Sortez les fusils taxatoires : la traque de l’exilé fiscal commence !

L’État a faim. Il a deux solutions : réduire son tour de taille, ou manger plus. Grâce au retour miraculeux des politiciens providentiels de la gauche qui marche sur l’eau mais sait rester normale, nous ne sommes plus en période d’austérité. La réduction du tour de taille n’est donc pas à l’ordre du jour. Pour l’État, il faudra donc manger plus…

Et pour « manger plus », l’État, comme tout organisme papivore, va donc à la chasse.

Il pourrait y aller comme un vendeur de tapis tente de fourguer son produit en sonnant à chaque porte, en vantant son épaisseur, la qualité de son tissage et en se prenant, une fois de temps en temps, un bon vent des familles lorsque le client putatif a autre chose à faire qu’écouter ses boniments. Mais l’Etat ne procède pas comme ça, en réalité. Et puisque nous parlons vendeur de tapis, on peut immédiatement introduire Xavier Bertrand qui, dans une interview passée relativement inaperçue, déclare cette vérité si évidente :

« Je sais où se montent les dossiers, je sais où il y a de l’argent, je sais à quelles portes il faut taper. »

Ici, ce n’est pas le VRP qui parle, mais le futur ex-homme d’État : l’argent, il existe, on sait où il se trouve, et on sait à quelle portes, dans quels portefeuilles et sur quelles mâchoires il faut taper pour l’extraire promptement.

Cette attitude, décontractée, assumée, logique de la part de ces gens qui n’ont vécu que pour, justement, pouvoir regarder dans les poches des autres, se retrouve à tous les échelons du pouvoir. Après tout, ce fameux pouvoir, c’est, en définitive, celui d’utiliser la force, soit pour défendre la veuve, l’orphelin, la République et les petits fours pour les réceptions à l’Élysée, soit pour s’assurer que le moutontribuable ne ruera pas dans les brancards lorsqu’on va le tondre.

Et en cette période difficile où les mauvaises nouvelles s’accumulent autant que manque l’argent dans les caisses publiques, l’un des groupes de moutontribuables qui agace le plus l’État et ses sbires est bien celui des expatriés.

Les petits moutontribuables

L’État a déjà fait ses petits calculs. Plusieurs fois.

Tout d’abord, le premier élément évident, c’est que l’État français a tant fait pour ces expatriés ! Il leur a fourni, rappelons-le, une Éducation de Qualitay, que le monde entier nous envie au point de ne surtout pas la copier. Il leur a fourni des cadres d’études, d’épanouissement et de vie absolument magnifiques, avec du monument classé par ci, de la culture millénaire par là, du phare du monde moderne et de la liberté qui guide le peuple ici, là et là, et — surtout — des penseurs philosophiques d’un calibre inégalable comme les célèbres frétillants abrutis BHL, Onfray, Généreux, Attali, Badiou, ou même le trio naphtaline de fossoyeurs momifiées, Hessel, Morin et Rocard… L’État aura tôt fait de rappeler que sans sa Sécurité Sociale en platine massif, les petits bébés français qui se sont ensuite lâchement expatriés n’auraient pas été vaccinés, qu’ils seraient morts de dysenterie, de choléra ou de peste bubonique (au moins). L’État aura raison de souligner que ces fuyards fiscaux n’auront jamais assez de leur vie pour rembourser les montagnes d’argent, de travail et d’abnégation qu’il aura fallu mobiliser pour faire d’eux des hommes raffinés et subtils comme un Fabius taclant Obama sur les prémices de la crise économique !

Autrement dit, l’État a investi pour vous, expatriés. Il a misé un gros paquet de biftons sur votre tête en pariant que vous alliez rapporter un maximum à votre pays, et voilà-t-y pas que vous partez, bandes d’ingrats ! Car oui, surtout, un expatrié, c’est un Français qui ne paye pas d’impôts. Enfin, qui en paye dans un autre pays, ce qui est une honte ! Tout ce bel argent gagné là-bas et dépensé là-bas ne profite pas à l’économie d’ici, et quelque part, c’est un peu un affront de la part de ces Français de laisser tomber leur mère-patrie qui a tant fait pour eux !

