terme “chaud”) des hivers que la France devra connaître depuis la mise en place de son programme nucléaire.

    Elle se permet même d’accuser EDF pour ses déboires alors qu’elle en est pleinement responsable (parce que l’Etat est l’actionnaire sur-majoritaire, et qu’elle a envoyé EDF sur cette trajectoire comme Ministre de l’Ecologisme et de la Destruction Énergétique)…

    1. Higgins

      Oui et sans qu’on en parle trop, j’ai ouï dire que la fermeture d’un nombre non-négligeable de réacteurs était bien acté par le Poudré afin que le taux d’énergie nucléaire du pays tombe à 50% au lieu des 75% actuels.

      1. Caton

        Réduire le nucléaire à 50% d’un mix énergétique à base de moulins à vent et de miroirs magique, cela revient à diviser par combien l’énergie disponible dans le pays ? 4 ? 5 ? Plus ?

        1. Theo31

          La réalisation d’une utopie passe toujours par des massacres. Les morts ne sont qu’une variable d’ajustement du moment que le projet aboutit.

        2. Aristarkke

          Pour les escrolos, les moulins à vent sont le nec plus ultra de la production d’électricité. Évidemment et surtout si on ne regarde que la puissance théorique installée, en oubliant le taux de charge toujours très faible en ce qui le concerne et l’instabilité de fourniture puisque Eole ne sait guère maintenir son souffle constant…

        3. dupont2022

          en rendant les eoliennes et solaires prioritaires ,ils penalisent la production globale dans des proportions assez terribles..il n’y a que le gaz et l’hydraulique qui peuvent s’adapter .

            1. Pierre 82

              La phrase: “Les lois de la thermodynamique sont inviolables” est de nature scientiste.

              Bien sûr, ce n’est pas le propos d’Aldo, mais je préfèrerais dire que “les principes de la thermodynamique tels qu’ils ont été posés au XIXème siècle, n’ont pas encore été pris en défaut par l’expérience, ce serait-ce que d’un milliardième de pouillème”, ce qui ne veut pas dire que c’est immuable, mais juste qu’on n’a pas encore trouvé comment les transgresser…
              Je suis peut-être psychorigide, mais quand je vois ce qu’est devenu la science, je me dis qu’on aurait mieux fait de préciser ce genre de choses dès le plus jeune âge, dès l’apprentissage de la science.
              Quand vous soyez que pour la majorité, la vérité scientifique absolue peuvent émaner de statistiques, fussent-elles tronquées, je me demande si ce n’est pas là que ça a merdé.

                1. Pierre 82

                  Oui, mais si on met de l’eau dans un récipient en donnant l’ordre aux molécules H2 et O2 de se séparer, chacun dans son coin, on peut attendre longtemps.
                  A moins d’y amener de l’énergie, et encore, il en faudra plus que la quantité d’énergie que vous comptez récupérer à la fin de l’opération.
                  Le second principe de la thermodynamique, ce n’est que ça… et que nos chers écolos ont du mal à comprendre.

                  1. Higgins

                    La thermodynamique, encore une notion surranée du passé à éradiquer pour que l’homme/femme moderne puisse enfin s’épanouir.

                    1. Pheldge

                      et puis c’est un symbole patriarcal : on sait tous que “à thermodynamique, atterre maudit maniaque”, si c’est pas une preuve. Il faut déconstruire !

                    2. Pierre 82

                      Je ne serais pas surpris que certains le pensent sincèrement.
                      D’ailleurs plus rien ne me surprend.

                    3. P&C

                      @Higgins
                      Il va falloir expliquer comment… les lois de la physique sont bien différentes des lois humaines, on ne peut les abolir d’un trait de plume…

                    4. Higgins

                      @PC

                      Comme l’a répondu fort intelligemment Jean Baptiste Coffinhal, le président du tribunal révolutionnaire, a Lavoisier qui lui demandait un délai pour terminer une expérience : « la République n’a pas besoin de savants ! ».
                      Par similitude, je dirai que le bouleversement écologique en cours n’a que faire des principes de Carnot.

              1. Pheldge

                Oublie la thermo, et rassure-toi Pierre, Radio France est là pour t’éduquer, à grands coups de consensus international bien solide, comme indiqué dans un lien du Major … 😉

                1. Pierre 82

                  J’ai vu ça, c’est terrible.
                  Je me suis arrêté à cette phrase stupéfiante:
                  “Nous nous tenons résolument du côté de la science, en sortant du champ du débat la crise climatique, son existence comme son origine humaine. Elle est un fait scientifique établi, pas une opinion parmi d’autres”.

                  Le scientisme a bel et bien dévoré la science. C’est fini, la civilisation occidentale est moribonde. Heureusement que je garde l’Espérance d’un revirement.

      2. Calvin

        Ben oui, la calamiteuse transition énergétique n’est pas remise en cause. D’ailleurs aucune mesure stupide n’a jamais été remise en cause depuis des années en France.

        1. Aristarkke

          Désolé, mon jeune ami, mais cela est arrivé. Pour remplacer des décisions stupides par des encore plus stupides puisque la Grance arrive toujours à se surpasser dans la décrépitude permanente…
          Illustration du paradoxe de l’aspirine face à une amputation à réparer…

      3. durru

        Et du coup, vu que le faire à visage découvert aurait été assez mal reçu dans le contexte actuel, ils ont sorti des manches le joker des entretiens en retard et autres failles identifiées tardivement (pour cause de changement des normes, mais ça, on vous le dit pas).
        Actuellement, le nucléaire représente bien 50% de l’électricité consommée en France (18% d’importation).

        1. Deres

          Oui, la technologie permet avec les rayons X de trouver des défauts de plus en plus profond dans les parois des cuves et des tuyaux épais et ce même sur site. Dans les années 70, on ne pouvait faire que des analyses visuelles de surface. Maintenant ils trouvent des fissures micrométriques à 20 cm de profondeur. Et c’est interdit car tout doit être parfait.

          1. durru

            D’abord, nous sommes d’accord que les causes réelles de l’arrêt (pour une durée indéterminée, pour certains) de la moitié des réacteurs français n’est pas claironnée sur tous les toits. C’était le sens premier de mon message.
            Après, il faut quand même avouer que ces défauts découverts maintenant, il est fort probable qu’ils soient là depuis un moment. Sans que cela pose un problème quelconque à la sécurité des systèmes.
            Ou la différence entre bureaucratie et pragmatisme. Ou entre capitalisme de connivence et capitalisme. Ou entre démocratie populaire et démocratie. Ou… (j’allais parler de tribunal populaire et de justice sociale, je sais pas ce qui m’a pris…)

    2. Mitch

      Ne dit-on pas que gouverner c’est anticiper?

      A l’échelle d’un état et pour des questions telles que la production d’énergie ce sont des visions sur plusieurs 10ène d’années qu’il faut avoir. En 2017 le poudré et sa bande de clown voulaient fermer plusieurs réacteurs. Ce con avait même communiqué un agenda de fermeture des réacteurs. En 2021, le même con proclamait haut et fort qu’il allait ouvrir des EPRs et des mini réacteurs (tiens nouveau concept issue du cerveau malade de ce con – c’est quoi un ‘mini’-réacteurs) un peu partout, comme si ils allaient pousser pendant l’été).

      Mais quel con! c’est fascinant !

      L’un des énormes soucis c’est la perte de compétence. Lorsque pendant des années et des années on annonce sur les plateaux de la Pravda une stratégie bidon, les cerveaux/compétences se sont tirés depuis longtemps.

      Ces branleurs de l’élite auto-proclamé portent une responsabilité colossale dans le fiasco actuel et l’implosion à venir. Quand au peuple dans sa majorité il a activement collaboré à cette situation. Aucune compassion de ma part.

      Maintenant, comme mentionné par Pierre il y a quelques semaines, il est clair que l’on va faire parti du show à venir alors que l’on a rien demandé et que l’on s’est opposé à toutes ces décisions débiles.

      1. Calvin

        “Ne dit-on pas que gouverner c’est anticiper?”
        Mais ils anticipent !
        Nos présidents savent que la construction d’un réacteur dure entre 7 et 20 ans, donc celui qui en construit un se tape les récriminations des écolos sans en retirer le bénéfice de l’indépendance énergétique…
        Donc, ils ne font rien.
        Ils voient à très long terme : le temps de leur réélection…

        1. Caton

          La phase de construction d’un EPR, c’est 48 mois, auxquels il faut ajouter environ 10 mois pour la mise en service. Au total, 58 mois — moins de 5 ans.

          Le reste, c’est de la paperasse inutile et des actions de retardement des escrologistes. Il y aurait un coût politique clair à éliminer tout cela, ce qui requiert un courage absent dans la classe jacassante, mais c’est théoriquement possible.

          Le souci, c’est que le résident élyséen a bien des couilles au cul — mais ce ne sont pas les siennes.

          1. Mitch

            5 ans 🙂 🙂 Excellent ! Dans le monde de Oui-oui 🙂

            Seul 3 EPRs sont ‘terminés’ (un en Finlande et 2 en Chine), et encore 3 autres sont en construction (1 en France et 2 à Hinkley Point).

            Tous ont point commun: des retards qui se chiffrent en dizaines d’années.

            Le réacteur Finlandais a été livré avec … 12 ans de retard.

            Sur les deux EPRs Chinois mis en service en 2018 et 2019, l’un est à l’arrêt depuis juillet 2021 pour des problèmes techniques.

            L’EPR de Flamanville a un retard de … 11 ans. Rien que ça ! et ce n’est pas fini.

            Quand à celui d’Hinkley Point il a lui aussi une dizaine d’année de retard et chaque année, EDF annonce 15 mois de retard supplémentaires. La premiere tranche ne devrait à présent pas opérationnelle avant au mois 2027.

            Bien évidemment les coûts se sont envolés pour tous ces projets.

            Toutes les analyses conduisent à la même ‘root cause’: Technologie(S) non maîtrisées essentiellement du à la perte de connaissances et de savoir-faire.

            Une industrie florissante qui a été massacré par l’ENArchie (une de plus).

            1. Cerf d

              A quoi s’ajoutent des normes mal fagotées demandant le respect de critères non définis à l’avance et laissant une libre interprétation aux organismes de contrôle.

      2. bibi

        Les mini réacteurs sont les réacteurs que vous trouvez par exemple dans les sous-marins ou les portes-avions à propulsion nucléaire.

        Avec l’électrification du parc automobile, il va bien falloir avoir un moyen sécurisé de faire le plein et comme un réseau électrique c’est fragile, il faudra avoir des stations services de batteries produisant leurs propres électricités, ou les véhicules auto-piloté viendront faire le plein tous seuls comme des grands.

        1. Nemrod

          Des miniréacteurs nucléaires ?
          Disséminés un peu partout ?
          En France, pays dans lequel les flics sont assiégés dans leur commissariat ?
          Je le sens pas trop ce truc là.

      3. Pythagore

        “perte de compétence…” +1
        Allez faire comprendre ca au progressiste, qui veut du nucléaire mais qui tape sur la tronche du nucléaire….
        Les mini-réacteurs sont une nouvelle mode probablement arrivée aux oreilles du Micron par McKinsey ou la newsletter du forum de Davos, et comme il veut tjs être au devant du progrès, le voilà lancé, peu importe que cela corresponde à nos besoins ou non, que l’on est la techno ou pas, c’est nouveau, c’est cool, c’est jeune, c’est le progrès et bbbeeeaauuucoup moins dangereux que les gros méchants réacteurs.
        https:/ /www.world-nuclear.org/information-library/nuclear-fuel-cycle/nuclear-power-reactors/small-nuclear-power-reactors.aspx

    3. Deres

      Edouard Phillipe a bien participé au GJ avec sa limitation à 80 km/h mais cela ne l’empêche pas de vouloir les 110 sur autoroute … Et les bonnets rouges n’ont pas empêcher les mêmes larrons de déclencher les gilets jaunes quelques années juste après. Une vraie mémoire de poisson rouge. On ne peut pas leur reprocher de ne pas avoir de la suite dans les idées en tout cas.

  9. Mitch

    Bon billet, qui dresse un tour d’horizon intéressant (et édifiant) des dirigeants du KamDuBien.

    L’hiver ne sera finalement pas si froid que ça …

  10. Nemrod

    Quand on voit la mine réjouie de Borne …
    Elle déprimerait un régiment de zouaves.
    Nomenklatura mâtinée de wokisme…ça donne ça.
    Elle va déchainer plus le mépris que l’enthousiasme.
    Bon vous me direz que Thatcher aussi était revêche mais elle n’était pas soupçonnable de ne pas favoriser son pays.
    Borne a t’elle un pays ?

  11. Nemrod

    Si l’on part du principe ( raisonnement par l’absurde ?) que les prévisions du giec sont valables, il me semble bien que le Gulf Stream devrait s’évanouir et la résultante en serait des hivers plus froids.
    Bon, ça n’en prend pas le chemin et tant mieux car sinon, je ne vous raconte pas la catastrophe.

    1. Mo.

      Le Gulfstream est un courant qui dépend de la rotation de la terre. C’est sûr que 20ppm de CO2 en plus vont réussir à l’arrêter.

    2. Pierre 82

      Berlin, même latitude que Labrador City. Températures moyennes en hiver du côté de -20°C; -30°C, avec des pics à -40°C en janvier-février.
      Premiers jours sans gelée matinale vers fin mai.
      Voilà le climat de l’Europe sans le Gulf Stream.
      Toulouse est légèrement plus bas, mais à peine plus bas que Montréal…
      Parait que ce serait causé par le réchaufmique. Je ne cherche plus à comprendre…

      1. Cerf d

        Températures moyennes en hiver du côté de -20°C; -30°C, avec des pics à -40°C en janvier-février.
        Vous voulez dire des creux. 😉

        1. Pierre 82

          Des pics négatifs, ne mégotons pas. J’ai un pote qui y a bossé pendant 3 ans, et un jour de juin, il m’a dit “Premier jour sans gelée matinale”. Je lui ai répondu “Génial, tu vas pouvoir sortir le barbec”. Il m’a répondu “T’es pas fou, on entre maintenant dans la saison des moustiques et des maringouins, il est hors de question de quitter la maison sans être bien protégé.
          Charmant pays. Heureusement pour lui qu’il était bien payé pour vivre un enfer pareil…

          1. Yanka

            Et les brûlots, les mouches à chevreuil… Jardiner à l’ombre au Québec, c’est pire que de prendre un bain de soleil à Zaporojie en août 2022 ! J’ai déjà dû me sauver en courant d’un bosquet où, par près de 40°, j’avais cru pouvoir trouver un refuge ombragé. Me sauver : en courant ! Osti de tabarnak de bibittes à marde !

  12. cherea

    Le problème de Macron est qu’il est à voile et à vapeur, sans décision claire, un jour blanc l’autre noir…c’est catastrophique. Macron toujours, il est clair que lui et les Français ne peuvent plus se voir, on est obligé de cohabiter, un peu comme un couple divorcé qui vit dans le même appartement en attente de la vente. Macron passe son temps à tenter de faire de la diplomatie et pour être sûr d’avoir son domaine réservé bien à lui, il a nommé des catastrophes au MAE et aux Armées…
    Concernant, la propagande écologique, je peux dire que c’est entré dans la tête de tous…cet été mes interlocuteurs ne discutaient que de cela…canicule, sécheresse et “toi tu fais quoi pour la planète” et il est clair que la propagande verte, la grosse Vertha comme je l’appelle, atteint ses objectifs. Et concernant le mouvement NUPES, les verts, les pastèques, les mélenchonistes, c’est de plus en plus un vote de ressentiment des classes possédant un capital culturel fort et un capital financier faible contre ceux possédant un capital financier fort et un capital culturel jugé faible, je m’explique…un prof avec bac+5 qui va gagner 2000€ nets va avoir beaucoup de ressentiment contre un type qui a fait un BEP cuisine et a ensuite ouvert 1 ou 2 restos et qui va gagner 4000€/mois. ce qui est le plus risible dans ce vent mauvais qu’on observe partout en Europe est que le résultat de cette débandade est due à l’Éducation Nationale qui poussait tout le monde à faire des bac+5 sans application professionnelle directe et poussait vers l’enseignement professionnel ceux qu’elle ne considérait pas capables de suivre un parcours universitaire. Le vote de gauche, nupes… est clairement un vote de vengeance sociale mais plus ou moins inversé, des sachants ne possédant pas contre les possédants ne sachant pas…
    J’inclus dans cette analyse toutes les mesures dont on discute du type: interdiction des jets privés, des piscines…tout cela n’est évidemment que de la jalousie habillé des oripeaux de la vertue verte…

    1. P&C

      Bien vu pour le coté ressentiment et vote nupes.

      Le problème est qu’il n’est jamais bon de créer une foule pleine de fiel. Pourquoi avoir menti à tous ces gens (j’en fait parti au demeurant) ?

      1. Nemrod

        Parce qu’il est plus facile de faire croire à un doux mensonge que de faire ouvrir les yeux sur la froide réalité.
        Beaucoup d’emploi “intellectuels” sont des bullshits jobs dispensables et leur vraie rémunération devrait être de zéro.
        Elle ne résulte que de l’emprunt et de la planche à billet.

        1. cherea

          pas forcément de 0, mais évidemment en adéquation avec le marché de l’offre et de la demande sur le marché du travail pour cette compétence particulière…il est évident que les compétences acquises lors d’un bac+5 socio et les débouchés, sont moins demandées que les compétences somme toutes sommaires pour préparer à manger, couper des cheveux…

          1. durru

            A vrai dire, c’est même négatif.
            L’avalanche d’emplois bureaucratiques tombée sur la tête de toutes les entreprises à coups de réglementations débiles et virtue signaling à la pelle demande à être financée.
            C’est une partie importante de la perte de compétitivité des pays occidentaux, ne vous en déplaise. Le bullshit job, c’est le début du wokisme et, finalement, sa raison d’être.

            1. Pierre 82

              Existe-t-il une définition exacte du “bull shit job”?
              J’ai parfois un peu l’impression qu’on qualifie ainsi tout métier peu passionnant, ou de manière générale, de boulot où il y a de la paperasse (ça va d’un service qualité au service achats, devis ou autre service planification, etc…), qui quoi qu’on en pense, est indispensable à la bonne marche des opérations.
              Certains le définissent comme étant les postes intermédiaires charger de transmettre les informations depuis la base jusqu’à la direction générale.
              Ou alors, ces postes innombrables de “managers” chargés de préparer des présentations pour le management intermédiaire, et dont on sent l’inutilité à part pour la carrière de ces cadres.
              Ou bien se limite-t-on aux boulots créés de toute pièces pour satisfaire aux imbécilités réglementaires qui tombent comme à Gravelotte sur les entreprises depuis quelques décennies?
              Le concept reste vague et surtout, suffisamment mobile pour définir les gens qu’il est permis de mépriser..

              1. Nemrod

                Permis de mépriser ?
                Moi j’ai l’impression exactement inverse.
                Ceux qu’il est permis de mépriser sont ceux dont on se rend compte que leur boulot n’est pas fait quand ils désertent.
                La voilà ma définition du bullshit job au passage .

              2. durru

                Nous sommes d’accord, la définition de ce terme est à peu près au même niveau de précision que celle du libéralisme 🙂
                Pour ma part, je crois que j’ai été assez clair dans ma présentation. Cela correspond, grosso modo, aux deux derniers paragraphes de votre liste.
                Même si le débat reste ouvert pour le premier, dans le sens où j’ai des doutes sur l’absence d’impact des réglementations là-dedans (seulement en partie, bien sûr).

                J’assimile de plus en plus les “bullshit jobs” à la bureaucratie conquérante.
                Réflexe de jeunesse, lorsque j’ai été appelé à participer à la mise en place de la grande avancée ISO 9001 dans mon entreprise. J’ai pu voir de (très) près l’énorme écart entre déclarations d’intentions et résultats (obtenus par les responsables désignés et, bien sûr, attendus vraiment par la direction).
                En gros : on prétend vouloir améliorer les processus, gagner en qualité et performance. Résultats réels : tâches supplémentaires pour le pékin moyen, sans aucun avantage observable dans l’activité de tous les jours, MAIS un bien joli tampon à mettre sur toutes les réponses aux appels d’offres, qui permet de passer la sélection des candidats et obtenir un avantage face à la concurrence. Et quand il s’agit de marchés publics, ça peut faire toute la différence. Surtout que derrière l’effort à fournir est proche de zéro.

                Autant une société sans aucune règle ne peut pas exister, autant trop de règles tuent la société. Nous y sommes.

                1. Pierre 82

                  Bienvenue au club, ça nous fait un point commun.
                  J’ai également participé à la mise en pmlace d’ISO 9001.
                  Au début, j’avais trouvé l’idée intéressante, vu que comme dans tout le secteur industriel de l’époque, il y avait de nombreux trous dans la raquette au niveau contrôle de la qualité.
                  Et rapidement, ça devient ce que j’avais décris comme: “Il est autorisé de faire de la merde, à condition que la production de merde soit bien décrite dans la procédure, et qu’on la respecte”

                  1. Iskanderkul

                    Voir à ce sujet la survenue du contrôle-qualité dans le milieu hospitalier et médical (c’est un peu ancien, mais cela n’a pas pris une ride) :
                    http:/ /www.larevanchedurameur.com/

                    1. Pierre 82

                      Le contrôle qualité et la maîtrise des flux a permis une explosion de la productivité depuis les années 90, quoi qu’on en dise.
                      Je me souviens, au début du temps où je travaillais, de la multitude de petites mains qui contrôlaient tout, que le matériel qui arrivait aux machines était bien conforme, des échantillons qui étaient pris, des pertes de temps constantes à attendre le résultat des tests, aux ré-inspections, etc… à l’époque, aussi, il y avait des bull shit jobs…
                      Le souci, c’est que ce faisant, on a tellement automatisé le process, qu’on a fini par tuer tout ce qui restait humain, par transformer les salariés (du manœuvre à l’ingénieur), par des personnes parfaitement interchangeables, et forcément, qui se sentaient de plus en plus extérieurs à leur boulot. Dans un univers où l’initiative est sévèrement réprimée, on ne crée plus rien, on n’invente plus rien: on se contente de respecter les procédures.
                      Comment voulez-vous être motivés dans de telles conditions?
                      Et l’épisode covid a, me semble-t-il, achevé une étape de plus à la mise en place de ce monde où plus personne n’en a plus rien à foutre de rien.
                      Relire “La France contre les robots”, essai de Bernanos, peu avant sa mort.

                  2. Roanna

                    ISO 9001 permet effectivement de répliquer à l’infini un produit de mauvaise qualité mais dont les étapes de production ont été clairement définies.
                    Normalement ça ne doit pas aller à l’infini car dès que le consommateur s’y est fait prendre une fois il est peu probable qu’on l’y reprenne.

                    1. durru

                      Sauf si “l’utilisateur” s’appelle “usager” et qu’il n’a aucun pouvoir là-dessus. C’est pour ça que j’ai évoqué les marchés publics 😉

                2. Dr Slump

                  Expérience similaire pour moi. J’ai pu observer la mise en place d’un système absurde, où rapidement le processus consiste plus à améliorer… la qualité du processus ISO que la qualité des produits.
                  Summum du système administratif qui finit par ne servir que lui-même… pendant que la qualité des produits et services se dégrade.

                  1. Mitch

                    Moi j’ai même eu droit a CMMi. C’est ISO à la puissance 10. Tu emballes bien la merde. Mieux tu l’emballes et meilleur est ton niveau de ‘maturité’. Les grands gagnants ont été les boites de consulting qui faisaient de l’audit de l’audit de l’audit à l’infini. A l’occasion d’un changement de management on a arrêté les conneries mais on a perdu un pognon de dingue (copyright LaRaclure)

                  2. Pierre 82

                    Ne jetons pas le bébé avec l’eau du bain, à propos d’ISO.
                    Comme je l’ai écris plus haut, malgré tous ses défauts, les process type ISO 9001 ont fait exploser la productivité.
                    Tous les produits venant des fournisseurs extérieurs devaient être systématiquement testés, ré-approuvés, et ce d’autant plus qu’on décelait des problèmes de qualité très régulièrement, et on mettait des montagnes de pièces fournies au rebut. Quand on a eu une base pour définir ce que chacun devait vérifier, ça a très largement allégé la charge de travail, aussi bien chez les fournisseurs que chez les donneurs d’ordre. Pour faire confiance, par exemple, aux résultats de tests effectués dans des labos extérieurs, il suffit d’auditer pour avoir des certitudes de conformité de ce qui nous est vendu.
                    Essayez de monter des équipements ou des pièces plus simples dans une ligne d’assemblage de voitures (ou d’avion, c’est encore pire) si vous n’avez pas tellement confiance dans la qualité de ce que vous installez.
                    Et comme je l’ai décrit plus haut, tout ça s’est fait au détriment de la personne humaine, et c’est là que ça coince. Par contre, plus personne n’envisagerait de revenir en arrière au niveau des process qualité. Jr’ai connu avant et après, et je ne vois même pas comment on pourrait faire pour s’en passer.

                    1. Jacques Huse de Royaumont

                      J’ai eu droit à CMMI, et c’est effectivement une usine à gaz immonde.
                      Par contre, les certification ISO27000 me sont très utile : ça permet de faire un suivi de nos partenaires et d’obtenir des garantis de bonnes pratiques sans – trop – les emmerder.

