Amnistier les covidistes ? Et puis quoi encore ?

The Atlantic, vénérable mensuel fondé au XIXème siècle, a récemment fait paraître un article d’Emily Oster qui a largement défrayé la chronique : dans “Let’s declare a pandemic amnestie” (“Déclarons une amnistie pour la pandémie”), l’auteur tente d’aligner quelques arguments en faveur d’un pardon général pour tous ceux qui, pendant la pandémie, ont pris les décisions y compris les plus farfelues au motif essentiel que chacun a cru faire du mieux qu’il a pu avec le peu d’informations dont il disposait.

L’article, sobrement chapeauté par “Nous devons nous pardonner mutuellement pour ce que nous avons fait et dit lorsque nous n’étions pas au courant de l’existence du COVID”, a été légèrement remanié à mesure que les réactions (virulentes) s’accumulaient sur les réseaux, par un nouveau chapeau un tantinet moins polémique : “Concentrons-nous sur l’avenir, et réglons les problèmes qui restent à résoudre.”

Certes, les problèmes qui restent à résoudre sont nombreux mais il n’en reste pas moins que proposer une telle amnistie est particulièrement osé et fait la démonstration d’un aplomb dont seuls les imbéciles et les hypocrites peuvent disposer dans les circonstances actuelles.

À ce titre et sans surprise, l’article a reçu un accueil virulent de tous ceux qui ont tenté, pendant toute cette période, de rouvrir les débats violemment fermés par les médias de grand chemin, les experts de plateau télé, les journalistes et autres fact-checkeurs stipendiés directement ou indirectement par le pouvoir.

Essentiellement, la proposition d’Oster d’une amnistie repose sur le peu d’informations dont on disposait au début de la pandémie lorsque la plupart des mesures ont été prises, mais cette affirmation n’est vraiment pas soutenue par les faits.

Bien avant mars 2020, on savait que les confinements ne serviraient à rien, et lorsqu’ils furent mis en place, la Suède a amplement montré qu’ils étaient inutiles. Ils n’ont pour autant pas été interrompus. Pire, ils ont été remis, plusieurs fois. Est-il utile de revenir sur la quantité de misère économique et humaine qu’ils ont provoqués ? Est-il nécessaire, pour bien comprendre toute la cruauté de ces mesures, de revenir sur toutes les abominations qui furent leur résultante directe, depuis l’ostracisation des personnes âgées jusqu’au suicide des jeunes et des enfants, en passant par le réveil des instincts (délateurs) les plus vils de beaucoup trop de nos concitoyens ?

De la même façon, on savait dès la publication des études chiffrées de Pfizer (dans les tous premiers mois de 2021) que les vaccins n’empêcheraient pas la transmission. La dynamique des contaminations dans les mois suivants a largement confirmé cette information mais n’a en rien arrêté les gouvernements et les hystériques de plateaux-télé de réclamer et d’obtenir d’infâmantes obligations vaccinales plus ou moins coercitives. Est-il là encore nécessaire de revenir sur ce qu’ont entraîné ces coercitions immondes et parfaitement contraires aux droits fondamentaux ?

Pire : actuellement, on trouve encore de fébriles pisses-copies décidés à stigmatiser encore ceux qui s’opposent à la vaccination, et cette stigmatisation s’étend bien au-delà du monde médiatique. Pour rappel, les personnels soignants n’ont toujours pas été réintégrés en France. Perseverare diabolicum.

Devant ces éléments, on doit se demander si l’apparition d’un tel article (dont la viralité n’est plus à faire tant il a été commenté récemment) ne fait pas partie d’une tentative de certains pour “tester les consciences” : demander une amnistie revient à admettre, au moins en creux, une certaine forme de culpabilité et cet article ressemble fort à une sorte de sondage d’opinion pour voir s’il n’est pas encore trop tôt pour une telle demande.

Il n’est pas invraisemblable d’imaginer que certains ont commencé à comprendre que leurs opinions et agissements passés allaient progressivement leur revenir dans la figure avec violence et il faut admettre que la situation est quelque peu différente de ces politiciens, journalistes et autres experts autoproclamés lorsqu’ils nous baratinent sur le climat : alors que les prédictions catastrophistes sont toujours précautionneusement placées plusieurs années (ou décennies) dans le futur, les dégâts humains, sociaux, politiques et économiques causés par les mesures coercitives liées à la pandémie sont déjà palpables et quantifiables actuellement, et la facture, fort salée, s’allonge à chaque minute qui passe.

Des comptes seront demandés et ce bien avant que les responsables n’aient eu le temps de se retirer sagement loin des affaires publiques.

Cette demande est donc plus qu’audacieuse : elle cache mal une tentative de camouflage d’une des pires périodes de déprivations de liberté en Occident. Cette demande d’amnistie (et celles qui ne manqueront pas de suivre) n’aurait jamais été nécessaire si les politiciens, les journalistes et les experts de connivence ne s’étaient pas relayés pour forcer leurs comportements, leurs opinions et leurs lubies sur tous les autres.

Alors oui, proposer une telle amnistie ne manque ni de culot, ni d’un certain cynisme, mais c’est en outre fort dangereux.

On ne peut en effet s’empêcher de faire le rapprochement avec d’autres périodes (vraiment) sombres de l’Histoire où l’amnistie n’aurait jamais pu être réclamée.

On ne peut s’empêcher de se rappeler que lorsqu’elle fut mise en place, notamment pour les communistes à la fin du régime soviétique dans les pays d’Europe de l’Est, elle n’a en rien permis de purger ces pays des gangrènes communistes qui y sévissaient alors. Pire : certains de ceux qui en ont alors bénéficié ont pu continuer à prospérer au point de se retrouver dans les petits papiers des grandes fortunes du moment (voire d’en devenir eux-mêmes).

Il ne doit pas y avoir d’amnistie.

Il faudra clairement renvoyer chacun des acteurs de ces drames à leurs responsabilités respectives pour qu’ils soient correctement jugés et sanctionnés à hauteur de leur implication. Ceci sera une étape indispensable de l’analyse complète de ce qui s’est passé, et un passage obligé pour que ne se reproduisent pas les dérives abjectes dont beaucoup trop furent les victimes.

Et surtout parce que l’explication “Nous ne savions pas, nous ne faisions que suivre les ordres” ne suffira vraiment pas.

J'accepte les BTC, ETH et BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8
 

Commentaires434

    1. Chieur chiant

      – Docteur?
      – Oui?
      – Nous avions la gorge qui grattions et nous avions les yeux qui brûlions.
      – Vous avez besoin d’un petit vaccin!

  1. Aristarkke

    A coup de Rivotril pour aider les p’tits vieux en cours de déglingue de poumons à mieux respirer l’air (de l’au-delà…)

  2. Aristarkke

    Selon la Bible, il faut pardonner aux pêcheurs… repentants. Ça n’en prend pas le chemin pour beaucoup, exemple type avec Wargon Mathias, l’époux de l’ex-ministre de gôche, selon certains de ses recents tweets…

      1. Aristarkke

        J’ai bien précisé que ça ne s’appliquait qu’aux “repentants” (et la Bible insiste pour que cela ne soit pas qu’en paroles…)

      2. jusnaturaliste

        @ Caton

        Encore faut-il que la Bible soit citée correctement:

        La Bible demande aux élus de pardonner aux pécheurs, et pas aux “pêcheurs” (du moins quand on aime manger du poisson), il n’est pas nécessaire non plus qu’ils soient “repentants”.

        Car, c’est le prix à payer pour obtenir soi-même son propre pardon. Mais, en réalité, les élus ne font que transférer la charge de la vengeance des tords qu’on leur a fait à Dieu, afin que ce soit Dieu qui les vengent:

        Romains 12:19
        ‭Ne vous vengez‭‭ point‭ vous-mêmes‭, bien-aimés‭, mais‭ laissez‭‭ agir‭ la colère‭ ; car‭ il est écrit‭‭ : A moi‭ la vengeance‭, à moi‭ la rétribution‭‭, dit‭‭ le Seigneur‭.‭

        Comme Dieu fait les choses parfaitement bien, sa vengeance sera parfaitement juste et à la hauteur de chaque crime commis:

        Hébreux 10:28
        C’est une chose terrible‭ que de tomber‭‭ entre‭ les mains‭ du Dieu‭ vivant‭‭.‭

        D’autant plus que pour cela, Dieu a toute l’éternité pour y remédier. Si en mourant, les criminels peuvent échapper à la justice des hommes , ils ne pourront jamais échapper à la justice de Dieu et payeront le juste prix pour tous leurs forfaits.

          1. Jusnaturaliste

            Vos deux phrases sont fâcheusement antinomiques, la première est digne des pires collectivismes, que je ne peux que condamner, alors que la seconde serait plutôt l’expression d’un droit naturel, que je ne peux que défendre: oui, l’homme a le droit de pas pardonner, même si cela aura la conséquence logique qu’on ne lui pardonnera pas non plus.

            1. Dr Slump

              Vous venez pourtant de dire qu’on n’a pas besoin d’être repentant pour être pardonné. Donc en somme, les coupables ont droit à tous les pardons, mais les victimes ne seront pas pardonnées si elles ne pardonnent pas.
              Voilà un étrange sens du droit, et une interprétation biblique erronée.
              Petit fait amusant : sur la croix le Christ pardonne au bon larron, mais pas à l’autre.

              1. Jusnaturaliste

                @ Dr Slump

                C’est parce qu’il y a plusieurs situations différentes:

                Un élu pardonne à tout le monde, sans exception, les tords commis contre lui-même, car cela fait partie du prix qu’il doit payer pour être lui-même pardonné.

                Le Christ, de même, pardonne à tout le monde, sans exception, les tords commis contre lui-même (“Père‭, pardonne‭‭-leur‭, car‭ ils ne‭ savent‭‭ ce‭ qu’ils font‭‭”), par pure charité.

                Le Christ, en tant que juge de l’humanité, pardonne à tous les élus, les tords qu’ils ont commis contre toute la création (le bon larron).

                Par contre, le Christ, en tant que juge de l’humanité, ne pardonnera pas aux non élus les tords qu’ils ont commis contre toute la création: il rendra alors justice. Tous ceux qui n’ont pas pardonnés obtiendront réparation pour les tords qu’on leur aura fait, mais ils seront également punis pour les tords qu’ils auront commis.

            2. Stéphane B

              Pourtant, la phrase “tuez les tous, Dieu reconnaîtra les siens” semble avoir été dite par le prélat du pape.
              Comme toujours, le fanatisme religieux est à l’ouvrage pour des massacres. Et finalement les hommes qui ont massacré la population de Béziers seront pardonnés par le Seigneur.
              Rien n’a changé. Nous avons la même chose aujourd’hui avec l’Islam en France, mais aussi dans le monde.
              La religion, qu’elle soit spirituelle, cultuelle, politique ou idéologique (La terreur sous la révolution, Cambodge, communisme, nazisme) n’amène que misère et tueries

              https:/ /anecdoteshistoriques.com/histoire-medievale/tuez-les-tous-dieu-reconnaitra-les-siens/

              1. Pierre 82

                Bof
                Cette histoire de croisade contre les Albigeois (les Cathares) était surtout un truc politique, quand Philippe Auguste a voulu agrandir son royaume en l’élargissant vers le sud.
                Il a simplement promis aux gens que qu’il a envoyé combattre les Cathares qu’ils pourront s’accaparer leurs terres en devenant vassal du roi de France. Du coup, ils se sont montré assez zélés.
                Le religieux a eu très peu à voir dans cette sombre histoire, et était surtout un prétexte. De plus, cette citation est très probablement apocryphe.

                1. durru

                  Re-bof, c’est quand même le Pape qui a déclaré officiellement la croisade.
                  Ce n’était pas très religieux, j’en conviens, mais l’Eglise était mouillée jusqu’au cou.

              2. Jusnaturaliste

                @ Stéphane B

                Oui, par le prélat du pape.

                Je vous rappelle que ceux qui ont fait mettre à mort le Christ étaient des fanatiques religieux. Ce sont eux aussi qui ont combattu les premiers disciples du Christ, puis ne pouvant les vaincre, ils ont infiltré les Eglises et les combattent depuis de l’intérieur, et ce, déjà du temps de l’apôtre Paul:

                “‭Car‭ il en est plusieurs‭ qui marchent‭‭ en ennemis‭ de la croix‭ de Christ‭, je vous‭ en‭ ai souvent‭ parlé‭‭, et‭ j’en parle‭‭ maintenant‭ encore‭ en pleurant‭‭.‭
                ‭Leur‭ fin‭ sera la perdition‭ ; ils‭ ont pour dieu‭ leur ventre‭,‭ ils mettent leur gloire‭ dans‭ ce qui fait leur‭ honte‭, ils‭ ne pensent‭‭ qu’aux choses de la terre‭.‭”

                Ces ennemis ont depuis réussi à créer des postes de dirigeants dans toutes les Eglises (papes, évêques, curés, pasteurs, anciens, etc.) et à se les approprier, ce qui leur permet de gagner argent, honneurs, de distiller toutes sortes de fausses doctrines, et d’agresser les vrais disciples de Christ.

