Les aventures gênantes de Captain Euroringard et des Eurolapins crétins

Ça y est, je crois qu’on peut l’affirmer avec force : la campagne pour les élections européennes vient de commencer. Certes, en France, elle a débuté à la minute où Emmanuel Macron a lancé son Grand Débat qui n’est rien d’autre qu’une campagne traditionnelle sous amphétamines camouflée dans la collecte de questions calculées. Certes. Mais pour le reste des Européens, on peut le dire, c’est bon, ça vient de commencer.

Qu’est-ce qui me fait dire ça ?

Il y a des signes qui ne trompent pas : on voit apparaître des petits articulets sur le sujet, on commence à voir se pointer de nouveaux prétendants et de nouvelles têtes de listes un peu partout dans la presse. Mais surtout, on sait qu’elle a commencé dès lors que les institutions de l’Union Européenne tentent de rappeler au citoyen les enjeux de ces élections, ainsi que, dans la foulée, de redorer leur image passablement écornée par les derniers rebondissements européens, depuis le Brexit jusqu’aux tensions internes liées aux migrations plus ou moins contrôlées en passant par le terrorisme et certains tiraillements économiques entre pays membres.

Bref, tout ceci donne d’excellentes raisons à de fiévreux départements de communication et à des Think-Tanks ou autres lobbies pro-européens pour lancer, illico presto, des communications par différents moyens dont la pertinence est parfois sujette à caution pour le dire gentiment.

Concrètement, on se retrouve par exemple avec l’initiative – certes privée, et certes payée par de l’argent privé, c’est toujours une consolation – de Pulse of Europe qui nous fait découvrir ses Lapins Crétins Eurolapins dont l’humour qu’on qualifiera pudiquement de décalé a déjà provoqué quelques petits remous dans les internets et auprès d’un public jeune particulièrement prompt à voir le décalage entre le message qu’on souhaite faire passer (« L’Europe, c’est trop cool ») et le message perçu (« Vous êtes des enfants de 5 ans »).

Malaisation et doutage, gênitude et ambiguïté, impression persistance d’un second degré difficile à capter, ces Eurolapins vraiment pas très malins ont atteint un but : faire parler d’eux. L’autre but, celui d’intéresser les gens à l’Europe, a probablement été raté puisque la tentation du moquage de visage est particulièrement difficile à résister.

Un autre niveau est atteint lorsqu’on (re)découvre la communication du Parlement Européen et son Captain Europe, tout de spandex bleu vêtu et arborant fièrement, sous un tricorne furieusement tendance au XIXème siècle, un magnifique moule-burne doré qui laisse un peu perplexe sur le message qu’on a ainsi souhaité faire passer.

Au départ, l’idée est semble-t-il d’inciter les gens à voter. C’est compréhensible : l’abstention érode clairement la crédibilité des députés qui, si elle devenait trop forte, ne pourraient plus se targuer de représenter quiconque pour réguler la taille des cornichons ou imposer une nouvelle taxe sur (au hasard) les sociétés de streaming cinématographique…

Concrètement, cela donne ça :

C’est assez consternant, on en conviendra, mais notons tout de même que ces efforts traduisent une belle continuité de la tendance générale entamée il y a quelques décennies d’incursion des institutions et des lobbies de l’Union Européenne dans la communication grand public, de façon à la fois extrêmement maladroite et franchement en bordure avec le malaise social gênant.

On se rappellera par exemple d’une précédente vidéo visant à montrer l’importance de l’Europe et de son union face à la montée en puissance des pays émergents, et qui avait été retirée en urgence devant le malaise provoqué. Vidéo qu’on retrouvera ci-dessous. Ce n’est pas charitable mais c’est rigolo et c’est avec vos sous.

Dans la même veine, on pourra évoquer les tentatives consternantes de certains entrepreneurs qui, on ne sait trop sur quels fonds, parviennent à produire des avatars comme Captain Euro (c’est globalement les mêmes idées que notre cycliste à tricorne ci-dessus, mais en version bande-dessinée). Le pauvre super-héros, d’une ringardise presque touchante, avait quelque peu défrayé la chronique il y a quelques années lorsqu’on découvrait que son principal adversaire répondait à certains stéréotypes que l’Union Européenne tente pourtant de gommer ; le billet que j’avais produit à l’époque explique bien le contexte.

Là encore, l’épluchage des productions « vantant » l’Union Européenne laissent perplexe avec cette question lancinante : s’agit-il d’une critique acide et particulièrement second degré de l’Union Européenne ou est-ce d’un premier degré si mal fichu qu’on croirait voir l’acharnement d’un spécialiste du tuning sur un Fiat Multipla ?

Difficile à dire.

Reste qu’entre Captaine Europe et les Eurolapins, tout ceci peine à donner un peu de crédibilité à la machine européenne dont le stock a été pas mal épuisé dernièrement, nonobstant la performance olympique de son président.

Ceci posé, il ne faudrait surtout pas croire que cette critique de ces institutions, infoutues de communiquer de façon idoine avec ses citoyens, est spécifique à l’Union Européenne. En pratique, elle s’applique tout autant à la bureaucratie française.

De façon fort générale, c’est une constante navrante mais facile à documenter : les expertocraties françaises et européennes s’adressent aux populations comme à des abrutis finis.

Et si on peut (on doit) effectivement se moquer grassement de l’Union Européenne et ses Thinks-tanks maladroits qui communiquent avec des crétins en costumes de Prisunic et des dessins animés caricaturaux d’animaux à l’intelligence manifestement contrariée, on ne doit pas oublier que, côté gouvernement français, on s’appuie sans hésiter sur un cador comme Cyril Hanouna ou une séance particulièrement pénible de ministres sur Twitch pour tenter de parler « directement » aux djeunes et aux Gilets jaunes.

En fait, pour l’Europe et la France, c’est un combat similaire : l’électeur n’est pas réellement un adulte (après tout, il vote ce qui veut dire qu’il n’est jamais complètement sorti de cette phase où l’on croit au Père Noël), ce qui semble justifier avec décontraction une infantilisation constante, une déresponsabilisation au maximum et un esprit de débat démocratique résolument à zéro.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires297

      1. Stéphane B

        Bouge pas, avec nos éminents têtes creuses au pouvoir, le rapatriement des lanceurs e pruneaux va se réaliser et dans dix ans au grand maximum, ils seront tous dehors. Comme le dit si bien une nana de cette secte:
        « Je demande à Dieu que cela ne se produise pas ». Avant d’ajouter avec sarcasme: « est-il logique qu’un jihadiste soit ramené dans son pays, qu’une catastrophe soit rapatriée ? Je ne pense pas ».
        lepoint.fr/monde/syrie-pour-une-jihadiste-franco-tunisienne-le-califat-n-est-pas-fini-25-02-2019-2296136_24.php

        1. P&C

          Corde en Chanvre + arbre = problème résolu.

          Nicolas Dupont La joie est resté coi quand un journalope lui a signifié que la Russie rapatriait ses djihadistes. Le NDD n’a pas su répondre que les avions chargés de djihadistes atterrissent à… Grozny, Tchétchénie. Là ou règne un certain barbu amateur de MMA :
          https://fr.wikipedia.org/wiki/Ramzan_Kadyrov

          Les mecs qui n’ont pas tué sont juste tabassés et emprisonnés. Quant aux autres… un tchétchène, c’est créatif.

  1. Aristarkke

    Se doter de soi-disant superpouvoirs pour normaliser la taille des bouts d’asperges… Pourquoi pas d’autres roides éléments, aussi et tant qu’à faire? Et toujours avec notre argent, ces bêtises…

    1. petit-chat

      « normaliser la taille des bouts (d’asperges) »
      Première étape : invasion massive par des (gros) bouts exotiques
      Deuxième étape : bout trop petit, trop court, pas de la bonne couleur, non circoncis : interdiction de se reproduire (par irradiation à l’EdNat ?)

      1. Le Gnôme

        Et la réglementation sur le concombre tordu, le concombre doit être droit ou avoir une légère courbure, faute de quoi il est interdit. L’avantage du concombre tordu était son prix, et honnêtement, une fois coupé en rondelles, on ne voit pas la différence.

          1. plutarque

            Une amie m’a pourtant affirmé qu’une courbure d’arc était nécessaire pour optimiser les sensations et titiller l’élusif point G.

            Après de nombreux exercices ludiques, nous avons déterminé que le r du cercle osculateur devait être d’environ 15 cm (indépendamment de tout espace de plongement, bien sur).

        1. Pythagore

          Et après il nous sortent des lois contre le gaspillage.
          Enfin, heureusement les paysans ont depuis probablement réussi à dompter les concombres qui maintenant poussent droits, la petite feuille sur la couture.

  2. Calvin

    Un amuseur pas très drôle comme Hanouna à l’Assemblée Nationale, ça fait presque sens… désormais… vu le niveau.

    Par contre, une Schiappa ministre ou pire, maire d’une grande ville, quelle déchéance…

    1. theo31

      Marlène n’est que secrétaire. Elle est juste bonne à tailler des crayons et faire le café. En revanche, n’importe quelle bite peut lui pénétrer la cavité cérébrale sans le moindre risque de blessure.

  3. Bisphenol

    Punaise, j’avais loupé le Captain Europe ! on creuse, on creuse. Cela vient en choc frontal avec le nouveau site du gvt : « oups.gouv.fr ». J’avais également cru à un calembour façon 1er avril en avance…. ben non. Manque plus que « Hips.gouv.fr » pour tout ceux qui prennent une cuite suite au PAS.

  4. Stéphane B

    En fait, cela fait un peu taché, comme ledit député (lepoint.fr/politique/un-depute-lrem-choque-en-comparant-le-voile-et-le-serre-tete-d-une-petite-catholique-03-03-2019-2297725_20.php) qui par ailleurs veut se montrer progressif en défendant le voile et la PMA (lepoint.fr/politique/quand-deux-deputes-lrem-s-echarpent-sur-twitter-02-10-2018-2259485_20.php)

    1. P&C

      Il lorgne sur l’électorat musulman, c’est tout. Et il a réussi à faire parler de lui, ce qui aurait été difficile de le faire au vu de son CV.
      – traitre à la nation
      – syndicaliste étudiant
      – attaché térritorial (zoé shepard…)
      – bobo social traitre (issu d’un milieu modeste, mais à la LREM)
      – SJW

  5. P&C

    Les eurolapins sont bien moches. Pourtant, avec un logiciel de persos 3D bas de gamme, plein de gens arrivent à faire des jeux Renpy avec des persos plus graphiquement plaisants.

    Les dessinateurs des eurolapins sont à l’image des eurodéputés : des jean f*utre.

      1. P&C

        Ou un poste à moustaches.

