St Martin : la faillite totale de l’État français

La semaine dernière, l’ouragan Irma est passé sur les Antilles françaises, provoquant des destructions comme on n’en avait que très rarement vues de mémoire d’Homme. En revanche, ce qui se passe depuis ressemble beaucoup trop à ce qu’on connaît déjà des pires faillites de l’État français.

On doit déjà redouter que cet ouragan soit notre « 11 septembre » français, non pas sur le plan météorologique (encore que sa puissance soit largement suffisante à le classer dans les phénomènes historiques) mais sur le plan médiatique, politique et surtout humain.

Sur le plan médiatique, toute la nullité de notre presse s’exprime maintenant avec une vigueur et une obstination qui confinent à la pathologie lourde. Entre le lien, débile et répété avec une insistance pathologique, que certains scribouillards s’emploient à faire entre cet ouragan et le réchauffement climatique (lien que même le GIEC n’ose pourtant pas faire) et les reportages, avant et après l’ouragan, qui – on va le voir – frisent la bêtise aux fers chauds, on se demande exactement pourquoi les Français continuent de chérir les subventions et les redevances payées à ces organes.

Côté politiciens, une aussi belle catastrophe ne devant surtout pas se perdre, le racolage le plus putassier fut de mise : Ségolène Royal en a profité pour tenter de vendre son pensum. Quant à Hulot, le vendeur de shampoings douteux échoué sur la banquise ministérielle, il a en bon reptilien su garder son sang froid et immédiatement préconiser des mesures opérationnelles et pragmatiques et … Ah non. Il a péroré sur l’avenir, les générations futures, le climat dans quelques décennies et la faible condition humaine.

Tristesse des politiciens modernes qui s’emploient, avec application (et une certaine constance dans l’erreur), à planifier nos vies et nos impôts pour les 50 ans à venir pour tenir compte d’un ciel qui nous tombera, un jour, peut-être, sur la tête, alors que planifier à 5 jours semble absolument hors de portée des abrutis qui nous gouvernent et que répondre à l’urgence évidente semble au mieux délicat, au pire impossible.

Pourtant, dès le 31 août, soit une semaine avant l’arrivée de l’ouragan au-dessus St Martin, les informations sur son trajet et sa puissance sont déjà connues. Une semaine pour préparer les populations, envoyer militaires et moyens de secours, cela compte. Pas pour ceux qui, depuis la métropole, se sont employés à occuper les médias avec absolument tout le reste, mais pas ça.

Le contraste avec les Îles Vierges, américaines, exactement dans la même situation et après le passage du même ouragan, est particulièrement frappant : non seulement, des moyens (militaires, ici) sont mis à disposition avant et après le phénomène, mais le sens de l’entraide et de la solidarité entre les habitants s’exprime d’autant mieux que les structures sociales sont encore en place.

En revanche, la France de St Martin semble s’être purement et simplement évaporée.

Quelques heures après le passage d’Irma, la presse prend le parti (douteux) de jouer en prudence et en finesse : pour elle, « on craint le pire » (parce que ce n’est pas ce qui se passe vraiment, voyez-vous ; pour le moment, c’est une impression de pillage et un sentiment d’insécurité, tout au plus).

Rapidement, cependant, les témoignages affluent et sont pour le moins glaçants : l’état régalien n’existe plus. Les précieux conseils de la police, débordée, se résument à un « démerdez-vous » tout à fait rassurant :

« Défendez-vous comme vous pouvez. Pendant une semaine vous êtes tout seuls, j’espère que vous avez des armes, tirez-leur dessus. On n’a pas le droit de sortir alors si vous avez des cocktails Molotov, lancez-les, lancez-les sur eux. »

L’ambiguïté sur ce qui pourrait bien se passer n’est pas de mise : ceux qui sont sur place ont cette fâcheuse tendance à communiquer avec l’extérieur et leurs discours ne cadrent guère avec ceux des autorités qui prétendent, mollement, que tout est sous contrôle, ou presque.

Pire, il y a comme un différentiel palpable entre le côté français de l’île de St-Martin et le côté néerlandais :

« Dutch side il y a des militaires, maréchaussée, police à chaque coin de rue! Ils mettent un couvre feu à 17h pour nettoyer les rues des pilleurs. Ici côté français, les pilleurs remplissent des bus entiers de tout ce qu’ils trouvent. »

Ce différentiel, que beaucoup ont clairement constaté, ne semble pas devoir être analysé par la presse qui, au moins au début de la prise de conscience de l’étendu des dégâts, se contente de broder sur la préfète, toute choquée par la puissance de l’ouragan (ah tiens oui, force 5, ça picote un peu, en effet). Manifestement, on a grand besoin de l’armée. Qu’envoie l’État ? « D’autres cadres de l’administration »

Ah bah youpi alors !

N’importe quel militaire confirmera : alors qu’il semble assez naturel de mobiliser rapidement quelques compagnies de gendarmes mobiles pour le moindre match de foot un peu tendu, personne ne semble avoir songé à envoyer sur place, quelques jours avant ce qui allait être une catastrophe évidente le moindre bâtiment de projection et de commandement, avec le matériel et les forces de l’ordre nécessaire. Nos militaires sont toujours à protéger nos VIP en métropole ou à trotter en Afrique pour des missions dont on se demande tous les jours un peu plus en quoi elles permettent aux Français de vivre en plus grande sécurité, là où ils auraient dû être mis en alerte et prêts à décoller rapidement.

En attendant, c’est donc le chaos à St-Martin. Ceux qui ont armes et munitions sont donc les racailles et les gangs, ou les bien trop rares citoyens un peu conscients de l’incurie complète de l’État français et qui se sont empressés de conserver par devers eux ces moyens essentiels de protection. Les autres civils sont ou bien morts, ou à la merci des pillards. L’administration s’est évaporée. Les forces de l’ordre, insuffisantes, sont largement débordées. Ceux qui comprennent ce que « chaos » et « pillage » veulent dire sauront que l’ouragan aura finalement fait moins de morts que la vermine qui se sera installée à sa suite, et ce même si, soyez-en sûrs, la presse subventionnée sera sur le pont pour ne surtout pas faire ce bilan.

En France, à St-Martin, l’État régalien n’existe plus. Je me demande comment les habitants de cette île prendront leur prochain appel à payer des impôts, tiens.

Commentaires425

  1. Aristarkke

    Même des petits pays, de l’ ordre du sixième, sont plus au fait des urgences…
    Discuter du sexe des anges alors que les Barbares sont déjà dans la Cité est bien trop intéressant plutôt que de se colleter aux problèmes bien réels…

  2. Aristarkke

    La Presse ??? Pourquoi voulez-vous qu’ elle essaie de s’améliorer et de remplir son rôle théorique puisque le CA provenant des ventes devient de moins en moins important dans ses bilans et alors que la subvention tombe dru à la seule condition d’être servile avec la main nourricière…

    1. Joe

      En France, les subventions sont perçues telles des levées de fonds.
      A la différence que l’état préfaire ne pas etre actionnaire = pratique = on possède mais sans que ça se voit.

    2. sam00

      J’ai ouï dire que dans certaines rédactions, il s’est trouvé des journalistes qui avaient des haut-le-cœur à l’idée de devoir écrire un entrefilet relatant certaines informations qui leurs parvenaient.
      Ecrire que des bandes de pillards noirs, équipés d’armes à feu, attaquaient les maisons la nuit aux cris de « dehors les blancs » … c’est sur, ça doit gêner un peu à libération où même au figaro

      1. Malicorne

        Imaginez !
        Une crise économique sans précédent dans notre beau pays, le robinet hors taxes , hors impôts qui alimente à flots tendus nos banlieues fermé pour cause de pénurie de clients réduits aux acquêts, des violences urbaines bien pires qu’à saint-Martin, pour cause de multi-motivations de nos « djeunes » des cités, accompagnés par les habituels idiots utiles, des politiques incapables de prendre la moindre décision, une hiérarchie des forces de l’ordre pétrifiée à l’idée de devoir agir, d’après vous, quel sera le résultat de tout cela, comparé au sentiments d’insécurité des habitants de Saint-Martin.Et je ne rentre pas dans les détails concernant le rapport réel de forces en présence.
        Festif et bon enfant l’avenir, non ?

        1. Joe

          N’est-il de notoriété public que Paris est une fête ?

          Ce jour là, Paris sera plus qu’une jolie petite fête, elle sera un feu d’artifice.

    3. Bruno

      Hélas pour la vieille Europe, nous ne sommes pas seuls dans ce cas! Ce qui est dit au début: Entre le lien, débile et répété avec une insistance pathologique, que certains scribouillards s’emploient à faire entre cet ouragan et le réchauffement climatique (lien que même le GIEC n’ose pourtant pas faire) – vaut pour les Allemands (Die Welt) qui affirment que le parti Républicain, constitué de négationnistes du chgt climatique anthropique, se débande, car ces affreux sont totalement à bout d’arguments devant ces cyclones. . .

      1. Pythagore

        « Die Welt » n’est pas les allemands, et malheureusement le socialisme ne sévit pas qu’en Grance, mais il y a qd même (encore) qq différences fondamentales.
        e.g. lorsque les journalistes demandent lors du débat pour la chancellerie, « est ce que les immigrés dont la demande d’asile est rejetée doivent repartir ? », Martin Schulz comme A. Merkel, répondent oui. Je vous laisse deviner la réponse en Grance.
        Lorsqu’il y a un débat organisé avec les 2 grands candidats, et un autre avec les petits candidats, cela ne choque personne.
        Je vous invite à regarder les affiches de la campagne de l’AfD (« extrème » droite), qui sont très explicite, en Grance, on aurait eu le droit à scandale et interdiction.

        1. bibi

          Ils doivent partir, c’est bien il y en a qui ont tenu ce discours aussi en France il y a quelques années et ils ont même essayé les expulsions (cf Pasqua) mais sont comment ça a fini, même avec volontés d’expulsés les clandestins cela est quasiment impossible.
          Donc on sait très bien ce qu’il va advenir des déboutés d’asile en Allemagne, ils viendront grossir le nombre de clandestins.

  3. nemrod

    C’est pourquoi il ne faut pas céder d’un pouce à la pression sociale et avoir chez soi de quoi protéger sa famille et ses biens.
    Ca peut servir et ça va servir car ce qui arrive à St martin nous pend au nez.

    Ce jour là, les gentils bobos écolos qui sont révulsé à la vue d’un 12 viendront implorer votre protection en chialant comme des lopettes.

    1. Guillaume_rc

      D’accord avec vous.
      Mais quand on est un brave con-tribuable non chasseur de surcroît, on fait comment pour se procurer de quoi « protéger sa famille et ses biens » ?
      C’est une vraie question.
      Même l’achat de lance-pierres tend à devenir compliqué pour le citoyen lambda.

      1. Albundy17

        Club de tirs pour l’autorisation, armurier ou decathlon pour le reste, sinon barbes, rennes, 9_3, nord de Marseille, Roubaix, etc

        C’est vrai qu’amazon a ses limites…

          1. albundy17

            si tu vas dans cette voie, nul besoin d’imprimante et de copains métallier, chez casto y a tout ce qu’il faut, avec 2 – 3 tubes ferraille tu te fais une carabine à 12

      2. nemrod

        Faut essayer de se procurer une vieille pétoire non référencée nulle part.
        Il en existe encore pas mal, un vieux 16 un vieux 12, peu importe.
        Un vieux fusil à canon lisse c’est le top pour la défense.
        Vous avez pas un vieil oncle chasseur qu’aurais ça dans un placard ?
        En tous cas il faut d’urgence vous occuper de ça avant que ça se gâte.