                    2. durru

                      Il y a d’autres problèmes, au-delà de cet aspect humain indiscutable.
                      Le premier, déjà évoqué par le Doc, c’est que la machine bureaucratique finit par s’alimenter elle-même. On fait des papiers pour documenter comment on produit d’autres papiers. Et ce n’est pas du tout une blague.
                      Ensuite, dérivé probablement du premier, c’est qu’on s’est mis à standardiser des processus qui n’ont rien à voir. Résultat : on fait semblant. Personne ne se préoccupe du résultat final, seulement des papiers censés prouver qu’on a bien suivi les normes (dont la qualité, d’ailleurs, n’intéresse pas grand monde).
                      Les gains dont vous parlez sont bien réels et ont été très importants pour l’industrie. Ils sont maintenant acquis et rentrés dans les moeurs, mais ils ne sont plus que des avantages à la marge, si on regarde le paysage global, car tout le reste a été contaminé.

                      Comme je l’ai dit dès le départ, j’étais plutôt enthousiaste à la vue des gains potentiels. Mais les gens productifs sont mis à faire des choses directement productives, donc pour cette paperasserie on réserve les employés les moins rentables qui s’en donnent à coeur joie pour produire le plus possible (une fois qu’ils le peuvent), vu que ça sera pas à eux d’obtenir le laisser-passer A-38, n’est-ce pas…

                    3. sam player

                      «… et on mettait des montagnes de pièces fournies au rebut. »

                      Perso j’avais collé une affichette ISO8999 sur la porte de mon bureau 😀 et c’est moi qui me dévouait pour balader les auditeurs ISO9000 des clients, j’avais été choisi car, comme vous savez, j’avais réponse à tout, si besoin j’inventais, on pouvait leur dire n’importe quoi, c’était dur parfois pour certains opérateurs de se retenir de se marrer à notre passage.

                      Selon cette norme, lors de défauts constatés en fabrication il aurait fallu mettre les pièces dans une prison en attendant la dérogation éventuelle du client : prison ça veut dire enceinte verrouillée que l’on n’avait pas vu le volume de certaines pièces ou leur longueur… donc je leur disais qu’on les mettait directement dans la benne dehors et qu’on recommençait de zéro : Check 😀 comme une lettre chez FedEx

                      En fait, vu qu’on faisait les plans, on faisait en fin de fab des plans as built mais c’était trop compliqué à expliquer à un administratif

                    4. durru

                      @Sam
                      Et le processus que tu racontais à tes visiteurs, il n’était pas spécifié par écrit ? Fail, ça c’est pas un standard 🙁 Le vrai standard, qui sera validé par une vraie société d’audit, est celui qui a réponse à toute question. Et, comme dit plus haut, l’important n’est pas que la réponse soit bonne, mais qu’elle existe tout simplement…

                      Ça me fait penser à ces agris qui font du “presque-bio”, mais qui ne font pas l’effort d’obtenir l’agrément, car trop lourd comme procédure. Du coup, ils font visiter l’exploitation à leurs clients qui voient comment ils travaillent. Et ils vendent leur production comme ça, sans le tampon. Car ce n’est pas du standard. Bref.

                    5. Pierre 82

                      @sam player 29 août 2022, 17 h 55 min
                      J’ai eu le malheur, à cette époque, non seulement d’être en charge de la mise en œuvre de l’ISO pour l’atelier où je bossais, mais en plus j’étais auditeur interne et quand il y avait un audit externe, je répondais aux questions.

                      Lors d’un audit, on avait un opérateur, excellent ouvrier, mais très facétieux, ce qui ne gâchait rien. Quand il a vu débouler l’auditeur de la Lloyds, il lui a foncé dessus en disant: “Regardez, je suis ISO”, en prenant fièrement un pied à coulisse et en mesurant son pouce en lui disant: “Regardez: 25,40 mm exactement, c’est pas ISO, ça?” (pour ceux qui l’ignorent, un pouce = 25,4 mm).
                      L’auditeur, le seul Anglais à sembler n’avoir aucun humour, m’a demandé, avec un air de constipé, de traduire. Après ça, il lui a demandé: “vous avez la fiche d’étalonnage de votre pied à coulisse?”.
                      Du coup, j’ai présumé que c’était de l’humour (ce qui m’a rassuré à propos les Anglais) et bien sûr, on lui a donné la fiche, puisqu’on s’était amusé à recensé tous les appareils de mesure et que rien ne trainait.

                      Quelques semaines avant, lors d’un audit interne, il m’avait lâché :”Ah ben c’est bien que tu passes maintenant, parce si tu étais passé hier, tu aurais vu le bordel que c’était !!”, alors que j’étais accompagné du directeur du service qualité. Lors d’un audit interne, ça peut passer, mais je lui ai demandé de se méfier, quand même…

                3. bibi

                  Il y a des emplois totalement inutiles et fort bien payé, mais qui n’existe qu’en raison de la réglementation, et qui ne créent aucune valeur .
                  L’exemple type pour moi est : fiscaliste car ce sont des emploient qui n’existent que parce que le code des impôts est incompréhensible et perpétuellement modifié.
                  Alors est-ce un bullshit job, je ne pense pas car payer le moins d’impôt possible est un devoir!

              3. ValM

                La définition du “bullshit job” est liée au sentiment du salarié que son boulot est inutile et sans intérêt.
                J’ai trouvé 2 liens qui permettent d’avoir une meilleur idée du concept :

                https://fr.wikipedia.org/wiki/Bullshit_jobs
                http://clubdescho.com/cest-quoi-un-bullshit-job/

                Pour ma part, je pense qu’il s’agit de jobs artificiellement créés pour “occuper” les gens, mais qui ne créent pas grand-chose… La bureaucratie a permis le bullshit job, d’abord dans la fonction publique, puis, dans le privé qui a été contaminé. Il suffit de voir certains intitulés d’offres d’emplois pour se demander “à quoi ça sert en fait ?”

                1. Yanka

                  Bullshit job jusque dans l’intitulé : “account manager”. Mais la bulle sur le champagne, c’est le coordinateur qui va de bureau en bureau voir si tout va bien, qui a été embauché parce que cousin sans emploi du maire, ayant une pension alimentaire à verser. C’est le bonhomme qui passe les trois premières semaines à s’informer sur ton boulot et à dire : “C’est intéressant !” et “Woaw, cool !” et qui ensuite te dit quoi faire et comment, parce que “la direction a décidé de changer les protocoles”. Très vite tu t’aperçois que le mec sympa au départ est un espion au service de la direction ou de la compta ou d’un service quelconque. À partir de là, le mec se plaint : on a crevé ses pneus, on a retrouvé un amalgame de chouine-gomme dans la serrure du local de réception, on a voulu forcer la porte d’une armoire métallique, la grande plante verte du sas d’entrée est crevée, faute d’arrosage. Et quand tu es avec des collègues et qu’il arrive, tu fais : “Attention, v’là Roger !” Car ils s’appellent tous plus ou moins Roger.

                  1. Hari Seldon

                    Un indice : il y a souvent “manager” dans le titre de ces jobs.

                    Happiness manager, c’est un autre bon exemple.

                    La panoplie des “coordonnateurs” est souvent pas mal dans le genre aussi.

                  2. Pierre 82

                    @Yanka 16 h 51
                    J’ignore dans quoi vous avez bossé, cher Yanka, mais je n’ai jamais rien vu de pareil dans ma vie professionnelle salariée.
                    Ce qu’en dit le créateur du concept (sur Wiki), pardonnez-moi, mais c’est farfelu. Je cite:
                    « La technologie a été manipulée pour trouver des moyens de nous faire travailler plus. Pour y arriver, des emplois ont dû être créés et qui sont par définition, inutiles »
                    Non, à part sans doute dans le secteur public, ou de manière générale, dans le secteur où on est payé par l’argent des autres. Mais figurez-vous que si vous avez à répondre devant des actionnaires,vous ne vous amusez pas à inventer des boulots inutiles. Jamais.
                    Certes, il m’est arrivé de travailler sur des trucs qui n’ont jamais abouti car abandonnés en cours de route pour de multiples raisons, mais je ne considère pas ça (personnellement) comme du travail inutile. Ce peut être une erreur de stratégie de la part de la direction générale, ou une modification des données du marché, peu importe: on m’a payé pour faire un taf, je l’ai fait, et si ça n’a servi à rien, tant pis. Si on n’entreprenait quelque chose que lorsque le risque de ne pas aboutir est nul, on ne ferait plus rien.
                    David Graeber donne ensuite des catégories:
                    1. les faire-valoir: en général, ce sont des gens peu doués qui sont placés là pour remplir des cases Excel et se renseigner de l’état d’avancement des projets. En général, c’est plutôt une manière de trouver un boulot à quelqu’un dont personne ne veut dans ses projets et qui sont trop chers à virer.
                    2. Les porte-flingues: ils ne servent à rien, à part à péter l’ambiance. Quand ils sont repérés, ils sont placés ailleurs, car contre-productifs. C’est juste une erreur d’aiguillage.
                    3. Les rafistoleurs: il m’est souvent arrivé de devoir aller éteindre le feu dans des projets qui tournent mal. Je ne vois même pas en quoi ce serait inutile.
                    4. Cocheurs de case: sans doute ceux dont on parlait: des gars que la direction générale doit embaucher pour satisfaire au désir de paperasse inutile réclamé par la sainte législation.
                    5. Les petits chefs: les contremaitres sont indispensable à la conduite des opérations, et s’il s’avère qu’il est mauvais, on le voit rapidement, et on le case ailleurs. Parfois, ça prend du temps, je vous le concède. J’en ai côtoyé un certain nombre et c’est comme pour tout: il y en a des très bons et des très mauvais.
                    Et ensuite, je lis une autre énormité: « La classe dirigeante s’est rendu compte qu’une population heureuse et productive avec du temps libre était un danger mortel. »
                    Et le reste à l’avenant. Une théorie d’un sociologue (non, je ne pense pas que des biens des sociologues) qui n’ont jamais bossé de leur vie.
                    J’admets bien volontiers qu’il y a beaucoup de jobs qui ne sont pas intéressants (ou du moins pas perçus comme tels), mais qui ont une nécessité pour la bonne marche du business. J’admets également qu’il y a des boulots parfaitement inutiles, mais ils résultent d’une erreur d’appréciation et ne sont jamais systémiques.
                    Je ne pense pas, par ailleurs que pousser un wagonnet dans une mine (image que vous aimez) soit un boulot plus intéressant.

                    Bien sûr, dans le secteur public, qui s’est très officiellement fixé comme objectif de donner un salaire à des gens afin qu’ils fassent semblant de travailler, ce doit être différent, et ce type de boulot doit exister, mais je n’ai aucune expérience personnelle de ce type d’emploi. La seule chose que je sais, c’est qu’au bout d’une semaine dans une telle ambiance, je me barrerais en courant.
                    Et mon expérience professionnelle, je le signale également, est exclusivement dans le secteur marchand, c’est-à-dire que je n’ai jamais non plus travaillé sur des projets financés par de l’argent public, et qui doit sans doute être comparable à ce qui se passe dans la machine étatique.

                    1. durru

                      J’allais vous dire, Pierre, qu’une partie de plus en plus importante du secteur privé est financée par de l’argent public. Et ce ne sont pas les QE à répétition qui ont renversé la tendance, bien au contraire…
                      Je crois que nous sommes ici, les intervenants sur ce blog, un peu comme des dinosaures qui avons connu un autre monde, désormais révolu.
                      Bon, à la différence des dinosaures, je crois fermement qu’un retour en arrière sera opéré (en spirale). Mais pour l’instant nous sommes loin de représenter la majorité de la population, non seulement par nos convictions, mais aussi par nos expériences personnelles…

                    2. Reddef

                      Pour avoir travaillé dans le secteur public (qui est déjà une une usine à gaz à lui tout seul) vous n’ avez pas un emploi mais une fonction et c’ est là tout le problème par rapport au privé. Le deuxième est plus vivant que le premier mais plus dur car l’ entreprise qui vous emploie peut calancher.
                      Ce sont deux mondes différents et au milieu un petit groupe navigue dans des eaux pas très propres

                    3. Pierre 82

                      @durru 18 h 34
                      Je répondais à Yanka, qui nous parle comme s’il était lui aussi un dinosaure, alors que son expérience n’est manifestement pas la même que la nôtre.

            2. Iskanderkul

              Le contrôle-qualité a servi aussi à éliminer les petites entreprises lors des appels de marchés, car la mise en place de l’iso 9001 était un effort trop important qu’elles ne pouvaient pas supporter. Voilà comment éliminer les petits, mais avec une justification légitime : la qualité.

              1. durru

                Je le dis souvent : le capitalisme de connivence n’aurait pas pu prendre tout son essor sans cette hyper-normalisation de toute activité professionnelle.

              2. Pierre 82

                Ca fait partie d’une tendance générale à la sur-normatisation, qui a forcément donné lieu à la disparition de tous ceux qui étaient incapables de suivre.
                Je ne sais pas si au départ, c’était le but recherché, mais en tous cas, ça a eu cet effet-là.
                D’où une mise à mort de l’esprit d’entreprise dans les pays qui ont glissé vers cet excès de normes (non seulement qualité, mais également écologiques, législatives…)
                Combien de chefs d’entreprises peuvent se permettre de se passer d’un expert-comptable, par exemple. Combien de PME ne sont pas obligés à un moment, de se payer un juriste pour ne pas finir en taule?

                1. Nemrod

                  Bon tout ça et bel et bien bon mais va falloir aller préparer le “plan de sobriété énergétique”…allez hop hop hop.
                  Y une armoire à caler et deux ou trois milles camarades contrôleur à occuper.
                  Naméo !

                2. Pythagore

                  J’ai l’impression que l’essort des normes vient surtout du monde anglo-saxon et consiste à substituer un savoir-faire par une norme. Bon nombre de normes que je connais me rappellent plus un livre d’ingénieurie qu’une norme.
                  En France les normes et les lois se multiplient en parallèle avec le naufrage de l’éducation nationale. Moins on a de savoir-faire plus on a de normes.
                  .
                  Bien rigolé avec l’histoire du pouce, s’agissait-il d’une personne de petite taille, ou le pouce avait été raccourci par une scie quelconque.

                  1. Pierre 82

                    Non. La mesure du pouce se prend perpendiculairement, au niveau de la jonction entre la première et la seconde phalange, contrairement à ce qui est montré sur Wikipedia.
                    Dans la population globale, on est bien auteur de 25 mm.

      2. cherea

        je ne suis même pas sûr que l’on ait menti en disant à Marie de faire un bac+5 socio et que ce serait forcément bien mieux que d’apprendre à faire un bouquet de fleurs et avoir trois magasins…je pense simplement que c’est une erreur stratégique fondamentale et qu’en plus Marie ne peut pas s’en prendre pas à ceux qui l’ont orientée dans cette voie étant donné, qu’elle appartient à la classe même qui l’a mal orientée…

        1. durru

          Le mensonge est présent dès le départ, avec l’enseignement “gratuit” : tu passes 5 années (voire 7, dans la plupart des cas) à l’université, aux frais de la princesse, et tu sors sur-diplômé(e) en crachant sur la tête des ploucs qui ne savent rien de ce que tu sais. Sans parler de l’absence de toute évaluation au début, pendant ou à la fin.
          Et si Marie aurait dû (elle ou ses parents) payer rubis sur ongles le vrai coût de ses délires ? Aurait-elle accepté de se faire berner ainsi ?

        2. Nemrod

          Maintenant c’est pire que ça.
          Même prof ne fait plus recette.
          Et les métiers manuels non plus.
          Le koikilencoute, l’impression de biftons a achevé le processus 35 H/ fonctionnarisation/assistanat.
          Les gens se sont retrouvés avec plus de pognon en allant pas au boulot qu’en bossant.
          Reçu 5/5.

          1. Higgins

            Illustration : https:/ /france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/marne/reims/reims-rentree-scolaire-lea-25-ans-demissionne-apres-5-mois-d-enseignement-en-college-2602444.html

            1. Mitch

              Article et témoignage intéressant.

              Chacun fait bien évidemment ce qu’il veut mais ce passage m’a amusé:

              “En septembre 2021, elle entre en master Recherche en lettres et Humanité et continue le soutien scolaire. Léa valide sa première année et elle se lance dans un mémoire avec pour thème : “Traduction latine d’un jésuite sur les sofistes”. Mémoire qu’elle poursuit dès la rentrée de septembre 2022 où elle intègre la 2e année de son master.”

              Je ne vois juste pas ce qu’on peut faire après s’être fait une spécialité de la traduction en Latin de la vie sexuelle des poulpes ou la reproduction des mouches des Galapagos (ah, attendez, on me dis qu’il est question d’un jésuite sur les sofistes – effectivement ça change tout 🙂 )

              Bref, une future fonx qui ira torcher des cerfa pour notre plus grand bonheur …

              1. durru

                Je ne sais pas trop. S’il n’y a pas des dizaines de milliers par promotion, je trouve que ce genre de profil peut très bien avoir son utilité, voire son débouché professionnel. Comme je n’ai aucune idée du volume de diplômes de ce type, je m’abstiens…
                P.S. J’ai acheté un bouquin (que je n’ai toujours pas fini de lire) sur le latin et le fait que, en réalité, ce n’est pas une langue morte. Eh oui, avec des faits, des chiffres et tout…

              2. Le Gnôme

                Il y a quand même quelque chose que je ne comprends pas, on manque d’infirmières, de toubibs, de profs, de loufiats, de cuisiniers, de plombiers, d’électriciens ou de bouchers et on nous annonce un taux de chômage à 7,4%

                Ou tout le monde veut être gratte-papier, ou il est plus rentable de toucher toutes les allocations en restant au chômage.

                <Je penche pour la seconde hypothèse, les gens sont rationnels.

                1. Gerldam

                  Les exemples se multiplient de jeunes qui font une période d’essai qui dure….2 heures, car, au bout de ce long laps de temps, ledit jeune a trouvé que c’était trop fatigant et qu’il ne tiendrait pas une semaine. Il préfère retourner à son canapé pourri et regarder un écran.
                  Alors qu’il y 60 ans, il y avait un adulte derrière pour lui botter le cul dès qu’il commençait à glander un peu.

                  1. P&C

                    Pas possible… même moi, dans ma jeunesse bercée d’illusions, je tenais au moins 15 jours sur des jobs de m*rde (tech de prod d’analyse. Oui, mieux vaut être ouvrier plombier que bosser dans une usine d’analyses labo. Au moins tu n’as pas honte de ce que tu fais.)

                  2. Yanka

                    Gerldam 29 août 2022, 14 h 17 min

                    “Les exemples se multiplient de jeunes qui font une période d’essai qui dure….2 heures, car…”

                    Déjà, si on arrêtait de prolonger indéfiniment l’adolescence, cette chose et ce concept odieux…

                    Sinon, vous êtes à peine caricatural. La vie pour vous c’est quoi ? Sueur et sang ? L’humble de la Bible, qui gagne son pain souvent aigre et sec à la sueur de ses puantes aisselles ? Au profit du bourgeois à bretelles et cigare (restons dans la caricature, mon cher Daumier !). C’est misérabiliste à donf. Un jeune homme normal ne rêve pas d’un emploi. Je sais que la réalité, tout ça… Mais prétendre enfermer une énergie dans une boîte de cons cravatés qui passent leur journée en réunion… Dans ces conditions-là, je préfèrerais passer mes journées sur Youtube ou à observer les papillons ou les nuages, et à grignoter de l’oseille le long des chemins ! En attendant la parousie, l’arrivée des Cosaques, ou plus réalistement le regard bleu d’une fée qui me donnera envie de me gratter moins les couilles, pour nourrir les marmots que j’escompte lui faire, puisque la nature veut ça.

                    1. Higgins

                      Perception des français par des étrangers : https:/ /gestion-des-risques-interculturels.com/pays/europe/france/travailler-avec-les-francais-temoignages-de-17-etrangers-venant-de-12-pays/

                    2. Roanna

                      @Gerldam,@Yanka
                      Mon boulanger, avec lequel j’ai de bonnes relations, me signale l’autre jour qu’un jeune apprenti qu’il s’apprêtait à prendre à l’essai l’appelle le dimanche après midi et lui dit que c’est ok pour lundi matin.
                      Qq semaines plus tard il attend toujours, c’est vrai que l’apprenti ne lui avait pas dit de quel lundi il parlait.

                2. Mitch

                  @Le Gnome: Réjouissez-vous, on ne manquera pas de spécialistes sur les traductions Latine de Jésuites sur les sofistes 🙂

                  @Duru: Pas faux. La langue Anglaise est par exemple remplie de mots latin ‘originaux’ (= qui n’ont pas évolué du Latin): ubiquitous, obnoxious, conspicuous, ominous, auspicious, boisterous, libellous, amorphous, odious, voluminous, preposterous, … bon après on les trouve souvent dans la literature … mais ils existent bel et bien.

                  Sans oublier les noms des plantes et des animaux.

                  Je crois me souvenir avoir lu que le Roumain était avec le Sarde la langue qui se rapprochait le plus du Latin.

                3. Jacques Huse de Royaumont

                  @Le Gnôme. Oui, il y a là une contradiction entre un taux de chômage réputé bas et des emplois non pourvus dans des secteurs importants. Ce matin j’entendais encore que les lignes B et D du RER étaient perturbées faute de conducteur.
                  A quoi travaillent donc les gens ? Travaillent-ils seulement ou sont-ils juste rayés des listes ?

                  1. durru

                    “taux de chômage réputé bas”
                    Plusieurs raisons à cela :
                    1. Les calculs français ne prennent en compte que les chômeurs “classe A” – ceux qui cherchent activement un emploi. On exclut donc tous ceux qui ont des temps partiels (même s’ils cherchent un temps complet), les formations, les stages, etc.
                    2. On ne regarde que ceux qui sont inscrits sur les listes. Ceux qui ne se fatiguent plus à s’inscrire ne sont pas comptés. Ni ceux qui ont été rayés des statistiques pour des motifs divers et (a)variés.

                    Après, faut pas trop demander non plus. Un CSP++ faire un travail manuel ? Plutôt mort ! Ce qui va peut-être arriver, d’ailleurs…

                    1. Pierre 82

                      Oui, enfin, demandez-moi, à 61 ans et avec des genoux HS, d’aller ramasser des melons (ou même des fraises) en plein cagnard avec des jeunes gars venant de Pologne, et au bout de 2 heures, le patron viendra me demander de dégager pour manque de rendement, à condition qu’on ne soit pas entretemps venu me rechercher en civière au bout de quelques heures. Je reste réaliste…

                    2. durru

                      Oui, enfin, je parlais plutôt de chômeurs de métier, jeunes sur-diplômés trentenaires bien en forme…

                    3. P&C

                      @-Pierre82

                      Si on était un minimum intelligents, on s’arrangerait pour que les vieux occupent surtout des postes d’enseignement… ben oui, le rôle du vieux, c’est de transmettre son expérience accumulée.

                      Je sais, l’educ naze est un naufrage, etc… mais seulement parce que on le veut bien. Éduquer les gosses, on sait faire ça depuis Gilgamesh, sinon Rahan.

                    4. Yanka

                      @Pierre 82 29 août 2022, 15 h 48 min

                      “Oui, enfin, demandez-moi, à 61 ans et avec des genoux HS, d’aller ramasser des melons (ou même des fraises) en plein cagnard avec des jeunes gars…”

                      Vous voyez, on a toujours une excuse pour éviter le truc qui fatigue, excuse que n’avait pas mon grand-père, ni le vôtre, quand il s’agissait d’aller ramasser les patates, de scier du bois. Les genoux HS, c’est un truc de fonx ! Quand tu arrêtes l’école à 25 ans sans avoir le moindre métier, c’est clair que la perspective d’aller ramasser des melons ou des fraises sous le cagnard, merci bien. Tu préfères siroter des mojitos en terrasse et rire des ploucs.

                4. Yanka

                  “Ou tout le monde veut être gratte-papier, ou il est plus rentable de toucher toutes les allocations en restant au chômage.”

                  On ne fait pas ce qu’on veut non plus (cosmonaute, égyptologue, explorateur, pape), mais souvent ce que notre tempérament induit. Je suis très ingénieux en imagination pour écrire des histoires à tiroirs, mais j’ai depuis 6 ans une foreuse dont je me suis servi une fois. Pas mon truc. J’ai remplacé l’hiver dernier le variateur de mon pied halogène et je n’en reviens toujours pas, vu que j’avais trois connecteurs sur le nouveau contre quatre sur l’ancien. Il fonctionne toujours. J’ai sollicité une décoration auprès des Arts et Métiers. La technique m’ennuie prodigieusement, la grammaire et la rhétorique me passionnent. Et je déteste le travail administratif, l’occupation vaine. Je travaille avec des enfants, c’est valorisant et utile. En attendant bien sûr un illusoire Goncourt !

              3. bibi

                Ca c’est bien la France, ce pays où l’on croit que pour occuper un emploi, il doit être en rapport avec ses études.
                Un diplôme universitaire jusqu’au master II, ça ne sanctionne jamais que votre capacité à répondre de manière convenue à des questions convenues aux quelles d’autres ont déjà répondu avant vous, ce qui ne préfigure en rien votre capacité à occuper un emploi.

                1. Mitch

                  @P&C
                  “Si on était un minimum intelligents, on s’arrangerait pour que les vieux occupent surtout des postes d’enseignement”

                  Ben, ca passerait au préalable par un filtrage massif des élèves. Bonne chance à quiconque pour aller enseigner dans les immenses townships ou au mieux, les enseignants jeunes comme vieux, se feront traiter d’enculer ou de FdP tous les jours que dieu fait.