Bref.

Disette financière. Économie en déroute. Perspectives moroses. Il n’y a que deux solutions : se ressaisir et relancer la machine, donner un vigoureux coup de rein pour lancer le pays vers de nouveaux horizons avec des matins qui chantent et du Ricoré à gogo. Ou cogner sur les expatriés, ça marche aussi, à court terme.

Une telle idée, aussi idiote que délétère, ne pouvait germer que dans le cerveau malade d’un xénophobe. Par nature, les thuriféraires de l’État français sont xénophobes (eh oui : les étrangers, et les états étrangers encore plus, ne sont tous que des enquiquinements pénibles dans l’acquisition du pouvoir, après tout : ce sont des compétiteurs).

Sur le marché politique, Mélenchon fut donc le premier à lancer ouvertement l’anathème sur les expatriés, « traîtres à la Nation » : en effet, bien que ne bénéficiant plus de ses services publics pourris et bien que payant leurs impôts dans leur pays de résidence pour d’autres services publics parfois nettement moins pourris, ces margoulins devraient payer, encore, des impôts franco-français histoire de bien sentir le lien charnel et financier les retenant à leur nation, non mais. Au passage, on notera que le socialisme et le nationalisme, c’est d’abord une histoire de pognon…

Tax Day

Dans la surenchère baveuse de la campagne présidentielle, le méluche à poil dru a bien vite été rattrapé par la mimolette à pâte triste qui a proposé d’aller chasser l’exilé fiscal sur les terres suisses, luxembourgeoises et belges. À la suite de quoi, tout le monde s’en est donné à cœur joie et ce fut rapidement la course à l’échalote de celui qui allait trouver l’idée magique pour ratiboiser le plus efficacement les riches citoyens d’outre-France, y compris ceux qui, frontaliers, ont le culot d’aller bosser dans des pays limitrophes et d’utiliser le différentiel de niveau de vie à leur avantage, les fats.

Il est important de souligner que si Mélenchon fut l’un des premiers à lancer l’idée de choper de l’exilé par la peau des fesses, il n’avait fait en l’occurrence que reprendre une idée américaine. L’anti-américanisme habituel doit céder la place au pragmatisme fiscal lorsqu’il s’agit de détrousser les compatriotes cossus, surtout lorsque l’incertitude des finances de l’État pèse sur les émoluments des élus. Eh oui : l’idée d’imposer au-delà de ses propres frontières nous vient donc d’un Oncle Sam que pourtant on nous dépeint toujours comme ultralibéral (comprenne qui pourra).

Concrètement, la situation américaine est à ce point ubuesque que certains préfèrent carrément abandonner leur nationalité devant le fardeau taxatoire débile. Les politiciens ont beau jeu ensuite de fermer leurs petits poings et serrer leurs petites mâchoires en éructant menaces et quolibets, le résultat de la manœuvre est clair : le pays n’y gagne rien, la nation perd un créateur de richesse, les finances publiques s’étiolent et les tenants de la chasse aux riches se retrouvent gros-jean comme devant, ce qui est très rigolo (mais coûteux).

Pour le moment, en France, nous n’en sommes pas encore là puisque les lois fiscales correspondantes ne sont pas encore passées.

Mais la Gauche Miraculeuse et son Leader Charismatique Normal, d’ailleurs suivis en douce par la Droite La Plus À Gauche Du Monde et ses Leaders Pléthoriques, n’en resteront pas là, soyez-en sûr : il faudra bien, d’une façon ou d’une autre, que tous ces riches expatriés qui ont découvert que l’herbe était bel et bien plus verte hors de France payent pour l’impudence de leur découverte !

Quant à vouloir mettre en œuvre les conditions minimales pour que les expatriés reviennent, volontairement, dans le pays, il n’en est pas question ! Ce serait une double trahison puisqu’on admettrait ainsi que ces renégats avaient raison en premier lieu, et on laisserait impuni leur insolence anti-républicaine !

La conclusion est évidente : la chasse est ouverte, et tout montre qu’elle ne se fera pas au petit calibre.

J'accepte les Bitcoins !

