L’entreprise en France, c’est une bonne claque pour chaque calin

Le président Hollande, que le monde entier nous envie, et son gouvernement Ayrault, que le monde entier nous jalouse, l’ont bien compris : pour une France solide, rien de tel qu’un entrepreneuriat en bonne santé. Et pour entretenir sa forme, ils travaillent donc d’arrache-pied à donner aux patrons de vrais gages de bonne volonté de la part de l’État français.

Et pour des socialistes, c’est une vraie révolution que de considérer les patrons comme autre chose qu’une bande d’exploiteurs cupides. Pour parvenir à comprendre que le chef d’entreprise est, avant tout, un aventurier qui prend des risques et désire surtout créer, bâtir quelque chose de lui-même, il aura fallu toute la puissance d’une crise exceptionnelle qui aura obligé les ronds-de-cuir gouvernementaux à modérer vaguement leurs ardeurs vengeresses.

Moyennant quoi, ils peuvent maintenant, par le truchement de la ministre des PME, Fleur Pellerin, fanfaronner sur la grande nouveauté qu’ils viennent d’introduire dans la fiscalité française : la clémence. Eh oui : alors que, manifestement, les indicateurs défavorables ou franchement mauvais s’entassent, la technique qui vise à appliquer consciencieusement de vigoureux coups de pelle fiscale sur les nuques patronales a été jugée inadaptée pour conserver une saine ambiance studieuse et productive dans le pays. Dès lors, un petit changement de braquet plus tard, on s’aperçoit qu’il pourrait être utile de favoriser le retour à la vie normale des entrepreneurs qui faillissent.

La proposition est relativement simple et le câlin étatique homéopathiquement dosé : depuis ce lundi 9 septembre sont supprimés les fichages, par la Banque de France, des entrepreneurs dont la société a été liquidée (bien évidemment, cet effaçage ne concerne que les faillites non frauduleuses). Pour rappel, le fait de se faire ficher par la Banque de France entraîne, par la suite, de sérieuses difficultés pour obtenir un prêt bancaire.

Champagne, non ?

Pas si vite. Se réjouir ici serait oublier que le fichage, effacé des fichiers de la Banque de France, ne disparaîtra pas des banques commerciales françaises : ces bonnes habitudes ne se perdent pas si facilement et la méfiance de l’entrepreneur, la honte de l’échec et l’opprobre lié à la tentative faillie d’entreprendre ne s’effacent pas par la simple bonne volonté ou une petite circulaire ministérielle. L’état d’esprit français en la matière ne saurait se dissoudre en quelques jours.

mort au patronEt puis surtout, un tel bonheur ne peut être le fait de l’État sans qu’il soit immédiatement contrebalancé pour des raisons évidentes de yin et de yang fiscal bien piquant. C’est probablement pour cela qu’on apprend — simultanément à la soudaine et intéressante décision de clémence de la ministre — que l’État lorgne franchement sur les caisses de retraite complémentaires des professions libérales. Profitant de l’actuelle réformette des retraites que le gouvernement tente de faire passer, millimètre par millimètre, l’État compte mettre la main sur les caisses de pension des professions libérales, jadis indépendantes et … bénéficiaires.

Ce n’est pas fortuit : depuis une trentaine d’années, ces professions libérales ont en effet consenti pas mal d’efforts en prévision de leur « papy-boom » et ont donc réussi à accumuler un assez joli magot. À l’heure où le régime général, perclus de dettes, doit généreusement abonder les régimes spéciaux, et où les perspectives sont indéniablement chaotiques, les 21 milliards amassés (eh oui, 21 milliards) représentent une aubaine pour l’État qui sait déjà qu’il va avoir bien du mal à boucler ses fins de mois dès les prochains trimestres.

Bien évidemment, certains me diront ici que j’exagère : tout au plus, l’État intervient-il pour aider à « rationaliser » la gestion de ces caisses parce que bon, parfois, tout ne se passe pas très bien. J’objecterai deux choses : d’une part, prétendre que l’État interviendrait pour « rationaliser » quoi que ce soit, lorsqu’on voit le résultat partout et uniformément catastrophique de son intervention et de ses rationalisations, c’est, proprement, se moquer du monde. D’autre part, le moquage de visage est encore plus évident lorsqu’on se rappelle que ce genre de cascade parfaitement inique n’est pas une nouveauté pour lui. Ce fut discret, ce ne fut commenté par à peu près personne, mais pourtant, fin 2010, l’État a déjà fait à peu près la même chose en pillant purement et simplement le Fonds de Réserve des Retraites, sous le silence compact (et coupable) de la presse qui n’en avait rien à foutre.

Oui, vous l’avez compris : d’un côté, l’État prétend aider à la reprise économique en donnant un petit ballon d’oxygène aux patrons qui ont fait faillite (au passage, on se demande pourquoi un tel fichage était en vigueur pour des faillites non frauduleuses, si ce n’est pour marquer au fer rouge les impudents créateurs d’entreprises qui osèrent se lancer dans l’aventure et se planter, les fats !) … De l’autre côté, le même État va proprement siphonner les fonds mis de côté par les professions les plus indépendantes, encourageant nettement ceux qui voulaient tenter l’aventure à bien réfléchir avant de se lancer.

Et le résultat, on le connaît déjà : bien sûr, il y a cette fuite des cerveaux dont on ne veut pas trop parler en haut lieu. Elle n’existe pas, ou si on l’évoque, c’est pour immédiatement dire qu’elle est exagérée par les médias, et que lorsque les nouveaux diplômés s’en vont, c’est pour ensuite revenir, plein d’usage et raison, dans leur patrie, youpi youpi, pour bénéficier de tous ces acquis sociaux payés par tous gratuits qui ont fait le succès français, tralala. Moyennant quoi, Hollande en est à se réjouir (oui oui) de ces départs lorsqu’il s’est retrouvé à les commenter devant ses ambassadeurs, pendant l’été : après tout, quels meilleurs représentants de l’élite française que ces diplômés qui vont par monts et par vaux ?

saisies en douane

Et bien sûr, il y a cette fuite des capitaux, joyeuse et pleine de vigueur : on apprend, de différentes sources (mais essentiellement, c’est la douane qui a lâché le morceau) que les fuites d’argent liquide de la France vers l’étranger auraient explosé de 500% en un an, dépassant les 103 millions d’euros depuis le début de l’année. Mais rassurez-vous ! Ceci n’existe pas, n’est pas vrai, c’est exagéré et de toute façon, on l’a dit, on le redit et Moscovici s’en réjouit : des milliers de dossiers de régularisation fiscale seraient actuellement en cours d’instruction, selon Cazeneuve. Ce n’est pas contradictoire. Meuh non. Et le fait que certains experts fiscaux remettent formellement en doute les chiffres de Bercy à ce sujet est sans importance…

Le président Hollande, que le monde entier nous envie, et son gouvernement Ayrault, que le monde entier nous jalouse, l’ont bien compris : pour bien continuer comme si de rien n’était, rien ne vaut la distribution parcimonieuse de petites douceurs et la diffusion industrielle de grosses claques fiscales. Peu importe que les riches fuient. Peu importe que les cerveaux s’en aillent. Peu importe que les travailleurs ferment boutique et tentent leur chance ailleurs car au final, ce sont les meilleurs qui restent : les plus serviles, les plus dociles, les moins mobiles, les plus embrigadés.

Ce pays est foutu.

J'accepte les BTC, ETH et BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8
 

Commentaires248

      1. anafesto

        Je comptais illustrer mon propos désabusé et renforcer celui de H16 avec une analyse récente de Bruno Bertez sur le clientélisme à la française. Mais je ne la trouve plus.

          1. Black Mamba

             » nous sommes dans une société sans contre- pouvoirs.l’avenir est a l’augmentation du clientélisme »

            1. Peste et coryza

              Si sa taxe CSC est vraie, alors elle est sans importance.
              Rare sont ceux qui touchent plus de 1800 euros de retraite.
              Pour la plupart, c’est plutôt 1300 et ça va en diminuant.

              Les autres sont nos politiciens et oligarques (gageons qu’une niche fiscale sera prête pour eux), et les quelques riches qui ne doivent pas leur thune à l’état, qui iront couler leurs vieux jours sous d’autres cieux.

          2. Golum

            ça faisait un moment que je n’étais pas passer ici ! Mais vous avez de belles fesses Black mamba !
            J’étais coincé dans contrepoints entre Cavagnac et Fabrice M….désolé je ne le ferais plus.
            H16 reste le plus fort, le plus beau et apporte notre petite joie quotidienne dans ce monde d’impôts, de lois et de socialisme.

  1. Fred

    Et dire que mon entourage, certains ont l’outrecuidance de trouver que Hollande mène une politique de droite….

    1. Taisson

      Tout à fait exact ! Et en plus, la plupart sont sincères !
      Les souhaits généraux sont du genre logement gratuit, avec réfection complète gratuite, suite à des contrôles obligatoires comme pour les voitures… Confiscation des maisons « trop grandes », bravo pour les saisies d’argent des « riches » qui (c’est bien connu ) ne paient pratiquement pas d’impôts, pas assez d’aides et trop de difficultés pour les étrangers qui ont vraiment du mal à vivre dignement en France, pas assez de » contrôles » sur ce que font « les riches » et les retraités, (exemple d’interrogation: » est ce qu’ils ont besoin de deux voitures ? », ou bien: Y qu’à confisquer les campings car!) , un salaire pour tous les jeunes, pour qu’ils puissent être autonomes, etc..
      La propagande socio communiste à complètement détruit toute lucidité chez la plupart de nos concitoyens ! Le réservoir à idées débiles est devenu inépuisable et nos dirigeants on bien l’intention d’en appliquer un maximum (pas pour eux, bien sur), par idéologie ou démagogie, Et aucune élection n’y changera rien. CPEF car ces âneries sont bien ancrées dans les têtes d’une grande majorité de Français. Les libéraux, ou simplement ceux qui pensent que l’on devrait simplement foutre la paix aux gens, et les laisser travailler et vivre comme ils veulent sont infiniment minoritaires …

      1. Nemrod

        Tout à fait.
        les adeptes du « foutez nous la paix » sont très minoritaires.
        Même le personnes « de droites » sont des interventionnistes à tous crins ; il suffit de discuter avec eux pour s’en apercevoir.
        Donc, maintenant je discute le moins possible sinon ça finit mal et je les envoie tous aux pelotes de façon assez cassante.
        Nous aurons ce que nous méritons collectivement parlant et le seul salut sera individuel.

