ChatGPT, le wokisme à portée des caniches numériques

Décidément, depuis le 30 novembre dernier, date à laquelle le produit a été proposé pour tous, la “révolution” ChatGPT chamboule le paysage informatique en donnant une petite idée de l’état des lieux en matière d’intelligence artificielle, et le paysage sociétal en remettant en cause certaines habitudes pourtant bien ancrées…

ChatGPT, évoqué récemment dans ces colonnes, c’est ce moteur conversationnel basé sur un gros modèle de langage (“Large Language Model”) dont l’entraînement a été réalisé avec des millions de documents en ligne, et qui est capable de générer du texte de manière fluide et naturelle à même de simuler une conversation humaine convaincante.

Dès sa sortie, l’outil d’intelligence artificielle avait défrayé la chronique et voyait son nombre d’utilisateurs augmenter rapidement, à tel point qu’il est à présent utilisé par plus de cent millions d’internautes (oui, vous avez bien lu, 100 millions). De ce point de vue, c’est l’application informatique qui a attiré le plus d’attention humaine dans le temps le plus court : outre la curiosité qui attire, c’est la capacité de la machine à singer un dialogue, à y apporter des réponses sinon exactes au moins superficiellement cohérentes qui étonne le plus.

Devant ce succès, OpenAI, la jeune société qui propose gratuitement ChatGPT, vient de lancer une version payante de son produit. Pour 20 dollars par mois, les Américains d’abord – le reste du monde progressivement – pourront interagir avec le robot conversationnel et obtenir de l’aide sur les sujets qu’il est capable de comprendre. Ainsi, en matière de code, le moteur a montré d’excellentes capacités à assister le programmeur informatique dans son développement, une bonne versatilité dans les langages maîtrisés voire une aide précieuse pour le débogage.

chatGPT vs Stackoverflow

Sans grande surprise, Microsoft, qui a déjà des parts dans OpenAI, a soigneusement remis quelques billets au bot pot : un petit chèque de 10 milliards qui viendront mettre du beurre financier dans les épinards numériques d’OpenAI.

Il faut dire que les idées d’utilisations pratiques d’un tel outil ne manquent pas, depuis l’intégration évidente avec Bing, le moteur de recherche de la firme de Redmond, jusqu’à utiliser par exemple un modèle proche associé à des logiciels de téléconférence comme Teams afin de produire, à la volée, un compte-rendu de réunion, la liste des principales décisions prises ou des actions décidées lors de la réunion tenue en ligne. Apparemment, le secrétariat est amené à évoluer, très, très vite dans les prochains mois, au moins pour ceux qui sont prêts à avoir leurs conversations (ici, celles passées sur Teams) analysées par des fermes de serveurs étrangères…

Devant le succès de ChatGPT et l’intérêt de Microsoft, Google est presque passé en mode “panique” : l’entreprise a bien conscience de l’importance du robot conversationnel et de son impact sur la recherche internet, cœur de métier de Google. Elle a d’ailleurs largement progressé dans sa propre version, Lamda, qu’elle destine plus ou moins à la même chose que ChatGPT en offrant la possibilité aux utilisateurs de Google d’interagir avec. Chaque semaine qui passe est donc cruciale pour Google et toutes les firmes lancées dans l’intelligence artificielle, afin de ne pas voir le marché se refermer trop vite.

Et pendant que les cadres de Google s’agitent pour rattraper ChatGPT, on observe un peu la même fébrilité dans certains établissements scolaires : comme prévu, l’apprentissage tel qu’il est encore pratiqué actuellement va devoir s’adapter assez rudement à ce changement rapide de paradigme ; les professseurs vont devoir modifier leur façon de tester les connaissances de leurs élèves : le risque est maintenant grand de récupérer une production du moteur d’OpenAI à la place d’un devoir personnel. Et s’il est pour le moment encore possible de différencier les productions du robot des productions généralement moins propres (et aussi truffées de fautes d’orthographe) des élèves, les prochaines générations de l’IA textuelle permettront de s’adapter à ces contraintes scolaires de façon beaucoup plus efficace.

Logiquement, ce sont les écoles et universités qui se basent le plus sur les pénibles productions écrites de leurs élèves qui sont le plus à la peine devant ce phénomène : la panique s’est ainsi emparée des enseignants de SciencePo lorsqu’ils ont vu arriver les premiers devoirs rédigés par l’IA : il est en effet difficile de distinguer la soupe plate de l’IA de celle des élèves façonnés par les cours de la célèbre école, au point que la direction a enjoint les professeurs à interdire purement et explicitement l’utilisation ChatGPT.

