La France, terre de progrès ?

Ah, La France, ce petit pays sympathique coincé entre la Belgique et la Bretagne et qui fait assaut d’imagination pour vanter ses lieux touristiques et rappeler, dès qu’il le peut, quelle terre de progrès phénoménaux il est encore !

Eh oui, ne l’oubliez pas : il ne se passait pas une année en France, dans les années 70, 80 et 90 sans que le pays fournisse au reste du monde une démonstration éclatante de ses progrès technologiques, d’ailleurs médiatisés avec plus ou moins de bonheur.

Ainsi, Concorde, un des deux seuls avions commerciaux supersoniques jamais en exploitation, fut directement issu d’une volonté d’apporter cette possibilité de vol rapide dans un monde qui rétrécissait déjà à vue d’œil. Ainsi, l’introduction dans les années 80 de lignes de train permettant d’atteindre les 300 km/h aura permis au pays de rappeler à tous la maîtrise industrielle qui le caractérisait. Ainsi, le développement continu dans ces années de la filière nucléaire civile aura laissé au pays un héritage qui lui permet d’affronter encore calmement les hivers même rigoureux et parsemés de moulins à vent coûteux et inefficaces.

Je pourrais multiplier les exemples de la sorte, mais voilà : les années 2000 puis 2010 sont passées par là. A force de choix politiques si subtils que la population semble ne pas les avoir trop bien compris (à tel point qu’elle les entérine encore et encore avec obstination), le progrès qui était pourtant palpable il y a vingt ans semble difficile à se concrétiser de nos jours.

Le concorde n’existe plus : instantané aérien figé sur un monde où le pétrole était très bon marché, le progrès ne l’aura pas touché. Inadapté aux nouvelles contraintes économiques, écologiques et sécuritaires, cette évolution drastique des transports aériens qu’il symbolisait pourtant a été relégué à la casse.

Rassurez-vous : le TGV, heureusement, l’a fièrement remplacé et permet de relier Paris-Montparnasse à Rennes en moins de 9h… En outre, toute l’infrastructure ferroviaire française est une véritable démonstration que le progrès n’a jamais été aussi retentissant en matière de ponctualité et de fiabilité. Les derniers chassés-croisés estivaux ont amplement démontré que même un pays qui a vingt ans d’avance sur tous les autres peut se retrouver projeté cent ans en arrière lorsqu’il laisse pourrir ses équipements, ses méthodologies, ses techniques et sa mentalité.

En fait de progrès, là où, dans les années 70, 80 et 90, on nous vendait (et on nous vantait) TGV, autoroutes neuves, Concorde et Minitel révolutionnaire, les années 2000 puis 2010 ont laissé place à la déferlante de moyens de transports rigolos voire « paisibles » dans le langage des bobos éco-conscients.

C’est ainsi que, pendant que le train Inoui laisse surtout perplexe ceux qui ont tenté de l’utiliser, les Ouibus ont pris la relève de transports plus rapides. Avec, régulièrement, ces petits tracas qui font la marque réjouissante d’un « progrès » qui s’installe doucement. Le progrès ne fait aucun doute.

C’est ainsi que les vélos sont réapparus dans des villes qu’on croyait pourtant inadaptées à ce moyen de transport rudimentaire. Le succès des Vélibs et formules équivalentes dans les grandes villes du pays, habilement corrélé au pilonnage massif contre la voiture, permet à toute une nouvelle population de découvrir les joies de la pédale sous la pluie et des risques afférents en milieu urbain (sans même faire dans l’ironie sur les émissions dangereuses des bornes Vélib). Le progrès est évident.

C’est ainsi que les solutions de partage (privées, à la Blablacar, ou publiques, à la Autolib) se multiplient – au point de compter maintenant les trottinettes, avec des résultats financiers plus ou moins solides. Le progrès, par rapport à cette époque où l’accession à un véhicule personnel n’était pas un rêve absurde, semble absolument limpide, et moyennant une propagande information correctement distillée par le gouvernement, tout le monde louera les avantages évidents de ces progrès sociétaux.

En fait, tout se passe comme si la population du pays avait sciemment choisi d’abandonner sa capacité à rêver, à imaginer un futur où elle aurait un rôle majeur à jouer, pour se placer dans celui où elle se conterait de consommer (et encore, avec parcimonie). De votes en votes et de décisions municipales en textes de lois nationaux, cette population a fait semblant de choisir des progrès sociaux plutôt que technologiques, se camouflant à elle-même le fait, pourtant évident, que ce choix était essentiellement dicté par un appauvrissement économique assez clair.

Et avec cet abandon progressif de toute velléité d’un progrès palpable autre que purement social, on assiste à une lente défection dans le domaine de l’innovation technique. Alors que les années passées, la France pouvait s’enorgueillir d’inventer et de fournir au monde de réelles avancées, elle s’est progressivement laissée distancer par les autres pays, notamment européens, au point de ne même plus être dans le top 10 des nations innovantes (elle serait 15ème selon un classement du Fraunhoffer Institute).

Ces observations ne doivent guère au hasard.

En réalité, plusieurs phénomènes ont tous concouru à obtenir ce résultat peu enthousiasmant.

D’une part, une bonne partie des progrès tonitruants évoqués ci-dessus furent le fruit d’orientations politiques bien avant que des choix économiques réfléchis. Autrement dit, l’agenda politique des époques passées autorisait la mobilisation d’importants fonds publics pour réaliser des prouesses qui n’étaient finalement pas directement rentables. Et quand elles l’étaient (cas du Minitel par exemple), l’adaptation aux évolutions ne s’est pas faite sans retard.

D’autre part, si la France pouvait largement se permettre, au milieu et à la fin des Trente Glorieuses, de dépenser à perte dans des projets qui lui permirent, par la suite, d’entretenir une avance technologique et une maîtrise technique certaine, il en est rapidement allé autrement lorsque les déficits budgétaires de l’Etat se sont accumulés au point de former une dette maintenant à peu près impossible à rembourser. Autrement dit, si la France pouvait, au départ, se permettre quelques excentricités technologiques, sa situation économique actuelle la met durablement à l’écart de ce genre de possibilités.

De façon très claire, le modèle de société choisi pendant les 40 dernières années, qui a fait la part belle à la redistribution socialiste, à l’égalitarisme forcené et à un combat collectiviste à peine voilé contre les entreprises, les riches, la finance et les patrons, a directement asséché le capital disponible pour ces domaines de progrès pour ne plus laisser place qu’aux autres, les progrès sociétaux, bon marchés, qui rapportent politiquement et dont les coûts sont totalement invisibles économiquement.

