Un impôt s’éteint, une taxe s’éveille et la dette grossit

Entre deux serrages de pognes et la découpe photogénique de quelques plants de canne à sucre, notre jeune, grand, beau et dynamique Président au sourire Pepsodent™ turbine quand même pour réformer ce pays à grands coups de discours musclés et de réformettes microdosées dont la dernière en date déclenche déjà des petits gloussements de satisfaction d’une presse béate d’admiration pour lui : apparemment, la promesse emblématique d’Emmanuel Macron de supprimer la taxe d’habitation est sur les rails !

Alors bon, soit, ce n’est pas exactement comme prévu au départ, à savoir la suppression pure et simple de cette taxe dans un horizon très restreint (on chuchotait 2019 voire 2018 !). Rassurez-vous, tout ira bien plus lentement (qui va piano va sano, surtout en République française) puisqu’apparemment, cette suppression sera progressive et prendra trois ans. D’ici là et d’après Gérald Darmanin, le ministre en charge de ce projet ainsi que de l’Inaction et des Trous publics, 80% des ménages n’auront plus à s’acquitter de cette taxe.

La presse s’est jetée comme une affamée sur les différents seuils d’exonération qui permettront de s’affranchir de cet impôt : en substance, pour un revenu réel de référence de 30.000 euros, une personne seule sera exonérée. On pourra monter jusqu’à 48.000 euros de revenu réel pour un couple, 54.000 euros pour un couple avec un enfant et il faudra rajouter 6.000 euros au revenu fiscal de référence pour chaque enfant supplémentaire.

Moyennant quoi, 80% de ceux qui paient actuellement cette taxe rejoindront les 12 millions de personnes qui en sont déjà exonérées. C’est magique : avec cette loi fiscale, l’Etat français se sépare subitement d’un nouveau tronçon de contribuables qui auront le bonheur sucré de ne plus participer à l’impôt local.

Enfin, « subitement », c’est façon de parler puisque, je le rappelle, il faudra donc trois ans pour aboutir à ce résultat. Espérons que le gouvernement tienne bon d’ici là.

Car tout peut arriver. Y compris un abandon en rase campagne ou des gros coups de rabots politiquement corrects. Ce ne serait guère surprenant lorsqu’on voit les subtils rétropédalages de l’actuelle équipe lorsqu’il s’agit d’abandonner les contrats aidés dont sont malheureusement trop férues les communes et les collectivités territoriales. Leur grogne, que la presse relayait complaisamment, a fini par payer puisque le gouvernement a finalement repris une louchée de ces contrats qu’il avait pourtant décidé, scrogneugneu et mordicus, qu’il les arrêtait une fois pour toutes (ou presque).

Mais ne boudons pas notre plaisir : dans trois ans, c’est dit, la taxe d’habitation a disparu, et cochon qui s’en dédit.

Malheureusement, quelques jolies bosses et quelques beaux trous semblent s’accumuler sur le chemin printanier (pensez printemps, les amis !) tracé par notre jeune, grand, beau et dynamique Président au sourire Pepsodent™ : faire sauter la taxe d’habitation, c’est très bien, mais personne ne sait exactement comment les communes vont financer le différentiel.

Eh oui. N’oublions pas le fameux Mankagagner !

Parce que, voyez-vous ma brave dame, il faut compenser cette belle taxe qu’on vient de sucrer ! D’un côté, vous avez des dépenses, souvent aussi « utiles » qu’ « indispensables », et de l’autre, vous aviez cette jolie taxe pour les financer. Maintenant, comme il est absolument impossible d’envisager même de loin la moindre diminution des dépenses, on risque bien de se retrouver avec un trou causé par cette évaporation rapide des entrées.

Oh, certes, je n’écarterais pas complètement la possibilité que l’une ou l’autre commune se décide à faire des efforts drastiques pour réduire ses dépenses ; un coup de lucidité folie du maire est toujours envisageable. Cependant, compte tenu des annonces entourant cette évaporation fiscale médiatique, je doute que ces collectivités fassent spontanément des efforts. En effet, d’après Macron et sa fine brochette de clowns ministres, la diminution des rentrées fiscales sera compensée « à l’euro près » par l’Etat.

Tax DayQui peut tout, apparemment. Y compris trouver 22 milliards d’euros sur son budget sans déclencher de petits mouvements nerveux dans la population qui pourrait estimer qu’on vient encore une fois de l’enfumer.

Pour éviter cela et comme pour le plumage des oies, il faudra procéder doucement. Par exemple en augmentant discrètement la collecte de la CSG (assiette, quotité, on a le choix). Eh oui : on a tabassé une tranche de population qui finissait par se plaindre, on va à présent en tabasser une autre et pas de bol pour ceux qui sont dans les deux populations à la fois ; leur sort ne va pas s’améliorer, mais que voulez-vous, en France, on ne peut pas toujours bien tomber.

