La liberté d’expression et de mouvements sabotées par un anti-terrorisme fort commode

Qu’on soit en régime ultra-néo-libéral de droite fasciste sous Sarkozy, ou en régime turbo-libéral de gauche sous Hollande, il ne fait pas bon être un vilain terroriste, notamment islamiste, notamment sur le départ pour aller faire le djihad. Et une chose est certaine : entre les conférences de presse d’un président de plus en plus accessoire et le retour éventuel d’un ex-président tout aussi dispensable, l’esprit des Français est suffisamment occupé pour ne pas l’encombrer de considérations complexes sur sa liberté d’aller et venir, d’expression ou d’opinion politique ou religieuse.

En plus, ça tombe bien, les autorités compétentes, investies de l’onction républicaine, ont largement décidé à leur place, et leur conclusion est sans appel : les Français n’ont que faire de leurs libertés, et sont bien plus intéressés par une sécurité ouatée que le monde d’aujourd’hui a bien du mal à leur fournir. Heureusement, nos élus travaillent (discrètement) à résoudre ce problème. Et c’est ainsi, un peu après le raout médiatique bidon sur le « vote de confiance » (au suspens ridiculement monté en épingle par des médias affamés d’audience) que nos fiers représentants ont courageusement décidé d’amputer une nouvelle fois un bon morceau de liberté qui vivotait encore, en approuvant, mardi 16 septembre, l’interdiction administrative de sortie du territoire visant à empêcher le départ de candidats au djihad, par exemple en Syrie et en Irak.

Fini les pedonazis grâce à la loppsiDans le texte voté, il s’agira donc d’empêcher de quitter le territoire un ressortissant français (donc, un citoyen a priori complet, avec a priori des droits civiques, et a priori innocent tant qu’il n’a pas été prouvé coupable) « dès lors qu’il existe des raisons sérieuses de croire qu’il projette des déplacements à l’étranger ayant pour objet la participation à des activités terroristes, des crimes de guerre ou des crimes contre l’humanité ou sur un théâtre d’opérations de groupements terroristes et dans des conditions susceptibles de le conduire à porter atteinte à la sécurité publique lors de son retour sur le territoire », ce qui a le mérite de peindre une cible potentielle assez précise tout en restant en pratique juridique assez vague pour ratisser très large.

En effet, à ce point de la lecture, le citoyen français, largement travaillé au corps ces dernières années par le lourd travail « explicatif » des médias, imagine très bien de quoi et de qui il est question dans ce texte. Pour tous, c’est évident, cette nouvelle loi joyeuse et sécurisante permettra d’attraper le jeune, un peu trop barbu, la tête un peu trop farcie de cet opium du peuple officiellement réprouvé par l’Éducation Nationale, qui aurait des velléités d’apprentissage en alternance comme fabricant d’engins explosifs improvisés, combattant/chair à canon, voire, pire que tout, terroriste à visée médiatique sur le retour. En revanche, aucun n’envisage qu’une interdiction de sortie du territoire puisse être prononcée à l’encontre de la bande de jeunes qui voudront partir quelques jours en vacances en Turquie, en Tunisie, au Maroc ou en Algérie. Pourtant, sur le papier, à peu près rien ne l’empêchera. Il suffira de rassembler quelques éléments permettant d’engluer le ou les individus en question dans le concept lui aussi volontairement flou « d’entreprise terroriste individuelle » pour lui faire tomber dessus ce que la puissance publique a de plus spécifique : le monopole de la force, dans la gueule et avec mise au frais sans procès.

Au passage, on s’interrogera sur la pertinence réelle d’une loi qui empêche les gens de sortir du pays, alors que pour réellement protéger les citoyens, il aurait surtout été nettement plus efficace d’empêcher certains de rentrer… À moins bien sûr de se rappeler que le mur de Berlin ou le Rideau de Fer n’ont jamais été construits pour empêcher les capitalistes de l’Ouest de fuir leur enfer et se réfugier en RDA ou en URSS, ce qui éclaire ce genre de nouvelles dispositions légales d’un jour nouveau, surtout si l’on vise à plus long terme.

