France : le délitement s’accélère

Chaque jour qui passe – et à plus forte raison lorsque c’est un jour de forte chaleur – est une ode, que dis-je, un poème raffiné à l’organisation minutée et cadencée de nos infrastructures de transport, notamment en Île-de-France et en particulier à Paris. Il ne se passe pas une journée sans qu’on doive louer avec force le travail minutieux des usagers pour parvenir à se rendre sans encombre du point A au point B de la première région de France.

Manque de bol, parfois, ça ne se passe pas comme prévu.

C’est ainsi que lundi dernier, le trafic des lignes B et D du RER a été fortement perturbé toute la journée après le signalement d’une intrusion de bipèdes facétieux sur les voies de la gare du Nord, qui a déclenché une pagaille mémorable, des perturbations en cascade suivies d’évacuations aussi spontanées que méticuleusement planifiées et suivies par le personnel de sécurité au taquet de la RATP.

Ce qui n’est au fond qu’une anecdote est pourtant intéressant à plus d’un titre et pour bien plus que la (très grosse) poignée de Parisiens directement concernés par l’événement.

D’une part, il semble à lire certains témoignages que les individus qui traînaient sur les voies n’étaient pas la cause des arrêts des RER dans les tunnels de la capitale, mais la conséquence d’arrêts impromptus de ces trains. L’absence de climatisation des rames, la chaleur étouffante à bord et l’absence de décisions claires et concises sur le devenir des trains en question, coincés dans les tunnels, a poussé les conducteurs à ouvrir les portes ce qui a naturellement entraîné l’égaillement joyeux de quelques passagers sur les voies.

On constatera donc un petit décalage avec la communication officielle (« c’est la faute à des individus sur les voies ») qui ne correspond qu’en partie à une réalité plus complexe.

Réalité plus complexe qui, d’autre part, tend à montrer un petit problème de maintenance et de résilience de l’actuel réseau de Transpire en Commun sous la ville de Paris : les problèmes de RER sont maintenant légendaires. Horaires farfelus, pannes à répétition, insécurité connue de certaines rames sur certaines destinations et à certains arrêts, interconnexions erratiques entre la RATP et la SNCF, tout est fait pour que la logistique du déplacement parisien transforme l’usager en épuisé.

Si l’on y ajoute les problèmes de gestion qui transforment ces Transports en communistes en gouffres économiques sans fond(s), on achève là un menu assez bourratif.

D’autant qu’en parallèle, la Mairie de Paris fait absolument tout en son pouvoir pour rendre la circulation en surface et en voiture aussi abominable que possible : travaux à n’en plus finir, mobilier urbain et marquages au sol délirants, fermetures de voies et pistes potentiellement cyclables mais réellement vides à gogo, la ville Lumière devient la ville Escargot pour qui doit s’y déplacer.

La vitrine de la France se dégrade à vue d’oeil, de jour en jour, et aux prix de souffrances accrues pour les habitants d’Île-de-France.

Ce n’est pas un hasard.

C’est en réalité une parfaite illustration, un baromètre fidèle de l’état général du pays tout entier. Et ce qu’il indique est particulièrement peu glorieux.

Ainsi, on sait déjà que l’ordre et la sécurité ne sont plus assurés.

Par exemple, dans un pays normal, l’assassinat en série de trois personnes par arme blanche devrait susciter une indignation au moins aussi grande que des températures élevées en été ou des petites phrases idiotes de présidente de groupe à l’Assemblée. En pratique, l’affaire déclenche quelques brèves tout au plus, et ce alors même qu’on note quotidiennement de nouvelles victimes de ces coups de couteaux déséquilibrés.

Ainsi, on sait que la santé n’est plus assurée.

Outre un système de couverture sociale en déréliction complète, l’hôpital public n’est plus que l’ombre de lui-même. Cornaqué par des dirigeants imperméables à toute forme d’organisation efficace et des bureaucrates perdus dans les injonctions paradoxales d’un pouvoir devenu fou, les performances du système hospitalier français sont maintenant catastrophiques. Pire encore : ces contre-performances sont à présent utilisées pour accroître encore les mesures liberticides, et pour épaissir encore le brouillard de débilités bureaucratiques qui les accompagne.

Ainsi, on sait que l’armée n’a plus le minimum de moyens requis pour prétendre pouvoir protéger le pays en cas de besoin, et la démonstration ces derniers jours de la gestion des Canadairs, qui en réalité calque assez bien la gestion jmenfoutiste de la flotte aérienne du pays, en est une parfaite illustration. Certes, on peut saluer l’héroïsme de ceux qui doivent faire face aux urgences en bricolant des solutions, débrouillards malins d’un pays qui sombre dans le tiers-monde, mais si cela permet de révéler le meilleur de certains, cela montre surtout l’incurie crasse de tous les autres…

On savait que la SNCF et notamment son réseau ferré secondaire ne tenait plus, comme les Canadairs, qu’à force de trombones et de chatterton habilement utilisés par autant de McGyver de la France d’en-bas. On se rend compte avec ces dernières affaires de RER en bouchons que le mal est encore plus profond et touche jusque dans les transports en commun ferrés de la capitale dont les pannes sont devenues si courantes et habituelles que seul le caractère spectaculaire du foirage récent permet d’en trouver mention dans la presse.

En fait, l’état général de la capitale laisse pantois.

Depuis sa Tour Eiffel qui rouille sur pieds jusqu’à ses transports en passant par toutes ses infrastructures, tout semble partir en quenouilles. Les rats les surmulots infestent les places et les parcs eux-mêmes souvent squattés par les drogués surfestifs. Les délires écoloboboïdes de la Mairie de Paris achèvent de consteller le tableau déjà atterrant de petites noisettes de merdes, depuis les palettes de manutention recyclées dans un mobilier urbain aussi hideux qu’inutile jusqu’aux expériences potagères ou paysagistes à la mode « friches sauvages » rapidement parsemées de détritus (quand ce n’est pas des seringues ou des préservatifs dans les quartiers les plus pétillants de la capitale), en passant par l’absence d’entretien minimum de tout le reste.

Ce qu’on observe peut consterner, mais il faut aussi comprendre que tout ceci s’inscrit dans une trajectoire future plus qu’inquiétante : selon toute vraisemblance et à moins d’un réveil brutal des populations concernées, c’est la même équipe qui sera en place dans les prochains mois et qui est donc d’ores et déjà en charge de s’assurer de la bonne marche des JO de 2024.

Faudra-t-il un délabrement à ce point complet qu’il provoque des blessés ou des morts pour qu’on se décide enfin à remettre un peu d’ordre dans cette République qui s’effondre de toutes parts ?

N’y comptez pas trop. Ce pays est foutu.

J'accepte les BTC, ETH et BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8
 

Commentaires247

      1. Frédéric VS

        Ce matin, Agnès verdier molinie expliquait sur cnews (chaîne fasciste par excellence) que si l’hiver était rude, il fallait s’attendre à des coupures d’électricité de 30 minutes voire plus…un vrai pays du tiers-monde…

        1. Pheldge

          voyons 30 mn, ce n’est rien, c’est pour sauver Gaïa, et aussi sauver la démocratie ! Vous ne voulez pas faire un petit geste, vous citoyen d’un vil pays capitaliste ? c’est un devoir, et vous devriez être fier de supporter de vraies coupures de plusieurs heures, c’est ça la vraie citoyenneté républicaine écolo inclusive ! 😉

          1. MCA

            Je m’en vais de ce pas faire provision de chandelles,

            A toute chose malheur est bon : coupure de courant, coupure de télé !

