Démocrates de pacotille et pignouferies en images

Une fois n’est pas coutume, j’arrive après la bataille. Tout a déjà été dit sur les blogs illustres comme celui du Faucon, celui de l’Hérétique, ou celui du Toréador, concernant le sujet des minarets en Suisse, devenu tarte (à la crème) en quelques heures. Le peuple suisse (entité mal définie) a parlé, et a assez clairement dit qu’il ne goûtait pas aux érections musulmanes. Et ahem comme cette dernière phrase est très très ambigüe, je vais vite passer au cœur du sujet oups oups en avant les enfants.

En fait, ce qui m’intéresse ici n’est pas tant la réaction des citoyens suisses, repoussant tel des Charles Martel de la démocrassie triomphante les envahisseurs musulmans dans de tristes et petits lieux de culte garantis sans minaret, que celle des politiciens et des journalistes, notamment en France.

La réaction des uns et des autres est d’ailleurs à ce point similaire qu’on se demande exactement ce qui les différencie encore : tous les deux âpres à la discussion, volontaires dans la simplification des discours et girouettes commodes toujours dans le sens du vent, de la mode et de ce qu’il faut en penser, vivant finalement directement ou indirectement du fruit de l’impôt, disposant de privilèges taillés sur mesure au fil des ans par de constants combats et manipulations de l’opinion, de plus en plus détachés des réalités de terrain, les uns ne se démarquent plus guère des autres que parce que les premiers écrivent et les seconds parlent. Ou l’inverse.

En substance, donc, nos politiciens et nos journalistes, dans un ensemble en parfaite synchronisation, nous improvisent avec brio une danse millimétrée sur le thème du « Oh, les vilains Suisses n’ont pas voté comme il aurait fallu. »

On croirait revivre le « Non » à l’Europe, en version Zeures Les Plus Sombres, qui devient une litanie un peu pénible à écouter actuellement, usée qu’elle est d’avoir tant servi pour rien.

On remarque ainsi que, pour l’inénarrable Joffrin qui a vraiment oublié, un jour faste, de s’enfoncer profondément un crayon 2HB dans l’œil et persiste donc à s’en servir pour noircir bêtement du papier, si le peuple a voté ainsi, c’est qu’il n’a, sot qu’il est, pas réfléchi :

La peur irraisonnée de l’islam a de nouveau frappé en Europe.

Voyez-vous, eût-il voté contre l’interdiction des minarets, ce même peuple aurait été la démonstration que les intégristes fascistes et autres méchants zélateurs de la discrimination qui fait des taches s’étaient encore trompés, que les Suisses sont des gens posés, sages et tolérants, et tout ça, quoi.

Mais zut de zut, ce con de peuple a voté pour, et immédiatement, c’est parce qu’il a peur, qu’il est irraisonné, et qu’il décide de s’en remettre à la méchante opposition avec des termes comme « frappe », « absurde », « préjugé », « droite-extrême ».

Pour notre Laurent de compèt, nous avons donc 57% (et des brouettes) de petits fachos en Suisse, en gros.

Côté politiciens, c’est évidemment un festival. Comme, en plus, ces vilains Suisses ont eu l’impudence d’enquiquiner Polanski, il sera de toute façon difficile de leur trouver gain de cause. Si Kouchner le pouvait, je pense qu’il aurait déjà déclenché le feu nucléaire histoire de vitrifier un peu tout ça, au motif que la démocratie est un outil trop dangereux pour la laisser aux mains d’un peuple qui fait n’importe quoi dans son coin. Et boum.

Quant à Besson, par exemple, la meilleure façon de ne pas avoir de souci avec un tel débat consiste à ne surtout pas poser la question, et tout ira bien.

Pour ce qui concerne la France, j’aimerais bien qu’on évite ce type de débat, qui ne me paraît pas majeur. Nous devons favoriser en France l’émergence d’un islam de France qui s’intègre dans les valeurs de la République, et le meilleur moyen de parvenir à cela c’est d’éviter les faux débats.

On dirait un carbono-enthousiaste expliquant par le menu pourquoi le consensus existe et comment il faut procéder pour ne pas se poser de questions.

Mais s’il n’y avait que le bruit que faisaient ces impétrants couineurs, ça irait encore (à peu près). Mais en plus du bruit, il y a les odeurs couleurs !

C’est ici que peuvent se glisser quelques captures d’écrans un peu chaudes. Miam.

Dans la catégorie  « Jeux De Mots Laids Pour Les Gens Bêtes » , nous avons Libé, avec cette mââgnifique question : les Suisses sont-ils trop démocratiques ? Hein ? C’est vrai ça ! Déjà qu’avec Milka, on les soupçonnait d’être trop mauves, je pense qu’on peut le dire : ils sont trop démocratiques, les zouaves.

Et puis, le petit Suisse manque de pudeur, c’est évident : se poser une telle question, c’est ouvertement salace.

