Électricité : “Chérie, je crois que ça va couper !”

Les clowneries de nos ministres s’étaient largement déployées pendant la crise sanitaire, et n’avaient commencé à se calmer qu’avec l’agacement visible des foules devant la multiplication artificielle du nombre de vagues, de cas et maintenant de picouses magiques. Avec la crise énergétique, c’est le retour de la clownerie industrielle et planifiée, dont le côté grotesque n’échappe qu’aux plus benêts des Français.

Certes, ils sont nombreux mais une part grandissante commence à voir la fumisterie. Il faut dire qu’au comique de dialogues que nos ministres nous ont servi pendant la pandémie succède à présent le comique d’accoutrement qui a plus de mal à camoufler l’indigence de leurs raisonnements.

C’est ainsi que l’inénarrable Pruneau Le Maire de Bercy, celui qui facilite de moins en moins le transit fiscal alors que les finances s’assèchent, a décidé de laisser tomber la cravate pour se vêtir d’un col roulé, accessoire indispensable de tout gland qui se respecte. À son habitude, il s’est empressé d’en informer la Terre entière tant il lui semblait indispensable de montrer que lui aussi devait absolument participer à la dernière entourloupe à la mode.

Il en va du reste exactement pareil pour Babeth de Matignon qui a joint le grotesque à la parole en débarquant accoutrée d’une doudoune douteuse même dans ses bureaux où on aura bien du mal à croire que température et isolation sont finement réglés pour tenir compte de la conjoncture. Si les températures extérieures dégringolent encore, on attend avec gourmandise le moment où elle débarquera sur les plateaux télé engoncée dans un gros anorak rouge vif.

A contrario, on peut déjà redouter les redoux que nous promet (en vain ?) le réchauffement climatique qui imposeront en toute logique à cette brochette d’imbéciles de venir en slip afin d’éviter toute climatisation de leurs locaux…

Le ridicule ne tue malheureusement pas ce qui ne nous débarrassera donc pas de Gille Legendre qui s’est récemment ouvert publiquement sur les aventures de son sèche-linge dont il ne se sert plus : il a décidé d’étendre lui-même son linge. Au passage, saluons les journalistes du Huffington-Post qui ajoutent leurs propres idioties au grotesque de la situation en insistant sur le fait que le député étend ses vêtements à la main, alors qu’on pouvait évidemment s’attendre à ce qu’il le fasse avec une canne à pêche comme il se doit.

La multiplication de ces clowneries n’a évidemment rien de fortuit puisqu’il s’agit de montrer l’exemple (même si l’exemple est ridicule et totalement inapproprié).

Et alors même que les besoins énergétiques du pays pourraient être couverts si ces politiciens n’avaient pas tout fait contre, les voilà qui enfilent leurs tenues d’hiver les plus flashy et déroulent leurs niaiseries les plus arrogantes pour faire passer la pilule, comme si nous étions dans une sorte de “Bronzés Font Du Ski” à l’échelle nationale.

Soyons clairs : ces pénibles impétrants nous prennent au mieux pour des gamins et nous expliquent comment faire des économies d’énergie au sein de notre foyer, nous donnant ou non l’autorisation de déclencher la chaudière, d’allumer la lumière ou d’utiliser le sèche-linge, et au pire pour des abrutis qu’on entend diriger à coup d’injonctions plus ou moins martiales mais toujours paradoxales avant les inévitables sanctions qu’on sent déjà prêtes à sortir des tiroirs républicains où cette bande de pervers manipulateurs les a rangées pour le moment.

Ce n’est pas du tout une exagération tant il est maintenant évident qu’ils ont préparé tout un petit agenda de vexations et de frustrations, bâti sur l’entretien artificiel d’une situation qu’ils ont délibérément provoquée.

C’est donc sans surprise qu’on apprend par exemple que France Téloche, l’organe officiel de propagande gluante de Gouvernemaman, veut proposer une sorte de “météo des coupures”, c’est-à-dire une carte de prévision, à l’instar des cartes météo, sur laquelle seront présentées les prochaines coupures sectorielles destinées à punir les bourgeois soulager le réseau.

Ceux qui ont un peu conservé le sens de l’observation pendant la crise sanitaire comprennent que le schéma à l’oeuvre est le même : ici, il est question d’entretenir l’alarmisme climatique et la crise énergétique en la gonflant hors de toute proportion afin de maintenir le peuple dans la peur. Créer un problème et arriver avec ses propres solutions (consternantes) est maintenant l’essence même de la politique pratiquée par la brochette de clowns à roulettes actuellement au pouvoir et cette “météo des coupures” est un nouvel instrument dans leur panoplie de petits psychopathes.

À chaque fois, le but officiel est limpide, évident : obtenir par une série de manœuvres psychologiques douloureuses le consentement de la population à de nouvelles restrictions de liberté pour garantir non pas un retour à la normale mais une atténuation des problèmes ainsi grossis, et, de fil en aiguille, maintenir une pression constante sur les gueux qui pourraient finir par trouver le temps long. Quant à l’urgence climatique proclamée, elle n’est ici que l’excuse, le tuyau dans lequel sera poussée la boue autoritaire et dictatoriale dont on va asperger le peuple avec un plaisir que ces clowns ont du mal à cacher.

Au bout du tuyau, il n’y a qu’une chose : la mise en place d’un pass énergétique, qui sera présenté comme l’unique solution pour contrecarrer les vilains profiteurs qui se chauffent, les méchants égoïstes qui prennent des douches tièdes, les abominables individualistes qui osent encore se déplacer en voiture. Le travail psychologique a déjà commencé et cela fait des mois que la petite musique de préparation des esprits à cette ignominie est en cours.

Macron et son gouvernement, pilotés par les habituels cabinets de conseil dont l’objectif a toujours été “l’accompagnement au changement”, n’ont ici qu’un unique but : faire perdre toute souveraineté au peuple, dépouiller tous les citoyens de leurs libertés. La crise pandémique a donné une excellente idée de ce qu’ils sont capables de faire et de ce que les Français sont capables d’encaisser sans broncher.

La crise énergétique puis, inévitablement, la crise financière qui s’annonce seront les coups de boutoirs finaux pour parvenir à leurs fins.

Vous ne posséderez plus rien et vous serez broyés.

J'accepte les BTC, ETH et BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8
 

Commentaires534

      1. LCH

        Tssss tsssss
        Le gvt va commissioner et payer sur les conseils de mc kinsey ou cap gemini en les payants aussi pour que les opérateurs tel nous envoie les alertes par sms

        C’est déjà le cas avec les alertes météo einnondation et canicule

    1. Aristarkke

      En attendant, un décret avec une rédaction bizarre et mal compréhensible (probablement voulue) est paru semaine dernière pour autoriser Enedis à une gestion erratique.
      MCA qui espère avoir des réductions d’abonnement pour service non rendu devrait prévoir une piscine désaltérante, au moins une citerne…

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Dans le même style, j’ai reçu hier un courrier d’EDF rédigé de manière incompréhensible. Après une longue séance de décryptage, il semble que ce soit pour me dire que j’allais me prendre une méga-augmentation dans la gueule, mais que j’aurais tort de me plaindre, parce que c’est mieux que si c’était pire.

          1. Jacques Huse de Royaumont

            N’est-ce pas, une augmentation exprimée en % suivi d’une remise en centimes par kW/h, sans référence tarifaire, c’est fait pour perdre le lecteur.

            1. MCA

              Leurs factures c’est comme celle des eaux que j’ai postée récemment, impossible d’y comprendre qq chose.
              De tte manière si tu ne paies pas car tu n’es pas content ils te coupent le jus..

      2. Lafayette

        Bouffez de la viande avant qu ils ne decretent que cela produit trop de methane bien plus nocif.
        La mesure de co2 inclu la deforestation et l agriculture moderne bien plus l effet pétrole “seul” cause de tous les maux.
        De toute façon la tesla en hiver va chauffer a l electricité. Merci les escrolos.

        1. Pierre 82

          Quand on a du mal à se chauffer, et même si cet hiver est doux, les gens auront eu tellement froid (la fameuse “sensation de froid”) qu’il sera amha compliqué pour eux de continuer à parler de réchaufmik sans hérisser le poil de tout le monde.
          Ces considérations réchaufmistes sont des occupations de riches. Les autres s’en contre-cognent, et comme l’UE est en train de se transformer en tiers-monde, on va s’en cogner aussi.

          1. Lafayette

            Et le tiers monde va se chauffer avec des déchets, ce qui ne va en rien améliorer l effet de serre.
            Bref on court après une concentration mesurée, meme si ce n est pas la pire, on sait comment la réduire.
            Et pour ça on paye un gros rouge a des militaires pour qu’ils défoncent tout.

    1. kekoresin

      En même temps, le français moyen est un enfant un brin attardé. Par exemple, il y a rupture de stock sur les poêles à bois et si ça se trouve bientôt sur les cols roulés de têtes de noeud.

      Tous ces crétins se réveillent au dernier carat pour trouver du bois sec. Dans mon secteur j’avoue éprouver une joie malsaine mais jouissive quand certains viennent me trouver pour me demander où je m’approvisionne en bois. Ces mêmes débiles me jugeaient avec un sourire méprisant en me voyant stocker des matériaux, de la bouffe (…) depuis quelques années. Ils abandonnent toute fierté et viennent me demander conseil. Je leur dis alors de se fabriquer une machine à remonter le temps, de faire des études pour être moins cons et faire des stocks avant le dernier moment au lieu de se foutre de ma gueule en loucedé parce qu’ils n’ont pas non plus investi dans le courage. Le seul conseil valable que j’ai consenti à leur donner c’est de courir acheter des pièces d’or vu que c’est le seul truc que je concèderais d’échanger contre du bois de chauffage bien sec.

      En tout cas, j’ai de quoi me chauffer et cuire ma bouffe pendant 10 ans. J’ai également assez de plomb pour refroidir la jalousie des imprévoyants…

        1. kekoresin

          Y’en aura pas pour les curieux assez rapidement, comme l’huile ou la moutarde qu’on annonçait en quantité largement suffisante jusqu’à ce qu’il en manque.

  1. Le Gnôme

    Encore faut il que le citoyen moyen ait un boulot. Le bouclier tarifaire ne couvre pas moult usines énergivores qui ne pourront pas absorber la hausse du prix du gaz ou de l’électricité et qui seront contraintes au recours au chômage partiel au mieux, au dépôt de bilan au pire.

    Faut il mourir pour Kiev ? J’ai quelques doutes.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      “Faut il mourir pour Kiev ?”. Pourquoi, des néo-nazi aux velléités génocidaires et totalitaires, ça pose un problème ?

    2. Spartacus

      En wallonne, 10 % des boulangeries ont fermé leur porte depuis début septembre; en fait elles ferment dès qu’ils reçoivent les nouveaux contrats d’énergie.
      J’ai une connaissance qui a vu passer sa provision de gaz de 200 € à 1750 € par mois pour le chauffage de son habitation 4 façades… ça promets !

      1. sam player

        Vaut mieux se chauffer au fuel !
        (ah on me dit dans l’oreillette que c’est interdit pour les nouvelles installations… well done old chap, en fait c’est comme les mises à jour des OS, il ne faut pas se précipiter…)

        1. Pierre 82

          Je me chauffe au fuel. Je sais déjà que pour cet hiver, je devrais être au chaud.
          Après, on verra. Il n’est pas impossible que l’objectif pour l’an prochain ne sera plus de se tenir au chaud, mais juste d’en sortir vivant…
          Arriver sain et sauf en 2025 pourrait même s’avérer être un exploit.
          A chaque hiver suffit sa peine

          1. sam player

            Quand ils ont eu en projet de refaire la route dans mon impasse, ils ont demandé aux 5 foyers de l’ impasse si tant qu’à faire on voulait le gaz : le branchement coûtait quelque chose comme 2000€… j’ai dit oui pour le piquage mais que je n’irais pas plus loin pour l’instant, et que je ne paierais pas, quitte à ce qu’ils redéfoncent la route dans 2 ans quand j’aurai changé d’avis… du coup ils ont fait le piquage qui arrive dans un coffret vide 😀 et j’ai toujours pas changé d’avis sur le gaz
            Quand les voisins ont su qu’ils avaient payé alors qu’ils auraient pu économiser 2000€ ils étaient verts… on savait pas ouin ouin cépajuste… ils m’en veulent je crois…

            1. Aristarkke

              Ton empathie coutumière a encore frappé ! Mais si personne n’avait voulu payer, peut-être que la chaussée de ton impasse n’aurait pas été refaite ou que la tuyauterie n’aurait pas été posée ???
              C’était en année électorale municipale qu’ils sont allés jusqu’à refaire la chaussée d’une impasse? Où c’est parce qu’un adjoint y demeure ou y a de la famille ???

                1. Pheldge

                  tu as choisi en bon socialiste défroqué libéral de profiter de ton avantage, pour te faire offrir un équipement payé par les autres …
                  Et après, tu viens ici, distribuer des bons points et faire la leçon, bravo ! 😉 😀

                    1. Miniac

                      J’ai eu la même chose pour la fibre… 2000€ pour chaque maison… J’ai refusé… Deux ans plus tard je reçois une offre gratuite… Ça n’a donc rien avec le gaz, juste avec le racket…

                2. Aristarkke

                  Les impasses sont toujours les dernières servies en la matière sauf lorsqu’un personnel important de la HFP ou de la municipalité y réside…
                  J’avais été marqué (il y a 40 ans) de voir de l’appartement occupé alors à Lille, qu’une impasse débouchant en face avait eu chaussée et trottoirs refaits top niveau alors même que l’etat antérieur ne justifiait pas une rénovation à ce point et que d’autres voies auraient dû être servies bien avant elle. C’est un voisin qui m’avait confié le pot aux roses de l’adjoint de Grosquinquin…

                  1. Higgins

                    C’est le cas près de chez moi. L’ancien maire (deux mandats successifs sans compter celui de 1er adjoint avant, deux mandats également, et celui de député) a fait refaire les rues de son quartier très chic près du centre-ville. Tant qu’à claquer du pognon, il les a quasiment interdites à la circulation (présence de bornes aux entrées , pas le PM, et accès avec badge) . Elle est pas belle la vie en socialie ???!!!

          2. Nemrod

            Moi aussi.
            J’ai fait rentrer 1700 l en septembre…sglurp.
            Je vais essayer de faire tenir le plus longtemps possible.
            Un ami se gèle dans son bureau…prof de fac, il peut mesurer les délices de la gestion collective…chauffage pas avant Novembre.
            Bon, il y est pas souvent.
            Une autre a un fils étudiant à Riga…pas de chauffage il fait 15 dans la piaule et l’Université va peut être être fermée en Décembre because…devinez !
            Ah ils en veulent du “collectif”…ils vont en avoir !

