Sarkozy meuble trois mois dans l’urgence ou la panique

Sarkozy s’est donc, dimanche soir, fendu d’un discours d’entrée en campagne. Passage obligé de tout chroniqueur politique, en voici son analyse, volontairement à froid pour éviter les réactions épidermiques naturelles devant un socialiste épileptique et brouillon.

Ce dimanche soir, Nicolas Sarkozy aura donc détourné le cours normal du flot de purée télévisuelle habituel pour entretenir les Français de ses doutes, de ses propositions pour les prochains mois et surtout pour faire passer, aussi discrètement que possible, la nouvelle ébouriffante de sa candidature à sa propre succession.

Et c’est donc à trois mois du scrutin que notre président se lance dans une vague de réformes dont on se demande si elles sont dictées par l’urgence ou la panique.

Certes, l’urgence de la situation, compte tenu des chiffres catastrophiques du chômage (à ce propos, les Français devraient en tirer toutes les conséquences, hein, Nicolas), de l’état de la zone euro, des finances publiques et des tensions du marché, n’est pas à écarter.

Mais l’aspect « panique » non plus tant on sent que cette prise de parole élyséenne vient directement en réponse au discours de François Hollande dans lequel la presse a cru déceler le réveil d’un homme d’état et s’en est fait bruyamment l’écho.

À l’aune de cette remarque, et sans même se pencher sur le contenu des propositions sarkozienne, on sait déjà qu’il y aura matière à critiquer. Si gouverner, c’est prévoir, tout indique que cet exercice, réalisé quasiment du jour au lendemain, verse bien plus dans la réponse impulsive que dans la préparation mûrement réfléchie qui préside normalement à la destinée d’un pays. L’exercice de gouvernement, ici, tient plus du pilotage de rallye (avec un copilote qui prend des photos, l’air détaché et peu concerné) qu’à la prise de cap posée et réfléchie d’un capitaine de gros bateau majestueux sur des eaux agitées (et si l’image du Concordia vous imprime imperceptiblement la rétine, c’est normal).

La France Va Bien

A présent, au-delà de cette simple remarque, que trouvons-nous dans les propositions du chef de l’Etat ?

Eh bien il a pris la mesure du problème français, s’est rendu compte que l’Etat dépensait des sommes folles en pure perte, que les Français se sentaient engoncés dans un carcan de lois liberticides, et a décidé de couper dans les dépenses, d’arrêter de créer de la dette, de libérer les énergies en assouplissant des milliers de page de codes divers et variés (fiscalité, emploi, bancaire, etc…) ! C’est génial.

Non, c’est une blague.

Dans la plus parfaite continuation de ce que fut son quinquennat, Sarkozy s’est ici borné à aligner quelques propositions cosmétiques et quelques autres qui se résument essentiellement à accroître encore l’impact de l’Etat dans la vie et les finances déjà tendues des citoyens français.

Et ça commence ainsi par une augmentation de la TVA de 1.6 points, l’amenant à 21.2%. La pression fiscale et taxatoire française continue d’augmenter. Comme elle n’a pas cessé de le faire sur les quarante dernières années et que cela s’est traduit par la situation qu’on connaît actuellement, on a donc déjà une bonne idée de ce que ça va donner.

L’excuse ici est d’utiliser les « finances » ainsi dégagées pour baisser les charges patronales. On pouffe et je prends les paris que ces charges ne diminueront pas ou en tout cas dans une proportion si faible que l’impact sera nul. Le chômage va continuer à augmenter. Et la consommation va baisser, le pouvoir d’achat diminuant d’autant que la TVA monte… (A ce propos, le prix des péages d’autoroutes aussi augmente. Comme l’essence. Comme le reste. Tout va bien.)

Pour le logement, Sarkozy a choisi, là encore, de continuer ce qui a toujours été fait : faire intervenir l’état, continuer à tordre le marché bien au-delà de son point d’équilibre, en augmentant, arbitrairement, de 30%, les surfaces constructibles sur les terrains où cela est possible. Pourquoi pas 20% ? Pourquoi pas 50% ou 100% ? Mystère et boule de gomme. L’Etat Omniscient sait pourquoi. Si, dans les mois qui viennent, les loyers et les prix de l’immobiliers tombent, cela ne sera certainement pas dû à ce bricolage.

