La gouvernance par la peur

L’actualité est difficile à suivre en ce moment et la presse, ayant sombré dans un mode de propagande aussi totale que grotesque qui en devient particulièrement visible, n’aide pas à donner une image claire des directions prises par les uns et les autres.

Ainsi du côté du gouvernement, on ne peut que noter l’embarras dans lequel il se trouve de tous les côtés qu’on le prenne.

Sur le plan politique, l’absence de majorité absolue pour la Renuisance du Président ou pour le groupe Ensemble à l’Assemblée provoque des difficultés manifestement pas envisagées par Emmanuel Macron qui ne semble pourtant pas encore prêt à négocier quoi que ce soit.

La défaite électorale de Bourguignon, l’actuel ministricule en charge de la Santé, aurait dû la condamner à démissionner bien vite pour être remplacée par l’un ou l’autre factotum du moment. Il n’en est rien : à la difficulté de cette période intérimaire jusqu’au vote de confiance à la politique générale du gouvernement, prévu le 5 juillet, s’ajoute celle de trouver un successeur pour ce poste de plus en plus sulfureux, ce qui explique sans doute que Bourguignon perdante n’ait pas été déjà flanquée dehors. Il en ressort une impression d’entre-deux dans laquelle toute prise de décision solide semble impossible.

Si l’on écarte une censure pure et simple du gouvernement le 5 juillet, il n’est cependant pas impossible que cette impression perdure même au-delà : entre l’intransigeance puérile du chef de l’État et les jeux de partis qui doivent maintenant sentir l’odeur du sang de la bête blessée, on comprend que les prochains mois ne pourront être placés sur de solides rails et sur une direction parfaitement claire.

Aux députés godillots succède maintenant la navigation à la godille…

Sur le plan économique, la presse continue d’enrober une réalité assez rêche d’une propagande décontractée.

L’inflation est résolument présentée comme légèrement embarrassante, quand bien même ses niveaux n’ont plus été vus depuis 1985 : avec une moyenne d’ores et déjà établie autour de 5,5% à l’année, on comprend que le chiffre réel, probablement de l’ordre du double, doit commencer à rendre quelques mains moites dans les administrations françaises et, surtout, chez certains hauts fonctionnaires qui comprennent, même s’ils n’ont pas le droit de le dire, que ceci ne peut pas signifier une rentrée calme et pondérée, le précédent des Gilets Jaunes ayant laissé des traces profondes.

À cette inflation résolument amoindrie par l’INSEE et adoucie par la presse, on ajoutera les chiffres de croissance qui frôlent la bonne blague puisque les prévisions officielles tournent autour de 2,3%, alors qu’on sait déjà que le premier et le second trimestre de l’année sont probablement négatifs. Si l’on factorise les inévitables problèmes de chaînes logistiques et d’approvisionnements qui continuent, alimentés par les décisions généralement contre-productives des autorités ainsi que la situation géopolitique internationale, tout indique que la rentrée de septembre et les mois suivants verront des rayons de supermarché se vider, des prix monter en flèche et des populations grogner de plus en plus fort en Europe.

Dans ce contexte, les gesticulations politiques actuelles de Borne et Macron n’augurent absolument rien de bon.

Mais le plus frappant est qu’à ces crises bien palpables, les autorités ne semblent répondre que mollement et la presse emboîte de façon maladroite en multipliant les angles aussi lénifiants que possible pour en atténuer la portée. À l’opposé, on trouve d’autres crises, de plus en plus artificielles et ressenties comme telles et pour lesquelles les mêmes autorités entendent répondre avec la plus grande fermeté et la plus belle des déterminations pendant que la même presse ne mégote pas sur les aspects anxiogènes.

On peut par exemple se référer à la récente « canicule », ses cartes géographiques en rouge cramoisi sans plus aucune nuance, l’avalanche de messages agressivement niais sur les besoins d’hydratation et de fermer les volets, et les mines plus ou moins affolées de nos hommes-troncs aux journaux télévisés pour comprendre que le Réchauffement Climatique De La Faute À L’Humain Néfaste Pour La Planète est maintenant de retour en pleine vigueur.

Manque de bol, la chaleur n’ayant pas décidé de rester plus longtemps sur le territoire, la presse et les autorités ont bien vite pivoté sur la recette des deux dernières années : vite, remettons un peu de Covid sur la table !

Et voilà que réapparaissent sur tous les plateaux télé les bobines méphitiques de nos télétoubibs qui s’empressent de vendre à nouveau l’idée (idiote et démontrée telle) qu’il va falloir remettre les masques dans les transports en commun, que l’épidémie repart – c’est horrible, puisqu’on vous le dit – et que seule une quatrième dosette d’un produit qui a déjà amplement montré son inefficacité (voire sa toxicité) va (enfin !) nous sauver à la rentrée, mais si, puisqu’on vous le dit.