12PMZnrX9dumoFJRVBphRhVsLMTVpozKnA

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires108

  1. Shonin

    Super article, comme d’habitude.

    Perso, c’est pour le japon que je m’envole en juillet… aurevoir aurevoir présideeeeent !

      1. L’État c’est toi ? Ah tiens. Tu nous dois 1600 milliards.

        Le truc du « c’est un peu tout le monde », c’est pour cacher la misère qu’en réalité, c’est surtout très beaucoup personne.

  2. Kuing Yamang

    « le trio naphtaline de fossoyeurs momifiées, Hessel, Morin et Rocard »

    Et A.Jacquard, il sent le pâté ?

  3. Lib

    Notons un détail amusant.

    Ceux qui ouvrent la chasse aux exilé fiscaux poursuivent, quasiment dans la même phrase, en affirmant que ces derniers n’existent pas, que moins d’un assujetti à l’ISF s’exile chaque année, et que notre fiscalité vexatoire n’entraîne absolument pas un exil des créateurs de richesse.

    1. Calvin

      Bah, on a bien fait une loi pour 50 femmes qui portent la burqa en France, on peut bien faire une loi pour la douzaine de gens exilés fiscalement (chiffres officiels corrigés des variations idéologiques).

      Enfin… dans le lot, on ne compte quand même pas les chanteurs et les sportifs.

    2. nebukanetsar

      Les agents immobiliers belges qui passent des annonces de biens à vendre dans les journaux et sites de notre bon pays (§ le supplément dominical de la Voix du Nord, par exemple) ont bien du mérite de mettre tant de pub pour une douzaine de ventes annuelles.

  4. Calvin

    Quelle verve, quel style !!

    Excellente analyse…
    … à moins que… notre hôte soit justement concerné par ce matraquage du troisième type !!
    (Histoire de préparer H16 aux trolls hypocrites)

    Ah, ah, vous avez cru, gros malin, qu’en quittant la France, vous vous affranchiriez de sa fiscalité ? De ses percepteurs bornés, de ses élus « étautistes » ?

    Il y a eu naguère un fumeux débat autour de l’Identité Nationale.
    Ca aurait dû durer 5 minutes : l’identité Française, c’est l’impôt, plus les taxes.
    Bientôt, pour voyager, vous n’aurez plus besoin de passeport : votre avis d’imposition fera foi.

  5. infraniouzes

    Mais non, mais non mon bon H16. Tout ça est parfaitement logique pour la gauche….

    1) Des sans-papier ne pourront plus rester en garde à vue donc être repoussés vers la frontière mais pourront courir à l’hôpital le plus proche se faire soigner les maladies les plus rares et les plus couteuses tandis que des régularisés de fraîche date pourront voter aux élections municipales au motif qu’ils ont payé un peu de TVA ou de taxes diverses (mais pas d’impôt ).

    2) De vilains expatriés – coupables de lèse majesté à l’heure où j’écris ces lignes – devront rendre gorge ou disparaître à jamais de la formidable Histoire de France telle qu’elle s’écrit en ce moment.

    On dit que les Martiens, très attentifs à ce qui se passe sur terre et dans ses environs immédiats ont compris que la paradis sur Terre s’appelait FRANCE et on peut donc s’attendre à un débarquement chez nous de 50 Mds de petits hommes verts (les veinards) dans les prochains mois si toutefois Mme Duflot est confirmée comme ministre d’accueil des populations venant des confins de l’univers.

    1. Deres

      Je me demande si la garde à vue ne donnait pas le temps nécessaire à notre cher (sic) administration de prendre la décision d’envoyer les clandestins en centre de rétention administratives. Je doute fort que les quelques heures qui restent soient suffisantes pour pouvoir déranger un juge, prendre la décision de faire les papiers, trouver un greffier pour faire la paperasse avec ce langage obscur de la justice et retrouver le juge pour signer tout cela avec les bons cachets encreurs … En tout cas, il me semble clair que les clandestins découverts (lors de contrôle pas fait au faciès bien entendu ;-) ) pendant la nuit n’ont plus de soucis à se faire. Les juges sont dans leur lit et on ne les dérangera pas pou si peu …