Pour l’apprentissage, Sarkozy propose — comme c’est surprenant — d’augmenter les amendes des vilaines et méchantes entreprises qui ne prennent pas d’apprentis, et, dans la foulée, en a augmenté les quotas. Je dis « quotas » puisqu’il s’agit de ça : un peu comme les handicapés, les femmes ou les minorités visibles, les entreprises françaises, citoyennes et éco-conscientes, se font fort de respecter maintenant tout un tas de petits quotas bien classifiés pour leur personnel. En définitive, ce sont les institutions de l’Etat Omniscient qui définissent ce qui est bon pour l’entreprise (car il sait mieux qu’elle). On voit mal en quoi l’impact de ces nouvelles brimades va instantanément améliorer le sort des milliers de jeunes chômeurs.

Parallèlement, on croit deviner l’envie, pour Sarkozy, d’en finir une fois pour toute avec les 35H. Pourquoi pas ? Mais dans ce cas, pourquoi maintenant, à trois mois des élections ? Cette simple question permet de comprendre qu’il n’en sera rien : les 35H ne seront pas touchées. On est ici dans la pure cosmétique électoraliste.

Enfin, côté Grand Mal Absolu, à savoir les finances, Sarkozy ménage un peu le secteur en lui évitant l’anathème hollandais. Il n’en reste pas moins vissé sur ses positions anti-libérales primaires, ce qui a bien sûr le don d’agacer les autres socialistes (officiels).

À ce sujet, il est piquant de voir nos élites se battre pour paraître le plus socialiste possible, tout en accusant en même temps le pays de sombrer dans le turbo-néolibéralisme...

Relançant l’idée fadasse d’une n-ième mouture de fonds d’investissement d’état à la CDC mais en version rikiki, passe-partout ou modeste, le chef de l’Etat propose une banque spécialisée dans l’investissement industriel. Comme disent les Américains : « been there, done that, got the t-shirt ». On sait déjà que ceci n’aboutira au mieux sur rien de concret, et au pire sur une nouvelle structure institutionnelle pour garer des amis.

Enfin, et toujours dans le chapitre de la Folle Finance Qu’il Faut Réguler (Encore Plus), la taxe Tobin, sortie par la porte il y a quelques années, revenue par la fenêtre il y a quelques mois, et repartie à la faveur d’un retournement d’actualité, réapparaît par la cheminée : avec 0.1% sur les transactions financières, c’est sûr, l’Etat est sauvé et la Folle Finance domptée. Pas fou, on sait déjà que cette taxe ne touchera pas les obligations (d’état, notamment), et qu’elle a lamentablement foiré lorsqu’elle fut appliquée dans d’autres pays, ce qui fait autant de bonnes raisons pour l’appliquer chez nous, en fanfare.

Bref.

Si l’on évacue les petites piques, les mouvements de bras, les phrases floues et les promesses bidons (désolé, Lejaby), il ne reste qu’un régiment d’augmentations de taxes, de mesures spécieuses et de petits bricolages qui ne résoudront absolument aucun des problèmes français.

Pas de doute : ce pays est foutu.

J'accepte les Bitcoins !

1Cp5Nh1FMRgd1QwECvvkynoAgvqC3eCfvd

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires74

  1. raoul

    « La France va bien »… J’adore, c’est simplement génial! Mais où allez-vous chercher tout ça?
    A propos du discours de Hollande, Koz a consacré son dernier article sur son côté foutraque et hautement comique qui saute immédiatement aux yeux du juriste ( il lolait tellement en écrivant qu’il y a perdu de son hanituelle fluidité d’écriture, me semble-t-il) un peu plus loin dans les commentaires, il se demande si les économistes se marrent autant que les juristes…
    Moi je dis que c’est un appel du pied!

  2. Sanksion

    Et j’ai aimé quand il s’est félicité du déficit français, de sa réduction de : buget pourri suicidaire à -5.7% qui est passé à un super bugdet pourri suicidaire de -5.4%. Quelle performance !! (bon, je ne me souviens pas si les chiffres sont si exacts que ça)

    Et aussi, pour l’allégement des charges patronales, Sarkozy a émis un petit message codé : « il y a juste un problèmes d’ordinateurs. » Ce qui, dans le dictionnaire de l’administration française signifie : Bercy ne veut pas appliquer ta réforme en bois.