Enfin, le discours politique s’adaptant à la donne économique favorable, la propagande gouvernementale aidant, les populations ont elles-mêmes progressivement revu leurs objectifs pour se contenter de buts modestes. Là où, jadis, envisager la Lune (ou Mars !) était possible, là où se lancer dans le spatial, les télécommunications ou les super-ordinateurs était une évidence, la génération française actuelle se contentera de viser trois repas équilibrés (mais ni trop sucrés, trop gras ou trop salés, hein), une syntonisation douillette avec Gaïa et des horaires de travail aussi proches que possible de ceux des administrations et de leurs 32H hebdomadaires… En 40 ans, on est passé du Concorde et du TGV au Ouibus et au Vélib, mais au moins peut-on attaquer en justice tout tweet offensant et réclamer des RTT à son patron.

En somme, en grévant le pays de dettes et en distribuant des droits par trouzaines industrielles, le socialisme a fait des Français un peuple d’assistés et a dilué le progrès dans des colifichets sociétaux totalement accessoires…

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires221

    1. Aristarkke

      2050 ???
      Vous êtes d’un optimisme échevelé, mon Ami…
      Ca ne tient déjà plus que par la bienveillance toute particulière (et anormale de discrimination) de l’ Europe et de sa finance à notre égard.
      Serai étonné que cela tienne encore 33 ans…
      A moins que la théorie des 70 ans ne se vérifie…

    2. Pat

      Eolienne Royale est allée à Cuba. Elle devrait faire un petit tour au Venezuela. Le futur du paradis socialiste français dont elle a rêvé, ça devrait lui plaire.

      1. Aristarkke

        Quand on est membre de l’oligarchie, la situation réelle du pays réel reste indifférente. Les caciques de l’ URSS ou de la RDA ou de ce genre de pays avaient /ont un train de vie aux standards les plus avancés. Leur seule inquiétude: porvo que cela doure…

        1. Pheldge

          Papet, je viens de découvrir un truc que c’est que tu vas adorer :
          je cite « Le PCJF, revendique une politique anti-électoraliste et se démarque ainsi des partis révisionnistes type NPA, PCF et PG qui vivent du crétinisme parlementaire. La prise de pouvoir n’est possible, selon les textes fondateurs du parti, que par la guerre prolétaire qui vise à renverser la bourgeoisie fasciste du pouvoir et à établir le communisme sous la bannière du nouveau parti communiste. »
          Le PCJF (parti communiste Juchéen de France) aussi appelé PCJ (parti communiste du Juche) est un parti politique français pro-Corée du nord dont le premier congrès à eu lieu en mai 2009
          https://juchefrance.wordpress.com/qui-sommes-nous/

          j’imagine déjà le tête de Mélenchon, Artaud, Besancenot, Poutou, sans oublier Arlette, quand on les traitera de révisionnistes !

              1. Pat

                Ces révisionnistes sont des ennemis du prolétariat. C’est tout ce qu’ils méritent. En Corée du Nord, ils auraient droit au canon anti-aérien…

            1. MichelC

              D’ailleurs, le pic à glace fait partie de leur symboles sur le drapeau, en bonne compagnie avec le marteau pour vous aplatir les doigts O)

          1. MichelC

            C’est pas du Tok, ils y vont franco ❗
            Le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils sont bien juchés ces oiseaux et mieux vaut ne pas passer dessous pour s’éviter leurs fientes.
            Une chouette dispute de basse-court en perspective pour les ethnologues, il y aurait Juche et … Juche 🙂

      2. Jeanne ère

        Même pas 30 ans!
        Lundi 21 août 2017, l’Amérique du Nord assistera à une éclipse de soleil pour la première fois en 99 ans. Appelée Grande Éclipse américaine, ce sera un spectacle céleste unique, note le site.

        David Meade, auteur du livre «Planète X: l’arrivée 2017», en est persuadé: la fin du monde aura lieu le 23 septembre 2017. Selon sa théorie, l’éclipse solaire du 21 août annoncerait l’entrée en collision de la mystérieuse planète géante Nibiru avec la Terre.

        Dans sa thèse, le complotiste s’appuie sur des passages de la Bible. Il se base notamment sur le chapitre 13 du Livre d’Ésaïe de l’Ancien Testament, dans lequel il est écrit: «Voyez, le jour du Seigneur vient — un jour cruel, avec colère et colère féroce — pour rendre la terre désolée et détruire les pécheurs en elle (…) les étoiles du ciel et leurs constellations ne montreront pas leur lumière». (Selon News nation)

        Il semblerait que le plus inquiétant et le plus effrayant, ne serait pas cette thèse, mais que « la NASA rejette depuis longtemps l’existence de Nibiru, qui a été mentionnée pour la première fois par Zecharia Sitchin dans son livre «La douzième planète» en 1976. », selon l’auteur de l’article que j’ai lu en errant sur le web (auteur qui n’y croit pas)!

        Donc pourquoi s’en faire? 🙂

        1. albundy17

          « mystérieuse planète géante Nibiru »

          Déjà ce n’est pas une géante mais une naine brune, même que c’est pour ça qu’on ne la voit pas, et 2, elle ne doit pas entrer en colission avec la terre, mais par un fortuit alignement de planete, décharger un excedent de magnetisme façon condensateur qui nous provoquera des tremblements de terre 10 sur l’echelle de riche terre, des éruptions cutanées volcaniques partout partout, et des tsunamis géants (100 métres mini) qui vont engloutir l’état de NY (d’ou l’operation FEMA) et Marseille s’engloutira dans les flots.

          1. Higgins

            Sans oublier le réchauffement climatique, la pollution et le trafic de la drogue qui exploseront. Tout ça alors que ce sera la pharmacie Lopez qui sera de garde dimanche à Santiago. Si c’est pas un signe. Bon, je retourne adorer le boudin sacré, indibutablement seule valeur sûre dans ce monde de brutes.

          2. Jeanne ère

            C’était de l’humour!!! Même style que le vôtre.
            N’empêche que que ce soit la version qui m’a fait rire ou la vôtre qui se produise… Nous ne risquons rien dans 50 ans.
            Et puis, Marseille engloutie sous les flots permettra de faire des économies de nettoyage des poubelles…
            Il faut que j’apprenne à manipuler les smileys! 😉
            Aurai-je le temps (et l’argent?) d’ici le mois de septembre?

    3. Perfringens

      Avec les fractures qui se dessinent un peu partout, nous disposons bientôt de l’option Syrie. Au moins cela serait rapide à défaut d’être indolore.

  1. Villon89

    Trucidons immédiatement nos enfants afin de leur épargner le chaos…ou enseignons-leur techniques de survie et sports de combat.
    Enfin un métier d’avenir : armurier !

    1. astazou

      Et forgeron aussi, pasque les stocks d’étuis et surtout d’amorces s’épuiseront bien plus vite qu’on n’imagine, et il faudra revenir aux armes blanches. Pas glop le rechargement… Ou alors poudre noire et fusil à silex.