Coquins de Suisses, va.

Côté Le Monde, c’est aussi génial. Nous avons droit à un petit sondage, pas du tout orienté.

(cliquez sur l’image pour l’agrandir un peu)

La question pourrait être: « organiser un référendum sur la construction des minarets, est-ce, selon vous : »

La question est posée ainsi : « organiser un référendum sur la construction des minarets, comme cela s’est fait en Suisse où il a été rejeté par 57% de la population, est-ce, selon vous : »

La question veut dire, en fait : « organiser un référendum sur la construction des minarets, comme cela s’est fait en Suisse où 57% de fascistes se sont violemment drapés dans la discrimination la plus honteuse en rejetant l’ouverture à l’autre, sa diversitude etc, est-ce, selon vous : »

A la limite, on aimerait faire un sondage un peu comme suit : s’abonner à Le Monde alors que ses informations sont massivement orientées, tronquées et partisanes, est-ce selon vous :

  • une perte d’argent
  • l’occasion de rire une fois par jour et en temps de crise, c’est toujours bon à prendre
  • un signe d’irresponsabilité
  • sans opinion

Bref.

La démocratie, c’est bien, mais c’est finalement comme les antibiotiques : ce n’est pas pour tout le monde, ce n’est pas tout le temps, et ce n’est pas automatique. Et les médecins qui prescrivent, à savoir les journalistes et les politiciens, savent bien mieux que le peuple ce qui est bon pour lui. Faites leur confiance !

Et penchez-vous en avant.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires20

  1. jeff hersson

    Mon cher H16, je vous félicite pour ce billet d’anthologie (une fois de plus ! 😉
    histoire d’amener de l’eau au moulin, j’ai chopé hier une phrase « sublime » d’un scribouillard de libé, en l’occurrence Jean Quatremer, qui disait ceci :

    « la démocratie directe fait la preuve de son extrême dangerosité. En laissant s’exprimer la peur de l’autre, le refus de la rationalité, l’intérêt immédiat, le référendum est décidément un instrument dangereux aux mains des démagogues de tous poils. On comprend mieux pourquoi plusieurs pays démocratiques l’ont tout simplement interdit. »

    C’est beau, non ? On dirait presque du Erich Honecker…

  2. Monoi

    Ceci dit, ils se sont tires un peu dans le pied Le Monde si l’on en croit le resutat de leur « sondage »…

    C’est beau le lectorat du monde quand meme: 61% de fascistes (!) et 33% d’abrutis qui donnent leur avis quand en meme temps ils votent pour qu’on ne leur demande pas!

  3. Chitah

    Oui, enfin la souveraineté populaire suisse, elle a empêché le droit de vote complet des femmes jusqu’en 1990 quand même….
    Et la première fois qu’une suisse a pu voter, c’était en 1959, encore et toujours à cause de cette démocratie directe :
    http://mondodingo.blogspot.com/2009/12/le-droit-de-vote-des-femmes-en-suisse.html

    Que les journalistes et les politiciens disent des conneries, soit (voir notamment http://mondodingo.blogspot.com/2009/12/la-politique-dans-toute-sa-splendeur.html ) . Mais prendre le contre-pied de quelqu’un qui a tort n’est pas un gage pour avoir raison : il existe de multiples manière d’avoir tort.

    Ce que l’on ne peut nier dans cette histoire, c’est que personne n’a pris en compte le contexte, à savoir le rapport des suisses avec la religion : http://mondodingo.blogspot.com/2009/11/les-minarets-en-suisse.html

    Et on ne peut pas nier non plus que parler d’un problème microscopique pour scinder une population en « pour » et « contre » est tout sauf productif. Ce qui semble avoir fait pencher la balance vers le « contre » d’ailleurs, ce sont les féministes hystériques à la Chienne de Garde.

  4. sam_00

    Dans le même genre, il y a un sondage en ce moment sur l’express qui devrait inquiéter beaucoup de journaleux et hommes de l’état bien pensants:

    http://www.lexpress.fr/opinions/sondages/?idSondage=832958

    Je cite :
     » S’il y avait un référendum pour interdire les nouveaux minarets en France, je voterais…

    * Oui 87%
    * Non 11%
    * Ne se prononce pas 2%

    En cours (30/11/2009 11:33:30 au 07/12/2009 11:33:30)
    Nombres de votes réponses: 19045
     »

    Imaginez!! 87% de fascistes dans cette belle Fraônce de l’intégration réussie … c’est à désespérer de tout!

  5. Nicolas B.

    Bonjour,

    Mais, le « référendum » sur le statut de la poste en Frâonce, n’était ce pas la preuve de notre toute puissance démocratique magnifique et subtile….

    Bref les journaleux sont tous des bonimenteurs….

    PS : moi je ne fais pas de pub pour mon blog!

