Pourquoi la Chine s’entête-t-elle avec sa stratégie « zéro covid » ?

Surprise ces derniers jours : l’Organisation mondiale de la santé (OMS), dont le but semble de se mêler de plus en plus de politique, a clairement pris position contre l’actuelle stratégie « zéro-covid » actuellement déployée en Chine, rejoignant en cela les critiques déjà nombreuses de l’opinion internationale vis-à-vis de la politique interne de la Chine.

Eh oui : même pour une organisation qui a nettement tendance à préférer la centralisation et les mesures fortes (voire dictatoriales), ce qui est actuellement mis en place par les autorités chinoises va apparemment trop loin, comme l’explique Tedros Ghebreyesus, l’actuel patron de l’OMS, pourtant pas trop réputé être anti-Chinois ou même anti-communiste.

Et au contraire de la surprise provoquée par cette annonce, c’est sans aucune surprise que la réponse de la Chine ne s’est pas fait attendre et qu’elle a été claire : en substance, le gouvernement de Xi Jinping a répondu à peu près « mêlez-vous de ce qui vous regarde, on fait ce qu’on veut ».

Peut-être les dirigeants chinois s’en tiennent-ils aux magnifiques études qui sortent subitement pour prouver, modèle mathématique (encore un !) à la rescousse, qu’un véritable raz-de-marée de morts et de contaminés les attend s’ils ne prennent pas des mesures drastiques, et ce, alors même que le bilan de ces mêmes mesures dans d’autres pays où elles ont été menées ont amplement prouvé leur échec.

Néanmoins, on ne peut que se demander quels sont les buts poursuivis par une telle politique.

Ainsi, peut-être la Chine sait des choses que le reste du monde ne sait pas sur ce coronavirus en particulier ou sur la pandémie en général ? Après deux ans d’études, des milliers de papiers scientifiques et d’hypothèses testées en direct, on pourra cependant douter de la solidité de cette interrogation et on peut aussi douter que l’Omicron (ou l’un de ses variants) serait subitement beaucoup plus dangereux, en désaccord avec tout ce qu’on sait sur ces virus et sur ce qu’on a observé jusqu’à présent…

Peut-être y a-t-il des dissensions graves entre différentes factions du Parti communiste chinois (PCC), ou pire entre le PCC et Xi Jinping, qui amènent les uns à mettre en place des politiques qui finiront par mettre les autres en difficulté ? L’hypothèse n’est pas si hardie : après tout, ces confinements drastiques ont bel et bien pour effet d’exacerber les tensions sociales. Mais alors que la poigne de Xi sur le pouvoir n’a jamais semblée aussi forte, là encore, on doit s’interroger sur la solidité de cette hypothèse.

Cependant, on peut trouver d’autres hypothèses plus raisonnables et plus solides à cette politique du « zéro-covid » en Chine.

La première consisterait à cacher le krach de la bulle immobilière dans l’Empire du Milieu, secteur qui représente selon plusieurs estimations jusqu’à 29% du PIB chinois, et dont l’effondrement pourrait durer des années. Or, un arrêt voire une décroissance dans ce secteur provoque des effets si massifs qu’il devient vraiment difficile pour le gouvernement chinois de tripoter suffisamment les chiffres officiels afin d’afficher une croissance malgré tout. L’arrêt complet au travers des confinements est donc une solution pratique de détournement d’attention.

Sur le plan économique, l’opération de camouflage fonctionne à plein régime avec maintenant des effets néfastes bien visibles : les confinements agressifs et malavisés ont complètement désorganisé les chaînes logistiques. En outre, les problèmes structurels liés à l’intervention croissante du gouvernement chinois dans sa monnaie et les industries privées, ainsi que son économie fortement endettée vont entraîner une baisse marquée de la croissance et de l’emploi chinois, ce qui pourrait provoquer des troubles sociaux de plus en plus graves…

La seconde raison plausible est qu’en empêchant aussi drastiquement son secteur marchand de fonctionner correctement, la Chine trouve une excuse pour mettre l’Occident sous pression au moment où elle cherche aussi à s’en séparer le plus possible, au moins sur le plan économique, comme en atteste le récent arrêt brutal de toute relation commerciale entre le principal producteur de gaz et de pétrole chinois avec le Canada, le Royaume-Uni et les États-Unis. De la même façon, certains confinements ciblés visent clairement à gêner voire paralyser les productions de grosses entreprises technologiques américaines (comme c’est le cas pour Apple).

On pourrait même imaginer en troisième raison, sans faire de gros efforts, que le gouvernement chinois utilise l’excuse pandémique pour préparer discrètement son économie à une guerre ouverte et aux sanctions qui l’accompagneraient, s’il lui prenait l’envie – par exemple et complètement au hasard, n’est-ce pas – d’aller se disputer avec les Indiens dans le Cachemire ou récupérer Taïwan manu militari : les bateaux de commerce chinois sont massivement rentrés au pays (et pour cause), les populations ne peuvent plus s’égayer dans le tourisme, les flux de capitaux chinois vers l’étranger s’assèchent, les chaînes de productions peuvent être redirigées et l’économie placée en mode autarcique avec assez peu de contestations et peu de réactions du reste du monde…

Pratique.

Mais indépendamment des raisons qu’on peut trouver, les résultats de cette politique sont, eux, sans appel : tant sur le plan économique que sanitaire, cette stratégie est une véritable catastrophe et montre à tous que le « zéro covid », c’est « zéro chance de succès » : il est amplement prouvé que les confinements n’ont servi à rien et les actuels confinements chinois ne serviront pas plus.

De surcroît, tout ceci montre encore mieux que ces confinements n’ont jamais été qu’une atteinte intolérable aux libertés, et seuls quelques faux libéraux mais vrais clowns de plateau télé ont poussé avec véhémence cette ignominie liberticide, acte veule probablement motivé par on-ne-sait quelle récompense promise.

La Chine démontre par l’exemple en grandeur réelle l’absurdité du jusqu’auboutisme sanitaire.

J'accepte les BTC, ETH et BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8
 

Commentaires287

  1. Manzoni

    La politique, c’est l’art d’utiliser à son avantage des situations imprévues, des crises, des événements exceptionnels. Une partie importante, si ce n’est la majorité, des conseillers gouvernementaux, à chaque nouveau problème, travaille à répondre à la question « que pouvons-nous faire pour en sortir renforcés sur le plan politique ». D’après certains (Patrick Buisson, « La cause du peuple »), un président comme Sarkozy n’hésitait pas à laisser croitre des situations susceptibles d’entraîner la mort de citoyens, dans le but d’en tirer un avantage politique.

    Il est donc tout à fait certain que le Covid va servir d’excuse pour enterrer de nombreuses « affaires » et pousser des agendas politiques inavouables. La plupart, si ce n’est la quasi-totalité, des décisions prises soit-disant pour lutter contre la pandémie n’ont rien de sanitaire. Et c’est particulièrement évident.

  2. Mo.

    On peut aussi imaginer une sorte d’aide détournée à Vlad pour mettre l’occident à genoux un peu plus vite avec l’air de ne pas s’en mêler.

    1. Grosminet

      Pourquoi pas…
      Une autre hypothèse, plus « humaine », serait une forme d’entêtement du pouvoir dans sa stratégie zero-covid tout simplement pour ne pas perdre la face et l’honneur. N’oublions pas qu’ils s’agit de chinois à la base, ils ne sont pas câblés pareil que nous.

      1. bob razovski

        Etrangement, à chaque fois que j’ai travaillé avec des Chinois, il a toujours été prévu une porte de sortie au perdant pour justement ne jamais perdre la face… Chose qui n’existe pas dans le business occidental (et encore moins en politique), où l’humiliation et l’entêtement (cf le koikilencoute de cette bande de tarés aux manettes de notre pays) sont monnaie courante.
        Alors certes les Chinois ne sont pas câblés pareil, mais ils sont définitivement moins cons. Ils ont déjà une porte de sortie pour ne pas perdre la face, quelle que soit la décision.
        Donc la motivation du zéro covid est ailleurs.

        1. Grosminet

          Je ne saurais vous contredire, je n’ai aucune connaissance particulière ou expérience avec le monde asiatique en général, j’émettais juste une hypothèse.

  3. Pythagore

    Merci pour ces différents points de vue. La seule chose qui est clair, est que ce virus aura permis à pas mal d’états, de politiques et autres affairistes de part le monde de faire avancer leurs agenda personnels au détriment des populations confinées dans la peur.

  4. Mitch

    Ce qui est quand même étrange c’est qu’ils se tirent une balle dans le pied. J’aurai pensé qu’il y a sans doute des possibilités plus avisées à mettre en place pour mettre l’occident (aka ‘le camp du bien’) à genoux que de s’auto mutilé. Non ?

    Sans compter que ces lockdowns créé un tel chaos qu’ils risquent de déstabiliser les pouvoirs en place. Ils jouent avec le feu, et comme le boss, je ne comprends pas quels sont les raisons qui les y poussent.

    1. Ils se tirent une balle dans le pied si leur but est d’en ressortir renforcé économiquement. Si leur but est d’entrer en autarcie pour se préparer à la guerre, alors ce qu’ils font est logique.

      1. Hari Seldon

        Je penche en effet pour cette hypothèse. Double effet kisscool : j’affaiblis l’Occident en compromettant les chaînes logistiques d’approvisionnement (dans mon secteur, l’IT, c’est une catastrophe absolue par exemple, mais chez nombre de mes clients aussi), et je prépare mon économie et mes chaînes de production à un effort de guerre.

      2. Schnaps

        La Chine raisonne sur un temps long. C est une guerre de civilisation entrant dans sa phase finale qui se joue actuellement. La Chine va se tirer une balle dans le pied pour nous en coller une dans la tête (Sachant qu on y arrive très bien tout seul). Ils sont assez sur d être les seuls encore debout sur le ring a la fin de la partie

      3. Higgins

        Le problème de l’autocratie, c’est que ça amène toujours l’autocrate à faire des erreurs. Pour autant, dans cette affaire, j’imagine mal le pouvoir chinois agir sans but précis. La deuxième hypothèse tient donc bien la route. Par ailleurs, il ne nous faut surtout pas oublier que les chinois,en dépit de leur sourire de façade, veulent avant tout se venger des humiliations que l’Occident leur a infligées au XIXème siècle et dans le premier tiers du XXème. Ils ont le temps, la masse et désormais une réelle puissance économique pour eux. Nos charlots, par inculture et suffisance, l’oublient un peu trop vite.

      4. Mitch

        Certes mais pourquoi mettre sous lockdowns des millions et des millions de personnes ? instaurer ces lockdowns est-il le meilleur moyen de préparer à la guerre’ Je tend à penser que nom tant c’est terrible pour le moral de la population et tant c’est dévastateur pour l’économie, et il vaut mieux être économiquement fort lorsque l’on rentre en guerre.

        Pour affaiblir l’occident ils pourraient sans doute trainer les pieds pour livrer sans mettre plusieurs centaines de millions de personnes sous cloche (et en risquant un backfire).

        Il est évident qu’il y a une intention derriere cette politique et il est evident qu’elle n’est pas sanitaire. J’admets qu’aucune des explications ne me satisfait (et que moi même je n’en ai pas).

        1. Pierre 82

          Explication plausible: la guerre a en fait déjà commencé, et le but principal du lockdown est comme une préparation d’artillerie contre l’occident: ils nous affaiblissent (c’est un fait) et risquent de nous mettre le bec dans l’eau avec anéantissement de nos moyens de défense en cas d’attaque. Sans semi-conducteurs, sans possibilités de protéger et de pérenniser nos systèmes électroniques, c’est comme aller à l’assaut d’un nid de mitrailleuse à découvert et armé d’une fronde.

          Le moral de leur population? Ils n’en ont rien à battre, ils les considèrent comme des dégâts collatéraux. Et en cas de conflit majeur, ça ressoudra tout le monde.

          La question n’est pas de savoir combien de temps leur population tiendra, mais plutôt combien de temps l’occident tiendra sans tout ce qui est fabriqué en Chine. Comme on se met en plus en situation de tension sur tout le reste, grâce à Poutine, on n’est pas en état de redévelopper une industrie pour nos besoins de base. On manque à la fois de moyens, de temps, et de volonté.
          Il faut se rendre compte d’une chose: on est à poil devant eux et le moment de vérité a sonné.
          Dans peu de temps, il faut s’attendre à un sale truc…
          Nous allons souffrir beaucoup plus qu’eux des confinements de Shanghai, c’est ça que je retiens.

          1. Mitch

            Mais pourquoi mettre sous lockdowns plusieurs centaines de milions de personnes? ils pourraient très bien ralentir les livraisons à l’occident sous des prétextes bidons (matières premières, ouvriers tous covidé dans les usines, etc, etc, …) sans se tirer une balle dans les 2 pieds. Le but serait le même un terme d’affaiblissement de l’occident, et en plus ils seraient plus forts pour la suite.

            1. durru

              On peut supposer qu’il y a *aussi* des raisons internes, au-delà du conflit avec l’Occident. L’une n’empêche pas l’autre.
              Je trouve même qu’il serait très surprenant d’avoir une seule et unique cause à tous ces évènements récents en Chine…

            2. Hari Seldon

              Est-on déjà certain de la réalité, ou au moins de la portée, de ce lockdown ? Les informations qui nous parviennent reflètent-elles ce qui s’y passe vraiment ? C’est une vraie question que je me pose, sans avoir aucun moyen d’obtenir des éléments de réponse.