                  Je fais souvent du VTT avec un pote qui a été prof dans un township du 9.3, et franchement je lui dis souvent qu’il devrait écrire un livre. C’est juste effrayant. Avant d’envoyer des mecs au front,il faut faire le ménage, mais bon ça va à l’encontre des principes bidons de l’EdNat.

                  1. P&C

                    Les vieilles méthodes ont prouvé leur efficacité : tartes dans la gueule voir coups de bâton du prof, et re tartes dans la gueule du daron.

                    C’est le laissé aller général et le culte de l’enfant roi + les défaillances de l’éducation maghrében vis à vis des garçons qui cause ce merdier.

                    1. Mo.

                      Trop bien.
                      Et la gégène sur les couilles? Quoique. En ces temps de sobriété énergétique…

                  2. Theo31

                    Il y a quelques années j’ai postulé dans un lycée hors contrat. Trois élèves venaient d’être virés à la demande de la directrice.

    2. Spirou

      Chirac, Mitterand ont ils été différemment apprécié lors de leur second mandat ? Je me souviens d’années de plomb entre 93 et 95.

    3. Pythagore

      La période est toutefois propice à avancer qq réflexions d’ordre écologique. Par exemple, de demander à son interlocuteur qui ne jure que par les voitures électriques comment il entend les alimenter sachant que l’on nous explique déjà que nous n’auront pas assez d’électricité pour l’hiver et qu’une voiture électrique consomme anuellement autant d’un foyer individuel. C-à-d que chaque voiture életrique est un citoyen en plus à fournir en élec.
      A placer innocemment au détour d’une conversation.

      1. durru

        Oui, c’est amusant, effectivement.
        Sauf que nous devrions tous savoir désormais que l’interdiction future des voitures thermiques n’est pas faite pour garantir la transition à l’électrique, mais la fin de cette insupportable autonomie des individus que la voiture individuelle a très malencontreusement assuré.
        Rien qu’à regarder les messages que les vendeurs de voitures thermiques sont désormais obligés d’ajouter à leurs pubs, le doute n’est plus permis : on demande l’utilisation des transports en commun, le covoiturage, les “mobilités douces” ou même de reporter des voyages qui ne seraient pas absolument nécessaires.

      2. Mitch

        10% du parc automobile Français converti à l’électrique (le 100% électrique, pas l’hybride) nécessiterait 5 réacteurs de plus. Pas la peine d’en dire plus …

        1. durru

          5 de plus, par rapport au parc existant (56) ? Ou par rapport à ce qui est actuellement en production (la moitié) et qui assure la moitié de la consommation française ?

          1. Mitch

            5 de plus par rapport au parc existant (56).Ce qui présuppose donc que ceux qui sont actuellement arrêtés autres devront être opérationnels (vu le nombre de réacteurs frappés de problèmes c’est pas gagné).

            Concernant le nombre de réacteurs arrêtés je constate que les Pravda ne parlent pas trop des causes (maintenance disent-elles). Le fait que près de 50% du parc devrait soulever des questions et attendre des réponses autrement plus précises qu’un laconique ‘c’est de la maintenance’.

            1. durru

              Mais ils en ont parlé, au début (avant que tout le monde ne prête attention).
              Il y a trois catégories : la maintenance planifiée (il y a apparemment toujours qq réacteurs en maintenance), la maintenance en retard (ce qui n’a pas pu être fait en 2020-2021 pour cause de confinements et autres billevesées) et… les problèmes de maintenance imprévus. Parce que, dans leur immense sagesse (mais sans le dire), ils ont modifié les critères de contrôle pour les centrales nucléaires et du coup ce qui était OK il y a 2-3 ans ne l’est plus maintenant. Et ça doit peser sur une bonne moitié du parc à l’arrêt.
              Voili voilou… quand on veut tuer son chien, on dit qu’il a la rage. Nihil novi sub sole.

              1. Cerf d

                Il y a 2-3 ans les fissures détectées et dont la cause identifiée est la corrosion sous contrainte n’étaient pas présentes.

                1. durru

                  Pas présentes, ou pas recherchées (donc pas identifiées, ce qui est normal) ? Autrement dit, il y a eu, oui ou non, changement de normes de contrôle ?
                  J’ai peut-être trop suivi des complotistes, je ne dis pas non…

  13. P&C

    L’épisode algérien est pathétique.

    Le Macreux est tellement con… J’ai encore du mal à concevoir que dans nos écoles d’élites, on enseigne à être aussi abruti…
    – les algériens sont des teigneux. Végéta pourrait être algérien.
    – la solidarité européenne, on a vu ce qu’elle valait lors du covid : peau de zob. Quand c’est la merde, c’est chaque pays pour sa gueule. ça a toujours été comme ça.

    1. turlututu

      3ème couplet de l’hymne algérien :

      Ô France !
      le temps des palabres est révolu
      Nous l’avons clos comme on ferme un livre
      Ô France !
      voici venu le jour où il te faut rendre des comptes
      Prépare toi ! voici notre réponse Le verdict,
      Notre révolution le rendra
      Car nous avons décidé que l’Algérie vivra
      Soyez-en témoin ! Soyez-en témoin !
      Soyez-en témoin !

      et cela fait 60 ans que cela dure…

      1. Pierre 82

        Je me suis tellement éloigné des médias que j’ignorais qu’on s’apprêtait à renvoyer du monde sur la lune (pour quoi faire, d’ailleurs??)
        C’est bien, ils l’ont appelé “Artemis”, enfin une gonzesse. Après Apollon, il fallait bien ça (un affreux mâle blanc de moins de 50 ans)
        Y’a pas un d.ieu.éesse trans dans le Panthéon grec? Pour la suite… Bon, d’jà, c’est grec, donc peu suspect d’homophobie vu leur réputation.

        1. Dr Slump

          “Y’a pas un d.ieu.éesse trans dans le Panthéon grec?”
          Hermaphrodite, fillot.te des deux dieux du même nom.

          On vous l’avait bien dit que les littéraires, ça ne sert à rien ! 😛

          1. Theo31

            Il y a cinq exemplaires dans le monde de la statue de l’hermaphrodite endormi. J’ai eu la chance de voir celui du Louvre et les deux des musées romains.

  14. Unmeusien

    Je lisais dans mes encyclopédies Hachette que la plus grande plateforme gazinière au monde fut construite par des français, située en Algérie, année 1980 pour la fin des travaux..je lisais ce mot, inusité par la suite,de ” craking” qui semble signifier une mise en conditionnement de ce gaz.

    1. Gerldam

      Le “cracking” s’applique au pétrole brut.
      Le but est de briser des longues chaînes hydrocarbonées en chaînes plus courtes, synonymes de fractions plus légères comme l’essence.

  15. Mitch

    Un pote vient de m’envoyer ‘ça’. C’est consternant !
    Je n’ai plus de mots pour exprimer ce que je pense …

    bfmtv.com/politique/le-barbecue-symbole-de-virilite-sandrine-rousseau-lance-le-debat-au-sein-de-la-classe-politique_AN-202208290293.html

      1. Yanka

        “Qu’est ce que j’aimerais lui mettre quelques symboles de virilité sur le museau, à celle-là…”

        Ou sous le museau, après une semaine sans douche, ayant marné comme un besogneux increvable dans de vieilles chagasses sanieuses !

    1. Stéphane B

      Le barbec, ce n’est qu’une chose, une étape.
      Vas lire
      https:/ /www.ladepeche.fr/2022/08/29/landrocene-et-sandrine-rousseau-lhomme-est-il-plus-responsable-que-la-femme-de-la-crise-ecologique-10511216.php

      1. Pythagore

        Je voudrais pas dire, mais vu la consommation mensualisée de ce que vous savez pour parer à ce que vous savez, j’ai comme un doute. Sans compter l’orgie de crèmes et de lipsticks dans des contenants en méchant plastique…etc… Elle a pas du bien compter la Sandrine.

      2. P&C

        Mouais… cela occulte largement le fait que ce sont les femmes qui font la sélection sexuelle…et elles le font sur la base de critères hypergamiques : taille, muscles, et compte en banque…

        Si les hommes n’avaient pas à acheter des signes extérieurs pour séduire les femmes, la société de consommation sombrerait…

        Sardine Ruisseau raisonne comme une poire, et a des idées wokes de m*rde.

      3. Pheldge

        Pour l’instant, le seul qui ait l’audace de lui répondre c’est le chef du PC …
        lefigaro.fr/politique/pour-fabien-roussel-on-mange-de-la-viande-en-fonction-de-ce-qu-on-a-dans-le-porte-monnaie-pas-dans-le-slip-20220830

      4. Yanka

        La Rousseau finira de toutes façons avec les autres dans la marmite à Schtroumpfs, au grand bonheur des hordes anthropophages à nos portes !

      1. Pierre 82

        Ça va pas être facile, vu qu’elle a déconstruit son “compagnon” (j’ai toujours trouvé que le terme “compagnon” est grotesque)
        Je ne sais pas à quoi il peut ressembler, mais si on m’avait dit un jour qu’être “déconstruit” serait un compliment, j’aurais eu du mal à le croire.

        Tiens, à ce sujet saugrenu a toujours l’air de faire les titres, si j’en crois Google actu.
        C’est vrai que la situation générale dans le monde est tellement calme qu’on s’ennuierait presque. Rien d’autre à pinailler.

      2. Yanka

        “Et après… Kouisine !”

        Vous avez envie de manger un truc préparé par cette autruche ? Pas moi ! Plutôt lécher le cul d’une poule malade !

    1. Pierre 82

      Quand il faudra faire des délestages électriques cet hiver, je propose qu’on commence par la 9ème circonscription (une partie du 13ème arrondissement), puisqu’ils ont voté pour elle. De plus, juste avant, c’était socialo-LREM, donc c’est sans scrupule.
      Dommage que ce n’est pas voisin du 93…
      Mais ça n’arrivera pas. Il y a beaucoup de communes en France qui ont mal voté et qui vont devoir en payer le prix.

  16. Reddef

    Il est intéressant de voir que suite à l’ invasion Ukrainienne les nations concernées ou non réagissent différemment de ce qui était attendu par les gouvernements. La démocratie représentative doit s’ adaptée pour continuer à être représentative.Le vote ne suffit pas nous devons nous ré approprier le contrôle de l’ état. Du maire jusqu’ au président nous devons exiger plus de transparence et e facilité aux informations.
    Mais la politique se situe aussi d’ail’ entreprise, devinez qui votent le plus pour Macron , le boss ou le larbin ?

    1. Iskanderkul

      C’est ce qu’explique Valérie Bugault (sur son site et dans ses vidéos): la démocratie représentative n’en est plus une, et le vote ne permettra pas de s’en affranchir :
      https:/ /crowdbunker.com/v/Trn5T8eQRTA

    1. Nemrod

      C’est très drôle.
      J’ai juste peur que d’ici peu ça le soit moins.
      Le Gorafi est sinistré depuis que son modèle le dépasse.

  17. Jacques Huse de Royaumont

    A propos des Pays-Bas, j’ai du mal à avoir des info sur l’ampleur de la contestation paysanne. Comme il se doit, nos media subventionnés n’en ont pas connaissance (pas plus qu’en son temps, le convoi de la liberté), mais j’en entends peu parler par ailleurs.

    Quelqu’un à des infos ?

      1. Pierre 82

        Eric Verhaeghe y était il y a quelques semaines, et tout était calme. Les choses ont peut-être évolué, mais le Batave n’a pas très souvent une mentalité de cégétiste ou de black bloc. Il est souvent plus calme.
        Cependant, il faut également noter qu’une grosse majorité de Paybasiens est d’accord pour qu’on diminue la production agricole, car ils sont très greta-compatibles.

        1. Berdol

          Mais sous Louis le Grand, le batave a donné aux armées françaises du fil à retorde et les braves français ont bien failli tout perdre du fait des bataves et de Guillaume le taciturne. Donc on ne peut rien déduire de leur calme apparent. Et les vieilles troupes sont toujours calmes avant la bataille…

    1. Aristarkke

      On en trouve par ci par là, chez Tw…
      Ne pas en parler aux informations est une technique permettant d’obtenir “que ça n’existe pas”

  18. Reddef

    La représentativité n’ est pas obligée elle n’ est qu’ un moyen avec ses risques d’ autres sont solutions sont possibles mais nous sommes tellement habitués à celle ci et il est difficile de changer un système électoral

  19. Simon C-T

    Planquez vos piscines sous des hangars ! Le fisc va généraliser son dispositif ‘Foncier innovant’ de détection par intelligence artificielle des piscines non déclarées. Le logiciel, mis au point par Google et Capgemini, a été expérimenté dans neuf départements et a permis de repérer plus de 20.000 piscines par images aériennes et vérification automatique de l’absence de taxation les concernant. Cela représente près de 10 millions d’euros de recettes supplémentaires pour les communes concernées pour la seule année 2022, indique la direction générale des Finances publiques (DGFiP). Le dispositif n’est par encore rentable puisque son coût est estimé à 24 millions d’euros sur 2021-2023.

    1. MCA

      Et ils iront vérifier sur place par drone comme ils le font actuellement pour les arrosages intempestifs.

      Il faut mettre une bâche bleue sur la pelouse, histoire de les voir rappliquer la G enfarinée.

      1. baretous

        les eleveurs connaissent depuis longtemps recevant des photos satellites sur lesquelles ont peut compter ses vaches.paradoxe : seule la surface exploitée compte pour le dosser PAC mais en même temps il faut sauvegarder les haies mais pour les cotisations vous payez la surface totale y compris les haies car seule la surface cadastrale fait référence .. il faut retirer la surface d’un arbre au milieu d’un champ ou les vaches se mettent à l’ombre..j’ai même connu un paysan bio qui a eu des pénalités car il n’avait pas enlevé de ses surfaces “la tournere” , les quelques m2 qu’on ne peut exploiter dans les angles car servant à manoeuvrer pour se retourner avec la charrue..

    2. Jacques Huse de Royaumont

      La chasse aux “riches” est ouverte… Comme prévu.
      L’an dernier, les non-vaxx servaient de bouc émissaires, cette année, ce sont les “riches”. Ca ne résoudra rien, mais les mauvais instincts vont pouvoir s’en donner à cœur joie.

        1. Yanka

          Y a riche et riche. Un type riche à milliards, il faut le spolier ou le pendre par les pieds jusqu’à ce que son or ruisselle. Quand tu gagnes des millions chaque année (footballeur neuneu, etc.), tu sors de la réalité, tu te prends pour un demi-Dieu. Tout ça parce que tu peux, en principe, t’acheter chaque mois une Ferrari qui, comme toutes les bagnoles de ce genre, signalent un con, bien plus que la Deudeuche à Norbert, et le marquent au fer rouge de la vanité. Suppressible ! eût dit Marcel Moreau.

          1. Pheldge

            parce que bien sûr, le riche garde ses millions ou ses milliards, dans un coffre ou dans une piscine de lingots et de pièces d’or comme Picsou … même les footballeurs, les acteurs et les chanteurs que vous avez oublié de dénigrer, placent leurs capitaux, les investissent. Votre détestation vous aveugle !

              1. Pheldge

                bien sûr, heureusement que l’état est là pour investir et créer les emplois de demain, parce que s’il fallait compter sur les riches …

                1. Aristarkke

                  Si on l’interprète comme le fait qu’elle signifie que le riche doit faire des dons à la population, alors effectivement, elle se révèle constituer une fable.

              2. Aristarkke

                Vous pensez sérieusement que le riche fait tout et entretient sa fortune, absolument tout seul sans recourir à des services auxiliaires ?

              3. Jacques Huse de Royaumont

                Si le ruissellement fonctionne, à condition que ce ne soit pas de la fausse monnaie. C’est pour cela que le QE n’a pas eu cet effet et n’a été qu’une vaste opération de spoliation.

                1. durru

                  C’est parce qu’on arrive pas à comprendre que le capitalisme de connivence est au capitalisme ce que la justice sociale est à la justice. Ou la démocratie populaire à la démocratie. Ou la partouze à l’amour. Etc, etc.

            1. Yanka

              @ Pheldge 30 août 2022, 4 h 52 min

              Ils investissent leurs capitaux dans des montres de tocards à 10 000 boules alors que l’heure est affichée partout, et c’est la même que sur la mienne, achetée à peine 20$ dans un Walmart voici 15 ans, ou bien dans le type de bagnoles décrit plus haut, dans des propriétés de parvenus clinquantes, et certainement pas dans la petite “usine” que le cousin Pierrot tente de monter pour fabriquer je ne sais quel petit truc assez utile, et qui pourrait employer jusqu’à 5 personnes. Le très riche veut être encore plus riche. Maintenant, il y a de notables exceptions : Djokovic étant l’une d’elles. Je ne suis pas aveugle et je ne déteste personne en dehors des pourris et des corrompus, pas même “les riches” (je trouve très bien que des gens aisés puissent acheter un piano, par exemple, parce que la musique est un loisir intelligent). Je déteste l’obsession de la richesse chez l’humain et la cupidité en général.

              1. Theo31

                Il y a des gens qui préfèrent faire fabriquer leurs montres par des salariés suisses bien payés plutôt que par des esclaves ouïghours en Chine.

                Tant de haine, faut aller voir un psy.

              2. sam player

                Piano : bien
                Ferrari : pas bien
                Montre de luxe : pas bien
                Livres : bien
                Tennis : bien
                Football : pas bien

                Musique : Loisir intelligent 😀

                1. Yanka

                  En caricaturiste aviné avant même l’apéro, vous êtes bien aussi ! Et même drôle. Ça me réjouit d’autant plus que votre pseudo sonne un peu comme Sam Pleyel, sinon Salle Pleyel, haut lieu du rap, comme chacun sait.

                  Si pour vous plaire, parce que je vous ai vexé question bagnole, il faut dire que les Ferrari ci jouli et que le foot ci bien, je le dis haut et fort. On voit assez peu de footballeurs investir dans la peinture Renaissance. Pourquoi ces parvenus qu’ils sont choisissent-ils toujours des trucs bien gros, bien clinquants, bien rouges et bien chers ? Goût de merde, tout simplement, aucune culture. Et ne me condamnez pas trop vite sur le foot, je pourrais vous surprendre sur votre terrain même, sans Wikipédia. Je n’ai pas parlé de tennis, mais d’un tennisman en particulier. Le tennis à proprement parlé ne m’intéresse pas. J’ignore qui a gagné quoi cette année. Mon sport, c’est le cyclisme : sport de populo. Ce qui ne m’empêche pas d’apprécier Scarlatti ou A Place to Bury Strangers, dans un autre genre. Et Graeme Allwright.

                  Je ne critique ni ceci ni cela purement et simplement (la Ferrari, le foot), mais les relations conniventes et prévisibles entre elles. Le bourrin à béret aime la vinasse comme le tocard à mollets aime la bagnole qui en jette et les montres inutiles (car je trouve les montres inutiles, la mienne repose dans un tiroir).

                  Je peux vous aider, Herr Prévert :

                  Jean Ferrat : bien
                  Johnny Hallyday : pas bien
                  Whisky : pas bien
                  Cognac : bien
                  Costume bleu et pompes à pointes: pas bien
                  Tongs et orteils en éventail : bieeeeen !

                  Sérieusement, vous pensez que je m’amuse à tout classer ainsi en catégories blanche ou noire ?

                  Pauvre de vous ! Mon garçon, revenez à la raison et à la sobriété pré-apéritive

                  (On peut rire, hein)

                  1. sam player

                    Yanka, c’est juste marrant votre propension à vouloir noter les loisirs, les achats des autres suivant votre système de valeurs et à donc les déclarer bien ou pas bien, valorisant ou pas, intéressant ou pas etc… tout en donnant dans la prétérition (genre je ne juge pas, mais je vous dis ce que j’en pense)
                    Il ne vous est pas venu à l’esprit que le monde dans lequel nous vivons est intéressant parce qu’il est diversifié, il y a de tout et chacun peut y trouver son bonheur.
                    L’ennui naquit de l’uniformité
                    Avec vos évaluations vous me faites penser au nutriscore, vous avez un avis sur tout, même des trucs dont vous n’avez rien à foutre… m’étonnerait pas qu’il y ait de la projection la dessous, vous dites bien trop souvent que ce n’est pas de la jalousie
                    Essayez d’imaginer que nous ayons tous les mêmes goûts : on serait tous habillés pareil, de la même couleur, on désirerait la même femme (p’tain elle prendrait cher la garce), on aurait tous le même travail, on penserait pareil, on passerait tous les vacances au même endroit 😀 vous en rêvez ?
                    Alors ?

                2. Mitch

                  @sam player
                  C’est exactement ça. Il faut espérer avoir une passion et/ou des gouts en adéquation avec ceux de Yanka autrement c’est pas bien.

            1. Yanka

              “Construire la Ferrari occupe du monde…”

              La détruire aussi.

              La question, c’est l’utilité du truc. À qui, à quoi ça sert ? Mais je ne vais même pas jusque-là, car chacun est libre d’utiliser comme il veut le blé qu’on lui jette à la figure comme une marque de déshonneur. En dehors de quelques raffinés et dandies, les très riches ont des goûts de merde, genre les Macron/Trogneux (déco de l’Élysée, à vomir), des goûts de gens qui tiennent à montrer jusqu’où ils sont parvenus, pour épater Jojo que le clinquant impressionne toujours. Mais qu’un “riche” ait le goût de visiter “Ceylan” pour ses temples bouddhistes et d’y rester 6 mois, je trouve ça élégant, et si je l’envie, je ne le jalouse pas. J’espère simplement qu’il en fera un sujet de blog ou un livre, qu’il mettra à ma portée son expérience.

              Si le but est d’occuper, n’importe quel glandeur professionnel a de quoi faire, inutile de le pousser à s’agiter parce que l’idée d’un type “qui ne fout rien” pendant que vous êtes encore en réunion vous écorche le gros nerf.

              1. Pythagore

                “l’utilité du truc”
                Et donc comme c’est inutile pour vous, vous avez décidé que c’est inutile pour les autres aussi ?
                Tout le monde doit adopter votre point de vu qui est le bon et le monde ira mieux ? Légèrement totalitariste comme vision.

            1. Pheldge

              le truc c’est que quand ils entendent le mot “ruissellement” les gens s’attendent à ce que le pognon tombe du ciel, tout seul, parce que, hé bin, parce que, na ! donc si un riche s’enrichit, il est normal que tout le monde y’en ait qui soient arrosés par une pluie magique de pognon …
              C’est assez désespérant de lire ce genre de commentaires ici .

              1. Mitch

                Tu as tout très bien résumé Philou, et ce serait peine perdu que d’essayer d’argumenter. Et puis après 2 ans de pognon magique qui est tombé du ciel pour regarder Netflix, c’est devenu mission impossible d’argumenter. Le principal racketteur et voleur c’est cette saloperie d’état mais c’est plus simple de s’en prendre aux riches (riches qui selon Gros Porc 1ier sont ceux qui gagnent +€3600/mois pour un célib sans enfant).

                On pourra aussi constater que la caste a fait du bon boulot de lavage de cerveau (une fois de plus) puisque les gens réclament des comptes à ceux qui se sortent les doigts et prennent des risques pour les faire raquer encore plus, mais n’en ont rien à foutre que des gros porcs comme Hollande soit payé à rien foutre le restant de sa vie avec leur pognon (avec chauffeur, cuisinier, secrétaire particulier et appartement fournit par la Ripoublique). C’est triste à en pleurer.

                1. durru

                  Faut quand même avouer qu’un “riche” comme Drahi s’est bien servi dans la caisse aussi, par pure connivence avec le pouvoir. Comme disait, entre autres, Gave, dans le capitalisme de connivence ceux qui sont le plus près des robinets gagnent le plus. Pas besoin de prise de risques, pas besoin de compétences, etc.
                  De fait, c’est ce mélange insidieux et odieux entre riches qui se sont faits eux-mêmes et riches produits par la pompe à pognon qui permet de maintenir le discours anti-riches.
                  Et le nombre de grandes fortunes qui s’acoquinent avec le pouvoir est en hausse continue ces derniers temps, c’est d’ailleurs pourquoi nous subissons toute cette propagande sans égal : car ils maîtrisent à peu près toutes les manettes.
                  Mais on préfère regarder les arbres de pourris et ignorer la forêt du système qui les a faits naître. Ce qui est curieux avec Yanka en particulier, c’est qu’il semble imperméable à tous ces arguments…

                  1. Yanka

                    “…on préfère regarder les arbres de pourris et ignorer la forêt du système qui les a faits naître. Ce qui est curieux avec Yanka en particulier, c’est qu’il semble imperméable à tous ces arguments…”

                    Je vous parle sans cesse d’étendre le champ de vision, alors ce n’est pas pour me montrer imperméable à un système qui produit certaines causes. C’est juste que je ne suis pas “compétent” en tout et que les relations de causes à effets dans le système économique ou financier ne sont pas un sujet où je pourrais me montrer cinglant avec raison. D’autres expliquent tout ça très bien, avec talent. Je les écoute et j’essaie de comprendre ; j’essaie. Mais ce qui me pue au nez, ce n’est pas un système, c’est l’arbre avec les pendus pourrissants, à ma porte.