        1. Dr Slump

          Ca c’est exactement ce qu’on appelle un voeu pieu. Dieu nous rendra justice, le jour de l’apocalypse, peut-être, des milliers d’années après notre mort… ouah je suis tellement rassuré ! Mais en attendant faites pénitence, courbez l’échine et pardonnez, bah oui ben voyons.
          La justice, c’est comme la liberté il faut la chercher de son vivant et se battre pour elle. On n’en aura jamais fini avec les salopards, mais raison de plus pour ne rien leur céder.

            1. Dr Slump

              Précisément, et c’est pour ça que je regrette cette insistance à pardonner, comparé au peu de cas qu’on fait de la justice. Ce qui permet à de vrais enfoirés de proposer un pardon mutuel après avoir commis leurs crimes, sans éprouver la moindre honte ou culpabilité.
              Je soutiens que dans la société où nous vivons actuellement, le sens commun veut qu’on fasse valoir la justice. Le pardon est chose personnelle, et ne devrait pas être brandi comme une exigence morale que les uns exigent aux autres. Le bien ne fait pas de bruit, etc.

              1. Jusnaturaliste

                @ Dr Slump

                Dans l’article, il n’est pas question de pardon, mais que les élites profitent de leur main-mise du pouvoir pour s’octroyer une amnistie préventive.

                Sinon oui, chacun devrait rester libre de choisir de pardonner ou pas.

                1. Dr Slump

                  Donc c’est bien ce que je disais plus bas, et qui ne semble pas suffisamment percuter dans l’esprit des lecteurs: c’est bien de pardon dont il est question, je cite en toutes lettres : “Nous devons nous pardonner mutuellement pour ce que nous avons fait et dit…”

                  Nous DEVONS nous pardonner MUTUELLEMENT. Si personne ne voit la manipulation typiquement perverse alors en effet justice et pardon n’ont désormais plus aucun sens. C’est comme le mari violent qui frappe sa femme “je suis désolé mais tu l’as cherché après tout, alors pardonnons-nous mutuellement. Bisous”

                  1. Jusnaturaliste

                    @ Dr. Slump

                    Oui, l’emploi littéral du terme “pardon” dans l’article est profondément indécent et montre qu’en réalité ces gens continuent de se croire tout permis.

                    C’est le principe des élites actuelles: quand cela va bien, elles s’en mettent plein les poches, quand cela ne va plus, elles demandent qu’on leur pardonne sans aucune contrepartie, pas même une démission, et pour l’instant, cela marche, alors pourquoi s’en priver?

                    Voilà pourquoi, je préfère attendre sur le jugement dernier et la justice du Christ, que sur la justice des hommes…

                    1. Dr Slump

                      Avoir foi en la justice de Dieu ne devrait pas exonérer de défendre la justice dans le monde, aussi imparfaite que soit la justice des hommes, sinon on en revient à rester complice passif de l’injustice.

          1. Jusnaturaliste

            @ Dr Slump

            C’est ce que l’on appelle plus précisément la foi. La foi fait également partie du prix à payer pour être soi-même pardonné.

            Voilà pourquoi de nombreux chrétiens se sont laissés massacrés sans se défendre, afin de montrer que leur destinée et leur justice n’est pas celle de ce monde temporaire et mauvais, mais celle d’un monde nouveau, éternel et bon.

            Le commencement de la justice, c’est d’abord se juger soi-même. Or, dès lors que je constate que je n’ai pas toujours été juste, exiger la justice reviendrait à exiger ma propre condamnation, ce qui est fâcheux. C’est pour cela que le Christ est venu, afin de permettre à ceux qui recherchent la justice, d’échapper à leur propre condamnation en renonçant à ce qui était en eux cause d’injustice.

            1. Dr Slump

              Ce qui revient à alimenter l’enfer sur terre, en attendant la venue d’un hypothétique jugement dernier. Si on ne cherche pas justice dans le monde, qui empêchera les méchants de prospérer ? La justice est aux hommes, le pardon est à Dieu, en précisant qu’il n’est pas question de vengeance ici.

              1. Jusnaturaliste

                @ Dr Slump

                Si chacun recherchait d’abord la justice pour lui-même, on n’aurait plus de problème.

                Mais dès lors que certains ne cherchent pas la justice pour eux-même, l’enfer est sur terre, car la sanction ne peut s’appliquer sur eux que lorsque le mal est déjà fait.

                Certains essayent alors de la prévention: espionner, contrôler, interdire, mais cela devient un monde encore pire…

                Voilà pourquoi le chrétien fait progresser la justice en la cherchant pour lui-même, mais sans illusion sur ce monde qui ne profite que du sursit de la patience de Dieu.

    1. Aristarkke

      Honoré par une rue à Villejuif où tout le gotha communiste d’il y a un siècle y figure. Même le méchant Staline par le biais de Stalingrad…

  3. Samuel Cima

    Lorsque je discute aujourd’hui avec des “provaxcovid” de toute cette période, de leurs avis a cette époque, de nos échanges notamment sur le fait que le vaccin ne protège pas des contaminations, des privations de liberté “pour notre bien”…. Et bien ils refont juste l’histoire de leur argumentaire. Simple comme bonjour. Si ça se passe comme ça a un niveau interpersonnel, imaginons a un niveau politico-public ! Ce ne sera pas une amnistie, ça non, mais une amnésie collective des prises de position lors de cette glorieuse période de propagande … Un peu comme un prolongement du rapt des esprits que nos con-citoyens ont subis.

    1. Franck Boizard

      Reconnaître ses erreurs, surtout lorsqu’elles sont lourdes de conséquences honteuses, exige une force d’âme et une honnêteté hors de portée de la très grande majorité de nos compatriotes.

      On a suffisamment d’expérience pour savoir que la réaction majoritaire est la rationalisation et la minimisation de la dégueulasserie, le gros mensonge « Ce n’était pas parfait, mais on a fait au mieux dans une situation difficile ».

      C’est le prolongement naturel du manque de recul par rapport à soi-même de la folie covidiste. Des gens qui se mentent et se racontent des histoires depuis presque trois ans ne vont pas devenir subitement honnêtes et lucides.

      La cruelle vérité « Nous avons été pris d’une panique disproportionnée et nous nous sommes comportés comme des gros enfoirés, cons comme des bites » est inaccessible à la plupart.

    1. Dom17

      En effet, l’enchaînement des événements, la négation des droits fondamentaux et textes essentiels, la volonté violente de censurer toute parole dissidente, la coercition et le mépris assumés, les mensonges qui manifestement, n’étaient pas des “erreurs”, ne laissent aucun doute: une intentionnalité a dirigé toute cette crise qui a eu, et aura encore, comme conséquence des milliers de morts.
      Et malgré la surmortalité avérée dans tous les pays massivement injectés, ils continuent…

  4. Le Gnôme

    Les dirigeants savent désormais qu’ils peuvent faire ce qu’ils veulent des troupeaux de moutons qu’ils sont censés diriger. Avec un coup de peur et des amendes salées à la clé, ils savent que ça marche..jusqu’au jour où les moutons disent: “Wir sind das Volk.”

  5. Aleph

    Il n’y a pas besoin d’amnistie, des non-lieux et des plaintes sans suite suffisent largement et font moins de vagues. Elles ont en outre l’avantage d’occuper les opposants en paperasseries infinies et de leur coûter en frais d’avocats.

    Quand je pense à cet immense poète mais râbacheur démagogue et narcissique de Hugo qui réclamait l’amnistie pour les monstres rouges de la Commune…

    1. Grosminet

      « Il n’y a pas besoin d’amnistie, des non-lieux et des plaintes sans suite suffisent largement et font moins de vagues. »
      Toutafé. Je me répète mais je veux bien prendre les paris, personne n’ira en taule dans cette affaire.

  6. herve_02

    C’est sympa de citer les communistes de l’ère soviétique qui n’auraient pas été purgés. Pour équilibrer la balance, moi je citerais tous les collabos et autres tortionnaires en france et en occident de l’ère 35-45 qui ont continué tranquillement leurs carrières politiques et qui forment en grande partie cette “oligarchie”… Et comme je suis de bonne humeur, je ne citerais pas le recyclage par les états des criminels nazis et le non partage avec le monde entier du savoir acquis dans les camps ce qui permet à basf d’être le premier groupe mondial en chimie (forcement lorsque tu testes à la one again sur du cobaye humain sans contraintes, tu avances vachement vite dans la r&d)

    il faut écouter anne-lacroix-riz plutôt que les profs d’histoire qui fabriquent leur petite réalité. Le système ne se réformera jamais de l’intérieur.

      1. herve_02

        lol

        Vous remarquerez quand même que tout ce que vous dénoncez pour les zotres, vous l’acceptez quand cela sous-tend votre “argumentation”.

        C’est le point le plus important de cette crise pour moi, mettre sur le devant de la scène que très souvent on rejette l’argumentation des “covidiots” à cause de leurs mécanismes, mais que on se dépêche d’employer ces mêmes mécanismes pour rejeter les arguments qui ne nous plaisent pas.

        Et c’est pour cela que la crise a prospéré si bien : tous les mécanismes de communication étaient acceptés par la majorité. Lacroix-riz ést une “pure stalinienne” (ce qui reste à démontrer toutefois) et toubiana est un “rassuriste”, montagnier un “sébnile”, peronne un “charlatan”, raoult le “druide de marseille”, qui “antivax”, qui d’autre “complotiste”, et je parle pas des terre-plattistes..

        Vous collez une étiquette sur une personne et piff paff pouff plus besoin d’argumenter sur le fond. Lorsqu’il n’y a pas de solutions, c’est qu’il n’y a pas de problèmes. D’ailleurs ce mécanisme est aussi employé par ceux qui nous gouvernent avec cette nouvelle “mission” de la milivude qui va travailler sur “les dérives sectaires et le complotisme”. sic

        Tant que l’on accepte ces mécanismes lorsque cela nous arrange bien, on ne pourra pas empêcher de se les prendre en boomerang alors que cela ne nous arrange pas.

        On ne pas pas réintégrer les soignants et mettre des “antivaxX” dans la boucle de la santé publique ? Vous voulez le retour de la polio ou de la variole ? vous voyez comme c’est facile ?

        1. durru

          Dites, qu’est-ce qui est “à démontrer” dans l’affirmation qu’elle est stalinienne ?
          Du coup, qu’est-ce qu’il faut écouter précisément de ses propos ? Qui sont, rappelons-le, empreints de son idéologie et donc très, très loin de la réalité historique… Mais bon, pour un idéologue la réalité se fabrique, elle ne d’analyse pas.

          1. herve_02

            > Mais bon, pour un idéologue la réalité se fabrique, elle ne d’analyse pas.

            Encore ce que disent les covidiots à propos des statistiques.

            Le fait est que la “réconciliation nationale de 2 gaules” à permis aux bon gros collabos de continuer à prospérer. bousquet, mittrand avec sa francisque, papon… la liste serait longue. et je parle pas du recyclage des nazis de haut rang dans les administrations et services occidentaux… Toute la police française a collaboré, ce sont les policiers francais (c’est un soldat allemand qui a prévenu les grands parents de ma moitié) qui raflaient avec un certain zèle qui surprenait même les allemands. Ce sont les préfets français qui ordonnaient les rafles, les juges français qui jugeaient de la légalité… tout ce petit monde est resté en place.. mais c’est être stalinien de le dire…
            Et piff paff pouff ce n’est plus un sujet. Tout le monde trouve cela “normal”… il vont continuer à faire pareil. parce que vous avez accepté l’idée et conchiez ceux qui le pointe.
            Lorsque vous disconviendrez poliment sur l’amnistie qui va arriver ils vous diront : vous êtes complotistes alors il faut analyser ce que vous dites en tenant compte de votre prisme. Et piff paff pouff ce n’est plus un sujet.

            C’est comme pour les vaccins covid on ne peut pas dire qu’il n’y a pas eu épuration.

        2. sam player

          ”… très souvent on rejette l’argumentation des “covidiots” à cause de leurs mécanismes, mais que on se dépêche d’employer ces mêmes mécanismes pour rejeter les arguments qui ne nous plaisent pas.”