        En parlant de concours, je viens de voir que pas mal de concours de la territoriale sont jouables pour moi… faut que j’y réfléchisse.

      2. Jojo l’enclume

        Ah, le fameux fantasme du moins-disant qui propose forcément de la m****… La réforme du Code des Marchés Publics de 2006 a été vécue à l’époque comme une révolution conceptuelle. Dans la pratique, cela a surtout engendré certaines dérives prévisibles.

        Alors qu’antérieurement, les maîtres d’ouvrages restaient au moins contraints par l’obligation de justifier d’une offre anormalement basse, cette notion de « mieux disant » a surtout eu, à mon humble niveau, un impact particulièrement malsain sur les pratiques en matière de marchés publics :

        – la qualité rédactionnelle des cahiers des charges devient de pire en pire. Les acheteurs publics sont déresponsabilisés : « pas grave si mon cahier des charges est un étron, le bureau d’études saura ce que je veux et au pire, je peux prendre celui que je veux, je m’en fous, c’est le contribuable qui paye »
        – les insiders sont clairement les rentiers de cette situation : on en revient à ce qu’avait écrit H16 un jour au détour d’un commentaire : « nobody ever got fired for choosing IBM ».

        En voulant résoudre un problème ponctuel et globalement assez marginal (le dumping et la course irrationnelle au pas cher, qui dans un monde de concurrence pure et parfaite devrait d’ailleurs se résoudre tout seul par le jeu de l’éviction des brebis galeuses), on a fait la place à l’arbitraire et au convenu.

        Mais s’il vous fait plaisir de payer plus cher pour le même service…

        C’est la magie de ce blog. Un commentaire en apparence anodin peut parfois hérisser le poil des lecteurs réguliers mais silencieux ! 😉

  6. cherea

    J’habite Bruxelles…où la présence des institutions de l’UE sont visibles. On note qu’on voit assez souvent des bandes de jeunes avec des « hoodies » aux couleurs de l’UE…Mais ce qui m’étonne, c’est le sujet des rapports de l’UE. Alors c’est une observation tout à fait empirique, mais quand je croise des fonctionnaires de l’UE, en train de lire ou de bosser sur un rapport, chaque fois le sujet concerne les minorités, la Diversité… deux exemples de la semaine passée, un type dans le quartier européen avec à la main un rapport sur les discriminations de genre à Madagascar et une autre dans le Thalys avec le titre: « toolkit » sur l’utilisation des subventions pour l’intégration des migrants dans l’UE…Je jure que c’est vrai. Alors peut-être est-ce trop empirique, mais je me suis dit que pour aller vérifier ce fait, j’allais interroger les fonctionnaires de l’UE et leur demander le rapport sur lequel ils bossaient…

  7. Val

    Merci H16 , la réalité dépasse toujours la fiction. Rassurée aussi de voir que je ne suis pas la seule à faire un choc allergique à la multipla.

    1. albundy17

      Je me suis toujours demandé si ça s’achetait, ils en ont vendu 340.000 exemplaires 🙄

      Ds les bagnoles classieuses, la BX avait été écoulé à 2,3 millions…

          1. sinouhe

            Oh merde ! j’avais pas encore vu cette horreur. Je suis d’accord, on est dans le même genre de performance.
            C’est a ça qu’on voit que l’humanité est capable du pire. Et comme elle a du avoir des clients, je rajouterais que c’est aussi a ça qu’on voit que cette même humanité va a sa perte.

      1. Theo31

        J’en ai eu une : quatre vitesses, pas de direction assistée, 400 km d’autonomie. Toulouse-Douai : six pleins d’essence. Que du bonheur. Et je ne parle pas des problèmes hydrauliques qui m’ont coûté cher. Heureusement qu’un blaireau est venu la defoncer un matin avec une classe À.

    2. Aristarkke

      Le Doblo, c’est quand-même autre chose, n’est-il pas ??? 😛
      Sachant que c’est rigoureusement la même plate-forme et les mêmes mécaniques…

  8. Gerldam

    Plus sérieusement, si je puis dire, j’ai lu la biographie -pas très favorable à son sujet- de Jean Monnet par Bruno Riondel, dans laquelle il montre les vrais racines de cette europe: gouvernement de technocrates inspiré par les anglo-saxons qui pensent que le monde ne peut être laissé aux mains des peuples.
    J’imagine que le prochain livre de Philippe de Villiers « J’ai tiré le fil du mensonge et tout est venu » en rajoutera une couche.

    1. hub

      en insistant sur les fonds américains perçus par Monnet. Plus quelques autres détails croustillants sur certains nazis « reconvertis » dans le business plan européen

    2. Val

      @gerldam « technocrates » etc « que le monde ne peut être laissé aux mains des peuples. » : orgueil , ce n’est pas pour rien que ce dernier n’a pas bonne presse dans nombreuses sagesses/religions. Admettre que nous sommes tous sur le même plan et dans le même bateau est un bon début pour éviter de faire trop de conneries.

  9. Pythagore

    HS: AKK alias Annegret Kramp-Karrenbauer, le successeur d’Angie à la tête de la CDU, a fait les gros titres de la presse aujourd’hui (« KK se moque des intersexuels » titre le Tagesspiegel) pour avoir sorti qq propos pas très KampDuBien compatible lors du carnaval de Cologne. Lors de ce carnaval, il y a une tribune avec des orateurs, et il est courant que des politiques sortent des propos pas très politiquement correct. Elle se moque des troisièmes toilettes pour genre indécis.
    .
    « Regardez les hommes d’aujourd’hui. Qui s’est récemment rendu à Berlin, a pu voir la faction latte-macchiato introduire des toilettes pour le troisième sexe. C’est pour les hommes qui ne savent pas encore, s’ils peuvent encore rester debout pour pisser ou doivent déjà s’asseoir. Pour cela, il y a les toilettes entre les deux. »

    1. albundy17

      « Pour cela, il y a les toilettes entre les deux. » »

      Ben c’est con, du coup ils chient par terre !

      Perso, je te règle la situation en 2 coups de cuillères à popo: Le genre n’existe pas, donc chiottes communs pour tout le monde, et pas besoin de portes, cloisons et autres artifices de séparations

      1. Pythagore

        Je regardais hier un reportage sur arte sur les chateaux fort, très intéressant, où ils montraient une salle de ripaille et une porte menant aux toilettes, qui ne sont autre chose qu’une tour au dessus du mur d’enceinte avec un siège percé. Ils expliquaient, qu’il était courant, que le roi ou le seigneur des lieux laisse la porte ouverte pour continuer la conversation avec les convives.

          1. P&C

            +1
            Il n’y a jamais eu autant de femmes à poil dans les pubs, le porno est partout… et pourtant nous sommes les générations qui b*isent le moins.

            D’ailleurs, d’après « les revenants » de David Thompson, ça rejoint une des raisons du départ de djihadistes pour la Syrie et l’Irak.
            Les mêmes de celle qui attirent les natios français vers les pays de l’est : on y b*ise bien.

  10. Mildred

    Je trouve que vous avez été assez sévère avec le Captain Europe ! D’accord son tricorne bleu est un peu ridicule mais je vous assure que son short moule-bite jaune, est du plus bel effet ! Et d’ailleurs vous pourrez le constater au soir des élections !

          1. Pheldge

            ♫♪ « j’me présente, je m’appelle Henri … » ♫♪ ah bon ? moi je suis un bovidé Tibétain, qui pour vivre, doit transporter des gravats de chantiers, on m’appelle le gravats yak … ♫♪ viens faire un tour dans la ruelle, je vais t’montrer mon opinel ♫♪

    1. Pythagore

      Ce que je trouve assez surprenant sur ce « moule-bite », c’est que la couture centrale est tellement protubérante, qu’on a l’impression qu’il y a une fermeture-éclaire. Ca fait plus accessoire SM, que slip de super-héros.

      1. Aristarkke

        Mil-F-red ?
        L’ADP te donnerait-il des cours (très) particuliers, précoce chenapan ??? Surtout au vu de ce propos…

  11. Gaeloup

    Le plus drolastique étant que les super-héros c’est typiquement européen, et sans une seconde malpenser aux critiques touffues de tout ce qui nous vient d’outrre Atlantique. Le tournage fut-il réalisé à Vincenneswood ?

  12. MarieA

    C’est impossible de ne pas haïr l’Union Européenne. J’ai hâte que cette horreur soit détruite peu importe par qui du moment que c’est fait.
    J’en suis à souhaiter que Poutine nous envahisse!

    Je n’avais jamais vu le clip pro-UE à la Kill Bill, mais je trouve ça très parlant, l’UE se représente par une bonne femme qui doit se calmer en respirant profondément avant d’affronter ses adversaires, pour au final, opter pour une technique de fiotte totalement non-violente. Beuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuurk !!!

    1. albundy17

      T’as un problème avec le genre 1 maria, le blème de cette vidéo c’est qu’elle donne des explications grotesque pour cm1. Et bousiller ton voisin n’a jamais été une solution.

      De plus, sans l’euro, et contrairement à l’étude stupide du think tanker façon tigre d’il y a peu (z’ont réussit à assimiler les évolutions de PIB france et Australie, c’est pareil ^^) sans l’euro donc, nous aurions eu droit à diverses dévaluations en fonction des besoins de rincer les portes monnaies, et un endettement sur ta tête et les enfants que tu n’envisages pas, encore pire.

      La respiration, tu devrais essayer

      1. P&C

        Certes, mais avec l’euro, pas possibilité de faire un gros chèque pour calmer la populace comme en 68 et de récupérer le magot en dévaluant…

        Bousiller son voisin peut être une solution efficace. Demandez au Rwanda comment il fait son PIB.

        1. Aristarkke

          Bien sûr que si, les gros chèques sont faits. Flop Joene en a mis pour 10 Md€, il n’y a jamais que deux mois.
          Suffit de charger la dette comme une mule du Maghreb et les petits n’enfants de 2070 rembourseront…

        2. albundy17

          « Certes, mais avec l’euro, pas possibilité de faire un gros chèque pour calmer la populace comme en 68 et de récupérer le magot en dévaluant… »

          Exactement ce que je viens d’évoquer, hein…

          « Je suis pour la destruction de l’UE A TOUT PRIX. »

          Hé oui, sauf que tu n’as aucune représentations de ce à tout prix, biberonnée au pognon gratuit, tu viens à peine de t’apercevoir qu’il faut en gagner, et c’est dégolasse.