L’avantage de la manœuvre est peut-être que ça modifie la perception de la douleur, j’imagine…

Oh et puis attendez un peu ! Il y a une autre façon, évidente, de trouver ces 22 milliards qui pourraient faire défaut ! Que pensez-vous par exemple de contracter de la bonne grosse dette bien dodue ?

Evidemment, cela reviendrait à transformer une taxe immédiate en impôt futur dans une espèce de jeu de vases communicants (et communiquer, ça, nos gourdes ministérielles savent le faire), mais est-ce vraiment un gain pour le contribuable lambda ?

Une fois qu’on a compris que cette disparition de la taxe d’habitation n’est qu’un report des impôts d’une population à une autre ou, pire, d’une génération à une autre, en quoi tout ceci est-il une réforme fondamentale, un changement structurel dans la façon d’envisager la ponction fiscale dans le pays ?

En rien.

C’est, en définitive, la même démarche que pour le code du travail : on part d’un principe intéressant et qui pourrait contenir une vraie révolution (fiscale ici, contractuelle dans le cas de la Loi Travail), et, d’enfumages en compromissions, on aboutit à quelques petits bricolages sans absolument rien de fondamental. On fait des ajustements, on repeint les murs de la triste Maison France, on arrange les moulures et on remet un peu de dorure, mais on ne touche pas au gros-oeuvre, surtout pas ! On ne répare surtout pas les grosses fissures, on n’abat pas les murs vermoulus qui menacent de s’effondrer sur le peuple qui dort de moins en moins sereinement à ses pieds.

On refuse d’envisager de vraies économies, de vraies coupes claires et massives dans les dépenses, de vraies changements fondamentaux dans la façon dont tous les étages de l’Etat, depuis le sommet jusqu’à la commune, envisagent leur rapport avec l’argent du contribuable.

Pourtant, économiser 110 milliards par an, c’est possible, mais ça demande un courage autrement plus impressionnant qu’aller découper deux plans de canne sur une île tropicale. Pourtant, économiser 600 millions d’euros et faire 65 millions d’heureux, c’est possible et même souhaitable !

Mais apparemment, le moment n’est pas venu.

Commentaires175

  1. Le Gnôme

    Chic, le matou aux missions réussies est de retour.

    Pour le reste, ma foi, je vois bien la taxe foncière exploser, histoire d’enquiquiner ces salauds de propriétaires, forcément nantis.

    1. Aristarkke

      Pour mon local du Val-de-Marne, cette année, la hausse est riquiqui (3%?!?!?!)
      Je me demande ce qu’il se passe pour que cette hausse soit aussi faible parce que depuis huit ans, je n’ai jamais écopé moins que cinq pour cent (sauf, il est vrai en 2013, veille d’élections municipales « tendues » où il n’y avait eu que 2%) parce que là, il n’y a pas d’élection locale en proche avenir.

      1. Flo

        Pour nous en Essonne la TF même baissé de 0.6 % en pro (après révision) et quasiment pas augmenté en perso dans deux communes différentes(attendons de voir la TA).
        Ce qui me fait dire que le pire est devant nous.
        La TF va bondir dans les années qui viennent et la TA pour les 20 % de nantis va exploser.
        Le jour viendra comme en Italie où un certain nombre de personnes n’auront plus les moyens de vivre dans leur propre propriété.

        1. Pat

          Ce qui risque d’être mon cas dans peu de temps, avec le système d’imposition sur une « plus-value mobilière » fictive, sur ma maison qui est ma seule « fortune ».

      2. Aristarkke

        « élection tendue » parce que la liste PS en sortie de premier tour n’avait qu’une avance minuscule sur le second (Union de la Droite) et qu’elle a bénéficié d’une triangulaire de droite où le maintien du troisième « divers droite » a empêché le deuxième de battre le PS, ce qu’il était en mesure de faire…
        (52% de votes de droite cumulés au 2me tour contre 48% à peine pour la gauche)
        C’était totalement inédit pour eux (et les cocos auparavant) de gagner avec aussi peu de marge…
        Le vent du boulet???
        Peut-être est-ce pour cela que le maire reste prudent sur les impôts locaux…
        D’autant qu’il transforme de partout en places payantes, un paquet de celles qui étaient gratuites, soi-disant pour re-dynamiser le commerce.
        Bref, les grands mots habituels…

    2. Opale

      Chez mes beaux-parents, commune environnante de Nice, hausse de (tenez-vous bien) 33% du foncier. Pensez-vous, on est sorti de 20 ans de mairie communiste, faut bien combler les fossés.

    3. Pat

      Pour moi, elle est restée bien constante (dans l’augmentation, un peu comme les dépenses de l’administration). 2000 Francs en 1990, presque 3000 Euros maintenant (y compris la CFE), mais c’est ma faute, j’ai eu le tort de créer une SCI et de faire de la location meublée et des locations de vacances, ce qui, dans ce pays, est un crime. En plus, j’ai eu la bêtise de déclarer ces activités (ce qu’aucun bon criminel n’aurait fait).

