La droite la plus paillette du monde

Consternant. Affligeant. Lamentable. Déplorable. Désolant. Navrant. Regrettable. Avec la droite française, on explore profondément le dictionnaire des synonymes. Et c’est tous les jours, avec un rythme soutenu.

Dans mon agenda, je m’étais promis d’aborder le concept intéressant de Sociale Bourgeoisie, terme proposée par l’éminent Vincent Bénard du blog Objectif Liberté, et joyeusement repris par l’illustre Hérétique, pour désigner le cloaque social démocrate dans lequel évoluent actuellement les principaux partis de pouvoir en Europe en général et en France en particulier.

Mais l’actualité, chafouine, m’oblige à repousser ce passionnant sujet qui nécessite un peu plus qu’un petit billet produit en quelques minutes, et je le traiterai donc une autre fois pour pouvoir évoquer, en quelques mots, l’effarant constat auquel la droite française et l’UMP tout particulièrement accule le libéral moyen un tant soit peu doté de bon sens.

Pour reprendre un des adjectifs d’introduction, je dirai « consternant » :  la droite française est consternante.

Mais attention : pas dans le sens où, par exemple, elle appliquerait un programme particulièrement inadapté. Pas dans le sens où ses actions, coordonnées comme un épileptique cocaïnomane, partiraient dans tous les sens et provoquerait un déluge de catastrophes sociales, économiques ou politiques.

Non.

Consternant dans le sens le plus basique : la droite française est devenue un machin mou qui fait absolument tout pour éviter, de près ou de loin, d’être un parti politique et absolument tout pour concrétiser le rêve humide de certains de se transformer en produit marketing hype et fashion, bien plus ancré dans le show-business que dans la vie réelle des vrais gens qui respirent en vrai dans le monde qui existe autour pour de bon.

Autrement dit, la droite française est devenue une espèce de fraude conceptuelle où absolument plus rien ne la rattache à une quelconque cohérence politique interne.

Plus fort encore, les mouvements déhanchés suggestifs de cette droite totalement alternative auront réussi à se transmettre sur la gauche, provoquant un grand brassage festif de crétins vitaminés d’un côté à l’autre du spectre politique, spectre qui n’aura d’ailleurs jamais aussi bien porté son nom : l’évanescence même des idées politiques à droite et à gauche, leur interchangeabilité moyennant quelques adaptations furtives, rendent l’existence d’un clivage entre les deux grands partis de pouvoir totalement chimérique, illusoire… et pour tout dire, spectrale.

Eh oui :  il est maintenant définitivement révolu le temps où on pouvait distinguer les politiques prônées par le parti de gauche de celles avancées par le parti de droite, et, d’autre part, il est maintenant de plus en plus compliqué de séparer clairement les politiciens des produits colorés en tête de gondole d’un supermarché moyen, rayon DVD et Multimédia.

J’en veux pour preuve deux éléments lourds de signification.

Le premier est une intervention du chef de l’Etat en Alsace. Dans celle-ci, le président nous fait un petit numéro de stand-up comédie avec deux ou trois vannes resucées et une petite analogie rigolote qu’un Guy Bedos, un Gad Elmaleh ou un Pierre Palmade auraient fort bien pu sortir dans une de leurs productions habituelles.

On pourrait discuter du sens de l’humour de Sarkozy, dont on sait qu’il est très variable et à doses modérées lorsqu’il s’agit de sa personne. Mais le point n’est pas là : ici, la fonction présidentielle est totalement oubliée pour laisser place à une pure représentation cosmétique, un petit show destiné à un public savamment sélectionné.

Le chef de la droite, ici, n’est pas le président des Français ; il n’est pas le président de l’UMP ; il n’est pas non plus un représentant d’une institution quelconque. Il est, ni plus, ni moins, qu’un chansonnier débitant quelques blagues et son boniment pour montrer qu’il existe et qu’il peut ainsi justifier des émoluments pas du tout symboliques qu’il touche.

Le second, c’est du lourd, du très très lourd, du loukoum plongé dans un baril d’huile minérale. Dans la catégorie Promotion Politique, on pioche ici dans la famille Arme de Dérision Massive, carte Procédés Thermonucléaires  du Marketing Pourri. Si Lovecraft avait écrit non pas sur Cthulhu mais sur l’UMP, cet élément de mercatique innovante aurait été son Nécronomicon.

Je veux parler, bien sûr, du clip pondu par les petits excités effervescents encartés aux Jeunes de l’UMP, et que Rimbus résume lapidairement ici en disant que la politique spectacle franchit ici un nouveau cap. Le cap, le voilà :

(j’avais prévenu, c’est du lourd)

En fait, ce n’est pas un cap qui a été franchi ici. L’UMP n’est plus, depuis bien longtemps, sur les eaux du globe de la normalité, parti en exploration de cap en isthmes et franchissant tous les jours de nouvelles distances avec la réalité. Ici, en fait, le parti de droite a réussi à s’arracher à l’attraction terrestre et aux pesanteurs du réel pour aller explorer l’univers du marketing à deux francs, qui s’étend sur de nombreuses galaxies.