        1. Aristarkke

          Trop lente à recharger. Mais cela peut se contourner avec un tireur, deux ou trois aides-tireur, autant d’ arbalètes et des carreaux en abondance (usinage facile). L’ avantage est qu’ elle reste létale à 300m avec une force d’ arrêt appréciable…
          Protection rapprochée avec des long-bows anglais à prévoir.
          Le retour à la phalange macédonienne peut aussi s’envisager ainsi qu’à la tortue romaine…

          1. MichelC

            Ce n’est pas un rythme de 6000 coups minutes ❗
            Mais suivant la taille de l’engin portable, avec 2 ou 3 chargeurs qui tirent sur un levier pour tendre l’arbalète, on doit bien pouvoir tirer une vingtaine de carreaux minutes. Un dizaine si on vise un peu mieux. De quoi faire du dégât.

            A Malte, ce sont les arbalètes qui ont stoppé les turcs (pas trucs), qui du coup se sont généreusement et très courageusement vengés sur les populations civiles de Gozo.

            1. Aristarkke

              Avez-vous remarqué comme d’ autres que les muzz migrants évitent soigneusement de tenter d’envahir l’ UE par la porte maltaise???

              1. MichelC

                Peut être qu’il y a beaucoup de croix, les fantômes des chevaliers, et surtout pas trop de boulot. Il faut bien en laisser un peu aux locaux. Et puis s’il faut repartir à la nage, ils préfèrent nettement accoster en Europe avec ses aides sociales nombreuses et avariées.

      1. Aristarkke

        Surtout que les munitions de l’ armée viennent maintenant de l’ étranger…
        Les armes et corollaires se payant exclusivement en devises fortes ou matières premières de qualité, cela risque de devenir sport, effectivement.

    2. Résistant Valaisan

      Les armes à feu seront interdites et les armureries fermeront.

      Gunsmith, c’est ça le vrai métier d’avenir.

      Avec imprimante 3D ou pas, d’ailleurs.

  2. Gerldam

    Cela fait une trentaine d’années que je pense et dis que la France est entrée dans une décadence dont elle ne sortira qu’au prix de bouleversements qui feront grincer bien des dents.
    Je n’ai aucune idée de la nature dudit bouleversement, mais ce dont je suis certain c’est qu’il sera douloureux précisément pour tous ces boboïsants, à moitié autolobotomisés.
    A moins de devenir, comme la Grèce, un musée dont les pièces maitresses se délabrent au fil du temps, faute d’entretien, et dont les citoyens s’appauvrissent d’année en année (les riches ayant fui depuis lontemps).

      1. Pat

        C’est toute l’Union Européenne qui risque un écroulement style Union Soviétique. C’est pour ça que le Brexit fait si peur à tous nos super-hauts-fonctionnaires de l’UE qui vont rendre le Brexit aussi douloureux que possible pour les anglais, afin de dissuader d’autres pays de l’Union de suivre leur exemple. Le « Hard Brexit » prôné par Theresa May allant dans le même sens, tout va bien pour eux (pour le moment).

    1. Taisson

      « Je n’ai aucune idée de la nature dudit bouleversement, mais ce dont je suis certain c’est qu’il sera douloureux précisément pour tous ces boboïsants, à moitié autolobotomisés »

      Moi non plus, mais la probabilité de régime d’extrême gauche semble la plus proche: ce sont les seuls qui disposent d’un support idéologique politique quasi enseigné nationalement, et de militants prêts à tout
      La glorification de l »égalitarisme,la repentance et la honte du passé font partie de l’abrutissement.
      Quand aux socios bobos autolobotomisés, ils seront parfaitement heureux (au moins au début…) dans un régime dictatorial, ressassant leurs âneries toute la journéee…
      Les premières victimes seront les gens modestes qui verront, par exemple, leurs pavillon de banlieue fractionnés en appartement communautaires, leurs ateliers dirigés par un commissaire du parti,ou autre joyeusetés collectivistes.
      Quand aux armes, il y à bien longtemps qu’elles seront confisquées !
      Sans parler des véhicules privés réservés aux cadres du parti ! Moins de circulation, les bobos seront ravis !
      Et quand, sous leurs sourires béats le pays sera économiquement détruit, et que les tensions communautaires ne pourront plus être calmées par quelques distributions de fric, les pillages en bande organisées deviendront systématiques.
      On peut aussi prévoir des partitions de territoires, avec des micro califats ou les bandes auront leurs refuges sanctuarisés!
      C’est à ce moment que les derniers français se révolterons, trop tard, et perdrons la guerre civile qu’on les accusera d’avoir déclenché.
      Ceux qui ne pourront pas fuir serons massacrés dans l’indifférence générale, et les vainqueurs réécrirons l’histoire…
      Peut être parlerons ils encore du réchauffement climatique comme cause de tous leurs ennuis !!
      Environ 2050…C’est une possibilité plausible.
      Je ne risque pas la contradiction, en cas d’erreur je ne serai plus la depuis bien longtemps…

      1. Pat

        Les micro-califats existent déjà. On les appelle « zones de non-droit », mais n’importe quel non-aveugle peut voir que l’on y fête le 14 juillet en brûlant des voitures et caillassant les pompiers (même si nos journaleux évitent soigneusement le sujet).

    2. Bob L’Enclume

      Economiquement peut être, mais les immigrés vont dominer encore plus les français dans les décennies à venir. Donc, ca va finir comme les coptes, avec le salaire des portugais, au mieux, mais zéro possibilité de progrès face à la « masse arabe » ou que sais-je.. Oui, ils s’habitueront aux tueries.. Et la gauche dira que tout cela, c’est à cause de la Droite, évidement…

      Enfin, vos socialistes, ils vont se faire rétamer par les musulmans, façon soleil cou coupé, c’est gros comme une maison ! C’est toujours comme cela que cela s’est terminé dans le monde musulman, le notre donc..

      C’est très con, un homme de gauche..

      Très très ignorant aussi.. Donc beaucoup de « valeurs », qui ne peuvent se discuter, évidement…

      D’après mes infos, les énarques envoient massivement leurs enfants faire leur vie à l’étranger : c’est dire s’ils sont conscient de la merde dans laquelle ils nous ont (avec d’autre) mis…

      Et tout cela par haine pure. Haine. Haine. Haine. De ce qui lui est supérieur.

  3. Aristarkke

    Monseigneur, votre dernière illustration de clôture a un texte incomplet : les hommes politiques ont le pouvoir également de *devenir* riches.
    Un nombre appréciable de vedettes politiques pourtant issues de parents modestes ont bâti des patrimoines anormalement élevés en une seule vie professionnelle, même en tenant compte de leurs émoluments (qu’ils n’avaient pourtant pas perçu en permanence depuis leurs 18/20 ans)….
    Lang, Bartolone et tant d’autres fournissent les exemples nécessaires…

        1. MichelC

          Vie parasitaire ?