  2. Aristarkke

    « Président au sourire Pepsodent™ »
    Êtes vous sûr, Monseigneur, que c’est du Pepsodent ?
    J’aurais plutôt vu de l’Ultra-Brite (en liaison avec ma tendance ultra-libérale, bien sûr, c’est logique)???

    1. Chieur chiant

      C’est « Émail Diamant-formule rouge-l’original-avec réflecteurs naturels de lumière-dents plus blanches & plus brillantes-protection & respect de l’émail et des gencives-dentifrice au fluor »…

      1. Aristarkke

        C’est tellement vieux (Email Diamant) que j’ai eu peur que beaucoup des jeunes ne connaissent pas…

        (après vérif : créée en 1 8 93…)

        Apparemment, elle existe toujours…

  3. Aristarkke

    « dont sont malheureusement trop féru-E-s les communes et les collectivités territoriales. »
    Mélusine, à toi…
    (Le pluriel et la dualité de féminins n’engendrent pas ma mise au masculin 😉 )

  4. Higgins

    Nos dirigeants ont de toute évidence comme modèle le sapeur Camember (ce dernier est en train de creuser un trou dans la cour de la caserne): « Sergent ! interroge Camember, et la terre du trou ? — Que vous êtes donc plus herméfitiquement bouché qu’une bouteille de limonade, sapeur ! Creusez un autre trou ! — C’est vrai ! » approuve Camember. »
    Voilà à quoi se limite la politique nationale. Perso, ça ne me fait plus rire du tout. Ras le bol de voir des trous creusés (dans tous les sens du terme y compris les trous budgétaires) pour pouvoir se débarrasser des déchets accumulés précédemment avec des opérations identiques (exemple, le CICE) généralement pas demandées ni souhaitées par les citoyens de ce pays.

  5. Aristarkke

    « une espèce de jeu de vaseS communicants » (Mélusine : bis)

    Heureusement que communiquer se transforme ainsi quand son participe présent est substantivé ou adjectivisé…

    Si vous aviez dû l’écrire identiquement à son participe, la bonne tenue de ce blog aurait été entachée, surtout compte tenu de la qualité de sa plume génitrice, par la douleur ressentie dans les tréfonds de beaucoup…

  6. nemrod

    Je vous brosse le tableau de mon bled : 700 habitant de moyenne d’age 75 ans.
    Ne pleurons pas, la vocation du bled est l’accueil de retraités fuyant les espaces riant du 93 ou du Nord ( pardon Haut de Grance).
    Je vous laisse deviner le prochain projet municipal : refaire les trottoirs pourris ? faciliter l’installation d’un toubib ? envisager la création d’une maison de retraite correcte ?
    Que nenni : création d’une espace « cyclo-bike » pour que les nenfants jouent et accessoirement se cassent la gueule de plus haut…22000 euros.
    Problème pas d’enfants et les rares font pas de vélo.
    Voilà…

    1. Higgins

      On a également tous ces projets pharaoniques pour « dynamiser » les centre-villes qui, in fine, centre-villes en déshérence quand ce n’est pas à l’abandon et, chose curieuse, surfaces commerciales plus que conséquentes en périphérie (pas de corruption derrière tout cela bien entendu).
      A Pau, il existait (existe!) un immense parking (plus de mille véhicules) gratuit à quelques centaines de mètres du centre-ville, la place de Verdun. L’actuel maire, François Bayrou, n’a rien de mieux à faire que de transformer la place en stationnement payant avec travaux onéreux à la clé au grand dam de la population qui ne lui a jamais rien demandé sur ce sujet (et alors que les rues commerçantes souffrent). L’argumentation de la municipalité laisse pantois: « cette décision « s’intègre dans le plan de circulation en cours – une nécessité  » et qu’aucune ville « en France garde 1 400 places de stationnement gratuit » (…) « Il n’est pas normal, non plus, que les contribuables palois, qui s’en servent que très partiellement – aient à supporter l’entretien de la place. C’est à l’usager du domaine public de prendre en charge ces frais… La gratuité est un privilège d’un autre âge ! » . (http:/ /www.larepubliquedespyrenees.fr/2016/09/05/sondage-la-place-verdun-payante-a-pau-donnez-nous-votre-avis,2052009.php). Personnellement, je considère qu’il est anormal que les contribuables (de toutes les municipalités) de France aient à payer (longtemps) pour supporter les foucades et lubies des conseils municipaux.
      Récemment, une relation me faisait part que les municipalités se pliaient ainsi au dictat de l’Etat qui veut chasser les voitures des centre-ville. Si quelqu’un a des infos sur ce point, merci d’avance.