          Maintenant comme tu es trèès jeune, tu as aussi la super chance de pouvoir te BARRER du système que tu exècres, mais tu restes, va comprendre…

          1. P&C

            Justement…
            Nos politocards, l’option gros chèque disparue, se sont retrouvés fort dépourvus, plongés dans la réalité, cul nus.
            Et nous sommes arrivés au point où nous sommes obligés de nous faire mal…

            1. albundy17

              Ils ont continué à faire de gros chèques avec notre pognon, mais un peu moins, et surtout ils ne peuvent plus faire disparaître la dette en nous enculant avec de la dévaluation, ce qui nous mène au corner que nous vivons actuellement

      2. MarieA

        Je ne veux pas d’Union Européenne. Je suis pour la destruction de l’UE A TOUT PRIX.
        Je m’en branle du PIB qui chute de 98%. Si ça nous libère de l’UE, OTAN, etc… je l’accepte.

        1. douar

          Ouh là, on se calme.
          Manifestement, vous n’avez pas connu les joies du passage des frontières (rien à déclarer?) avec un douanier pointilleux (cf les Dingodossiers, hilarant à ce sujet).
          Idem, les emmerdes pour les exports, imports avec des tracasseries administratives…bon pour le commerce tout ça.
          c’est le même discours que l’autre trotskyste Besancenot , facteur à ses heures qui ne voyait pas que la construction européenne avait quand même permis de vivre 70 ans sans conflits, un petit détail sans doute pour lui.
          Et à mes enfants (filles surtout), je leur rappelle qu’elles peuvent aller tranquillou passer un WE à Prague, Séville etc… comme aller à Bordeaux (c’est pas bon pour la planète toussa) je leur rappelle ça car elles ont des penchants pour le méluche qui vomit l’ultraliberalisme européen (bon, reconnaissons que leur affection pour méluche tiédit depuis peu).
          Et parlez en à mes parents qui ont connu la WWII: aucune nostalgie et ils sont ravis d’avoir pu sortir souvent de l’hexagone.
          Il ne faut pas se tromper, si la France est dans cet état, c’est de notre faute.
          Point.

          1. P&C

            C’est pas lié à l’UE, mais à l’espace Shengen.
            Une histoire d’accords multilatéraux entre états.

            Se débarrasser de la bureaucratie soviétique et des normes à la con de l’UE est nécessaire, mais rien n’empêche de garder de ce qui marche…

            Quant à l’euro, oui, mais avec transferts budgétaires comme entre les états US.

            Bien sur, les allemands refuseront : leur but est d’utiliser l’euro pour vampiriser à leur profit toute la substance économique du continent. Une fois que l’Allemagne en aura assez, elle larguera les amarres pour se replier sur son lebesraum (pardon, interland) de pays de l’est vassaux, satisfaite d’avoir détruit ses ennemis italiens, français, et anglais.

            Quant aux guerres, allez demander aux serbes/libyens/syriens/afghans/irakiens ce qu’ils en pensent.

            1. En fait, le but des Allemands est de tuer tout le monde (de préférence dans une atroce souffrance, façon zyklon B), c’est absolument évident.
              Plus c’est gros (et con), plus ça passe, hein ?

              1. P&C

                Un état n’a pas d’amis par définition, uniquement des intérêts.
                L’Allemagne sert les siens, et a décider de miser sur sa force industrielle et une monnaie sous évaluée pour prévaloir en Europe.

                Rappelons que l’un des buts français de la construction européenne était de neutraliser les allemands. ça a raté.

                  1. durru

                    Pourtant, Gave avait vu dès le départ que l’euro allait produire plus d’industrie en Allemagne, plus de fonctionnaires en France et plus de maisons en Espagne. Avec LA MEME MONNAIE. Cherchez l’erreur.

                    1. albundy17

                      « Cherchez l’erreur. »

                      Oui durru, cherche l’erreur, elle n’est pas dans du fiat ne servant qu’à échanger biens ou services de façon commode

                  2. durru

                    Cette monnaie (et surtout les règles qui l’entourent) est une construction bureaucratique, elle n’a aucune valeur de marché. Vouloir lui en donner une est une énorme erreur. Bureaucratique.
                    Effectivement, les conclusions de Gave à l’époque ont été induites non pas par la monnaie en elle même, mais par la connaissance des « traditions » des pays respectifs, traditions exacerbées par cette construction artificielle. Mais refuser de voir ça et insister sur le fait que l’euro (en tant que construction bureaucratique qui déresponsabilise) serait incolore, inodore et indolore n’est pas très honnête, ni très utile…

                    1. albundy17

                      Voire l’euro comme la cause de nos soucis n’est pas seulement inutile, mais le bon moyen de s’enfoncer encore plus ds le marais, par déni.

                      C’est marrant, vu qu’apparemment vous avez identifié le problème général (traditions, etc) que vous persistiez d’accusations débiles sur la monnaie unique, un outil, c’est tout.

                      Extrêmement simpliste, le mal c’est l’euro fiat, hier le juif, demain les gens faisant des gamins qui pètent du co² (et bientôt on va causer du méthane, soyez en sûr)

                  3. durru

                    Ah, mais il y a malentendu. Je n’ai jamais dit que l’euro serait LA cause de nos soucis. C’est « juste » une aide apportée à nos politiques pour enfoncer encore plus le pays. Au-delà de l’outil, bien pratique pour le pékin en vacances.
                    Sur quoi reposent les QE de la BCE ? C’est seulement un « outil », toujours ?

                    1. albundy17

                      « Je n’ai jamais dit que l’euro serait LA cause de nos soucis. »

                      Heuuu, si en fait, il y a moins d’une heure:

                      « Pourtant, Gave avait vu dès le départ que l’euro allait produire plus d’industrie en Allemagne, plus de fonctionnaires en France et plus de maisons en Espagne. Avec LA MEME MONNAIE. »

                      Le QE est également un outil.

                      Une belle merde ds les mains de crétins « après moi le déluge »

                      mais pas d’inquiétude, on va tous devenir socialisé niveau mondial, la dette BCE n’est qu’une petite broutille ridicule en regard du reste, Marie A va s’éclater avant la fin de sa vie

                  4. P&C

                    C’est simple pourtant : les français ne sont pas des allemands.
                    Niveau industrie et grosses PME exportatrices, ils sont bien meilleurs.
                    L’euro est sous évalué pour l’Allemagne, et trop cher pour la France ou l’italie.

                    1. Je vais être clair P&C, tu ne comprends rien à la monnaie.
                      Une monnaie n’est pas sous ou sur évaluée, ça n’a aucun sens pratique. C’est un raccourci qui a été introduit maladroitement pour tenter de simplifier un truc plus complexe, que les journaleux et d’autres ont répété comme des cons, et qu’on retrouve maintenant partout. C’est juste idiot.

                  1. Husskarl

                    Cher H16, un article sur les monnaies et évaluation, dévaluation, causes et conséquences pourraient instruire beaucoup de monde, à commencer par moi.

                1. Aristarkke

                  La neutralisation des Allemands a foiré parce que quand ils se sont retrouvés (la RFA) avec la RDA sur les bras à devoir bien l’assumer et la maintenir à flot, la France a estimé qu’il leur faudrait un temps fabuleux pour redevenir « dangereux » militairement, économiquement, etc… et qu’en conséquence, on pouvait se lâcher sur la tenue des budgets, étatiques, sociaux, etc…
                  L’ennui est que le temps fabuleux n’a duré qu’un quart de siècle, tout au plus…
                  Et que les Tudesques ont lancé de sérieuses reformes dans l’intervalle dont nous n’avons pas eu le courage pour seulement les dix premiers pourcents…
                  Et maintenant, nous faisons la gueule de les voir engranger les bénéfices de leurs efforts alors que nous sommes la cigale qui taille la fourmi besogneuse…

            2. albundy17

              « leur but est d’utiliser l’euro pour vampiriser à leur profit toute la substance économique du continent.  »

              N’importe quoi, ils n’ont pas un euro différent du nôtre, hein…

                    1. albundy17

                      Concernant l’autre article (tvlibertés)

                      « Si la France était une entreprise privée à redresser, c’est par centaines de milliers que des fonctionnaires seraient licenciés. »

                      lol, y’en a 2 millions de trop ^^

                      « le travailler plus, pourraient maintenant sauver la France »

                      Ben encore, juste pour les ponx, les français qui bossent ds le privé n’ont pas besoin de travailler plus, faudrait juste qu’on arrête de leur piquer 75 % au bas mot de leur valeur ajoutée pour fabriquer des cerfas et des glands les mains tendues vers le ciel.

                      En toute honnêteté, je te dirais que depuis l’arrivée de toutmou, j’ai baissé mon CA de 50 %, je ne choisis plus que les chantier qui m’enchantent, et je vis bien mieux, j’ai plein de trucs gratos !

                      Genre à priori je vais avoir le raccordement gaz nat + chaudière condens + isolation mur nord pour 1 euro, et c’est même pas moi qui vais devoir installer ça !

                      lol ! c’est mon métier !

                1. albundy17

                  « l’un est plus productif et efficace que l’autre… »

                  mdr, je propose donc, et ça devrait te plaire, une monnaie adaptée à la france: le CFA, ou si vraiment, le dollar zimbabwéen, là, tout de suite, nos entreprises exportatrices vont péter les scores ^^

                  Bon, tu paieras ton plein de carburant quelques millions de francs bien français (quand il y en aura,, comme les pates et le PQ) mais bon, hein, faut vraiment être à l’ouest pour ne rien piger à ce point

                  1. P&C

                    ça c’est déjà vu… en Allemagne justement.

                    Pour le Zimbabwe, Mugabe a fait un mauvais choix pour son pays (pas pour lui et ses proches), et a fumé le seul secteur qui marchait : l’agriculture.

                    Bon, déjà, une monnaie n’est pas qu’un moyen d’échange.
                    Son cours est sensé refléter la puissance économique (voire militaire) d’un pays. Il est donc déjà idiot que les USA et le Bhoutan aient la même monnaie.

                    C’est aussi un instrument de souveraineté (rappel : vous devez payer vos impôts dans la monnaie imposée par le souverain et non avec la SEL locale ou en charrettes de bouses), et un lien unificateur pour construire un peuple.

                    Il n’y a pas de peuple européen. Construire un peuple prend des siècles… et c’est mal parti vu la haine anti boches qui règne dans le sud, et le mépris anti grecs et ritals de l’autre coté du Rhin… sans compter que les pays ont des intérêts divergents (aller parler d’une alliance Russe avec les Baltes et les polonais, ou de leur demander de se soucier des pays au sud de la méditerranée).

                    Oui, on a la même monnaie, mais l’Allemagne (et les pays d’Europe du nord en général) est plus compétitive. Pas parce que les allemands le sont intrinsèquement (l’industrie allemande sous le 3eme Reich était un magnifique merdier géré par des barons incapables, les chars allemands étant les témoins de ce désastre), mais parce qu’ils ont su faire les choix nécessaires aux bons moments.
                    Bien leur en a pris, ils ont retourné le bousin (initialement conçu pour les bouffer) à leur profit.