        Ensuite quémander une dizaine de cartouches à qui en a.

      3. Taisson

        Consolez vous, Guillaume !
        S’armer légalement ne sera d’aucune utilité, car dès les premiers « risques « d’auto défense, toutes les armes déclarées seront confisquées, ainsi que celles plus discrètes si elles sont trouvées…
        Nous, chasseurs, seront les premiers parce que c’est le moins dangereux, et le plus valorisant, pensez donc, tous ces salopards qui tuent des petites bêtes…
        Toutes les armes de chasse acquises récemment sont enregistrées, et, à défaut, il suffira de convoquer les chasseurs et à les menacer de perquisition…Et de lourdes peines s’ils ne donnent pas tout.
        Tous nos « magistrats » seront enthousiasmés et s’en occuperons toutes affaires cessantes, appuyés par une campagne de presse rappelant les méfaits d’une société ou les citoyens sont armés !
        Ils seront appuyés sans réserves par les forces diverses pour les missions, sans risques, de confiscation …
        Et ce ne sera sûrement pas le moment pour aller visiter les « cités » !!
        Mâles, vieux, riches, chrétiens ou juifs, blancs, donc racistes, tous ces salauds qui ne veulent pas partager avec cette jeunesse que le capitalisme appauvrit !
        Quand à dire que notre gouvernement n’anticipe pas, c’est vraiment méchant
        La preuve, avec la lutte contre le moteur diesel, et l’automobile en général, qui, on le sait bien, est responsable de tout ça.
        Et les jeux Olympiques, ce n’est pas de l’anticipation pour le vivre ensemble ?
        Il sait agir sur les vraies priorités !
        Rien ne changera tant que ceux qui parlent et ceux qui décident ne sont que très rarement touchés, et si ça arrive, toutes les protections leurs seront réservées…
        De même qu’un haut fonctionnaire avec des revenus élevés et garantis à vie ne comprend pas la nécessité d’un patrimoine pour ses vieux jours, ceux qui bénéficient d’une protection armée permanente ne voient pas l’intérêt de s’occuper de leur protection eux-mêmes…

        1. Vassinhac

          Des amis ont planqué pendant la guerre leurs armes de famille sous la petite rivière locale, non sans les avoir bourrés et enveloppés de graisse de porc.

        2. Aristarkke

          En fait, il faut posséder une arme officielle prête pour la réquisition, le jour venu, donc un vieux clou, et une officieuse à conserver précieusement avec ses munitions…

          1. Vassinhac

            c’est ça. La première sert également pour justifier de l’achat de munitions (qui ont toutes été tirées à l’entraînement, cela va sans dire).

            1. Résistant Valaisan

              Correct.
              Et arrêtez de voir les choses de manière si locale, aussi.
              Le jour où c’est vraiment la dèche, vous viendrez faire vos achats chez nous, en passant la frontière clandestinement par les montagnes. Vous serez les bienvenus. Peu importe le nombre de drones et autres mesures de surveillance.

        3. toto17

          Ouai.
          Globalement d’accord.
          Cependant quand ça craint vraiment comme à St Martin, ce qu’il reste des autorités n’a même pas le temps de réquisitionner quoique ce soit.
          C’est sauve qui peut pour tout le monde…

        4. MichelC

          Ils ne pourront pas saisir l’essence et les briquets. De quoi faire un beau lance-flamme, portée environ 2 m avec un Birchmeier. Ne pas oublier de mettre des vêtements en coton…

    2. Joe

      Et dans ce cas vous leur donnerez généreusement une bible et des bougies. A la limite si ma générosité est extrêment, un manche de balai et un tissu blanc, a eux de trouver l’utilité potentiel des deux artéfacts …

  4. Infraniouzes

    Vous en aurez encore dans le stylo pour nous dépeindre l’allégresse qui va s’emparer de nos élus après la désignation de Paris aux J.O. 2024 ? Cette glorieuse annonce doit être attendue avec impatience, histoire de masquer le fiasco antillais. Passer rapidement à autre chose de plus festif, telle est la règle d’or écrit en lettre capitale dans les rédactions françaises. C’est du moins ce que je pense à mon modeste niveau.

  5. Dr Slump

    Il faudra, sans doute, qu’une quelconque catastrophe s’abatte en France métropolitaine pour que ses habitants aient une chance, enfin, de prendre conscience de ce que vaut vraiment l’état…

    Mais je suis optimiste, ce ne sont pas les dangers qui manquent! Nous aurons sûrement la chance de subir une explosion de centrale nucléaire, un attentat dévastateur, une guérilla inter-cités, ou voire même, qui sait, un pétage de plombs macronien? Croisons les doigts!

      1. Aristarkke

        Cette fois là, l’État Français pouvait invoquer les circonstances de la guerre en cours et de l’affaiblissement de ses moyens, bien inférieurs alors à 57%…

          1. Higgins

            Il avait d’autres priorités (comme la promulgation d’un certain statut ou la promotion de l’amitié franco-germanique) et je ne pense pas que ça ait amélioré l’ensemble de la situation. Chose curieuse, il a fallu que j’aille en vacances à Vernet-les-Bains au pied du Canigou il y a quelques années pour connaître cet épisode climatique tragique (la ville de Vernet, sorte de petit Saint Tropez à l’époque, ne s’en est jamais remise. Les photos sur G… Images sont éloquentes).

          2. Aristarkke

            Il manquait quand même du monde entre les prisonniers, ceux partis travailler en Allemagne, ceux partis à Londres (pas le plus gros nombre), les tués de la campagne de 40 (env 70.000), les blessés dont beaucoup ne devaient pas être opérationnels en Octobre…

    1. nemrod

      Ben on peut bien avoir les 3
      – un attentat sur une centrale qui révèle la désorganisation totale de la France.
      Ensuite guérilla urbaine et pétage de plomb de l’Incapable en Chef.

      Ca sera démerdez vous pendant que l’on planque nos culs, on reviendra vous faire la morale après.

      1. Jb²O

        Les médias et les parisiens en conclurons qu’il faut fermer toutes les centrales nucléraires, payer plus d’impôts pour les remplacer, payer plus d’impôts pour les policiers, payer plus d’impôts pour les services publiques dont le manque affreux est la cause de l’émergence des petits sauvageons.
        On ne sera pas plus avancé.

  6. Le Gnôme

    Il a fallu beaucoup de temps pour que la presse parle ouvertement des pillages, et encore, c’était juste pour trouver de la nourriture. Je ne savais pas que les écrans plats étaient comestibles.

    Nos gouvernants sont très forts dans la com, mais nuls dans l’action. Dieu merci, je suis chasseur, donc armé.

    1. nemrod

      Et encore ce matin ce gros connard de Bourdin ouvrait en demandant si c’est voler que de de piller de la nourriture…écrans plats en pain d’épice, machine à laver en chocolat et jouets en brioche.

      Ils sont indécrottables.

      D’ailleurs il a fallu que deux racailles fassent des trous dans leurs confrères pour qu’ils commencent à étudier la question…cf Charlie hebdo

      1. Jb²O

        Pareil sur France Info, interview complaisante de pilleur en direct qui justifie leur vole dans un français trèès approximatif (mais pas accent local non plus, à mon avis): on est bien obligé de se nourrir… Pas pensé à acheter des boîtes de conserve avant la tempête? Ou bien oublié de fermer les volets?

              1. albundy17

                Ouaip, mais vivement les bouchées à la Reine.

                BM, j’ai réalisé ce jour que je t’enfile régulièrement, WP n’est pas trop jaloux ? (on s’en fout il est loin en fait)

                shop-blackmamba.fr/543-large_default/gants-blackmamba-nitrile-taille-l.jpg

                1. MichelC

                  Et c’est tellement beau, juste un extrait :

                  Ki de bone mateire traite,
                  Mult li peise si bien n’est faite.
                  Oëz, seignurs, ke dit Marie,
                  Ki en sun tens pas ne s’oblie.
                  Celui deivent la gent loër
                  Ki en bien fait de sei parler.
                  Mais quant il ad en un païs
                  Hummë u femme de grant pris,
                  Cil ki de sun bien unt envie
                  Sovent en dïent vileinie :
                  Sun pris li volent abeisser ;
                  Pur ceo comencent le mestier
                  Del malveis chien coart felun,
                  Ki mort la gent par traïsun.
                  Nel voil mie pur ceo leissier,
                  Si gangleür u losengier
                  Le me volent a mal turner :
                  Ceo est lur dreit de mesparler !

    2. Pythagore

      Typique d’une présidence jupitérienne. A partir du moment ou le chef veut décider de tout, ses obligés ne font plus rien et attendent ses instructions. Sauf que voilà, ça parait difficile qu’un seul homme décide de tout sur tout dans l’exécutif.

        1. René-Pierre Samary

          Non, rien à voir. Où sont, avec notre histrion, la douce virilité… (euh, avec Hera, mais c’est une emmerdeuse) la bonhommie, l’expérience du Dieu des Dieux… Sans compter que c’était un sacré queutard, le Zeus, pas un type à se contenter d’un vieux sac d’os…

        2. BDC

          P&C ! Comment vas-tu ? Ça fait longtemps ! Je crois que c’est le Monarc himself qui s’est auto proclamé Zeus/Jupiter, parce que comme lui il tète les mamelles de sa vieille bique de maman de substitution (dixit notre Ancêtre grec, qui a bien connu Amalthée), et aussi parce qu’il veut que l’Europe lui gravite autour.

          1. Peste et Coryza

            ça va… je suis prof remplaçant, en ce moment je glande, donc je me cherche un autre boulot… (entretien la semaine prochaine pour un poste en école d’ingé, et un pour un poste de fonctionnaire d’ici la fin du mois. Un plan pour une formation de programmeur d’ici la fin de l’année).
            Et toi ?

            1. BDC

              Oh ben moi tout va bien, l’État me file un max de taf, je forme des petits jeunes qui repartent au bout d’un an et tout le monde est content. Pourvu que ça dure !

  7. Pat

    Irma, l’ouragan le plus puissant dans la région depuis 1932. Comment un ouragan de force 5 (estimé) a-t-il pu arriver cette année-là, alors que le réchauffement-climatique-causé-par-l-homme n’avait pas encore commencé ?

        1. albundy17

          le doigt non, vu que c’est de l’air chauffé au co², le cerveau par contre…

          c’est comme ma Peg, elle voit à la télé un mec avec anémomètre de poche lutant un peu penché contre un vent relevé à 190 km/h (avec l’anémomètre de poche looool), ben c’est de l’acquis, c’est passé à la télé, pas une once de réflexion.

        1. Pheldge

          à quoi ça sert ? à des interprétation très scientifiques comme : « Le réchauffement climatique entraînant une augmentation de l’intensité des ouragans, les zones côtières des îles antillaises pourraient devenir trop dangereuses pour y habiter. »
          lefigaro.fr/sciences/2017/09/12/01008-20170912ARTFIG00337-ouragan-irma-et-si-les-antilles-devenaient-bientot-inhabitables.php

          1. Pythagore

            Les bunkers laissés sur les plages du nord de la Fr. par nos charmants voisins aux têtes blondes et yeux bleus à la fin de la WWII sont tjs là et ont résisté aux tempètes, aux marées, aux explosifs.
            Suffit de construire un peu solide. C’est sûr que la tôle ondulée, ça résiste moins bien aux vents de 300km/h (ou 400, ou 200).

            1. BDC

              Pour dériver sur le sable, tempêtes, marées, toussa, l’érosion des falaises existait déjà du temps de Victor Hugo, suffit de lire Les Travailleurs de la mer.

