Made in France, E18 : « RSI-gît »

Tranches de vie ordinaires en République Démocratique (et Populaire) Française, imaginées mais pas dénuées de réalité – Épisode 18 : « RSI-gît. »

Par h16 et Baptiste Créteur.

La France est un pays d’ordre et de méthode. Il y a des choses qui se font, d’autres qui ne se font pas, mais quoi qu’il arrive, s’il y a une procédure pour les unes et les autres, elle sera appliquée à la lettre. Qu’on postera avec assiduité, tant que cela sera nécessaire. C’est d’ailleurs cette application rigoureuse de la méthode qu’a pu tester Marisol.

Marisol, c’est la femme de Louis, un travailleur indépendant, et un indépendant très travailleur. Comme tout indépendant, Louis cotise bien sûr au RSI, le « Régime Social des Indépendants ». Seulement voilà : même si Louis est fort travailleur, la conjoncture n’est pas toujours tendre et après des mois, puis des années difficiles, son activité a diminué tant et si bien qu’il ne parvient plus à faire face à ses charges et cotisations. Les jours passent, et ajoutent à son désespoir qu’on peut d’ailleurs mesurer, règle graduée en main, à la hauteur toujours plus imposante de la pile de courriers de relance des différentes administrations réclamant leur pitance toujours plus fort, comme des petits poussins affamés. Et constamment, l’administration la plus insistante, la plus demandeuse, la moins disposée à accorder des délais est précisément le RSI. Au vu du nombre de relance et de l’acharnement de l’organisme, Louis s’est plusieurs fois demandé si l’acronyme ne cache pas une sale blague, celle d’un organisme qui entend mettre vraiment les indépendants au régime.

Les derniers courriers sont plus que menaçants, ils virent à l’agressif. L’appétit féroce du Régime n’est toujours pas comblé, des actions coercitives vont être menées, des huissiers vont être lâchés, des comptes seront fermés, des poursuites seront engagées… Et des issues seront bouchées.

foutralysAprès s’être fait tout seul, Louis se fait tout petit. Ces relances, quasiment belliqueuses, l’inquiètent, l’obsèdent, l’obnubilent. Petit à petit, Louis s’assombrit. Marisol sent bien son mari se renfermer, mais elle ne sait pas plus que lui quoi faire pour calmer les fringales du gros régime joufflu. Jusqu’à ce jour fatidique où, ne parvenant plus à faire face, Louis commet l’irréparable. Dans la lettre où il explique son suicide, rédigée au dos d’un courrier de relance où des montants obscènes sont mentionnés en gras, Louis explique qu’il ne supporte plus l’idée de voir débarquer chez lui des huissiers venus saisir ses biens, lui qui a toujours promis de prendre soin de Marisol. L’absence de toute pitié de l’organisme inhumain, le harcèlement bureaucratique paperassier de plus en plus ubuesque, les longues heures à se cogner au téléphone du Vivaldi mal découpé ou du Chostakovitch en distorsion, en pure perte, auront poussés le brave homme à l’irréparable, à l’abandon, au bail-out terminal.

cerfa travail dissimuléBon. C’est très triste, tout ça, mais il ne faudrait pas oublier l’essentiel : Louis une fois mort et enterré, le RSI a toujours faim. L’équilibre financier de ses caisses est bien plus fragile encore que l’équilibre mental de Louis à quelques secondes de son geste. Le recouvrement des sommes dues ne peut donc attendre la fin du deuil de Marisol. Et puis le mélodrame, tout ça, ça va bien cinq minutes, mais il y a des courriers de relance à écrire, des courriers à mettre sous enveloppe, des enveloppes à timbrer puis à envoyer, et tout ça n’est pas gratuit, ça coûte même un paquet de pognon, ma petite Marisol. Il faut bien que quelqu’un paye et même si Louis s’est désisté d’un coup de pied non chaland à la chaise qui le soutenait, ce n’est pas pour ça qu’on doit s’arrêter de réclamer en si bon chemin.

Sauf que Marisol n’entend pas tout à fait se laisser faire. Prise de colère devant une telle indécence, elle répond à la dernière missive et enjoint les agents du RSI « de lui écrire au cimetière. », puisqu’après tout, c’est là qu’il réside à présent.

Ce qui devait arriver arrive bien évidemment, et puisqu’il faut écrire au cimetière, le RSI le fait. Louis reçoit donc bien sa lettre au cimetière ; ou plus exactement, elle est remise à Marisol par un jardinier inquiet qu’on puisse écrire à un mort. Et lorsqu’une brève explication lui est donnée, il est même choqué d’apprendre que l’objet de la correspondance est le recouvrement de sommes dues.

« Même au cimetière, ils ne vous laissent pas tranquille. »

Avec un tel cadre, il n’est guère étonnant que l’affaire fasse un peu de bruit, au point que les journaux locaux s’emparent de l’affaire, sur le mode « En page 4, Marisol et son histoire ». Mais quand bien même le RSI poursuit-il des cadavres de ses encombrantes relances, il lui en faut plus pour s’excuser. La procédure reste la procédure, la méthode de recouvrement reste en place, les sommes dues sont toujours dues, et ce, même si Louis n’est plus.

Et tout est clair, limpide et parfaitement expliqué sur les courriers que Marisol peine à déchiffrer, ses gros yeux pleins de larmes : les sommes dues se résument à l’ultime cotisation de Louis, qui permettent de couvrir ses prestations santé un bon gros trimestre après son décès (des fois que) ainsi que toutes les cotisations relatives à l’activité professionnelle postérieure à son décès, quand bien même la cessation de cette activité avait été effectuée dans les temps et dans les formes. Et peu importe que le décès ait été enregistré dans les règles : pour le RSI, la mort n’est pas une raison suffisante pour arrêter inconsidérément d’assurer sa santé.

socialsecurity

Le cœur brisé, le ventre retourné et l’esprit plein d’une colère sourde, Marisol s’empresse de régulariser l’ultime cotisation de Louis, se fendant tout de même d’une lettre incendiaire au RSI où elle demande explicitement à être laissée tranquille.

Sans succès.

Cerfa euthanasie simplifiéeRien n’arrête une procédure lancée avec méthode. C’est précis et pointu, ces petites choses-là. C’est comme sur des rails : une fois lancé, rien n’arrête le train du RSI. On a à peine le temps de dire « non merci » qu’on est déjà arrivé à ces destinations où seul le travail rend libre. Moyennant quoi, le RSI continue donc ses relances, ses injonctions de payer, ses mises en demeure, et ses autres lettres compliquées auxquelles Marisol ne comprend plus rien.

Dans sa tête, tout tourne de plus en plus vite. L’étau est maintenant aussi resserré autour d’elle qu’il l’était sur son mari quelques semaines auparavant. Dans un ultime sursaut, cynique et narquois, elle écrit à l’organisme une missive dans laquelle elle lui demande d’adresser ses prochaines relances « à Saint-Pierre, qui transmettra ». Puis, du même geste que Louis, Marisol pousse la chaise qui la retient encore ici-bas.

Sur sa tombe, recouverte de courriers de relance, figure désormais un épitaphe unique au monde : « RSI-gît Marisol ».

Vous vous reconnaissez dans cette histoire ? Vous pensez qu’elle ressemble à des douzaines de cas relatés par la presse ? Vous lui trouvez une résonance particulière dans votre vie ? N’hésitez pas à en faire part dans les commentaires ci-dessous !

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires196

    1. Nyamba

      « Arrêt des trucs qui font bip et couic » : Priceless.

      Ce Louis, franchement, quel égoïste ! Il lui est pas venu une seconde à l’esprit que les emmerdes étaient aussi laissées en héritage ? Y a qu’à espérer qu’ils laissent pas de gamins, une famille de suicidés, c’est pas très glop…

      Sarcasme à part, j’ai une boule au ventre… Arf.

