Livraisons en ville : heureusement, le Sénat va saboter tout ça bien vite

Et si on revitalisait les centres-villes ? Et si on utilisait le pouvoir politique et une assez coquette quantité d’argent gratuit des autres pour aboutir à un résultat palpable et quantifiable, à savoir des centres-villes revitalisés ? Ce serait non seulement une bonne idée, mais certainement l’occasion de faire quelques puissantes lois que la République sera heureuse de voir appliquées ! Avec une telle idée, comment ne pas aboutir à un résultat formidable, et un succès épatant ?

En tout cas, c’est assez probablement ce que se sont dit nos sénateurs à qui il n’échappe jamais une excellente occasion de faire n’importe quoi, n’importe comment, avec le sourire et cette décontraction qui sied à ceux qui ne souffriront que trop rarement des conséquences de leurs décisions stupides.

Comme d’habitude, tout part d’une intention discutable, très mal définie, dans un cadre flou et avec des buts vagues qui se transforme, au fil des discussions, en une véritable offensive contre l’intelligence. Pour mener tel assaut, il fallait une troupe d’élite et en matière de propositions de lois consternantes, le Sénat a largement fait preuve d’un entraînement raffiné.

Or donc, les centres-villes se dévitalisent ? Qu’à cela ne tienne, légiférons !

Et pour bien faire, le Sénat expliquera donc ce qu’il entend par là dans un exposé des motifs particulièrement croustillant dont le premier chapitre pose immédiatement « L’absolue nécessité d’agir » sans laquelle l’inutilité de l’appendice sénatorial apparaîtrait au grand jour aux électeurs-contribuables.

Dans cet exposé, on apprend qu’avant d’arriver à de belles propositions, des trouzaines d’élus se sont rassemblés, commissionnés, auto-écoutés et congratulés généreusement, et qu’ils ont abouti à la conclusion imparable que « ce qui fait l’originalité et la richesse incomparable de nos villes françaises et européennes » c’est – je vous le donne en mille – « leur centre » (là où en Asie, en Afrique et en Amérique, l’originalité des villes provient de leurs banlieues et de la rase campagne, cette autre forme de ville avec moins de béton et plus d’animaux qui broutent, je suppose) et que ces centres-villes méritaient immédiatement la mise en branle massive de lois réformatrices.

En pratique et une fois faite l’exégèse attentive de la proposition de loi, cette « revitalisation » entend surtout combattre… les grandes surfaces et l’e-commerce. Oui, vous avez bien lu : alors que, depuis plusieurs décennies maintenant, les lois s’empilent précisément pour éviter que toute grande surface ne se développe en centre-ville, que l’asymétrie entre les commerces du centre et ceux de la périphérie a été entretenue précisément par cette opposition stérile introduite dans une myriade de lois aux effets imprévus et néfastes, cette proposition entend… en remettre une couche.

Mais au-delà de ce constat finalement banal dans cette France où chaque réforme, annoncée en fanfare, se termine par une réédition d’une précédente idiotie législative, il faut noter que cette proposition contient quelques pépites de crottin qu’il serait dommage de passer sous silence.

Ainsi, comme en France rien ne se légifère sans qu’une piscine olympique de pognon ne soit cramée, il est entendu qu’il faudra créer une Agence Nationale des Centres-Villes et Centres-Bourgs puisque dans ce merveilleux pays aux ressources fiscales apparemment inépuisables, chaque concept trouvera son Agence Nationale officielle, bien évidemment dotée de ressources et de personnel. Partant, l’Agence Nationale des Pains & Chocolatines ne tardera pas à voir le jour (que dirigera sans doute François Hollande, habilement recyclé).

Il serait bien évidemment possible de revenir en détail sur les 7 chapitres et 31 articles de cette loi, en engluant le lecteur dans le sabir sénatorial, pour y découvrir les nouvelles sources de dépenses publiques, les inepties conceptuelles, les âneries économiques et les sottises législatives qui amèneront une nouvelle dose de paperasserie et de taxation sur les pauvres citoyens français, mais plutôt que me lancer dans cet épuisant exercice, je me contenterai de me pencher sur son article 27 qui propose d’instituer une taxe sur les livraisons liées au commerce électronique, et dont l’idiotie résume assez bien tout le reste de la proposition de loi.

En effet, pour les sénateurs, pas de doute : la revitalisation-truc bidule des centres-machinchose, cela ne passe pas seulement par la création d’une Agence ou le déploiement d’une nouvelle fiscalité à tubulures chromées adaptée à de nouveaux défis taxatoires en milieux urbains, mais cela passe aussi par une distribution de punitions sur ceux qui tirent malgré tout leur épingle du jeu merdique imposés à tous en France.

Et comme actuellement, la mode consiste à taper sur le commerce électronique, cela est rapidement bouclé dans l’article 27 :

« …La montée en puissance du e-commerce, avec des conditions de livraison très favorables et de plus en plus souvent proches de la gratuité, induit des conséquences en termes de multiplication des trajets automobiles, générateurs de diverses pollutions, et conduisent par ailleurs à un usage immodéré des infrastructures routières. »

Oui, vous l’avez compris : en première comme en seconde analyse, il faut être particulièrement épais intellectuellement pour ne pas comprendre l’impact particulièrement dévastateur d’une telle loi, d’autant plus lorsqu’on apprend son taux, « fixé à 0,5€ par kilomètre avec un minimum forfaitaire de 3€ par livraison. »

Pour nos sénateurs, qu’aucune contradiction environnementale ne saurait étouffer, mieux vaut donc trente clients qui prennent chacun leur voiture pour se rendre au commerce de leur choix au centre ville plutôt qu’un ou deux livreurs qui auront tout loisir d’optimiser leurs tournées en une fois. Une fois cette loi passée, il deviendra bien plus compliqué pour les livreurs de rentabiliser leurs déplacements, tout comme il va devenir difficile pour ne pas dire impossible pour la plupart des sites d’e-commerce de s’en sortir avec ce qui s’apparente ni plus ni moins – comme le font justement remarquer différents acteurs du e-commerce français – qu’à une sorte de droit de douane interne à la France.

Frédéric Bastiat ironisait sur la mise en place de tarifs douaniers entre grandes villes de France et riait à l’époque de l’imbécilité d’une telle pratique. Aujourd’hui, il en pleurerait.

Du reste, cette loi, évidemment destinée à bouter Amazon hors de France au point que l’exposé des motifs peine à cacher cette motivation chauviniste, va directement appauvrir le consommateur français qui ne pourra plus bénéficier des offres de livraison e-commerce, au contraire de … partout ailleurs dans le monde. Pire encore : alors qu’Amazon développe actuellement des méthodes pour livrer ses clients même le dimanche (ne vous inquiétez pas, la Poste pourra continuer à perdre vos paquets le reste de la semaine), créant directement et indirectement des centaines d’emplois dans ce pays qui manque cruellement d’offres, la mise en place de ce nouveau tsunami de taxes tue ce vivier d’emplois dans l’œuf.

