Femmes et chocosuisses

Aujourd’hui, c’est la journée de la femme et j’ai été tagué par l’Hérétique à ce sujet, avec non pas une mais deux questions en ligne de mire (c’est sa semaine commerciale, deux pour le prix d’une et un sac de cacahouètes en prime) : « Si vous devez élire d’une part la femme de l’année, d’autre part une héroïne mythique, pour qui voteriez-vous ? » Et me voilà en pleine perplexitude.

En préambule, je tiens à noter un truc étonnant, c’est la bizarrerie de l’appellation même de cette journée.

Un peu à l’instar de SOS Racisme dont le nom est construit comme SOS Baleines, i.e. si l’un protège les baleines, l’autre devrait, en toute logique, protéger le racisme, la journée de la femme est ainsi nommée de la même façon que la journée du SIDA ou la journée du Cancer : comme dans les deux derniers cas, on lutte contre le SIDA ou le cancer, on frémit à l’idée que cette journée du 8 mars serait en réalité une journée de lutte contre la femme.

Moi, je dis ça, je dis rien, mais il faudrait peut-être trouver un autre nom.

Maintenant, pour revenir à la question de l’Hérétique, je suis un peu gêné : nous sommes en mars, et c’est un peu tôt pour élire une Femme de l’Année 2010, et décidément trop tard pour une Femme de l’Année 2009. Et élire une femme pour seulement Mars 2010, ça fait terriblement playmate.

Mais bon, soit, oublions cet élément chronologique.

Pour la partie mythologique, j’aime bien la proposition de l’Hérétique, à savoir Antigone, mais comme je ne veux pas non plus faire exactement comme lui, je vais proposer Lady Godiva qui n’est pas seulement une marque de pralines belges (à ne pas confondre avec d’autres chocos suisses, qui font Maurice pousser le bouchon trop loin).

Maurice et les chocosuisses

Pour ceux qui ne le sauraient donc pas, Lady Godiva, c’est cette dame saxonne, de Coventry, qui s’est déshabillée avant d’aller trotter sur son destrier en ville pour obtenir de son Comte de mari une baisse des impôts qui écrasaient les habitants. Elle y parvint, sans chopper de rhume, ce qui n’est pas une mince affaire quand on y réfléchit. À tout hasard, je lance un appel à Carla Bruni, en espérant qu’elle comprendra à demi-mot le message (cependant, compte-tenu de la quantité d’impôts qui s’abattent sur les Français, cela nécessitera bien plus qu’une traversée de Paris à dos de mulet).

Voilà, pour la Femme Mythologique, c’est fait (encore que celle-ci tienne autant de la réalité que de la légende).

Lady Godiva

À présent, je vais vous raconter un truc de fou qui s’est passé ce week-end. Vous allez voir, c’est palpitant.

J’ai un balcon. Sur ce dernier, nous avons décidé il y a six mois, d’un commun accord avec ma femme, d’installer deux bêtes jardinières. Je dis bête, parce que le QI des jardinières est réputé faible. Pour rire (nous sommes facétieux), nous y avons mis de la terre et des plantes vertes.

Je vous avais prévenu, c’est palpitant.

Récemment, il a plu, à verse, et nous nous sommes aperçus que les deux petits cyprès se la jouaient Faute-Sur-Mer dans les jardinières qui n’évacuaient pas l’eau (ça, c’était mercredi dernier). Nous avons, ma femme et moi, une vie réglée comme du papier à musique et nous avons donc dû attendre dimanche pour tenter de remédier à la situation.

L’idée était simple. Moi, muni d’une perceuse aux spécifications mécaniques à faire pâlir un ouvrier polonais venu piquer un job à un bon Français, je devais percer trois trous dans le fond des jardinières histoire de ménager une évacuation. Ma femme, ici, tint fermement les pots inclinés pour que j’y puisse glisser mon vibrant et mâle outil.

Et il n’y a aucun sous-entendu dans cette phrase. J’ai fait mes petits trous, zip, zip, zip d’un côté et zip, zip, zip de l’autre, et, ô miracle, une partie du trop plein d’eau s’est écoulée.

Je dis une partie, parce que les températures n’ont pas arrêté de descendre dernièrement, réchauffement climatique oblige – Gore, j’aurai ta peau. Le reste de l’eau était gelé.

Crotte de bique. L’opération « rempotage » ne pourra avoir lieu.

Ma femme, déçue, n’a donc pu se livrer à son jardinage.

Il s’agit bel et bien de l’ajourné de ma femme.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires21

  1. l’hérétique

    Impressionnant ! Il fallait trouver une héroïne de cet acabit, et tu l’as trouvée.
    Cela dit, je suis prêt à payer tous les impôts du monde pour…
    Passionnant, sinon, les jardinières 🙂 Saleté de Gore 🙂

    1. C’est normal. Tu es fasciste. D’ailleurs, tu viens ici, c’est pour dire ! Bon. Je vais aller violer une grand-mère et frapper une gamine ou l’inverse et je reviens.

      1. Flak

        tiens c’est marrant!
        eh bien non, en fait je pense que j’etais le premier a dire la verite toute bete, taguer c’est pas bo alors on se fait arreter. Comme j’etais le premier a le dire je me suis fait moderer. Comme d’autres l’ont dit apres j’imagine que l’auteur a du finir par laisser passer.

        1. Flak

          on apprecie aussi les commentaires Godwin qui rapportent tout a l’impitoyable catipalmisme qui detrrrrrruit la fRonce 🙂

        2. Oui, c’est probable. Mais en Fraônce, quand tu dis un truc évident comme « si tu n’avais pas fait une connerie [rouler en scoot volé et éviter la police, lancer des pavés à des CRS, rejeter une lacrymo et se faire péter la main, …], tu n’en serais pas là », en général, les gens le prennent mal.

    2. Théo31

      Me suis fait interpeler un soir, justement à Toulouse, par des flics en patrouille. Ils croyaient que je taguais un mur entièrement cramé par un incendie. Mais bizarrement, je n’avais pas de bombe et j’ai pas répondu. J’ai pas eu d’emmerdes. C’est vraiment injuste.

  2. lediazec

    J’ai répondu à question posée par l’hérétique sur Ruminances. Qui d’Antigone ou de Godiva ? Pour la dimension sociale (pas de son décolleté, je vous rassure)de sa démarche Lady Godiva.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.