En cela, l’école est logique : depuis de nombreuses années, elle avait déjà banni toute forme d’intelligence qui aurait constitué un handicap pour par exemple entrer à l’ENA. L’artificielle ne faisait donc pas le poids et son interdiction était inévitable.

sciences pipo

Cependant, avec ce succès et l’augmentation exponentielle de l’usage du moteur par des internautes du monde entier, un nouveau souci est apparu très vite : ChatGPT, qui avait été entraîné sur un ensemble déjà largement sélectionné avec soin (et biais afférent), est maintenant de plus en plus châtrée dans ses réponses à mesure que s’amoncellent les requêtes des internautes. OpenAI, consciente qu’un dérapage pourrait coûter cher en image de marque, n’a de cesse d’orienter les réponses pour éviter toute “mauvaise publicité”, c’est-à-dire risquer le politiquement incorrect, tâche ô combien délicate à définir pour une machine, aussi complexe soit-elle.

Malheureusement, ce “politiquement correct” commence furieusement à ressembler à une forme très particulière de censure, de la même nature que celle qu’on retrouve déjà sur certains réseaux sociaux. À tel point que plusieurs internautes ont commencé à réaliser une mesure objective des biais introduits dans la base documentaire et dans les réponses de ChatGPT pour aboutir à la conclusion que le moteur traite de moins en moins similairement les différents démographies auxquelles il est confronté.

On comprend qu’une dérive, déjà visible, ne présage rien de bon sur le moyen ou long terme de ces outils.

Il n’y a pas le moindre doute que l’avenir verra se développer des IA de plus en plus puissantes, de plus en plus adaptées et versatiles à toutes les idées que les individus peuvent faire germer dès qu’une nouvelle technologie apparaît. Mais il apparaît déjà, dans le développement de ces outils, des écueils qu’il semble complexe d’éviter.

Or, si l’on ne veut pas, dans un avenir trop proche, se retrouver avec des IA transformées en “commissaires politiques” et juges de la bienséance, il va devenir impératif de s’assurer que la plus âpre des concurrences apparaisse rapidement entre tous les moteurs possibles, qu’elle s’exprime sans frein et qu’elle permette de faire émerger des modèles autorisant de traiter tous les sujets, même les plus sulfureux.

Espérons ainsi que des projets comme OpenAssistant.io (on pourra en avoir une description ici) bénéficient de l’exposition la plus large possible pour que les briques initiales, les sources et les bases de données d’entraînement soient les plus larges et les moins censurées possibles.

Car sans cela, l’intelligence artificielle ne sera que le reflet des pires névroses de notre société et, au lieu d’aider à les guérir, les nourrira de la pire des façons possibles, avec une puissance rhétorique, de persuasion et d’articulation que, dans un avenir pas si lointain, personne ne pourra plus combattre.

En entraînant les IA à être les plus lisses, les plus consensuelles et les plus inclusivement et politiquement correctes, prenons garde de ne pas former et entraîner le plus impitoyable des Big Brother.

J'accepte les BTC, ETH et BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8
 

Commentaires470

  1. Higgins

    Pour ceux qui douteraient encore que le bon peuple n’est qu’une variable d’ajustement dans le financement des délires des dir3de ce pays, voici la dernière idée de la cour des con-tes :
    https://www.europe1.fr/economie/pouvoir-dachat-la-cour-des-comptes-preconise-de-relever-le-taux-de-tva-sur-certains-produits-4166213
    Dans un pays qui est incapable d’équilibrer son budget depuis 40 ans, la sémantique utilisée indique bien que la technocratie qui dirige ce pays se contrefout de la population et de la manière dont elle vit ou survit pour certains, seul compte le coût budgétaire mais le Léviathan ne se sent plus.

  2. Hagdik

    ” Mesdames, Messieurs, l’effort prioritaire en faveur du statut précaire des exclus interpelle le citoyen que je suis et nous oblige tous à aller de l’avant dans la voie d’une valorisation sans concession de nos caractères spécifiques.

    Je reste fondamentalement persuadé que l’acuité des problèmes de la vie quotidienne a pour conséquence obligatoire l’urgente nécessité de solutions rapides correspondant aux grands axes sociaux prioritaires.