Voilà qui ne manquera pas de donner, une fois encore, un avantage décisif à la France dans sa course à la venezuélisation de son économie. On peut encore une fois remercier nos élus pour l’immensité du travail de sape qu’ils réalisent et s’il ne s’agissait pas, encore une fois, de sombre stupidité et d’inculture économique crasse, on pourrait même y voir un sabotage délibéré.

Accordons à nos sénateurs le bénéfice de l’idiotie.

Implied Facepalm

Commentaires211

  1. Aristarkke

    Les sénateurs savent parfaitement qu’ils n’ont pas le dernier mot dans la RF. Cela permet en conséquence de se lâcher démagogiquement sur un tas de sujets, sachant qu’on ne supportera pas la charge finale de mettre en oeuvre « exactement » ce qui aura été préconisé…

  2. Aristarkke

    Une nouvelle « attaque » contre les « grandes surfaces » doit plutôt signifier que les dons aux bonnes oeuvres se font un peu trop rares (vu les résultats économiques des C….r, C…o déclarés en Bourse, cela se comprend) et qu’il est temps que les affaires de lobbying reprennent afin que les bourses soient bien remplies et gardées…

  3. Le Gnôme

    Dans la ville où je travaille, il y avait la fête des commerçants samedi, probablement pour redynamiser le centre ville. Le seul problème est qu’il était interdit de stationner pour que les commerçant puissent mettre des stands, et les contrevenants ont été obligés de récupérer leurs voitures à la fourrière. Bien joué la mairie.

    1. Aristarkke

      § la police de Lille aux ordres de qui vous savez qui verbalisait copieusement tous les véhicules garés « en infraction » lors des éditions annuelles de la Grande Braderie de Septembre, ce que Mauroy évitait de faire (mais il n’y avait pas alors un tel déchaînement contre la voiture en ville, seulement les prémices…)
      Encore une source de pognon facile qui va se tarir…

    2. Aristarkke

      Il y a des fêtes du commerce du centre-ville où les commerçants en sont réduits à proposer d’offrir du parking gratuit (i.e. payer le racket directement) pour tenter d’attirer les clients à revenir les voir…

      1. sam player

        Je trouve pas mal cette idée quand il s’agit de parkings privés, et donc concernant le parking public elle ne peut pas être si mauvaise. C’est un peu abusif de parler de parking gratuit là, puisque c’est un remboursement d’un débours dont l’origine est dans l’acte d’achat.
        Les centres commerciaux de centre ville le font souvent (je vais souvent à Saint Sébastien à Nancy) et il n’y a aucune différence avec un magasin avec parking attenant où il serait écrit « parking réservé à la clientèle » : le parking n’est pas non plus gratuit, il est inclus dans le prix des marchandises, tout comme les chiottes et l’électricité.

  4. Aristarkke

    « quelques pépites de crottin qu’il serait dommage de passer sous silence. »
    A tout bien prendre, il vaut mieux qu’elles passent sous silence que sous les semelles des souliers… 😛

    1. Pheldge

      Tiens, c’est cadeau pour ton de la teuf des reups 😉
      lefigaro.fr/flash-eco/2017/04/03/97002-20170403FILWWW00302-le-president-de-la-metropole-de-lille-en-garde-a-vue.php

      1. Aristarkke

        Au vu des sommes en jeu, ce Grand Stade n’a pas pu ne pas entraîner de la corruption à des tas de niveaux.

        Ce n’est pas la première péripétie à ses alentours et (très) probablement pas la dernière…
        Castelain a déjà été mis en examen il y a un an dans le cadre de ce chantier…

        Toujours est-il que la catastrophe financière se perpétue avec seulement deux à trois concerts par an les bonnes années (*) et le LOSC en perte de vitesse nette depuis deux saisons (17me actuellement dans les parages de la relegation en 2me division) qui entraîne une baisse nette de fréquentation…

        (*) prévu cette année. Il y a un concert d’électro (le North Summer festival – loi Toubon ???) le 23 de ce mois, la finale début juillet du « volley-ball nation league », en septembre, les demis-finales France/Espagne de Coupe Davis et en Novembre, un match de foot France/ Argentine.

        Mettre les places de parking à 20 € la soirée (pour le mieux placé, le VIP) et tous les autres à 9,90€ pour ne pas dire 10 est sûrement la meilleure méthode de compensation…

          1. Pheldge

            ah, c’est pas celle là ? j’m’ai encore gouré alors ? c’est cette histoire de spa, de chaussettes et de chemises, que j’avais lue ce WE …

            1. albundy17

              C’est intéressant, tu mets du lien pas lu… C’est bien pire que moi.

              Mais c’est vrai que le bonhomme prête à confuse, 2 affaires en même temps, on dirait que martine a trouvé un fusible

    1. Gerldam

      Des villes comme Metz ont su créer de grands parkings tout près du centre piétonnier ce qui permet de se garer puis de se ballader sans voitures et d’y faire des emplettes genre chocolats de première qualité.
      Au lieu des conneries sénatoriales, pourquoi ne pas imiter cette initiative de la ville lorraine?
      D’autres villes, dans un pays voisin obligent chaque petit commerce à laisser suffisamment de place entre le magasin et la rue pour y garer autant de voitures en épi que la surface frontale du magasin le permet. Difficile à appliquer dans les centres historiques, j’en conviens.

      1. Stéphane B

        Et Bayrou a viré un parking gratuit en centre ville en le rendant payant, ce qui accentue la désertification du centre ville. Indécrottable ce Bayrou !

          1. Pheldge

            Papet, tu rêves là, supprimer une taxe, un truc qui rapporte et auquel les habitants se sont résignés, puis habitués ? personne ne proposera ça, personne ! Et même, un candidat tendance libérale, par prudence, histoire d’avoir une réserve pour combler les gouffres à pognon et les c0nneries qu’il trouvera en prenant ses fonctions, parce que la transition ne sera pas instantanée…

        1. Higgins

          J’avais relevé (et mis en ligne ici, je crois) les propos d’un politocard palois qui justifiait cette mesure imbécile par la fait que ce n’était pas aux habitants de la ville de financer « la gratuité » du parking utilisé par des « estrangers » (sic!). Je n’arrive hélas pas à retrouver le lien. C’est dommage car l’imbécilité du propos rejoignait la fatuité du maire.