    1. Franck

      Excellente !!!
      On sait d’ailleurs que la plupart des télés, même en veille, consomment beaucoup, mais il ne faut pas couper la voix de nos Maîtres

      1. LCH

        “Consomment beaucoup”

        Le cout annuel de mes trucs en veille représente moins de 20 € sur l’année.
        20€/365J —-> 0.05 €
        Super l’économie !!
        Même à 40€ —> 0.109 € (allez 0.11 ne chipotons pas)

          1. Pousse-Fumier

            L’économie individuelle ne les intéresse pas.
            Par contre, si vous multipliez ces 7 W par 24 heures, par 365 jours et par 30 millions de foyers, ça commence à donner des chiffres impressionnants, de l’ordre de 1,8 TW / an, si mes calcules sont exacts.
            De la même manière, 20 euros d’économies à l’année, multipliés par 30 millions de foyers, ça fait 600 millions d’euros potentiellement réinjectables dans l’économie…
            C’est comme ça que ces gens raisonnent.
            Les approches globales amènent souvent à des raisonnements collectivistes.

            1. Pierre 82

              Surtout que ça reste parfaitement théorique.
              Voilà où nous mènent les remplisseurs de tableaux Excel. A de monumentales absurdités.

              1. Pierre 82

                Un autre exemple, c’est celui de la campagne débile incitant à fermer le robinet pendant qu’on se brosse les dents. Calculé avec robinet à fond la caisse pendant 3 minutes, et avec de l’eau chaude. Vous connaissez des gogols qui se lavent les dents comme ça?

                1. Aristarkke

                  Surtout avec les mitigeurs modernes (qui ont bien trente ans maintenant pour les plus vieux) à barre unique qui maintient la proportion EF/ECS…

  2. Hari Seldon

    Comme une part non négligeable de la population était demandeuse et fière d’exhiber un passe sanitaire, je ne doute pas un seul instant que cette même part de la population aura la même réaction avec un passe énergétique.

    Un tel degré de soumission et d’indécence ne m’inspire que du mépris, et je pense que la pire chose qui puisse leur arriver sera de devoir assumer les conséquences de leurs actes.

    Seul un effondrement total empêchera la fin du basculement vers l’ère du contrôle permanent ; j’en suis donc à souhaiter qu’il ait lieu.

  3. Spartacus

    En Belgique, on n’a pas droit à ce genre d’imbécilites; ce n’est évidemment pas que nos dirigeants ne soient pas des nullités crasses, mais au moins ils essaient de ne pas le montrer !
    On a aussi une météo de l’énergie mais juste pour vanter les qualités des EnR .. exemple de message : “Hier, le rendement du solaire a été de 63% (?) et à permis d’alimenter 2900000 habitants”; parler rendement solaire n’a aucun sens ( on parle de charge) et on oublie de préciser que ce chiffre est valable vers 13h (pendant 10 min) … bref on raconte n’importe quoi !

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Pendant la crise Covid, il semble que les politiciens belges avaient réussi l’exploit d’être encore plus c*ns que les nôtres, qui pourtant plaçaient la barre très haut.

      1. Spartacus

        On n’a pas eu droit a l’auto-permission de sortie, au pass vaccinal, les couvre feux étaient plus soft, mais on a eu aussi notre lot de conneries : bulles, promenade dynamique magasins essentiels,…

          1. Nemrod

            Oui c’est vrai.
            Mais c’était le cas de la plupart.
            Alors même qu’il y avait très peu de contrôles.
            En tout cas dans mon coin.
            N’ayant pratiquement rien respecté de toutes ces conneries je suis passez à travers…alors même que je faisais des dizaines de km sans croiser une bagnole…facile à gauler.
            J’ai même traversé Dijon du Nord au Sud à 23 h 00 sans voir une âme, pas même un flic.
            Incroyable et attristant.

            1. DoD

              Ça me rappelle la réouverture des bars en Belgique… Le lundi suivant, tous les collègues : “tu as apprécié une bonne bière au bar ce week-end ?” J’étais le seul à répondre que ça faisait un bon mois que c’était le cas et que je n’avais pas vu de différence…

            2. Gelato29

              Idem : je n’ai jamais cessé de me déplacer pendant les couvre-feux et autres idioties, pour des raisons pros mais aussi perso : jamais de contrôle et personne sur les routes (ambiance walking dead…). La seule fois où deux flics municipaux ont prétendu m’arrêter lorsque je pratiquais le VTT en rase campagne, je n’ai pas obtempéré (les lardus bien nommés étant semi obèses, vous imaginez bien qu’ils n’allaient pas se mettre à me courser).

              1. Grosminet

                « ambiance walking dead… »
                +1
                J’ai jamais modifié mes habitudes de circulation pendant tout ce cirque, et chez nous c’était pareil au moins les deux premiers mois : pas un rat, pas une bagnole, quasi surréaliste. Sauf à la campagne.

              2. Mitch

                Pareil. Je me suis bien évidemment assis sur leur confinement de merde, non sans avoir écrit quelques mails au préfet, aux ordures qui font office de maires dans mon coin et même au chef des ordures le Verreux en personne en lui disant que sont confinement je ne le respecterais pas. Bien évidemment je me suis refusé de remplir le pass de sortie Nazi (question de principe).

                Je n’ai bien sur jamais arrêté de faire du sport et en sortie de forêt des Prétoriens ont une fois essayé de m’arrêter. J’ai filé aussi sec dans la forêt ou ces cons ont du s’y perdre.

        1. Roanna

          Je ne vais pas jeter la balle à nos voisins.
          Nous avons eu et haut la main les plus c.ns et plus stupides politiciens que cette terre n’ait jamais porté avec le debout, assis couché, dans les supermarchés les slips à droite faut pas y toucher, à gauche la vaseline pas de problème et j’en passe.

        2. Dom17

          Facile…
          ATTESTATION DEROGATOIRE DE CHAUFFAGE
          Je soussigné(e)
          M./Mme…
          Né(e) le…
          Demeurant à…
          Certifie qu’allumer mon chauffage est lié au motif impérieux suivant (cocher la case) autorisé par l’article 1er du décret du 1er octobre 2022 portant réglementation de chauffage dans les locaux d’habitation, en faveur des économies d’énergie.
          [ ] j’ai froid
          [ ] je ne sais pas tricoter
          [ ] l’hiver existe vraiment
          [ ] c’est un complot des fabricants de cols roulés
          [ ] j’ai les moyens et je vous emmerde

          1. Pheldge

            😉 mais bon, je crains que la maréchaussée n’ait pas le même sens de l’humour que celui que nous partageons ici, sous la protection bienveillante de Sa Sainte Patronalitude.
            Pour moi, l’humour est une soupape indispensable.

    2. Deres

      Il ne la ramène pas trop sur les futures coupures d’électricité car ils sont en train de fermer un réacteur nucléaire de 30 ans en payant son propriétaire rubis sur l’ongle. Mais cela viendra un fois que cette fermeture sera inéluctable.

      1. Lafayette

        Le jour comme la nuit, une fois que tout est bien radioactif ça produit.

        On pourrait meme exploiter des déchets nuléaires d une autre manière

  4. Lorelei

    Le gars au tweet sur les émissions de carbone s’appelle Laratteaubin et avec ses conneries, il va nous mettre la rate au court bouillon…

      1. Dr Slump

        La Russie est quand même un pays dont le taux de natalité est en chute libre, et le taux d’émigration en hausse, ça ne doit pas être sans raison. Finalement, l’Amazonie, les sauvages dans la forêt…

            1. Pheldge

              la plan qui tue, tu te fais domicilier à la Réunion – y’a des assoces pour ça – et tu vis convenablement à Mada grâce au RSA. Si après tu es débrouillard là bas, tu peux vivre comme un pacha entouré de servantes “attentionnées” … 😉

    1. Navigateur

      Je conseillerais plutôt la Thaîlande. Thaï veut dire “libre”. Alors aller vivre au pays des hommes libres, moi, ça me va. Je progresse dans l’Assimil Thai mais c’est pas évident. Ils n’ont jamais été colonisés, donc ils n’ont aucun ressenti contre “l’homme blanc”. La gente militaire est encore très présente mais qui n’a pas ses petits soucis…

      1. Mitch

        en Thai si ma mémoire est bonne ‘étranger’ (avec un sens péjoratif du mot) se dit ‘farangset’ (en phonétique), et cela provient du mot ‘français’. Cela date du temps ou les francais sont allés leur jeter quelques bobinettes car ils s’étaient dit qu’Indochine + Thailande ca aurait de la gueule. Ca n’a pas duré très longtemps, les français ont vite compris que ce ne serait pas simple.

        1. Jacques Huse de Royaumont

          Ce n’est pas encore plus ancien, du temps où le royaume du Siam et le roi Soleil avaient ébauché une relation diplomatique ?

        2. Higgins

          Les liens de la France avec l’Indochine (au sens large du terme) sont anciens. Sous Louis XVI, des volontaires français des Indes ont été autorisés à passer au service du prétendant au trône d’Annam (1787). Ils ont fait une montgolfière de France qui s’est élevé à Saïgon pour les fêtes du Têt en 1791… Je rappelle que le premier vol d’une montgolfière a eu lieu en France en 1783. En 1792, il a même été suggéré d’utiliser ce mobile pour lancer des produits incendiaires sur une ville tenue par des rebelles. L’idée a été écartée.

    2. MCA

      @Dr Slump 30 septembre 2022, 9 h 32 min

      J’y suis allé faire un tour du nord au sud, sous un aspect fluide pour le touriste c’est en réalité un dictature.

      Un bon conseil, passe ton chemin.

          1. Pheldge

            alors, ça ne doit pas être très reluisant … 😉
            ça t’a coûté combien de rivières de diamants pour te faire pardonner cette incartade par Madame ? 😉

  5. le doux

    J’ai entendu dire que nos clowns à roulettes préparaient une loi pour interdire certaines expressions comme : être au courant, ça gaz ?, c’est une lumière, c’est un électron libre !

  6. Guéguette

    Depuis le temps qu’une majorité de français se pose la question du bien fondé économique du changement heures d’été/heures d’hiver, nous pourrions revenir à celles du soleil ; et de fait, nous lever et nous coucher avec lui. L’impact écologique/économique devrait être rapidement significatif.

    1. Dr Slump

      T’es fou, c’est trop simple comme solution, ça ne fait pas travailler toutes les armada de fonx, de députés et de cabinets ministériels ! tu veux détruire le service public et les zakisocio, salop !

      1. Guéguette

        Ah mon bon Dr Slump, il faut accepter de faire quelques sacrifices ! En espérant, qu’à terme, les enfants de nos enfants qui vivront sur cette Terre nous en tiennent pas rigueur.

    2. Misskat

      En Pologne, le soleil se lève plus tôt , en été à 4h du mat il fait jour, et l’hiver à 7h
      Du coup tout ici est décalé, les gens sont déja au taf à 7h du mat en journée continue et à 15h ils rentrent chez eux.
      Même en hiver, il n’y a quasi plus personne dans les bureaux après 17h.
      En tous cas c’est comme ça sur la Côte Baltique, peut être qu’à Varsovie on bosse plus, je ne sais pas.

  7. MissKat

    Et d’ailleurs ils avaient anticipé dès juin 2021!

    “La contravention de 5ème classe y compris dans le cas où l’on s’oppose au contrôle de température dans un domicile privé, ce qui est totalement contraire à la constitution, a été introduite subrepticement le 30 juin 2021 par la bande à Castex.
    Rien d’équivalent n’existait avant”

    https:/ /twitter.com/Steiner61421320/status/1575721961505816577

      1. sam player

        P’tain c’est vrai en plus…
        Un piquouzé (frileux en dessous de 25 degrés) à qui je sors ça à midi me réponds : « parce qu’on n’a pas le droit d’avoir la température qu’on veut chez soi ? »
        J’ai pas insisté, ça commence à rentrer …

        1. Higgins

          C’est d’autant plus crétin comme mesure qu’il faudrait pour être juste, donner la température moyenne de l’habitation. Dès que je mets la cheminée en route, la température du salon monte facilement à 24-25°c mais les autres pièces, en particulier les chambres, seraient plutôt vers 17-18°c hors occupation. De toute manière, il m’étonnerait fort que les administrations ne laissent que 19°c dans les bureaux. Quand on ne bouge pas, c’est rapidement frais et les féroces syndicats hurleront aux conditions de travail déplorables !!! Sans parler des locaux exposés au sud vs ceux exposés au nord et de l’état général des ouvertures.

          1. sam player

            La loi parle bien de température moyenne en prenant en compte toutes les pièces et à 1.5m du sol, admirez la précision… et on paye des gens pour pondre ça…

            Bon, je retourne dans mon frigo 😀

            1. Grosminet

              J’ai trouvé une voie d’attaque :
              Objection votre honneur, 1,5 m du sol c’est discriminant pour les petits nenfants et les nabots pardon les personnes à croissance contrariée.

              1. Lafayette

                J aimerai bien voir comment ils chauffent une piece à plafond haut. Car pour une meme surface le volume chaud en hauteur demandera bien plus d énergie calorique.
                Donc un mesure volumique semble plus juste, qu’un pointage aléatoire dans le volume plus ou moins chaud.

            2. Greg

              Si la loi spécifie température moyenne de toutes les pièces, alors il suffit de sacrifier une petite pièce peu utile en la transformant en chambre froide, et la loi est ainsi contournée… Je ne pense pas être le seul à y penser.

              1. Pierre 82

                Amha, ils ne vérifieront rien du tout, et se contenteront d’enfoncer la porte d’un quidam, complaisamment dénoncée par un voisin socialiste, avec caméra de télé et 30 journalistes, et lui coller une amende sévère car il fait chez lui, tenez-vous bien, 26°C.
                Gros titres dans la presse du soir et des 2-3 jours qui suivent. Du coup, les gens commentent, s’offusquent ou s’en félicitent, et le lendemain, tout le monde est mort de trouille, et les achats de thermomètres explosent “pour être certain de ne pas dépasser 19°C”.
                Des veaux. Ils ont fait comme ça pour chaque mesure débile pendant le covid et ça a super bien fonctionné.

                1. Pheldge

                  c’est une technique imparable, pour dompter un groupe, tu en prends un dans le tas, que tu agonis de coups d’amendes dans ce cas, devant les autres, qui impressionnés se soumettent …

          2. Pierre 82

            On mettra les bureaux des permanents syndicaux dans les locaux orientés au sud, et l’affaire sera réglée. Le réchaufmik et le méchant Poutine, vous comprenez… Faites un effort, aussi.
            Je rappelle comment ces syndicats se sont comportés pendant le covid.

    1. Mitch

      Pas sur e comprendre. Ca s’applique à tout le monde ou seulement aux bâtiments qui appartiennent à l’état ?? (qu’ils soient d’habitation ou de fonction)

      1. sam player

        À tous les logements et attenants, et aussi aux bureaux publics ou privés, ateliers etc…
        Des exceptions dans les salles de sport, hôpitaux et tous les lieux où une température plus élevée est nécessaire etc…

        1. Mitch

          Tous les logements en immeuble visiblement.

          Concernant la faisabilité, comment des branleurs peuvent t-ils rentrer chez toi sans mandat? ils n’ont aucun droit pour rentrer chez toi comme ça, non? ca va à l’encontre d’autre lois de base, non?