            Les journalistes indépendants (pléonasme) vont la trouver saumâtre quand on va leur couper le sifflet au disjoncteur 😆

            1. Pierre 82

              Cher MCA, il n’est pas nécessaire d’attendre une panne de secteur pour ne plus écouter de TV. Il suffit de ne pas l’allumer. Et si plus de gens avaient suivi ce conseil, on n’en serait pas là, car ils ne seraient jamais parvenus à laver le cerveau de toute une société.

              1. Pheldge

                Pierre, MCA ne peut rien refuser à Madame, d’où la télé allumée h24 … en fait il a tellement de choses à se faire pardonner : il fait mal le ménage, il ne sait pas plier ni ranger le linge comme il faut entre autres défauts. Il nous le confiait en pleurnichant il y a quelques années* … 😉 Donc, une coupure de secteur, ça lui ferait des vacances, à plus d’un titre 😉

                * on doit en retrouver des traces dans les archives du Net.

                1. MCA

                  @ADP

                  Je ne peux rien lui refuser en effet mais n’en suis pas encore à me lever la nuit pour donner le biberon … 😉

                  Et pis moi je ne suis pas un jeune marié comme certains novices qui apprennent le métier et dont je ne citerais pas le nom par charité… 😆

              2. MCA

                @Pierre

                Non, je ne suis pas en cause mais j’imagine les drogués du fenestron avec un écran éteint au beau milieu du discours Pravda et la tête des journalistes à qui on va dire que leur numéro quotidien de cirque est terminé pour aujourd’hui.

        2. René-Pierre Alié

          Cela me rappellera le Venezuela…
          Il y a maintenant une vingtaine d’années…
          Comme le temps passe…
          Même causes, mêmes effets…

        1. Aristarkke

          Poster un « commentaire » (appelons cela ainsi pour éviter le terme interjection) en trois lettres est ce qui reste à sa portée. Soyons indulgents envers un TGVnolâtre qui part dès potron-minet pour pallier pannes, retards, déroutements et autres surprises de la SNCF. Aucune gloire à profiter que le compère a dû recourir à un rafraîchissement de plus…
          Maintenant le jeu va être ouvert puisque, semaine prochaine, c’est vacances pour Bibi … surtout que je vais migrer dans une commune où l’Internet mobile en est encore là aussi au niveau préhistoire…

            1. Pheldge

              que veux tu, en Bretagne, le dernier des shitholes … ils ont peut être des chapeaux ronds, mais pour le reste, ça reste à désirer 😉

                    1. Pheldge

                      exactement, je parlais du Papet, qui tous les ans va s’enterrer du côté des mégalithes, et qui – dès qu’il trouve une connexion – ne manque pas de se lamenter sur les zones blanches, en mode « mais que fait donc l’état », comme tout bon « libéral mais » 😉 😀

                    2. Aristarkke

                      Je ne me lamente pas à propos de l’État quoique le maire constitue un démembrement de proximité d’icelui mais bien du maire qui laisse -volontairement- sa bonne ville sous-équipée en communications mobiles, surtout le centre tout en braillant dès qu’il le peut qu’il la projette en plein dans le 21me siècle et à l’avant garde, sioux play!
                      Fausse droite à donf…
                      A comparer avec La Trinité sur Mer où la couverture y est excellente. Faut dire que les hardis navigateurs de course qui y stationnent leurs barquettes n’apprécieraient guère qu’il en aille autrement..’

            2. Aristarkke

              Je survivrai. Je dispose d’un plan B sous la forme d’un accès permis à la box internet d’un couple voisin, habitant là à demeure qui nous coûte un apéro annuel en remerciement. Mais l’amplificateur wifi est obligatoire, le débit moyen et parfois instable…
              Faute de grives, je ferai avec les merles.
              Vous pourrez donc profiter de ma faiblesse relative, petits canaillous!

                1. Aristarkke

                  Pornichet n’est pas du tout dans le même secteur et nous avons profité, Mevrouw et moi, jeunes mariés alors, d’une ravissante maison de poupée (trois pièces+cuisine et SdB de 70m2 à tout casser) que le frère de mon beau-père possédait alors dans cette station balnéaire.
                  A 200/300 m de la plage.
                  A mon goût, davantage de charme globalement que La Baule, mitoyenne

  1. hub

    Pour couper court à de futures remarques, non les parisiens n’ont pas élu l’âne à la Mairie de Paris. Et pour reprendre l’esprit de l’article de ce jour : toute la France est dans la même merde, c’est juste plus visible à Paris.

    1. Mitch

      L’AneDingo a été élu. Je constat aussi que c’est l’endroit de grance ou le mignon a perfé le plus. Bon après c’est pas que ce qui été proposé à l’aneDigo était franchement excitant non plus: Dati, le cinéaste de chez Dorcel, j’ai nommé Griveaux, remplacé par Miss OMS à qui il fallait trouver un job, … etc.

      Allez, je ne résiste pas:

      youtube.com/watch?v=JsBKi944qa4

      Pour ceux qui ont parfois des scrupules à parler EN, ça devrait vous désinhiber 🙂

  2. MCA

    J’ai comme l’impression que sa Patronitude devient pessimiste … 🙂

    Vu personnellement dans la 17 ème une affichette déconseillant aux habitants de laisser traîner de la nourriture pour éviter la prolifération des rats.

    Comme si ces charmantes bestioles attendaient patiemment au point de rencontre matérialisé par l’affichette l’heure de délivrance de leur pitance quotidienne.

  3. Le Gnôme

    Allons, allons, ce n’est qu’un sentiment d’effondrement, tout va bien nous disent nos responsables. Ceux qui disent le contraire sont des complotistes et des fachos.

    J’ai lu une remarque amusante. Pour faire écrouler l’économie russe, il suffit de prêter Le Maire à Poutine pendant six mois.

    1. Gerldam

      En Russie, Le Maire serait vite mis à sa vraie place: insituteur dans une ville reculée (il n’en manque pas dans ce grand pays).

      1. Rick Enbacker

        Le Maire instit, quelle idée, le mec qui ne sait pas faire une règle de trois et qui ne sait pas combien fait 1 ha. Non, mais ça va pas ?

        1. Mitch

          Il n’a pas besoin de savoir ce que fait 1 ha, puisque ce tas de cons a inventé de nouvelles unités.

          L’une s’appelle : ‘la taille de Paris’.

          Exemples: Une forêt 6 fois comme Paris, une ville 2 fois comme Paris, etc etc.

          Si l’unité ‘taille de Paris’ est trop grande, alors on utilise l’unité ‘terrain de Foot’.

          On passe de l’une à l’autre sachant que ‘taille de Paris = 14 000 terrains de Foot.

          Voilà. Simple. Pourquoi se faire chier avec des ha que personne ne comprend !!? 🙂

          1. sam player

            😀
            C’est vrai, il y a aussi ça pour les distances (Terre Lune comme étalon), les volumes (nbre de piscines olympiques), l’argent (nbre de Smics), etc…

            1. Yves

              Et le Maire peut servir d’étalon ou unité de mesure de l’incompétence … Dans ce système, on pourrait indiquer Poutine = 0.12 LM, Macron = 1.3 LM etc.

            2. MCA

              J’ai connu le « Gilette » qui était l’unité de mesure des lasers de puissance.

              2 Gilettes signifiait que l’impulsion perforait deux lames à rasoir…

      1. Pheldge

        à ce que j’ai cru comprendre, il a des bonnes manières le Vlad, du moins il connait les règles et les usages de la diplomatie : il prendra le cadeau, il remerciera chaleureusement, et puis partira avec son paquet sous le bras.
        Bon, ce qu’il en fera après, ça, ça ne regarde que lui … 😉

  4. Hari Seldon

    Un ami est revenu hier, il a passé 3 jours à Paris. On a justement parlé exactement de ce qui est décrit dans ce billet.