          Assez d’accord avec ça, 2P2M avec le cépapareil ici

          Aparté : Riz Lacroix c’est une blague ?
          Ouais, elle était facile

          1. Unmeusien

            Hihi
            À l’intérieur du paquet de feuilles rizla+ il est écrit ” l’art de rouler ( les gens Annie ?? ) depuis des années ”

            En parlant de stalinisme, imaginez ma stupéfaction et éclat de rire simultanément à l’écoute d’une dernière phrase qui clôturait un débat sur France culture, une voix de femme qui avait l’air de connaître son affaire… contenant un rire elle déclama ” Staline en avait une grosse et il s’en servait ”
            ( Une grosse armée sans doute huhuu,qui si un seul de ses membres recule,il sera abattu )

      2. Citoyen

        Hé hé, c’est tout à fait ça Le Gnöme. Et d’ailleurs elle ne s’en cache pas, vu qu’elle est du PRCF (Le Pôle de renaissance communiste en France), les cocos recyclés … Une historienne et militante politique (cocasse) … Son pédigrée est clair …
        Elle fait même des conférences avec le Réseau Voltaire de T. Meyssan … Elle a vraiment tout pour plaire …
        Cela dit, il doit être possible de la lire, en prenant soin de filtrer, à travers ce filtre de décodage … Et par moments ce doit être particulièrement savoureux, sinon très drôle …, si l’on prend un peu de recul pour jauger, et apprécier le décalage …

    1. durru

      Ah, ouais… Parce que les cocos français n’ont pas été eux aussi des collabos de première main pour une bonne année, jusqu’au début de Barbarossa. Et des traîtres à la patrie patentés comme Thorez ne se sont pas retrouvés tout en haut de l’affiche.
      La seule et unique différence entre nazis et cocos c’est que les premiers ont perdu la guerre, tandis que les autres l’ont gagnée. Le reste, c’est littérature (de piètre qualité le plus souvent).

          1. Theo31

            De l’aveu de certains SS, les Oustachis d’Ante Pavelic étaient encore plus barbares.

            La Pologne a été le pays le plus décimé par la guerre. Ça a laissé des traces.

    2. Aristarkke

      “moi je citerais tous les collabos”
      En tête, l’Arsouille qui, il est vrai, s’est reconverti dans la Résistance en vérifiant que le vent tournait.
      Où personne n’a pourtant chanté la geste de ses exploits.
      Bref, un de la vingt-cinquième heure…

      1. durru

        Toujours ce renversement de valeurs proprement… renversant.
        Combien de morts à l’est ? Combien de morts à l’ouest ?
        Si vous n’arrivez plus à faire la différence sur un critère aussi absolu que la vie humaine, je ne peux strictement rien pour vous…

      2. durru

        J’écoute votre vidéo, mais c’est dur…
        J’aime bien PYR, mais il faudrait qu’il se renseigne, quand même. Les Polonais qui ne réagissent pas face aux Allemands, c’est une blague ou quoi ? C’est quand même une information qui a circulé même en France, que le gouvernement polonais actuel demande officiellement des dédommagements à l’Allemagne pour les suites de la deuxième guerre mondiale (on peut plus dire “seconde”, n’est-ce pas). Demande largement critiquée partout en Europe, en plus. Et je n’évoque même plus les histoires d’eau dans le gaz…
        Ce n’est pas très sérieux et ça nuit gravement à la crédibilité de ses propos (qui semblent par ailleurs bien documentés).

  7. Francis Lacan

    Dans son récent article, Charles Gave mentionne que le gouvernement à enterré ses agissements pour les prochaines 30 années. Quelqu’un en sait il d’avantage sur cette escroquerie ?
    institutdeslibertes.org/les-trois-crises-nen-sont-quune/

    1. breizh

      le gouvernement a fait classifier les comptes-rendus des conseils de défense sur le covid : c’est donc un délit que de les divulguer.
      Toutefois, il est toujours possible de déclassifier…

      1. Aristarkke

        D’où l’obligation ardente pour le mignon Poudré de ne pas perdre le pouvoir sauf au profit d’un pote… en espérant que ledit ne change pas d’avis…

        1. Joseph LeFallher

          Oui, par exemple un autre Young-Leader de l’association Franco-Américaine, adoubé par le WEF, Edouard P. par exemple.
          Malheureusement pour nous, c’est ce pitre qui va être désigné par nos maîtres.

      2. Pheldge

        “il est toujours possible de déclassifier” oui, en théorie, mais à voir la belle unanimité qui a régné dans le monde politique, pour soutenir confinements et vaccins, qui le ferait ?
        Pareil pour le très optimiste “Des comptes seront demandés”, par qui ? le traitement réservé aux médecins qui se sont élevés contre ces mesures, la dernière en date étant Martine Wonner, n’encouragent pas ces derniers à l’ouvrir, pour manifester leur mécontentement …

  8. herve_02

    @Aleph

    Les monstres “rouges” de la communes…. relisez un peu l’histoire, mais pas celle écrite par les versaillais…

    Ce ne sont pas les monstres rouges qui ont fusillé hommes femmes et enfants… mais c’était, déjà le “kandubien”

    La commune a été la première expérience “réussie” d’autodétermination. Et ce que l’on accepte pour ce qui nous arrange, on le refuse pour les zotres. Mécanisme que l’on voit bien en ce moment avec ok pour le kosovo, pas ok pour le dombass

    1. durru

      Vous adorez lire l’histoire de manière très partielle, vous.
      Ceux qui ont été fusillés (la grande majorité, en tout cas) l’ont été suite à leurs propres nettoyages “de classe”. Des vrais précurseurs.

    2. Aleph

      “Ce ne sont pas les monstres rouges qui ont fusillé hommes femmes et enfants… mais c’était, déjà le “kandubien””

      Le pharmacien Koch et ses défenseurs, Deguerry, Thomas, etc.

      Ignare. Comme les pétroleurs des Tuileries et du Louvre, et de l’HdV.

      La Commune, ce n’est rien d’autre qu’un épisode du type des Anabaptistes à Munster, de Savonarole, la Terreur, des “étudiants en religion” à Kaboul : des fous furieux prennent le contrôle d’un petit territoire et font les lois à la mesure de leurs pulsions, écartant tout obstacle par les armes, terrorisant tout jusqu’à ce que leurs voisins, épouvantés, les écrasent, ou essaient. La coloration idéologique peut varier à la marge, les épisodes être plus ou moins cruels et prolongés, mais le schéma se reproduit quasi toujours à l’identique.

      Tu parles d’une réussite de l’autodétermination quand des gens se font bastonner dans les rues pou avoir les mains trop blanches pour n’être pas des bourgeois…

      1. Aristarkke

        Il y a eu aussi un resucée cambodgienne dont le maître d’œuvre était d’ailleurs venu étudier aux sources (et où certains de ses sicaires sont également revenus quand le vent a soufflé beaucoup trop fort dans le sud-est asiatique…

      2. Unmeusien

        Deux personnes qui ont vécu la Commune Bloy Léon et Elisé Reclus. Le premier qui écrira ses Histoires désobligeantes ( voir Le vieux de la maison ) il raconte dans celle-ci comment des Versaillais ” qui auraient tout brûler si on avait eu l’audace de leur résister ” criblerons de balles un Vieux de la maison que sa fille accuse d’être un petroleur…

        Reclus, accusé d’avoir participé à la Commune fera 3 semaines de geôle,il lira le seul philosophe qui semble lui convenir (je crois qu’il faut entendre que Elisé daigna lire ) durant son séjour, Spinoza.

        1. Jacques Huse de Royaumont

          Les communards n’étaient qu’un ramassis de terroristes et de brigands, mais les versaillais n’étaient pas obligés de massacrer 100000 personnes, ni de laisser des dizaines de martyrs se faire assassiner pour justifier une intervention.

  9. Student of Liberty

    “alors que les prédictions catastrophistes sont toujours précautionneusement placées plusieurs années (ou décennies) dans le futur”

    C’est vraiment un des mystères de la crise 2020-2022: pourquoi tant de gens, y compris de pouvoir, ont pris des positions absolument hallucinantes sur des faits qui allaient nécessairement se révéler dans un futur proche?

    1. CPB33

      parce qu’ils sont complètement à la masse et psychopathes : pour eux, fuck the consequences car ils sont au-dessus des lois et surtout de la justice

    2. Jusnaturaliste

      @ Student of Liberty

      La plupart des puissants se sont fortement enrichis entre 2020 et 2022 et comme ils détiennent à la fois la justice et les médias, ils ne craignent ni les lois, ni une révolution.

      De plus, le nouveau dieu de l’Occident est l’Etat et ses prêtres sont les experts et les scientifiques: l’exemple le plus parlant est celui de cette grand-mère qui est morte de faim en France, parce que l’hôpital lui a demandé de ne pas se nourrir en attendant son opération, et que l’opération a été repoussée, jour après jour… Le peuple en est à ce stade: il fait tellement confiance à ses prêtres et à son dieu, qu’il se laissera mourir pour eux, plutôt que de leur désobéir.

      Mais le seul point positif, c’est que les vrais résistants peuvent enfin se reconnaître entre eux: ils sont les “sangs purs”, ceux qui ont refusé la vaccination…

      1. durru

        C’est pas plutôt l’hôpital qui a décidé pour elle ?
        Je n’ai pas vraiment eu l’impression qu’on lui a laissé le choix…
        C’est un Dieu exigeant, la bureaucratie, il ne laisse pas le libre arbitre, il sait *toujours* mieux que vous ce qui est bien pour vous.

        1. Jusnaturaliste

          Depuis quand l’hôpital a droit de vie et de mort sur vous?

          Vous avez le droit de vous opposer à leur décision, vous avez le droit de quitter cet hôpital pour un autre, vous avez le droit de demander à vos proches de vous amener à manger, etc.

          1. durru

            Vous ne demandez pas un peu beaucoup à une personne en position de faiblesse ?
            Pour faire tout ce que vous dites, il faut en avoir les moyens.
            Et l’hôpital, lui, il les a. Ce n’est pas pour rien que la France a le taux le plus élevé de personnel administratif dans les services de santé.

            1. Pierre 82

              J’ai horreur de commenter un fait d’actualité, car je ne connais pas tous les tenants et les aboutissants, mais j’aimerais poser une question: elle était où, la famille, pendant ce temps-là?
              Il est possible qu’effectivement, il leur a été impossible d’être présent, donc je ne rends pas un jugement. Je pose juste la question.

            2. Jusnaturaliste

              Etait-ce si difficile de prendre un téléphone et de demander à une personne de confiance, voir au pire à un avocat, d’exiger qu’on l’alimente?

              Après, je ne connais pas plus l’histoire que cela et je n’ai pas envie de la creuser, je trouve juste assez révélateur de la société des covidovaccinés qui laissent maintenant l’Etat jouer directement avec leur existence sans broncher.

              1. durru

                J’aimerais vous voir à cet âge, avec des sérieux problèmes de santé, faire tout ce que vous demandez à autrui…
                J’ai l’impression de lire Sam (un bot). Bref, on est pas sortis de l’auberge, mais pas pour les raisons que vous croyez…

                1. Jusnaturaliste

                  Cela dépend comment on a vécu: quand toute sa vie on se plie et on subit, il est évident qu’une fois âgé et malade, on fera de même.

                  Mais les gens que je connais, qui ont toujours fait différemment pendant toute leur vie, ils ont aussi fait différemment une fois vieux et malades.

    3. Dom17

      Chantages, pistolet sur la tempe. Comme Zelenski dont le service d’ordre est assuré par les SAS britanniques.
      Le monde est dirigé par une mafia, ce sont ses méthodes

  10. MCA

    “Il ne doit pas y avoir d’amnistie.”

    +1000 !!!! et je dirais mm que les têtes DOIVENT tomber et vite !

    Les politiques doivent payer (Buzyn, Véran, Salomon etc…) pour la torture infligée au peuple et la Bérézina économique suite aux mesures immondes qui se sont empilées sans relâche pendant plus de deux ans.

    L’interdiction par tous les moyens de pouvoir se soigner autrement que par un “vaccin” qui n’a eu d’autre effet que d’enrichir d’une façon scandaleuse les labos tout en les exonérant de toute responsabilité en ce qui concerne les nombreux effets secondaires pouvant aller jusqu’à la mort et sans pouvoir encore extrapoler les effets à long terme tels cancers, stérilité, handicaps divers est tout simplement criminelle.

    D’autre part ce serait faire une insulte intolérable à ceux et celles qui se sont vus blessés par ces injections hasardeuses si ce n’est tués, qui se sont vus privés de leurs droits élémentaires de se soigner (combien de morts par défaut de soin?), qui se sont vus confinés pour des raisons ubuesques (interdiction d’aller sur les plages, les bois, les transports longue distance (sauf le métro, vous m’avez compris…), qui se sont vus interdits de travailler de la façon la plus abjecte et sadique sans prendre en compte leur situation familiale, leurs besoins élémentaires de devoir se nourrir, se loger, prendre soin de leurs enfants.

    Sans oublier la torture infligée aux enfants en bas âge : ramonage de pif tous les jours, prise d’air dans la cour avec interdiction de sortir d’un carré dessiné sur le sol, obligation de porter un masque même pour les plus petits.

    Ce qu’ils ont eu à subir est tout simplement immonde !!!!