    Et ce n’est certainement pas vous, mes chers compatriotes, qui me contredirez si je vous dis que la volonté farouche de sortir notre pays de la crise oblige à la prise en compte encore plus effective d’une restructuration dans laquelle chacun pourra enfin retrouver sa dignité.

    Par ailleurs, c’est en toute connaissance de cause que je peux affirmer aujourd’hui que l’effort prioritaire en faveur du statut précaire des exclus oblige à la prise en compte encore plus effective d’un projet porteur de véritables espoirs, notamment pour les plus démunis.

    Je tiens à vous dire ici ma détermination sans faille pour clamer haut et fort que l’acuité des problèmes de la vie quotidienne doit prendre en compte les préoccupations de la population de base dans l’élaboration d’un avenir s’orientant vers plus de progrès et plus de justice.”
    Aucun doute µcron est un robot IA.

  3. MCA

    Le Chat aérophage m’a indiqué qu’il ne repérait pas les IP qui se connectaient mais quand on se connecte sous VPN voilà ce qu’il sort.

    Il aurait été formé à l’école du mensonge par Véran que ça ne m’étonnerait pas :

    Oops!
    We were unable to determine your country of origin to enforce geographical restrictions. Please use a different network, or contact us through our help center at help.openai.com if the issue persists. (error=unknown_country)

  4. MCA

    Il faut utiliser les outils de son époque, alors allons-y

    MCA

    Tu comprends quoi à ce charabia?

    ” Mesdames, Messieurs, l’effort prioritaire en faveur du statut précaire des exclus interpelle le citoyen que je suis et nous oblige tous à aller de l’avant dans la voie d’une valorisation sans concession de nos caractères spécifiques. Je reste fondamentalement persuadé que l’acuité des problèmes de la vie quotidienne a pour conséquence obligatoire l’urgente nécessité de solutions rapides correspondant aux grands axes sociaux prioritaires. Et ce n’est certainement pas vous, mes chers compatriotes, qui me contredirez si je vous dis que la volonté farouche de sortir notre pays de la crise oblige à la prise en compte encore plus effective d’une restructuration dans laquelle chacun pourra enfin retrouver sa dignité. Par ailleurs, c’est en toute connaissance de cause que je peux affirmer aujourd’hui que l’effort prioritaire en faveur du statut précaire des exclus oblige à la prise en compte encore plus effective d’un projet porteur de véritables espoirs, notamment pour les plus démunis. Je tiens à vous dire ici ma détermination sans faille pour clamer haut et fort que l’acuité des problèmes de la vie quotidienne doit prendre en compte les préoccupations de la population de base dans l’élaboration d’un avenir s’orientant vers plus de progrès et plus de justice.” Aucun doute µcron est un robot IA.

    Oui, cette phrase semble être un discours politique ou social très général et abstrait, rempli de termes tels que “effort prioritaire”, “statut précaire des exclus”, “valorisation”, “problèmes de la vie quotidienne”, “solutions rapides”, “grands axes sociaux prioritaires”, “sortir notre pays de la crise”, “restructuration”, “dignité”, “projet porteur d’espoirs”, “plus démunis”, “acuité des problèmes”, “population de base”, “avenir orienté vers plus de progrès et de justice”. Il manque des informations plus spécifiques pour comprendre clairement de quoi il s’agit.

    MCA
    et si je te disais que c’est Macon qui l’a prononcé tu me dirais quoi?

    Je ne peux pas dire quoi que ce soit sur ce discours en particulier sans plus de contexte. Le nom “Macon” ne m’indique pas qui c’est ni dans quel contexte ce discours a été prononcé. Il pourrait s’agir d’une personne politique, d’un leader communautaire, d’un militant social ou d’une personne publique. Il est important d’avoir plus d’informations sur la situation dans laquelle ce discours a été prononcé pour pouvoir en comprendre le sens et le message.

    ——————————————————————————

    Courageux le matou mais pas téméraire….