    Je ne reviendrais pas sur l’état de délabrement, l’insécurité et les problèmes à répétition rencontrés dans les transports en commun, ils ont été mieux que bien décrits dans ce billet.

    J’y ajouterais juste ce qui a le plus marqué ma connaissance : la mentalité des gens. C’est une lutte permanente de chacun contre chacun, la violence est partout, les insultes fusent tout le temps, les gens de bousculent, s’écrasent, s’invectivent, se frappent parfois. A un moment, il a fallu que le personnel présent sur place sorte quasiment manu militari des usagers pour qu’ils laissent leur place à un fauteuil roulant. Des policiers doivent obliger certains voyageurs à descendre du métro pour que les portes puissent se fermer, tellement ils s’entassent et ne peuvent pas attendre le suivant.

    Un zoo. Celui qui m’a expliqué tout ça est un « habitué » de Paris, pour y aller plus ou moins régulièrement, et d’après lui, ces toutes dernières années la décadence s’est clairement accélérée. Et cette année tout particulièrement.

    Vivement l’année prochaine 😀

    1. Mitch

      Perso, je ne mets plus les pieds à Paris.

      D’un point de vu personnel:
      1/ je n’aime pas les grandes villes,
      2/ Paris est, selon moi, la pire des grandes villes.

      Je trouve cette ville moche, tassée, concentrée, ça ne respire pas, il y a zéro verdure, et c’est sale. Bref c’est à mon avis tout sauf la ville romantique que certains étrangers imaginent.

      Si on y rajoute que les gens y sont d’une agressivité effrayante, je fuis cette ville.

      Perso, 2 jours à Paris, c’est juste 2 jours de trop.

      Si je veux une immersion dans une grande ville, je préfère 1000 fois filer à Londres ou les gens y sont civilisés et la ville largement plus sympa, ou à Milan (4 heures de voiture et super Mall quasi sur la route qui mène à Milan, à Serravalle avec tous les grands créateurs Italiens à prix cassés – Madame est aux anges et même moi j’arrive à ne pas m’y faire chier). En plus à Milan je peux même faire des pèlerinages au San Siro 🙂

      De chez moi, même Rome est plus près que Paris, et entre Rome et Paris il n’y a pas photo.

      Lisbonne est une super ville aussi. L’une des plus belles que je vu en Europe à mon avis (vols directs depuis chez moi). Autre ‘ville que j’adore en Europe: Edinburgh. J’adore cette ville, vraiment.

      Ma femme, elle, ne déteste pas Paris comme moi. Elle m’avait même ‘motivé’ pour y aller cet été, mais ca semble lui avoir passé (et c’est tant mieux).

      1. Grosminet

        « Paris est, selon moi, la pire des grandes villes. » allez donc faire un tour à Marseille. Bon c’est vrai, ça doit bien faire 20 ans que je n’y ai plus foutu les pieds, mais quand j’ai connu cette ville au début des années 90, j’ai été sidéré par le niveau de craditude et de bordelitude à l’époque. Peut-être qu’entre temps paris a pris ça comme exemple…

        1. Mitch

          Effectivement Marseille c’est hors-catégorie.

          Ceci-dit Marseille est une ville sympa pour le safari. On peut même y voir le big-five (1) : dealer, camé, mendiant, voleur, proxo 😉

          (1): dans les safaris en AfSud (et sans doute ;aussi ailleurs), on dit avoir fait un ‘big-five’ si on a vu ces 5 là: Lion, leopard, elephant, buffle, et rhino.

      2. Léo C

        J’ai adoré Édimbourg (Edinburgh). Sur Cowgate, juste après Northbridge, un pub qui sert jusqu’à 02h30, un achalandage de single malt à ravir, des burgers et cheesecakes à tomber: le Ox184.

        Londres, j’y suis dans une semaine et souscris, je préfère largement à Paris qui ne souffre même pas la comparaison et la notion de service des Britanniques est d’une autre trempe qu’ici. Quant au civisme et au respect, on y fait une bonne piqûre de rappel.

        Lisbonne, je ne connais pas mais en ai eu d’excellents retours: ville belle, propre et gens charmants.

        Après Londres, traversée de l’Atlantique et Montréal que je n’ai pas revue depuis plus de 30 ans. Je vous dirai.

        Paris et Marseille, les deux villes les plus pourries de France. Lyon ne doit pas être loin non plus
        Bordeaux qui était si agréable il y a 20 ans est gangrenée tout autant, les CPF sont partout.

        Partout on risque de trébucher sur un couteau déséquilibré.

        CPEF, en effet.

        1. Theo31

          J’ai visité Marseille et sa canebiere pleine de clodos en 1982 et Paris poubelle à ciel ouvert en 1997. Je n’y mettrai plus jamais les pieds.

          Toulouse où je vis n’a rien à leur envier : les femmes enceintes sont traitées pire que de la merde dans les transports. Je ne vais plus au centre ville sauf par nécessité : c’est plein de punks à chiens et de cassos. Les quartiers dits chauds sont bien moins dangereux que le Capitole.

          1. Citoyen

            Et moi Theo, j’ai connu la place du Capitole au tout début des années 70, qui ressemblait à la place très animée d’un gros village, comme il y en a autour de Toulouse, avec beaucoup d’étudiants qui se baladaient le soir, puisque c’est le quartier, et quantités de terrasses de bistrots pleines à craquer …, un autre monde ….

        2. Lucullus

          Personnellement, je risque de faire grincer quelques dents, la ville que j’ai adoré pour l’ensemble qu’elle représente : c’est Moscou. Un architecture mêlant à la fois l’ancien, le moderne, des espaces publics verts, un métro souterrain avec des stations d’une modernité à couper le souffle, aucune délinquance de jour comme de nuit (j’y suis resté 15 jours), une population accueillante, bienveillante envers les étrangers, un seul petit bémol pour moi …….la nourriture….

          1. Pierre 82

            Mon cas perso: Taipei en 1988. Jamais vu une ville plus safe, y compris en pleine nuit dans des quartiers très pauvres.
            J’y ai même vu dans un resto (du style cantine avec un self) des jeunes qui, pour se réserver une table, avaient placé un portefeuille bien en vue !!!
            Tous les jeunes roulaient en scooter, et je n’en ai jamais vu un seul mettre un cadenas, ni même une clé.
            Il faut dire que le pays était à l’époque une abominable dictature avec un parti unique, le 國民黨 de sinistre mémoire (pas tout à fait vrai, parce qu’ils venaient d’autoriser un second parti)

              1. Pierre 82

                Ce se lit « Kuo Ming Tang », et je vous assure; : c’était le parti de Tchang Kai Tchek (qui a un gigantesque mausolée dans le parc éponyme, non loin de l’hôtel où je créchais). Parti quasi-unique à l’époque. Absolument sûr.

        1. Mitch

          On y trouve des jobs, et c’est la seule raison (que j’y vois) d’aller y chercher quoi que ce soit. Après chacun son truc hein. Perso, j’y ai passé 9 mois et je ne pensé qu’à me tirer au plus vite.

    2. MCA

      @Hari Seldon 22 juillet 2022, 9 h 23 min

      Bon, je sais de quoi je parle car j’y vis 6 mois par an, prends le métro, les transports en commun, vais au marché dans le 93 où j’ai l’impression d’être sur la planète Mars.

      C’est vrai que la diversité n’est pas ce qui manque mais franchement ce n’est pas le coupe-gorge qu’il est très tendance de décrire.

        1. Pheldge

          pas un appartement, juste une modeste gentilhommière avec parc, verger et dépendances … mais bon, c’est dans le 93, en territoire perdu 😉

        2. Aristarkke

          On se fait aux chants du muezzin tout autant qu’à ceux du coq, Maurice ou autre. Question horaires, c’est tout aussi matinal. D’où sa capacité à ouvrir le bal… 😈

          1. MCA

            Je l’ouvrirais bien avant mais sa Patronitude s’entête à nous fournir sa nouvelle pitance à compter de 9h00.