                    1. durru

                      @Yanka
                      C’est précisément parce qu’on veut vous cacher la forêt qu’on vous met sous le nez des arbres qui puent… Ne vous en déplaise.
                      Il y a pourtant des outils qui nous ont été mis à disposition depuis environ deux millénaires et qui pourraient nous permettre de nous en sortir. Par exemple, le fait que l’envie est un péché capital. Ou l’orgueil (pour d’autres contextes).

                      L’économie c’est de l’anthropologie, en fin de compte. L’homme a toujours cherché à vivre mieux, aussi bien individuellement qu’au niveau du groupe.
                      Le socialisme est une arnaque intellectuelle parce qu’il s’appuie sur un péché capital, l’envie, pour bouleverser l’ordre naturel des choses, qui dit que c’est par ses propres efforts qu’un individu pourra s’élever. Eh oui, le socialisme dit que c’est l’effort des autres qui est demandé pour cela…

                      La chasse aux “riches” fait clairement partie de cette démarche socialiste de propagation de l’envie comme qualité, et non pas comme défaut.
                      Et nos dirigeants sont actuellement dans une démarche de destruction accélérée de tous les repères sociétaux, et les normes et interdits, comme les péchés capitaux, en sont les premières cibles. Justement parce qu’elles sont censées structurer la société. Bref, on est pas sortis de l’auberge…

                    2. Reddef

                      Le capitalisme n’ a jamais existé sans la connivence ce sont les rois qui demandaient aux juifs de créer des systèmes de financements pour leurs royaumes, leurs guerres etc et seulement après qu’ il était utilisé autrement.
                      Internet, le gps c’ est d’ abord militaro industriel .

                2. Pierre 82

                  Hier, dans les commentaires de la vidéo de François-Xavier de “Draw my economy” (qui n’est pas vraiment une chaine communiste) j’ai trouvé la réflexion suivante, après une vidéo sur les pénuries à venir:
                  “La solution est simple, pourquoi ne lie-t-on pas les salaires à l’index des prix pour que tout le monde puisse acheter ce dont il a un légitime besoin?”. Pas grave, si le gars s’était fait tacler dans les commentaires suivants, mais ça n’a même pas été le cas…
                  Ces blogueurs, comme lui ou Sannat (qui vient de revenir ce matin) doivent parfois s’arracher les cheveux.
                  Heureusement ici, le patron est plutôt bien servi en commentaires de très haute qualité.

                  1. durru

                    Et pourtant, Pierre…
                    Vous n’êtes pas sans savoir que le gouvernement français a décidé d’augmenter le point d’indice des fonx, ainsi que les retraites (sans parler des aides diverses), ce qui représente une partie importante de la population.
                    En Roumanie également, le gouvernement a décidé d’augmenter de manière significative les traitements des fonctionnaires (c’est juste un exemple). Il y a eu bien sûr levée de boucliers, mais… les chiens aboient et la caravane passe.
                    Tant qu’on discute des détails et on remet pas en question LE problème majeur, l’accaparation de toute la société par une caste incapable, immature, immorale et illégitime, tout ça va se poursuivre et la majeure partie de la population va continuer à être incapable d’identifier les vraies causes du désastre. Car, il ne faut pas oublier, “au commencement était le Verbe”… [raah, encore une fois je pense à ce pauvre François qui n’a pas compris sa fiche de poste]

              2. Yanka

                L’idée du ruissellement n’a pas été lancée par aucun Jojo à mobylette, mais par les dirigeants pour inciter à l’UE, l’euro et compagnie, sous le prétexte très fallacieux que plus nous serons riches et plus vous le serez aussi. De combien a augmenté la fortune des milliardaires depuis le covid ? Et la vôtre, si tant est que vous n’apparteniez pas à cette caste, ce que j’ignore, ma foi ? Fermez le ban.

                Quelque chose qui ruisselle, ce n’est pas le plic-ploc du percolateur à l’agonie chez la tante Monique ! Le ruissellement s’entend, se voit. Or, rien ne ruisselle : les super riches s’enrichissent davantage par pure spoliation des moyens de l’État, c-à-d vos trois sous (si vous n’en avez que trois, chose que j’ignore). Mais il ne faut pas critiquer les riches, parce que LFI, coco, tout ça, et ici, on n’aime pas ça. Ce n’est pas le propos. Moi non plus j’aime pas les cocos (sauf Jean Ferrat, qu’on me pardonne).

                1. durru

                  @Yanka 17h44
                  Tout d’abord, le concept de ruissellement a été théorisé par des philosophes libéraux, bien avant Jojo à mobylette ou les dirigeants UE.
                  Si on analyse l’évolution des sociétés, notamment européennes, on se rend compte que, de façon empirique, le concept est valide.

                  Là où vous faites erreur, et Dieu sait qu’on vous le fait remarquer à peu près à chaque fois, c’est que vous faites confusion entre le capitalisme de connivence actuellement en place (alimenté par le socialisme par l’intermédiaire du concept d’état providence) et le capitalisme à proprement parler (marché libre, etc).
                  Tous les riches ne le sont pas devenus “par pure spoliation des moyens de l’État”, même s’ils sont nombreux dans ce cas aujourd’hui.
                  C’est quand même fatigante cette confusion continue entre causes et conséquences. Ces choses se passent parce que le capitalisme ne fonctionne plus, elles n’arrivent pas à cause du capitalisme.

                  Il serait gentil de votre part, si ces arguments ne vous conviennent pas, de venir en débattre directement, au lieu de toujours apporter les mêmes (pseudo-)arguments qui demandent les mêmes réponses…

                1. Pheldge

                  voyons, camarade Noble, nous z-autres les boomers, comme il vous plait de nous décrire, nous avons un certain sens de la retenue, la politesse et la courtoisie, des concepts et des mots qui disparaitront avec nous 😉

    1. P&C

      +1
      Tous les empire sont vaincu en Afghanistan. Le problème, c’est d’y rester : la région est pauvre, et politiquement, avec toutes ces tribus qui se haïssent, c’est un sac de pus. Même sous Babur et les moghols, c’était un pays instable.

      1. Gerldam

        Babur au moins a vaincu les afghans. C’est le seul, à ma connaissance. Pour leur montrer son humeur, il faisait faire des tours avec les crânes des afghans dont il avait coupé les têtes. Histoire de leur prédire leur avenir, comme matériau de construction. Il a fini par passer le Kyber pass et aller vaincre en Inde et fonder la dynastie des princes moghols, car il trouvait déjà que les afghans étaient des cons.
        Je vous conseille la lecture de ses mémoires, écrites en tchagataï, mais dont on trouve une traduction en anglais.

  20. Higgins

    Ça, à mon avis, c’est une épine autrement plus grosse que celle de Taïwan dans le pied de l’oncle Sam : http:/ /www.opex360.com/2022/08/29/un-patrouilleur-de-lus-coast-guard-sest-vu-refuser-une-escale-aux-iles-salomon-ou-la-chine-etend-son-influence/

    1. bibi

      Cela étant, à cette occasion, Mme Sherman (ndmm: n°2 de la diplomatie US) a mis en garde les îles du Pacifique contre les régimes autocratiques qui « tentent de ressusciter des idées corrompues quant à l’usage de la force et pensent que la coercition, la pression et la violence sont des instruments qu’on peut impunément employer ».

      Et connasse, ça t’évoque quelque chose l’Iraq, la Lybie, l’Aghanistan, autant pour moi les USA c’est une démocratie donc ils ont le droit de recourrir à la force ou à la coercition, et comme c’est une démocratie, ils ont le droit de définir ce qu’est un régime autocratique, et je dis ça je dis rien, mais je crois que les pères fondateurs, qualifiraient les USA actuels, de régime autocratique.

      1. Yanka

        @ bibi 29 août 2022, 21 h 21 min

        Je l’ai déjà dit vingt fois, et chaque fois que je me fais crosser comme un vulgaire communiste : les Anglo-Saxons d’obédience protestante (pléonasme !) se sentent investis d’une mission sur Terre. Ils se pensent comme des purs, des agents du Bien. Ils ne sont même pas cyniques, c’est dans leur chair. Prenez un type comme le très arrogant hollandais Rutte. Une vraie caricature. De quelle hauteur il regarde Orbán, par exemple. Des comme ça, y en a des tonnes (Ursula von der Layette). Le problème, c’est qu’ils sont partout, que nous, latins ou slaves, sommes bouffés par ce cancer réformateur et puritain. Il faut les déconfire. D’où l’idée des Cosaques, ou même des Arabes, finalement.

        1. Jusnaturaliste

          @ Yanka

          Ce n’est pas parce que vous le répétez vingt fois que cela deviendra vrai pour autant.

          Les Anglo-Saxons d’obédience protestante, c’était il y a plus d’un siècle. On peut discuter des avantages et inconvénients de cette époque, mais aujourd’hui, ce n’est plus le protestantisme qui anime ces gens-là. La plupart sont athées et les restes de culture protestante sont plutôt encore un dernier rempart avant de sombrer dans des pratiques à la chinoise.

          Le puritanisme n’a pas le monopole de l’orgueil. Lorsque les Arabes ou les Hindous se réclament d’un système de caste, on est dans le même vieux travers humain.

          1. Simon C-T

            @ jusnaturaliste, @Yanka

            Il est inexact d’écrire que l’influence des anglo-saxons d’obédience protestante n’existe plus aux USA. Leur prévalence a effectivement chuté depuis les années 1960 mais elle est toujours bien réelle. Ceux que l’on appelle les WASPS (white anglo-saxons protestants) sont encore surreprésentés parmi l’élite politique américaine. Quant au mépris affiché par certains d’entre-eux envers les non protestants, justement souligné par Yanka, on le retrouve dans l’acronyme PIGS (littéralement, « porcs » en anglais) utilisé pour la première fois en 2008 par des journalistes britanniques et américains, pour désigner quatre pays catholiques de l’Union européenne : Portugal, Italy, Greece & Spain !

              1. Simon C-T

                @bob razovski

                Oui c’est juste, j’aurai dû me relire. Parfois l’Irlande est incluse dans ce lot, ce qui donne les PIIGS. Soit 4/5 pays de culture catholique et 4/5 pays de culture latine.

            1. durru

              C’est bien parce que la classe dirigeante américaine n’est plus en accord avec la population générale qu’ils ont besoin de toutes les arnaques possibles et imaginables pour se maintenir au pouvoir.
              Donc, faire la confusion entre cette caste et les Américains de manière générale est, pour le moins, naïf. Mais ça peut être volontaire, auquel cas c’est carrément malsain.

              1. Yanka

                “Donc, faire la confusion entre cette caste et les Américains de manière générale est, pour le moins, naïf.”

                Ce qui est naïf, c’est de ne pas voir la différence entre les “Américains” (le peuple américain, sans distinction de races ou de culture) et les “Américains”, ceux qui dirigent, directement ou en sous-main, ou en négligeant la dimension culturelle, qui ne disparaît pas comme ça, puisqu’elle se marque aussi dans les paysages, l’iconographie, les mœurs alimentaires. Je ne parle pas de castes au sens social du terme, mais de veines anthropologiques qui font ce marbre-là et pas un autre. Pensez-y et vous comprendrez aussi le pourquoi des regimbements russes, chinois contre “l’Occident” vampirisé par l’influence protestante.

                1. durru

                  C’est le même genre de raccourci qui a conduit De Gaulle a se soumettre à la demande de Staline de réhabiliter Thorez, avec les résultats qu’on peut observer.
                  Staline n’était pas le peuple russe. Comme Biden n’est pas le peuple américain. Ni Macron le peuple français, et encore mois l’image du protestantisme.
                  Bref. Y’a des réflexes qui sont trop forts pour pouvoir être combattus.

                  1. Higgins

                    Je disconviens respectueusement. En 1945, le Général a simplement pris acte de la puissance du PC dans la population. Je ne suis pas du tout persuadé qu’il ait pris la décision d’amnistier Thorez de bon cœur mais il a su être pragmatique en nouant une alliance de circonstance avec Staline. N’oublions pas que nous sommes passés très près d’une vraie guerre civile en France du fait de l’importance des FTP. Thorez l’a d’ailleurs très bien compris et a tenu ses troupes en échange de son retour. Bon, tout cela a explosé en 1947 mais un, c’était largement prévisible, deux, à cette date, le Général s’était retiré sur son Aventin.

                    1. durru

                      Nous sommes d’accord que nous ne sommes pas d’accord sur ce point précis, Major 🙂
                      La Grèce a eu la guerre civile, mais elle avait une frontière avec la Yougoslavie pour fournir les combattants en matériel, ce qui n’était pas le cas de la France.
                      Le Général avait un fort biais anti-anglo-saxon (qui est assez général dans la population française, d’ailleurs) et aussi un biais pro-russe. Cela a pesé certainement plus que les considérations d’ordre purement pragmatique qui, de toute façon, sont très difficiles à évaluer, vu qu’on peut pas rejouer l’histoire.
                      Le souci, c’est que la gestion centralisée de l’énergie, de l’éducation ou de la sécurité sociale imposées par les cocos n’étaient pas du tout en contradiction avec la vision du Général, c’est surtout ça qu’il faut regarder en face. Si la contradiction était trop forte, il se serait posé plus de questions, mais ça n’a pas été le cas…

                    2. Dr Slump

                      @durru
                      Je crois au contraire que De Gaulle évaluait les situations et prenait des décisions en considérant les choses de façon stratégique et sur le temps long.
                      Et amha il ne s’était pas trompé à propos de l’intérêt de s’allier avec la Russie, vu que l’oncle Sam fait tout pour l’empêcher. En témoignent même les propositions de collaboration que Poutine a réitéré à l’UE et aux états européens depuis plus de 10 ans, et qui ont été ignorées jusqu’à l’humiliation.
                      DG avait tort de faire confiance aux cocos, l’influence néfaste de leur idéologie sur la France est indubitable, mais il avait raison sur le plan global, depuis la hauteur et la profondeur avec laquelle il observait les questions d’état, et qui n’a rien à voir le court-termisme et le clientèlisme qui dirigent toutes les décisions aujourd’hui.

                    3. durru

                      @Dr
                      Nous sommes globalement d’accord.
                      Ce que je reproche à De Gaulle est le fait d’avoir appliqué ce principe cher à tous les totalitaires, qui dit que la fin excuse les moyens.
                      Il a cherché l’alliance sur le long terme avec la Russie (très bien), mais à quel prix ? Regardons autour de nous si ça valait la peine. Pire encore : est-ce qu’elle a été réalisée, ou du moins est elle encore possible ?
                      Il a ignoré la capacité de nuisance des cocos et ça c’est un fait indiscutable.
                      On juge un homme et ses actes par les résultats concrets, pas sur les déclarations ou les principes.

                  2. Pierre 82

                    De Gaulle !! Tout un programme…
                    Comme je connais et fréquente beaucoup de Pieds-noirs et leurs descendants (nombreux dans la région), il n’a pas bonne presse et il est souvent périlleux de prendre sa défense. Il est de bon ton de prétendre que tous les malheurs actuels de la France ont comme origine le fait qu’il a laissé les clefs du pays aux cocos qui en ont profité pour fabriquer leur “homo sovieticus” à la française.
                    Faut arrêter de déconner. Il n’a pas eu tellement le choix, vu les forces en présence, et son “anti-anglo-saxonisme” reste à démontrer.
                    Il avait très bien compris que Churchill et Roosevelt avaient bel et bien l’intention de se comporter avec la France comme avec un pays conquis, à qui il n’était pas question de redonner la souveraineté pleine et entière, et de la considérer comme un protectorat, au même titre que l’Allemagne.
                    Il a dû se battre contre deux fronts, ce qui impliquait d’abdiquer certains points.
                    Qu’il ait été colbertiste ne fait guère de doute, mais ça ne fait pas de lui un coco non plus.
                    Si les Français sont devenus socialos, c’est surtout parce que leur mentalité originelle l’a permis. Il est toujours facile pour un dirigeant pour s’appuyer sur les mauvais penchants du peuple pour s’en attirer les suffrages.

                    1. durru

                      Oui, bon, lorsqu’il était encore à Londres il a préféré avantager la résistance coco plutôt que celle de droite. Et là, il avait le choix…
                      Il y a beaucoup de choses à dire à propos des choix de De Gaulle, sans même entrer dans le débat (qui reste ouvert, malgré vos prises de position) sur la nécessité de plier devant les cocos.
                      Et oui, je n’ai pas dit qu’il était coco, mais que les actions visibles des cocos ne lui étaient pas inacceptables parce qu’il était lui-même colbertiste.
                      Tout ce qui arrive à la France n’est pas à cause de lui, loin s’en faut, mais il n’y est pas étranger non plus, loin de là.

                    2. Higgins

                      “… il a préféré avantager la résistance coco plutôt que celle de droite.”? Là, Durru, je ne te suis pas du tout. D’où sors-tu cette fable ? Il a assez pesté contre les attentats “aveugles” conduits par les communistes pour ne pas, en plus, les favoriser par l’envoi intempestif d’armement aux maquis. C’est bien pour contrecarrer du mieux possible les menées communistes en métropole qu’il a envoyé Jean Moulin pour prendre barre sur la résistance intérieure. Cela n’a pas été sans mal mais si cette résistance a lutté contre l’occupant, les luttes internes ont été importantes et parfois sanglantes. J’ai connu personnellement un de ces résistants dont tout son action dans les maquis pendant plus de deux ans plaide en sa faveur qui, après la guerre, a dû s’exiler en Afrique car à 20 ans, après plusieurs tentatives infructueuses de rallier Londres, il s’était engagé dans la LVF. On lui avait dit qu’à l’est, il lui suffirait de se rendre aux russes en arguant de sa nationalité pour être expédié à Londres. Ils étaient plusieurs dans ce cas et inutile de préciser que c’était comme on dit un tuyau bien crevé. Un de ses copains l’a d’ailleurs payé au prix fort. Il a préféré déserter avec un camarade et faire profiter de sa formation militaire un maquis dans l’est de la France. On lui doit, à lui et ses camarades, un des plus beaux faits d’armes de la Résistance sous l’occupation, le défilé du 11 novembre 1943 à Oyonnax. Il en a été un des concepteurs et réalisateurs. Les communistes ont su lui rappeler très opportunément à la Libération son engagement contre le bolchévisme.

                    3. durru

                      “pour ne pas, en plus, les favoriser par l’envoi intempestif d’armement aux maquis”
                      C’est pourtant ce que j’ai lu de plusieurs sources. Après Jean Moulin. Je vais essayer de retrouver, mais c’était assez bien documenté.

                  3. Yanka

                    @ durru 30 août 2022, 11 h 37 min

                    “C’est le même genre de raccourci…”

                    Vous semblez ne pas pouvoir mesurer les influences, les tendances, les mentalités et voyez partout des raccourcis, des vérités péremptoires que l’on chercherait à vous faire gober, tandis que ce n’est pas ce que je fais. Un propos très sensé, c’est celui de Jacques Huse de Royaumont, plus bas, qui vous explique par la théologie en quoi les Anglo-Saxons TENDENT à se vouloir vertueux, ergo moralisateurs et présomptueux, avec en plus cette idée de la prédestination (qui gouverne tout de même les États-Unis, pays qui n’a pas 400 ans d’histoire et prétend tout diligenter). Les WASP, ce n’était pas des catholiques immigrés tchèques ou italiens, puisque White ANGLO-SAXON Protestant. Ce ne sont pas quelques millions de Mexicains qui vont changer une mentalité. Les mentalités s’inscrivent dans les livres, dans les monuments, dans le paysage, les mœurs et finissent par influer malgré eux les “invités”, comme les Québécois qui maudissent les “Anglais” (= les canadiens anglophones) mais leur ressemblent en tous points, sauf linguistiquement, ce qui me fait dire, par expérience personnelle, ayant vécu là-bas 6 ans, que le Québécois n’est pas un Français d’Amérique (un peu neuneu), mais un Américain francophone (qui roule en truck et bouffe des beans au petit-déjeuner avec du bacon, des œufs et des patates rissolées, loin du mignon p’ti déj’ délicat à la française avec sa petite biscotte beurrée, sa confiture à la framboise fait maison au supermarché, sa petite orange pressée et le petit noir là-dessus). Lisez ce que Nietzsche “l’Italien” disait des Prussiens qu’il connaissait fort bien.

                    1. durru

                      J’aimerais pourtant comprendre pourquoi les Anglais anglicans sont mis dans le même sac que les Américains protestants qui ont justement fui l’Angleterre pour échapper à leur emprise. Et aussi pourquoi on insiste, de ce côté-ci de la Manche, à appeler les Anglais “protestants” quand ça n’a strictement rien à voir d’un point de vue théologique.
                      Tant que les concepts sont si mal définis, il est quand même très difficile d’en débattre.
                      Quant à ce que les gens bouffent, je ne suis pas moins Français parce que je PEUX prendre un “english breakfast”, tout comme je ne le suis pas plus si je ne le fais pas…

                      Comme le dit Pierre quelque part sur ce fil, ce n’est pas la religion qui impose les coutumes, mais plutôt les coutumes qui favorisent (ou pas) l’implantation d’une religion.
                      Je suis plutôt de son avis et je crois que cette histoire de “protestants” pour définir tout le monde anglo-saxon n’est rien d’autre qu’un raccourci facile pour éviter de se poser d’autres questions. Comme par exemple le fait, indéniable, que les Anglais sont des insulaires (je ne vais pas développer, mais vous voyez l’idée).

                      Donc, si vous voulez bien, je vois bien un raccourci à traiter tous les Américains d’après l’image de leurs chefs, tout comme je trouve que c’est un raccourci de traiter tous les anglo-saxons de protestants. Mais je crois tout à fait qu’il y a des réalités objectives qui font qu’un Français n’est pas un Anglais et vice-versa. Mais pas les raccourcis qui me sont présentés, c’est tout.
                      Est-ce plus clair ?

                    2. Yanka

                      @ durru 30 août 2022, 14 h 58 min

                      “Donc, si vous voulez bien, je vois bien un raccourci à traiter tous les Américains d’après l’image de leurs chefs, tout comme je trouve que c’est un raccourci de traiter tous les anglo-saxons de protestants.”

                      “Est-ce plus clair ?”

                      Je comprends ce que vous voulez dire : je caricature, au lieu de nuancer, d’individualiser, parce que bien sûr on trouvera forcément un Allemand sympa, un Hollandais rigolard, un Anglais débraillé, un Italien qui s’exprime sans les mains, mais la caricature met en relief, et c’est mettre en relief que je veux faire, pas diluer : eau-forte, pas aquarelle ! Ce que je dis des “protestants” ou du “fond protestant”, je pourrais le dire à propos de très notables différences, point de vue caractères, entre un Breton pur laine depuis Anne et un Provençal pure laine depuis René. Là, c’est plutôt une question de climat, de couleur du ciel, plus que de religion. Alors il est possible qu’un œuf ait été pondu avant la poule et qu’en effet, une croyance ne peut s’implanter que dans un contexte culturel, paysager ou climatique donnés : ce qui expliquerait que le protestantisme ait pris dans le Nord et pas dans le Sud.

                      L’anglicanisme est dérivé du protestantisme, plus proche du protestantisme que du catholicisme pour ce que j’en sais, ce que les mœurs des Britons prouvent. Nous n’allons pas non plus éplucher toutes les variantes d’une religion, parce que le catholique du village d’à côté pourrait fort bien l’être moins (ou plus) que celui de mon patelin, du fait que le village est plus étalé ou plus resserré au contraire (en plus, c’est une différence chez nous entre le village gaumais typique, ouvert, et le village ardennais voisin, frileusement blotti : question de climat en effet, plus avenant de 2 ou 3° en Gaume, où la pierre de calcaire jaune apporte en plus une certaine chaleur visuelle, tandis que le schiste ardennais ne réchauffe rien ni personne). Ce sont des réalités (des conditions) anthropologiques toujours valables malgré les siècles et les brassages : Gaumais, je suis plus souple que mon père, pur Ardennais, mais comme Gaumais, je suis plus dur que le Gaumais moyen, du fait de l’atavisme, de l’éducation. C’est de ça que je parle quand je parle des “protestants”. Ne vous focalisez pas sur l’aspect religieux.

                    3. durru

                      “L’anglicanisme est dérivé du protestantisme, plus proche du protestantisme que du catholicisme pour ce que j’en sais”
                      Alors là, pas du tout. Théologiquement parlant, aucun rapport.
                      Ils se sont alliés sur le plan politique parce qu’il y avait des choses qui les rapprochaient, mais ce n’est pas le côté religieux qui les a mis ensemble.
                      Je répète, si vous voulez un rapprochement théologique pour les anglicans, ce sont les orthodoxes, aussi curieux que cela puisse paraître. Mais bon, cela ne donne rien sur le terrain des moeurs ou du style de vie, nous sommes d’accord…

                    4. Pierre 82

                      @durru
                      “Si vous voulez un rapprochement théologique pour les anglicans, ce sont les orthodoxes”
                      Perso, je pense que théologiquement, les catholiques en sont plus proches, surtout au niveau de la liturgie.

                    5. durru

                      @Pierre
                      Ah oui, dans l’absolu, certainement.
                      J’ai fait un raccourci 😉 , je parlais de leur côté “protestant”, càd non-catholique…

                    6. P&C

                      @Theo31

                      Ce qui explique leurs tendances génocidaires…

                      @Durru
                      Rappelons que toute cette histoire d’anglicanisme a commencé par la braguette en feu d’Henri 8, pressé d’aller se faire lustrer le sceptre par Anne Boleyn.

