Comme prévu, les réformes Macron n’en sont pas

Les années passent et, malgré tous ces dérèglements climatiques qui amènent un peu de neige en hiver et quelques vagues de chaleur en été, les événements s’enchaînent et se ressemblent dans une France qui peine à se renouveler vraiment. Tout indique même que les tendances sont conservées, notamment les plus néfastes.

Oh, bien sûr, l’emballage change régulièrement : à la faveur d’élections, le vieux château France est régulièrement repeint aux couleurs chatoyantes d’une énième forme de sociale démocratie, sous les concerts de pipeaux joués fortissimo pour couvrir les grognements persistants de la foule.

C’est ainsi que l’avènement d’Emmanuel Macron laissait comme d’habitude espérer un changement de cap dans la politique française, avec une vraie remise à plat des paradigmes qui agitent l’État français depuis plus de 40 ans : promis, cette fois, on allait réformer, vraiment ! Finies les dépenses publiques explosives, finis les impôts paralysants, finies les interdictions, obligations et contraintes débilitantes ! Place à la startup-nation !

Depuis deux ans, les effets d’annonce se sont donc enchaînés.

Il y a un an, Macron prenait même certains par surprise en décidant de réformer le statut de cheminot (réputé intouchable) et de faire passer le ferroviaire français d’une régulation publique du monopole à une régulation tout aussi publique de la concurrence, ce qui augurait d’un printemps ferroviaire fortement agité dans le pays. Cela ne loupa pas : les syndicats, aux taquets et jamais en retard d’une grève, mirent en place une petite grève perlée extrêmement pénible pour les usagers qui purent, une nouvelle fois, goûter aux plaisirs renouvelés de ces services publics que le monde entier nous envie très très modérément.

Depuis, un an s’est écoulé et s’il est probablement trop tôt pour tirer le bilan définitif de ces immMmmmenses réformes opérées par Emmanuel Macron au sein de la SNCF, le temps passé permet déjà de voir les premiers bourgeons de ces changements profonds qui… Ah bah non : c’est globalement un échec.

À l’analyse, il apparaît en effet que rien ne semble altérer la course de la société française de chemins de fer, lancée sur le rail de l’indifférence dans la direction générale des dettes et de la médiocrité. Ses performances sont toujours aussi calamiteuses, que ce soit sur le plan financier ou sur le plan opérationnel.

Là où l’Allemagne rouvre des lignes, là où la concurrence a fait des miracles en Italie, la SNCF se contente d’accumuler des dettes remboursées par les contribuables, de fermer des lignes et, surtout, d’absolument tout faire pour saboter toute possibilité d’ouverture de lignes concurrentes.

Pourtant, la fameuse loi de Pacte ferroviaire du 28 juin 2018 complétait les différentes étapes (de 2009 à 2014) garantissant sur le papier l’indépendance du gestionnaire de l’infrastructure (SNCF Réseau), ce qui aurait empêché la SNCF d’entraver l’accès aux concurrents à son réseau, tout en donnant à ces nouveaux entrants des assurances raisonnables de sécurité et d’opérabilité sur le réseau français.

Las. C’était sans compter sur le génie de la bureaucratie française d’un côté et de la mauvaise volonté de la SNCF de l’autre : les ordonnances et les décrets d’applications de cette « loi de Pacte ferroviaire » détricotent méticuleusement les petites avancées obtenues.

Ainsi, lorsqu’elle perdra un contrat, le décret de transfert des personnels autorise la SNCF à fixer unilatéralement le nombre et la qualité des salariés transférés ce qui revient aux gagnants du contrat à voir leurs effectifs imposés par la SNCF. Mieux encore : les concurrents ne pourront pas proposer leur propre matériel roulant. Comme l’explique l’article des Échos, tout est fait pour que les lourdeurs, les contraintes idiotes et les habitudes antédiluviennes et de préférence inefficaces de la SNCF soient finalement imposées aux concurrents, ce qui a l’énorme mérite de casser leurs petites pattes : en leur collant suffisamment de boulets, ils ne pourront pas courir plus vite que la SNCF ce qui permettra ensuite à cette dernière de fanfaronner sur ses performances finalement aussi bonnes – voire meilleures – que la concurrence (et pour cause).

Le pompon est atteint lorsqu’on apprend que le projet d’ordonnance concernant la gouvernance du groupe SNCF s’affranchit sans complexes des exigences d’indépendance et de neutralité fonctionnelle de SNCF Réseau. Il ne faudrait pas que la SNCF soit vraiment en concurrence, malheureux, on se rendrait compte qu’on paye cher pour des services pourris, des trains qui roulent mal, partent en retard et n’arrivent pas toujours. Le risque de grogne des clients usagers serait trop grand !

Diluons plutôt cette entité SNCF Réseau au sein du groupe SNCF dont l’État reste bien évidemment propriétaire et décisionnaire unique, ce qui aura le mérite de ne surtout pas changer du monopole actuel. Forcément, ça va bien marcher.

Et bing le train !

La conclusion est sans appel et peut s’appliquer sans mal à toutes les autres réformettes entamées en fanfare par Macron et son équipe : en fait de changement, on assiste à un ripolinage frénétique des lourdeurs bureaucratiques françaises, au changement méthodique du papier-peint des cabinets (toujours fermés de l’intérieur) sans aucune modification fondamentale des grands principes qui semblent animer le pays (collectivisme, immobilisme, endettement).

Cette absence de tout résultat concret, l’ampleur véritablement rikiki des changements opérés n’échappent qu’à la presse française, trop souvent outrée de la fameuse « casse des services publics » (qui n’ont pourtant pas besoin de ces réformes pour s’enfoncer dans leur caca tiède). Pour le reste du monde, en revanche, cet immobilisme et cette pusillanimité consternante finissent par inquiéter franchement, notamment au sein de l’Union Européenne où la France passe de plus en plus comme une mauvaise élève incapable de remettre de l’ordre dans ses affaires, au point de se mettre à dos à peu près tous les pays européens du Nord et de l’Est, associés dans une nouvelle ligue hanséatique bien décidée à ne surtout pas laisser la France pousser ses lubies dans le cadre de la politique européenne…

Finalement, les beaux discours, les formules ampoulées et les brochets projets vibrants de lyrisme de Prisunic ne suffisent pas à redresser l’économie du pays. Les petits bricolages opérés jusqu’à présent n’améliorent en rien la situation et tout indique qu’ils ont même tendance à la compliquer encore. Après plus d’un demi-siècle de sclérose syndicale, corporatiste et collectiviste, après plus de 40 ans de marxisme culturel, de croyance forcenée dans la lutte des classes, d’économie administrée de tous les côtés, de compromissions, d’endettement et d’absence de courage, le pays est maintenant dans une impasse. Plus rien ne bouge.

Non, décidément, les réformes Macron n’en sont pas.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires266

  1. Aristarkke

    « le vieux château France est régulièrement repeint aux couleurs chatoyantes d’une énième forme de sociale démocratie, »
    J’aurais dit énième fArce de sociale-démocratie

    1. Pheldge

      Il a dit « ripiloner » le Patron (grâces & louanges sur Lui ), tu peux peut-être expliquer aux jeunes d’ici, d’où vient cette expression antédiluvienne et désormais hors de portée des jeunes générations … 😉

          1. Pheldge

            bin ouais, j’ai pas que ça à faire, pas comme des certains … 😉
            Le premier commentaire, posté avec le smartphone, le second, sur l’ordi puisque ô miracle la case est enfin raccordée au Net.