            Probablement lors de son retour de la machine à café… 😉

        1. Citoyen

          Oui, il y a des chances que ce soit ça … Avec la djellaba pour faire les courses, ça permet de se noyer dans le paysage …, passer incognito ….

    3. reddef

      j’ ai quitté Paris en 1994 que car cela avait déjà commencé. j’ habitais en HLM porte de La Chapelle et je devais passer par dessus les SDF qui dormaient pour sortir avec mon gamin de deux ans .Il y avait encore une ambiance normal mais on sentait un changement de mentalité.

  5. Higgins

    Le constat est sévère mais très juste. Je ne vais plus très souvent dans la capitale mais pas grand chose ne m’y invite. Le récent et dramatique épisode de feux de forêt n’est que la conséquence des choix opérés par nos zélites avec une diminution dramatique de la flotte d’avion sans parler d’un budget de maintenance anémique. Chaque jour nous apporte un exemple supplémentaire. Plus besoin de lire « La Grève », on la voit et on la vit en direct…

    1. hub

      Cher Major, le constat n’est pas juste, il est juste un peu en dessous de la vérité…. par nécessité je dois encore demeurer à Paris. J’y ai vécu jusqu’en 80, puis de nouveau à partir de 2001. Comment dire ? il y a des zones à éviter absolument, intra-muros, des transports à éviter, des heures à éviter… ma femme fait des calculs compliqués pour ses déplacements…. j’ai vu deux mecs s’écharper à la Fnac avant-hier. Du coup, la nervosité naturelle du parisien croît, le climat est électrique…. D’ici un an, j’aurai déménagé…

  6. Gerldam

    Je suis né dans cette capitale, il y déjà trop longtemps.
    A l’époque, je me souviens d’avoir réalisé la chance que j’avais d’être né dans cette belle ville, intelligente, artistique et non au Bangladesh.
    Maintenant, je n’y mets plus jamais les pieds. Quand je dois aller à l’ouest (venant de l’est), je l’évite soigneusement.
    Si je veux voir une ville qui resemble un peu à ce qu’était Paris, il y a si longtemps, je vais à Budapest: les rues sont propres, les métros aussi et, dans ceux-ci, on est encore en Europe. Il y des librairies partout, même si les jeunes hongrois lisent moins que leurs aînés, la faute à ces maudits écrans.

    1. baretous

      idem pour moi.Né à Paris 14e et ayant vécu 15 ans au Quartier Latin. gamin et ado j’ai vécu dans l’insouciance dans ce quartier étudiant.Rues animées jusqu’à pas d’heure dans une bonne ambiance de fanfare des beaux arts et artistes de rue.Quelques bagarres de clodo poivrots mais sinon rien, pourtant c’était souvent l’extreme misére de gens âgés faisant les fins de marché ( marché Buci) pour quémander des légumes avant qu’ils partent à la Sita..

      1. Taisson

        J’ai vu la même chose…Dans le 13ème arrondissement, très populaire, elles étaient pauvres, mais pour la plupart dignes, les années 50/60 de mon enfance !
        Les adultes de cette époque, toutes classes sociales confondues, avaient reçu au moins une éducation correcte au niveau du comportement.
        La pauvreté n’entrainait pas l’insécurité…Bien au contraire !

        J’ai souvenir d’avoir fait ici un commentaire expliquant tout ça, il y à déjà pas mal de temps, et m’être fait classer dans les « c’était mieux avant » !!
        Il semble que maintenant, les faits aidant, nous soyons mieux compris!

        Aujourd’hui dans les mêmes endroits, ceux qui y vivent ne savent plus ou ni comment vivaient leurs ancêtres, et, matériellement, ils ont un standard de confort et de facilité de vie bien supérieur a ce que pouvait avoir le bas des classes moyennes des années 50/60, mais ils se sentent tout le temps mal, consomment des drogues licites ou pas, haineux, envieux stressés de tout et de rien, ils reproduisent leurs incultures sur leurs enfants…
        Et par démagogie gauchisante, tout le système éducatif et représentant l’autorité les y encourage.

        Joli progrès !

        1. baretous

          c’est ça! En hiver 56 l’eau avait gelé dans la cuvette des wc de notre immeuble hausmannien. Je ne vous dis pas sous les toits en zinc dans les chambres de bonne du même immeuble..

          C’est fou quand même! je suis allé revoir cet immeuble maintenant: digicode à l’entrée alors qu’avant dans la cour intérieure venaient jouer librement des chanteurs et baladins à qui on balançait de la monnaie enveloppée dans un bout de papier pour que cela ne rebondisse pas

          Je suis très partagé: j’aime mon pays et voudrais quand même un bon retour de manivelle..

        2. kekoresin

          Il n’aura pas fallu longtemps pour revenir à au Paris crasseux d’avant Victor Hugo, à la différence près que la cour des miracles ne se cantonne plus aux abords de Notre Dame des flammes!

    2. Waren

      Je ne suis pas né à Paris, mais j’y avais mes habitudes lorsque j’étais jeune et que je rendais régulièrement visite à la famille. Je me souviens que l’on jouait à la gare du nord, à regarder les trains partir. Je me souviens aussi que l’on passait des heures dans le métro à s’amuser d’une station à une autre, histoire de les découvrir un peu mieux. C’était il y a 40 ans.

      1. Bao Tse Tung

        Ne pas oublier Vienne, un vrai bijou de ville… Coexistence pacifique de toutes formes de déplacement (piétons, vélos, voitures ), trams et métros ponctuels, espaces verts, architecture somptueuse, le charme d’une ancienne capitale impériale.

        1. Léo C

          J’avais oublié, en effet, puisque je l’avais visitée, il y a deux ans pour rejoindre ensuite Bratislava en train.

          Telle que vous la décrivez; j’ai été conquis.

          Des restaurants hors-d’âge, où trônent encore Sissi et François-Joseph sur des fresques murales et des décorations totalement démodées mais un charme incontestable.
          Je recommande celui à la sortie du château de Schönbrunn, à droite. Ça se visite.

          Les cafés y sont une institution. Le Landtmann est le plus réputé.

          Un seul bémol, les prix ; à faire malgré tout.

    3. Cherea

      Né à Paris, grandi, aimé cette ville. En suis parti à 28 il y a 12 ans. La ville est passée sous le joug socialiste depuis 20 ans, voilà la principale raison de la décadence, 20 de socialisme auront détruit 2000 ans d’histoire. J’y reviens souvent, famille, amis…tout ce qui est décrit est vrai, grappes d’hommes qui attendent, mecs qui vomissent en pleine de journée…métro horrible, travaux partout et sans fin…pffff je n’en peux plus…et il est question que j’y retourne vivre..

  7. Dr Slump

    Vivement les JO ! Ca va être grandiose, une apothéose, j’allais même dire: une apoptose, au cours de laquelle la république, dans un dernier sursaut, nous fera assister, en direct, à l’exécution de son programme d’auto-destruction. Pas besoin de chercher, c’est inscrit dans son code politique.

        1. Pheldge

          l’alcool, Major, l’alcool, fidèle compagnon du militaire, voyons ! l’alcool ,qui te procurera oubli et bonne humeur, surtout si c’est l’excellentissime rhum de la Réunion 😉

          1. Higgins

            Pheldge, désolé mais au sein de l’armée des Indes, on préfère un breuvage écossais ou, faute de mieux irlandais. Quant au rhum il ne peut venir que de la Jamaïque. Les règles du mess des officiers sont formelles sur ce point.