    Vous verrez. :)

  3. LeBib

    En tant que lecteur assidu, je ne peux que vous féliciter une fois de plus pour vos articles pertinents (et un peu déprimant parfois, même si vous n’y êtes finalement pour rien). Une petite erreur de frappe s’est glissée ici: « augmentation de la TVA de 1.2 points ». Malheureusement, c’est 1.6 points de plus.

  4. infraniouzes

    C’est pour ça qu’aux prochaines élections présidentielles je voterai pour le candidat qui se sera fermement engagé sur une réduction drastique des dépenses de l’État, chiffrage à l’appui.
    Je crois devoir attendre longtemps. Et s’il y a personne capable de présenter un programme dans ce sens et bien… j’irai à la pêche.

    1. Deres

      Pour rappel : la dernière fois qu’un libéral a atteint une fonction exécutive, c’était Madelin en 1995 comme ministre des finances. Je cite : «pas d’autre politique que de s’attaquer courageusement au gaspillage de l’argent public». Et cet idiot a voulu appliqué ses idées. Point de vue homme politique, c’est un minable qui n’a rien compris ! Juppé l’a proprement expulsé comme un malpropre au bout de 3 mois avec le soutien de Chirac. Juppé est lui est un vrai homme politique. Il a fait ensuite : une révision constitutionnelle, le contrat initiative-emploi, le «coup de pouce au Smig», la «mise en place d’un plan chiffré de 10.000 logements pour l’hiver» pour les sans-abri, un débat social sur le système de protection sociale et sur son avenir. Bref, il n’a rien changé.

      http://www.liberation.fr/evenement/0101149842-apres-la-demission-vendredi-du-ministre-de-l-economie-alain-madelin-alain-juppe-appelle-a-la-cohesion-gouvernementale-le-premier-ministre-en-premiere-ligne-pour-defendre-ses-reformes

      1. eheime

        Madelin est un des rares (anciens) politiciens à comprendre de quoi il parle et avoir pris quelques mesures de bon sens. Meme si tout ce qu’il a fait n’est pas sans reproche , comme l’annonce d’absence de danger après Tchernobyl (j’espère qu’il y a une explication, car j’avoue que sinon mentir aussi effrontément me glace le dos)… , j’aime sa façon d’aborder les problèmes quand on lui pose une question . Il pose les données du probleme de façon honnete. Et il le résout en collant au principe mais en sachant rester souple et humain.

        1. justt

          A postériori, il ne semble pas avoir eu de danger en France avec Tchernobyl. Par contre à l’époque, on n’en savait rien et le gouvernement de l’époque a en effet merdé.

  5. Joe

    Ne pas oublier la hausse de 2 points de la CSG sur les revenus financiers : http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20120131trib000681342/la-france-le-pays-qui-taxe-l-epargne-au-taux-record-de-40.html

    « Avec la hausse de deux points de la CSG sur les revenus financiers, Nicolas Sarkozy porte au niveau record de 39,5% la taxation de l’épargne. Soit onze points de mieux en cinq ans… De quoi faire fuir les capitaux et dissuader les Français de financer l’économie. Retour critique sur les annonces fiscales du président-candidat.

    Jamais l’épargnant n’aura subi une telle curée. C’est donc sous Nicolas Sarkozy et une majorité de droite que la taxation des revenus financiers aura le plus fortement augmenté au cours de notre histoire, subissant un choc fiscal sans précédent, même quand la gauche était au pouvoir. »

    1. Pascale

      « Je n’ai pas été élu pour augmenter les impôts » qu’il avait dit le monsieur …. Comment peut-on voter 5 ans plus tard pour un type comme ça ? À la limite je préfère Hollande le farfelu. Il a le bénéfice du doute de ne pas (encore) se f…re de nous.