      1. Aristarkke

        Ripiloner…
        Ce lapsus (en créole inside) en dit long sur les occupations de l’ADP, hors blog, puisqu’il échappe…

            1. Aristarkke

              Joli. Va falloir que l’ADP se sorte davantage les tripes qu’il ne le fait habituellement pour préserver ce qui reste de la réputation qu’il estime encore avoir…

            2. Pheldge

              Ouais, après l’ananas Victoria, variété locale de réputation mondiale sinon galactique, voici qu’on m’évoque l’inséparable poto du python, l’ananas conda, remarqué dans les films de Stanley Lubrick

            3. Pheldge

              bande de gros jalminces, je finis à peine mon déménagement, tout fourbu et courbaturé, que j’en ai encore des cartons pleins de bordel à déballer ! Et il a fallu onze jours pour transférer ma ligne, que j’ai pas pu répondre à vos propos de méchancetise …
              😉

                  1. Pheldge

                    lis bien l’article dont tu donnes le lien, si c’est trop difficile, demande de l’aide à un ami. Dans un monde parfait, tu aurais reconnu que le mot que j’employais, « courbaturé » était correct,
                    Mais bon, ton irrepressible besoin de faire le paon …

                    1. albundy17

                       » Ainsi l’Académie, sous la pression de l’usage, a-t-elle fini par reconnaître de guerre lasse le controversé courbaturé, »

                      Sous la pression de l’usage, donc et:

                      « le vieux courbatu reste de meilleure langue »

                      Mais bon, il est aussi admis les zaricots et les ziboux, fait comme tu le sens 🙄

                    2. sam player

                      Bah Al, perso je suis assez pour «la pression de l’usage » comme ils disent.
                      La langue ne s’est pas construite dans les bureaux… ce sont les gens qui la font évoluer…
                      D’ailleurs il n’y a qu’à remarquer le succès immense de l’académie et autres Quentins pour éliminer les anglicismes de notre langue… à part l’ancêtre qui envoie des courriels, je ne connais que des gens qui envoient des emails, voire des mails…

                    3. Pheldge

                      Al, fais pas ton pénible, ici, le donneur de leçons c’est tézigues dans ton post de 15 h 51 !

                      je te cite un commentaire de ton article :
                       » Courbatu ne correspondant à aucune forme verbale (l’ancien verbe courbattre, attesté par Littré, n’est plus d’usage depuis longtemps), il ne peut être employé comme participe passé du verbe courbaturer. On dira donc : La balade à cheval m’a courbaturé (et non m’a courbatu). »
                      Puis si tu te donnes la peine de lire les commentaires, un lecteur rapporte :
                      « Aujourd’hui, l’Académie précise deux sens différent :

                      Courbatu est un mot très ancien dont ont dérivé le nom Courbature puis le verbe Courbaturer.

                      C’est Courbatu que l’on emploiera justement pour évoquer l’état de lassitude générale provoqué par la fatigue ou la maladie, qui évoque la sensation éprouvée par celui qui a été battu à bras raccourcis. Se sentir courbatu après une longue marche.

                      Courbaturé se rapporte proprement à la Courbature, raideur musculaire localisée provoquée par un trop long effort. Être courbaturé après une séance de gymnastique, avoir les épaules courbaturées. »

                      Arrête de t’entêter à vouloir avoir raison tout le temps, on est pas à l’école primaire, il n’y a aucune honte à avoir tort, m3rde !

                      Et on ne va pas passer l’été à se disputer là dessus 😉

              1. Aristarkke

                Dans une case, la place est généralement trop limitée pour y transférer du b…l bazar en quantité importante.
                J’ai l’impression qu’il utilise case comme synonyme de manoir…
                Enfin, tant qu’il ne lui en manque pas de trop…

                  1. Pheldge

                    gêne toi pas, va te servir ! comment ? mais si voyons, tu sais où se trouvent les boissons, les eaux et les limonades* puisque tu m’as accueilli , à 15 h 51 « bienvenu ds ta nouvelle case ! » 😉

                    *autrefois y’avait des rhums à ranger, mais RPS est passé par là, il ne reste plus une goutte ! 😉

                    1. albundy17

                      Je n’ai pas souhaité La bienvenue, mais « bienvenu ds ta … »

                      Et donc si j’ai bien compris, le lisutanien expat fiscal a bu mon rhum que tu m’avais promis suite à ton pov pari perdu ?

                      Ben c’est pas de sa faute 🙄

                    2. Pheldge

                      z-y vas, commence pas à lutter, Il a pas soiffé ton rhum, qui est encore dans son emballage en attendant un.e convoyeur.e 😉

                    3. Aristarkke

                      Ce serait donc le mien qui y est passé, Philou restant silencieux étrangement sur son (triste?) sort ???

                    4. sam player

                      Ça me rappelle cette économie internet où les frais de transport coûtent 2 à 10 fois le coût du produit lui-même… le prix d’appel étant hors frais de port…
                      … ou ces prestations d’hébergement genre quelques euros par jour… hors voyage… voyage aux conditions de l’hébergeur bien sûr…

                    5. Pheldge

                      sam, ça c’est de la logique de comptable, ajoutes-y une pincée de psychologie 1.0.1 comme disent les ricains : mon rhum aura toujours un meilleur goût, ce parfum inestimable du c’est Pheldge qui rince… 😉

  2. Aristarkke

    au sein de l’Union Européenne où la France passe de plus en plus comme une mauvaise élève incapable de remettre de l’ordre dans ses affaires
    Ce qui n’ empêche nos zélites pas de donner des leçons de gestion et de gouvernance à la Terre entière, sans même y être conviées

      1. Aelil

        C’est vrai qu’on a l’art de passer pour des cons avec nos dirigeants, c’était pas Sapin à l’époque qui est allé expliquer à la Suisse comment lutter contre le chômage ? (Avec un taux de chômage chez nous de l’ordre de 10 % la Suisse à ce moment devait être proche du plein emploi, en même temps elle y est presque toujours)

        1. P&C

          C’est ce qu’on appelle un cuistre.

          En même temps, quoi d’autre attendre de personnes qui se prennent pour les phares du monde (ENA et grosse thune oblige, et qui ont été hontectomisés jeunes ?

          C’était pas Natalie Loiseau qui disait « le monde attend la France ? » pendant les européennes ? Ben non , le monde regarde les USA, la Chine et ses routes de la soie (le plus gros chantier de BTP de tous les temps)…

        2. kekoresin

          Et l’inénarrable Muscovicidose pour qui la dette n’était pas grave sous Zizi Rider et qui une fois installé au niveau européen a commencé à chanter le contraire et surtout faire une belle leçon de moraline à tout le monde.

          De gauche à droite et de droite à gauche ça titube, ça dit n’importe quoi, ça prend un air impérial le regard au loin pour masquer l’incompétence crasse, ça se dit drapé d’un manteau de vertu républicaine mais le leur a de multiples poches.

    1. Francis Kuntz

      Non il est urgent de taper sur Salvini alors que l’Italie a 2,2% de déficit et un excédent primaire (France 3,1%). Je trouve que Macron est étrangement épargné par l’UE. Mais bon c’est vrai qu’avec Moscovici dans la boite ça aide

      1. Et si Barnier décroche la timbale, ça va être encore mieux.
        (D’un autre côté, si Barnier est désigné, ça veut dire un Allemand à la BCE et là, fini la Große Rigolade).

  3. Le Gnôme

    La SNCF est une catastrophe industrielle, EDF est une catastrophe industrielle, La Poste est une catastrophe industrielle, tout ces mammouths encalminés dans le passé qui refusent tout changement. Les monopoles doivent être abolis pour de bon, qu’importe la durée des grèves.

    Il y aurait des suicides certes, mais c’est la loi de Darwin.

    1. Calvin

      EDF est curieusement moins mauvais que les autres organismes para-publics.
      Pas non plus des bons, et utilisant la sous-traitance, mais cela reste encore vivable.
      Pour combien de temps ?

        1. MCA

          La direction prise (verte) ne tient pas debout, les dirigeants d’EDF le savent et ne sont pas dupes, le problème est l’ingérance politique.