            1. sam player

              J’en ai profité pour lire les bulletins d’information locaux des années précédentes et autres paperasseries communales de l’état maman qui s’occupe de tout, dormez tranquille…
              La tempête tropicale Gonzalo de 2014, charmant petit ouragan de à peine catégorie 1 (100km/h), avait déjà fait pas mal de dégâts sur les bâtiments communaux alors que vu la gabegie des moyens financiers déployés et la réglementation pointilleuse dont ils sont les auteurs on s’attendrait à ce qu’ils soient les mieux construits en zone cyclonique : que nenni, z’ont même dû benner les archives (à quoi ça sert les archives à l’ère numérique, juste à occuper des fonx).

              A cette occasion j’ai appris que l’élagage des arbres avait coûté 504,000€ par an pendant 4 ans pour 1260 arbres soit 1600€ tout pile par arbre pour 4 ans ! Oh putain !

              Journal de St Barth 26 mai 2016

              « Saint-Martin
              Les grands moyens contre la fraude
              Pour lutter contre la fraude, l’Etat a sorti les grands moyens, à Saint-Martin. Dans le cadre du Comité anti fraude (COTAF) présidé par le vice procureur, des contrôles ont été réalisés jeudi 19 et vendredi 20 mai. Pour cette opération de contrôle tous azimuts, à Marigot et Quartier d’Orléans, notamment, pas moins de 65 fonctionnaires ont été engagés. Qu’il s’agisse d’agents de l’inspection du Travail, de la DGCCRF, de la DREAL, de la police aux frontières, épaulés par de nombreux gendarmes. Avec même un hélicoptère de la gendarmerie tournant dans le ciel. Au final, «plusieurs infractions ont été constatée et feront l’objet d’enquêtes judiciaires», a indiqué la gendarmerie dans un communiqué. Des infractions à des réglementations diverses, telles que des entorses au code du commerce et au code de la consommation, un débit de boisson non déclaré, des véhicules faussement immatriculés, des détentions de produits stupéfiants. Un étranger a été pris en situation irrégulière. Ou encore, diverses infractions au code de l’environnement et au code de l’urbanisme ont été constatées. La gendarmerie indique que d’autres opérations de ce type seront prochainement conduites chez nos voisins «afin de lutter contre la fraude et le non respect de la réglementation».

              Ça roxxe !

    1. Calvin

      Et encore, on ne parle pas de l’ouragan de 1780 (octobre), car la météorologie (la science et les donnees officielles collectées) n’existaient pas à l’époque.
      Plus de 20 000 victimes, voire 27 000.
      Jetez un oeil sur Wikipedia…

    2. Higgins

      Excellent article sur ce sujet sur l’excellent blog de Benoit Rittaud (qui aurait sa place dans la blogroll) : https:/ /mythesmanciesetmathematiques.wordpress.com/2017/09/13/histoire-longue-des-cyclones-aux-antilles/

      1. Pythagore

        Merci pour ce lien. Je recopie les propos d’un commentateur que je trouvais très pertinents.

        « […]
        La climatologie a quand même de special qu’elle a capturé un domaine entier de la science, domaine vierge il est vrai, ou plutôt domaine dont des activistes ont viré toutes les compétences anciennes (géophysique, océanologie, météorologie) pour s’installer en temple sans fondations.

        d’un autre coté je retrouve un mécanisme similaire d’une science non popperienne, dans la recherche de la matière noire,[…]
        dans le même genre, la recherche sur la fusion chaude, qui claque des milliards avec un espoir nul à moyen terme d’une application, mais qui propose une longue carrière à plein de scientifiques sinon au chômage.

        et si la science était partie en roue libre, comme une église qui ne cherche qu’a donner du travail à ses prêtres.

        Et on comprend mieux que cette église aujourd’hui cherche plus à créer des peurs et des espoirs sans horizon de vérification possible, afin d’éviter de se taper sur le mur d’une réalité trop incertaine, celle de faire marcher un truc qui est utile ou en panne, ou de prévoir un truc qu’on peut vérifier le lendemain en regardant dehors.

        La science n’est plus scientifique, c’est une religion qui cherche à échapper à la réfutabilité pour maintenir ses emplois.
        […] »

    3. Bonsaï

      C’est de la grande mise en scène façon Jupiter, une scène idéale où Macron peut développer ses multiples talents et visages.
      Lui qu’on croyait insensible se révèle ici être chaleureux et à l’écoute des gens. En bras de chemise, avec beaucoup de patience, il laisse chacun lui raconter ses doléances et ses expériences. Il aurait même dormi sous la tente et se serait douché avec des seaux d’eau avant de repartir pour St Barth…

  8. Higgins

    Les armées ne sont plus à l’os, elles sont à la moelle osseuse. Les Antilles ont été vidé de leurs unités militaires sous prétexte d’économie en particulier celle de l’armée de l’air (tous les moyens aériens ont été rapatriés sur la Guyane et, de toutes manières, les avions présents, des CASA 235, ont une capacité d’emport deux fois moindre que leur prédécesseurs, les Transall). Quant à la Marine, elle a rapatrié son dernier Batral, bâtiment très adapté au lieu et circonstance, il y a deux mois. Je n’évoque pas l’âge canonique des rares hélicoptères présents dont le potentiel de vie est de plus entamé sans que l’argent n’existe pour le régénérer.
    Dans un pays normal, on tirerait des conclusions pertinentes de l’impéritie des politiques mais pas en Grance. Les mêmes qui ont consciencieusement voté les baisses de budget militaire depuis trente ans sont les premiers à réclamer une « commission d’enquête parlementaire ». Je serai concerné, je ne m’y présenterai pas. Pas de temps à perdre avec des c… Ce pouvoir, sauf en ce qui concerne les impôts et les taxes, est une coquille de plus en plus vide et de plus en plus mince.

    1. Bonsaï

      N’oublions pas que ces deux îles (St Barth et St Martin) sont microscopiques et qu’en temps normal elles se consacrent principalement au tourisme haut de gamme.
      « Le temps n’est pas aux polémiques. Il est aujourd’hui à l’action », a asséné Gérard Collomb, ajoutant que l’Etat avait mis en place « l’un des ponts aériens les plus importants » depuis « les trente ou quarante dernières années » pour faire face aux besoins des sinistrés.
      « Nous avions 1100 personnes sur place avant l’arrivée du cyclone José…Cela veut dire que l’ordre a été rétabli dans l’île de Saint-Martin avec l’arrivée de gendarmes, de policiers », a affirmé le ministre de l’Intérieur, annonçant l’arrivée de légionnaires lundi.
      « Il n’y a plus aujourd’hui les scènes de pillage », a-t-il insisté.
      Quatorze personnes sont mortes au total à Saint-Martin du fait d’Irma, dix dans la partie française et quatre du côté néerlandais de l’île. Le coût des dommages provoqués par l’ouragan à Saint-Martin et Saint-Barthélemy est évalué à 1,2 milliard d’euros par la Caisse centrale de réassurance (CCR), réassureur public spécialisé dans les catastrophes naturelles.
      Et en plus Jupiter en personne va les honorer de sa présence mardi…

      1. Dr Slump

        Ah bah oui n’oublions pas, c’est microcomique St Martin, et pi y’a que des hôtels pour riches là-bas, alors on s’en fout, c’pas grave!

        Quand à Collomb, cet étron ministériel, il ment comme un arracheur de dents. Il fut un temps où on lui aurait taillé un costard pour l’hiver. A base de goudron et de plumes, le costard.

            1. Gastoon

              Collomb, comme Christophe Colomb, le premier socialiste :
              Parti de Barcelone, il se savait pas où il allait
              Arrivé aux Antilles, il ne savait où il était,
              Et tout ça avec le pognon des autres.

              1. Black Mamba Warrior

                Par pitié ne comparez pas ce navigateur qui a eu le courage d’entreprendre un voyage vers l’inconnu. Il a eu le mérite de trouver la Terre ferme même si il a subit des pertes. Il en avait dans le pantalon lui…

                1. BDC

                  Mouais, plusieurs siècles après les Vikings quand même, à peu près au début de l’optimum climatique médiéval, au moment où le Groenland s’est fait appeler « terre verte » … La glace ne devait pas avoir la même température de fusion j’imagine…

                  1. Vassinhac

                    Le mérites de ses prédécesseurs ne diminuent pas le sien, d’autant plus qu’il n’avait pas eu le compte-rendu des expéditions Viking.

                    1. Calvin

                      S’il les avait eu, ces « écrits » vikings, il n’aurait pas dit qu’il avait atteint les Indes mais le Vinolando.

                  2. Aristarkke

                    Les Vikings se seraient limités à Terre Neuve et peut-être au Canada.
                    Christophe Colomb lui a trouvé l’ Amérique Centrale, beaucoup plus bas…

    2. Aristarkke

      Un commission d’ enquête parlementaire??? Composée des ceusses qui votent le rabotage (en fait corroyage est plus approprié vu les épaisseurs dégagées) annuel pour constater quoi ??? que les conséquences sont à la hauteur des causes et qu’il faut sanctionner lesdits responsables pour leurs méfaits…
      Se commander une bonne citerne d’ eau fraîche…

    3. MCA

      @Higgins 11 septembre 2017, 9 h 26 min

      « les avions présents, des CASA 235, ont une capacité d’emport deux fois moindre que leur prédécesseurs, les Transall »…..

      Il suffisait de réquisitionner une partie de la flotte aérienne d’Air Caraibes, de Corsair, d’Air France et de XL airways pour cas de force majeure, et l’évacuation rapide de Saint Martin était tout à fait faisable direction la Guadeloupe avant que l’ouragan ne fasse sentir ses effets.

      Les gros porteurs y atterrissent sans problème, je l’ai vécu à bord d’un 747.

      Mais pour cela, il faut prendre la mesure du problème et prendre des décisions rapides, quitte à évacuer…. pour rien ou pas grand chose.

      1. Higgins

        Difficile à mettre en œuvre car les équipages civils ne sont pas des équipages militaires. J’en connais qui refuseront de le faire. Et puis, la réquisition a un coup certain et vu les finances du pays!!!

          1. sam player

            Parce que Major tu crois qu’au Mali ou en zone de guerre ils construisent un aéroport aux normes avec pompier et tout et tout avant d’atterrir ? Et dans le cas présent ça ne concerne que quelques rotations par jour, ne serait-ce que pour remettre en fonctionnement l’aéroport…
            .

            1. Higgins

              Sam, ça été mon métier. Dans les compagnies classiques, tu ne feras pas poser un avion n’importe où ou bien alors, il faudra payer cher. Une fois les infrastructures en ordre de marche, c’est différent.

              1. sam player

                Oui très soft… avec en plus un franchissement d’obstacle sur l’approche, ce qui ne doit pas être le cas de l’aéroport de Grand Case (CCE) à St Martin…
                .