      De toute façon aucun n’aura ma voix …

      1. eheime

        Si au moins il s’était contenté de ne rien faire et de claquer du pognon (et pas qu’un peu en plus …).
        Nan nan, il aura passé 5 ans à nous emm.. sur les routes, à donner des leçons de morales au monde entier au nom de la France, à gesticuler dans les sens …

        Enfin bon j’arrete là…

  6. Aurélien

    Un moment fort de cette intervention sur 6 chaînes télé (c’est un minimum):
    - d’un côté « L’augmentation de la TVA n’aura aucune incidence sur les prix, je suis prêt à le parier Mam’ Cahzal »…

    - et de l’autre « La hausse de la TVA en Octobre seulement c’est aussi pour d’ici là créer un sursaut de consommation avant que les prix augmentent, vous m’comprenez M’sieur D’la Housse? »

    Et les deux blonds d’opiner du chef l’air concentré…

      1. Talleyrand

        Il n’était pas sur la 3 que j’ai regardée et qui programmait les aventures de Zorro, un clin d’oeil certainement…
        Un scène assez marrante avec un Portugais qui demandait des zeurros à zorro, ça l’a fâché et il l’a cinglé de son célèbre Z en lui disant « t’auras zéro »
        (scénario perso)

    1. Guillaume

      Le prix du KWH va doubler discretement à travers des forfaits plus complexes style « téléphonie mobile » (merci linky).

      D’ailleurs le KWH a déja commencé à augmenter fortement, il suffit de diviser sa facture EDF par le nombre de KWH pour s’en apercevoir!

  7. Pascale

    En effet, si on compare Sarko au capitaine du Concordia, la ressemblance est frappante. Lors d’appels du port qui lui demandaient si tout allait bien à bord, ce dernier avait répondu à maintes reprises qu’il n’y avait aucun problème, sous-entendu « je gère parfaitement la situation », « et puis pourquoi vous inquiétez-vous, puisqu’il n’y a aucun problème? ».

    Ces deux hommes font l’autruche. Pourtant Sarkozy se targue d’être là « pour nous protéger ». Alors que ce n’est pas ce qu’on lui demande. Si au moins il pouvait se contenter de ne pas aggraver la situation …. Fuira-t-il, lui aussi, quand le bateau sombrera ? Ce ne sera pas la peine, car, à la différence du capitaine du Concordia, il ne sera jamais inquiété par aucune justice. Responsabilité nulle. Impunité totale.

    1. Flo

      On obsevera au passage que le revenu du Mr a été multiplié par 7 en 23 ans (en première approximation, et selon qu’il ait effectivement travaillé ou non dans son premier poste)uniquement en faisant de la politique et sans avoir eu de poste exécutif.
      Et encore en ne considérant que le salaire parce que si on comptabilmasit les avantages annexes on serait plutôt à
      x20 ou x50.
      Pas mal pour quelqu’un qui désigne l’égalité comme pilier de notre système.
      Pour ceux qui auraient des difficultés avec ces notions, ça donne une bonne idée de la relation inverse qui lie le zéro et l’infini.

      1. jopechacabri

        C’est la preuve irrefutable qu’il faut voter pour lui !

        C’est le meilleur de tous, celui avec lequel on est sûr d’arriver en première place, juste devant le chalanger Nicolas, le plus efficace pour nous conduire en 1ère, plus vite et plus surement, et sans aucun détour, par la voie royale………
        au chaos

        1. Glam

          bof.
          je le vois plutot se fossiliser des qu’il sera confortablement installe au pouvoir.
          Tiens en fait ca me fait me dire que peut-etre le bon futur president pour la fRance serait le gars qui pourrait voir tout lui echapper et partir en couille sans se stresser ni devenir un dictateur.C’est clair que De Funes euh je veux dire Sarko n’apparait pas exactement etre la bonne personne…Vous voyez flamby en dictateur vous?
          ca s’est vu des dicateurs mous? il faudrait investiguer…

  8. BucheronAuvergnat

    Merci h16 pour cette illustration fantastique :) !
    J’attends mai 2012, car a défaut d’être le jour où un n-ième clown se fera élire, ce sera surtout un excellent moyen d’evaluer le niveau des français.
    Franchement quand j’entends des personnes qui disent « j’irai a la pêche » au lieu de voter, c’est juste con. Faut pas venir se plaindre après si on se retrouve avec du flamby aussi nul que le petit. (cf. Oligarchie des incapables et cie)

    Personnellement je vais donner ma chance a Bayrou, qui n’a a connaissance jamais trempé dans de affaires louches et qui prône une idée protectionniste camouflée: produit en France.

    Après tout, ce n’est pas un avocat et il a plus de culture et d’attachement au terroir que les autres.