          1. Aristarkke

            C’est exactement le propos d’Annihildalgo qui tente de faire croire que le péage du stationnement ne concerne que les banlieusards…

          2. Stéphane B

            A l’origine, ce parking était la propriété ou la location d’un office pastoral, celui de l’Ossau de mémoire, car c’est là qu’étaient regroupées les bêtes avant de partir en estive et quand elles descendaient. La convention avec la mairie stipulait qu’il était de fait gratuit.
            En outre, il est très bien situé car on fait tout le centre de Pau à 10 minutes à pied, le tribunal est à 400m

            Le dédé avait de gros défauts, il était pd en outre, mais il n’a jamais enculé les palois aussi fort comme le font aujourd’hui ses successeurs

            1. Pheldge

              Le dédé, celui surnommé « l’embrayage », parce que « la pédale de gauche » ? Sinon pour le parking, avant l’office pastoral, c’était un privilège des Ducs d’Aquitaine. On parlait alors des Ossau ducaux …

        2. sam00

          Juppé est en train de suivre la même voie
          Tout le coeur de Bordeaux, et même une partie grandissante de la rive droite (et certains parking souterrains liés à des magasins) sont passé à un nouveau régime en 2018: 1h=2€, 2h=5€, et 2h maximum en surface (impossible de payer pour rester plus longtemps … vous êtes obligés de revenir reprendre un ticket)

      2. Gosseyn

        Les parkings du centre messin sont payants. Le maire socialiste a aussi su habilement supprimer une foultitude de places de parking, ce qui a contribué aux difficultés du centre-ville. Enfin les meilleurs chocolats sont chez Dumay, à la périphérie …

      3. sam player

        « D’autres villes, dans un pays voisin obligent chaque petit commerce… « 

        Recherche dans ce début de phrase un mot évoquant le libéralisme… et discutes-en avec ton voisin… warf !

        1. albundy17

          En même temps, bien que le travers soit en amont, pourquoi la collectivité paye pour certains commerces qui étalent la marchandise sur le domaine public, reléguant les stationnements en face d’autre commerces, faut que je pense, j’aurais pas dû goutter ce pineau.

            1. albundy17

              D’ou, sans doute, la remise au prorata sur la feuille d’impôts des contribuables. (ha ben oui, ça augmente moins vite, quoi que….) Et de ne pas pouvoir circuler sur le (c)trottoir est finalement plus sûr

        2. Cerf d

          En même temps l’espace entre le commerce et la rue n’appartient pas au commerçant.
          Du coup la ville est légitime pour exiger de lui qu’il laisse cet espace pour se garer.

  5. Aristarkke

    « Frédéric Bastiat ironisait sur la mise en place de tarifs douaniers entre grandes villes de France et riait à l’époque de l’imbécillité d’une telle pratique. Aujourd’hui, il en pleurerait. »
    Et nous, nous pleurons de voir ou lire que de telles stupidités puissent se maintenir dans le débat, un siècle et demi après avoir été démontées proprement par un raisonnement logique…

    Comme quoi, pas grand chose n’est appris à Sciences-Po ni dans les Loges…

    Mais, Annihildalgo en tête, d’aucuns rêvent tout haut de rétablir des octrois ou ce qui y ressemble dans leur bonne ville pour la « protéger » du dehors…

    Camarilla, mafia, même combat…

  6. Aristarkke

    Apparemment, « le repas (qui serait réellement) gratuit » cher à notre Milton préféré, reste une croyance bien établie dans l’esprit de nos sénateurs… pour imaginer que la livraison ne soit payée « que » par le commerçant…

    Déformation professionnelle dûe au manque d’intérêt pour la production de biens et services commercialisables, probablement…

  7. Val

    Atterrant … on voit aussi qu’ils ne doivent pas faire souvent les courses… la plupart des commerces petits ou grands fait déjà cela et depuis longtemps , ils se sont déjà adaptés à l’arrivée d’amazon et consorts . Le truc c’est qu’adaptation est un concept inconnu de nos dinosaures de palais (Bourbon en l’occurrence, sans le rhum et le soleil ) mais j’exagère, leur adaptation consiste à trouver chaque jour la nouvelle taxe à prélever

                  1. albundy17

                    mdr, merci, je crains que le test du pineau pourri n’attaque pas uniquement les yeux, 50 % en moins de 2 neurones vont laisser des traces .

                    Manquerait plus que je commence à m’oublier comme ce mec à l’intermarché ce matin, ressemblait beaucoup au Pheldge d’ailleurs

                    1. albundy17

                      Nan, en fait c’est trop gros, put’in de correcteur ortho.

                      Je dois même reprendre mon adresse mail, corrigée avec des i en trop, ze sais ps comment tout effacer, ou désactiver

                    2. Pheldge

                      ah, je pensais que tu parlais de tes infos de contact, pseudo, mail … autant pour mézigues 😉

  8. Pythagore

    Merci pour cet article.
    Les magasins de centre ville, c’est super, toutefois en province, il est parfois difficile de trouver ce que l’on cherche, genre le livre de H16, et il ne reste plus qu’amazon qui livre ces produits. Une fois de plus la province paiera donc les lubies parisiennes. Parisiens qui eux, ont un accès illimité à tout ce qui peut se vendre quasiment au coin de la rue.

  9. kelevra strike

    l article 26 est pas mal aussi avec une taxe sur l artificialisation des terres concernant les entreprises d ecommerce avec une taxe de 18€ du m2 sur les locaux d entreposage pouvant etre augmente de 10 a 30% au bon vouloir des communes, quand je pense que cette semaine sur 4 livraisons amazon que j ai recu 2 provenees d allemagne 1 de hong kong et 1 d italie

    1. Vodkaman

      Sont décidément trop cons.
      Il suffira de lancer la construction des entrepôts en blanc (sans locataire) => pas de taxes. Puis,paf, un locataire arrive qui fait du e-commerce.Il suffit juste d’anticiper ce qui peut répondre aux besoins de ces acteurs.
      Sans compter que les bailleurs n’ont jamais refacturé la TF à leurs locataires, c’est bien connu. L’argument est tout à fait spécieux et concerne surtout les collectivité territoriales qui feraient des cadeaux fiscaux pour attirer l’Amazone..

      1. albundy17

        Il n’y a pas que ça de débile, que je sache la poste utilise le réseau routier pour péniblement acheminer le simple courrier, l’affranchissement devrait donc passer à 4 euros 50.

        D’autre part, la livraison par drone va devenir réalité, qui a l’utilisation n’émet pas trop de CO² ni esquinte le bitume à nid de poule.

        H.S.: J’entendais ce matin des gens s’étant rendu en Russie, chez le croqueur de ptits n’enfants, ceux-ci étaient hallucinés de la qualité d’entretien des routes. Des Allemands.