          1. durru

            Non, c’est écrit noir sur blanc, amende de cinquième classe si tu empêches le contrôleur de contrôler.
            Le droit de propriété, le respect de la vie privée, ça veut rien dire, surtout en France.

  8. Manzoni

    Nous avons effectivement un gouvernement de (mauvais) consultants. Les méthodes qu’ils utilisent sont celles de beaucoup de cabinets de conseil peu scrupuleux :

    – Distribuer des “cahiers des charges” sans se préoccuper de savoir si leur contenu est réaliste, laisser à d’autres le soin de les mettre en oeuvre et les blâmer pour leur incompétence s’ils n’y arrivent pas, tout en pavoisant parce que “nous on a fait le boulot”. Les centaines de pages distribuées à l’éducation nationale la veille des rentrées scolaires en pleine pandémie en sont de bons exemples.

    – Transformer artificiellement les petits sujets d’attention en problèmes majeurs, afin de se rendre indispensable et d’être celui qui fournira (à prix d’or !) les solutions, ainsi qu’exposé dans le billet du jour. Technique de base de tout consultant qui respecte sa facture de fin de mois et pas trop son client, et n’a surtout pas envie de se priver d’une mane financière.

    – Privilégier la forme au fond : chaque petite action, même insignifiante, doit déclencher une communication digne de la découverte d’un nouveau continent. Là encore, c’est une étape cruciale pour un consultant dont la prestation est facturée de 1000€ (chez ces nazes de Cap Gemini) à 5000€ par jour (chez McKinsey)

    J’évoque tout cela avec d’autant plus de certitude que je suis moi-même consultant depuis 30 ans (petit tâcheron assez loin des tarifs évoqués ci-dessus, on m’appelle généralement pour rattraper leurs conneries).

    Logiquement donc, en gérant la France comme une brochette de caricatures de consultants gère un projet, ça finira de la même manière : avec un client encore plus dans la mouise qu’au début du projet, mais considérablement appauvri au profit des navrants donneurs de conseils et de leurs copains appelés en renfort.

    1. Mitch

      C’est une très bonne description. Là ou ces boites de Consulting sont très bonnes c’est dans le networking et le logrolling (renvoi d’ascenseur en Fr je crois) sous toutes ces formes. Elles ont toutes des potes de promo ou des copains de copains hauts dans la hiérarchie des grandes boites. Elles produisent de beaux slides mais c’est souvent très creux.

  9. Nemrod

    Je me demande si le levier de la culpabilisation très efficace avec le Covid fonctionnera aussi bien.
    Faire pleurer Mme Michu parce que les “égoïstes” récalcitrants à l piquouse tuent des ptits nenfants et surtout elle c’est une chose, le faire pour des coupure électriques dus aux mêmes égoïstes en est une autre.
    Et puis le contrôle me semble plus difficile quand même.
    Mais leur imagination est fertile et tous les leviers de la press…heu propagande est entre leurs mains.

    1. Malancourt

      Et Mme Michu aime avoir bien chaud, et 19° assise à regarder les conneries à la TV elle va se les geler et pas sûr qu’elle apprécie? Parce que les efforts d’accord, comme d’habitude, mais chez les autres.

          1. Pheldge

            ça peut s’arranger, “Bon anniversaire, arrose le copieusement avec un bon grog qui te réchauffera le cœur et aussi le corps” 😉

    2. Pheldge

      c’est pas le levier de la culpabilisation, cette fois, ça sera celui du soupçon, de la jalousie, de la méfiance envers son voisin qui chauffe trop, et la dénonciation qui va avec !

      1. MCA

        Et c’est un oiseau tropical qui dit ça !

        C’est ce que je disais à Madame, on va vivre sous les tropiques alors qu’il caille en métropole et le pb du chauffage est résolu.

        Pour la clim, un ventilateur suffit amplement.

        1. Pierre 82

          Pas sûr. Y’a des canalisations qui vont geler dans les sous-sols. Du pognon en perspective, rien de tel qu’un client en panique pour faire gonfler la facture. Ce n’est pas sam qui me contredira.

  10. dudu en Corée

    Bonjour.
    En voyage actuellement en Corée du Sud ,je m’émerveille de voir la débauche d’écran géant accolé aux façades ! De la lumière de partout ainsi que la climatisation. C’est sur ils ne sont pas gouvernés par des tocards comme en Europe.

    1. LCH

      Bof ils sont gentils nos escrolos
      Il faut economiiiiseeeer| qu’ils disent pour sauver Gaia
      Et c’est la où je sors les photos de New-York las Vegas que nous pouvons de la station spacial ou de jolie vidéo au Pakistan avec usine de fabrication de tambour de frein ou autre ou encore Tokyo etc….

      Pour juste leurs dirent: tu crois quand éteignant mon wifi qui me permet de piloter le chauffage je vais sauver Gaia et mon off général sauf le frigo ducon

      Je vous jure ils sont impayable en nous coûtant une blinde

      1. Lafayette

        Sauf que la bas les légumes poussent en pleine terre, et de façon saisonnière. Moins de pétrole et de gaz c est aussi moins de legumes hors saison.

    2. Franck

      Bonjour,
      de la lumière partout certes, mais à quel usage ? Consommer pour le plaisir d’avoir des pubs sur écrans géants… 🙂

      1. sam player

        Les enseignes lumineuses, tout comme la pub, si des entreprises le font c’est qu’elles y trouvent un intérêt…
        Vieux débat : est-ce que sans pub on aurait vendu autant de produits ?

        Il vaut mieux avoir des remords que des regrets…

  11. Jean Maurice

    Effectivement faire perdurer la peur, du COVID puis de la variole du singe (ça n’a pas marché), la canicule, les pénuries, le froid… et la réforme des retraites va passer sans problèmes (la menace de dissolution ne fait peu qu’aux LR en fait). J’abhorre ce mec mais il faut reconnaitre que macron est plus qu’habile dans son registre.

  12. Theo31

    L’objectif reste la mise en place du crédit social (pas de celui des Chinois mais un beaucoup plus dur) et de la monnaie numérique.

    Il se dit que les Polonais rénovent des douches qui n’ont plus servi depuis 1945.

    C’est une blague mais on y viendra. Garanti sur facture.

    1. Pierre 82

      Pas de panique.
      Le “contrôle social à la chinoise”, c’est leur rêve et leur délire, mais ça n’aura jamais lieu parce que tout est en train de s’effondrer.
      Pour mettre ça en place, il faut une économie en plein boom, vu que ça ajoute des dépenses partout. Leur volonté de tout contrôler ressemble de plus en plus à une confusion mentale issue de sociétés de consultants qui pensent qu’on peut conduire des populations entières comme une entreprise. Ils sont en train de se prendre le mur en pleine face.
      Plus le temps passe, et plus ces poulets sans tête vont courir dans tous les sens pour tenter de mettre des rustines un peu partout sur le Titanic.
      La situation est en train de leur échapper totalement. Ils vont en baver. Nous aussi, mais on tombera de moins haut.

      1. Theo31

        Je parlais du crédit social, pas du contrôle social. En fait, le crédit social existe en France depuis un bail : ça s’appelle l’impôt progressif.

        Il y a déjà des camps pour rééduquer les automobilistes et les clients des prostituées. Il y en aura d’autres.

  13. Gerldam

    Deux remarques:
    1. chez Doze, ce matin, Laurent Vronski, pdg d’Airvor expliquait que les futurs contrats qu’on lui proposait était un prix multiplié par 50 (cinquante) par rapport aux précédents contrats (gaz et électricité). Dans le même temps, les salariés veulent des augmentations de salaire. Je ne vois pas comment il va éviter la faillite et le licencement de tous ses salariés. Il ne doit pas être le seul. Tout ça pour faire plaisir à celui qui va vous mettre au tapis: l’oncle Sam.
    2. Comme les prix du pétrole ne sont pas, pour le moment, trop élevé et qu’il y a des ristournes à la pompe, il est clair qu’il va être très compétitif de produire son électricté soi-même avec un groupe électrogène. Valable uniquement pour les non-citadins.

    1. MCA

      Le pétrole pas trop élevé à la production je veux bien mais c’est faire fi du fait qu’il est payé en $ et que l’E plonge par rapport au $ grâce aux QE, donc on n’a pas fini de voir le prix des carburants grimper à la pompe même s’il baisse à la production.

      1. Pierre 82

        Comme l’expliquait Gave, ce ne sont pas les prix qui augmentent, c’est la valeur de la monnaie qui s’effondre.
        Et en plus, dans le cas des hydrocarbures, il y a une vraie hausse du prix (dans une moindre mesure, mais ça va s’amplifier) due au fait que les société pétrolières ont considérablement diminué leurs dépenses R&D ces dernières années. Du coup, les gisements exploités deviennent moins bons, et il n’y en a pas assez de nouveaux pour remplacer.

          1. Pierre 82

            Dollar = valeur refuge. Ça s’est toujours vérifié jusqu’à présent (ce qui ne veut pas dire que ce sera le cas ad vitam.
            C’est pour ça que la condition de survie économique du système dollar, c’est que les USA continuent de concentrer les capitaux venant de l’étranger. D’où l’impérieuse nécessité pour eux de faire fuir les capitaux de l’UE et de l’UK pour les récupérer.
            Le pire serait que la Russie gagne la guerre et commence à attirer les capitaux. Si ça arrivait, le dollar est mort. D’où le côté existentiel de cette guerre pour les USA également. Sils la perdaient, ils seraient dans une sale situation.

            1. Theo31

              Depuis 1971, le dollar a perdu 100 % de sa valeur. Idem pour l’euro qui n’est adossé à rien du tout puisque les monnaies qu’il devait remplacer n’existent plus.

            2. durru

              Attendons un peu que ça se calme, et des économies encore plus importantes que la Russie, comme par exemple l’Inde (liste très ouverte) vont entrer dans la danse.
              Les US doivent récupérer un max pour avoir de quoi perdre…

              1. Pierre 82

                Mais je crois que les néocon US aux manettes depuis un bon moment (avec in interlude trumpiste, mais ils ont réussi à le désactiver avec efficacité, y compris pendant son mandat), n’ont plus que cette idée en tête: faire tenir le dollar, et au besoin en sacrifiant tous leurs alliés. C’est chose faite, mais comme ils ont mis des complices à eux dans tous les rouages des états qui sont leurs alliés, on sent que ça va bien se finir.

            3. Roanna

              Un empire qui ne continue pas de s’étendre finit par imploser de l’intérieur.
              Le talon d’Achille ici est le dollar couplé à l’énergie.
              Si la Russie réussit à s’en tirer et arrive à perréniser ses alliances avec les autres pays dans un ordre multipolaire, le dollar finira par entrainer l’impérialisme US dans les catacombes.
              On en est pas là, ils ont encore pas mal de sales coups à jouer.

  14. Mitch

    Le jour ou une de ces ordures va se retrouver pendu par les pieds au lampadaire je pense que je vais avoir une trique à en friser l’AVC. Si c’est une brochette, c’est l’AVC assuré.

        1. Unmeusien

          Lol nostalgique je lisais ces BD ..le nom me revient à l’instant de EV qui était ElviFrance, cette réplique quant a celui “accroché” s’y trouvait,dans ces BD outrancièrement salaces.

  15. Dom17

    https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000046331146
    Un indice infaillible: le manque de logique.
    Chacun sait que, si pénurie il doit y avoir, c’est le soir entre 18h et 20h quand le froid, la nuit et l’absence se vent se donnent rendez-vous au moment du dîner.
    Or, nous avons des prévisions très anticipées (comme ils prévoyaient la prochaine vague, branchés qu’ils étaient dir le virus), avec des coupures prévues en pleine journée.
    Jusqu’à quand vont-ils nous prendre pour des c…?

      1. MCA

        Déjà mentionné dans le billet d’hier.

        Linky n’a rien à voir avec la conso pilotée, j’en bénéficiais bien avant Linky.

        Il s’agit d’un relais piloté par le fournisseur qui joue sur le comptage heure creuses/heures pleines et qui parallèlement sert à déclencher /interrompre certaines consommations style chauffe eau électrique .

          1. MCA

            Je crains que vous n’ayez saisi la nuance :

            il n’est pas question de couper le jus ni de limiter la puissance consommée, il est question de ne pas compter la conso en heures creuses mais de la compter en heures pleines pendant deux heures en parfaite contradiction avec le contrat souscrit.

            Autrement dit, EDF me propose de compter 2 des mes heures prévues au tarif “heures creuses” au tarif “heures normales”.

            En ce qui concerne l’abaissement de la puissance dispo, il n’en est pas encore question bien que ce soit tout à fait possible avec Linky, mais comme tt le monde n’a pas Linky….

            1. dupont2022

              Il y a dejà une grande proportion de la population qui est linkysée..ça devrait etre suffisant pour passer les pointes tout en evitant de couper la lumiere et les frigos congelateurs..et meme de regarder la tele pour ne pas louper les actuspropagande

            2. sam player

              MCA, tu te rends pas compte spèce d’égoïste, y a des gens qui vont mouriiiir de froid, même des petinenfants, et toi tu t’inquiètes de tes 2 petites heures creuses entre midi et 2 arghhh

  16. Field Olivier

    APPEL AUX CHERCHEURS…
    Vu l’excellence des sources d’information à défaut de celle de l’Information, il doit être possible de trouver dans la comptabilité publique certaines données précises.
    à savoir la consommation, Élysée et Ministères, en KWh et m3 d’électricité et gaz depuis des années. Son évolution passée sera très certainement édifiante…quant à son avenir pour le moins amusant ! Les Brunolemaire de nos temps vont certainement encore nous faire rire …jaune.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Pourquoi ? Détruire ses propres actifs valant des milliards pour perdre des millions par le gaz qui s’échappe tout en perdant un important levier de négociation (ou de pression) politique, ça te semble pas logique ? Mener une opération de sabotage complexe au beau milieu d’une escadre navale US, ça te semble pas évident ?
      Poutine est fou qu’on te dit, et méchant. En plus il mange de la viande.
      Donc il est coupable, forcément.

      1. Pheldge

        Oui, nous sommes bien d’accord, le tyran est fou et dangereux, et tout le monde souhaite sa défaite, bon, mais regarde les commentaires, personne n’est dupe, c’est rassurant pour les US et me désole un peu plus pour nous …

        1. Mitch

          “If you tell a lie big enough and keep repeating it, people will eventually come to believe it. The lie can be maintained only for such time as the State can shield the people from the political, economic and/or military consequences of the lie. It thus becomes vitally important for the State to use all of its powers to repress dissent, for the truth is the mortal enemy of the lie, and thus by extension, the truth is the greatest enemy of the State.”
          Joseph Goebbels

          Toujours très vrai et appliqué à la lettre par le camp du bien.