  6. kelevra

    les exiles ont peu de soucis a se faire. l efficacite des services fiscaux est une blague. et l efficacite de hollande encore plus. pour parvenir a taxer les exiles, il faut renegocier tous les traites fiscaux. ca promet alors des moments de grande rigolade quand il faudra negocier avec les anglais par exemple (londres est la deuxieme ville de france).
    quand les services fiscaux francais ont eu entre les mains les listings des heureux detenteurs de comptes suisses, la seule option qu ils ont eu, a ete de faire peur aux contrevenants, ce qui a fait rentrer quelques piecettes. mais la pluspart n ont pas bouge, car le fisc ne peut rien le faire. dans le droit francais, le fisc ne peut se servir d elements qu ils auraient obtenus de mamiere illegale pour taxer, ce qui a ete le cas des fichiers en question.
    a la rigueur faire des controles fiscaux, mais c est toujours a risque, il n y a que les petits qui payent sans rien dire, des que vous commencez a prendre un avocat et a contester, le fisc est bcp moins agressif, il faut savoir que dans plus de 75% des dossiers fiscaux se retrouvant devant un tribunal, le fisc a tort.

    1. Calvin

      Rhoooo, mais tu casses tout l’effet !!!
      Tu n’as donc pas senti la peur d’H16 dans son billet ?
      Tu n’as pas perçu sa crainte d’être rattrapé par les bourreaux du fisc ?
      Tu doutes des capacités extraordinaires (mais normales) de notre Sauveur Qui Marche Sur Les Eaux ?

      Et, puis, ce n’est pas que le fisc est inefficace. Enfin, pas que. C’est aussi que le droit (et la morale) interdit certaines pratiques.
      Pour l’instant.

    2. NeBu

      Soulagé je suis…
      Enfin, même en étant à 12000 bornes de la France, le fisc a tout de même réussi à m’envoyer un avis d’imposition pour mes impôts 2010 (je bossais en France), que j’avais bien évidemment déjà payé.
      Ils tentent de me faire payer 2 fois ces fourbes, s’imaginant un oubli de ma part je suppose.

      1. channy

        Nebu, j’ai eu ce problème plusieurs fois, si tu as soldé tes impôts avant de quitter ce pays de grincheux, tu as du recevoir » un quitus fiscal », la solution la plus radicale c’est d’envoyer une de tes connaissances avec ton quitus (original)et ton méchant courrier, dans une perception et problème est réglé en 2 minutes(temps dans la file d’attente non incluse), il y a aussi l’option courrier mais c’est plus aléatoire( courrier perdu, ou réclamation du quitus original).

        1. Sanksion

          J’ai bien commencé, dès mon premier avis, j’ai effectué un classement vertical. S’ils veulent mon pognon, qu’ils viennent le prendre, je ne coopère pas.

      2. paf

        ils n’ont AUCUN recours legal: en gros tu payes pas ta derniere annee, tu te casses et ils l’ont dans le cul; et au bout de cinq ans il y a forfait (me souviens plus le terme legal), ta ‘dette’ est oubliee.

        1. gem

          prescription. Et c’est trente ans. Mais à condition que le fisc te poursuive effectivement, sinon, au bout de 2 ans ta dette disparait. Et en pratique le fisc fait un essai ou deux puis il laisse tomber.

        2. LMAE

          mais pour ça il faut solder tous ses avoirs en France… Snif :(
          et puis oublie de revenir pour des vacances ou la famille, ton nom apparaitra aux controles aux frontières…

        3. Paf

          c’est faux; tu peux revenir (et repartir) quand tu veux.
          Il faut solder pour avoir un quittus fiscal qui…ne sert a rien, car jamais demande par les autorites de l’autre cote.

        4. vengeusemasquée

          C’est la déchéance quadriennale (loi du 31 décembre 1968). Au bout de 4 ans, la dette constituée auprès d’une administration disparaît comme par magie.

  7. PJE

    Superbe article.
    La question que l’on peut se poser je pense est : Est ce qu’un français qui a réussi à gagner beaucoup d’argent va oser changer de nationalité ?

    Si quelqu’un ose le faire je sens qu’on va se marrer à l’image de l’actionnaire de FB que H16 cite dans l’article.