        Ils peuvent rentrer chez eux maintenant ^^

          1. albundy17

            Américains, les villages people.

            Sinon, au moins les apparences sont sauves, contrairement à ici.

            D’autre part, les cocos savent correctement nettoyer les tags de leurs métros, à moins qu’ils soient aussi en pénurie de bombes de peinture capitalistes.

            Je ne m’étendrais pas sur leur endettement / PIB, vu la catastrophe, nous sommes heureusement là pour leur expliquer comment s’en sortir.

            Toi qui a visité St Pétersbourg, (durant sa fondation) quel fut ton ressenti vs la lumière du monde qu’est notre doulce France ou tout est nickel chrome en tubulure cerfaté ?

  10. Villon89

    Frappant comme en France tout est fait pour briser toutes sortes de modernisme ! De vieux Messieurs bedonnants nous expliquant ce que nous devons faire et penser entre deux rôts dus à des repas trop copieux et trop arrosés…

  11. Jacques Huse de Royaumont

    Le Sénat nous fait une belle défense et illustration de la théorie des choix publics de Buchanan (cf l’article Wikipedia, et plus si affinité) : une administration recherche non le bien commun (notion abstraite…) mais à optimiser son utilité, ou, pour mieux dire, à se rendre le plus incontournable possible. Pour cela, elle invente des contraintes et des procédures qui la mette eu centre du jeu.

    Cela a deux principaux effets néfastes :
    – pour faire avancer un projet, le recours aux arrangements hors procédure (= corruption) sont favorisés.
    – l’activité est fortement entravée.

    Merci au Sénat d’avoir si brillamment démontré la pertinence de cette théorie.

    1. Aristarkke

      Malheureusement pour nous, il n’y a pas que le Sénat qui montre telle obstination à la mettre en réalité concrète, cette théorie…
      D’une autre façon, c’est le syndrome du Mont Rushmore qui vient en soutien quand la méthode « consensuelle » n’y arrive pas…

    2. Higgins

      Le sénat sort parfois des pépites comme celle-ci: « Aérien : la France responsable d’un tiers des retards en Europe » (http:/ /www.lefigaro.fr/conjoncture/2018/06/18/20002-20180618ARTFIG00057-controle-aerien-la-france-championne-des-greves-et-retards.php)

      NB: vu la position géographique du pays, la majorité des vols transcontinentaux Europe-Amérique ou Asie-Europe passent dans son espace aérien.

        1. Vodkaman

          Ou ce qui va arriver si nos z’élites continuent à nous forcer à accepter la RATP, il y aura réaction (et perso, pas tête de con pour un sous, plus on me dit quoi faire, plus je fais le contraire)….

          de l’occis maure

  12. Boutros

    Et pour faire le lien avec l’ article précédent, sujet du bac philo :
    – l’expérience peut-elle être trompeuse ?
    ou
    – peut-on maîtriser le développement technique ?
    ou
    – Y a-t-il de la morue à midi ?

  13. Zadig

    J’adore !!
    Le maire de Nice, a pleuré, à Noël, avec les commerçants du centre ville, de la baisse du chiffres d’affaires des magasins ; et, en même temps supprimer un maximum de place de parking publiques, et remarquer que les parking privés développer un véritable racket du 1/4 d’heure de stationnement.
    Et en périphérie, ont augmentait les places de parking du centre commerciale Cap 3000, et un autre village développait une nouveau centre commerciale à Cagnes sur Mer.
    Encore un maire qui se désole des conséquences qu’il a créé.

    1. albundy17

      Pourtant la solution est fort simplissime: Il faut rendre obligatoirement payant le stationnement dans ces parkings « gratuits » des surfaces commerciales, et par soucis d’équité, installer des horodateurs chez les particuliers possédant garage ou surface de jardin permettant de stationner ces maudits véhicules qui avancent pendant que d’autres reculent.

    2. albundy17

      Sinon, il reste tout de même des maires un peu moins stupide, cela remonte à 5 ou 6 ans, le village touristique St Palais sur mer à ressorti des cartons les zones bleue, CA des commerçants en hausse de 20-30 % immédiatement.

      Le phénomène s’étend sur toutes les communes avoisinantes lui emboîtant le pas, et de façon peut être subjective, j’ai le sentiment d’y trouver à me garer plus facilement.

      1. sam player

        Oui j’ai revu ça dans quelques villes… mais ça fait bien 20 ans que j’ai plus de disque de stationnement… ça existe encore ?

        1. Lorelei

          Ils ont ressorti les disques et les zones bleues dans ma petite ville depuis quelques années mais il n’y a plus de commerces sauf 2 boulangeries et des banques*. Interdiction de rester garé plus de 4 heures. Ils ont installé ces zones autour de la gare pour que les habitants des alentours ne viennent pas « squatter » les places payées par les impôts des habitants.
          *J’exagère: il y a aussi 2 opticiens et 5 coiffeurs.

            1. Lorelei

              Les 4 heures max, dixit la Mairie, c’est pour empêcher les personnes des villages alentours de se garer, prendre le train et aller bosser en occupant des places payées par d’autres…
              Le « grand » parking le plus proche est à presque 10 mn à pied. Tout le centre-ville et autour de la gare sont en zone bleue.
              Tout le long de la ligne, les mairies desservies ont fait pareil. Ce n’est pas comme si on ne faisait pas partie de la même communauté de communes .

              1. sam player

                « Ce n’est pas comme si on ne faisait pas partie de la même communauté de communes . »

                Oui c’est toujours rigolo ça. Une communauté ou on est tous égaux mais certains plus égaux que d’autres.
                Variante : c’est pas comme si on habitait pas le même pays.

          1. Higgins

            Vu le nombre d’opticien existant dans les centre-villes et les centres commerciaux, je subodore un très juteux trafic. On n’achète pas des lunettes tous les jours.

            1. albundy17

              J’ai un client régulier, pour ses nouvelles officines payées avec le pognon des lunettes remboursées par la collectivité et les mutuelles, une grosse dizaine dans un rayon de 20 kms, doivent mieux marger que Sam, c’est tout dire…

            2. Pheldge

              normal, ça coûte rien, c’est l’état la mutuelle qui paye ! et si tu veux des verres spéciaux gratuits, bin il te faut une « surcomplémentaire » !