              1. Pierre 82

                Il paraitrait (d’après Covidémence) que les Chinois morflent vraiment.
                Maintenant, il est évident que comme les infos viennent des autorités chinoises, il est évident qu’ils en remettent des couches, car il s’agit de ma continuation de la psy-op commencée en 2020 (souvenez-vous de ces Chinois qui tombaient les bras en croix dans la rue, foudroyés par le covid, les bâtiments murés avec les gars à l’intérieur et les stormtroopers qui désinfectaient les autoroutes. Le tout s’est rapidement avéré être du pipeau.

                Évidemment, les infos sont exagérées, et qu’ils continuent à se payer notre tête. Sans doute faut-il relativiser les souffrances de ces populations, qui ne sont sans doute pas aussi généralisées et horribles que les infos qu’ils envoient.

                Par contre, une chose est certaine: ils ne travaillent plus pour l’export et le port est à l’arrêt.

                D’ailleurs le fait que notre propagande (pardon, la presse) n’en parle pas plus que ça, alors que les pénuries sont réelles et que beaucoup d’entreprises ont de sérieuses difficultés d’approvisionnement est amha un signal que la récession a commencé assez largement, mais qu’ils préfèrent ne pas trop en faire état.

      5. Louchp

        « Ils se tirent une balle dans le pied si leur but est d’en ressortir renforcé économiquement » : en valeur absolue oui, mais en valeur relative par rapport au monde occidental c’est, je pense, une stratégie gagnante.

        Les 3 hypothèses sont tout à faites plausibles et cumulables. La troisième est souvent évoquée par le Doc, encore récemment ici:
        https:/
        /covidemence.com/2022/05/14/lafrique-du-sud-copie-le-produit-arnm-de-moderna/

        De même, l’hypothèse de la dissension politique est également crédible :
        https:/
        /covidemence.com/2022/04/17/on-me-dit-que-des-chinois-sont-confines/

        1. zz

          Mon hypothèse: ils constatent qu’ils ont là, maintenant, un coup à jouer alors ils le jouent. L’occident a deja pris conscience du probleme de l’approvisionnement, surtout les USA depuis Trump. Si les Chinois attendent ils seront isolés de toute façon (comme les Russes aujourd’hui) meme pas a cause d’une guerre, mais juste parce que depuis Trump (et Fukushima) on prend conscience qu’on est trop dependant. Alors la Chine comprend que dans tous les cas elle ne sera plus l’usine de l’occident. Alors autant faire d’une faiblesse à moyen terme, une force à court terme et destabiliser l’occident là maintenant tout de suite. Et c’est en même temps une façon de prendre les devants et s’adapter dès maintenant en prenant l »occident de court. La Chine vise d’ailleurs plus les USA que l’Europe qui à la base n’est déjà pas grand chose. Juste une hypothèse. Je suis dans le brouillard comme tout le monde.

  5. Le Gnôme

    Le peuple chinois pourrait avoir envie d’un peu plus de liberté, il est bon de lui rappeler qui commande. La liberté, c’est la porte ouverte au n’importe quoi, même des élections libres, rendez vous compte.

    1. Higgins

      Je n’en suis pas si convaincu. Culturellement, c’est une notion qui ne leur appartient pas et qui leur échappe. Ça n’enlève en rien la pertinence d’une réflexion autour de ce sujet mais n’oublions pas qu’une très grande partie de la population chinoise stagne dans les limbes de la grande pauvreté et ce en dépit de l’indéniable et colossal succès rencontré au plan économique par la Chine depuis une trentaine d’année.

      1. durru

        Malgré l’extrême pauvreté d’une bonne partie de la population, la classe moyenne chinoise dépasse actuellement en nombre celle de l’UE. Et lorsqu’on a goûté à la prospérité, à la liberté (les voyages en Occident ont dû ouvrir des yeux), c’est pas évident de s’en défaire.
        Nous sommes d’accord, ils ne sont pas câblés comme nous, mais ils sont quand même des humains…

        1. Pheldge

          les voyages en Occident a surtout surtout permis aux heureux voyageurs, de constater « l’éclatante supériorité du système chinois », et la décadence des occidentaux, en bref, ils sont content de rentrer chez eux, et de partager leur expérience avec leurs proches … C’est une autre forme de propagande.

    2. PencilIvy

      La classe qui connait/a connu une certaine aisance et le progrès peut y prétendre, mais pour une autre part de la population, c’est quelque chose qu’ils ne connaissent pas (il y a une fracture énorme entre ceux des villes et des campagnes qui ne se côtoient pas et par cynisme, je me demande si ce n’est pas encore une inspiration de la Chine que celle de nos écolo-boboïdes de vouloir empêcher les gueux de venir en ville – en y concentrant les infrastructures et services publics en sus).
      Un soulèvement par l’instinct de survie plus que par appel de la liberté, je ne dis pas.

      1. Higgins

        Non mais par contre, le gouvernement chinois sait qu’en-dessous de 5% de croissance, les risques que ça merde salement augmentent de manière exponentielle.

  6. Pierre 82

    Vous avez parfaitement résumé les questions que je me pose, et les raisons pour lesquelles ils reconfinent avec une telle ampleur.
    Effectivement, la Chine a beaucoup à gagner si elle affaiblit très dangereusement l’occident, et si elle prépare sa population à une autarcie stricte et brutale pour pouvoir supporter le choc si on prend comme hypothèse qu’on se dirige vers un affrontement généralisé (en clair, la troisième guerre mondiale, pas de langue de bois entre nous).

    Du coup, le point faible du raisonnement, c’est que ce faisant, ils bousillent toute leur économie, et mécontentent leur population, et donc ça ne paraît pas très malin.
    J’avais posé la question sur Covidémence, et le Doc, qui est assez direct dans ses jugements sur les Chinois, m’a rétorqué qu’en fait, je raisonnais comme un occidental et pas comme un Chinois. Au risque de tomber dans la caricature (d’ailleurs il y est souvent), il rappelait ceci:
    1. Le PCC se fiche éperdument du sort de la population. Si elle doit crever de faim, ou si quelques dizaines de millions d’individus doivent en mourir, ça n’entre même pas dans l’équation: rien à foutre, seul « l’intérêt général » compte (comprendre celui de PCC, comme auparavant, celui du clan de l’empereur)
    2. Le Chinois de base est soumis à son empereur d’une manière extrêmement surprenante: un comportement de lemmings assez incroyable: si on leur dit de se jeter de la falaise, ils y vont tous, sans état d’âmes.
    3. La seule crainte qu’ont les Asiatiques en général, c’est de « perdre la face ». Si Xi a dit un jour que les confinements sont bons pour éradiquer la maladie, il lui sera ad vitam æternam impossible de faire machine arrière. Reconnaître des erreurs, pour le pouvoir en place, serait la seule manière de se faire renverser quasi automatiquement. Donc paradoxalement, renoncer aux confinements et accepter de voir des millions de Chinois attraper omicron, c’est-à-dire une grippette sans danger, serait beaucoup plus dangereux pour Xi que de martyriser la population.

    Je ne sais pas ce que valent ces explications, mais je les ai placées dans la catégorie « vraisemblable » de mon esprit comme participants également à la cause de cette politique a priori incompréhensible. Le point numéro 2 me semble le plus discutable, mais le 1 et 3 me paraissent vraisemblables. Pour le point 3, j’ignore comment la propagande interne a fonctionné, mais s’ils ont toujours prétendu que seul le confinement était la seule solution raisonnable, c’est possible.
    Et c’est le point sur lequel Xi aurait le plus à craindre. Il joue sa peau, et son remplacement par une autre faction ne peut pas être considérée comme une hypothèse en l’air.

    La seule chose que je retiens, c’est qu’ils se préparent à un affrontement dantesque contre l’occident. Les pièces du puzzle commencent à s’assembler. Avec ou sans Xi.

    Et nous, derrière, ne sommes bien entendu absolument pas préparés, et ça risque de tanguer douloureusement dans les mois ou au mieux les années qui arrivent.
    Ça va créer des surprises.

    1. Nemrod

      On va vers l’affrontement entre l’Occident et le reste, ça me semble absolument clair.
      Peut être est ce encore évitable…pas sûr.
      Et nous y sommes très mal préparés.
      Je ne sais pas si par exemple les Finlandais et les Suédois ont bien compris vers quoi les emmènent leurs matamores de genre 1.

        1. Aristarkke

          Ici, il est convenu que le genre un est celui doté d’un utérus ou tout aussi caractéristique de sexe ainsi identifiable…

        2. Berdol

          Young global leader de davos. Une femme jeune et politiquement très très correcte qui agite le plumeau sous le nez de l’ours. Elle va se prendre une grosse baffe d’une manière ou d’une autre

            1. Grosminet

              Bien sûr que non. Elle négocie, elle a raison, et on va lui donner 2 ou 3 trucs plus ou moins importants (pour elle) et terminé.

      1. Pierre 82

        Il est manifeste que dans l’affaire la plus brûlante, l’Ukraine, l’occident n’a aucune intention de négocier quoi que ce soit avec Poutine, à la fois parce qu’ils sont sûrs d’être dans leur bon droit, qu’ils sont d’une arrogance hors de propos (je parle des USA et de l’Europe qui considèrent les non-occidentaux comme des êtres inférieurs qui doivent se plier) et les dirigeants savent qu’ils seront balayés s’ils acceptent de partager le pouvoir de manière correcte avec les autres pays. Par exemple, les marchés actions et obligations se péteraient la figure dans la minute.

        J’irais même plus loin: nous ne sommes plus les leaders en matière économique, et la seule chose qui fait notre supériorité est que nous possédons, avec l’OTAN, des armements nucléaires, et il semblerait que la doctrine stratégique en vigueur soit qu’il n’est plus exclus de s’en servir, et non plus comme outil de dissuasion. Ça pourrait être utilisé comme arme tactique ce qui ne nous garantirait nullement la victoire, puisqu’en face, ils seraient tout à fait capables de nous damer le pion.

        Oui, plus je vois les choses évoluer, plus je me dis qu’une guerre nucléaire est inévitable, et finira par faire plier l’occident.
        Ce qui se passe est exactement ce qui a été décrit par Girard: la montée aux extrêmes. C’est reparti comme en 14, mais avec des moyens plus rigolos.
        Personne n’a la volonté, ni même les moyens, de commencer à négocier. Toute personne qui commencera à négocier perdra non seulement des plumes, mais également le pouvoir.

        1. CPB33

          ci-dessous une lettre d’un collègue du major :
          Cintré, le 10 mai 2022
          N° 012 / FOF / France / 01

          Monsieur Emmanuel Macron.
          Présidence de la République Française
          Palais de l’Élysée
          55, rue du Faubourg Saint-Honoré
          75008 Paris.

          OBJET : Amputation du budget des armées,
          Baisse des effectifs,
          Apparente illégalité de la fourniture d’armement à un pays belligérant.

          P.J. :
          Réf : Décision PESC 2022/338 et 339 du 28 février 2022
          Position commune n° 2008/944 du conseil du 8 décembre 2008
          Budget : source journal « solidarité militaire » mars 2022
          Baisse des effectifs : Bilan confidentiel consulté par Challenges. Le Parisien

          Monsieur le Président,

          Comme vous n’êtes certainement pas sans le savoir, la communauté militaire à laquelle nous appartenons est très soudée et surtout bien informée. Différentes informations nous ont particulièrement étonnés et, bizarrement, ces éléments semblent liés. Notre interrogation porte sur trois points qui nous préoccupent particulièrement.

          La première raison de notre étonnement concerne l’amputation du budget des armées. Alors que celui-ci devait être sanctuarisé, il est une fois de plus utilisé pour tout autre chose que notre défense.
          La seconde raison de notre surprise porte sur la baisse des effectifs de nos armées.
          Enfin, la troisième raison de notre confusion porte sur la livraison d’armements létaux à un pays belligérant qui transgresse, d’après notre analyse, les décisions de la PESC (Cf. textes en 1°et 2° référence).

          Tout d’abord, nous nous étonnons grandement de la décision de Bercy d’amputer le budget des armées pour l’accueil des réfugiés ukrainiens. Notre propos n’est pas de juger de l’opportunité ou non d’accueillir des réfugiés, mais de mélanger les genres dans l’usage des budgets. Nos armées ont depuis de longues années servi de variable d’ajustement et, contrairement à ce qui avait été décidé, cette pratique devait cesser et notre budget sanctuarisé. Pire, c’est encore les armées qui participent pour la plus grosse part au regard des budgets des autres ministères à cet effort injustifié.

          De fait, cette réduction qualifiée de temporaire (que nous savons pertinemment être définitive), entre dans le cadre de la « solidarité gouvernementale ». La solidarité gouvernementale doit en priorité être appliquée à des ministères moins « essentiels » pour reprendre une expression que vos gouvernements ont largement utilisée lors des confinements. La culture, l’écologie, l’économie et les finances, la cohésion des territoires, la transformation de la fonction publique, pour ne citer qu’eux, peuvent parfaitement faire cet effort sur leur budget, sans que cela remette en cause la sécurité de notre patrie.

          Cette amputation va avoir des répercussions très importantes puisque nos armées vont devoir supprimer 340 millions d’euros ce qui va impliquer l’annulation de près de 200 millions de crédits affectés à l’équipement des forces et, probablement, entre autres ponctions, environ 50 millions d’euros au soutien des systèmes d’information.