      1. Pierre 82

        Je serais prêt à prendre le pari qu’ils n’auront pas lieu.
        Deux ans, c’est long, quand on observe la déréliction totale non seulement de la France, mais également de nombreux autres pays occidentaux.
        Le monde a déjà radicalement changé (je pèse mes mots) depuis 2 ans. Quelque chose s’est brisé, et la chute s’accélère. Et Poutine n’y est pas pour rien, même si je ne lui en fait pas le reproche. Il essaie d’abord de sauver ce qui peut l’être chez lui.

        1. Pheldge

          bah, on disait pareil pour Rio … il y a trop de pognon en jeu, ça ne peut pas foirer « c’est une opportunité pour la France, bla bla, créations d’emplois, bla bla, un plan d’investissements massifs garanti par l’état … » et au final comme d’hab, c’est nous qui payons. Et puis éventuellement avec le virtuel tu peux même faire des jeux Potemkine, ce qui compte c’est l’image qu’on verra sur les écrans.

          1. MCA

            Et Athènes… ils ne s’en sont jamais remis.

            D’ailleurs c’est valable pour tous les pays, les JO sont un moyen tordu de prendre dans la poche des contribuables pour remplir celles des copains sous les applaudissements des crétins en délire (1).

            (1) je sens que je vais me faire des amis… 😆

        2. Higgins

          Je pense qu’ils auront bien lieu mais j’ai peur, si c’est le cas, des retombées. Quand il le souhaite vraiment, l’état sait y faire et vu la composition de la chambre, le Mignon n’aura que ça pour s’occuper.

        3. Mitch

          Je pense aussi qu’ils auront lieu.

          Difficile de dire le niveau de chaos. Pendant 3 semaines il est possible de planquer la merde sous le tapis.

          Par contre, pour que la merde soit bien planquée sous le tapis et n’en sorte pas avant la fin des jeux, on peut s’attendre à ce que les quelques mois qui précèdent les jeux soient propices à la distribution de pognon magique qui ne coute rien, en direction de la SNCF, d’AF, des aiguilleurs du ciel, de la RATP, des flics, des éboueurs, du personnel de la mairie de Paris, … etc. (liste bien sur non exhaustive)

    1. Pythagore

      Oui ca pourrait marquer la déroute finale, dans une grande apothéose. J’observerai ca de loin.
      La description du Patron qui n’est que le reflet de la réalité fait tellement penser à la « grève », on s’y croirait.

      1. Higgins

        https:/ /www.francetvinfo.fr/les-jeux-olympiques/paris-2024/paris-2024-la-securite-des-jeux-olympiques-au-coeur-d-un-rapport-alarmiste-de-la-cour-des-comptes_5272312.html

    1. Citoyen

      « le site est légèrement orienté » ?
      En quoi le site serait orienté,Major ?
      Le site est une simple revue de presse qui fait le choix des articles qu’il présente, dans la multitude qu’ils doivent voir passer, et correspondent à leur choix rédactionnel … En fait, tout comme n’importe quel quotidien le pratique …
      Sauf que eux ne commentent pas, ils ne font que rapporter …
      Certes le fait qu’il choisissent, indique leur centre d’intérêt … Et il ont bien le droit … Mais ça se limite là.

      1. Pheldge

        non, mais si, à cause du nom qui est une revendication des suprémacistes d’extrême droite, donc c’est mal, et tout ce qu’ils racontent, c’est rien que des comploteries !

      2. Pierre 82

        Comme quoi la sélection des informations diffusée est bel et bien la manière la plus efficace pour orienter une opinion.
        On le voit tous les jours. La fachistude de fdesouche consiste à ne pas mettre en avant les micro-trottoirs ou les débats d’experts sur le réchaufmique dès qu’il fait un peu chaud.

        1. Higgins

          J’ai trouvé une capture d’écran de la météo de l’Allemagne datée du 21 juin 2017 et 2022. En 2017, le fond de carte est vert et les températures oscillent entre 23°c sur la Baltique et 37°c en Bavière. En 2022, les températures vont de 19°c à 32°c sur les mêmes zones et le fond de cartes est rouge écarlate…

            1. durru

              Nan, mais là c’est de la mauvaise foi caractérisée !
              On vous a déjà expliqué que chaque chaîne télé a ses propres codes couleurs, comparer des images provenant de deux chaînes différentes ça veut rien dire.
              Allez, trois Pater et dix Ave BFM et vous êtes absous !

            2. sam player

              Euh…
              – la présentatrice n’est pas la même ?
              – ils ont coupé tous les arbres ?
              – la couleur rouge a été inventée il n’y a pas longtemps ?
              – la prise RVB du moniteur déconne ?

              Bande de complotisses !

              1. Citoyen

                Et en plus, la nana qui présente en 2022, a l’air plus chaude que celle de 2017, c’est pour ça qu’ils ont mis du rouge partout …
                Bon, je sors …

                1. Pheldge

                  t’aurais pu ajouter « elle est Gironde » à propos de la présentatrice d’aujourd’hui, assorti d’un smiley genre clin d’œil appuyé et lourdingue …

                  Bon, tu aurais pu, mais pas moi, que mon créneau, c’est l’humour fin et délicat destiné à un public de connaisseurs 😉

        2. Citoyen

          Dans le cas présent, Pierre, ce n’est pas tellement de sélection des informations qu’il s’agit, mais plutôt de sélection des sujets traités. Il y a des sujets qu’ils mettent en avant, considérant que c’est leur « cœur de métier », et d’autres qu’ils ne traitent pas, considérant que ce n’est pas leur job … Il en a d’autres pour ça …
          Par exemple, sur le « réchaufmique » je n’ai pas souvenir d’y avoir vu un article, ou peut-être exceptionnellement … Ce n’est pas un sujet qui sert ce qu’ils veulent montrer …
          Alors, il est vrai que mettre en avant quelques sujets particuliers, qui se ressemblent, donne implacablement un effet de loupe visible, qui leur fait une réputation …
          C’est un choix délibéré …

          1. Pierre 82

            C’était le sens de ma réflexion: ils sélectionnent les points qu’ils veulent mettre en avant. Souvent, il n’est pas nécessaire de mentir sur les faits, mais juste de choisir de parler de certains, et pas d’autres.

          2. Pheldge

            c’est un choix également imposé par le silence assourdissant des MSM sur ces sujets particuliers, sans parler de l’auto censure des politiques notamment ceux dits « de droite » …

  8. Mildred

    Cet article n’aurait-il pas dû s’intituler : « Paris : le délitement s’accélère », puisqu’il n’y est question que de ce qui se passe à Paris et accessoirement, en Ile-de-France ?
    Partant, je me demande quel effet un tel article peut avoir sur, au hasard, les Lyonnais, et mieux, sur les habitants du quartier de la Guillotière ?
    Ah zut, j’allais oublier : j’habite la Guillotière ! Eh bien, j’ai assez de problèmes comme ça, et ce qui se passe à Paris, je m’en fous !

      1. Mildred

        J’avais bien lu : « le pays tout entier », mais il n’en reste pas moins que si vous parlez des attaques au couteau, aucun nom de ville ou de région ne tombe de votre souris ! Et très vite ‘l’état général de la capitale » reprend le dessus et « vous laisse pantois » !
        Et vas-y, la Tour Eiffel, les délires écoloboboïdes, les seringues et autres préservatifs !
        Désolée, Patron, quoi que vous en disiez, le compte n’y est pas !

        1. Malheureusement, vous ne cliquez pas sur les liens.
          Il y en a un sur « et ce alors même qu’on note quotidiennement de nouvelles victimes », avec plein de villes différentes dites-donc.

            1. Dr Slump

              Oui, voilà. Et au Figaro, l’Express, Libé, le Monde, l’Humanité, l’Obs, Télérama, Valeurs Actuelles, ke Courrier Int’l, etc. Bonne lecture.