          1. Aristarkke

            Avec EDF, l’ Etat ne conteste nullement que le vrai patron d’une boîte, ce sont les actionnaires… Là, cépapareil que quand il ne fait pas partie du club…

      1. Higgins

        Pour très bien connaître l’intérieur de la chose, j’émets plus que des doutes. L’entreprise est totalement vérolée de l’intérieur avec un management inexistant. Exemple réel: dans un service régional, 70% des employés (monteurs de lignes et installateurs, les petits bras quoi) sont partis en congés pendant trois mois pour récupérer les heures sup. accumulées (8 ou 10 heures sup. font une journée). Au bilan, seuls 5 ou 6 pékins faisaient tourner la boutique. Dans la même entité, certains estimaient que lorsque le début du travail est fixé à 8h30, ils devaient simplement quitter leur domicile à cette heure précise et non pas être présents sur le site. Je e parle évidement pas du coulage d’outillage qui atteignait des sommets himalayens. Pour l’avoir un peu trop dénoncé, un de mes amis a été harcelé et il a fallu une intervention au plus haut niveau pour faire cesser le sketch. Quant à l’état du réseau électrique, mieux ne vaut pas s’y intéresser de trop prêt. Ça piquerait les yeux méchamment plus sûrement que la pollution à Paris.

      2. Pheldge

        y’en a d’autres de mammouths qui recourent aux contrats de droit privés, mais outre leur fort quota de fonx, il y a la clientèle qui réclame « du service public à la française » formatée qu’elle est depuis 70 ans …
        Dernièrement, c’est un artisan frigoriste, qui me dit qu’il faut que l’état revienne, qu’il faut faire payer les gafa, qu’il y a 100 myars de fraude d’optimisation fiscale, et que ça sert à faire des routes et des hôpitaux …. j’ai abandonné, et le lendemain il m’a fait un texto genre « faut sauver la planète, arrêter de consommer … ». J’ai pas répondu.

    2. Pythagore

      En fait, il suffirait que nos zélites prennent une décision et fassent le contraire, car j’ai l’impression que depuis De Gaulle, ils prennent tous systématiquement les mauvaises décisions, prétendant nous guider vers la richesse pour atteindre exactement le contraire, enfin à part pour ceux bénéficiant du système.
      Le pire, c’est que je pense que ds les étages intermédiaires, il y a des gens vraiment compétent mais soit ils ne sont pas écoutés, soit ils n’arrivent jamais au pouvoir. Trop près de la réalité peut-être, pas assez démago.

      1. P&C

        Tu te méprends : ils prennent d’excellentes décisions… pour eux mêmes ! Ils n’ont jamais autant pété dans la soie.
        Et les armées de gus protégés par les monopoles sont autant de cosaques sociologiques pour élections.

        Pour le pays dans sa globalité en revanche… ils n’en n’ont rien à f**tre.

      2. Aelil

        « il y a des gens vraiment compétent mais soit ils ne sont pas écoutés »
        Ca existe aussi dans le privé, la principale différence c’est la correction: car le mec se barre (en général parce que c’est marrant cinq minutes de venir dire « je vous l’avait bien dit » mais à la longue c’est chiant), et l’entreprise fait faillite (pas forcément tout de suite mais elle va percevoir sa baisse de résultat liée aux projets plantés).
        Le soucis tient plus au fait que le secteur public se soit rendu indéboulonnable (on ne peut pas virer un mauvais fonx), et en plus de ça le dirigeant se fait élire sur du court-termisme clienteliste.

    3. kekoresin

      Un petit post d’Élodie Poux qui revient de Lettonie et qui a pris le train vers Nantes. Pas de clim et bar fermé pour cause de grève, elle finit par un « ramenez-moi en Lettonie! »

      Les sanglots longs des cheminots tout en rogne, baignent mon fion d’une sueur qui me colle – Paul Verlahaine – usager

    1. Stéphane B

      L’État a largement contribué à ce creusement avec une dette en progression de 42 milliards d’euros. La contribution des organismes divers d’administration centrale (Odac) augmente également de 1,6 milliard, «presque exclusivement du fait de SNCF Réseau», précise l’Insee.

  4. hub

    Allons, malheureux de peu de foi, pourquoi dire tant de mal de la SNCF ?! Elle vient de lancer un communiqué proposant de rembourser sans frais les billets pour ceux qui souhaitent reporter leur voyage because ya la canicule ! Si c’est pas gentil, ça ! Si c’est pas l’occasion de laisser au repos un pauvre matériel brûlant !
    Si c’est pas prendre soin de l’usagé qui doit de toutes façons faire ces voyages !…

    1. Le Gnôme

      J’entendais se matin que la SNCF craignait les problèmes de rails qui se dilatent de caténaires fragilisées par la chaleur et tout et tout. Un TGV coincé en plein cagnard dans la cambrousse fait mauvais genre. Finalement, la vapeur n’était pas si mal.

      1. kekoresin

        J’ai les rails qui se dilatent, l’EDF qu’est pas droit, la poste qui se prostre, Air France qui sent le rance, Areva patatras…

        « J’ai beau vouloir me remonter, je souffre de tous les côtés » gémit le pays en phase terminale d’ineptie aiguë, maintenu en coma artificiel par un distributeur automatique de dette branché dans le fion, vu qu’au-dessus plus rien n’est sauvable! Le patient peut ainsi continuer à tituber mollement au hasard des coups de vent et de la tension du cathéter tel un affreux zombie téléguidé que les voisins bien portants évitent soigneusement.

        1. Pythagore

          Les caténaires peuvent se bousiller s’ils ne sont pas assez tendus ou s’ils sont trop usés (problème de maintenance).
          En hiver, il peut se passer que de la glace accumulée sur la caténaire abîme/décolle la bande de contact du pantographe qui à son tour arrache la caténaire. Mais c’est un événement extrêmement rare.

      2. Aristarkke

        Quelqu’un a-t-il entendu qu’il y a eu des déraillements en nombre en 1947 alors que la canicule battait largement celle de maintenant. pourtant le réseau relevait de la guerre, terminée deux ans auparavant à peine.
        Je concède, cela marchait à la vapeur (et timidement) à l’électricité…

    2. Aristarkke

      Coooommennnt ! Elle aurait encore des wagons dépourvus de clim’, qu’elle se sente obligée de faire un geste commercial (z’ont dû ouvrir un dictionnaire des usages dans les bureaux directoriaux. Par mégarde…

    3. Léo C

      Lors d’un voyage Bordeaux Marseille pour Noël 2011, en train de nuit, j’étais arrivé avec 7 h de retard (si, si La SNCF c’est blessipo, souvenez-vous) qui me donnaient droit à un remboursement intégral…….que j’attends encore.

      J’avais pris le train au Canada, il y a 30 ans, entre Montréal et Kingston,sur les bords du lac Ontario. Je me souviens du service à bord, que je n’avais naturellement pas manqué de comparer avec le nôtre si envié, parait-il. Repas chaud servi à la place, personnel en livrée et disponible pour un prix qui eût fait pâlir nos collectivistes appointés.

      Ce n’est qu’un petit élément de comparaison. Tous mes voyages, malgré les défauts et dysfonctionnements inhérents à chaque pays, m’ont démontré que nous sommes à la ramasse en moult domaines; pire, que nous nous y complaisons.

      1. Aristarkke

        Il paraîtrait qu’au Japon, c’est tout juste si le conducteur du train ne se fait pas hara kiri pour un retard de trois minutes…

      2. Higgins

        Je confirme. Devant exercer un intérim dans un régiment de gurkhas à Singapour, je prends l’avion ce soir au départ de CDG. Ayant de fortes réserves envers le RER B avec ces fortes chaleurs, j’ai pris un Bus Direct de Montparnasse à l’aéroport. L’arrêt de bus est rue du Cdt Mouchotte sur la droite des quais en sortant. Je suis arrivé vers 16h40. Aucun bus. Avisant au bout de 5 mn un Algeco sur un des arrêts, je me suis rendu compte qu’il était occupé par une hôtesse Bus Direct. Lui demandant où est quand serait le prochain bus, elle m’a indiqué que l’arrêt était déplacé place de Catalogue située côté sud de l’ensemble de la gare à plus de 200 mètres de l’arrêt habituel. Je m’y suis rendu dare-dare et ai pu monter in extremis dans un bus en partance. Aucun panneau explicatif dans et hors la gare ni sur le site. Exemple parfait de service à la française. Je plains les visiteurs étrangers.