              1. Savannah

                On retrouve la même chose dans certains centres commerciaux comme Villabé, et l’Agora d’evry 2 en prendra le chemin.
                Et heureusement B LAPORTE a abandonné le projet de grand stade de rugby à Ris-Orangis, qui devait comporter bien sûr son lot de boutiques pour bien sûr rentabiliser.

            1. Aristarkke

              La parcourir avec goolag map vous montrera l’étendue des dégâts, sachant que depuis octobre 2016, date de la dernière mise à jour, il y a eu davantage de disparus que de nouveaux-nés…

        1. Aristarkke

          Je l’ai déjà dit ici, la rue Gambetta à Lille qui était l’archétype même de la rue commerçante où, il y a encore vingt ans, les baux se traitaient sans jamais avoir besoin de mettre une affiche « à céder », est maintenant en désertification lente mais avérée.
          Sur le tronçon Rue de Solférino/Place de la Nlle Aventure (le meilleur au point de vue commercial et fréquentation, il n’y a pas loin d’une vingtaine de commerces en différentes tailles inoccupés, à céder, etc… sans parler de l’emblématique « bazar de Wazemmes », fermé maintenant depuis dix ans ou pas loin, qui n’a jamais trouvé repreneur même pour une réutilisation…
          Cela a commencé bien avant le nouveau plan de circulation (en Décembre 2016) qui a torpillé encore un peu plus le commerce lillois (il faut dire qu’il est majoritairement situé dans des zones où Méremptoire est loin de faire le plein de voix…
          Pour icelle, le commerce est une engeance qui n’est là que pour payer patente…
          Son intérêt, c’est la Kulture organisée par l’Etat (du moins c’est ce qu’elle dit car elle n’a jamais été éblouissante d’icelle en interview)

      1. Aristarkke

        Il n’y a pas que dans les centres-villes que la chasse à la voiture est organisée.
        A Corbeil Essonnes, cela a lieu même dans les rues très périphériques comme la rue de Lisses à Corbeil Essonnes…

        Rénovée, il y a trois ou quatre ans (auparavant, elle était dans un état de détérioration avancée puisqu’on ne peut pas à la fois démolir/reconstruire les Tarterêts ou Monconseil et entretenir convenablement les chaussées).

        De la RN7 au garage Fiat, un nombre très conséquent de places de stationnement ont été supprimées (sauf quatre ou cinq en début de rue à la RN7) pour mettre des trottoirs et surtout une piste cyclable qui débute du néant et s’achève rapidement dans le néant…

        Les pavillons attenants n’ont plus rien devant chez eux pour stationner (pratique quand vous avez des invités) et ce qui est difficile à voir sur goolag. map, c’est que la pente en venant de la RN7 est raide (je l’évalue à 10 à 12%), ce qui est idéal comme chacun sait pour enquiller en vélo).

        Z’ont qu’à acheter des vélos à assistance électrique, les prolos

        1. Flo

          A Corbeil à certains endroits de la RN7 la largeur cumulée des deux trottoirs est supérieure à la largeur de la voie carrossable alors qu’à tout instant il ya plus de véhicules en circulation que la somme piétons + vélos!

        2. Pheldge

          Papet, qu’est-ce que t’as à râler encore ? tu sais bien que c’est interdit de se garer devant son portail, qu’elle t’a dit Mme Lacour , de Casse 😉

      2. Aristarkke

        La gratuité est un privilège d’un autre âge ! » .
        J’aurais cru que cette gratuité (apparente) n’était que le retour logique des impôts nécessaires à l’entretien desdits espaces publics.
        Je date d’une autre époque et d’une autre conception…
        Surtout que je subodore que les impôts locaux palois ne baissent pas plus qu’ailleurs (en contrepartie de tout ce qui devient payant).

        1. Higgins

          J’ose espérer que la municipalité de Pau étend ce sage adage à toutes les choses gratuites distribuées en son sein (transports, cantines, etc,…). Idem en ce qui concerne l’Inéducation nationale surtout au vu de ses prestations (le parking, lui, au moins rendait service).

      3. Stéphane B

        Salut Major

        En palois de naissance ayant migré (et heureusement quand je vois le pignouf), il m’appartient d’apporter des précisions historiques. La place de Verdun était gratuite car elle était mise à disposition gracieusement pour la commune de Pau par une fédération pastorale. En effet, dans des temps anciens, la place de Verdun servait de lieu de foire aux bestiaux.
        Elle sert en outre à accueillir les manèges à la Toussaint.

        Dès fois, je regrette la tapette assumée et qui se qualifiait ainsi. Bien que sa politique ne m’ait jamais vraiment inspiré, il avait quelques bonnes réflexions.

        Bon maintenant, ce n’est pas mieux.Je suis chez les gogoles ariégeois qui veulent rouvrir la chasse à l’ours alors qu’ils se gorgent de subventions et qu’ils vivent grâce à elles, et indirectement grâce à l’ours.