                    Dans mon job, le leader incontesté en instrumentation est allemand : Bruker.

                    La France, l’Italie, la Grèce, etc… pour diverses raisons, ont fait d’autres choix (ou n’ont pas fait de choix), en en pâtissent.

                    Donc, oui, l’Allemagne est fortement exportatrice, et s’enrichit au dépend de ses voisins.

                    Pour la France et l’Italie, l’euro est devenu un grave problème.
                    Et pour rejoindre la conversation précédente, nos élites sont culs nus : impossible de dévaluer ou de faire de gros chèques (rigueur budgétaire tout ça tout ça), elles sont obligées de trancher dans le vif. Et ça se voit (cf Gilles et John).

                    1. albundy17

                      « une monnaie n’est pas qu’un moyen d’échange. »

                      Si

                      « Son cours est sensé refléter la puissance économique (voire militaire) d’un pays. »

                      Non, juste une question de confiance, rien à voir avec sa puissance éco ou militaire

                      « un lien unificateur pour construire un peuple. »

                      Non, voir 1

                      « mais parce qu’ils ont su faire les choix nécessaires aux bons moments. »

                      Voilà, tu vois quand tu veux…

                      « Bien leur en a pris, ils ont retourné le bousin (initialement conçu pour les bouffer) à leur profit. » « et s’enrichit au dépend de ses voisins. »

                      Non, ils ont juste fait de meilleurs choix que les autres, et que je sache ils ne nous collent pas un flingue sur la tempe pour que l’on achète leurs produits.

                      Finalement le répit fut de courte durée 😥

                      Et encore une fois, tu vois dans la dévaluation quelque chose de salvateur alors qu’il s’agit d’une ignominie envers le peuple.

                      « ça c’est déjà vu… en Allemagne justement. »

                      Et toi, tu appelles à cette situation

                    2. P&C

                      @Aldundy

                      Il y a la tronche du roi sur la monnaie, ce n’est pas anodin.
                      Et dans le passé, tout conquérant imposait l’utilisation de sa monnaie au peuple conquis.
                      Si c’était un banal moyen d’échange, il n’y aurait pas autant de monnaies… et les rois ne se feraient pas ch*er à frapper des pièces à chaque nouveau règne.

                      Même Sparte et Athènes, pourtant toutes les deux grecques, n’avaient pas la même monnaie : Athènes misait sur le commerce facile et sa monnaie en argent, acceptée jusqu’en Chine. Sparte sur une monnaie de fer peu échangeable en dehors de son dominion (mêmes les proxénètes n’en voulaient pas), afin de mieux le contrôler.

                      Pour le coté construction peuple, Charles Gave en parle très bien.

                      Ben oui, Allemagne a fait de bons choix, en a tiré une hégémonie, et en profite.
                      Non, ils ne nous mettent pas un flingue sur la tempe… pas besoin dans le cadre de la guerre économique (Louis 11 avait vaincu les anglois à coups de pots de vin, de pâtés, et de corruption).

                      Le problème de la France est qu’elle est coincée : il va falloir forcément sacrifier quelque chose. Macaron propose de sacrifier une partie de la population, ça ne passe pas…
                      En attendant, il s’aplatit devant les allemands.

                    3. albundy17

                      « pas ch*er à frapper des pièces à chaque nouveau règne. »

                      mdr. Fatuité, c’est tout

                      « tout conquérant imposait l’utilisation de sa monnaie au peuple conquis. »

                      Tu voulais qu’ils installent des bureau de change ? 😀

                      « Ben oui, Allemagne a fait de bons choix, en a tiré une hégémonie, et en profite. »

                      Tandis que la france n’a fait que de mauvais choix, et l’a dans le cul, par sa seule volonté.

                      Et si, ce n’est qu’un moyen d’échange, j’ai pas envie de me faire payer en tartiflettes ou rouleaux de PQ, ça prend de la place et ne suis pas certain que mon banquier les accepte en règlement du crédit bagnole.

                      « Athènes misait sur le commerce facile »

                      Encore une fois, tu poses les arguments de l’emploi d’un moyen d’échanges facile contraire à tes allégations de souveraineté.

                      Le commerce international ne se faisait qu’avec une seule monnaie jusqu’à il y a peu, ça te pose pas un problème de souveraineté ? Hein ? Fumier d’amerloques, maintenant on cause tous avec la bouche en coin et le nez bouché, pis on chante tous l’hymne américain ds les écoles de france.

                      Utilise un peu ce que tu as entre les oreilles plutôt que de répéter en boucle les âneries que tu as entendu

                    4. P&C

                      @Albundy

                      Si la monnaie ne sert qu’à échanger, à quoi sert un bureau de change ? Mes euros seraient acceptés en Inde… c’était le cas de la monnaie athénienne, des solidus romains avant dévaluation, etc…
                      Mais non : qui dit monnaie dit souveraineté.

                      Mieux encore : ça permet de forcer à vendre.
                      Ben oui, le soldat du conquérant a une certaine monnaie dans sa poche, et le paysan conquis une autre… en décrétant que la seule monnaie légale est la monnaie du vainqueur, le roi impose au paysan de vendre sa production dans la monnaie du vainqueur (sous peine de finir pendu à un arbre), le soldat peut acheter de la bouffe et des putes, et l’ancienne monnaie est frappée de nullité, ce qui affaiblit ceux qui la possédaient encore.
                      Et ça permet aussi de marquer les esprits : à chaque fois que tu achètes ton pain, tu vois la tronche du souverain.

                      Toi aussi, tu ne veux pas n’importe quelle monnaie.

                      Un client te paye en Forints hongrois, tu acceptes ? pourtant, c’est une monnaie, et qui a cours légal…
                      Et en sel ? le sel est une monnaie, le mot salaire en est dérivé… il est même très précieux par temps de guerre…
                      Et en vieux solidus romain pré byzantin en or ?
                      Les euros sont soit du papier, soit des pièces faites en métal non précieux… par eux même, ils ne valent pas plus que les matériaux avec lesquels ils sont fabriqués.
                      Ben parce que le souverain a dit que l’euro est la monnaie, et le reste ne vaut rien dans la zone où le pouvoir du souverain s’exerce. Va payer l’Ursaf en sel, tu m’en diras des nouvelles…

                      Pour le commerce international, la raison est simple : le pétro dollar.
                      Derrière le dollar, il y a les USA, seule superpuissance il n’y a pas si longtemps. Ce qui fait le sérieux du dollar, c’est sa puissance économique et militaire et le leadership que ce pays exerce sur les autres dans quasi tous les domaines. « As good as gold ».
                      Les pays qui voulaient vendre leur pétrole contre autre chose que du dollar ont pris cher dans leur tronche. Allez demander aux irakiens et aux libyens.
                      Et l’extension du droit américain (cf Charles gave, encore). Rappelez l’affaire iranienne, où, sous peine de sanctions lié à l’usage du dollar, Renaut s’est carapatée hors d’Iran pour se faire piquer le marché par General Motors.
                      Aujourd’hui, d’autres gros pèsent dans le jeu, contestent la domination des USA, et donc contestent le dollar, car ils veulent imposer leurs propres puissances… et donc leurs propres monnaies (on peut commercer du pétrole en monnaie chinoise).

                    5. Et on continue dans le n’importe quoi.
                      Le bureau de change n’existe que lorsqu’il n’y a pas confiance suffisante, ça n’a rien à voir avec la souveraineté. Ca explique très bien pourquoi, dans plein d’endroits au monde, les commerçants acceptent les transactions dans la monnaie locale ET en dollar ou en euros ; ça devient même de plus en plus courant.

                      Je ne parle même pas des cas comme le Panama, la Macédoine ou le Montenegro, qui viennent détruire complètement cette idée monnaie = souveraineté.

                      Comme disait albundy, il te faut arrêter de faire le perroquet, et aller vraiment lire les références en la matière (tente Friedman pour commencer).

                    6. albundy17

                       » Mes euros seraient acceptés en Inde… »

                      Arghhh, ils ont perdu leur souveraineté ! z’ont accepté tes euros !

                      Pis avec la monnaie nationale, c’est trop cool, un simple décret et hop, les indiens se sont tous fait enculer quand les billets (de la monnaie nationale, hein) ont été déclaré « périmés » il y a 2 ou 3 ans (contre le travail au black, hein, bien sûr, et tout ceux ayant fait un petit matelas, légal ou pas, ruinés, on s’en fout, c’est des bouseux)

                      Me faire payer en sel, je t’ai déjà répondu, j’ai pas besoin d’un truc que je ne peut pas échanger facilement. Pour le moment, j’ai 530 millions de personnes avec qui je peux commercer. Mais je t’invite à utiliser des bouteilles de lait, ça devrait le faire avec ta voisine.

                      « Ce qui fait le sérieux du dollar, c’est sa puissance économique et militaire »

                      Encore une fois, NAN, le US$ est juste pratique car utilisable partout, contrairement à ton forint hongrois avec lequel tu boufferas pas si t’arrives avec dans pratiquement tout les pays.

                      « Renaut s’est carapatée hors d’Iran »

                      C’était Peugeot, pour l’anecdote

                      « sous peine de sanctions lié à l’usage du dollar, »

                      Tu fais encore un gros bloubliboulga de ramassis de conneries ds différents domaines qui n’a rien à voir avec une quelconque souveraineté, le tout avec de très gros morceaux, soit de mauvaise foi, soit de bêtise crasse.

                      Comme dirais l’autre, tu ne comprends rien à ce qu’est la monnaie.

                      Inutile de répondre, t’es trop chaud bouillant et tu vas encore sortir des âneries te décrédibilisant encore plus, tu ferais mieux de t’instruire, ou mieux de réfléchir (cellules grises, toussa)

                      PS: citer Gave n’est pas un passe droit à dire des stupidités, t’as pas compris le propos de celui ci, visiblement

                    7. P&C

                      @H16

                      Entre dévaluation et hyperinflation, il y a un écart… Pompidou a très bien su gérer la dévaluation post 68. Les anglais étaient aussi bons dans ce domaine.
                      Avec nos clowns à roulette, pas sur que ça se passerait aussi « bien ».

                      Je n’ai jamais dit que se serait la solution idéale… le problème est que nous manquons de solutions « indolores »…
                      La solution actuellement retenue est de taxer à gogo et de réduire les salaires. ça a du mal à passer malgré quelques balles de LBD40 bien placés…

                    8. « Entre dévaluation et hyperinflation, il y a un écart… »
                      Nan sans blague.
                      Tu es désespérant.