        1. Aristarkke

          Jamais contents!!! Des vrais copropriétaires, ces voyageurs!!!
          On te donne l’occasion de causer fleurette un brin avec une hôtesse (genre un, toujours utile au repos du guerrier) et tu passes ton tour en regrettant une absence de panneau sec et sans charme aucun ??? 😥

            1. jsp

              Sur un trajet en francilien, la provinciale que je suis voit que les inscriptions « prochaine gare » ne correspondent en rien au trajet réel: bah il arrive que le défilement des noms soit à l’inverse de la route suivie (les noms vont du terminus au départ, alors qu’on suit les rails dans le sens départ > terminus) . Donc pour l’étranger qui a repéré préalablement que sa gare de descente est après « truc » , il loupe son arrêt à moins d’être super rapide quand il arrive dans « sa » gare , d’autant que les pancartes ne sont pas visibles de toutes les voitures et les annonces vocales pas toujours claires non plus.
              Il est bon de connaître la géographie de la région avant de monter dans le train

  5. glot

    la dette publique est en hausse parce que ce gouvernement (comme les précédents) est incapable d’imposer des économies drastiques indispensables.
    Marre, marre, marre.!
    Hier on a appris que 10% des ponts français sont dangereux et nécessitent des travaux d’urgence.
    L’état n’est pas capable de débloquer les fonds nécessaires à ces travaux car, on le sais, presque tout l’argent racketté dans la poche des Français, va vers une caisse qui assure, en priorité, les salaires des personnels de la fonction publique
    Il faut faire exploser ce système qui nous étouffe.

    Je ne comprends pas pourquoi les gaucho-écologistes sont autorisés à porter plainte contre l’Etat pour inaction dans le domaine du climat, alors que les citoyens responsables qui en ont marre de l’inaction en matière d’économie, ne peuvent pas porter plainte eux aussi

    http://www.lefigaro.fr/flash-eco/la-dette-publique-atteint-99-6-du-pib-au-premier-trimestre-20190628

    1. kekoresin

      Oui mais en même temps, nos forçats de sièges rembourrés d’hémicycles ont débloqué 1,5 myards pour le service civique non obligatoire.

      Et puis tout le système est articulé de façon à occuper tant bien que mal une nuée innombrable de fonx non-mutables et non-virables. Une armée d’occupation avec une espérance de vie préservée par un rythme de « travail » qui frôle la stase et des retraites plus qu’avantageuses.

      Alors oui, la dette va encore courir tel un furet avec la queue en feu en se cognant dans tous les obstacles, incapable de s’arrêter de peur de s’embraser complètement.

      1. Husskarl

        C’est important de parachever le formatage des jeunes. Le régime est tellement mauvais qu’ils pourraient avoir l’idée de s’en débarrasser.

        1. bob razovski

          Macron l’a dit lui-même à propos du service civique universel : « Je l’ai voulu, c’est la Matrice (…) »
          J’ai trouvé ça fort à propos, voilà un futur qui s’annonce radieux … 😉

  6. Lorelei

    Le service de la SNCF est catastrophique.
    Ici, en région frontalière avec le Luxembourg, nos trains ne sont pas équipés du système européen de reconnaissance des autres trains(dit rapidement), dont le but est d’éviter les chocs frontaux de trains se trouvant sur les mêmes rails.
    Il y a eu 2 accidents de ce type en 10/15 ans sur le réseau.
    Il n’y a que 4 locomotives équipées sur la totalité, donc d’ici quelques mois, les trains français non équipés ne pourront plus franchir la frontière. Ils s’arrêteront à Thionville, des bus emmèneront les passagers au Luxembourg d’où ils pourront prendre les trains lux.
    Le problème est connu depuis plus de 10 ans. Les trains auraient eu largement le temps de s’équiper.
    Mais un cheminot m’a dit que notre système de sécurité est meilleur et donc devrait équiper les autres trains étrangers…
    Et qu’en plus, les accidents avaient été causés par les conducteurs luxembourgeois, alors pourquoi devrait-on s’équiper, nous, du système européen?
    Et je ne parle pas des retards.
    L’arrogance du système français.

    1. Stéphane B

      Pas que du système. Pour me rendre souvent sur les îles Canaries, le fait que nous soyons français bloque nos interlocuteurs. Ils ont une piètre opinion des français et quand on voit comment ces derniers se comportent dans leur très grande majorité, pire que des gorets mais avec la morve en plus, rien d’étonnant.

      1. Aristarkke

        Heureusement la SNCF n’a jamais eu l’idée d’y aller sévir…
        Nous y serions accueillis avec du plomb (au minimum par les moins virulents)…

    2. RV

      « notre système de sécurité est meilleur »
      Il entend quoi par « meilleur » ?
      Même schéma avec les professionnels de santé. Ils sont ‘AAAchement meilleurs, les formés en France comparés aux diplômés espagnols. (Y’a qu’à voir les espagnols, boiteux, malingres, souffreteux et édentés dans les rues de Madrid.)
      Pas de concours, études en écoles privées, que des tricheurs qui achètent leur diplôme.

      1. RV

        Meilleurs en tout… et bien plus malins!
        Pas question qu’une école privée vienne concurrencer mais comme le système ne peut pas fournir les besoins, les étudiants à l’étranger n’ont aucun mal à se faire une place et le CA de formation est parti en Espagne. 30000 pour un kiné.

    3. Aristarkke

      La France de Flop Joene obéir au Grand Duc de nb Luxembourg ? Combien de divisions blindées, déjà, ch’ti-là???
      Faut-il que nous soyons tombé bien bas…

      1. Lorelei

        Combien de divisions? Beaucoup! Remplies des quelques soldats qui gardent les palais.
        Mais les banques, par contre, elles sont blindées….

  7. Infraniouzes

    Je ne vais pas enfoncer des portes ouvertes mais je redis que tous les malheurs de la France ont été très bien analysés et décrits dans le livre de Maurice Druon « La France aux ordres d’un cadavre ». Il s’agit du PCF et de son bras exécuteur des basses œuvres: la CGT. Toutes ses conclusions sont toujours valables. Nos dirigeants politiques, depuis Giscard font dans leur froc au moindre froncement de sourcil des enfants de Marx et Lénine et même le rusé Mitterrand a dû louvoyer avec cette bande de terroristes qui sont propriétaires de la SNCF, d’EDF, de la RATP, et avec leur avatars de l’EN, de la magistrature etc. Faire grève quand on est cheminot parce qu’on n’est pas d’accord avec une réformette qui n’entame ne rien avantages et privilèges sans une réaction vigoureuse de la « droite soi-disant parlementaire-républicaine-de gouvernement et patin couffin » on atteint le nadir de la lâcheté.
    Mais horreur et abomination, le RN venant au pouvoir avec des alliés, pourrait mettre à bas cet équilibre inouï à base de consensus mou et de « je-m’en-fiche-j’attends-ma-réélection ». Non, il vaut mieux courber l’échine et attendre que l’orage passe. Lequel dure depuis 40 ans au moins. Dérèglement climatique et des cerveaux, même combat.

    1. kekoresin

      Je pense qu’il y a une faille dans le raisonnement. Tous les dirigeants étaient communistes dans l’âme. Notre tissu législatif, notre organisation administrative et notre organisation politique transpire le rouge.

      Le nombre de fonx n’a eu de cesse de s’amplifier telle une vilaine tumeur et ce que ce soit sous la gauche ou la droite. Y’a du chômage, yaka embaucher des fonx. Y’a pas de quoi occuper plus de fonx, yaka mettre en place des nouvelles excroissances au léviathan. Et sous Macron, ça continue de plus belle. On restreint les moyens des activités régaliennes vitales et on rajoute des commités et des groupes de réflexion d’insignifiants qui aspirent les euros telles d’immondes tornades les brins d’herbes.

      Au bout de 70 ans on se retrouve avec un gros paquet d’épingles inextricables un mikado infernal dont on ne peut plus bouger une seule pièce. Une société disloquée pleine de frustration qui engendre de la colère, avec des individus qui ne comprennent plus rien y compris ceux qui naviguent dans la salle des machines.