  6. Abst

    Interview de Daniel Cohn-Bendit qui nous parle joyeusement d’une « démocrassie encadrée », de « limite démocratique », « d’égoïsme des riches » suisses. Avec bien sur quelques petites références aux zeures les plus zombres de notre histoiiiire : « Mais cela n’excuse rien car, pardonnez-moi, la Suisse nous a dans l’histoire habitués à ce genre d’attitude. Je pense évidemment à la Seconde Guerre mondiale. La Suisse n’a alors eu aucun problème à sacrifier ceux qui butaient contre ses frontières et demandaient l’asile. »

    En clair, les suisses sont des gros riches fachos, faisons les revoter tant que le résultat ne nous conviendra pas… VIVE LA DÉMOCRATIE !!!

    Un grand moment d’hilarité : http://www.lemonde.fr/europe/article/2009/12/02/cohn-bendit-les-suisses-doivent-revoter_1274894_3214.html#xtor=RSS-3208

  7. Hoho

    « Les Suisses doivent revoter » (dixit Cohn-Bendit)

    Vu que ça a fonctionné avec les irlandais, pourquoi ne pas continuer a emmerder les petits pays…

  8. je suis fatigué

    J’adhère totalement aux conclusions du billet. La gauche, particulièrement, vante la démocratie tant que ses résultats sont conformes à ses valeurs (même tendance lors des élections présidentielles par ex). Sinon c’est que le peuple n’est pas suffisamment éduqué.

  9. adnstep

    Daniel nous a également gratifié d’un : « Z’on ka retirer leur argent, comme ça ils vont voir les Suisses, ce qu’il leur en coûte de voter contre nos amis ».
    Ce en quoi il avait été précédé par l’excellente sénatrice UC Nathalie Goulet (ici : http://www.senateurgoulet.org/ ) dont je vous laisse découvrir l epédifrée sur wikipedia.

    Leur argent ? Celui de Dubaï ?

  10. bslade

    La véritable question pour un référendum en France devrait-être : « L’islam est-il compatible avec les valeurs de la République ? » le reste ne présente que peu d’intérêt.

  11. Chitah

    @bslade :
    Votre question, c’est un sujet de philo, pas une question à portée juridique, car savez-vous, dans les pays où règne la Rule of Law, on juge et condamne les gens pour ce qu’ils font, pas pour ce qu’ils sont.
    On ne condamne pas un nazi parce qu’il est nazi (sauf en France notamment où les lois Gayssot, etc…), mais parce qu’il comment des crimes X et Y, en rapport ou pas avec son idéologie (qui me semble-t-il peut être un facteur aggravant, mais je ne suis pas un spécialiste).

    Je m’étonne que personne ne vous ai repris.

    Parce que à ce compte-là, les communistes révolutionnaires devraient tous aller en taule ou être expulsés du territoire, avec la Tribu Ka, et tous les zinzins dans le genre.

  12. Harald

    Cette histoire d’interdiction du vote des femmes jusqu’en 1990 montre que les Suisses ne sont pas aussi idiots que cela. Comme par hasard, c’est après que ces dames aient eu accès aux urnes (sans « b » comme Maurice) que le peuple suisse décidait d’entrer dans l’espace Schengen. Je crois qu’il y en a pas mal qui doivent se la mordre d’avoir voté « oui » lorsqu’il s’agissait de leur donner le droit de vote.

    Sinon cette histoire aura permis à nos ordures nationales, tous partis confondus, de dire tout haut ce qu’elles pensent tout bas : la démocratie sans le peuple, c’est l’avenir. Et je gage que les quelques journaux qui ont eu le front, même pas national, d’organiser un sondage maison sur le thème « et vous, vous auriez voté comme les suisses si on avait posé la question en France ?« , ces journaux donc ont du se prendre une bonne soufflante de la part de l’Elysée et de Maquignon. Juste histoire de leur rappeler qui tient le cordon des subventions qui permet à ce que l’on ose encore appeler « la presse d’opinion » de tenir la tête hors de l’eau.

  13. Abst

    Et hop, un nouvel article bien pignouferesque de l’îmmonde qui donne une idée sur la vaste fumisterie que sont les sondages :

    http://www.lemonde.fr/politique/article/2009/12/03/les-francais-opposes-a-un-referendum-sur-les-minarets-et-a-la-construction-de-mosquees_1275465_823448.html

    Pour résumer :

    Deux sondages différents. L’un annonce que les français sont opposés à l’interdiction des minarets ainsi qu’a un référendum sur le sujet. L’autre annonce que les Français sont favorables à l’interdiction des minarets ainsi qu’a un référendum sur le sujet. Titre de l’article du monde : « Les Français opposés à un référendum sur les minarets et à la construction de mosquées ». Formidable, et on continue. Dans le premier sondage, on partage les avis selon que les gens se disent de « droite » ou de « gauche ». Dans le deuxième, on parle « d’électeurs de Jean Marie Le Pen », de NS, et de SR.

    Encore un bel article qui ne fera pas avancer le schmilblik.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.