    Nous avons eu affaire à une vaste expérience d’ingénierie sociale à laquelle , je le redoute, peu de gens ont compris la finalité.

    Et ce n’est pas terminé, ça va continuer sous d’autres excuses; avec la mise en place de l’identité numérique, un volet de cette identité sera la vaccination.
    Ce passeport numérique sera-t-il valable si les case picouses ne sont pas remplies? et pourra-t-on malgré tout payer, se déplacer, se soigner etc… avec ce passeport s’il n’est pas reconnu valable à cause du défaut de picouses?

    Rajoutez à ce tableau la mise au point de la monnaie numérique et la disparition du cash associée à la notation sociale et je vous promets un enfer dont vous n’avez même pas idée qu’il puisse exister.

    Endormis dans un monde virtuel je crains fort que nos concitoyens ne comprennent pas le tsunami qui va leur arriver sur le coin du nez et pire : qu’ils en finissent par aimer la servitude que cette bande de détraqués leur prépare.

    Alors leur pardonner?

    Comme disait Heinrich Heine : “oui mais après les avoir pendus”.

      1. MCA

        Etre fort?

        Quand on a les mains nues et que l’autre en face a un fusil chargé, expliquez moi comment on fait pour être fort, ça m’intéresse ?

        Et je n’exagère qu’à peine la situation.

        Ca me fait penser à “l’exil intérieur”,

        entre l’exil tout court ou leur rentrer dans le lard, je ne vois pas bcp d’alternatives si ce n’est la soumission.

        1. Chieur chiant

          Mon cher MCA, écoutez le lien que j’ai mis plus bas (10/11, 0h58).
          Quand je dis être fort, c’est par la conviction, par le jugement, et ce que l’on croit juste (avec pragmatisme).

  11. Pousse-Fumier

    “Bien avant mars 2020, on savait que les confinements ne serviraient à rien”.

    Oui, d’autant plus que le seul document de référence pour la gestion d’un événement pandémique datant de 2009, le “Plan Pandémie Grippale”, ne faisait aucune référence à un recours au confinement généralisé.

    Tout au plus quelques cas de mise en quarantaine des cas-contacts et des voyageurs en provenance de zones à risque.

    Rien de tout ce qui a été mis en place en 2020-2021 (confinement, attestations, pass sanitaire, pass vaccinal, vaccination expérimentale, AMM conditionnelles,…) n’a jamais été prévu par le plan de pandémie grippale d’origine.

      1. Pousse-Fumier

        A priori, il est toujours valable et applicable, dans sa nouvelle version datant de 2011, sur le site du ministère de la santé.

        C’est étonnant que rien de ce qui figure dans ce plan, qui constitue le vade-mecum de l’action publique face à la pandémie, n’ait jamais été mis en place en 2020, sans que personne ne s’en émeuve.

    1. Mitch

      Tout ceci n’est pas bien grave après tout.

      Cela n’a coûté que €500 milliards, et les conséquences sanitaires, économiques et sociales sont juste catastrophiques et ont définitivement plombé un pays déjà faible.

      C’est pas comme si c’était grave, n’est-ce pas?

  12. Pierre 82

    Je vois cet article circuler depuis plusieurs jours, et il me laisse vraiment perplexe.
    D’un côté, certains comprennent qu’ils se sont trompés et commencent à craindre qu’ils risquent gros, et d’un autre côté, d’autres continuent à parler de “vagues de covid” ou de “quatrième ou cinquième dose obligatoire” pour sauver la planète (ou l’Ukraine, je ne sais plus).
    Très bizarre, mais encourageant quand même.
    Ceci dit, comme je ne pense pas que fusiller les principaux responsables, qui serait certes une catharsis suffisante pour que la vengeance soit exercée et calmer le bon peuple, soit une bonne solution.
    Je proposerais plutôt de supprimer tous les droits politiques de toute la classe politique de cette époque, ainsi qu’une marque d’infamie sur la tête de tous les principaux responsables afin que plus jamais ils ne puissent s’exprimer sans qu’on sache ce qu’ils ont fait, avec confiscation de tous leurs biens et ceux de leur famille pour les principaux responsables. Pas la peine de le mettre en taule, les jeter à la rue suffira.
    Mais bon, il me semble qu’on est encore loin, très très loin, d’une reconnaissance par la majorité, que cette crise a été gérée de la pire manière. Jusqu’à présent, ce qui prédomine serait plutôt “ils ont fait du mieux qu’ils ont pu”.
    On n’a pas encore le cul sorti des ronces… et puis, à part quelques complotistes, qui lit The Atlantic? L’article est viral, oui, mais pas chez M et Mme Toulmonde.

    1. Pheldge

      oui, l’article commence son buzz, c’est un ballon d’essai, jusqu’au jour où, au nom de l’unité nationale, ou pour je ne sais quelle autre bonne raison, ça va sortir mainstream, et tout le monde sera bien content de tourner la page, au motif que “qui aurait fait mieux ?”, cette dernière réflexion revenant assez souvent dans mon entourage …

    2. Mo.

      Sans oublier que ce qui se sont fait mettre le vaxx bien profond vont avoir du mal à assumer leur mal au cul… y vont préférer regarder ailleurs

    3. MCA

      “Ceci dit, comme je ne pense pas que fusiller les principaux responsables, qui serait certes une catharsis suffisante pour que la vengeance soit exercée et calmer le bon peuple, soit une bonne solution.”

      Certes, mais les laisser gambader et batifoler comme si de rien n’était en est à coup sûr une mauvaise.

      Par contre je me pose une question à laquelle je n’ai pas de réponse :

      la proportion de gens satisfaits de cette gestion que je juge calamiteuse ?

      1. Pheldge

        il y a 2 phrases chocs qui sont apparus pendant cette période :
        “le vaccin évite les formes graves” et “qui aurait fait mieux ?”. ça met fin à toute tentative de débat !

            1. Lorelei

              Il y a de plus en plus de gens qui me parlent à mi-voix pour m’indiquer leurs doutes, leurs remises en cause des “vérités établies” sur le Covid.
              Concernant le réchauffement climatique, tout le monde est unanime: c’est notre faute, faut faire quelque chose, on va droit dans le mur… j’ai arrêté de parler parce qu’on m’accuse à chaque catastrophe avec des “ah! mais tu vois bien que!”
              Je regrette que les seuls qui s’expriment à haute voix sur le sujet finissent aussi par me parler de soucoupes volantes.

              1. sam player

                « Je regrette que les seuls qui s’expriment à haute voix sur le sujet finissent aussi par me parler de soucoupes volantes. »

                Ce sont souvent les médias qui font ce lien, cet amalgame, en ciblant justement ce genre d’huluberlus pour déconsidérer ce positionnement
                Vous avez vraiment de tels personnages dans votre entourage ? Vous travaillez dans un asile ? 😀

                1. CPB33

                  euh : bonjour le raccourci “soucoupes volantes” = asile…..
                  “Il y a plus de choses dans le ciel et sur la terre que n’en rêve votre philosophie.” Shakespeare

          1. sam player

            Votre honneur, je suppose que le virus n’a pas un tag « forme grave » et son pote un tag « forme légère », peut-on alors en déduire que si le virus protège contre les formes légères, alors les évolutions en forme grave, avantagées par un terrain propice (faiblesse, comorbidités) seront également en régression pour ceux vaccinés ?

  13. Franck

    Snif, au titre, je pensais surtout à amnistie et réintégration des personnels soignants etc
    AMHA l’amnestie est une excellente idée (pour le classes dirigeantes) : Si on leur pardonne, ça évite un long procès qui finira en “responsables mais pas coupables” qui braquerait encore + la population contre eux ?
    Autre problème aussi, mais ça depuis le début : le rôle des “experts” (réels ou auto-proclamés) n’est ABSOLUMENT PAS remis en question (ça rappelle le procès d’Outreau où les experts unanimes ont “condamnés”, pour le résultat réel que l’on sait). Ils sont probablement inattaquables, “puisqu’ils faisaient au mieux mais ils ne savaient rien” et que ceux qui les ont écoutés (qui ont choisi, surtout, de les écouter) ne savaient justement pas et ne faisaient que suivre les ordres/conseils

    1. Higgins

      « La loi du 17 juillet 1940 autorise les ministres, par simple décret, à relever de leurs fonctions, sans autre formalité qu’un rapport des chefs hiérarchiques, « les magistrats, fonctionnaires, agents civils et militaires de l’Etat qui ne présentent pas les garanties requises pour accomplir leur mission ». En fait révoquées, les victimes de la loi ne bénéficient d’aucun traitement, indemnité ou retraite. Toute ressemblance avec l’ignominieux traitement imposé aux agents du service de santé ou aux pompiers, et peut être d’autres que j’oublie, n’est absolument pas fortuite.

  14. Nemrod

    Moi aussi je suis perplexe.
    Je crains fort que les remises en cause restent anecdotiques hormis une explosion d’effets secondaire que je ne souhaite pas.
    Autour de moi les covidistes enragés qui se confondent avec la Macronie d’ailleurs ne se sentent ni coupables, ni ridicules et aiment leurs chaines et surtout celle des autres.
    La masse bêlante ne voient pas des crocs pousser dans leurs bouches herbivoires et attendent une autre occasion de se faire tondre puis bouffer.

  15. Mando

    Bonjour quand j’etais en Amerique du Sud, région qui a globalement choisi l’amnistie après la fin des dictatures, selon le principe tous coupables, je rappelais que certains sont plus coupables que d’autres, ceux qui tiennent les manettes, et ceux qui participent activement à la mise en oeuvre, par la force ou la persuasion délictueuse, ou par la corruption, entre autres.

    1. Le Gnôme

      Heureusement que c’était contrôlé, je n’ose penser ce qui se serait passé si ça avait été fait de manière anarchique. On me susurre à l’oreille que la fin aurait été la même.

    2. sam player

      Ils ont géré ça comme on gère des palettes… , quand on peut pas s’en occuper par manque de personnel, on entasse 😀 on reporte, on y fera demain, et encore demain…
      En fait, c’est parce qu’il n’y avait pas assez de personnel administratif, la preuve qu’il en faut encore plus…

  16. Mitch

    Des comptes seront demandés et ce bien avant que les responsables n’aient eu le temps de se retirer sagement loin des affaires publiques.

    Boss, je ne partage pas votre optimisme.

    Rien ne sera demandé, et d’ailleurs il n’y a pas l’embryon d’une demande à l’heure ou l’on écrit ces lignes.

    Le simple fait de réintégrer les soignants virés n’est même pas évoqué, alors demander des comptes aux ordures …

    A mon avis aucun compte ne sera demandé car 80% de la population a honteusement collaboré. Pour ceux qui se sont fait manipuler, peu sont près à le reconnaître et reconnaître que l’ont s’est fait flouer est un prérequis avant de songer à demander des comptes aux ordures des chateaux à Paris.

    Admettre qu’ils se sont fait avoir reviendrait à admettre que l’état ne leur veut pas du bien et donc remettre en question tout un schéma de pensée et une éducation. Inconcevable pour la plupart!

    Mark twain disait: ‘it’s easier to fool people than it’s to convince them they’ve been fooled”.

    De toute façon une bonne parti des collaborationnistes ne veut même plus évoquer cette période. D’autres hystéries ont depuis remplacé celle du Covid

    Et autrement dans la presse anglo-saxonne les articles sur les effets cataclysmiques des lockdowns déjà visibles fleurissent. En grance, ben
    ….rien. Circulez, rien à voir.

    La question en grance n’est pas de demander des comptes mais de trouver des moyens pour faire taire les voix dissonantes.

    J’espère de tout coeur me tromper …

      1. Mitch

        Yep, comme le Canada, l’Australie (ou il y a eu des manifs ce qui est vraiment très très rare culturellement à Rooland) ou les Pays-Bas …

        On a vu le résultat en grance … d’après les merdias de la pravda tout ceci n’a pas existé et/ou c’était des anti-vax pro Poutine sans éducation et conspirationniste.

        Le Covid et sa gestion cataclysmique, Marcel, Germaine Jean-Kevin et Momo s’en contre foutent.

        Ce qui fait tripper les grancais c’est l’age de départ à la retraite, les vacances au camping des flots bleu un Juillet, et les aides sociales qu’il peut palper avec le pognon gratuit des autres.

        Un bon sport à ses heures perdues est aussi d’aller faire chier son voisin car c’est un salaud de nantis, qui roule en SUV et arrose sa pelouse trop régulièrement.

        Pour tous les autres sujets, 80% des grancais s’en contre tapent.

        Demander des comptes aux ordures? c’est sans doute possible si cela concerne un des sujets pré-cités, mais pas pour la gestion du Covid et la privation de liberté.

        D’ailleurs personne ou quasi n’a questionné le fait que les comptes rendus des réunions de la junte présidé par le poudré soient classés secret-défense pendant 50 ans alors que rien ne le justifie.