Bien évidemment, les populations, lasses de picouses et de mensonges par action et par omission, commencent à montrer des signes clairs de désintérêt pour le narratif covidesque, ce qui pousse là encore les mêmes autorités et la même presse à tenter toutes les titrailles les plus hardies afin de faire germer l’idée que la variole du singe pourrait devenir un vrai sujet, une vraie crise, avec des vrais morts et des vraies paniques pandémiques – c’est horrible, puisqu’on vous le dit – auxquels on répondra avec fermeté et détermination, comme d’habitude.

Moyennant une focalisation sur les enfants et la prochaine rentrée (qui voit généralement se multiplier les cas de varicelle traditionnelle, c’est pratique et une confusion est si commodément arrivée, hein), gageons qu’une autoroute de l’angoisse va enfin s’ouvrir pour nos politiciens, nos télétoubibs et nos médias friands de catastrophes.

En 2020, la gouvernance par la peur a montré aux politiciens et aux médias son efficacité pour emmener les troupeaux de contribuables là où on les voulait. En 2022, cette même gouvernance montre de gros signes d’essoufflement, et si elle a peut-être (?) permis d’écarter une majorité NUPES à l’Assemblée ou Marine Le Pen à l’Élysée, elle déclenche surtout des dissensions au sein des sociétés occidentales entre ceux qui persistent à tomber dans les panneaux, encore et encore, et ceux qui finissent par comprendre l’entourloupe.

Ces derniers sont, certes, encore minoritaires. Mais cet hiver, lorsqu’il faudra se nourrir et se chauffer, gageons que les crises artificielles seront balayées par les réelles. Et à ce moment, il n’est pas dit que tout soit encore sous contrôle par les fines équipes actuellement en place…

J'accepte les BTC, ETH et BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8
 

Commentaires637

  1. Ned Kelly

    Mais que peux t on attendre d’autre que des lois iniques et déconnectées de la réalité quand on les voit tous ces députés qui sortent à peine de l’adolescence avec leur air ahuri poser sur le perron de l’Assemblée ? Franchement on verrait au CAC une entreprise avec ce genre de photo de famille elle serait en dépôt de bilan LE LENDEMAIN.
    Quand j’explique a des amis à l’étranger que sur ma bagnole, il y a, en plus des taxes locales et autres, taxe CO2, taxe sur la puissance, taxe sur le poids mais ils hallucinent ! Si j’étais assez taré pour acheter une BMW X5 neuve j’en aurai pour 20 000 euros de taxes au moins. En Australie j’aurai 3 taxes : carte grise $5000 car c’est au dessus de 80k$, rego annuelle à $500 et assurance au tiers annuel obligatoire à $500. 4000 euros et c’est plié.
    Toutes ces lois et ces taxes pour un pays qui au final n’as plus rien qui fonctionne. Ca me rend fou.

    1. Mitch

      Et faut voir ce qu’ils en font du fric qu’ils volent. Il n’y a pas un domaine dont l’etat à la charge qui ne soit pas une ruine. L’EdNat, l’hopital, la Justice, … il n’y a que des ruines.

        1. Theo31

          Quand les Chinois sont arrivés au Piree, ils ont demandé aux dockers de travailler à leurs conditions : vider un conteneur en 10 minutes au lieu de 60.

          Sérieusement, qui voudrait aider les baltringues français ?

          1. Yanka

            À la place du Grec, je te lui aurais fichu mon pied au cul, au Chinetoque, en 2 minutes ! C’est pas un Chinois qui va inciter Socrate et Platon à penser plus vite.

            1. Pheldge

              sauf qu’il ne s’agit pas de penser, mais de vider un conteneur dans un délai imparti, en évitant d’en détourner la moitié à son profit. Et il semble qu’à ce petit jeu, le Camarade Noiche ait une solide expérience … 😉

              1. Pierre 82

                La moitié, vous exagéré. Ils ne prenaient que ce qui tombait du camion.
                Ca n’arriverait pas dans un port géré par la CGT.

  2. Ned Kelly

    C’est atroce. Sans compter la TVA à 20%….Je ne sais pas comment on va s’en tirer. Je ne crois pas du tout à une « explosion », un sursaut ou quoi que ce soit.
    Perso j’ai mon plan B mais je plains vraiment les gens.

    1. Theo31

      On ne plaint oas des gens qui supplient d’avoir les solutions socialistes. On achète du pop corn et on se réjouit de leur sort. Comme la copine d’Aldo qui a voulu visiter Paris et qui a promis de ne plus y mettre les pieds.

      1. Pierre 82

        C’est grâce à l’expérience qu’on devient plus fort et qu’on fait moins de conneries. Un citoyen lambda, fils de fonctionnaire et fonctionnaire lui-même à qui on a appris que pour gagner plus, il faut savoir soit mendier une promotion à son chef, soit aller manifester (ça marche mieux qu’on ne le pense pour les professions protégées), quand on leur a expliqué que « de l’argent, il y en a, dans la poche des riches », qui n’ont pas la moindre idée de savoir ce que signifie la notion de création de richesses car on leur serine depuis leur plus jeune âge que la création de richesse est une constante, et que si on en a moins dans nos poches, c’est parce qu’un petit malin l’a détourné en sa faveur.