    2. Stéphane B

      Mouai, ptete ben que, ptete ben que non. Le RN fera exactement le même programme économique qu’actuellement. Pas de miracle à attendre e ce parti dans ce domaine.

    3. Pythagore

      Et en 40 ans, nos brillants ENArques n’ont trouvé aucune parade ? Soit ils ne sont pas si brillant qu’ils le prétendent, soit ils sont complices, ou les 2.
      Qd je vois la façon dont a été mené la réforme de la SNCF, ca n’avait pas l’air d’une stratégie à la sun tzu. Plutôt du bricolage d’écolier.

      1. Pheldge

        facile,il faut bouffer des fayots, des oignons, et des œufs pour parfumer le tout.

        C’était la minute poétique,gracieusement offerte par votre serviteur 😉

  8. pabizou

    S’il arrive sur le trône il chiera de la même couleur que les autres pour continuer à manger la bonne sousoupe, la seule différence sera qui la sert aux autres,les seuls surpris seront les neuneus qui ont pu croire à leurs pitreries

  9. toto17

    Bah moi, je dis que tout ça est la conséquence du baby-boom et de cette génération dorée qui s’est tout autorisé : l’inflation au bon moment, l’emploi public multiplié, le virage à gauche, bien entendu mai 68, Macron aujourd’hui histoire de préserver leur rente, etc, etc.
    Ce sont aujourd’hui les mêmes générations qui entendent faire bosser plus les jeunes pour payer leur retraites, etc…etc..etc..

    Tous ces monopoles d’état descendent en réalité d’un monopole générationnel qui prend toute sa puissance grâce à une système d’élection où les plus nombreux l’emportent toujours.

    1. albundy17

      la génération baby boom ne s’est pas tout autorisé, elle a juste été acheté, comme toute les suivantes y compris celle qui arrive juste sur le marché de l’emploi

      1. Pheldge

        Al, parler de « la génération » comme un tout, ça ressemble beaucoup à parler de « l’intérêt général », non ?

        1. sam player

          Assez d’accord Pheldge avec toi sur le //.
          Perso je ne les rends responsables que quand ils se mettent à gueuler pour défendre leurs avantages à qui, une façon de les remettre à leur place.
          Mais globalement je ne pense pas qu’ils soient responsables, du moins pas plus, pas moins que ceux des suivantes qui ont validé le truc (même par silence)… ou en ont rajouté une couche…
          Vu que ceux qui ont des éléments (de l’info) actuellement ne sont pas capables de prendre les bonnes décisions, j’imagine qu’à l’époque c’était pire avec la main mise de l’état sur l’info.
          Perso, quand j’ai commencé à bosser, ce qui m’a scotché c’est le taux ridicule de cotisation retraite vs l’espérance de vie… et je conçois que 90% de la population ait été incapable de voir ça, surtout que c’est noyé dans un océan de cotisations.
          Souvent d’ailleurs les commerçants et agris se plaignent de leur petite retraite par rapport à ce qu’ils ont cotisés (globalement)… Bah qu’ils regardent ce qu’ils ont effectivement cotisé pour leur retraite, ils ne vivraient pas 4-5 ans avec dans le meilleur des cas.

          1. sam player

            « … ils ne vivraient pas 4-5 ans avec dans le meilleur des cas… »

            C’est valable aussi pour les autres salariés de façon générale.

  10. Higgins

    Pour illustrer le billet: https://www.lci.fr/population/accident-de-personne-rupture-de-catenaire-les-passagers-d-un-intercites-paris-clermont-passent-la-nuit-dans-le-train-non-climatise-2125475.html
    Ce qui est grave, ce n’est pas tant la pause technique (quoique le caténaire qui fond après 20h30, j’ai des doutes plus que sérieux), nul système n’est infaillible, c’est le retard à prendre en compte les passagers surtout avec les températures actuelles.

    1. Rick Enbacker

      Et l’autre crétin de Ruffin qui voudrait interdire certains vols intérieurs.
      Ca promet de belles catastrophes en vue…

      1. Pheldge

        Je viens d’aller vérifier, le Ruffin a fait parie de la bande à Mermet, les gentils gauchos qui ont sévi sur radio bolcho pendant 25 ans …

        1. sam player

          Mermet c’est pas « là-bas si j’y suis » ?
          Arghhh j’ai couché avec un une prof de ma fille qui écoutait ça tous les après-midi… p’têtre que je suis contaminé…

        1. jsp

          https://rmc.bfmtv.com/emission/attente-aux-guichets-sncf-les-agents-n-ont-pas-ete-formes-a-la-productivite-1725976.html
          Même en ayant une connexion internet, certains billets ne peuvent être pris en ligne, genre les voyages circulaires, ceux qu’on paie avec un ticket vacances, etc. Et la raréfaction des points de vente complique la tâche de ceux qui restent. Créer la pénurie pour avoir moins de voyageurs, c’est comme diminuer le nombre de médecins pour avoir moins de malades …

          1. sam player

            Je me disais que je trouvais ça normal pour rationaliser, pi les chèques vacances c’est des aides alakon (je serais curieux de connaître le coût de gestion) et je jette un œil sur wiki: population 655 habitants… et ils ont une gare… MDR !

            1. sam player

              Quand je dis coût de gestion des CV, c’est le coût de gestion global, celui qui est facturé par l’organisme de gestion mais aussi le coût qui n’est pas facturé par tous ceux qui interviennent dans le circuit pour les distribuer selon les critères (entreprises, caisses d’alloc…) et tous ceux que ça em…bête de gérer un énième truc en hors piste , informer sur leur utilisation, pour les recevoir lors d’achat… avec toutes les procédures exceptionnelles pour gérer cette monnaie.
              Il semble qu’on puisse payer les péages d’autoroute avec des CV: comment ça se passe ? On fait chier tout le monde dans la file en attendant qu’un agent du service vienne valider manuellement ?

      1. Pythagore

        Elle a lu les spécifications ? Non elle n’a pas du, parce que si elle les avait lues, elle ne raconterait pas de telles conneries intersidérales.
        Tout est bon pour dévier le regard de l’incompétence qui sévit.

        1. durru

          Actuellement en TGV, avec 3h de retard svp, on nous explique par mégaphone qu’à cause de la chaleur extrême les rails se sont dilatés, d’où qq km parcourus à 5km/h pour éviter un déraillement…
          Puis ils demandent des volontaires, voire des cheminots, attendus à la voiture bar, mais ils oublient de dire pourquoi. Pour qu’après une petite demi-heure on se retrouve avec une jolie boîte SNCF Assistance (un petit encas, quoi…). Ah, la science de la communication à la SNCF, le rêve…

          1. Rick Enbacker

            https:/ /www.noelshack.com/2019-26-5-1561736025-20131023-195023.jpg

            Bon courage, je compatis… Mais quelle idée de prendre le TGV par les temps qui courent, inconscient !

            1. durru

              On fait pas toujours que ce qu’on veut, des fois il y a des engagements pris de longue date.
              La SNCF rappelait toutes les 5 minutes en gare qu’elle rembourse intégralement les trajets annulés ce jour pour cause d’alerte rouge. Il paraît d’ailleurs qu’il y a des dangers à se déplacer en train aujourd’hui…
              Ce qui est hallucinant, c’est que le train parti une heure plus tard était à l’heure, lui, mais complet et pas moyen d’amadouer qui que ce soit et monter dedans, même avec une correspondance.
              Par contre, dans le nôtre il y a qui sont montés qui avaient acheté des billets pour d’autres trains et là on a pas fait de chichi. On leur a juste rappellé une bonne dizaine de fois que ceux qui ont acheté des billets pour ce train ont la priorité. Bien sûr qu’ils sont pas sortis de leur bar pour voir que le train est à moitié vide…
              Sinon, ça va… La clim fonctionne et le train roule correctement maintenant.

          2. albundy17

            « la science de la communication à la SNCF, le rêve… »

            J’ai toujours été halluciné par leur capacité en ce domaine.