        C’est mort. Encéphalogramme plat. Perso, j’ai renoncé à perdre mon temps à demander des comptes à ces ordures. Je passe mon temps à préparer mes plans A, B, C et D pour assurer mes arrières.

        1. MCA

          “Demander des comptes aux ordures? c’est sans doute possible si cela concerne un des sujets pré-cités, mais pas pour la gestion du Covid et la privation de liberté.”

          Il ne faut pas oublier que c’est le pouvoir en place qui fait SA loi et SA loi peut justifier n’importe quoi sachant qu’il y a tjs le 49.3 et menace de dissolution en cas de dissidence.

          “D’ailleurs personne ou quasi n’a questionné le fait que les comptes rendus des réunions de la junte présidé par le poudré soient classés secret-défense pendant 50 ans alors que rien ne le justifie.”

          +1 mais qui a le pouvoir de demander des comptes au GVT? les médias? les députés?

          Ah! j’allais les oublier ceux-là : les citoyens? (ricanements d’origine nerveuse)

          1. Mitch

            +1 mais qui a le pouvoir de demander des comptes au GVT? les médias? les députés?

            Voilà, c’est ça. Les fameux citoyens.

            Qui de ces fameux ‘citoyens’ sait même que ces compte-rendues sont inaccessibles? Quasi personne, car l’immense majorité s’en tamponne.

            Du moment que Maurice peut se tirer à 55 ans à la retraite et aller passer ses 2 semaines au camping le reste n’a que peu d’importance.

        2. Waren

          Bonjour,
          >Je passe mon temps à préparer mes plans A, B, C et D pour assurer mes arrières.

          Vous avez entièrement raison, je fais de même et croyez-moi, un jour nous aurons notre vengeance intérieure. Et personnellement, cela me suffira largement. Ces ordures sont à traiter de la même manière que ce que j’ai fait avec le Covid: par le mépris.

    1. sam player

      +1 ils rêvent éveillés, ils vivent en Théorie, ils sont encore moins tolérants que les intolérants d’en face, il n’y a même pas de volonté du peuple pour ca, la seule volonté du peuple qu’il y a eu c’est pour plus de restriction de liberté et dans ce cas il faudrait juger 80% du peuple, c’est plié

      1. durru

        “la seule volonté du peuple qu’il y a eu c’est pour plus de restriction de liberté”
        Encore un viol de la langue” française…
        Après le fameux inconnu = accidentel, maintenant nous avons soumission = volonté.
        On progresse. Dans l’abjection.

        1. sam player

          Bien mignon : bah oui, des séquelles de la journée internationale de la gentillesse c’était la semaine dernière le 3 novembre
          Normalement, avant 2015, c’était le 13 novembre, mais depuis que des terroristes pas gentils n’ont pas respecté cet usage (Bataclan, j’suis sûr qu’ils l’ont fait exprès) c’est le 3 novembre…

          Bon sinon, je maintiens restriction : car privation de liberté y a des maisons pour ça

          1. Dr Slump

            Par opposition aux maisons de tolérances, qui ne sont plus tolérées. Toufoulkan ! les plus petites d’abord, et peu à peu les plus importantes… je parle des libertés bien sûr.
            D’ailleurs en France nous bénéficions d’un “Ministère de la justice et des libertés”, ça ne s’invente pas !

            1. Pierre 82

              Parti comme on est, avant la fin du mandat de Macron, le pays s’appellera “République démocratique, populaire et inclusive de France”.

    2. Pierre 82

      @Mitch 9 novembre 2022, 10 h 19 min

      Je partage votre amertume, mais je la nuancerais quand même, car je pense qu’un jour, il y aura un “grand réveil” des populations européennes, et que ce jour s’approche.
      Certes pour l’instant, les Français ont l’air de tout gober, mais je ne me fierai pas à cette apparence. Ce soutien apparent des Français pour le pouvoir est plutôt le produit de l’apathie d’un peuple toujours sous le coup d’une sidération, momentanément calmée par un état nounou, mais il ne s’agit en aucun cas d’une adhésion.

      Cet état est à bout de souffle, car maintenir le troupeau bien calme nécéssite des moyens qui commencent à faire défaut. Du pain et des jeux (et du chauffage!), certes, mais il faut les moyens de le fournir.
      Beaucoup de Français ont fait mine de croire que tout tombe gratuitement du ciel, la manne fournie par un état bienveillant. Le jour où ils se rendront compte qu’on n’a rien sans rien parce que l’état ne le pourra plus, s’approche à grands pas.
      Je voudrais rajouter également qu’il ne faut pas noircir le tableau inutilement non plus: beaucoup de nos compatriotes savent déjà qu’on n’a rien sans rien, et ne dépendent pas de l’état, et surtout n’en attendent rien.
      Le hic, ce sont tous ceux qui dépendent de l’état, et pas seulement les inactifs, mais surtout des gens qui bossent pour l’état, que ce soit directement ou indirectement (qui sont rémunérés par des subventions) – ça fait un paquet de monde en face.

      1. Guillaume P.

        Ça fait 15 ans que j’attends le “grand réveil” et non seulement la situation empire chaque année, mais en plus la contestation s’éteint et ce n’est pas propre à la France.
        En partie à cause de la censure et répression, mais en bonne partie à cause d’une propagande complètement délirante que les foules gobent sans sourciller, il suffit de 60% d’abrutis et ça roule.
        .
        J’en suis à me demander si la fameuse “rationalité” passée de nos concitoyens n’était pas simplement le reflet de ce que pensaient les élites d’alors. Votre voisin qui répétait que la liberté d’expression était une condition essentielle de la démocratie, vous dira maintenant sans sourciller que censurer les “complotistes” est une bonne chose.
        .
        Il n’avait absolument rien compris et répétait juste ce que les élites disaient.
        .
        Il semble que les peuples comptent toujours pour rien et que l’URSS ou tout autre régime totalitaire s’arrête uniquement parce que les discours des élites ont changés. Pour moi, nous sommes en 28-36 et nous allons au-devant du pire, pas en 1989.
        .
        Je parie que même avec vingt millions de Français vivant dans des bidonvilles, le gouvernement sera toujours capable de chanter sa gloire comme si on était la 5ème puissance mondiale de 1980.

        1. durru

          Le voisin répète joyeusement ce que les élites lui disent parce que son ventre est plein. Lorsqu’il sera réduit à se nourrir de sandwichs polonais, ses priorités ne seront plus les mêmes.
          En ’89, le changement de discours des élites n’a pas été la cause, mais une conséquence…
          Après, je ne dis pas, il se peut très bien qu’on soit dans un début ’29 ou ’39 revisité, ce n’est pas incompatible.

    3. Jacques Huse de Royaumont

      “Des comptes seront demandés et ce bien avant que les responsables n’aient eu le temps de se retirer sagement loin des affaires publiques.”

      Pareil.

      J’ai de gros doutes sur le fait que des comptes soient réellement demandés.
      Comme toutes les élites sont mouillées dans l’affaire, personne, parmi ceux qui ont une parcelle de pouvoir, n’a intérêt à ce que justice soit rendue.
      Au mieux, on peut s’attendre, à la marge à quelques mesurettes pour faire semblant. Si on obtient la réintégration des soignants suspendus, la levée des sanctions contre les opposants, ce sera déjà pas si mal. Rendre justice aux innocents est le plus important.
      Après, quelques têtes lâchées en pâture pour calmer les esprits, comme celle de Cruella VdL, par exemple, seraient les bienvenues, mais je n’y croit pas trop.
      Quant à un grand déballage généralisé, je n’y crois guère.

      Comme le mentionne le billet, cette demande d’amnistie signifie, en creux, un début de conscience de culpabilité. C’est plutôt une bonne nouvelle, non pas pour les éventuelles purges à venir (qui se tromperaient volontairement de cible), mais parce que c’est un frein pour que ce ne revienne pas trop facilement.

      1. Pierre 82

        Je reviens sur cette histoire de purge.
        Nos dirigeants se sont comportés comme des salopards, on est tous à peu près d’accord sur ce point ici.
        Mais personnellement, j’essaie de réfléchir au moyen de s’en tirer honorablement.
        La société française (mais pas que…) a été durablement divisée, en factions qui semblent de plus en plus irréconciliables, entre ceux qui ont voulu gérer cette crise covid comme elle l’a été, et ceux qui ont été victimes de cette politique. Pour l’instant, malgré cet article dont on parle, cette affaire n’est pas finie, la caste est toujours en place, et on même verrouillé toute prise de décision en leur faveur, vu que les institutions normales ont été bloquées. Donc pour l’instant, à vrai dire, il n’y a aucune demande d’amnistie ou de pardon, hormis un article d’un journal américain dont j’ignorais l’existence jusqu’ici.
        Mais je me pose la question de ce qui peut se passer après, une fois que cette élite aura été renvoyée (c’est-à-dire ni demain ni après-demain): comment faire pour rebâtir une société cohérente après ça?
        Si je tente de regarder les faits, ce qui nous arrive n’est pas pire au niveau fracture dans la société que la société allemande, japonaise ou italienne après leur défaite en 1945, pas pire non plus que la Russie et ses pays satellites après la chute de l’URSS.
        Il me semble qu’une manière générique pour faire une purge consiste à punir très sévèrement, ou même exécuter un nombre limité de responsables de haut niveau (parmi ceux qu’on aura réussi à attraper) – c’est la catharsis: ça ne sert à rien d’autre que de purger les passions populaires. Ensuite, on punit d’autres responsables de manière moindre, avec de la prison, des amendes, et en leur interdisant à jamais de participer à la vie publique.
        Et tous les autres, on les laisse tranquilles, ce qui permet de calmer le jeu, de passer à autre chose, et on sort une loi d’amnistie. Il me semble que c’est grosso modo comme ça qu’on procède (sauf pour l’Allemagne nazie), et même si je vais en agacer certains, je pense que la méthode est bonne dans la mesure où on s’engage pas dans un cycle de vengeances et de haines recuites, et surtout, qu’on puisse passer à autre chose.
        Bien sûr, quelques salopards passeront à travers les mailles et redeviendront des nocifs, mais si c’est le prix à payer, pourquoi pas?
        Par contre, ce que j’expose n’a rien à voir avec le pardon tel que défini par le Christ. Il ne s’agit que d’une technique pour remettre la société sur ses pieds.
        A méditer.
        Mais comme je l’ai dit plus haut, on n’en est pas encore là. Yapuka se débarrasser de nos élites avant d’en arriver là.

          1. durru

            Certes, mais les éléments de comparaison ne sont pas non plus des clopinettes…
            J’ai visité Wroclaw (ancienne Breslau allemande) il y a quelques années, à peu près le seul immeuble resté intact après la guerre dans la ville était un bunker (qui a été converti en musée d’art moderne). C’est vrai que la ville a été transformée en forteresse (Festung Breslau) qui a tenu presque jusqu’à la fin de la guerre. [Spoiler : contrairement à Kherson, la population civile était restée dans la ville, pas forcément de bon cœur]
            Je reconnais qu’avec encore quelques efforts on pourrait devenir compétitifs…

        1. herve_02

          Je comprends votre pragmatisme sur cette notion de “purge” Mais elle se heurte à la dure réalité. Si on amnistie une large partie d’entre “eux”, ils recommenceront, ils feront perdurer les “gênes” (façon de parler) qui nous ont mené là.

          Ainsi je ne parle pas de déporter (à cayenne comme dit gaves) TOUS les covidiots (il manquerait de place) mais il est hors de question qu’un médecin qui n’a pas soigné puisse rester dans le domaine médical, il est hors de question qu’un soignant qui a rivotrilé ne soit pas mis en prison. Car cela enverrait à la population un super mauvais message :
          1- que la justice est aux ordres du pouvoir qui amnistie
          2- que l’on peut faire nawack et continuer comme si de rien n’était.

          Je me souviens d’un avocat qui disait : la justice à 2 missions : être juste ET paraître juste.

          Que quelques salopards passent à travers (je crois au karma et n’écarte pas l’idée qu’un “illuminé” s’en occupe personnellement) , n’est pas un souci mais qu’une masse importante passe au travers par souci de “pragmatisme” comment on ferait sans médecin si on écarte tous ceux qui ont mal agi ? je répondrais.. on ferait comme pendant ces 2 ans ou les médecins ne recevaient plus les patients.

          Il doit y avoir en dernières années de médecine suffisamment d’étudiants pour “combler les trous” et cela enverrait un vrai message fort au monde médical : vous avez des responsabilités et vous ne pouvez pas faire n’importe quoi. Radiation à vie de ces soignants me semblent la moindre des choses.

          quoi qu’il en coûte comme dirait l’autre.