Jeune : la loppsi te protège contre les pedonazisÀ cette disposition parfaitement liberticide, et qui est passée grâce au vote tant des aigrefins de droite que des escrocs de gauche (ne l’oubliez pas : ils sont pour la plupart des sociopathes), s’ajoute une batterie d’articles tout à fait dans l’air du temps destinés à jeter, pieds et poings liés, aux pieds de la Justice Française tout Internet et sa clique de méchants sites pédophiles, nazis, fascistes, prônant le terrorisme et la torture de chatons.

Il était temps : malgré le travail acharné du Législateur, malgré les lois LOPPSI, malgré les Hautes Autorités et institutions diverses d’espionnage de sécurisation du Réseau des réseaux, malgré la volonté des différents ministres de nous faire tous passer au travers de pare-feu OpenOffice ou autres, malgré la traque permanente des pédonazis qui pullulent sur les interwebs, il y a encore des sites, vaguement cachés mais clairement terroristes, qui émettent des opinions, qui disent des choses abominables et qui sont contre la démocratie, contre l’État républicain, qui décrivent les procédés chimiques pour faire des explosifs, qui détaillent tous les moyens pour réaliser des virus informatiques, bref, des sites qui ne respectent ni le pouvoir en place, ni le vivre-ensemble. Et ça, là, mes petits amis, ça va trop loin.

Moyennant quoi, les députés, conscients qu’il fallait enfin mettre un terme à toutes ces opinions, tous ces faits, tout ce savoir dangereux mis à la portée de tous, ont courageusement voté le déplacement du délit de provocation ou d’apologie d’actes terroristes de la loi sur la presse de 1881 vers le Code pénal, ce qui permet au passage d’allonger les délais de prescription et d’utiliser les règles de procédure qui ont le bon goût de rentrer dans le régime dérogatoire en matière terroriste. Le mot important est « dérogatoire », car c’est celui qui sera utilisé contre vous, un jour, pour expliquer qu’on puisse vous appliquer consciencieusement une matraque sur les gencives.

Tout ceci est bien évidemment assorti d’un durcissement des sanctions vis-à-vis des sites contenant ce genre d’abominations, permettant le blocage par l’autorité administrative de sites faisant l’« apologie du terrorisme » (terme ô combien étendu) si l’éditeur ou l’hébergeur ne l’a pas retiré dans les 24 heures (durée encore en débat), le tout, sans juge ni jugement, zip zoup, emballé c’est pesé et ça ne pèse pas lourd.

délit d'opinion sur internet

Autrement dit, en plus de la liberté de mouvement, la liberté d’expression continue d’être rognée à grands coups de mâchoires législatives goulues, et c’est super parce que c’est pour notre sécurité à tous. Et lorsqu’on lit les meilleurs morceaux des interventions de nos députés pour défendre ces textes, on comprend qu’il n’y aura pas de demi-mesure ! La guerre est déclarée, sur tout le territoire, et tout sera fait pour qu’enfin soit mis un terme à cette liberté d’expression évidemment délétère, et cette liberté d’aller et venir pour égorger nos filles et nos compagnes, comme le dit Lellouche (UMP), trémolos en dolby-surround :

« Que vaut dans une démocratie la liberté d’aller et de venir quand cette liberté peut, à tout moment, se traduire par l’assassinat d’un membre de votre famille, de vos enfants, de vous-même, parce que vous prenez le métro, l’autobus, ou que vous vous rendez dans un grand magasin ? Que représente la liberté d’aller et de venir si nous vivons dans un monde de danger immédiat très difficilement contrôlable par le Gouvernement ? »

C’est vrai, ça, d’abord, à quoi peut bien servir toutes ces libertés si c’est pour faire le Mal et être un Méchant ? Vite, arrêtons tout ça bien vite, le monde est trop cruel !