        Je me souviens d’un aphorisme qui circulait il y a quelques années: « la fortune de Bill Gates, c’est 3 pizzas par Africain ». On avait beau leur expliquer qu’on pouvait confisquer la fortune de tous les plus riches, ça ne résoudrait rien du tout, peine perdue, refus de comprendre.

        La seule chose qui pourra les faire bouger, c’est qu’un beau jour, toute la vie facile s’arrête. Et ce sera brutal. Et c’est à ce moment-là que commencera la phase la plus dangereuse, car peu de gens se rendront compte que c’est leur système qui est pourri. La tentation de confier encore plus son sort à maman-état en sacrifiant ce qu’il reste de libertés atteindra son paroxysme. J’ignore ce qu’il faut faire pour que ça ne se passe pas comme ça. L’épisode covid m’a rendu très pessimiste.

        1. Pheldge

          hélas pierre, « toute la vie facile ne va pas s’arrêter d’un coup », il y aura des périodes plus ou moins dures, pendant lesquelles la pression se fera plus forte sur « les riches » et les affidés du système, eux seront à l’abri.

          1. Grosminet

            « Toute la vie facile ne va pas s’arrêter d’un coup » dans le cas d’un état en cessation de paiement, c’est brutal quand même…

              1. durru

                La Roumanie des années ’80, lorsque Ceaușescu a décidé de rembourser *toute* la dette.
                Rationnements, jusqu’à l’huile, pain ou essence, et pénuries quand même. Je me souviens encore d’une journée passée à faire la queue pour acheter du pain la veille du départ en vacances.

                1. durru

                  Je précise la situation : au début des années ’70, la Roumanie était plutôt prospère, les gens pouvaient sortir au resto presque chaque soir, une vraie détente après les dures années ’50.
                  Je ne crois pas qu’ils seraient nombreux les Français capables de supporter une telle chute du niveau de vie.

                  1. Pheldge

                    OK, mais ça n’était pas l’apocalypse que certains attendent, c’était dur voire très pour certains, mais ça n’était pas Mad Max.
                    On peut toujours se priver un peu plus, et serrer la ceinture d’un cran de plus …

                    1. durru

                      On peut, à condition d’avoir les réflexes, une certaine éducation et du soutien.
                      Ça va chouiner dans les chaumières…

                    2. Pierre 82

                      Quand je dis effondrement, je pense à une magnitude similaire à la chute de l’URSS. Ce n’est pas Mad Max, mais ça pique quand même.
                      Les Russes avaient une certaine habitude des pénuries, avaient une tradition d’entraide plus vivace que chez nous, et savaient où et comment faire pousser des légumes. De plus, ils avaient majoritairement une très grande méfiance de l’état, et l’idée de se tourner vers les autorités pour les aider ne leur a même pas frôlé l’esprit.

                      Ici, on risque d’avoir, pour le même niveau d’effondrement, des masses pleurnicheuses se tourner vers l’état, au besoin en renversant le pouvoir en place pour le remplacer par des gens qui, eux, savent ce qu’est le bien commun, et qui ont compris ce que voulait le peuple. Aux abris, ça va swinguer.

                    3. Pheldge

                      pfff, mais que faites vous donc du génie français, celui de la débrouille, genre pendant l’Occupation ? il n’y a pas eu d’effondrement à cette époque. je crains qu’il en faille vraiment beaucoup pour le provoquer, même l’Ukraine actuellement en est loin, c’est dire, si la ceinture dispose encore d’un certain nombre de crans …

                    4. Pierre 82

                      @Pheldge 30 juin 2022, 17 h 01 min

                      Je ne pense pas à la guerre d’Ukraine, qui amha ne risque pas d »arriver jusqu’ici, mais bien aux pénuries qui s’annoncent, et qui n’ont d’ailleurs la guerre que comme cause secondaire, et non principale.
                      C’est quand les gens vont commencer à claquer des dents à cause du froid, à contempler des rayons à moitié vides, avec une inflation assez conséquente doublée de vagues de licenciements, que ça va moins rigoler.
                      Je ne pense pas que des bombardements soient nécessaires pour foutre le merdier.

                    5. Pierre 82

                      De plus, Pheldge, la trempe des Français de 1940 était un peu différente que celle de nos babtous fragiles que sont devenues nos populations urbaines, qu’on surnomme les bobos. Les adultes se souvenaient de la guerre juste avant, et avaient conscience de la fragilité des choses.
                      Ici, on en est à penser que si l’essence est trop chère, yaka en plafonner le prix, et le tour est joué. C’est dire le niveau.

                    1. Jacques Huse de Royaumont

                      Plus que le salaire, ce sont les conditions de travail déplorables qui pèsent le plus lourd : coincés entre des élèves de plus en plus durs et une administration de tutelle en roue libre qui les méprise ouvertement, les candidats fuient.
                      Aller se faire massacrer dans le 93 avec un ifo-yaka de l’inspection en guise de soutien, ça n’attire pas, bizarrement. Ajouter à cela ceux qui se font pourrir leur avancement s’ils ont le malheur de vouloir enseigner correctement, sans appliquer les consignes, et dont le témoignage est féroce, on comprend que les candidats valables fuient.
                      Comme pour le même prix ou presque ils peuvent rester chez eux à glander, forcément, ça n’aide pas.
                      Enfin, arrivent désormais aux concours des candidats ayant subi le pédagogisme au cours de leur scolarité. La plupart n’ont pas le niveau requis, même en en rabattant beaucoup.
                      Le problème ne fait que commencer, l’EdNat est dans une situation pire que l’hopital, d’autant que les strates dirigeantes font tout pour que rien ne s’améliore.