      2. Gomuge

        Votre commentaire est malheureusement d’une grande justesse. J’apporterais un bémol cependant sur votre dernière phrase, nous ne sommes pas infiniment minoritaires, nous sommes juste silencieux car très peu soutenus par les médias et la bien-pensance, qui n’a de cesse de crier haut et fort à l’injustice, est toujours la à la moindre occasion pour faire son travail de sabotage des mentalités.

        1. vengeusemasquée

          Nous ne sommes pas si minoritaires que ça. Le problème, c’est qu’une bonne partie des gens qui pensent comme nous, ou pourraient penser facilement comme nous, n’en ont même pas conscience parce qu’ils ont la tête farcie des conneries collectivistes. Quand on discute posément avec les gens, la plupart d’entre eux admettent qu’on n’a pas tort, voire même plutôt raison. C’est une simple question de bon sens.

    1. Ano59

      Oh que si, il va revenir : la France est un formidable vivier d’emploi pour les fiscalistes, éclaireurs avisés dans la jungle fiscale française luxuriante et en pleine croissance (mauvaises langues, en voici un d’indicateur français toujours positif !). 😀

    1. Faites un max au black. Déclarez une activité rachitique. Bouffez à toutes les aides. Mettez de côté. Fuyez ensuite, aussi vite que possible.

      1. Josselin

        Malheureusement il ne s’agit pas d’une société de services avec laquelle on se faire rémunérer au black. Les seuls revenus provenant de régies publicitaires et de micropaiements.
        Mais je suis curieux de savoir quelle(s) aide(s) on pourrait obtenir ? 🙂

          1. nawak

            Je ne suis pas tout à fait d’accord avec vos recommandations. En tant qu’entrepreneur (bientot à la retraite, mais pas grace au RSI), je recommanderais plutot de laisser tomber les demandes d’aides, ça vous bouffe pour rien de l’énergie et du temps, utiles aux autres activités. Les aides, c’est pour les copains bien pensants et bien votants de ceux qui sont chargés de les accorder, et croyez moi, ils sont partout et savent reconnaitre les leurs.

            A part ça, merci, bravo continuez, la France libre a besoin de vous.

            1. Oh, il ne s’agit certainement pas de monter des dossiers complexes pour avoir les aides, mais de les demander toutes, même les plus farfelues, et rapidement.

              Si on a une chance sur 100 d’avoir une aide donnée, et qu’on demande des centaines d’aides (une ou deux par semaine, pour le fun), on finit par décrocher un truc.

    2. DoM P

      On cherche de l’aide. La psychiatrie lourde est encore remboursée, me semble-t-il.
      Créer un entreprise aujourd’hui en France, c’est clairement chercher la merde…

  2. Le Gnôme

    Que 21 petits milliards, de la broutille, de la roupie de sansonnet. Quand la crise de la dette va exploser, le gouvernement fera main basse sur l’assurance-vie, et hop plus de dette, la fête du slip pourra continuer tranquillement.

    1. Aristarque

      Cela, ce n’est quand même pas sûr tellement l’assurance vie à la française a été investie dans les emprunts public de Grance ou d’ Europe. Comme le remboursement des énormes emprunts d’ Europe du Sud n’ est absolument pas acquis sans que ne se profilent des cohortes d’imprimantes chauffées au rouge écarlate ou des remises ou abattements de valeur, le gain ne serait probablement que facial. Je ne pense pas qu’ un pays puisse améliorer sa situation en ruinant littéralement ses ressortissants, sauf pour une période très courte, et encore.
      Socialando delenda est

      1. Deres

        Quand on regarde la durée moyenne des obligations françaises sur le site de l’AFT (Agence France Trésor), on voit actuellement des variations à la baisse très importantes tous les mois. Ces variations sont du même ordre de grandeur que la quantité de dette mise sur le marché … Cela sous-entend que l’AFT remplace massivement de la dette longue par de la dette courte ! Autrement dit, ils essaient de profiter au maximum des taux court quasi nuls en ce moment. Le souci est que les taux long montent en flèche actuellement et que donc c’est en,core une cation à court terme ! Une gestion de père de famille aurait été de se gaver de dettes à 10 ans quand celle-ci était en dessous de 2%. Avec ce genre de gestion, la remontée des taux va rapidement prendre de l’importance dans le budget …

        1. gem

          l’autre souci, c’est que la quantité de dette à refinancer augmente : devoir 1800 milliard avec une durée moyenne de 10 ans implique que chaque année il faut rembourser, ou plutôt réemprunter, 180 G€. Mais si vous vous mettez à remplacer de la dette ancienne à 10 ans par de la dette nouvelle à 2 ans, deux ans après vous avez deux échéances à couvrir (celle de N-10 et celle de N-2), soit deux fois plus à réemprunter.

        2. Fausto Consolo

          Là où un père de famille l’est pour la vie, si Dieu le lui permet, un politique français est lui est totalement irresponsable. Cette irresponsabilitée se retrouve même dans les urnes puisqu’ils sont réelus. Pères de famille ? non. Proxénètes serait plus approprié.

        3. yp

          L’AFT n’a peut être simplement plus le choix; elle constate que les taux longs montent car les investisseurs doutent de la fiabilité de l’emprunteur France à long terme. Du coup, pour éviter que les taux s’envollent, ils roulent les titres arrivant à échéance sur des échéances plus courtes (sur lesquelles il y a encore de la demande de la part des investisseurs.) La La courbe de maturité glisse vers le court terme.

          Si c’est ce scénario qui est entrain de se produire, la cavalerie financière est engagée…

          1. yp

            Il ne faut pas non plus prendre l’AFT pour des lapins de 3 jours – ils ont sans doute expédié toute la dette qu’ils pouvaient sur les échéances longues lorsque les taux étaient bas (et ils continuent à procéder ainsi, sauf que la demande pour des échéances longues se tarit.)

            Lorsque leurs écrans leur indiquaient lorsque le marché arrivait à saturation sur une échéance, plutôt que de laisser les taux monter trop haut et risquer de faire paniquer les investisseurs, ils refourgent tout ce qu’ils peuvent sur l’échéance en dessous, jusqu’a saturation, et ainsi de suite…

      2. Taisson

        @Aristarque,
        Je me demande combien de temps peut durer « une période très courte » ? Je n’ai aucune compétence financière, mais il me semble que seul le bon sens permet en effet de comprendre que ruiner les gens n’est pas le plus sur moyen d’améliorer leur situation! Par contre, dans les mantras socialistes , on ne peut ruiner que ceux qui ont quelque chose, c’est à dire les ennemis de classe. Les Français étaient des gens prévoyants, et en spoliant tous ceux qui ont fait quelques économie pour leurs vieux jours ou pour leurs enfants, on peut faire durer le plaisir encore longtemps… Selon mon instrument de mesure scientifique (pifomètre), je pense que ce que vous appelez période courte pourra durer encore une bonne dizaine d’années…
        J’espère sincèrement que mon pifomètre est déréglé par les mauvaises ondes permanentes venant de bisounoursie, mais j’ai bien peur que l’on ne dise pas de sitôt le » Ite missa est »!!

        1. Duff

          Quand on parle de la dette française autour de moi, je ne dis plus rien et j’écoute les socialistes s’exprimer. Si je résume, 2 points ressortent à chaque fois :

          1) La France est loin d’être en danger, les marges restantes sont grandes.

          2) De toute façon, les français ont beaucoup d’épargne.

          Ces deux points correspondent exactement aux deux temps de l’argumentation de n’importe quel gugus ayant appelé à voter Hollande : Analyse fausse et déni de réalité comme base de travail. Solution avancée systématique : Spoliation.

          1. Peste et coryza

            Ce papier.
            http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20130226trib000751038/un-francais-sur-trois-n-epargne-pas-pour-sa-retraite.html
            … qui est une fumisterie optimiste. Ils devraient dire « n’épargnent pas ».

            C’est à la louche, la moitié des français qui n’épargnent pas, car ils ne peuvent pas, parfois même en se privant.
            Le problème est encore pire aux USA…
            En gros, l’épargne prend la forme d’une baraque…

            Rappelons également que le temps le plus favorable à l’épargne, c’est la jeunesse, quand on n’a pas d’enfants à charge ni de parents à s’occuper. Or c’est la période où on risque plus le chômage, et où on est payé avec des SDM.

          2. Lone

            « Beaucoup d’épargne » dites vous? Comme les Chypriotes?

            Et puis soyons réalistes : la France est aujourd’hui comme le smicard (attention, ce n’est pas péjoratif..) qui est obliger de prendre un crédit revolving chez un type couvert de post-it verts le 15 du mois, et qui en prend un autre le 10 du mois suivant chez Coffee-nougat pour payer le gros type vert….

            Arrivé à un moment il va se passer des trucs…

          3. channy

            #De toute façon, les français ont beaucoup d’épargne.#
            Quand la thailande a sombre dans la crise en 1997, avec 50 pour cent de devaluation du baths thailandais. le taux d epargne des thailandais etait de 25 0/0, mais bon on est france et nous c est pas pareil.
            #La France est loin d’être en danger, les marges restantes sont grandes#
            Ben voyons, tant qu il reste quelques etages avant le crash,c est sur que les marges sont encore grandes..
            Bref je vous plaint Duff, vous taper des discussions pareilles..

            1. vengeusemasquée

              Tant que les français ont encore quelques zeuros, ça veut dire qu’on peut taxer encore plus. Les gens sont absolument convaincus que c’est un mauvais moment à passer et qu’il ne se passera pas grand chose de plus qu’au cours des 30 dernières années.
              Il faut savoir aussi que ma génération (~30 ans) est une génération qui n’a pas connu de catastrophe majeure sur le territoire national. La situation s’est lentement mais surement dégradée, de manière continue, depuis notre naissance. Seuls ceux qui prennent vraiment la peine d’ouvrir les yeux peuvent se rendre compte qu’on a largement franchi une étape décisive. Pour les autres, rien de neuf sous le soleil, business as usual, encore que business soit un mot erroné étant donné ce que font les uns et les autres.

  3. Resistant Valaisan

    « après tout, quels meilleurs représentants de l’élite française que ces diplômés qui vont par monts et par vaux ? »

    Ah, ca… pas plus tard qu’ hier soir ! La scene se deroule en Afrique de l’ Ouest, ou des expats ayant fui la France expliquent a des expats Australiens, la taxe a 75%, les impots a 40%++ sur les revenus locatifs quels qu’ en soient les montants, la fin des accords de non-double imposition…

    Reaction des Australiens : « Mais ils sont fuckin insane ! Ils vont detruire ce fuckin pays !! Alors c’ est donc pour ca qu’ a Paris meme a la fin juillet les gens ferment leurs magasins en plein pic touristique pour prendre des vacances ? Fuckin insaaaine, maaaaite » !

