Quelques lectures de vacances pour l’été 2016

Avant de retourner à l’actualité brûlante de ces derniers jours, je vous propose quelques lectures de vacances. « Full disclosure » comme on dit dans les milieux autorisés : je connais bien leurs auteurs, et mon avis est donc honteusement biaisé. Mais je pense et j’espère que vous ne m’en voudrez pas trop de leur faire ainsi une publicité éhontée.

Ludovic Delory : Dumping

dumping - deloryAvec Dumping, Ludovic Delory signe ici son premier roman. Il avait déjà produit plusieurs livres, dont Retraites Plombées (chroniqué ici), mais l’exercice romanesque n’est définitivement pas le même que le travail plus journalistique d’un essai sur la retraite par capitalisation ou par répartition. Ici, Dumping présente l’aventure d’une utopie dans une Amérique touchée de plein fouet par la crise des subprimes, et les trésors de ressources que les hommes et les femmes de talents peuvent déployer pour se sortir des griffes de l’État. Le petit parfum randien de l’ouvrage, qui se lit bien (notamment sur la plage – suggestion d’utilisation) n’est pas fortuit et pourra donner, espérons-le, des idées aux plus entreprenants d’entre nous.

Vous trouverez l’ouvrage à un prix très démocratique sur Amazon.

Céline Barré : Quel Pétrin, Péril au fournil

« Quel Pétrin » et « Péril au Fournil », deux ouvrages qui se lisent d’une traite et qui mettent en scène des personnages hauts en couleurs.

quel petrin - barreJocelyne, boulangère quarantenaire, s’ennuie ferme dans sa ville du Cotentin. À la faveur d’une décision politique saugrenue, elle va reprendre en main le cours de son existence ainsi que celui de sa commune peuplée d’administrés au caractère bien trempé. Le livre est disponible sur Kindle ici pour un prix rikiki et constitue la première partie du récit.

peril au fournil - barreLa seconde partie est ici, elle aussi disponible sur Kindle à un prix défiant toute concurrence, et décrit la suite des aventures de la boulangère qui, révoltée par les décisions abracadabrantesques du président de la République, décide de monter à la capitale pour lui expliquer son point de vue, ce qui ne manquera pas de déclencher de nombreux rebondissements.

Les deux ouvrages, fermement ancrés dans notre actualité française morose, forment presque un petit manuel de l’agitation politique telle qu’elle pourrait prendre forme en France. On prend plaisir à chercher les correspondances entre les personnages politiques hauts placés (président en premier) et leurs pendants de la vie réelle, souvent multiples. S’il est inutile de chercher une analyse politique de la situation courante dans ces deux romans qui se veulent avant tout humoristiques et permettent de passer plusieurs heures d’une agréable lecture, on ne pourra s’empêcher de noter l’intéressante critique de la mainmise de l’État sur tous les aspects de notre vie.

Walter : Ne croyez pas que cela n’a rien à voir

ne croyez pas - walterWalter est un humoriste belge qui n’hésite pas à brocarder la politique française (mais de quoi se mêle-t-il donc ?) avec un humour mordant. Chroniqueur dans de nombreuses émissions à la télévision et à la radio (France Inter, France 2, Canal+), il a rassemblé quelques unes de ses meilleures chroniques dans ce livre qui peut facilement se grignoter par petits morceaux, à l’apéritif. Attention si vous le lisez dans les transports en commun ou à la plage : sachez qu’il vous sera difficile de ne pas glousser aux saillies et autres jeux de mots dont il émaille ses textes.

Là encore, vous pourrez vous le procurer ici. On m’objectera que le prix est plus élevé que pour les autres ouvrages, mais ce n’est dû qu’à l’adaptation aux prix du marché des stupéfiants et des escorts, peu abordables actuellement.

Bonnes lectures !

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires109

  1. Gerldam

    A chacun ses lectures d’été. Pour ma part, je profite du mou du mois d’Août pour lire à fond « Human action » du grand Ludwig von Mises. Vu la densité de l’enemble, il faut bien tout un mois, voire deux pour assimiler ce grand texte.
    Bonnes lectures à tous!