      1. Before

        « Arrêt des trucs qui font bip et couic » : et vive les Monthy Python (qui n’auraient jamais osé imaginer un système aussi tordu que le RSI)

      2. Black Mamba

        Bah! les cas de suicide sont égoïstes mais celui du père de ma fille m’a bien rendu service 🙄 , une épine dans le pied qui m’empoisonnait l’existence ,… cela a été dur à assumer mais il m’a épargné de vivre un enfer …

    2. petit-chat

      La déclaration d’euthanasie ne libère pas des dettes passées, présentes et futures, c’est seulement pour les statistiques permettant d’établir le budget des petits fours et du champagne pour l’année suivante.

    3. Black Mamba

      Le seul hic dans cette histoire c’est d’avoir choisi le prénom de Marisol pour la protagoniste … Même si je compatis … j’ai aussi une certaine aversion pour une certaine Marisol 🙄

      1. Black Mamba

        Ben, hier, j’ai lu un article sur le taux de suicide dans la profession , il est de 4.43 ( je revérifierai ce soir le nombre) , l’un des plus important toute profession confondu … C’est carnage et cela est dû à un fort stress et empoisonnement administratif … paperasse de plus en plus ingérable 🙁

          1. Black Mamba

            je te dis quoi ce soir ,… soit patient,… si j’avais su qu’on allait me passer un interrogatoire , j’aurai révisé mes fiches 😀

            1. Black Mamba

              Voici la phrase de l’article :
               » Il paraît que le taux de suicide chez les C-D est de 4,45 fois plus élevé que la moyenne … »

                1. Black Mamba

                  Peut être bien … et comment expliquez pour les femmes , tu sais que la la profession se féminise énormément au point d’inquiéter la caisse de retraite car les femmes ne sont pas aussi connes que les hommes à bosser plus 50 à 60 heures …Elles font du 30 heures maxi …

                  1. Aristarque

                    Plus trente heures à faire suer le burnous du mari pour assurer les fanfreluches… Il nous a été narré le cas édifiant d’ un pédaleur coincé dans son ergastule de basse fosse, tout juste autorisé à laisser un post une fois la semaine, les bonnes semaines…

                    1. Black Mamba

                      Il poste -ici car je lui demande de se manifester de temps en temps , c’est un homme très discret qui n’aime pas donner son opinion par écrit … Mais si tu le connaissais , tu verrais que c’est une vrai pipelette , qui me fatigue même par ses bavardages et sur les mêmes sujets qui le préoccupent … Heureusement qu’il voit par son métier divers personnes avec qui il peut partager car je deviendrais folle à force de l’entendre … Et le pire , il n’aime pas qu’on aie une opinion différente de lui , alors j’acquiesce par habitude …. Et de temps en temps j’oublie de me taire ou d’acquiescer et c’est partie comme en 40 … L’atmosphère devient plus qu’électrique voir invivable … Il abdique alors et m’apporte des fleurs pour enterrer la hache de guerre jusqu’à la prochaine fois :mrgreen:

        1. gameover

          BM, ma citation « Vous vous reconnaissez dans cette histoire ? »
          sous-entendait que h16 s’adressait à des gens 6 feet under.

              1. Black Mamba

                Les membres du défunts peuvent aussi témoigner 🙄 tu es trop sectaire , dis-moi, … tu n’as pas été un fonctionnaire dans une autre vie :mrgreen:

            1. gameover

              Plaisanterie mise à part, je m’étais fait copieusement arrosé en sortant en 2008 sur un forum que les suicides de france télécom (FT) étaient dans la norme française et même légérement en-dessous quand on compare avec la population active. A l’époque on parlait d’une vingtaine de suicide sur 18 mois.
              Le taux de suicide se donne en général pour 100,000 habitants et ça tombait bien car à FT ils étaient pile 100,000.

              Là je suis tombé sur le rapport qui permettait de dire qu’il y avait en France 1 suicide tous les 2 jours chez les agriculteurs.

              L’étude a été faite sur 3 ans.
              La population étudiée est de 500,164 personnes qui sont exploitants agricoles exclusivement.
              Le nombre de suicides sur les 3 ans est de 485 personnes.

              Ce qui nous donne un taux de 32.32 par an pour 100,000 habitants.

              Ce qui nous donne bien 1 suicide tous les 2 jours.

              Cette étude corrobore bien une autre étude qui donne un taux de suicide 40% supérieur chez les agriculteurs par rapport au reste de la population : tableau 4 page 7

              http://www.ipubli.inserm.fr/bitstream/handle/10608/217/?sequence=30

              Mais on peut noter que ce taux est IDENTIQUE à celui des ouvriers.

              Dire que le taux de suicide des agriculteurs est 4 fois plus important chez les agriculteurs que chez les cadres comme le dit Le Monde c’est vrai mais c’est manipulateur.

              1. Black Mamba

                Mon petit QI ne me permettra pas de développer autant que toi sur le sujet, surtout que mon article était sur des conseils pour éviter de tourner l’arme à gauche …

                1. gameover

                  ce n’était pas le but mais un truc qui fait sourire dans un rapport car on le voit rarement c’est :

                  « Notons toutefois que le risque de décéder par suicide est trois fois plus élevé chez les chômeurs par rapport
                  aux personnes en activité professionnelle ».

                  C’est page 5 du pdf (téléchargement direct)
                  http://goo.gl/hPwKbL

                2. Aristarque

                  Passer l’ arme à gauche (soupir) En revanche, tu peux la tourner à gauche sans problème pour défourailler…

                1. gameover

                  Du pipeau turlututu… chapeau pointu

                  Il y a 218,296 médecins en France en 2012 (INSEE)

                  Il y a 40 suicides par an suivant l’UFML ce qui nous fait 18.32 pour 100,000 ce qui est identique à la population française.

                  Après ils peuvent jouer sur la tranche d’âge car certaines CSP se suicident plus jeunes mais ça s’équilibre avec la tranche d’âge qui suit dans laquelle le taux s’inverse.

                  Excusez moi pour cette comptabilité mais on dirait que chaque profession voudrait montrer son désarroi en ayant un taux de suicide le plus élevé.

  1. Le Gnôme

    Un agriculteur qui se suicide, un inépendant qui se supprime, ça na fait pas de bruit. Un employé d’Orange, ce n’est pas la même chose, les syndicats sont sur le pont pour hurler halte aux cadences infernales, à l’inhumanité du management et demandent la tête du PDG.

    Après tout, ils n’avaient pas à être indépendant.

    1. Calvin

      Tu as oublié « à cause de l’ultra libéralisme qui gangrène la société française »…

    2. Théo31

      Ou la mise en place d’une cellule psychologique pour les fonctionnaires suite au suicide d’un contribuable devant leurs locaux (« vous voulez ma peau, vous l’avez ») et rien pour ses proches.

      Ce pays est à vomir.

    1. yp

      Oh que oui… Il faut avoir vécu les histoires générées par ce genre d’organisme pour y croire… Et après expérience, la seule conculsion qui s’impose, c’est qu’il est bien imprudent de lancer une boite en France…

      1. Black Mamba

        Hier à midi , on avait un notre restaurateur qui avait les larmes aux yeux … Il est dégoûté par la facture du RSI, il conteste les différentes sommes réclamés, il a aussi le CSA sur le dos, il est en pleine procédure judiciaire avec eux ,… il a investit énormément sur le bâtiment et là, il a la nette impression de s’être fait avoir …
        Nous avons pris une bonne demi heure de notre temps pour lui reparler des libérés de la SECU … Cela fait trois ans que nous lui en parlons mais là je crois qu’il est mûr pour faire le pas …

            1. Black Mamba

              Non ! Il est déjà bien désespéré comme çà , il est inutile de le tenter à retourner l’arme contre lui …

                1. Black Mamba

                  Tiens, j’ai un truc pour toi , ce monsieur nous a dit que les notaires sont au top du Hit parade pour les transactions au Black …
                  Question : Comment font -ils ?

      2. Lambda expression

        Ouvrir en France ? Faut être suicidaire.
        PLUS JAMAIS je ne referai cette connerie.
        Pas besoin d’aller bien loin pour trouver juste de l’herbe. Même pas plus verte, juste de l’herbe. En France elle est grillée.
        Tout y est grillé d’ailleurs. Même les cer veaux.

    2. romaric

      Merci pour ce lien ! C’est vraiment hallucinant l’état dans lequel ce pays tient ses travailleurs ! Mieux vaut être pauvre en france. Mon voisin est au RSA touche alloc et gagne un peu plus de 800 euros par mois. Formation gratis, reductions etc…. Pays foutus !