          Nous constatons avec grande amertume et forte désillusion que nos chefs d’état-major, contrairement à ce qu’avait fait le général de Villiers en 2017 en démissionnant dans l’honneur, n’ont rien fait pour éviter cette suppression, mais au contraire et une fois de plus se sont, semble-t-il, contentés de s’incliner alors qu’ils auraient dû être vent debout pour refuser cette amputation budgétaire que nous qualifions de criminelle eu égard au conflit russo-ukrainien. Déflagration qui risque fortement de dégénérer en conflit européen et mettre nos soldats et par conséquence notre pays dans une situation désespérée.

          Ensuite, notre étonnement va croissant en constatant que les effectifs de nos armées qui devaient augmenter de 300 postes en 2021 ont finalement baissé de 485 postes ce qui nous amène à un déficit de 785 postes. Nous entendons l’explication du ministère qui affirme que ce manque de recrutement sera rattrapé en 2022 sans y croire un instant. On peut nous expliquer que cela provient de l’exigence qualitative des recrutements (ce n’est pas nouveau nous avons connu ce problème de tout temps) et/ou de la crise sanitaire qui, à nos yeux, a bon dos. Certes les départs sont toujours imprévisibles en termes de volumes, mais sont toujours probables après une crise économique ce qui peut et doit être anticipé. Là encore ce n’est pas nouveau.

          Posons-nous la question de savoir pourquoi les recrutements sont inférieurs aux prévisions. Ne serait-ce pas plutôt parce que les armées – nous incluons évidemment la gendarmerie – n’offrent pas des rémunérations attrayantes eu égard aux sacrifices demandés ? Ne serait-ce pas parce que nos soldats n’ont comme perspective de service que des missions « sentinelles » plusieurs fois dans l’année ? Ne serait-ce pas parce que nos jeunes concitoyens ressentent le mépris que semblent avoir les élus sur nos armées ? Si tel n’était pas le cas il y aurait eu une levée de boucliers de l’ensemble des élus en apprenant l’amputation du budget des armées. Ne serait-ce pas parce que nos jeunes concitoyens savent que nos matériels sont hors d’âge et que leur sécurité en opex n’est pas assurée ? (Nous nous sommes déjà étonnés sur ce point il y a quelques mois au sujet de la fragilité des VBL en Afrique, sans que le ministre ne s’en émeuve outre mesure, nous expliquant dans sa réponse que ces derniers seraient à moyen terme « surblindés »).

          Certainement, en 2022 les armées chercheront-elles à recruter 27 000 personnels. Malheureusement malgré l’abnégation de nos jeunes soldats, gageons que ceux qui sont censés les rejoindre ne le feront pas pour les raisons exposées supra, mais aussi parce que le niveau des jeunes Français a lourdement baissé, l’Éducation nationale ne remplissant plus son rôle de formateur, obérant par le fait les capacités d’acquérir les compétences dont nos armées ont besoin pour servir des matériels plus complexes.

          Enfin, et cela nous semble le plus important, nous sommes particulièrement étonnés de la manière dont notre pays transmet des armes à l’Ukraine alors que ce pays est en conflit avec un autre pays.
          Nous ne sommes pas des juristes, mais nous avons été formés à lire des textes législatifs et à en comprendre la teneur. Ainsi, nous nous étonnons de ce transfert d’armement pour les raisons suivantes :
          Dans la politique étrangère et de sécurité commune (PESC) et la politique de sécurité de défense commune (PSDC) nous constatons des divergences. Ainsi dans la position commune du conseil (cf. 2° référence) dans les considérants.
          (2) « Les États membres reconnaissent la responsabilité particulière qui incombe aux États exportateurs de technologie et d’équipement militaire ».
          (4) « Les États membres sont déterminés à empêcher les exportations de technologie et d’équipements militaires qui pourraient être utilisés à des fins de répression interne ou d’agression internationale, ou contribuer à l’instabilité régionale. ». Ces bases nous semblent parfaitement adaptées à la situation actuelle.

          Par ailleurs, dans son article 2 qui énonce les critères à respecter pour l’exportation d’armement, le troisième critère « situation intérieure dans le pays de destination finale (existence de tensions ou de conflits armés). » et le quatrième critère « préservation de la paix, de la sécurité et de la stabilité régionales » nous apparaissent être frappés de bon sens.

          Également, le sixième critère « comportement du pays acheteur à l’égard de la communauté internationale, et notamment son attitude envers le terrorisme, la nature de ses alliances et le respect du droit international. » est un élément essentiel dans le cadre de la préservation de la paix.
          De même, le septième critère « existence d’un risque de détournement de la technologie ou des équipements militaires dans le pays acheteur ou de réexportation de ceux-ci dans des conditions non souhaitées. » est une base non négociable dans la vente d’armement.

          Toutefois, les articles 6, 1° alinéa des PESC et PSDC, qui se fondent sur la position commune du Conseil, confirment les critères rappelés supra.
          Or, la situation de l’Ukraine et l’évolution du conflit n’offrent absolument pas les garanties nécessaires pour que de l’armement lui soit livré. En effet, il est impossible pour la France d’assurer le suivi, le contrôle et l’évaluation de l’utilisation de l’armement fourni.

          Indubitablement les trois éléments qui nous ont amenés à nous « étonner » et que nous venons de vous exposer nous apparaissent en situation d’affaiblir nos armées et amener la France dans une guerre qu’elle ne souhaite pas.

          Notre sentiment est que l’amputation considérable du budget des armées semble être une volonté délibérée.
          La baisse des effectifs pour les raisons évoquées par le ministère, l’absence de niveau nécessaire pour servir avec compétence les systèmes d’armes en dotation dans les unités vont perdurer, car le niveau de nos jeunes concitoyens en âge de contracter un engagement ne va pas se relever dans les années qui viennent, bien au contraire. Augmenter considérablement le montant des soldes de nos militaires afin de susciter des « vocations » pourrait être une solution, mais avec un budget de nouveau contraint cela ne semble pas envisageable. La solution à « bas coût » qui va s’imposer, permettant de trouver les compétences nécessaires à nos armées, est de rétablir la conscription afin d’incorporer ceux de nos jeunes qui ont le niveau requis. Nous ne sommes pas certains que les Français qui se sont habitués à voir des militaires professionnels mourir au combat vont se satisfaire de l’éventualité d’être amené à pleurer un des leurs, comme beaucoup de parents l’ont fait lors de la guerre d’Algérie.

          Pour ce qui concerne le transfert d’armement, nous considérons que notre analyse est pertinente, à moins que l’on ne vienne nous opposer un décret « non paru » au JORF permettant de transgresser les accords en vigueur, c’est une pratique utilisée opportunément par tous les gouvernements pour ne pas alerter ceux qui sont en charge de défendre les intérêts de leur communauté. Pour autant, à ce jour, ce transfert d’armement est illégal et contraire aux textes de l’Union qui régissent la vente d’armes à des pays belligérants.

          Les soldats que nous sommes revendiquent leur apolitisme, mais ils considèrent de leur devoir de défendre par des actions ciblées le pays et ses intérêts. De veiller au bon usage de nos soldats lorsqu’ils sont amenés à aller combattre dans le respect des lois, des règlements militaires et le succès des armes de la France.
          Pour cela nous vous demandons solennellement de bien vouloir exempter le budget des armées de l’amputation de 350 millions d’euros au titre de la solidarité gouvernementale.

          De mettre en place un système de recrutement performant basé sur l’intérêt de la défense de notre pays en proposant des rémunérations pour tous en corrélation avec les sacrifices exigés par notre métier atypique.
          Nous vous demandons instamment de vouloir bien mettre fin au transfert d’armes à l’Ukraine et de respecter stricto sensu les règles imposées par les décisions de l’Union interdisant de fournir des armes à un pays belligérant sans être en situation d’en assumer le contrôle et l’usage légal.

          Ne pas accéder à notre requête serait perçu comme une volonté de mettre notre pays dans une situation visant à l’amener à participer à une guerre dont le peuple ne veut pas.

          Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’assurance de la haute considération que je dois à votre fonction.

          Colonel Daniel Péré

            1. Mitch

              C’est à mon avis pire que ça Major. C’est de la haute trahissons dont il s’agit, et non plus simplement de nous prendre des cons

      2. Jacques B.

        Y’a pourtant, à droite et à gauche, quelques voix, de plus en plus, qui s’élèvent pour appeler à la désescalade et à la négociation, ce gros mot qui signifierait des concessions de la part de l’Ukraine (et donc que la Russie n’a pas 100% des torts).
        Henri Gaino fait la tournée des popotes en ce moment avec ce message, Védrine ou de Villepin semblent être sur une ligne proche, et ce matin Ouest-France a relayé un appel d’Edgar Morin allant dans ce sens. J’ai l’impression que certains lucides (plus que d’autres en tout cas) sentent que ça pourrait très mal se terminer. Apparemment ça chauffe sévère entre Européens sur le sujet, entre des Allemands vassaux des US mais très dépendants du gaz russe, Hongrois, Polonais… et même Macron qui a semble-t-il proposé une négociation (se faisant bien rembarrer par Zelensky pour le coup, qui lui veut rien moins que la défaite de la Russie)…
        Les plus cinglés et va-t-en-guerre parmi les Occidentaux restent les Anglo-Saxons, USA et UK en tête.

        1. Higgins

          Le Mignon, lui, part en vrille complètement. On peut le rajouter aux autres cinglés : « Emmanuel Macron s’est entretenu au téléphone avec Volodymyr Zelensky mardi, lui promettant une intensification des livraisons d’armes vers l’Ukraine. » (https:/ /www.lepoint.fr/monde/la-france-va-intensifier-ses-livraisons-d-armes-a-l-ukraine-assure-macron-17-05-2022-2476042_24.php)

          1. Nemrod

            Tout le monde part du principe que c’est Poutine qui lâchera la Bombe si ça tourne mal…
            Pour ma part je dis que ce n’est pas inconcevable que ça soit les occidentaux.
            Pour la simple raison que le seul précédent historique est de leur fait.
            De toute façon j’aime pas du tout du tout la tournure du bouzin.

            1. durru

              Et aussi parce que, en principe, c’est celui qui est en position de faiblesse (à l’instant t) qui est le premier à y penser…
              Il paraît toutefois que certains esprits à Washington (?) commencent à se réveiller…

              1. Nemrod

                La seule fois et j’espère l’unique fois ou ça s’est produit, c’est l’inverse qui s’est produit.
                Bon y avait qu’un belligérant qui l’avait.

            2. Pierre 82

              Tout est possible, même une opération bombe nucléaire sous faux drapeau. Une opération US, dont on accuserait Poutine, ça passerait crème auprès des occidentaux.

              Comme vous dites, je n’aime pas la façon dont ça tourne. Et la Russie n’est pas l’ennemi que j’aurais voulu avoir pour la France.
              On l’aura, tant pis.

              1. Theo31

                Je pense que la prophétie de Léon va se réaliser. Poutine mettra d’abord une grosse baffe au plus débile de la bande, celui qui se prend pour un grand chef et qui se fait huer dès qu’il sort du château.

                1. Pierre 82

                  Désolé, mais une telle frappe de la part des Russes aurait l’effet exactement contraire à celle prévue par Campagnol: les Français se mettraient à trembler encore plus que pendant le covid, s’agglutineraient au pieds de ses chefs en les suppliant de leur ôter toute trace de liberté pour pouvoir contrer le méchant Poutine et sauver les valeurs de la république.

                  Tous ceux qui ont trouvé des excuses à Poutine dans le passé, ou qui ne se seraient pas fait vacciner se retrouveraient rapidement dans des camps d’extermination.
                  Et on peut compter sur les Français pour dénoncer les mauvais citoyens.

                  Que Poutine touche à la France, et la dictature s’y installera de manière brutale.

              2. Higgins

                « Si Poutine perd, il meurt. C’est aussi simple que ça. Ou du moins, il court un fort risque de mort. Si Biden perd… rien ne se passe. Il a même réussi à survivre, politiquement, en perdant honteusement en Afghanistan. Il pourrait prendre un coup de canif politique à court terme. Mais les Américains sont des gens simples avec la mémoire courte. La machine a fabriquer l’opinion est bien huilée. Tout sera vite oublié… Les Russes ne peuvent donc tout simplement pas se permettre de perdre cette partie et ils ne le feront pas. S’il semble qu’ils perdent, ils mobiliseront plus d’hommes. Ils peuvent mobiliser jusqu’à 900 000 hommes! Si cela ne fonctionne pas, ils utiliseront des armes nucléaires.
                Poutine l’a dit; pourquoi hésiterions nous a utiliser l’arme nucléaire si l’intégrité de la Russie est en jeu, a quoi nous servirait de nous retenir si le risque est que la Russie n’existe plus? » (https:/ /brunobertez.com/2022/05/16/la-guerre-est-dissymetrique-la-russie-mene-une-guerre-existentielle-lamerique-absolument-pas-si-elle-perd-comme-en-afghanistan-elle-passera-a-autre-chose/)

                  1. Pierre 82

                    Très intéressant, mais je pense qu’il se trompe quand il dit que les deux camps ne se parlent plus.
                    Il est évident qu’il y a suffisamment de personnes aux USA – et même des très haut placées – qui ont des contacts avec le Kremlin, qui en ont toujours eu, et qui continuent d’autant plus qu’ils ont sur la guerre une opinion beaucoup plus nuancée, vu qu’ils connaissent le sujet. Évidemment, tout cela se fait discrètement, comme ça s’est toujours fait dans un cas pareil.