                1. René-Pierre Samary

                  Non, il n’y a pas de franchissement d’obstacle physique à Grand Case. D’autres obstacles, oui. Alors que Juliana, aéroport international créé en 1943 côté hollandais, marche à plein régime, côté français, c’est autre chose. En 2016 étaient terminés les travaux de l’aérogare, et à cette occasion revenait la question de l’allongement de la piste. Sans elle, investissements inutiles. La société d’exploitation soulignait : « Nous disposons, maintenant, de tous les outils nécessaires à l’accueil d’un trafic que nous amène les compagnies aériennes. Tout, sauf l’allongement de la piste… ! Actuellement, les vols réguliers ne peuvent décoller à pleine charge car la piste est trop courte, et les jets d’affaires, notamment américains, privilégient les aéroports voisins dont les pistes sont plus longues ».
                  1200, 1500, 1600 m. ? On ne sait pas trop. Ça dure.
                  Aline Hanson, présidente du Conseil territorial de Saint-Martin : « Comme vous le savez, c’est un dossier complexe qui comporte quelques obstacles d’ordre administratif et technique. Ce qui fait que le retard s’est accumulé. Quatre années, c’est beaucoup… »
                  Quatre ans. La Préfète Anne Laubiez (celle de la crise de nerfs) : « Est-ce qu’on parle d’une piste de 1500, d’une piste de 1200, d’une piste de 1600 mètres ? Pour faire un PSA, il faut savoir de quoi on parle. Et ça c’est toute la difficulté. Lancer des études de PSA (Plan de servitude aéronautique) pour une piste à 1200, pour être ensuite sur des études pour une piste à 1500, ce n’est pas la peine de faire deux fois la même chose. Et en même temps, pour pouvoir lancer des études sur une piste à 1500, il faut quand même avoir un peu de visibilité ».
                  En 2017, le premier vice président de la Collectivité Guillaume Arnell indique : le dossier de l’allongement de la piste d’aéroport de Grand Case pourrait enfin voir le jour. «L’acte de vente des terrains de Grand Case est en cours de finalisation. Ce dossier n’avait que trop duré».
                  Le dossier a avancé. Pour les travaux, Irma s’en est chargée.

                  1. sam player

                    Oui RPS c’est ahurissant le temps pour prendre des décisions dans ce p’tain de pays… Il parle plan de prévention des risques mais c’est un peu tard quand on voit les maisons à la verticale de la zone d’approche…

                    En bout de piste, sur la vidéo, on dirait un cimetières d’avions…

    4. Jean Cérien

      Moi, je l’évoque, l’âge canonique des hélicos, entre autres, via ce copier-coller d’un de mes commentaires sur facebook en réponse à ce qui a été transporté sur place par les frégates de surveillance : « Ceci dit, les frégates de surveillance n’ont pas été prévues pour ça, le B2M commandé en janvier dont la construction a débuté si j’ai bonne mémoire en juin pour livraison en 2018 aurait déjà fait nettement mieux s’il avait été commandé à temps pour prendre le relais du dernier Batral, parti à la casse il y a deux mois https://www.meretmarine.com/fr/content/et-le-batral-dumont-durville-quitta-les-antilles-deux-mois-avant-louragan et dans l’absolu, vu l’ampleur de leurS tâcheS et les zones à couvrir sans oublier les délais de transit, l’idéal serait 2 B2M par « grosse » base outremer pour assurer surveillance, sauvetage (y compris remorquage) et transport de matériel ou d’aide légers mais en grande quantité, et au moins un hypothétique Batral NG pour du gros matériel et des troupes en quantité suffisantes, une compagnie de 120 personnes, spécialement quand les infrastructures portuaires sont hors service et qu’on a besoin de débarquer un bulldozer directement sur la plage pour faire le ménage, ce dont le B2M est incapable bien qu’il s’agisse d’un très bon bateau dans l’absolu : qui fait de tout n’excelle en rien! https://www.meretmarine.com/fr/content/bord-du-batiment-multi-missions-b2m-dentrecasteaux Cela fait des décennies qu’on taille systématiquement dans le budget de la défense et autres fonctions régaliennes, la marine outremer en est à 50% de déficit de matériel, en moyenne. La métropole n’est pas mieux lottie : les patrouilleurs en méditerranée sont d’anciens avisos A69 avec 40 ans de service https://fr.wikipedia.org/wiki/Classe_d'Estienne_d'Orves et pour reboucler sur les frégates de surveillance https://fr.wikipedia.org/wiki/Classe_Flor%C3%A9al , si le Ventôse a un hélico Panther, le Germinal fait ce qu’il peut avec une Alouette III, dont la fiche wiki précise qu’elle fait depuis 2011 partie du club des aéronefs avec plus de 50 ans de service : https://fr.wikipedia.org/wiki/Sud-Aviation_SA316_Alouette_III Donc : bien vouloir pas pouvoir, merci aux marins de se décarcasser dans ces conditions, et que le monde politico-démagogique crève! »
      J’ajoute au passage que l’arrivée récente du Germinal ne masque que difficilement le retrait des patrouilleurs P400 https://fr.wikipedia.org/wiki/Classe_P400 et ce d’autant plus qu’il est déjà arrivé aux frégates de surveillance de traverser l’Atlantique pour arraisonner un cargo transportant de la drogue sur les côtes africaines, pas exactement la porte à côté.

  9. Stéphane B

    Le lien menant aux îles vierges et ses militaires ne fonctionne pas. Quant aux vierges effarouchées qui crient que c’est n’importe quoi ses déclarations, bientôt ils la joueront à la hidalgo en traitant de facho ceux qui osent dirent que c’est le foutoir à Saint Martin

  10. René-Pierre Samary

    Pour une certaine population, à Saint-Martin, un cyclone, c’est le jack pot. À peine le vent tombe-t-il, que la razzia commence. Sur place, tout le monde le sait, sauf nos responsables, apparemment.
    La Préfète a des vapeurs, les gendarmes haussent les épaules, complètement dépassés. Les journaux minimisent et excusent : « Les pauvres, ils volent pour se nourrir ». Les pillards, machette à la main, rigolent, l’écran plat sous le bras.
    Mais Irma n’est qu’un révélateur. Saint-Martin, que je connais bien, ressemble à un concentré de la métropole, avec une faune de clandestins vivant de rapines et du trafic ce drogue (on vous en propose à tous les coins de rue), de mendiants menaçants, où dès la tombée du jour, Marigot se transforme en ville morte (je parle du côté français), et où dans le lagon il ne faut dormir que d’un oeil dans son bateau. Les plaisanciers voudraient que la gendarmerie fasse des rondes. Zut ! leur canot est en panne. Débrouillez-vous !
    En 2006, un gendarme mourait aux cris de « on a tué un blanc ! » Coppé promettait que justice serait faite. Il n’en a rien été, évidemment. Aujourd’hui, la Ministre de la Justice, le Ministre de l’Intérieur, disent très sérieusement que les pillages devront être punis (un ouragan de rires). Macron va venir. En quoi sera-t-il déguisé ? C’est la grande question.

    1. Joe

      En fait dès que le cyclone fût annoncé à la TV, les pillards se préparaient déjà, ils allaient des shops pour lister ce qui semblaient bon à prendre, ils listaient les endroits ou tout planqué …
      faut pas prendre les salauds pour des idiots, ils étaient mieux préparés que l’état la preuve fût qu’ils ont gagnés la bataille de la razzia fasse à l’état, c’est malheureux mais c’est ainsi.

      A titre personnel, j’ordonnerai la fouille systématique de toutes les habitations ainsi que la fouille des environs, je ferais par la suite en sorte de surveillé pendant quelques mois la circulation des suspects potentiels.

      Histoire de casser leur victoire, leur ripaille et surtout leur moral de gagneur voleur.

    2. Pythagore

      Dans l’immense naïveté qui me caractérise, je pensais que sur une île de 35000 habitants, un territoire d’env. 10km sur 10, loin des grands flux migratoires du sud, de l’est, de l’orient, à l’inverse de nos grandes villes métropolitaines, où il est difficile d’arriver autrement que par les aires, il devait être assez simple de controller, contenir et réduire la petite comme la grande délinquance, mais à ce que je lis ce n’est pas le cas.

      1. Calvin

        Rome s’est faite grignoter par sa périphérie tandis que la gabegie régnait au centre de l’Empire.
        Rien à voir avec le Phare de la Civilisation qu’est la France.

        1. albundy17

          Ha, pas même un // avec les ex colonies, les dominique et thomas, ou encore le pouvoir central ????

          Il y a aussi un papier que j’ai lu récemment sur la démographie qui colle bien, mais je ne sais plus ou.

          1. Dr Slump

            Pour l’immigration, Charles Gave je présume? Sinon quoi, je conseille de trouver son article à ce sujet, froidement chiffré, et dont il tire froidement les conséquences.

    1. Higgins

      Ce type de bâtiment est en fin de vie et, comme il faut s’y attendre, la relève tarde à arriver (série des Bâtiment Multi-Missions (B2M) type Champlain: http:// freedom.fr/marine-nationale-accueille-nouveau-batiment-champlain/). L’âge moyen de la flotte est tourne autour de trente ans et un bâtiment de guerre coûte fort cher. C’est pour cette raison que certains bateaux ne sont que des bâtiments civils peints en gris avec un armement dessus (cas des navires de la classe Vendémiaire en service OM).

      1. Vassinhac

        Certes certains bâtiments sont vieillissants, mais pour un Etat qui se gargarise de lui-même, être incapable d’anticiper le renouvellement de bâtiments techniquement pas très compliqués à concevoir, c’est un symptôme inquiétant.

        1. Higgins

          C’est anticipé par les services ad-hoc mais quand le financement fait systématiquement défaut (merci les députés), on ne peut rien y faire surtout qu’on ne construit pas un tel bâtiment en une semaine. Dans un domaine que je connais mieux, l’aviation, ça fait longtemps que l’Etat-major de l’armée de l’air a évoqué le remplaçant du Transall (mise en service pour la première tranche 1967, 1978 pour la seconde). De crédits annulés en tergiversations diverses (grand, petit, avec ou pas des partenaires européens, etc,…), on arrive en plein dans un trou capacitaire largement anticipé. Mais c’est sans compter avec Bercy et tous les inutiles des gouvernements successifs. Bilan, il y a de moins en moins d’avions (les Transall, brave bête de somme, sont plus ou moins remplacés par des CASA 235, surnommé Transallito, le petit Transall,, avion initialement développé pour la marché civil et militaire par accident)l et son successeur désigné, l’A400M Atlas, rentre à compte-goutte en service et ne remplace en aucun cas nombre pour nombre les avions retirés du service. Je pourrai étendre le raisonnement aux hélicoptères (exemple, le Puma entré en service en 1973). Bref, il n’y a rien de surprenant que ça merde salement.

    1. Higgins

      Je viens d’écouter ce témoignage. Ce qui me frappe, c’est le calme et la lucidité de cette personne. Il est clair que la rupture est quasiment complète entre nos clowns à roulettes et les citoyens. Je serai zom politique, je m’en inquièterai un tantinet.

      1. Calvin

        Penses-tu !
        Ce type sera(it) médiatiquement lynché et juridiquement condamné (pour diffamation, insulte aux dépositaires de l’ordure publique, radicalisme poujadique, terrorisme intellectuel, etc…).
        Les pillards, bah, circulez…

      1. Dr Slump

        Il va vraiment se pointer là-bas Macron? Je serais lui, je resterais à l’abris à l’Elysée, pour pondre des communiqués? Il va se prendre des oeufs et des tomates pourries en pleine poire, le freluquet!

        1. MCA

          @Dr Slump 11 septembre 2017, 19 h 47 min

          « Il va se prendre des oeufs et des tomates pourries en pleine poire, le freluquet! »

          Non, non, pas de danger.

          Il simplement attendu que les habitants aient mangé le peu de nourriture qui restait avant d’y aller.

        2. Higgins

          Il s’est pointé et il a eu des paroles très fortes à la hauteur de l’évènement: « Je souhaite qu’au bénéfice de cette crise, on puisse désarmer l’île. Il n’est pas normal que dans une île comme celle-ci, il y ait autant d’armes en circulation. » (http:/ /www.lexpress.fr/actualite/societe/saint-martin-desarmement-rentree-des-classes-les-defis-des-autorites_1942861.html
          Comme on dit dans ces cas, j’ai du mal à voir le rapport avec la choucroute mais moi, je n’ai pas fait l’ENA. On peut être certain que une énergie largement supérieure à Irma va être déployée pour honorer la parole du souverain. Tant pis si à côté, tout part en saucisse.