    3. Waren

      Quand je vois l’énergie que ces malheureux font preuve contre le RSI, je me dis qu’il est urgent de les informer qu’ils peuvent quitter les monopoles illégaux !

    4. Kekoresin

      Vivi, c’est un excellent site mais SNE est en danger. Les quelques militants en ont marre de se battre seuls contre ce système. Ils ont faits de la garde à vue parce qu’ils voulaient rencontrer Marisol Tournevilaine et sont fichés par les RG qui visiblement ont du temps libre par manque de terroristes à pister!!!

      Fin août, il y a un rassemblement à La Rochelle qui déterminera l’avenir de l’assoc. Alors si vous en avez plein le cul comme votre obligé, venez et battez vous contre ces fonctionnaires responsables de rien, comme aux plus beaux jours de la visite en masse de nos voisins allemands! Allez sur le site de sauvonsnosentreprises.fr et inscrivez-vous.

      Internet c’est bien mais il faut à un moment donné quitter sa cave et briser quelques nuques de chatons mignons! Je retrouverai avec plaisir les actifs de ce blog qui auront le courage de leurs opinions…

    5. Kekoresin

      Un post laissé sur sauvonsnosentreprises:

      Comme le prône H16 dans son magnifique blog, l’idée de la résistance active est génial. Puisque affamer la bête n’est pas possible, il faut la gaver au maximum. Inondez tous ces organismes foireux de courriers plus débiles les uns que les autres. Envoyez des missive de régularisation aux caisses de RSI d’autres départements dont ils ne sauront quoi faire mais qui nécessite une réponse. Envoyez des demandes d’aides bidons pour promouvoir votre entreprises à l’export aux organismes qui pullulent et se chevauchent…(voir blog H16)
      L’idée de couper drastiquement dans le pachyderme administratif aurait pour résultat une grève générale. Super! Imaginez le bénef de voir tous ces grattes papier qui œuvrent en silence pour notre bien être et notre protection. Un mois de congé sans solde pour cette masse grouillante inefficace à la solde du collectivisme imposé. Nul doute que cela ferait un bien immense à notre dette.
      Thatcher l’a fait en son temps et les finances du royaume Fish & chips se sont redressées, même si c’est allé un peu loin dans l’ultra libéralisme. En tout cas, les syndicats sont revenus dans le rang, s’en tenant à un rôle constructif et progressiste. Pour Les nôtres, juste une vidéo à voir: http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=58eEcsLR_SY
      Le temps de la révolte approche les amis. Désespérés, ne vous immolez plus devant ces fonctionnaires hagards, au regard torve, qui en profiteront pour se mettre en congé maladie et réclamer une prime pour choc psychologique! Agissez! Pourrissez leur la vie de toutes les manières légales ou non. Quand on a plus rien à perdre, que les RSI, URSSAF, Fisc, préfecture, syndicats, inspecteurs du travail, inspecteurs d’hygiène, associations en tous genres et tous les autres suceurs de moelle vous ont volé votre dignité, votre maison et le scooter de votre petit dernier. Agissez en être libéré de toute contingence matérielle! De toute façon, en cas de faillite, point de pardon. C’est un marquage au fer rouge, c’est qu’au mieux vous êtes nul au pire un escroc à jeter dans les geôles fraîchement libérées de ces pauvres petits délinquants qui n’avait d’autres choix que le braco pour subsister.
      Le suicide n’émouvra aucunement les médias si complaisants, car votre vie d’insecte ne vaut rien comparé à celle de ces êtres si formidables que sont nos fonctionnaires besogneux au service de l’usager ou tout autre représentant de l’Etat. Le recours à la justice, aussi implacable que lente quand il s’agit de votre petite vie et si véloce et efficace quand un ministre ou un parlementaire joue du menton, ne servira à rien d’autre que vous faire moisir dans l’antichambre de l’enfer. Montebourg n’est quant à lui bon qu’à accompagner le corbillard. Quant au sultan Hollande, plus préoccupé par son harem, accrochera une médaille en chocolat sur votre cercueil en s’efforçant de soutenir une attitude digne tout en chassant toutes ces images lubriques de la yaourtière qui lui sert de cerveau. Aux armes citoyens…

    6. La Coupe Est Pleine

      On rigole, mais ça fait quand même peur de voir tout ce gâchis !
      A la fin du seul mandat d’hollandouille, quelle aura été la facture humaine finale ?
      Qui pour remplacer tous ces forçats ?
      Comment inverser la situation ?
      En massacrant à notre tour toute cette population de parasites ?

  2. LeRus

    Bon, et bien elle commence bien la journée avec une telle histoire…

    Le RSI, les brigades de la mort d’une France apaisée et festive.

    …Il reste des sacs à vomi en stock, je vais même en commander d’autres.

  3. petit-chat

    Il faudrait (le fameux yaka Mhollandais…) faire une liste à la Laurent Obertone de tous ces drames (in)humains provoqués par l’invulnérable Administration pour se rendre compte et sensibiliser (on peut rêver…).
    Peut-être que, in fine, les collectivistes auraient honte…?!

    1. royaumont

      Honte ? Les bolcheviks ? Même la nécrophagie n’a pas l’air de leur faire peur…

    2. yaka

      invulnérable, l’administration ?
      Sauf avec Mohamed ou Youssouf qui ont, eux découvert la potion magique contre les huissiers et les fonctionnaires.
      Des baffes ou des bouteilles d’essence (au choix) ou les deux, ou plus…
      Devenez à votre tour des chances pour la France, au lieu de vous suicider comme de bonnes petites victimes, nom de Dieu !

  4. Fred

    Un chef d’entreprise ne peut être qu’un délinquant qui mérite forcément un traitement adéquat. Dans ce si beau pays socialisant, un chef d’entreprise est toujours suspect.

      1. petit-chat

        Pour ça, il suffit d’allumer la télé. (Enfin, je suppose, puisque je n’en ai pas !)

  5. Yrreiht

    Il me semble que dans la même situation, j’aurai plutôt tendance à extérioriser mon agressivité…
    Il fut un temps ou le métier de collecteur d’impôt était un métier à risque.

  6. Calvin

    RSI : Rémission Sauvage des Indépendants
    ou
    Rester Sagement Imposé

    Ce que décrit h16 est la réalité, mais ça, c’était avant.
    Comme des milliards d’économie doivent être réalisés sur la pieuvre de la sécurité sociale, ces organismes n’auront plus qu’une issue :
    – abuser des contentieux,
    – faire raquer les assurés,
    – diminuer les services et remboursements.

      1. Nocte

        Ma préférence va à « No Mercy pour le RSI », la première proposition pouvant impliquer le monstre peut toujours exister, et que l’on peut s’en passer ou l’éviter.

  7. MadeInCH

    Dans le formulaire de dénonciation de travail dissimulé, j’ai adoré la case « cocher si identique ».

    Cela dit, remplir un tel formulaire, n’est-ce pas déjà un travail dissimulé, vu qu’il ne fait pas intervenir de fonctionnaire?

    Quant au formulaire d’euthanasie, il ne me fait pas rire, vu que je suis pour le suicide assisté.

      1. MadeInCH

        C’est bien ce que je pensais:
        Dénoncer un travail dissimulé est un travail dissimulé!!

        Catch 22!

  8. Caton

    Ce billet, bien qu’excellent, semble pointer du doigt les ponctionnaires sordides, ambitieux et zélés, entièrement soumis à l’autorité, incapables de distinguer le bien du mal. Ils croient accomplir un devoir, ils suivent les consignes et cessent de penser. La version française de la banalité du mal, en somme.

    Mais les vrais responsables, ce sont toujours les mêmes: les polytiques, et ceux qui, en votant pour eux, ont accepté à l’avance tous leurs abus.

    1. Lafayette

      On vote parfois par manque d’alternative, seul la couleur du drapeau change mais le merdier reste le même et la solution c’est qu’il n’y a qu’a attendre….

      Sinon on appellerait cela un état interventionniste ou plus exactement communiste….