                    Même le pape, qui, alors que je n’avais pas pour lui une admiration immodérée avant la guerre, continue à maintenir des relations avec tous les camps, et a clairement appelé au dialogue et au cessez-le-feu.
                    Quand on dit que les occidentaux sont va-t-en-guerre, il s’agit exclusivement de leurs élites, et à ceux qui passent leurs journées devant BFM. Les autres le sont beaucoup moins, et aimeraient qu’on en finisse. D’ailleurs, qui aurait été capable de placer l’Ukraine sur une carte avant le conflit? Globalement, ce n’est pas comparable à 1914 dans les esprits de la population, où tout le monde voulait en découdre. On en est loin.

                    1. durru

                      Les analyses militaires de Bertez (enfin, c’est souvent des reprises) sont souvent intéressantes et apportent.
                      Par contre, son approche de l’économie est affligeante. Il est sans cesse en train de taper sur le capitalisme, sans jamais comprendre de quoi il parle. Il n’arrive pas à voir que c’est justement son dévoiement qui est la source de tous les problèmes. Pourtant, le capitalisme de connivence est de plus en plus visible, notamment depuis 2008. Désolant.

                1. P&C

                  +1
                  C’est là tout le cynisme de cette affaire : les USA ne se battent pas sur leur sol, avec le sang de leurs militaires et civils.

                  Comme dirait l’autre, ils se battent jusqu’au dernier ukrainien…

                  1. Theo31

                    Il fut un temps où les chefs de guerre étaient en première ligne. De nombreux rois hellénistiques sont morts les armes à la main.

        2. Jacques Huse de Royaumont

          Les USA sont cyniques, mais pas cinglés. Ils ont coupé les liens entre l’UE et l’est (Russie / Chine) et raflent la mise pour les hydrocarbures. L’OTAN, donc leur vassaux, a gagné quelques pions. De plus, la crise économique est pour l’Europe et les morts pour l’Ukraine.
          A ce stade, ils sont les grands gagnants de l’affaire.

          1. durru

            Vu que la disparition du dollar comme monnaie de réserve mondiale est un processus entamé et qu’il ne pourra plus être arrêté, dire qu’ils sont gagnants c’est un peu optimiste.
            Ils s’en sortent mieux, et d’autant plus sur le court terme. Mais sur le plus long terme, j’ai des gros doutes.

            1. Mitch

              Pour le long terme difficile de dire ce qui va se passer pour le $ (et je tend à penser que tu as raison … but the future will tell 😉 ).

              Pour l’instant ce qu’on peut constater c’est que le $ est plutôt pas mal et que les pays n’ont pas modifié dans de grosses proportions leur part de $ dans leur reserve. Sans doute attendent t-ils.

              Par contre pour l’€ c’est dès à présent la misère.

              1. durru

                Israël réduit la part du $ dans ses réserves, au profit, entre autres, du yuan.
                L’Arabie Saoudite veut vendre du pétrole à la Chine directement en yuan.
                Si ces deux alliés essentiels des US ont déjà fait des pas dans la mauvaise direction, comment peut-on encore avoir des doutes sur la direction prise ? Je reconnais, je n’ai aucune idée du temps que cela va prendre, ni de la façon dont tout ça va évoluer, mais la tendance me semble irrévocable.
                Il faut garder à l’esprit que les US, de par leur régime politique actuel, font bien moins rêver qu’avant. C’est important, ça.
                Après, évidemment, il n’y a pas photo sur le court terme entre $ et €…

              2. LeSUBVERSIF

                Ils vont pas attendre longtemps quand tu sais que les ricains peuvent te piquer tes réserves en dollars.. 300 milliards de dollars a la Russie juste n petit rappel en passant.
                Les ricains sont cuit et ils le savent.. la question c’est le temps que ça va mettre.

                1. durru

                  Il me semble que les 300 petits miyards sont le total des réserves de change russes bloquées, mais la part en $ est à peine un quart, le reste c’est des €…
                  Mais l’idée reste, la confiance est partie et elle n’est pas prête à revenir.

          2. Jacques B.

            Pour l’instant, mais si ça devait dégénérer, si comme certains le craignent l’arme atomique devait être utilisée, ou même sans cela, un engrenage du type de celui de 1914, i.e. pas mal de pays directement engagés et des bombes qui atterrissent un peu partout, les USA seraient, à un moment ou à un autre, touchés. Ils sont cinglés dans le sens où ils jouent avec le feu, où ils alimentent l’escalade, où ils ne veulent rien de moins que la défaite de la Russie – et pourquoi pas, son démantèlement. Y’en a pourtant qu’ont essayé au cours de l’Histoire, ils se sont tous cassés les dents – et plus que les dents, d’ailleurs…

            1. breizh

              hs, mais intéressant : http:/ /www.revueconflits.com/guerre-dukraine-la-finlande-sapprete-a-entrer-dans-lotan-et-fait-trembler-toute-leurasie/

          3. Higgins

            Je reste persuadé que si Trump avait été déclaré vainqueur de l’élection présidentielle, on n’en serait pas là. Je pense que lui voulait éviter cette escalade imbécile.

            1. durru

              Il l’avait dit d’une façon assez claire, il me semble, même à la tribune de l’ONU : que chacun soit maître chez soi.
              C’est là, en fait, toute l’étrangeté de la situation : c’est l’Etat profond US (et ses alliés de Davos de façon plus générale) qui est l’ennemi, pas les US comme pays, comme nation.
              Mais bon, certains pas ont été faits et il sera pratiquement impossible de revenir en arrière.

              1. Jacques B.

                Je crois aussi que la plupart des Américains ne souhaitent pas la guerre. Beaucoup sont des idéalistes, et mon sentiment est que les corrompus de l’actuelle administration (et plus généralement de l’État profond) manipulent cet idéalisme pour conduire une politique cynique servant des intérêts privés, leurs intérêts – where’s Hunter? – mais si les Américains étaient mieux informés sur ce qui se passe à l’international, ils ne cautionneraient pas ce que fait actuellement leur gouvernement.
                Il me semble évident que si Trump avait été élu, nous n’en serions pas là. Et Zelensky, ce sinistre clown, ne serait pas présenté partout en Occident comme le nouveau Churchill.

                1. Roanna

                  @Jacques B.
                  « Il me semble évident que si Trump avait été élu, nous n’en serions pas là.  »
                  Ce serait encore pire car l’Ukraine aurait continué de s’armer et d’ici qq années le problème serait vraiment devenu difficile pour la Russie.
                  S’ils avaient fait l’opération en cours il y a 8 ans, les russes s’en seraient bien mieux tirés, avec beaucoup moins de pertes.
                  Le fait d’attendre n’a pas arrangé les choses.

                  1. Jacques B.

                    @ Roanna : nous n’en savons rien, en fait. Donc vous allez me demander pourquoi je dis qu’avec Trump nous n’en serions pas là.
                    C’est juste que d’une façon générale, Trump est un anti-guerre, un isolationniste (aucune guerre déclenchée sous son mandat… et j’ai lu je ne sais plus où que Trump est un commerçant, en plus un type qui passe son temps à construire (des immeubles etc.) et que la guerre est étrangère à son mode de fonctionnement ; donc qu’il fera tout pour éviter toute escalade.
                    Par ailleurs, pas sûr que les relations Trump-Ukraine aient été au beau fixe, quand on sait que ce pays est le nid de corruption où les Biden se sont épanouis…

                    1. Roanna

                      N’oubliez pas au passage que tout ceci s’est mis en place sous Obama puis Trump, ce dernier n’ayant rien fait pour arrêter l’escalade (du moins de façon officielle)

            2. Roanna

              Je viens de tomber sur un reportage qui me laisse un peu pantois.

              Vous vous souvenez que la première mesure de rétorsion contre la Russie par l’Allemagne a été de fermer NS2

              Eh bien écoutez Biden à 15’30 environ dans ce document

              https:/ /www.tvlibertes.com/le-samedi-politique-avec-philippe-murer-guerre-en-ukraine-la-fin-dun-monde

    2. Jacques Huse de Royaumont

      Je suis d’accord.

      Je rajouterais que la a deux autres traits de caractères importants :

      une peur atavique des épidémies qui ont fait des ravages par le passé, phénomène pire chez eux que chez nous (la grande peste, déjà, venait de chez eux)
      une phobie de toute influence étrangère : faire partir les étrangers travaillant chez eux fait sans doute partie de leurs objectifs.

  7. Laglute

    La Covid est toujours là, nous dit-on.
    L’OMS constate que les confinements ne fonctionnent pas.
    L’OMS, organe tentaculaire du KampDuBien, s’aperçoit que certains produits en provenance de la Chine sont bloqués.
    Il faut donc bien reprendre la production, car nos économies en souffrent.

    L’OMS ne chercherait-elle donc pas à faussement sauver l’économie en nous suggérant, je vous le donne en mille, de recourir à une vaccination obligatoire, surtout si on relâchent les fourmis, pour qu’elles puissent produire tout en les sauvant de la damnation éternelle du virus ?

      1. Laglute

        Je ne pense même pas que l’on puisse les définir comme étant des corrompus.
        Des idéologues me parait plus adapté, même si l’un n’empêche pas l’autre.
        Idéologues, en vue de détenir le pouvoir absolu : tout ce qu’ils font va dans ce sens.

        1. Roanna

          Vu les évènements je pense qu’il n’y a pas de doute possible quant à la corruption. Déjà que Gates est un des plus gros contributeurs avec sa fondation, j’imagine qu’il ne doit pas le faire que pour sa belle jambe.

    1. Aristarkke

      Le Covid ne terrorise plus guère. Du coup, une autre épidémie à base de variole du singe semble surgir du néant aussi armée qu’Athena sortant de la cuisse de Zeus, pour mener de nouvelles opérations sanitaires d’apparence…

      1. Higgins

        Sur cette dernière maladie, je trouve surprenant qu’elle se manifeste simultanément dans plusieurs lieux géographiques séparés. Ne regardant pas les journaux TV, je n’ose imaginer les unes. Mon esprit tortueux ne peut s’empêcher de tenter d’établir un lien entre cette spontanéité et les récentes déclarations d’un certain Bill, milliardaire, au sujet de l’arrivée prochaine d’une nouvelle épidémie. Si jamais un vaccin doit être élaboré, il ‘y a aucune raison qu’il ne soit pas créé de manière très classique. Avec la variole traditionnelle, déclarée éradiquée, on a une solide expérience.

  8. Mo.

    Tinois lives matter. Même pour Xi.
    Ils ont les mêmes préoccupations que nous, les mêmes aspirations derrière leurs cotés lisses et impassibles.
    Perdre la face en Asie est la pire des choses, oui. Ils savent aussi être francs, et bien plus fiables que nous quand on sait les décoder.
    Xi a initié un programme 3-5-2 sur 3 ans il y a quelques années maintenant. C’était pour les ordinateurs, mais il doit y avoir la même chose pour le reste.
    Année 1: -30% de dépendance aux USA (soft et hard)
    Année 2: -50%
    Année 3: les 20% restant.
    Donc normalement l’oeil de l’oncle sam est fermé.
    Il serait aussi intéressant de voir comment les autres ports fonctionnent ? Shanghai étant le symbole du commerce international.

  9. Jacques B.

    Mouais…
    Très curieux, en effet, ces confinements géants.
    Se préparer à la guerre de cette façon ? Encore plus curieux, à mon sens.
    L’hypothèse de la bêtise communiste crasse, sur fond de rivalités au sein du PCC et de mentalité chinoise (et asiatique) où perdre la face est impensable et où le groupe compte avant tout, j’y crois davantage.
    Les exemples de dirigeants dotés de capacités intellectuelles supérieures mais à l’esprit tordu et même pervers, qui de ce fait se mettent à un moment à faire n’importe quoi, autrement dit à devenir très bêtes, et même suicidaires, il y en a plein dans l’Histoire.
    On verra.
    Nous avons déjà quelques fous dangereux chez nous à gérer.

    1. Berdol

      Remember Mao puis la bande des quatre: Il n’y a pas si longtemps et le cout en a été environ 20 millions de morts et des révoltes sanglantes noyées dans le sang notamment à Canton. La connerie chez eux peut être à l’échelle de leur pays et de leu population : Kolossale !
      Nul n’échappe, nul part , en tous lieux et en tous temps, à la malédiction de Caïn

  10. LeSUBVERSIF

    Pourquoi? ..ben p »tete pour emmerder les occidentaux ..en clair asphyxier leur économie..et le covid est la couverture parfaite pour ça! …remarquez quand on voit le niveau de nos parasites/psychopathes qui comprennent rien de rien en géostratégie ..ils auraient tord de se gêner.

  11. pl00tarke

    Ne pourrait-il pas s’agir d’une crainte de reprise de l’épidémie ? L’infrastructure médicale chinoise est encore très loin des standards occidentaux, surtout rapportée à leur énorme population (nb de lits, respirateurs etc.)

    Une reprise épidémique signifierait une hausse importante de mortalité ?

    Je mentionne cette hypothèse, car c’est celle qui est systématiquement évoquée par les paniquards masqués & autres Macron-compatibles autour de moi…

    1. Mitch

      Le PC Chinois n’en a strictement rien à faire de quelques 100ène de milliers/millions de morts. Et puis, s’il y en à trop ils les cacheront. Ils n’ont même pas pris la peine de vacciner leurs vieux.