          Fastoche :

          Vie étatique (étatic) 🙂

          à la rigueur étatpoux. On pourrait parler d’esprit étatpoux 🙂 Ne pas oublier son parapoux 😉

      1. MichelC

        Des parasites purs, oui, la gueule toujours grande ouverte 🙁
        D’ailleurs quand de multiplier les petits pains, le poux se vante, aie ❗

    1. MichelC

      Dans « vedettes politiques », il y a dettes. Dettes qu’elles nous distribuent avec tant de bonté et d’amour, d’obstination incessante et renouvellée, tandis qu’elles supportent le lourd fardeau harassant de ces ballots bourrés de billets de 500 Euros.

      Nos épaules et nos dos en sont allégés. Soyons reconnaissants :mrgreen:

        1. MichelC

          Surtout que plus qu’ils en distribuent généreusement, plus ils palpent des g’os billets sous une forme ou autre. Cela motive 🙂

  4. Bonsaï

    « De votes en votes et de décisions municipales en textes de lois nationaux, cette population a fait semblant de choisir des progrès sociaux plutôt que technologiques, se camouflant à elle-même le fait, pourtant évident, que ce choix était essentiellement dicté par un appauvrissement économique assez clair. »
    Plusieurs réflexions sont à faire Ici.
    D’abord, il me semble que les véritables progrès technologiques n’ont heureusement rien à voir avec les décisions municipales, mais avec les travaux de scientifiques et de spécialistes dans leur domaine d’excellence. Et si on nous dit qu’ils ont déjà quitté la France, qu’on nous donne des exemples crédibles…
    Quand à l’appauvrissement économique, il a souvent par le passé été le moteur de l’inspiration créatrice, par exemple après la seconde guerre mondiale…
    Le diagnostic serait plutôt le manque d’énergie, l’autocomplaisance et le fameux narcissisme national !

    1. Pat

      Le diagnostic serait plutôt une Education Nationale nullissime et gauchisante alliée à une ponction fiscale monstrueuse. Quand on voit que le rêve d’un bac + 10 est de devenir fonctionnaire-chercheur (surtout fonctionnaire, un peu chercheur), ça fait peur.

        1. MichelC

          Le socialisme est bien capable de ressusciter les dinosaures.
          Alors passer de l’éléphant au mammouth, c’est une aimable plaisanterie.
          Un claquement de doigt.

    2. sam player

      Bon, ben la Suisse première du classement, ce n’est pas grâce à toi…. il semble.

      Je propose qu’on envoie Éolienne au Venezuela, et pour compenser on te donne un passeport français, car coté autosatisfaction tu te poses là !

      1. albundy17

        A propos de Suisse, on en apprends incidement au sujet de deux commentateur/teuse du blog H16, saurez vous les reconnaitres ? :mrgreen:

        jacqueshenry.wordpress.com/2017/08/14/histoire-de-voiture-et-autres-loisirs/

    3. Theo31

      400 000 Français travaillent à Londres, combien d’Anglais travaillent à Paris ?

      Bonsaï, tu devrais venir passer tes vacances à Sarcelles, cette ville phare du socialisme triomphant.

  5. René-Pierre Samary

    Après les « trente glorieuses » (pas si glorieuses, si l’on tient compte des circonstances), on est passé d’une démocratie de type autoritaire, avec un dirigeant visionnaire (qui avait des visions) à un retour naturel vers une démocratie de type clientéliste. On investissait pour la (sa) gloire, on investit maintenant dans l’élevage intensif du bulletin de vote.
    Nous touchons aujourd’hui aux limites du marketing politique, pour la raison très simple que le retour sur investissement (clientéliste) est tendanciellement de plus en plus faible (le « client » satisfait considère l’acquis comme un dû, et ne sera satisfait qu’avec une nouvelle offre plus avantageuse, qui sera à son tour considérée comme un dû, et ainsi de suite).
    Il faut également tenir compte de ce que j’appelle « la loi des droits ». Selon laquelle les droits sont comme un gâteau de taille invariable, simplement partagé en parts variables. Un droit octroyé d’un côté est un droit enlevé d’un autre. Le droit élargi du cycliste est une diminution du droit de l’automobiliste, ou du piéton. Le droit à la vie est un empêchement du droit de tuer. Certains droits font plus ou moins consensus, d’autres sont l’objet de discussions. L’art de la politique consiste simplement à estimer le poids respectif (en terme de bulletins de vote) d' »ayant-droits ».
    Ce n’est pas un problème de régime. C’est un problème d’hommes qui, comme dit Stendhal, « prennent l’étiolement de leur âme pour de l’humanisme et de la générosité ».
    « Qui potest mulieres vitare vitet » 🙂

      1. Perfringens

        Boarf, toute façon les sexes ne se comprendront jamais vraiment l’un l’autre, on ne peut que s’imaginer.

        D’ailleurs, pour les résultats médicaux de certains médicaments, on peut clairement séparer en deux groupe homme et femme tellement les hormones jouent un rôle important dans notre organisme, et je ne parle même pas de notre personnalité ou nous sommes situés différemment pour les cinq traits principaux.

        Si nous étions vraiment égaux et que rien ne se distinguait entre hommes et femmes, misogynie et misandrie n’existeraient pas. Honnêtement un tel monde serait bien plus simple et bien moins drôle. (Et puis, j’imagine déjà le cirque pour savoir à que genre on aurait affaire. Ou nous pourrions être hermaphrodites et décider des rôles à pile ou face … pas pour moi.)

        Bref, nous sommes différents et certains s’amuseront toujours à tracer des petites lignes pour exclure un groupe ou l’autre. L’histoire a eu tendance à rabaisser la femme, maintenant on a plutôt tendance à en vouloir aux sales mâles blancs riches capitalistes et, pire encore, aux sales mâles blancs riches capitalistes climatosceptiques.

        A une époque la femme régnait en maitre sur sa demeure et l’homme s’occupait du monde extérieur, jusqu’à preuve du contraire cela marchait plutôt bien. Après, avec l’invention de la pilule et des appareils électro ménagers, le monde n’est plus le même. Ce sera aux historiens de juger ces inventions et la manière dont nos générations les auront gérées. J’ai l’impression que la seconde partie du bilan ne sera pas vraiment élogieuse.

        1. Pheldge

          Effectivement, et je m’exprime sous le contrôle du Pr RPS Docteur es féminitude : « Après, avec l’invention de la pilule et des appareils électro ménagers, le monde n’est plus le même » , et dans « appareils électro ménagers », j’inclus le vibro (comme le fameux « le canard vibrant » auxiliaire précieux g’Albindy17, palliant ses défaillances régulières, dues à son amour immodéré de la dive bouteille)

              1. Aristarkke

                Étonnant qu’il ne réagisse pas?
                Mais c’est vrai que pour lui, il est déjà 22H30…
                Il a déjà mis la viande dans le torchon, à c’te heure là, sommes-nous décalés!