  5. Primula

    Petit HS mais j’ai besoin de votre expérience. J’ai reçu le courrier du recensement, comme je n’ai pas répondu (ils savent pertinemment combien nous sommes dans le logement,j’ai du mal à croire qu’ils ne croisent pas les infos avec Beurkcy), un SS déguisé en agent recenseur s’est pointé cet après-midi chez moi. Pour ne pas qu’il revienne,j’ai refusé son questionnaire papier et je me suis donc connectée à leur site… En quoi me demander combien de voiture j’ai et la société qui m’emploie sert à établir correctement le budget de la commune, je me le demande. Avez-vous déjà refusé de répondre au recensement ? Peut-être devrais-je demander les bonnes réponses à chatGPT…

    1. sam player

      « Avez-vous déjà refusé de répondre au recensement ? »

      Oui et vous risquez une grosse amende de… 38€ mais en fait l’agent recenseur ne va pas perdre son temps, à la 3ème fois il abandonne vu qu’il est payé à la feuille

      Cette obligation et l’amende ne concerne que le feuillet principal sur le logement et le nombre de personnes.
      Les autres feuillets sont considérés comme de la vie privée et il n’y a pas d amende de prévue même en cas de fausse déclaration ou omission, mais vaut mieux omettre que d’écrire n’importe quoi, ou alors vous écrivez chômeur, diplôme mini etc…
      Les questionneurs sont anonymisés à une certaine étape très mal définie dans le processus vu que les documents ne sont détruits qu’un an après la saisie … peut être…

    2. Aristarkke

      En quoi me demander combien de voiture j’ai et la société qui m’emploie sert à établir correctement le budget de la commune
      Et l’usure du bitume que vous occasionnée à utiliser toutes vos voitures, hein? Qu’en faites vous?
      Et le besoin en ralentisseurs que vous entraînez à vous obstinée à ne pas marcher ou vélocipéder? Là encore, qu’en faites vous? Et de devoir peindre des panneaux (30max) tous les cinquante mètres de bitume routier ou à chaque intersection [délire du maire dans ma commune semi-rurale de résidence où un panneau à chaque entrée d’icelle signale que c’est 30max dans le “centre” avec un centre qui représente au moins 80% du total] corrélé à votre nombre d’engins à moteur non vertueux pour le bel environnement glacé que vous concoctent vos édiles chéris .
      Vous êtes décidément d’une inconséquence à peine croyable d’être si peu coopérative !!!

        1. Pheldge

          le correcteur suggère, mais tu peux refuser, voire revenir en arrière, pour réécrire et forcer le mot que tu désires employer. Quand je suis sur la tablette, je me retrouve souvent avec un mot redoublé, et c’est pénible à corriger, mais je le fais … d’aucuns, moins scrupuleux, et certainement plus flemmards, préfèrent se lamenter a posteriori.
          On peut aussi désactiver le correcteur … 😉

          1. Aristarkke

            Chez Androïd, le correcteur ne se contente pas de suggérer comme celui de MS mais il impose sa solution alors même que je tape intégralement mes textes sans raccourcir la frappe en l’utilisant.
            J’avoue toutefois que je devrais plus souvent me relire. 😥

      1. Higgins

        Les ou le fabricant de panneaux 30 a du graissé quelques pattes. Ils flaurissent partout et ne sont absolument pas respecter car d’une inutilité totale.

  6. Minou

    La dernière fois que j’ai été obligé de le faire j’ai souvenir qu’il était précisé que “les informations collectées ne seraient pas utiliser à des fins de répression fiscale”

    Sinon pour les voitures si elle sont immatriculées à votre nom inutile de le cacher l’état le sait. Par contre quand ce sont des questions indiscrète du genre “combien votre logement possède de salle de bain” faut faire en sorte que ça cadre avec ce que vous déclarez.

    Bien évidemment en temps que bon citoyen je ne vous invite pas à vous tromper de façon volontaire, même si il existe un droit à l’erreur.

    1. Aristarkke

      Très important, le nombre de SdB ou de CdT ou de lieux d’aisances inside : ce sont des éléments de confort “luxueux” taxables pour le score du logement dans la grille d’établissement administratif unifié de la TA et de la TF…
      Nota: cette grille administrative a un siècle d’existence pour ce qui est du luxe estimé…

      1. Primula

        Merci à vous tous, je me disais bien qu’ici je trouverai les bonnes réponses et tuyaux.
        Je ne peux m’enlever l’impression de donner encore et toujours les mêmes informations à des administrations différentes. Les voitures sont effectivement déclarées; la paternité (pardon parenté 1 et 2) des enfants est enregistrée sur les actes de naissance; mon employeur sur mes fiches de paie; la résidence principale enregistré dans les actes du notaire (bon,il peut y avoir des travaux d’aménagement, je le concède…)… Tout est déjà dans leurs fichiers

        Je pense que ça vaut la peine de payer 38€ pour ne pas faire leur travail

        @Aristarkke, je n’avais pas pensé effectivement aux effets délétères de mes voitures sur la voie publique, je pensais faire un geste gaïacompatible en cassant ce bitume.
        @Minou,oui effectivement ils disent que ça ne peut pas être utilisé à des fins de contrôle fiscal

        1. Aristarkke

          Casser le bitume? En voilà, une drôle d’idée ? Et comment que feront alors nozelites pour faire rouler convenablement leurs SUV électriques pour leurs menus besoins et weekends ? Espéreriez-vous qu’elles aillent à bicyclette comme les gueux qu’elles enjoignent de faire mais pas de les copier?