  2. Higgins

    Enfin. C’était dur.
    Je n’ai pas de livre à proposer mais un film à regarder. C’est un film québécois, chef d’oeuvre de finesse et d’humour: « Guibord s’en va en guerre ». Au Québec, un député indépendant se retrouve malgré lui être là clé d’un enjeu national. 1h30 de bonheur sans vulgarité aucune et, in fine, une réflexion pertinente sur la vie politique.

  3. Aristarkke

    Monseigneur ménage les rescapés de son blog, ceux qui le hantent depuis quatre -longues – semaines, avec une pré -reprise tout en douceur…
    Il veut nous réaccoutumer… 😉

    1. Aristarkke

      Mon avis est surtout qu’il entend s’offrir une semaine de rab, vu que le 15 août est placé d’ intéressante façon…
      Mais pour éviter une épidémie de dépressions sévères, de crises de manque voire de suicides (rappelez vous sa fierté à l’ idée d’atteindre dans un futur proche les trente lecteurs) qui handicaperaient grave ses recettes publicitaires, il nous accorde une poire de survie…
      En fait il avait prévu de poster ce billet au bout de deux semaines mais les vacances, le farniente crapuleux avec Mme 08, toussa lui ont fait rater le coche…
      Remarquez combien il demeure évasif quant au moment exact de sa rentrée…

      1. Non non. Il y aura bien un billet demain.

        Maintenant, je réfléchis à l’opportunité de ne plus faire que 5 billets par semaine (lundi au vendredi), celui de dimanche finit par me coûter cher en temps.

        1. albundy17

          Voilà quelque chose que je comprends aisément. Bonne reprise dans vos diverses activités, et ménagez votre vie ! (merde, j’ai l’impression que bonsai m’a contaminé !)

              1. Bonsaï

                Sérieusement, l’option des cinq billets par semaine paraît tout à fait logique et raisonnable.
                Le billet du dimanche m’a toujours paru être un luxe extravagant, la crème fouettée sur le gâteau du pâtissier.
                C’était parfois l’occasion de faire des rencontres atypiques, de lire des rédactrices extérieures, de se délasser un peu, bref le cadeau du Chef à sa tribu toujours en manque…

                1. MCA

                  Tant qu’il n’évoque pas en plus les jours de fête, effectivement, nous pouvons nous concéder des vacances dominicales à ne pas commenter les billets.

                  Cela dit, avec l’actualité qui nous attend en 2017, il ne faudrait quand même pas que ça s’étende….

                2. Aristarkke

                  Ce n’est pas parce que vous n’ aimez pas la crème fouettée pâtissière qu’il faut chercher à en dégoûter les compagnons du blog!
                  😉

                  1. Bonsaï

                    Me serais-je donc si mal fait comprendre ?
                    Ah! mais je vois où vous voulez en venir… vous voudriez que je me répète en me prenant les pieds dans le tapis.
                    A votre âge, est-ce bien raisonnable ?
                    😀

                    1. Aristarkke

                      Pas du tout. J’ eusse préféré que vous retîntes pareil propos dans votre encrier.
                      Nous allons vers une période toute de bruit et de fureur et vous ne trouvez rien de mieux à entretenir chez Mgr, qu’une irritable et regrettable propension à imaginer donner corps à une amorce de restriction des munitions de survie en Hollandie.
                      Je souscrirais bien, vous concernant, à l’ offre d’un hébergement monacal, de durée appréciable, hors de la civilisation moderne (i.e. sans accès au net).

                    2. sam player

                      Harry elle en mourrait.
                      Elle n’existe que par le Net, à voir ses références croisées dans les divers blogs avec auto-citations, regardez-moi je suis là et sa remarque ci-dessous du 13 août 2016, 23 h 24 min : il faut en être, y être vu(e).

                    3. Pheldge

                      Tu veux dire « j’ eusse préféré que vous re-teintâtes pareil propos dans votre encrier » ça me semble plus à propos , de parler de teinture pour un encrier 🙂

        2. Pheldge

          Ouais, on commence comme ça, et rapidement c’est la cinquième semaine de congés, les 35 heures et leur cortège de RTT … non, je rigole 😀

        3. sam player

          J’ai la solution.
          si c’est le billet du dimanche qui pose problème, yaka écrire 2 billets du vendredi dont un que tu publies le dimanche, mais sans lui dire au moment où tu l’écris… Et hop fastoche !