      Bien difficile de dire ce qui les pousse.

      Perso, je pencherais bien pour un mélange de bêtise crasse (de la part des ‘commies’ c’est bien dans l’ordre des choses), et une volonté de ne pas perde la face (avec possiblement des tiraillements dans cet immense ‘cesspool’ que doit être le PC Chinois).

      1. Theo31

        Des centaines de millions de Chinois sont encore exclus de la prospérité. Ça devrait bien se passer si le gouvernement de Pékin les en éloigne.

    2. Jacques B.

      Le confinement ne servant à rien, il ne peut être utilisé pour prévenir une reprise d’épidémie, sauf à être très bête et à croire qu’utiliser sans cesse la même méthode qui a échoué conduira à obtenir des résultats différents…
      Vous me direz, que des dirigeants communistes prennent des décisions très bêtes ne m’étonnerait pas vraiment.
      Si une reprise d’épidémie se dessine, il faut faire ce qu’ont dit (et fait) des milliers de médecins dans le monde : soigner et isoler les malades… pas confiner l’ensemble de la population. L’HCQ, ou l’ivermectine et quelques antibiotiques, le zinc et autres vitamines D, la Chine, même moins développée que l’Occident, doit pouvoir s’en procurer, ou alors ils sont vraiment très bêtes (oups, je me répète)…

      1. durru

        Je vais pas faire un scoop, mais Raoult a eu les premières infos sur l’efficacité de l’HCQ de la part de ses collègues chinois, en février 2020.
        Leurs dirigeants, aussi cocos qu’ils soient, semblent bien plus pragmatiques et aussi bien moins cons que les nôtres (les deux sont liés, à mon avis).
        Même si la vie des individus ne les intéresse guère, le maintien de la capacité de production ne doit pas leur être totalement indifférente, je penche donc pour qu’ils laissent les médecins prescrire, ce qui semble avoir été le cas jusqu’à présent (là-bas, je parle).

        1. pabizou

          Exact pour l’HCQ mais justement ça ne nécessite pas de confinement … Il reste une éventualité qui n’a pas été évoquée pourtant elle n’a rien d’impossible . Et si la Chine s’était aperçue qu’on lui avait fait porter un chapeau qui n’était pas le sien? Sur Trotta il y avait un lien ce matin à 8h qui ouvre pas mal de possibilités sur l’origine réelle du virus . Il n’est plus du tout exclu, pour moi, que les biolabs en Ukraine soient la source de très grosses surprises .

          1. Roanna

            Je ne suis pas loin de penser la même chose.
            Les US de par leur gigantisme dans tous les domaines corrompent tout le gratin mondial. (Soros, Gates, Schwab, tous les président, tous les organismes OMS, ONU….) Ce n’est pas leur problème de payer puisqu’ils se réapprovisionnent via les pays conquis par tous les moyens qui rapportent.
            Le problème US dans un proche avenir sera la scission du monde en 2 blocs ou ils seront dans le bloc minoritaire.
            Autre souci, les matières premières, c’est le nerf de la guerre.
            Les chinois ne s’y trompent pas, ils ne vont pas aller chercher ailleurs ce qu’ils ont à portée de main sans avoir à traverser un océan.

    1. Mitch

      Pas une surprise. Une ordure de plus qui a été parasite de l’etat grancais, puis est allée chez Eiffage fucker son ex-employeur (l’Etat donc), et surtout les 70 Mio de cons qui en dépendent, en négociant les contrats de concession de NOS autoroutes au nom de Eiffage (bonjour la collusion). Elle s’en est mis plein les fouilles, puis est retournée parasiter la bête.

      Ensuite elle a ‘oublié’ de déclarer ses conflits d’intérêts dans pas moins de 6 boites, pour les engraisser et s’engraisser, toujours en faisant payer 70 Mio de cons béa devant le fait que c’est une femme.

      Rien que du classique bien grancais en somme, qui ne choque plus personne et dont les Pravdas se gardent bien de parler puisque ces même Pravdas sont copieusement arrosées.

      Pour résumer, une belle ordure de plus (oh surprise!) dans ce ‘cesspool’ qu’est la Ripoublique. J’ai déjà les dents du fond qui baignent.

      1. Mitch

        Une petite pensée émue pour le ‘premier premier ministre’ à savoir Alexis Kholer (qui a trop de valises pour être l’officiel) à partir duquel le Poudré dirige depuis le chateau. Cette conne corrompue n’est là que pour le cirque 9et continuer à s’en foutre pleins les fouilles).

      2. René-Pierre Alié

        Sur Cnews, à propos de Borne, Madame Quota : « En tous cas, elle a un parcours très puissant, et très émouvant. »
        C’est à pleurer, mais il y a longtemps que mes yeux restent secs.

        1. Gachno

          Moi, je remercierais presque le Poudré de nous avoir nommé cette
          pétasse. Imaginez les posts jouissifs du vendredi avec plein de morue dedans. Slurp……….

  12. Lorelei

    Une question dont je n’ai pas la réponse: les personnes confinées en Chine continuent de percevoir un salaire ou elles sont sans revenu?

    1. Pierre 82

      Je pense que personne n’en sait rien. Les seules infos qu’on reçoit viennent du PCC, donc sont sujettes à caution.

  13. Gerldam

    D’après un membre de ma famille qui vit en Chine depuis 25 ans, c’est de la pure politique rien à voir qvec la santé. Bref, comme en France…

    1. Aristarkke

      C’est la thèse favorite (et argumentée) du Boss de covidemence, ce fondement politique sans morceaux de sanitaire dedans.

  14. MCA

    On y arrive à la picouse obligatoire :

    https:/ /www.businessbourse.com/2022/05/18/philippe-herlin-lancien-dg-de-lagence-regionale-de-sante-dile-de-france-aurelien-rousseau-nomme-directeur-de-cabinet-delisabeth-borne-tres-mauvaise-nouvelle-ca-sent-lhysterie-covid-la/

    1. dupont2021

      je leur souhaite bonne chance…on voit dejà le resultat dans le milieu de la santé qui manque de personnel…
      j’attends de voir l’efficacité dans le 9.3 (60% vaxx) et d’autres zones « non controlées »

  15. serge

    Concernant la Chine, le confinement « lourd » est sur la zone Shanghai. C’est la partie portuaire qui bosse le plus avec l’occident et où sont implantées pas mal de succursales taïwanaises et donc de citoyens de cette île. J’oserais dire que les chinois du PCC passent plein de messages. La couverture Covid limite l’ensemble des échanges commerciaux (de l’ordre d’un bateau sur 5 suivant les infos complotistes) et fout le merdier (financier) dans les transports, type les bateaux et les conteneurs, déjà pas mal bordélique avec les 2 ans de covidémence. Ensuite les Taïwanais sont des otages par défaut et de leurs citoyens et de leurs intérêts économiques. Donc devrait les aider à se calmer avec les US. Ensuite encore, cela permet au PCC de redéployer de manière masquée leurs échanges format BRICS ou OCS en prévision du déconfinement et de la suite du bras de fer OTAN-US/Russie. Enfin, de montrer aux occidentaux que les mesures très militarisées à donf comme envisagent de le faire le camp du bien dans les mois à venir pour cause de « nouveau » variant ne sont pas simples dans des environnements non homogènes (ie l’UE) et que les sanctions démesurées envers le camp du mal pourrit tout. l n’est pas impossible en plus que les chinois en aient profité pour interpeller et garder sous cloche tout un tas d’infiltrés (type 5ème colonne CIA ou consort) durant les ramassages pour « traitement » dans cette zone très internationale. Et je pense qu’ils ont fait une croix sur leurs avoirs en dollars, au vu du vol occidental des russes. Mais bon, je délire…

  16. Laglute

    Et j’ajoute que les citoyens du monde dit « libre’ feraient bien de se poser des questions au sujet de leurs comptes en banque prrsonnels.

    Car s’ ils sont capables de bloquer, geler les coptes d’un pays, il n’y aura pas de souci quand ça sera le tour de simple quidam.

    Les mèchants, c’est les russes…

    1. MCA

      Tout à fait,

      Si on peut bloquer les comptes russes on peut à fortiori bloquer les comptes européens donc français.

      Encore plus choquant la confiscation des avoirs, immobilier, bateaux etc.. des oligarques russes qui à priori n’ont rien à voir dans l’affaire.

      Nous ne sommes plus dans un état de droit mais dans l’arbitraire le plus total et que cet arbitraire peut s’abattre à tout moment sur n’importe qui, il suffit simplement d’inventer le prétexte.

      1. Higgins

        Il existe une directive européenne à ce sujet. Elle a évidemment été approuvée par la chambre d’enregistrement. C’est donc un arbitraire légal.

        1. Aristarkke

          Dans ce type de cas arrangeant les bidons, l’UE est bath! Mais cela dépend évidemment des sujets, surtout ceux de mécontentement…

        2. MCA

          Le terme « arbitraire légal » est bien choisi, d’ailleurs on commence à en avoir l’habitude depuis les attentats US des twin towers.

      2. Laglute

        Oui, un statut juridique pour tous, bien différencié.

        Et c’est les « messieurs loyaux » (du cirque, donc) que sont les différents états occidentaux qui désigneront leurs ennemis, et bien sur, cela sera dynamique, en mouvement permanent.

      3. Nemrod

        Bien pour ça que je suis en train de tout transformer en biens tangibles.
        Un appartement ou un motoculteur ça peut se saisir mais c’est moins facile qu’un compte en banque.
        Je ne vais plus avoir qu un compte courant et un crédit…lui ils peuvent le saisir si ça leur chante.

        1. Pierre 82

          Petite anecdote qui m’a laissé pantois: en fin d’après-midi, je reçois un mail d’une connaissance qui n’est absolument pas du style complotiste, mais plutôt à ne jamais chercher des ennuis, écouter les infos, gober plus ou moins la propagande sans se rendre compte qu’on se fout de sa gueule, double ou triple vacciné, et qui a porté le masque tant qu’on ne lui a pas demandé de l’enlever.
          Et surprise, il envoie un mail à tout son carnet d’adresse en conseillant à tous d’acheter des provisions pour avoir au moins 3 mois de nourriture chez soi.
          J’ai confirmé avec lui, c’est bien lui qui a envoyé le mail, ce n’est pas un malveillant. En fait, il en a parlé avec plusieurs militaires de ces amis, et il en est arrivé à la conclusion que la situation était très grave, et pas uniquement à cause de Poutine, ni à cause du covid, mais bien de la situation économique générale.
          Comme quoi il y en a qui se réveillent.

        2. MCA

          Saisir un appartement pour quoi faire sachant que si la spoliation montre le nez il ne sera plus vendable?

          Mieux vaut le racketter à coup de loyers fictifs, ça pose moins de pbs à mettre en œuvre et ça rapporte plus et rapidement.

          1. durru

            Faudrait poser la question aux cocos du siècle dernier, ils ne savaient pas que c’était sous-optimal, alors ils l’ont fait.
            Je pourrais te donner quand même quelques pistes, surtout dans un pays où un tiers de la population n’est pas propriétaire…

          2. Nemrod

            Oui on verra.
            On peut aussi le louer à son fils ou sa fille par exemple…
            Je maintiens que c’est plus facile de transférer des 0 et des 1 dans leur poche qu’un appartement ou une baraque.

            1. Jacques B.

              Oui, ils s’attaqueront aux avoirs bancaires avant de s’attaquer aux actifs physiques. Ça permet de voir venir un minimum. Un coup d’avance, c’est mieux que zéro.

    1. Aristarkke

      Merluche est un vieux routier débourré de la politicaillerie. Soit il est très mal entouré, soit c’est une manœuvre pour avoir le motif de jouer les victimes de la Macronie et donc essayer d’obtenir des votes de sympathie de démocrates compatissants…

      1. Pierre 82

        L’idée est sans doute de faire du méchant con le « leader naturel de l’opposition », puisque le RN n’aura qu’une quinzaine de députés, que le LR est maintenant phagocyté par les macronistes et a disparu, comme le PS.
        Du coup, comme Macron a besoin d’un opposant officiel, Merluche fera très bien l’affaire. Il faut bien lui donner une apparence d’opposant-victime si on veut qu’il se hisse à une grosse centaine de députés, nécessaires à une opposition-alibi. D’où cette pantalonnade.
        Quant aux sympathisants RN, ils ne seront, comme d’hab, même pas représentés.
        A force de vouloir monter une assemblée nationale de plus en plus hors-sol, plus personne ne compte sur eux pour se sentir représenté, ne serait-ce qu’un minimum. Ça ressemble de plus en plus au soviet suprême.

    2. Higgins

      Quand j’évoque une mauvaise farce, ça s’adresse à toute cette clique de mauvais bateleurs qui s’agite devant nous. Il m’étonnerait fort qu’aucun de ces tristes clowns ne se soit posé la question de l’acceptation par les services de l’état de cette « construction politique ». Il m’étonnerait fort que les dits services n’aient pas tiré la sonnette d’alarme, ce genre de chose est trop surveillé. Tout cela constitue bel et bien une très mauvaise farce. En attendant, ce qui reste de ce pays sombre.