                    9. Aristarkke

                      Les dévaluations, les Allemands ont donné à fond dans cette manip, il y a presque cent ans maintenant. Vu les brillants résultats immédiats et de dix ans plus tard, le moindre est d’avoir quelques doutes sur le réel bénéfice de cela.

                    10. theo31

                      « tout conquérant imposait l’utilisation de sa monnaie au peuple conquis »

                      Enorme. Je l’encadre tellement elle est fausse. A Milet, pendant les deux siècles de la domination perse, on a utilisé la monnaie de …. Milet.

                    11. Pythagore

                      « nous manquons de solutions « indolores » »
                      Donc parce qu’il n’y a pas de solution indolore, il est préférable qu’une majorité souffre au profit d’une minorité ?
                      Les solutions douloureuses affecteraient principalement l’administration et ceux qui profitent de la redistribution (associations, journaux, artistes,…), et donc ceux qui se sont accaparés le pouvoir.
                      Je ne comprend pas bien en quoi il est préférable de maintenir une majorité ds la douleur pour une minorité de profiteurs.

                    12. P&C

                      @Theo

                      L’empire perse avait une méthode de domination plus souple, que reprendront les Parthes (mais pas les Sassanides).
                      Et puis ces grecs ioniens étaient bien rétifs… d’ailleurs, ils se sont révoltés quand l’empire perse a un peu gêné leur commerce.

                      Le roi de France sera plus brutal : dès la prise des territoires Plantagenets il interdira le denier angevin au profit du denier tournoi… et châtiera les réfractaires.

                      @Aris et H16

                      Allons y…

                      Les monnaies sont des moyens d’échanges, ok. Elles existent depuis bien plus longtemps que l’état, une monnaie peut exister sans état, et un état peut exister sans décréter sa propre monnaie.
                      Une monnaie peut avoir une valeur intrinsèque (or, argent, silex, sel…) ou/et faciale.

                      Son utilité est liée à la confiance que les gens ont dans cette monnaie, et surtout la capacité de pouvoir l’échanger contre des biens et services.

                      Mais les états ont vite compris l’intérêt de s’arroger le pouvoir monétaire à leur profit (tronche du roi sur les pièces).

                      Aujourd’hui, mis à part exceptions (BTC, etc…) la plupart des monnaies utilisées sont étatiques.

                      Son utilité est liée à la confiance que les gens ont dans cette monnaie, et surtout la capacité de pouvoir l’échanger contre des biens et services.

                      La base est posée ?

                      Là où nous ne sommes pas d’accord, c’est sur le soubassement de cette confiance.
                      Pour vous, la confiance dans la monnaie est liée uniquement au fait que ce soit une monnaie facilement échangeable et acceptée par les individus.
                      De mon point de vue, la confiance dans la monnaie est liée à ce qui la soutient et qui justement font que les gens ont confiance en elle.
                      Et ce truc, ça s’appelle l’état et les banques centrales (donc l’état aussi).

                      « Pis avec la monnaie nationale, c’est trop cool, un simple décret et hop, les indiens se sont tous fait enculer quand les billets (de la monnaie nationale, hein) ont été déclaré « périmés » il y a 2 ou 3 ans (contre le travail au black, hein, bien sûr, et tout ceux ayant fait un petit matelas, légal ou pas, ruinés, on s’en fout, c’est des bouseux) »

                      Garde ton mépris pour les indiens et les bouseux pour toi. Après tout, je suis aussi un bouseux.
                      Ils se sont simplement mangés le fait du Prince, aka l’état qui met ses doigts dans leurs affaires.
                      D’où également l’euphorie au moment de la création du bit coin : une monnaie facilement échangeable dans laquelle l’état ne pouvait mettre ses doigts.

                      « Me faire payer en sel, je t’ai déjà répondu, j’ai pas besoin d’un truc que je ne peut pas échanger facilement. Pour le moment, j’ai 530 millions de personnes avec qui je peux commercer. Mais je t’invite à utiliser des bouteilles de lait, ça devrait le faire avec ta voisine. »
                      Et pourquoi l’euro est plus échangeable que le forint ? N’y aurait pas un lien comme quoi ces 530 millions d’individus vivent dans une zone qui a décrété monnaie un truc qui s’appelle euro ? Alors que le forint n’est légal qu’en Hongrie (10 millions d’habitants).

                      « Encore une fois, NAN, le US$ est juste pratique car utilisable partout, contrairement à ton forint hongrois avec lequel tu boufferas pas si t’arrives avec dans pratiquement tout les pays. »
                      Et pourquoi le dollar est échangeable partout ?

                      Un indice :
                      https://fr.wikipedia.org/wiki/Accords_de_Bretton_Woods#Le_système_monétaire_international
                      Avec de gros états qui ont mis leurs gros doigts dans le truc (même si la convertibilité en or a sauté sous Nixon si je me souviens bien).

                      Pour le dollar est l’extension du droit américain, revoyez l’affaire BNP, qui s’est mangée une belle amende pour avoir utilisé des dollars pour commercer avec des pays sur lesquels les USA avaient posé un embargo.
                      https://institutdeslibertes.org/a-propos-de-l-affaire-bnp-et-de-mes-certitudes/

                      Quant à la monnaie unificatrice de peuple, c’était l’un des buts avoués de l’euro :
                      « En 1999 Jean-Claude Juncker, alors Premier ministre du Luxembourg, a expliqué qu’une fois que les citoyens tiendraient entre leurs mains les nouveaux billets et pièces au début de l’année 2002 « un nouveau sentiment d’appartenance commune [se créerait] : nous, les Européens » »
                      (désolé, la source est en allemand, c’est le spiegel)

                    13. Tu fais tellement d’anachronisme et tu mélanges tellement de trucs… Loi de Brandolini => moi j’ai pas le temps.

                    14. Aristarkke

                      P&C, je te signale que c’est davantage à Albundy qu’à moi que tu réponds… Tes reprises de phrases viennent de ses commentaires.

                    15. P&C

                      @Pythagore

                      Parce que ceux qui tiennent le pouvoir renoncent rarement de leur propre chefs aux privilèges qu’ils en retirent…

                      @Aristarke

                      Oui, c’était à Albundy que je m’adressais.

                      @H16

                      Et ben laissons tomber. Ou démontres moi où je me plante.

                2. Pythagore

                  A titre individuel et à ce que j’ai pu observer, c’est faux. Les ingé francais sont au moins aussi bon et productif voir meilleur que les allemands.
                  La différence est au niveau culturel à mon avis et politique.
                  La France a aussi des entreprises performantes (voir CAC40) et sans l’omniprésence de l’état, elles s’en sortiraient bien mieux.
                  L’omniprésence peut être politique, fiscale, syndicale, administrative. Partout il y a des freins qui n’existent pas en Allemagne.
                  Prenez la loi sur les données, l’Allemagne a repris le texte EU, la France en a rajouté une couche. Donc encore un désavantage compétitif pour nos entreprises.
                  Prenez l’industrie du solaire en Allemagne, la plupart des boites produisant des panneaux ont coulé lorsque la surproduction chinoise a été déversée en Europe. Avez vous entendu un seul politique aller pleurer pour les emplois ? Ca a fait qq vagues, il y a eu un peu d’émotion, certains en ont appeler à Merkel et puis, ils sont passés à autre chose, tt le monde a déjà oublié car il y a du boulot ailleurs, c’est pas ca qui manque.
                  En France, on aurait eu droit au sauvetage à grands frais par l’état.

            3. Dr Slump

              Le modèle étatique français a embourbé tout seul la France dans son marais putride. Et supposons que l’Allemagne ait effectivement su profiter de l’UE pour atteindre une position dominante, alors la France a commis l’exploit aggravé de faire empirer sa situation malgré l’UE!

            4. Pythagore

              « Une fois que l’Allemagne en aura assez, elle larguera les amarres pour se replier sur son lebesraum (pardon, interland) de pays de l’est vassaux, satisfaite d’avoir détruit ses ennemis italiens, français, et anglais. »
              La mentalité allemande est une vision globale integrative et non exclusive à la française, « je ne peux vivre que si les autres meurent ».
              Il ne faut pas oublier que l’Allemagne est l’intégration de différentes régions et non la normalisation par le pouvoir central. Ils ont donc bcp plus une mentalité de coexistence plutôt que de tueur, comme vous leur prêtez. Ils conçoivent les choses en terme d’écosystème non en terme de conquête et de destruction de l’autre (C’est bien sûr caricatural, ce n’est naturellement pas tout blanc ou tout noir)
              Par ailleurs détruire ses plus gros clients est débile. C’est bien pour ca que la France peut continuer à avoir des budgets déficitaires sans être inquiétée alors que la Grèce se fait aligner.

              1. P&C

                Je conçois que détruire est mal choisi… j’aurai du dire « réduire/abaisser ».
                L’objectif de l’Allemagne a toujours été d’être la puissance continentale de l’Europe, ce qu’elle était il n’y a pas encore si longtemps (et ce qu’elle redevient aujourd’hui).

                Que l’Allemagne ne soit pas centralisatrice, je suis d’accord. Dès le saint empire, c’est un gros bordel, avec toutes ces régions et cités états qui ne rendaient compte qu’à elles mêmes et se fichaient des ordres de l’empereur (le plus « comique » sera la guerre de 30 ans, où la France s’alliera avec des princes allemands contre… l’empereur et d’autres princes allemands). Jusqu’à ce que la Prusse mette tout le monde d’accord, et encore, les landers sont assez autonomes. Rien à voir avec la France, hyper centralisée par la lutte entre le roi et les grands féodaux.
                Voire même dès l’antiquité, avec ces tribus se réunissant en confédérations (ce qui donnera des cheveux blancs à Marc Aurèle).

                Mais la coexistence… le mépris pour les slaves et les sudistes est assez marqué en Allemagne, d’après ce que j’ai pu voir.

          2. baretous

            «  »Manifestement, vous n’avez pas connu les joies du passage des frontières (rien à déclarer?) avec un douanier pointilleux » »

            c’est vrai que maintenant on y rentre comme dans un moulin .On fait même dans l’appel d’air…

          3. Husskarl

            Connaissant les frontières, je suis prêts à les accepter partout si cela nous évite une invasion de sauvages.

            Le petit confort pépère pour aller bronzer en Espagne n’est évidemment pas préférable au fait de bousiller sa patrie.

            Cependant, l’idéologie gauchiste française est évidemment en très grande partie responsable de nos maux. Mais de là à dire que « NOUS » sommes responsables, je ne crois pas, du moins pour les jeunes générations. Pour la votre, ca reste à voir…

            1. MarieA

              « Mais de là à dire que « NOUS » sommes responsables, je ne crois pas, du moins pour les jeunes générations. Pour la votre, ca reste à voir… »

              C’est un point clé du problème. Les vieux sont pour l’UE, ils n’ont pas d’avenir, donc ils s’en branlent du futur, ils sont la majorité des votants donc au final, ils imposent leurs intérêts à tous les autres.