A voir le clip, je pense que la sonde, propulsée à une vitesse supra-luminique dantesque, est à mi-chemin entre la Galaxie Chantal Goya et la Nébuleuse de la Starac. Avec son élan, elle devrait atteindre et dépasser rapidement le Pulsar Ségolène, qui marquait pourtant un point fort éloigné dans le N’Importe Quoi Politique à fort pouvoir ironique.

Ici, prenons deux minutes de recul et posons-nous la question : quel est le but de cette réalisation ? Quelle démarche intellectuelle a conduit à la production de ce machin pour lequel tous les superlatifs sont des euphémismes ?  Quel caniche névrotique a pu imaginer une seule seconde qu’une tentative aussi catastrophiquement pitoyable pouvait passer pour un message politique à destination d’un public autre qu’une bande de dégénérés comateux en phase terminale ayant beaucoup trop écouté Christophe Maé ou regardé TF1 en boucle ?

Car en effet, ce bidulotron musicoïde gluant est au départ sensé véhiculer un message politique à destination des gens qui forment ce … comment dire… parti politique groupement stochastique de singletons incohérents. Avec l’argent dévolu aux partis politiques, et donc, payés par vous, joyeux contribuable, des êtres humains en apparence normaux se sont donc attachés à produire ce truc pour faire comprendre quelque chose à ceux qui allaient le regarder.

Or, à moins que le message de l’UMP soit devenu récemment « UMP = rassemblement de clowns qui fredonnent des bêtises au lieu de bosser à sortir la France de la merde dans laquelle elle est », il y a fort à parier qu’il va y avoir un très gros malentendu sur l’interprétation de la vidéo proposée.

Je dis ça, je dis rien.

Mais au final, on a maintenant, avec les deux éléments que j’ai fourni, une image claire de ce que vaut la politique en France : pas plus qu’un DVD d’humoristes en tête de gondole à Auchan.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires30

  1. Higgins

    On a deux exemples concrets des effets de cette politique et du public auquel elle est destinée à travers les commentaires de Ran-tan-plan et de son clone.

  2. sam_00

    Je ne pensais pas qu’il soit possible de dépasser les chefs d’oeuvre de la honte que nous avait pondu le ministère de l’intérieur sur les arnaques sur internet …
    http://www.dailymotion.com/video/x7xpef_escroquerie-1_news
    et
    http://www.dailymotion.com/video/x7xplt_escroquerie-2_news
    La aussi, payés avec l’argent des contribuables que l’on prenait déjà pour une bande de demeurés.

    Et bien si! Loin de se taper le poulpe (Copyright Fadela Amara), les « élites » de cette pauvre chose que l’on appelle encore Fraônce, en rajoutent une couche dans la descente aux enfers des citoyens et la honte qu’ils doivent porter chaque jour de passer pour des blaireaux aux yeux du monde entier!

    Heureusement pour nous, la fin de la récréation est proche …

  3. Harald

    Parler de la droite française à propos de l’UMP, c’est une vaste blague. Il serait plus judicieux de parler du parti moins à gauche que le PS – et encore, ça reste à prouver.

    1. @Harald : certes, mais il n’y a plus de droite française, ou, dit autrement, elle est totalement inaudible. Les escrocs qui ont pris le titre de Droite sont les seuls qu’on entend, et l’égalité droite française = ump, aussi fausse soit-elle, permet tout de même de fixer les idées sur qui on parle.

  4. Harald

    A ce moment-là, autant dire « le parti opportuniste » ou « le ramassis de connards », on saura de qui il s’agit.

    Oui, effectivement, on peut dire ça 🙂

  5. BobFuck

    Dans les temps de disette, on raclait les fonds de greniers pour récupérer les derniers grammes de farine, ce qui donnait un pain noir, indigeste, avec un petit arrière-goût de merde de rat et de suie.

    Maintenant, en France, on fait pareil avec les idées.

    L’UMP est un succédané de droite.

  6. Flak

    ce qui existe en fraonce est ce qui arrive a passer le filtre des cretins congenitaux qui nous servent de journalistes, pas etonnant.

  7. maurice b.

    > Tiens, tiens, il y a de la révolte à l’ump…..