            3. Stéphane B

              Je vais donc vous faire part de mon expérience dans l’optique lunetterie. Quand j’ai quitté l’armée, je me suis reconverti (la première) dans ce secteur. Le patron qui m’a pris en formation acheté ses verres simple foyer (+ ou – 6 dioptries max) à 5 francs sans antireflet, 6,5 avec le traitement durci et 8 francs avec l’antireflet. On revendait le verre simple 140 francs et 180 francs avec l’anti-reflet.
              Pour les progressifs ((+ ou – 6 dioptries max en vision de loin), le prix était de 15 à 30 francs, On les revendait entre 250 et 300 francs.
              Pour les montures, pour celles ayant un prix d’achat entre 100 et 200 francs, il était appliqué un coef de 2,2 à 2,5 suivant la marque. Pour celles dont le prix d’achat était inférieur, ce coef pouvait aller jusqu’à 3.
              Pour celles de marques comme dior, gucchi, emporio armani et autres, et coûtant à l’achat entre 400 et 500 francs, le coef était de 2

              Pour vivre bien, un opticien lunetier seul n’a besoin que de faire une vente par jour pour un équipement adulte.
              Dans une grande chaîne de magasin d’optique implantée soit en grande surface, soit à proximité immédiate, le CA quotidien est fixé suivant les jours entre 1500€ pour un lundi à 6500€ pour un samedi. Et ils ne sont que cinq à travailler dans le magasin.

              1. Gosseyn

                Des lunettes options incluses s’achètent en ligne pour une soixantaine d’euros … Un de ces sites ne vous laisse le choix qu’entre 30 000 montures différentes ! Mais il faudra peut-être ajouter la taxe sénatoriale pour la livraison ?

                1. albundy17

                  Gosseyn, j’imagine que votre vision ne nécessite pas de correction, les montures on s’en tape, quand la focale n’est pas bien placée, c’est la merde, et on a tous un petit coté pépy

                  1. Stéphane B

                    L’écart pupillaire est très important, car cela peut engendrer un inconfort voire des migraines. Pour les progressifs, si la hauteur n’est pas respectée, vous ne verrez rien !

                    1. Gosseyn

                      Rien qu’en passant la frontière allemande, les prix s’effondrent littérale(mand) !
                      Alors, soit ils ne proposent que de la camelote (c’est bien connu?), soit le circuit de distribution français fonctionne comme un monopole.
                      Curieusement, cela a du faire l’objet d’un avis au niveau européen ; probablement que l’optique française n’est pas très transparente …
                      Mais c’est tellement plus facile d’alléguer que les concurrents ne connaissent ni les verres correcteurs, ni la façon de prendre un écart pupillaire, n’est-ce pas … ?
                      Je vous laisse face à votre crédibilité.

                    2. albundy17

                       » le circuit de distribution français fonctionne comme un monopole. »

                      Bingo !

                      Sinon pour avoir eu affaire avec le site internet que vous évoquiez, ce n’était pas cher mais ça me collait des maux de tête et l’impression d’être bourré (faible correction de myopie, rien d’autre)

                      J’ai passé ce jour une bonne heure chez ma nouvelle opticienne, en plus de sa prestation ses autres qualités font vite oublier le prix de toute façon remboursé, ce qui explique leurs marges

              2. BDC

                Ce n’est pas une question de monopole mais de solvabilisation de la demande. Quand les mutuelles proposent des forfaits les opticiens s’adaptent pour saturer les garanties, s’ensuit une inflation des prix et une course aux garanties plus élevées, ce que les assurés demandent en premier d’ailleurs c’est le remboursement lunettes et prothèses dentaires. Comme si le prix n’était pas inclus dans les cotisations, majoré des taxes et des frais de gestion … C’est un gâchis immense de faire tourner des boutiques pour un équipement vendu par jour, d’où les marges invraisemblables sur les verres pour couvrir les frais fixes. M’enfin tout ça n’est pas près de s’arrêter vu que nos politiques en redemandent, du « reste à charge zéro », ils préfèrent payer des boutiques vides qui occupent les centres villes plutôt que d’investir dans des besoins réels, hôpitaux toussa.

                1. Pheldge

                  et en Allemagne, ils n’ont donc pas de frais fixes, si je lis Gosseyn !
                  @ Al « le prix de toute façon remboursé » : content de payer la chambre alors 😉

                    1. albundy17

                      Nous pouvons d’ailleurs observer le même travers concernant les assurances bagnoles: Au tiers, le bris de glace représente pas loin de 50 % de la prime d’assurance.

                      J’en connais dés, qui ne supportant plus des rayures sur leur pare brise, l’on cassé pour se le faire remplacer « à l’oeil ».

                      Je ne serais pas étonné que d’autres fasse de même quand un fastidieux nettoyage de l’intérieur se fait ressentir.

                    2. Pheldge

                      Al , pas besoin de défoncer le pare brise, tu l’étoiles seulement ! d’autant que pour l’exploser le mille feuilles faut du courage ! le coup de la bougie, tu connais pas ?

                    3. sam player

                      Oui Al pour le bris de glace, mais là ce n’est qu’une réponse des assurances à une inquiétude légitime des assurés qui n’ont pas fait le calcul de la fréquence x le coût (91.3% des véhicules sont assurés), surtout depuis que le bris de glace couvre les optiques… en plastique.
                      Autant dans les lunettes on est à 1 sur 2, autant dans le bris de glace c’est 1 sur 10 (91 pour mille exactement), ce qui inclut l’involontaire et le volontaire.
                      Ma fille (encore elle hi hi) m’avait posé la question : bris de glace et incendie c’était plus de 120 balles par an, elle ne s’est pas assurée et son seul impact au bout de 3 ans lui a coûté 30€ de la main à la main, mais c’est sur 10 ans qu’il faut regarder.
                      Toujours est-il que quand tu n’es pas assuré (comme moi), tu suis d’un peu loin les camions de TP ou les tracteurs.
                      Mais bon, là où tu as raison c’est l’impact de la pub qui véhicule le message « reste à charge zéro » même dans le cas où le client a une franchise ! Indécrottable !

                      T’es assuré ?

                    4. albundy17

                      « T’es assuré ? »

                      Bris de glace, non.

                      « tu suis d’un peu loin les camions de TP ou les tracteurs. »

                      Exact, une sorte de responsabilisation…

                      Pheldge, étoilé, ça se répare, il faut qu’il soit fendu, et oui je connais le coup de la porcelaine, faut juste pas se prendre la bougie ds la gueule ensuite, hein….

                      Tu devrais préférer le sodo brulant par matin glacial, le pic de soudeur, ou encore le décapeur thermique…

                    5. albundy17

                      Mais je me demande si je ne vais pas m’assurer l’année prochaine, mon pare brise est rayé depuis que mes essuies glace se sont envolés dans une bourrasque cette hiver, pis à l’intérieur c’est très sale ^^

                    6. Pheldge

                      @ l’Al 11 h 13, surtout si le baquet d’eau n’existe pas, et que c’est un seau d’eau, mythe ! 😉

                  1. Gosseyn

                    Pheldge, la concurrence libre et non faussée, dans un pays de liberté réelle, remettrait bien vite les pendules à l’heure, ou de la transparence dans l’optique, si vous voulez …
                    Il y a tout de même de la vente de lunettes par correspondance, en France, et les prix y sont concurrentiels. À la fin, il faut savoir quelle société l’on veut !