            Une fois ou j’étais bloqué en gare de Poitiers depuis 2 heures, j’avais fini par aller discutailler avec le conducteur, qui en savait autant que moi.

            Il m’a ensuite invité à faire le trajet jusque Paris ds la cabine, très instructif, plus une bonne appréciation de la vitesse !

            1. durru

              « Une fois ou j’étais bloqué en gare de Poitiers »
              Ça c’est avoir de la chance. En pleine cambrousse, c’est pas pareil…
              Chez eux, personne ne sait rien, mais de toute façon ils s’en foutent. À la « bulle » information (si, si, j’invente rien), les réponses étaient du style : vu que c’est affiché comme ça, c’est ça. Même si l’annonce était pour un retard qui aurait dû faire partir le train en moins de dix minutes, train qui n’était même pas arrivé. Et alors ? Des vrais fonx, quoi…
              Ah oui, la totale ! Ils vendent des tickets de métro ! 2€50. Bah oui, ils les portent à dos d’âne…

      2. Aristarkke

        Nous savions déjà que les motrices TGV n’étaient pas conçues pour affronter la neige.
        Mais nous nous consolions en imaginant qu’en revanche, sous le cagnard, elles pourraient bomber à toute berzingue… 😥

        1. albundy17

          nous sommes mauvaise langue, nos voisins Suisses connaissent la même problématique, déjà deux incidents de trains annulés ou retardés

  11. Higgins

    Plus que 0,4% et on sera à 100. Encouragements Manu: http:/ /www.lefigaro.fr/flash-eco/la-dette-publique-atteint-99-6-du-pib-au-premier-trimestre-20190628

    1. RV

      Si j’ai bien tout comprendu, au moins en gros, PIB=dépense privée+dépense publique, et augmentation de la dette=augmentation de la dépense publique. Plus ils incrémentent la dette, moins le rapport dette/PIB augmente vite.
      Ils feront encore les barbeaux pendant un moment.

      1. WorldTour73

        Avec un peu de volonté dans le trifouillage des chiffres, on pourrait aussi dire que la dette n’atteint que 20% du PIB.

        1. MCA

          Un jour viendra où ils inverseront les notions.

          Ils diront que le PIB atteint 20% de la dette, ce qui paraîtra beaucoup plus présentable.

          1. Aristarkke

            Et au train où cela va, si les taux d’intérêts liés à ces dettes étatiques remontent comme cela est annoncé assez régulièrement, il est probable que nous le verrons de notre vivant…

            1. MCA

              Les taux d’intérêts ne pourront remonter subtanciellement sans déclencher un défaut de paiement de tous les états endettés et provoquer la faillite des créanciers.

              Donc les taux resteront très bas et l’épargne continuera à s’éroder.

              1. pabizou

                Avec des taux 0 et négatifs, c’est plus de l’érosion, c’est au choix du laminage ou du racket . Non seulement on te plume mais avec ton consentement, et tu sais dès le début que tu place à perte . Après ça certains s’étonnent que l’or monte

              2. pabizou

                Va falloir faire des trous dans le jardin, histoire de mettre à l’abri ce qui n’est pas déclaré et doit être protégé des chacals de Bercy

                1. Pheldge

                  les chacaux* de Bercy ! un cheval, des chevaux ==> un chacal, des chacaux ! 😉

                  *un clin d’oeil à le Hussard Bleu … esprit du HB, si tu nous suis, frappe 2 coups

                1. MCA

                  Tiens à ce sujet, question au patron:

                  Uniquement sur ce site, tous les mots que je frappe sont soulignés en rouge comme erreurs orthographiques.

                  Ca vient d’où alors que la langue déclarée sur l’ordi est le français et que j’écris (du moins je l’espère) en français?

                  1. Aristarkke

                    Ce doit être le correcteur intégré qui est horrifié par tout ce qu’il voit passer habituellement par ton clavier et qui sur-réagit…
                    Chat échaudé craint l’eau froide…

                    1. MCA

                      Correcteur intégré? correcteur désintégré oui!

                      Mais tu as éludé ma question : j’aimerais bien savoir où se planque ce correcteur que je lui parle un peu du pays.

                    2. Aristarkke

                      MCA 08H36. Tu t’adressais au Patron, pas à moi. Avec mon vieux Lumia, cela devrait t’interpeller au niveau du questionnement sur ma cybernétophilie…

                    1. MCA

                      Bonne piste!

                      C’est assez récent, manifestement lié au navigateur.

                      J’utilise opera, sur Edge je viens de constater que ça marche correctement.

                  1. MCA

                    @VAL

                    C’était bien ça, pb de langue du correcteur orthographique d’Opéra

                    implicité par je ne sais quelle mise à jour automatique :

                    -Langue français
                    -correcteur orthographique US

                    Depuis, ça donne ça :

                    Substantiellement

              3. Val

                @mca à ce propos j’ai comme inquiétude que leur raisonnement soit le suivant : « puisque l’épargne part en fumée, les gens vont dépenser » , je ne sais pas pourquoi mais ça me fait penser à un autre raisonnement : « mettons un numérus clausus très bas, s’il y a peu de médecins, les gens cesseront de tomber malades » . Nous sommes dirigés par des Shadoks en tant que Gibi je proteste énergiquement. Mais où est donc passé Gégène ?

                1. RV

                  Pour ma part, j’ai le sentiment que nous sommes dirigés par le bureau de l’association socio-cul du coin. Je ne retrouve pas où j’ai lu: « Je suis comme un hamster qui regarde tourner les autres dans la roue (comme des cons – NdRV) mais je suis dans la cage. »

                  1. Dr Slump

                    Présent! Pour une fois que j’ai l’honneur d’être cité, ça ne se refuse pas ^^
                    Mais y a une petite erreur dans la citation: « Des fois je me fais l’effet d’être un hamster, qui regarde les autres hamsters cavaler dans leur roue. Mais je suis dans la cage comme tous les autres » :mrgreen:

                2. MCA

                  @Val 29 juin 2019, 9 h 25 min

                  Les dirigeants raisonnent très bien au contraire.

                  D’ailleurs les versements sur LCE ont battu des records en avril.

                  L’attitude des gens est contre intuitive. Pour garder une pomme pour la soif, ils thésaurisent encore plus malgré la dépréciation de leur épargne.

                  Comme une bonne part des fonds d’épargne sert à souscrire des bons du trésor de l’état, en fait les LCE ne sont que de la dette d’état français dont on ne connait que trop la « solvabilité ».

                  Dans un premier temps l’inquiétude est là et non pas dans la dépréciation des avoirs.

                  Que le français pris dans un mouvement de panique (*) désirent retirer leurs fonds et immédiatement les lois Sapin seront mises en œuvre bloquant les avoirs, le fameux « coralito ».

                  Dans un second temps, les avoirs se feront laminer par l’inflation comme l’emprunt russe.

                  (*) par exemple suite au défaut d’une banque importante

                  1. Aristarkke

                    Faut quand même pas être fut’fut’ pour aller mettre un max de pognon à la CE. Empocher 7,5€ de remun’ par 1.000€ déposé un an, que c’est excitant!!!
                    Autant ouvrir un compte titre, acheter pour la même somme une vingtaine de Total à environ 5 à 5,5% de rendement qui rapporteront en quatre échéances trimestrielles environ 60€ annuels, taxables au grand maximum à 30% soit quarante euros de rendement net.

                    1. MCA

                      Encaisser les dividendes certes, mais quid de ton capital si tu rentres à des niveaux aussi élevés qu’actuellement?

                    2. Aristarkke

                      Tu es avec un PER de 10 malgré ce cours qui reste néanmoins nettement plus bas que la moyenne qui a tenu une bonne partie de 2018Le taux de distribution des dividendes reste raisonnable. En choisissant le rendement, tu t’occupes moins du cours du moment puisque tu te places dans la durée.
                      Un des avantages du versement du dividende trimestriel est que tu touches régulièrement des acomptes. Perso, chaque fois que c’est intéressant ou possible, je choisis le dividende payé en actions.
                      Dernier point, l’objectif de cours est à 61/62€ sachant que Total devient de plus en plus un producteur d’énergie davantage qu’un pétrolier.