    1. DoM P

      Même étatisme que les autres : Mêmes méthodes (plus de taxes, de subventions, et d’interventionnisme), buts différents.
      Résultat tellement similaire…
      Moi, si tout va bien, en mai 2012, j’aurai quitté la France.
      Voter est inutile, ils sont tous pareils. La fuite ou le meurtre, il ne reste que ça… Et comme j’ai une conscience… :(

    2. Paf

      « J’attends mai 2012, car a défaut d’être le jour où un n-ième clown se fera élire, ce sera surtout un excellent moyen d’evaluer le niveau des français.
      Franchement quand j’entends des personnes qui disent « j’irai a la pêche » au lieu de voter, c’est juste con. Faut pas venir se plaindre après »
      « Personnellement je vais donner ma chance a Bayrou, »

      mort de rire, y en a qui mettent longtemps a comprendre.

    3. Pod

      les seuls points en sa faveur restent :
      - ce n’est pas un parisien condescendant
      - ce n’est pas un avocat
      Par contre, c’est un républicain pur jus qui a déjà été nourri par l’Hydre Tentaculaire et je doute qu’il se coupe la c-ille étatiste qui lui reste…

    4. Sanksion

      LoL, je préfère encore la pêche.

      Et vous retournez le problème.

      Si vous votez, vous avez joué, vous avez mandaté les hommes de l’Etat, qui ont mis le bordel avec votre mandat, vous êtes responsables du bordel, donc vous n’avez pas à vous plaindre.

      Quand à ceux qui ne votent pas, comme moi, on n’a rien à voir avec des hommes de l’Etat, donc on a rien à voir avec le bordel qu’ils ont crée, donc nous avons le droit de nous plaindre.

      N’essayez pas de nous la faire à l’envers.

      1. BucheronAuvergnat

        C’est tellement pertinent votre raisonnement… C’est typiquement le comportement que les flamby et autre nain attendent, car en vous abstenant,vous donnez un poids plus important aux autres voix.
        Même si il y a 80% d’abstention, les candidats s’en fichent et continueront leur cinéma.

        J’ai voté Sarko en 2007. Il paraissait bien, jme suis planté comme plein d’autres mais au moins j’ai fait un choix. Et tant que la révolution ne sera pas la, j’irais voter, car a défaut d’elire le meilleur, j’essaye de faire passer le moins pire a mes yeux.

        1. Sanksion

          S’il y a 80% d’absention, je m’en réjouirai, ce serait une victoire électorale pour moi. ça veut dire que la plupart des gens n’attendent plus rien d’eux. Ce serait un progrès sociétal énorme. Je suis pour. Après, comment rationalisent les hommes de l’Etat, je m’en fous.

          1. Accessoirement, une élection présidentielle avec 80% d’abstention, ça veut dire que le président élu ne peut plus se targuer de la moindre légitimité. C’est d’ailleurs déjà le cas à partir de 50%.

        2. BucheronAuvergnat

          Il serait intéressant que cette situation se produise lors d’une élection présidentielle.
          En effet, durant les élections cantonales de mars 2011, on avait déjà atteint 55% de moyenne je crois. N’hésitez pas à me corriger si je me trompe mais ça n’avait rien changé non ?

        3. Théo31

          « j’essaye de faire passer le moins pire a mes yeux. »

          Expliquez-moi en quoi le virus de la peste est moins mauvais pour la santé que celui d’Ebola.

          Pour votre info, Bayrou a été dans le gouvernement de 93 à 97 qui a fait exploser la dette de l’Etat, avec un certain Nicolas S. Il a voté tous les budgets en déficit et les dettes qui les accompagnaient. Ministre du Mammouth, il s’est fait un plaisir de claquer les centaines de milliards qu’on lui a filés et d’aller lécher le cul des syndicalistes de sa boutique.

        4. Paf

          mais tu comprends pas Theo, Bayrou est attaché au terroir et puis il est protectionnimste, ce qui est super.comme il a de grandes chances d’arriver au theuheu pouvoir teuheu, c’est donc une valeur sure pour les intellectuels qui font le choix malin, le choix perlinpinpin.

      2. Paf

        « Même si il y a 80% d’abstention, les candidats s’en fichent et continueront leur cinéma. »
        on a donc le choix entre les adouber et ne pas pouvoir les stopper.Dans ces conditions l’absention est au contraire un calcul majestueusement brillant puisqu’elle permet de faire autre chose comme jouer au scrabble, manger du fromage, faire une maquette d’avion ou faire caca.