                    1. sam player

                      Gosseyn, on donne souvent ici dans le NIMBY, initié ici par Stephane B, suivi par Al et consorts, y’en a toujours un pour valider la nécessité de la réglementation ou tout comme, c’en est désolant, et c’est pas gagné !

                    2. BDC

                      Si un client gagne un ticket du loto de 200€ qu’il ne peut dépenser que dans ces magasins et dans les 12 mois sinon c’est perdu, le vendeur serait sacrément con pour lui vendre une paire à 150€. Les Français sont formatés au « c’est gratuit c’est la collectivité qui paye », sans s’imaginer que ce sont eux qui payent indirectement des taxes, frais de gestion et surconsommation pour un produit qui n’a aucune raison d’être assuré vu la proportion énorme de porteurs de lunettes. En fait il n’y a aucun lobby pour réorienter les dépenses de santé dans la bonne direction, sauf peut-être des réseaux mutualistes, même Fillon proposait le reste à charge zéro, désespérant.

                    3. sam player

                      Ticket de loto à dépenser en temps et lieux limités, c’est exactement ça.
                      Même chose avec les allocations logement étudiant : les 200 balles d’allocs font que le loyer sera au minimum de 400€, et là surtout avec une offre déficitaire.

                    4. Pheldge

                      @ Gosseyn, mon commentaire plus haut se voulait une ironique réponse à BDC qui justifiait les prix élevés par les frais fixes.
                      Pour le reste, l’image du « Ticket de loto » me désole, parce que j’observe que le comportement se généralise aux autres dépenses de santé : je paye la sécu donc j’en veux toujours plus, et je demande au toubib des ordos de 3 pages.
                      Pour « Les Français sont formatés au gratuit », hélas oui … et on ne va pas pouvoir changer les mentalités facilement, tellement c’est rentré profond dans les esprits !

                2. Catimini

                  « ….plutôt que d’investir dans des besoins réels, hôpitaux toussa »
                  Que les hôpitaux commencent par l’ optimisation de leurs matériels et de leurs personnels…

                  Pour avoir assisté à des chirurgies (je précise : service chirurgie dentaire non stomatologie) ( CHU Limoges) je peux vous assurer que de sérieuses économies pourraient être faites. Des plateaux techniques totalement extravagants pour des actes ne nécessitant pas une telle artillerie. Du personnel a gogo..! 3 assistantes pour un praticien ! 1 pour l’instrumentation et les 2 autres au fauteuil… bin y’en a une des deux qui s’ennuyait grave…sans compter le personnel administratif dédié… 2 secrétaires…
                  Tout ça pour l’extraction de 2 dents de sagesse incluses…
                  Fréquentation du dit service ? Pas plus de 8 patients par jours et je suis large…!!!
                  Ébouriffant !!!!

                  1. Catimini

                    @pheldge En effet nombreux sont les patients qui commencent à avoir les yeux qui brillent… et qui bientôt ordonneront au praticien de leur poser des couronnes « gratuites » là où de simples soins conservateurs suffisent…!

      2. Vodkaman

        @ Al : l’augmentation du CA c’est sur l’année ?
        Parce que le Saint-Palais-sur-mer que je connais, du coté de Royan, c’est plutôt désert hors grandes vacances. Donc je conçois aisément qu’une augmentation du CA en basse saison compense la baisse en haute saison, sans compter que nombre d’estivants ne doivent pas avoir de voiture.

        En revanche, je ne sais pas si l’augmentation serait aussi importante à l’intérieur des terres, bien que je ne doute pas de l’impact positif.

  14. albundy17

    A propos de livraison 🙄

    Quand il ne s’agit pas d’une grève, d’une panne d’entretien, ou autres élucubrations de « Rentre Avec Tes Pieds », la ligne A s’est trouvée ce matin bloquée par une cigogne durant plusieurs heures.

    On applaudira la maman (sur la tête) de venir perdre les eaux dans ce havre de pets, à l’époque du tout déclenché. Rassurez vous celle-ci d’une main tremblante a réussi l’allumage fastidieux d’une bonne clope, et son nouveau petit garçon voyagera gratos jusqu’à ses 25 ans.

    Vivement les vidéos amateurs ! (nan jd’econne, les mises bas, c’est laid)

        1. albundy17

          Nan, Aubert, magasins pour le bien être du tout petit et le mal être du portefeuille des géniteurs n’ayant pas pris d’autres jambes à leurs cous que les leurs.

          Petit raccourci dont tu me feras grâce, hein, vu que le tien sur les pains au chocolat, en dehors de présenter tes préférences….:roll:

    1. sam player

      Donc elle a fait chier tout le monde et elle est récompensée… As usual. Et les voyageurs, ils ont droit à quoi ?
      Darwin bordel !

          1. BDC

            Naaan ! Jr n’a jamais mis le nez dans le métro et je ne sais pas à quel âge je vais l’y emmener. Je préfère qu’il touche d’abord des microbismes moins dangereux comme les tas de fumier.

                1. BDC

                  Merci Marie, je ne connaissais pas, mais le tas de fumier et les ballots de paille ne sont pas mal du tout : Children who had lots of siblings, who lived on farms, had cats, or went to daycare in their first year were discovered to do best at avoiding allergic diseases. Even children whose mothers had lived on farms during their pregnancies were less likely to become allergic.

                  1. Val

                    @BDC cette enquête m’a toujours semblé débile . Je pense que c’est surtout parce qu’un môme élevé à la campagne est moins soumis à la pollution des villes .

                    1. Pheldge

                      la pollution ? z-y vas, Val, elle diminue la pollution ! si tu compares à l’époque du chauffage au charbon, que les immeubles étaient noircis au bout de 2 ans après le ravalement … là tu pouvais chouiner sur la pollution tout ça ! par contre, avec les FAP c’est des nano particules que tes poils de nez filtrent moins facilement que les bonnes grosses suies bien grasses, qui faisaient noircir le tire-moelle quand tu mouchais 😉

                    2. Val

                      @pheldge bien d’accord ! Nous et nos parents avons bouffé bien plus de polluants que nos mômes . Maintenant le problème est qu une fois le gène allergique activé tu le refile à tes mômes et ce mêmes s’ils ne sont pas soumis aux mêmes taux d’allergènes .