  8. Deres

    Que peut-on attendre d’un gouvernement composés aux 2/3 de fonctionnaires et 1/3 d’enseignants ? Pas de libéralisme en tout cas … Leurs carrières étant intrinsèquement liés à la France, il ne peuvent comprendre les expatriés (sauf comme ambassadeurs …) Les énarques sont peu représentés mais tiennent les postes clés et seront hyper-dominants dans les cabinets, en toute discrétion et sans diminution de salaire … Cela veut aussi que ces gens ne connaissent pas la crise, car en cas de souci, une place au chaud les attend …

    http://www.atlantico.fr/decryptage/23-fonctionnaires-gouvernement-ayrault-saura-t-reformer-etat-erwan-noan-364116.html
    http://www.atlantico.fr/decryptage/gouvernement-ayrault-compose-enarques-fonctionnaires-dehors-realites-economiques-pascal-perri-364393.html

    Ce qui me choquer également, c’est que l’utilisation des personnes à contre emploi. Par exemple, Valls a semblé plus raisonnable économiquement pendant la campagne. Il est donc présent, mais au ministère de l’intérieur … Idem pour Duflot. C’est un moyen de calmer les ardeurs de chacun en leur donnant une récompense où il ne pourront pas appliquer leurs convictions personnelles.

    1. Deres

      Il semblerait aussi que contrairement à ce que le gouvernement laisse penser, les fonctionnaires vont être massivement bénéficiaires de leur modification de la retraite. En effet, il y a 40 ans, les fonctionnaires, surtout les enseignants étaient déjà très féminisés et devenait fonctionnaires à 18 ans. Les écoles de fonctionnaires en plus d’être payées comptent dans les années de travail donc pour la retraite …

      http://www.atlantico.fr/decryptage/retraite-60ans-derriere-arbre-justice-foret-clientelisme-christophe-voodgd-382717.html

  9. Before

    « l’État français a tant fait pour ces expatriés ! » : c’est con comme argument, non ?
    Les merveilleux services publics dont ont bénéficié ces ingrats ont été financés par les impôts de leurs parents, non ?
    Donc eux-mêmes ne doivent rien ? Me trompe-je ?

    1. Calvin

      Ben, dans leur logique de malade, ça se tient : les services publics (kelemondenouszenvi) ont été financés par les parents, les célibataires mais aussi par anticipation par les enfants et même les petits enfants à venir.
      Si les enfants quittent la France, il y a un déficit par rapport à ce qui est prévu, c’est Ponzi qui va pas être content.

      Tiens, ta remarque me fait penser que, si on suit leur raisonnement, il faudrait que les (futurs) expatriés quittent la France dès le berceau !
      Remarque, ils éviteront aussi l’école primaire et son formatage idéologique intensif…

      1. Before

        Oui, c’est vrai, il faut inclure la dette de nos zenfants et petizenfants, et donc ça se tient dans leurs cerveaux malades

  10. fredr31

    N’oublions pas la merveilleuse idée de taxer les propriétaires sur la valeur locative de leur résidence principale, qu’ils ne payent pas étant propriétaires mais qui sera considérée comme un revenu !
    C’est la sanction de la bonne gestion de ceux qui ont épargné pour améliorer leur futur.
    Taxer ceux qui ne gagnet pas leur argent en France, taxer des revenus putatifs, ce pays m’étonnera toujours !

    1. Deres

      D’autant plus que cela se rajoute aux taxes déjà payés sur l’habitat principal et à l’ISF sur celui-ci. Comme dit la tartine Aubry, entre les 45% de prélèvement actuels et les 100% maximum, il y a de grandes marges de manoeuvres …

      1. Deres

        Je pense que pour les socialistes, la justice se serait que , on paie 0 impôts jusqu’au SMIC et 100% après … Et tous le monde dans des HLM et les transports en commun. Bref, bienvenu en URSS …

        1. nebukanetsar

          Doucement.

          Ce programme n’est pas prévu pour TouT le monde.

          C’est pour ceux qui sont plus égaux que les autres (relire la Ferme des Animaux de Orwell quand lesdits animaux se répartissent les biens du fermier exilé).