              2. Grosminet

                Perso j’en vois pas, mais c’est pas parce que ça n’est jamais arrivé que ça n’arrivera jamais, et c’est sans doute ce qui serait arrivé à la Grèce si l’UE n’avait pas volé à sons secours. L’éventualité d’un état en cessation de paiement (France ou autre pays du club med) est loin d’être improbable, et renflouer la Grèce est une chose, renflouer la France en est une autre.

                  1. Grosminet

                    @pierre 16h46
                    C’est difficilement comparable, le niveau de vie en URSS était très loin du niveau de vie moyen avant la chute de celle-ci.

                  2. Pheldge

                    @ Pierre : on ne s’imagine pas ce que notre organisme peut accepter comme privations : en 2012 je me suis retrouvé dans une dèche extrême, et pendant je n’ai survécu qu’avec 1 briquette de Fortimel/ jour. 6mois, j’ai perdu 20 kg, j’étais dans un état pitoyable, mais j’ai survécu !

                    1. Pierre 82

                      J’ai survécu également à une dèche compârable, avec huissiers au cul, et 3 enfants (pré-ados et ados) à charge. Non seulement on a tenu, mais nos enfants ont compris la valeur des choses.
                      ET je rappelle que sur ce blog, nous sommes des surhommes, capables de survivre à tout. Nous ne sommes pas très représentatifs.
                      Et @Grosminet: le niveau de vie était ce qu’il était en URSS, mais les gens avaient de quoi se chauffer et se nourrir, même mal. La chute a été extrêmement brutale, et plus rien ne fonctionnait.
                      Ça a été très critique pendant quelques mois, où des villes entières n’étaient plus du tout approvisionnées en rien du tout,. C’était la débandade dans les administrations, et dans une économie administrée, c’est forcément la cata. J’ai eu des infos de première main par une cousine, et ça a été horrible.

                    2. Yanka

                      Le Maire avait réussi à vous mettre sur la paille ? Il ne serait pas le… manchot annoncé ?

                    3. Nemrod

                      J’ai toujours bouffé à ma faim mais j’ai vécu deux ans d’expédients.
                      J’ai du vider les livrets de mes enfants et emprunté à mes vieux parents…c’est humiliant mais fallait que je fasse vivre mes gosses.
                      Mon résultat ne couvrait que mes emprunts et les charges.
                      Évidemment personne n’en a rien su et j’étais le richard de pharmacien.
                      J’ai le souvenir d’avoir littéralement extorqué un prêt au banquier…il a lu un truc dans mon regard et signé… soulagé et mort de trouille …le truc qu’on lit quand je laisse sortir mon deuxième moi…celui là me fais peur aussi.
                      Ça forge le caractère et le révèle.
                      Le mien est dur, peut être trop.
                      C’était dur mais j’avais vécu et vis encore une situation bien pire…les plaies d’argent ne sont pas les plus aiguës et de loin.
                      Le truc est qu’ au détour de ces problèmes la peur m’a abandonnée complètement…pas intéressant ça pour la Macronie.

                    4. BXL

                      Ma mère avait eu l’idée incongrue de divorcer durant ma scolarité. Elle ne travaillait pas, nos moyens d’existence sont devenus bien précaires. J’étais demi-pensionnaire au lycée. J’ai été exclue du réfectoire pour non-paiement des repas. Je restais dans la cour, les copines m’apportaient ce qu’elles pouvaient. C’est vrai que ça forme le caractère…

        2. Higgins

          Le sinistre de l’écologie aurait déclaré qu’il fallait que notre pays baisse sa consommation d’énergie de 40% d’ici 2050 avec un premier bon de 10% dans les deux ans à venir. Comme le souligne Charles Gave dans sa dernière vidéo, il faut comprendre que le PIB de la France va fortement baisser dans les années à venir :

          1. Pheldge

            pour la baisse de 10 % c’est quasiment dans la cheu-po, vu l’augmentation d’icelle, et la stagnation des revenus, c’est mécanique … avec un peu d »ambition, je ne sais pas, quelques taxes, quelques interdictions, on pourrait faire encore mieux, hauts les cœurs ! 😉

        3. Theo31

          Trois pizzas par Africain

          Soit un jour et demi d’aide alimentaire.

          Le Maire n’est pas le seul à voir un obstacle avec son intelligence.

        4. Reddef

          Tant que les gens ne sont pas personnellement concernés rien ne bouge. Tout le monde veut sauver la planète et arrêter la faim dans le monde …des éternels ados…. Ou des gonzesses.

  3. Ned Kelly

    J’en ai vu aussi des paquets de mecs arriver de SA quand j’etais en WA. Le Sud Af a une sacré réputation entre nous « black mind in white sleeves ».