      1. Caton

        Voter aujourd’hui, même blanc, voire même s’inscrire sur les listes électorales, c’est reconnaître la légitimité du système, c’est consentir.
        Payer des taxes et impôts (aussi peu que possible), c’est céder devant la force.

        1. Lafayette

          Certes, mais donner dans l’abstentionnisme, c’est refuser d’affronter pire que pire. Vous me direz qu’un jour il y aura un fond, mais non …. c’est une dette et ça s’entretien des dettes, c’est comme des clients, il faut payer pour être bzé.

          1. Caton

            Ne pas être inscrit sur les listes électorales, c’est signifier un refus de consentement. Les conséquences de la faillite de l’état retomberont sur tous, et alors? Vous croyez qu’un viol est moins destructeur si la victime fait semblant d’y prendre plaisir?

        2. Higgins

          Je plussoie. S’il n’est a priori pas possible de se désinscrire des listes électorales (une fois qu’on y est), on peut s’abstenir de voter non pas que le principe en soit mauvais à la base mais parce que, actuellement, il est totalement détourné de sa fonction première et il ne sert qu’à fournir une rente de situation à des gens dont la capacité de nuisance est inversement proportionnelle à leur compétence (voisine de 0, Normal 1er en étant l’exemple le plus flagrant). Un miette de prise de conscience semble cependant exister si on en croit Bruno Bertez: http://leblogalupus.com/2014/06/05/politique-friction-du-jeudi-5-juin-2014-dans-le-camp-de-la-droite-professionnelle-le-cas-wauquiez-par-bruno-bertez/

          1. Ano59

            Le vote blanc sous sa forme actuelle est à mon sens la meilleure option :
            – Compté à part donc un beau chiffre à montrer aux médias si les gens votent blanc en masse.
            – Suffrage non exprimé donc j’imagine que ça part ensuite dans l’abstention, nuls, etc.
            Bien sûr un vote blanc en suffrage exprimé serait encore meilleur, mais ça empêcherait nombre de politiciens d’être élus. 😉

    2. Pandahuri

      Lorsque vous cotiser au RSI et que l’on vous réclame des sommes indues il n’y a qu’une solution : attaquer l’exécutant pour délit par concussion. Ca calme assez rapidement le service en général. Ensuite ils essayent de réfléchir.
      Pour s’en sortir il faut devenir aussi con que le système.

  9. Lafayette

    Comme pour les paradis fiscaux, il y a des lieux pour enterrer gratis, comme par exemple en syrie. Voila pourquoi ils crient aux tas …

  10. Nocte

    A mes yeux, l’un des meilleurs du Made in France.

    Le RSI plus glacial que la mort et mécanique au point de devenir inhumain, la déchéance de gens poussés au-delà du supportable par des organismes nimbés de leur pouvoir irraisonné… quelle plume !

    Seuls ceux qui se sont déjà frottés au RSI (et à l’Etat en général, dès qu’il s’agit de le nourrir), peuvent réellement comprendre à quel point ce que tu as écrit est si proche de la réalité (le relationnel, la rapacité, l’inhumanité sous couvert de protection sociale…)

  11. FaLLaWa

    Rassurez moi c un fake le formulaire d’euthanazi?
    Article fort bien tourné et completement desesperant 🙂

      1. petit-chat

        D’un autre côté, on n’est pas obligé de le remplir leur *$à# de formulaire…La liberté commence dès qu’on monte sur la chaise.

        1. Petit Poney

          Celui qui disait, il y a trente ans, que l’euthanasie devait être quasi-automatique pour les personnes dépassant un certain âge, et qu’on n’entend bizarrement plus du tout sur ce sujet aujourd’hui?

          Aaah, la belle cohérence, le souci de l’intérêt général, sébôôô…

  12. Kazar

    Sur le RSI, j’ai de plus en plus de clients qui créent des SAS au lieu de créer des SARL, et le premier critère de choix est de pouvoir échapper au RSI. Évidemment, cela n’est pas accessible aux indépendants qui ne font pas assez de chiffre ou ont systématiquement des difficultés de trésorerie. Mais en fait, tout ceci n’est pas bien grave à côté de ce qui nous attend, si l’on en croit une petite lecture de ce matin : http://www.economiematin.fr/les-experts/item/10247-reset-lagarde-crise-systeme-effacement-dette-monnaie-ruine/?utm_source=newsletter&utm_medium=Email&utm_campaign=NL-2014-06-06

    1. Jeff84

      Et vous ne les en découragez pas ? Malgré ses défauts, le RSI reste beaucoup moins cher que le régime général : je n’ai pas encore rencontré de client qui accepte le surcoût simplement pour y échapper. A ce jour, sur une cinquantaine de clients en société, je n’en ai qu’un en SAS, et c’est parce qu’il ne peut pas avoir de rémunération sur sa société.

  13. tyrion

    Plutôt que de se suicider, je propose l’ultime résistance active: brûler les centres RSI, ça plaira à Vegeta!

      1. Caton

        Cela a déjà été fait, par Mitterand, en 1991. Rocard est le seul à ne pas s’en être aperçu, mais ça va venir d’un jour à l’autre maintenant.

  14. Petitpatapon

    Ah le RSI… Ils nous ont réclamé des cotisations sur les trois années suivant la liquidation amiable de notre société. Bizarrement, ils ne recevaient jamais les documents justificatifs. je ne serais pas surprise qu’ils envoient encore des relances à notre ancienne adresse :mrgreen:

  15. Petit Poney

    Ce n’est pas pour rien que depuis que le gouvernement a lancé le site « http://www.faire-simple.gouv.fr/ », la proposition la plus soutenue est la suppression du RSI (et la 3e, la suppression du monopole de la sécu – même si j’aurais personnellement plus tendance a dire « reconnaissance de la fin du monopole »). Mais bizarrement personne n’en parle.

    Pour la petite histoire, sachez que le RSI était tout fier de finaliser, en décembre 2014, ses comptes de 2009. Champions du monde.

    Et dire que je vais y être pour un bout de temps, probablement :s

      1. Petit Poney

        Héhé pourquoi pas 😉

        Pour situer, je suis avocat depuis moins d’un an, dans un grand cab’, ce qui explique qu’à mon arrivée j’ai eu une présentation par des comptables renommés sur ce qui nous attendait. C’est par eux que je sais qu’en décembre 2013 se réglaient la situation 2009…

        Sinon j’ai bien failli me brouiller avec le RSI directement, déjà… En février je reçois un courrier avec un échéancier pour 2014, ok, et en avril on me demande de payer un montant plus important que celui indiqué dans la lettre que j’avais reçue. J’appelle, la personne que j’ai au bout du fil ne sait rien, « votre gestionnaire va vous rappeler d’ici 5 jours ». Va pour le gestionnaire. 5 jours après, rien, évidemment. Pris de folie, je rappelle, et là on me dit que le montant appelé inclut un lissage des sommes dues en 2013. Evidemment, ils ne comprennent pas quand je leur dis qu’ils auraient pu prévenir et indiquer les bons montants dès le début… et à la fin, je demande à parler à mon gestionnaire, celui qui devait me rappeler. Là, je me suis limite fait insulter parce qu’avec les explications qu’on venait de me donner, j’aurais déjà du comprendre, non? Ben oui, mais moi je réponds qu’on m’a dit que mon gestionnaire allait me rappeler, donc j’attends qu’il me rappelle, merci. J’attends toujours 😉

        C’est certes très très light comparé à l’horreur que vivent certains, mais c’est à l’exemple de ce qu’est le RSI: une machine sans tête gérée n’importe comment par des gens qui n’ont aucune idée de ce qu’ils font, pourquoi ni comment, et qui se foutent de mettre leurs victimes dans des situations de détresse parfois extrême.

        Je ne vous cache pas que j’ai bien pensé refuser tout ça et suivre le MLPS, mais les règles de l’ordre des avocats indiquent bien que pour rester inscrit audit barreau, il faut être à jour de ses cotisations… j’aurai d’autres histoires à ce sujet, mais ce sera pour un autre jour!