Fascism : do you think it'll be this obvious ?Lorsqu’on comprend que ces discours, ces votes, ces textes ne sont pas issus de députés ayant abusé de la boisson, lorsqu’on se rappelle que cela fait plus de 10 ans qu’existe la tendance qui vise à museler internet et à distribuer du hashtag #terroriste ou #pedonazi à tous ceux qui ont l’heur de déplaire aux élus, lorsqu’on voit les conséquences pratiques de l’application de ces lois et notamment de la dernière fournée, qui permet à la République Française de vaillamment rattraper son retard sur le Patriot Act américain, on voit se profiler un avenir particulièrement sombre pour ces citoyens français qui seront si bien protégés, si bien choyés, si bien surveillés par l’État qu’ils auront contribué, sagement, vote après vote, à mettre en place.

La droite, toute humide à l’idée de plier Internet aux lobbies qui l’arrosaient, rêvait d’utiliser la loi pour enfin fermer le clapet à ces gens qui osaient exprimer leur mécontentement de la politique sarkozienne. Les médias français, pas toujours francs du collier et toujours aussi arrosés de subventions, ont assez vite fait le calcul qu’une liberté d’expression limitée aux seules institutions reconnues (celles qui distribuent la carte de presse, par exemple) n’était pas, à proprement parler, pour leur déplaire. La gauche, une fois arrivée au pouvoir, aura donc fermé la marche funèbre qu’ils avaient ouverte, en donnant à l’une et à l’autre tout ce qu’ils espéraient et même plus encore.

Tout ceci va, forcément, très bien se terminer.

affiche-propagande-reseaux-sociaux

(Complément de lecture)

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires266

  1. vegeta

    j’ai une idée vu que l’Etat vole 50% de la richesse des salariés dans leurs dos ils seraient intéressant que les patrons envoient chaque mois avec la fiche de paie une autre fiche informant le salarié des cotisations que le patron (a verser pour lui) ce qui le rendra complètement fou et exigera des réformes de l’Etat et des comptes l’urssaf et compagnie

    1. gameover

      Il suffit de regarder déjà ta feuille de paie… les cotisations patronales sont dessus (avec ou sans le total, ça dépend mais il y a souvent le coût total salarié, le super brut)

          1. vegeta

            voila avec le maximum d’information à chaque fois
            « désoler on ne peut pas augmenter ton salaire l’état nous a volé 50 000 euros ce mois ci et le rsi aussi  » par exemple
            il faut expliquer au salarié pourquoi ils gagnent peu

      1. Ano59

        Le calcul du super brut directement sur la fiche de paie n’est-il pas interdit par la loi ?
        Ou bien était-ce encore des foutaises que j’avais lues ?

        1. Ano59

          Ha bon, j’apprends un truc merci.

          Mon employeur ne se donne pas cette peine. C’est l’Etat en même temps et il me paye environ 8 fois sous le SMIC horaire légal. Qui a parlé de 2P2M ? 🙂

    2. Bamboo

      Ne manquerait plus que le taux horaire du patron et son patrimoine…
      Là c’est sûr lorsqu’il expliquera qu’il ne peut vous augmenter vous sauterez de joie…

  2. gameover

    L’union européenne distinguée dans les Ig Nobels à harvard s’il vous plaît :

    « Ce n’est pas une étude scientifique, mais une publication officielle de l’Union Européenne signée par le gouvernement italien, qui est ici distinguée. L’Italie a donc été félicitée pour avoir, lors de son mandat à la tête de l’Union, encouragé chacun des pays membres à augmenter la taille de leurs économies en y incluant les revenus tirés de la prostitution, du trafic de drogues de la contrebande, et autres transactions illégales. »

    http://www.lefigaro.fr/sciences/2014/09/19/01008-20140919ARTFIG00152-ig-nobels-la-science-pour-rire8230-puis-reflechir.php

  3. Agence AdrienPresse ®

    Des promeneurs découvrent un point de croissance abandonné à proximité d’Issoudun

    Par Agence AdrienPresse
    Économie – aujourd’hui, 17h57

    Des promeneurs ont découvert par hasard cet après-midi un point de croissance abandonné lors d’une excursion à Sainte-Lizaigne, à quelques kilomètres au nord d’Issoudun (Indre). Ils ont immédiatement prévenu les forces de l’ordre qui ont rapidement établi un vaste périmètre de sécurité. L’accès est actuellement très contrôlé et la foule est tenue à l’écart.