            1. Bonsaï

              En dix ans de bons et loyaux billets de blog, le problème pourrait maintenant résider chez une possible descendance qui serait en droit de réclamer désormais plus de temps et d’attention…

            1. BDC

              Reste le taf de modération, je n’ai aucune idée de ce que ça représente, vu qu’on ne voit que la partie émergée des commentaires.

              1. Bonsaï

                Il y a aussi les interventions sur le traitement thématique des billets. Si le commentateur fait une erreur d’interprétation ou se livre à des extrapolations non conformes à la ligne magistrale, il risque bien de se prendre une remarque, une réprimande, voire un cinglant coup de baguette !
                Tout cela demande une vigilance à la limite des possibilités humaines…

                  1. Pheldge

                    Bah, un petit programme de « modération personnalisée » générant de façon aléatoire de interventions/réponses au végétal, alternant ( WTF, n’importe quoi, vous êtes à côté de la plaque …) ça devrait déjà lui simplifier la vie, étant établi et reconnu que ça tombe juste 95 fois sur 100 ! 😀

                    1. sam player

                      …..dit celle qui vient d’écrire plus bas : « Typiquement le pamphlet pour ados peu cultivés… »

        4. Aristarkke

          Mgr, mon commentaire suintait l’ ironie (douce-amère, j’ en conviens)…
          Mais ce qui va sans dire va mieux en le disant et je vous sais gré de nous avertir de votre rentrée officielle…
          A demain!!!

  4. Lark on the Wing

    Il était grand temps que Sa Majesté Henri le Seizième fît son retour : les souris qui dansaient librement viraient, dangereusement, vers le Nimportkwak à forte coloration porno-masochisto crapuleuse…

    Je me permets de vous suggérer, Sire, qu’un temps d’exil sur leurs terres… n’est-ce pas ?… pour les plus marqués d’entre eux…. leur serait sans aucun doute bénéfique, ainsi qu’au royaume du Grand Blogue …

    Par placet spécial, toutefois, j’inciterai Votre Majesté à une indulgence particulière envers le sieur Stark, qui fut entraîné par de mauvais camarades, mais sut garder un certain quant-à-soi, et une retenue estimable, au milieu de dégoûtants débordements.

        1. Lark on the Wing

          Lady B…. vous qui fûtes la Chevreuse de cette triste période, je conçois votre dépit, mais reprenez-vous, chère âme… allez vous ensevelir un temps dans quelque couvent discret, et revenez-nous…. purifiée… ou allez prendre les eaux avec votre amie Longueville…

          Aaaah! ces duchesses….

          1. BDC

            Chouette ! Le retour de H16 ! En espérant que les vacances furent bonnes. Nous allons donc pouvoir reprendre des conversations sérieuses autour du billet quotidien. Lord Quiet, quelle est votre analyse de « l’adaptation [du prix des ouvrages] aux prix du marché des stupéfiants et des escorts » ?

            1. Lark on the Wing

              Chère Longueville !!!! je vous engagerai à ne pas détourner la conversation… faites un retour sur vous-même… craignez que l’on ne vous confonde avec une Montbazon :

              « Mme de Montbazon était d’une très grande beauté. La modestie manquait à son air. Sa morgue et son jargon eussent suppléé, dans un temps calme, à son peu d’esprit. Elle eut peu de foi dans la galanterie, nulle dans les affaires. Elle n’aimait rien que son plaisir et, au-dessus de son plaisir, son intérêt. Je n’ai jamais vu personne qui eût conservé dans le vice si peu de respect pour la vertu »

              Après quoi, n’est-ce pas, on pourra revenir aux choses sérieuses, comme le prix des menus plaisirs secrets de la vie de Sa Majesté.

              1. Pheldge

                C’est de laquelle des Montbaizon que tu nous causes, bicauze que si c’est celle du XVII ème , je cite « Mme la duchesse de Montbazon était belle-mère de la duchesse de Chevreuse, quoique dix ans plus jeune que sa belle-fille. »tu oserait dire que la Très Sublime n’a QUE dix ans de moins que la Bonzaille suisse ?

                  1. BDC

                    C’est surtout que Lord Quiet nous voit comme 2 frondeuses … Mais la célérité de sa réponse trahit sa préméditation, ce qui nous honore ! Où est passé ce hussard qui se vantait de posséder dans sa propre bibliothèque la « hiérarchie du cocuage », de Fourier le socialiste, alors que nous ne connaissions que le mathématicien ?