        2. kekoresin

          Le portrait global de la France nécessite plusieurs billets et ça tombe bien, y’en a plein d’autres et sans obligation de verser du pognon à la presse subventionnée!

        3. BXL

          @Mildred.
          Le Patron vient en quelque sorte de révéler le fond de sa pensée : très bonne élève, mais peut mieux faire/lire/comprendre! Ca fait quand même du 16 sur 20. C’est juste une faute d’inattention. Bon, 17/20.

      1. durru

        Non, rien, vraiment rien… En tout cas, pas de couteau.
        https: //www.20minutes.fr/faits_divers/3328263-20220721-lyon-policiers-agresses-cinquantaine-personnes-deux-blesses

    1. LCH

      Bof il y a déjà plus 30 des surmilots de la taille d’un chat en photos sur le Vieux port et déjà des quartiers où nos amis en bleue doivent demander limte l’autorisation d’entrée voir préviennent, nous allons venir tel jour et hop RAS pour la visite avec le préfet

      Ils sont connu depuis l’âge d’Aristake
      C’est dire

      Marseille tu passes du 8iem au 16iem tu as 2 fois plus de chance de partir à poil

  9. Taisson

    Ce qui se passe à Paris est évoqué plus facilement, puisque toutes les « personnalités », c’est à dire ceux qui ont droit à l’attention des médias, et les médias eux mêmes y vivent ou y passent…

    Et le cancer à des métastases partout!
    Quelle ville moyenne n’a pas ses « jeunes », colorés ou pas fumeurs de trucs rigolos, complètement avachis sur les places publiques,et à jamais inemployables, et ses matrones en boubou, surgissant de nulle part, vociférant leur réclamations dans tous les services publics ?
    Joli exemple pour les demeurés locaux qui brulent aussi quelques voitures pour faire comme les autres…
    Il faut tenter de survivre en campagne,
    loin des bourgs, et le plus loin possibles des villes de plus de 1000 hbitants !

    1. kekoresin

      Si le pays se voit bloqué comme aux pays bas et que les rayons d’épiceries se vident, nul doute que tous ces gens coincés dans leurs clapiers resteront sur place, hein? Ils fuiront comme beaucoup l’ont fait au premier confinement mais avec l’estomac dans les talons et des chances pour la France derrière leurs talons. Bref, ça va détaler comme du surmulot devant une balayeuse…

      1. Pierre 82

        La situation aux NL est parfaitement calme. Eric Verhaeghe s’y est déplacé pour voir comment ça se passait, et la circulation y est parfaitement normale, et tout se passe sans heurts.
        Manifestement, ça discute ferme entre les autorités et les agriculteurs qui sont vraiment en rogne, mais comme d’hab chez eux, ils discuteront pendant des semaines et des semaines avant de trouver un compromis, qui ne consistera pas en un déversement de pognon gratuit sur les agriculteurs pour qu’ils se calment. Autre pays, autres mœurs.
        Bref, tout est calme en Hollande, pas besoin de se monter le bourrichon et se donner de faux espoirs de révolution.
        Certaines démocraties sont plus calmes que d’autres, pour des raisons structurelles.

    2. Unmeusien

       » matrone en boubou » là où je me rends pour mon boulot c’était voilée qu’était cette matrone tenant un mioche au bout de ses bras simplement monstrueusement gros,elle prenait toute la largeur du large trottoir,une sumotori toute noire, très sexy.

      1. Le Gnôme

        Une coupure d’électricité à l’heure de pointe dans le métro francilien devrait amener un chaos difficile à imaginer.

        Les coupures d’ascenseurs à la Défense ou dans tout autre immeuble de grande hauteur devrait aussi être savoureux.

        1. kekoresin

          Des scènes à la Cloverfield avec les surmulots à la place du gros monstre. Les gens qui marchent dans les tunnels m’ont vraiment fait penser à ça…

        2. Aristarkke

          Normalement et normativement, les groupes électrogènes sont obligatoires dans les IGH pour des raisons évidentes de sécurité et de facilité de déplacement…

      2. Pheldge

        ils vont surtout couper les industriels, enfin les petits et moyens, parce que 1/ ça gueule moins, enfin, on ne les entendra pas, 2/ tout le monde est content : ce sont des salauds de capitalistes, et si ça fait sortir les ouvriers* plus tôt tout en étant payé, ce sera le jackpot pour la popularité de Macron …

        *glorieux prolétaires honteusement exploités

    1. bob razovski

      J’aime beaucoup les commentaires sous l’article, avec le sempiternel :
      « si ça avait été privé ce serait du low coast (*) et là vous auriez été obligé en plus de pousser.  »
      * notez le « coast » au lieu de « cost » 😉

      1. kekoresin

        Ça doit être pour le côté « West Coast » . Il est vrai que ça fonctionne un peu mieux dans l’ouest parisien… encore que !

    2. bob razovski

      Me tapant facilement 5h de transport/jour à base de SNCF (x2) combiné à de la RATP (x2), j »aurais facilement matière à nourrir un catalogue d’articles comme celui de la république du centre (en plus, je prends une partie de cette fameuse ligne « clermont/nevers/paris »)… Mais c’est tellement récurrent qu’à force, ça deviendrait lassant à lire.

    3. sam player

      « plus de 20 heures pour aller en train de Paris à Clermont-Ferrand,… »

      Perso je dis que ces gens-là n’ont pas le droit de se plaindre, bien fait !

      1. Pheldge

        « ces gens-là » ? attention sam, attention, y’en a une qui se retrouve en position délicate pour avoir dit ça, ils sont très susceptibles « ces gens-là » … 😉

  10. Citoyen

     » Par exemple, dans un pays normal, l’assassinat en série de trois personnes par arme blanche devrait susciter une indignation au moins aussi grande que des températures élevées en été ou des petites phrases idiotes de présidente de groupe à l’Assemblée. En pratique, l’affaire déclenche quelques brèves tout au plus, et ce alors même qu’on note quotidiennement de nouvelles victimes de ces coups de couteaux déséquilibrés.  »
    Oui, bon, mais il faudrait pas exagérer, H16. Tout cela n’est que de la désinformation …
    A ce sujet, Dard Malin s’insurge, parce qu’il n’y a pas de recrudescence des homicides !… Et accuse même la droite de dramatiser !…
    Alors, si c’est lui qui le dit, c’est que tout va bien …. Et à la tronche qu’il fait, il a l’air convaincant …
    https://www.valeursactuelles.com/politique/gerald-darmanin-je-minsurge-contre-le-fait-quil-y-aurait-une-recrudescence-des-homicides-en-france

    1. Theo31

      Il y a un mois un gars est mort près de Toulouse d’une balle dans la tête pour avoir refusé une clope à un cassos

      L’HP à filé une permission à un cannibale qui en a profité pour bouffer une mamie.

      Les flics sont trop occupés à lever le pizzo sur les automobilistes et les prostituées.

      1. Higgins

        Plus sérieusement, il y a déjà une vingtaine d’années, il a été décidé de favoriser l’hospitalisation en milieu ouvert dans le domaine psychiatrique, les malades, jugés aptes, devant prendre leurs petites pilules tout seul. Toute raquette, si bien faite qu’elle soit, à des trous. Du coup, il existe certaines « bombes » en circulation comme ça a été le cas il y a de cela quelques jours dans l’Ain. Au bilan cinq membres d’une même famille tués par le sixième, lui-même abattu par le GIGN.
        A cela s’ajoutent sur des personnalités fragiles les ravages de l’alcool et des stupéfiants. Rien d’étonnant à ce que de tels événements se produisent.

  11. Taisson

    3 personnes tuée au couteau, en France…L’indignation de la presse est très sélective:il ne faut pas stigmatiser les utilisateurs de couteau !
    Mais trois morts par arme à feu aux US, la c’est bon pour la première page!!