                1. Pheldge

                  non , 2 h seulement en ce moment ! et puis « il a déjà mis la viande dans le torchon » ah, que c’est gracieux, que c’est délicat ! 😉

                  1. Pheldge

                    Et oui, ce soir j’ai fait de la soupe ! 😉 tu veux pas quand même la suite du menu, Al, t’es un vrai gentleman toi, pas comme le vieux grigou des salaces ( humour bourbonnais, cherchez « salaze » ou Salazie ).
                    Pour finir , le soir j’ai un éclairage insuffisant sur le clavier, et, par avarice assumée, je renâcle à brancher l’allo Eugène, alors les coquilles …

                    1. Pheldge

                      Al pout la « Viral Granny » c’est à partager, le but étant de lui faire passer la barre des 2 millions ! Quand j’ai vu le clip, et qu’un des participants du forum l’a identifiée, je cherché un peu, et ses vidéos plafonnaient à quelques centaines de vues … Du coup, elle a gagné en notoriété, et comme elle « déchire », ce n’est que mérité.

                    2. MichelC

                      Pour l’Eugène, il existe des ampoules LED Edison chez Philips. Cela gaze très bien, mieux que Al Eugène 🙂
                      806 Lumens.

                  1. Aristarkke

                    En pièce jointe avec son propriétaire (dans le film cité). Ailleurs, il peut y avoir variations sur le thème.
                    😛

                    Pensez au chenapan Calvin et son âge tendre de huit ans !!!

        2. Aristarkke

          N’ oubliez pas que l’ ennui naquît un jour de l’ uniformité…
          Avec ces Dames en lice, aucun danger même si elles se ressemblent toutes quand il s’agit (d’ essayer) de nous commander…

          Pour notre bien, cela va sans dire…

          Nos biens aussi, d’ ailleurs…

          (comme dirait la Barbie divorcée)

    1. Pheldge

      « Qui potest mulieres vitare vitet » ah RPS, t’es impayable ! Quant à moi je préfère « les femmes ? je suis contre ! tout contre … » de Sacha Guitry 😉

      1. Le Gnôme

        Gibbon est un peu dépassé, mais de Jaeghere est un très bon choix. Son livre est fortement décrié par les historiens de gauche, il ne peut donc être entièrement mauvais et je l’ai trouvé très bien.

    2. Higgins

      Il me semble qu’en ces lieux a été évoqué il y a de cela bien longtemps la notion de « Titylment » (je ne garantis pas l’orthographe), élaboré autant que je m’en souvienne par feu Zbigniew Brzeziński. Je n’arrive pas à retrouver quoique ce soit sur ce thème ô combien important sur le net comme si toutes les références avaient été effacées. Grosso modo, il s’agit de bâtir une société où panem et circensem sont le quotidien de la population alors qu’une oligarchie garde jalousement pour lle les instruments de pouvoir et de domination. Une sorte de totalitarisme soft en quelque sorte.
      Si quelqu’un peut m’aider sur ce point, il en est vivement remercié. Je précise que ce n’est pas par hasard que je place ce post sous celui de RPS. Il y a un lien entre la situation actuelle des sociétés occidentales et cette notion de « tytilment ».

      1. Aristarkke

        C’est le thème du livre d’anticipation (aussi précis, ce ne peut se classer comme SF) d’Ira Levin : Un bonheur insoutenable.
        Le film de Pixar Wal-Mart Wall-E imagine aussi partiellement cette situation.

        1. BDC

          Ô Harry, vénérable ancêtre, auriez-vous une référence d’ouvrage sur la chute de Rome svp ? Y compris sur les aspects sociétaux dont la famille, c’est suite aux remarques de Perfringens sur l’Egalité Femme/homme et HS qui m’avait parlé de la sexualité des Romains mais il a oublié la source.

          1. Aristarkke

            Tape fin de l’ empire romain d’ occident dans ton moteur de recherche et tu vas avoir une longue liste.
            Pour des aspects plus sociétaux, il y avait la série « vie quotidienne sous… » ayant une référence sous la Rome impériale. Mais ce n’est plus dispo qu’ en occase vu que cette série date des 70’s/80’s…
            En droit romain, la femme était nettement inférieure à son époux…
            Le bon temps, quoi…. 😉

            1. René-Pierre Samary

              Les libertés qu’a pris la matrone sont en étroite corrélation avec la décadence de l’Empire, sans qu’on puisse savoir s’il y a lien de cause à conséquence, ou simple signe (deux objets se produisant de façon simultanée, sans rapport entre eux). Même réflexion sur ce qui se produit actuellement en Occident…

            2. Aristarkke

              Formellement subordonnée (>que les fils) d’ abord à son père puis à son mari sans toutefois être dénuée de droits personnels dont celui d’héritage de biens…
              Avait, selon la tradition, l’ exemption permanente des travaux agricoles…

  6. zimzamzom

    « TGV, autoroutes neuves, Concorde et Minitel révolutionnaire »
    Il y a un intrus dans cette liste.
    Car si Tgv Concorde et autoroutes neuves furent tout de même de belles innovations et réussites techniques,
    Minitel comme h16 vous le savez sans doute fut le résultat d’une erreur de jugement de la part des politiciens et autres énarques débiles, coupés de tout ce qui a trait au « concret », adorateurs niais et ringards du centralisé et du full controlled, et a empêché la France non seulement de miser sur internet en temps et en heure, mais aussi de devenir avec les Usa un des deux grands créateurs et « régulateurs » de cette révolution car nous avions en France des ingénieurs qui avaient compris et même inventé en partie internet.

    1. Le minitel a été d’abord une magnifique invention mais, devant ses limitations, aurait dû disparaître naturellement. Ce sont les politiciens et leurs choix clientélistes habituels qui ont provoqué le ralentissement de pénétration d’internet en France.

      1. Pheldge

        le minitel aurait aussi pu évoluer pour être une ouverture sur Internet. sans l’arrogance et le mépris suffisant de la maffia des X-télécoms qui gangrénaient le secteur …

        1. sam player

          Mon attention a récemment été attirée sur le rapport Théry de 1994. Intitulé « Les autoroutes de l’information », il fut écrit par Gérard Théry, Alain Bonnafé, Michel Guieysse et adressé au Premier Ministre de l’époque, Edouard Balladur. La lecture de ce rapport, presque 20 ans après, est fort instructive Elle révèle comment trois technocrates français parmi les plus compétents (Théry est polytechnicien et ingénieur des télécoms) voyaient l’avenir des autoroutes de l’information et le rôle qu’Internet allait y jouer. En substance, l’existence de ce dernier est reconnue, mais il est rapidement écarté. On lit en effet: « son mode de fonctionnement coopératif n’est pas conçu pour offrir des services commerciaux. Sa large ouverture à tous types d’utilisateurs et de services fait apparaître ses limites, notamment son inaptitude à offrir des services de qualité en temps réel de voix ou d’images. » Plus loin on lit, après un liste des limites de ce réseau: « Ce réseau est donc mal adapté à la fourniture de services commerciaux. » Sans rire.
          __________
          Gérard Théry, l’auteur du rapport, est considéré comme le père du minitel et du réseau Télétel… comme quoi les experts hein…

          Blog de Silberzahn

          philippesilberzahn.com/2013/01/07/les-trois-erreurs-prediction-rapport-thery-autoroutes-information-1994/

          1. Aristarkke

            Surtout que l’ aptitude du Minitel à offrir de la voix et des images de qualité supérieure était sa caractéristique primordiale, déjà à cette époque…

            1. sam player

              Y avait peut-être la visio à l’époque ? Avec la voix passant par le téléphone normal et l’image par paquets sur Transpac…

              Il est vrai que la voix IP ne s’est pas imposée du jour au lendemain sur le Net mais il y a eu de sacrés progrès de fait pour arriver à faire la synchro. Faut se rappeler ce qui se disait à l’époque : ça marchera jamais !