        1. Black Mamba

          Il me semblait qu’il fallait être à jours des cotisations retraites pas celles pour le RSI, j’avais écouté une émission enregistré où il y avait Claude Reichman et une avocat maître Coimbra , j’essaie de retrouver cela .

              1. Petit Poney

                C’est tellement opaque, tout ça, on s’y perd (et pourtant, embrouiller le monde, c’est mon métier! *second degré inside*).

                1. Black Mamba

                  Il me semble que Kasar est avocat aussi, et je crois que lui aussi est intéressé à Quitter la Sécu …

                  1. Petit Poney

                    Pour la petite histoire (une autre), j’ai discuté avec un prof’ de droit social qui est consultant dans le cab’ dans lequel je travaille. Il a écrit des bouquins, il est expert auprès de l’Etat, de la Commission Européenne, tout ça, et j’ai été lui parler (trop tentant!). Je lui demande ce qu’il pense du monopole de la sécu, il répond que c’est une évidence tranchée depuis longtemps, blablabla… mais j’ai des munitions! je dégaine l’arrêt, machin, l’interprétation de truc, l’article bidule, et lui, du haut de son arrogance, me dit simplement sans contrer aucun de mes arguments: « si c’était possible d’en sortir, vous ne pensez pas que je l’aurais déjà fait? ».

                    Clap clap clap.

    1. Kekoresin

      Personne n’en parle parce que c’est puni par la loi. Le seul fait de dire qu’il y a une alternative à la sécu peut valoir une amende de 75000 roros et 2 ans de prison. Dans ce pays de merde, il vaut mieux être trafiquant de drogue que travailleur indépendant!

      1. Black Mamba

        Claude Reichman cela fait 20 ans qu’il le proclame haut et fort , on l’a pourtant pas mis en prison , ni aucune amende donné …

        1. Kekoresin

          Je sais BM, mais Reichman a les moyens de se défendre. Il est bien prévu dans la loi des sanctions pénales. A ma connaissance, personne n’a été poursuivi mais cette loi existe, et rien que cet état de fait est un scandale!

          1. Hugeus

            Il est autorisé de dire  » l’affiliation à un régime d’assurance maladie est obligatoire, mais le RSI en est un et d’autres existent ».
            Claude Reichman ne dit rien d’autre. Enfin presque rien d’autre 🙂

      2. Petit Poney

        Art. L142-18 du Code de la sécurité sociale

        « Toute personne qui, par quelque moyen que ce soit, incite les assujettis à refuser de se conformer aux prescriptions de la législation de sécurité sociale, et notamment de s’affilier à un ORGANISME DE SECURITE SOCIALE ou de payer les cotisations et contributions dues, est punie d’un emprisonnement de six mois et d’une amende de 15 000 euros ou de l’une de ces deux peines seulement. »

        On parle bien « d’organisme de sécurité sociale », pas de « la Sécurité Sociale ». Ce qui est puni est donc l’incitation à ne pas s’affilier du tout, pas le fait d’inciter à changer de régime de sécu. C’est pour ça que le Dr Reichman n’est pas en prison (entre autres).

        1. Kekoresin

          Oups, j’avions durcit la peine 🙂

          Toujours est-il que nos chers politiques aiment entretenir l’ambiguïté entre Sécu et régime de protection sociale.

  16. Karamba!

    Ayant pratiqué les mises en demeure du RSI, je connais la musique. Au delà de leurs méthodes de fonctionnaires robotisés, il est toujours étonnant de se retrouver à devoir des sommes monumentales, parfois en n’ayant même pas encore gagné un centime. Il serait temps que le RSI songe à calculer des cotisations en fonction d’un revenu. Car avant de travailler pour obtenir des prestations sociales, on bosse quand même pour vivre, c’est à dire répondre à ses besoins vitaux…

    1. David

      En France on ne travaille pas pour soi, mais pour les autres, à travers le merveilleux système de redistribution sociale que-le-monde-entier-nous-envie.

      Plus de la moitié de la valeur de ton travail (salarié ou indépendant, c’est pareil) est prélevé pour alimenter ce système ; il s’agit donc bien, de facto, d’une spoliation.

    2. David

      De plus, dans ce beau pays, le simple fait d’enregistrer une entreprise te rend redevable de plusieurs milliers d’€ de charges sociales (un forfait de 4 ou 5000 €, de mémoire), payables immédiatement, avant même d’avoir fait un centime de CA.

      Et si au bout d’1 an ton activité n’a pas fait de bénèf et ferme, les 4000 € restent acquis à la caisse.

      C’est comme ça, c’est la loi que nos « représentants » ont votée.

      1. Aristarque

        Premiers paiements à cinq mois du début officiel d’ activité. Mais effectivement, au bout de la première année, il y a déjà cela à payer, peu importe ce qui a été gagné dans l’ activité.

  17. calc80

    L’an passé, j’ai reçu deux appels de cotisations à une semaine d’intervalle ; les documents comportaient la même somme appelée, le même logo RSI mais une pagination très différente.
    L’un était noir et blanc, l’autre couleur.
    Bizarre me dis-je, aussi les ai-je appelés pour en savoir plus.
    – Ah bon ? bin, ça doit être une erreur. Ça arrive de temps en temps. Vous savez, l’informatique… Non, n’en payez qu’une.
    Je pense que, sans méfiance, perdu dans mon fatras administratif, il était moins une que je paye les deux…

  18. Fll

    Les gens des impots disent eux memes que ceux qui bossent au RSI, sont les plus cons de leurs services, con à bouffer du foin 🙂

  19. Aristarque

    Le Cerfa présenté traite de l’euthanasie simplifiée. Mais qu’est-ce que l’euthanasie normale ou, éventuellement, compliquée ???

    1. Théo31

      La compliquée, c’est l’injection létale made in USA. La simple, c’est celle qui était pratiquée à Katyn.

  20. JS

    C’est tellement plausible comme histoire.

    Je pense que quiconque à eu affaire au RSI SAIT que l’état est in fine un prédateur.

  21. Bernard

    Triste histoire mais tellement réelle.

    Mon épouse voulait créer une petite structure en tant qu’indépendante, donc affiliée au RSI.
    Je dépose le dossier, le RSI me répond quelques temps, quelques temps, quelques temps plus tard… Qu’elle n’a pas les qualifications requises pour cette activité.
    Pas grave, j’ai une société et je décide de la salarier.
    Peut après je reçois l’enregistrement de la société de mon épouse au tribunal de commerce.
    Je les appelle en leur expliquant que la société n’existe pas et le greffe m’explique que le RSI n’a pas a décider des qualifications de mon épouse et qu’ils ne peuvent empêcher sa création. Je leur demande donc par Lettre R/AR de résilier la création de cette société étant donné que je me suis organisé autrement.
    Je contacte le RSI qui me fait savoir que mon épouse est maintenant inscrite chez eux !!! Donc, nouvelle lettre R/AR pour leur demander sa résiliation.
    Et voila 3 ans que cela dure, je reçois des courriers du RSI me demandant ses revenus professionnels. J’ai même par je ne sais quel miracle de cette fabuleuse administration reçu des remboursements maladie concernant mon épouse. Remboursements qu’évidement je n’ai pas encaissé, histoire de ne pas avoir d’ennuis plus tard.
    C’est vraiment hallucinant 🙂

    1. Calvin

      Édifiant mais plus que crédible.
      Je veux dire que ce n’est même pas étonnant de leur part…

    2. Kekoresin

      Déplace toi et menace les! Pour mon cas, ça a débloqué la situation. C’est triste mais c’est comme ça qu’ils fonctionnent. Tes lettre A/R ne servent à rien et ne serviront aucunement de preuve de ta bonne foi! 🙁

  22. Kekoresin

    Un de mes autres témoignages sur SNE, très remonté car en guerre avec ces escrocs institutionnels. RSI=Raquetteurs Sodomites Institutionnalisés!

    « Ne mourrez pas en silence en essayant de conserver votre dignité face à ces agents de l’ombre aux ordres du pouvoir absolu drapé de bons sentiments tout roses. Le personnel de tous ces organismes sensés vous accompagner et être « à votre écoute » moyennant le vol de votre portefeuille, non seulement ne vous aiment pas mais vous détestent!