    Un cas parmi des millions d’ autres. Une sacree armee d’ ambassadeurs.

    1. Wapi

      On a les mêmes conversations au Canada, aux US, à Londres…. ! Il ne faut pas que notre bricoleur compte sur ses expats pour vendre le Paquebot France. Il le dilapide très rapidement tout seul, c’est à pleurer.

  4. Tribuliste

    Bah, nos plitiques gèrent l’Etat comme le club de boules local. On fait tourner la buvette pour le fond de fonctionnement : le citoyen paye pour ce qu’il consomme, c’est encore logique. Mais comme le bureau ne règle que rarement ses consommations un trou apparait : on demande une rallonge à la Mairie : les citoyens règlent indirectement la note, c’est déjà moins clair.
    Enfin, par soucis de développer les recettes de la buvette et s’offrir quelques voyages en bus, le bureau du club de boules fait appel au sponsoring! Bah oui, le patron, s’il veut être bien vu dans la commune et donc ne pas être emmerdé plus haut serait bien avisé d mettre la main à la poche.
    Donc le patron perd de son temps à rencontrer les incapables, injecte une partie de son CA dans ce trou sans fond et sans retour, et lèse ses employés qui n’ont que faire de la pétanque et ne comprennent pas bien ce choix.

    La morale (fine) de l’histoire: En France être patron, c’est avoir les boules à la gorge et au derrière.

    1. LECOMTE René

      Vous l’avez vécu aussi. Dans ma commune, une buvette tenue par des bénévoles, sans doute proches de la municipalité, par grand beau temps, donc beaucoup de clients, n’a pas pu régler en fin de journée la seule matière première achetée pour les consommations ! Pas grave, la municipalité a compensé pour que les fournisseurs ne soient pas lésés. Les administrés y ont donc pourvu, mais sans le savoir…

      1. Tribuliste

        Pour aller plus loin : dans une commune proche de montpellier, je la cite parce que le chiffre vient d’un employé de mairie, un tiers du budget manifestations culturelles/associatives/sportives et autres est alloué aux « frais de bouche de représentation ». Les petits fours et autres pique assiettes sont grands amis, mais ce n’est que dans une petite commune et c’est le chiffre officiel, imaginez simplement ce qu’il en est réellement et encore plus dans les grosses agglomérations… à vomir 🙁

        1. channy

          l avantage avec les frais de representation comme les petits fours, c est qu il n y a pas besoin de faire d appel d offres pour une mise en concurrence..on peut acheter le petit four 20 roros pieces a son cousin si cela plait a monsieur le maire

    2. Calvin

      Hollande est outillé pour un club de boules corrézien, si, si, je vous assure !
      Une belle boîte à outils, avec tout plein de truc sympas…

  5. Woodi

    Le monde entier est soumis à la loi de l’offre et de la demande, l’économie de marché et la quête de la liberté individuelle.
    Le monde entier ? Non ! Car un gros gros village peuplé d’irréductibles Gaulois résiste encore et toujours à l’envahisseur.
    Ouf.

  6. Christophe

    A ce sujet, on s’ennuie ferme sur le front européen !

    La stase… provoquée par les élections en Allemagne, est proprement stupéfiante.

    Plus de soucis, plus de couacs, plus d’infos, plus de déclarations…. rien.

    Grèce ? Rien. Italie ? On attend. Espagne ? C’est la « reprise ». Irelande ? Disparue. Pays-Bas (gros soucis de dettes privées), aux abonnés absents. Portugal ? Ca patine. etc. etc.

    Bref, on avait apprécié le bordello européen depuis 2008… Mais depuis quelques mois, on dirait que l’Europe est devenue… l’Atlantide.

    Tout ça parce que Madame Merckel a sifflé la fin de la récré et a imposé de strictes consignes. Madame a une élection à remporter ! Alors silence dans les rangs.

    Honnêtement, le circus syrien m’ennuie. J’ai hâte de retrouver les Coluches bruxellois et européens se foutre sur la gueule, jonglant avec des dettes énormes , des déficits mahousse, et le grandnimpornawak économico-politique.

    The show must go on ! L’Ossie nous pompe l’air et nous ennuie avec son dirigisme, et sa paranoïa.

    Le Barnum européen va bientôt reprendre !

    Enfin !

    1. Oui, j’ai noté ça, en effet : on se sent comme dans l’œil du cyclone, dans lequel il ne se passe rien…

    2. Fred

      Je ne sais pas si la crise traversée par la zone Euro est vraiment terminée, mais selon la revue de presse de Monsieur Herlin que je consulte régulièrement sur facebook, il semblerait que la BCE se tienne prête a faire de nouveaux LTRO….. Ou comment résoudre un problème de dettes en empilant de la nouvelle dette….. Tout bonnement absurde…

      1. Duff

        @Fred : Pas absurde, ça s’appelle la fuite en avant. ça permet de continuer le champ et les petits fours encore un petit moment.

      2. Woodi

        C’est ce que prédit Olivier Delamarche depuis un an ou deux, que Mario Draghi fera comme son confrère américain Ben Bernanke.
        Cette injection sera mortelle, oh pas tout de suite, mais pour tous ceux qui ont pris leurs précautions, à savoir pas de prêt, pas d’épargne monétaire et autres, ça devrait être rigolo dans moins de 10 ans.

          1. Woodi

            C’est envisageable si l’économie réelle ne s’effondre pas. Parce qu’alors, ce ne sont plus les autocrates bruxellois qui maîtriseront quoi que ce soit. (merci pour le lien !)

            1. Peste et coryza

              Pourquoi ? ils ont encore tout l’appareil administratif, militaire et policier à leur botte.
              A moins que la populace en viennent à prendre le parlement européen et à leur faire subir le supplice du pneu…

        1. sdw

          Woodi,

          Pourquoi pas de prêt ? Si je dois 500keuros sur 25 ans à la banque et qu’après dévaluation, je gagne 1000keuros par jour, je peux rembourser mon prêt illico ?

    3. Yrreiht

      Je dirai que la prise de contrôle est désormais totale : après la politique et les médias, le système international bancaire contrôle et manipule à sa guise désormais les bourses, les indicateurs économiques faussés à souhait, la monnaie et les taux de change, le prix de l’or, etc etc.

      En ajoutant des zéros aux dettes qui montent et en maintenant tout inchangé puisqu’il n’y a plus de marché libre ni de cour non truqué, il est possible que « ça » tienne longtemps. Nous ne noterons qu’un long appauvrissement mais pas de rupture.

    4. Lambda Expression

      En effet, je l’avais deja fait remarquer dans un commentaire d’un precedent billet. Ca va chauffer d’ici quelques mois. Le turmoil arrive…

    5. greg

      Cette stase pourrait durer plus de temps que prévu.

      Gros extrait d’un billet de Charles Dereeper intitulé « Le pouvoir des banques centrales est réel ! »:

      «  »La BCE a finalement réussi à rétablir la confiance par la force. Les oligarchies financières ont repris le contrôle de la situation. Circulez, il n’y a plus rien à voir pour l’instant…

      La question qui finit par se poser, c’est : et si ce système perdurait ?

      Je veux dire, les indices boursiers sont au plus haut en terme de valorisation. L’économie ne va pas bien. Il n’y a pas de reprise économique ou de croissance. C’est uniquement la monétisation de la FED qui tient ce pipo en l’état. Tout est fictif. Depuis des années maintenant. Plus personne n’y trouve rien à redire. Pourquoi ne pas alors se demander si des ratios de 150 ou 200% d’endettement sur PIB pour les Etats puissent s’installer progressivement dans le paysage sans provoquer de cataclysme ?

      Dans pipoland, la nouvelle échelle de valeur n’a plus de lien avec la réalité ou ce qui avait lieu dans le passé… » »

      1. anafesto

        La production industrielle en France s’effondre (info Reuters).
        Ah bon ? Je croyais que la bdf nous donnait une croissance de fous pour 2013.
        Selon vous quelle info sera relayée ?

        1. Calvin

          Ce n’est pas incompatible.
          L’industrie s’effondre en France, certes, mais le PIB bien joliment tripatouillé peut rebondir.
          N’oubliez pas : les services (ah bon ?), la restauration (on est obligé de manger… dans les restaurants), mais euh, surtout la dépense publique comptabilisée comme Croissance !

        2. Lone

          0.8% de croissance pour 2014… Je ne suis qu’un pauvre abruti de bidasse, mais j’ai quand même quelques doutes… La croissance à l’air d’être moins facilement « pipeautable » que le taux de chômage qui doit/va/est en train de s’inverser grâce à des emplois publics ou privés (mais financés pour partie sur fonds publics, non?). L’argent gratuit n’est toujours pas un problème, ou c’est moi?

          http://www.francetvinfo.fr/economie/le-gouvernement-miserait-sur-une-croissance-de-0-8-en-2014_407587.html

          1. vengeusemasquée

            A partir du moment où la dépense publique est comptabilisée au titre de la croissance, cela ne peut pas avoir le moindre sens.

          2. Calvin

            En fait, je ne sais pas si vous avez remarqué, mais au final, le gouvernement et les médias ne s’arrêtent quasiment que sur le chiffre trimestriel, en faisant des prédictions assez pipo sur le trimestre suivant.
            On bidonne un +0.1 par-ci, un -0.3 par là, histoire d’équilibrer les plus et les moins et éviter les fameux deux trimestres consécutifs de récession… Et oui, +0.1, puis -0.3 est équivalent à deux périodes consécutives de -0.1.
            Au final, ces chiffres au ras des pâquerettes (comme les minustres des finances) ne sont que des outils plus que grossiers.

  7. Théo31

    En Russie soviétique on pouvait tranquillement répudier les créanciers puisqu’il n’y avait pas d’élections, ouvrir des camps pour y faire crever les récalcitrants et faire main basse sur leurs biens pour financer le grand soir.

    Qu’on se rassure, ça arrivera aussi en France : mais comme on est en économie ouverte, le gouvernement ne pourra pas faire trop de doigts tendus à ces créanciers majoritairement étrangers, il tapera donc sur les nationaux pour acheter le semblant d’élections qui reste dans ce pays. l’impôt rentrant de plus en plus difficilement, toute l’épargne sera mise à contribution. Le socialiste Pétain ne s’est pas gêné pour faire main basse sur les retraites par capitalisation. Gros grincements d’anus en perspective.