          1. BXL

            Casser le bitume, ça peut arriver sans avoir aucunement intention de nuire au “bien public”. Il suffit de faire bondir son véhicule sur un dos d’âne, un gendarme couché(!) ou quelque autre obstacle (la nomenclature est riche) installé pour notre bien sur les routes, et ne répondant malencontreusement pas aux nombreuses normes CERFA ou autre. Bien évidemment, les dommages causés aux véhicules ne sont subis que par nous, mauvais conducteurs… Mais ceux dégradant la chaussée suite au rebond dudit véhicule sont une grave atteinte au bon asphaltage routier et à la sérénité de la sécurité routière, la bien-nommée…

                1. Oreliane

                  Bon, ce n’est pas faute d’avoir demandé à MCA de vous confirmer mon adresse mail, depuis 12h17.
                  Si rien n’est urgent, nous attendrons demain…

  7. Murps

    Tenez, une production récente du mammouth trouvée sur un site spécialisé :

    “ce webinaire de l’académie de Créteil a pour finalité de dégager la logique curriculaire des programmes, leur architecture conceptuelle, les axes de problématisation qui en découlent, le tout pour envisager une progression dans l’acquisition des notions et des compétences essentielles, à l’échelle de l’année scolaire, du cycle 3 au cycle 4, et du collège au lycée”

    Ecrit par un humain.
    Enfin je crois.

    A quand un test de Turing inversé pour détecter un humain dans les productions de l’Ed Nat ?

    1. sam player

      Dès que je lis problématique, c’est qu’on est entrain de parler d’un problème pour lequel on n’a pas besoin de solution, juste du pognon
      Alors problématisation, je l’avais encore jamais entendu celui là, ça doit être la création de problèmes

  8. Elie

    Strictement rien à voir (quoique…) mais, parlons bien, parlons bouffe.
    L’étiquetage merde en poudre pour sans-dents, pardon, insectes en poudre pour citoyen éco-conscient, n’est paraît-il pas obligatoire.
    Que faisons-nous ?
    Des idées :
    1) demander aux boulangers s’ils en utilisent. Si incapables / refusent de répondre, je leur demande à quoi bon me fournir chez eux si je peux avoir la même “qualité” en grande distribution. Si les boulangers peuvent fournir des garanties au client, ça fera la différence, utile pour leur business par les temps qui courent.
    2) écrire (collectivement) aux marques pour avoir des infos sur le contenu de ce qu’ils nous vendent. Si refus de répondre, boycott systématique.
    3) la consommation de ces bestioles est interdite dans certaines religions ; pas sûr que les intéressés soient au courant ; ils faudraient qu’ils le soient.
    D’autres idées ?

      1. Citoyen

        Et qui dit que la “merde en poudre pour sans-dents” ne sera pas incorporée d’office, à leur insu, dans les farines que les sans-dents vont acheter, sans que ce soit mentionné ?
        Puisqu’il n’y a pas d’obligation …

        1. Elie

          Evidemment que ce serait à leur insu ! Le but est de faire pression sur eux pour qu’ils fassent pression à leur tour sur les producteurs. Bref, qu’on se serre les coudes, en fait. Ils ont tout à gagner à proposer des produits de qualité, alors que l’industriel ira toujours vers le moins cher. Je pense qu’on peut se diriger vers ça, comme avec les ogm et les huiles de palme. Si on obtient un étiquetage clair, ensuite chaque fera en fonction de ses (dé)goûts.

  9. Higgins

    Encore 46% à convaincre : https:/
    /metahodos.fr/2023/02/10/regain-dinteret-malgre-une-mefiance-persistante-comment-les-francais-percoivent-les-medias/

  10. Murps

    Depuis un moment je jette pas mal de farine, même lorsqu’elle est bien emballée dans un pot étanche : y a des vers dedans…
    Notez que les vers ne viennent pas de chez moi, j’emballe systématiquement les paquets neufs, c’est donc que les invertébrés étaient déjà présent dans le produit neuf.