          A quoi servirait d’avoir le pouvoir si on devait tout faire comme TouT le monde…

  11. Nemrod

    Pas bien grave tout ça…
    Il doit bien être possible de renier sa nationalité française.
    De toutes façons qu’est ce qui nous reste pour être fier de nôtre pays ?
    Et oui, au fond des choses, qu’est ce qui donne encore un sentiment d’appartenance ?
    Trois fois rien pour moi et pour beaucoup de mes amis.
    La nation française n’existe plus et ses représentations ne sont que le carton pâte des villages Potemkine.
    Quel contraste avec la mentalité anglaise par exemple…cf le jubilé de la reine.
    Des lustres à nous abreuver de la honte et de la repentance ont brisés le sentiment national.
    Tout ça ne tiendra plus très longtemps et le vent qui se lève balaiera ces vestiges sous peu.
    Les plus créatifs sont partis ou vont partir, les « prisonniers » vont se replier sur eux même et le pays se libaniser.
    Alors oui, devenez anglais, mexicains ou guatémaltèques…vous qui avez eu la clairvoyance de quitter la pétaudière.

    1. Paf

      de toute facon ca ne concerne que les gens qui gagnent leur pognon en fRance mais y reside moins de 6 mois par an si j’ai bien compris.Les autres expats continuent de conchier la fRance et se marrent en allant a la banque.

  12. infraniouzes

    Dans cette logique socialiste du »toujours-un-pas-vers-le-mur », il faut relever l’idée de modifier le statut de l’auto-entrepreneur avant de lui tordre le cou.

    Car, Monsieur, nous sommes en France. Des entrepreneurs on n’en veut pas…. On veut des fonctionnaires qui fonctionnent dans leur usine à gaz et qui suivent les syndicats en marchant au pas.

    Tiens parlons en des syndicats. J’ai comme dans l’idée qu’ils y sont pour beaucoup dans cette disparition programmée. En effet, une directive européenne dont on ne parle jamais dans les médias, autorise les entreprises à souscrire une assurance santé autre… que la Sécurité Sociale nationale chère à nos libérateurs (de la 25ème H) de 1944.
    Rendez vous compte ! Ces salauds d’entrepreneurs pourraient cotiser ailleurs qu’à cette belle SS qui nous coûte un argent fou, incontrôlable , irréformable et qui est la chasse gardée des syndicats et de F.O. en particulier.

    Ouf, disent-il en choeur et en aparté, on l’a échappé belle.

    La France est un derniers pays communistes du monde et qui entend bien le rester. Quoiqu’il arrive….

      1. infraniouzes

        Faut bien faire contrepoids avec ceux qui nous jurent que les immigrés sont une chance, voire un bénédiction (pour les plus croyants) pour la France….

        Toujours affirmé…. Jamais prouvé… C’est lassant…

        1. Paf

          c’est prouve dans d’autres pays; c’est toi qui est lassant a les ramener alors que le fiasco est 100% de la faute des francais et de leurs politiques a la con.
          En fRance rien ne marche; pas de raison que l’immigration ne soit pas un echec comme tout le reste.

      2. Deres

        Tu as bien raison. Les immigrés font exactement comme les français. Ils profitent du système qu’ils n’ont pas créés. La faute ne vient pas d’eux mais de nos politiques qui font n’importe quoi pour des raisons purement clientélistes. Les immigrés pourraient être une chance pour la France mais on se débrouille bien pour que ce ne soit pas le cas.

        Par exemple, comme la législation du travail et les prélèvements mènent à une non rentabilité des emplois non qualifiés, les immigrés non qualifiés n’apportent rien au pays. En Allemagne, ils sont par contre compétitifs dans l’agriculture car ils arrivent à utiliser cette main d’oeuvre non qualifié de façon rentable. Chez eux, les immigrés sont donc une chance …

  13. Morsay

    « BHL, Onfray, Généreux, Attali, Badiou, ou même le trio naphtaline de fossoyeurs momifiées, Hessel, Morin et Rocard… »

    n’oublions pas ce cher Zemmour. Le « pourfendeur » de la pensée unique lol.

    Plutôt le défenseur de cette pensée antilibérale et altermondialiste.