      2. Higgins

        Pour de nombreuses personnes, rétives à « l’informatique » et il y en a beaucoup même aujourd’hui, le Minitel présentait une belle alternative assez facile d’emploi: pas d’achat de matériels, pas de mise à jour à faire, etc,… Il y avait un beau créneau à prendre.
        Je ne suis pas assez expert en la matière pour savoir comment cela aurait pu évoluer surtout depuis l’explosion du net mais ça restera un magnifique ratage. Un de plus.

        1. sam player

          Dans les années 90 j’avais un client (une menuiserie industrielle) qui voulait informatiser sa production et il me présente des devis en me demandant ce que j’en pensais… le but était de flexibiliser la production en fabriquant des menuiseries de différentes tailles à la demande, alors que jusque là il faisait des séries standards et les stockait et donnait des délais de 6 semaines sur des dimensions hors-standard alors que c’est ce qui rapporte le plus.

          Son souci n’était pas trop d’automatiser les réglages machines mais d’introduire des ordinateurs en production : ni une ni deux je prends mon fer à souder, 2 minitels dans les bureaux et lui met en place en 1h un réseau avec ces terminaux videotexte, avec modem intégré à pas cher, pour lui montrer le principe : devis sur le coin de la table, commande signée 2 heures après et j’ai installé une bonne vingtaine de terminaux de ce type qui m’ont coûté zéro euro vu que FT commençait à ne même plus les reprendre aux clients.

          Et comme les ouvriers sur les lignes de production étaient habitués à ces terminaux, pas de problème de formation. De plus le terminal ne craignait pas spécialement les ambiances industrielles. Les terminaux sont toujours là et quand FT a abandonné le recyclage il en a approvisionné une remorque.

    1. Royaumont

      Bizarrement, ça ne me surprend pas de la part d’Hidalgo et de sa clique. Pour des constructivistes dans leur genre, le patrimoine, c’est le passé, ça encombre. encore plus s’il s’agit d’une mémoire religieuse. Donc le laisser se dégrader, c’est obliger tout le monde à s’en défaire, c’est une façon comme une autre d’imposer leur point de vue et de penser à notre place. Que ça leur fasse faire des économies est un bénéfice collatéral, mais à mon sens par le cœur du problème.

      1. Pheldge

        Sans oublier les poncifs habituels : les cathos sont des bourgeois exploiteurs, ils sont riches, c’est à eux de payer, et pis les curés sont tous pédophiles …
        Du passé faisons table rase !

        1. Perfringens

          Réponse intéressante … J’en ai une autre pour ceux qui râlent et ne vont pas à l’église … Et puis, après, suffit de pousser plus de gens à y aller.

          Srait temps que la religion catholique comprenne que son modèle de marketing est dépassé et regarde un peu chez la concurrence… (mais pas de trop quand même, hein).

  7. totor

    Jusqu’en 85-90 l’industrie était fière d’innover, d’inventer, de progresser, c’était bon pour le chiffre d’affaire !
    Maintenant tout cela est dépassé ! L’important c’est le cours des actions et la spéculation …….

    1. Royaumont

      Une entreprise qui innove est récompensée d’une taxe et, si elle est vraiment performante, d’un procès.
      Si elle s’englue dans des pratiques dépassées, elle touche des subventions. Au bout du compte, c’est plus rentable pour moins de travail. Que choisir ?

      1. Pat

        Et quand vous liquidez votre entreprise après cessation d’activité, vous écopez de plusieurs taxes : IS + CSG + IR, et vous voyez plus de 50% de l’argent péniblement mis de côté partir en fumée. Entreprenez, l’Etat saura se récompenser.

    2. sam player

      La hausse du chiffre d’affaires, ça n’empêche pas de faire faillite.
      Ce qui compte c’est le bénéfice qui se traduit dans la valorisation des entreprises et concomitamment dans le cours des actions.

      Rien de changé donc.
      Et spéculer n’est pas un gros mot : quand vous testez vos chances de faire un câlin à la fille de la compta, vous spéculez….

  8. Aristophanedecarotte

    je vous trouve très pessimiste, trop..2050 ? je pense à une réaction plus rapide. Lors des discussions courantes avec d’illustres inconnus, une fois la confiance établie et le vernis du politiquement correct ayant sauté il y a une charge de violence perceptible et des hochements de tête qui en disent long..La sauce « réactionnaire » ( en réaction de..) est en train de prendre…

    1. Royaumont

      Hum… Les ODS gouvernent mal, mais se défendent bien. Les fâcheuses conséquences de leur actes seront d’abord pour les autres.

    2. Albundy17

      Il reste encore quelques leviers pour faire durer, augmentation des qe, suppression du cash, spoliation des patrimoines, internement politiques, tanks dans les rues et tirs de guerre sur la population, y a de la marge…

      1. Aristophanedecarotte

        certes, certes, mais ce n’est guère possible que dans les villes et encore faudrait il que l’armée suive..
        je pense plus à une sorte de libanisation très circonscrite.

        1. Aristarkke

          Au rythme où cela va, le risque est que d’ici quelques années, l’armée n’ ait plus de chars en état de fonctionnement pour aller patrouiller dans les rues.

        2. Aristarkke

          Flop Gun lui fera chaque année le coup 2017 en lui narrant que, certes, elle se fait serrer le kiki maintenant mais qu’elle se *refera* sans aucun doute (hein) avec les crédits de l’année suivante…

      2. Oblabla

        Le plus gros levier ce sont les impôts, taxes et prélèvements obligatoires divers et variés. Il ne faut pas oublier que la France est encore un pays très riche et les français ont un patrimoine moyen considérable en comparaison de la moyenne mondiale

        1. Royaumont

          C’est à relativiser.
          70% du patrimoine est constitué par l’immobilier. Si l’Etat se met à le confisquer de manière sauvage, sa valeur à la vente risque d’être sérieusement écornée.