    André Meynier faisait partie de la sortie. Il raconte : « nous remontions la colline après avoir longé la rivière La Théols pendant une bonne demie heure, quand Monique et Jocelyne, mes deux amies de toujours, ont aperçu ce qui ressemblait à un petit bout de croissance chétif. Il se terrait dans un sous-bois, bien à l’abri. Nous nous sommes approchés lentement, en le rassurant, et nous avons alors vu qu’il s’agissait d’un point de croissance presque entier. Peut-être pas un point en totalité, mais au moins 0,8. »

    A l’annonce de la nouvelle, le ministre de l’économie des finances, Michel Sapin, a annulé tous ses rendez-vous. Il est attendu sur les lieux dans la soirée.

    © AAP

      1. gameover

        Ouais super et il faudra nous dire ce qu’il devient ce point de croissance hein… car ça va faire des envieux… on peut imaginer qu’il y en a qui vont s’écharper pour l’économiser le dépenser… yep !

    1. bob razovski

      Hummm, je reste sceptique…

      Comment ont donc fait les promeneurs pour identifier quelque chose qu’ils n’ont jamais vu, mais dont ils n’ont connu l’existence que dans les fables étatiques ?

    2. Nemrod

      En plus je connais le coin, alors ça me parle.
      Je confirme que trouver un petit bout de croissance dans un bois de Ste Lizaigne c’est pas facile.
      Il faut dire que c’est administré par Laignel, vous savez : « vous avez juridiquement tort parce que vous êtes politiquement minoritaires ».
      Un Soce sectaire un peu nabot.

  4. Jeff

    Ce qui m’étonne le plus, c’est la facilité avec laquelle toutes ces lois liberticides passent.

    Depuis quelques années et afin d’aider à cela, je m’attendais à un 9/11 ici (une nucléarisation de la Creuse par un groupuscule d’épiciers, anciens de la SNCF ou bien un pogrom massif de chatons dans le XVIème), mais non, ça passe tout seul (comme quoi, le bon peuple a été correctement lubrifié…)

    Remarquez que lorsque l’on voit: état de l’enseignement+programmes TV, on comprend que l’indigence intellectuelle est le but recherché (manquerait plus que le vulgum pecus se mette à réfléchir à la gouvernance du pays et à demander des comptes à ses (très) chers représentants). Et c’est loin d’être terminé, puisque l’homme au tuyau d’échappement au ras du gazon revient apparemment sur la scène à partir de pas plus tard que lundi.

    Un je ne sais quoi me faisait dire que je ne terminerais pas mes jours dans ce pays, mais j’en suis arrivé à une conclusion encore plus amère: celle qu’en sus, je finirais vraisemblablement par changer définitivement de couleur de passeport.

    1. bob razovski

      ouch !

      Que c’est dur à lire ces messages twitter ! Je n’y comprends rien. On jurerait une loi française : plus d’emballage que de contenu.

    2. hop hup

      les agriculteurs protestataire et autres groupes protestataire vont pouvoir inaugurer les nouvelle lois antiterroristes qui ont été votés récemment .

      vous croyez que c’était uniquement que pour les méchants terroristes ces lois ?

          1. hop hup

            Coïncidence, cette flambée de violence s’est produite vendredi, quelques heures après que le tribunal correctionnel de Rennes a prononcé des peines allant de deux mois à un an et demi de prison ferme contre cinq militants du mouvement anti-écotaxe des « Bonnets rouges ». Ces militants avaient été jugés en début de semaine pour association de malfaiteurs, dégradation et destruction de biens publics.

            quand je disais que les lois serviraient a réprimer les groupes de contestataires de tous poils

          2. gameover

            « ils se plaignent de quoi les agriculteurs j’ai pas trop compris la ?