      2. albundy17

        déjà largement évoqué higgins.

        Si son témoignage est touchant, il devrait aussi se pencher sur son parcours de prof surpayé car ds les îles, de son vote éternel (les lunettes sont un signe de ralliement je crois), un bobo des iles

  11. Jacques Huse de Royaumont

    Macron, précédé de 12, ou même peut-être de 24 licteurs ira dispenser la bonne parole dans les îles, signera en grandes pompes un chèque en bois et s’autoproclamera sauveur du monde. Mais la justice ne sera pas rendue.
    Les pillards peuvent dormir tranquilles, le premier d’entre eux dort à l’Elysée.

      1. Vassinhac

        d’ailleurs je me demande la quantité futures de fraudes à l’assurance dont on n’entendra jamais parler. Des experts vont-ils vraiment tenter d’évaluer l’état initial de chacune des maisons (qualité des matériaux, etc.) dans des quartiers rasés et sous le regard de tous les habitants ?

      2. Jacques Huse de Royaumont

        C’est la garantie CatNat (catastrophe naturelle) qui va être mise à contribution. Cette garantie, même si elle est collectée par les assurances (sur les contrats MRH pour l’essentiel) est reversée à l’Etat qui est le seul assureur pour cela.

        Les compagnies d’assurance vont surtout intervenir à titre d’intermédiaire, pour l’assistance ou pour les garanties complémentaires.

        Le problème, c’est que la variabilité est grande d’une année sur l’autre, le fond est bénéficiaire la plupart du temps. La tentation est grande pour l’état de piocher dans ce fond pour payer autre chose. Il est tout à fait possible qu’il n’y ait pas de provisions suffisantes pour faire face en cas de grosse catastrophe, comme là.

        1. Pheldge

          @ Vassinhac : pas de soucis, tu refais ta case à neuf , comme le dit le Camarade De Royaumont, le pognon est géré par l »état, les compagnies d’assurances font la paperasse, et ça justifiera d’augmenter l’an prochain, la contribution sur les contrats MRH …

  12. Kazar

    Petite répétition de ce qui pourrait se passer en métropole un jour. Pour ceux qui ne l’ont pas encore lu, je vous invite à vous procurer « Guérilla » de Laurent Obertone, ou comment la France s’effondre en trois jours suite à un carnage dans une cité sensible. Suite à ces évènements, et comme une de mes autorisations d’acquisitions devenait libre, je me suis muni d’un 38 spécial S&W (195 euros !), idéal pour ma femme. Il y a encore quelques années, on me prenait pour un farfelu, mais quand on entend que l’armurerie de la police des douanes a été pillée à Saint Martin, territoire pourtant français, certains commencent à se demander qui assureraient la protection des citoyens en métropole en cas de soulèvement massif des banlieues, par exemple…

    1. René-Pierre Samary

      À la simple idée d’un soulèvement général suite à une riposte policière, ils font dans leur culotte, et ceci explique leur passivité. Je me demande s’ils ont des plans en cas d’une semblable éventualité, pourtant prévisible. L’exemple de Saint-Martin livrée au pillage ne prêche pas dans ce sens. Ils (nos gouvernants) croient ce qu’ils veulent croire. L’ouragan passera toujours à côté, ce qui évite la peine de devoir s’y préparer. La France toujours en retard d’une guerre, c’est une constante.

      1. nemrod

        Oui, les plans d’évacuation de toute la lie politicarde actuelle sont prêts.
        Pour le reste « demerden sie sicht, bitte ».
        C’est pas moi c’est la raclure de bidet de ss Prefête locale qui le dit.

    2. kekoresin

      Un flingue oui mais la discrétion d’abord. Ta meilleure chance, quelque soit ton armement, c’est la discrétion. Les raclures qui ne voient pas l’intérêt de demander une autorisation préfectorale de détention d’arme, a accès à de l’armement de guerre. Je me souviens avoir lu un livre sur un type qui raconte comment il a survécu avec sa famille à Sarajevo pendant 3 ans, très instructif !

      1. Kazar

        J’ai de saines lectures : Piero san Giorgio, Wolf West, avec un tas de conseil sur l’évacuation et certaines choses comme la discrétion, notamment… Et puis un AR 15, ça ne peut pas faire de mal quand on est du bon côté du canon. Après, espérons qu’il ne se passera jamais rien et que tout finira par des bougies et des bisous 🙂

        1. Dr Slump

          San Giorgio, ça fait un bail que j’ai son bouquin en attente dans ma bibliothèque, ce coup-ci je crois que je vais le lire.

          Pour mon édification personnelle, peux-tu expliquer:

          « une de mes autorisations d’acquisitions devenait libre »
          Pourquoi, on n’est autorisé à posséder qu’un nombre limité d’armes? ?

          Wolf West? Kiça?

          1. Pwet

            Il est possible de posséder jusqu’à 12 armes soumises à autorisation préfectorale de catégorie catégorie B ( pistolet, revolver, Fusil Semi Automatique, et quelques carabines à verrous d’un calibre « maudit » (7,62×39; 5,56×45; 5,45×39; 12,7×99; 14,5×114) + 10 autres armes courtes mono-coup en percussion annulaire et un nombre indéterminée d’arme de catégorie C et D
            – Rappel les armes lisses à un coup par canon cat. D ne sont « enregistrable »/ »déclarable » que pour une mise en possession intervenue après le 1er décembre 2011.

            Donc nos 12 autorisations ( pourquoi pas 13 ou 17 ? C’était 12 dont max 7 percussions centrales avant 2013 ) sont valables 5 ans ( 3 avant 2013 ) elles donnent l’autorisation d’acquérir et de détenir une arme de catégorie B ( l’acquisition doit se faire dans un délais de 3 mois après sa signature par la préfecture.)
            Durant la période de validité de l’autorisation, en cas de vente de l’arme, dûment constaté par un armurier ou un OPJ la vente, l’autorisation est « libre » et donne de nouveau 3 mois pour faire l’acquisition d’un autre arme de meme catégorie.
            La durée de validité totale n’est pas modifié par les ventes/rotation d’arme sur les autorisation.

          2. MCA

            @Dr,

            San Giorgio « survivre à l’effondrement économique » est à lire absolument. Si vous ne pouvez pas l’acheter… volez le!

            Pas uniquement pour la survie en cas de guerre civile, mais la survie dans des catastrophes de toutes natures.

            D’ailleurs c’est suite à ses conseils que j’ai acheté une maison avec terrain équipé d’un puits.
            Magie de l’eau gratuite (pour le moment) quand on cultive un potager, et acquisition d’un savoir faire pour une autonomie partielle, sans compter la qualité et la saveur hors norme de la production.

            Et en plus, en bord de mer, car comme le disait si justement une japonaise habitant à Fukushima dont les paroles me sont restées : « quand on habite en bord de mer, on ne peut pas mourir de faim ».

      2. MadeInCH

        Lu également (Pour citer le Albundy).
        Et comme décrit dans l’article en question, Il ne vaut mieux pas sortir en tenue tactique avec le flingue super kité à donf parce que « ça a de la gueule ».
        .
        Vaut mieux sortir cheveux sale avec un vieux long manteau troué taché, et un flingue court caché dessous. Et donner à la maison un aspect (extérieur) de ruine déjà pillée.
        Et être plusieurs pour monter la garde.
        .
        Cela dit, une situation comme à St Martin, la situation est différente: Les pillards sont des « opportunistes », pas des bandes organisées de gens « décidés à entrer de force ». Comme dans un témoignage actuel, le type visible dehors dans son jardin avec son fusil de chasse suffit (pour le moment!) à dissuader les pillards.

        1. Vassinhac

          « Et donner à la maison un aspect (extérieur) de ruine déjà pillée. »

          Sur le principe, oui, mais c’est dommage de vivre tous les jours dans une ruine uniquement pour se protéger d’éventuels agresseurs.

          1. BDC

            Euh … dans ma rue en banlieue parisienne c’est déjà le cas, c’est le concours de celui qui a le portail le plus rouillé, alors qu’à l’intérieur c’est refait à neuf dans les meilleurs matériaux. Dur de le faire comprendre à ma famille, dans ma campagne c’est le contraire : extérieur flamboyant mais l’intérieur fait pitié, notez que c’est en train de changer aussi chez eux.

            1. Vassinhac

              Certes, et c’est bien triste.

              Une rue de village avec des façades couvertes d’un crépi ciment tout gris-noir d’il y a 60 ans, c’est d’un déprimant alors que cela pourrait être superbe.

            2. MCA

              @BDC

              LOL

              Mon pavillon de banlieue parisienne et miteux de l’extérieur et refait de l’intérieur. On passe devant sans le remarquer.

              Résultat : deux cambriolages! :o)))))

              Heureusement que l’extérieur n’a pas été refait!

                1. BDC

                  2 sur quel intervalle de temps ? Ici je sais qu’historiquement ma maison a déjà été cambriolée il y a longtemps (avec camion de déménagement ça rigolait pas), mais depuis qu’on est là : 0 en 7 ans, la maison est souvent occupée avec la femme de ménage ou la nounou, pendant un moment celle-ci partait en poussette en laissant la maison seule et la porte du garage juste refermée … pas bloquée …

                  1. MCA

                    Je dirais sur une quinzaine d’années.

                    Petits cambriolages. D’après la police, il s’agissait de gens venus de l’Est et qui cherchaient bijoux et argent.

                    Le deuxième cambriolage, j’ai dû malgré moi les surprendre car il y avait un bracelet en jade et or souvenir du Vietnam sur une table de nuit et ils(elles?) l’ont laissé là….

                    Le plus gênant étant de réparer la fenêtre qui avait subi l’effraction.

                    1. albundy17

                      « Petits cambriolages. »

                      Ha oui, comme un petit enculage ? ou un petit viol ?

                      vu les stats ds mon village, j’ai du bol pour l’instant, mais j’ai des douves et du douze (nan c’est du 14, mais c’est pour faire rime à l’envers :D)

                    2. MCA

                      @albundy17 12 septembre 2017, 19 h 06 min

                      J’entendais par « petit cambriolage » le vol de bijoux, argent et petits matériels vs « gros cambriolage » où c’est le camion qui te déménage le pavillon sans t’en avertir.

                      Cela dit, je remonte à Paris samedi histoire de vérifier si je ne suis victime ni de l’un ni de l’autre.

                      Réponse samedi midi… :o))))

                    3. sam player

                      MCA ne viens pas trop tôt samedi car Rachid et Mouloud ne sont pas des lève-tôt… On aura fini vers midi… amène les bières… Despé pour tous. Merci !

                  2. Black Mamba Warrior

                    « Vs « gros cambriolage » , cela doit être quand même pratique quand tu dois déménager quitter le pays et que tu ne sais pas quoi faire de tes meubles que tu as collectionné toute une décennie. Il y a des petits annonces pour ça !?

                    1. René-Pierre Samary

                      Je voulais me débarrasser d’un vieux piano pesant une tonne, les déménageurs demandaient un prix fou, 7ème étage… J’ai laissé courir une saisie, les huissiers me l’ont emmené gratis. Les quelques meubles que je volais garder après saisie, rachetés à la salle des ventes. Fructueuse et amusante opération…

    3. Jacques Huse de Royaumont

      De retour de vacances ? Bien venu.

      Beaucoup redoutent un effondrement brutal. Il semble pourtant qu’on s’achemine plutôt vers une déliquescence progressive.
      A tout prendre, je préfère un crash spectaculaire : cela oblige à réagir et offre une possibilité de s’en sortir.