          1. Pierre 82

            Il a dit ça en anglais?
            Curieux…
            Amha, il aurait plutôt dit un truc comme:
            “Wenn du eine Lüge groß genug erzählst und sie immer wieder wiederholst, werden die Leute es irgendwann glauben. Die Lüge kann nur so lange aufrechterhalten werden, wie der Staat das Volk vor den politischen, wirtschaftlichen und/oder militärischen Folgen der Lüge schützen kann. Daher wird es für den Staat von entscheidender Bedeutung, alle seine Kräfte einzusetzen, um abweichende Meinungen zu unterdrücken, denn die Wahrheit ist der Todfeind der Lüge, und somit ist die Wahrheit im weiteren Sinne der größte Feind des Staates”

            1. Pierre 82

              Désolé s’il y a d’authentiques germanophones sur ce blog, au cas où en plus, il s’agirait d’un grammar nazi: ce texte me vient bien sûr de Google Translate… je décline prudemment toute responsabilité.

              Ceci étant, il me semble qu’il y a plus de grammar nazi chez les Français que pour les autres locuteurs…

              1. durru

                Je me suis dit que Wikiquote devrait avoir la bonne version, je suis donc allé chercher.
                Et comme ma maîtrise de l’allemand est très limitée (euphémisme), j’ai commencé par la page en anglais.
                Surprise : le texte de Mitch n’apparaît pas et la première phrase apparaît même comme une attribution erronée.
                Comme quoi…

            2. Yanka

              Aus dem Deutschen übersetzt…

              “Si tu dis un mensonge suffisamment gros et que tu le répètes sans cesse, les gens finiront par le croire. Le mensonge ne peut être maintenu que tant que l’État peut protéger le peuple des conséquences politiques, économiques et/ou militaires du mensonge. Il devient donc crucial pour l’État d’utiliser toutes ses forces pour réprimer les opinions divergentes, car la vérité est l’ennemi mortel du mensonge, et donc la vérité au sens large est le plus grand ennemi de l’État.”

      2. kekoresin

        Entendu de la bouche fielleuse d’un spécialiste de la mer baltique (sisi ça existe dans le microcosme magique de BFMWC): les russes sabotent leurs gazoducs pour mettre la pression (sic) sur l’occident, se poser en victime (resic) et avoir une bonne excuse pour ne plus livrer du gaz à l’Europe (reresic).

        Au royaume des crétins les émigrés vont sur BFM!

        1. Spartacus

          C’est vrai qu’ils trouvent des “experts” sur tout … suis sûr que s’il le fallait il trouverait des experts du doigt ou de la plume dans le cul …

    1. Pierre 82

      Cet été, comme on recevait tous les jours dés messages débiles pendant la canicule (du style :buvez, ne restez pas assis en plein soleil, et autres imbécilités), j’ai posé la question à laRH pour savoir si cet hiver ils comptaient envoyer des messages du type “mets ta cagoule avant de sortir”.
      Elle m’a répondu timidement que c’était la loi qui imposait ça…
      Pas de doutes, on va être assailli cet hiver… enfin du moins si la boite n’a pas coulé…

      1. Aristarkke

        La Loi ne l’impose pas directement mais elle garantit que le salarié qui aura eu soif cinq minutes sans être averti qu’il lui fallait boire pour son bien-être, aura un boulevard aux Prud’hommes pour matraquer l’employeur…

        1. Pierre 82

          Et chez nous les syndicats sont très actifs, et forcent un nombre incommensurables de conneries qui finissent par pourrir la vie des honnêtes gens.

      2. Jacques Huse de Royaumont

        Pas de cagoule, malheureux, ça expose trop les sinus.
        T’as dû sécher le e-learning, “comment mettre son bonnet et nouer son écharpe”. Formation obligatoire pourtant, selon le code du travail, article 91452645468456-5676 du 31 juillet 2022. J’ai bien envie de te dénoncer !

  17. Hagdik

    A propos de Legendre, hier à l’heure des pros, quelqu’un faisait remarquer que s’il étend son linge dans un appartement sans chauffage > le linge ne sèchera pas.

    1. Nemrod

      Et y aura des moisissures sur les murs.
      Ca va être sain tout ça.
      Les virus, bactéries et autres champignons vont se régaler.
      Quelle bande de cons quand même…

      1. MissKat

        Ils ne comprennent strictement rien à la thermique, aux températures de confort, à l’inertie, aux échanges entre le corps et les murs: un appart plein nord avec murs pas isolés et chauffage élec ancien sera glaçant à 19°C car cela ne chauffe que l’air, ( bcp d’appart type Haussmaniens) en revanche des murs isolés ou traditionnels avec une bonne inertie sans isolant ( type maisons paysannes) avec un chauffage gaz ou bois seront agréables.
        Bref il y a bcp à dire sur ce sujet, et ça m’énerve de plus en plus toutes ces conneries.
        Le pire, je reçois des tas d’offres de chasseurs de têtes pour de la rénovation énergétique. Mais qu’ils aillent se faire foutre, j’en peux plus de ce pays de tarés!

        1. Spartacus

          Sii seulement il n’y connaissait rien qu’à la thermique, ça irait encore ! On peut facilement y ajouter l’énergie, l’économie, la géopolitique, et j’en passe !

          1. Jacques Huse de Royaumont

            Et pourtant :
            https:/ /reinfocovid.fr/science/moi-je-veux-bien-mettre-un-masque-mais/

            Les masques ne servent à rien face à la contagion, c’est même marqué sur les boites.

      2. Unmeusien

        Contre la moisissure dans une cave ( la mienne ) il y a la chaux,dite éteinte,on peut trouver chez le marchand de matériaux un petit sac de cette fleur de chaux, très aisée d’utilisation,se mélange avec de l’eau, utilisation impossible néanmoins pour le plafond.

      3. Aristarkke

        Même sans ajouter le linge étendu à sécher, ça va être folklo dans les immeubles modernes dotés de VMC dont l’action est primordiale pour limiter le taux d’humidité qui est le facteur déclenchant des moisissures. Encore davantage dans les immeubles RT2012 rendus encore plus dépendants de la VMC, devenue obligatoirement à double flux…

        1. Hagdik

          On peut améliorer l’idée legendresque : accrocher le linge à sécher aux pales des éoliennes pour que la rotation apporte un flux d’air séchant plus important. E, plus ça serait joli comme déco.

    2. Higgins

      Il est vraiment tombé très bas (Legendre). J’ai connu cet individu lorsqu’il était invité chez N. Doze avant 2017. On pouvait ne pas être d’accord avec lui mais, globalement, il ne disait pas de bêtises. Depuis qu’il est député, son QI est tombé dans les tréfonds du classement. Une lobotomie peut-être ?

      1. Dr Slump

        Non, juste les indemnités, émoluments, frais discrétionnaires, avantages et autres privilèges liés à la fonction exercée sous les ors de la république; ça incite à tenir sa langue.
        Une paralysie labiale peut-être ?

      2. Yanka

        J’ai des enfants de maternelle qui ont plus de carrure que lui. Bonhomme issu de générations de bureaucrates. Ce que j’appelle un sac à merde. Le nuisible absolu.

      3. Jacques Huse de Royaumont

        Le palais Bourbon, c’est le triangle des Bermudes de l’intelligence. Quelque soit ses capacités avant, on devient idiot dès qu’on y entre.
        Ca doit être un coup des russes.

      4. Mitch

        Depuis qu’il est député, son QI est tombé dans les tréfonds du classement. Une lobotomie peut-être ?

        Il s’adapte. Pour être député, point besoin d’avoir un cerveau qui fonctionne. Comme dirait l’autre crevure, c’est même un frein

      5. Pheldge

        Major, j’ai trouvé ça en commentaire chez Tandonnet, c’est donc un verbatim allégé des propos du sus nommé :
        « Gilles Le Gendre, député macroniste de Paris, vient donc d’apporter sa petite contribution. « Moi, ça y est, chez moi, ma femme et moi, on a décrété : on ne se sert plus du sèche-linge. Honnêtement, ce n’est pas très compliqué à faire. » Voyez-vous, c’est tout bête, mais c’est avec des gestes comme ça qu’on lutte contre le réchauffement climatique, fait des économies et – petit geste commercial sur le gâteau – emmerde Poutine. « …. oui, enfiler un vêtement humide, c’est bon pour la planète mais très mauvais pour la sécu ! et puis quoi de plus populaire, de plus franchouillard que du linge qui pend au travers de la salle à manger, c’est une question d’habitude..

        Et pendant ce temps là, pendant qu’on discute de ces c0nneries, on oublie les fermetures de centrales programmées, cause principale des problèmes. Et quand il y aura des coupures, la télé dira que c’est Poutine, et tout le monde acquiescera.

        1. Pierre 82

          Je me souviens d’une discussion que j’avais eue avec un naturopathe à qui je disais qu’il était indéniable que la médecine avait fait d’énormes progrès ces 50 dernières années.
          Quand j’étais gamin, les gens de plus de 65 ans se promenaient majoritairement avec une canne, et souffraient le martyre en marchant pour beaucoup, chose qu’on ne voit plus maintenant… grâce à la médecine.
          Il m’a tenu un tout autre discours (pour lui, la médecine n’avait plus progressé depuis la découverte de la pénicilline). Ce n’est pas grâce à la médecine, me disait-il, mais grâce à l’amélioration de la qualité de vie. Les vieux dans les années 60, avaient passé toute leur vie à souffrir des hivers dans des habitations mal chauffées et humides 6 mois par an, et c’est ça qui les usait (en plus des travaux sensiblement plus pénibles physiquement qu’aujourd’hui).
          J’avais laissé cette réflexion dans un coin de ma mémoire, et maintenant, je pense qu’on va pouvoir bientôt voir dans qualle mesure il avait raison.
          Je me demande si on ne va pas avoir une mortalité record des personnes âgées cet hiver (et surtout au printemps probablement).

          1. dupont2022

            c’est sur que les conditions de travail ont radicalement changé..
            aujourd’hui il faut des moyens de manutention pour tout ce qui depasse 20kgs.
            A une epoque les sacs de ciment c’etait 50kgs..puis c’est descendu à 35 et maintenant 25kgs..
            Les paysans passaient la moitié de leur temps pliés à 90°.
            alors qu’aujourd’hui ils pilotent des tracteurs avec des joysticks sur des sieges suspendus pneumatiquement…idem pour les chauffeurs routiers.
            Mais en effet ça risque de changer rapidement avec le retour à l’age prechochotte

            1. Pierre 82

              Je me souviens aussi de ces trois portugais qui bossaient chez moi (vous avez dit: au black?), dont un qui transportait sur l’échelle DEUX sacs de ciment quand ils sont passé de 50 à 35 kgs. Il me disait que c’était une bête idée, parce que maintenant, c’est plus lourd… (je vous fais grâce de l’accent).
              Ce type était une force de la nature, qui se marrait tout le temps…

            2. MCA

              “A une epoque les sacs de ciment c’etait 50kgs..puis c’est descendu à 35 et maintenant 25kgs..”

              A prix constant? 🙂

              Bon cela dit ce n’est pas un mal car les hernies discales ça existe et surtout dans ces métiers là.

              1. Pierre 82

                En faitn c’est ce que j’expliquais plus haut: pour ce naturopathe, les progrès de la médecine n’y sont pour rien dans la meilleur santé des personnes âgées d’aujourd’hui par rapport à celles d’il y a 50 ans: ce serait dû uniquement aux condition de confort et de pénibilité du travail.
                Il n’est pas impossible qu’il ait au moins partiellement raison…

                1. Pheldge

                  Pierre, ces résultats, sont la victoire des Forces de Progrès et des Syndicats, sur l’odieux patronat, avide de profits, et exploiteur du Travailleur Prolétaire !

            3. Yanka

              Mon arrière-grand-père maternel était mineur d’ardoises (scailton). Il a passé sa vie à remonter sur son dos des blocs de schiste. Une ardoisière, c’est par strates et paliers, avec des bifurcations et des échelles à gravir, le tout très artisanal. Il est mort à plus de 80 ans dans les années 50. Sa petite-fille (ma tante, qui m’a élevé) était restée impressionnée parce que dans sa jeunesse (à elle), elle avait vu son papy, retraité, s’agacer des hésitations de plus jeunes hommes sur la manière de hisser jusqu’au fenil des sacs de ciment que son beau-fils (mon grand-père), plafonnier-cimenteur, devait y entreposer. L’ancien scailton, qui avait la parole rare, avait dit, en patois, quelque chose comme : “Je m’en vais vous monter ça, assez bavardé !” Et il avait monté les sacs ainsi, sur son dos, par l’échelle. Des sacs de 50 kg. Il ne vous échappe pas que pour monter une échelle il faut au moins une main, et l’autre pour soutenir le sac. Moi qui ne me suis guère foulé dans l’existence, j’ai une carrure 5 à 6 fois plus large que celle de Le Gendre, sans être cependant d’une force particulière. Avec des ancêtres pareils, en plus des meuniers, on hérite de qualités physiques qui ne sont pas celles d’enfants de notaires ou de plaideurs depuis Racine. Cependant, ce sont eux qui nous disent comme on doit vivre.

          2. MissKat

            Ce qu’on ne mesure pas encore, c’est à quel point on a perdu les connaissances empiriques ancestrales qu’on se passait de génération en génération.
            Ma grand mère polonaise (dcd à 92 ans quand même) avait une peau de bébé très peu ridée , aucun grain de beauté ou tache dans le dos ( ça m’a marquée!) car jamais de soleil direct, se fabriquait ses onguents, ses crèmes, ses démaquillants, se soignait en faisant des décoctions de plantes ou de feuilles dans de l’alcool, ou se soignait avec du bicarbonate de soude, du charbon actif. Cette génération allait tous les ans en cure thermale gratos pour soigner les rhumatismes ( eh oui il y avait des trucs bien chez les cocos!) Eh oui des antibiotiques et voilà…
            Elle vivait en ville, née en 1920, travaillait dans un bureau, et cette génération qui a pourtant connu la guerre a vécu quand même très agée sans trop perdre la boule ( par rapport à mes parents par ex qui à 75 ans étaient déja out)
            Avec l’âge, elle dormait mal, et s’est retrouvée shootée aux somnifères qui l’ont achevée je dirais.
            Ici en PL on dit que c’est une génération qui n’a pas connu les pesticides, ni la nourriture industrielle.

            1. Pierre 82

              Je n’ai pas dit que TOUS les vieux étaient foutus à 65 ans dans les années 60. Mais le fait est qu’ils sont en moyenne, en bien meilleure santé actuellement.
              J’ai des photos de mes grands-parents et arrières-grands parents vers 65-70 ans, et ils ressemblaient à des vieillards. Pourtant un de mes arrières-grands-père a été bûcheron et est mort à 94 ans “d’un coup de sang” (sans doute un AVC) arrivé sans prévenir.

              1. Higgins

                Il suffit pour comprendre la différence de regarder “Les vieux de la veille” de Gilles Grangier (Gabin, Fresnay et Noël-Noël). Les trois “vieux” du film ont entre 60 et 65 ans.

                  1. Pierre 82

                    Aussi loin que je remonte dans mes souvenirs, non. Beaucoup étaient décrépis vers 65 ans. Je me rappelle d’un fermier qui habitait en face de chez nous, vieux, mais vieux… les quelques photos qu’on avait prises, et que j’ai revu il y a quelques années, en témoignent encore.
                    J’avais même un jour demandé à ma mère quel âge il avait quand il est mort. “Oh, il n’avait pas encore 65 ans”… D’ailleurs sa mère était à son enterrement. Elle devait avoir 85 ans et elle est morte pas longtemps après.