                    1. Lark on the Wing

                      Le Hussard qu’il est Bleu possède en sa bibliothèque quelques pièces rares, dont effectivement ce Fourier, mais aussi, entre autres, le n° 52 de l’Illustré National, avec un célèbre Cuir – horresco referens – chevauchant en dernière de couverture….

                      Ceci dit, je n’avais rien prémédité quant à vous, chères Amazones… de Vertus… mon coeur saignait de vous voir ainsi vous fourvoyer dans des bouges virtuels, mais en bon Libéral, je vous reconnaissais tous les droits à vous compromettre, et même vous perdre…

                    1. Pheldge

                      sans vouloir t’offenser, notre Très Précieuse a reconnu environ 18 ans de moins que moi … comme tu es plus proche de moi (en âge ) que du vieux fossile grec, ça confirme ce que j’ai dit !

                    2. Bonsaï

                      Du site où nous sommes on ne saurait dire qu’il ne soit pas respectable. A contrario son aura se perçoit bien au-delà du microcosme parisien, de sorte qu’y être vue n’est en rien déshonorant.
                      Y être en vue, par conséquent, procède d’une forme d’excellence qui ne saurait inciter qu’au respect…

                    1. Lark on the Wing

                      Il y a beau temps que, pour ma part, j’ai jugé ce garçon absolument plus rédimable….ses lectures assidues du Canard Déchaîné ont eu raison du mince modicum d’équilibre qu’il avait eu, à l’origine… certains avancent que, par surcroît, il aurait été borborisé par Mme de Longueville…

                    2. Aristarkke

                      C’est plus que probable, Werther. Il montre céans qu’il est rétif à la correction, au rappel des bons usages et que ma gaudriole est sa mie. Mais la charité chrétienne nous impose de tenter encore et encore de le remettre (*) dans le bon chemin…

                      (*) l’ a-t-il seulement emprunté une seule fois? Il semblerait qu’il y ait encore du bon dans son tréfonds. Mais les indices sont ténus…

                    3. Pheldge

                      « Il y a beau temps … » comme dans « beau temps en emporte le bovin beau vent » ? hein ? 😉

                    4. Pheldge

                      ou comme dans « b’autantbeau temps pour moi … puisque nombreux sont ceux qui utilisent cette écriture absurde, pour rendre cette expression.

                1. albundy17

                  « n’a QUE dix ans de moins que la Bonzaille suisse ? »

                  Tu plaisantes, il y a 30 ans d’écart, quand l’une est au firmament, l’autre a passé la descente d’organes

          2. Bonsaï

            Si vous n’aviez pas fait défaut lorsque le vaisseau errait sans capitaine et qu’il fallait contenir les débordements de la foule…
            Même le violoniste d’apparence si joviale avait soudain des manières d’ogre, jeunes et vieux échangeant des blagues salaces ou pire encore, semblaient être retombés en enfance.
            Triste spectacle qu’un peuple délaissé par son Prince. Alors de grâce, ne venez pas après le spectacle tenter d’en modifier le scénario…

    1. Aristarkke

      Merci Werther pour ton intercession.
      Retenir à mon crédit que j’ai essayé à ma manière de sauver une âme en grand danger, c.a.d. d’amener Philou à de plus hauts degrés dans l’art si exigeant du calembour raffiné, n’ hésitant pas à l’en féliciter publiquement pour sa trouvaille helvético – flamande.
      Hélas!!!
      Il est retombé!!!
      Si si feeeee…(soupir…)

  5. André Rosa

    Cher hôte, chers contributeurs avertis,

    S’il fallait conseiller une chronique économique, podcastable et dont le contenu serait assimilable par des lycéens, vous diriez … ?

        1. albundy17

          ça va être compliqué, pourquoi ne pas les inciter a simplement regarder les résultats systématiques des politiques collectivistes ? Ceux intéressés trouveront, les autres, bon ben…

    1. Higgins

      Jean-Pierre Chevallier (jpchevallier.biz) et Frédéric Bastiat (.org et .net).
      Sur You Tube, Milton Friedman et le crayon (perso, si j’etais prof d’économie, je commencerai par montrer à mes élèves cette vidéo).
      Sur le site Blog à Lupus, il y a plein d’excellents articles et de super-liens à gauche.