    3. Taisson

      Aristophanedecarotte 14 août 2017, 12 h 02 min
      Rien avant 2050 ? et peu être simplement la soumission?
      Personne ne se révolte jamais physiquement s’il pense avoir encore quelque chose à perdre.
      C’est pourquoi les émeutes n’arrivent toujours que par les parasites, gauchistes ou déjà délinquants de banlieue, ou « du voyage », qui se revendiquent déjà « hors système », soit le plus souvent, hors des lois fondamentales.
      Faire bouger les « solvables » c’est impossible, ils ont déjà eu trop de mal à avoir le peu qu’ils ont.
      d’ailleurs, si quelques uns bougeaient, l’engeance « judiciaire » les écraserait immédiatement, et dans le meilleur des cas les transforme en clochards.
      Si l’on élisait un dirigeant quelconque voulant reprendre la seine st Denis, on verrait arriver les troupes de l’ONU, et son avenir passerait par le tribunal international…

      Il n’y à plus de solutions, La liquéfaction de cette vielle nation est inéluctable, et le seul projet « européen » des dirigeants est de la transformer en une sorte de grand Dysneyland, pour touristes « eco conscients »…Ce qui n’est pas pour déplaire aux partisans du mondialisme …
      En cloisonnant bien les zones, ils peuvent y arriver et gérer ainsi les inévitables émeutes. C’est ce arrivera, après l’écrasement des derniers Français minoritaires et voulant se défendre, dans un contexte de guerre civile, si, bien sur, la soumission n’arrive pas avant!
      Dans ce cas, la menace de guerre civile se transformera en incidents fréquents, mais faciles à gérer par pourrissement et lassitude, et tout passera, encore mieux qu’une lettre à la poste !!

      1. Aristophanedecarotte

        Je ne pense pas que votre raisonnement tienne pour la France dite périphérique, les ruraux quoi….cela marche souvent hélas au faciès mais après tout c’est le moyen le plus usité dans le monde. Pour une ville comme Montauban, c’est cuit mais dans le quart sud ouest non

        1. Aristarkke

          Parce que Montauban n’est pas dans le quart sud-ouest ???
          Grançais de souche pur chêne!!!
          Futur clou du musée de la France d’autrefois…

          1. Aristophanedecarotte

            je ne parle pas du grand sudouest mais du quart, béarn pays basque ou j’habite 🙂
            ici ça vote radi socialo mais prefere l’entre-soi…les enturbannées sont encore rares.Au pays basque la mayo ne prends pas.

  9. Higgins

    La pire illustration de ce que décrit notre hôte est, à mon point de vue, le retour des vélos-taxis dans la capitale, vélo-taxis qui étaient, il y a encore peu, le symbole de l’Occupation. En les voyant actuellement, je n’ai pas le sentiment qu’on ait tant progressé depuis 1944. Après, le naufrage industriel est hélas une réalité. Concorde témoignait que dans ce pays on pouvait et s’agit faire rêver. Maintenant, nos dirigeants se félicitent de l’arrivée d’un footballeur parce qu’il va payer des impôts. Pitoyable.

    1. Le Gnôme

      Nous avons tout à apprendre des Asiatiques sur l’industrie du pousse-pousse et du palanquin. Quoique la chaise à porteurs soit bien d’cheu nous.

    2. Gosseyn

      Des dirigeants avec une mentalité de boutiquiers, tout juste bons à faire fonctionner le tiroir-caisse pour arroser leur clientèle … Matérialistes au point de se confondre avec une mafia, par leur système de soumission-rétorsions.

      1. Perfringens

        D’après wikipédia : « Une mafia est une organisation criminelle dont les activités sont soumises à une direction collégiale occulte et qui repose sur une stratégie d’infiltration de la société civile et des institutions. »

        L’état est pire, les institutions, c’est lui qui les crée.

        1. Gosseyn

          Les services de l’État testés en rapport avec les escroqueries judiciaires œuvrent tous en dehors des lois fondamentales et du Traité de l’U.E.
          Comme quoi, la mafia étatique a depuis longtemps la mainmise sur les institutions, à proportion des avantages qu’elle en tire. Elle a juste remplacé les balles par les actes hors-la-loi, ceux qui lui assurent un pouvoir de rétorsion certain.

    3. Aristarkke

      C’est à supposer que voir un coolie pur européen transpirer à grosses gouttes dans la circulation panaméenne, doit réjouir grandement les Asiates d’ un certain âge et même d’ un âge certain…
      Mais c’est tellement bon pour la planète (paraît-il) disent ceux qui oublient le tonnage de carbone cependant produit pour que ces Asiates viennent contempler l’ avancement de notre dégénérescence et de notre déconfiture…

      1. Higgins

        Si Jean Yanne était encore de ce monde, il rigolerait doucement en repensant à son film « Les chinois à Paris ». On y voit une entreprise florissante de pousse-pousse que le personnage qu’il incarne dirige avec brio.

    4. Aristarkke

      Ce n’est même pas sûr que ce soit réellement lui qui va payer lesdits impôts sur ses émoluments…
      Il y a déjà eu des cas où c’est le club qui les banque en sus de la rémunération prévue…

      1. Royaumont

        Si j’ai bien entendu, son transfert a fait l’objet d’un savant montage financier avec le Qatar, afin de pouvoir contourner la règle du « fair-play financier » de l’UEFA. Je ne serai pas surpris que cela contourne également les règles du fisc français…

    5. Higgins

      Deux exemples pour illustrer le naufrage ce pays: le programme A400M (qui, il est vrai, est l’exemple même d’une mauvaise collaboration) et celui de l’EPR. Je ne crois pas qu’il y a quarante ans, ils auraient connu de telles vicissitudes. Ils sont l’expression visible d’un mal profond et hélas, ils ne sont pas les seuls mais les autres sont moins médiatiques. Inverser la tendance sera une tâche difficile et de très longue haleine.

      1. sam player

        Sur l’EPR, dans les années 2006-2007, j’ai travaillé une opion concernant la fabrication et manutention de la cuve du réacteur en vue du soudage des tubulures et du rechargement en Inconel.
        Cette cuve était fabriquée à l’époque par MHI (Mutsubishi Heavy Industries) et il y avait des grandes pressions politiques pour faire rapatrier le boulot de forge, soudage, rechargement et usinage en france alors que tous les techniciens dans le domaine savaient que c’était une grosse connerie vu que l’on n’a vraiment plus les moyens pour forger ce type de pièce (500 tonnes).

        Yep on a gardé la fabrication du couvercle ! Fail…

      1. Higgins

        Les incidents/accidents qui ont affecté ou affectent le rail (dernier en date, l’aveugle qui s’est retrouvé à Paris plutôt qu’à Orthez depuis Bordeaux suite à un « conseil » d’un collaborateur) témoignent d’une identique dégradation avec, à la base, les mêmes raisons, mais il y a longtemps que la SNCF n’est plus un projet industriel.