    Pas du tout. Brigitte Barèges, déjà maire d’une grande ville de la région Midi-pyrénées est une excellente candidate pour les Elections Régionales de 2010.
    Certes la bataille sera très difficile car Martin Malvy (PS) est très solidement implanté dans cette région qui traditionnellement vote à gauche.
    En dehors de la Gauche, l’UMP se doit de riposter à un autre adversaire qui lui avance masqué.Inutile de préciser que les partisans et agitateurs du parti de « la nébuleuse de la blogosphère » qui passent leur temps à calomnier ou à désinformer n’arriveront pas à déstabiliser nos candidats.
    A ce titre:
    Notons l’excellente réponse que leur fait un vrai militant de terrain de l’UMP:

    ———
    Depuis quand la blogosphère fait elle une élection ?
    La fameuse Ségosphère de 2007 n’a pas mobilisé une voix pour Royal.
    Donc, ce n’est pas grave. Qu’ils y aillent, se présenter aux régionales, qu’ils montent leur liste et on verra bien jusqu’où ils iront.
    Internet, c’est comme une cour d’école où il se raconte n’importe quoi. Et bien sûr, Libération se fait un plaisir d’y faire écho.

    http://www.libetoulouse.fr/2007/2009/12/politique-une-d%C3%A9culott%C3%A9e-une-racl%C3%A9e-cinglante-voil%C3%A0-ce-qui-serait-promis-%C3%A0-la-candidate-ump-aux-%C3%A9lections-r.html

  8. TN

    @Harald

    dire « le parti opportuniste » ou « le ramassis de connards »

    Ben non. La definition convient aussi a l’autre parti de gauche, donc il y a confusion…

  9. TN

    Mon petit Momo, tu m’inquiètes. C’est vraiment des ennemis, les gens qui parlent librement sur le web ?? La libre expression te fait donc tellement peur ?? C’est donc si dangereux que l’on dise qu’on ne pense pas comme toi ?
    Ah oui, bien sur… Le risque est que les gens se mettent bêtement a réfléchir !

  10. maurice b.

    >On a deux exemples concrets des effets de cette politique >et du public auquel elle est destinée à travers les >commentaires de Ran-tan-plan et de son clone.

    La majorité des cadres de l’UMP (à l’exemple de Luc ferry) a dénoncé cette initiative qui est l’oeuvre de jeunes immatures récemment inscrits dans notre parti.
    ———-
    « C’est dégoulinant de bêtise, ça me fait de la peine que le show-biz le plus bête, le plus médiocre s’introduise dans la politique, c’est à vomir », a déclaré l’ancien ministre de l’Education Luc Ferry , en découvrant jeudi soir quelques images de cette vidéo

    http://news.fr.msn.com/m6-actualite/politique/article.aspx?cp-documentid=151325125

  11. Hoho

    > La majorité des cadres de l’UMP

    Euh… Quid des guignols qu’on voit se déhancher dans le clip en question ?

  12. theo31

    Je propose qu’on organise un Mogolothon pour l’UMP.

    Je propose comme nouvelle appellation pour l’UMP (accessoirement U(G)MP) : Union de Merdes en Putréfaction. Attention, copyright.

  13. Harald

    La majorité des cadres de l’UMP (à l’exemple de Luc ferry) a dénoncé cette initiative qui est l’oeuvre de jeunes immatures récemment inscrits dans notre parti.

    Ainsi donc on peut considérer Dati, Devedjian, et consorts comme immatures. Sinon ce sont des cas relevant de la psychiatrie, car si l’on considère qu’une initiative n’est pas bonne, on n’y participe pas.

  14. pod

    Ce navet est grotesque, mal ficelé, gland à mourir et totalement idiot. Mon fils de 8 ans n’en voudrait pas. Comment les bulbeux de la ÜMPjugend ont-ils réussi à faire avaler un tel bobard, si mal ficelé, à ces personnages publics ?

    Sont-ils si stupides que ça ?? (euphémisme auquel je ne peux me soustraire, même en conservant ma défiance naturelle au collectivisme républicain à la fraonçaise)

    Bref, s’il existe encore des ânes pour s’intéresser à ce qui s’appela un jour « politique » dans ce pays, qu’ils avancent d’un pas, … d’un seul… qu’ils essaient…

  15. Chitah

    Merci pour la pub, h16, le morceau de 1981 est absolument mythique, indépassable, comme quoi l’histoire se répète vraiment, ce n’est pas un cliché.

  16. Harald

    Maurice, je savais que l’UMP était un conglomérat de branquignols, pardon aux géniaux créateurs de cette troupe, mais là, j’avoue qu’ils dépassent mon imagination la plus folle. Non contents de participer à une bouse de jeunes pop acnéiques, il y en a qui récidivent dans l’enceinte même de l’Assemblée nationale et le plus beau, c’est que c’est une conne à maroquin : http://www.youtube.com/watch?v=G6H3GZTfUzo

    Allez, Momo, comme je ne suis pas chien, je vous propose un slogan pour vos futures campagnes : L’UMP, la dignité.

    1. @hoho : c’est malin, j’ai un post (à paraître dans une heure) avec le lien sur la version mozinor, justement 🙂

  17. theo31

    Heureusement qu’il n’y a pas de quotas de handicapés à l’assemblée nationale : l’UMP occuperait toutes les places.

  18. adnstep

    Quand j’ai vu ça, mon cerveau à fait pshitt, et j’ai tout de suite eu envie de danser et de prendre ma carte de militant UMP.

Les commentaires sont fermés.