              2. Yanka

                “Je n’ai pas dit que TOUS les vieux étaient foutus à 65 ans dans les années 60. Mais le fait est qu’ils sont en moyenne, en bien meilleure santé actuellement.”

                La médecine, l’hygiène, le confort, la diététique (surtout la diversité alimentaire) et le bien-être général, la sécurité. Quand un agriculteur jadis avait une mauvaise récolte, il n’avait pas d’assurances qui le couvraient ni des fonds européens magiques qui dégoulinaient pour le dédommager. Ça créait une angoisse. Quand tu perdais la moitié de tes sœurs dans des fausses couches et qu’une guerre éclatait à chaque génération, ça faisait quand même du souci. Ça n’aide pas à vivre. Une société fondée sur la valeur travail fait que, quand tu arrives à la retraite, tu deviens un inutile, comme le chômeur. Et tu te laisses plus facilement aller, d’autant plus que tu n’as pas de passions connexes. Nos sociétés ont toujours l’obsession biblique du travail, mais l’individualisme a fait que les gens ont plus conscience d’eux-mêmes et veulent vivre aussi pour eux-mêmes, et parfois uniquement pour eux-mêmes, hors familles, hors souci du collectif. Ça fait que tu deviens autre chose qu’une fourmi dans un système, tu t’élèves à tes propres yeux en tant qu’individu unique, et tu deviens toi-même ton propre capital et tu entretiens ton outil : le corps, par le sport, l’intellect par la vision assidue de BFM !

                PS – Mon frère aîné a eu 73 ans en août. L’année dernière, il arbitrait encore toutes les semaines en division 3 provinciale ! Il joue encore au tennis. Il a toujours été très sportif, mais enfin, la plupart des gens de son âge font le tour du pâté de maisons une fois par semaine pour toute activité physique.

                    1. Pheldge

                      c’est pas un pléonasme ça, “une rolex waterproof” un peu comme “un Napoléon en or” ? 😉

                1. Pheldge

                  “Une société fondée sur la valeur travail”, ah ? et l’alternative c’est quoi ? une société fondée sur la valeur paresse ? je suis curieux …

                    1. MCA

                      @sam player 2 octobre 2022, 19 h 06 min

                      ” par quoi remplacer ma voiture ?
                      Une cafetière électrique bien sûr !
                      Un peu de sérieux svp !”

                      Méfie toi car tu es mûr pour participer au gvt Micron.

                  1. Yanka

                    Le travail pourrait être une valeur sans être la première d’entre elles, non ? Dois-je vous rappeler le sens étymologique de travail ? Faire d’une peine la valeur cardinale d’une société sur plusieurs millénaires, ça porte un nom : damnation. Pour moi le travail n’est pas une valeur, c’est une nécessité. Travailler pour travailler, pour montrer ou dire qu’on travaille, c’est une stupidité.

                    1. Pheldge

                      Yanka, travailler, c’est d’abord assurer sa subsistance, enfin quand on est adulte … alors ce n’est une nécessité que si on désire survivre. D’où ma question que je répète, parce que visiblement ni vous ni le Major ne semblez l’avoir comprise : quelle serait l’alternative à ce que vous affirmez être “une société fondée sur la valeur travail” ? et je répète , je suis curieux de votre réponse …

                    2. Yanka

                      @ Pheldge 2 octobre 2022, 17 h 02 min

                      C’est vous qui ne comprenez pas. Vous voulez me faire remplacer une nécessité par autre chose. Imaginez : vous faites du fait de déféquer une valeur cardinale. J’interviens et vous dis : “Déféquer est une nécessité physiologique, pas une valeur, qui pis est cardinale, de l’humanité.” Là-dessus vous exigez que je vous dise par quoi je remplace la défécation ! On ne remplace pas, on remet à sa place.

                    3. durru

                      @Yanka
                      C’est ballot, c’était pas la question !
                      Par quoi pensez vous remplacer “la société basée sur la valeur travail” ? C’est ça la question. Y’a la Sardine qui a trouvé la réponse : c’est autour du “droit à la paresse” qu’il faut construire la société (pardon, la dé-construire, n’est-ce pas).

                    4. Dr Slump

                      Je plussoie Yanka, parce qu’il faut vraiment manquer d’imagination pour ne pas savoir par quoi remplacer la valeur travail. Attention d’abord à ne pas répéter la même confusion, on parle ici de valeur, pas de nécessité. Et on peut très bien remplacer cette valeur travail par la valeur culture par exemple, ou la valeur sport, la valeur philosophie, ou paix, c’est pourtant pas les valeurs qui manquent.
                      Ce qui n’enlève rien à la nécessité de travailler, encore une fois, parce que durru fait rebelote dans la confusion tout en se défendant de la faire.

                    5. sam player

                      Oui Doc… par quoi remplacer ma voiture ?
                      Une cafetière électrique bien sûr !
                      Un peu de sérieux svp !

                    6. Yanka

                      “Un peu de sérieux svp !”

                      On en attend de votre part. Une valeur est positive. Le travail, étymologiquement, est une torture (“tripalium”). Vous ne pouvez pas faire du travail une valeur, bien que “louer sa force de travail” (car ce n’est rien d’autre) soit nécessaire pour subvenir à nos besoins, surtout si on a des besoins importants (putes, SUV, piscine chauffée, etc.). Le travail est un mal nécessaire, pas une valeur. Une valeur, c’est moral : honnêteté, justice, etc. Un idéal de paix ou d’amour ou de fraternité est une valeur. Rouler en mobylette n’est pas une valeur, mais un loisir, un plaisir, du fun, tout ce que vous voudrez. Que le travail ne soit pas ou plus une valeur ne dégrade en rien son importance pour nos sociétés. La valeur “travail” n’existait pas sous l’Ancien Régime. Un aristocrate ne travaillait pas. Je vous invite à vous pencher sur les notions d'”otium” (loisir) et de “negotium” (négoce) chez Sénèque. Vous vous rendrez compte que les “valeurs” d’une époque sont très relatives et que ce qui est enviable, c’est l’absence de travail, de charges, l’ataraxie peut-être ; enviable, mais pas réalisable pour tous. Le travail est bel et bien une damnation, pas une valeur. Si on vous donnait de quoi vivre à l’aise sans avoir à travailler, vous sauteriez sur l’occasion et ça vous permettrait de vous adonner à l'”otium” de Sénèque, c-à-d exactement le loisir intelligent, soit, en gros, la pratique des art libéraux.

                    7. durru

                      @Yanka 21h28
                      Heureusement pour les aristos qu’il y avait des k.ns qui bossaient…
                      Vous confondez les préceptes d’une élite et la réalité d’une société.
                      Pour ce qui est de l’étymologie, brièvement. Je cite le début de l’article sur CNRTL : A. 1. 1130-40 traval d’enfant « douleurs de l’accouchement ». Où l’on voit que c’est un peu plus compliqué que ça. Oui, le travail est souffrance. Mais il est aussi accomplissement. Il y a une satisfaction derrière, et c’est une lapalissade de dire qu’il n’y a pas d’accomplissement sans effort.
                      Vous prônez donc une société sans accomplissement ? Avez-vous vraiment réfléchi au sens de vos propos ?

                      @Doc 18h31
                      Elle est où, la confusion ? J’ai juste donné un exemple extrême, mais une vrai réponse à la question de Philou (pour une fois qu’il est sérieux !) ne ferait pas de mal. Est-ce qu’on peut contextualiser, dans le monde réel, les pistes théoriques évoquées ?

                    8. Yanka

                      @ durru 2 octobre 2022, 22 h 59 min

                      Vous aurez beau faire des cabrioles pour me faire passer pour un moron, ça ne fonctionne pas ainsi. Le mot “travail” vient du latin “tripalium”, un instrument de torture, et vous me parlez du “travail” de la parturiente comme si c’était Byzance ! Si on a appelé ça “travail”, c’est en raison même de la peine !

                      Je ne confonds rien du tout. Je relativise. “Vérité en-deçà des Pyrénées, erreur au-delà.” Nos valeurs actuelles n’en ont pas toujours été. Si le travail était le triste apanage des esclaves et des gens de petites conditions et que c’est devenu une valeur cardinale, posez-vous la question de l’être : non seulement esclave, mais fier de l’être (“Je travaille, moi, Môssieu”). Pour un aristocrate sous Sénèque ou jusqu’à l’avènement de la bourgeoisie industrielle (et son pendant misérable le prolétariat), ne pas avoir à travailler ne signifiait pas ne rien foutre, mais s’adonner au loisir intelligent, du moins selon Sénèque qui, en bon stoïcien, condamne la paresse, la mollesse, etc. Le loisir intelligent, ce n’est pas faire des choses pour qu’on parle de vous dans les gazettes, c’est vous adonner à quelque chose d’aimable, de paisible et d’utile, selon votre goût, comme l’étude de la philosophie, de préférence à des choses vaines et volontiers dégradantes comme la luxure, le vin, les jeux, qui n’élèvent pas l’âme. C’était effectivement des sociétés aristocratiques, mais elles ont été le naturel de l’humanité jusqu’à la Révolution française de votre grand copain Rousseau ! Le travail comme valeur cardinale insurpassable est donc un moment de l’histoire humaine. Un type accablé de travail qui me dit : “Pour moi, le travail, c’est essentiel”, je le vois comme un bagnard fier de ses chaînes, un obèse fier de son lard, un aveugle fier de sa cécité. En fait, par fierté, pour ne pas se sentir minable à ses propres yeux, il fait passer son esclavage pour une vertu. Et nous sert la morale par-dessus le marché. Pouah ! Qu’il se taise, travaille et n’essaie pas de changer la merde de sa vie en or légendaire. Un type qui travaille vraiment ne s’en vante et ne s’en plaint jamais.

                    9. durru

                      @Yanka
                      Je vous conseille vivement la lecture attentive de l’article que wiki dédie à ce mot travail (et surtout à son étymologie), vous risquez de voir vos certitudes bien ébranlées.
                      Quant aux loisirs intellectuels évoqués, la seule conclusion valable est que vous vomissez les esclaves, mais adorez les esclavagistes.
                      Puis, c’est bien connu, grand diseur, petit faiseur… Écouter ceux qui se vantent est rarement une source fiable.

                    10. Yanka

                      @ durru 3 octobre 2022, 1 h 03 min

                      Wiki vs Sénèque…

                      Coudonc, j’ai mon voyage ! Et Gala contre Proust ? Sandrine Rousseau contre Churchill ? Vous en avez d’autres dans le genre ? J’aime rire.

                      “Quant aux loisirs intellectuels évoqués, la seule conclusion valable est que vous vomissez les esclaves, mais adorez les esclavagistes.”

                      Je vous montre un orvet. Vous détournez le regard, allez ramasser une brindille 5 m plus loin et essayez de faire croire au gens que je fais passer une brindille pour un orvet ! On vous a vu. Ça ne marche pas, mon vieux.

                    11. durru

                      Parce que Sénèque avait déjà expliqué l’étymologie d’un mot qui allait apparaître plus de mille ans plus tard ?
                      Sam est battu à plate couture.

    3. sam player

      Et s’il étend sont linge dans son appartement avec chauffage, il faut plus d’énergie pour chauffer car il faut chauffer de l’air humide, même Google le sait (requête : chauffer de l’air humide; 1ère réponse)

      « L’humidité ambiante provoque une augmentation de la consommation d’énergie et donc des coûts de chauffage. En effet, l’humidité présente dans l’air absorbe la chaleur et le chauffage doit fonctionner davantage pour compenser cette perte. »

      C’est logique, il n’y a rien de gratuit : s’il faut 3kWh au sèche linge, il faudra au moins autant au chauffage central et en plus on a l’humidité… well done !

      1. Pierre 82

        Pourquoi les gens dits modestes mettent-ils leurs vêtement à sécher sur la terrasse quand ils en ont une, à votre avis?
        D’ailleurs il n’y a pas qu’eux. Quand elle est devenue veuve, ma mère étendait systématiquement son linge sur la terrasse, même quand il pleuvait. Même en plein hiver, en deux jours, c’était bon.

      2. Pheldge

        sauf que sam, la quantité de chaleur disponible dans l’appartement est fixe, donc le résultat sera une hausse du taux d’humidité, et une baisse de température, mais bon, pour 3 slips, un falzar et 2 soutifs, ils ne vont pas se les geler … 😉

        1. Pierre 82

          Il nous est arriver de devoir faire sécher des draps à l’intérieur, et ça caillait, malgré le chauffage et bonjour l’humidité dans toute la maison. Avec nos 3 enfants, on a parfois eu des imprévus…
          Un sèche-linge, lui, soit condense l’humidité, soit rejette l’air dehors. Sans compter que l’engin participe également au chauffage de la pièce.

          1. Aristarkke

            L’humidité aérienne n’est pas un problème dans un lieu équipé d’une VMC qui l’expediera ailleurs. Mais c’est loin d’être le cas pour les maisons > 32ans…

            1. Pierre 82

              Cette année-là, ce n’était pas le cas. On venait d’acheter le bien, on attendait le printemps pour commencer les travaux, et on a mis la VMC qu’un an après… effectivement, nous n’avons as de sèche-linge, et en hiver, comme la maison est grande, on a une pièce (presque) pas chauffée mais avec VMC, et ça fait parfaitement l’affaire… ça prend 2 jours, mais ça va très bien.

            2. Oreliane

              En 2004, je suis passée d’un appartement (privé) avec radiateurs à un appartement (HLM) avec chauffage au sol. J’ai dû investir dans un sèche-linge, car mes pulls et mes jeans à 500 tours d’essorage (machine à laver Candy de 1987) mettaient 4 jours à sécher, et c’était une puanteur. Je n’ai changé ma Candy qu’en 2007 parce que les pièces étaient introuvables. Vous imaginez maintenant une machine qui dure 20 ans ?