          1. durru

            Je suis globalement d’accord avec vous, sauf sur un point.
            J’ai bien peur que les étudiants en médecine actuels ne soient bien pire que leurs aînés, aussi bien du point de vue de leurs compétences professionnelles que de la propension à se soumettre au pouvoir en place (conformisme, comme on dit).

          2. Pierre 82

            Remarque: tous les médecins ne se sont pas pliés à ces ordres absurdes (grosso modo 50% des médecins libéraux, m’a-t-on affirmé), sauf peut-être les premières semaines (et encore).
            Et parmi les pires salopards, on retrouve essentiellement les jeunes médecins, à qui les études ont bien réussi à laver le cerveau pour qu’ils fassent confiance aux ordres venus de ceux qui savent.
            Mettre de l’ordre dans tout ça va être délicat.
            Il faudra surtout créer de vraies écoles de médecine, et il me semble plus urgent de virer les responsables de ce désastre universitaire.
            Question: par quoi va-t-on remplacer nos médecins? Nous sommes réduits durablement à devoir utiliser nos médecins de pacotille.
            Remarque: quand je parle d’amnistie, je ne parle que de pénal: les plus impliqués doivent bien entendu, et avant toute chose, être écartés de toute activité de soignant. Qu’on fusille les plus hauts responsables de l’ordre ne me choquerait pas, mais pour les autres impliqués dans cette maffia, s’ils veulent retrouver un poste d’égoutier ou de balayeur, qu’ils le fassent. Pas la peine de les pendre ou de les taper en taule.

  17. MCA

    Il faut aussi prendre du recul et se souvenir du cas H1N1.

    Les picouses avaient été commandées et ont fini à la poubelle à l’exception de l’addition qui elle est bien restée à notre charge.

    Bachelot à l’époque avait servi de bouc émissaire, puis l’actualité à base de chiens écrasés reprenant le dessus, cette répétition était tombée aux oubliettes.

    Deuxième essai : le COVID

    et cette fois une ferme intention de contraindre la picouse par la force, la ruse, l’extorsion de consentement et la mise au ban de la société.

    Et ils y sont globalement parvenus.

    Autre fait qui devrait interpeller : pratiquement tous les pays occidentaux ont fait la même chose au même moment…

    1. Joseph LeFallher

      “tous les pays occidentaux ont fait la même chose au même moment…”
      C’est ça le point central !
      Il faut mettre le projecteur sur la tête de tout petit nombre de profiteurs, avec les mains dans le pot de confiture jusqu’au coude. Et ces gens sont toujours en place, à financer l’OMS et le BigPharma.
      Quand le sujet est compliqué à appréhender, je commence toujours par l’ARGENT. D’où vient-il, où va-t-il ? Plutôt que de juger, il faut ruiner ceux qui nous ont fait du mal : les punir sur leurs vices. L’argent.

      1. MCA

        “je commence toujours par l’ARGENT”

        C’est un excellent principe mais il y en a un autre du même niveau d’importance :

        “Si tu veux savoir qui possède le pouvoir regarde qui il t’est interdit de critiquer”

        Et il est intéressant de prendre cette formule à contrario, à savoir : “ceux que tu peux critiquer sont ceux qui n’ont pas le pouvoir”; ce qui en dit long sur nos “dirigeants”….

        1. “Si tu veux savoir qui possède le pouvoir regarde qui il t’est interdit de critiquer”

          Les enfants handicapés contrôlent le monde ? Merde. Je l’ai pas vue venir, celle-là.

          1. CPB33

            ben la macrouille ou biden ne sont pas des handicapés mentaux ??? à propos de mongolo, le zelensky n’est pas né à coté de Tchernobyl par hasard ???

            1. Aristarkke

              Houla! Sauf pour les plus de cinquante ans ou les fins connaisseurs de l’histoire contemporaine de la Grance, personne ne peut saisir cette fine allusion…

  18. Nemrod

    Le seul truc positif que je retiens est que ça aide à faire le tri des gens fréquentables .
    Les autres, délateurs dangereux, espionneurs compulsifs et enfermeurs débiles se sont révélés au grand jour et c’est très bien.
    Ce seront le mêmes pour tout ce qui va suivre.
    La masse bêlante sera dangereuse aussi mais dans un deuxième temps.

  19. PereColateur

    Il n’y a jamais eu de happy end pour les collabos.
    Quelque soit l’époque.

    Ils doivent payer et les sanctions doivent être absolues et définitives afin de décourager d’éventuels successeurs.

    Aucun pardon, aucune pitié. Ils ne doivent pas s’en tirer. Aucun d’entre eux. Ascendant et descendant compris.
    Jusqu’au dernier.

    1. Guillaume P.

      Oui, mais c’est historiquement très improbable.
      Même après les pires régime, ils choppent deux trois clampins, deux trois têtes d’affiche, mais tout la “deep foule” y échappe largement.
      Les seconds couteaux, les ministrules, les préposés aux chaines, les voisins délateurs et tout ceux qui ont soutenus les susnommés clampins ressortent blanc comme neige moyennant quelques petit biais cognitifs.
      .
      Nuremberg c’est 12 condamnés, les seuls qui ont payés le prix “judiciaire” ce sont ceux qui ont été capturés par les soviétiques, mais c’était extérieur.

      1. Higgins

        Il y en a eu un paquet qui sont passés en jugement dans les années d’après-guerre et qui ont été condamnés. Limiter la répression du nazisme au seul procès de Nuremberg est extrêmement réducteur et ne correspond aucunement à la réalité. Rien qu’en France, Touvier, Papon et Barbie ont été jugés plus de cinquante ans après les faits. Bousquet a échappé de peu à un procès qui s’annonçait très difficile pour lui. Et je ne parle pas de toutes les exécutions sommaires qui ont eu lieu jusqu’à l’automne 45.

        1. Guillaume P.

          Le totalitarisme est un phénomène collectif qui implique probablement une majorité de la foule, mais tous les écrivains, journalistes, penseurs, intellectuels qui ont subjugués cette foule et ont préparé le terrain échappent en général largement au nettoyage.
          .
          Par exemple les pisse-copies qui ont écrit qu’il fallait enfermer les non-vax ou qu’on tuait Mamy sans la sainte piquouse au moment où le bullshit était évident ont largement participé à l’allumage de l’incendie.
          On va au mieux faire sauter un ou deux plombs et ces gens qui ont pourtant une responsabilité écrasante seront toujours là.

      2. durru

        Même si c’est anecdotique, Nuremberg c’est pas exactement ça : dans le procès “principal” il y a eu 12 condamnations à mort et 7 peines de prison. Et les tribunaux militaires qui ont suivi ont condamné 142 autres, dont 25 à mort.
        On demande pas non plus la décimation…

    2. sam player

      Je ne vois pas pourquoi on devrait plus considérer les résistants que les collabos : au cours d’un conflit les gens font des choix
      En Ukraine, tant que la guerre n’est pas finie, on a d’ailleurs aucune idée de qui sont les résistants et qui sont les collabos, c’est le gagnant qui décidera et passera par les armes ceux du camp d’en face
      Donc votre assertion n’a aucun sens, sauf à être une tautologie

      Perso, si la Suisse nous envahit, je collabore 😀

      1. durru

        Par définition, on collabore avec l’ennemi. Sauf erreur, en ’39 quand la France a déclaré la guerre à l’Allemagne la majeure partie de la population française n’était pas contre et encore moins au point de soutenir l’Allemagne. Les mêmes qui ont collaboré ensuite, hein.
        Les seuls à être restés cohérents (un an, pas plus, faut pas abuser) ont été les cocos.

  20. Dr Slump

    Il y a dans cette phrase une manipulation qui ne semble pas retenir l’attention : “Nous devons nous pardonner mutuellement…”
    Sous-entendu, les opposants ont également des choses à se faire pardonner !

    Cette idée d’amnistie et surtout de pardon mutuel est bien entendu un test, et je vois qu’elle ouvre la porte à un gros troll bien velu, entendez une belle provocation des covidistes lancée à la figure de leurs opposants. On peut suspecter maintenant que les covidistes, après avoir provoqué “innocemment” leur colère, s’en servent comme outil de trollage intensif pour, au contraire de l’intention affichée, aggraver la polarisation et pousser à la faute, comme ils le font déjà très efficacement avec leurs stupidités écolo et woke.

    En d’autres termes: attirer le gibier avec une carotte en cachant un filet dans son dos, proposer l’armistice pour achever traîtreusement l’ennemi.

    1. Stéphane B

      Il y a dans cette phrase une manipulation qui ne semble pas retenir l’attention : “Nous devons nous pardonner mutuellement…”

      Si elle a été retenue, notamment avec le dessin mis en fin d’article qui la reprend d’une autre façon.

    2. bob razovski

      “Il y a dans cette phrase une manipulation qui ne semble pas retenir l’attention : “Nous devons nous pardonner mutuellement…”
      Sous-entendu, les opposants ont également des choses à se faire pardonner !”
      On peut aussi voir ça comme une menace sous jacente pour tout covidiste qui chercherait le repentir, ou tout au moins un message pour se serrer les coudes.
      Dans le cercle de ces pourritures, peut-être certains ont-ils quelques remords et seraient tentés par la divulgation de choses peu avouables pour alléger leurs conscience.
      Un “pardon mutuel” peut signifier que que la caste doit s’auto protéger coute que coute.
      Ne pas oublier que quand ça commence à prendre l’eau, ces pourris sont les premiers à chercher la porte de sortie en vendant s’il le faut père et mère. Et que ceux qui “avoueront” les premiers passeront plus facilement par la case “pardon” que ceux qui suivront.
      Comme l’a dit si justement un commentateur un peu plus bas, chercher le pardon implique déjà d’avouer ses fautes.

  21. Francis Lacan

    Question importante que j’adresse à Pierre82, à qui je demande d’excuser ma maîtrise imparfaite du français: est-ce que “On n’a pas encore le cul sorti des ronces” est de vous où est-ce une formule littéraire connue ?

      1. Nemrod

        Et très pertinente.
        Rien n’entrave plus et rien n’est plus difficile que de sortir d’un épais roncier pour pratiquer la discipline très souvent.
        Le mieux et de passer dessous par les coulées de sanglier.
        Bon à 4 pattes la dedans avec un gros pépère possiblement dans l’autre sens, on se sent vivre.
        Et on loin des cons.

        1. Stéphane B

          Lui ne se sent plus vivre. Chasser à l’arc est une bonne idée pour se sentir vivre et donner une chance à la bête sauf que …
          https:/ /www.ladepeche.fr/2022/11/08/dans-la-meuse-un-chasseur-de-50-ans-tue-apres-avoir-ete-percute-par-un-cerf-10789330.php

        2. Unmeusien

          Très bien dit !
          C’est curieux quand même… comme ce roncier quand vous vous y êtes introduit pour y cueillir de grosses mûres,vous chatouille délicieusement de ses épines, comme s’il vous disait ” tu bouges pas mon gars, t’en prends d’trop “et là,bouger d’un millimètre est une vive douleur, inexorable, ça pique et ça fait pas semblant.

  22. AP34

    Aucune leçon ne sera ne sera tirée de l’épisode Covid.
    La preuve : après le Covid, c’est maintenant, et depuis longtemps, l’intox sur le climat, sur la guerre Russie-Ukraine-OTAN, les élections américaine…
    Et d’autres sujets d’intox viendront en leur temps, soyez-en sûrs…
    C’est comme l’hydre de Lerne qui, comme chacun sait, avait plusieurs têtes.
    Dès qu’on lui en coupait une, une autre repoussait.
    L’Hercule qui viendra à bout de cette hydre-là n’est pas encore né!
    Par exemple sur le CO2: faites l’expérience : demandez à votre entourage combien il y en a dans l’air.
    J’ai interrogé jusqu’à présent une cinquantaine de personnes autour de moi: les valeurs varient entre 60 % et 3 %. Très loin du compte!
    Personne n’a pu me donner la valeur réelle.
    Notez que cette valeur n’est jamais donnée par les grands médias,
    alors qu’elle est parfaitement accessibles sur le web (Wikipedia par exemple). Les gens ne sont pas curieux.
    En effet, si la valeur réelle était connue, toute cette histoire de bilan carbone, d’empreinte carbone etc tournerait au ridicule.
    Idem pour les COP, et le GIEC.
    La valeur est de 0,04 %, soit 4 sur dix mille, cad 400 ppm (parties par million).
    Le CO2 est un gaz rare, c’est un fertilisant (pour la végétation) et pas un polluant.
    Les autres doxas listées plus haut ne sont pas plus solides que celle du CO2.
    Elles reposent toutes sur la naïveté ou l’idiotie pour certains, sur l’idéologie pour d’autres, et sur la corruption pour la majorité, car il y a souvent, derrière, de gros intérêts en jeu (cf. ceux des labos pharmaceutiques – par exemple Gilead – qui arrosent le monde médical à tout va).