    2. Pythagore

      Ben z’auraient mieux fait d’offrir des tricycles turbo-électriques subventionnés pour mamie’z’et Papiz avec des bornes de recharge tous les 200 mètres.

    3. Aristarkke

      Rhhhôôô, Nemrod !
      Ne savez vous pas que les gens du Nord ont dans leur coeur le soleil qu’ils n’ont pas dehors et qu’on pleure deux fois en allant dans le Nord : la première en devant y aller et la seconde en devant en partir !

      BDC, dis-lui toi aussi…

        1. Pheldge

          les gens du Nord n’oublient pas qu’ils ont vécu des années d’enfer, si leurs maisons sont alignées, c’est par souci d’égalité ! On ne se refait pas : socialo un jour, socialo toujours !

          1. BDC

            Ah c’est sûr qu’on en a vu naître, des hommes politiques : les Bob d’Artois et la Mahaut, Robespierre, Pétain, Mauroy, le Grand Charles (ouf !). Pas un hasard si les survivants sont si nombreux chez les mal-pensants, merci la vaccination !

          2. Aristarkke

            Brigand! Ce n’est pas pour cela qu’elles sont alignées.
            A la mode flamande, les échevins ouvraient une nouvelle rue bordée ( de terrains à bâtir dont le prix dépendait de la largeur de façade sans qu’il soit tenu compte de la contenance.
            La taxation foncière était uniquement basée sur cette largeur de façade puisque c’était le plus facile à contrôler par le fisc.
            Du coup, la maison traditionnelle de Lille est d’être en deux corps séparés par une courette intérieure couverte ou non, avec une façade étroite par rapport à la hauteur…

  7. Aristarkke

    Monseigneur, il conviendrait peut-être de mettre à jour le graphique final de votre article.
    Il s’arrête à 2014.
    Non pas que je vous soupçonne de le couper là parce qu’au delà de cette limite, votre ticket n’est plus valable, la pente s’inverserait…

    Simplement pour montrer que ça continue, ça continue et ça continue…

  8. Bonsaï

    C’est bizarre, je ne l’ai pas vu couper la canne à sucre. Cela devait valoir le coup d’œil pour être cité deux fois céans. Je vais de ce pas me renseigner sur Google…

      1. Black Mamba Warrior

        Je suppose que l’équipe de sécurité a au préalable nettoyé le terrain pour éviter que Monsieur le président ne soit mordu par inadvertance par un quelconque serpent.

        1. Jérôme

          J’ai posé une plaque commémorative dans un bâtiment public que devait inaugurer un premier sinistre.
          Ce jour là, il y avait au moins une vingtaine de personnes des divers services de l’état (préfecture, gendarmerie, sécurité de matignon, etc…) pour définir l’emplacement de la dite plaque et du déroulement de la cérémonie.
          Il n’y avait que des huiles, ça a duré deux bonnes heures. Tout notre argent gaspillé pour enlever un bout de tissu sur une plaque en laiton, lire quelques mots et faire la photo souvenir, je pense que j’étais le seul à le voir, n’étant entouré que de fonx qui se gaubergeaient de cet honneur qui leur était fait.
          Après la cérémonie, j’en ai touché deux mots aux petites mains et à la directrice (qui ont des maris artisans ou paysans), et bien personne n’a voulu ou eu les capacités de comprendre que c’était avec le pognon de leur maris que tout ce bordel avait été financé.
          J’avais déjà vu plus gros encore quelques années auparavant avec le déplacement de sarko, c’était hallucinant.
          Alors vous inquiétez pas, pour préparer les déplacements et la sécurité de ces pourris, c’est budget no limit. Brizitte peut dormir tranquille.

          1. René-Pierre Samary

            Il est certain que tout a été fait pour masquer la réalité. Si l’on demandait aux cochons de payants, pour chaque dépense, de sortir directement quelques piécettes de leur larfeuille, ils crieraient tous au scandale. Si tout n’était pas noyé dans une globalité labyrinthique, chaque citoyen aurait le vieux réflexe paysan : combien k’ça coûte, tout ça ?

      2. Val

        J’avoue éprouver un plaisir sadique à les voir se livrer à ce genre de pitreries. Ca doit quand même les piquer au niveau de leur égo, pas surprenant qu’ils en deviennent méchants.

    1. Jb²O

      Il a mis sur pied la plus grande intervention aérienne depuis la seconde guerre mondiale alors même qu’il coupait de la canne à sucre, c’est fou!

      1. Pheldge

        on dit qu’il marche sur l’eau … Et comme il dit tout le temps « en même temps » , on l’appelle le « Mais-z-aussi » , ou le « Messie des Os », en référence à Brizitte ! 😉

          1. Pheldge

            tu chipotes : il a dormi dans un lit, oui, mais dans le camp des gendarmes, ergo « un lit de camp » ! certains mauvais esprits mal-z-intentionnés racontent qu’il a dormi avec Ali, de Caen 😉

  9. MichelC

    La dette officielle doit être actuellement à 101 % du PIB. Sans compter le reste que l’on ne voit pas trop…
    Quid des 120000 fonctionnaires ❓ Sera-ce 120000 en plus ❓ On est parti pour…

    1. theo31

      Si on ajoute le hors bilan non provisionné des retraites et les partenariats public privé, on arrive facilement à 250-300 %. Mais ce n’est pas grave, c’est l’Etat qui paie.