                      La Anne en question était une furieuse luthérienne, comme toute la clique qui gravitait autour d’elle : son père, son gay de frère, l’archevêque Cranmer, Thomas Cromwell et ses avocats…

            2. Jusnaturaliste

              @ Simon C-T

              Que les descendants des WASPS aient gardé une influence forte sur leur pays est dans l’ordre d’une élite qui arrive à se maintenir. Mais leur influence n’a aujourd’hui plus rien à voir avec ce que l’on a appelé pendant des siècles le “protestantisme”. Leurs valeurs ont profondément changé, et ce sont ces nouvelles valeurs qui sont en train de s’imposer partout, avec un seul mot d’ordre: le fric avant tout.

              Le terme PIGS ne s’en prend pas à ces pays parce qu’ils ne sont pas protestants, sinon ils auraient dû ajouter la France, l’Autriche, le Québec, l’Irlande, et même la Suisse qui est aujourd’hui majoritairement catholique, mais désignent plutôt des pays qui ne font pas assez d’efforts niveau fric.

            3. Berdol

              Et puis les tropismes nés d’une religion aussi prégnante (le protestantisme des anglais est issu du calvinisme et de toutes les hérésies qui en ont découlé ie le protestantisme le plus dur et le plus rigide intellectuellement. Normal, Calvin était français pur beurre, de Noyon…) perdurent largement au delà de la perte de la foi. Et je ne suis pas sûr que tous ces fanatiques aient réellement perdus la foi, il n’est qu’à voir comment ces voyous, lorsqu’ils ont gagné trois ronds, mettent en place fondations et autres organisations destinées à montrer leur respect des règles de leur foi, tout en continuant sous le bon motif à gagner du fric, leur succès étant la marque de leur prédestination.
              Bref, anglais et américains même devenus peu croyants sont largement influencés par cette conception du monde (lisez Colossimo Dieu est américain : De la théodémocratie aux États-Unis).
              Je préfère de loin l’aimable indulgence du catholicisme…

              1. Mitch

                le protestantisme des anglais est issu du calvinisme

                Faux et archi-faux. Il se trouve que la religion dominante en Angleterre n’est pas le protestantisme mais l’anglicanisme qui est une branche de votre ‘aimable indulgence catholique’ (1) (lire l’histoire passionnante d’Henri VIII) mais bon quand la haine aveugle et irrationnelle parle …

                (1) concernant l’aimable indulgence catholique l’histoire ne dit malheureusement pas la même chose.

                1. Berdol

                  @ Mitch : Contestez, mais n’insultez pas !
                  Je n’ai pas les chiffres et probablement vous non plus. Il est patent que les puritains de Cromwell, grands exterminateurs devant l’éternel n’étaient pas anglicans. Les premiers colons anglais d’Amérique étaient bien des puritains anglais protestants et non pas anglicans. Et l’histoire des mentalités montre bien la persistance de certains tropismes alors même que la foi n’est plus réellement pratiquée !
                  @ durru : Contestez , argumentez, mais gardez vous de l’insulte, elle ne grandit personne et donne envie de rejeter tous vos arguments, sans doute pertinents…

                  1. durru

                    @Berdol
                    Je suis désolé, c’est un constat d’ordre statistique, il n’y a aucune insulte, je ne vise personne en particulier.
                    Mais entre :
                    – cette rengaine des Anglais “protestants” (et l’église anglicane qui le serait aussi, protestante)
                    – les Anglais qui manipulent tout le monde et sont fourbes à souhait et en toute circonstance
                    – le narratif du WWII où les Soviétiques (pourtant alliés deux années durant et bénéficiaires directs de cette alliance) auraient terrassés tout seuls Hitler, tandis que les Anglais auraient regardé de loin comment les braves soldats de l’Armée Rouge se faisaient massacrer
                    – j’en passe et des meilleures
                    il y a quand même matière à se poser des questions.
                    Evoquer les Anglais dans une conversation avec des Français ça éteint quand même pas mal de lumières…

              2. durru

                “le protestantisme des anglais est issu du calvinisme et de toutes les hérésies qui en ont découlé”
                Pour la dernière fois : les Anglais ne sont PAS protestants.
                l’Eglise anglicane est une Église apostolique, tout comme l’Eglise catholique et les diverses Églises orthodoxes.
                Je ne sais pas d’où vous tirez tous cette totale aberration, mais je vois qu’elle est tenace.
                En fait, pour rendre un Français, habituellement intelligent et raisonnable, complètement con, le meilleur moyen est de lui parler des Anglais. C’est proprement impressionnant.

                1. Mitch

                  En fait, pour rendre un Français, habituellement intelligent et raisonnable, complètement con, le meilleur moyen est de lui parler des Anglais. C’est proprement impressionnant.

                  Tout est dit. C’est vraiment impressionnant effectivement. On a vraiment envi de supporter toutes les équipes de sport Brits à lecture de telles conneries 🙂

          2. Yanka

            @ Jusnaturaliste 30 août 2022, 9 h 24 min

            “Les Anglo-Saxons d’obédience protestante, c’était il y a plus d’un siècle. On peut discuter des avantages et inconvénients de cette époque, mais aujourd’hui, ce n’est plus le protestantisme qui anime ces gens-là.”

            Bien sûr qu’ils ne se réclament pas de, mais ils en subissent l’influence de par leur éducation, celle de leurs anciens, etc., comme moi-même, bien que païen très revendiqué, je subis l’influence catholique et plus globalement latine de mon éducation, de mon milieu culturel, ce que je ne renie en rien. C’est une chose qui m’a frappé au Québec : les Québécois (sous-entendus français d’origine) sont latins par la langue, mais anglo-saxons par l’esprit, le côté pragmatique. Par exemple là-bas, on mange en dix minutes. La sensualité attachée aux repas, c’est zéro chez eux : il faut se dépêcher, empêcher quasi un éventuel plaisir. On y boit comme des trous, jamais on ne déguste, etc. Un marqueur de ces sociétés sous influence protestante, c’est justement les sens, combattus. Leur bouffe est toujours rigoureusement dégueulasse, que c’en est une caricature. Ce pruritanisme (j’ai bien écrit PRURItanisme) leur donne ce côté parapluie dans le cul, typique chez un Rutte. Quand on considère le point de vue anthropologique, culturel, on comprend plein de choses, ce que les “économistes” (d’ailleurs souvent eux-mêmes de culture protestante, et mettez les guillemets que vous voudrez à “protestant”) ne voient pas, ne regardent pas, ne considèrent pas, à tort. Moi, c’est de cette influence-là que j’aimerais que nous sortions, car elle nous bouffe. Dans “protestant”, on trouve l’acronyme OTAN, par exemple. J’ai dit ça, je n’ai rien dit. Maintenant, je ne cherche pas à avoir raison (déjà dit aussi), mais à ouvrir le champ de vision sur la réalité des profondeurs. The roots, mon cher !

            1. Jusnaturaliste

              @ Yanka

              Le Québec a toujours été très majoritairement catholique, dire qu’ils sont de culture protestante est absurde.

              De plus, réduire le protestantisme à la culture anglo-saxonne est tout autant absurde. Les cultures allemandes ou helvétiques sont autant (si ce n’est plus) protestantes que les cultures anglo-saxonnes et sont malgré tout très différentes.

              Et même entre Anglais et Américains, c’est très différent, les Anglais sont plutôt anglicans alors que les Américains sont baptistes.

              On pouvait parler d’éducation protestante quand les gens allaient à l’Eglise toutes les semaines et pratiquaient des activités religieuses, cela a été le cas jusqu’au baby-boomers, mais ce sont eux qui ont mis fin à cette éducation pour en développer une nouvelle qui est allée puiser dans toutes les religions et cultures de la planète et qui est aujourd’hui devenue dominante. Et si vous voulez vraiment rattacher ces nouvelles valeurs à une divinité, il faut plutôt regarder du côté de Mamon, car tout est centré sur l’argent.

        2. Pythagore

          Je n’y connais pas grand chose, mais j’ai du mal à percevoir le lien entre protestantisme et wokisme. Le woke ne serait-il pas plutôt un rejet du rigorisme protestant et la mission ne consisterait pas plutôt en une déconstruction du protestantisme plutôt qu’une affirmation de ses valeurs ?
          Cela collerait bien avec Merkel dont le père était pasteur et avec qui, apparemment, elle ne s’entendait pas bien.

          1. durru

            Cette volonté de tuer le père est présente de manière plus générale parmi la classe dirigeante occidentale (Macron est le premier exemple qui me vient).
            Et ça a l’air d’être aussi la raison d’être des wokes.
            Nous sommes entourés d’éternels adolescents…

            1. Higgins

              Nos trois derniers présidents, Talonnette 1ère, Normal 1er et le Mignon poudré, ont ensemble un point commun, ils ont tous eu ou ont des problèmes relationnels importants avec leur père.

        3. Jacques Huse de Royaumont

          Pour comprendre, il faut revenir aux sources du protestantisme, et à un de ces principes un peu oublié aujourd’hui, à savoir la théorie de la prédestination.
          Dans la théorie luthérienne et plus généralement protestante, un des principes directeur est “fides sola”, la foi seule. Le salut vient de la foi, et rien d’autre, exit les oeuvres et toute forme d’altruisme. Sont donc sauvés uniquement ceux qui ont la foi et celle-ci n’est donnée que par un choix libre de Dieu qui choisit qui sera touché par elle. Ainsi des gens sont prédestinés au salut, d’autres non, indépendamment de ce que vous pourrez faire au cours de votre vie. Une manière de voir que vous êtes choisi est la réussite matérielle (exit “beati paupere spiritu” ou encore “vous ne pouvez pas servir dieu et l’argent”). Si vous réussissez, vous êtes élu, sinon non. Dans ce contexte, la fin est seule importante, qu’importe les moyens, d’où l’invraisemblable cynisme des anglo-saxons.
          Cette logique a profondément imprégné la mentalité anglo-saxonne et subsiste par delà l’apostasie généralisée de la société.

          1. durru

            Comme je n’ai pas des références théologiques assez poussées, j’ai essayé de mieux comprendre. Je suis donc allé sur la page wiki (directement en français, pour une fois) au sujet de la prédestination.
            Et voici sur ce que je tombe, assez rapidement :
            « Augustin finit par élaborer un système antipélagien radical, où il réservait le salut à une communauté choisie par la grâce divine de toute éternité ».
            Ce n’est pas très protestant, ça, non ? Qui plus est, St Augustin semble être toujours une référence pour l’Eglise catholique, et pourtant elle condamne le concept de prédestination.
            A ne plus rien comprendre.

            Je crois, pour ma part, que les choses sont beaucoup, beaucoup plus compliquées que ça, que l’aversion presque naturelle des catholiques (pas des hommes d’église, mais des croyants) pour l’argent y est pour beaucoup et c’est bien plus culturel que théologique.
            Par ailleurs, je n’ai jamais vraiment compris pourquoi les anglois sont classés comme protestants, quand de fait l’Eglise anglicane est bien une église apostolique, donc pas du tout “protestante”. Bref, je sens que je reviens à la haine ancestrale des Français envers les anglo-saxons, qui n’a pas grand chose de rationnel…

            1. Jacques Huse de Royaumont

              “St Augustin semble être toujours une référence pour l’Eglise catholique”. Oui et non.
              Ses écrits ont été et restent effectivement une référence toujours très présente. Ses “confessions” sont encore aujourd’hui très lues et étudiées.
              Cependant, les dérives potentielles de l’augustinisme sont pointées du doigt au XIIIème siècle par Thomas d’Aquin, qui a compris le problème un siècle avant les autres. Sa contestation de l’augustinisme a d’ailleurs été vive et a mis plus d’un siècle pour s’imposer.
              Le protestantisme peut de ce point de vue n’être vu que comme une réaction augustinienne contre la pensée thomiste. C’est la thèse de Chesterton (cf l’excellentissime “Saint Thomas du créateur” dudit Chesterton).
              La théorie de la prédestination n’est pas présente chez saint Augustin, mais dans les développements ultérieurs de ses continuateurs. Elle se retrouve dans le protestantisme, mais également dans d’autres tendances comme le jansénisme ou l’anglicanisme.

              1. durru

                Je devrais me pencher bien plus sérieusement sur le sujet et j’avoue que là je n’ai pas le temps.
                Ce qui m’interpelle c’est que sur wiki (citation d’un ouvrage référencé) c’est écrit que c’est St Augustin lui même qui a élaboré la théorie…
                Et la contradiction entre sa stature au sein de l’église et la condamnation de sa théorie me laisse perdu…
                Bref, je vais y réfléchir…

                1. Dr Slump

                  Attention, les rédacteurs de wikipedia peuvent se tromper, ou sciemment biaiser leurs analyses… et sur un tel sujet, je fais plus confiance aux connaissances partagées par Pierre ou JHR qu’à une rapide fiche wiki.

                2. Berdol

                  L’augustinisme extrapolé par des esprits simples qui n’avaient pas la profondeur et la subtilité du maitre à donné naissance à tous les protestantismes (et il y en a beaucoup), mais aussi au jansénisme dans la sphère catholique. Saint thomas d’Aquin a bien vu les problèmes liés à cette présentation de la foi, même si le libre arbitre au regard de Dieu et le salut par les œuvres méritent d’être analysé avec subtilité, une subtilité qui dépasse le commun des mortels…
                  Et Wikipédia ne peut pas être la source d’information fiable sur ce sujet o combien complexe et sujet à controverses jamais éteintes dans la réflexion théologique.

                  1. Jusnaturaliste

                    @ Berdol

                    Non, le protestantisme n’est pas un retour à Saint Augustin, mais un retour à la sola scriptura. La prédestination et l’élection sont des concepts pleinement bibliques, il est donc évident qu’en revenant à l’autorité biblique, on en revienne également à ces concepts.

                    La sola scriptura est elle-même un concept biblique, puisque le Christ s’était lui-même opposé aux traditions juives pour rétablir le judaïsme originel selon les Ecritures. De même, les premiers protestants s’étaient opposés aux traditions chrétiennes pour rétablir le christianisme originel selon les Ecritures, et ce ne fut loin d’être un cas unique, puisque tout au long de l’Histoire de l’Eglise jusqu’à même aujourd’hui, des chrétiens se sont levés pour rétablir la sola scriptura en opposition aux traditions humaines.

                    1. Berdol

                      Restez calme, une approximation n’est pas un drame et un propos un peu généralisateur n’est pas un crime… Je faisais implicitement référence à la conception du salut chez Saint Augustin, qui a influencé les protestants, notamment Calvin , mais aussi les Jansénistes condamnés ensuite par l’Église catholique.

                    2. Jusnaturaliste

                      @ Berdol

                      Oh, il y a déjà des approximations qui ont provoqué des drames, et des propos un peu généralisateur qui ont été considérés comme des crimes, mais là n’est pas la question.

                      Mon propos est de dire que la Réforme n’est pas celle d’un seul homme, mais de toutes sortes d’individus, certains probablement sous influence de Saint Augustin, d’autres non.

              2. Higgins

                Lors d’un oral important pour moi, j’ai été interrogé sur un texte de St Thomas d’Aquin faisant référence à St Augustin qui lui-même évoquant la pauvreté du Christ. Je dois dire que lorsque j’ai tiré le sujet, l’examinateur a du voir ma tête. Gentiment, il m’a informé que je pouvais en tirer un autre mais qu’il serait plus sévère. Par le plus grand des hasards, il se trouve que j’avais relu quinze jours auparavant “Le nom de la Rose” d’Umberto Eco et que j’avais explicité quelques notions évoquées dans le livre dont les hérésies comme celle des bogomiles. Le texte, autant qu’il m’en souvienne, était assez abscons. J’ai choisi de le garder et suis parti sur le Nom de la Rose et sons époque. Je crois avoir eu une assez bonne note vu le sourire sympathique de mon bourreau.

            2. Mitch

              Bref, je sens que je reviens à la haine ancestrale des Français envers les anglo-saxons, qui n’a pas grand chose de rationnel…

              +1000.
              Je préférerais autant que ce soit assumé plutôt que d’essayer de trouver des justifications bidons.

              Les Français n’avalent toujours pas le fait que l’anglais soit le latin du 21ième (et sans doute 22ième) siècle, et que l’influence française se réduise comme une peau de chagrin. Ils n’avalent pas non plus les guerres de colonisation quasi toutes perdues et souvent de façon peu glorieuse.

              La recherche de coupables. Comme d’hab!
              Au moins choisissez les bons et prenez-vous en à vos dirigeants qui oscillent entre le médiocre et le pathétique depuis presque 400 ans (avec quelques exceptions qui apparaissent comme des ‘aberrations’ dans cet océan de nuls).

              1. Pythagore

                Les Francais, non, c’est surtout une élite parisienne qui pense encore être au temps de Francois 1er et se croit investie de l’intelligence nécessaire à régir le monde, comme les élites US surfent sur leur succès de 1945 pour justifier leur volonté de faire la police dans le monde. Toutes ces élites ne veulent pas voir les réalités en face et s’accrochent à leur pouvoir depuis des décenies voir des siècles quitte à faire des morts.
                Il faut saluer la capacité qu’a eu l’occident à permettre à bon nombre de pays de sortir de la pauvreté, et le rôle moteur scientifique et économique qui existe indéniablement, mais nos obligés d’autre fois sont aujourd’hui nos partenaires qui entendent discuter à égalité. Nos élites continuent à les traiter comme nos obligés ce qui ne les emballent pas.
                La France est aujourd’hui un petit pays, économiquement faible et ne peut plus avoir la domination mondiale à laquelle ses élites prétendent surtout vu la facon dont ils s’abordent le pays.

                  1. Pheldge

                    on pourrait pour conclure adapter cette phrase célèbre du général : “les Français sont dévots”, ça ferait un lien entre diverses parties du billet … 😉

              2. Jusnaturaliste

                @ Mitch

                J’irais même plus loin en arrière en disant que c’est Waterloo que les Français n’ont toujours pas digéré. Contrairement aux Allemands qui ont été obligés de se distancer moralement d’Hitler, les Français continuent de vénérer Napoléon, alors que sur bien des points Napoléon ne valait pas beaucoup mieux.

                  1. Jusnaturaliste

                    @ Pheldge

                    Napoléon a mis l’Europe à feu et à sang, il a envoyé des millions d’hommes à la mort, tout cela pour son propre intérêt, puisqu’il s’est lui-même sacré empereur et qu’il a placé sa famille à la tête des pays vaincus. Malgré cela, il reste très populaire en France, au même titre que l’autre grand taré de l’Histoire de France: Louis XIV.

                    1. Pheldge

                      oui, mais à côté de ça il a mis en place l’organisation administrative de la France, les codes civil et pénal, que nous connaissons aujourd’hui … l’héritage est, de ce point de vue un peu plus conséquent que celui d’Adolf.

                    2. Pierre 82

                      @Pheldge 31 août 2022, 19 h 04 min

                      oui,c’est bien à Napoléon que nous devons, entre autres choses, que le droit administratif soit séparé du droit commun. Ce qui permet d’avoir tous les principes de la primauté de l’état sur le citoyen.

                      Pour paraphraser Georges Marchais, je dirais que le bilan de Napoléon est globalement négatif.

                    3. Jusnaturaliste

                      @ Pheldge

                      Hitler a lancé Volkswagen, qui a certainement profité à plus de gens que les codes civiles.

                      Après, un homme n’est jamais complètement mauvais, Louis XIV a fait bâtir le château de Versailles, qui est une splendeur.

                    4. Mitch

                      Bilan très largement négatif. Je n’ai sans doute pas la même vision que vous de part mon éducation. Le 18 Juin (1), pendant longtemps c’était champagne à la maison (je ne déconne pas en plus). Maintenant, la bataille clef qui a fixé la destiné de l’Europe pour les 2 siècles à venir n’a pas été Waterloo mais le 21 Octobre 1805 (Trafalgar). le 21 Octobre, il y a toujours une tradition dans les Pubs Brits: tournée gratuite (je ne déconne pas non plus).

                      (1): 18 Juin 1815 -> splendide plaine de Waterloo.

                      Nb: la premiere fois que j’ai amené mon fiston à Londres, devant la statue de Nelson sur Trafalgar square je lui ai demandé: “Paul, impress me, and tell me who is the guy on top”
                      Il m’a répondu : Napoléon? (il avait 6 ans – j’étais décomposé 🙂 – le fils aura sans doute une autre vision que le père et c’est sans doute bien ainsi)

            3. Pierre 82

              St Augustin s’est opposé à Pélage, qui prétendait que l’homme, par ses actes seuls, est capable d’accéder au Salut (sous-entendu sans l’aide de Dieu). Ce qui ne veut pas dire, comme l’ont prétendu certains protestants, que Dieu aurait “créé certains hommes qui seraient destinés dès leur naissance aux flammes de l’enfer”.

              J’en ai déjà discuté avec certains protestants (des évangélistes), qui m’ont confirmé que la majorité d’entre eux ne croient pas en la prédestination, qui est d’ailleurs en contradiction flagrante avec la doctrine professée par le Christ.
              Les jansénistes, pourtant catholiques avant de se faire taper sur les doigts, professaient la prédestination, mais il semble que c’était surtout pour faire chier les jésuites.

              Il me semble qu’à part les Calvinistes, les autres protestants ne croient pas en cette doctrine, sauf en positif (Dieu décide et est le seul à décider, mais n’a jamais condamné personne depuis leur naissance – et ne sont donc généralement pas en contradiction avec les catholiques sur ce point)
              Il y aurait d’ailleurs une incongruité à être libéral, c’est-à-dire mettre en avant le principe de responsabilité de ses actions, et en même temps, penser que quoi qu’on fasse, c’est plié parce Dieu a déjà décidé.

              Et encore une remarque générale dès qu’on parle de religion vs mentalité – un problème de causalité.
              Ce n’est pas parce qu’une religion professe quelque chose que la mentalité des populations évolue pour s’y plier, mais c’est plutôt parce qu’il existe une certaine mentalité quelque part qu’une religion peut avoir du succès.
              C’est pourquoi le protestantisme n’a pas eu tellement de succès dans les pays latins. Le point de départ a été Luther, qui avait une grille d’analyse “germanique” qui correspondait à la vision générale du nord de l’Europe.

              Et pour l’église anglicane, elle n’est protestante que dans le fait qu’elle refuse la primauté de l’évêque de Rome. Les Puritains ont d’ailleurs fui l’Angleterre au XVIIème siècle, précisément parce que les Anglicans n’avaient aucune volonté de changer quoi que ce soit.

              1. Higgins

                Lors d’un oral important pour moi, j’ai été interrogé sur un texte de St Thomas d’Aquin faisant référence à St Augustin qui lui-même évoquant la pauvreté du Christ. Je dois dire que lorsque j’ai tiré le sujet, l’examinateur a du voir ma tête. Gentiment, il m’a informé que je pouvais en tirer un autre mais qu’il serait plus sévère. Par le plus grand des hasards, il se trouve que j’avais relu quinze jours auparavant “Le nom de la Rose” d’Umberto Eco et que j’avais explicité quelques notions évoquées dans le livre dont les hérésies comme celle des bogomiles. Le texte, autant qu’il m’en souvienne, était assez abscons. J’ai choisi de le garder et suis parti sur le Nom de la Rose et sons époque. Je crois avoir eu une assez bonne note vu le sourire sympathique de mon bourreau.

                1. Mitch

                  Sans indiscrétion Major, c’était à l’occasion de quel oral que tu as été interrogé sur de tels textes?

                  En te lisant un frisson de panique à circuler le long de mon dos 🙂 je me suis mis quelques instants à ta place, devant l’examinateur, et j’ai soudain paniqué 🙂

                    1. Pheldge

                      “interrogé sur un texte de St Thomas d’Aquin” et “Ecole d’officier” ? ah, oui, rassure moi, pour les Gardes Suisses, parce que, je vois mal une question très orientée, à un concours de l’armée de la république laïque … d’autant que ça serait très discriminant envers les non cathos.

              2. durru

                Pierre, à ce titre les orthodoxes aussi sont des protestants 😀
                C’est une qualification clairement abusive et faite pour offenser.

                1. Pierre 82

                  Déjà que je maitrise mal dès qu’on parle de protestants, c’est encore pire avec les Orthodoxes, puisque je n’en connais même pas un seul.
                  Tu parles de quoi? Du fait qu’ils refusent la primauté de l’évêque de Rome, ou qu’ils croient à la prédestination?

                    1. Jacques Huse de Royaumont

                      Entre catholique et orthodoxe, la rupture est essentiellement politique et historique. Pour les différences dogmatiques, je déclare forfait. Adresse toi à un expert et si tu y comprends quelque chose viens me l’expliquer.

                    2. durru

                      Bah, la primauté et l’infaillibilité du Pape sont au départ des considérations théologiques, mais avec des conséquences politiques évidentes (quoique, le doute est permis : ont-elles été construites pour des raisons politiques avec une teinte théologique pour mieux les faire passer ?)
                      Les concepts sont simples à comprendre, il n’y a pas de mystère.
                      Pour les autres, c’est des trucs qui sont mis en avant pour ne pas discuter politique 😉

                    3. Jacques Huse de Royaumont

                      L’infaillibilité n’est un dogme que depuis 1870, et n’a, à ma connaissance, été utilisé qu’une seule fois. C’est donc bien postérieur à la rupture avec les orthodoxes intervenue en 1054.