  4. Yanka

    Donc voilà, LR a préféré confier la commission des finances à l’insoumis Coquerel, qui n’a aucune compétence en la matière, plutôt qu’au RN, ex-Debout la France Jean-Philippe Tanguy, connu comme très bosseur et compétent. Le RN, deuxième parti de l’Assemblée, n’obtient rien, puisqu’ils ont laissé la questure à LR (Ciotti). Suis-je le seul à avoir de saigner le gros Larcher (qui par ses recommandations, etc.) ? Oh les beaux jours ! (eût dit Beckett)

    1. Ned Kelly

      Quelle misère :
      voila son experience professionnelle hors politique :
      Jeunesse
      S’identifiant initialement à l’anarchisme, Éric Coquerel participe aux manifestations contre la loi Debré de 1973 à l’âge de 14 ans. Il prend part aux festivités du 10 mai 1981, à la suite de la victoire de François Mitterrand lors de la présidentielle de 1981, alors proche de la Ligue communiste révolutionnaire, qu’il rejoint ensuite en 19831. Après avoir passé son baccalauréat en candidat libre la même année, il fait des études d’histoire à l’université au campus de Jussieu1.

      Parcours professionnel

      Parallèlement, évoluant professionnellement dans le milieu de la voile sportive, il crée l’agence de communication Effets Mer1, livrant des articles à la presse, se chargeant de la communication du Vendée Globe, et collaborant aux carrières d’Isabelle Autissier et de Michel Desjoyeaux2.
      Parcours politique
      Il quitte la LCR en 1998, après le rapprochement du parti avec Lutte ouvrière.
      En 2003, il entre au Mouvement républicain et citoyen (MRC) dont il est l’un des quatre secrétaires nationaux. Il est chargé de l’« anti-mondialisation »3. En juin 2003, il démissionne du mouvement avec Jeannick Le Lagadec…etc

      Ce mec c’est le néant total. Il ne connait rien à la réalité. Zéro expérience pro. Tout juste le bac.

    2. Higgins

      Rien de bien surprenant, on commence à avoir l’habitude des tocards dans ce pays. Sinon, le volatile a sorti quelques infos croustillantes ce matin :
      « Le camarade Mélenchon, député européen (6.200 euros net mensuel + 4.300 d’indemnités mensuelles + 3O4 euros par jour de présence, + 4.243 euros par an pour transport ) ?
      Il n’est plus sénateur de l’Essonne. Une retraite de sénateur à 65 ans pour 19 ans de travail (4.467 euros moyenne net mensuel ).
      Il est le fils cadet de Georges Mélenchon, receveur des Postes, télégraphes et téléphones (PTT), et de Jeanine Bayona, institutrice, tous deux nés français en Algérie. Il naît le 19 août 1951 à Tanger, au Maroc.
      Son grand-père paternel, Antonio Melenchón est un Espagnol, il s’installe à Oran, en Algérie alors française, et y épouse Aimée Canicio, elle aussi d’origine espagnole. Du côté maternel, son grand-père, François Bayonna, est né en 1889 près de Valence, en Espagne, et est marié à Jeanne Emmanuelle Caserta, une Italienne originaire de Sicile.
      Née en 1974, la fille de Jean-Luc Mélenchon, Bernadette Abriel est également l’épouse de l’homme politique Gabriel Amard, secrétaire national du Parti de Gauche.
      Maire de Viry-Châtillon : 1995-2006
      Conseiller régional d’Île-de-France : 1998-2001
      Conseiller général de l’Essonne (canton de Viry-Châtillon) : 2001-2008 Vice-président du conseil général : 2001-2004
      Président délégué du conseil général : 2006-2008
      Président de la Communauté d’agglomération Les Lacs de l’Essonne : 2004-2014
      C’est la « grand mère de Mélenchon, qui allait en char à bancs à Stahoueli et a été rapatriée en caravelle en 1962  » qui doit être contente de la réussite de sa descendance.

      C’est bien un homme public qui vit avec de l’argent public.
      Un appartement dans le 15e à Paris.
      Oh, il ne fait que 218 m2 : Qui est évalué par ‘Immo consulte’ à 1.5 million d’euros, une bagatelle !1.500.000 EUROS
      puis il a hérité d’une chaumière en Dordogne sur un terrain de 1,4 hectare de 9 pièces et dépendances évaluée à sept cent dix mille euros.710.000 EUR
      Puis de sa tante d’un studio à Deauville pour aller se faire bronzer ! Avec vue sur mer SVP…
      Évalué à pas cher, car seulement deux cent vingt mille euros 220.000 EU!!