    1. Peste et coryza

      Le système soviétique avait quand même un gros avantage : il a préparé les gens à son effondrement.
      Des usines et des stocks de partout, une pénurie chronique incitant à vivre chichement et à se d*merder, une administration peu efficace, et aucune dette privée.
      L’effondrement leur a permis de repartir sur de bonnes bases.

      Nous, on a aucun stocks, de la gabegie de partout, une administration très efficace dès qu’il s’agit de fourrer sonnez quelque part, des dettes de partout, de la mollesse et du gout de lucre…

    2. GERMAIN

      « toute l’épargne sera mise à contribution. Le socialiste Pétain ne s’est pas gêné pour faire main basse sur les retraites par capitalisation ».

      Proposition allemande : ponctionner à hauteur de 8% les dépôts bancaires des particuliers de la zone Euro pour recapitaliser les banques

      http://www.cercledesvolontaires.fr/2013/08/06/proposition-allemande-ponctionner-a-hauteur-de-8-les-depots-bancaires-des-particuliers-de-la-zone-euro-pour-recapitaliser-les-banques/

  8. Christophe

    Heureusement… il continue à se passer des « choses » en France.

    Hollande y veille.

    Ainsi la reprise est là, évidente :

    « La production industrielle a reculé de 0,6% en France en juillet par rapport au mois précédent, après avoir chuté de 1,4% en juin, a annoncé mardi l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee). »

    Ouf ! Nous sommes rassurés.

    J’attends avec impatience les chiffres de conso et de prod sur septembre. Des millions de gens ont souffert avec les avis d’imposition reçus fin août…. Le mal va se répandre, le lent poison du déclin, de la récession…

    1. Deres

      Mais non, relance par la prime de rentrée scolaire. Cela fait deux milliards d’argent gratuit injectés de force dans l’économie (0.1% de PIB) avec achat obligatoire de cahier à spirale, de stylos plumes et de cartable à roulette. Le tout fabriqué en Chine ou chez nos voisins européens bien entendu.

      1. Black Mamba

        * Zut 😳
        Une taxe de ce genre les gamins seraient tout de suite pourquoi il faut quitter la France!
        De temps en temps, je fais lire à mes gamins des articles de H16, et ils me répondent:
        « WTF! C’est pas possible! Ils osent (le gouvernement) vraiment faire cela! »
        😉

          1. Aloux

            J’avais lu un truc sur des affaires semblables en Suède, et y avait aussi eu récemment un cas assez médiatisé en Angleterre. Je suis fasciné par l’absence quasi-totale d’écho suscitée par ces affaires, qui devraient pourtant en toute bonne justice valoir un joli collier de chanvre à tous les fonctionnaires impliqués.

            1. Nocte

              En France avec un sinistre de l’endoctrinement qui souhaite arracher aux déterminismes familiaux, sociaux, religieux, etc… les enfants, grâce à l’école, il est tout à fait normal que nous n’en entendions pas parler, puisque c’est la prochaine étape : il est impératif que la famille ne réalise pas le danger.

    1. Gomuge

      Le fait d’avoir ce type de réflexion bricoulou à la mords-moi-le-nœud en dit long sur leur incompétence et leur manque de vision stratégique.

      1. Gomuge

        Ah ben tiens, ça vient du garofi. Pauvre de moi, je commente sans même lire l’article, pas fort. Ça me servira de leçon.

  9. Christophe

    A propos de la mégère Merckel… Un papier intéressant de Bloomberg sur ses déclarations hier, durant une rencontre publique…

    Elle y développe un argumentaire… surprenant au sujet de la « Renaissance ».

    http://tinyurl.com/pd7z49c

    Surprenant pour qui ne connaît pas le background de Merckel, et sa profonde duplicité.

    Il y a un côté table rase, maoïste chez elle qui est certes sous-jacent, enfoui, mais bel et bien là.

    Merckel, de mon point de vue, est une terrifiante synthèse entre RDA / RFA.

    On n’efface pas une éducation en RDA, et dans son komsomol….

    Ca laisse forcément des traces. Et ce n’est pas anodin.

    Lire son portrait… écrit par des russes (ils s’y connaissent) !

    http://english.pravda.ru/world/europe/23-11-2005/9277-merkel-0/

    « She made a career both as an academic and a local leader of the Free German Youth, a Communist youth organization akin to the Soviet Komsomol. Although Merkel seems reluctant to speak about it these days, she was in charge of agitation and propaganda for the young Communists at the Academy. It was quite an achievement for the pastor’s daughter. »

    Relisez bien les mots : « agitation and propaganda »…. Maintenant vous commencez à comprendre.

    Le début du papier est passionnant aussi… car il rappelle que son père était pasteur… et que la Stasi avait des liens particuliers et cherchaient à contrôler l’église.

    La Pravda synthétise bien : « The atmosphere in Angela’s house was undoubtedly political. »….

    Et pose la question : « il est difficile de comprendre pourquoi un pasteur à l’Ouest… a emmené sa famille à l’Est »…

    1. bof

      Ce jeune homme a une éducation encore incomplète.
      Il n’a pas appris que l’extorsion de fonds en bande organisée doit se faire par des procédures démocratiques au profit des « plus égaux » et des mieux connectés.

      1. Calvin

        Il s’est fait la main.
        Inutile de dire que la prochaine fois, il aura agi pour le Bien Public, sans intention de s’enrichir personnellement.

      1. Le Gnôme

        La politique est un boulot à plein temps, il n’en reste plus beaucoup pour éduquer des gamins, trop souvent dans ces cas là laissés à eux mêmes. Mon épouse en connaît, et honnêtement, je plains ces enfants. Ceci dit, ils ne finissent pas tous délinquants.

        1. Nyamba

          Hum, combien de gamins sont laissés à eux-mêmes, dans des conditions autrement difficiles ? (il est pas vieux, ce billet : http://h16free.com/2013/08/29/25533-la-societe-francaise-a-deux-etages. On y parle bien d’un gamin qui attend gentiment que ses parents rentrent du taf, seul à la maison…) . La délinquance (au hasard, du type extorsion de fonds et séquestration), j’ai du mal à lui trouver des excuses chez les enfants des « quartiers défavorisés » ; alors chez des enfants de politiques…

          1. Peste et coryza

            Éléments d’explication :
            – le crime, ça paye.
            – impunité judiciaire relative (merci Taubira)
            – l’honnêteté, ça ne paye pas autant ou/et c’est plus dur.
            – moins de perspectives économiques.
            – absence de la figure du père.
            – discrédit des générations précédentes (ben oui, le vieux qui s’est intégré et qui trime avec son salaire de m*rde, ça donne pas envie de le prendre en exemple).
            – mépris des kouffars (propagande « SOS racisme /HLPSDNH/etc… »)
            – le gout du blingbling et du lucre, exposé sur les médias de masse.
            – gout pour la facilité.
            – éducation déficiente.
            – le regroupement communautaire, pour raisons x et y (préférence à l’arrivée, français mal maitrisé, etc…)

          2. Peste et coryza

            Disons que c’est plus réducteur…
            Il y a aussi la facilité offerte par le réseau (sans doute le cas des fistons Touraine et du fils Fabius)… sans (ré)aborder certains sujets qui fâchent.

            Y a aussi les désespérés, les paumés, les maraudeurs du dimanche, les amateurs d’affaires grises, etc…

            1. Nyamba

              😆 M’inciteriez-vous à modérer mes propos ?
              J’adore ! ^^
              Ceci étant, ma mention de délinquance lourde (extorsion et séquestration) n’était pas anodine, même si je l’avais mise entre parenthèses. Le mal-être d’une génération, je peux le pardonner quand il s’exprime par des tags ou de la poésie urbaine médiocre (ouais, ch’parle du rap, hein). Quand c’est par une atteinte aux personnes ou aux biens, je trouve que des claques se perdent.

            2. Peste et coryza

              Les tags et la poésie, ça consomme de l’énergie et ça ne remplit pas le ventre.
              Et n’est pas Diogène de Sinope qui veut.

            3. Nyamba

              … On parlait bien des enfants de politiques, là, non ? Si je ne m’abuse, avoir le ventre vide est le cadet de leurs soucis…

            4. Peste et coryza

              Le ventre vide, c’est pour les miséreux (quoique, des gosses de riches volent des carambars).
              Les fistons de politiques, c’est pour apprendre la devise du métier : « se servir sans se faire gauler ».

            5. Calvin

              P&C : « Les fistons de politiques, c’est pour apprendre la devise du métier : « se servir sans se faire gauler ». »
              Rectificatif : « se servir sans se faire gauler, ou dans l’attente d’une amnistie »

            6. Nyamba

              Bon, je campe sur ma position, mais je l’amende avec ces quelques nuances : y a des baffes qui se perdent, chez les pauvres zenfants de politiques en manque de figures paternelles, qui ne font pas de la poésie urbaine mais séquestrent des petits vieux pour les voler, histoire d’apprendre la devise du métier « se servir sans se faire gauler ou en attendant l’amnistie ».

              On est tous d’accord ?

            7. Calvin

              @Nyamba
              Belle synthèse !

              Décidément, la comédie des mœurs politiques à la Française est une œuvre d’art !

    2. Tom P

      Un bon point pour la charte de la laïcité. Il faut sortir les enfants des habitudes familiales.
      Quand les parents volent les enfants suivent …

  10. kloupa

    Tous ces échecs que vous décrivez sont patents, alors, logiquement, ils doivent mener aux échecs électoraux lors des prochains scrutins, le PS et ses alliés. Or, il n’est pas fortuit que le PS, Monsieur Valls en tête, naturalise à tour de bras, ouvre grandes les vannes de l’immigration, et projette de donner le droit de vote aux étrangers. Puisque le peuple ne vote pas bien, il faut changer le peuple. Il est bien établi que les banlieues et quartiers où la population Française est d’origine étrangère, le vote pour François Hollande a été favorable à 86%. D’où, peut-être aussi, alors que l’on a chassé l’islamisme au Mali, auquel des accords de défense lie la France, l’attitude va-t’en guerre de Monsieur Hollande, prêt aussi à fournir des armes à la rébellion Syrienne, dominée par l’islamisme: ne serait-ce pas pour complaire à ces caïds des banlieues, dont on apprend chaque jour qu’un grand nombre d’entre eux va combattre en Syrie aux côtés des islamistes? C’est un jeu très dangereux auquel joue le PS, pour glaner quelques voix, et se maintenir coûte que coûte au pouvoir, et il dénote, à mon avis, la tentation totalitaire, que l’on voit se développer sous nos yeux, du PS. C’est sans doute aussi pour ça que les électeurs ne répondent plus du tout favorablement aux appels au « front républicain »: le PS est-il encore un parti Républicain? Je pose la question, et j’ai maintenant tendance à répondre « non ».