  17. Ned Kelly

    Ayant la chance – j’insiste- de travailler au quotidien avec des collègues chinois et de fait de les connaitre assez pour que leurs opinions en ma présence bifurque de la pensée unique, je peux vous dire que nombre d’entre eux ayant accédés à la classe moyenne n’ont aucune envie de se retrouver isolé du reste du monde. Ils veulent voyager, faire les cons à l’Ile Maurice, prendre un Uber à New York, acheter un sac Prada à leur femme. Leur parents et familles restés au village idem, veulent aussi leur part du gâteau, mais bien sûr les ambitions sont plus basses : acheter une voiture, une moto, un appartement, partir en vacances.

    Les chinois ont l’impression qu’on leur a volé du temps, et que pendant 100-150 ans ils ont disparu de la surface du globe. Ils veulent des Prix Nobel, des découvertes, des réussites technologiques et reprendre leur place dans le monde, c’est à dire comme les américains, être sinon à la tête du monde en tout cas pas loin. Ils ont conscience de représenter 1/7 de l’humanité et que ceci leur confère des responsabilités. Ils sont fiers de leur système économique et de leur planification. Un collègue l’autre jour annonçait en réunion quand on faisait le tour des opportunités le détail exact des 20 ou 30 centrales nucléaires à construire en Chine sur les 5 prochaines années quand nous autres étions en train de faire des hypothèses.

    Désolé pour ce post un peu long, mais là où je veux en venir c’est que quand on essaie de comprendre les motivations des chinois, pour nous occidentaux, c’est difficile car on ne sait pas ce que veux dire conduire une nation de plus d’un milliard et quelques d’habitants. Les motivations premières et principales se resument à un besoin vital : avant tout le maintien de l’ordre. Quand on connait un peu le taoisme on comprend que tout est affaire de chemin à suivre, de manière de faire, d’ordre. Pour moi la réaction chinoise est avant tout motivée par le besoin d’assurer l’ordre. Les autres motivations sont peut être là, mais elles sont accessoires.

    1. Casuffit

      D’accord avec vous, avec une nuance : Le Chinois ne “ veut “jamais, excepté quand il s’adresse à un étranger qu’il considère au mieux comme un concurrent.
      Quand il s’adresse à ses élites, il n’émet qu’un souhait, une préférence, mais dans tous les cas, même s’il n’approuve ni ne comprends, se pliera à ce que ses élites diront être l’intérêt général ou celui de la nation. Comme vous l’avez parfaitement décrit : Rien ne peut se construire dans le désordre.
      Les autorités ont déclaré que la sortie du territoire à visée touristique ne sera pas autorisée avant au moins fin 2023. Personne ne proteste.
      Il est évident que le Covid n’est qu’un prétexte. Quelque chose se prépare, mais quoi ??? Bien malin celui qui dit comprendre ou savoir.

    2. Jacques B.

      « le besoin d’assurer l’ordre »

      Quel est le risque de désordre, en cas d’épidémie de covid-Omicron (un rhume, peu ou prou) et en laissant les médecins faire leur travail ? Si important que cela ?

    3. Dr Slump

      Ok mais le taoïsme, d’essence profondément libérale, n’est sûrement pas ce qui inspire la Chine. Plutôt le confucianisme.

    4. Yanka

      « Ils veulent des Prix Nobel, des découvertes, des réussites technologiques… »

      Les grands créateurs, les découvreurs, les génies, sont des anarchistes, des irréguliers, des types qui ont trois kilomètres d’avance sur les autres, dans le genre Jean-Pierre Petit, le Pr Montagnier, Didier Raoult, pour ne rien dite des savants d’antan, des curieux, des lurons, des mecs qui faisaient des pieds-de-nez au roi comme au pape !

      Bref, tout ce que le Chinois n’est pas. Le Chinois imite très bien, par contre. Il peut au piano vous jouer tout Bach à la perfection ; ne lui demandez pas de composer une berceuse pour sa fille ! L’ami Combaz notait cela dans son dernier Campagnol. La devise du Chinois : « Fourmi je suis, fourmi je reste ! » La fourmi ne remet pas en question l’ordre du monde, elle ignore la fantaisie.

    1. Nemrod

      Y a que sur des sites « complotistes » que le rapport secret ne le sera plus.
      Il ne se passera rien du tout ou pas grand chose.
      Vous n’avez pas encore compris le truc ?
      – si la réalité les arrange, ils en parlent
      – si la réalité les dérange ils n’en parlent pas jusqu’à avoir fabriqué une réalité alternative ou allumé un contre feu.
      Mr Pasde Couille et Mme Pasdembrouilles » pourront tranquillement continuer à ne rien ( vouloir) savoir.

      1. Hari Seldon

        +10
        Les gens préfèrent des fables et des mensonges qui les tranquillisent que la vérité qui pourrait les déranger.

        1. MCA

          Et je rajouterai que ce qu’il y a de terrible dans la vérité, c’est que si on la cherche, on finit par la trouver.

          Un bémol cependant à ce que dit Nemrod.

          Comment Borne et sa nouvelle clique en devenir vont-ils pouvoir nous expliquer :

          Que le personnel soignant doit continuer à se faire picouser
          Que les enfants (voire les nourrissons car il en est question) doivent se faire picouser
          Que la picouse va devenir obligatoire (supposons à la rentrée)

          Alors que de telles informations sont divulguées à la connaissance de tous?

          1. Hari Seldon

            Simple : pas de picouse,
            Pas de resto
            Pas de sport
            Pas de ciné
            Puis, si ça ne suffit pas
            Pas de magasin
            Pas de prêt
            Pas d’école
            (Liste non exhaustive)

            Ça fait longtemps qu’on n’explique plus, c’est d’ailleurs impossible.

            1. Nemrod

              Voilà.
              Il nous expliquerons pas.
              Ils mettrons un coup de pression par la peur, puis obligeront pour le « bien  » de la population.
              Et puis pour la majorité c’est une fatalité de plus comme les Impôts ou les radars, le contrôle technique.
              Vous en connaissez beaucoup qui soutiennent que les radars sont là pour une autre utilité que piquer notre oseille ?
              Le vaccin c’est pareil.

              1. Pheldge

                j’ajoute l’accoutumance qui conduit à l’acceptation et à la soumission : « Vous en connaissez beaucoup qui contestent les radars » ? moi très peu, en dehors d’ici, ils s’y sont résignés !

        2. baretous

          il suffit d’écouter les gens au bled vaccinés et qui l’ont quand même choppé: « oui mais j’aurais pu avoir une forme plus grave ! » Au village voisin un gars sportif de 38 ans rugbyman crise cardiaque est parti marquer un essai au ciel.  » les langues de pute commencent à glisser qu’il se droguait..sinon silence radio.

          Je pense que le déni continuera sauf à avoir une vague meurtrière et non pas à bas bruit comme maintenant.Même le maire conseiller régional « ne veut pas savoir » quand je lui parle des dossiers big pharma et connivences sur le terrain politique et médical.

          1. Ce qui fera du bruit, c’est que les gens qui cannent sont dans la tranche 20-60 et que ceci va générer des problèmes (assurantiels, emploi, transferts de connaissances, etc.)

            1. Pheldge

              Patron, pour que ça fasse du bruit, il faudrait une hécatombe, et que on ait envie de se poser des questions, hélas, nous en sommes loin, très loin …

                1. Laglute

                  Exact.
                  Ca a été un peu le cas, la semaine dernière, avec le décès du fils du cuistot Alléno.
                  Mais faudra une sacré hécatombe.
                  Et même avec ça, je suis sûr que nos clowns à roulettes propulsés aux pets de cassoulet seraient capables de nous pondre de fausses solutions que la majorité finira par accepter, bougîte oblige.

                  La vacuité n’est-elle pas la marque de fabrique de nos « z’élites » ?

              1. MissKat

                Il y a bien le cas Jean Pierre Pernaut qui sort dans les mainstream
                Sa femme a expliqué qu’il n’y avait plus de traces de cancer, mais qu’elle ne s’explique pas ses 12 AVC ( oui 12! ) et des thromboses de partout…

                https:/ /www.lepoint.fr/people/jean-pierre-pernaut-a-fait-12-avc-avant-sa-mort-12-05-2022-2475394_2116.php

        1. Pheldge

          Major, je ne sais pas c’est quoi que tu en penses, mais je trouve que le MCA, il file un mauvais coton, et nous vire complotisme grave … 😉

          1. MCA

            Moi à ta place je la jouerais calmos car j’hésite (encore) entre ton caillou perdu au milieu de nulle part et ma patrie martiniquaise qui ne cesse de me rappeler car qu’elle m’attend pour faire la java avec Stratocaster ou de l’Ibanez au choix sous les cocotiers … 😉

            Ofète, ça te dirais de participer au prochain réveillon du 1er de l’an (̶c̶h̶e̶z̶ ̶l̶e̶s̶ ̶c̶i̶v̶i̶l̶i̶s̶é̶s̶)̶ sous les tropiques antillais?

            Tu as le droit d’en parler à Madame 😆

            1. Pheldge

              Note, j’ai adoré mes séjours en Gwadloup dans les années 80, surtout pour le funboard, bien plus agréable et moins risqué. Mais j’ai retrouvé une partie de mes racines sur une île attachante, à l’identité forte. Et quitte à aller faire le touriste à cocotiers, j’irai à Maurice, ou aux Seychelles. 😉

    2. Jacques B.

      Je crois comme la plupart ici que ce rapport subira le même classement vertical qu’ont subi tous les rapports et études, témoignages qui se sont accumulés depuis un an. La Pravda veille.

      À mon sens, bien malin celui qui peut prédire ce qui va advenir avec cette histoire de vaxxin.
      D’un côté, la propagande officielle bat son plein et ce n’est pas près de s’arrêter (sinon le système s’écroule).
      De l’autre, comme déjà dit, beaucoup de Français ont refusé la 3ème dose (près de 10 millions début avril), ce qui signifie que le scepticisme gagne, très probablement à cause des effets secondaires dont les gens ont été victimes ou dont ils ont entendu parler, soit directement soit par quelques journalistes iconoclastes (TPMP par ex.).

      Donc difficile de dire ce qui va advenir. En plus, la crise économique maous qui se dessine va accroître les tensions, et dans ces conditions je ne suis pas sûr que le gouvernement aura le loisir de se concentrer sur la vax obligatoire.

      1. Nemrod

        C’est plutôt la déception d’avoir chopé le Covid est d’avoir été aussi malade que les non vaccinés qui entraine la désaffection.
        Puis les effets secondaires.
        Si cumul…ceux là seront difficiles à convaincre…et encore…pas impossible.

  18. freefreak

    Pourquoi ne pas appliquer le fameux théorème de Madelin : « Entre le machiavélisme du pouvoir et la connerie, considérez toujours que la connerie est l’hypothèse la plus probable »

      1. Jusnaturaliste

        Je pense que les Chinois mettent trop de cohérence dans la stupidité.

        En Europe, on a pu dire du jour au lendemain qu’on levait quasiment toutes les restrictions. Pour quelle raison? Parce que na et c’est tout. Aucune justification logique, c’est de l’incohérence pure et cela marche. Et les Français revotent même pour EM, alors que ce bonhomme a été un désastre complet.

        En Chine, on dirait que le pouvoir essaye de rester cohérent: il a fait des restrictions contre le covid, et tant qu’il y a le covid, il continue de faire des restrictions. En plus, cela tombe bien, car quand on est communiste, on aime de toute manière beaucoup pourrir la vie des gens.

        Je n’ai pas l’impression que c’est plus réfléchi que cela…

    1. hoo.com

      Le soit-disant théorème de Madelin n’est jamais qu’une reprise de cette fameuse citation de Napoléon 1er : « N’attribuez jamais à la malveillance ce qui peut s’expliquer par la stupidité. »

          1. durru

            Les gauchistes sont généralement allumés du bulbe, ils supportent mal la contradiction. Il n’y a pas de surprise pour moi.

    1. Nemrod

      Oui en tout cas on fait les marioles avec le covid chinois mais la canicule pointe en plein mankdemoyens.
      Je propose que l’on ressorte les autoattestations pour ne sortir que pour des trucs vraiment utiles…genre bosser ( pour la princesse russe) et payer ses impôts.
      Faudra pas surcharger les soignants du Lubéron ou du pays basque.
      Et puis on le fera aussi quand il fera froid, tiède, humide…normal
      On le fera quand y faut quoi.
      Ministre de la malad…euh Santé, si tu me lis…prems !

      1. MCA

        Pourtant la solution à tous ces maux me paraît simple :

        Boire frais, marcher à l’ombre et ne pas oublier la sieste au frais l’après-midi.

        Les vieilles recettes, il n’y a que ça qui marche.

    2. Mitch

      Quel immonde connard. C’est un spectacle de tels cons. J’espère que les soignants ont trouvé autre chose de mieux à faire. Le plus triste c’est que si ces ordures sont malades elles seront soignées dans la belle clinique privée qui ne manque de rien et qu’ils n’auront même pas à souffrir de leur bêtise abyssale.

      Ceux qui en ont pâti ce sont les soignants qui ont été viré comme des malpropres et les malades. Mais bon, pour les malades, faible est ma compassion car je n’ai pas beaucoup entendu Marcel et Germaine objecter contre la politique inique des ordures.

      1. Higgins

        Les soignant concernés peuvent dire merci à la Borne qui, en bonne socialiste, leur a littéralement c… à la gueule…

        1. Mitch

          Comme tout bon socialiste qui se respecte elle n’aime pas le pognon … quand il est dans la poche des autres. Mais celui qui est dans sa poche est respectable et intouchable et surtout peu importe les façon de l’y faire rentrer. Tout est bon.