      2. Aristarkke

        « PIB=dépense privée+dépense publique, »
        Et comme il suffit d’augmenter la dépense publique pour améliorer de façon certaine le PIB, l’embauche de fonx est ainsi légitimée. Mais c’est du PIB de pacotille dans la réalité.

        1. RV

          On est bien d’accord.
          Si on gérait nos entreprises comme ils gèrent l’État, il y a longtemps qu’on serait en taule. Emprunter MT/LT pour aller aux putes et au restau, comment dire…
          Cépapareil, qu’y vous disent…
          Et oui, l’épargne s’érode, l’or monte et maintien la valeur, la dette se creuse et ils se branlent devant le PIB qui augmente, sans voir (ou plutôt sans regarder) le PIB/tête qui diminue.
          Pas UN SEUL dans le panel ne parle de réduction des dépenses publiques, pourtant c’est prioritaire… et facile: soi-disant investissements dans l’énergie, ministère de la culture, ministère des sports, subventions diverses et avariées, comités Théodule… Pour commencer.
          Cette façon de ne pas considérer les fondamentaux et d’enculer les mouches sur des sujets de 10ème ordre me sidère.
          Tous ces glands incultes avec un pois chiche entre les oreilles qui en redemandent en niant l’évidence, soucieux qu’ils sont de la planète qu’ils vont laisser à leurs enfants, ne font rien de plus que d’acheter une trop grande baraque, de faire un beau jardin à l’extérieur mais rien à l’intérieur en ergotant sur la couleur de la peinture des chiottes.
          CPEF ? Pour le moins il est mal barré.

          1. Val

            @RV « soucieux qu’ils sont de la planète qu’ils vont laisser à leurs enfants » : oui comme si le plus grand danger était le climat … tous les jeunes sont plus ou moins intoxiqués avec cette peur napée de culpabilité mode keko on : comme une grosse m*rde sur leur linceul mode keko off . Et bien sûr le cataclysme qui ne manquera pas d’arriver ne sera pas climatique à moins que l’on considère les balles/bombes comme des anomalies climatiques .

            1. Aristarkke

              Avec la dette que leurs enfants auront héritée à l’insu de leur plein gré, je ne sais pas si ces heureux bénéficiaires d’un climat rose seront vraiment enchantés par ledit manège…

  12. Laure Fritte

    oui vu de l’etranger c’est desesperant. Simpification nulle part, ce qu ils appellant simplification c’est digitaliser les procedures insensement compliquees. Comme ca reste compliqué, les plus vulnérables fractures numériques ont un peu raison de se plaindre.

    Dernier exemple, il y en a un tous les jours, l’usine a gaz de renovation energetique administrée pour les appartements energivores : d une interdiction de louer a la confiscation d une partie du prix de vente. Seules solutions considerees. Les objections s’accumulent (qui va controller la renovation ? quid des copropriétés ? ) – solutions – plus d’encadrement et de controle de toute la complexite NOUVELLEMENT introduite.

    J’ai lu un commentaire sense sur le sujet : le prix de vente tient deja compte de la performance energetique (si il ne le fait pas, le marche n’est pas efficient, et le marche immobilier est assez efficient ces jours-ci). No action required.

  13. pabizou

    Demandes à Juppé, pour une somme modique, il t’indiquera comment élargir le hors bilan, il a l’expérience et la compétence pour soulever les tapis et repousser la poussiére avant qu’elle déborde

  14. Val

    Que Macron ne fasse pas grand chose sur le plan économique n’est pas une surprise. Ceux qui arrivent au pouvoir y sont par cooptation, par connivence, alors ce n’est pas l’élu qui va réformer ses soutiens.Allez, laissons lui le bénéfice du doute, quand bien même l’aurait il vraiment voulu, il ne peut rien. A chaque fois leur égo surdimensionné leur fait croire l’inverse, c’est pathétique .
    Ce que je ne pardonne pas en revanche sont les réformes dites sociétales qui détruisent beaucoup plus profondément que les lubies économiques.

      1. MCA

        Oui Major,

        Il faut voir les concours non pas comme un barrage mais comme une chance pour ceux qui ont les capacités mais pas les relations.

    1. Pythagore

      Un traducteur amateur pourrait malencontreusement parler de Po Wissenschaft, ce qui, retraduit, donne science du derrière.
      Que les représentant de ces écoles ne perçoivent pas que c’est la mort de leurs écoles que Macron orchestre, c’est étonnant.

      1. albundy17

        « c’est la mort de leurs écoles »

        Elles sont déjà morte depuis un moment, et arrivent même à afficher du déficit

  15. pabizou

    Val, l’élu peut toujours tenter de renouveler ses soutiens l’arithmétique est son amie . S’ils ne le font pas c’est sans doute autant par trouille d’échouer ou par idéologie ce qui me semble plus probable et le sociétal présente beaucoup d’intérêts pour eux en continuant à fracturer la société ils assurent le pouvoir et peuvent continuer as usual à engraisser la caste . Il serait douteux qu’une seule de ces crapules soit assez banc-bleu pour n’avoir pas un ou plusieurs dossiers au dessus de la tête, au cas où…

      1. Pheldge

        dans ce cas, pour ne pas avoir de problème, écris « les usagé.e.s » comme ça tout le monde, il y trouve son compte, toute l’infinité de genres compris entre 1 et 2, bornes incluses …

          1. Pheldge

            ne pas oublier le très inclusif Comité Interprofessionnel de la Pomme de Terre, dont l’évocation fait roucouler d’aise notre chère Très Sublime 😉

  16. Citoyen

     » C’est ainsi que l’avènement d’Emmanuel Macron laissait comme d’habitude espérer un changement de cap dans la politique française, avec une vraie remise à plat des paradigmes …  »
    Euh, « en même temps », H16, … les quelques français qui avaient pris soin de conserver les yeux ouverts, avaient mesuré la véritable dimension du micron, avant même qu’il ne vienne squatter le château …
    La surprise, quant au résultat « attendu », fut d’autant moins grande …
    Mais, à n’en pas douter, en prenant la température de la clique des malades mentaux du micron, il sont tous persuadés être sur la bonne voie, en phase avec l’avancement du programme,… et qu’il va porter ses fruits … Ce n’est plus qu’une affaire de temps …

    1. kekoresin

      Youpiiii, dansons la carioca!

      Cela dit pas trop de risque avec le français champion de l’analyse économique qui place le futur pognon de L’État sur le livret « Ha »! Nos roitelets doivent quand même bien se fendre la gueule en regardant les agitations du troupeau affolé par chaque chiffon rouge propagandiste. C’est comme un rêve Goeblesien éveillé pour nos accoucheurs de cerfas.

      Mais non de dieu que les bouffeurs de grenouilles son cons!

      1. Le Gnôme

        Tiens, justement, la cour des comptes régionale vient de trouver dans le Var des fonx qui sont sans affectation dont certains sont payés à ne rien faire depuis 30 ans.sans que ça émeuve qui que ce soit. A lire dans le Fig d’aujourd’hui, c’est en accès libre.

        1. albundy17

          c’est malheureusement un marronnier.

          d’après le calendrier le prochain sera le nombre de centenaires pensionnés en Algérie

  17. Nemrod

    Bouhouhou les trops méchants zarbitres ont pas voulu que nos glorieuses pousseuses ( mollement) de ballon soient championnes.
    Heureusement la ( le ?) capitaine de l’équipe US est une lesbienne aux cheveux roses qui déteste Trump : quel courage !
    Ouf !

      1. Aristarkke

        Et moi, je suis sûr que les bovins dont ont été tirés lesdits hamburgers avaient dû manger de l’herbe de mauvaise qualité qui ont nui à la qualité de la viande…

  18. albundy17

    Ça n’arrête pas de dire que les records de chaleur ont été hier pulvérisés (+6.3 à Montpellier) et à observer la carte, tout ces records sont relativement local, il s’agit donc de météo et non de climat ? J’ai bon ?