                    4. Pierre 82

                      Ce que je connais de la querelle officielle tient en deux points : le filioque, et la dormition.
                      Pas de quoi fouetter un chat, même si je vais me mettre la fraternité St Pie X à dos en écrivant ça.
                      Je ne comprends même pas le contenu théologique de ces deux points (le refus du pape n’est qu’une conséquence).
                      Il apparait par contre que c’était très politique, car l’orient l’occident suivaient des routes différentes, et ça devenait pénible de se mettre d’accord sur tout et absolument tout.
                      Et puis, ils n’avaient plus rien à se dire, donc ils ont préféré divorcer.

                    5. durru

                      Cette fois, l’article wiki en anglais est (comme d’habitude) bien plus précis et détaillé que le français :
                      https: //en.wikipedia.org/wiki/East%E2%80%93West_Schism
                      Ce n’est pas si abscons que ça, et la primauté du pape, même si elle n’est pas un concept purement théologique, a beaucoup joué.
                      Pour ce qui est du Filioque et autres changements de doctrine, il faut voir les choses en perspective : les orthodoxes étaient conservateurs, les catholiques progressistes. C’est cette vision différente de l’évolution de la société qui les a divisés, de fait, au-delà des considérations techniques.

                2. Mitch

                  d’autant que ça serait très discriminant envers les non cathos.

                  Je me suis fais la même remarque.

                  J’ai lu ‘The name of the Rose’, j’aurai pu lui raconter le livre 🙂 (rencontre entre les Franciscains et un autre groupe dont je ne souviens plus le nom, pour discuter de la question fondamentale suivante : le Christ possédait-il ou pas sa tunique? 😉 )

                  Enfin bref, je me serais fais défoncer c’est une certitude 🙂

              3. Berdol

                Toutes ces réflexions sont nées du raisonnement de nature philosophique qui pose un paradoxe : Si le temps pour Dieu n’est pas, il sait bien avant ta naissance que tu vas naitre et il connaît toutes les étapes de ta vie, tes choix moraux et tes erreurs graves, tes péchés mortels : Il y a donc là un petit problème quant au libre arbitre.

                1. Iskanderkul

                  Perso, voilà comment j’ai résolu ce vilain paradoxe (suffisamment vicieux pour bien pourrir la vie) : Dieu (m’) accompagne dans le présent. Il découvre en même temps que moi les joies et le peines qui résultent de mes choix, ou tout simplement la banalité du moment qui passe. Pour moi, passé et futurs n’existent pas; pour Dieu, je n’en sais rien, par contre je sais qu’il ne veut pas voir ce qui n’existe pas encore pour moi, car ma liberté et libre-arbitre sont à ce prix.

                  1. Jusnaturaliste

                    @ Iskanderkul

                    Il faut faire une différence entre liberté de choisir et libre-arbitre.

                    Si je sais d’avance quel dessert vous allez choisir, simplement parce que je vous connais suffisamment, cela ne remet pas en cause votre liberté de choisir un dessert. C’est pareil avec Dieu, sa prescience ne remet pas en cause la liberté de choisir.

                    Par contre, le libre-arbitre n’existe même pas pour les desserts: je n’ai pas pleinement le choix de choisir tel ou tel dessert, je vais au contraire systématiquement privilégier tel dessert au détriment d’un autre, car je suis contraint par mon palais.

                    1. Aristarkke

                      On peut effectivement argumenter qu’A&E étaient libres d’outrepasser l’ordre concernant le fruit de l’arbre DLCDBEDM mais ils avaient été dûment prévenus que cela aurait une conséquence principale des plus désagréables: la mort agrémentées de conséquences secondaires tout aussi peu enviables.

                2. Jusnaturaliste

                  @ Berdol

                  Le “libre arbitre” est une erreur théologique évidente. D’une part, comme vous le soulevez, à cause de la prescience de Dieu, et d’autre part, car personne n’a choisi sa propre personnalité et il est évident que notre personnalité nous pousse à faire certains choix plutôt que d’autres. Il n’y a donc jamais une liberté complète face à deux choix, mais systématiquement un biais évident.

                  1. durru

                    @Jusnaturaliste
                    Le fait que le choix est biaisé ne veut pas dire qu’il n’existe pas.
                    Quant à l’existence de Dieu, vu qu’il a donné le libre arbitre à ses créatures, je ne vois pas ce qu’elle vient y faire… (je parle dans la perspective d’un croyant, ce que je ne suis pas)

                    1. Jusnaturaliste

                      @ durru

                      Exactement: un choix biaisé ne remet pas en cause la liberté de choisir, mais par contre, il remet en cause le concept du “libre-arbitre” qui est un concept posé par des théologiens, qui ne correspond ni à la réalité que l’on observe, ni à l’enseignement biblique.

                    2. durru

                      Il y a un problème de terminologie là 🙂
                      Un biais n’est pas une contrainte. Enfin, pas dans le dictionnaire…

                    3. Jusnaturaliste

                      @ durru

                      “Détourner” n’est ni une contrainte, ni une liberté, cela dépend du contexte.

                      Dans le contexte où j’ai parlé de “biais”, je voulais signifier que le choix de la volonté a été “détourné” ou “biaisé” par une pression qui était extérieure à elle. Dans ce cas, ce n’est plus une “volonté libre”, car une “volonté libre” dans l’absolu devrait pouvoir choisir sans aucune pression.

                      C’est la différence entre le libre choix et le libre arbitre: le libre choix peut se faire sous pression, pas le libre arbitre.

                      Cette différence est capitale face à la problématique du péché: si j’ai un libre arbitre et que je pèche, je suis pleinement coupable, car mon choix était totalement mien, sans aucune pression. Mais si je n’ai pas de libre arbitre et que je choisis librement de pécher, je ne suis que partiellement coupable, car tout ce qui a fait pression sur ma volonté a également une part de responsabilité…

                    4. durru

                      Il me semble que le biais, la “pression”, consiste en l’existence du péché originel.
                      Lequel, à mon sens (je ne suis pas théologue, même pas croyant), veut simplement dire que l’homme n’est pas Dieu, qu’il est imparfait, donc soumis au péché.

                      Après, bien sûr, chacun avec son interprétation. Mais ce que je veux dire, c’est qu’il peut très bien y avoir des interprétations qui tiennent la route et ne posent pas de paradoxe insoluble…

                    5. Jusnaturaliste

                      @ durru

                      Oui, déjà l’homme est différent de Dieu, puis il est vendu au péché, il est soumis au tentateur, il lui manque aussi la connaissance et l’expérience, etc. Tout cela exerce des influences fâcheuses sur ses choix et implique qu’il n’est que partiellement responsable de ses prises de décisions.

                      Mais cela était fondamental, car dès lors que l’homme n’est pas pleinement responsable de ses fautes, cela rejette une partie de la responsabilité sur Dieu lui-même, puisque c’est lui le créateur. Cela justifie alors que Dieu ait proposé à l’homme un plan de salut, ne serait-ce que pour honorer sa propre responsabilité!

                      Alors que si l’homme avait réellement pleinement choisi de pécher sans aucune pression extérieure, Dieu n’aurait pu légitimement lui proposer le moindre plan de salut.

                      Avec tout cela, je ne vois pas comment le libre-arbitre pourrait encore s’en sortir, mais si quelqu’un arrivait un jour à me le réhabiliter, je ne suis jamais fermé à me remettre en question, même face à un non-chrétien, car si la foi en Christ n’est pas donnée à tout le monde, nous avons par contre tous reçus la capacité de raisonner.

                    6. durru

                      Il y a René Girard (par exemple) qui donne un début de commencement d’explication, avec sa théorie de victime émissaire.
                      Je ne dis pas que j’ai tout compris, mais la piste me semble à prendre en considération…
                      En fait, plusieurs questions se posent : qu’est-ce que Dieu ? Qu’est-ce que le péché ?

                    7. Pierre 82

                      Juste pour mettre mon grain de sel:
                      La doctrine sociale de l’Église définit la liberté comme “le choix de se diriger vers ce qui est bon, vrai et beau”.
                      Il rappelle qu’il ne peut y avoir de liberté s’il y a ignorance du bien et du mal, ou même s’il y a faiblesse de la volonté (exemple: les addictions: en prenant la “liberté de se droguer”, on ne se dirige pas vers plus de liberté) et donc sans la vérité, la liberté est une aliénation.
                      Ça remet le concept de liberté dans un contexte aux contours bien définis.

                    8. Jusnaturaliste

                      @ durru

                      Si vous me soumettez ses arguments, je veux bien tenter d’y répondre, mais si vous-même n’avez pas tout compris, cela me laisse à penser qu’il n’a pas réussi à résoudre tous les paradoxes et dans ce cas, je préfère m’en tenir à mon explication.

                      Pour la définition de Dieu, la réponse est infinie, mais je pourrais déjà avancer que Dieu est esprit, éternel, omnipotent, omniscient, créateur de toute chose, pleinement amour et à la fois pleinement juste, qui ne change pas, il a trois facettes: le Père qui ordonne, le Fils qui proclame, et le Saint-Esprit qui exécute, et comme nous sommes créés à son image, chaque être humain nous révèle un peu de lui.

                      Quant à la définition péché, c’est déjà plus simple, pécher signifie “manquer le but”, autrement dit, échouer à accomplir la volonté de Dieu.

                    9. Jusnaturaliste

                      @ Pierre 82

                      C’est bien la doctrine social…iste du Vatican. Car dès que l’on met des contours à la liberté, ce n’est plus de la liberté.

                      La vraie liberté, c’est de pouvoir faire comme on a envie de faire. On n’a pas besoin de connaître le bien ou le mal pour être libre, simplement de pouvoir réaliser les envies que l’on a.

                      Adam et Eve ne connaissaient pas le bien et le mal, mais ils étaient complètement libres dans le jardin d’Eden.

                    10. Aristarkke

                      Jus naturaliste 19H20
                      Non.
                      Adam et Ève n’étaient pas complétement libres dans le Jardin d’Eden mais très libres. Ils avaient un unique commandement primordial à respecter qui leur rappelait que, comme créatures terrestres ayant reçu le pouvoir de dominer la Nature au sens large, y compris les animaux, ils n’en restaient pas moins devoir supporter une Autorité au dessus d’eux et lui rendre compte éventuellement.
                      Ils avaient également des commandements à respecter à leur niveau humain strict comme de constituer un couple H+F sans variantes à base d’auxiliaire(s) ou de se nourrir uniquement de végétations ou de fruits.
                      Ils avaient reçu mission d’étendre, eux et leurs descendants à naître, le Jardin d’Eden à l’ensemble de la Terre dans sa configuration d’alors.
                      La pudeur n’existait pas chez eux.
                      Et ils restaient libres physiquement mais dans les limites des lois physiques posées par le Créateur sur Terre.

                    11. Jusnaturaliste

                      @ Aristarkke

                      Etre libre, c’est faire ce que l’on a envie.

                      Adam et Eve pouvaient faire tout ce qu’ils voulaient, ils auraient même pu s’affranchir des lois de la physique, puisque le Christ s’en est lui-même affranchi, non en tant que Dieu, mais en tant qu’homme, en disant même à Pierre “tout est possible à celui qui croit”.

                      Dieu a donné des instructions à l’homme pour qu’il sache quel était son rôle, ce n’était pas des ordres, l’homme n’avait aucune obligation à agir selon ces instructions.

                      Le seul ordre que Dieu a donné, c’était de ne pas manger de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, mais cet ordre n’avait que pour rôle d’être une clause de sortie, afin que l’homme soit même libre de faire le contraire de ce que Dieu veut.

                      L’homme n’avait donc aucune limite, il pouvait faire tout ce qu’il voulait, même désobéir à Dieu.

                    12. Pierre 82

                      Hasard ou pas?
                      La vidéo date d’aujourd’hui:
                      “Catholiques vs Protestants, les différences”
                      https:/ /www.youtube.com/watch?v=rLDkwH-cHw8

                    13. Aristarkke

                      “cela rejette une partie de la responsabilité sur Dieu lui-même,”
                      Merci d’éviter de remettre à Dieu, ce qui revient à Satan qui est le véritable responsable de la situation actuelle dans sa volonté de se hisser au dessus de sa condition d’ange séraphin préposé plus particulièrement au Jardin d’Eden (régisseur ?) pour recevoir un culte et une adoration des Hommes auxquels il n’avait nul droit acquis “de naissance”.

                    14. Aristarkke

                      “l’homme n’est pas pleinement responsable”
                      Exact mais uniquement pour les descendants d’Adam et Ève qui ont subi les conséquences du péché (faute) de leurs parents sans échappatoire possible puisqu’inscrit dans leurs gènes.
                      Adam et Ève, eux se sont rebellés en tant qu’humains parfaits, pleinement conscients de la portée de leurs actes et n’auront aucun droit à la Résurrection promise à leurs descendants.

                    15. durru

                      Question naïve : l’arbre de la connaissance, ou plutôt le fait de désobéir et y toucher, n’est pas le symbole même du passage à l’humanité ?
                      Je veux dire, l’homme est par essence imparfait, donc pécheur. J’ai du mal à voir comment l’homme, conscient de son existence (contrairement aux autres animaux), pourrait rester sans faire de péché (faute) et surtout, surtout, sans s’en rendre compte.
                      Ne pas taper, je suis un pauvre agnostique, avec peu de connaissances d’ordre théologique…

                    16. Jusnaturaliste

                      @ Aristarkke

                      C’est Dieu lui-même qui reconnaît sa responsabilité, puisque dans son jugement de la chute, lorsqu’il dit au diable “tu lui blesseras le talon”, il autorise expressément le diable à s’en prendre physiquement au Christ.

                      Après “responsabilité” ne signifie pas nécessairement “faute”. Dieu n’a fauté en rien, mais en tant que créateur et omniscient, il était juste que dès lors qu’il ait laissé le diable venir tromper l’homme, il en subisse aussi des conséquences. C’est ce que l’on appelle assumer.

                      Quant à votre condamnation d’Adam et Eve, je ne la partage pas: ils ont été trompés par le diable, contre lequel Dieu ne les avait pas prévenus, ils sont coupables, mais avec des circonstances atténuantes, au même titre que leurs descendants. Le Christ a payé le prix du péché d’Adam, Adam est donc également sous le régime de la grâce, où c’est au final sa foi qui justifiera ou rejettera son salut.

                    17. Iskanderkul

                      Oui, ce mythe de l’arbre et de la “faute”, c’est l’histoire du passage à l’humanité, ou de l’advenue de l’humanité, pas de doute

                      psssst Aristarkk, ça c’est le catéchisme de bonnes soeurs aigries du 19eme siècle ! une autre lecture du mythe montre que Adam et Eve se sont plutôt blessés, peu conscients de ce qui se jouait, et que la tunique de peau immédiatement reçue préfigurait le Salut à venir dont ils bénéficieraient, et l’ensemble de l’humanité avec eux

                    18. Aristarkke

                      Durru : Selon la Bible, Dieu est parfait et sa Création terrestre, y compris le premier couple humain était réputée parfaite lors de sa venue à l’existence, sachant qu’Adam n’a pas reçu immédiatement une compagne et a donc été célibataire, seul spécimen du genre animal particulier qu’il représentait nouvellement sur la Terre.
                      Il a d’ailleurs spécifiquement compris qu’il lui manquait une personne femelle comme il pouvait le voir chez les animaux du jardin d’Eden.
                      En prenant contre l’ordre divin explicite d’obéissance minimale, du fruit DLADLCDBEDM, le premier couple s’est littéralement rebellé contre son Créateur (en tant que tel, il avait le droit de leur imposer les conditions de son choix, principe libéral de la propriété), sont donc devenus pécheurs (litt: ont manqué l’objectif) avec des conséquences désagréables pour eux ET leurs descendants pas conçus à ce moment là.
                      On peut éventuellement dire qu’ils ont fondé l’humanité en son état actuel mais que cela ne correspondait pas à ce que Dieu prévoyait dans son plan de marche.

                    19. Jusnaturaliste

                      @ durru

                      Le chrétien est sensé exercer un rôle d’ambassadeur de Dieu envers les hommes, il est donc naturel de répondre à vos questions.

                      Un Dieu parfait qui créé l’homme à son image ne peut créer qu’une créature parfaite. Adam était donc parfait par essence, c’est le péché qui l’a rendu imparfait. De plus, le péché appelle le péché, Adam et même toute sa descendance ont alors été contaminés par le péché et donc l’imperfection. Mais, là où le péché a abondé, la grâce a surabondé, car comme tous les péchés découlent du seul péché originel, il a suffi au Christ de payer le prix du péché originel, pour que tous les péchés qui en découlent soient également payés…

                    20. Aristarkke

                      “C’est Dieu lui-même qui reconnaît sa responsabilité”
                      Absolument pas. Il n’a pas de responsabilité dans cette affaire, même pas celle d’avoir créé des créatures libres de désobéir aux consignes édictées (sinon, elles n’étaient que des robots ou des animaux soumis à leurs instincts basiques. Ces créatures pouvaient rester volontairement obéissantes et donc vivre éternellement avec des tâches à accomplir, Dieu détestant l’oisiveté (mère de tous les vices, comme chaque chrétien devrait le savoir 😛 ). Du travail, dirons-nous.
                      C’est bien un lot de ces créatures qui s’est rebellé volontairement face aux instructions divines. Satan d’abord, qui a entraîné A&E puis, selon l’Apocalypse, a fédéré un tiers des étoiles (les anges sont parfois figurés comme tels) pour le suivre comme Dragon originel.

                    21. durru

                      @Aristarkke & @Jusnaturaliste
                      C’est gentil de votre part, mais je comprends maintenant moins qu’avant d’avoir posé la question 😉
                      Sérieusement, je parle en termes pratiques, pas en interprétation littérale des Livres Saints.
                      On peut considérer que les primates dont l’homme est issu, avant d’acquérir la conscience, étaient parfaites, dans le sens “sans péché”, car non conscientes de la notion de péché. Mais parfaites, dans le sens de comparables à Dieu ? Je me permets d’avoir quelques doutes sur la volonté de transmettre un tel message.

                      Concernant René Girard, sa théorie est assez simple et, acceptée, elle couvre l’ensemble des questions. Dieu est amour et le péché est la violence. La violence a fait naître l’humanité et elle est aussi son plus grand ennemi.
                      Je dis que je n’ai pas tout compris, parce que je ne suis pas croyant, tandis que lui l’était.
                      Je vous conseille de lire ses oeuvres, c’est extrêmement intéressant (même si on est pas d’accord).

                    22. Aristarkke

                      A Iskanderful
                      Pourquoi vouloir voir absolument une symbolique derrière le passage de l’habillage en peaux de bêtes ?
                      Adam et Ève vivaient nus dans un contexte météorologique adapté (Eden est considéré habituellement avoir été placé en Mésopotamie) en température le permettant et n’en avaient aucune honte particulière.
                      Il n’y pleuvait pas directement non plus.
                      De la même façon que les animaux vivent nus en exposant leurs organes génitaux à la vue de tous leurs congénères et autres voisins visuels sans en être gênés le moins du monde.
                      Après avoir mangé le fameux fruits, il est dit que les yeux “s’ouvrirent” (figurément parlant) et ils découvrirent, entre autres, la pudeur, les incitant à se cacher lorsque Dieu les “recherchait” puis finalement à avouer qu’ils avaient pris conscience qu’ils étaient nus et que ce n’était pas une situation anodine d’être vus ainsi.
                      Cette scène décrite tient parfaitement la route sans nul besoin d’y voir une signification symbolique supplémentaire.
                      Surtout dans les premiers chapitres de la Genèse qui sont plutôt factuels pour planter le décor et détailler l’ Histoire humaine au commencement.

                    23. Jusnaturaliste

                      @ Aristarkke

                      Si Dieu n’avait aucune responsabilité, il n’aurait pas pu autoriser le diable à le frapper au talon, car cette autorisation aurait été une injustice et Dieu ne commet pas d’injustice.

                      Si Dieu n’avait aucune responsabilité, il n’aurait pas pu autoriser le Christ à mourir pour l’homme, car cette autorisation aurait été une injustice et Dieu ne commet pas d’injustice.

                    24. Jusnaturaliste

                      @ durru

                      Dans l’interprétation que je vous ai donnée, Adam n’est pas issu de primates, il est directement créé par Dieu. Cela pose donc un problème par rapport à la théorie de l’évolution et par rapport à l’archéologie moderne. Mais quand on sait que ces deux disciplines scientifiques sont dans les mêmes systèmes de fonctionnement que la climatologie et celle des vaccins contre le covid, je vous avoue que ce problème est devenu très secondaire à mes yeux…

                    25. Aristarkke

                      A Durru
                      “On peut considérer que les primates dont l’homme est issu, avant d’acquérir la conscience”
                      La Bible réfute absolument que l’Homme soit une créature découlant d’une autre par suite d’évolutions biologiques plus ou moins nombreuses ou profondes, dûes au hasard.
                      L’Homme est déclaré avoir été créé comme tel, avec des caractéristiques précises, pouvant ressembler éventuellement à de précédentes créatures animales mais avec d’énormes différences remarquables et propres, a commencer par la composition chromosomique dont on sait qu’elle est le fondement du maintien des caractéristiques de l’espèce considérée.
                      Primates : 48 chromosomes
                      Homme : 46 “seulement”

                    26. durru

                      @Pierre 21h20
                      Il y a aussi catholiques vs orthodoxes, un peu plus ancienne :
                      http://www.youtube.com/watch?v=HPaQ5fgpoSM
                      Je trouve dommage qu’ils ne disent pas plus sur la Vierge (je me demande s’ils n’ont pas évité de s’écharper, en fait…). Ce qui est frappant, c’est déjà la terminologie : les catholiques parlent de Vierge, tandis que les orthodoxes parlent de Mère du Christ. Si on fait attention aux propos, à ce sujet les orthodoxes sont plus proches des protestants, en fait (et ce n’est pas eux qui ont changé d’avis, hein).

                    27. Aristarkke

                      A Jusnaturaliste
                      Genèse 3:15 est la première prophétie énoncée dans la Bible qui annonce ce qu’il se passera dans le futur d’alors.
                      Elle dit que Satan (y compris l’organisation qu’il se forgera) et l’organisation divine (“femme” symbolique là, qui n’est pas du tout Ève dans ce verset) seront au cours des siècles, hostiles entre elles, lutteront sans merci. Satan arrivera à la blesser au talon (préfiguration de Jésus Christ qui sera sacrifié), l’obligeant à laisser le champ libre à Satan en ce qui concerne la Terre où ce dernier pourra y exercer un empire sur les Hommes et montrer de quoi il est capable comme dieu pour eux jusqu’au retour du Christ intronisé roi du Royaume de Dieu qui aura pour charge première de débarrasser les cieux de la présence de Satan et autres démons qui seront confinés aux stricts alentours de notre planète puis secondaire (au sens strict de deuxième, pas avec sous-entendu d’infériorité) de le neutraliser pendant mille ans pour établir ledit Royaume de Dieu, directement sur la Terre et de lancer la régénération des humains vivants et la résurrection des humains imparfaits morts, sauf ceux ayant péchés volontairement et en connaissance de cause contre l’Esprit Saint, ayant voulu s’opposer à ses actions.

                    28. Aristarkke

                      A Jusnaturaliste :
                      “Si Dieu n’avait aucune responsabilité, il n’aurait pas pu autoriser le diable à le frapper au talon, car cette autorisation aurait été une injustice et Dieu ne commet pas d’injustice.”
                      Non, vous n’avez pas saisi les positions respectives de Dieu et de Satan.
                      Satan a prétendu que Dieu n’était pas apte à diriger les Hommes, qu’il les brimait, qu’il leur cachait de bonnes choses et qu’il craignait par dessus tout que les Hommes alors représentés par A&E, accèdent au niveau de Dieu s’ils prenaient du fruit défendu.
                      En résumé, Dieu n’était pas digne de diriger sa Création en général et l’Humanité en particulier.
                      Face à ce défi, Dieu avait certes capacité à réduire immédiatement Satan au néant absolu mais cela n’aurait démontré seulement qu’il était certes tout-puissant (Satan ne l’avait pas contesté) mais aucunement qu’il avait le droit de diriger l’Humanité avec justice et amour .
                      Dieu a donc décidé de permettre au Diable de montrer de quoi il était réellement capable pour assurer la direction des Hommes afin que ce conflit soit tranché par travaux pratiques en vraie grandeur, que chacun puisse juger au final qui serait le vrai champion apte à la direction générale.
                      Ne pas oublier qu’il y avait aussi les myriades d’anges les accompagnant, dont JC (appelé alors Archange Michel)

                    29. durru

                      @Aristarkke 0h37
                      La Genèse (3:22) dit aussi : “L’Eternel Dieu dit: Voici, l’homme est devenu comme l’un de nous, pour la connaissance du bien et du mal. Empêchons-le maintenant d’avancer sa main, de prendre de l’arbre de vie, d’en manger, et de vivre éternellement.”
                      Si on lit au sens premier, c’est Dieu qui constate que l’homme est devenu comme un d’eux et fait en sorte que ça n’aboutisse pas. Donc la promesse de Satan n’était pas fausse, en ce sens…
                      Après, je ne comprends plus grand chose par rapport au concept de monothéisme avec ce “nous” (entre autres – je ne parle même plus de l’équivalence que vous faites entre JC et l’archange Michel…)
                      Sinon, pour revenir aux 46 chromosomes, connaissez-vous ces personnages ?
                      https://www.youtube.com/watch?v=noj4phMT9OE

                    30. Jusnaturaliste

                      @ Aristarkke

                      J’ai bien compris ce que vous expliquez, mais vos explications ne répondent pas à mes arguments.

                      Dieu est parfaitement juste et pour cette raison, il se soumet lui-même à sa propre justice.