      Estimation du patrimoine :
      DEUX MILLIONS QUATRE CENT SOIXANTE-CINQ MILLE EUROS (2.465.000 euros) !!!!!!
      Voilà, on comprend mieux pourquoi M. Mélenchon ne veut pas dévoiler son patrimoine… Les smicards, les ouvriers, les chômeurs, les pauvres, les RMIstes, les RSA, etc., et la « classe moyenne » apprécieront…
      Un grand patron doit publier son patrimoine et M.Mélenchon, homme public qui vit avec l’argent des contribuables, NON ?
      EN RÉSUMÉ :
      Patrimoine de 2.465.000 euros
      et il perçoit CHAQUE MOIS
      DÉPUTÉ EUROPÉEN : 19 105€
      SÉNATEUR de l’ESSONNE :17 000€
      donc 36.105€ par mois d’argent public
      + remboursement des frais de: avion, taxi, téléphone, poste, SNCF, etc.
      Pas mal pour quelqu’un qui se dit anti-capitaliste et qui n’aime pas les riches !
      Faites circuler, tout le monde n’a pas l’opportunité de lire le Canard »

      C’est décidé, je m’inscris à LFI pour réussir financièrement.

      1. Mitch

        Etre un tocard est même une qualité indispensable pour la réussite en grance.

        C’est affligeant,

        Pas plus tard qu’aujourd’hui je viens d’apprendre que mon fiston n’avait pas l’option qu’il avait demandé à son lycée. C’est pas une option très importante (1 heure semaine) mais c’est la démarche qui me trou le fion (ca se dit ça?).

        Ils étaient 48 en lice pour 3 options. Ils se sont tous rués sur une des options, délaissant les 2 autres (seulement 12 répartis sur les 2 autres options).

        Dialogue surréaliste:

        Moi : « Comme je suppose que vous avez fait la répartition au classement, je suis surpris de pas y vois mon fils, d’autan tplus que cette option est enseignée en Anglais ».

        La proviseur : « Ah non Monsieur! même pour les options on ne peut pas mettre tous les meilleurs ensemble »

        Moi : « Ah bon! pourquoi? et quel est l’intérêt d’être parmi les meilleurs alors?

        La Proviseur: « On ne procède pas comme ça – les classes seraient déséquilibrées. Et puis on n’a pas le droit. »

        J’ai lâché l’affaire. Je perdais mon temps.

        Putain, le mur culturel !. J’ai beau le savoir je me le prend sans arrêt dans la gueule.

        1. Higgins

          Ça confirme ce que je pensais. Le trouduc de proviseur vient de confirmer qu’il ne faut pas de classe d’excellence et qu’il est mal vu d’être bon.

      2. Ned Kelly

        C’est çà qu’il fallait que le RN tracte pendant les législatives. A moins qu’ils aient eu peur qu’on leur renvoie la pareille ??

  5. Nemrod

    Ah tiens un LFI présidera la Commission des finances
    Élu grâce aux voix des LR.
    Ils méritent de disparaître et ils disparaîtront…

  6. Spirou

    Des News de nos beaux canons. Sur l’ensemble des canons Caesar qui ont été fournis à Kiev, il s’avère que trois ont été détruits lors de frappes aériennes sur Kourakhovo, un a été détruit sur l’île Koubanski dans la région d’Odessa et deux ont été vendus pour le prix ridicule de 120 000 dollars pièce.

    1. Grosminet

      Surtout au début, le mec il interpelle l’homme le plus puissant du monde ou pas loin, qu’à deux fois son âge, par son prénom, et tout en interrompant sa conversation. On croit halluciner.

      1. Yanka

        Manu : « Hey Joe, where you goin’ with that gun in your hand? »
        Joe : « Gnnn… hey ?? »
        Manu, a little bit excédé : « Hey Joe, I said where you goin’ with that gun in your hand? »
        Joe : « Gnneu… gnn… prrrrttt… pfff… »

        End of the love story…

      2. Aristarkke

        Doucement, les poteaux ! Comment que vous parlez du futur chef de l’Europe fédérale unie? Imaginez qu’il y croit chaque matin quand il se rase!

    2. Mitch

      Quelle sous merde ce Mignon. Il se met en scène pour montrer qu’il existe. C’est pathologique, il faut qu’il montre qu’il est là tel le sale gosse mal élevé. J’ai pris l’initiative d’appeler les dirigeants d’Arabie Saoudite dit-il! Mais quel gland! Et ce mec serait sensé me représenter ?! la blague. Même pas en rêve.

      Le diner ou le camp du bien jacasse est repoussant. BoJo, TruDuc, Le Mignon, La Hyène, The Resident chacun y va de sa petite blague pourrie. Ce gang est à vomir. Vraiment.

      Et autrement elle fait quoi là la Hyene ?! Élue par qui ? Cette conne est le fruit de négotiation politique sordide entre les membres du gang. Comment peut-elle représenter quiconque si ce n’est elle!

    1. Higgins

      Une autre : https:/ /www.profession-gendarme.com/la-russie-a-recupere-deux-canons-automoteurs-francais-caesar-revendus-par-lukraine/

      1. Jacques Huse de Royaumont

        On découvre que l’Ukraine est le pays le plus mafieux et le plus corrompu d’Europe (malgré la concurrence de nos artistes nationaux), noyauté par des néo-nazi.
        Bel exemple de nos sublimes valeurs démocratiques et humanistes qu’il faut défendre quoi qu’il en coute.