  10. Pere Collateur

    C’est pas plutôt un sourir à la Freedent? Ou Ultrabrite? Je sais plus…

    Mais pour en revenir à cette taxe d’habitation, on la supprime pour les 80%. Ok bon. Mais les 20% qui restent, il vont payer le mankagagner je suppose?

    Egalité devant l’impôt qu’ils disaient…

    1. Aristarkke

      Si vous supprimez la TH en reportant l’équivalent sur la TF, le proprio occupant de son bien paiera la même chose en ayant eu l’impression d’avoir eu un cadeau.
      Le locataire aura un vrai cadeau qui lui augmentera momentanément son reste-à-dépenser…
      Le bailleur, lui, verra sa rentabilité déjà pas bien épaisse (la TF actuelle vaut souvent entre deux à trois mois de loyer hors charges) écornée un peu plus.
      Mais comme c’est obligatoirement un nanti, RAF…

  11. Dr Slump

    Ce n’est même plus un léviathan, c’est une hydre devenue folle, et qui se coupe elle-même une tête pour en faire repousser deux. Mais je crois qu’assez tôt elle deviendra assez folle pour que ses têtes se dévorent mutuellement.

    1. Pat

      Forcément, quand il n’y aura plus que des fonctionnaires (actifs, ou retraités n’ayant jamais cotisé), des politiques (fonctionnaires détachés), des retraités du privé (les seuls ayant cotisés, mais probablement à fond perdu) et des travailleurs détachés des pays de l’Est, ça va bien se passer.

      1. Dr Slump

        Merci pour le commentaire condescendant. En clair, soit je suis idiot, soit je suis un profiteur du système, c’est ça? J’ai beau être salarié, j’ai une conscience aigüe du poids abusif de l’état, qui me prend quand même plus de 50 % de ce que je gagne.

  12. Black Mamba Warrior

    Si réellement cette taxe disparaît pour certains, elle sera à coup sûr augmenté furieusement pour les rares qui auront les « moyens »… je vois déjà le massacre.
    Misère… Misère !!!
    Il nous faut encore attendre pour voir comment cela fonctionne pour WP avant de déménager pour l’autre côté de la Manche.

          1. Black Mamba Warrior

            Je suis la seule et l’unique de sa vie, il n’a pas connu d’autres… Il n’a pas de référence pour comparer et pourtant je l’ai encouragé…

              1. Black Mamba Warrior

                Premièrement il n’est pas un arracheur de dents.
                Deuxième il lui ai compliqué de mentir… il est incapable d’être cohérent, si il a besoin d’un alibi, il demande des conseils à l’experte que je suis 😉

              1. Black Mamba Warrior

                Je le sais, mais pour le moment cette phrase n’est pas fausse. Dans sa tendre jeunesse, il avait fantasmé sur une femme pucelle pour qui il serait l’unique de sa vie… Il a dû faire un premier compromis, j’étais très loin de celle de ses fantasmes, lorsqu’il m’a rencontré j’avais déjà eu moult d’amant et j’avais déjà un enfant. Personnellement si un jour il souhaite faire son chemin avec une autre, il sait déjà qu’il aura ma bénédiction. Pour le moment je satisfait ses critères d’excellence. 🙂

                1. Pheldge

                  « si un jour il souhaite faire son chemin avec une autre, il sait déjà qu’il aura ma bénédiction » … On sent bien là, la profondeur et la force des sentiments qui vous lient … 😉

                  1. Black Mamba Warrior

                    Le jour où il partira, si il part un jour, cela voudra dire qu’il sera guéri de Moi… Pour le moment le venin de mon amour fait toujours effet…

                1. BDC

                  Doc la vie est injuste, un polytique genre 2 peut copuler avec des canons alors que les genres 1 n’ont pas ce succès. Dernier exemple en date : Estrosi et sa femme Laura Tenoudji, z’êtes pas dégoûtés les gars ?

                  1. Pheldge

                    Ô Très Naïve, la femellitude ne contrôle plus ses sens ni ses hormones face à une représentation phallique supérieure : le pouvoir surmultiplie cette attraction. Donc non, nous ne sommes pas surpris ! 😉
                    Mode Theo31 ON « toutes des sal.pes ! » Mode Theo31 OFF
                    Mode sam ON « toutes des chiennes ! » Mode sam OFF 😀

              1. Pheldge

                Très Sublime, envoyez immédiatement votre bienaimé époux chez le toubib, s’il vous en produit de pareille qualité, du vert et gélatineux, ça n’augure rien de bon quant aux futurs juniors et juniorettes … 😉

    1. Val

      @BM En tous les cas , ce que je peux te dire c’est que quand j’habitais aux UK j’allais toujours voir des dentistes français , vu le nombre de compatriotes la bas j’imagine qu’il doit avoir de quoi faire . A l’occasion , donne moi son adresse , ça peut servir à ma fille qui vit la bas .