              1. theo31

                L’UE n’est pas respknsable de plus de 20 % de la legislation française. Ce n’est pas l’UE qui a imposé la création de 11 impôts à Macrouille, pas plus qu’elle ne lui a imposé d’alourdir la CSG pour les vieux.

                Je suis bien content de pouvoir voyager en Europe sans avoir à me fader l’administration.

                1. plutarque

                  @ theo

                  L’UE n’est pas responsable du syndrome de Tourette du législateur français, mais en rajoute une sacrée couche; Ils nous ont quand même obligé à décliner en France un paquet de conneries; De tête et sans chercher, la RGPD, la 2e directive sur les paiements qui transforme vos banquiers en cafards pour la Banque de France…

                  La GB n’est pas dans l’espace Shengen, mais y aller est très simple. Faut pas déconner.

                2. MarieA

                  @ theo31 5 mars 2019, 15 h 08 min :

                  Oui, et alors?

                  Ce ne sont pas les enfants de 4 ans qui votent depuis 50 ans pour le socialisme, l’UE et le multiculturalisme.

                  1. albundy17

                    « Ce ne sont pas les enfants de 4 ans qui votent depuis 50 ans pour le socialisme, l’UE et le multiculturalisme. »

                    Non en effet, ce sont les jeunes de 18 à 35 ans avec des parents de classe moyenne. Les salauds de vieux qui te prennent tout ton pognon qui t’es dû votent à droite

                    1. durru

                      Faut pas croire, ceux qui avaient 18-35 ans il y a 40 ans et qui votaient socialiste le font toujours 🙂 (enfin, Macron est un socialiste pur jus)

                    2. albundy17

                      « Faut pas croire, ceux qui avaient 18-35 ans il y a 40 ans et qui votaient socialiste le font toujours (enfin, Macron est un socialiste pur jus) »

                      le macron a été présenté comme ultra libéral, hein.

                      J’ai un très gros paquet de client, ça a viré le pen après hollande, et rien à voir avec le multiculture et tout ça (cambrousse, quand ils nous collent quelques migrants, ceux ci continuent la migration)

                      Par contre chez les jeunes comme marie, c’est plutôt méluche, enfin, les mêmes conneries éco peinte dans une autre couleur

                    3. durru

                      @Al
                      Dans mon coin, le vote « de gauche » est héréditaire et ne se dédit pas. Même en cas de grosse saloperie de corruption sur le dos de l’élu (style Balkany en moins médiatique).
                      L’une n’empêche pas l’autre.

              2. plutarque

                @ Marie
                 » Les vieux sont pour l’UE, ils n’ont pas d’avenir, donc ils s’en branlent du futur »

                C’est pas si simple. La plupart des vieux ont des enfants, des petits enfants, et ne se foutent pas de l’avenir. Ils sont juste timides et fatigués, ont pour certains connu la 2eme guerre mondiale, ou l’après guerre. Pour eux, Europe = paix. C’est très con, mais je peux comprendre.

                Les européistes jouent sur ces craintes. La dernière tribune de Macron « Pour une renaissance européenne » est éclairante, il joue à fond ce registre « l’Europe ou le Chaos ».

                1. Val

                  @plutarque oui et aussi pour les vieux le statu quo est le meilleur choix. Tant que le bazar tient ils touchent leurs pensions, leurs actifs valent cher . Si tout explose ils se retrouvent une main devant une main derrière et sont trop vieux pour se sortir de l ornière. Il n a pas fait bon être vieux à l explosion de l URSS . Les jeunes quant à eux pensent -à tort pour bcp-pouvoir profiter de la situation de chaos.

                  1. plutarque

                    @ Val
                    Exact. Je soupçonne que beaucoup de nos « poussins » s’illusionnent sur leur capacité à surnager quand le niveau va monter… La lecture en diagonale d’un blog survivaliste ou l’écoute religieuse de l’ami Piero San Giorgio c’est rigolo, mais c’est zéro. La seule solution pour ceux qui peuvent, ce sera l’émigration.

                    1. albundy17

                       » l’Europe ou le Chaos »

                      Oui, c’est marrant, il a aussi utilisé ça pour la présidentielle, lui ou le chaos, et le constat est là ^^

                      « Je soupçonne que beaucoup de nos « poussins » s’illusionnent sur leur capacité à surnager quand le niveau va monter…  »

                      C’est clair, le frigo qui ne se rempli plus automatiquement à chaque ouverture va leurs faire un trauma psychologique, et il n’y aura pas de cellules d’écoutes

                    1. albundy17

                      Ceux des quartiers sensibles, oui, les poufs les yeux rivés sur l’aie phone depuis la naissance, non, quelques tournantes vont leurs faire regretter leurs vœux d’explosion sociétale.

                2. MarieA

                  @ plutarque 5 mars 2019, 15 h 17 min :

                  « la plupart des vieux ont des enfants, des petits enfants »
                  Ouai, donc tu confirmes qu’ils n’ont pas d’avenir personnel.
                  Ensuite, si tu écoutes n’importe qui en France, son enfant est plus intelligent, plus débrouillard et plus valeureux que la moyenne. LOL
                  Donc tous ces vieux se disent « non, mais mon gosse est différent, il s’en sortira » et votent pour qu’on rembourse à 2000% les appareils auditifs.
                  J’ai encore lu aujourd’hui, dans les commentaires du Figaro, une retraitée pleurer. La pauvre touche 1500 euros de retraite et son conjoint 1300 euros et donc à 2 à 2800 euros NET par mois, ils ne s’en sortent pas. Snif, snif, je suis très émue…

                  Mon opinion est qu’il faut supprimer le droit de vote à partir d’un certain âge. On interdit sans raison aux personnes saines de corps et d’esprit de moins de 18 ans de voter, pourquoi l’autoriser à un grabataire de 87 ans qui ne reconnaît personne autour de lui et juge les hommes politiques comme ça « il est gentiiiiiiiiiiiiiiiiiil! » ???

                  Les soixante-huitards nous pourrissent la vie. Qu’ils dégagent vivre leur utopie sociale multiculturelle en Afrique ou en Asie. Ah mais non, en Afghanistan on ne rembourse pas les appareils auditifs à 100% ni les cures thermales.

                  1. theo31

                    « supprimer le droit de vote à partir d’un certain âge »

                    Faudrait surtout le supprimer pour un certains genre, celui qui vote Manu parce qu’il est trop beau ou Anne Hidalgo parce que c’est une femme.

                    1. albundy17

                      Supprimer le droit de vote à ceux qui ne connaissent pas le programme (quand y’en a un ) de leur égérie.

                      Suis sympa, je parle pas même de compréhension

                    2. Pheldge

                      farpaitement Theo ! d’ailleurs, la décadence de ce pays a commencé avec le droit de vote des femmes … encore le grand Charles ! 😀

                    3. Pheldge

                      @ Ze Papet : « Ou une Espagnole… » oui, justement, Ibères vouent un culte particulier aux hètes, une variété rare de hêtres.
                      Et donc il y a une dizaine d’années, notre Anne Trop-trop, avait subtilisé un plant que Delanoë avait rapporté, d’un de ses « voyages éducatifs ». Il convoqua Hildalgo dans son bureau et au lieu de lui ordonner de restituer l’arbuste il lui dit de le garder « prends l’hète, Espagnole ! ».
                      Ce don fut acté, par l’officier ministériel de la Mairie, qui grava l’acte de notaire.

          4. MarieA

            « Ouh là, on se calme. »

            On s’applique d’abord à soi-même ses mauvais conseils quand on veut paraître crédible.
            Je déteste l’UE, je souhaite que l’UE meure et si je peux participer à sa destruction je le ferai avec grand plaisir. C’est mon droit et que ça ne vous plaise pas, c’est votre problème.

            Je ne vote pas pour Mélenchon. C’est vraiment idiot de croire qu’une personne le soutient parce qu’elle est contre l’UE.

            Quant à tout le reste, je pense que c’est parce que vous n’avez jamais été confronté à tous les exemples que vous donnez sinon vous sauriez que c’est très facile et rapide.

            Par contre, j’aimerais vraiment savoir pourquoi des adultes normaux ont envie de se faire diriger leur vie par une personne morale extérieure à eux. Pourquoi ce désir incroyable de soumission???
            Ça me dépasse! L’indépendance, c’est pourtant le seul avantage d’être un adulte. J’ai l’impression que certains veulent vivre éternellement comme des larves, comme des bébés dont on doit changer la couche et ils veulent que l’UE leur change la couche sans limite de contrepartie en échange pour le plaisir de baigner dans leur propre merde sans penser au lendemain.

            L’UE doit disparaître.

            1. Val

              @Marie ce n est pas l UE qui a rendu notre pays collectiviste. Il l était déjà bien avant. Si tu ne peux plus supporter ta situation, pars . Tu perds ton énergie à te battre contre des moulins à vents. Principe de subsidiarite : si tu cherches à gouverner ta vie , prends tes décisions sur ton périmètre de responsabilité .

              1. durru

                Voter avec ses pieds… Oui, ça se fait.
                Mais cela montre surtout une certaine lassitude et une absence de confiance. On est rarement seuls (amis, famille…) et partir nous fait perdre quelque chose. Ce quelque chose qu’on perd n’a pas le même poids pour chacun d’entre nous, bien sûr. Mais on n’est plus tout à fait les mêmes après.
                Je parlais de confiance. Notamment celle envers ses proches qu’on laisse derrière. Trop compliqué à développer ici…
                Je ne sais pas, je n’ai jamais réussi à me mettre dans cet état d’esprit. Pas encore.

              2. albundy17

                « prends tes décisions sur ton périmètre de responsabilité . »

                Oui, tant que c’est bien plus facile.

                Pis Brussels n’est pas le problème, encore une erreur de cible « c’est la faute à l’autre »

                Il y a un pays intéressant, l’Estonie, démocratie parlementaire (sans doute le meilleur système politique au monde), pas d’endettement sur PIB, une belle croissance, pas de chômage, et surtout, son mini peuple mieux alphabétisé que celui de france, vient d’élire un parti libéral.

                Bon par contre on doit s’y cailler les meules

              3. MarieA

                @ Val 5 mars 2019, 15 h 43 min :

                Je m’intéresse à l’avenir de mon pays. Je n’ai pas envie d’aller vivre dans un autre pays. Je ne suis pas intéressée uniquement par mon petit cas personnel.