          Quitter l’Etat pour aller chez Eiffage afin de négocier les concessions des autoroutes au nom de Eiffage avec tous les délits d’initié dont on peut imaginer, afin de fucker l’Etat bien profond et pour se faire un max de pognon. Etat qui est pourtant sensé être le Graal dans le monde socialiste. Et ensuite revenir continuer à bouffer à la gamelle de l’Etat une fois le deal scellé c’est simplement à vomir.

          Ces ordures n’ont aucune crédibilité ni ne mérite aucun respect.

      2. Nemrod

        Ne pas oublier tout ceux qui se sont fait forcer la main, sans trop le choix et qui depuis doivent faire le minimum et encore…
        C’est discret ça mais dévastateur…et sans risque.
        Au contraire s’ils font du zèle , ils lambinent naturellement avec le fatras de règlements à la con que tu dois enjamber pour avancer.
        Voir la phase terminale des régimes communistes…

      3. Jacques B.

        Ce qui me fait marrer, ce sont ces gens, de gauche bien sûr, qui se plaignent de ce que le gouvernement, en fermant des lits, en éjectant du personnel (les non vax par ex.), en hyper-bureaucratisant l’hôpital, aurait en réalité l’objectif de détruire l’hôpital public en vue d’instaurer un système ultra-libéral 🙂
        Ça me fait marrer parce qu’en réalité, ce sont juste des socialistes qui appliquent des recettes socialistes, celles dont on est sûr qu’elles ne fonctionnent pas ; pire, qu’elles désorganisent tout et produisent un bazar monumental, une déresponsabilisation généralisée et de la corruption. Il n’y a qu’à voir ce qui s’est passé en maints domaines, y compris celui de la santé, dans des pays comme l’URSS et d’une façon générale tous les pays socialistes.
        Du reste, la meilleure preuve que nos gouvernementeurs sont des socialistes chimiquement purs, c’est le projet de « Grande Sécu », c’est la prise en main toujours plus étroite des médecins, notamment via les ARS, idem pour l’hôpital ; lesquels s’inscrivent dans un contexte plus large de suppression progressive de toutes nos libertés, de contrôle accru de l’ « information » – et de la censure qui va avec – et de recours à l’État-providence à tous les étages.
        Que l’efficacité de l’hôpital public soit en chute libre, que des gens meurent faute de soins de façon de plus en plus visible – on ne l’a pas bien vu durant l’épidémie de covid, pourtant pas mal de gens sont déjà décédés faute de soins – n’est que le résultat logique de la soviétisation de notre système de santé, et non une étape vers un système de santé « ultra-libéral ».
        De toute façon, les crétins qui se plaignent de ce que nous vivons dans une économie ultra-turbo-libérale quand nous souffrons des prélèvements obligatoires les plus élevés du monde montrent juste que leur cas est désespéré…

      4. Higgins

        Comment peut-on respecter de tel individu : https:/ /www.bfmtv.com/amp/politique/elections/legislatives/95-m2-pour-971-euros-le-depute-ps-jerome-lambert-occupe-un-logement-social-car-les-loyers-sont-trop-chers-a-paris_AN-202205190360.html

      1. Higgins

        Interview (près de deux heures) de Laurent Obertone sur le wokisme. Ça dépote bien et c’est bougrement intéressant.

      1. durru

        Désolé, j’ai pas pu…
        La dernière image de l’article contient deux textes : « MonkeyPox Expert » et « MoneyPox Expert ». Un signe ?

    1. P&C

      Je cite l’article de la dépêche sur le sujet : « en général, le taux de létalité (…) s’est établi entre 1% et 10%, la plupart des décès survenant chez les plus jeunes », précisant que « la durée d’incubation (…) est en général de 6 à 16 jours mais peut aller de 5 à 21 jours »

      D’après wikipedia
      « La transmission de l’animal à l’humain se fait par contact direct avec une lésion chez l’animal ou par ses sécrétions respiratoires, ou encore par contact indirect »

      Covid épisode 3, tournage en cours. Prochainement sur vos écrans.

  19. Deres

    Les chinois se sont coincés eux-mêmes avec leur stratégie zéro-covid en fait :
    – ils affichent 80% de vaccination mais en fait ils vaccinent par contrainte à partir de 3 ans donc cela cache des chiffres bien moins important qu’en occident où on vaccine à partir de 12 ans seulement
    – en particulier les vieux, vu qu’il n’y a pas de COVID et n’en ont pas besoin pour travailler ou se déplacer sont en fait assez faiblement vaccinés alors que c’est le public le plus vulnérable
    – ils n’utilisent que des vaccins chinois avec des efficacité proche de 50%à l’origine (les vaccins français équivalents ont été abandonnés vu ce faible chiffre) qui est tombé à moins de 30% pour les derniers variants. En théorie, ces vaccins ne devraient plus même être utilisé car la certification demandent au moins 50% d’efficacité !
    – Et finalement, ils ont très peu de lit d’hôpitaux donc même un faible desserrement de leur stratégie risque de sature complètement leur système de santé ce qui serait politiquement un désastre pour eux (le mandat du ciel serait perdu)

    1. pabizou

      Si on demande 50% d’efficacité aucun des vaccins anti covid actuel ne rempli les conditions, et je ne parle même pas des effets secondaires, là, on atteint des sommets .

  20. Higgins

    HS mais j’ai reçu ce témoignage du Cercle Frédéric Bastiat. Je vous laisse apprécier :

    « Rapide retour sur notre dernier événement.
    Histoire de l’économie mondiale des chasseurs-cueilleurs aux cybertravailleurs avec Jean-Marc Daniel.
    Après une annulation l’automne dernier pour cause de problème de train, plus de 40 personnes ont eu le plaisir de se réunir dans une ambiance conviviale à Dax, le 9 avril dernier.
    Notre conférencier a d’ailleurs réservé une de ses savoureuses anecdotes à la SNCF :
    « Comme vous le savez, je suis ici malgré la SNCF. À ce propos, je voudrais vous régaler d’une anecdote vécue. J’ai participé récemment à un colloque en Suisse. J’arrivais à la gare de Genève, côté Suisse, où étaient affichés les horaires des trains vers différentes directions helvétiques. Je passe dans la partie française et regarde le tableau d’affichage qui indiquait 2 informations : « par suite d’un mouvement social, la direction Annemasse est annulée » / « suite à un incident technique, le train Lyon-Pardieu aura 28 mn de retard. » En décembre dernier, mon train a été supprimé 12 heures avant le départ. Aujourd’hui, j’ai failli ne pas pouvoir venir, car il y avait, parait-il, des tempêtes en Charente-Maritime. Impressionnant. »…

  21. Roanna

    HS
    Dans le billet précédent je parlais de la Porsche 911 sport avec ses 550 ch et ses 325km/h et voilà t’y pas que:

    https:/ /www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/sarthe/sarthe-avec-l-alpine-a110-les-gendarmes-ont-une-nouvelle-arme-pour-mener-la-guerre-a-la-vitesse-c9d2a5d6-d5dc-11ec-9a86-07eb4bd130d9

    Comme en 40, une guerre de retard.

    1. Aristarkke

      Question de budget, en explication au moins partielle…
      La guerre de retard, c’était en 1914, dans une moindre mesure en 1870 mais pas en 1940 où les matériels étaient au niveau requis, sauf les chars ne communiquant pas par radio mais par fanions…
      En 40, c’était la doctrine du combat qui était restée an niveau de celle de 14 et qui a contribué à la raclée expresse subie. Notez que le nombre de tués au combat en six semaines a été considérable, du niveau du nombre quotidien moyen de celle de 14 (env 1000/jour)

      1. Higgins

        Oui et les allemands ont reconnu avoir souffert. Les pertes allemandes ont été lourdes. Dans l’aviation cela a fortement oberé sa capacité à combattre la RAF à l’été 1940. Et puis, il ne faut pas oublier que Guderian et consorts ont désobéi à l’OKW et que le haut-commandement français a été en-dessous de tout. Jusqu’à sa mort en 1957, Gamelin n’a jamais accepté de reconnaître ses erreurs. Il faut lire dans sa biographie parue chez Perrin le récit glaçant de son dernier repas comme généralissime alors que le front était enfoncé. Il aurait plus au Mignon.

        1. Aristarkke

          Guderian et Rommel progressaient tellement vite que littéralement, l’intendance d’approvisionnement ne suivait plus.
          Les plans de bataille Teutons prévoyaient pour les plus optimistes une victoire pour la fin de l’été, soit une campagne minimale de quatre à cinq mois, basée sur une vitesse de progression standard dans les 30km/jour…
          D’où l’ordre de stopper en vue de Dunkerque et de laisser la Luftwaffe terminer l’anéantissement des troupes essentiellement anglaises que les Anglais ont cependant réussi à rembarquer à peu près intégralement. Heureusement pour la suite quoique tout l’équipement lourd y a été laissé…

      2. Roanna

        Sans vouloir aller dans le fond on peut tout de même dire que la stratégie de 40 était une statégie statique d’enfermement dans la Ligne Maginot du type 14/18, j’en connais qq chose puisque je suis juste à côté.
        Les Allemand avaient une stratégie dynamique avec des chars beaucoup plus performants, la bravoure réelle des combattants n’est pas le sujet ici.

        1. Higgins

          Techniquement parlant, les chars français étaient supérieurs à leurs homologue allemands. Après, la stratégie français était nulle et c’est bine à cause de l’entêtement de Gamelin à mettre en œuvre son fameux plan Dyle qui a causé la catastrophe que l’on connait. Pour qu’elle soit pleinement efficace, la fameuse ligne Maginot aurait du être poursuivie jusqu’à la Manche ou alors, il n’aurait pas fallu faire avancer les meilleures troupes de l’armée française en territoire belge le soir du 10 mai (plan Dyle). L’aviation présentait réellement de grandes lacunes spécifiquement dans le bombardement. Un plan massif de rééquipement était bien lancé avec des achats en masse aux USA mais il a manqué au moins six mois pour que ses effets soient pleinement efficaces. Comme la règle à l’époque était celle du Cash and Carry, les US étant neutres, et que tous les matériels commandés n’ont pas pu être livrés, les sommes dépensées ont servi à moderniser les entreprises américaines qui ont pu ainsi répondre à la demande anglaise après la défaite française. De nombreux avions commandés par la France ont été livrés aux anglais ce qui leur a permit de faire la soudure en 40-41 et, après l’attaque de Pearl Harbor, la machine industrielle américaine a pu répondre aux besoins américains, les usines ayant été construites. Passées les premières surprises, les japonais en ont rapidement fait les frais. Quant aux allemands, à partir de la fin 42, c’est devenu nettement moins rigolo.
          Le paradoxe de l’affaire est que la très grande majorité des généraux français, en particulier ceux de l’armée de terre, étaient en 1918 de brillants officiers supérieurs qui maîtrisaient parfaitement la combinaison des trois armées (terre, mer et air). Vingt ans plus tard, la plupart était complètement sclérosé et incapable de penser. Deux exemples de cette cécité, réelle. Le premier est que lorsqu’un général de l’armée de l’air a offert à son homologue terrien de l’épauler avec ses avions, le second lui a répondu : »Que vouez-vous que je fasse avec vos avions, j’ai tous les canons qu’il me faut!!! ». Le second montre encore mieux à quel point la pensée stratégique française était au point mort quand elle ne régressait pas. En 37 ou 38 ont eu lieu en Normandie de grandes manœuvres opposant des bleus et des rouges. La toute jeune armée de l’air (créée en 34) décide faire participer à ses manœuvres son infanterie ancêtre des unités parachutistes. Le jour J, la manœuvre démarre et il est décidé de parachuter loin en arrière des lignes ennemies quelques parachutistes. Ceux-ci sont largués à proximité du PC ennemi et surprennent à l’heure du repas (bien garni et bien arrosé comme on peut l’imaginer) le général du camp adverse et tout son état-major. Profondément humilié, le général a mis fin à l’exercice qui mobilisait pourtant plusieurs dizaine de milliers d’hommes arguant du fait que la tactique employée par les parachutistes n’était pas conforme à la doctrine en vigueur. Les 10 et 11 mai 1940, les allemands s’emparaient du fort d’Eben-Emael, réputé imprenable (https:/ /fr.wikipedia.org/wiki/Attaque_du_fort_d%27Eben-Emael), grâce à leurs parachutistes, pulvérisant de fait les plans français.

          1. Nemrod

            Pour compléter, laisser l’ennemi prendre l’initiative et se faire détruire au sol une bonne partie des avions était pas très futé.
            La Luftwaffe était incomparablement supérieure en plus.
            Les chasseurs français trop lents, le Dewoitine seul capable de rivaliser avec le Messerschmit 109 arrivant trop tard.
            Le fameux Stuka allemand pourtant vulnérable était bien employé et sans équivalent chez nous.
            Pourtant les aviateurs français ont abattus autant d’avions allemands que les anglais pendant la bataille d’Angleterre.