        1. Aristarkke

          Pour un gars qui travaille dur, très dur, très très dur un vendredi 01er Juillet, je trouve que tu commentés beaucoup et longuement. Es tu sur de boucler ton taff d’ici 17H00???

  7. Nemrod

    Putain la honte.
    Voter pour ce type… franchement…comment peut on ?
    Il est vraiment insupportable.

    Belle bande de guignols au G7.

    Qu’est ce que j’ai bien pu faire de mon compteur Geiger…moi ?

        1. MCA

          Ca sert a éviter le cancer de la tyroïde en saturant cette glande d’iode non radioactif pour éviter que l’iode radioactif s’y accumule.

          Ce qui fait une belle jambe quand on est irradié des pieds à la tête.

          1. Mitch

            Pas besoin d’Iode ou de quoi que ce soit. Les atomes de Cesium 137 ne traversent pas la grance. Ils sont bloqués aux frontières par les valeurs camarades nuages

        2. Pierre 82

          Je voudrais juste rappeler un truc à propos de conflit nucléaire.
          J’ai eu, au début de ma carrière, un « mentor » (comme on disait à l’époque) qui était un Hollandais d’une bonne cinquantaine d’années, né en Indonésie dans les années 30. Quand les Japonais ont attaqué en 43 (de mémoire), il ont été fait prisonniers, avec sa famille. Au bout d’un moment, ils ont été envoyés dans un camp au Japon, et un jour, ils ont entendu un fracas épouvantable, suivi d’une énorme confusion. En fait, son camp de prisonniers se trouvait, à vol d’oiseau, à 6 kilomètres du point d’impact de Nagasaki (oui, seulement six kilomètres). Peu après, ils ont été livrés à l’armée US, et libérés.
          Il disait qu’ils avaient eu de la chance que les vents soufflaient du bon côté ce jour-là, et que le camp disposait d’une réserve d’eau (énormément de décès indirects ont été dus non à la radioactivité, mais bien à un empoisonnement au plutonium, matériau extrêmement toxique – la plupart des décès, évidemment étant dus au choc ou aux brûlures).
          Comme quoi une bombe nucléaire, tout comme un accident nucléaire, a des effets nettement moins catastrophiques que ce que pensent la majorité des gens. Le tout est de ne pas se trouver juste en-dessous. Evitez les villes.
          Les « stratèges » n’écartent même plus l’hypothèse d’un conflit nucléaire. Penser que ça causerait l’extinction de l’humanité est fantaisiste.
          L’idée est de maintenir les gens dans une peur permanente, pour mieux manipuler.

          1. Grosminet

            « Comme quoi une bombe nucléaire, tout comme un accident nucléaire, a des effets nettement moins catastrophiques que ce que pensent la majorité des gens »
            Y’a bombe nucléaire et bombe nucléaire… et surtout des très grosses (des milliers de fois plus puissante que little boy). Il suffirait en théorie de 2 grosses bestioles pour raser un pays comme la Roumanie. ça fait flipper quand même…

          2. Miniac

            Je partage cet avis, d’où les pastilles à la campagne…@Grosminet: les grosses bombes ne sont plus utilisées, de même qu’on ne voit plus les énormes obus de 14-18. La technologie avance et on fait plus de dégatrs avec moins, et on préfère donc les têtes multiples…

            L’éventualité d’un conflit nucléaire dépendra uniquement des US et Londres d’ici novembre…

      1. Murps

        Les pastilles d’iode ça sert à rien pour les vieux en cas de contamination.

        Et donc les canons Caesar donnés aux ukrainiens ont tous été détruits, capturés oui vendus ?
        Mazette, on mise vraiment sur le mauvais cheval ! On se demande pourquoi les russes avancent si lentement dans leur libération du territoire ukrainiens.
        C’est à croire qu’ils sont encore plus mauvais que leur adversaire.
        Y a des vidéos officielles russes ?

        1. Yanka

          Les Russes avancent lentement parce qu’ils sont pour démilitariser et dénazifier l’Ukraine, pas pour prendre le pays, sinon ce serait fait depuis belle lurette, ils ont l’équipement pour. La lenteur de l’avancée n’en est pas moins une avancée. La méthode employée n’est pas celle de l’OTAN : pluies de bombes, reddition, famine, régime fantoche, retour des énergumènes et départ précipité de l’OTAN sous les hourvaris et les kakis pourris.

          « Y a des vidéos officielles russes ? » Il existe des vidéos faites par les unités tchétchènes et des républiques sécessionistes. L’armée russe ne permet pas aux soldats de filmer (m’a-t-on dit). Il y a par contre des points presse quotidiens du porte-parole russe des armées ou d’un gradé, je ne sais plus.