  11. Black Mamba

    Tout récemment, mon époux a reçu de sa caisse de retraite, une dernière « invitation » à cotiser et à régulariser sa situation
    Rappel pour les nouveaux venus, mon époux (professionnel libéral pris à la gorge par les caisses) a décidé depuis 2008 de ne plus cotiser .
    Point Basta!
    Nous avons reçu deux demandes de régularisation une pour 2008 qui réclame 20 000 euro et idem pour 2013
    La caisse de retraite passe sous silence 2009; 2010,2011,2012 .Allez on va dire que c’est un oublie de leur part 😳
    Et dans ces documents, il est précisé que la régularisation ne permet pas de racheter les points de cotisation, ils sont définitivement perdu si nous avons dépassé une période de 5 ans .
    Je vous laisse conclure ce que a décidé mon époux 😈

    1. Fred

      Il n’a qu’à donner quelques billets en douce à la personne qui s’occupe de son dossier 🙂 . Ceci semble être une pratique courante dans notre ripoublique bananière !:)

      1. Black Mamba

        Mais ! Non!
        Tout faux ! Mon cher Fred! 😆
        Même si mon époux arrive à obtenir que son ardoise soit effacée de tout ce qu’il « doit » à la caisse, il ne veut plus baisser son froc et laisser faire même avec de la vaseline aromatisé à la fraise.
        Il ne veut plus que ces caisses de retraites le ramonent avec joie sachant que le système à court ou long terme va s’effondrer ;
        😈

          1. Peste et coryza

            Vous n’aurez peut être pas le choix…
            Après tout, le fisc sait être intrusif (certains diront abrasif). ça peut aller jusqu’à la saisie.

            1. Black Mamba

              Nous étions sur le point de tout perdre avec la complicité des banques.
              Alors autant aller jusqu’au bout cela ne nous fait pas peur.
              Nous respirons financièrement depuis 2008 au moins nous aurons profiter de notre argent. ..
              Au pire nous repasserons dans l’autre étage avec les aides de notre généreuse France 😈

  12. kloupa

    Dans tout cela, il ne faut pas oublier que les socialistes préparent les échéances électorales suivantes, et on voit bien, et de plus en plus, leur tentation totalitaire pour se maintenir au pouvoir, fusse par la triche et la magouille au scrutin démocratique. D’où la frénésie de naturalisation, l’ouverture en grand des vannes de l’immigration, et le projet de vote des étrangers: si le peuple ne vote pas bien, il faut changer le peuple. Voir aussi les théories politiques de Terra Nova, le « think tank » du PS, qui explique que leur électorat est maintenant majoritairement dans le vote des Français d’origine immigrée, voire dans le vote des étrangers, projet actuellement en sommeil temporaire. Le Ps est-il encore un parti Républicain, quand on le voit manipuler à ce point les règles du jeu démocratiques pour conserver ses pouvoirs?

      1. Duff

        hum Domenach reste persuadé que le FN siphonne uniquement l’UMP. Faudra suggérer à Zemmour de lui apporter quelques kleenex le soir du premier tour des municipales.

        1. Guillaume

          Je vois bien aussi (après, on peut ne pas être d’accord) Merluche faire un gros score aux municipales. Parce que si on développe des uns et des autres, on peut sortir une équation du style : FdG + immigration = FN. Une grosse razzia sur les banlieues me paraît probable pour eux. (Pourquoi pas, ça peut plaire à Domenach ? :p)

  13. Aristarque

    Les milliers de dossiers de repentis fiscaux doivent surtout être des chemises vides ou constitués de « petites sommes » Je ne vois pas pourquoi un détenteur de fonds occultes à l’ étranger qui n’ avait déjà pas confiance dans la légèreté de la fiscalité grançaise à un moment moins pire, se sentirait subitement rassuré par la situation actuelle où l’ inventivité fiscale tous azimuts dépasse celle de Sarkotron, pourtant déjà bien affutée et entrainée. Quand on fait le choix de devenir fraudeur, je suppose que c’est après réflexion et qu’ on assume suffisamment pour ne pas se sentir terrorisé à la première déclaration belliqueuse de Moscouvici, Cazeneuve, Cahuzac en son temps ou Normal 1er…
    De toutes façons, les pays d’accueil n’ ont sûrement pas envie de laisser filer cette manne dont ils profitent en partant et donc le risque véritable est dans la délation d’ un employé. Ce doit être pour cela qu’on envisage de rendre utilisable l’ illégalité pour les poursuites.

    1. « Les milliers de dossiers de repentis fiscaux doivent surtout être des chemises vides ou constitués de « petites sommes » »
      Ils sont bidons, purement et simplement. Moscovici et Cazeneuve mentent, c’est tout.

      1. Waren

        J’ai du lire quelque part, que la somme moyenne en jeu dans cette affaire, c’est autour de 200000 euros de capital; autrement dit que dalle.

  14. bof

    Silicon Valley, cf. survey The Economist 29/3/97, (extrait du blog de Kevin)
    facteurs de réussite identifiés par les analystes classiques et gouvernementaux :

    culture
    tolerance of failure
    tolerance of treachery (walk out/new companies)
    etc., etc.
    Curieux non?

  15. trottinette

    Voila j’ai une petite, très petite entreprise individuelle.
    17000 € de CA, 4000 € de CIPAV, RSI, URSSAF. 7000 € de frais surtout essence car je dépanne souvent à domicile pour un fournisseur internet.
    Reste 6000 € c’est ma paie, que je dois aussi déclarer avec celle de mon épouse.
    Ha j’oubliais, la taxe professionnelle qui est passé de 90 € à 253 quand les grosses sociétés la voient baissée et pas qu’un peu, un libraire m’a avoué qu’elle a baissé dans des montants incroyables (du type : passe de 10000 à 4000. faudrait que je lui redemande, j’en étais estomaqué)
    Pas d’aide comme les grosses entreprises, je suis taxé tout de même, et pour s’apercevoir des différences, il faudrait calculer un ratio taxes sur CA ou nombre de personnes pour voir vraiment ou j’en suis.
    Alors, oui, je ne coûte rien à l’état (d’ailleurs c’est lui qui me coûte), je ne suis pas au chômage, je n’ai AUCUNE AIDE, je gagne 500 € par mois et je ferme ma gueule. Ce n’est pas sur le fait que moi aussi je devrais avoir des aides, c’est sur le fait que ce sont les autres qui en ont et que j’y participe de ma poche. Il y a trop d’aides, primes et de subventions en tout genre, que moi ou d’autres isolés ne savont rien et que d’autres exploitent. Il n’y a qu’à les supprimer car cela fait des distorsions de concurrence.
    Mes enfants rentrent en licence et peut-être maitrise, déjà un veut partir… pays de fous.
    l’autre ne sait pas encore mais je l’incite à le faire.
    J’ai assez payé pour cela. Je n’ai pas de grosse voiture, je ne pars plus en vacances, je n’achète pas de tv qui fait 2 m de large, pas de iphone à 700 €, je me prive.
    Je ne peux pas ou plus partir. sic
    C’est sur qu’il existe des petites entreprises qui marchent très bien, et c’est tant mieux, mais d’autres gens de 45-50 ans acculés au chômage (trop vieux: hé oui, faillite) n’ont que ce petit trou d’espoir pour travailler ou exister dans la société.
    PS: peut on re-placer son entreprise au Luxembourg par exemple comme le font les grosses entreprises et travailler comme un polonais c-a-d en France.

    1. Nocte

      Vile créature capitaliste ! Vous cherchez à fuir le bonheur français ! ça ne se passera pas comme ça mon gaillard !

      Trêve de débilité socialoïde mélanchonesque… Encore un témoignage qui tape : c’est cela la France d’aujourd’hui, et ça me fout les boules.

    2. Fll

      J’aurai tendance à te comprendre, je suis dans le même genre de situation ! bosser seul, avec ma boite, à tenter de survivre et payer pour les tocards qui n’en branlent pas une.
      Comme j’ai passé les 40 balais, changer de pays est plutôt difficile, j’en suis à me dire que je vais tenter de retrouver une boite pour me faire embaucher, tant pis pour ma liberté, car faut bien mettre de quoi manger dans l’assiette de ma fille, toute petite.
      J’ai regardé aussi pour le luxo, faut compter 4000/6000 pour ouvrir la taule sur place et ensuite 1500/2000 pour les frais annuelle, soit l’avocat et le fiscaliste sur place.
      Bienvenue dans cette France à deux vitesse, comme l’expliquait H16 dans un précédent article.

  16. Black Mamba

    Le plus agaçant dans cette histoire de main basse sur les retraites des professions libérales c’est le manque total de réforme des retraites des autres catégories.
    Pas question de toucher à la retraite des fonctionnaires, pas question de l’aligner sur le privée …
    La capitalisation, allez, hop au placard ! On ne veut pas en entendre parler.
    Ne vous inquiétez bonne gens, la reprise est là!
    Les jeunes c’est le plein emploie, nos « exiler fistal » reviennent en masse en courbant l’échine car ils ont vu combien la France est le phare de la politique sociale. Amen 👿

    1. Fred

      J’ai remarqué que les gens, à force de propagande, ont véritablement peur d’un régime par capitalisation. On leur a tellement dit qu’en cas de chute des cours, ils n’auraient plus de retraite, que du coup, ils n’osent l’envisager… Alors même que le régime par répartition fera tôt ou tard faillite… Mais bon, dans la dernière des républiques soviétiques, ce genre de comportement ne m’étonne pas….

  17. Lib

    Le coup des madoffs de la répartition qui braquent une caisse de retraite excédante de 21Bn au motif d’en rationaliser la gestion, c’est priceless.

  18. Romain

    A propos de cette ‘évasion fiscale’ , si l’on rapproche le fait que les douanes ne constatent que 20% des fraudes et donc que 80% leur échappe il nous faut calculer : la fraude …..
    ‘dépassant les 103 millions d’euros depuis le début de l’année’

    103 millions = 20%
    515 Millions = 100%

    et l’année n’est pas finie…..