    1. kekoresin

      C’est à cause de la légalisation sur l’avortement après terme.

      A quand l’autorisation préfectorale pour l’achat d’économe ? (willi waler – https:/ /youtu.be/hJgQCbRsq-I)

    2. BXL

      D’autant que les « utilisateurs de couteau » dont la profession n’a rien à voir avec la boucherie (bien que…) ne sont dans 99% des cas que de braves citoyens ayant momentanément perdu l’esprit…

  12. Ba

    Toujours cette idée omniprésente et pénible que le problème vient des dirigeants et que sous-entendu avec d’autres dirigeants qui eux seraient bons alors c’est sûr tous les problèmes disparaîtraient. Il suffirait de mettre les bonnes personnes aux bons endroits et pouf, le monde tournerait correctement.
    Alors il est vrai qu’un pays, une région, un département, un État, tourne mieux avec certaines personnes aux manettes que d’autres. Cependant, ce n’est pas du tout et absolument pas un service qu’on se rend à arriver à mettre de temps en temps ce genre de personnes aux manettes (Trump, Bolsonaro etc). Pourquoi ? Parce que ça laisse penser que l’existence d’une autorité extérieure peut se justifier et peut même être bénéfique (en faisant généreusement fi de ce qu’on ne voit pas bien évidemment). Or c’est faux. Toute autorité extérieure entraîne de la destruction pure. L’Etat est un cancer, l’a toujours été et le sera toujours dans toutes les circonstances car sa nature même est celle d’un cancer.
    Le problème réside dans l’existence même d’autorités extérieures, l’existence même de l’Etat, et le seul et unique moyen d’arrêter la destruction est que tout un chacun renonce à l’autorité. Tant que les gens refuseront de le comprendre, ils vont continuer à se faire fracasser. Et c’est franchement bien fait pour eux (et quand j’ai lu le témoignage en lien sur Twitter, je me suis réjoui).
    Le point positif c’est qu’en France on est à la pointe avec des dirigeants parmi les plus délétères au monde à tous les échelons et donc on peut espérer qu’on arrive en premier à cette prise de conscience de manière massive. Et donc on sera les premiers à quitter la merde.

    1. P&C

      Non, l’état est un mal nécessaire.

      Il est né de la nécessité des villages d’agriculteurs de s’organiser pour gérer les réserves et se défendre face aux pillards nomades.
      L’état, comme plein de concepts humains, a été sélectionné… et il a été gardé car il est efficace, notamment pour la guerre ; les peuples avec états avaient plus de chances de gagner que ceux sans états.

      « que tout un chacun renonce à l’autorité ». Impossible, tout groupe social a une autorité, que ce soit le mâle alpha ou la matriarche.
      D’ailleurs, je suis curieux de voir les féministes aller reprocher à un lion ou un hippopotame son comportement très peu progressiste…

            1. P&C

              Tu additionnes les morts de nazisme et du communisme ?

              L’état a tué beaucoup plus que ça. La première raison d’être de l’état, c’est la guerre. La seconde, l’organisation de la société.

              Cela dit, on a jamais eu besoin de l’état pour s’entretuer : on a déjà retrouvé des charniers préhistoriques, avec des tribus exterminées par une tribu rivale.
              On s’entretuait déjà pour le contrôle des gisements de silex, de territoires de chasse ou de pèche… ou simplement pour les femmes et le feu.

              L’état est un mode d’organisation créé par des humains. Il a les mêmes tares qque ses créateurs. Simplement, vu que ça gère à une échelle bien supérieure, la possibilité de massacres est elle aussi multipliée.

              Je te rejoint sur un point : il ne faut pas faire confiance à l’état.
              Mais il ne faut pas faire plus confiance aux entreprises privées… regardes comme Shell se comporte : pas mieux qu’un cartel de la drogue mexicain.

              Mais il faut garder en tête que nous avons des rivaux dont nous devons nous garder.

              1. sam player

                P&C, comme d’hab tu es parti dans un délire

                Je t’assure que ces personnes sont bien vivantes (p’tête quelques unes décédées cette nuit 😀 ), c’est TOI qui en les niant les a tuées

    2. P&C

      J’ajoute que la forme et la complexité d’un état fonctionne comme le reste : fonction de l’énergie qui l’alimente.

      Plus une société est riche, plus elle peut entretenir un état complexe. Il ne faut pas oublier que la démocratie moderne est née avec la révolution industrielle.
      Au contraire, plus une société s’appauvrit, plus son état devient simple.

      L’état le plus simple, c’est la tribu, avec comme autorité un chef à la Immortan Joe.

      Même un état antique est assez simple… regarde la taille du code d’Hamourabi par rapport à nos lois… ça tient sur une stèle de 2.25 mètres.
      Et la loi des tribu hébreux sous Moise tenait sur une feuille A4.

      1. Theo31

        Au contraire, plus une société s’appauvrit, plus son état devient simple

        Démenti par les États providence socialocommunistes.

        Tu confonds autorité et gouvernement.

        1. P&C

          Pas faux.
          Cela dit, les états actuels sont extrêmement complexes… et nos sociétés sont extrêmement riches comparées à celles des temps passés. Les flux d’énergie qui les alimente n’ont rien à voir.

        2. P&C

          Et puis, la simplification passe souvent par un effondrement…

          Que le machin, confronté à sa perte de contrôle, grossisse pour tenter de compenser jusqu’à ce que ça casse, ça semble logique.

        3. Stéphane B

          Dans la même veine,
          https:/ /brunobertez.com/2022/07/22/de-la-crise-du-capital-a-linflation-a-la-pauperisation-et-a-la-guerre-tout-est-en-place-pour-le-grand-reset/

          1. durru

            Il me fatigue de plus en plus Bertez, n’empêche…
            Ne pas se rendre compte que la France a entamé la pente communiste dès ’45, qu’il n’y a eu aucune, mais strictement aucune influence « fasciste » sur la société française post-WWII, ça devient quand même grave.
            Tout aussi grave, croire que tous les mouvements « peace & love » anti-militaristes, ainsi que les écolos et toutes les autres aberrations (pre-)woke, ont été l’oeuvre des fascistes récupérés par les anglo-saxons, et pas une grosse campagne de propagande poussée par l’URSS et ses antennes en Occident.
            En gros, je veux bien que certaines conclusions soient à peu près correctes, mais vu que les hypothèses de départ sont toutes foireuses, cela ne veut strictement rien dire.
            Je l’ai vu un peu plus lucide, quand même…

            1. Stéphane B

              Là où il a raison, c’est la paupérisation vers laquelle nous allons. Les prix augmentent, merci l’inflation, mais les salaires ne suivent pas.
              Les pénuries sont artificielles entraînant une inflation et une pauvreté occidentale, au profit de qui ?
              Entre NS avec sa déclaration en 2007, le covid, ça aujourd’hui, tout semble bien maîtrisé pour recréer un état communiste 2.0

            2. Berdol

              C’est un pseudo journaliste economique qui a regne tres temporairement sur des publications economiques morts-nees boboides a la gloire de l’oeuvre economique de Mitterrand un crypto communiste comme il y en a eu des legions sous cette ordure de Mitterrand. Il n’a jamais rien ecrit de serieux

  13. kekoresin

    Un petit lien pour ceux à qui il reste un soupçon d’optimisme quand à l’avenir de l’épave France.

    https://youtu.be/aY-BfbKVfgk?t=2834

    En plein naufrage, Sardine Ruisseau conseillera aux passagers de se déshabiller avant de sauter à l’eau pour ne pas intoxiquer la faune avec des fringues synthétiques.