      1. Black Mamba Warrior

        Même s’il est dans une clinique privé qui propose des services de soins aux français dans la langue de Molière, pour le moment les patients sont rares. Il doit se constituer une patientèle. Et comme se sont des français avec la mentalité bien française que la santé doit être gratuite. C’est toute une éducation à faire.

      2. Bonjour,

        Blakc Mamba Warrior m’a fourni les coordonnées que j’ai essayé de transmettre à votre adresse e-mail enregistrée ici, mais elle n’est pas bonne (non reconnue par le fournisseur). Pourriez vous me contacter à mon adresse e-mail habituelle pour que je puisse vous répondre ?

        Merci.

      1. Val

        Oula Harry , pas encore , il vient de loin celui là , il faut attendre que ses espoirs macroniens soient morts et enterrés dans le trou du sapeur sus nommé judicieusement par Higgins.

    1. MCA

      @Val

      Assécher les finances des communes va les contraindre à se regrouper pour survivre, justement ce qu’elles ne voulaient pas faire.

      Je pense que c’est dans cette direction qu’il faut creuser.

  13. Pheldge

    Au fait , quand « un impôt s’éteint »*, faut pas prononcer une eulogie, ou un truc ça comme, allumer des bougies ?

    * ah, surtout , ne pas évoquer Flamby : un nain pot s’est teint … 😀

    1. Bonsaï

      Caramba encore raté !
      Macron frappe un grand coup et ressuscite Flamby & Sarko d’un seul coup. A voir sur les bonnes chaînes de télé ce soir vers 17.30 heures (re.Jeux Olympiques 2024)…

      1. René-Pierre Samary

        Dans votre cas, arbolito, je préconise une totale abstinence du petit écran. À divers symptômes, j’ai diagnostiqué une addiction. Si vous résistez à une semaine sans petit écran, sans nervosité, sans maux de tête, sans gestes de folie, et sans doubler votre ration d’alcool, on peut encore vous sauver. Sinon, une cure de désintoxication est à envisager.

          1. René-Pierre Samary

            Encore une illusion de vos sens abusés…
            (Polyeucte, acte II, scène 3)
            Le temps disponible n’étant pas extensible à l’infini, ce bien le plus précieux est sujet à des choix. Être surinformé, cela supposerait un contenu plus grand que le contenant.

            1. Bonsaï

              En ce qui concerne l’intellect, le temps est une dimension métaphysique dans laquelle il voyage à sa guise. Pour en avoir la preuve la plus immédiate et concrète, pensez à des livres d’histoire ou des romans de science-fiction, par exemple…

                  1. Dr Slump

                    Un navigateur, c’est comme un paysan: il lui faut du bon sens, et être bien ancré dans la réalité, ce d’autant plus que son véhicule ne se déplace pas sur la terre ferme…
                    Bref, un navigateur, ce n’est pas comme Chrome ou Explorer, ni comme l’Imaginarium du Dr Parnassus.

                    1. René-Pierre Samary

                      Comme un paysan, oui, ou comme un combattant. L’imagination, qui fait voir des vagues comme des montagnes, des monstres marins dans la nuit noire, qui fait entendre des bruits étranges…
                      Le sang-froid s’accommode mal de l’imagination, ou de ce que les femmes appellent ainsi, qui n’est chez elles que nervosité. Bonsaï confond imagination et déraison.

                    1. Pheldge

                      Ah non, c’est pas les nombres, c’est les guitares qu’on plekse Monsieur ! 🙂
                      sweetwater.com/insync/what-is-plek/

                    1. Bonsaï

                      Bon, et bien moi j’étais branchée imagination et poésie dès mon adolescence (j’ai publié mon premier recueil de poèmes à l’âge de seize ans).
                      Et par ailleurs, mon père m’a fait partager très tôt son goût pour la philosophie…

                    2. Bonsaï

                      Je ne m’attarderai pas plus avant dans cette discussion stérile. Visiblement vous souffrez d’un complexe qui vous conduit à vouloir soumettre le genre féminin.
                      Personnellement cela ne m’impressionne guère, mon père ayant partagé avec moi ses lectures dès mon adolescence je ne souffre donc pas du traditionnel réflexe de la geisha !