    Je sais pas si l’absence de vilains pesticides permettra de m’éviter un cancer du bras gauche mais en tout cas non seulement ça accentue le gaspillage mais en plus on risque de crever de faim.

    1. MCA

      @Murps 12 février 2023, 13 h 15 min

      La solution à votre problème est la suivante :

      Vous passez votre farine deux jours au congélateur. Ceci a pour but de faire éclater des œufs microscopiques des vers qui infestent votre farine.

      Ensuite vous sortez votre farine du congélo et il n’y aura plus de problème car les bestioles et œufs de bestioles seront neutralisés.

      J’applique cette méthode (que je n’ai pas inventée) aux haricots style mogettes dont je garde une partie de la récolte pour semer l’année suivante contre les prédateurs style charançons qui sans cette méthode se feraient un plaisir de manger toutes les semences.

      1. Higgins

        Les producteurs de mojette appliquent depuis longtemps en faisant congeler leur production. Sinon, contre les charançons, le remède est de mettre des feuilles de laurier dans les graines.

        1. Vieux rat

          L’Europe nous encourage à manger de la bonne protéine d’insectes afin de réserver la viande aux plus riches.

          Jeter votre farine, c’est du gâchis, que dis-je, un refus réactionnaire de l’alimentation éco-inclusive du XXIe siècle !

    2. Citoyen

      ” y a des vers dedans…”
      Je ne sais pas si c’est une déformation, mais en lisant vite, j’ai cru voir :
      ” y a des verts dedans…”
      Et donc quand je lisais : “c’est donc que les invertébrés étaient déjà présent dans le produit neuf.”… ça me paraissait tout à fait cohérent …

  11. Le Téméraire

    En passant ton sac de farine 48h au congélateur tu évites ces désagréments…
    Perso depuis plusieurs années je récupère la farine en direct au moulin, ca limite ces problèmes.

  12. Elie

    Je vais voir si dans mon coin il y a moyen de récupérer de la farine directement au moulin. Bonne idée, je n’y avais pas pensé.
    Sinon, en attendant, je vais me fournir en pâtes dans les magasins casher, ils ont l’air épargnés pour le moment.

        1. Iskanderkul

          Jolies Norvégiennes… sur easyjet, j’ai vu un équipage féminin, mais avec le commandant d’apparence encore plus jeune que celle-ci… elles sont calmes les nénettes; c’est un 737.

              1. Vieux rat

                J’ai plus confiance pour piloter un avion que pour prêter ma voiture !
                L’explication est simple : les femmes respectent bien les procédures (moins têtes brûlées que les mecs), mais ont du mal à se repérer dans l’espace.

                Il est donc souvent plus facile finalement de piloter un avion (ou un train) que manœuvrer une auto… 😉

  13. sam player

    HS
    En cherchant un code de contrôle technique, je suis tombé par hasard sur les statistiques des contrevisites par département.
    Ça tourne généralement aux alentours de 17-20%… sauf pour le 95 et surtout le 9-3 qui sont vers 10%… 😀 comme quoi hein

    1. Vieux rat

      Tiens, j’ai passé le dernier CT dans un département mentionné. Je suis arrivé un peu en retard, vu la circulation…

      – Bon, ça ne vous dérange pas si je ne mets pas la voiture sur le pont ?
      – Non, non, la voiture est régulièrement vérifiée au garage (Ratatouillauto), c’est juste pour avoir le papier pour deux ans…
      – Patientez juste 27 minutes, c’est le temps minimal pour éditer le papier, sinon l’ordinateur annule le contrôle.
      – Ah ? Très bien, j’attends dans le coin.

      – Voilà le rapport monsieur le rat !
      – Merci, à dans deux ans ! 😉

      Et le tout à moitié prix avec un bon “Groupon”… 🙂

  14. Iskanderkul

    J’aurais aimé avoir un contrôleur aussi accort… sachant que j’avais de gros risques (le précédent CT était passé de justesse), j’ai délégué ma caisse à gas-oil à un garage de confiance (j’en ai trouvé un, c’est juste incroyable). Ils ont du s’arranger de façon identique, j’ai très peu attendu et ai le papier pour 2 ans. Tellement content que j’ai filé 50 balles dans le petit cochon sur l’accoudoir du bureau.

Laisser une réponse

(obligatoire)
(facultatif)