  14. daredevil2007

    Et oui, l’état-mama est aux abois… Toujours aussi percutant, Hash ;) Je me demande bien comment vous faites pour tenir ce rythme?

    Petite correction : »À la suite de quoi, tout le monde s’en ait donné à cœur joie = À la suite de quoi, tout le monde s’en est donné à cœur joie »

  15. MisterB

    « on notera que le socialisme et le nationalisme, c’est d’abord une histoire de pognon… »

    D’ailleurs la premiere decision d’Hitler a été au sujet de l’or.

  16. Susu

    Mon cher H16,

    Monsieur Mélanchon avait été largement devancé par une brochette de députés UMP qui avaient déposé en mai 2011 une proposition de loi n°3411 « visant à permettre la perte de nationalité pour les citoyens non domiciliés fiscalement en France ».

    Parmi ces brillants penseurs, il y avait un certain M. Courtial qui fut par la suite nommé Ministre des français de l’étranger dans le dernier gouvernement Fillon… (il a ensuite fait retirer son nom de la proposition de loi)

    Je recommande fortement la lecture de leur prose!
    http://www.assemblee-nationale.fr/13/propositions/pion3411.asp

    1. L’intervention de méluche date de 2010 (donc avant cette proposition). Mais c’était une idée en vogue depuis un moment, il est vrai.

    1. gnarf

      Les investisseurs se reportent sur les actifs les moins risques. Donc la dette Allemande surtout et la dette Francaise parce qu’elle rapporte plus sans etre encore trop trop risquee.

      Ca veut dire qu’ils desertent tous les autres secteurs de l’economie (les entreprises Francaises par exemple), les estimant trop risques…ils s’attendent a de grosses turbulences.
      C’est pas tellement un regain d’interet pour la dette Francaise. C’est un regain de frousse pour tout le reste en Europe.

    2. Contrairement à ce que vous imaginez, ce n’est pas bon signe du tout (pas pour la France, c’est neutre, mais pour les autres pays en difficultés). Et comme actuellement, tout le monde se tient la main pour faire la ronde dans le champ de mine, …

  17. gnarf

    Une fois tous les 10 ans, j’entre en relation avec l’administration Francaise. Cette annee, le 28 mars, j’ai demande un renouvellement de carte d’identite.
    J’attends toujours. Une fois les 2 mois ecoules je suis alle au consulat… »on ne peut rien faire, c’est l’ambassade ». Je leur ai fait telephoner a l’ambassade « ils ne peuvent rien faire, attendez le mail ».
    Ils n’ont fait aucune verification (j’avais pourtant donne mon nom), ne m’ont pas communique le numero de dossier (qui permet de savoir si la demande est en cours).
    2 mois passes que je ne peux plus librement circuler (ils m’ont confisque l’ancienne carte au moment de la demande malgre toutes mes protestations). Ce serait pas de l’entrave a la libre circulation ca?

      1. Calvin

        Ca ne paraissait pas logique !
        Au yeux des occidentaux, la RDA ne devait pas montrer qu’elle avait besoin de fric.
        Au yeux de ses ressortissants, le passage à l’ouest ne devait pas exister.
        Ca a dû exister pour certains pays, mais RDA/RFA, j’ai des doutes.
        On continue de chercher !

  18. Flo

    héhéhé…
    http://www.lexpress.fr/actualite/politique/les-impots-qui-attendent-les-riches-sous-francois-hollande_1123615.html#xtor=AL-447

    Morceau choisi (surtaout la partie entre ():

    « Il va donc falloir trouver des moyens pour que cela soit applicable. » Certaines catégories, qui bénéficient ponctuellement de revenus exceptionnels, ou effectuent des carrières courtes, pourraient ainsi être exemptées (artistes, sportifs…) de la taxation à 75 %. »
    héhéhéhéhé…

    1. Stéphane

      Non seulement ça ne rapportera que dalle comparé à l’endettement français, mais en plus ils en profitent pour créer de nouvelles niches!!

      Ils sont trop forts :D

      1. Flo

        Dire que sous l’ancien régime le conseil constitutionnel a déquillé la taxe carbone essentiellement pour « inégalité face à l’impôt », ça promet!