            Oui c’est vrai que le journaliste, certainement lassé, n’en a même pas fait mention.

            Ailleurs on apprend que c’est contre les contraintes fiscales et administratives… Que c’est élégamment dit.

            « C’est une colère froide, quelque chose qui mûrit depuis des semaines, depuis des mois sur une conjonction d’événements: la baisse de la consommation, la surproduction, la baisse des cours, l’embargo russe, les charges sociales de plus en plus accablantes… »

            Dans ces périodes, il semble qu’il y ait une certaine pudeur à parler directement d’argent… cantandejanssoufre

            Mettre le feu aux impôts dans ce cas là ça se comprend* mais pour la MSA ça montre clairement que les agriculteurs ne la considèrent pas comme la leur.

            Je n’irai jamais mettre le feu à ma (!) mutuelle d’assurance qui assure mes véhicules et le fait qu’elle soit privée et que je l’ai choisie y est certainement pour quelque chose… D’ailleurs je dis MA mutuelle et je dis LA ou CETTE p’tain de sécu, mais jamais MA et le fait que sa température s’élève ne me ferait ni chaud ni froid. **

            * ou ** : ceci n’est pas une apologie de crime.

        1. gameover

          Les incendiaires de portique : 3 ans de prison… mais le centre des impôts et la MSA, on a droit ?

          Concernant l’agriculture bretonne, y a un truc qui m’étonne depuis une bonne dizaine d’années (voire plus) c’est le prix des artichauts.
          Coluche disait que c’était un vrai plat de pauvre rapport aux épluchures mais de nos jours on en trouve rarement en-dessous d’un euro pièce (même pas des violets) alors que c’est un capitule qui bien que bisannuel demande peu de soin pour sa manutention, son transport ou sa conservation et il y a très peu de perte en magasin.
          Je viens de voir que la production française a été divisée par 4 depuis les années 60 (160,000 à 40,000T)… oops !

          Quand je vais en Italie même s’ils sont un peu plus petits (les artichauts hein, pas les italiens… quoique…) on en a en général 10 pour un euro.

          Si un agriculteur breton ou pas traîne par là… il pourra certainement nous expliquer pourquoi…

          1. hop hup

            pour économiser de l’argent il faudra les faire pousser vous même vos artichauts dans un potager enfin si vous avez un endroit prévu pour ça.

            quoique même maintenant on peut faire pousser presque n’importe quoi en hors-sol de nos jours

            1. gameover

              bah déjà il faut un climat tempéré, ce qui n’est pas mon cas et c’est comme les asperges ou les endives je sais plus, il faut 2 ans.
              Le coin de jardin c’est pas mal de mon point de vue pour les salades, tomates, radis, persil, thym, haricots verts etc… et quelques patates nouvelles de temps en temps pour remuer le terrain… mais une culture sur 2 ans… ouche… je ne suis pas assez patient… tu les plantes au début du mandat de hollande et tu ne les récoltes que maintenant… p’tain 2 ans….c’est la fin de la saison pour les 2 d’ailleurs…

          2. gameover

            « La police judiciaire et le commissariat de Morlaix ont lancé un appel à témoins « pour récupérer le plus d’éléments possibles, témoignages, photos, vidéos amateurs afin de compléter les éléments qu’on a déjà », a affirmé Thouroude. Une enquête en flagrance pour « dégradations de biens d’utilité publique » et sur les entraves qui ont pu être faites à l’intervention des secours a été ouverte. »

            Si j’ai bien compris :

            – cette manifestation de mauvaise humeur a bien dû durer 1 ou 2 heures et l’netrave ne concerne que les forces de secours, ce qui veut dire que les forces de l’ordre ne se sont pas déplacés.

            – l’état prend 57% du PIB, est incapable d’assurer la sécurité intérieure et demande aux citoyens de lui fournir les éléments de l’enquête.