    1. Nocte

      On mettra en perspective les résultats des douanes sur la traque fiscale, et les résultats d’un domaine régalien, la sécurité des citoyens.
      http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/09/09/01016-20130909ARTFIG00820-securite-les-mauvais-chiffres-de-manuel-valls.php

      Mention spéciale aux attentats aux explosifs contre des biens privés (bon, ceci dit, c’est du pourcentage, alors certes le chiffre de 33% ça flippe, mais si de 6 attentats, on est passé à 9…)

    2. Gomuge

      Il suffirait qu’un grain de sable viennent enrayer leur belle machine et leur prévision de croissance farfelue ignorant tout black swan potentiel, pour qu’un bank run intervienne par peur de se faire chypriotiser et on monterait vite a plusieurs (dizaines) milliards d’évasion fiscale.

    1. HerveLE

      est-ce que le gouvernement dissuade les gens de créer leur entreprise parce qu’il sait que chaque type qui crée son entreprise c’est une voix de perdue?

      1. Wapi

        Je plussoie. Ils adorent les monuments à leur grandeur: voir Miterrand et son Arche,sa pyramide, ses colonnes de burnes

    2. mlallier

      Il y a au moins une réponse connue : le patron de Mme Lamblin, celle qui faisait du trafic de drogue à l’insu de son plein gré et des godemichés biodégradables en connaissance de cause, est un socialiste placé à Villeneuve St Georges. Sa société, à Paris, ratissait les évenementiels et autres contrats de design demandés par… devinez qui ?

          1. Peste et coryza

            Une autre escrologiste, genre gourde des flots ?

            Pourtant, prévarication, godemiché, biodégradable, évènementiel, design et drogue, ça collait bien avec Delanoé.

    3. SebMtp34

      Ce que je peux vous dire c’est que ce sont ceux qui :
      – emportent le plus souvent des marchés publics (président de ma région condamné deux fois pour favoritisme, mais ça ne le démonte pas…)
      – sont les pire patrons pour leurs salariés… genre à les pousser au burn out, à les dégager comme des m… dès qu’ils n’en ont plus besoin, etc. Ils s’offrent une conscience pour mieux se comporter en voyous.

      Bref, ceux que j’essaie d’éviter d’avoir comme clients parce que beurk.

  19. DirtyBond

    Si l’on recolle les morceaux de tous les fonds qui se font sucrer par le gouvernement, la tendance est claire, mais est ce que pour autant les gens se rendent compte de ce qui se passe, et est ce qu’ils acceptent de voir la vérité en face ?

    Clairement comment peut-on sortir de se système de retraite pour passer à un système de retraite par capitalisation sans pénaliser ceux qui touchent actuellement ou vont toucher bientôt leur retraite ? Pour des jeunes comme moi, le choix est vite fait, même si je perds mes premières années de cotisation au régime général. Mais ceux qui ont 40 ou 50 ans et n’ont que peu/pas mis de coté pour la retraite, accepterons-t-ils ce choix ? Après tout, les gens se battent et votent avant tout pour leurs propres intérêts et non pour le bien commun ?

    Autre question, concernant la sécurité sociale. Le fonctionnement de la sécu actuelle est débile certes (régimes particuliers, « mutuelles » étudiantes, CMU, etc…) mais je trouve quand même que le principe de base : assurer que les français puissent se faire soigner quelle que soit leur condition sociale/financière n’est pas idiote. Si les français quittaient massivement les CPAM, comment garder réellement une solidarité sociale sur la partie sécu ?

    1. Black Mamba

      La CMU elle est financée directement par nos impôts sur le revenu . Cela n’a rien à voir avec les cotisations versées au RSI et Sécurité sociale.
      La confusion et l’ignorance permettent de tenir les moutons.

      1. DirtyBond

        La CMU n’est pas gérée par les CPAM ? Intéressant je croyais que c’était le cas. Qu’en est-t-il pour l’AME ?

          1. Calvin

            Nonon.
            La CMU et l’AME sont gérées par la Sécurité Sociale.
            Pas bien financées, certes, mais bien dans le giron de la Sécu.

            1. vengeusemasquée

              Techniquement, il y a d’importantes contributions de l’Etat au PLFSS, notamment le produit des taxes sur le tabac, l’alcool et plein de conneries comme ça. Comme tout est globalisé, d’après les grands principes généraux des finances publiques, il n’est pas vraiment possible de savoir ce qui finance quoi…

            2. Calvin

              @Vengeuse
              Vi, je ne parle absolument pas des finances, mais de la gestion du truc.
              Je sais aussi que cela a ouvert une certaine porosité entre fichiers de la Sécu et ceux de la Caf pour gérer la CMU.
              L’Etat dirige ces couvertures maladie par décrets (en général tardifs, instables, ingérables et souvent retro-actifs), mais la galère, c’est pour les employés de la Sécu, car l’informatique a du mal à suivre.

            3. vengeusemasquée

              Ok ok. Du coup, ça m’inspire une réflexion sur les systèmes d’information publics qui, étonnemment, font toujours des progrès quand il faut harceler les citoyens pour leur arracher les quelques thunes qui leur restent. Autrement, c’est l’âge de pierre.

    2. Calvin

      @DirtyBond
      Retraites :
      Le Chili est passé avec succès de la retraite par répartition à une retraite par capitalisation. Cela se fait. Il faut juste avoir des politiciens sensés.
      Sécu :
      Le système de base, comme tu dis, est un trompe-l’œil. Les assurances (de tout ce qu’on veut) existaient et existent en dehors de tout état. Les mutuelles étaient des systèmes privés, où chacun adhérait par choix. Le problème de la Sécu, c’est la déresponsabilisation de tous.

      1. DirtyBond

        Merci pour l’exemple du Chili. Aurons-nous malheureusement le temps d’y passer ? Quand je vois que leur première étape a été l’uniformisation des régimes, je ne peut que me dire que l’on est mal barré.

        H16 devrait faire une rubrique supplémentaire sur son blog avec un résumé de chacun de ces sujets (sécu, retraites, assurance chômage…) avec la situation actuelle en France, la solution proposée avec explications et exemple. Ca serait le pied 🙂

        J’ai découvert le blog il y a trois semaines et je suis devenu accro. Le travail de fourmi sur des années est génial. Je passe beaucoup de temps à me plonger dans les archives, et je découvre des perles.

        1. Nocte

          Etape n 1 : couper les subventions aux syndicats.
          Etape n 2 Attendre un ou deux ans.
          Etape n 3 Donner l’assaut des réformes et ne pas payer les grévistes.
          Enjoy !

          Je rêve… et ca serait un poil plus compliqué que cela.

    3. Jeanpierre

      Pour la partie retraite, je peux pas t’aider. Pour la partie sécu, j’ai cru comprendre que les assurés de la sécu sont les cotisants, comme dans toute assurance. Les largesses socialistes pour les plus démunis, forme de démagogie qui ne dit pas son nom comme la CMU, sont avancées par la sécu mais payées par l’impôt. La fin du monopole n’est pas une histoire de solidarité. Elle est assurée par l’impôt. Donc le fait que les cotisants quittent la sécurité sociale ne fera pas disparaître la couverture contre la maladie. Ils iront juste voir une autre assurance, plus efficace et/ou moins chère que notre Sécurité-Sociale-que-le-monde-nous-envie.

  20. Tom P

    Avez-vous vu la propagande sur les chaines de TV publiques (sur Fr2 en tout cas) par rapport aux emplois d’avenirs ?
    J’essaye de trouver un lien mais pour le moment j’ai du mal.

          1. vengeusemasquée

            Déjà, dès qu’on déclare qu’on n’a pas de TV, on a une visite de l’inspecteur. Ca marche à tous les coups. Après, il n’y a plus de limite.

  21. Kazar

    Jamais nous n’avons eu à la tête de l’état un telle brochette de MENTEURS !!!

    Fabius mentait encore ce midi en prétendant que les preuves désignant BACHAR EL ASSAD comme responsable de la frappe chimique s’accumulaient alors même qu’ une journaliste belge vient de lancer un pavé dans la mare en disant le contraire (silence total de nos médias…).

    Cazeneuve ment en prétendant que les dossiers de régularisation fiscale s’accumulent : étant avocat, j’ai eu droit à une formation fiscale fin juillet dispensée par des Avocats qui travaillaient avec l’ancienne cellule de régularisation et qui nous ont expliqué tout simplement qu’aucune nouvelle structure n’avait été mise en place à fin juillet et surtout, que les dossiers allaient se compter sur les doigts de la main car le fisc applique plein pot les pénalités, étant préciser que les contribuables désireux de régulariser ne sont même pas assurés de ne pas être poursuivis au pénal si leur demande de régularisation est rejetée !!!

    Et ce matin, j’entendais encore un pitre de l’UMP jurant qu’il n’y aurait pas d’alliance avec le FN pour les prochaines élections, et qui veut donc nous maintenir sous régime socialiste dictatorial.

    Maintenant, on veut nous piquer l’argent de nos retraites (étant précisé que nous autres Avocats cotisons déjà pour les autres régimes au nom de la « péréquation », c’est à dire que chaque année, une partie de nos cotisations retraites va boucher une partie du trou d’autres régimes déficitaires).

    Mon prochain vote aux municipales : FN.

    Si ce pays est foutu, autant précipiter la chute et finir en beauté.

    1. Calvin

      Quelques remarques :
      – ce n’est pas un journaliste belge, mais un étudiant ; son témoignage est sujet à caution (mais autant que les prétendues preuves…),
      – je ne vois pas ce qu’une alliance UMP-FN change au régime socialiste actuellement en vigueur depuis des années,
      – le vote FN aux municipales n’aura aucune influence sur la chute du pays ; c’est voter FN aux législatives qui peut effectivement accélérer la chute, mais pour aller plus vite encore, je vous recommande chaudement le Front de Gauche.

      1. Kazar

        @Calvin : on voit que vous lisez assidument Libération, et gobez aussi vite leur prose. Perso, je ne vois pas l’intérêt pour cet homme de mentir, puisqu’il n’est pas contesté qu’il était prisonnier d’un groupe rebelle, et que l’autre journaliste italien a confirmé avoir entendu la même conversation en nuançant sur le fait qu’il ignorait si les propos entendus étaient vrais. Maintenant, en admettant que les propos entendus soient faux, pourquoi les rebelles auraient-ils bidonné une fausse conversation pour faire croire que Bachar n’est pas à l’origine des frappes, j’avoue ne pas comprendre.
        La différence majeure entre le FN et le Front de gauche, c’est que Mélenchon veut livrer le pays aux musulmans (son discours à Marseille) contrairement au FN.
        Et tant qu’à faire, je voterai aussi FN aux législatives et aux présidentielles.
        Je m’en fais une joie car pendant ce temps, nos braves médias continueront à clamer que les électeurs du FN sont des pauvres gens sachant à peine lire, ayant de faibles revenus, adorant la bière et le pinard, le petit peuple méprisé par nos élites.
        Plus dure sera la baffe.