                    3. albundy17

                      « un môme élevé à la campagne est moins soumis à la pollution des villes . »

                      Umphpffff…

                      Les villes dont l’atmosphère ne fait que s’améliorer depuis la fin de l’industrie en leur milieu aurait donc remplacé les friches par des graminées et autres bouleaux asthmatigènes * ?

                      Dans les villes, je te l’accorde, ça pue le déo, la sueur rance et le smog n’est pas appétissant, et évidemment on sniffe moins de particules de métro à la cambrousse, mais la flambée d’asthme et d’allergies diverses n’a vraisemblablement rien à voir avec avec l’air inspiré, c’est d’ailleurs assez bien réparti sur le territoire.

                    4. sam player

                      @ Val n’importe quoi et tu verras que ton corps prend l’habitude de se défendre tout seul… même si au début ce sera un peu dur pour toi…

                      Quand j’allais en Inde, je mangeais avec les gars du floor… et avec les doigts… jamais malade.
                      Mon collègue, c’était riz bouilli et coca (que des bouteilles fermees) et il était pourtant aux chiottes à longueur de journée, même une fois rentré après avoir passé 2 semaines là-bas.
                      Moi je buvais le thé avec eux et mangeais leur yaourt qui ressemble plus à du lait caillé. Que du bonheur… pi après c’est plus facile d’obtenir ce qu’on veut et leur dire qu’ils travaillent comme des sagouins hi hi

                    5. Pheldge

                      « Et je mangeais leur yaourt qui ressemble plus à du lait caillé… » ah bin, ça explique des choses … 😉
                      Et au fait, tu sais s’il a toujours du lait, Yeah ? tu sais bien, le lait qu’a Yeah ! 😀

                    6. sam player

                      @ Val halala les allergies alimentaires sont pas des allergies ? Rhoooo !
                      Toi t’as jamais mangé mon poulet au lait de coco…

                    7. Val

                      @sam certes mais quel est ton point ? pour les nourritures diverses et variées difficile de me battre, j’ai mangé viet en barboteuse et vécu dans l’île de Pheldge pas mal d’années … je ne vois toujours pas où tu veux en venir ? je ne parle pas d' »allergies » (intolérances en fait ) alimentaires

                    8. sam player

                      J’entends bien ce que tu me narres Val, mais je n’ai jamais prétendu que tu avais des allergies, et si tu en avais, quelles en étaient les causes…
                      Je dis juste que c’est en s’exposant à toutes sortes de produits (aliments, produits chimiques, pollens etc..), et ce dès le plus jeune âge certainement, que l’on évite d’être allergique. Il me semble qu’une allergie c’est une réponse disproportionnée de notre corps à ce qui lui semble une attaque… mais bon, je ne suis pas médecin (j’voulais juste faire gynéco pour femmes nullipares de moins de 30 40 ans)

                    9. Pheldge

                      @ sam 19 h 30 : pour ton poulet au lait de coco, tu le prends, bien rouge, bien stalinien, ton coco ? comme ça va se raréfier, tu devrais songer à replacer par du lait d’insoumis 😉

            1. BDC

              Je viens de vérifier : quasiment toutes les compagnies aériennes restreignent les vols en fin de grossesse, sauf une qui va fatalement se retrouver avec une parturiente en plein vol …. Air France ! 😀

                1. Calvin

                  Sérieux, Sam, tu ne connaissais pas le « terme »?
                  Remarque, moi, je suis avantagé : je joue encore au docteur avec Suzie…

              1. MarieA

                LOL ça doit sûrement être incompatible avec un règlement français quelconque qui demande de traiter tout le monde à égalité.
                Après, ils ne vont pas faire un examen gynécologique à chaque femme qui prend l’avion, non?
                Et comme il ne fait pas se fier aux apparences… Quand je suis arrivée à Paris, et que j’étais encore polie et bien élevée, j’ai voulu laisser ma place assise, dans le métro, à une femme enceinte. La femme en question m’a fusillée du regard « Je ne suis pas enceinte. » Les plus longues minutes de ma vie jusqu’à mon arrêt…

            2. Pheldge

              cette histoire m’a tout l’air d’une belle légende urbaine … une feumeuh qui pond en avion, c’est tout un boxon pas possible voire des emm3rdes par la suite ! je crois que pas mal de compagnies restreignent, à juste raison, la possibilité d’embarquer au feumeuhs en cloque ! 😉

              1. Calvin

                Pas très conseillé (surtout en fin), mais possible.

                Quand à des accouchements en avion, il y en a bien eu.
                Le dernier en date, c’est le 17 décembre 2017.
                Et oui, la mère n’a pas eu le choix dans la date mais la main lourde.

    2. Calvin

      « et son nouveau petit garçon voyagera gratos jusqu’à ses 25 ans »
      Rectification :
      et son nouveau petit garçon patientera gratos jusqu’à ses 25 ans, le temps des grèves…

  15. MarieA

    Bravo, encore un billet absolument parfait.

    Les principales motivations pour acheter sur Internet sont : les prix beaucoup plus bas, les produits introuvables en magasin ou carrément, en France, et éviter la foule.
    Grâce à cette loi, les français seront frustrés dans toutes ces motivations en même temps. Sans compter qu’effectivement, ça aura un effet désastreux pour l’environnement qui est si cher à leur cœur (et à notre porte-monnaie). Et puis, pourquoi étudier un problème et produire des rapports pour toujours conclure que la solution est de taxer encore plus?!?

    1. Calvin

      Justement, ils n’ont qu’un algorithme (Si À alors Tax), et leurs copier-coller à tous les niveaux de la société ne leur prennent pas de temps.
      Un rapport torché rapidement et payé grassement.
      Et quand je dis rapport, c’est précisément le viol de nos economies.

            1. Pythagore

              :-), une connaisseuse. En fait ca dépend des languages, mais vrai e.g. pour javascript.
              .
              Random( min=2 , max=open bar ).

          1. Calvin

            Ils ne sont pas adeptes du Random.

            Une taxe démarre à un taux (peu importe) en fonction de ballons d’essais disséminés par la presse complice.
            Une fois le nouveau taux décidé, et en fonction des mécontentements, une vague d’articles fustigeant égoïsme, fraude, ou les deux, une nouvelle augmentation peut alors être envisagée.

            La technique de plumage est assez compliquée, en fait. Si ces voleurs sentent que l’essence a trop augmenté, on touche d’abord aux sodas avant d’engager une grande enquête citoyenne sur l’égoïsme tueur de phoques du pétrole, mais ne pouvant pas augmenter de suite la taxe sur les carburants (cela se verrait), il suffit, dans l’intervalle, de toucher le taux de la taxe foncière, après avoir augmenté timbres, redevances et autres taxes, octrois, contributions, amendes et/ou impôts.