    Sinon, je me demande tout de même ou ont ils placé leur thermomètre ? Au cul d’un réacteur d’avion ?

    ici max 27 vers 14 heures, de tel écarts devraient provoquer un bon vent, et non que dalle, c’est en vase clos, doit y avoir une frontière chernodébyle.

    Pis je suis pas rassuré, sainte Gretha informe le monde que ce n’est que le début.

    pov fille, j’espère qu’elle a un mental solide, les gamins mis sous les feux de la rampe finissent mal, en général…

    non, en fait je m’en fous, elle devrait vite aider la planète et partir en martyr, la consécration !

    1. RV

      Ici (Gard, 100km au nord de MTP) il a fait chaud comme tous les ans à pareille époque et le record de 1952 (41°) n’est pas tombé.

    2. Aristarkke

      En plein cagnard à Lille, le thermomètre de température extérieure mentionne 28,5Cs. Raccord avec une enseigne lumineuse de pharmacie mentionnant 29Cs…

    3. kekoresin

      Je suis à Pornic en ce moment. 20°, brume de mer et un peu de zef. Du coup j’ai rallumé la cheminée avec quelques écolo-récho-bobos stockés dans mon bûcher en cas d’accalmie de canicule. Winter is coming…

      1. albundy17

        ce jour 21 et brume matinale, ma fille déjà en vacances cause que les classes et les pions étaient pris par le brevet des jean foutre me demande c’est quoi ce temps pourri.

        « T’as eu ton été avant hier, prépare ton cartable c’est bientôt la rentrée »

  19. pabizou

    Belle suite, pas besoin de dessin . Ce qui m’intrigue le plus ce n’est pas le mensonge politique c’est comment toutes ces conneries peuvent êre gobées par tous ces gens sans qu’ils s’aperçoivent qu’on les prend pour des cons

    1. Aristarkke

      Ils ne voient que les zakouskis (financés avec leurs pépettes) qui sont mis en avant pour les leurrer.
      Façon des prestidigitateurs….

    2. bibi

      Il suffit de voir les taux de participation aux élections pour s’apercevoir que les citoyens sont de moins en moins dupes.
      Lors des dernières élections malgré une offre pléthorique de 33 listes même pas un électeur sur deux a apporté sa voix aux candidats.

          1. Pheldge

            le « ç& » était trop voyant … et puis, je suis honnête, moi, môoossieur, quand je me gourre, j’assume, moi ! pas comme y’en a des qui, que j’ai des noms … 😉

  20. Aristarkke

    En attendant, on cogite dur au SDIT qui gère les transports en commun dans la CUdL, au moyen du pognon des Autres. Jugez-en!
    Constructions projetées : cinq lignes de tramway, quinze lignes de bus, une prolongation du métro…
    Et gâteau sur la cerise, gratuité des TC premièrement durant les pics de pollution puis ensuite en permanence (vers 2025, tout de même pour la seconde étape)…
    Kicéki va voir sa TF effectuer un grand bond en avant avec tous ces glorieux projets tout gentil-mignon!!!

    1. Dr Slump

      Bah non, c’est tout à fait logique, et cohérent avec leur mentalité de taliban: ils veulent supprimer la voiture qui fait trop de prouts pétrolifères, et donc à la place ils mettent en place les transports en commun qu’ils veulent voir tout le monde utiliser. Comme ça ce sera plus collectif hein, donc forcément plus économique, plus écologique. Bref, ce sera organisé, conduit et contrôlé par l’état, donc ce sera forcément beaucoup mieux, un paradis de gaz arc-en-ciel qui berceront le monde d’une aumône monotone.

      1. Passim

        Il est surtout à remarquer que ces talibans sont tous des habitants des grandes villes, et surtout de la capitale. Ils n’ont jamais pensé aux ilotes qui doivent se rendre, par exemple, de Champagnole à Ettevaux, trajet qu’il est impossible (?) de faire autrement qu’avec un moyen de transport individuel.
        Le centralisme est une des plaies de la France (et des esprits français), on devrait le savoir depuis « L’Ancien Régime et la Révolution »…

  21. Aristarkke

    Al, en ce qui concerne le manque d’eau dans le Valenciennois, voilà les causes selon la VDN de mercredi :
    14 châteaux d’eau en niveaux bas depuis des mois difficiles à recharger because des nappes phréatiques basses.
    Une augmentation des ouvertures de bouches à incendie par les jean-du-voyage et les CPF des banlieues pour le street-pooling (perte par BaI ouverte :60m3/heure) à multiplier par des dizaines par jour…
    Manque de connexions avec des réseaux voisins mais aussi faible volonté de partage des voisins, eux même en proie à des difficultés hydrauliques…

    1. albundy17

      Ce qui est fort amusant pour la voisine de St amand les eaux…

      J’aurais tendance à dire que le principal problème est la gestion et comme tu le souligne, les connexions.

      Ils sont sans doute avec le réseau hydraulique construit après guerre en colmatant de temps à autre une fuite ou 2

    2. RV

      Si « dry-out » il devait y avoir, ça ne sera, bien entendu, pas en particulier dans les quartiers concernés… Padamalgam, partage et solidarité…

  22. glot

    Au niveau de la gabegie , on atteint des sommets dans le Var, avec la révélation de ces dizaines de fonctionnaires payés depuis plus de 20 ans…..sans avoir d’affectation sur un poste de travail et qui bénéficient d’avancements automatiques au titre de l’ancienneté
    Certains ont même sciemment demandé leur retraite plusieurs années après l’age légal ,pour bénéficier des bonus en toute légalité.
    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/dans-le-var-des-fonctionnaires-fantomes-payes-depuis-30-ans-20190629

  23. MCA

    Tiens c’était la gay pride aujourd’hui et assez curieusement pas de black blocs pour remonter un peu d’ambiance alors que l’occasion était très belle.

    C’est à croire que leurs convocations sont parties avec un timbre petite vitesse…

    1. Citoyen

      Dernièrement, Il ont même fait une tentative de gay pride dans le 9-3 …
      Paraît que ça n’a pas eu le succès escompté … on se demande bien pourquoi …

      1. Pheldge

        t’inquiète, je viens de te me le signaler aux autorités compétentes ! il n’en est pas à son premier coup, il doit déjà être fiché 😉

        1. albundy17

          ce midi, apéro canicule chez bêle maman (accompagné d’une brume de mer à couper au couteau, sérieux, corne de brume entendue dans le chenal ! ) au jt il ne mettent plus les températures, mais des thermomètres rouges ^^

          j’ai pas froid, mais bon….

  24. sam player

    HS
    « Canicule : 600 baigneurs évacués d’une piscine par la police à Châtellerault » (lefigaro.fr)

    «Afin d’éviter de tels débordements à l’avenir, le Grand Châtellerault a annoncé revenir sur la gratuité des tickets d’entrée à la piscine lors des prochains épisodes caniculaires. »

    Wah… ils ont réussi à faire le lien gratuité/problèmes… faudrait peut être aussi leur dire qu’il y a une limite au nombre de personnes à admettre dans une piscine… l’un et l’autre (gratuité) étant liés…

    1. Aristarkke

      Y avait-il donc tant de baigneurs dedans que le bassin avait débordé plus que copieusement??? Sal..d d’Archimède !!!

          1. MCA

            Archimède de Syracuse, né à Syracuse vers 287 av. J.-C. et mort en cette même ville en 212 av. J.-C., est un grand scientifique grec de Sicile de l’Antiquité, physicien, mathématicien et ingénieur.

            Aristarque de Samos, en grec ancien Ἀρίσταρχος, né à Samos, en Grèce, est un astronome et mathématicien actif dans la première partie du IIIᵉ siècle av. J.-C.. On dispose de très peu d’informations biographiques, certains historiens estiment qu’il serait né vers 310 av. J.-C., et mort vers 230 av. J.-C.. Wikipédia » »

            Archi 287-212 et Ari 310-230 avJC

            Il y a intersection donc ça colle….

            Ps : j’avais vérifié avant :o))))

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.