  13. kekoresin

    A Mayotte, pas besoin d’ouragan pour avoir des conseils en off des flics. Butez-les et foutez-les dans la mangrove, nous on ne peut rien faire! L’incapacité de l’état à s’organiser ajoute à celui des individus à penser par eux-mêmes. Les masses s’en remettent aux seins mous et secs de maman état, pensant qu’on viendra leur livrer les courses de la semaine en hélico en cas de mégacouille dans la soupière. Bon, pour ceux qui veulent se prendre en main, c’est pas non plus facile. Le PLU de nos perles de Caraïbes interdit le toit en béton pour les maisons individuelles, et pour avoir un fusil de chasse pour protéger son stock de BN à la fraise, c’est un brin compliqué.

    Mais la France n’est pas foutue d’envoyer une frégate sur place, alors qu’on a vendu à vil prix à la Russ…gypte, deux navires de projection (idéaux dans ce cas de figure). Oui le pays continue de s’enfoncer dans la vase avec une administration pléthorique qui lui appuie consciencieusement sur la tronche. Impossible d’anticiper quoique ce soit dans cette pétaudière, malgré les milliers de commissions qui pondent des rapports assez nombreux pour faire une digue anti cyclonique autour de chaque île des Caraïbes.

    Nul doute qu’en France on aurait droit à la même en cas de force majeure. Imaginez la tempête de 1999 ou la vague de froid de 1986, je pense qu’on aurait droit à même misère. Alors prévoir un peu de stock et de quoi le défendre me parait un minimum. Pardon, j’oubliais une bonne pelle pour enterrer les pillards audacieux. Creusez profond, car les puissants bien nourris et protégés ne vous pardonneraient jamais d’avoir aspiré à vous démarquer du troupeau réuni dans l’égalité et la fraternité derrière le camion de Maigrichons Sans Frontières Départementales…

      1. Val

        @H16 il y a nettement plus facile quand la région s’y prête : les puits , et on colle un animal dessus , tres pratiqué pendant la dernière guerre .On raconte ds le village que dans un de nos puits il y aurait trois allemands et une vache, qu’ils dorment en paix.

                1. Pythagore

                  C’est le pis qui bloque l’entrée dans le puits, il faut donc d’abord la traire, faire du beurre, graisser le tout pour faciliter l’entrée, replier les pates, et ça rentre.

    1. albundy17

      « une digue anti cyclonique autour de chaque île des Caraïbes. »

      Cool, des forts Boyard géants :mrgreen:

      J’ignorais que le béton était interdit pour construire des trucs un peu plus solide que la t^le ondulée, sans doute pour préserver l’aspect pittoresque, comme à la faute sur mer ou il était interdit de faire un deuxième étage, en zone submersible, 52 morts au plafond.

      Pour le chien, c’est dommage, même un chiedessus est une bonne alarme, et une réserve de 4 heures, et dans ces moments, qui se soucie de disparitions ?

    1. kekoresin

      C’est sur, quand on voit que l’état a du mal a être sur son propre territoire! Dire que le bouffon précédant voulait faire la guerre à la Syrie! La France 6ème puissance mondiale? Le pire c’est que nos crétins en charge, à force d’enfoncer de la merde dans le cerveau des con-citoyens, commencent à croire que c’est du chocolat…

    1. Vassinhac

      quand on voit la photo de la préfète déléguée, on a l’impression de voir une grand-mère, pas l’autorité de l’Etat. En d’autres temps, les préfets avaient une autre gueule.

  14. Olivier MALEYSSON

    pas de panique,j’ai entendu hier matin sur France Intox que des cellules de soutien psychologique avaient été dépêchées sur place! ils sont sauvés!!
    voilà ce qu’on appelle avoir le sens des priorités!

  15. Zadig

    Merci de ce billet sur les réactions de l’état et des médias suite à l’ouragan Irma.
    J’ai noté que notre premier Ministre considère que toute remarque négative sur l’action de l’état à St Martin était de la polémique alors que eux ils agissent.
    Que pour Matthieu NOËL, animateur sur Europe 1, cette ouragan était la preuve du réchauffement climatique.
    Et que les journalistes, qui avaient pas encore mis les pieds sur l’île, avait déjà le bilan : 95% de destruction.
    Que du bonheur.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Ce matin, sur RTL, on parlait du plus grand ouragan de tous les temps, rien que ça.
      C’était évidement affirmé sans aucune preuve, mais les climatistes ont la science infuse.

  16. Val

    A la fois comment être surpris ? Ma fille vit à Londres, elle mettait en garde récemment un anglais contre l’insécurité chronique à Paris surtout à l’encontre des touristes. L’anglais refusait de la croire tant ce qu’elle disait lui paraissait incroyable. A son retour il lui a raconté avoir vu des bandes faire les poches des touristes à Montmartre au nez et à la barbe des policiers , présents probablement à titre décoratif. Le leur faisant remarquer il s’est heurté à l’habituel « on ne peut rien faire » . Il hallucinait . Il lui a dit qu’elle avait raison, il n’en revenait pas. Du coup j’ai raconté à ma fille l’aventure du sieur Placé(je me refuse de nommer cela une mésaventure) ça nous a fait notre journée , on s’amuse comme on peut.
    Tout ça pour dire que vu les entorses à la sécurité des biens et des personnes en période de croisière, il est « logique » qu’en mode chaos les choses dégénèrent gravement. Tout va bien dormez braves gens.

    1. Vassinhac

      Oui, c’est effrayant.
      Pourtant les militaires (dont les gendarmes) seraient prêts à intervenir.

      Les impôts sont extorqués par la force (on se soumet au premier appel parce qu’on sait que de toute façon on ne gagnera pas, car si on souhaite s’opposer il y a au bout de la procédure des types armés qui viendront nous déférer, voire nous mener à Santé, et les comptes seront saisis).

      A l’inverse, dans la mesure où les politiques sont tétanisés à l’idée qu’il puisse y avoir une bavure, ordre est donné de ne pas tirer sur les voleurs quoi qu’ils fassent. Dans ces conditions, il n’est pas surprenant qu’ils se moquent de la présence policière puisque leur nombre empêche de toute façon toute arrestation.

      1. Malicorne

        Je ne suis hélas, même pas sûr que l’on puisse faire confiance à nos militaires et gendarmes. Il ont une hiérarchie. Il y a quelques temps encore, j’aurai privilégié la gendarmerie. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Quand à la police nationale, n’en parlons même pas .En plus d’une hiérarchie qui sort de plus en plus de sciences pipo, sont omniprésents les Saintdicat, qui veillent avant tout à canaliser l’éventuel mécontentement de certains, au bénéfice du politique. Les uns comme les autres (Police, Militaires) dépendant d’une part de leur hiérarchie propre, laquelle est aux ordres (administratifs) du Préfet , du politique (DGPN),et enfin, pour les affaires judiciaires du Proc et du Juge d’Intruction.Je laisse travailler votre imagination en cas d’importation dans l’hexagone de ce qui se passe à 7000 kms d’ici. En avant

        1. Gossein

          Oui, mais en cas  »d’incidents » graves, multiples, étendus et continus, gendarmes et policiers pourraient agir selon leur volonté propre : ils ont aussi des familles et elles seront la priorité absolue …

          1. albundy17

            Tu veux dire comme la police française sous vichy, ou l’armée sous maduro ? les exemples sont multiples, ils restent un organe d’état et très peu se rebellent

            1. bibi

              Si la légion étrangère, qui eux sont des serviteurs de la France, décide de fondre sur les palais de la république, je doute que l’on voit qui que ce soit tenter de s’interposer.

  17. Higgins

    L’éditorial de Charles Sannat est croustillant: « Le cas Saint-Martin. Si tout s’effondre, vous serez seul. Désespérément seul ! » (https:// insolentiae.com/le-cas-saint-martin-si-tout-seffondre-vous-serez-seul-desesperement-seul-ledito-de-charles-sannat/

      1. albundy17

        Oui, le problème étant que le Lorsque n’est pas définissable, m’enfin, j’ai une assurance habitation sans avoir l’intention de la voir brûler, alors un peu de Pb et de conserves n’est pas totalement stupide.

        Sannat est par contre très bizarre, genre anarcho coco qui s’ignore, on dirait un peu de la bouillie dans sa tête

        1. sam player

          Perso je n’assure plus ma maison depuis que le crédit est fini de payer, et mes voitures & motos sont assurés au tiers… et comme ça je ne paie pas la cotisation catastrophe naturelle… et je gagne 2 milliers d’euros par an qui me permettent d’avoir 5 caméras IP motion sur fixe et 4G, un serveur et un site dédié, des extincteurs et plein d’alarmes (dont périmétriques, fumées, CO2, inondation, compteur électrique et eau en numérique avec logiciel de surveillance et disjoncteur et vanne de coupure télécommandables). Na !

          J’ai pris mes précautions et je ne vois pas pourquoi je paierais pour les autres.

          1. albundy17

            Oui, je m’étais posé la question, pour l’habitation, vu que j’ai aussi abandonnée le bris de glace pour les bagnoles (lol les cons, c’est inclus mon cul).

            mais bon, je suis à 5 minutes en vélo du front de mer et il y a de temps à autres des micro tornades qui emportent quelques toitures, alors pour 400 annuel…

            1. René-Pierre Samary

              L’assurance, qu’elle soit sociale, automobile, etc, était au départ une idée intéressante : partager les risques pour pallier les coups du sort. C’est devenu une blague. Je ne partage pas les risques avec des gens qui prennent des risques parce qu’ils sont assurés. Mais l’Etat s’en est mêlé, en rendant obligatoire de posséder un petit papier qui rapporte gros aux assureurs, mais ne leur coûte pas beaucoup. Voir le rapport sinistre à prime chez les assureurs. Quelle part des primes est allouée à la compagnie elle-même et à ses employés (à son fonctionnement) ? 30, 35, 40 % ?
              Tout est là : rapport sinistres à primes.
              Il paraît (les journaux) que l’assurance automobile va augmenter. Le bénef va renflouer les branches déficitaires, et engraisser les escrocs.

          2. Vassinhac

            l’assurance contre le vol est en effet souvent superflue : difficile de prouver ce qu’on s’est fait voler, vétusté, etc.

            Cela dit pour les catastrophes naturelles, cela me semble pas mal, ça évite de devoir sortir 20 k€ de toiture au moment où en plus les couvreurs sont saturés de boulot.

            1. sam player

              Rhoooo ça inclut la différence tiers/tous risques des véhicules… y a une 23CV dans un des garages…

              La cotisation catastrophes naturelles (CN) concernent tous les contrats d’assurance de bien : au tiers tu ne la paies pas.

              « L’extension obligatoire de garantie [pour les CN]. Le système mis en place par la loi s’impose aux assureurs et ne peut pas être refusé par les assurés, à partir du moment où ces derniers souscrivent un certain type de police. La loi dispose en effet que la couverture offerte par les contrats d’assurance des dommages aux biens est automatiquement et obligatoirement étendue aux effets des catastrophes naturelles (art. L. 125-1, C. assur.). »
              […]
              « La prime additionnelle liée aux catastrophes naturelles. L’assurance des catastrophes naturelles, dont les conditions sont précisément réglementées, est compensée par une prime ou cotisation additionnelle. Celle-ci est également unifiée et ne peut pas varier en fonction du degré d’exposition aux risques de catastrophes naturelles, témoignant ainsi du principe de solidarité nationale qui gouverne le mécanisme. »
              ___________
              L’assurance bris de glace est une grosse arnaque de part et d’autre,
              – celle des assurés qui en connivence avec les garages font passer des dépenses qui n’ont rien à voir avec les glaces (couramment les garagistes vous minorent une réparation mécanique ou carrosserie en en faisant passer une partie sur les glaces) et il se facture plus de pare-brises que de pare-brises fabriqués !
              – celle des assureurs qui ferment les yeux et alimentent le cartel des pare-brises

              J’ai décidé de ne pas alimenter cette magouille et paie de la main à la main les très très rares fois où j’ai un éclat (30€ vs 150€)

              1. Black Mamba Warrior

                Surtout qu’un bris de glace est compté comme un sinistre, qui ne te coûte certes pas en malus mais qui sera comptabilisé dans l’historique . Il y a quelques WP s’était cru malin de faire prendre en charge par l’assurance son par brise et un de ses phares à peine ébréchés, lorsqu’il a voulu prendre une assurance moins coûteuse pour sa toute première BMW, proposé par la marque, on lui a dit non car il y avait ces « deux sinistres ». Il fut très désappointé.