              1. Pheldge

                tout à fait, ma première machine, achetée en 92 m’a servi jusqu’en 2017, remplacée par celle de Madame, plus moderne. Je l’ai donnée, et elle tourne toujours.
                C’était de la sans marque de super marché …

              2. sam player

                « Vous imaginez maintenant une machine qui dure 20 ans ? »

                La durée *mini* moyenne du parc de l’électroménager est assez facile à établir pour chaque type de machine en divisant le parc existant par le nombre de nouvelles machines vendues. On trouve les données vers le GIFAM. Et pour chaque type on arrive à 12 ans environ.
                J’écris *mini* car en faisant le calcul ainsi on considère les nouveaux achats comme consécutifs à des pannes, alors qu’il peut s’agir d’un achat pour upgrade ou pour un nouveau foyer

                Et ce 12 ans est bien souvent sans une seule panne car les gens ont vite fait, devant le coût forfaitaire d’une intervention à domicile, de mettre la machine à la déchèterie, alors que dans 80% des cas il n’y a même pas besoin de pièces détachées (statistiques persos : conduit du pressostat bouché ou fil coupé dans la porte sur les LL et LV). Pour les 20% restant la pièce coûte 20€ environ en prix public.
                Perso j’ai arrêté de le faire à domicile à cause des problèmes de parking en ville et du temps de trajet quand c’est en dehors de la ville ; je continue à en faire en atelier pour famille et relations dont mes clients voiture en atelier , si on m’apporte la machine : c’est en général un boulot d’une heure maxi (1/2h en moyenne), un boulot propre, et on peut multiplier le prix des pièces par 4 😀
                Mais 12 ans ça ne vaut vraiment pas le coup de réparer à cause des fonctionnalités des nouvelles machines, sauf si on est dans la dèche… alors 20 ans hum… on fait pas vraiment des économies

          2. Yanka

            Ma tante faisait sécher le linge dehors à la belle saison, sinon dans le garage (long pour deux voitures, mais n’en contenant qu’une) avec une fenêtre ouverte, ou bien au grenier avec une tabatière entrouverte, qui était une pièce entretenue, saine. Chez mon père, grenier l’hiver pour les grosses pièces et barreaux de chaises (busons) pour la collection de chaussettes, slips et culottes dont nous n’avions pas 10 exemplaires ! Moi, qui vit dans un studio, je fais tous sécher sur un sèche-linge dans ma pièce principale. Mais comme je dors avec la fenêtre ouverte, le linge est sec en moins de 24 h, car c’est l’air qui sèche le linge bien plus que la chaleur.

            1. durru

              En Italie ou en Espagne (pour ne pas parler de ploucs), il y a des fils pour éteindre le linge à chaque fenêtre ou presque.
              C’est quand même curieux qu’on arrive à devoir inventer la roue…

        2. sam player

          Pheldge hier 5h55
          « … sauf que sam, la quantité de chaleur disponible dans l’appartement est fixe,… »

          Bah je sais pas comment ça se passe dans les îles des doux sauvages, mais nous en métropole on dispose généralement d’un thermostat qui coupe quand la température est atteinte, donc si l’humidité nécessite plus d’énergie, alors le thermostat coupera moins souvent, donc on consommera plus d’énergie…
          À moins qu’il s’agisse encore d’une erreur entre puissance et énergie… piouhhh l’âge, la fatigue…

          1. Pheldge

            sam, nous, nous n’avons pas de chauffage, même dans les hauts … et vu que j’ai quitté la métropole depuis plus de 30 ans maintenant, je n’ai pas connu les dernières améliorations question chauffage. J’en suis resté au chauffage central, donc collectif, et qui répartit avec plus ou moins de bonheur selon la vétusté des installations, la chaleur produite par la chaudière collective. Avec ce type d’installation, on peut atténuer la chaleur reçue mais pas l’augmenter.

            1. durru

              Hein ? Les éléments de chauffage individuels sont à priori réglables et les consommations peuvent être mesurées.
              C’est d’ailleurs une des premières choses faites en Roumanie après ’89 dans les immeubles à chauffage collectif. La consommation est désormais individualisée et payée en conséquence.

            2. Pheldge

              durru, c’était le cas chez mes parents, immeuble des années 60. ECS collective aussi avec une chaudière spécifique, et des compteurs individuels par contre, relevés tous les ans pour établir la part de chacun.

  18. Franck

    “Soyons clairs : ces pénibles impétrants nous prennent au mieux pour des gamins”
    Pour parodier les Inconnus : “Il ne pas prendre la plupart des Français pour des cons, mais il ne faut pas oublier qu’ils le sont”.
    S’ils nous prennent pour des gamins, c’est peut-être tout simplement parce que nous leur montrons que nous le sommes (pas en tant qu’individus, j’entend d’ici râler les esprits libres, mais en tant que nation) ?

      1. Husskarl

        Phénomène naturel aux démocratie décrit avec précision et et talent il y a déjà bien longtemps:

        Si, dans les siècles d’égalité, les hommes perçoivent aisément l’idée d’un grand pouvoir central, on ne saurait douter, d’autre part, que leurs habitudes et leurs sentiments ne les prédisposent à reconnaître un pareil pouvoir et à lui prêter la main. La démonstration de ceci peut être faite en peu de mots, la plupart des raisons ayant été déjà données ailleurs.

        Les hommes qui habitent les pays démocratiques n’ayant ni supérieurs, ni inférieurs, ni associés habituels et nécessaires, se replient volontiers sur eux-mêmes et se considèrent isolément. J’ai eu occasion de le montrer fort au long quand il s’est agi de l’individualisme.

        Ce n’est donc jamais qu’avec effort que ces hommes s’arrachent à leurs affaires particulières, pour s’occuper des affaires communes ; leur pente naturelle est d’en abandonner le soin au seul représentant visible et permanent des intérêts collectifs, qui est l’État.

        Non seulement ils n’ont pas naturellement le goût de s’occuper du public, mais souvent le temps leur manque pour le faire. La vie privée est si active dans les temps démocratiques, si agitée, si remplie de désirs, de travaux, qu’il ne reste presque plus d’énergie ni de loisir à chaque homme pour la vie politique.

        Que de pareils penchants ne soient pas invincibles, ce n’est point moi qui le nierai, puisque mon but principal en écrivant ce livre a été de les combattre. Je soutiens seulement que, de nos jours, une force secrète les développe sans cesse dans le cœur humain, et qu’il suffit de ne point les arrêter pour qu’ils le remplissent.

        J’ai également eu l’occasion de montrer comment l’amour croissant du bien-être et la nature mobile de la propriété faisaient redouter aux peuples démocratiques le désordre matériel. L’amour de la tranquillité publique est souvent la seule passion politique que conservent ces peuples, et elle devient chez eux plus active et plus puissante à mesure que toutes les autres s’affaissent et meurent ; cela dispose naturellement les citoyens à donner sans cesse ou à laisser prendre de nouveaux droits au pouvoir central, qui seul leur semble avoir l’intérêt et le moyen de les défendre de l’anarchie en se défendant lui-même.

        Comme, dans les siècles d’égalité, nul n’est obligé de prêter sa force à son semblable, et nul n’a droit d’attendre de son semblable un grand appui ; chacun est tout à la fois indépendant et faible. Ces deux états, qu’il ne faut jamais envisager séparément ni confondre, donnent au citoyen des démocraties des instincts fort contraires. Son indépendance le remplit de confiance et d’orgueil au sein de ses égaux, et sa débilité lui fait sentir, de temps en temps, le besoin d’un secours étranger qu’il ne peut attendre d’aucun d’eux, puisqu’ils sont tous impuissants et froids. Dans cette extrémité, il tourne naturellement ses regards vers cet être immense qui seul s’élève au milieu de l’abaissement universel. C’est vers lui que ses besoins et surtout ses désirs le ramènent sans cesse, et c’est lui qu’il finit par envisager comme le soutien unique et nécessaire de la faiblesse individuelle[1].

        Ceci achève de faire comprendre ce qui se passe souvent chez les peuples démocratiques, où l’on voit les hommes qui supportent si malaisément des supérieurs, souffrir patiemment un maître, et se montrer tout à la fois fiers et serviles.

        La haine que les hommes portent au privilège s’augmente à mesure que les priviléges deviennent plus rares et moins grands, de telle sorte qu’on dirait que les passions démocratiques s’enflamment davantage dans le temps même où elles trouvent le moins d’aliments. J’ai déjà donné la raison de ce phénomène. Il n’y a pas de si grande inégalité qui blesse les regards lorsque toutes les conditions sont inégales ; tandis que la plus petite dissemblance paraît choquante au sein de l’uniformité générale ; la vue en devient plus insupportable à mesure que l’uniformité est plus complète. Il est donc naturel que l’amour de l’égalité croisse sans cesse avec l’égalité elle-même ; en le satisfaisant on le développe.

        Cette haine immortelle et de plus en plus allumée, qui anime les peuples démocratiques contre les moindres priviléges, favorise singulièrement la concentration graduelle de tous les droits politiques dans les mains du seul représentant de l’État. Le souverain, étant nécessairement et sans contestation au-dessus de tous les citoyens, n’excite l’envie d’aucun d’eux, et chacun croit enlever à ses égaux toutes les prérogatives qu’il lui concède.

        L’homme des siècles démocratiques n’obéit qu’avec une extrême répugnance à son voisin qui est son égal ; il refuse de reconnaître à celui-ci des lumières supérieures aux siennes ; il se défie de sa justice et voit avec jalousie son pouvoir ; il le craint et le méprise ; il aime à lui faire sentir à chaque instant la commune dépendance où ils sont tous les deux du même maître.

        Toute puissance centrale qui suit ses instincts naturels aime l’égalité et la favorise ; car l’égalité facilite singulièrement l’action d’une semblable puissance, l’étend et l’assure.

        On peut dire également que tout gouvernement central adore l’uniformité ; l’uniformité lui évite l’examen d’une infinité de détails dont il devrait s’occuper, s’il fallait faire la règle pour les hommes, au lieu de faire passer indistinctement tous les hommes sous la même règle. Ainsi, le gouvernement aime ce que les citoyens aiment, et il hait naturellement ce qu’ils haïssent. Cette communauté de sentiments qui, chez les nations démocratiques, unit continuellement dans une même pensée chaque individu et le souverain établit entre eux une secrète et permanente sympathie. On pardonne au gouvernement ses fautes en faveur de ses goûts ; la confiance publique ne l’abandonne qu’avec peine au milieu de ses excès ou de ses erreurs, et elle revient à lui dès qu’il la rappelle. Les peuples démocratiques haïssent souvent les dépositaires du pouvoir central ; mais ils aiment toujours ce pouvoir lui-même.

        Ainsi, je suis parvenu par deux chemins divers au même but. J’ai montré que l’égalité suggérait aux hommes la pensée d’un gouvernement unique, uniforme et fort. Je viens de faire voir qu’elle leur en donne le goût ; c’est donc vers un gouvernement de cette espèce que tendent les nations de nos jours. La pente naturelle de leur esprit et de leur cœur les y mène, et il leur suffit de ne point se retenir pour qu’elles y arrivent.

        Je pense que dans les siècles démocratiques qui vont s’ouvrir, l’indépendance individuelle et les libertés locales seront toujours un produit de l’art. La centralisation sera le gouvernement naturel.

        fr.wikisource.org/wiki/De_la_d%C3%A9mocratie_en_Am%C3%A9rique/%C3%89dition_1866/Vol_3/Partie_4/Chapitre_03

      1. Pierre 82

        Le réveil sera douloureux pour les Italiens naïfs qui ont pensé que ça changerait quelque chose. Une Draghi en jupons, rien de plus.
        Rappelons-nous Tsipras en Grèce.
        Quoiqu’on n’est jamais à l’abri d’une bonne surprise…

        1. Higgins

          63% d’abstention et Mussolinette était, à ce que j’en ai compris, pour le pass sanitaire, plutôt pro-OTAN et un peu russophobe. Bon, son lointain prédécesseur avant 37-38 n’était pas un parangon du moustachu hystérique de Berlin. Donc, peut-être une bonne surprise.

        2. Theo31

          Quand tu diriges un pays en cessation de paiement, tu n’est pas en position de négocier quoi que ce soit avec ton bailleur de fonds.

          Allende avait refusé de rembourser les dettes du Chili, Les créanciers ont fermé le robinet de pognon. Il a fini comme Bad Lieutenant.

        3. Yanka

          Et Vlad l’enquiquineur qui coupe l’approvisionnement en gaz de l’Italie en prétextant un problème sur les gazoducs en Autriche ! Les souris européennes qui se voulaient plus grosses que le chat russe…

  19. Unmeusien

    Billet plaisant,merci H16. Éclat de rire entre autres passages ” étendre son linge à la canne a pêche ” a propos d’entourloupe à la mode,je vous pose cet extrait d’une nouvelle de Scholl Aurélien ( dix-neuvième siècle Un cas de névrose, cynique et pertinent comme on peut aimer ) où Aurélien remarque cette mode ( a devoir s’affubler ??)
    ” Un homme doit être à la mode, qu’il soit malade ou docteur. Un docteur qui voudrait aller à l’encontre de la mode compromettrait inévitablement son salut dans l’autre monde et ses honoraires dans celui–ci “

    1. Unmeusien

      PS je recommande vivement ce site https://www.litteratureaudio.com/livre-audio-gratuit-mp3/aurelien-scholl-un-cas-de-nevrose-le-riflard-mysterieux.html
      L’interface a radicalement changé,il ne m’a fallu que quelques secondes de recherche pour copié-collé l’extrait de la version texte,qui existe pour toute œuvre littéraire qui y sont lues évidemment,donneurs/euses de voix ont pour certains,une lecture qui touche à la perfection,je tenais a le dire.

  20. Jusnaturaliste

    L’Occidental, c’est le mec heureux qu’on lui arrache un bras, parce qu’au début, on lui avait dit qu’on allait lui arracher les deux bras, mais que grâce à sa ténacité, il a réussi à obtenir d’en garder un…

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Presque : c’est un mec à qui on veut arracher un bras, on lui dit qu’on va arracher les deux, et qui dit merci quand on ne lui en arrache qu’un.

  21. Yanka

    “L’Antidote à la Tyrannie est la Liberté, pas la Démocratie ou le Gouvernement International”

    https:/ /strategika.fr/2022/09/28/lantidote-a-la-tyrannie-est-la-liberte-pas-la-democratie-ou-le-gouvernement-international/

    1. MCA

      Oui,

      Le cyanure d’hydrogène brûle dans l’air en donnant de l’eau, du dioxyde de carbone et du diazote.
      Nom UICPA : cyanure d’hydrogène
      Apparence : liquide ou gaz incolore, d’odeur ca…
      Seuil de l’odorat : bas: 2 ppm; haut: 10 ppm
      Synonymes : Acide cyanhydrique; Acide prussi…

      1. Hagdik

        Pour en avoir manipulé au début de ma carrière (labo), ainsi que le bromure de cyanogène, j’atteste que quand vous sentez l’odeur il est quasiment trop tard pour courir. C’est une véritable saloperie.
        Vous êtes clamsé avant qu’on ait ouvert le placard où est stocké l’antidote et sa seringue.

    2. Spartacus

      Bon, finalement, une chaudière au zyclon B n’est pas une bonne idée, à moins de vouloir porter un masque à gaz toute la journée (d’un autre côté, le dit masque tient chaud !)

      1. Pierre 82

        Effectivement, choisir Gérald Ford pour nommer un porte-avion US, c’est comme si la France appelait un soumarin “le François Hollande”
        Au moins ça ferait rire Poutine.

  22. Mildred

    Ayant décidé de me comporter en citoyenne conscientisée à nos problèmes de crise énergétique, j’avais décidé de ne pas allumer la lumière lorsque je me rendais aux toilettes, sauf que je n’avais pas prévu – qu’ayant l’habitude d’allumer en entrant et d’éteindre en sortant – voilà que j’avais allumé la lumière en sortant. Et comme il peut se passer plusieurs heures entre deux de mes visites aux toilettes, je vous laisse juge des économies d’électricité que m’ont valu mon esprit civique.