        « J’ai voté Sarko en 2007. Il paraissait bien, jme suis planté  »
        j’ai vote Bayrou en 2012, il paraissait bien, il est pas passé, jme suis planté
        j’ai vote LePen en 2012, elle paraissait bien, jme suis planté
        j’ai vote Flamby en 2012, il paraissait bien, jme suis planté
        j’ai vote Sarko en 2012, il paraissait pas bien, il s’est pas ameliore, jme suis planté
        c’est vrai que c’est excitant et puis ca donne envie.

        1. Paf

          « mais au moins j’ai fait un choix »

          ahhh c’est donc ca, l’important c’est de faire un choix.
          Comme par exemple le choix de ne pas aller voter ? ah non ca ne marche pas, c’est pas le bon choix?

        2. gem

          En ne votant pas vous laissez le champ libre aux cons. En votant, vous avez la possibilité de les virer tous sauf un (celui pour qui vous voter) ; c’est pas le pied mais c’est déjà ça. Ne pas voter, c’est comme si vous disiez « je ne peut pas éliminer à la fois la peste et le choléra, je ne ferais donc rien du tout » ; voter, c’est faire un choix de ce qu’on va éliminer, pour commencer. Voter pour la peste, c’est déjà éliminer le choléra.

          La seule condition pour que ça marche, c’est qu’il se dégage une clair majorité contre le choléra. On gérera la peste au prochain scrutin.

          De ce point de vue, le choix du PLD est parfaitement cohérent, même si Bayrou n’est pas libéral, même si c’est un étatiste standard. Un autre choix comme Mélenchon ou Le Pen serait aussi bien envisageable, mais celui de Bayrou se défend. L’avantage de Bayrou, c’est que si il passe le premier tour il a de sérieuses chances de gagner le second, mais que derrière on est certain qu’il n’y aura aucune majorité parlementaire, ce qui nous place dans une enviable position belge. Enfin une bonne tranche de … l’état ne fait rien de plus. C’est déjà ça, non ?

    5. Vicarious

      « qui n’a a connaissance jamais trempé dans de affaires louches »
      C’est parce qu’il n’a pas passé assez de temps au sommet de l’Etat…

      1. BucheronAuvergnat

        @h16:
        Sur les 80% d’abstention: la légitimité, vous le savez aussi bien que moi, ils s’en fichent.
        Courtoisie de Paf: il n’y a qu’à le lire.

        1. Paf

          « la légitimité, vous le savez aussi bien que moi, ils s’en fichent. »

          raison de plus pour ne pas voter.
          vos arguments sont amusants, ils sont en forme de boomerang.
          sur la courtoisie: you mad? petite peau fine et sensible? bienvenue sur les internets.
          en plus je suis super courtois par rapport a l’inanité mainte fois ressassée de vos propos de gogo.J’aurais du dire ‘il y en a qui ne comprennent jamais’.

        2. Paf

          en meme temps je comprends que ca puisse vous froisser le slip qu’on se moque de vous parce que vous tombez dans le meme piege toujours et encore depuis un million d’annee, c’est comme de jouer au loto: cette fois ci c’est la bonne ! Bayroudoudou il va gagner et nous faire des bisous!
          ah zut non oh dommage, bon tant pis je jouerais mieux la prochaine fois.
          il y a un meme internet pour les guignols dans votre genre, il s’appelle Net Noob.On devrait inventer un Election Noob pour vous.
          http://chzmemebase.files.wordpress.com/2011/09/memes-net-noob-where-did-he-get-it.jpg

        3. Je suis désolé, mais s’ils sont élus avec 20% des voix, comptez sur les opposants pour rappeler l’absence de légitimité de l’élu.

        4. BucheronAuvergnat

          @h16: Nous verrons :) !

          @Paf: Vous mélangez des hypothèses et des faits, alors forcément mes « arguments sont amusants ». Ne cherchez pas, je ne perdrais pas mon temps à vous expliquer.
          Par ailleurs, je ne vois pas le rapport entre la courtoisie et l’inanité.Vous êtes méprisant (cf. « guignol », « gogo », « noob ») et malheureusement pour vous, je ne le serais pas.