  6. Nyamba

    Parler de plage, quand l’hiver maintient son impitoyable joug dans mes contrées antipodales…
    Le soleil me manque. Snif.
    Mais, fi d’ingratitude ! Je suis ravie d’apprendre que les billets reprennent tantôt !

    1. petit-chat

      La petite tortue était donc en hibernation, ce qui explique son silence…!

      Quant à VM, sa position de privilégiée indéboulonnable lui permet de longues vacances…
      N’évoquons pas BM dont les avatars scandaleux attiraient des lecteurs par dizaines de milliers…

      Et le Taulier qui évoque la possibilité de réduire les doses d’anti-collectivisme.

      CPEF

  7. Gossein

    Ah, une nouvelle distribution de billets, dont nous connaîtrons prochainement la valeur faciale … Encore quelque chose de financé par la syn-taxe, ce qui nous fera payer plus d’un pot. Mais, c’est le socialisme pratiqué à l’égard des libéraux nécessiteux, ici ! 🙂

  8. Onaneur de Moosh

    H16 a fait allusion à Ayn Rand. Pour essayer de comprendre le culte quasi-scientologique qui lui est dédié, j’avais lu Fountainhead et Atlas Shrugged, et j’ai trouvé la prose franchement pénible et superficielle.

    Quelqu’un peut-il m’expliquer cette adoration pour Ayn Rand, et surtout sa « philosophie » qui pour moi pourrait tenir en quelques points sur un Powerpoint?

    Tous les super fans que je connais (Americains) sont du genre à accumuler les livres de développement personnel genre « réalisez votre potentiel! », et à les mettre en évidence sur leur bureau. Bref des gens certes intelligents et capables, mais intellectuellement médiocres et qui ont au fond besoin d’être menés à la baguette.

    1. Higgins

      Déjà, vous avez lu les deux. C’est bien. La bio d’Ayn Rand est disponible aux Belles Lettres. Je vous la recommande. Après, personne ne vous demande de la vénérer. Il n’empêche, le roman « la Grève » synthétise tout le mal français. Tous ceux à qui je le l’ai fait lire en conviennent.

      1. petit-chat

        Excellent « roman », très bien écrit (et traduit !), criant de vérité, surtout à l’époque ou l’auteur l’a commis.
        L’encul.. de mouche a bien choisi son pseudo…Reste plus qu’à trouver la mouche.

  9. sam player

    Céline Barré avait publié un article sur CP au sujet de l’autoédition sur Amazon et ce afin de tordre le cou aux rumeurs du méchant ogre capitaliste américain affameur des écrivains.

    Rémunération des auteurs chez Amazon : tordons le cou aux rumeurs !

    http://www.contrepoints.org/2015/09/03/220313-remuneration-des-auteurs-chez-amazon-tordons-le-cou-aux-rumeurs

    Et aussi un podcast audio (et retranscrit texto) sur le cheminement qui l’a conduit à l’autoédition après avoir essayé d’autres méthodes. Intéressant aussi la partie autopromotion qui l’a conduit à intégrer le top 100 très rapidement.

    http://autoediteur.com/episode19/

      1. Pheldge

        ça à l’air sacrément efficace … et comme en plus les sacrements, ça sert d’auto, ça sera tout bénèf pour lui ! 😉

    1. Bonsaï

      Et toi qui parlais de tirs croisés sur les blogs… ici c’est un microcosme franco-français, ne l’oublions pas.
      On ne va pas sur les sites belges, ni suisses dont on ne sait d’ailleurs même pas s’il y en a ou pas.
      Quand au Québec…

      1. sam player

        Dans ton cas je parlais d’auto-promotion, ce qui n’est pas le cas dans mon commentaire de 8 h 29..

        PS: tu devrais changer tes lunettes ou modifier le contraste de ton écran cathodique (au acheter un écran plat avec un bon contraste) car il était évident que ton message de 10 h 26 m’était destiné et qu’il était inutile de le préciser. J’dis ça juste pour rendre service.

  10. Duff

    Walter, je l’ai vu sur scène au point virgule dans le marais il est plusieurs années, il était déjà excellent. L’ayant entendu quelques fois sur fRance inter, je me suis demandé ce qu’il y foutait.. Plaisant de savoir qu’il ne s’est pas vendu au diable, pour le moment 😉

Laisser un commentaire