    Quand l’un d’entre vous baisse le drapeau et décide d’en finir, leur réaction est au mieux l’indifférence, au pire du « bien fait pour se gueule d’escroc de patron exploiteur »! Alors quand les médias vendus, les syndicats biens dodus de nos impôts, les politiques assoiffés de pouvoir tous échelons confondus, les profs (75% d’entre eux jugent que l’entreprise est lieu d’exploitation de l’être humain!), quand tous ces petits besogneux tenaces vous dépouillent en affichant un mépris sans nom, alors battez-vous. Ne crevez pas comme un con dans votre coin mais partez avec panache les doigts raidis sur le manche de pioche!

    La vraie violence c’est le cynisme de tous ces bien-pensants qui vous trainent dans le couloir étroit du socialisme bon ton, en vous priant de ne pas regarder la guillotine au bout (financée par vos propres deniers)! Lorsqu’un artisan ou un agriculteur se suicide, c’est dans l’indifférence générale. Lorsqu’un p’tit gars de France Télécom ou de Renault se met en tête qu’il peut s’envoler par la fenêtre, la France entière verse de chaudes larmes au 20h (le 13h c’est pour filmer nos si jolies campagnes avec du terroir dedans). C’est normal car contrairement à vous, ils sont respectables et ont une famille tout plein de chagrin sans popa à la maison pour Noël. Vous qui êtes des parias (le terme d’indépendant est la preuve), vous n’avez droit que de crever. De toute façon c’est tout bénef car le corps à peine refroidi, les busards viendront dans votre foyer d’insoumis financé par de l’argent sale, pour récupérer leur du et jeter vos enfants à la rue.

    Contrairement à un sans papiers qui vaut plus que votre misérable carcasse, vous n’avez droit à rien. Pas de prime de Noël, pas de soins gratos, pas d’aide au logement … même si vous n’avez rien gagné sur deux ans. Enfin si, mais vous avez tout reversé aux vampires et hypothéqué votre maison pour que le Crédit Lavérole vous fasse l’aumône pour prolonger votre calvaire. La vérité, c’est qu’un clandestin est traité avec plus d’égards qu’un patron de TPE, qu’un commerçant, qu’un petit agriculteur et qu’un artisan réunis.

    Réunissez-vous et faites de la désobéissance civile en ne payant plus ces racketteur qui font du social et de la solidarité dégoulinante avec le fruit du travail qui vous occupe 50h/semaine pour les plus laxistes d’entre vous. A 500 c’est dangereux car le bras armé d’un petit d’un petit Valls épris d’un totalitarisme à la rose, s’abattra sur vous et vos proches. Vous n’aurez pas la clémence réservée aux multirécidivistes! Mais à 50000, là cela devient ingérable pour nos administrations déjà empêtrées dans leurs propres filets. Cela devient un problème d’état avec à la clé une mise à l’index de la finance mondiale qui appliquera taux d’emprunt déraisonnable pour nourrir la baleine moribonde qu’est devenue la France. Il sera appliqué le même châtiment qu’à vous lorsque votre chiffre d’affaire commence à plier et qu’on vous enfonce une truelle pleine de terre dans la gueule pour vous apprendre les bonnes manières. Comme on dit: « lorsque vous avez 1000€ de découvert, vous avez un problème; quand vous avez 100 millions de découvert, c’est la banque qui a un problème. »

    1. petit-chat

      On sent que ce garçon lit du h16 au petit déjeuner : c’est, paraît-il, le repas le plus important de la journée !
      Bon, en un mot : joli !

  23. passim

    Ce Louis est un pauvre type, et pas seulement un type devenu pauvre.
    Avec une petite fraction des sommes qu’il a versées, il aurait dû s’acheter, au choix, un Glock 9mm, un 357… enfin, de quoi enfin discuter intelligemment avec les vautours.
    Il aurait gardé une balle pour lui, bien sûr.
    On me dira que faire un carton dans les locaux du RSI est injuste. Les subalternes sont (plus ou moins) innocents. Bon.
    Ils n’avaient qu’à ne pas être là.

    À la guerre, on tue aussi de très braves gens, qui n’avaient pas demandé d’être là.

    1. Kekoresin

      +1000!

      La disparition en silence est dommageable et inutile. Les dommages collatéraux sont inévitables. Beaucoup sont à bout de nerfs mais le système ne devant sa survit qu’aux cotisations RSI, c’est bien une guerre dont il s’agit!

      La mort économique et sociale de beaucoup de petites boites est devenue acceptable, le but étant la survie de la sécu et l’état dans son ensemble.

      Et ça ne date pas d’hier:

      Colbert: Pour trouver de l’argent, il arrive un moment où tripoter ne suffit plus. j’aimerais que Monsieur le Surintendant m’explique comment on s’y prend pour dépenser encore quand on est déjà endetté jusqu’au cou…

      Mazarin: Quand on est un simple mortel, bien sûr, et qu’on est couvert de dettes, on va en prison. Mais l’État…, lui, c’est différent. On ne peut pas jeter l’État en prison. Alors, il continue, il creuse la dette ! Tous les États font ça.

      Colbert : Ah oui ? Vous croyez ? Cependant, il nous faut de l’argent. Et comment en trouver quand on a déjà créé tous les impôts imaginables ?

      Mazarin : On en crée d’autres.

      Colbert : Nous ne pouvons pas taxer les pauvres plus qu’ils ne le sont déjà.

      Mazarin : Oui, c’est impossible.

      Colbert: Alors, les riches ?

      Mazarin: Les riches, non plus. Ils ne dépenseraient plus. Un riche qui dépense fait vivre des centaines de pauvres

      Colbert : Alors, comment fait-on ?

      Mazarin: Colbert, tu raisonnes comme un fromage (comme un pot de chambre sous le derrière d’un malade) ! il y a quantité de gens qui sont entre les deux, ni pauvres, ni riches… Des Français qui travaillent, rêvant d’être riches et redoutant d’être pauvres ! c’est ceux-là que nous devons taxer, encore plus, toujours plus ! Ceux là ! Plus tu leur prends, plus ils travaillent pour compenser… c’est un réservoir inépuisable.

  24. Kekoresin

    J’ai mis 2ans1/2 à m’inscrire au RSI, avec maintes lettres A/R et coups de fil. Je me suis déplacé. En novembre dernier, ils se sont réveillés de mauvaise humeur, en me réclamant mes cotises plus des pénalités de retard. Problème, ces cotises (que je provisionnaient avec mon expert comptable) étaient totalement loufoques et hors de ma portée financière (5 fois le montant du et provisionné). Pendant 6 mois, je recevais des appels à cotisations différentes de 4 bureaux RSI (Nantes, Laval, Angers, Le Mans – RSI Pays de la Loire) avec des intitulés différents! Aujourd’hui, je ne suis toujours pas en règle et j’ai reçu des menaces auxquelles j’ai répondu que je finirais par me déplacer et régler mes cotises au calibre 12!

    Il semble que cela s’arrange subitement avec un interlocuteur sérieux qui a fini par m’avouer qu’ils traitaient les cas violents ou suicidaires en priorité.

    Moralité, ne soyez pas polis et tapez dans les boites si vous voulez que votre cas soit entendu!

    Sinon, il y a cette solution: http://www.youtube.com/watch?v=d_FH1n8pbWA

  25. val

    Et après, on a des crétins de journalistes mainstream et des soi disant experts en éco qui pipotent pendant des heures pour savoir par quel mystère la France cesse d’entreprendre….

    1. Kekoresin

      …et qui s’interrogent sur les départs de quelques riches célébrités qui masquent l’hémorragie massive des français qui foutent le camp de cette prison fiscale et administrative qu’est devenue la France.