                Encore une fois, quand on écrit « je n’achète jamais de tomate. », certains commentateurs ici comprennent « je déteste les oranges. », c’est fatigant. Si vous n’avez pas envie de répondre, ne vous forcez pas.

                Ensuite, faites ce que vous prêchez, les enfants. Cassez-vous vivre définitivement à l’étranger et APRES venez donner vos précieux, et très originaux, conseils à des inconnus sur internet.

                1. albundy17

                  « Je m’intéresse à l’avenir de mon pays. Je n’ai pas envie d’aller vivre dans un autre pays. »

                  C’est la première fois que tu exposes tes vues à ce sujet Marie.

                  Intéressée à l’avenir du pays en lui souhaitant l’effondrement par le chaos est très stupide, la vitre brisé n’a jamais enrichi qui que ce soit.

                  Encore une fois, ton com concernant oranges et tomates montre que personne ne comprend ce que tu écrits, mais le problème, c’est les autres.

                  Tu viens finalement ici juste pour un défouloir à déverser ta bile, jamais rien de constructif, te contentant d’insulter des inconnus, avec zéro absolu derrière.

                  Je suis sûr à 95 % que tu n’as pas même porté un gilet jaune, trop de risque, enfant gâtée de la raie publique, serait pas étonné non plus que tu te sois un jour roulée par terre dans un supermarché.

                  1. MarieA

                    Oui et ça te concerne en quoi? Economise-toi et ne t’embêtes pas à me répondre.
                    Mais c’est marrant parce que tu confirmes mon propos, j’écris « certains ici », tu comprends « tout le monde »… 😀

                    Les gens qui sont pro-UE sont comme une secte, ils ont toujours besoin de faire du prosélytisme, pour se rassurer, j’imagine.

                    Bref, je suis toujours pour la destruction complète de l’UE.

                    1. albundy17

                      Il te faut donc un fil de discut juste pour toi, pour te répondre à toi même, il y a des termes psy pour définir ce genre de fonctionnement.

                      « j’écris « certains ici », tu comprends « tout le monde  »

                      Cite moi UNE personne en accord avec tes idées de buter tout les vieux de plus de 40 ans et de brûler la france.

                      Tu picolerais pas un peu ? C’est pas bien grave, hein, franchement, mais ça expliquerait un peu tes discernements bordéliques.

                      « Les gens qui sont pro-UE sont comme une secte, »

                      mdr, encore un complot.

                      Par ailleurs tu me trouveras qui ici est pro UE.

                      Quel foutoir dans ta tête ^^

                    2. Pythagore

                      « Par ailleurs tu me trouveras qui ici est pro UE. »
                      Moi
                      Lorsque l’Europe est une union des états nations et des peuples je suis pour. Lorsque l’UE se comporte comme le troisième communisme (après le IIIème Reich, et l’URSS), je suis contre.
                      L’Europe apporte des libertés qu’il n’y avait pas avant, celle de circuler, celle de commercer, plus simplement qu’autre fois.
                      Pour moi, ca n’a pas de sens de mettre des frontières à l’intérieur de l’UE, ca coûte plus que ca nous rapporte.
                      Tttes les fois que l’UE permet des simplifications, je suis pour. Par exemple pour la certification des bagnoles, des trains, des avions, plus besoin de certifier ds 28 pays, simplification pour les industriels, augmentation des volumes, réduction des prix et bénéfices pour les consommateurs.
                      Lorsque l’UE produit des normes de certif débiles, inatégnables (e.g. émissions des bagnoles), je suis contre.
                      ……

                  2. durru

                    « La destruction complète de l’UE » amènera « l’effondrement et le chaos » par le choix de ceux qui sont aujourd’hui aux manettes, ce ne sera pas le fait de ceux qui la souhaitent.
                    J’ai bien peur que le passage par la case « destruction » ne soit devenu en quelque sorte obligatoire, et que tous ceux qui refusent d’accepter cette réalité ne participent en fait qu’à une amplification de la destruction à venir.
                    Il y avait une blague Radio Erevan qui me revient de plus en plus à l’esprit : « Ils ont combattu pour la paix jusqu’à ce qu’il ne reste plus pierre sur pierre. »
                    (P.S. J’ai toujours mon GJ sur le tableau de bord, même si aujourd’hui je trouve cela de plus en plus incongru, quoique moins lorsque je roule et je vois qui d’autres l’ont)

                    1. albundy17

                      « par le choix de ceux qui sont aujourd’hui aux manettes, »

                      y’a personne aux manettes, ça va juste s’écrouler sous son propre poids, la seule inconnue est quand, la résilience est énorme.

                      Pour bien faire, il n’aurait pas fallu sauver les banques en 2008, mais bon, procrastination, c’est humain

                    2. durru

                      @Al
                      Ben justement, en 2008 c’est pas l’Esprit Saint qui a sauvé les banques 😉 (ou j’ai loupé quelque chose ?)
                      Et aujourd’hui, c’est pas la main invisible qui sort des RGPD et autres lois sur les droits d’auteur (juste pour rester dans l’actualité).
                      Que le pilote ne sache pas conduire, et qu’il n’ait pas de destination autre que la ligne de l’horizon (qui change sans cesse), ne veut pas dire qu’il n’existe pas.

                    3. Aristarkke

                      A l’Al 18H34 :
                      En 2008, il fallait sauver les banques (je te dis pas la catastrophe sinon. Regarde ce qu’a donné la faillite de la seule Lehmann B.) mais il ne fallait pas sauver les banquiers qualifiables de banksters, outre Atlantique ou Manche.
                      En résumé, considérer que le capital social était ramené à l’euro symbolique qu’une agence d’état aurait racheté avec garantie de poursuites des opérations bancaires, sortir le Conseil d’administration de ses fauteuils, idem pour le Conseil de surveillance et les N+ (1à30/50) des hauts cadres.
                      C’est parce que ces banksters sont persuadés qu’ils seront toujours personnellement sauvés au nom du TBTF qu’ils prennent des risques bien insensés sans s’émouvoir , gros comme un bon paquet de kerviel…

                    4. albundy17

                      Ari, tu prêches un presque converti, sauver les banques pour préserver la populace, guillotiner les enculés qui nous ont mis depuis double couverts sur leur tables.

                      n’en pense le patron, l’islande à au moins collé quelques uns en taule, peine symboliques, mais bon

                    5. durru

                      @Al
                      Réponse à « y’a personne aux manettes » 😉
                      Quant à la ligne d’horizon, c’est la distance entre observateur et ligne qui ne change pas, pas son positionnement (c’était une fuite en avant imagée, visiblement mal exprimée)

                    6. MCA

                      @Pythagore 5 mars 2019, 20 h 49 min

                      Désolé mais les commentaires se déclassent…

                      Bon, l’Europe des bonnes chose vous êtes pour et des mauvaises vous êtes contre, comment dire?…..

                      L’Europe est un package et ce package n’offre pas le choix d’accepter ce qui nous arrange et de refouler ce qui nous déplaît.

                      Actuellement c’est l’acceptation forcée et rien d’autre; alors ce genre de « démocratie » devrait finir par la révolte des peuples, du moins je le souhaite.

                      On s’en approche chaque jour un peu plus et je crains fort que ça finisse « démocratiquement » à coups de LBD40 car les tenants de cette Europe là sont parvenus à la mettre en place non sans mal et il ne suffira pas de leur jeter des bouquets de fleurs pour les convaincre d’y renoncer.

                    7. albundy17

                      « Bon, l’Europe des bonnes chose vous êtes pour et des mauvaises vous êtes contre, comment dire?….. »

                      Ouais, j’allais le dire, on est pour, ou contre, on ne peut pas être à moitié pour la peine de mort

                  3. Husskarl

                    Cette chute semble hélas nécessaire pour repartir d’un bon pas. Ce n’est pas un vouloir à proprement parler mais la seule solution offerte par des décennies de bêtises.

                    1. albundy17

                      Solution, non, mais bon, chute libre avec parachute en torche, hein…

                      Duru, et ? (pour info, si y’a bien un truc qui ne change pas, c’est bien la ligne d’horizon)

                2. Val

                  @Marie je parle en connaissance de chose, nous sommes partis 15 ans, nous sommes rentrés actuellement mais nous sommes devenus des « insiders » donc plus de soucis , une de nos filles vit à Londres, l’autre est encore a Paris mais planifie son départ. Je dis ça je dis rien , hein … donc comme tu dis je donne mes conseils après … par ailleurs ma famille a historiquement une longue histoire de départs lointains mais bon , je dis ça je dis rien

                    1. Val

                      @dr slump tu blagues ? les insiders ce sont les gens installés dans le système depuis longtemps cdi depuis longtemps ds une même boîte , tu ne risques plus rien sauf un gros chèque. Les insiders en chef sont les fonx mais nous n’en sommes pas.

                    2. Dr Slump

                      Non c’est pas une blague, y’a pas de honte, je ne connaissais pas l’expression, voilà tout. Donc j’apprends ainsi que je suis un insider dans ma boîte, à tel point que même en faisant chier mon patron, il ne voulait pas me virer! mais comme moi je me fait chier pour de bon, je me barre cet été, voilà!

                3. Pythagore

                  Bien que vivant à l’étranger, je m’intéresse aussi à mon pays. Je n’ai pas non plus envie de vivre à l’étranger, mais mon pays n’existe plus, il s’appelait la France.
                  Mon pays, c’etait ce peuple de Gaullois amoureux des petites luttes intestines, de la liberté de traverser la voie au feu rouge, de la bonne boufe, du bon vin et des grands banquets de réconcialiation.
                  Tout ceci a été remplacé par un gloubiboulga déculturé, une violence ds le verbe et ds les propos sans égale, un banquet où chacun est officiellement d’accord avec son voisin, et intérieurement lui crache à la gueule, des menus officiels sans gélatine de porc, avec 5 fruits, 5 légumes, et un verre d’eau.

      3. Aristarkke

        La France aurait emprunté à tour de bras à la Banque de F.
        Curieux comme les dévaluations compétitives de l’Arsouille ont été vite oubliées dans son bilan globalement négatif…

        1. Husskarl

          La vraie monnaie positive serait corrélée à la relique barbare au moins à hauteur de X% comme la Suisse par le passé.

              1. albundy17

                oui, un peu plus de 2 grammes par habitant sur la planète en fonction de la totalité extraite depuis la nuit des temps, tu souhaite appuyer une monnaie la dessus ?

                    1. Husskarl

                      Le CHF jusqu’à 2001 permettait aussi le commerce à l’international à ce que je sache.