                1. sam player

                  Oui BM, ne pas les assurer, c’est à peu près la seule sanction que peut prendre une assurance contre les aigrefins (quoique dans le cas de WP, il semble, d’après ce que tu décris, qu’il y avait quand même sinistre, même infime).

                  Les conditions de résiliation deviennent de plus en plus restrictives pour les assurances, et de moins en moins pour les assurés… ça me rappelle un truc…

                  1. BDC

                    Ça me rappelle que l’État fourre son nez dans les tarifs d’assurance vie et comme vu l’autre jour, si tu as de l’épargne non Madelin, tu vas te prendre une rente réduite calculée sur l’espérance de vie des femmes, autant la donner à un arbre genre 1 un peu plus âgée que toi 😉 …

    1. sam player

      Sannat parle de « île riche » dans son billet.
      Suivant l’article de Capital (du 22/06 donné en lien ici par un commentateur) le PIB par habitant est de 14,700€ à St Martin coté france alors que celui du département français le moins riche, la Creuse, était de 18,475€… en 2005. Je veux bien qu’il y ait de la fraude fiscale mais quand même…

      1. En réalité, St Martin est pauvre et St Maarten est riche.

        Au passage, je m’étonne que le bordel administratif et policier qu’on trouve partout dans les quartiers pauvres en France, qu’on ne trouve nulle part aux Pays-Bas, ne vient pas à l’esprit de ceux qui soutiennent mordicus que le côté neerlandais de l’île est dans le même bordel que le côté français, contre toute logique et contre les témoignages pourtant nombreux sur place qui affirment pourtant que si bordel il y a bien côté néerlandais, c’est plusieurs ordres de magnitude inférieur au chaos côté français.

        Le déni de l’incurie française semble assez profond.

  18. glot

    On se doutait un peu, que l’etat est quasi en incapacité d’exercer ses missions régaliennes car tout l’argent est siphonné par le paiement des salaires d’une multitude d’inutiles, embauchés à vie sous statut protégé, et qui auraient été incapables d’intéresser le moindre employeur privé.
    La dramatique désillusion que la France, gouvernée par le Front Populaire a subi en 1940, on en retrouve un copier/coller aujourd’hui, où après 40 années de socialie, la France est dans un état d’une telle décrépitude que personne n’ose plus regarder la vérité en face.

  19. nofree

    Je ne suis pas jupitérien pour 2 sous, mais pour le coup, c’est pas typique de sa présidence, mais bien typiquement français, dans la continuité des quinquennats et septennats avant lui. Macron n’est que la suite logique et quasi identique de Sarkozy, Hollande Chirac et bien d’autres… Et la population française est bien souvent complice de cet état, car non seulement elle leur permet d’accéder au pouvoir, mais elle gobe bêtement tout ce qui sort de la propagande médiatique. Demandez à la population, en temps normal, ce qu’elle pense de ceux qui préparent un minimum leur autonomie, même temporaire, en ayant un stock de bouffe, d’eau, de matériel de camping, d’arme et de munitions: il faut enfermer ces fous dangereux et interdire les armes aux civils.

    Le plus beau étant que les civils de Saint-Martin, désarmés par l’état, se voient attaqués par des bandits armés par celui-ci (es pillards se sont servis dans les armureries de la douane et de la police aux frontières).

      1. Higgins

        Comme à Saint- Denis: « Des armes de service ont été dérobées à Bobigny. La Préfecture de police a confirmé l’information et l’IGPN a été chargée de l’enquête. » (http://www. lepoint.fr/societe/des-armes-volees-a-la-direction-de-la-police-de-seine-saint-denis-09-09-2017-2155604_23.php

      2. Aristarkke

        Et c’est très très loin d’être la première fois, soyons chou pour limiter le nombre d’occurrences, au cours de ces cinq dernières années…
        Le même État qui n’ hésitera pas à vous empoisonner la vie pour un Cerfa rempli à l’ encre violette ou bleu des mers du Sud parce que seuls sont autorisés le bleu foncé et le noir… Tout bloquer pour une couleur d’encre…

  20. dov kravi דוב קרבי

    En Israël, un droit au port d’arme étendu. En 2015, la menace terroriste a mené la Knesset à intervenir de nouveau pour étendre ce droit aux sous-officiers militaires de réserves, et de police à porter leur arme en dehors du service. Il faut préciser qu’en Israël toute personne de moins de 40 ans ayant réalisé son service militaire obligatoire, sauf femmes mariées ou ayant des enfants, sont réservistes d’office. À 30 ans, la majorité des Israéliens ont atteint le rang de sous-officier.
    Les soldats, professionnels et conscrits, ont l’obligation de porter leur arme — des fusils d’assaut la plupart du temps — en permanence, y compris durant leur permission. Israël est un pays où l’on voit déambuler sans cesse des centaines de jeunes hommes et de jeunes filles de 18 à 21 ans avec des fusils d’assaut M16 sans qu’il y ait des tueries de masse. Il est presque paradoxal que l’accès à la licence soit encore « si restreint » alors que des soldats de 18 ans ont l’obligation d’amener leur M16 avec eux à la plage. On peut indubitablement dire que les Israéliens ont de ce fait une certaine culture des armes, et qu’en matière de défense collective ils ne distinguent pas l’action de l’État de la leur. Même non armé les images de la vidéosurveillance montrent qu’ils sont prompts à intervenir quelle que soit l’agression.
    https://40.media.tumblr.com/428fabde6c5da148ea3f43a384e98974/tumblr_nvici4CIr61slzegfo3_r1_1280.jpg

    1. Dr Slump

      Des fois, j’ai presque envie d’aller tenter l’aventure en Israël. Je ne me connais pas d’ancêtre juif, mais quitte à être menacé, autant l’être dans un pays où l’on vous donne les moyens de se défendre, sans parler des moyens de se construire une vie prospère.

        1. MadeInCH

          Tu es sûr que au lieu du 4.56 ce ne serait pas du 5.56 OTAN?
          Le même que l’armée française a choisi? (Je parle du bout de ferraille, pas de la biomasse qui le porte).
          (Mixer un peu de mon code génétique avec celui de cette biomasse… Je ne suis pas contre! Heureusement que ma doulce moitié ne lit pas ce blog 😉 )

      1. Val

        @bibi sauf ton respect ça n a rien à voir avec le bol mais plutôt une adaptation à un problème récurrent les concernant. J imagine qu un futur probable génocide nous rendra plus malins … ou pas .

  21. toto17

    On me signale que le slogan de ce site n’est plus adapté :
    « Petites chroniques désabusées d’un pays en lente décomposition… »
    L’adjectif lente serait maintenant inadapté….

  22. albundy17

    bon, c’est totalement HS, mais c’est vraiment drôle: (enfin, façon de parler)

    worldnewsdailyreport.com/pakistan-man-sentenced-to-death-for-farting-in-mosque-during-ramadan/

    Le pauvre, pour sa défense, a eu l’argument qui tue…

  23. Calvin

    Contrepoints nous expliquait, il y a peu, que les Pays-Bas géraient mieux leur économie depuis qu’il n’y avait plus de gouvernement, hors affaires courantes.
    Il semble que cela marche aussi, voire surtout, pour de l’urgent et du régalien…

  24. Mildred

    En même temps, à l’élection présidentielle, Saint-Barth et Saint-Martin, ne se sont pas gênés pour mettre Macron loin derrière Fillon et Le Pen, au premier tour !

  25. Aristarkke

    Puisqu’il semble que nous sommes une nouvelle fois, le colonisateur honni des autochtones (pourtant tout aussi importés) de St Matin, je pense que l’on devrait prévoir un Frexit de cette île en lui accordant l’ indépendance directe et sans conditions à notre charge, comme par exemple, les chèques de fin de mois. C’est tellement déshonorant d’ être en âge de travailler et de devoir mendier de l’ allocation qu’il devient nécessaire de mettre fin à cette discrimination.

  26. René-Pierre Samary

    Macron arrive à Saint-Martin. Je doute qu’il soit bien accueilli.
    Réflexion d’ordre plus général. Des pillages ont lieu sous les yeux des représentants de la Loi, sans qu’ils interviennent. Ils ne le font pas, parce qu’ils ont reçu la consigne, de la part de prétendus représentants du Peuple, de ne pas faire un légitime usage de la force.
    Un gouvernement qui ne fait pas respecter un droit fondamental, celui de la propriété, est illégal, et ses membres sont des traitres à la Nation.
    Tout le reste est accessoire.

  27. Pheldge

    Et donc, tu crois qu’il suffit de le lui dire, par exemple « M. le gouvernement, tu n’es plus légal » pour que cela change ? rassure-toi, je pense comme toi, mais hélas, très peu de gens semblent réaliser ce qui vient de se passer , et sont capable de prendre ça comme un avertissement …

    1. René-Pierre Samary

      Si ce n’était que ce qui vient de se passer…! Mais toute personne nantie d’une expérience suffisamment longue (salut, ari !), d’un peu de bon sens et d’esprit critique, peut être convaincue de l’illégitimité de nos gouvernants depuis un bon demi-siècle.
      Cela dit, pas beaucoup de solution, à part le régicide pour crime de trahison. Mesure extrême, et on m’a confisqué mon 357 🙂
      Sérieusement, il y a une grosse différence entre le fait d’obéir bon gré mal gré – en râlant comme savent le faire les Français – et d’employer tous les moyens possibles, avec la certitude de son bon droit, pour devenir le « mauvais citoyen » que je me flatte d’être. Je ne suis pas le seul, sur ce blog, apparemment.
      C’est ce que j’ai fait toute ma vie, essayant de passer entre les gouttes, souvent douché mais jamais dissuadé, et gardant la tête haute. J’en suis fier. Jamais on ne m’aura tondu sans que j’essaie d’échapper aux gardiens du troupeau. En vain, d’accord, mais c’est déjà ça.

  28. nofree

    Les pignoufferies de presses n’ont jamais été aussi flagrantes…
    Au lieu de faire leur boulot, ils rajoutent une couche de propagande sur les « fakes news » à propos de Saint-Martin, et les « vautours » qui critiquent l’action du gouvernement (qui bien entendu a été extraordinaire, voir jupitérien).
    http://www.lepoint.fr/editos-du-point/sophie-coignard/coignard-irma-emmanuel-macron-les-rumeurs-et-les-vautours-12-09-2017-2156201_2134.php

    Il suffit à cette péronnelle, sans doute jamais sorti de son grand Paris, de contrer la rumeur sur l’évasion de prisonniers (qui même dans les « rumeurs » a été vite clarifiée) pour balayer le reste d’un revers de la main dédaigneux. Oubliant d’ailleurs au passage de rappeler que cette rumeur est tout de même partie d’un élément bien concret: effondrement du deuxième mur d’enceinte, visible à des kilomètres puisque la dite prison est située en haut d’un colline.