  9. Marco33

    Entendu sur BFM radio, à 7h45, une discussion sur Bastiat : court résumé de sa vie et commentaire sur son pamphlet « Pétition des marchands de chandelles ».
    Début d’un commencement de lueur d’espoir?

    1. Flo

      Ca n’est pas sur le même texte et c’est plus confus que l’original (excusable car plus spontanné qu’un écrit longuement réfléchi) mais l’inspiration est on ne peut plus claire:

      http://www.youtube.com/watch?v=LoeZeFu1bZ8

      Dans la même veine les questions de l’autre journaliste économique de BFM à NS l’autre soir étaient de loin les plus pertinentes et donc les plus impertinentes des quatre. Réponses HS hélas.

    2. Deres

      Madelin est très souvent sur BFM le matin. Il cite souvent Bastiat et je l’ai déjà entendu parler de la « pétition des marchands de chandelles » à plusieurs reprises. Il faut dire que c’est le BA-BA des libéraux … Il faut commencer petit en France quand on fait de l’éducation libérale …

  10. gnarf

    Toujours HS, mais a propos de la culture francophone, machine a tout interpreter sous un angle socialiste.

    Il y a quelques jours, a ete poste ici ce lien tres interessant qui montre comment en cas d’acces penible a la nourriture des rats deviennent soit producteurs soit profiteurs soit independants (alors que sans obstacle chacun se nourrit gentiment).
    http://rats.plongeurs.free.fr/

    L’intellectuel Francais arrive avec ses gros sabots..sequence lavage de cerveau.

    A partir de 42 minutes il nous est explique que cette organisation sociale(voleurs/travailleurs) est en fait une cooperation, les rats depouilles faisant preuve d’altruisme(!)

    Ensuite, le coup de grace ave intervention d’un ecologiste (voir video a partir de 46:30)
    « Sans regulation, tout systeme animal ou vegetal livre a la seule competition va dans le mur »
    « Nous vivons une epoque ou nous subissons les exces d’un capitalisme devoye depourvu de sens moral et nous voyons le resultat »…etc

    CQFD.

    1. breizh06

      Ce que nous apprennent ces rats plongeurs c’est que l’altruisme est un darwinisme social: on accepte de perdre le fruit de son travail pour alimenter des futurs soldats qui défendront le groupe contre les agressions d’autres groupes.

      Pour les hommes, les peuplent délèguent leur souveraineté à l’Etat. Le malaise c’est que nos Etats n’ont plus les moyens d’assurer correctement les missions régaliennes. Comment maintenir cet altruisme « génétique » quand l’Etat ne nous défend plus des groupes de populations arrivant sur le territoire, ni n’assure correctement la justice et la sécurité ? Dans la novlang la solidarité se traduit par prendre, par la force de l’Etat, aux uns qui travaillent silencieusement pour donner aux autres qui glandouillent bruyamment. Ca va péter !

      1. gnarf

        Si vous faites tourner l’applet de simulation de cette experience, les rats « altruistes » meurent.
        Pour moi cette experience montre comment les mecanismes evolutifs de defense du groupe (altruisme) se retournent contre ce meme groupe dans certaines conditions. Une minorite d’individus prennent tout l’effort sur eux jusqu’a en mourir…pour garder tout le groupe en forme…c’est absurde. Sans parler des voleurs qui vont certainement degenerer par manque d’exercice.

        L’interpretation liberale il me semble c’est que plus il y a de barrieres rendant la production de richesse difficile, plus la societe devient dysfonctionnelle:
        Une minorite d’entrepreneurs, une majorite de gens qui ont trop peur et preferent vivre sur le dos de ces memes entrepreneurs. Le cadre etatique permettant de vivre ainsi sans avoir a voler physiquement, ce qui est plus acceptable moralement.

    2. John_John

      « Sans regulation, tout systeme animal ou vegetal livre a la seule competition va dans le mur »

      OMG, oui c’est vrai heureusement que l’Etat des plantes vertes de mon appartement est là pour veiller au grain, sinon le géranium aurait vite fait d’exploiter mon ficus pour son profit égoïste !!

  11. Franck Boizard

    Comme vous savez, je partage votre diagnostic.

    Ce que j’ai du mal à voir, c’est la suite, après la fin du naufrage en cours.

    C’est d’ailleurs normal : en période troublée, l’horizon temporel raccourcit.

Laisser une réponse

(obligatoire)
(facultatif)