        1. Duff

          moui… mais quand vous vous apercevrez que derrière un discours qui peut rapporter entre 20 à 25% des votes, MLP comme son père est bien plus intéressée par les confortables émoluments de député européen et conseiller régional que votre sort, vous éprouverez le sentiment de celui qui voulait donner une gifle et qui a très mal à la joue au final…

          1. greg

            Je sais que c’est du vote contestataire mais un liberal qui hesite entre FN et coco ça fait un peu mal quand même.

            1. tess

              IL faut regarder le programme qu’avait JMLP , il était franchement libéral mais faisait tout pour ne pas être élu au niveau national. MLP ne peut pas présenter un programme libéral (en France le libéralisme c’est pire que le communisme) mais je pense qu’elle est beaucoup plus libérale qu’elle le dit. Il faut ratisser large donc pas de vague. On pomponne les fonctionnaire, les ouvriers, un discours sécuritaire et hop on grimpe mine de rien. Personnellement, je n’ai jamais voté FN, mais je n’ai pas non plus voté UMPS, on sait ce que cela donne. Le FN pas encore, c’est peut-être la vraie droite en France ? Mais je peux vous certifier que se présenter aux élection avec un programme libéral, c’est mort pour le candidat. On dit que la majorité des français sont à droite : ils votent pour la droite sociale ou les socialistes point barre.

            2. Duff

              @tess : Renseignez-vous, MLP ne s’entiche pas d’un Florian Philippot ancien énarque chevènementiste seulement pour se donner une caution à gauche et faire croire qu’en tenant son énarque elle a un « bon technocrate » pour résoudre les problèmes!

              JMLP s’était affiché comme le Reagan français, enfin, je ne me rappelle pas de Reagan ou Thatcher estimer sur les grandes chaînes US ou la BBC que les chambres à gaz étaient un détail de l’histoire et tancer dès que possible les franc-maçons et les responsables politiques détenant la double nationalité franco-israélienne. La lute contre le fiscalisme, etc. C’était la mode de l’époque. MLP s’est mise au goût du jour mais c’est son père le 21 avril 2002 qui a déclaré je cite de mémoire « Je suis économiquement de droite, socialement de gauche et nationalement de France ».

              C’est lui qui a compris que pour atteindre les 20% il fallait se repositionner. C’est pourquoi je pense que lui et sa fille ne sont que des produits marketing comme les autres qui vont chercher les avantages, émoluments, retraites dorées, chauffeurs et tout le tralala.

            3. tess

              Et c’est de moins en moins un vote contestataire. C’est là ou le bas blesse. Et ces abrutis de socialistes font tout mais je dis bien tout pour donner des voix au FN. C’est une statégie suicidaire pour eux. Notre grand mamamouchi se prend pour Mitterrand mais j’aimerais que les socialistes arrivent derrière le FN aux prochaines élections, là je vais rigoler. Une bonne baffe c’est tout ce qu’ils méritent.

            4. tess

              Donnez moi le nom des politiques qui ne sont pas intéressés par le pouvoir et tout ce qui va avec. Vous croyez qu’un supra salariés (qu’on appelle patron) de sociétés publiques ou privées fait du bénévolat ? Ben non, il prend aussi tout ce qu’il y a avec. le FN n’est pas pire que les autres. Pourquoi souligner les avantages qu’ils recherchent comme les autres partis. Si vous avez des noms de personnes désintéressées en politique dites le moi. Ce qui m’importe c’est qu’ils fassent le travail pour redresser la france c’est tout. Je préfère de gros mensonges sur le programme mais que la personne élue s’attaque aux problèmes de fond du pays. Pour l’instant, nos politicards de gauche comme de droite (surtout la droite) font le contraire de leur programme. La perte d’électeurs est leur obsession.

            5. Duff

              @tess : La réponse est dans votre question… Pour atteindre les plus hautes sphères du pouvoir, il faut un melon énorme, une stratégie, de la comm, du positionnement marketing comme n’importe quel slip. Jusque là on est d’accord.

              Qu’est-ce qui fait qu’on a des dirigeants qui se succèdent, tous bords confondus, qui semblent plus intéressés par la position que par l’action au service d’idées pour la France? Les avantages… MLP parle-t-elle de ces dysfonctionnements? des mécanismes du clientélisme électoral? Pas plus que les autres, et me dites pas que je suis sourd.. Le FN et d’autres souverainistes, résistants en bois nous rappellent l’époque où les dirigeants n’avaient pas bradé leur âme et la France. Ils ne parlent pas des enveloppes de liquide, des retraites et avantages des élus, etc. Ils sont foutent une fois élus….

              Philippot ne dira pas un mot sur les avantages scandaleux du député européen quand l’année prochaine il va toucher son pognon. Encore un résistant en peau de lapin comme les autres, vous verrez. MLP passe 2 fois par an à Strasbourg pour insulter un dirigeant en difficulté comme on tire sur une ambulance afin de passer à la TV (genre je fais mon boulot d’élue alors que je suis absente à 99.9% du temps).

              C’est pour ça que j’ai infiniment plus de respect pour Nigel Farage qui pour ne rien gâcher est drôle.

        2. Calvin

          @Kazar
          Je ne lis pas trop Libé (jamais sur papier, mais quelques pages en ligne, quand je veux me faire peur ou pouffer de rire), mais quand je dis que ce témoignage est sujet à caution, je le dis sincèrement eu égard à toute la propagande de part et d’autre. Je redis mon sentiment, oui la Syrie a des armes chimiques, mais oui, les rebelles en ont, et oui cela a été utilisé, mais « par qui » reste un vrai problème.
          Concernant FdG/FN, je vois peu de différence entre le parti de Marine, en tout cas dans son positionnement hors-PACA*, et celui de JLM, mais je ne les mets pas sur le même plan. Ma boutade était : si vous voulez que la France s’effondre plus vite, choisissez le FdG plus que le FN.
          Concernant l’islamisation voulu par JLM, je reste dubitatif, mais je n’ai pas creusé sa stratégie.
          Concernant les poncifs sur le FN, je partage votre point de vue. Le FN n’est plus un parti de ramassis. Je n’aime ni son idéologie, ni son programme, mais je n’ostracise pas ses électeurs. On est en démocratie, et ce parti respecte le jeu démocratique (à un niveau d’ailleurs rarement atteint par un parti autant empêché de concourir).
          * Je crois qu’il y a une différence entre les commerçants et retraités de PACA et les chômeurs du Nord de la France, qui constituent un vivier pour ce parti.

          1. Duff

            Comment vous n’avez pas creusé le programme lumineux de JLM? Merde, je dois faire preuve du même sectarisme que vous tant décrié par M. Fillon! 😉

            1. tess

              Ben oui vous êtes assez sectaire. Je n’ai jamais voté FN et vous m’attaquez comme si je puais le national socialiste. Je me pose des questions c’est tout.

            2. Duff

              tess, je ne vous ai pas traité ni aucun électeur du FN de nazi. N’exagérez pas. Je dis juste qu’il n’y rien de plus à en attendre que n’importe quel autre parti politique.

        3. tess

          Nous avons le socialisme et son sectarisme, je comprends fillon qui se demande au bout du compte qui est le plus sectaire. le FN ou les socialistes ? peut être les deux ?

    2. Nyamba

      « En beauté » ? Je n’sais pas… 😕
      Réflexion entendue d’un socialiste convaincu mais fort déçu de la déliquescence du pays : « Aux prochaines présidentielles, je pense que je voterai FN, pour démontrer une fois pour toutes qu’il ne peut rien changer à la situation ».
      Bon… quant à moi, je crois que l’exil est le meilleur dernier recours… 🙁

      1. Wapi

        L’exil peut être une renaissance, à condition de ne pas trop regarder en arrière. Vu de très loin la déliquescence française n’est que plus évidente.
        Le vote FN c’est exactement comme voter socialiste… Ce sont des socialistes, et de toute façon ils ne seront pas plus capables de faire renouer le pays avec le pacte républicain. La balance démographique est en leur défaveur.La France a eu sa Saint Barthélémy, ses purges révolutionnaires, la collaboration etc… tout cela peut recommencer,avec d’autres boucs émissaires et je pense que tout le monde sort perdant, c’est accélérer la ruine du pays.
        Bon courage Nyamba. 🙂

        1. Nyamba

          Merci M(me?) Wapi 🙂
          Je parle de dernier recours, et avec dépit, parce que je n’envisage pas l’exil comme une voie facile – au contraire. Mais je suis de plus en plus larguée dans la compréhension de cette société fRançaise, qui mouline pour la seule satisfaction de mouliner, surtout quand ça ne sert à rien (je devrais peut-être acheter une télé, tout deviendrait plus clair?…)
          Je suis une péquenaude lambda. Vraiment. Et ma culture politique est consternante, encore qu’elle ne m’empêche pas d’avoir quelques points de vue.
          En voici un : quelles qu’en soient les raisons, le vote extrême m’apparaît comme un choix inspiré par des sentiments (c’est déjà mal parti si on veut être raisonnable) négatifs. Droite ou gauche, hein, pas de jaloux… Quand un candidat au leadership cherche à convaincre ses ouailles en attisant leur peur, extrême, des [rayer la mention inutile] estrangers/parasites/riches/terroristes/gars du camp politique adverse/requins, je ne vois pas de quelle manière son action peut être bénéfique à qui que ce soit, sur le long terme.
          Appelons ça le vote « passionnel ». Je n’arrive pas à comprendre les gens qui votent encore par conviction ou fanatisme, en particulier dans ce pays… Je crois que CPEF, parce que ses gens sont motivés par la peur.
          Perso, j’ai les chocottes aussi… et quand j’ai peur, je cours.

          1. Black Mamba

            Cours petite Nyamba , cours petite tortue!
            Sort de ta coquille et gagne vite l’océan .
            Il est vrai que le sable chaud est fort tentant
            Mais la plage est dangereuse pour les ingénus!
            Va petite cours ! Plonge dans cet grand océan,
            N’attend pas la marée, va loin de ce néant ..

            1. Nyamba

              Je vous sens inspirée, Mrs Black ! (oserais-je dire pénétrée ?)
              😀
              Je ne sais pas à quoi vous carburez, mais j’en veux !