      Pour les boites, une TPE qui meure toutes les 7 minutes! Mais rien à voir avec les 86 taxes rajoutées sur les entreprises en 3 ans. Et notre minustre du travail, un autre François aussi con que l’autre, qui « tance » les entreprises qui « pleurnichent »! Nous revoilà au bon vieux temps du socialisme pas libéral du tout, qui vomi sur le capital et l’entreprenariat. http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2014/06/04/20002-20140604ARTFIG00065-la-reponse-violente-de-rebsamen-au-medef.php

      Ce pays est foutu, je me renseigne pour la Taïlande (pas de taxe d’habitation ou foncière, IR raisonnable et surtout pas de RSI)

      1. val

        +1000 , comme vous , ça me fait sortir de mes gonds quand je les entends dire que les patrons pleurnichent, ils se permettent vraiment tout, ils faut vraiment qu’ils soient sûrs de leur pouvoir , je rêve de patrons couillus qui leur fassent rendre gorge, mais je rêve bien sûr . Et pendant ce temps la , la France se vide de ses forces .

      2. Aloux

        N’empêche ca confirme bien ce que je pensais sur l’emploi du terme « pacte » à tout bout de champ par les socialistes, on ne pactise qu’avec le diable, le parrain ou alors entre nazis et soviétiques à la rigueur, bref que des gens recommandables, à vous de voir duquel se rapprochent le plus Hollande et Rebsamen…

      3. Peste et coryza

        La Thaïlande, c’est un peu instable en ce moment, non ?

        Le RSI de Nantes est assez connu. Ou comment encourager des maraichers bretons à aller s’installer en Slovaquie…

  26. Dahu

    « est déjà arrivé à ces destinations où seul le travail rend libre »

    Ouch le point Godwin 🙂

    Sinon pour mon expérience avec le RSI: ma femme bossait pour une galerie d’Art internationale. Ils voulaient ouvrir une galerie en France dont serait gestionnaire ma femme. On a un peu galéré pour trouver un statut qui corresponde à ce genre d’activité, et on a choisi entrepreneur. Illico le RSI s’est mis à nous envoyer du courrier pour dire qu’on allait cotiser. Euh… ok? Finalement en 2/3 ans on a jamais rien vendu dans la galerie française, c’était juste un showroom. Le business se faisait ailleurs dans le monde. Le RSI continuait à envoyer des tas de courriers. On a juste répondu qu’on faisait 0 euro de chiffre d’affaire, foutez nous la paix. On a ensuite arrêté l’activité d’autoentrepeneur car ça servait plus à rien. Deux ans après le RSI continuait soit à nous demander des cotisations, soit des justificatifs sur notre activité. On a essayé de les appeler, mais notre numéro d’identifiant ne correspondait pas à celui qu’ils avaient. Enfin bref, entre temps on a déménagé, et une fois les 6 mois de suivi de courrier expiré, plus de nouvelles. Une belle bande de débiles, qui nous a juste fait nous demander: mais c’était quoi ce RSI en fait?

  27. Honorbrachios

    Je me demande quel genre d’individus travaillent au RSI/URSS AF et autres…
    est ce une vocation , du style « quand je serai grand, je travaillerai au rsi pour faire chier les gens;
    est ce que se sont des minables ratés qui n’ont rien trouvé d’autre?
    est ce qu’ils deviennent cons au contact des autres?
    un mix du tout ?

    1. Nyamba

      Une lecture : Un si fragile vernis d’humanité, de Michel Tereschenko (j’espère ne pas avoir écorché son nom).
      Ce ne sont, à priori, que des gens normaux… Ce qui ne change rien au constat que CPETF…

      1. petit-chat

        Fameux, j’ai bien rigolé.
        Et une douanière est venue s’exposer dans les commentaires, elle a bien fait de ramener sa fraise celle-là.

    1. petit-chat

      Salauds de retraités qui spolient l’Etat de son juste, heu, heu, ah ben non, je ne vois pas…

  28. ironbooboo

    Ma mère explique à la MSA qu’elle n’est plus « artisan rural » depuis bientôt 8 ans, mais ils continuent à lui envoyer régulièrement des courriers sans suites. Et ce alors qu’elle est bien réinscrite au régime standard.
    En ce qui me concerne j’ai été inscrit au régime militaire en 2009, jusqu’à ce que je m’en rende compte en 2012. Sans raison, sans qu’on me demande quoi que ce soit … 5 semaines pour corriger …

    Pays de dingues. Pour la plupart des gens tout ça est tout à fait normal. Exemple : pôle emploi, qui déjà ne communique pas ses offres sans inscription (faut bien justifier de l’utilité du bousin hein), organise un forum : 600 propositions à la clé. Et quand je fais remarquer que c’est complètement con de retenir 600 boulots pendant des semaines sous prétexte d’organiser un meeting en mousse on m’engueule presque. Un jour je vais dégommer quelqu’un …

  29. passim

    Avant d’en arriver à la solution ultime, je conseille la lettre.
    Pas la lettre de menace… enfin pas tout à fait.
    Pas la lettre pleurnicharde (on a sa fierté).
    Mais une lettre (longue) relatant pourquoi et comment on en est arrivé au désespoir, qu’on est à bout (pas la peine de se forcer : on est réellement « à bout »). Entre les lignes, le récipiendiaire sentira la menace diffuse.
    Écrite à la main, bien sûr, Banissez le traitement de texte.
    Quelques ratures, un brin d’incohérence (Pouf pouf serait de bon conseil)…
    L’employé modèle n’est pas de l’étoffe dont sont faits les héros.
    Pourquoi y a-t-il des gens à qui on fout une paix royale (non, pas seulement les Corses) ?

  30. Nemrod

    Et s’il n’y avait que le RSI.
    Pour mes salariés je cotise à Klesia pour la prévoyance et la retraite complémentaire.
    Je ne les ai pas choisi, un ou deux syndicats représentant 10 % de la profession à tout casser l’a fait pour moi…comme d’hab. dans ce pays de merde.
    Ce ne sont pas des fonc mais ont les même pratiques.
    – il y a 6 mois, je leur envoie mon chèque qu’ils encaissent.
    Il me prélève de la même somme directement sur mon compte ( c’est la nouvelle tendance, ils se servent direct et pas moyen d’y couper), ce con de comptable avait oublié de me prévenir.
    Je vous dis pas la galère pour qu’ils me remboursent.
    Me proposaient de régulariser 6 mois après ( ben voyons) en m’engueulant presque alors que ces connards partageaient faclie la moitié des tords…
    j’ai opté pour la méthode Kekoresin et ai reçu mon chèque…

    – ce matin ces buveurs de sang me renvoie un courrier pour ce même versement : mon comptable a apparemment groupé la prévoyance et la retraite, ce qui leur pose un problème insondable.
    Je dois donc leur régler la prévoyance un deuxième fois et ils me rembourseront dans 6 mois…

    J’ai plus de tréso et fait des acrobaties depuis au moins 3 ans
    Alors je suis fatigué de ces gens…qui me suçent jusqu’à la moelle en se foutant de ma gueule.
    Je suis très proche du point de rupture nerveuse et ai des colères explosives comme toutes les personne à forte résilience.
    Franchement, le jour ou je vais tout perdre, comme 90 pour cent des indépendants du pays si rien ne change, je partirais en fanfare.

    Foi de berrichon.

    1. passim

      Salut Berrichon,
      Pourquoi attendre d’être complètement à poil ?
      Je croyais que l’une des qualités d’un chef d’entreprise, c’est de savoir anticiper…

      1. Nemrod

        Parce que j’ai toujours espoir de m’en sortir.
        Si je tiens un an encore sous le bombardement, j’aurais une fenêtre d’évasion.
        Sinon, je tenterais la sortie.
        Ne me tente pas trop quand même.

          1. val

            les collectivistes ne valent pas assez cher pour que l’on se tue à cause d’eux . Etre vivant et croire fermement en ses propres valeurs et s’y tenir , c ‘est déjà résister.

        1. passim

          Bonne chance.
          Mais rappelle-toi que plus le temps passe, plus l’étau se resserre.
          Un beau jour, clic clac, les Grecs ont vu leurs comptes bloqués, et plus moyen de sortir un rond.
          Je n’évoquerai pas, bien plus dramatique, ceux qui ont cru, jusqu’au bout, que ce n’était pas possible, qu' »ils » n’allaient pas faire « ça ».