        2. pabizou

          Oui, bien sûr, ce ne peut être que ça… A moins qu’étant un peu moins con qu’un occidental de base les russes évitent les pertes civiles inutiles sachant que cette guerre ne sera pas éternelle, allez savoir …

        3. Jacques Huse de Royaumont

          N’oublions pas que les russes n’ont envoyé que 150 000 hommes pour cette opération. En 40, pour la France qui est un peu plus petite, les allemands étaient plus de 3 millions.
          En se battant à 1 contre 3, l’avancée est forcément ralentie, surtout que les russes semblent vouloir minimiser leurs pertes.
          De plus la stratégie débile de l’OTAN (envoyer le matériel au compte-goutte et pas d’implication directe donc pas de maitrise des airs) use nos réserves d’armement plus surement que les réserves russes. Et puis, cela donne du temps au Kremlin pour réfléchir à la suite. Il n’était sans doute pas prévu que personne n’accepte de négocier, même devant la défaite inexorable.
          Faut-il prendre Odessa ? Aller jusqu’au Dniepr ? Raser Kiev ?

  8. Reddef

    Relisons l’ histoire de France , surtout la période pré- révolutionnaire ainsi que la Révolution . Nous avons les mêmes ingrédients contrairement à l’ Amérique quelques années avant qui a voulu un nouveau monde.

  9. MCA

    Un bon résumé par Nicolas Doze

    https:/ /www.businessbourse.com/2022/06/30/pour-nicolas-doze-le-passage-au-tout-electrique-en-2035-est-une-folie-absolue-et-une-espece-de-mort-programmee-de-lindustrie-europeenne/

    1. Higgins

      Tout le monde, mis à part les abrutis qui ont voté cette imbécilité, est d’accord sur le constat mais rien n’est fait pour stopper cette course à l’abîme !!! D’ailleurs, aujourd’hui, toujours grâce à ces abrutis, les chaudières au fuel ne peuvent plus être installées.

    2. Pheldge

      tout va pour le mieux, on va sauver Gaïa :
      « Les ventes de voitures neuves reculent de 14% en juin, 13e mois de baisse consécutif » encore un effort – 14 % ça n’est pas assez !
      lefigaro.fr/conjoncture/les-ventes-de-voitures-neuves-reculent-de-14-en-juin-13e-mois-de-baisse-consecutif-20220701

        1. Miniac

          Tous ces allemands qui doivent regretter d’avoir vendu leur Traban maintenant qu’ils vont retrouver le même niveau de vie, c’est ballot…

          Gardez vos vieilles auto, puisqu’on va redémarrer les centrales à charbon, on va aussi redémarrer les gazogènes…

          1. Higgins

            Un copain s’est acheté il y a de cela moins d’un an une 208 électrique. La voiture a à peine 4 000 km et elle est en panne depuis deux semaines. Comme il n’y a pas de spécialiste sur place (Nice), Peugeot ne peut pas lui réparer sa voiture. Il lui faut attendre le passage d’un spécialiste !!! Bilan, il roule dans sa vieille Mercedes qui a quarante ans et qui ne consomme que 5 litres de GO aux 100 km.

            1. Nemrod

              Fallait vraiment que son ancienne bagnole soit foutue pour pas encaisser 4000 km par an…
              Quand je vous dit que la rationalité a disparu.

              1. Higgins

                Il regrette vivement cet achat qu’il a fait, un, parce qu’il roule très peu, deux parce qu’il a bénéficié de 12 000 euros d’aide. Il est bien puni car il doit attendre deux ans avant de pouvoir revendre sa poubelle. Je lui ai envoyé le texte de Bastiat sur ce qu’on voit et on ne voit pas…

        2. Mitch

          Ca merde encore plus salement pour certains constructeurs.

          Rino est dans une merde noire. Comme d’hab. l’état grancais a ajouté sa petite touche de magie dont il a le secret pour les planter durablement. D’abord en bloquant la fusion avec FCA (merci Bruno!), et en les obligeant à donner près de 4.5 milliard d’actifs en Russie pour 1 Rouble (merci encore l’état grancais).

          Pas grave me direz-vous. Ces décisions qui oscillent entre le stupide et le pathétiquement con, qui ont déjà coûté des milliards et vont encore en coûter d’autres seront couvert par l’argent magique gratuit du ‘KoiKiLenCoute du pognon des autres’.

          Ces raclures méritent la corde.

        3. Nemrod

          Ben oui…
          Variable facile d’ajustement .
          La plaisir a été gommé, reste les emmerdes ; grosse ligne budgétaire…on garde sa vieille chignole.
          Bon, le problème est que l’automobile fait vivre plein de monde et que nos « élites » veulent tout et son contraire.
          Transition écologique…économie verte…qu’ils disent …argent public et subvention quoi.
          On va rigolez ( jaune).

  10. Higgins

    Un billet intéressant de Nathalie MP : https:/ /leblogdenathaliemp.com/2022/07/01/elections-2022-avec-braun-pivet-lelysee-garde-le-perchoir/#more-87640

  11. Higgins

    On doit envisager une greffe de cerveau* pour les dirigeants européens : https:/ /leblogalupus.com/2022/07/01/l-effet-domino-facon-lehman-brothers-menace-le-secteur-energetique-allemand/

    *où trouver des donneurs ?

      1. Pheldge

        tsss tsss , Major, homme de peu de foi tout va bien, nous sommes sauvés :
        lefigaro.fr/international/l-ukraine-a-commence-a-exporter-de-l-electricite-vers-l-ue-20220701

Laisser un commentaire