      1. AP34

        Non, bien au contraire, je suis un vieux lecteur qui apprécie vos articles depuis longtemps, et votre verve.
        Je les lie le plus souvent sur d’autres médias, qui les reprennent.

  23. Francis Lacan

    J’avais consulté un spécialiste de la psychologie du comportement sur une estimation que j’avais moi-même faite: combien d’esprits curieux font-ils l’effort de remettre en question, par simple investigation critique, les vérités affirmées (par exemple: le coca est tellement acide qu’il fait rouiller les pièces de monnaie). J’étais arrivé à un sur mille. Le spécialiste a rapidement recadré mon évaluation à la baisse d’un facteur dix.

    1. – Le coca nettoie effectivement certaines pièces (en nickel, cuivre par exemple).
      – la plupart des études montrent qu’il existe un nombre incompressible d’individus qui ne suivent pas la masse, entre 10 et 25% suivant le sujet et les époques. Donc 1 pour 10.000 est une évaluation complètement fausse. On estime qu’il faut 10% d’une population seulement pour faire basculer une majorité.

      1. Francis Lacan

        Dois-je déduire des deux prémisses que le 10 et quelques pour cent vont finir par faire craquer les digues Covid, ESG, wokisme… J’aimerais bien !

        1. Vous en déduirez ce que vous voulez, mais actuellement, la proportion de vax covid en France est d’environ 75% ce qui corrobore ce que j’écrivais au-dessus.

        2. Pierre 82

          @Francis
          J’ai la faiblesse de le penser, oui.
          Les digues finiront par craquer, par faillite de l’état providence.
          Quand le roi sera nu.
          Je ne dis pas que nous nagerons dans la félicité dès que les digues craqueront, et nous devrons sans doute passer par une période trouble, mais après 70 ans d’une féroce dictature communiste, les choses devraient rentrer dans l’ordre.
          C’est mon côté optimiste.

          1. Higgins

            Je le pense également en témoigne la fébrilité avec laquelle certains cherchent à se dédouaner des décisions prise mais il nous faudra être patient et nous pouvons être certains que beaucoup de Torquemada passeront à travers les mailles du filet.

              1. Pheldge

                encore faut-il qu’on se donne la peine d’aller chercher, et qui le fait actuellement ? on l’a bien vu lors des élections, il y avait de quoi mettre macron et d’autres en difficulté, simplement en leur rappelant leurs propos, et qui l’a fait ? personne !

      2. Aristarkke

        Seulement 10% mais motivés en particulier question tam tam… D’où l’influence accordée aux escrologistes qui ne représentent réellement que bien moins de gens que ce qu’il semblerait à entendre leurs braiements.

        1. Les bobocologistes sont effectivement fort peu nombreux, mais l’Etat et ses sbires ont un intérêt direct et bien compris à les faire entendre.

        2. durru

          Ceux qui ont tout intérêt à garder le statu quo ne sont pas vraiment ceux par lesquels le changement peut arriver. “Il faut que tout change pour que rien ne change” c’est bien leur devise.

  24. Reddef

    Une DGS de la commune où je travaillais nous
    avait dit la même chose, nous sommes humains nous faisons aussi des erreurs…sauf que l’ on a pas la même paye et que ses erreurs impliquent beaucoup de choses.
    Grands salaires = grandes responsabilités

    1. CPB33

      ah bon ! en tout cas je vois le contraire dans un certain ministère dépendant d’un gros asshole (pour Mitch !) qui roule en Maserati : plus ils sont payés moins ils en foutent une rame….

  25. Jacques Huse de Royaumont

    J’ai entendu, sur une radio complotiste (radio courtoisie) que le personnel de l’IHU réclamait la réintégration des personnels non vaccinés.

    Par ailleurs, un collectif de médecins aurait déposé plainte contre le conseil de l’ordre et demanderait rien de moins que sa suppression pure et simple.

    Je n’ai par contre pas trouvé d’article corroborant ces infos.
    Si cela se confirme, il y aurait donc des tentatives en cours pour faire payer une partie des coupables

    1. Higgins

      Pour le collectif demandant la suppression de l’ordre, j’ai vu l’info. Pour l’IHU Méditerranée, j’ai du la voir mais je serai moins affirmatif.

            1. MCA

              La tendance lourde est à l’automatisation des lignes, après la 14, puis la 1, actuellement c’est le tour de la ligne 4 et les autres suivront.

  26. Guillaume P.

    Oui et pour un passionné d’histoire c’est fascinant de vivre de l’intérieur la complexité d’un processus de chute dans le totalitarisme. Les résistances, les attaques, les retournements, les individus clé, lambda.
    La bêtise et le hasard des événements souvent.
    .
    L’Histoire est racontée de manière tellement succincte qu’on peut la qualifier de globalement fausse et c’est captivant d’essayer de voir au-delà des vérités admises à l’aulne de cette nouvelle expérience.
    .
    Pour ceux qui connaissent Asimov, ce serait comme essayer de voir tous les fils de la psychohistoire.

  27. Nemrod

    Dans le pays phare de l’humanité.
    Celui où les dépenses sanitaires et sociales sont les plus élevés au monde, on peut être depuis 36 h dans un couloir sur un brancard avec une embolie pulmonaire diagnostiquée depuis le début.
    Une embolie pulmonaire…hein pas une entorse.
    A Nevers…pas Ouagadougou.
    Je précise.

    1. Mitch

      Je pense que dans plein d’endroits en Afrique tu seras mieux soigné qu’ici. Raoult le disait d’ailleurs dans certaines de ses vidéos.

      Les grancais vivent dans l’illusion qu’ils ont un système de santé hyper performant. Le covid aura au moins eu le mérite de montrer que c’est faux.

      D’où la question qui revient en boucle : mais ou va donc tout le pognon sensé être consacré à la santé (+8.5% du PIB – record des pays de l’OCDE)?

      1. Aristarkke

        Not’bon ministre de la Santé a annoncé qu’il lançait demain un plan d’urgence pour l’hôpital afin de faire face à l’épidémie de bronchiolite, oui de la bronchiolite !
        Et le personnel médical de renfort ainsi rendu officiellement comme nécessaire et indispensable, il va le faire venir de Séléné ou de Mars?

          1. Higgins

            On peut être certain qu’à partir de maintenant, tous les bateaux vont venir en France. Curieusement, à l’époque de Khadafi, il n’y avait aucun bateau de migrant !!!

      2. herve_02

        > mais ou va donc tout le pognon sensé être consacré à la santé (+8.5% du PIB – record des pays de l’OCDE)?

        compter le nombre de doses covid multiplié par le prix moyen d’une dose. Recommancez avec les chimios, les dépistages en tout genre, les 11 vaccins obligatoires des bébés – protégeons les bébés de l’hépatite b à cause des pédophiles ?

        les labos et organismes de conseils en pompent une (très?) grande partie. ensuite quelques politiques placés dans une poste à rien foutre une autre partie… et rien pour le soin.

        1. Pierre 82

          Vous le dites vous-même, où passe le pognon: faire vivre des centaines de labos, un personnel administratif pléthorique, et un gaspillage inouï dans tous les domaines.
          Je suis toujours sidéré que tout soit à ce point stérilisé, même pour des choses extrêmement bénignes. Quand on se blessait jadis, on nettoyait, on utilisait des pansements propres, mais pour une égratignure, l’idée d’avoir une norme de stérilisation dignes d’une salle d’op.
          Par exemple, quand j’étais petit, on avait dans la pharmacie une boite de tulles gras pour cicatriser les brûlures. C’était des boites de 10 feuilles, propres mais non stériles, que ma mère coupait aux ciseaux et remettait le reste dans la boite, qui servait plusieurs années.
          Quand on voit que maintenant, on a des emballages individuels complètement délirants (je rappelle qu’on ne met pas ces produits sur une plaie ouverte, et encore moins infectée). Un gaspillage généralisé, qui forcément, offre un débouché aux fabricants qui n’a pas lieu d’être.

  28. Higgins

    HS mais la lecture de la revue de presse de Pierre Jovanovic est intéressante. On y apprend que Fitch a dégradé la note de la France à AA- (repris largement en chœur par nos chers merdias) et que désormais on peut louer sa paire de chaussure pour deux mois chez Bocage (34 euros/mois) !!!

  29. Andre

    Tout juste scandaleux. Et c’est faux de dire qu’ils ne savaient pas, surtout quand on voit les contrats faits par La Hyène sur les vaccins.

    Bien sûr qu’ils savaient, et ile ne voulaient rien entendre d’autre, il n’existe pas de médicament, pas de traitement, tous ces arguments scientifiques rejetés parce que bon “ça marche pas”. Y a des études? Mais elles sont bidons mon pov monsieur!

    Comme si le vaccin fonctionnait. Avec le vaccin, combien ont chopé le Covid quand même ? Pourquoi même l’OMS a changé la définition du mot vaccin?

    Ils ne savaient pas. Mon oeil.
    Tu dis ça à un cheval de bois, il te fout un coup de pied!

    Tout juste scandaleux et aucune pitié.

    Ils n’en ont pas eu avec leur apartheid sanitaire.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Ils savaient.
      Les premiers articles mettant en doute l’efficacité et l’innocuité des “vaccins” apparaissent dès le printemps 2021.

    2. Dom17

      Oui, il faut prendre du recul et s’informer pour se rendre compte pourquoi le “Covid était une opportunité”… (propos de K. Schwab)
      1) Se rendre compte que ce qui est vendu comme “vaccin” n’a jamais eu d’objectif sanitaire
      Juste un élément de preuve parmi beaucoup d’autres
      https://odysee.com/@r%C3%A9seauinfluence:3/Analyse-d'UNE-SEULE-GOUTTELETTE-de-Pfizer-sous-un-microscope-optique,-31-10-22:f
      2) les projets futuristes de piratage de l’humain de Yuval Harari ne seraient pas si préoccupants si cet individu n’était pas un conseiller du même KS qui a placé ses Young Global Leaders dans tous les gouvernements occidentaux
      https://reseauinternational.net/yuval-noah-harari-letre-humain-est-desormais-un-animal-que-lon-peut-pirater/
      3) la finalité de l’opération est l’aboutissement d’un projet idéologique parfaitement documenté. Il suffit de chercher sans avoir peur d’être traité de complotiste.
      https://tvl.fr/politique-eco-n0363-avec-marc-gabriel-draghi-monnaies-numeriques-la-fin-du-cash-et-de-la-vie-privee
      4) Notre problème va être que la caste aux manettes est capable de nous mettre (vraiment) en guerre pour s’en sortir, pour éviter qu’on “aille les chercher”

      https://twitter.com/brainlessmonkez/status/1585258295484243968

  30. Nemrod

    Hs mais les russes quittent Kherson comme je le pressentais.
    Leur armée me semble incapable de réussir ses objectifs à court et moyen terme.
    S’ils conservent la Crimée ça sera déjà pas mal.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Kherson représentait une tête de pont sur la rive droite du Dniepr. Utile pour une offensive sur Odessa, c’est un boulet dans une perspective défensive.
      Cela signifie qu’à court terme, les russes renonce à une offensive majeure vers le sud.
      Il est certain qu’affronter l’OTAN n’eeest pas la même chose que d’affronter l’Ukraine, qui n’est plus aujourd’hui qu’un prête-nom. Les armes, les munition, l’argent, le renseignement et de plus en plus, les troupes viennent de l’étranger. La guerre ne continue que par la volonté des Etats-unis, l’Ukraine n’est plus en mesure de combattre, même la chair à canon vient à manquer.
      Le conflit est désormais un affrontement entre l’empire américain et le reste du monde, bien malin qui peut prédire comment cela va tourner.

  31. DUJAC

    Aujourd’hui il faut pardonner, le covid on ne savait pas , Big pharma gros menteur et patati et patata…
    Demain pour la guerre en Russie/Ukraine, on recommence et on demande pardon, Otan gros menteur… Quelles bandes de lâches de haut niveau.

  32. spirou

    Dur sachant que Bernard Guetta le bègue l’annoncait hier. Ca va être orgasmique sur BFM ))
    C’est une conséquence prévisible d’absence totale de plan du côté russe alors qu’au moins du côté de l’Otan c’est clair. Ca n’enlève rien à l’attrition continue de l’armée ukro (dont les ukros ne doivent plus représenter que 40% des effectifs) et aux avancées à Bakhmut mais les propositions répétées de négociation du Kremlin sont un shot d’adrénaline pour Zelinsky . On verra cet hiver si l’offensive a lieu comme prévu. En attendant, les pauvres civils du Dombass doivent anticiper le retour des nazis avec anxiété

    1. Nemrod

      Ah ben ça c’est sûr.
      Le plan russe est soit génial et on le verra à la fin soit complètement débile depuis le début…je penche plutôt pour ça.
      Tout ce cinéma avec la sanctuarisation de Kherson et puis bye bye…
      S’ils conservent la Crimée ça sera déjà bien, je vous le dis.
      La grande offensive d’hiver ?
      Bon à suivre mais je n’y crois guère.
      Là bas comme ailleurs la piétaille civile ne doit pas se fier aux promesses des politiciens.
      Franchement je les plains.
      Le mieux à faire pour eux est de se barrer si possible.
      Y aura personne pour les plaindre ni pour les protéger et surtout les belles âmes de chez nous.