            Ne croyez pas que les élus se sont évertués à créer plus de 1000 taxes différentes pour le plaisir.
            Il s’agit de pouvoir piocher régulièrement dans la liste, entre deux hausse de taxes.

  16. Higgins

    HS: je ne suis pas un fan de notre président mais je trouve qu’il a eu raison de recadrer un jeune impétrant irrespectueux. La lecture des titres de nos médias est à faire: https:/ /news.google.com/stories/CAAqOQgKIjNDQklTSURvSmMzUnZjbmt0TXpZd1NoTUtFUWp4OXVDX2tJQU1FYk5fb2FhaEJPdjdLQUFQAQ?hl=fr&gl=FR&ceid=FR%3Afr

    Choupinou en est tout retourné.

          1. MarieA

            Et puis arrête de nous la jouer grand-père respectueux. Le changement ne se fait pas en « respectant » ceux qui bloquent.

            1. Vassinhac

              Si. On peut respecter ses contradicteurs et néanmoins chercher à combattre leurs positions (je ne parle pas d’avis, en politique…)

            2. albundy17

              Et toi de faire ta morveuse, Tu la sens bien cette superbe avancée que nous a apporté ce gamin ? Son attitude et tout a fait typique de cette génération, il ne s’est étonnamment pas roulé par terre ensuite.

              1. Boutros

                En outre (!) ce p’tit con avait commencé par entonner l’ « Internationale. C’est bien qu’il rase les murs, ça s’appelle l’expérience, ça s’appelle le réel, ça s’appelle la shoot au cul qu’il n’a jamais du recevoir, cette chochotte.

                1. Boutros

                  Et ça n’enlève rien à la tendre affection que j’ éprouve pour l’ autre en face.
                  Qui parlait de « chouinisme » déjà ?

                2. sam player

                  Bon, n’oubliez pas qu’il n’a que 14-15 ans, je pense que je devais certainement être aussi con à son âge, et vous?
                  Il n’a rien fait de répréhensible. Dur de canaliser les hormones à cet âge. Il a fait le choix de s’écraser en n’assumant pas ses propos, c’est con, il aurait pu surfer sur la vague sur les rézosocios. Mais ça veut dire aussi qu’il a un certain respect pour l’autorité.

                    1. sam player

                      Bah Al, la réthorique ça se travaille et ce n’est pas à 15 ans que tu as de la répartie, c’est encore pas loin de l’âge du « c’est celui qui le dit qu’y est ». Je me demande parfois si vous êtes nés vieux !

                    2. Boutros

                      Al et Sam vous avez raison tous les deux, et moi aussi tant qu’ à faire. Mais , mauvaise humeur matinale oblige devant les pignouferies larmoyantes de la presse (et pauv’ p’tit gars, et vas-y qu’on entend pleurer dans les centres de détention pour enfants, et qu’on sait la souffrance des voyageurs d’un rafiot méditerranéen, et qu’ y z’ont perdu à la balle au pied etc…). Ralus le bolus.

                    3. albundy17

                      Par ailleurs j’ignorais que les cours sont déjà finis.

                      Enfin ces gens se pressants et s’agglutinants pour voir l’icône de foire, faut vraiment rien avoir à foutre.

                  1. Pheldge

                    + beaucoup ! à cet âge, moi-z-aussi je chantais l’internationale, et j’étais très fier de mon porte clefs avec l’emblème du PCI … les hormones ça pousse à faire le cacou, mais y’a rien derrière, et on redevient vite un gentil petit boutonneux !

              2. « Et toi de faire ta morveuse »
                Oh mollo.

                Sur le fond, je suis tout de même très partagé sur le fait de respecter les titres, les postes et les charges d’élus. De fil en aiguille, le peuple s’est fait déférent à ces gens là alors que le fait d’être élu représente surtout un magnifique diplôme en manipulation, mensonge et baratin, plus souvent qu’à son tour. Macron n’échappe pas à la règle. Dans la situation qui nous occupe, le gamin mérite d’être remis à sa place parce que, de façon générale, on ne s’adresse pas à un adulte de la sorte (ce n’est pas son ami). Politesse de base (non liée au statut). Quant à Macron, il a largement besoin, comme tous les autres, de se rappeler qu’il n’est qu’un commis de l’Etat et qu’il est au service de tous ceux qui le payent pour ses frasques. Tant qu’il n’y aura pas plus de monde pour leur rappeler qu’ils sont nos encombrants valets, ils continueront leurs conneries.

            1. sam player

              Il s’est un peu chié dessus : il parle des gens qu’il est venu commémorer en disant que s’ils n’avaient pas placé la barre haut… et là il se rend compte de la connerie qu’il a dit…
              …. bah oui ils seraient restés vivants…

      1. Pythagore

        Pas d’accord. L’habit ne fait pas le moine, le respect se mérite, et qui sème le vent récolte la tempète.
        Macron ne peut pas à la fois s’exhiber dans la presse people en permanence, se pavaner en tenu de pompier, de pilote, de danceuse du crazy horse…etc… brouiller les frontières en permanence et espérer être respecté parce qu’il a un titre de président de la république.
        Ce ton professoral insupportable me rappelle Flamby qui avait exactement le même.
        Par ailleurs, vu ses capacités de communication, il devrait être capable de d’escalader la situtation plutôt que d’humilier un gosse devant les caméras.
        Cela n’enlève rien à l’attitude du gosse qui est certes discutable.

        1. sam player

          Assez d’accord : le respect ne se décréte pas : pour être respecté, il faut être respectable. D’autre part, prendre un bain de foule c’est prendre un risque, il faut assumer. L’attitude du gosse reste une attitude de gosse.

          1. René-Pierre Samary

            Macron a accepté de se faire appeler « Emmanuel Macron » et non « Monsieur le Président » par deux journalistes. Faible devant deux « forts », il roule des épaules devant un gamin. Ridicule.

            1. Pythagore

              Tout à fait. J’ajouterai que la presse en général, en parlant de Macron, Sarko, Chirac,… et non du Président, ne montre pas non plus un respect démesuré pour la fonction. Qu’un gosse se permette une petite blague ne me parait pas exceptionnel dans le contexte.

    1. Calvin

      Un maire, sauf grosses malversations et encore, ne se fait pas virer avant la prochaine élection.
      Sauf si démissions en cascade dans la majorité parisienne.
      Comme ses minions sont aussi crétins qu’elle… aucune chance.

  17. Pheldge

    Bon, tout le monde a déménagé sur le billet suivant … je peux y aller, voici un lien, euh, « intéressant », trouvé chez Brighelli, enfin ses lecteurs …
    public.fr/News/Coupe-du-monde-la-culotte-vibrante-qui-va-sauver-votre-couple-fait-scandale-1476556

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.