                      La justice de Dieu exige que Dieu reste le maître de toute chose et qu’il soit le garant de l’ordre qu’il a créé. Cette position lui donne une responsabilité vis-à-vis de tout ce qui se fait. Si vous niez cette responsabilité, vous remettez en cause l’autorité même de Dieu, vous laissez entendre que Dieu se ferait dépasser par les événements et qu’il serait incapable d’y faire face.

                      De plus, Dieu ne défie assurément pas le diable, car ce serait un comportement belliqueux, mais il le punit selon le juste châtiment par rapport à l’acte qu’il a commis. Dieu le prévient aussi en lui disant ce qui arrivera, si le diable persiste dans cette attitude. Et ce qui arrivera, c’est que le diable se fera écraser la tête, mais en retour, il aura le droit de blesser Dieu.

                      Or, si Dieu autorise le diable à le blesser, c’est que nécessairement cela est juste, et cela ne peut être juste que si Dieu a une part de responsabilité et que cette blessure consiste à assumer cette part de responsabilité.

                    31. Jusnaturaliste

                      @ durru

                      L’art du diable n’est pas de mentir tout le temps, sans quoi il perdrait vite toute crédibilité, mais de mélanger subtilement le vrai et le faux.

                      Dieu est un, et si l’Ecriture se doit de le préciser, c’est parce que Dieu a plusieurs facettes: le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Il peut donc autant parler au pluriel lorsqu’il veut mettre l’accent sur ses facettes ou au singulier, lorsqu’il veut mettre l’accent sur son unité. Ici, le nous est mentionné pour faire référence particulièrement au Christ, car c’est spécifiquement sa place qui est visée par le diable. Le diable sait qu’il n’a pas la puissance pour remplacer complètement Dieu, car le diable est incapable de maintenir l’ordre de la création, mais il pense qu’il serait capable de prendre la place du Christ, et c’est cette ambition qu’il a fait miroiter à Adam. En rendant l’homme mortel, Dieu a mis un terme définitif à ce projet.

          2. Mitch

            @JHDR
            Dans ce contexte, la fin est seule importante, qu’importe les moyens, d’où l’invraisemblable cynisme des anglo-saxons.

            Ben je pense que c’est partout pareil, non? C’est phrase ne s’appliquerait-elle pas au mignon et son équipe par exemple? j’ai de gros doutes. Le soucis c’est que les dirigeants Français dans l’histoire ont été tous aussi cyniques mais sont par contre dénués de tout pragmatisme. Ca leur donne un air naif de cocu éternel qui peut avoir un coté touchant 🙂

            @Yanka
            On y boit comme des trous, jamais on ne déguste, etc. Un marqueur de ces sociétés sous influence protestante, c’est justement les sens, combattus.

            Ce pruritanisme (j’ai bien écrit PRURItanisme) leur donne ce côté parapluie dans le cul, typique chez un Rutte

            Holy shit! want to smoke the same weed as yours 🙂

            Et autrement vous y avez vécu combien d’années dans ces cultures pour si bien les connaitre et en parler avant autant de justesse? Le ‘monde anglo-saxon’ que vous connaissez si bien est vaste et malgré y avoir vécu une bonne parti de ma vie j’ai la sensation de nettement bien le connaitre que vous 🙂 Vous en parlez avec tellement d’assurance et de certitude

            Déjà le ‘monde anglo-saxon’ ça ne veut strictement rien dire – C’est des conneries simplistes que propagent les Pravda avec des journalopes qui n’ont souvent jamais franchit le périphérique.

            J’y ai baigné une bonne parti de ma vie et y baigne encore, et désolé, mais c’est du bullshit intégral (j’aime le bon pinard et la bonne bouffe – et mes potes de l’abject monde anglo-saxon’ que je connais aussi 🙂 ).

            Vous semblez juger au travers de quelques individus croisés dans des pubs lors de voyages touristiques de quelques semaines.

            Vous me faites penser à me belle-mère qui au travers de ses ‘voyages’, après quelques jours en all-inclusive dans les hotels classy revient en disant qu’elle a ‘voyagé’ 🙂 et qui connait bien sur toutes les cultures aussi bien que vous. La dernière fois on a eu droit a une leçon sur comment détecter un Chinois, d’un Coréen, d’un Japonais d’après sa tenue vestimentaire. C’est du même niveau 🙂

            1. Jacques Huse de Royaumont

              “C’est phrase ne s’appliquerait-elle pas au mignon et son équipe par exemple?”
              Absolument. N’oublie pas que Macron est protestant (s’il est aute chose que macroniste) et biberonné à la pensée WASP des young leaders.

              1. Mitch

                le poudré est ce qu’il est, car il est de confession protestante donc. Une personne se définirait donc par sa religion? . Intéressant.
                Nb: on n’est pas sorti d’affaire – c’est loin d’être gagné

                1. Jacques Huse de Royaumont

                  @Mitch :
                  Une personne se définirait donc par sa religion?
                  c’est un élément clé qui a façonné et qui influe encore de manière prégnante sur ma personnalité et ma comprehension du monde. Et je le revendique.

                  1. Mitch

                    @JHDR
                    Ce qui t’es applicable ne l’est sans doute pas à l’ensemble d’une population.

                    Les éléments qui composent une personne sont à la fois multiples, complexes, et évolutifs et ne sauraient se réduire qu’au seul fait religieux (et heureusement).

                    Réduire une personne, ou un ensemble de personnes, à l’idée que l’on peut avoir de la religion dominante d’un pays me parait périlleux et ne peut mener qu’à de grosses erreurs (dont l’histoire est rempli).

            2. durru

              “La dernière fois on a eu droit a une leçon sur comment détecter un Chinois, d’un Coréen, d’un Japonais d’après sa tenue vestimentaire.”
              Le col Mao ?

              1. Mitch

                Les Chinois d’après la belle-mère sont habillés avec des sacs, les coréens passent 5 heures dans leur salle de bain et les japonais, ben je ne me souviens plus pour les Japonais. Voilà. Les clichés ridicules à 2 balles de quelque-un qui a ‘voyagé’ en tour organisé pendant quelques jours dans quelques Sheratons.

                1. Pierre 82

                  Quand j’étais à Taïwan, un collègue m’avait expliqué qu’on reconnait facilement un Japonais dans la rue: c’est le seul qui porte un veston et une cravate, malgré le climat tropical qui règne à Taipei.
                  Jamais un Chinois ne s’habille comme ça sur l’île.
                  Il disait ça en rigolant, mais les Chinois ont (pardon: avaient, on était en 1988) un rapport assez particulier avec les Japonais qu’ils regardaient avec une certaine moquerie, et parfois même pas dissimulée.

                  1. Yanka

                    Oui, et ils proposent le plus dégueulasse du porno tout en floutant les glands et les chattes. Je comprends dès lors qu’ils soient dans le camp “occidental” : des puritains, c-à-d des obsédés, des vicieux.

                    1. Dr Slump

                      Si souvent j’apprécie vos portraits, là vous vous égarez dans le préjugé raciste. En tout cas c’est une connerie, et les japonais n’ont rien à apprendre aux occidentaux dans le domaine des vices et obsessions sexuelles.
                      La civilisation, ça peut commencer par l’habitude d’enlever ses chaussures avant d’entrer dans son domicile.

                    2. Mitch

                      là vous vous égarez dans le préjugé raciste.

                      +1. On a eu droit aux préjugés racistes sur les Yanks, puis les Canadiens et à présent les Japonnais. On dirait la belle-mère …

                    3. Yanka

                      C’est un fait que la pornographie japonaise est particulièrement dégueulasse et maladive, sordide, je n’y peux rien : les histoires de culottes portées d’ados vendues dans des distributeurs, le scato y compris animalier et les vagins filmés de l’intérieur, tout ça sur fond de puritanisme (car c’est ça que je pointe, le mélange, comme le Hollandais moralisateur et pincé qui expose de la zoophilie en vitrine des sex-shops). Qu’un mec se roule dans d’odieuses matières ou en reçoive des kilos sur la binette, grand bien lui fasse, mais qu’il le fasse avec délectation au lieu de conserver son air pincé et jésuitique ! Ce n’est pas ce qu’ils font qui me choque (si tant est que je sois choqué), c’est la manière. Rien à foutre des Japonais, ceci dit. Ils ont d’assez bonnes voitures, de qualité. Et l’électronique japonaise est toujours recommandable de mon modeste point de vue.

                    4. Yanka

                      @ Mitch 30 août 2022, 17 h 34 min

                      “On a eu droit aux préjugés racistes sur…”

                      Je vais être traité de Nazi bientôt, je le sens, et certainement d’autre chose : disqualifier pour n’avoir pas à discuter avec un nauséabond, la morale olfactive, ôtez de ma vue ce vagabond crotté !

                      Ai-je parlé de race quelque part, à un seul endroit ? Une “race” canadienne ? bordel de merde, j’y ai vécu 6 ans, sans contact avec aucun Européen, loin des villes, et je peux aussi vous dire en quoi j’admire le Québécois pour au moins dix raisons. Et par ailleurs je suis trumpien de stricte observance : pourtant une caricature de l’homme d’affaires US madré, hâbleur et certainement corrupteur, riche à crever. Ce n’est pas ça que j’admire chez lui, même si ça fait partie du personnage, comme le plumail de Geronimo ; même chose pour Poutine ou Orbán, d’ailleurs. J’oublie les défauts des gens aux grandes qualités (morales, intellectuelles, stratégiques…). C’est sans doute un défaut chez moi que je n’essentialise pas les individus (sauf parfois pour les besoins du portrait-charge), si je semble le faire vis-à-vis des peuples. Pour sculpter la réalité, il faut le faire à partir d’un bloc et non d’un élément.

                    5. Dr Slump

                      Le renchérissement dans le préjugé crasse avec force détails dégoûtants, conclu par un “Et l’électronique japonaise est toujours recommandable de mon modeste point de vue” qui coche la dernière case dans la liste complète des clichés crétins.

                      C’est comme le raciste assumé qui se justifie en assurant que des arabes, y’en a des sympas quand même. Tu t’enfonces tellement que ça devient un sketch, j’ai presque eu envie d’en rire.

                    6. Yanka

                      “Tu t’enfonces tellement que ça devient un sketch, j’ai presque eu envie d’en rire.’

                      Que peut bien me faire l’avis d’une casquette sur ma personne ou les opinions que vous lui prêtez ?

                      Vous me vouvoyez, puis passez au tutoiement. Vous en ai-je donné licence ?

                      Je n’ai rien dit DES Japonais, mais de la pornographie japonaise, et spécifiquement ce rapport très particulier entre l’extrême dégoutanterie (cf faire lécher le cul merdeux d’une vache à une jeune femme aux yeux bandés) et la pudibonderie consistant, y compris dans ce contexte, à flouter les glands et les chattes. Je n’ai rien dit d’autre, et rien du cinéma japonais ni de sa littérature, ni de la chanteuse Hako Yamasaki que j’aime beaucoup et que je doute fort que vous connaissiez, puisque ses disques ne sortent du Japon qu’en export. Je n’ai qu’un mot à vous dire : imbécile !

                      Quand je ne commente pas et que je lis, y a ici que des rebelles. Dès que je ramène mon apparemment vilaine fraise, y en a plus que pour la défense des montres Breitling, des Ferrari, de la pensée tiède et convenable, où Macron, qui liquide l’État, est traité de socialiste (loool) et Yanka de raciste bientôt furieux. Je dis toujours ce que je pense et si je veux exprimer des opinions racistes (et non des humeurs racistes), je le ferai sans complexe, à gland décontracté. Je n’ai peur de rien. On me censure je m’en vais, c’est tout. Le monde est vaste pour ne pas passer sa vie dans un cercle de faces de Carême homologuées, ici ou ailleurs.

                    1. Mitch

                      Petit recap du florilège du jour. Un grand jour assurément.

                      Yanka 30 août 2022, 1 h 26 min
                      les Anglo-Saxons d’obédience protestante (pléonasme !) se sentent investis d’une mission sur Terre. Ils se pensent comme des purs, des agents du Bien. Ils ne sont même pas cyniques, c’est dans leur chair.

                      Yanka 30 août 2022, 14 h 18 min
                      Les WASP, ce n’était pas des catholiques immigrés tchèques ou italiens, puisque White ANGLO-SAXON Protestant

                      => Je comprends donc que le mal se cache dans la religion protestante qui est liée aux anglo-saxons. D’après vos dires, les deux étant tellement associés que cela en est un pléonasme.

                      Yanka 30 août 2022, 11 h 19 min
                      les Québécois (sous-entendus français d’origine) sont latins par la langue, mais anglo-saxons par l’esprit, le côté pragmatique.

                      => On apprend également que les Québécois sont anglo-saxons par l’esprit.

                      Les Québécois étant historiquement 100% catholiques, ce que VOUS écrivez détruit de fait le lien entre religion (protestantisme) et origine (Anglo-saxon) comme responsable de tous les maux.

                      Vous êtes tellement incohérent que vous arrivez même à vous contredire à quelques heures d’intervalle.

                    2. Mitch

                      @sam player 30 août 2022, 18 h 33 min
                      Mitch, next les sudaf, y a pas de raison

                      Il y a beaucoup de choses à dire effectivement sur la RSA. Si Yanka critique les régimes passés et actuels de RSA, il aura parfaitement raison de le faire (avec les bons arguments et là j’ai un peu peur). Il y a des milliers de choses (pas supers positives) à dire.

                    3. Dr Slump

                      @Yanka
                      “Je n’ai rien dit DES Japonais…”
                      Après avoir écrit:
                      “ils” proposent le plus dégueulasse du porno tout en floutant les glands et les chattes. Je comprends dès lors qu’ils soient dans le camp « occidental » : des puritains, c-à-d des obsédés, des vicieux.
                      “ils”, ce sont les japonais en général, point barre. Sculpter la réalité à partir d’un bloc, toussa…

                      J’eus aimé que vous écrivissiez cela sur un blog nippon, sans floutage. Vous eûtes alors pu mesurer la “licence” de vos propos. Pour ma part, bien que je ne sois nullement attaché à ma nationalité, j’eus infiniment préféré qu’un butor me tutoie plutôt que lire cela.

      1. Higgins

        C’est une grosse épine car les américains ont payé au prix fort la reconquête des îles du Pacifique (l’excellente série The Pacific de Spielberg et Tom Hanks est à ce sujet très explicite) et là, ils étaient seuls devant les buts. Que les chinois viennent les chatouiller dans leur jardin avec l’assentiment du corrompu local est extrêmement gênant pour eux. Après le Japon, la Chine ?

        1. Mitch

          avec l’assentiment du corrompu local

          Comme ça on se sent moins seul ! Ca a un coté rassurant de constater qu’eux aussi ont le leur! 🙂

        1. Pierre 82

          Ce que j’apprécie sur son blog (chroniques du grand jeu), c’est qu’il est bien documenté, et surtout j’y trouve une alternative au climat un peu trop poutinolâtre que l’on trouve sur les sites complotistes (pour ne pas dire de ré-information), climat que je trouve parfois irrespirable.
          On a un besoin viscéral d’aller chercher des infos un peu partout, parce que tomber d’une extrême à l’autre est très mauvais.
          Ceci dit, je suis beaucoup plus pro-Poutine que lui, mais ce n’est pas le problème. Entendre dire que les Russes font une promenade de santé est juste grotesque. Bien sûr qu’ils sont enlisés, et l’OTAN fera tout pour les maintenir dans la merde, jusqu’au jour où ils espèrent que Poutine utilisera le feu atomique pour tenter de s’en sortir. Chose que, j’espère, il ne fera pas. Et tous les sites complotistes prétzndent que tout va bien du côté russe, avec en tête de liste l’insupportable Xavier Moreau.
          Ce qui est drôle, c’est que j’ai fait connaissance avec ce blog le lendemain du jour où Poutine a envahi l’Ukraine, et je me demande si ce n’est pas le major qui m’a envoyé le lien après que j’aie écrit “Poutine a brûlé ses vaisseaux”, car le titre de l’édito d’OG était “Vladimir Cortès”.
          Je commente très peu sur ce blog, car effectivement, il est très désagréable.

          1. Higgins

            C’est un excellent blog. Le passé de l’auteur, mission d’inspection à l’est, plaide en sa faveur. Je le lis avec intérêt à chaque fois.

          2. breizh

            Xavier Moreau a l’intérêt de présenter clairement le point de vue russe (en tout cas selon un angle non occidental).

            Sur les chinois et le pacifique, ils ont déjà pris pied au vanuatu et cela a plutôt servi de repoussoir (pour la nouvelle calédonie).

    1. Pierre 82

      Pas grand chose à ajouter, effectivement.
      Et le libéralisme “à la Bastiat” est ce qui se rapproche le plus (ou du moins est le moins en contradiction) de la fameuse “Doctrine sociale de l’Église” dont ceux qui fréquentent le blog savent que je suis fan.
      Tout y est, la complémentarité des deux théories est évidente (à mes yeux, mais hélas pas toujours compris par mes coreligionnaires)
      Et encore plus simplement, la conformité aux dix commandements.

      Même le premier n’est pas du tout contradictoire. Quand on dit “Tu n’adoreras que le Seigneur ton Dieu”, on peut se demander quel est le rapport avec un système économique.
      Mais si je reformule: “tu n’adoreras rien du tout, excepté ton Dieu”, ça signifie que tu ne te prosternera pas devant les richesses.

      1. Jacques Huse de Royaumont

        “Un célèbre économiste français (Frédéric Bastiat) a exposé comme en un tableau les bienfaits multiples que l’homme trouve dans la société et c’est une merveille digne d’être admirée”. Ces propos sont du cardinal Pecci, plus connu sous le nom de Leon XIII, pape et initiateur de la doctrine sociale de l’église.

      2. Reddef

        Merci enfin quelqu’un qui comprend que le libéralisme n’ est pas un blanc – seing au riches. Si la science sans conscience n’ est rien l’ économie est pareil et nous sommes tous concernés car le capitalisme n’ est que la réalisation de nos désirs et que l’ homme est un animal mimétique.

        1. Pythagore

          La meilleur facon de pénaliser un riche est de ne pas acheter les produits qu’il vend, mais voilà, Amazon, c’est qd même fort pratique (juste un exemple).
          Les consommateurs ont le choix de qui ils veulent enrichir ou pas, mais pour ca faudrait être un peu responsable.

          1. Le Gnôme

            Avec le retour des Goums alimentés uniquement avec des produits responsables, durables, bio-compatibles fabriqués dans des usines d’Etat, il ne sera plus question d’engraisser les riches.

          2. sam player

            Ça me fait doucement rigoler ceux qui veulent pénaliser Amazon en achetant pas chez Amazon…
            En fait ils se pénalisent eux-mêmes au niveau prix et délais, voire même dans leurs projets… faut être con à un point…

            Perso Amazon c’est 40 à 50 commandes par mois, eBay une dizaine, et il y a plein d’affaires que je ne ferai pas s’il n’y avait pas Amazon qui me permet également de vendre plus cher vu la réponse instantanée : le téléphone d’une main, le clavier de l’autre
            eBay c’est plutôt pour les pièces détachées introuvables dans le commerce traditionnel, souvent car même pas référencées par le constructeur qui vend le sous-ensemble complet

            1. durru

              C’est vrai dans ton métier, Sam. Mais ne généralisons pas.
              Je ne suis pas un fana de l’achat sur internet, mais lorsque j’en ai eu besoin j’ai plus souvent trouvé mon bonheur sur Cdiscount que sur Amazon – en terme de prix (y compris frais de livraison), de choix, de délai de livraison… Des fois même sur des sites bien plus exotiques (pas chinois, plutôt français). Et ce n’est pas parce que je n’ai pas cherché sur Amazon, au contraire.
              J’achète aussi sur Amazon quand ça me convient, mais ce n’est pas la règle, loin de là.
              Bref, croire qu’Amazon est largement au-dessus de la concurrence peut être vrai sur certains secteurs, mais clairement pas partout. Les ignorer ne va pas toujours générer une catastrophe…

              1. Aristarkke

                Amazon a des points forts et des points faibles. Le sérieux dans la livraison en est un, et un redoutable puisque c’est le plus souvent le 24H de délai qui est habituel. Quand c’est dispo chez eux et que le délai est faible pour mener son chantier, la question ne se pose plus.
                J’achète aussi les moutons à cinq pattes sur eBay mais là, le délai est négociable avec le client…
                Quoique avec UK, les tarifs ont nettement augmente…

                1. durru

                  Oui, c’est vrai que c’est assez rare pour moi d’avoir besoin de mon produit hier… Du coup, c’est pas souvent un critère.
                  Surtout que les autres respectent plutôt bien les délais qu’ils annoncent (et qui, du coup, me conviennent).

            2. Roanna

              Je vois plutôt d’un bon oeil que des géants comme Auchan et autres prennent la bouilie a leur tour après avoir écrasé tous les petits.

            3. Ryan

              C’est sur! et puis j’en ai eu marre d’aller aux magasins pour ne pas trouver ce que je voulais.

              Dernier point: le site Amazon regroupe une kyrielle d’autres vendeurs qu’Amazon. Tous ce acteurs profitent d’une large exposition pour vendre.

              1. Pierre 82

                Il me semble que le petit souci pour eux (les vendeurs associés à Amazon), c’est qu’ils doivent payer le service à Amazon. C’est pas sûr qu’au bout du compte, ils s’y retrouvent.
                Disons que si ils le font encore, c’est qu’ils s’y retrouvent, mais ça grignote les marches.
                Il y a eu le même souci avec les sites de réservation en ligne dans l’hôtellerie. Quand le site qui vous amène le client vous prend 15%, ça finit par coincer.
                Pour Amazon, à vrai dire, j’ignore combien ils prennent.

                1. sam player

                  « Quand le site qui vous amène le client vous prend 15%, ça finit par coincer. »

                  15% c’est pas cher, toute intermediation c’est généralement 30% dans d’autres domaines (blablacar c’est 25% +TVA sur ces 25%)
                  En fait ce sont les hôtels qui décident de mettre en bourse le nombre de chambres sur ces sites, personne ne leur force la main.
                  Et c’est donc bien qu’ils prévoient que ces chambres resteront vides s’ils ne font pas ainsi.

                  Le but de tous ces commerces lorsqu’ils font appel à des prestataires externes, c’est d’augmenter leur taux de remplissage pour être au-dessus du point mort comptable.
                  Passé ce point mort, tant qu’une chambre est vendue au-dessus du coût du ménage c’est tout benef.
                  Si les market place fonctionnent c’est que chacun y trouve son intérêt.
                  J’ai trouvé très rigolo que les hôteliers viennent se plaindre du coût prohibitif mais surtout que des villes essaient de mettre en place des systèmes alternatifs avec leur propre appli, ils n’ont rien compris.
                  La même idée avait germé contre Uber.

                  Si vous voulez en savoir plus au sujet d’Amazon, il faut aller faire un tour sur le forum de discussion des vendeurs qui est hébergé chez… Amazon, la parole est très libre, ils ne se gênent pas pour dire ce qui ne va pas à leur avis, et crûment parfois. Je suis tombé dessus par hasard.

                  Chez eBay ça existe aussi.

          3. Pheldge

            “les consommateurs ont le choix de qui ils veulent enrichir ou pas”, euh, parce que c’est la motivation première d’un achat, savoir qui on enrichit ? vous avez de drôles de façons de consommer, perso j’achète ce que je recherche selon le prix et la disponibilité … désolé, mais le coup de l’achat militant, c’est souvent un piège à cons.

            1. Pythagore

              Pas particulièrement, mais ceux qui ont une dent contre les riches ont une option pour agir, mais ils ne l’utilisent que rarement car les riches proposent souvent des services somme toute forts utiles, c’était le sens de mon propos.

              1. Pierre 82

                J’aurais aimé pouvoir dire : “c’est même pour ça qu’ils sont riches”, mais hélas, ce n’est pas toujours le cas: un certain nombre se sont surtout arrangés avec les politiciens pour protéger ce qui peut facilement devenir une rente.

  21. Higgins

    MT se lâche (avec raison) : https:/. /maximetandonnet.wordpress.com/2022/08/30/macronistes-de-droite-le-bonnet-dane/

    Surtout que, comme le souligne Patrick de Cawanove dans son interview, le Mignon est un socialiste de la pire espèce.

    1. Mildred

      Le problème, à ce que j’ai cru comprendre – ou bien c’est moi qui mérite un bonnet d’âne – c’est que “MT se lâche” non pas sur les politiciens c’est-à-dire sur les dirigeants de la droite, mais sur les électeurs qui les suivent par leur vote.

      1. Pierre 82

        Vous résumez bien le personnage. Il a été conseillé de Sarkozy, mais il n’y est pour rien dans la politique qu”il a mené. Toujours de la faute des autres, chez lui…
        je le lis, mais toujours avec des pincettes.

        1. Higgins

          Je vous trouve bien sévère devant un simple constat. Il n’a plus une grande estime pour bon nombre de politiciens de droite. Il avait choisi une candidate dont il a pu mesurer les importantes limites. Et puis, le cas de son mentor est intéressant. Le rejet dont il fait l’objet, à juste titre, tient avant tout au fait qu’il a été bien élu sur la base d’un programme qui tournait carrément le dos aux errances précédentes et puis, une fois aux affaires, rien ou si peu. Ses deux successeurs sont avant tout des accidents très malheureux entre un président de comices agricoles et un vrai mauvais.