            1. Bonsaï

              Je dis : mieux vaut surinformé que sous-informé. Quant aux vecteurs de l’info, ils sont aussi nombreux à notre époque que peut l »être notre propre degré de compréhension (ordinateurs, livres, journaux, magazines, télévision, cours spécifiques, etc…).
              Et puis quelle histoire avec cette télé : je fais une petite réflexion et ça part dans le décor :
              « Macron frappe un grand coup et ressuscite Flamby & Sarko d’un seul coup. A voir sur les bonnes chaînes de télé ce soir vers 17.30 heures (re.Jeux Olympiques 2024) »

                    1. Bonsaï

                      Et pour moi vous êtes bien ce personnage de roman que vous entendez incarner, celui qui n’invite sur son bateau que des filles un peu sottes. Jamais des lumières, c’est bizarre…

                    2. René-Pierre Samary

                      Tiens, vous me faites penser à faire ma livraison hebdomadaire. Entre une marchande de poulet, une « bougnoule », une droguée et une cinglée, il n’y a pas beaucoup de lumières, en effet…

  14. Guillaume_rc

    Ne pas oublier qu’au delà du tour de passe-passe et d’enfumage fiscal, c’est aussi une bonne vieille recentralisation déguisée : finie l’autonomie fiscale des communes.
    Et tant pis pour les mairies (celle de mon bled par exemple) qui font des efforts !

    Maintenant c’est le préfet qui va décider : miam !

    Concentrer toutes les décisions : ça va bien à celui qui se prend pour Jupiter.

    1. Vassinhac

      c’est cela le pire de l’affaire. Les collectivités font un pas de plus vers la transformation en service de l’Etat.
      Avec tous les défauts de la gestion des budgets des administrations (on crame le gasoil pour en avoir autant l’année prochaine).

  15. chochocho-choclima

    Ha non ! Pour ma première intervention sur ce blogue, je pensais – comme d’ autres avant moi – avoir à déposer une plainte pour un excès de libéralisme aussitôt corrigée par une réponse doctement rigoureuse de notre bloguemaître, mais voilà que je tombe sur une erreur de vocabulaire inacceptable. Cher H16, il est inconvenant de parler de mankagagner car, non seulement, le terme ne figure pas dans le «Petit dictionnaire incorrect mais vaillamment illustré» qui fait référence en la matière, mais de plus, son usage doit être réservé au Grand-Kapital ou, pire, au Néo-Ultra-Libéral. Ici, mankataxer s’ avère nettement plus adéquat. Suivant les sujets, fréquemment commentés ici, ce terme générique doit laisser place aux vocables plus précis de mankaraketer (radars automatiques) ou même makaspolier (taxe sur la fortune). Dans ma langue d’ oil, on peut carrément parler de mankascroter qui est encore plus clair.

  16. MCA

    Allez, je vais porter ma pierre à l’édifice pour les communes dans le besoin,

    je suggère que pour compenser la perte de ressources, qu’elles commencent par revendre leurs rond-points sur Ebay.

    1. GgaMars

      La moitié des rond-points sur terre sont en France soit 30000.
      500 nouveaux chaque années.
      Prix à l’unité : 200000 à 1 million d’Euro.
      Vous en voulez des économies ?

    2. Pheldge

      « revendre leurs rond-points sur Ebay » brillantissime ! « alors ma bonne dame, vot’ rond-point, j’vous l’emballe, c’est pour vous ou bien pour offrir ?  » 😀

  17. Bonsaï

    Bon, si j’ai bien compris il s’agit d’être créatif et/ou drôle jusqu’à la redite de dimanche onze heures.
    A ce propos, il me semblerait intéressant d’établir une sorte de classement statistique concernant la production locutoire des distingués commentateurs.
    Par exemple, je mettrais volontiers en tête de peloton Aristarque et Pheldge, suivis de peu par MichelC et Bonsaï qui sont très bavards tous les deux.
    Puis on a le fameux écrivain René-Pierre Samary qui pousse toujours Bonsaï à commenter plus, car il adore ce qu’elle écrit…

    1. Pythagore

      @Bonsai: « Qualität statt Quantität » comme diraient nos voisins.
      A propos une petite histoire: l’élitisme administratif francais s’exporte désormais.
      Ma voisine a recu hier une lettre des impôts lui indiquant qu’ils ont bien recu son virement mais qu’ils ne savent pas à quoi ca correspond. Ils gardent quand même le ponion (faut pas pousser non plus, on va pas aller jusqu’à rendre l’argent génereusement versé par le contribuable, même si on sait pas trop pourquoi y paye), et bon si ca lui pose un problème, elle peut venir les voir.
      Ca fait des années qu’elle paye la TF par virement automatique tjs avec le même objet, et là plaf grain de sable ds le système.

  18. MichelC

    Les charlots qui prétendent nous gouverner chechaient l’inflation.
    Et pourtant elle est là qu’il disait. Eh bien voilà, ces clowns peuvent l’observer, comme le mec qui cherche ses lunettes alors qu’elles sont sur pif.
    Une superbe inflation d’impôts et de taxes, taxounettes diverses et (a)variées…

Laisser un commentaire