          1. Nemrod

            Je suis bien conscient que toute la bande d’ordure qui nous rançonne est capable de tout.
            Je répète à chaque fois que je le peux à un de mes amis qui a un petit patrimoine ( constitué il y a 20 ans, sur la fin de son entreprise il perdait des ronds…pas de repreneur : 6 chômeurs; du classique) qu’il va se faire rincer par ces crapules.
            Il n’y crois pas, me dit que c’est impossible…que ça aurait trop de conséquences.
            Il a 64 ans et encore une confiance relative dans l’état français.
            Il va se réveiller un beau matin à poil.
            Le fameux « reset » de Lagarde.

            1. Ca ne se passera pas comme ça. Il y aura un week-end où les sommes seront indisponibles. Les gens seront totalement affolés.

              Ensuite, l’Etat distribuera des papiers à retirer en mairie, ou à la perception, avec de belles enluminures, expliquant que le Trésor Public vous doit XXX euros, à valoir dans NNN années, avec bien sûr des intérêts. Pour la Nation, la Grandeur de la France, etc… Et les compte seront rouverts, ponctionnés de 10, 20 ou 30%.

              Et les gens pousseront un ouf de soulagement. Il ne manque presque rien ET on a un papier pour toucher le reste plus tard, pensez donc !

              1. gameover

                « …à valoir dans NNN années

                comme t’y vas… t’as prévu un nombre à 3 chiffres !

              2. Waren

                Et tu crois vraiment que cela arrivera ? Parce que ce pays n’en finit pas de crever; on nous prédit aussi un incident sur l’OAT depuis plusieurs années, mais pour l’instant c’est tout le contraire qui arrive.

                  1. pouf pouf

                    je suis d’accord avec le chef, quand on te dit qu’il ne reste rien, c’est que c’est vrai. point barre. Du coup après dissimulation = peine de mort. On te dit qu’ils font ce qu’ils veulent, un point c’est tout. Les voisins dénoncent les voisins.

    2. petit-chat

      Je crois que chacun passe par des moments de désespoir.
      Et parfois, lire h16 dans le texte n’arrange rien ! Préférer la forme pour avoir le moral.
      Rien qu’en existant vous les faites chier, le collectivisme n’admettant pas qu’un être humain puisse pense par lui-même.

      1. La Coupe Est Pleine

        C’est clair que ça fout vachte les boules de s’informer sur le net. D’autant plus lorsque l’on s’ouvre à des sujets que l’on n’avait jamais abordé jusque là. Comme l’économie ….

    3. yp

      Moyen d’y couper = compte à l’étranger (déclaré !) : pour faire une saisie à l’étranger, il faut une décision de justice.

  31. pouf pouf

    imaginer baisser les bras comme solution à quoi que ce soit, argh, ça tient pas complètement debout …

    1. Aloux

      Qui avait dit à la radio (française et subventionnée bien entendu) « le contrôle du net est possible, regardez les Chinois ils le font bien eux ? »

  32. Régis33

    Méthode imparable pour avoir un correspondant RSI au bout du fil , après avoir entendu Vivaldi a en péter le premier violon qui passe à porté de tir :
    rejets des prélèvements de la sangsue , par un étrange hasard , là c ‘est eux qui vous téléphone pour savoir le pourquoi du comment ça ce fait qu’ils ont pas pu ponctionner leur dîme .
    Le plus incroyable , c’est qu’on en arriverait à apprécier le Trésor Public pour leur disponibilité et leur compréhension par rapport a ces en…… du RSI qui sont en théorie à notre service , vu que c ‘est avec nos cotisations qu’ils peuvent se payer le taille crayon  » Apple  » fashion en plaqué or , qui leur permet d’affûter leur putain de rhétorique imbuvable , pour leur racket .
    Le monde a l’envers quoi .
    Autre méthode efficace testée il y a à peu près une vingtaine d’années dans le 33 par les artisans , commerçants : foutre le feu à leur caisse retraite , …… depuis dans les 4 secondes , il y a un correspondant au bout du fil , comme quoi quelques pneus savamment arrosés d’essence font plus avancer les choses que les beaux discours . A méditer .

  33. Black Mamba

    Ma fille et son petit groupe sont arrivés aujourd’hui à Katherine , petite visite de la ville et bien sûr du Parc National Nitmiluk …
    Première rencontre avec les panneaux d’avertissement  » Baignade interdite … Danger Crocodile  » ,… ils se sont risqué une petite trempette dans une source d’eau chaude qui leur semblait tranquille …

    1. Peste et coryza

      Et pas de nouveau sac à main ?

      Sinon, la belgique, c’est étrange… des batiments ne brique de partout, plein de clones de Franck Ribery, des « siouplait » sans arrêt, des voitures de fonction en veut-u en voilà… et non, je n’ai pas eu le poste.

  34. pouf pouf

    Le repaire de marc, saintes marques et leurs apôtres. Repérer les allées, devant nos yeux éblouis les promotions, à droite le cher et tout au bout le pain, bien sûr, traverser le cher pour aller jusqu’à l’appel, à gauche, les chaussures, les vêtements, organiser son esprit avec des couleurs. Une dame asiatique sur un canapé luxueux tourne des pages imaginaires d’un doigt nonchalant sur un cœur de pierre, ici et ailleurs à la fois, elle hésite entre deux saveurs de dosettes pour remplir la photocopieuse du salon, il fait chaud. Elle espère secrètement que rosalie ait enfin fini la chambre et la salle de bain. Elle n’y tient plus, il est dix heures, elle n’est plus en avance, elle ramasse dans le dressing les habits qui sortent du pressing et les met sous son bras. « rosalie ? puis plus fort : rosalie ? »
    – Oui, madame ?
    – Rosalie, il faut vous dépêcher, j’ai une réunion au journal ; on se bat pour vous rosalie, nous sommes en grève contre ces gros cons d’actionnaires, vous verrez, on va gagner.
    Priez pour nous, marc et les autres virgule bonne journée.

    1. Black Mamba

      J’ai l’impression que parfois tu nous contes tes songes … C’est sans queue ni tête :mrgreen:

  35. carpediem

    Vous avez aimé le RSI , vous allez adorer les services sanitaires.
    Je connais personnellement le créateur d’une fromagerie artisanale devenue au fil du temps et à force de travail une belle entreprise avec des locaux flambants neufs et aux normes et tout ça. Le créateur, un passionné qui a du se lever à 4h du matin pendant de nombreuses années, a passé la main à un gérant et maintenant il est salarié de sa boîte. Ce qu’il constate l’écoeure : les services sanitaires se livrent à un véritable harcèlement sur les petites entreprises, ILS SONT LA TOUS LES JOURS. Il n’en peut plus et regrette amèrement d’avoir créé une entreprise, les procédures se multiplient, le fisc n’est pas en reste, ils sont traités comme des criminels en puissance car dans ce beau pays, il vaut mieux vendre de la drogue qu’entreprendre, on est bien plus sûr de l’impunité. Il constate également une dégradation très marquée des mentalités des salariés, le chargé de production a bien du mal à arriver bosser à 9h et bien sûr on ne peut le virer sous peine de se prendre les prud’hommes, l’autre jour il a dégoté un marché important, le représentant du personnel lui a déclaré « non, on va pas faire, c’est trop de boulot ». Si vous avez vu l’émission « envoyé spécial » sur les contrôles sanitaires dans les grandes surfaces, vous avez sans doute bondi comme moi : de charmants messieurs et dames sont payés avec notre fric pour contrôler les grandes surfaces, mais ô miracle, quand ils constatent une infraction « c’est rarement suivi d’effets! ». Kesako? cherchez la différence entre la petite structure qu’on peut faire chier à l’envi et la grosse chaîne de magasins : probablement une grosse corruption , on laisse relativement tranquille ceux qui ont les moyens de payer les campagnes électorales et dont les dirigeant déjeunent avec monsieur le Préfet et monsieur le Dé(pute) . Voilà où nous en sommes.

    1. Peste et coryza

      @carpediem

      Ce type est fou. La fromagerie, c’est contrôlé avec hystérie. Limite 3-4 germes différents par fromage, et des chaines de fabrication aussi clean qu’une salle d’op.

      Alors que l’utilisation d’un bon consortium suffira à ce fromager à éviter les contaminations… mais allez dire ça aux inspecteurs sanitaires, qui n’y connaissent rien en microbiologie.

Les commentaires sont fermés.