            1. Yanka

              J’aime la pilosité féminine, et celle des brosses à dents, même s’il y a toujours plus de poils sur ma brosse que de dents dans ma bouche.

              Y a pas de madame à domicile,car j’aime pas être emmerdé ni réveillé la nuit par des pets sur ma cuisse et je me débrouille fort bien seul. Pour une madame extérieure, non professionnelle, qui ait en dessous de 35 ans, ça devient… non pas impossible, mais difficile à mon âge. Alors, pour mon 60e anniversaire, je me suis offert une révision des contraintes ; je pousse jusqu’à considérer baisable une meuf jusqu’à 37 ans et demi.

              1. Pierre 82

                Eh bien, Yanka, vous avez vraiment une vie passionnante (je sais, je remets une pièce dans le juke-box, c’est volontaire. Passé un certain niveau, ça me fait marrer… )

                1. Yanka

                  Passionnante parfois ; amusante, intéressante, singulière, oui. On me le dit en tous cas. Moi, c’est ma vie, donc quelque chose d’assez connu. Le juke-box, c’est très bien, sauf si vous remettez une thune pour entendre une couillonnade éculée.

    1. Dr Slump

      Z’avez fait pareil pour le chauffage ?
      Pensez à ne pas vous vacciner alors, pour être sûre d’attraper le covid entre deux convalescences 😀

      1. Pierre 82

        Les femmes sont en général assises, même pour pisser. En général, quand on est dans cette position, les problèmes de visée sont moins grands…

        1. Yanka

          Il existe une technique féminine pour pisser debout tout droit, que nos grands-mères aux culottes fendues maîtrisaient. Les bottillons étaient un peu éclaboussés, mais on s’en fout.

  23. Gerldam

    Certains d’entre vous ont-ils écouté le discours de Poutine, avant la signature du rattachement des 4 entités (Donetsk, Lugansk, Zaporitja, Kherson) à la Fédération de Russie?
    Il a été d’une violence rare contre l’occident en général et des USA en particulier, propos fort proches de la vérité au demeurant.

  24. Yanka

    Douguine après le discours impressionnant de Poutine :

    “Les paroles de Poutine sont bien plus importantes que l’unité avec quatre nouveaux sujets politiques : il s’agit d’une déclaration de guerre fondamentale contre l’Occident moderne et le monde moderne en général. C’est le manifeste de la Tradition. Je ne peux pas imaginer la profondeur des conséquences de ceci. Tout comme dans l’Ancien Testament, David a lancé une fronde sur le géant Goliath, il en est de même aujourd’hui. C’était un discours eschatologique, religieux.”

    Nos clowns à cols roulés et jabots aux couleurs LGBTOQ-UKROPS ne vont encore rien comprendre et vont parler de délire.

      1. Ryan

        Son discours est inquiétant entre la nostalgie de l’URSS et la volonté de ne rien lâcher. Certes, entre les discours et les actes, il y a deux mondes mais… La fin des hostilités semble lointaine et l’escalade me parait encore plus possible.

        1. Nemrod

          Lyman est tombé.
          Les russes me semblent incapables pour l’instant d’arrêter l’offensive ukrainienne
          Il doit y avoir de sacrés problèmes logistiques et autres dans leur armée.
          Parti comme c’est même pas certain que les frontières de 2014 soient tenues.
          A moins qu’ils changent de braquet .
          En tout cas le pari de ” l’opération spéciale” limitée est perdue .
          Bien malin qui prédira la suite .
          Le seul truc que je risquerais et que nous entrons dans une phase très dangereuse.

          1. kekoresin

            Poutine et plus largement la Russie ne peut pas se permettre de perdre ce bras de fer et changera de stratégie si la situation militaire s’envenime trop (Kiev risque bien de se faire raser). L’UE a quant à elle déjà perdu car dans un monde qui se rétrécit énergétiquement, l’économie concrète prend largement le pas sur le numérique. L’Europe se retrouve prise dans les mâchoires de grandes puissances et découvre avec effroi sa dépendance de caniche au maître américain maltraitant. En tout cas il y a assez d’ingrédient dans le cocktail pour générer une explosion incontrôlée. On verra bien…

          2. Yanka

            Pepe Escobar à ce propos :

            “I’m trying to be Buddhist about it – but sorry: Kadyrov is right. The MoD f****d up real bad on Krasny Liman. When they reacted it was too late. This IS a public humiliation of the Russian forces – and it’s being spun like that all over US MSM. Of course this is just the PR front, but heads should roll. This is much worse than Izyum. Some commanders really should get their act together. C’mon Shoigu and Gerasimov, hit’em hard.”

            Version FRA de DeepL (sans retouches) :

            “J’essaie d’être bouddhiste à ce sujet – mais désolé : Kadyrov a raison. Le MoD s’est vraiment planté sur Krasny Liman. Quand ils ont réagi, il était trop tard. Il s’agit d’une humiliation publique des forces russes – et cela est présenté comme tel dans tous les médias américains. Bien sûr, il ne s’agit que de relations publiques, mais des têtes devraient tomber. C’est bien pire qu’Izyum. Certains commandants devraient vraiment se ressaisir. Allez Shoigu et Gerasimov, frappez-les fort.”

            MoD = Ministère de la Défense.

    1. Spartacus

      Ça fait longtemps que j’écoute plus ces trouduculs bêtes à bouffer du foin ( et c’est pas gentil pour les animaux qui mangent du foin)!

      1. MissKat

        Je ne sais pas qui ce type, mais on sent venir le nudge…
        Dites moi que c’est pas possible, hein, c’est complotiste n’est ce pas?!

        “Emmanuel #Macron sera-t-il le 1er Président des Etats-Unis d’#Europe?” Dans la
        @RevuePol
        , je co-signe avec mon ami juriste
        @GregBerkovicz
        cet article, qui propose d’unir la France, l’Allemagne et 4 autres pays dans un vrai super-État fédéral européen. Un “noyau dur”.

        https:/ /twitter.com/thomas_guenole/status/1575792698509795329

          1. sam player

            Euh… elle était où l’ONU quand l’ukraine bombardait sa propre population.
            À force d’être partisan au lieu d’être neutre, les fonctionnaires de l’ONU et les casques bleus vont se faire taper dessus par les 2 cotés, ça va faire comme pour les ONG

              1. Nemrod

                L’ONU fait ce que L’Occident cad les USA lui disent de faire.
                C’est un instrument de domination de l’Ouest c’est tout.
                Et puis si y a pas de mandat les US font quand même de toute façon.
                C’est bien un machin.
                De toute façon y a pas plus de nations unies que de beurre en branche.
                Chaque nation défend ses intérêts ou bien chaque clique au pouvoir défend ses intérêts en essayant de faire croire que ce sont de sa Nation ( alors qu’elle n’en a pas pour les dirigeants européens).
                Quelquefois il y a une juxtaposition.

            1. Higgins

              Tu aurais pu également prendre l’exemple de l’ex-Yougoslavie où l’ONU a brillé pour empêcher les massacres. Son site (https://www.un.org/securitycouncil/fr/content/repertoire/peacekeeping-missions) recense toutes les missions de maintien de la paix conduite sous son égide ainsi que les pays contributeurs et la composition des forces ainsi constituées. Le gros de ces forces est composé de troupes de pays n’appartenant pas au monde occidental. Par ce biais, elles viennent souvent acquérir des compétences qu’elles maîtrisent mal (cas du génie ou de la santé) mais ça a bien d’autres avantages. Ça peut permettre d’éloigner temporairement un officier général un peu trop entreprenant mais c’est surtout l’occasion pour les pays pauvres de percevoir des précieuses devises car le Machin paie très bien. Dans certains pays, il y a d’ailleurs une sorte de mercato pour savoir qui aura le tampon ONU parmi les dirigeants des forces armées. La solde prend tout de suite un aspect franchement plus sympathique pour l’heureux impétrant qui n’a généralement de cesse que de favoriser ses supporters. Tout ça pour vous donner une petite idée du niveau de corruption que cela peut générer sans parler des trafics en tout genre qui du coup sont couverts par les uns et les autres.

              1. sam player

                J’y pensais en l’écrivant, mais je me demandais si les républiques avaient déjà accédé à leur autonomie avant le conflit ou si le conflit était né de leurs volonté d’autonomie
                Sinon, oui, l’ONU a salement merdé et il a fallu l’intervention des américains pour sortir du conflit, les européens étant trop tièdes, pas de vagues

                1. Pierre 82

                  @sam
                  C’était plus qu’un conflit pour l’autonomie des régions. Beaucoup de sous-régions étaient multiculturelles. La plus homogène était la Slovénie, première à avoir autoproclamé son indépendance. Dans les autres régions, ce n’était pas pareil. En Croatie, une région appelée Krajina était très majoritairement serbe, et quand la Croatie a proclamé son indépendance, les Serbes de Krajina ont à leur tour déclaré leur indépendance par rapport à la république de Croatie (qui n’était même pas encore reconnue officiellement).
                  Du coup, sous l’impulsion de l’Allemagne (qui a planté un couteau dans le dos de Mitterand qui voulait qu’on commence à négocier, et surtout ne reconnaître aucun nouveau pays tant qu’un accord a minima ne soit conclu au sein de l’ex-Yougoslavie). A la place de ça, les pays européens, Allemagne en tête, on poussé les Croates, à faire une épuration ethnique en chassant tous les Serbes de la Krajina.
                  La Bosnie était encore plus multiculturelle, et là, les Serbes ont tenté de se défendre. Mal leur en a pris, car ils ont été dès lors considérés comme les méchants dans cette histoire. La plupart ont été chassés.
                  Ensuite est arrivé le Kosovo, où finalement, ils ont également été obligés de partir dans les conditions qu’on sait.
                  Donc en Europe, on a eu successivement 3 nettoyages ethniques au dépens des Serbes, et en plus, on a détruit leur pays. Au nom de la justice et du combat contre les nettoyages ethniques.
                  A l’époque, je me demandais pourquoi personne ne se rendait compte de l’injustice criante (oui, j’étais déjà très critique envers les médias). 30 ans après, la justice n’est toujours pas passée, et la croyance populaire est toujours bien ancrée que ce sont les Serbes qui sont fautifs.
                  La guerre en Ukraine en est d’ailleurs la suite logique, car les Russes, eus, ne l’ont pas vu de la même manière. Et ont définitivement pris acte que nous sommes désormais des camps ennemis et irréconciliables.

                  Remarque: avoir dit du bien de Mitterand n’en fait pas de moi un thuriféraire.

                  1. durru

                    La Mitte, c’était un con fini sur le plan international (je prends l’exemple de la Roumanie). Parenthèse close.
                    Les Allemands se sont surtout dépêchés à envoyer des armes de guerre en Croatie et ont fait un puissant lobby pour la reconnaissance.
                    Quant au Kosovo, je l’avais annoncé à mon entourage de suite, l’architecture de sécurité en Europe a volé en éclats à ce moment là (1999). On a la preuve grandeur nature. La demande polonaise de dédommagements n’est que la partie émergée de l’iceberg.

                    1. durru

                      @Pierre
                      Ah non, ils ont dû attendre que les Serbes tombent dans le panneau et envoient l’armée contre les terroristes Albanais…

  25. Mitch

    Un pote m’a envoyé ceci, lu sur la Pravda:

    bfmtv.com/tech/le-ministere-de-l-economie-a-reclame-l-acces-a-toutes-les-transactions-bancaires-des-francais_AN-202209300301.html

    Bercy voulait suivre en temps réel tous les mouvements bancaires de tous les français. si, si vous lisez bien ce n’est pas ‘1984’.

    Visiblement, et essentiellement des problèmes de taille de bases de données ils ont pour l’instant reculé, mais ils n’en resteront pas là. La demande a été faite en Septembre 2021. Elle est bien entendu passé sous silence. Ce qui a motivé cette demande n’est pas explicité mais bon, c’est pas la peine d’être un grand devin pour l’imaginer…

    Un seul mot me vient: ordure!

      1. Higgins

        Rien n’a changé depuis Bousquet : https:/ /amp-lefigaro-fr.cdn.ampproject.org/c/s/amp.lefigaro.fr/politique/emmanuel-macron-a-pau-des-crs-montent-dans-un-appartement-pour-faire-retirer-une-pancarte-20220930

        1. Husskarl

          Ils ont ouvert et donc accepté que les flics rentrent, ils auraient dû au contraire laisser les types défoncer la porte et évidemment filmer.

  26. Grosminet

    Vu passer à la pravda : 5% de réduction OBLIGATOIRE de consommation aux heures de pointes pour tous les pays membre UE. Vous les sentez venir, les tournantes ?

      1. Roanna

        Il ne faut pas parler en nombre de doses mais en nombre de mois.
        Après 6 mois vous êtes considéré comme non vax.
        Finalement c’était pas un fake.

  27. glot

    La ville de Nantes est actuellement sous le feu des projecteurs avec un taux d’insécurité et de délinquance en très forte augmentation.
    La maire socialo-bobo propulsée à la tête de la ville grace au parrainage de Jean Marc Eyrault est, à juste titre attaquée de toutes parts aujourd’hui, en réaction à sa politique bobo-laxiste.

    A titre d’exemple , il y a 5 ans il y avait assez peu d’actes de vandalisme alors qu’aujourd’hui c’est tous les jours et dans toutes les rues nantaises qu’on qu’on voit des abribus vandalisés.
    Qui paye les réparations qui incombent à l’entreprise Decaux ?

      1. Aristarkke

        Faut la comprendre, la potesse à Annihildalgo : sa police municipale étant là pour les sorties d’écoles et la distribution de PV en tous genres, elle ne peut pas, en plus, s’occuper des cambriolages, viols et autres agressions… Alors qu’elle avait été instaurée officiellement et électoralement pour tous les délits en supplétif de la nationale…

  28. Pheldge

    HS, en rapport avec un précédent billet :
    immobilier.lefigaro.fr/article/elle-reclame-4800-eur-d-impayes-mais-est-condamnee-a-payer-19-000-eur-a-un-locataire_b4e8aea6-409c-11ed-843e-66f50a97b946/
    je lis : que va-t-il advenir du locataire? «Il loge toujours dans le même appartement” Rien à ajouter !

      1. Oreliane

        Quand on lit l’article source, on se rend compte que le proprio a “un peu” abusé du locataire !
        Vous vous voyez dans un appart de moins de 5m² au regard de votre stature, comme vous le souligniez précédemment ?

        1. Pheldge

          en fait la pièce fait un peu plus de 9 m2 mais mansardée …
          Encore une fois, je m’étonne qu’après avoir gagné son procès, la locataire persiste à se maintenir dans ce qu’elle a dénoncé comme un taudis, mais qu’elle a quand même occupé plusieurs années. La réponse étant sans doutes qu’elle attend que la préfecture la reloge …
          Pour les personnes de faibles revenus, il existe notamment les APL et je ne comprends pas que cette personne, qui semble éligible à de nombreuses aides, n’ait pas cherché à mieux se loger pendant toutes ces années.