  19. Sébastien R

    Je veux me barrer de l’asile France ! Laissez moi sortir !!!!!! Je pensais qu’on touchait le fond avec Sarko, mais les socialistes sont des fous furieux !

  20. Serge Cheminade

    Face aux fusils taxatoires que faire de concret? Pour ma part je me révolte. J’explique les fondements de ma révolte à http://www.orvinfait.fr/en_revolte.html

    J’y cite le syndrome de Cartouche ;-) et je propose une réforme concrète de l’orthographe. J’argumente. J’y indique que je vais lancer l’Académie française libre et si tu le souhaites tu pourras être l’un des académiciens. Ce que je leur demande : faire connaître et défendre (en l’utilisant par exemple) la réforme proposée. Je souhaite aboutir à un français pratique qui s’écrive comme il se prononce. Cela évitera des remarques du genre « tout le monde s’en ait donné à coeur joie ». Cela permettra de consacrer moins de temps à la forme et libèrera ainsi du temps pour faire autre chose. Cela permettra une meilleure insertion des handicapés mentaux. Cela permettra aussi d’importants gains de productivité.

    Bien sûr la réforme va s’étaler dans le temps.

    1. Paf

      mais attend c’etait pas toi le candidat a l’election completement farfelu? qu’est-ce que tu fais ici?

      « Cela permettra une meilleure insertion des handicapés mentaux. »

      euhh je te signale qu’ils sont deja parfaitement integres, ca s’appelle la Fonction Publique

  21. Théo31

    « Le but de l’homme créateur est de conquérir la nature ; celui du parasite est de conquérir l’homme. »
    Ayn Rand

  22. Serge Cheminade

    J’ai effectivement le même nom qu’un candidat à l’élection présidentielle. Mais je n’ai pas le même prénom. Je suis une autre personne. A part le nom je n’ai aucun lien avec Jacques.

    Ce n’est pas gentil pour les handicapés mentaux de les traiter de fonctionnaires. Ils méritent plus de respect.

  23. Alexandrov

    Nos zommes politiques monarques sont des gros jaloux. Ils ne supportent pas de voir leurs anciens potes de l’ENA gagner 20 fois plus qu’eux en tant que « Grand Patron », alors qu’eux c’est la Cour, le Gouvernement ou même le Roi !

    Personne ne doit pouvoir gagner plus que le Roi, et si c’est le cas, alors c’est « injuste ».

    Donc, on interdit purement et simplement la réussite dans le privé (l’idée du salaire maximum de Mélenchon fait son chemin). Pour ce qui est du public, d’accord parce que le public c’est vertueux, mais pas de rémunération supérieure à celle du Roi (règle du 1 à 20, avec l’absurdité qu’on lui connaît).

    Et on blinde sur l’ISF, bien fort hein parce qu’ils vont payer ces salauds de rentiers, mais on en maintient le seuil juste au-dessus de la valeur du patrimoine du Roi. Le Roi n’a pas de fortune, il a de la Valeur. Il ne gagne pas d’argent, il Sert la Nation. Il se sacrifie pour nous. Vive le Roi.

    1. nebukanetsar

      Avec un pareil attirail, il sera urgent de changer de nationalité.
      Finalement, ceux qui proposaient de déchoir les exilés fiscaux de leur nationalité française, leur rendraient un fier service…

  24. Nepenthes

    Mis à part son antilibéralisme, son anti-académisme beauf, et son nombrilisme de gourou, il y a t-il d’autres reproches moins évidents d’H16 envers Onfray qui justifieraient de qualifier ce dernier de « frétillant abruti » ?

    1. En gros, il suffit d’essayer de le lire ou de l’écouter pour comprendre qu’il n’a rien à dire de plus que ce que tous les autres ont déjà dit, en mieux, plus clair, et plus étayé.

        1. Il est lucide sur le fait qu’il raconte des trucs dits ailleurs, oui. Je ne suis pas sûr que sa lucidité s’étende au-delà.
          Ce n’est pas un cuistre total comme BHL, entendons-nous bien. Mais ça reste un de ces piposophes dont la France n’a que faire.

Laisser une réponse

(obligatoire)
(facultatif)