          2. Wapi

            Ms Wapi… Pour vous servir!
            Je perçois les affaires du monde tout comme vous , et j’avais les chocottes en France, car tous les groupes sociaux et ethniques se detestent pas cordialement du tout…c’est vraiment pesant et délétère. On avait tous les outils legislatifs et juridiques pour protéger la République, nos dirigeants UMPS on baissé leur froc pour protéger la nouvelle nomenklatura. Avec la résultante du vote FN, du vote Melenchon et cie.Sans parler de la spoliation des citoyens ….oui le passionnel prend de plus en plus le dessus, les fantasmes complotistes, et c’est ainsi que l’on abandonne toute raison
            Donc pris la route de l’exil, et me retrouver dans les chaussettes d,une immigrante… C’est toute une remise en question. Pas la peine de courir, mais partir tant qu’on vous laisse partir?
            BM: mandragore? 😉

    1. yp

      « Année après année, on nous demande de travailler plus longtemps, ce n’est pas acceptable » (Sarah, lycéenne)

      On ne pourra pas reprocher à la jeune Sarah de ne pas avoir le regard tourné vers l’avenir. 😀

      1. Duff

        Très bon!

        Aussi : « Dans la petite troupe, Vincent, étudiant en histoire, n’est pas convaincu par les mesures en faveur des jeunes. […]«ça veut dire que chacun se prépare sa retraite dans son coin, en fonction de ses moyens.» »

        Bin oui couillon, tu crois quand même pas pouvoir rouler sur l’or au moment de la retraite en n’ayant jamais travaillé? Etudiant en histoire, il peut faire un passage dans un gentil syndicat étudiant bien pensant et par SOS racisme et il sera ministre dans 20 ans ou premier secrétaire du PS…

        « Quelques élèves du lycée Turgot, à deux pas de la place de la République, sont venus en voisins. «On veut s’investir pour que la réforme ne passe pas», lance Marin, en seconde »

        Lui il promet. J’en ai connu des grandes gueules en seconde qui manifestaient, ils ont fini au mieux intermittents du spectacle ou autre activités parasitaires que la gauche entretient sur le dos des contribuables.

        A noter le nom du Lycée, petit clin d’œil.

      2. Aristarque

        Effectivement, elle n’ a pas encore commencé à exercer un métier qu’ elle s’inquiète déjà de savoir quand elle prendra sa retraite…
        Basta, quel dynamisme potentiel!
        Elle sera parfaite en fonctionnaire parasite d’ une des innombrables officines que l’ Etat entretient à nos frais pour avoir des propositions pour nous pourrir la vie un peu plus, chaque jour qui passe… Heureusement que Normal 1er s’ est retenu, lors de la rentrée des classes, de dire aux têtes blondes qu’ ils en auraient au moins jusqu’ à 82 ans, sauf carrière de fonctionnaire qui stoppera vers les 64 ans….

        1. Lambda expression

          C est quand meme completement démentiel.
          Moi mon gosse il a 17 ans, je ne peux que demander, par comparaison, qui n est pas raison, comment un cerveau peut etre deja formaté a ce point. Je ne comprends pas. C est effrayant d etre si jeune et deja mort.

        2. Guillaume

          64 ans ? Mais enfin, mon brave, c’est une honteuse rupture des acquis sociaux ! Une destruction du modèle social QLMNEMQPNAJA…
          Grève, tout de suite !

          Bon, je redeviens sérieux, à propos de grève : j’ai entendu 150k selon le minustère, mais ils ont combien d’effectifs à la SNCF ? Soi-disant, les perturbations auraient été « limitées ».. En fait, ils sont super forts, dans cette fabuleuse compagnie !

          1. christophe

            Pipo intégral.

            -ce matin 6h30 : je checke le site horaires temps réel, de la RATP pour le RER B.
            Rien. Trafic normal.

            -7h… gare du nord. pas normal. plusieurs trains ont pour terminus… « la plaine » (normalement CDG et Mitry)… 2 trains à la même heure… puis peu à peu les heures changent (grande spécialité de la SNCF/RATP… pour faire patienter le chaland, pardon le veau… ils trichent en « allongeant » le temps. Si si véridique. Vérifiez. Cela se traduit pas « train X dans 4 minutes… Puis 5 minutes… puis 6 minutes… ensuite en sens inverse… puis « train à quai » (eh non pas encore).

            Le bandeau jaune sur les écrans toujours annonciateur de problèmes… ne parle que de la ligne D, avec « mouvement social ».
            Mais sur les écrans quai 42 (RER B)… Rien.

            Pourtant les quais sont plus chargés que d’habitude.

            Bref…. les socialos honteux inventent la grève honteuse, taiseuse. Celle qu’on cache comme une MST.

            C’est pathétique.

            Bon okay, rien à voir avec les « grandes grèves », mais comme dirait Manolo Valls A Deux Temps… « quand même ! »

            Il s’agit quand même d’un -petit- foutage de gueule.
            😉

            1. Guillaume

              Je vous avouerai que n’étant pas parisien, la RATP, je suis pas spécialiste, mais je confirme que effectivement, c’est la spécialité de la SNCF ^^
              Pourquoi « rien » sur le RER B ? (Désolé de mon incompétence )

            2. Duff

              Je confirme hier lundi, la station Auber du RER A était pleine à craquer à… 19h. Je croyais que les grèves pouvaient affecter le trafic qu’à partir de 20h. Foutaise. Ce matin mission commando pour rentrer dans un tram T2 entre 8h20 et 8h45.

              Un Ami vivant à l’étranger nous a demandé ligne par ligne ce qu’on pensait des TGV. Il en est ressorti une concordance de témoignages étonnantes sur la quasi certitude de subir un retard sur les lignes Paris/Nantes ou Paris/Bordeaux. C’est simple depuis le début de l’année, 10 trajets, 8 retards dont 4 supérieurs à la demie-heure.

              Réflexe immédiat des socialistes qui m’entourent, ce serait encore pire en cas de privatisation (hey regardez les anglais et leurs trains de merde!) Oui mais on compare des pommes avec des poires, l’an dernier à Londres je regardais un reportage de la BBC traitant des dernières locos à vapeur conçues dans les années… 70. Si si. Le métro de Londres est cher? Bah les londoniens paient le vrai prix, tandis qu’à Paris avec les subventions à tout va, les gens exonérés, les fraudeurs qui savent que statistiquement ils ont intérêt à frauder, ceux qui paient plein pot en rajoutant les taxes et impôts qu’ils paient en plus du ticket à tarif normal sont clairement les vaches à lait.

              Le service minimum de Sarkozy finalement a un effet pervers : En cas de grève ce n’est effectivement plus le bordel comme avant mais du coup, les usagers se posent moins de questions. Si nous avions eu un foutoir total aujourd’hui, les usagers auraient été super furax contre ces privilégiés. Là on n’est pas bloqué mais plus personne ne dit au micro de TF1 que ces grèves sont honteuses.

              La vraie solution ce n’est pas le service minimum dans un service publique qui n’a rien à faire dans le giron de l’état, c’est tout simplement de faire jouer la concurrence et en privatisant toutes ces conneries. ça marche très bien dans des grandes villes de province et peut être qu’on aurait une enquête sérieuse établissant de vraies responsabilités dans l’accident de Bretigny sur Orge.

            3. Guillaume

              @Duff : En parlant de Brétigny sur Orge, on parle de 40 « anomalies »… Moi je veux bien, mais… C’est quand qu’on parle de l’hypothèse la plus probable ? Parce que aussi incompétents soient les guignols de la SNCF, ils laisseraient jamais passer autant de conneries… Du coup, j’attends une enquête vaguement impartiale.

            4. Duff

              @Guillaume : Je vous livre un témoignage brut. Durant 4 ans du haut d’une tour de la défense j’ai pu observer des gilets jaunes de la SNCF. A quatre ou cinq il restaient des heures sur le même tronçon. Visiblement, il étaient plus absorbés par la juste taxation du grand capital que par le travail quotidien. Des packs de kros circulaient mieux que les transiliens. Après une folle journée productive au cours de laquelle les trains avaient roulé plus lentment du fait de leur présence, aucuns travaux n’avaient été effectués.

              My guess depuis le départ c’est qu’à Brétigny les agents de la SNCF étaient plus concentrés sur le pack de Kro que sur les éclisses et c’est pourquoi je veux une vraie enquête pour que sur des preuves irréfutables, de vrais contrôles, on puisse m’ôter ça de ma tête mal pensante.

              Exiger de la SNCF/RATP une vraie enquête quitte à placer certaines personnes à charge, sur la sellette je n’y crois pas. Cette affaire serait étouffée comme d’autres.

            5. Guillaume

              @Duff : En l’occurrence, personnellement j’utiliserais plutôt le futur simple que l’imparfait 😉 (pour la dernière phrase)

            6. Duff

              @guillaume, effet fin de soirée sur un match de foot calamiteux malgré le score flatteur. Bien sûr que l’affaire de Bretigny sera étouffée.

    1. Guillaume

      Ouais, fin quand je vois (rarement, ils se mêlent pas trop aux vrais gens) les guignols d’Arte traîner dans Strasbourg, ça me donne pas des masses envie…

  22. Aristarque

    (au passage, on se demande pourquoi un tel fichage était en vigueur pour des faillites non frauduleuses, si ce n’est pour marquer au fer rouge les impudents créateurs d’entreprises qui osèrent se lancer dans l’aventure et se planter, les fats !)

    Je reviens sur un des thèmes du départ. Est-ce que ce fichage n’a pas été mis en place pour trouver une occupation aux employés de la BdF et éviter, non pas des licenciements (ne rêvons pas), mais un simple arrêt des recrutements et donc, une réduction des membres de cette honorable institution.
    Rappelons que la BdF s’est mise il y a une vingtaine d’années, à gérer les dossiers de surendettement alors que ce type de mission n’apparaissait pas particulièrement logique avec ses occupations statutaires ?
    On sait déjà que la BdF emploie un nombre de personnes bien supérieur à celui de la Banque d’Angleterre qui a encore, elle, la gestion de la monnaie du pays, ce que n’a plus la première citée..

  23. Pod

    Excellent article ! Merci pour le lien Atlantico à propos du consternant enfumage pipodémago de la fine équipe aux manettes : aucune latitude, plus de pognon, aucun pouvoir ni sérieux, aucun poids ni représentativité internationale sauf dans Libé, Le Monde et le Figaro, seul reste le mensonge à destination du benêt désinformé.
    A présent, ils cherchent le ‘double-banco’ via la Syrie, avec des conséquences qui seront autrement plus graves que les boulettes des gâte-papiers.
    « CPEF » : l’acronyme rieur semble à présent si faible au regard de la bérézina de ces cloportes… mais qui les sortira ?

Les commentaires sont fermés.