  22. Iskanderkul

    Je ne crois pas que la théorie d’Augustin ait été condamnée (comme a pu l’être celle d’Origène); dans le foisonnement des idées, des controverses et des réfutations des hérésies (et cela y allait fort), les idées d’Augustin ont pu donner lieu à interprétations, d’autant que le sujet est difficile.
    Peut-être ne faut-il pas y voir contradictions, mais simplement la doctrine qui s’élabore (nous sommes dans les années 320). Augustin est un des plus grands penseurs, mais certains aujourd’hui commencent à relever que la conception du péché ‘originel’ qu’il nous a laissé a empoisonné le psychisme des occidentaux de façon durable…

      1. Aristarkke

        Ça arrive quand vous répondez avec un téléphone mobile mais avec déplacement entre le moment où vous vous branchez au blog, déplacement qui vous fait changer de borne de connexion et qui utilise une autre borne quand vous envoyez le commentaire .

        1. Iskanderkul

          Ah ! merci. Il me semblait bien que je n’avais pas fait d’erreur d’association entre le message de durru et ma réponse; je suis sur un pc fixe, mais il me semble qu’en effet, j’ai mis du temps à élaborer mon message, en m’absentant pendant un moment; j’ai dû perturber les fonctions du serveur. Je retiens votre explication pour les téléphones mobiles, et l’influence possible d’un délai trop grand pour commenter sur un fixe. merci.

    1. durru

      Allons, je remets une pièce 🙂
      La thèse du “pêche originel” n’est pas présente dans la doctrine orthodoxe (cf le lien wiki posé plus haut). Elle est même réfutée. Est-ce que St Augustin s’est mal fait comprendre ? Possible.
      C’est peut-être pareil pour la prédestination, il n’a peut-être pas dit ce qu’on lui a fait dire.

      1. Iskanderkul

        Il n’est pas possible que la doctrine du péché soit absente chez les Orthodoxes (ou je ne vous comprends pas bien ?) car elle fait partie du socle commun aux Eglises occidentales et orientales.

        Les occidentaux ont exploré intellectuellement la doctrine en général, et ses implications, mais au risque de nombreuses erreurs, telle que la prédestination (s’il n’y avait que celle-là…)

        Les Orthodoxes sont restés plus sagement sur la conception des premiers Pères, et ont cherché à l’approfondir dans une démarche plus cordiale (avec le coeur).

        Il faut les deux.

        1. Miniac

          La position d’une partie de cette orthodoxie est la suivante : il convient de considérer que la faute d’Adam est uniquement la faute d’Adam, qu’elle ne nous concerne en rien. Il faudrait voir le péché originel comme un problème personnel, au sens théologique, c’est à dire qu’il concerne uniquement la personne d’Adam, et qu’il verra ça avec Dieu, comme nous verrons avec Dieu, chacun, pour nos péchés personnels.

        2. durru

          Non, non, j’ai dû m’exprimer mal.
          C’est l’interprétation donnée par St Augustin du péché originel qui n’est pas acceptée par les orthodoxes (cf. https: //en.wikipedia.org/wiki/East%E2%80%93West_Schism#Original_sin,_free_will_and_the_Immaculate_Conception)
          Comme je l’ai écrit ailleurs, les catholiques étaient progressistes quand les orthodoxes étaient conservateurs. Et ça reste ainsi dans les rapports Est – Ouest jusqu’à nos jours, il n’y a qu’à voir le conflit avec la Russie aujourd’hui.

          1. Iskanderkul

            J’avais retrouvé votre lien, en anglais. On est d’accord, les Orthodoxes peuvent trouver des choses à redire sur la conception de Saint Augustin. Mais c’est un phénomène universel : j’aime pas trop les conceptions de mes voisins, quand elles différent des miennes; au besoin, si c’est le le voisin qui ne me plaît pas trop, j’irai chercher des justifications dans sa conception des choses de la vie, pour me rassurer sur le fait qu’il se gourre. Quand cela touche au domaine de la foi, il y a là largement de quoi s’étriper rapidement (au sens propre).

  23. Higgins

    Pour ceux qui en doutaient, le service public de la radio est désormais clairement un agent écolo : https:/
    /www.radiofrance.com/le-tournant

    1. Murps

      Cette remarque est une blagounette ? ou alors vous vous adressez aux petits nouveaux du blog…
      Le sevice public est une officine de heuheuailevé.

    2. Iskanderkul

      Radio-France déclare : “Nous sommes résolument du coté de la Science; et nous ne permettons plus un débat sur la crise climatique”.
      Alors Radio-France change la Science en scientisme; bien, nous allons pouvoir les dézinguer sans avoir à supporter leur réaction. Cela va être marrant.

    3. Charles Violette

      Superbe trouvaille Major. On le savait bien mais ça n’avait jamais été écrit aussi ouvertement, en mode totalitaire parfaitement décomplexé. Ce texte devrait faire l’objet d’un article du patron… Il sera étudié plus tard par les historiens pour illustrer le délire pré-effondrement de l’occident.

    4. Iskanderkul

      Suite du sujet et évocation du manifeste de Radio France.
      J’ai vu hier (par hasard, je ne regarde pas la télévision) Monsieur Jancovici vers 19h sur la 5 :

      https:/ /www.france.tv/france-5/c-a-vous/c-a-vous-saison-14/4069531-jean-marc-jancovici-membre-du-haut-conseil-pour-le-climat-c-a-vous-30-08-2022.html

      L’animal est toujours aussi vif et indomptable; j’apprends qu’il fait partie d’un organisme plus ou moins rattaché à l’Etat, et qu’il se propose de former les ministres au Changement Climatique, pendant au moins 20 heures de cours.

      Vous voyez le bin’s ? 50 ministres ou députés devenus les perroquets de Jancovici, qui répéteront devant les caméras qu’il faudra 10.000 ans pour que le CO2 anthropique disparaisse… l’horreur. Sans compter les décisions invraisemblables que cela leur fera prendre. Des idiots avec un vernis de formation, il ne nous manquait plus que ça

    5. Nemrod

      Bon la Pravda qui n’aura comme ligne que la ligne officielle, c’est pas une grande nouvelle.
      Les vrais scientifiques, c’est à dire ceux avec de la hauteur et perméables au doute devraient se démarquer car si la population n’aura plus aucune confiance dans la Science en générale et balançeront le bébé avec l’eau du bain.

  24. P&C

    Tiens, ça commence à bouger en angleterre…

    Faut dire que augmenter les tarifs de l’elec à tel point que la majorité des anglais aient des difficultés à payer (on parle d’une augmentation de 5000 euros/an, alors que tout le reste augmente), ça incite à la révolte….

    1. Mitch

      Ca bouge au UK, pas qu’en Angleterre 😉
      Beaucoup de grèves depuis le mois de Mai/Juin. C’est monté en puissance depuis quelques semaines. La montée des prix n’est pas compensé par la dette du pognon magique des enfants à naître, donc forcement c’est visible (et c’est tant mieux). L’hiver risque d’être chaud (dans la rue). C’est d’autant plus surprenant que ce n’est pas vraiment dans la culture de faire grève (enfin plus depuis les années 80 😉 )

    2. Deres

      Je croyais que c’était les rois des moulins à vents maritimes fournissant de l’électricité quasi-gratuite les rosbifs ? On nous aurait menti ?

  25. breizh

    coupures électriques de deux heures maximum à venir, entre 8h00 et 13h00, puis 17h30 et 20h30 :
    https:/ /www.ifrap.org/agriculture-et-energie/coupures-de-courant-informez-les-francais-0
    le socialisme, c’est magique !

    1. Higgins

      De la même manière qu’il est absolument normal de demander des comptes et de sanctionner au besoin les responsables d’une défaite militaire importante (je sais, on a peu d’exemples probants mais c’est une question de principe), nous sommes en droit de d’exiger des explications et de punir, le cas échéant, les abrutis qui nous ont conduits dans l’impasse actuelle. Ce qu’on demande à la bande de charlots qui s’agitent au sommet de l’état, c’est avant tout d’assurer, entre autre, la sécurité et sûreté énergétique de notre pays. En l’occurrence, c’est échec et mat sans appel possible. Quand on voit le Véreux pérorer sur un perron ses mesures crétinesques (éteignez le wifi) ou la Bornasse appeler les entreprises à plus de “responsabilités” en matière énergétique, mon flegme naturel en prend un coup et tend à disparaître. Je rêve de les voir être exilés à Saint Paul et Amsterdam où ils auront tout loisir de réfléchir à la connerie qui les habite et qui a guidé leurs pas. Quant à leur maître, il est des îlots plus austères qui lui conviendront très bien. Ceux qui ont voté ou laissé faire ou initié tous ces choix débiles devront aussi payé pour leur stupidité. C’est un vœu que je formule

        1. Pythagore

          Ah ah “conseil de défense dédié à l’énergie” MDR mékissoncon, avant on avait droit à des grenelles dans tous les sens, dès qu’il y avait un problème il fallait faire un grenelle, maintenant on a le droit au conseil de défense à toutes les sauces. C’est atterrant.

          1. Pierre 82

            Ils auront bien besoin d’un conseil de défense pour by-passer le parlement quand il s’agira d’annoncer des mesures liberticides comme des interdictions de bouger, de trop chauffer, de manger chaud, de fermer tout ce qui n’est pas “essentiel”, et j’en passe…
            Ça a marché une première fois avec le covid, ils vont re-tenter la même approche, c’est cousu de fil blanc.
            Est-ce que ça fonctionnera? Pas certain, n’insultons pas l’avenir.

          2. Le Gnôme

            Je sens qu’il va y avoir un déversement d’argent magique pour compenser les pertes des entreprises qui n’auront pas pu produire faute d’énergie. Ah Dieu ! que la guerre est jolie, surtout quand elle est bien préparée. Il ne manque pas un bouton de guêtre, mais juste les guêtres.

            1. Pierre 82

              Bien sûr, enfin du moins tant que les Allemands sont d’accord. Et ils seront d’accord, puisque leur industrie est en première ligne.
              Si ça se trouve, on se retrouvera avec une hyperinflation dans pas longtemps. Ce qui me semblait peu probable il y a peu commence à prendre forme.

              1. breizh

                l’argent magique ne remplacera par le gaz pour l’industrie allemande et l’hyperinflation est restée dans la mémoire allemande…

                1. Pheldge

                  à propos du gaz : “Gazprom annonce suspendre «complètement» ses livraisons de gaz au groupe français Engie dès jeudi”
                  lefigaro.fr/conjoncture/le-russe-gazprom-reduit-encore-ses-livraisons-de-gaz-aupres-d-engie-des-aujourd-hui-20220830

          3. Deres

            Les contenus des Grenelle sont publics. Ceux des conseils de défense sont couverts par le secret défense pendant 100 ans. Ah, la démocratie et se contre-pouvoirs …

      1. Pierre 82

        “Ce qu’on demande à la bande de charlots qui s’agitent au sommet de l’état, c’est avant tout d’assurer, entre autre, la sécurité et sûreté énergétique de notre pays.”
        Euh non, là, je n’aurais qu’une seule chose à leur demande: celui de dégager, de tout laisser là en l’état et de se barrer vite fait, qu’ils aient se faire pendre ailleurs. On arrivera à se débrouiller bien mieux sans eux qu’avec, ou même en les remplaçant par d’autres clowns formés dans les mêmes cirques.
        Là, ils sont partis pour lancer des palanquées de mesures toutes plus débiles que liberticides les unes que les autres.
        Par rapport à il y a Deux ans et demi, on sait maintenant de quoi ils sont capables.

        1. Higgins

          L’article du Figaro décrit bien le rôle positif joué par Pompidou et son gouvernement pour l’équipement nucléaire du pays. Grâce lui soit rendue pour cette décision. Il décrit également les 40 années d’impéritie, d’incompétence et de démagogie nous ont conduit là où nous sommes.

          1. Dr Slump

            En fait il me vient l’idée que c’est déjà le cas: il n’y a plus d’état.
            Il n’y a que des irresponsables et des profiteurs en roue libre des fonctionnaires en mode automatique et encore, heureusement, des professionnels consciencieux parmi eux, mais pas assez pour éviter l’effondrement progressif auquel nous assistons

            1. durru

              Il n’y a plus d’Etat de Droit, mais ça, ça ne date pas d’hier.
              L’état mafieux, par contre, est là et bien là.
              Nuance.

          2. Pierre 82

            Sans cet état-là, certainement.
            Et dans l’absolu, il faudra repartit sur des bases nouvelles, mais non sans avoir préalablement chassé nos clowns et leurs semblables de tout poste à responsabilité, sans espoir de retour.

    2. Louchp

      En tout cas la coupure Gazprom c’est pour maintenant.
      Mais bon, Bruno il a dit, ou plutôt son intelligence a dit (dans un beau blablabla sur le rationnement et la nécessaire implication de cellezéceux, devant le Medef): “il ne faut pas ajouter une crise économique à la crise énergétique”
      Ah … OK…
      Rien à rajouter, c’est juste magnifique.

      1. Deres

        Le gaz était déjà coupé dans les faits car depuis que Gazprom avait diminué le débit de Nord Stream, les allemands ne nous envoyait plus notre part (et ce sans nous prévenir). Au contraire, les gazoducs France-Allemagne tournent dans l’autre sens. On comprend vite le sens des mots “solidarité européenne”.

    1. Pierre 82

      Très intéressant.
      Je nuancerais cependant le propos en disant que l’état n’a pas obligé la populace par la force, ni même uniquement par la peur, pour leur enlever l’ensemble de ses libertés fondamentales pendant le covid.
      L’état a simplement acheté les Français en leur fournissant Netflix, de la bouffe, du pognon, des compensations en tous genre. Tout ceci a coûté une fortune (ou plutôt a creusé la dette). Mais à la base, c’est un processus de corruption qui a tenu les Français plus ou moins tranquille.
      La question que je me pose, c’est de savoir si l’état va pouvoir continuer à arroser de pognon afin que tout le monde ait bien chaud, mange convenablement cet hiver, et surtout, s’ils continuent à se laisser abrutir par des jeux et des séries.
      La question, pour moi, est ouverte, mais dans le cas où ils sont incapables de tenir le minimum, je ne suis pas certain qu’ils puissent faire garder le calme uniquement à coup de peur, de violence et de brutalité policière.
      Je ne connais pas l’avenir, mais rien ne dit qu’il se passera comme décrit par Nicolas Bonnal. C’est une possibilité parmi d’autres.
      Ils pourraient aussi s’arranger pour que le feu nucléaire se déchaine, ce serait un événement de nature suffisante à garder la masse bien soumise, tremblant d’effroi.

      1. breizh

        faire tourner la planche à billet n’a jamais chauffé de logement… le billet de banque (virtuel) a un pouvoir calorifique moindre que n’importe quel hydrocarbure…
        c’est peut-être là que ce sera intéressant…

      2. Charles Violette

        Je plussoie totalement, panem et circences ont été fournis à volonté. Ca fonctionne depuis toujours. Les gens ont accepté les délires actuels car ils n’impliquaient aucun changement dans leur confort de base, et la perte d’une liberté dont ils ne faisaient rien, tout en bossant moins. Les transformer en moujiks misérables et résignés ne devrait pas se faire si facilement AMHA. Souvenons nous du Manitou chez Griveaux, c’était un événement sans précédent depuis bien longtemps. Le sandwitch polonais ne sera pas du goût de tout le monde. Peut être est-ce du whishfull thinking, on verra bien. En tout cas il va se passer des choses intéressantes. Pas agréables, mais intéressantes.

        1. Miniac

          A contrario, et c’est ce que souligne Bonnal, les expériences grandeur nature sur des français juifs (Auschwitz) et non juifs (Rawa Huska) ont parfaitement démontré qu’en dessous d’un certain confort alimentaire, toute idée de révolte est remplacer par la recherche à plein temps d’eau et de nourriture… C’est donc le plan…

          De même, les GJ ont montré que sur une foule infiniment plus nombreuse que celle qui a pris la Bastille, il suffisait d’en éborgner certains, de lancer les black blocs et d’embastiller les meneurs pour dissoudre la révolte. Foule qui tellement conditionnée par les idéos de non violence dispensés à longueur de TV et d’EN, qu’elle n’a jamais eu l’idée de prendre le parlement ou l’Elysée, ni même de riposter aux charges (à la différence de 1968 par exemple)… Avec en plus un effet durable, puisqu’aujourd’hui, avec une énergie bien plus coûteuse qu’alors, rien ne se produit plus…

          Il faudra donc la guerre et l’élimination du mouton chair à canon pour pouvoir refaire quelque chose de ce pays…

          1. Ryan

            Les Gilets Jaunes ne se sont pas dissous par l’état et sa police. C’est le Covid qui a mis fin aux défilés hebdomadaires.

            1. Pierre 82

              Je dirais plutôt que les gilets jaunes se sont eux-même dissous dans la marmite gauchiste, et n’était devenu qu’un énième mouvement de punks à chiens et d’étudiants en socio, et ce bien avant le covid.

              1. Miniac

                Pierre82: c’est ça, le mouvement initial des GJ était une mouvement trumpiste conservateur de petites gens qui voulaient vivre de leur travail et pas de mendicité, qui a été en même temps noyauté par la gauche et assommé au LBD, incapables de se trouver un leader et d’aller jusqu’au bout. Ils sont rentrés chez eux très vite: à partir de Noel, il n’y avait plus que des gauchistes dans la rue. Ils ont tout gobé par la suite…

                Ca a finit comme aux USA, quand après l’invasion du Capitole, Trump a refusé d’aller jusqu’au bout et a laissé une foule livrée a elle même, en refusant de tirer les conséquences de la fraude…

                Ce qui dans les deux cas, pour ne pas avoir de coup d’état, risque fort de nous conduire à une guerre mondiale…

          2. Franz

            Quelle “expérience” ? Aus. est le mensonge du siècle, sur lequel repose (“antiracisme”) toute la soumission des nos populations amorphes.

      3. durru

        Je ne suis pas vraiment d’accord avec le début.
        Certes, les Français ont été achetés et, pour la plupart, cela les a bien arrangés. Mais ce n’est pas comme ça que tout a commencé. Le début, ça a bien été une gestion par la terreur.
        Au-delà des décisions et des annonces totalement aberrantes ET contradictoires (la séquence masques interdits – masques obligatoires étant l’exemple le plus flagrant), il y a eu des actes de terreur à proprement parler, actes auxquels on a fait la publicité nécessaire, pour que tout le monde sache bien à quoi s’attendre.
        Rappelons-nous le fils auquel on interdit de voir une dernière fois son père mourant, la vieille épouse à laquelle on interdit de communiquer à distance avec son mari confiné en EHPAD, les million d’amendes comptabilisées, j’en passe et des meilleures.
        Ce n’est qu’après avoir bien signifié à la populace qu’ils ne se donnent aucune limite que nos clowns se sont permis de passer à l’étape panem et circenses, pas avant.
        Comme disait l’autre, je n’oublierai jamais. Je n’oublierai jamais que le gouvernement de ce pays a terrorisé sa propre population à dessein.

        1. Hari Seldon

          +1 aussi.

          Je contiens une colère sourde, et j’enregistre, je retiens – c’est tout ce que je peux faire actuellement.

          1. Mitch

            Pareil.
            Je contiens (tant bien que mal) aussi une grande colère mêlée à une immense désillusion.

            – Peuple dans son ensemble qui a passivement accepté l’inacceptable
            – L’insondable bêtise et malveillance des ordures aux manettes qui ont prouvé qu’ils n’avaient pas de limites
            – Merdias aux ordres et sous perfusion de notre pognon
            – Contre-pouvoirs inexistants et dans les mains des copains
            – Droits fondamentaux qui ont volé en éclats sous les hourras d’une foule de crétins
            – etc …

        2. Nemrod

          Oui la carotte et le bâton, voilà comment ils nous ont fait marcher.
          Très peu de gens sont réellement attaché à la Liberté dont ils ne font pas grand chose comme dit Charles Violette et surtout ne voient pas que la Liberté est menacée grandement des que les petites libertés sont attaquées.
          La fainéantise, le conformisme et la couardise ont fait le reste en Juillet 2021 ou le régime était en grand danger lors du lancement des mouvements de protestation.
          Depuis ils savent que tout est permis.
          Il faut juste que l’intendance suive et que les gens ne souffrent pas de privations.
          Pas gagné.

          1. Pheldge

            la Liberté, quand beaucoup se satisfont d’un sentiment de liberté ? le chien attaché ,’est pas malheureux, sa gamelle est assurée …

        3. Pierre 82

          Vous avez raison
          – la terreur pour amorcer le processus d’abandon de liberté
          – le confort matériel pour le prolonger dans la durée. Au bout d’un moment, la terreur était largement retombée (à part pour un certain pourcentage de la population qui tendait à se réduire avec le temps)

          Mais sans le confort matériel, c’est-à-dire sans injonction massive de pognon, la société aurait volé en éclat par éclatement de son tissu économique.

      1. P&C

        le culte de la moyenne…

        On dirait que ça sort d’une école d’ingé de bas étage qui forme en fait des marketeux, ou d’une mauvaise compagnie d’assurance.

        1. Pierre 82

          Un ingénieur qui ne s’occuperait que de la moyenne…. comment dire? A part qu’il faut qu’il se reconvertisse dans n’importe quoi, sauf un truc technique.

          1. P&C

            Dans le cadre de ma formation, j’ai un projet à faire. Je bosse avec un co équipier, qui a une formation d’ingé, mais qui a trainé ses guêtres dans le marketing.
            Il m’a raconté comme ça se passait… Punaise, tant d’esbroufe, de flagornerie, et de brassage de vent, ça force le respect.

            1. Pierre 82

              Le marketing, c’est particulier. Un certain nombre d’ingé y font carrière, mais c’est parce que ça rapporte bien, à condition de n’avoir aucune conscience morale.
              Et pour ça, les écoles d’ingé préparent plutôt bien.

      2. Pierre 82

        Pannier-Runnacher-hin. Tout un programme-hin.
        Celle qui avait déclaré
        “Lorsque tu vas sur une ligne de production-hin c’est pas une punition-hin…”
        Elle aurait pu tomber dans l’oubli, mais non, Macron l’a reprise. A croire qu’il ne trouve vraiment personne d’autre.

      3. sam player

        J’ai la tête dans le congélateur à -40 degrés et les pieds dans le four à +100 degrés, en moyenne il fait +30 degrés, ça va 😀

        1. Nemrod

          hi hi hi…ou bien “en moyenne je roule à 80 Mr l’agent” !
          Bon on va tout allumer à fond tout le temps alors, s’ils ont des problèmes avec les pics.
          J’ai bon ?

  26. Higgins

    Pour le fun : https:/ /www.profession-gendarme.com/un-article-dinteret-general-de-lassociation-professionnelle-gendarmerie-mensonges-et-complots-ou-recherche-de-la-verite-2/

    1. Louchp

      Il est toujours agréable de voir qu’une partie du peuple, même minime, est encore consciente.
      Dans cette situation extrêmement critique, il y aura une porte de sortie si les gens encore éveillés mènent les bonnes actions au bon moment. Mais quelles actions ? Et à quel moment ?
      Medvedev récemment : https://youtu.be/OSXYL9qE1cE
      (faire abstraction du “journaliste” ….)
      ne confirmait pas la rupture définitive des relations russes avec la France, contrairement à ce qu’insinuait Poutine lors d’une des ses dernières déclarations.
      Cette possibilité de reprise en mains de la France est, je pense, évoquée à dessein.

      Récemment encore sur Fox News, Tucker Carlson :
      https://youtu.be/Zn6c-UkqlHo
      énonçant clairement (à l’américaine certes) la situation.
      C’est étrange, ces médias “officiels” (Amnesty, LCI, …) qui commencent à balancer d’un côté alors que d’un autre côté les mondialistes appuient sur l’accélérateur. Je m’interroge sur la stratégie suivie : temporiser avec la réalité avant de replonger de plus belle dans la propagande ? Changement de cap ?

  27. Pierre 82

    Voilà pourquoi je ne pense pas que la masse acceptera docilement de se faire tondre
    https:/ /insolentiae.com/20-dinflation-en-angleterre-selon-goldman-et-le-brexit-ny-est-pour-rien/
    En conclusion de l’édito,
    “Si nous avons moins d’inflation en France que chez les autres, ce n’est pas parce que nous sommes meilleurs, c’est parce que l’état bloque les prix et assume les pertes avec de l’argent qu’il n’a pas.”

    Autrement dit, l’inflation est bien là en France, sauf qu’on attend le tout dernier moment pour que l’inflation explose. On sera alors devant un mur et le retard pris dans les vrais prix sera rattrapé en une seule fois.

    Donc, une fois de plus, tant que la BCE continue à imprimer, on peut continuer à faire semblant, sauf le jour où nos fournisseurs refuseront cette monnaie de singe.
    Car si jusqu’ici, on pouvait se demander si les Allemands allaient continuer à autoriser la BCE à imprimer joyeusement, c’est maintenant terminé: les Allemands sont en train de rejoindre à grandes enjambées le club des pays du Club-Med, avec sa politique énergético-politique délirante qui tue l’industrie allemande, seule chose qui avait de la valeur.
    Je suis de plus en plus persuadé qu’on se dirige vers une hyperinflation, et non plus, comme je l’étais jusqu’ici, vers un éclatement de la zone euro.

    1. Louchp

      “Si nous avons moins d’inflation en France que chez les autres…” : ça ne serait pas juste parce-que c’est l’Insee qui la calcule ?