        1. Gosseyn

          Un aveugle à Orthez ? Ce ne serait pas plutôt la destination des manchotes et culs-de-jatte ?
          O.K., je connais aussi la sortie…

    6. Ano59

      Ces sortes de pousse-pousse me font surtout penser aux pays du tiers-monde. Ca fait rêver comme vision d’avenir effectivement.
      Dans la même veine, il me semble que c’est notre (très) chère Ségolène qui vantait les mérites du…funiculaire comme transport d’avenir.

  10. Falchi

    Comme toujours, vous tapez juste, là où ça fait mal.
    Le constat chacun peut le faire, même s’il demeure caché pour certains par des succès dans les sphères ludiques (jeux vidéo, cinéma d’animation), de services (Accord) ou industrielles, hors de France (Renault par exemple).
    Les causes sont analysées fort justement de mon point de vue.
    Le changement n’est pas pour demain, car les Français sont comme la grenouille dans la marmite sur le feu. Ils ne voient pas le feu, ont peur de sortir de la marmite, et d’année en année, c’est plus dur, mais tenable.
    Quand ils commenceront à sentir les brûlures, il sera trop tard.

  11. Richard

    Je suis d’accord avec tous , c’est un sujet qui date de il y a 20 ans, on aurait aimé voir plus de comparaisons avec d’autres pays qui sortent leur épingle du jeu , et davantage de faits historiques…..pour étayer cet article…

  12. Mildred

    Je crois que vous êtes beaucoup trop pessimiste car il est des domaines, chez nous, qui sont en pleine progression.
    Ainsi peut-on lire dans un « grand journal » que « le phénomène des vols par effraction de domicile continue de progresser » ! Et d’expliquer : « composée d’une douzaine de personnes de 13 à 74 ans, toutes issues de la même famille…est soupçonnée d’avoir perpétré 137 cambriolages dans tout l’ouest de la France… »
    C’est pas un progrès ça, par rapport à nos voleurs de pommes nationaux chantés par Brassens ?

  13. René-Pierre Samary

    Pas vraiment HS, parce que cela s’insère bien dans le tableau…
    http://www.leparisien.fr/politique/comment-l-elysee-veut-profiter-de-la-popularite-de-brigitte-macron-13-08-2017-7189986.php
    Je lis les commentaires des lecteurs du Fig à propos des vacances marseillaises de Macron et Brigitte, et je constate que la macromania touche surtout les femmes (identifiables d’après leur pseudo). Hélas (et c’est voulu), aucune info sondagière sur la répartition des votes par sexe.
    Remarquez comment, depuis un bon moment, toute information « sexuée » n’est utilisée que lorsque elle est positive pour le genre 1. C’est flagrant. Ainsi se construit « l’air du temps »…

  14. sam player

    Se suicider en fonçant dans une pizzeria, ça doit être un QI de 2,5 maxi… juste au dessus de celui de la boite à chaussures…

    … ou Google maps qu’a merdu sur Pizza drive ?

    Mais bon, ce n’est pas un acte terroriste, c’est juste un acte délibéré, ouf !

    1. sam player

      … un acte délibéré de la BMW… v’la ti pas que les voitures sont animées par des volontés délibérées…

      lefigaror : « Lundi soir, peu après 20 heures, une voiture a volontairement foncé sur la terrasse d’une pizzeria… »

      1. Le Gnôme

        Vivement les voitures sans chauffeur. Il restera aux candidats au suicide la corde, qui a fait ses preuves, le calibre 12 (à éviter à l’intérieur pour que les héritiers ne soient pas obligés de refaire les peintures), les ponts. Il y a quand même des tas de moyens pour se supprimer sans tuer son voisin.

        A moins que…

        1. MichelC

          Le sac poubelle bien noué au tour du cou avec un bon alcool + somnifère.
          Infaillible. Eh du coup, ils vont créer le sac poubelle perforé :mrgreen:

    2. Aristarkke

      L’ accompagnateur de la voiture n’ était pas ni terroriste ni djihadiste mais dépressiste…
      Curieusement, pour l’ instant, aucune identité même réduite au prénom, ne circule à la connaissance du public.

      Tout juste sait-on qu’il n’est pas migrant mais plein Grançais…

      Bjorn sonne mal à nos oreilles, ce doit être pour cela…

      1. albundy17

        C’est la voiture qu’on te dit, elle est totalement déséquilibrée vu la kalash trouvée dans le coffre, de plus une fois la pizza commandée, celle ci a fait marche arriere pour en remettre une couche. Le pauvre chaufeur, en effet barbu, ne serait pas parvenu à lui faire entendre raison

        1. albundy17

          J’entends déjà ses proches « C’est un bon garçon, il est tout gentil prêt à rendre service, faire les courses, approvisionner les chargeurs, hier encore il est allé chercher le diner !

          Avec ces saloperies de voiture allemande qui trichent sur le CO², faut bien s’attendre à tout !

          1. Aristarkke

            Tu as oublié: et il venait de faire le CT de sa voiture. C’est vous dire s’ il est respectueux de la planète et des vieilles dames (mais pas des mouflets)…

            1. sam player

              La même info sur le daily mail :

              Girl, 13, killed as ‘man deliberately drove’ a BMW into pizza restaurant near Paris
              ———-
              C’est bizarre cette propension à relater les événements de façon impersonnel en france…

      2. Aristarkke

        Une m a j indique qu’il se prénomme David…
        Si maintenant, les demi-frères s’y mettent aussi, nous allons être mal…

        1. sam player

          David Patterson.
          Sa photo est dans les commentaires de FDS ainsi que le lien sur son profil type Meetic avec la photo de sa BM dans son profil…

  15. Aristarkke

    Pour revenir au sujet du Patron, il faut bien reconnaître que le Minitel a été une belle invention très en avance sur son temps parce qu’ en 1980, l’ ordinateur personnel était encore du domaine du rêve éveillé et parce qu’il amorçait le net.
    Mais son aspect « machine à sous » l’ a flingué (rien que de me souvenir des factures FT de cette époque me donne la chair de poule et me hérisse le poil!)

    1. Higgins

      Où comment tuer une bonne idée. Sans l’aspect financier, le minitel aurait eu un bel avenir mais ça, c’était avant. C’est le coût exorbitant de connexion qui a tué cet outil.

    2. Pheldge

      c’est cet excès de cupidité et le besoin irrépressible de rançonner au maximum l’utilisateur, et le fournisseur de services. Sans oublier l’arrogante auto-satisfaction et la suffisance de ses promoteurs !

      1. zelectron

        l’arrogance de Blanc PDG de France Télédéconne par exemple qui parlait d’internet en le qualifiant de gadget pour étudiants boutonneux et ajoutant : le minitel lui est supérieur en tout . . .

Laisser un commentaire