  14. Higgins

    HS mais si vous cherchez un nid de s… , c’est là : https:/ /www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/covid-19-la-haute-autorite-de-sante-defavorable-a-la-reintegration-des-soignants-non-vaccines_5271682.html

    1. Pheldge

      idem pour le gouvernement … ce sont des criminels, des terroristes qui ont osé défier l’autorité !
      lefigaro.fr/conjoncture/soignants-non-vaccines-le-gouvernement-dit-egalement-non-a-leur-reintegration-20220722

    2. MCA

      «  »l’efficacité d’un schéma vaccinal complet à réduire le risque d’être infecté et de transmettre la maladie. » »

      On a affaire à des autistes.

  15. Higgins

    HS mais bien fait pour les Aussies : https:/ /korii.slate.fr/tech/australie-probleme-sous-marins-nucleaires-acquisition-production-insuffisante-etats-unis-royaume-uni-aukus

    1. Grosminet

      En parlant de sous-marins, j’ai vu passer cette semaine une info comme quoi la Roumanie allait en acheter à la France. Combien de temps avant que les ricains fassent tout foirer ?

      1. durru

        Pas besoin de ricains pour ça, la DCNS (pardon, Naval Group) peut y arriver toute seule. Je les ai vus à l’œuvre, et je ne crois pas que ça s’est amélioré depuis.

      2. Higgins

        http://www.opex360.com/2022/07/19/la-roumanie-a-lintention-de-se-procurer-au-moins-un-sous-marin-scorpene-aupres-du-francais-naval-group/

        Les Scorpène sont d’excellents sous-marins. Les chiliens, qui en possèdent, ont réussi à couler fictivement un PA américain lors d’un exercice avec un des leurs. Le Barracuda est une version plus grosse. Il se pourrait que les Aussies soient contraints d’en recommander vu la tournure que prend le contrat avec les ricains.

      1. Scarlett

        Toute ma jeunesse, avec le Broadway. Il y a une quarantaine d’années. En ce temps là, on pouvait se balader la nuit sans flipper. Aujourdhui je ne le ferais plus.

  16. Audois

    Remettre de l’ordre ??? Vous rêvez ! Qui pourrait remettre de l’ordre dans cette pétaudière ? Quand un peuple a perdu foi en lui-même et sombre dans l’inculture et la veulerie il n’y a aucun recours possible. Comme vous l’écrivez : »Ce pays est foutu ». C’est évident, cette déliquescence ne s’arrêtera pas. Dans un siècle ou deux peut-être, au sein d’une Eurasie recomposée, on peut fantasmer…

  17. Higgins

    HS mais les difficultés de recrutement ont été évoquées dans un fil précédent : http:/ /www.opex360.com/2022/07/23/lus-army-a-de-serieux-problemes-de-recrutement/

    1. Pheldge

      j’avais mis dans le billet précédent la vidéo de Laura Ingraham de Fox News qui évoquait notamment les préoccupations woke de l’US Army, et qui montrait un extrait d’un clip de pub censé attirer les jeunes recrues : un cartoon avec des clichés woke, comparé à celui des années 80 …

      1. Higgins

        J’avais la flemme de le rechercher. On a des pbs identiques en France. Le métier des armes est difficile, la jeunesse s’en détourne. Des métiers qui faisaient rêver il y a 40 ans peinent à attirer des recrues dont beaucoup renoncent vu les difficultés du parcours (cas des pilotes).

        1. MCA

          A terme il risque de n’avoir que des avions sans pilote, la page des recrutements va se tourner.

          Autre avantage, ces aéronefs encaissent beaucoup plus de G que les avions pilotés par des humains.

    1. Berdol

      Ce n’est pas d’aujourd’hui : Expérience personnelle indirecte : A Nancy dans les années 2010, licence d’histoire de l’art : Cours d’orthographe et de grammaire à raison de 3 heures par semaine imposés à tous en première année…

      1. Mitch

        License d’Histoire de l’art!?

        Je ne savais même pas qu’on pouvait faire des licenses sur de tels trucs.

        Des futurs fonctionnaires … ça manque

  18. Léo C

    L’enseignement supérieur qui propose des cours de remise à niveau en français, on marche sur la tête.

    Ben, non, on est en France. Il est temps que je prenne des vacances et que mes fils se barrent, vite !

      1. MCA

        Je viens de le terminer.

        Le constat est féroce, c’est effectivement sans espoir.

        Comment peut-on en arriver là?

        Ca reboucle sur le constat que j’énonce depuis pas mal de temps : si les parents ne sont pas conscients de la situation et ne font pas tout leur possible pour sortir leurs enfants de ce merdi*r, ces enfants sont foutus.

        1. Mitch

          Certains parents sont conscients … d’autres pas.

          Après, même en étant conscient du merdier, il n’y a pas toujours une alternative.

          1. durru

            Yep, faut vraiment en avoir les moyens.
            Les correctifs apportés à la maison relèvent plus du soin palliatif qu’autre chose, malheureusement…

            1. Aristarkke

              Soit l’enseignement privé mais idéalement le hors cadre que nombre de parents n’ont aucunement les moyens d’offrir à leurs enfants ou l’enseignement à la maison mais il faut de la disponibilité et on reboucle sur la difficulté précédente… Sans compter que l’Ednat cherche à pourrir cette alternative. Reste à inventer l’enseignement à la maison par visioconférence via internet, ce qui serait un moyen d’abaisser le coût (et des enfants studieux sur la distance).

              1. Mitch

                Avec le hors-cadre le meilleur côtoie le pire. Et puis, ce n’est pas toujours disponible selon l’endroit où l’on habite. Et enfin, cela a un coût souvent (très) élevé.

                L’enseignement à la maison c’est ce que beaucoup de parents pratiquent en complément de l’EdNat. Ce n’est pas toujours très formalisé mais c’est bien présent chez beaucoup de parents. Cela peut prendre plein de formes différentes qui ne sont pas incompatibles les unes avec les autres.

                Quand on se penche sur les stats, l’on observe que les enfants qui l’immense majorité des enfants qui font des études supérieures sont les enfants de profs, professions libérales, cadres, etc. Bref, tous ceux qui sont souvent en mesure de fournir un enseignement complémentaire (en plus de l’éducation).

  19. Aleph

    Les transports de la banlieue parisienne fonctionnent si mal qu’on a pu dire « aujourd’hui, quand il y a une grève, personne ne s’en aperçoit ».

  20. Anne7591

    Je profite de ce billet sur les transports parisiens pour raconter mon expérience récente, expérience douloureuse pour me rendre à un rendez-vous dans un hôpital parisien.
    Double expérience douloureuse, celle du rendez-vous et celle pour y aller.
    J’avais commencé par prendre le métro, qui s’est arrêté au bout de 2 stations, en raison d’un colis abandonné. Le machiniste rigolard ne savait pas à quel moment il allait repartir et nous a finalement conseillé de prendre un taxi.
    Malheur.
    Le taxi il a fallu l’attendre, ensuite évidemment dans Paris même un taxi circule à 30 km/h, et de plus comble de malchance nous avons collectionné tous les feux rouges du trajet.
    Enfin, last but not least, la circulation était bloquée près de l’hôpital à cause d’un CPF à trottinette, sur la chaussée, qui avait décidé de bloquer la circulation parce qu’il trouvait que la camionnette arrêtée au feu rouge lui avait manqué de respect. Là je reconnais que le taxi a doublé à plus de 30 km/h.
    Finalement je suis arrivée en retard au rendez-vous. Mais c’est normal avec Hidalgo. La ponctualité étant une valeur réactionnaire d’extrême droite, Hidalgo et ses gourous qui tiennent l’Hôtel de Ville la supprime.
    On voit d’ailleurs sur les plateaux télé de plus en plus d’invités qui arrivent en retard. Normal.

Laisser un commentaire