            1. Higgins

              Je ne serai pas aussi catégorique mon cher Nemrod mais le fait est que la Lutwaffe suppléait ses problèmes matériels par des tactiques d’emploi plus élaborées (exemple patrouille double au lieu de patrouille triple) et emploi combiné char/avion.
              Le Stuka reste l’avion emblématique de cette période mais il a très vite montré ses limites et la campagne de France en a fait grande consommation (le 22 mai 1940, le GC II/3 avec 18 Dewoitine 520 intercepte une important formation de Stuka (24 avions) et en abat 7 en quelques minutes). L’armée de l’air avait fait le choix du bombardement en vol rasant avec le Br 693 (https://fr.wikipedia.org/wiki/Breguet_Br.693). Lorsque ce choix a été fait, il n’avait rien d’idiot et il valait l’autre. Le problème est que cet avion n’équipait que quelques groupes en mai-juin, trop peu pour changer le cours des choses. Seuls les marins disposaient de bombardier en piqué avec la Loire-Nieuport 411 et le Chance-Vought 156 en quantité trop faible évidemment et de surcroit mal équipés (les premiers n’avaient pas les viseurs requis pour le bombardement en piqué et avaient un moteur trop faible).

              1. Aristarkke

                Le Stuka n’était pas conçu pour le combat aérien, trop lent bien que très maniable par sa capacité à virer remarquablement court et sec, pas assez armé non plus alors mais pour le bombardement d’attaque au sol puis, plus tard comme chasseur de chars russes avec des canons montés spécifiquement.

            2. Aristarkke

              Dans les derniers jours avant l’armistice de Pétain, il a été constaté que les terrains d’aviation alentours de Bordeaux contenaient plusieurs douzaines de D-520, neufs et achevés *prêts à voler et combattre* étaient restés sagement au sol parce que dans la débâcle, ils avaient été oubliés…
              Très reconnaissable avec un long compartiment moteur à la face supérieure plate, une queue plutôt courte et une semi-verrière prolongée de chaque côté de la queue par des verres permettant une vue arrière à 135°…

            3. Aristarkke

              *Pour compléter, laisser l’ennemi prendre l’initiative et se faire détruire au sol une bonne partie des avions était pas très futé.*
              Endormissement dû à la drôle-de-guerre…

          2. Berdol

            La supériorité des chars français, notamment le char B lourd est illustré par l’affaire de Stone ou les allemands ont pris une rouste malgré leur supériorité en nombre et leur aviation. Au moment de l’armistice, ils n’avaient toujours pas pu passer par là. Ce n’était pas si grave , ils n’ont pas rencontré la même ardeur au combat ailleurs…Mais cela a montré que bien utilisé, les chars français étaient meilleurs et moins vulnérable que PZW II , PZW III et autres de l’armée allemande.
            C’est effectivement la doctrine d’emploi et l’age des généraux qui étaient le problème, sans compter l’infériorité de l »armée de l’air.

          3. breizh

            en fait entre 1918 et 1940, ce sont les mêmes qui sont restés au commandement des armées françaises : Pétain est généralissime jusqu’en 1931, ensuite c’est Weygand, l’adjoint de Foch, puis Gamelin l’adjoint de Joffre. Donc pas vraiment des novateurs. Sauf qu’en 1940, beaucoup de choses avaient changé, comme la motorisation des armées.

          4. Aristarkke

            Avec Eben-Emael, les Belges avaient imaginé un fort difficilement prenable par une attaque frontale classique mais avaient aussi imaginé de garnir la face supérieure d’un terrain de foot, estimé trop court pour l’atterrissage d’avions … mais pas de planeurs et de parachutistes…
            Et les sapeurs Teutons ont juste immobilisé par coincement les tourelles pourtant redoutables…
            Comme quoi, c’est souvent le plus malin qui a pensé *hors des clous* qui l’emporte s’il a bien préparé ses plans…
            Who dares, wins!

      3. Roanna

        http:/ /www.herodote.net/Images/Franceinvasion1940.jpg
        https:/ /i.ebayimg.com/images/g/KPAAAOSwIgNXj4RT/s-l400.jpg
        https:/ /www.ecpad.fr/wp-content/gallery/la-bataille-de-france-10mai-22juin-1940-vue-fr/DG-109-1418.jpg

          1. Higgins

            Aucun pb (en enlevant l’espace entre les deux //).
            La première photo montre des chars allemands ((PzKpfw II ou Panzer II), la seconde un char Renault et la troisième un char B1 (« Les B1 se distinguent aussi à Laon (mais se voient anéantis par la Luftwaffe), et combattent avec âpreté à Stonne et à Hannut. A Stonne en particulier, le char « Eure » de Billotte entre sans soutien dans Stonne, détruit une colonne entière de char Allemands et neutralise les canons antichars puis se retire sans dommage, avec plus de 100 impacts. » https:/ /www.chars100.fr/chars-francais-seconde-guerre.php).
            Le problème était bien la doctrine d’emploi à laquelle s’ajoutait la carence dramatique en moyen radio.

  22. Higgins

    Des nouvelles du gaz. (et de la très intelligente et subtile politique énergétique suivie par la bande de jean-foutres à la tête de ce pays. Un ami vient de voir sa facture de gaz simplement doubler : 1600 euros sont devenus 3200 !!!
    Rien de bien surprenant mais ça promet des mois à venir (l’automne) agités.

  23. Cerf d

    Résumons, quand un flic utilise son arme contre un voyou qui veut lui rouler dessus et le tue, le parquet il et poursuivi pour homicide volontaire.
    Par contre quand une bande de voyous tabasse un chauffeur de bus au crise « achevons-le » les faits sont requalifiés en « violences en réunion ayant entraîné la mort sans intention de la donner »
    Il fallait voir le baveux des voyous exulter ce matin devant les journalistes. S’il avait fait partie du cercle de mes relations, je me serais fait un plaisir de l’en exclure.

    1. baretous

      oh mais il est connu le gars dans le département pour venir à la rescousse de la racaille et des migrants.

      il suffit de rechercher son nom sur gogole : Thierry Sagardoytho

      1. Pierre 82

        En même temps (comme dirait l’autre), il fait son boulot. Et si on en juge par ses résultats, ll n’est pas trop mauvais.
        Je ne le considère pas comme un criminel dans cette histoire. Comme je ne m’intéresse guère à l’actualité, c’est soit les magistrat qui sont des salopards, soit les lois tellement tordues qu’elles permettent tout et n’importe quoi.

        A qui est la faute? Aux magistrats ou aux politiciens? Je n’en saius rien, mais ça me semblerait un peu léger d’en accabler l’avocat.
        Dans les deux cas de figure, c’est l’état qui est moisi en profondeur…

        1. Higgins

          Voici à partir de quoi une situation doit être appréciée (un élément parmi d’autres) : https:/ /www.actu-juridique.fr/breves/conv-edh/cedh-legitime-defense-dun-gendarme/?m_i=U87DtjXogRXbKDwYci2OlA61ub4EVzPxie8kcYMiUvqAxmjjLFmTuM2_71AWS%2BJplA1qeaUw4pI1erH8fnxNwDVnI0UUUb&M_BT=1372628152838

  24. Murps

    On ne peut pas en vouloir à un avocat de faire son boulot.
    Les responsables de cette dérive judiciaire sont à chercher ailleurs…

  25. Reddef

    Tous ces clowns avec ou sans roulettes, le capitalisme et ses pendant socialos , les guerres etc n’ existent que par notre volonté . Que les individus soient de droite ou de gauche , quelques soient leurs couleurs, origines et cultures ils sont avides de bien être : l’ individualisme oui l’ égoïsme non.

  26. La gaffe

    Sans surprise ! Certains commentaires et commentateurs ont priorité de diffusion sur ce blog. Simple constatation
    Je n’y ai pas beaucoup participé, je m’abstiendrai désormais pour rester à ma place.
    Merci à tous.

    1. Nemrod

      Il vaut mieux le constater que se tâter le con.
      Toute plaisanterie mise à part pourquoi donc vous énervez vous de la sorte ?

    2. Pheldge

      les nouveaux commentateurs, passent par la modération, également quand on se trompe dans son email habituel, ou encore quand on inclut* un lien dans le commentaire.

    3. Dr Slump

      Abavala, tout de suite jugé et condamné, pas de principe de précaution, pas de question, pas de médiation, l’affaire est pliée avant même d’être déballée: salops d’ultra-libéraux !

    4. Roanna

      Vous avez certainement eu un retour « en cours de modération »
      Attendez donc la modération avant de vous offusquer.

    5. Aristarkke

      Le Boss ne surveille pas son blog comme le lait sur le feu, non plus. Il peut avoir du retard dans le traitement des autorisations de commentaires…
      Évidemment, si vous y faisiez la louange appuyée de Christophe Maé, là, évidemment, votre cas est désespéré

      1. La gaffe

        Z’avez raison ! mon cas est désespéré.
        J’ignore même qui est ce « Christophe Maé » ?
        Une raison de plus, après lecture des commentaires des personnes qui se posent des questions sur mon intervention, de me mettre en retrait de vos discussions.
        Je n’ai ni votre niveau intellectuel, ni vos connaissances, autant s’effacer !

        Merci « au patron » et à vous tous pour vos commentaires.

  27. Reddef

    Et pour aller plus loin procurez-vous « la revue des 2 mondes « en plus du « 10 éme Homme « là je fais de la pub

    1. Murps

      Мы можем сказать, что здесь. А у вас дома? Вы можете бросить вызов властям, как мы?

    1. Mitch

      Yep cool, j’ai installé l’appli sur mon smartphone pour piloter la belle-mère. Je l’ai programmé pour qu’elle aille faire la tournée des clubs échangiste. Effectivement attention ames sensibles !.

  28. Mitch

    HS
    Ma femme qui est mes oreilles sur la Pravda m’a dit qu’il y a débat pour savoir si les loyers n’allaient pas être bloqué. Je me suis bien marré et pour plusieurs raisons:

    – Déjà l’augmentation des loyers est plafonnée par une formule magique. Les proprios ne peuvent pas aller au delà de 2.5% cette année. On est très très loin de l’inflation mais visiblement c’est trop pour le Politburo qui n’est jamais aussi généreux qu’avec le pognon … des autres

    – Les proprios qui louent sont souvent des retraités (pas que, mais souvent). Retraités qui ont plébiscité les Poudré lors de son election. Ils se sont encore fait baiser et visiblement ils aiment ça.

    1. durru

      Il disait comment déjà, Brassens, dans « Le Gorille » ?
      Bah ! soupirait la centenaire,
      Qu’on pût encor me désirer,
      Ce serait extraordinaire,
      Et, pour tout dire, inespéré !

      De rien.

    2. Aristarkke

      Effectivement, j’ai déjà évoqué ce sujet avec l’horreur que le dernier IRL conçu pour sabrer le taux d’augmentation annuel des loyers par l’ICC, venait de prendre quasiment 2,5% de plus après des années où atteindre 1% était du niveau graal ou toison d’or…
      Cela dit, loueur de boxes de stationnement, cela fait maintenant deux ans (effet Covid mais déjà perceptible auparavant) que dans ce domaine, il devient illusoire de réclamer un loyer hors marché par excès…
      Et je loue de moins en moins comme box automobile mais à destination de stockage bien que mettant toujours le remisage automobile comme seul autorisé (pour des questions de tranquillité en cas de rupture d’étanchéité de la toiture/couverture)
      Le pouvoir d’achat ne suit plus, dans la réalité, pas dans les racontars des narratifs électoraux…
      Et j’en suis à ne réclamer que de la hausse très modérée à mes très bons locataires du genre de deux qui paient le trimestre dans les dix jours du premier mois ou qui ont un virement mensuel permanent. La perte de loyer ne serait-ce que d’un demi-mots est trop longue à compenser…

    3. Aristarkke

      « Ma femme qui est mes oreilles sur la Pravda »
      J’aurais parlé des yeux plutôt que des oreilles en ce cas mais peut-être est-elle un phénomène (de foire)? 😛

      1. unpeudairfrais

        Il faut s’intéresser au sujet pour comprendre. Des virologues prétendent l’avoir séquencé en effet, mais la méthode employée est une vaste escroquerie. C’est un peu comme si un archéologue disait : j’ai trouvé une corne, un sabot et du crin, donc une licorne est morte ici.

  29. Yanka

    On se trompe volontiers quand on parle des Chinois. Ils sont vraiment configurés autrement, avec un système de pensée bien plus complexe que le nôtre, enfermé que nous sommes dans les schémas binaires, avec ou sans l’influence des protestants anglo-saxons. Nous pouvons cependant observer quelques constantes : le Chinois aime faire des petites affaires et se mêlent en général assez peu de celles des autres, et il déteste qu’on se mêle de siennes. La Chine n’est pas une Amérique bridée qui aurait substitué le chapeau chinois au Stetson du vieux cow-boy tout calciné de l’intérieur pour avoir trop fumé des Marlboro. Le chinois est pas mal psychorigide et il a une mentalité de fourmi.

    Comme nous sommes quand même devenus visiblement très cons, je crains fort que le Chinois ait à cet égard quelque dessein, du type : une petite fille blonde et joyeuse gambade et ses couettes virevoltent ; un garnement tend le pied et la fillette se tape le museau sur le béton de la cour et y laisse ses jolies dents. Game over. Le Chinois poursuit sa route en sifflotant. Il ne rit même pas.

  30. Yanka

    Voici du sérieux, loin des spéculations :

    « Russie : le Parlement systématise le processus de déglobalisation et le retour à la souveraineté »

    https:/ /russiepolitics.blogspot.com/2022/05/russie-le-parlement-systematise-le.html

Laisser un commentaire