    2. P&C
        1. P&C

          Oui, mais qui ? Les politiciens burnés, ça manque cruellement en France.
          Y avait bien Jean Marie, mais il est trop vieux…

          Niveau présidents, c’est pas mieux : le dernier qui avait un peu d’épaisseur était l’Arsouille.
          Depuis, on a eu supermenteur (un obsédé sexuel camé), Nicolas Lepetit, (nabot camé), François Mollande…

          Avec Macaron et les guignols d’en Marche, on racle le fond des chiottes de la dégénérescence.

            1. Pheldge

              mieux vaut être bien accompagné que seul ! il y a d’autres choix possibles … évidemment faut parfois se bouger un peu 😉

                1. Pheldge

                  ah c’est fin, bravo ! je ne suis pas arrivé niais au mariage ! je vais pas raconter ici ma vie privée, pour te répondre, le piège est trop grossier !
                  Mais pour rigoler un coup, faisons une évaluation : entre 12 et 56 ans ça ferait quand même 44 ans d’onanisme, à raison de 4/5 fois par jour allez 4x365x44 = 64240 branlettes, et je te fais grâce des années bisexe-tiles 😀

                  1. Pheldge

                    tu serais étonné de ce que les gens te racontent dès qu’ils ont confiance … pour certains fantasmes, ils recherchent une approbation qui les aiderait à franchir le pas !

                    Et les « années bisexe-tiles » j’ai pas réfléchi en faisant le jeu de mots, ça m’apprendra ! 😀

            1. Val

              @Théo je n’ai aucune sympathie pour Le Pen père (ni fille d’ailleurs) mais cette déculottée reste pour moi le grand moment de la politique française. Quelle jubilation de voir tous les cocus de gauche terrorisés, allant tous en bon moutons bêlants voter pour Chichi. C’était d’autant plus drôle qu’ils semblaient se faire violence en votant à droite, la mine contrite, victimes auto-proclamées de leur devoir, ils sont allés en bon petits soldats pousser leur petit papillon dans l’urne pour élire le rad soc fainéant Chirac ….

                1. Val

                  @al à supposer que « droite » veuille dire libéral , oui on est cocus depuis toujours, les moments jubilatoires sont suffisamment rares pour être soulignés.

              1. theo31

                « Quelle jubilation »

                Pareil d’autant plus que j’avais annoncé six mois avant à mon entourage que Jospin serait éliminé d’entrée. Les cocus n’ont pas voulu payer la chambre.

          1. Husskarl

            Il y a probablement des gens parfaitement capables de diriger bien mais le système est verrouillé par les pourris qui ne laissent donc que les autres pourris rentrer dans la partie.
            Je suis bien de l’avis de Marie, personne n’a envie d’être diriger par un faible, et plus encore un faible sans morale ni vertu.

            1. albundy17

              « mais le système est verrouillé par les pourris »

              En fait non le système est verrouillé par le système devenu trop complexe.

              Un bien burné arriverait par erreur au pouvoir suprême qu’il ne pourrait rien réformer, le seul moyen va être une remise à zéro, ce fut le cas de toutes les civilisations devenues trop complexes par le passé

              1. P&C

                En espérant que ça ne se passe comme en Chine.

                A chaque fois qu’ils s’effondrent, ils se relèvent, mais laisse jusqu’à 50% de leur pop sur le carreau.

          1. MarieA

            Comment fait-on pour postuler?

            Plus sérieusement, ce monsieur n’aura jamais aucun problème pour trouver une reproductrice, donc bon, ça casse le côté « il a besoin d’assistance » de la vidéo.

            1. plutarque

              Ce qui est rigolo, c’est le secon degré involontaire de la vidéo.
              Die Linke a complètement foiré son coup : ils voulaient ridiculiser les fachos, et ce qui est ridicule c’est le couple de SJW (le petit gros huileux au nez crochu et la jeune congoïde).
              La juxtaposition avec les magnifiques specimens d’humanité nordiques est cruelle…

              On a effectivement envde postuler.

  13. Murps

    « crétins en costumes de Prisunic » c’est pas gentil de diffamer comme ça une marque même si elle n’existe plus depuis 15 ans.
    Sinon, c’est vrai que même pour un europhile comme moi, le fait de découvrir ces gadgets de communication me rend instantanément europhobe.
    D’une certaine manière, c’est un buzz réussi puisqu’il fait réagir.

      1. Le Gnôme

        D’un autre côté, compte tenu du niveau intellectuel des gens ayant subi l’EN depuis 30 ou 40 ans, je trouve le bidule assez approprié. Il paraît que le Q.I baisse, il faut infantiliser le discours pour le mettre à la hauteur de l’électeur putatif.

        1. Murps

          Vous voulez dire ceux « qui pensent être électeurs » ?
          Ils sont tous passé par le mammouth… Quasi obligatoirement.
          A moins d’être arrivés sur le territoire bien après 16 ans…

          Mais, mais…
          D’après votre remarque, vos suggérez que ces campagnes de communications sont pro-européennes ?
          Bizarre.
          J’aurais juré le contraire…

          Y aurait comme un raté au niveau com’ donc…

  14. Nemrod

    Mouhaha quelle poilade !

    Je vais acheter des chips et du pop corn pour regarder les manifestation anti Bouteflika…en France.

    1. MCA

      D’ailleurs on ne sait toujours pas si les manifs ont été déclarées comme la loi le prévoit et si Castaner l’éborgneur a donné des directives à ses robocops pour gazer et LBDquaranter cette foule haineuse, antisémite et homophobe.

      Curieux, curieux!

        1. MCA

          J’ai cru comprendre que la motivation de leur révolte n’était pas la candidature à la présidence de Toutânkhamon.

    1. Val

      @Rick sérieux mais qui vote pour ce type ? Et le « génération.s » qui peut décemment se déplacer pour mettre son bulletin pour un olibrius qui écrit une conn*rie pareille ds son slogan de campagne. Ce gros couillon réalise t-il l effet de cette prose débile.

        1. MCA

          +1

          A savoir si l’humour était volontaire ou non… je n’y mettrais pas ma main au feu!

          A moins que parlant de lui, il espérait décrocher la queue du Mickey…

      1. Pythagore

        « génération.s »
        Sais pas bien si c’est de l’écriture inclusive. Perso j’ai cru qu’il s’agissait du s de socialiste et spontanément j’ai pensé à « génération.sucks ». Hmmm faut probablement que j’aille consulter.

            1. Pythagore

              euh je crois qu’il voulait parler de qq’un qui soigne, pas de qq’un qui partage ses pathologie 😉 (C’est pour rire hein).

            2. Pheldge

              quand on lit « génération, sucks » on espère juste qu’elle ne mord pas … Et quand Al suggère avec raison « une professionnelle », là je me dis que je peux rendre service 😉

                1. Aristarkke

                  Lui aussi a découvert qu’une femme, cela coûte ainsi que tu ne cesses de le répéter ici même…
                  Maintenant, il lui faut assurer et comme les îliens ne sont pas des grands faiseux, il se rabat sur les plans B habituels… 😛

                  1. albundy17

                    « il se rabat sur les plans B habituels… »

                    Tu y vas fort, je suis certain qu’il n’utilise pas de plan Baise autre que sa tendre épouse.

                    D’autre part, je ne suis point le seul à ici relater les coûts du service à domicile aléatoire, hein.

                    1. MCA

                      @albundy17 5 mars 2019, 19 h 47 min

                      Nous sommes tous frères d’armes à ce que je vois… :o)))

                  2. Pheldge

                    comment ça « pas des grands faiseux » ? levé dès l’aube, alors que tu roupilles encore du sommeil de l’injuste, je vais chercher du bois dans la forêt, je mets ensuite la marmite de manioc sur le feu, puis je repars en forêt, avec mon arc, pour chasser le lièvre, ou le tangue. A peine rentré, je prépare le produit de ma chasse, qu’il soit consommable au bout de quelques jours ! Et quand j’ai fini, je vais cueillir des fruits … Pas une minute de répit, et tu trouves que je glande ?
                    C’est rien que de la méchancetise de jalouseté, que tu parles là ! 😉

              1. Pythagore

                Ah oui service, c’est très gentil merci, je crois que j’ai un peu mélangé les files de discussion. C-à-d que j’ai peur que le modèle que je recherche soit plutôt rare et conséquemment cher.
                Qd à la génération sucks, si elle s’arrêtait (elle, elle hein) au premier degré en l’occurence, ce serait formidable, mais j’y ai vu le second sens. Je parle bien sûr des jeunes adorateurs de la méluch et ou de Hamon. Cette génération « sucks », Hamon a raison 😉 mais pas sûr qu’il l’ait entendu ainsi.

                1. Val

                  @Pythagore bof il y a eu des « sucks » à toutes les générations . Quid des adorateurs de cohn bendit du passé ? quid des adorateurs de mao, du che ? et donc nous avons aussi des bons petits gars / filles , beaucoup sont tres lucides sur la situation s’arrachent ou font avec selon leur tempérament et aspirations .

      2. Aristarkke

        Il y a bien quelques brochettes de boboïdes panaméens qui doivent tomber en pamoîson devant pareille modernité hype !
        Je n’en doute guère et BDC devrait abonder en ce sens

  15. Jerome

    c’est quand même beaucoup d’énergie et de moyens dépensés pour faire en sorte que demain soit pire qu’aujourd’hui 🙁

    1. MarieA

      Ça pourrait être la devise de l’UE.

      L’Union Européenne : « Beaucoup d’énergie et de moyens, dépensés, pour faire en sorte que demain soit pire qu’aujourd’hui! »

      1. albundy17

        mdr, 9 milliards, c’est bien sur là que se trouve le problème central de nos finance.

        Perso, j’en mettrais 10 fois le montant, histoire qu’il n’y ai plus de politicien en france, tous à Brussels ^^

        Loin des yeux, loin du coeur

        1. Dr Slump

          Ouais, mais toujours près du portefeuille hein… le nôtre bien sûr.
          Lequel portefeuille est rangé dans la poche intérieure, près du coeur. Se faire arracher son porteflouze, moi je vous le dis, c’est se faire arracher le coeur. Touchez pas au grisbi salopes!

        2. bibi

          Le problème il se trouve dans le fait d’avoir une BCE (qui avec le soutien de la commission et aussi des états membres dont celui des boches qui fut le premier à déroger au critère de Maastricht) fait des QE au mépris des traités ratifiés par les peuple dont le peuple français via référendum sabordant ainsi la monnaie de 340 millions d’individus.

  16. Aristarkke

    Monseigneur fréquenterait-il la SNCF de trop près ???
    Elle déteint sur vous en ce cas !

    Trop de feuilles mortes sur les autoroutes du web, hum ???

  17. Aristarkke

    La Police de la Pensée serait-elle passée à l’heure du laitier chez le Patron???
    Pas dans ses habitudes de nous priver de sa manne sans prévenir.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.