      1. Taisson

        Les vainqueurs jugerons les vaincus…Et il ne fera pas bon être Russe ou simplement russophone en Crimée ou au Donbass !!
        Le camp du bien les regardera se faire massacrer ou simplement virer et peut être n’aurons t’ils même pas le droit d’aller en Russie…

        De même qu’ici, les “méchants” sont déjà jugés par les médias woko/bobos, en attendant de l’être par la magistrature de la même obédience quand le pouvoir leur tombera dans les bras !
        Ils ont gagné, personne de leur camp ne sera inquiété, et seules les pesanteurs des systèmes mettent un peu de temps à l’officialiser… Foutus, etc…

      2. Minou

        Le front de Kherson ce trouve quand même à 40km de la ville, autant dire que les Ukrainiens sont loin d’avoir repris la ville.
        Je vois deux choses. La première c’est que si le barrage en amont régulièrement bombardé cède, la ville ce retrouve sous l’eau. Avoir une partie de sont armée avec le matos en ville ça reste un poil stupide donc évacuer la ville peu sembler logique.
        Et, ou, c’est de la désinformation pour pousser les ukrainiens à attaquer. Zelensky lui même à annoncer que l’évacuation des civils n’était qu’une opération de propagande. Le front ne bougeant que très peu l’artillerie Russe positionné et la fameuse grande offensive pour reprendre la ville tardant à arriver, tendre une belle grosse carotte aux Ukrainiens à base de “regardez la victoire va être facile” peut-être une possibilité.

        L’avenir nous dira ce qu’il en est.

        1. Nemrod

          Moui…
          J’y crois moyen à cette histoire.
          Je crois plutôt que les russes se sont imprudemment risqués dans une zone avec un gros fleuve dans le dos et un ravitaillement qui est sous le feu ennemi.
          Et puis la barrage n’est pas apparu un beau matin ou les stratèges Popov se sont dit que oui ça serait con qu’il pète.
          Bon s’ils ont un plan génial, on va le voir mais je serais très surpris.

          1. spirou

            Après un peu de recul je saisis mieux la manoeuvre. Néanmoins, les pleureuses ne seront jamais consolables.
            Il semble que le nouvel Etat major tente de rattraper les gourdes du commandement précédent. Le saillant de Kherson a toujours présenté une épine dans le pieds des russes. Le reflux était prévu depuis des semaines vois plus. L’agglomération est vide donc les ukros se méfient à juste titre de n’être qu’une cible pour obusier une fois dedans. Encore une fois, on est toujours sur un ratio de 1/7 en faveur des russes en terme de casualties. Ce front continue de 1000 km est de toute façon impossible à tenir pour n’importe quelle armée au monde.

            Tout est fluctuant donc mon analyse ne vaut que pour l’instant présent et on ne rappelera jamais assez que la russie se bat ouvertement contre l’otan maintenant avec les 3/4 des effectifs parlant anglais et polonais…

              1. durru

                Je crois que même les premiers intéressés ne les ont pas.
                Vu les compétences logistiques des uns et des autres (rappelons nous l’Afghanistan), je ne vois pas pourquoi on continue à chercher des constructions rationnelles.
                Nous sommes en plein délire et seuls l’argent et le pouvoir comptent encore.
                Soit ça va s’arrêter, soit ça va exploser. C’est chaud…

              2. spirou

                Lignes de communication interceptés h24. Les ukros sont maintenant des forces speciales otanesque avec l’écussion jaune et bleu, avec des milliers de polacks, des américains et des roumains. Statistiquement cela se tient vu que la majorité des ukros du départ ont été envoyés ad padres

                1. durru

                  On peut raisonnablement supposer qu’il s’agit principalement d’anciens contractuels qui ont vu leurs revenus fondre avec les réductions d’effectifs un peu partout en Europe et qui de toute façon ne savent pas faire grand chose d’autre.
                  Cette source va se tarir assez rapidement aussi.
                  Faut bien comprendre qu’il n’y a pas d’enthousiasme débordant pour soutenir l’Ukraine au prix de sa vie ni en Roumanie, ni en Pologne, ni ailleurs…

                    1. Pierre 82

                      BlackWater, c’est déjà du haut de gamme, pas des fantassins ou de la chair à canon.
                      Ce sont des tueurs à gage, payés pour protéger des lieux ou des personnes, ou du “maintien de l’ordre” (anciennement appelé dragonnades).
                      Ils ne sont pas là pour charger sabre au clair, ni pour pourrir dans des tranchées. Ça, c’est bon pour l’armée régulière

                      Des Bachi-bouzouks de l’ère moderne, utilisés pour terroriser les populations et en protection rapprochée. Ce sont pas des gars qui veulent risquer leur peau.

                    2. CPB33

                      J’ai cru comprendre que des résidus (de fausse couche…) de daesch étaient arrivés en Ukraine drivés par les ricains et/ou brits et même des tchèchènes opposés à Kadyrov….sacré mélange…c’est vrai que la Macédoine n’est pas très loin….

  33. Minou

    Le barrage a pour les Russes deux intérêt, l’électricité mais là j’enfonce une porte ouverte, et l’alimentation en eau de la Crimée dont la conduite avait été bouchée par les ukrainiens. J’ai du mal à voir les Russes lâcher l’affaire comme ça après avoir copieusement bombardé les infrastructures énergétique de toute l’Ukraine, et avoir mobilisé une partie des troupes.
    Nous verrons ce qu’il ce passera dans les prochains jours.

    1. Nemrod

      Ouais.
      Peut être que l’on cherche une logique où il y en a pas.
      A mon avis les russes ont perdu l’initiative et subisse le tempo adverse.
      Peut être qu’ils la retrouveront plus tard mais tout ça est extrêmement laborieux.
      J’ ai un gros doute sur la motivation de leurs troupes…alors qu’en face ils m’ont l’air motivés.
      Limite suicidaires d’ailleurs.
      Même chose pour les bombardements d’infrastructures…on a l’impression qu’ils s’arrêtent en chemin.
      Ils voudraient peut être mais peuvent pas, voilà ce que je pense

      1. Higgins

        Il y aurait des velléités contestataires dans l’armée russe (info à prendre avec précaution) mais ce témoignage, que je considère sérieux, laisse entendre que les ukrainiens mangent grave : https:/
        /brunobertez.com/2022/11/08/sur-le-front-de-kherson-2/

          1. Nemrod

            Certes mais le coût politique est immense.
            Il eut été plus intelligent de ne pas s’y mettre dans le guêpier.
            Les Russes d’après moi ont fait une belle connerie de s’aventurer en Ukraine.
            Quitte à y aller fallait foutre le paquet.
            De toute façon ils n’auraient pas été plus mal vu par leurs ennemis et leurs amis le seraient resté.
            Là ils vont se retrouver avec une grogne interne, l’OTAN plus près que jamais y compris au Nord.
            Brillante manoeuvre .
            On va voir ce que ça donne sur le long terme mais je ne suis pas certain que le temps travaille pour eux

            1. Guillaume P.

              Je pense que Poutine a gravement sous-évalué la démence des socialistes, pardon, des faucons du deepstate américains, qui semblent même prêt à déclencher la 3eme guerre mondiale pour conserver l’hégémonie américaine. Une série d’articles de divers “penseurs” géostratégique écoutés par les faucons expliquent maintenant qu’une guerre contre la Chine ET la Russie est gagnable (!!?).
              C’est bien Hillary qui déclarait en 2016 vouloir une guerre contre la Russie car c’était le bastion de “l’extrême drouate fasciste, misogyne, homophobe etc.”.
              .
              Cela dit, si les Russes y avaient été en “mettant le paquet” dès le début, le coût politique aurait été désastreux y compris en interne. La grande Russie massacrant de toute sa force un pays faible, ça ne passe que quand ce sont les Américains qui le font et CNN qui martèle que c’est pour leur bien.
              .
              Le Donbass bombardé depuis 8 ans embêtait bien Poutine, les réintégrer ou intervenir signifiait la guerre, ne pas intervenir signifiait laisser des russophones se faire massacrer juste sous les yeux des Russes. C’était inacceptable et le coût de cette faiblesse aurait été démesuré à la longue.
              C’est pour cela qu’il a préparé le pays pendant 8 ans: nouvelles armes, indépendance alimentaire, préparation de l’économie aux sanctions, le tout sans trop donner l’alerte.
              .
              Il semble qu’une nouvelle offensive se préparant contre le Donbass (documentée par l’OSCE) et la demande de Zelensky d’avoir la bombe atomique ont précipité ou déclenché l’intervention.
              .
              Il semble aussi que pendant 6 mois les unités combattantes au contact étaient massivement issue de la LDNR (ainsi que les Tchétchènes un peu plus tard) les Russes faisant essentiellement de l’appui d’artillerie, de l’aérien et du support.
              Le peu d’unités impliquées et les combattants issus majoritairement des régions séparatistes indique que Poutine espérait que le conflit resterait “local” et que les Américains n’oseraient pas s’interposer.
              Ça aurait pu, dans l’ancien monde avec des dirigeants qui ne sont pas des enfants jouant avec des allumettes, mais dans ce monde l’Ukraine serait restée neutre.
              .
              Si je lis bien la stratégie russe actuelle, Poutine semble maintenant vouloir faire une “ligne Maginot” sur les 1000km du front en massacrant à l’économie tout ce qui se présente devant lui. Le retrait sur des positions défendables est dans la ligne de cette tactique: ça n’avance plus, ça fortifie et se prépare à un long conflit.
              .
              Il espère probablement un épuisement des peuples occidentaux soumis aux sanctions occidentales et des changements politiques et géopolitiques.

              80% de la population mondiale ne semble pas vouloir suivre le “milliard doré” et en avoir plus qu’assez de l’agressivité économique, juridique, et militaire américaine.
              .

              Les gauchistes américains semblent vouloir pousser jusqu’à Moscou dans leurs discours, mais ce n’est pas le cas de la droite ni des dirigeants européens qui veulent bien poser devant les caméras pour des sanctions contre un bananistan quelconque, mais qui auraient de la peine à envoyer des français, des allemands, des belges envahir l’Ukraine ou une Russie qui est la 1er puissance nucléaire avec une doctrine de frappe en cas d’attaque du territoire.
              .
              Tout le monde réarme ou demande de réarmer sur fond de crise économique, il y a des bruits d’opération Himmler impliquant une bombe sale ou d’autres moyens. On ne sait pas ou on va, mais il y a un désir de destruction et une folie inquiétante chez certains.

  34. MCA

    L’évolution de notre société à travers le Covid :

    Conférence de Jean-Dominique Michel expliquant ce que nous avons vécu et ce qui nous attend :

    https:/ /odysee.com/@JeanDominiqueMichel:e/Saintes_2022.10.28:4

  35. MCA

    Un autre site lance le même débat que le sujet du jour et les commentaires
    sans complaisance vont également bon train, comme quoi nous ne sommes pas isolés :

    https:/ /olivierdemeulenaere.wordpress.com/2022/11/03/non-pas-damnistie-pour-les-criminels-du-covid/#more-106518

  36. Guillaume P.

    Je ne vois quasi aucun écho de cette tentative dans les MSM et il me semble que la majorité de la population a toujours le discours dominant sur la kaboom-pandémie et la sainte piquouse, comme elle est persuadée en UK (et probablement ailleurs) que l’inflation est de la faute de Poutine et qu’il fait sauter ses propres pipe-line etc. etc.
    .
    En bref, ce n’est pas demain, ni même après demain que les responsables seront accusés des dégats du néo-lyssenkisme et de la dictature sanitaire.
    .
    Peut-être dans 70 ans s’il les khmer-vert n’ont pas tout détruit ou lancé une guerre nucléaire contre les méchants russe et que des élites raisonnables ont repris le dessus ?
    Sinon, ce sera un “détail” effacé de l’histoire.
    .
    Veran aura peut-être même une petite statue… “La patwie weconaissante”.

    1. Nemrod

      Je plussoie.
      Une de mes patientes est en train de faire une forme costaud.
      ” Heureusement qu’elle est vaccinée” : la voisine .
      Que voulez vous faire avec des crétins pareils.
      Le silence
      La fuite
      L’ Aventin ?

  37. laurent a LA

    Neil Oliver a fait une video sur le sujet.
    Si l’on veut etre pardonne pour une faute il faut commencer par avouer la faute.

    https:/ /youtu.be/3m3yi82A8Zc

    Cerise sur le gateau l’accent du gars est absolument savoureux.

Laisser une réponse

(obligatoire)
(facultatif)