            – l’état se permet d’intervenir sur des conflits extérieurs alors qu’il est incapable d’assurer la sécurité chez lui.

            – C’est quoi le niveau Vigipirate en ce moment ? parce que les terroristes faut clairement qu’ils ne se gênent pas.

  5. pouf pouf

    Rappelle-toi barbarie, il pleuvait sans cesse des bombes cet été là et tu marchais ravie sous la pluie, ici l’ombre, radio paris ment tout le temps, pour votre bien, mais quelques gouttes tombent quand même du ciel pour que vous compreniez mieux. Intermède sous forme d’oxymore, fous-le-camp, reviens ; la carrière d’un de funès triste sur la fin, les français parlent aux français, fous, le camp reviens maintenant. Rappelle-toi barbarie, les pluies qui lézardent les villes entières de leurs trainées explosives partout un petit peu et un petit peu partout ; à quoi peuvent bien servir les armes de toute façon ? L’obligation d’une date limite d’envoi sur les missiles rendrait les choses encore plus claires, comme dans un jeu vidéo où le but ultime de toutes les manœuvres constructives qu’on pourrait enchainer ne serait que la destruction de l’adversaire. Ici l’ombre d’où je vous écris que si la vie est un jeu, ça ne regarde que vous, pour le reste on vous ment.

  6. Agence AdrienPresse ®

    Le point de croissance découvert à Issoudun s’est volatilisé

    Par Agence AdrienPresse
    Économie – aujourd’hui, 10h42

    Vive déception dans l’entourage de Michel Sapin, le ministre de l’économie et des finances, qui a fait le déplacement depuis Paris hier soir jusqu’à Sainte-Lizaigne (Indre) : le point de croissance découvert fortuitement hier après-midi par des promeneurs n’était plus là à l’arrivée du ministre vers 20h. Selon nos informations, celui-ci était venu en personne lui demander de rester en France au moins jusqu’au prochain calcul définitif du PIB (produit intérieur brut) du pays, voire au-delà.

    Un vaste périmètre de sécurité a pourtant été mis en place rapidement, avec filtrage très serré. « Nous avons déployé jusqu’à 250 hommes. Certains proches riverains ont même été relogés pour la nuit afin d’éviter tout contact », détaille le responsable des opérations de la gendarmerie de l’Indre, le lieutenant-colonel Richard Menet. « Personne n’a pu s’en approcher, ni lui parler. Je ne comprends pas ».

    Une hypothèse soulevée par des observateurs est que le point de croissance aurait été dépensé au fur et à mesure que Michel Sapin s’en rapprochait. Le ministre aurait en effet été assailli de demandes de dépenses publiques supplémentaires et de révisions à la hausse de plusieurs budgets ministériels, y compris celui des services généraux de l’Elysée qui organisent les réceptions internationales et gèrent les frais de bouche du président.

    Une autre explication plausible serait que le point de croissance se serait téléporté en Allemagne peu de temps après sa découverte. Une possibilité corroborée par sa robe, essentiellement composée de noir, de rouge et de jaune, selon nos informations.

    Contactés par l’AAP, les services de Bercy n’ont souhaité faire aucun commentaire.

    © AAP

  7. hop hup

    « Nous sommes déterminés à rendre le monde meilleur  »

    en ces termes c’est ouvert la réunion du G20 en Australie aujourd’hui

    il faut fuir ces zozos comme la peste car il vont transformé le monde en enfer plutôt quand paradis.

  8. Dahu

    En tant qu’expat’, j’ai franchement peur qu’un jour je me retrouve coincé à Roissy avec la police qui me dise « hep là, on ne sort pas, vous restez ici pour payer des impôts, non mais ». La France devient une vraie RDA…

    Tiens sinon ça me fait marrer, l’ambassade française via linkedin nous a proposé de venir voir Hollande lors de son passage en Australie. J’ai préféré savourer ces premiers jours de printemps en allant au zoo, je suis certain que les singes et autres koalas sont bien plus intelligents et moins mous que nos politocards français.

Laisser un commentaire