          1. Aristarkke

            La localisation, peut-être ou la volonté d’avoir un logement social “bien placé “.
            Déjà ne pas être riche, c’est dur mais si en plus il faut se restreindre…
            Quant à la dénomination “logement social”, c’est un statut qui recouvre de grandes disparités de qualité….

          2. Oreliane

            Savez-vous que pour tout prétendant au logement, il faut que le montant du salaire soit égal à trois fois le logement ?
            Soit pour un loyer à 500 € il faut avoir 1500 € de salaire. Vous conviendrez qu’un loyer de 500 €, c’est tout au plus un T1 suivant les zones.
            “je ne comprends pas que cette personne, qui semble éligible à de nombreuses aides, n’ait pas cherché à mieux se loger pendant toutes ces années.” Comme si les logements poussaient comme les fleurs dans les champs !
            Locataire d’un T3, j’ai cherché ailleurs après avoir été agressée, en fonction de mes revenus, j’avais accès à un studio, au plus un T2bis et loin, très loin de mon lieu de travail.
            Alors, j’ai ravalé ma fierté et mon courage, j’ai compris que je ne pouvais faire autrement que de vivre auprès de ces gens-là et me taire.

            1. sam player

              Ça doit être la 2ème fois que vous nous parlez de votre cadre de vie … qui ne donne pas envie.
              Ce que je ne comprends pas c’est pourquoi vous n’en changez pas : il semble que ce soit votre job qui vous attache à ce logement.
              Vous pourriez prendre le problème à l’envers en privilégiant un logement mieux situé puis le boulot qui va avec, des boulots à 1500€ il y en a à foison en province et le prix des logements est nettement moins élevé que dans les grandes villes et proches banlieues d’icelles.
              Je suis toujours étonné par ceux qui se pourrissent la vie tout seul.

              1. Pierre 82

                J’ai connu ce type de situation.
                Là où je travaillais, j’avais un bon salaire, mais l’ambiance au boulot devenait détestable et délétère. Le Luxembourg, où je vivais à l’époque, me semblait de plus en plus insupportable à vivre, avec leur sale mentalité. J’aurais pu tenir le coup en attendant tranquillement la retraite. Mais je n’avais que 43 ans, et ça me pourrissait la vie.
                Un jour je me suis tapé un burn-out, et en y réfléchissant, je me suis dit une chose simple: on est libre. La liberté, ce n’est pas de ne faire que ce qui nous plait quand on en a envie, mais c’est juste la possibilité de faire des choix. Et comme faire un choix, c’est toujours renoncer à quelque chose, j’ai posé les choses différemment en me posant la question : “Est-ce que tu veux rester ici, te bourrer d’antidépresseurs jusqu’à la fin de tes jours, devenir poivrot comme la moitié de tes collègues, et attendre que ton couple et ta famille explosent comme on ne voyait que ça autour de nous, ou tu préfères te casser en prenant des risques énormes sur le plan financier?”
                Un jour, on a tout revendu, j’ai embarqué femme et enfants et on s’est cassé. Je ne regrette rien. Rien du tout.

                1. baretous

                  j’ai un fils manager dans une boite d’info sur Toulouse. Il voit ce que tu racontes autour de lui, les mecs qui craquent, burn out avec problemes familiaux.Ma fille ing info aussi sur toulouse vient de donner sa dem pour la même raison..

              2. Oreliane

                Vous constatez que c’est mon travail qui fait que je reste où j’habite et vous me conseillez… de changer de job ! Vous êtes amusant ! 😉 (1)
                J’ai 56 ans et plus d’emploi à mon actif que d’années au compteur, en tenant compte des 14 ans d’ancienneté actuelle.
                Auparavant, je déménageais au gré de mes emplois, hors de question de passer 1h matin et soir en trajets.
                Le marché locatif s’est durci depuis.
                J’ai la chance de pouvoir rentrer déjeuner le midi, à pied !
                Et, par dessus tout, j’adore mon travail, divers et varié, qui correspond parfaitement à mes aspirations.
                J’aime “être au service de” tant dans la restauration que la téléphonie, la vente, le SAV et maintenant le secrétariat.
                Alors oui, je pourrais déménager ailleurs mais bac – 1, ce serait un peu compliqué tant la notion des dfiplômes est prégnante voire primordiale. Oui je pourrais déménager pour trouver un logement puis un emploi mais qui ne répondrait pas à mes envies.
                J’aime vraiment mon travail, j’aime accompagner, prendre soin des personnes avec lesquelles je travaille, de l’embauche à la retraite. J’aime être ce petit truc en plus, ce trois fois rien qui est une douceur dans ce “monde de brutes”.
                Je n’ai pas trouvé ailleurs la possibilité d’une attention personnelle, ces petits gestes qui me sont chers qui témoignent de mon intérêt aux salariés.
                Cela fait 14 ans que je prends “soin” de mes “petits”, comme je les appelle ; ils savent que je suis là, quoi qu’il arrive, quel que soit le problème qui se pose et je sais qu’ils savent. Ils peuvent compter sur moi.
                Alors, même si par moment, ma situation personnelle est un peu compliquée, j’ai l’immense chance de pouvoir en faire abstraction au travail.
                (1) : Ne voyez aucune méchanceté de ma part dans cette malice.

                1. sam player

                  Ok, je résume, n’y voyez pas malice de ma part :

                  Vous tirez vos revenus de la détresse des gens qui vous entourent et dont vous faites partie puisque vous avez fait le choix d’habiter parmi eux, ce qui vous occasionne quelques désagréments mais aussi quelques plaisirs : votre situation personnelle (logement) est consubstantielle de votre activité.
                  Votre travail vous renvoie une bonne image de vous même, alors tout va bien tant qu’il y a des gens paumés, ce qui est votre fonds de commerce

                  Ça fera 50€
                  Merci 😀

                  1. Oreliane

                    “Vous tirez vos revenus de la détresse des gens qui vous entourent / alors tout va bien tant qu’il y a des gens paumés, ce qui est votre fonds de commerce”

                    J’ai hésité entre éclater de rire et m’en tamponner le coquillard ! Finalement je vous réponds :

                    Bon déjà je suis salariée. Je ne suis même pas secrétaire de direction, je suis agent administratif principal, questions revenus, c’est mal barré. Ensuite, qualifier mes collègues psychologues, médecins, psychomotriciens, orthophonistes et autres de gens paumés me semble un peu réducteur. Quant à mon fonds de commerce, je ne suis contrairement à vous indépendant.

                    Vous voyez, vous vous êtes vautré dans de pures spéculations malhonnêtes et mensongères.

                    Vous me devez des excuses, lors !

                    1. Yanka

                      “Vous me devez des excuses, lors !”

                      Et le remboursement des 50€ indûment perçus pour conseils frauduleux. À votre place, j’irais déposer une main courante pour escroquerie. Vous voyez, ces libéraux à Breitling insubmersible et piscine olympique à bulles, toujours serviables pour plumer les petites gens ! 🙂

                    2. sam player

                      Oreliane 20h38

                      Salariée n’est qu’un statut et ça n’empêche pas que comme tout un chacun, indépendant ou pas, vous avez des clients, même si ce mot vous dérange.

                      En aucun cas je n’ai qualifié ni vous, ni vos collègues de paumés, tout au plus j’ai dit que vous étiez en détresse, déduction de vos propos sur votre lieu d’habitation

                      Ce sont vos clients qui sont paumés, déduction d’après l’assistance que vous leur apportez.

                      En fait c’est bien vous qui vous plaigniez de votre lieu d’habitation alors que c’est votre choix, lié à votre confort, lié à votre job.

                      Conclusion : Dieu se rit…

                  2. Oreliane

                    sam player 2 octobre 2022, 22 h 20 min
                    Oreliane 20h38

                    Salariée n’est qu’un statut et ça n’empêche pas que comme tout un chacun, indépendant ou pas, vous avez des clients, même si ce mot vous dérange.

                    Je travaille dans une association à but non lucratif.

                2. Pierre 82

                  Oréliane, manifestement, vous avez posé calmement le pour et le contre, et par conséquent, vous avez bien librement choisi de rester là où vous êtes.
                  J’aurais pu faire pareil également, mais je ne l’ai pas fait, car c’était mon choix, pesé librement de la même manière.
                  Là où je ne suis pas d’accord, ce sont ceux, dont vous ne faites pas partie, qui se pensent prisonniers de quelque chose, alors qu’ils oublient qu’ils auraient la possibilité de changer.

                  1. Oreliane

                    J’ai effectivement posé le pour et le contre. J’aurai pu m’éloigner mais cela aurait été difficile.
                    Ce que je n’évoque pas, c’est que je fais 39h par semaine parce que mon emploi du temps est annualisé. J’ai certes la quasi totalité des vacances mais je compense avec des semaines à 39h.

    1. Pheldge

      sam, je voulais surtout souligner que le locataire est toujours dans les lieux, donc un local insalubre et impropre à la location …

    2. Higgins

      Je relève simplement que : “le bien en question ne fait que 5 m². Or, la loi (article 4 du décret du 30 janvier 2022) interdit la location d’un bien dont la surface est inférieure à 9 m² et la hauteur sous plafond, à 2,2 mètres (idem si le volume habitable est inférieur à 20 m3).”

      1. Aristarkke

        Interdit à la location à usage d’habitation, Major. Pas à l’usage d’annexe d’habitation. Sinon, les locations de caves ou remises sont mortes…

        1. Higgins

          Merci pour la précision. Elle est importante. Je pense qu’on est bien dans ce cas précis (logement) . Voici le décret : https:/
          /www.legifrance.gouv.fr/loda/id/LEGITEXT000005632175/

  29. kekoresin

    Comme d’habitude les gestionnaires du siècle ne payeront pas un kopeck des conséquences de leurs incuries. Comme les gauchos qui invitent à ouvrir les vannes de l’immigration, lorsque ça commence à violer à ciel ouvert et à suriner de la varice au sortir de la poste, ces bonnes âmes essayent d’abord de diluer le purin dans les campagnes environnantes et finissent par s’enfuir en laissant le gros tas de merde sur place. Pour l’énergie et autres effets de bord des dingueries célestes, nos clowns en décharge plieront les gaules en laissant les niaiseux se démerder. Pour le pelage de joncs, on pourra toujours se rabattre sur les boomers responsables de l’élection du petit prince des emmerdeurs et sa suite d’escrocs.

    1. Pierre 82

      J’ai visité Doel 4 qui était en construction en 1984, dans l’enceinte primaire, la cuve et l’échangeur du circuit primaire étaient installés et ils commençaient les essais. J’avais un cours sur les centrales nucléaires, et on était entre Three Miles Island et Tchernobyl, pour re-situer dans le temps.

  30. Francis Lacan

    Soyons clairs: il n’y a plus de démocratie en occident sinon l’étiquette trompeuse qui mascarade un totalitarisme globaliste, vert et décadent. Nous n’avons plus que le choix entre la peste et le choléra: soit la vision Russe, asiatique et arabe d’un monde qui maintient les valeurs historiques de la cohésion nationale au prix de la menace d’une main de fer, soit celle manipulatrice et cynique de l’impérialisme de Davos qu’ont adopté les chefs d’états des deux bords de l’Atlantique (sauf Trump, bien sur, qui restera j’espère comme le héros qui aura au moins tenté d’infléchir l’effondrement tragique de l’Occident). A choisir, si j’étais plus jeune et russophone, je demanderais à émigrer en Russie (au passage, j’aurai mois peur de grelotter en hiver que dans le Pas-de-Calais). Je pense que le 30 septembre 2022, date du discours du grand palais du Kremlin qui a fait vomir CNN et la BBC, restera la date du schisme entre l’occident er le reste du monde qui va régir l’histoire de monde pour les décades à venir.

    1. Yanka

      “j’aurai mois peur de grelotter en hiver que dans le Pas-de-Calais”

      J’ai vécu au Québec : on n’y a moins froid par -20° que par 5° et pluie en Belgique. Le froid y est sec et le soleil omniprésent. Ce qui tue, c’est l’humidité. En plus, dans les pays froids comme le Canada ou la Russie, les maisons sont très bien chauffées et l’énergie n’est pas un poste budgétaire important.

  31. Spartacus

    Pour être une redite : interview super intéressante sur TV liberté de loic préjean…. ça vaut la peine … et dire qu’il existe des vrais experts et qu’on écoute des triple cons comme bayout ou jadot…

    1. Yanka

      Vous voulez dire Loïk Le Floch-Prigent dans Le Samedi politique ?

      https:/ /tvl.fr/le-samedi-politique-avec-loik-le-floch-prigent-nord-stream-nucleaire-le-sabotage-energetique

          1. Pierre 82

            On n’est certes jamais à l’abri d’une surprise, mais l’état des finances de l’état italien ne lui laisserait qu’une chance infime de changer quoi que ce soit.
            A moins que l’effondrement (type fin octobre 1929, mais puissance 10) n’ait lieu cette semaine et que Mme Meloni ne se révèle dans cette situation. Ce qui n’est pas impossible non plus, tant les nuages s’amoncellent…

            1. Higgins

              Elle pourrait (devrait ? ) faire un référendum où il serait demandé si les italiens souhaitent rester dans l’actuelle CEE. On pourrait penser que ça clarifierait la situation mais je n’y crois pas. La réponse pourrait être uniquement économique avec une crise financière qui se traduirait par la disparition de l’euro.

      1. Pierre 82

        J’ai toujours pensé que c’était un clone de Tsipras, avec un emballage “extrême-droite”.
        Je pensais qu’elle ferait semblant pendant quelques semaines (ou à la limite, qu’elle finirait par comprendre qui c’est qui commande). Mais là, je dis : Respect. Elle comprend super-vite.

    1. Roanna

      Le malin va être dans la mouise dès que le barbu sera revenu par chez nous puisque le Maroc n’en veut pas.
      Il y a des gens qui ont dit clairement sur les ondes qu’ils n’étaient pas du genre suicidaire, du type de vouloir sauter du 15ème étage, Eric V. par exemple ou le capitaine Juvet Brunet et d’autres, j’en déduis que le principe est employable voir employé dans notre pays.
      Il pourrait donc bientôt y avoir un barbu qui s’est défenestré.

      1. sam player

        Pas moi.
        C’est un peu malhonnête d’utiliser le mot marché et en plus de l’accoler avec libéralisé, alors que ce truc n’a rien d’un marché puisqu’il est truffé de réglementations depuis la production jusqu’à la distribution : c’est un marché avec des clefs de bras.
        Il a l’air de s’émouvoir du coût marginal alors que c’est comme ça que fonctionne tous les marchés
        C’est sûr qu’en final on ne peut que conclure que le monopole c’était bien mieux avant
        Si un jour l’état s’occupe d’intervenir sur le marché de la production et distribution de pâtes, on peut s’attendre aux mêmes pénuries : un marché fonctionne librement si personne ne s’en occupe, les producteurs et distributeurs arrivant eux-mêmes à s’autoréguler pour faire un maximum de bénéfices

Laisser une réponse

(obligatoire)
(facultatif)