    Aucune critique sur le manque de préparation des autorités. Rien sur les jours précédents l’ouragan, où l’on savait ce qui allait se passer, mais où rien a été fait. Rien non plus sur le manque de réaction après les évènements, et sur les consignes qui ont été donnée aux gendarmes sur place de ne pas intervenir lors des pillages. Non, rien d’autre que de cracher à nouveau sur la droite « dure » et « extrême » qui ose demander des comptes aux autorités en place.
    C’est vrai quoi, comme si c’était à l’état d’intervenir sur des catastrophes naturelles ou d’assurer la sécurité sur son territoire. Il a déjà bien assez de boulot pour nous dire ce que l’on peut penser, ce que nos gosses peuvent apprendre, et comment dépenser notre argent (dont il prélèvera la majeure partie, bien entendu).

  29. panchovilla

    j’ai un problème, j’ai une bonne mémoire. Et cette mémoire m’a remis en tête un reportage d’il y a quelques mois sur Saint martin, avec déclarations des gendarmes sur place excédés par les violences des clandestins Haïtiens.
    Et là, alors que les pillages, les agressions, etc…se multiplient, ils ont disparu !
    les pillages ? la, faute à pas de chance.
    les agressions, idem.Il n’y a évidemment pas de clandestins à St Martin, surtout pas ceux qui quittent la partie Hollandaise où on ne leur donne ni soins, ni école, ni allocs diverses.
    la seule mention qui a été faite de ces cafards l’a été sur France Info, grâce à une énorme faute professionnelle du monteur d’un reportage.
    A la fin du dit reportage on entend une antillaise dire en gros que les vols les pillages, les agressions on en a marre NOUS LES POPULATIONS LOCALES.
    je pense que le gars qui a laissé passer ce message raciste et intolérant sur France Info devrait être viré.

    1. Val

      @pancho tsstsstss mauvais esprit , notre bon gouvernement ne fait qu’appliquer les conseils de notre non moins bon pape françois . Pour rappel : privilégier la sécurité des migrants même au détriment de la sécurité nationale : contrepoints.org/2017/08/27/297505-pape-francois-se-prend-t-homme-politique . De plus cette île Saint Martin a un nom qui devrait inciter tout un chacun à partager ̶s̶a̶ ̶t̶é̶l̶é̶ son manteau avec tout nécessiteux qui passe. Vous me ferez trois pater et un ave

    2. Joe

      Panchovilla, tout ceci n’est qu’une sentiment d’insécurité.

      Ce ¨¨tin de sentiment est ressortit des trousses des médecins médiatiques grassieusement financés par des laboratoire informationnels de précision.

      Que j’aime cette médecine douce à la française.

      1. BDC

        C’est clair qu’on n’est pas égaux là-dessus, un bel éphèbe sur papier glacé, perso ça me laisse de marbre. Albundy, le « sourire du plombier » c’est rigolo mais je préfère le vrai, pas le garage à vélo ! 😉

    1. Black Mamba Warrior

      Oui et non, j’aime bien mater les beaux pétards de la gente féminine… Je me demandais si je n’allais pas utiliser comme avatar d’ailleurs. J’aime ce côté sexy flingue ou katana prêt à l’emploie. 😉

  30. MadeInCH

    Un ami m’a fait la remarque suivante:
    « Les gens savaient une semaine (au moins) que une tornade allait arriver. Et ils n’ont même pas pensé à faire des réserves d’eau et de produits de première nécessité? C’est quoi ces gens! »
    J’avoue que, assis sur mes boîtes de cartouches, à côté de l’une de mes caisses de boîtes de conserve posé sous le réchaud à charbon, j’ai même pas pensé à ce manque de préparation personnel de ces gens!

      1. Pheldge

        @ RPS : ce que les gens voient :  » ah, bah, de toutes façons ils sont remboursés par les assurances … » pensant aux télés, et autres biens de consommation ainsi « redistribués ». Ce qu’ils ne voient pas, c’est que la prime d’assurance du commerçant va augmenter, et pour plusieurs années, et peut-être aussi la contribution cat-nat …

  31. Oblabla

    L’auto satisfecit de Macron et à travers lui de l’administration et de la fonction publique française sont habituelles et ceci depuis 70 ans au moins. Chacun sait que l’administration française et sa fonction publique sont infaillibles… Mais cette fois-ci, la situation est différente car à Saint Martin l’ile est divisée en deux: une moitié française et une moitié néerlandaise, donc on peut comparer la « qualité » de la gestion de la catastrophe et son anticipation… Et c’est accablant pour la partie française de l’île !

    1. Jérôme

      les chinois ont eu les Trois Années de Désastres Naturels pour expliquer la famine, et nous devons nous aussi subir la même propagande avec le réchauffement climatique pour cacher l’inefficacité si coûteuse du gouvernement.

    2. Aristarkke

      L’ ouragan a soufflé plus fort de notre côté. S….ds de Bataves qu’ont toutes les veines… En fait, c’est l’ inverse du nuage de Tchernobyl…

  32. Jérôme

    un pas de plus vers l’abîme:

    lentreprise.lexpress.fr/rh-management/management/name-and-shame-schiappa-livre-le-nom-des-cancres-de-l-egalite-hommes-femmes_1942553.html?xtor=RSS-3011&google_editors_picks=true

    comment peut-on croire aider les femmes en faisant ça ? Et cette gourdasse de féliciter les bons élèves, et gnagna…
    comme dit albundy17, méthode Eddy Mitchell avec une poignée de gravier.

    1. Mildred

      Marlène Schiappa, c’est pas la ministre qui a annoncé aujourd’hui – histoire de faire diversion aux manifestations – qu’elle veut instaurer la « PMA pour toutes » au nom de l’égalité ?

      1. Higgins

        Simple rançon à payer au camp progressiste pour qu’il avale les ordonnances sur le code du travail et le reste. Et puis, cliver la populace, c’est toujours porteur. Le pire, c’est comme le comité national d’éthique avait emis un avis défavorable, le pouvoir a simplement annoncé qu’il allait modifier la loi le régissant pour que ça passe. Elle est pas belle, la vie, en Socialie.

      2. theo31

        Elle a expliqué naguère comment frauder la sécu sans être inquiétée. Les sans dents qui refusent d’être solidaires n’ont pas cette chance.

    2. sam player

      Z’ont bien eu raison de ne pas venir à la réunion de sensibilisation et de ne pas communiquer sur le sujet : faut pas parler aux cons, ça les instruit et ça leur donne de l’importance.

  33. Aristarkke

    Dans le genre b….l organisé par notre brillante Administration dont je me demande bien qui, dans l’Univers, peut bien nous envier de nous fader pareil boulet.
    Retour de Lille.
    Sur l’A3, avant la bifurcation A3 vers A4 et A3 vers Périph’, les messages lumineux avertissent que le périph intérieur sud est fermé pour travaux nocturnes d’ entretien et qu’il est donc conseillé à ceux qui vont au Sud des deux couronnes ainsi qu’en direction de Lyon ou Bordeaux, de descendre vers l’A4 puis de prendre l’A86 pour l’A6, l’A10 etc…
    Fort bien, ce que je fais…
    Et vas-y que je roule pour apprendre au dernier panneau lumineux, avant les tunnels de Thiais, une fois que vous êtes en totale impossibilité de vous dérouter, de sortir, qu’il y a des travaux à 3.500m en aval dont 3.000 m de bouchon très lent. Because un itinéraire obligatoire de passage sur la branche intérieure (celle qui permet d’ utiliser les sorties de l’A86 vers Chevilly Larue, le MIN, etc…) imposant une réduction de quatre voies à une… avec un trafic surnuméraire du fait de ce qui précédait en itinéraire conseillé…
    Bilan une heure de foutue à 23 H15 le début…

    1. Laglute

      C’est la même chose lorsque l’on se demande si l’on doit prendre la N118 ou plus loin l’A6 pour rejoindre Paris.
      C’est lorsque vous êtes sur la N118 (après Limours) que l’on vous informe qu’il y a un bouchon de 10kms, 500m devant…
      Aucune anticipation pour nous simplifier la vie.
      Et le pire, c’est que tous ces enkulés nous coûtent une blinde à ne rien branler…

  34. Jérôme

    lefigaro.fr/flash-actu/2017/09/13/97001-20170913FILWWW00033-irma-macron-veut-desarmer-saint-martin.php

    comme ça c’est sûr, ça va resoudre les problèmes de criminalité
    personne pour lui dire pourquoi les gens sont obligés de s’armer ? faillite de l’état, insécurité, toussa

    1. sam00

      <>

      Ce qu’il y a de bien avec de telles phrases, c’est que notre bon président va pouvoir les recycler à de multiples occasions 🙂

      Il y a un problème endémique dans [cette citée], qui préexiste à [ces événements], ce sont les armes
      Je souhaite qu’au bénéfice de [ces événements], on puisse désarmer [la cité]
      Il n’est pas normal que dans [une cité] comme celle-ci, il y ait autant d’armes en circulation

  35. albundy17

    « pour lui dire pourquoi les gens sont obligés de s’armer ? »

    Le Pb n’est même pas là, les interdictions de s’armer ne concerne en fait que les gens honnêtes et droits

      1. nemrod

        C’est facile, ces gens sont des boussoles très fiables.
        Il suffit de faire l’exact inverse de ce qu’ils préconisent et ensuite d’essayer de passer sous leurs radars.

  36. Bonsaï

    Que ceux qui en appellent aujourd’hui à l’exemple de la Floride pour reprocher au gouvernement français son imprévoyance examinent de plus près le cas de la Floride.
    En effet, en arrivant sur le continent l’ouragan avait déjà beaucoup perdu de sa force et avait déjà été reclassé. Par ailleurs, une île et une zone continentale n’offrent évidemment pas le même périmètre d’échappatoire éventuel…

  37. theo31

    12 morts en Floride, excuse du peu. C’est pas un problème de périmètre d’échappatoire mais de mentalité : être un assisté congénital ou non.

    Bonsaï encore loquée dans un univers parallèle.

    1. Albundy17

      12 morts en Floride sur une population de combien ? D’ailleurs il serait intéressant d’avoir la localisation de ces macabés pourquoi pas concentré dans l’arrière ville de Miami.

    2. Bonsaï

      C’est toi qui ne fait qu’égrener sempiternellement le même refrain.
      Soyez donc un peu créatifs, si vous ne voulez pas ressembler à un parc de vieux pépés gâteux…
      « On s’en fout : ce qui importe c’est l’état de préparation » : en effet, la splendide villa de Johnny à St Barth semble être miraculeusement préservée…

      1. sam player

        Ce n’est pas miraculeux : regarde la pente des toits sur la plage de Saint Barth, moins de 30° et ce n’est pas de la tôle ondulée.
        Ce n’est pas d’aujourd’hui que les constructions anticycloniques existent et ça ne coûte pas plus cher qu’une maison en métropole, à part quelques équipements (volets anticycloniques par exemple pour les ouvertures).

        A Saint Barth les dégâts montrés concernent surtout la plage et les cabanes-restaurants… forcément, des terrasses au bord de l’eau… mais les toits des habitations principales sont toujours là… Pour le poolhouse c’est pas grave…

      1. Bonsaï

        Du tout. En arrivant en Floride, Irma avait déjà perdu en intensité et n’était plus dans la même catégorie.
        Par ailleurs, il est bien connu que St Barth est un lieu de villégiature pour beaucoup de « people » qui y ont bâti une résidence. On peut dès lors s’attendre à ce que leurs architectes aient prévu l’hypothèse cyclones et ouragans qui sont fréquents dans la région…

Laisser un commentaire